..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Dim 1 Déc - 19:50

The End


Health Area – Genome – 30 avril 2011

Informations :
• La zone de soins de Genome se situe au premier étage du bâtiment. L'explosion a fait sauter les boitiers de sécurité des portes. Chaque pièce de l'étage est donc désormais accessible. L'accès aux étages supérieurs ou inférieurs est toutefois bloqué. Chacun est donc pris au piège dans l'Health Area pour le moment.  
• Les membres de Genome étaient déjà présents sur place. Pour les autres, vous avez été téléportés jusque là.
Une personne a été désignée par mp pour démarrer la première. Une fois qu'elle aura posté, que chacun suive pour établir l'ordre du premier tour. The Judgment et les PNJ postent en dernier pour boucler chaque tour.
• Nous vous demandons de tenir un délai de 3 jours quand c'est votre tour de poster. Si celui-ci tombe le jeudi soir, vous avez jusqu'au lundi soir pour le faire (rallonge de 24h le week-end). Passé ce délai, vos coéquipiers sont libres de prendre votre tour de réponse et vous devrez attendre le tour suivant pour reprendre le fil. Si vous sautez plusieurs tours, nous nous donnons le droit de vous éjecter de l'intrigue si nous le jugeons nécessaire pour l'avancée de celle-ci.
• L'usage des dés est obligatoire lorsque vous attaquez un personnage. Contrairement aux RPC, les PNJ sont contrôlés par The Judgment à chaque tour. Tout abus sera sanctionné lors du post de The Judgment (ou alors ça sera juste par esprit sadique)
• Sachez qu'aucun des participants n'est obligé de réussir la mission qui lui a été attribuée par mp. Mais nous vous conseillons de tout faire pour y parvenir, personne ne s'est inscrit pour rester passif et se planquer dans son coin après tout.
• Si vous rencontrez des difficultés pour cette intrigue, n'hésitez pas à le dire dans le sujet de votre groupe. Nous vous donnerons des pistes ou nous essaierons de rectifier le tir quand ça sera le tour de The Judgment. Tentez de ne pas dépasser les 900 mots par message, favorisez l'avancée de l'intrigue plutôt que le blabla mais ne vous sentez pas pour autant obliger d'utiliser les dés à chaque tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Dim 1 Déc - 23:28

J’ai toujours aimé le QG de Genome. Je ne pourrai pas dire exactement pourquoi. On ne peut pas dire que l’ambiance y était toujours au beau fixe, il n’y régnait pas un calme plat et la déco laissait à désirer, mais j’y avais fait des rencontres et sans ces bras cassés, je ne serai plus là aujourd’hui. Genome était devenue ma famille. Une famille dysfonctionnelle, certes, mais toujours plus fonctionnelle que la mienne. Et grâce à eux, ma sœur et moi étions en vie. Ce QG, c’était l’endroit où je pouvais les voir, l’endroit où j’avais failli mourir et où j’ai retrouvé Kelly. Ce QG c’était ma deuxième maison. Et ce projet d’urbanisation était en train de la menacer.

Lire la nouvelle dans le journal m’avait fait l’effet d’un coup de massue. Tellement de choses étaient en train de nous tomber dessus, nous ne savions déjà plus où donner de la tête, alors comment aurions-nous pu remarquer ça ? Je ne savais pas si c’était l’absence d’Aaron, mais j’avais l’impression que nous étions tous prêts à nous effondrer. Ou moi, tout du moins. La traque sans relâche que menait Genetic contre nous, le virus qui nous décimait les uns après les autres, l’Agence qui apparaissait comme un messie, mais qui n’était qu’un cadeau empoisonné … ce n’était plus une vie que nous menions, nous étions rabattus à l’état de survivants et bientôt, nous serions des survivants SDF. Des proies idéales pour Genetic.

J’étais nerveuse. J’avais passé quatre mois d’enfer et maintenant que je retrouvais la forme, que je voyais enfin la lumière au bout du tunnel, voilà que les choses empiraient. Je n’arrivais pas à me calmer. J’attendais que la nouvelle tombe. J’attendais qu’on nous dise qu’on avait été repérés, parce que c’était la seule chose qui pouvait se produire. J’attendais qu’on me dise de fuir. Debout près de la salle de quarantaine, j’essayais d’oublier les mois douloureux dont je venais de sortir. Je devais me tenir prête et ça voulait dire oublier les mauvaises choses. Maintenant la positive attitude que je ne connaissais que trop bien et qui m’avait value tant de problèmes.

La présentation venait de commencer et je sentais la nervosité me nouer l’estomac. Je n’aimais pas attendre. Et bien sûr, c’était toujours le signe pour que les choses dégénèrent. L’explosion fut soudaine. J’en perdais l’équilibre et me retrouvais nez contre terre. Pas super pour mon allergie à la poussière inexistante. Je ne comprenais pas ce qui venait de se passer. Mais je comprenais que c’était mauvais signe et il ne m’en fallut pas plus pour que je me relève. J’avais la main dans ma poche pour y piocher mon briquet lorsqu’une lumière aveuglante éblouit l’étage. Bras levé pour m’en protéger, je serrais mon briquet dans mon poing, ma seule arme. Et je manquais de le lâcher lorsque je baissais mon bras. « ADAM !! » C’était plus qu’un cri, c’était ma ligne de vie.

Sans même en être consciente, je commençais à reculer. Je sentais le métal froid de mon arme contre ma paume moite. Je sentais mon cœur battre dans ma poitrine. Je sentais le désespoir m’envahir. Là, face à moi, se trouvait Remington et s’il était là si soudainement après l’explosion, c’était qu’il ne nous voulait pas du bien. Quelque chose me disait que j’étais même la première sur la liste des gens à éliminer. Mais il n’était pas seul. En tournant la tête, je voyais la fille blonde de la soirée qui avait déprimé Wyatt, Capucine. Et Jeremy. Etait-ce Genetic qui nous attaquait ou l’Agence qui nous trahissait ? J’étais incapable de le dire. J’étais presque paralysée. J’avais presque envie d’abandonner le QG. Toutes les portes de l’étage s’étaient ouvertes, même celle de la quarantaine. Je voyais les visages torturés de mes amis. Si j’abandonnais le QG, je les abandonnais eux. J’étais beaucoup de choses ; franche, gamine, capricieuse, irresponsable, mais j’étais surtout fidèle. Tant qu’on ne me donnerait pas l’ordre de m’enfuir, je resterai là. Quitte à me faire tuer par Remington. Et l’adage ne dit-il pas jamais deux sans trois ? Un frisson me parcourut. J’étais cuite. « Adam, qu’est-ce qu’on fait ? » Partir ou mourir ? Je crois que même s’il me répondait qu’il ne savait pas, ou qu’il fallait partir, ma décision était déjà prise.

Briquet allumé, j’attendais qu’ils attaquent en premiers. J’étais incapable de porter le premier coup.
Revenir en haut Aller en bas
Capucine Rider


avatar

Messages : 1517

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Lun 2 Déc - 10:43

En retard… J’étais encore en retard ! Cette inauguration allait commencer dans quelques minutes et je n’étais pas prête de retrouver Élias parmi toute cette foule. A qui la faute ? De cette odieuse pétasse brune d’ex femme psycho rigide. Grrrrrrrr… J’adorerai la rencontrer dans une rue sombre de Los Angeles seule à seule pour lui faire bouffer ses talons avant de l’envoyer au septième ciel, littéralement parlant. Je m’arrêtais de courir devant cette masse compacte et grouillante pour commencer à observer les visages, mais bien vite, mon visage se tournait dans une toute autre direction. Une détonation. Genetic… C’était la seule chose qui me venait à l’esprit. Ce mot et cette envie irrépressible de protéger Élias et Indio. Je me remettais à courir comme il m’était permis de le faire en me faisant écraser lorsque tout à coup, je ne ressentis plus aucune pression contre moi. Il n’y avait que le mur qui se rapprochait de mon visage. STOOOOOOP !

Un soupir de soulagement poussé et je me décidais à regarder d’où pouvait provenir ce mur. Celui-ci était rattaché à deux autres murs, ce qui logiquement formait une pièce. D’accord… C’était quoi ce bordel ? Dans la mesure où l’endroit m’était inconnu, mon attention se portait sur les individus qui peuplaient la pièce. J’aurai tellement préféré que celle-ci soit vide, car je savais où je me trouvais maintenant. Ce n’était vraiment pas la destination de rêve pour un petit voyage et même… C’était carrément l’horreur ! Qui était le con qui m’avait téléporté jusqu’ici ? Jeremy… Alors nous avions deux membres de Genome, un membre de Genetic, un peut être deuxième membre de Genetic même si ça me semblait gros et une blondinette qui n’avait aucune envie de se mêler de cette petite guéguerre.

J’observais le copain de Sonny… Ce Badminton ? Non. Re…mington ? Oui, c’est ! Remington ! Il m’avait fallu quelques secondes pour me rappeler d’où son visage me venait. La soirée Voodoo avec Sonny où on avait dégommé sa tronche à coup de fléchette. Il était difficile de le reconnaître après ce carnage, mais c’était bien lui. Maintenant, je comprenais pourquoi Sonny était avec ce type. Un seul regard de lui et on sentait qu’on voulait fuir. En masochiste et poissarde qu’elle était, Sonny ne pouvait que tomber amoureuse de lui à Los Angeles.

- « Ok… Merci Jeremy d’avoir voulu m’inviter à cette petite fiesta, mais j’ai un gâteau dans le four ! Désolé ! », tentais-je avec un petit sourire en me dirigeant vers la sortie.

En passant devant les gens dans cette atmosphère glaciale à couper au couteau, j’allais jusqu’à prononcer leurs prénoms en signe d’au revoir. Même à ce Remington. Personnellement, je ne voulais pas que le copain d’une de mes meilleures amies me tue. Cela pourrait nuire à nos relations futures. D’accord… J’arrêtais de penser de la merde et me concentrais sur la sortie.

Que pouvais-je faire d'autre ? Je ne voulais absolument pas combattre Kensie et surtout pas Adam qui m'était déjà venu en aide... Jeremy a été mon coéquipier qui même s'il m'avait abandonné en pleine mission s'était rattrapé en m'emmenant à une soirée étudiante pour me faire oublier ma rupture avec Élias. Et Remington... Il était le copain de Sonny. C'était son seul avantage. Après, au niveau des capacités, je n'étais pas certaine d'être gâtée par la nature sauf si le but du jeu était de rouler un patin au plafond. Vu leurs gueules de déterrés, cette hypothèse était à exclure. Certes, j'avais mon couteau, mais avec ça, je n'irais pas bien loin... Sonny m'avait prévenu de cette traque menée par Genetic et depuis, j'évitais les endroits peu fréquentés et habituels pour les mutants. Pourtant, je me retrouvais dans les locaux de Genome, lieu qui aurait été colorié en rouge sang si j'avais fait une carte des lieux dangereux à éviter... J'étais pas dans la merde encore...
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Lun 2 Déc - 23:37

La foule commençait à s’amasser autour de l’estrade où la présentation du nouveau programme immobilier allait commencer. Je n’aimais pas du tout ça. Pourquoi fallait-il toujours qu’ils privilégient les actions dans des endroits bondés de monde ! Même si bondé n’était pas exactement le terme approprié, il y avait nombre de civils, et j’avais aperçu des têtes qui ne m’étaient pas inconnues, dont des étudiants de ma promo en architecture. Et merde ! Je me fondis dans la masse, tout en restant vigilant, attendant nerveusement le signal.

Trois, deux, un…

La synchronisation avec le début de la présentation était presque parfaite. Une explosion retentit, créant la panique parmi la foule, suivie d’une lumière aveuglante, l’adrénaline m’envahit, je portai instinctivement la main à la crosse de mon Beretta à l’intérieur de ma veste, tout en me protégeant les yeux de mon autre main.

La lumière ne tarda pas à se dissiper, je me retrouvai dans une grande pièce, prêt à agir, en plein cœur de Genome. Une téléportation de masse ? Joli ! Je parcouru rapidement les lieux du regard, afin d’analyser la situation. J’étais le seul membre de Genetic… voilà qui n’allait pas me faciliter la tâche. Mon regard rencontra celui de Capucine… Sauf qu’à ma connaissance, c’était une déserteuse. Merde ! qu’est ce qu’elle fout là elle ! « Très drôle ! » répondis-je avec ironie. Désolé de te décevoir, mais je ne prend pas de passagers. Elle connaissait Genetic, elle devait forcément avoir une vague idée de ce que je foutais ici.

Un mec se tenait devant une blonde vautrée par terre qui se releva bien vite en criant quelque chose à un type dans la pièce d’à côté. Adam…Spine je présume. Parfait ! Et la blondinette n’était autre que Kensie Lockwood. Je l’avais rencontrée brièvement à plusieurs reprises et je n’avais découvert son nom de famille que récemment, dans les listes de mutants recherchés par Genetic. Je dégluti péniblement. Je n’aimais pas avoir à faire aux gens que je connaissais. Mais je n’avais pas vraiment le choix. Je n’avais qu’une seule chose à faire. Enfermer mes états d’âmes à double tour au plus profond de moi et me concentrer sur ma mission. Rien de devait plus m’atteindre si je voulais la mener à bien.

Je barrai la route de Capucine, m’interposant entre la sortie et elle, afin de garder tout de même, un œil sur l’ensemble des protagonistes dans la pièce : « Puisque t’es là, tu vas pas déjà me fausser compagnie ! » Ce n’était pas vraiment une invitation. Je n’étais pas là pour plaisanter et mon regard était éloquent. Elle avait été une agent de Genetic, et officiellement, elle en était toujours une, elle était formée, entraînée, et elle connaissait nos méthodes. Elle avait juste été portée disparue. Je venais de décréter qu’elle ne l’était plus. « Ca tombe bien Aleks va être ravie d’apprendre que tu nous ais rejoints à la fête !… » ajoutai-je agrémenté d’un sourire carnassier. Elle saurait forcément de quoi je voulais parler et ce que j’étais en train d’insinuer. Je ne lui laissais pas vraiment le choix.

Au cas où Adam daignerait tenter quelque chose de stupide, j’avais pris soin de ne pas m’exposer bêtement dans l’encadré de la porte, ainsi positionné, je le surveillai du coin de l’œil afin de ne pas me laisser surprendre.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mar 3 Déc - 17:54

J'aurai bientôt trente ans. Dans exactement vingt jours. Si je ne mourrai pas aujourd'hui. Et ça, ce n'était vraiment pas gagné. Un premier ordre de mission était tombé et quand on m'avait informé de la nature de celui-ci, j'avais grincé des dents. En tant que formateur et agent expérimenté, Cristiani, peut-être même avec un avis de Ciccelli, m'avait demandé d'être la baby-sitter officielle de l'après midi. Comme si j'avais la tête de l'emploi pour diriger les couches culottes de l'Agence et les border pour qu'ils soient sages et fassent la sieste. Pourtant, quand on m'avait ensuite donné la liste des agents participants, j'avais été agréablement surpris en y retrouvant des noms familiers, en particulier deux. Finalement, nous allions nous amuser et c'était une bonne chose. Avant de partir, j'avais coupé mon portable personnel pour ne garder sur moi qu'un emprunté à l'Agence. L'épisode Carl de décembre me revint à l'esprit et cette fois, je décidais de prendre mes précautions. Entre le débardeur et une chemise noire, j'avais enfilé un gilet pare balle. Et par dessus le tout, je portais également une veste qui me permettait de dissimuler mes armes. Il en fallait toujours une officielle et une de secours si ça foirait. Mais il était hors de question que la mission foire.

Je regardais les gens autour de l'estrade. Brennen se tenait à quelques mètres de moi. Nous avions discuté avant et nous avions convenu qu'il viendrait dîner à la maison le soir même. Il servirait de couverture si jamais je rentrais avec quelques hématomes. J'observais également Snow de loin. Je me demandais ce qu'elle allait bien pouvoir inventer pour se faire remarquer. Car nul doute à mes yeux qu'elle en rajouterait une couche, dans l'unique but d'entrer en compétition avec moi. Sauf que je n'étais pas un concurrent, nous poursuivions une mission. Je sentis le vibreur du téléphone au fond de ma poche quand une explosion retentit. Je le sortis pour consulter le contenu du message. Je n'étais pas le seul à en avoir reçu un. A peine le temps de me l'imprégner, puis de l'effacer qu'il fallait bouger. Dans les secondes qui suivirent, je ne compris pas ce qui se passait par contre. Nous nous doutions de l'explosion. Pas de ce qui l'accompagnait.

Voilà à présent que je me trouvais à l'intérieur de Genome. Et cette pièce me semblait familière. N'était-ce pas celle où j'avais passé la nouvelle année ? Peut être que cet abruti d'O'Hara comptait désormais me garder jusque mon anniversaire. Qu'est-ce que je foutais ici ? Si encore je m'étais retrouvé dans une pièce seul mais non. J'avais autour de moi une bande de gamins dont une tête qui m'était familière. J'avais autant de chances de gagner au loto que de me retrouver dans la même pièce qu'elle. Des retrouvailles au cours d'un dîner et en buvant un coup auraient peut être été plus appropriées. Il n'y avait pas Sonny cette fois, donc il était hors de question que je me prenne de nouveau une balle pour cette greluche.

Elle appela un dénommé Adam et je dirigeais rapidement mon regard dans sa direction pour voir la tête d'ampoule que ce dernier avait. Puis je reportais mon attention sur une autre blonde qui tentait de se faire la malle avant qu'une culotte courte ne lui barre la route. Il fallait que tout s'imbrique rapidement dans ma tête. Kensie appartenait à Genome, Adam également. La blonde trouillarde aucune idée. Quant au mioche, s'il l'empêchait de sortir, cela voulait peut être dire qu'il était de Genetic. Quant à moi ? En dehors de l'autre, personne ne savait qui j'étais. Peut être le dénommé Adam si O'Hara et McGregor s'étaient fait une joie de me décerner la couronne du membre d'honneur parmi les invités de Genome le trente décembre.

« Quelqu'un pourrait m'expliquer ce que je fais ici ? J'écoutais tranquillement la présentation du projet, puis boum et voilà. Un tour de magie ? Y'a un truc ? » La plupart de ces personnes ne devaient pas savoir que j'étais un mutant. Et le nombre devait être encore réduit de celles qui se demandaient ce que je foutais ici. Je jetais un œil en direction de Kensie. Je jouais la carte de l'étonnement et si on me prenait pour un idiot au passage, je les bénirai peut être, pour qu'ils puissent passer sereinement dans l'au-delà.

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mer 4 Déc - 21:48


Adam avait dit à Aaron que ça serait bien de changer de Q.G. un jour ou l’autre. Avec le virus et la traque lancée par Genetic, cette idée était passée à la trappe. Avec les doses d’antidote qu’Aaron avait négocié avec l’Agence, Genome commençait à voir le jour même si ses membres devaient se planquer. Cette histoire d’urbanisme tombait à point nommé pour ceux qui en voulaient à l’organisation basée dans le secteur. Il n’avait pas fallu longtemps au jeune homme pour en déduire que Genetic était derrière tout ça. Pour lui, le rassemblement à deux pas du Q.G. n’était pas un hasard. L’organisation adverse les avait sans doute repérés. Aaron aurait pu choisir un autre moment pour s’absenter ! A moins que la date de la présentation du projet ait été choisie en fonction.  Adam était inquiet mais il n’en parlait pas ; il ne voulait pas affoler les autres. En attendant, ça faisait plusieurs jours qu’il ne sortait plus sans une arme contenant des seringues tranquillisantes planquée dans sa botte, ça le rassurait.

- Moi je dis, ça sent la merde tout ça. Bon Anna,  je vais voir du côté de l’infirmerie. Tu me bipes si tu remarques le moindre truc bizarre, ok ?

Adam venait d’arriver devant l’infirmerie quand une détonation se fit entendre. Il sursauta. Ses yeux firent un tour d’horizon rapide pour analyser la situation. Une introspection dans sa mémoire, pour visualiser la liste des mutants identifiés par Genome, lui fit dire en marmonnant à Kensie !
- C’est quoi ce bordel ?

Alerte : Les portes avaient cédé, même celle derrière laquelle les malades contagieux étaient isolés. Leur état de faiblesse les empêchait de se lever de leur lit.
Méfiance : Il y avait ce type, Remington Pillsbury, qui se trouvait toujours là où il y avait des mutants ;  Aaron et Ross l’avait briffé à son sujet.
Danger : Un agent de Genetic, Jeremy Stenson, qui avait failli capturer Shannon et Esteban, était là aussi ; il bloqua la progression de Capucine.

Partir ou mourir ? La question n’était déjà plus d’actualité. Il murmura à Kensie :
- T’as rien à craindre de Capucine, mais les deux autres… Lâche pas ton briquet !

Adam se tenait dans l’embrasure de la porte. Sa grande taille et ses épaules larges ne permettaient à personne de sortir de la pièce sans être bousculé. Il fit un signe de tête pour inviter Capucine à se ranger de son côté. Blasé par la question de Remington, il répondit :
- On se demande !

Genetic était dans la place. Remington en faisait-il partie ? Aucune idée. Pour Jeremy, pas de doute ; Adam gardait un œil  constant sur lui. Bien entraîné au corps à corps et au tir, il ne laisserait pas le mec de Genetic mener la danse. Au moindre mouvement louche de la part des deux gars, il sortirait son arme et n’hésiterait pas à tirer.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Jeu 5 Déc - 22:59

J’avais envie de taper des pieds, crié, gueulé, pleuré, comme la gamine que j’étais. Pourquoi est-ce qu’il fallait toujours que tout parte en couille ? Depuis dimanche, les emmerdes s’enchaînaient et j’en avais ma claque. Il était temps que ça s’arrête et qu’ils nous foutent la paix les vieux schnocks. C’était à nous, d’habitude, de faire foirer les plans, pas à eux de nous sortir de nos tanières. Mais ils étaient trop fiers de leur supériorité pour nous laisser pisser nos frocs en paix. Enfoirés.

Je sentais la chaleur que dégageais la flamme de mon briquet sur le dos de main et ça m’apportait un léger réconfort. Je n’étais pas prête à me battre. A nouveau. Mais je n’étais pas encore tout à fait prête à mourir, quitte à en décevoir quelques-uns. Et si pour survivre il fallait que je me serve de mon pouvoir, alors soit. Je n’avais pas eu le temps de m’entraîner, le contrôle ne serait pas optimal, mais je pouvais toujours espérer qu’aujourd’hui, la chance serait de mon côté.

J’ignorais Capucine. Si elle voulait se casser, qu’elle le fasse. Ça voulait dire qu’elle n’était pas dans le coup – même si je me permettais de continuer à douter. Je gardais un petit œil sur Jeremy cependant. Il l’empêchait de partir. Pas innocent dans l’histoire donc. Mon petit doigt me disait que ça puait Genetic. Quant à Remington … c’était ma plus grande menace à l’heure actuelle. Non pas qu’il soit pire que Genetic, mais j’avais eu le déplaisir de le croiser dans le feu de l’action et j’avais tendance à me méfier des tueurs affirmés. Et ne pas pouvoir le situer m’agaçait. Genetic  aussi? Agence ? Vieux schnock en chemin pour sa partie de pétanque journalière ? Je ne répondis pas à Adam, me contentant d’un simple hochement de la tête pour lui signaler que je l’avais entendue. Sa remarque était stupide, mais je préférais ne faire aucun commentaire. Je veux dire … Comme si j’allais lâcher mon briquet dans un moment pareil. Youhou Damdam. Explosion + apparitions étranges de gens dangereux, à commencer par le ridé = danger.

Et en parlant du ridé … Son excuse bidon me fit lever les yeux au ciel. Genre. Je ne le croyais pas une seconde. Je ne croirai jamais un seul mot qui sortirait de la bouche de cette enflure. Pas même si une auréole et des ailes lui poussaient d’ici à ce que je cligne des yeux. J’avais bien envie de lui répondre un truc à la con, genre  « oui, le truc c’est toi. » ou mieux, « t’as déjà un pif assez gros, Pinocchio », mais ça ne faisait pas assez menaçant à mes yeux. Enfin ce n’était pas comme si la réponse d’Adam valait mieux …D’un mouvement du pouce, je refermais mon briquet, pour ne pas épuiser le gaz. J’espérais juste que personne en profiterait pour attaquer à ce moment précis. « On te retient pas ! Y a une fenêtre de laquelle tu peux sauter si tu veux. » C’était pas comme si on était encore planqués aux yeux du monde. Autant crier « coucou on est là » du haut du toit … le résultat aurait été le même. « Ou alors tu peux dégommer le gringalet qui bloque la sortie, ça nous rendrait service. » En sommes : casse-toi et prends ton coéquipier avec toi, connard !
Revenir en haut Aller en bas
Capucine Rider


avatar

Messages : 1517

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Ven 6 Déc - 19:09

J’ignorais ce qui était le plus risible : les menaces de Jeremy ou la comédie de Remington. D’ailleurs, ma tête devait parler pour moi pour ce dernier. Grosso modo, cela devait ressembler à peu près à *Mais bordel mec… WTF ?* Il avait peut être deux blondes et un gamin en train de faire dans son pantalon devant lui, mais nous n’étions pas aussi cons. Bref… Passons ! J’avais d’autres problèmes. Premièrement, un Jeremy qui voulait me ramener du côté obscur de la force tel un Dark Vador des supérettes en puissance. Deuxièmement, un Adam qui m’empêchait de quitter la pièce et me faisait signe de me mettre à ses côtés. Fallait-il réellement que je choisisse un camp ? Ils ne pouvaient pas se foutre sur la gueule sans moi ? Non ? Bon d’accord… N’étant pas prête à la jouer à la Ams Tram Gram, je réfléchissais sur mes chances de m’en sortir indemne. Accessoirement, ça pouvait toujours servir. Aussi, toujours à deux pas de Jeremy, je décidais de mettre les choses aux claires et dans ces cas là, je n’étais plus la petite poupée Barbie sympathique que tout le monde connaissait. Il voulait me ramener dans cette soit disant obscurité ? J’avais vu des abysses plus noirs et plus effrayants que Genetic. C’était avec le regard glacial que je m’apprêtais à anéantir ce gars sans foi ni loi.

- « Essaye… Mais je ne suis pas certaine qu’une rencontre avec Romanov soit dans ton intérêt. Je pourrais par exemple lui raconter ta défection pendant la mission suicide Jefferson, me laissant seule avec le bébé. Pourquoi t’es tu enfui ? Ah oui… Pour sauver ta petite amie qui t’avait suivi… Ça la fout mal pour un agent de terrain, mais peut être te passeront-il cette erreur si tu la leur amènes, parce que…. Elle est comme nous. »

Il n’y avait plus aucune pitié. Ce gars avait montré des prémices d’amitié et il se permettait de me menacer. J’étais heureuse de connaître certains de ses petits secrets. Si je m’en sortais vivante, il me faudrait remercier cette personne.

- « Si tu voulais vraiment me foutre dans la merde, tu m’aurais déjà dénoncé à Romanov depuis longtemps puisque nous nous sommes croisés depuis… Alors avant de menacer quelqu’un, un petit conseil… Assure-toi d’abord que tu n’as rien à perdre. »

J’étais bien heureuse de ne pas lui avoir parlé d’Élias. Au moins, celui-ci resterait à l’abri de ces hyènes. Par contre… Cette rencontre allait peut être mettre fin à notre histoire m’obligeant à ne plus rentrer chez nous par sécurité. Et ça… ça me foutait en rogne. Parfait ! Dans la mesure où Jeremy ne me donnait aucune chance de vivre ma vie tranquillement loin de toute cette merde mutant, je me déplaçais pour me ranger aux côtés d’Adam. Mon choix était fait et, avec l’aide de Kensie, d’Adam et peut être de Remington, le nom de Jeremy Stenson sera rayé de la carte aujourd’hui. Genetic m’avait entraîné et si j’en jugeais le comportement de Kensie à l’égard de son briquet, celle-ci avait un pouvoir offensif. Nous avions toutes nos chances d’en finir rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Lun 9 Déc - 16:57

J’avais identifié trois des protagonistes ici présents. Sur les trois, deux de Genome et une potentielle alliée. Le quatrième était inconnu au bataillon. J’avais tout d’abord pensé à un civil, mais son calme apparent me disait que ce mec n’était pas là par hasard, malgré l’étonnement qu’il semblait manifester. S’il s’était agit d’un membre de Genome, sa tête devait me dire quelque chose. J’avais suffisamment potassé les dossiers des membres répertoriés chez nous pour m’en souvenir. A moins qu’on ne les ai pas tous identifiés. J’eu très vite ma réponse. Apparemment, Capucine le connaissait. Et il ne semblait pas y avoir qu’elle. Remington. Je notais le prénom dans un coin de ma tête tandis qu’Adam apparaissait à la porte dans mon dos. Je pivotai, afin de lui faire face. Il intimait à Kensie et Capucine de se méfier de Remington et moi. Ca sentait clairement la merde. Je ne savais pas qui était ce type, mais vue qu’il n’était pas de Genetic, j’allais devoir me montrer prudent. Si c’était un simple civil, ce dont je doutais fortement maintenant, c’était sa dernière chance de se barrer avant que ça ne tourne au grabuge.

« Personne ne craint rien de personne d’accord ? » lançai-je d’une voix forte afin de bien me faire entendre de tout le monde. Je savais qu’il y avait peu de chance qu’ils m’écoutent, mais qui ne tentait rien n’avait rien. Je n’avais pas spécialement l’intention de leur foutre sur la gueule, ce n’était toujours pas mon mode de fonctionnement. Par contre, si la situation l’exigeait, je serais obligé de me défendre et de mettre en application ce que j’avais appris lors de ma formation d’agent de terrain.

« Remington… c’est ça ? Il vaudrait mieux que tu ne restes pas là. » lui lançais-je accompagné d’un regard en coin.

Quand à Capucine, à en juger par le regard qu’elle me lançait, elle n’était visiblement pas prête à coopérer. Le contraire aurait été étonnant. Pour sa seule défense, elle ramena l’histoire de Jefferson sur le tapis, une fois de plus. C’était donc le seul moyen de pression qu’elle semblait avoir sur moi et qu’elle me ressortait à toutes les sauces. Soit ! J’avais été sonné lors de cette mission, qui avait lamentablement foiré, avant de quitter la zone d’affrontement et d’appeler les renforts. Tout s’était résolu proprement au final, mais Barbie semblait toujours m’en tenir rigueur. Rien à battre ! Si ce n’était qu’elle tentait de me menacer à son tour, de balancer à Romanov que j’avais sorti Max de ce bourbier ? Grossière erreur fillette ! Tu crois quoi ? que je suis complètement con au point de ne pas avoir pris toutes les précautions pour la garder loin des filets de Genetic ? Je sais ce que tu cherches à faire. Mais ça ne prend pas. Je n’allais pas me laisser désarçonner par ce genre de menaces. Je savais ce que je faisais, les risques que je prenais étaient calculés, mes menaces également. Chante beau merle ! Je suis sûr que Romanov aimera beaucoup entendre le son de ta voix !

« Je dois reconnaître ta suprématie en matière de subtilité ! Bravo ! » répondis-je avec un sourire en coin sur un ton que je maîtrisais afin de ne pas être trop cassant, feintant l’amusement. Je n’en pensais pas un traitre mot bien entendu et mon regard était bien plus glacial que le sien, vide de toute sympathie, dénué de toute émotion, comme si une partie de mon humanité s'était envolée. Et c'était le cas. Les récents évènements m'avaient changé. Je réduisis l’espace qui nous séparait afin de lui murmurer d'une voix doucereuse à l’oreille :

« Vas-y, fais donc ça, je te regarde ! Mais n’oublie pas lequel de nous deux a vraiment déserté. Je suis très curieux de voir qui de toi, ou moi, Aleks prendra le plus au sérieux, vois-tu ? »

Elle en profita pour me cracher son venin au visage alors que je reprenais une distance convenable. « Je suis sûr que tes mensonges pour me discréditer vont beaucoup l’amuser. » C’était sa parole contre la mienne. Je l'accusai ouvertement sans aucune honte. J’avais fais preuve de plus de bon et loyaux services qu’elle dernièrement, auprès de Romanov, mais aussi d'Holster. Autant dire que je ne craignais pas grand-chose de ses menaces. Au pire, Romanov me ferait surveiller quelques temps, dans le doute ? Je pourrais même lui soumettre moi-même l'idée tiens ! Ca me ferait bien rire !

La lueur dans mon regard ne disait rien qui vaille, reflétait ma détermination, associée au sourire méprisant que j’affichai ensuite. Cause toujours, tu m’intéresses. Ca fait un moment que je n’ai plus rien à perdre si tu savais ! : « Te fatigue pas va ! »

Elle avait choisi son camp en reculant vers Adam. Le mauvais camp. Une personne de plus pourrait être ajoutée sur la liste des membres de Genome. Dommage pour elle. Son protecteur ne me quittait pas des yeux. Un autre super héros en carton hein ? J’allais avoir du mal avec celui-là. Il semblait régir les lieux, vue que Kensie attendait son approbation pour agir. Kensie, dont la dernière phrase finit d’achever le peu de retenue dont je disposais encore à son égard. C’était moi qu’elle parlait d’achever ? Très bien ! Ça avait au moins le mérite d’être clair. Ça confirmait une fois de plus ce que Max m’avait dit sur eux. Je plongeai mon regard dans celui d’Adam, réitérant ma proposition une dernière fois, sans me démonter, d'une voix claire, posée et neutre.

« Si vous vous rendez- sans résistance, aucun mal ne vous sera fait. »

Je n’étais pas naïf et ce n’était pas une demande ni une supplication de gamin idéaliste. J’avais appris de mes erreurs. J’avais suivi la formation d’agent et je m’étais renforcé et endurci. Même si la violence ne me plaisait pas, elle ne me faisait plus peur. J’avais beau détester les méthodes de Genetic, ce que j’avais appris m’avait bien servi afin atteindre mon objectif. Je n’avais pas le choix et ils n’étaient qu’un obstacle de plus à franchir, se dressant entre mon but et moi.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mer 11 Déc - 18:25

La carte de l'innocence ne semblait pas fonctionner, tant pis. Il faudrait peut être que je songe à prendre quelques cours auprès de mon meilleur ami car lui, on lui donnait régulièrement le bon dieu sans confession et ce, sans qu'il ait à forcer. En même temps avec sa gueule d'ange... Ni Kensie, ni Adam ne semblaient croire au hasard de ma présence, ce qui était fort regrettable. J'écoutais la première, je m'avançais près de la fenêtre pour jeter un œil vers l'extérieur. Effectivement, nous étions en hauteur. Quant au gringalet qu'elle me proposait de dégommer, je le trouvais divertissant. Personne ne craignait rien de personne. « C'est le genre de phrase que l'on dit en général avant que quelqu'un perde les pédales et qu'on déplore un premier mort. » Déjà, je ne me préoccupais plus de la vue vers l'extérieur pour me retourner vers eux.

Mon regard croisa celui de la couche culotte. Il connaissait mon prénom ? J'avais du rater un épisode quelque part. Je ne me souvenais pas de l'avoir prononcé, et Kensie non plus. Alors qui ? Merde. En me remémorant le peu de mots qui avaient été échangés jusque présent, cela venait d'elle. Mes prunelles se posèrent sur la blonde. Je ne la connaissais pas mais elle semblait me connaître. Alors qu'elle déblatérait des propos à l'encontre du gars, sur un Jefferson et une Roumanov que je ne connaissais pas, je me demandais si je l'avais déjà croisée. Un coup d'un soir ? Impossible, quelque chose dans son physique, ou plutôt sa manière d'être me rebutait. Et puis les deux là, ils étaient occupés à se prendre le chou comme un joli petit couple. Si on les dérangeait, ils pouvaient nous le signifier et on changerait de pièce avec les deux autres. Qu'ils s'engueulent, qu'ils couchent ensemble pour faire retomber la pression et tout serait réuni pour améliorer ce monde. Encore fallait-il pouvoir sortir de là...

Un groupe s'était formé, composé de trois personnes. Puis deux entités seules. Et si nous combinions nos forces contre les trois autres ? L'idée était plaisante mais... Il y avait toujours un mais dans ce genre d'idée que je refusais de formuler. Et puis une étape supplémentaire fut franchie. Se rendre sans résistance pour ne pas risquer d'être blessé. Décidément, il était très divertissant ce gringalet ! « Ce n'est pas un discours de ce genre que les nazis ont tenu aux juifs avant de les emmener dans les camps d'extermination ? » Ce n'était qu'une question rhétorique dont chacun connaissait la réponse qu'ils pouvaient se passer d'exprimer. « Je me demande si je dois aussi me sentir concerné par cette mise en garde. Pour le moment, je ne suis que le potentiel dommage collatéral de vos soucis et ça me convient. » Genome et Genetic... Tom et Jerry... Sangoku et Vegeta... Iceman et Pyro... Voilà pourquoi ces deux groupes n'arriveraient jamais à rien et feraient toujours une erreur quelque part. Ils étaient bien trop occupés dans leur petite guerre pour aller au delà de celle-ci. Je jetais un regard en direction du groupe des trois. « Je peux partir ou l'on me retient de force encore une fois ? Car lui m'a donné l'autorisation, il ne manque plus que la votre. Sinon vous me dites, je prends une chaise, je m'allume une clope et je compte les points entre vous. » C'était vrai après tout, il m'avait dit de ne pas rester dans les parages. Je le prenais au mot même si dans le fond rester me convenait également.

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Sam 14 Déc - 16:44

- Sérieux ?!...

Adam hallucinait presque en écoutant l’échange verbal entre Capucine et Jeremy. Ils se croyaient dans un salon de thé ou quoi ? Le toubib se demandait si la jeune fille était consciente de la situation problématique dans laquelle elle se trouvait. Il faillit rire en entendant l’agent de Genetic donner un ordre à Remington après avoir taper la discussion. Il se prenait pour le metteur en scène d’un mauvais film en redistribuant les rôles ou quoi ? Kensie lança une excellente idée en suggérant à Remington de partir et d’embarquer Jeremy avec lui ; ce serait une bonne chose pour tout le monde ; sauf que cette idée n’était qu’un souhait irréalisable. Jeremy n’était pas là par hasard et il serait très étonnant que Remington le soit. Après quel lièvre courrait-il celui-là ? Genome aimerait bien le savoir.

- On ne te retient pas Remington.

Parlant pour le trio, Adam se décala afin de laisser le champ libre au soit disant acteur involontaire de la scène. Il en profita pour se placer légèrement en avant de Capucine et Kensie, les forçant à reculer pour mettre un peu de distance entre eux et Jeremy qu’il ne lâchait pas du regard.

- Tu rêves mon gars.

Le toubib en riait presque. Il trouvait l’agent de Genetic ridicule de penser qu’il obtiendrait ce qu’il voulait avec un simple avertissement. Hors de question de se rendre sans résistance. Il roulait pour Genome depuis trop longtemps pour ne pas continuer à défendre ses convictions.
Des plaintes lancinantes, venant de la pièce où se trouvaient les contaminés, envahissaient progressivement l’infirmerie. Elles augmentaient en intensité et devenaient pesantes. Les malades commençaient à paniquer… Si personne n’intervenait pour les rassurer, il ne serait pas étonnant que l’un d’entre eux puise dans l’énergie de son désespoir pour sortir de son lit.  Adam avait du mal à faire abstraction de cette donnée ;  ça le rendait dingue car ça l’empêchait de réfléchir et de trouver une solution pour neutraliser Jeremy.

- LA FERME !

Adam s’était adressé aux malades en hurlant. Il aimerait pouvoir les aider mais il devait avant tout neutraliser l’agent de Genetic. Il ne fallait pas que la panique prenne le dessus sur la raison. ll comptait sur Kensie et son pouvoir offensif pour l’aider ;  pour cela, il fallait éviter qu’elle panique. Il adressa un sourire rassurant à la jeune fille et fit un geste de la tête à l’attention de Capucine pour qu’elle aide sa comparse dans cette tâche.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Capucine Rider


avatar

Messages : 1517

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mar 17 Déc - 20:27

Je n’étais pas là pour faire dans la subtilité. Jeremy avait été le premier à lancer des menaces et je n’avais aucun complexe à lui renvoyer la pareille. Les autres pouvaient bien se faire un thé, des grilles de sudoku ou même crever, je m’en foutais. C’était une affaire entre lui et moi. Jeremy allait s’en mordre les doigts de penser une seule seconde qu’Aleksandra lui serait fidèle. Le soir où nous avions été envoyés sur Jefferson, ça n’aurait pas dérangé nos employeurs que nous ne revenions pas. Je penserai même le contraire. C’était le parfait moyen de faire tuer des gêneurs par un tueur en série cannibale. Au mieux, il n’y aurait plus de trace et quand bien même, ce rien n’aurait pu les relier. Nous étions tous les deux surveillés et si j’apprends à Aleksandra que Jeremy s’était enfui de la mission et qu’il cachait une mutante, ça n’allait certainement pas lui plaire… Pour ma part, j’avais un plan. Il était culotté, mais faisable et même si ça me valait une nouvelle période de surveillance, j’étais prête à m’y plier. J’étais parfaitement sereine allant même jusqu’à sourire.

- « Crois-moi… Te concernant, ça l’intéressera… », terminais-je tout simplement.

Pour moi, ça voulait tout dire. Jeremy terminait en me demandant de ne pas me fatiguer. Peut être commençait-il à comprendre qu’il n’était pas le membre parfait de Genetic. Aleksandra Romanov n’avait de loyauté qu’envers elle-même et Holster. Pour le reste, nous n’étions que des pions. Penser qu’elle pourrait être son amie était tout simplement stupide et risible. Ah la la. Le petit Jeremy allait se prendre une grosse fessée, tout comme moi. Seulement, j’étais la seule à le réaliser. Le retour à la réalité lui sera difficile. Par contre, il me fit encore plus rire quand il nous demanda de nous rendre sans résistance en nous assurant qu’il ne nous ferait aucun mal. Pitié… Quel abruti ! Et si je pète des paillettes vont me sortir du trouffion ?

Heureusement, Remington prit la parole et au moins, il était assez intelligent pour comprendre ce que cachaient les paroles de Jeremy. Je laissais Adam gérait la sortie de Remington et me décalais en même temps que lui pour laisser la place nécessaire à son passage, à savoir deux-trois mètres de largeur. Cependant, je n’appréciais pas spécialement que le petit géni se mette devant moi et Kensie. Cherchait-il à nous protéger ? Genre, nous ne pouvions pas nous tenir les uns à côté des autres ? Surtout qu’il s’énervait sur les malades pour qu’ils la ferment. Du moins, j’espérais que ce soit cela et non des voix dans sa tête… Il ne manquerait plus qu’il finisse fou au plus mauvais moment. Et c’était quoi ce signe de tête ? Un torticolis ? Une démangeaison ? Kensie ? Ok… Il voulait que j’assiste la blonde. J’espérais qu’elle savait quoi faire car, pour le moment, le plan me semblait obscur quand bien même la finalité était parfaitement claire : la suppression de Jeremy Stenson. Je n’avais qu’une chose à dire : Amen !

Il ne restait plus que le départ de Remington pour que les choses sérieuses commencent. Allez le vioc ! Dégage de là ! Un gringalet arrogant avait hâte de rejoindre le paternel et j’étais prête à satisfaire son envie masochiste et suicidaire avec joie !
Revenir en haut Aller en bas
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Ven 20 Déc - 14:05

Résumons la situation : Gringalet et Barbie se disputaient pour savoir qui aurait le plaisir de s’en prendre plein la gueule avec Romanov pendant que Remicon faisait l’innocent et qu’Adam essayait de faire l’intimidant. C’était pas difficile pour lui avec sa carrure de joueur de football, mais bizarrement, quelque chose me disait que ce ne serait pas suffisant pour nous débarrasser des indésirables numéros un et deux. Je vous laisse deviner qui est Un (son prénom rime avec croûton) et qui est Deux. En sachant que Deux venait de sortir la réplique la plus clichée de l’univers. Je levais les yeux au ciel et manquait de me cogner la tête contre le mur lorsque le vieux ouvrit la bouche. C’est sûr qu’il était bien au courant de ce qui pouvait se passer dans ce genre de situations. Au moins, j’étais à peu près sûre, à présent, que l’enflure n’était pas avec le gringalet. C’était la mauvaise nouvelle. Ça voulait dire deux ennemis au lieu d’un seul. Je ne savais pas ce que Remington foutait là, mais je ne pouvais pas le considérer comme un allié. Déjà parce que c’était Remington, mais surtout parce qu’il n’en avait pas la gueule.

Nancy Drew avait fini de discutailler et s’était installée aux côtés d’Adam. Trois contre deux. C’était plutôt cool comme chances. Si on oubliait que l’abruti était un assassin entraîné et que le gringalet était de Genetic. Et que j’étais la seule à avoir un pouvoir actif. A moins que Capucine en ait un aussi ? Mon Dieu faites qu’elle en ait un. Et c’était reparti pour les répliques clichées. C’était quoi cette arnaque ? « Putain, mais t’as appris le manuel de « comment menacer les gens pour les nuls » toi ou quoi ? » C’était sorti tout seul, mais évidemment Remingthon devait faire mieux avec son vieux discours sur les nazis. Et puisqu’il demandait s’il pouvait partir, j’en profitais pour l’ouvrir une nouvelle fois, après Adam. « Aller, point Godwin. Casse-toi ! Et dis bonjour à Sonny de ma part. »

Je n’aimais pas la manière qu’avait Adam de me protéger, j’avais l’impression d’être une demoiselle en détresse et c’était presque intolérable. Mais d’un autre côté, j’avouais que ça m’empêchait de faire des conneries. Comme foncer sur Jeremy pour le mettre hors d’état de nuire. Il commençait à m’agacer avec ses menaces à deux balles et l’agitation des malades commençait à me stresser. C’était pas que moi d’ailleurs, vu la réaction d’Adam. « Pas sûr que ça les calmes. » Son sourire rassurant ne me disait rien qui vaille. Je serrais mon briquet dans ma main et je jetais un regard à Remington pour voir où il en était. Qu’il se casse bon sang ! Qu’il devienne dommage collatéral ne le dérangeait peut-être pas, mais moi oui. Ça faisait trop longtemps que je n’avais pas utilisé mon pouvoir, je ne pouvais pas garantir le contrôle et si je venais à blesser quelqu’un – ou pire, tuer – je ne le voulais pas ici. Je le devais à Sonny. Et à lui. Il m’avait sauvé la vie. Ca me faisait grincer des dents, mais je ne l’oubliais pas. Et comme il avançait trop lentement, je gueulais. « Putain, mais bouge papy !!! Ou t’as besoin d’une canne ? »

Doigt sur la mollette de mon briquet, je n’attendais que son départ pour l’allumer. Et en attendant je priais le dieu des chips pour que tout se passe bien. On était dans l’infirmerie, c’était dangereux. Pas plus que dans la forêt, peut-être, mais j’avais des amis dans le coin. Le seul truc qui me rassurait était la présence d’Adam. Avec son génie et mon feu on était la meilleure équipe possible. Et si en plus on avait une ancienne de Genetic, on avait toutes nos chances. Je devais juste éviter de merder. C’est possible, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Sam 21 Déc - 13:37

J’avais du mal à appréhender l’inconnu. J’étais certain que ce mec n’était pas là par hasard, et qu’il n’était pas de Genome. Il n’était pas de chez nous non plus. Qu’est ce qu’il foutait là ? merde ! Je me retins de lui envoyer un « Ta gueule ! » au visage, mais je fis en sorte de le lui faire comprendre lorsque nos regards se croisèrent. Il était fou où quoi ? S’il voulait foutre le feu aux poudres et déclencher l’hystérie générale, c’était le meilleur moyen ! Même si je ne doutais pas que ça finirait par déraper. Je lui avais gentiment intimé de partir avant que ça ne dégénère, dans son propre intérêt et pour sa sécurité. Je ne voulais pas que d’innocents soient injustement impliqués.

Je n’avais que faire des menaces de Capucine et encore moins de ce qu’elle pouvait bien dire ou penser de moi. Elle pouvait faire sa mariole et fanfaronner tant qu’elle voudrait. Elle avait choisi son camp, tant pis pour elle. Elle aurait tout le loisir d’intéresser Romanov, ou d’autres gens comme la White Lady plutôt, depuis le fond de sa cellule, quand j’en aurais fini avec elle, après avoir expliqué à ma responsable hiérarchique que je l’avais découverte en pleine collaboration avec les gnomes de Génome comme elle les appelait.

Je l’ignorai, reportant mon attention sur Adam qui avait à peu près la carrure de Calloway et qui semblait miser sur sa force physique pour protéger ses blondes. Il avait beau être plus carré que moi, ça ne m'arrêterait pas. Oui, je rêvais. Je faisais montre de bon sens en leur exposant clairement la manière la plus pacifique de procéder. C’était peut être cliché, certes, mais si je pouvais éviter d’en venir au point de non retour, je préférais. C’était juste pour me donner bonne conscience ? sans doute. De toutes façons, je n’avais pas le choix. Je devais accomplir ma mission, coute que coute. J’aurais juste préféré le faire sans avoir à me salir les mains.

Non, ils n’allaient pas se rendre, ça aurait été trop beau ! Et Remington qui en rajoutait une couche au passage, tandis que Kensie m’envoyait toute sa haine au visage. Fermez-là ! je me mordis l’intérieure de la joue pour ne rien répliquer. Autant ce genre de blagues ne me faisait ni chaud ni froid d'ordinaire, autant dans la situation actuelle... Etait-ce un pur hasard ? ou ce mec savait exactement ce qu'il était en train de dire ? Ca sous-entendait qu'il connaissait les organisations et qu'il savait que j'appartenais à Genetic. Non ! Ca n'avait rien à voir. Genetic n'exterminait pas les mutants ! Même si je ne partageais pas leurs motivations au sujet de la traque de Genome. Ne pas céder à la provocation. Garder mon sang froid en toutes circonstances. On ne me demandait pas mon avis de toutes façons et j’étais seul contre au moins trois. Le moindre faux pas de ma part, et je pouvais dire adieu à la réussite de ma mission.
Bien ! puisque c’est comme ça, la prochaine fois, je la fermerais ! et je foncerais dans le tas sans réfléchir et sans le moindre scrupule ! Je commençais à comprendre le fonctionnement de certains de ceux que je qualifiais d’être nos pires agents, qui agissaient sans le moindre état d’âme, sans se soucier des conséquences. Ca craint ! D’ailleurs en parlant de ça…

Même si nous étions tous d’accord pour que Remington se casse de là, j’avais l’intime conviction qu’il n’allait pas le faire. Il n’avait pas l’air de quelqu’un de spécialement paniqué par les évènements et il avait encore moins l’air pressé de partir…dire bonjour à Sonny ?? Un frisson fort désagréable me parcouru l’échine. Est-ce que j’ai bien entendu ? Je prenais sur moi pour rester le plus imperturbable possible. Ce n’était pas le moment de partir en couilles. Quel lien avait ce type avec ma sœur du Domaine ? Je craignais le pire. C’était qui son mec à Sonny déjà ? Merde ! dites moi que je me fais des films… ça peut être n’importe qui d’autre. Sonny connaît beaucoup de monde non ?

Adam gueula sur les malades qui geignaient dans l’infirmerie, alourdissant l’atmosphère déjà bien pesante. Très… révélateur de son état d’esprit. Plutôt que de les rassurer, il se montrait agressif et pas le moins du monde conciliant ni compréhensif. Je ne m’en souciais pas outre mesure pour l’instant. J’avais déjà bien assez à faire avec les valides.

Kensie perdait son calme, et la voir jouer nerveusement avec son briquet depuis tout à l’heure ne me disait rien qui vaille. Ca allait chauffer pour mon cul dès que Remington se serait tiré de là. S’il finissait par le faire. Car je commençais à émettre de sérieuses réserves sur ses intentions à celui-là. Je renforçais ma concentration, faisant le vide dans mon esprit, vigilent, attentif au moindre détail, guettant le moindre de leurs gestes : Adam, Capucine, Kensie, Remington. J'établissais mon plan, analysant toutes les possibilités qui s'offraient à moi. J’étais prêt. Je n’attendais plus que le départ de « papy » pour passer à l’acte.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mar 24 Déc - 3:24

Les esprits s'échauffaient chaque seconde un peu plus. J'y contribuais à ma façon avec quelques phrases placées ici et là, tout en tentant de tirer mon épingle du jeu. Je n'étais pas du côté de Genome. Ni de celui de Genetic. Et j'étais encore moins neutre. Pourtant, il semblerait que j'étais le seul présent dans cette pièce que l'on acceptait de laisser partir sans faire de difficultés. Je me demandais dans quel monde ils avaient eu leur formation pour laisser partir la personne qui semblait la plus calme. Dans une pareille situation, surtout après un phénomène tel qu'une téléportation, un être maître de lui-même était celui qu'il fallait soupçonner le plus. Cela ne présageait rien de bon..

Adam m'avait invité à quitter l'infirmerie. Kensie m'invita à aller plus vite. J'ignorais délibérément le fait qu'elle mentionna Sonny. Il était hors de question que je me laisse attendrir, surtout par cette poupée barbie blonde qui ne rêvait que d'une chose, que je crève. Des sons de voix s'élevèrent, en provenance d'une autre pièce. Ils eurent pour effet d'énerver Adam. La tension augmenta d'un cran du côté de Genome. Certains devenaient même téméraires, comme Kensie qui me bousculaient. J'approchais de la porte. « Une canne c'est une idée. Tu voudrais peut être que je m'en serve pour tuer l'autre ? » Bien évidemment, l'autre ne pouvait désigner que le gringalet de Genetic. Je me décidais pourtant à franchir le seuil de la porte, m'arrêtant après avoir fait deux pas. « Les cris que l'on entend, ce sont des malades atteints du virus ? » Je m'en foutais royalement d'eux en réalité. Je ne repris pas mon chemin, restant à l'endroit où je me trouvais. Je guettais les bruits. Ils étaient dans mon dos mais j'avais repéré la place de chacun dans la pièce, surtout d'une personne en particulier qui m'intéressait davantage que les autres.

Je pouvais gagner du temps mais est-ce que je désirais encore le faire ? Il y avait peu de chances pour que la téléportation m'envoie dans la même pièce que mon but. Pourtant, cette chance s'était produite et je doutais qu'elle se représente de sitôt. Le soucis, c'était le nombre de témoins. En réalité, ce n'était pas un soucis car en décembre, la présence du groupe de Genome ne m'avait pas dérangé. Alors qu'est-ce que j'attendais ? J'avais déjà cette réponse. Je m'amusais jusque présent. Je prenais plaisir à les écouter, je trouvais leur petite discussion tellement digne d'une série B. J'avais un boulot à exécuter. « Vous savez que vous avez un point commun ? Que ça soit Genome ou Genetic, vous parlez trop et quand il s'agit d'agir, votre conscience vous bloque. Ce qui est loin d'être notre cas... » Sous entendu le groupe pour lequel je travaillais. Et pour les plus intelligents d'entre eux, ils feraient le rapprochement avec cette fameuse Agence, vendeuse de rêves sur Los Angeles qui prenait de plus en plus d'importance sur le monde mutant.

Je me retournais vivement et tout en le faisant, je sortis une de mes armes et tirais sans chercher à comprendre, en direction de deux personnes différentes.

Oui : La première balle atteint Adam en plein ventre. Oups. Kensie va-t-elle le laisser se vider de son sang comme elle l'a fait pour Rem en décembre ?
Non : Adam réussit à faire un mouvement de côté, évitant la balle.

Attaque précise : La seconde balle touche Kensie à la main, lui faisant lâcher son briquet. Rem n'a pas pour but de la tuer, malheureusement.
Attaque imprécise : la balle effleure la main de Kensie mais sans lui faire lâcher le briquet.
Attaque déviée : Rem visait la main de Kensie, elle a bougé. Il l'a ratée.

Aussitôt après ces deux coups de feu, le tueur à gage s'éloigne de la pièce, et ouvre la première porte qui se présente à lui, pour se mettre à couvert c'est à dire celle menant vers la salle des contaminés par le virus.

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mar 24 Déc - 3:24

Le membre 'Remington Pillsbury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Sam 28 Déc - 1:34

Capucine et Jeremy terminèrent enfin leur petite discussion stérile. Ce n’était pas trop tôt ! Avec les plaintes des malades et la tension régnant dans l’infirmerie, Adam avait la tête comme une pastèque. Il ne pouvait pas réfléchir tranquillement et ça lui tapait sur le système. Heureusement, le calme apparent et surprenant de Kensie apaisa un peu le toubib. D’habitude, c’était lui qui jouait ce rôle ; ça lui faisait bizarre mais il trouvait ça sympa.  Il approuva sa remarque d’un signe de tête ; sa gueulante ne servit à rien.  Capucine s’était rangée à ses côtés sans broncher et Kensie tenait toujours son briquet. Dans le but de protéger les deux jeunes filles, Adam s’était positionné un peu en avant d’elles ; laissant l’accès de la salle libre pour permettre à Remington de quitter les lieux comme il l’avait demandé. En d’autres cas, les joutes verbales des protagonistes de la scène auraient amusé Adam qui n’était pas doué dans ce domaine. Il était doué pour d’autres choses comme son sens de l’observation et sa capacité d’analyse. A l’évocation de Sonny,  il remarquera un trouble presque imperceptible sur le visage de Jeremy. A tous les coups, l’agent de Genetic la connaissait et il ne serait pas étonnant qu’il l’apprécie.

On dit souvent que le monde est petit ; le monde des mutants l’est, encore plus. Peu importait ! Pour le moment le mec de Sonny était dans la place et ça ne lui disait rien qui vaille. Il n’était pas du côté de Genome ni de Genetic. S’il était vraiment là par hasard, qu’attendait-il pour se tirer ? Enfin, il se dirigea vers l’entrée de la pièce, sauf qu’il s’arrêta sur le seuil. Qu’est-ce qu’il attendait encore ? Ce type étrange dérangeait Adam qui détestait ne pas savoir à qui il avait affaire. La seule chose qu’il savait sur lui, c’était que ça ne lui faisait pas peur de tirer sur des humains. Dans l’état actuel des choses, Genome n’avait pas besoin d’une menace supplémentaire. Alors puisqu’il voulait s’exclure tout seul, qu’il se grouille, merde !

- Allez, casse-toi.

Et bien non, il ne semblait pas décider à partir avant de se poser en moralisateur. Sauf que sa morale il pouvait se la mettre bien profond. Quoi de plus humain que d’avoir une conscience ? Sans elle, les hommes ne seraient que des animaux cruels ! Si ça plaisait à Remington d’être ainsi considéré que bien le lui fasse ! Le problème était qu’il avait employé le pluriel, ceci indiquait à Adam que ce type appartenait à une communauté. Et si c'était l'Agence ? Cette déduction n'était pas faite pour rassurer. Sentant le vent tourné, le toubib s’apprêtait à sortir l’arme planquée dans sa botte. Une douleur vive, en plein ventre, le fit plier. Il entendit un deuxième tir qui le fit réagir.

- Bordel de merde
Tout en vociférant, il se saisit de son arme et tira en direction de Rem partit se réfugier dans la salle des malades. N’étant pas en bonne posture, il rata sa cible et la balle tranquillisante se logea dans le mur.

- P’tain

Il avait raté son coup en beauté. De rage, il voulut viser Jeremy mais quand il vit le sang dégouliner de sa main posée sur son ventre, sa vue se troubla et des sueurs froides envahirent tout son être. Il se laissa choir sur le sol et poussa son arme aux pieds de Capucine. Et oui, Adam était sans doute un des rares médecins à ne pas supporter la vue du sang. Si personne ne lui filait une paire de gifles, il allait tourner de l’œil dans moins de deux minutes.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Dim 29 Déc - 20:38

J’étais pourtant prête. J’avais le doigt sur la molette et au moindre mouvement suspect il me suffisait d’appuyer pour qu’une flamme sorte et pour attaquer la première. J’étais prête, mais j’étais surtout idiote. Je savais bien que Remington était présent pour une raison particulière, je savais que c’était un tueur à gages, mais j’ai tout de même voulu croire qu’il ne ferait rien aujourd’hui. Et je m’en mordais les doigts. Voilà ce que ça voulait dire, de faire confiance à l’homme de ma meilleure amie. Ça voulait dire entendre un coup de feu, sentir la panique m’envahir et ça voulait dire regarder un de mes plus proches amis se faire toucher. Le réflexe fut imminent : je levais les bras pour empêcher Adam de tomber, au cas où et ce réflexe fut mon sauveur. Le deuxième coup de feu me fit sursauter et ce n’est que lorsque j’entendis la balle se loger dans le mur derrière, que je compris qu’elle m’avait été destinée. Trop basse pour qu’elle soit meurtrière, trop haute pour qu’il ne s’agisse d’un accident.

Trois secondes. C’est le temps qu’il me fallut pour me remettre de mes émotions et pour enregistrer tout ce qui venait de se passer. Je n’avais pas le cerveau-ordinateur d’Adam, mais j’avais saisi que Remington parlait de l’Agence. J’avais saisi que sa cible du jour était mon pote – et franchement j’en étais presque vexée, de ne pas être cible prioritaire et j’avais saisi qu’il voulait m’empêcher de me servir de mes mains. Malheureusement ce fut le temps qu’il fallut à Remington pour se réfugier chez les malades et le temps qu’il fallut à Adam de tirer sans viser et de tomber. J’avais levé les bras pour le retenir, mais il était trop lourd. M’agenouillant à ses côtés, j’en oubliais presque Jeremy. Ce serait tellement facile pour lui de nous chopper maintenant. « Adam ! » Je le giflais pour l’empêcher de perdre conscience. « Adam, regarde-moi ! » J’étais vulnérable, je le savais. D’un côté, comme de l’autre. « T’as pas le droit de me claquer entre les doigts, OK ? » Deux ennemis. Lequel était le plus dangereux ? « Aaron serait furax. » Posant ma main libre et tremblante sur son ventre, je chassais le flashback de la mort de mon frère et je tentais de contrôler ma colère. Je perdais de précieuses secondes à l’aider, mais je devais réfléchir. Réfléchir et m’arrêter de trembler, de paniquer. Je ne connaissais rien aux soins, je savais qu’il fallait essayer de l’empêcher de saigner. Mais comment faire ça et en même temps nous défendre ?

Cœur battant, je levais les yeux vers Capucine. « Occupe-toi de lui. » Sous-entendu, empêche Jeremy de l’atteindre et essaye de le garder en vie. Briquet serré dans ma main, je me levais brutalement et tournant le dos à Jeremy, je chargeais la porte de la quarantaine. Jeremy était un bébé. C’était Remington la menace à éliminer. J’étais inconsciente, je le savais. J’avais déjà manqué de mourir deux fois en l’espace de quatre mois. Mais mourir ne me faisait plus peur. Et il fallait bien mourir de quelque chose, non ? Je ne voulais pas le tuer. Je ne voulais même pas le blesser. Je ne voulais pas le toucher. Ni le regarder. Je voulais que nos existences arrêtent de s’entrecroiser, qu’il reste aussi loin de moi que possible. J’avais « accepté » son boulot, je m’en voulais presque d’avoir voulu qu’il crève après m’avoir sauvé la vie. Mais il avait décidé de s’en prendre à ma famille.

J’ouvrais la porte brutalement. Immunisée contre le virus, je ne risquais plus rien. La menace était son arme et ses aptitudes au combat qui devaient bien être supérieures aux miennes. N’est pas tueur à gages qui veut. Pourtant, je lui fonçais dessus.

Dé:
 

Trop lente. Le temps que j’arrive à sa hauteur, il s’était déjà déplacé et, emportée par mon élan, je me retrouvais par terre. Pitoyable. Je le voyais déjà lever son arme pour m’empêcher de me relever – temporairement ou définitivement, qu’est-ce que j’en savais ?

Si Attaque Déviée:
 

Mâchoires serrées, colère bouillant dans mes veines, j’appuyais sur la molette de mon briquet. La flamme qui en sorti alla immédiatement se loger dans ma paume libre. Sans prendre le temps de réfléchir, je rivais mon regard sur la main de Remington qui tenait le flingue et lançait ma main en avant pour attaquer. Un jet de flammes déferla dans sa direction et quelle ne fut pas ma satisfaction de les voir toucher sa main. J’espérais que ça faisait mal. C’était suffisant pour qu’il lâche son arme en tout cas et je me précipitais pour la récupérer. Quitte à me prendre son pied dans la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Dim 29 Déc - 20:38

Le membre 'Kensie F. Lockwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Précision attaque' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Capucine Rider


avatar

Messages : 1517

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mer 1 Jan - 18:27

La tension était palpable et entendre les malades se plaindre n’aidait en rien à calmer le jeu. Adam était sur les nerfs, Remington semblait prendre un malin plaisir à en rajouter une couche et Kensie… Kensie était prête à dégainer. Il suffisait d’une petite chose, d’un élément déclencheur pour que la pièce devienne un véritable champ de bataille. Nos intentions étaient toutes claires, même si celles de Remington n’allaient pas réellement avec le personnage. Son calme, sa connaissance des deux groupes et son mépris pour nous montraient clairement qu’il avait des intentions malsaines derrière la tête. De quel côté était-il ? Etait-il seulement d’un côté ? Pas sûr lorsqu’il avoua à demi mots qu’une troisième force existait. Génial ! Comme si deux ne suffisaient pas au sein de cette ville ! Je préférais mettre cette information de côté au cas où je m’en sortirai vivante. Pour le moment le plus important restait de ne pas perdre Jeremy des yeux. Pour ma part, il représentait un plus grand danger que tous les autres réunis.

La suite se déroula en un instant. Avant de quitter la scène telle la diva qu’il était, Remington avait dégainé son arme pour toucher Adam dans l’estomac. Connard ! Un an auparavant, je me serai peut être jetée à sa poursuite pour lui rendre la pareille, mais pas aujourd’hui. Si nous voulions nous en sortir, il allait falloir réfléchir et agir de la bonne manière. Alors que Kensie se jetait sur la blessure d’Adam, je me mettais entre eux et Jeremy. Je remarquais l’arme que le médecin me laissait et la prenais pour la mettre pour le moment au niveau de ma ceinture.

- « Une question, Jeremy. Que compte faire Genetic des membres de Genome ? »

J’étais prête à mettre Jeremy en face de ses actes. Je doutais qu’un garçon aussi intelligent que lui se fasse berner par cette organisation, mais comment pouvait-il se regarder dans une glace après de telles actions ? Je n’ai pas souvenir qu’il soit si mauvais au fond alors pourquoi faisait-il tout ça ? Peut être n’y avait-il rien à comprendre et que tuer était en fin de compte dans sa nature. Il suffisait de voir la manière dont Remington avait tiré sur Adam alors qu’on lui laissait une chance de quitter les lieux en toute tranquillité.

Je pensais que la situation ne pouvait pas être pire, mais Kensie me prouva que c’était possible. Genre… Elle allait me laisser seule ici avec un ennemi et un blessé ? Ne pouvait-elle pas m’aider ici pour que nous poursuivions le deuxième par la suite ? Cela aurait été plus facile et moins dangereux pour nous.

- « Kensie, attends ! Ne pars pas… toute seule », terminais-je dans mes dents.

Putain… Abrutis de génomiens ! Sans me tourner vers Adam, je m’adressais à lui en espérant qu’il m’entendrait.

- « Adam ! Ne lâche pas ! Tu vas te foutre dans un coin et mettre des compresses sur la plaie. Je m’occupe de toi dès que je peux. »

Putain… Pas lui… C’était bien un des seuls de Genome qui ne méritait pas de mourir… Seulement, j’avais quelque chose à faire avant. Heureusement pour moi que Sonny m’avait prévenu pour la traque de Genetic. Depuis, il ne s’est pas passé un jour où je n’avais pas repris l’entraînement. J’avais bien conscience que mon adversaire n’avait pas cessé le sien, mais je n’étais pas pour autant larguée. J’avais mes chances si celui-ci s’évertuait à vouloir me nuire.

- « Alors… Veux-tu réellement qu’on se batte ? Personnellement, je n’ai rien contre toi, mais ce gars m’a sauvée alors que Jefferson allait me bouloter. J’ai une dette envers lui. C’est à toi de voir, mais je ne deviendrai pas une meurtrière pour Genetic. »

Je me tenais prête à m'envoler ou à me jeter à terre si jamais il venait à refuser de voir ce qu'il était en train de devenir.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Ven 3 Jan - 15:13

Remington semblait prendre un malin plaisir à jouer avec les nerfs de l’assemblée. C’était amusant quand c’était moi qui le faisais d’ordinaire. Là, beaucoup moins. Il était trop calme pour être honnête et mes doutes à son sujet furent bien vites confirmés. S’il n’était ni de Genome, ni de Genetic et qu’il était aussi calme et bien informé, il ne pouvait appartenir qu’à l’Agence. La tension monta d’un cran lorsqu’il nous fit cette révélation et un déclic se produisit dans ma tête. Il dégaina plus vite que moi. Trois coups de feu retentirent. Un réflexe, j’avais tiré sans vraiment réfléchir après avoir entendu les deux premiers tirs.

Dé :
Précise : La balle toucha Remington.
Imprécise : La balle effleura Remington et finit dans le mur avant qu'il ne disparaisse derrière la porte de l'infirmerie.
Dévié : La balle s’était logée dans la porte de l’infirmerie derrière laquelle il venait de disparaître.

Aussitôt après, sentant une menace du côté d’Adam, je le pris aussitôt pour cible. J’avais juste pris soin d’enlever la sécurité du flingue avant de le voir s’écrouler dans les bras de Kensie. Remington l’avait touché. Merde ! Capucine s’interposa, de peur que je n’en profite pour les descendre, sans doute. Je gardai mon canon rivé sur elle et restai prêt à tirer au cas où la situation l’exigerait. Je n’avais aucune confiance en elle. Je ne faisais confiance à personne d’ailleurs. Le seul sur qui je pouvais vraiment compter, était moi-même. Ca faisait belle lurette que la vie me l’avait appris.
Adam avait lâché son arme aux pieds de Capucine qui se baissa immédiatement pour la ramasser. Ma langue claqua contre mon palet en guise de désapprobation et mon regard se fit plus menaçant. D’un signe de tête, je lui désignai ce qu’elle tentait de ranger à sa ceinture et lui fis comprendre de le jeter à terre devant elle, bien en évidence. Elle essaya de gagner du temps ou de détourner mon attention en paraboles inutiles.

« Jette ton arme ! » ordonnai-je d’un ton sans équivoque. Je ne lui laisserai pas de seconde chance. Si elle ne s’exécutait pas, j’allais tirer

Kensie cédait à la panique, à la colère, ou que sais-je ? Il m’aurait été facile de les éliminer elle et Adam si telle en avait été mon intention. Or, ce n’était pas au programme. La blonde se leva d’un bond, me tournant le dos avant de se jeter à corps perdu dans l’antre du diable.

« KENSIE ! » criais-je en vain. Elle était inconsciente, venait de signer son arrêt de mort, et pas seulement à cause du virus. Ce mec était rapide et armé jusqu’aux dents. Elle avait beau savoir jouer avec le feu, elle ne ferait pas flamber grand-chose une fois qu’elle aurait une balle entre les deux yeux.

Capucine, que je n’avais pas lâchée du regard, avait la langue bien pendue, sauf que c’était moi qui menait la danse et que son soit-disant sauveur était en train d’agoniser par terre, elle le savait. Elle essayait juste de gagner du temps. Quand à moi, j’avais une mission à accomplir et je ne devais pas faillir. Elle pouvait me chanter tout ce qu’elle voudrait pour me prendre par les sentiments, je n'en avais que faire. J’esquissai un sourire ironique : « Me fait pas rire ! » elle voulait se battre ? sérieux ? et comment comptait-elle s’y prendre ? J’avais un flingue, je l’avais dans ma ligne de mire, j'étais déterminé, prêt à tirer si elle ne lâchait pas sa putain d'arme et je n’avais pas de temps à perdre pour ces conneries. Kensie avait décidé d’occuper le mec de l’Agence dans la pièce d’à côté, quelle aubaine !

« T’as de ces idées !  Comme si Genetic formait des meurtriers ! » Elle y avait passé un certain temps, elle devait le savoir pourtant! Bon, certes, il y avait quelques exceptions, comme Harwell, mais lui, il était déjà cinglé avant, et Genetic n’avait pas grand-chose à voir dans sa folie meurtrière. Ils se servaient juste de lui, comme de nous tous, comme de moi. J’en avais conscience. Et pour l’instant, ça me convenait.

« Par contre, toi, t’auras un mort sur la conscience si tu lui viens pas en aide ! » balançai-je d’un ton cassant en désignant Adam d’un signe de tête. « C’est bien joli de me faire la morale, mais qu’est-ce que compte faire miss super héroïne maintenant ? » Me casser la gueule ? quand bien même elle y arriverait ? et après ? j’avais toujours mon arme rivée sur elle.

Je n’étais pas toubib, mais je savais que se prendre une balle à bout portant pourrait être fatal, surtout si elle avait touché un organe vital. Il allait peut être y rester s’il ne recevait pas des soins rapidement, s’il ne se faisait pas opérer ou que sais-je. Chose qui était impossible ici, encore moins sur un champ de bataille, et que, si j’avais bien compris, le toubib, c’était lui. « Tu sais très bien que nous avons les moyens de le soigner. A toi de voir. »

La balle était dans le camp de Barbie, et la vie d’Adam entre ses mains. Je tendais l’oreille afin de savoir où en étaient l’autre blonde avec le tireur d’élite sans quitter ma cible des yeux.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Ven 3 Jan - 15:13

Le membre 'Jeremy Stenson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mar 7 Jan - 3:08

J'avais opté pour la solution la plus simple et la plus efficace. Tirer en ayant confiance en moi, puis dégager pour me mettre à couvert avant de me prendre une balle. C'était la bonne solution car quelques secondes après mon tir, deux détonations retentirent. La première fut celle d'une arme à feu. Le projectile m'effleura, faisant siffler l'air près de mes oreilles. La seconde était quelque peu différente. Une arme tranquillisante ? Peut être bien. Dans tous les cas, aucun ne me toucha et déjà je pénétrais dans une salle. Quelques personnes étaient couchées, sans doute très affaiblies par le virus car il n'y eut guère de réactions. J'avançais un peu, l'arme à la main, prêt à tirer si l'un d'entre eux était tenté d'avoir la bonne idée de se lever pour se jeter sur moi. J'aurais pu abréger leur souffrance, tirant une balle sur chacun. Mais ils n'étaient pas ma mission et ça n'aurait été que du gaspillage. J'avais besoin de mes munitions. Je devais m'assurer qu'Adam était mort, quitte à devoir tirer une nouvelle fois, blessant au passage les convives de ce joyeux spectacle.


La porte de la salle s'ouvrit brusquement. La personne qui me suivait n'était pas discrète et fonçait tête baissée dans la gueule du loup. Je me retournais vivement. Kensie. Pourquoi cela ne m'étonnait guère. Elle fonça dans ma direction. J'aurais pu tirer mais je choisis de ne pas le faire, préférant l'éviter. La demoiselle se mangea au sol. Aucun sens de l'équilibre en combat. « Putain, mais tu veux vraiment mourir. » Mon bras se leva dans sa direction mais non dans le but de la tuer. Pourtant, ce n'était pas l'envie qui me manquait. Mais si elle insistait de trop, je n'aurais pas d'autre choix car il fallait écarter tous ceux pouvaient se mettre en travers de notre route et qui refusaient de nous laisser accomplir notre mission. Tuer ou être tué, j'avais presque oublié cette phrase en décembre. Cette fois, il n'y avait pas Sonny pour me faire ses yeux implorants pour que je sauve ses amis.

Mon index exerça une légère pression sur la gâchette. Mais avant que je fasse feu, Kensie réagit et me balança un jet de flammes sur la main. Au moins, elle ne désirait pas me tuer sinon elle aurait visé la tête. Ou alors c'était qu'elle n'était vraiment pas douée et ça, c'était fort possible. J'eus l'impression de revenir à la soirée Halloween. Une nouvelle brûlure. Brutale et qui me lança au point de me faire lâcher l'arme. Je grognais, laissant échapper un juron. Mais pas le temps de me mettre à l'insulter comme un simple amateur. Sale petite blonde écervelée. Elle allait me le payer et il était hors de question qu'elle touche à un de mes flingues. Je me précipitais à mon tour, choisissant la première option qui me vint à l'esprit.

Spoiler:
 

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Mar 7 Jan - 3:08

Le membre 'Remington Pillsbury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   Jeu 9 Jan - 23:17

Adam était à deux doigts de tourner de l’œil. Les gifles qu’il se prit le firent sortir de son état nébuleux. Il grogna comme un ours sortant d’hibernation. Ses yeux s’ouvrirent avec difficulté et se portèrent sur Kensie qui lui demandait de ne pas claquer. Il  secoua la tête pour lui faire part de son accord et se releva  un peu pour montrer qu’il n’était pas encore prêt à crever, serrant toutefois les dents afin de ne pas grimacer de douleur. Ce n’était pas le moment qu’elle panique sinon elle risquait de faire n’importe quoi. Le ventre du toubib se contracta au moment où la main de la jeune fille se posa sur lui. Sans regarder, il posa la sienne par-dessus. Adam sentit le vent venir quand Kensie demanda à Capucine de s’occuper de lui. A coup sûr, elle allait faire une connerie.

- Nnnaan…

Sa protestation plaintive ne servit à rien. La jeune fille se précipita dans la pièce où se trouvait Remington. Les bruits émanant de la salle des malades n’étaient pas faits pour rassurer Adam.  Kensie était folle et Capucine avec ! Comment pouvait-elle lui dire de se foutre dans un coin et de mettre des compresses sur sa plaie alors qu’il était dans l’incapacité de se déplacer ? Tout ça pour discutailler encore avec Jeremy et se battre. Adam ferma un œil pour ouvrir le second le plus grand possible, comme pour s’assurer qu’il ne rêvait pas. Elle avait eu la bonne idée de se placer entre Jeremy et lui. Elle avait du cran quand même ! L’agent de Genetic et la jeune fille se menaçaient mutuellement. Qui serait le plus fort ? Le premier avait, et il le savait, l’avantage sur la deuxième qui n’avait qu’un flingue contenant des seringues anesthésiantes. A moins qu’elle ne soit plus rapide ? Possible si elle avait eu la bonne idée de prendre des cours de vélocité et de tirs quand elle était chez Genetic.

En attendant, Jeremy ne perdait pas le nord. Il proposait d’emmener Adam chez Genetic pour soigner sa blessure. Il n’était pas con ce petit. Dans l’état actuel des choses, le toubib de Genome ne ferait pas long feu s’il ne subissait pas rapidement une opération, si aucun organe vital n’avait été touché et s’il ne perdait pas tout son sang avant d’arriver dans les murs du camp adversaire. Ca faisait beaucoup de si pour accepter la proposition de Jeremy. De plus, l’aide de Capucine pour sortir le toubib des locaux était indispensable. Que lui arriverait-il ensuite ? D’autres agents de Genetic attendaient certainement de les cueillir dehors. Et kensie qui était toujours dans l’autre pièce… Perdu pour perdu, autant éviter de faire trop de captifs.

- L’é..coute… pas…

Le dernier mot fut couvert pas une détonation qui détourna l’attention des personnes présentent. Le mur séparant la pièce des malades de celle où se trouvait Adam, s’effondra comme un château de cartes, emportant avec lui des morceaux du plafond. Une poussière épaisse envahit les deux pièces qui ne faisaient plus qu’une. Adam s’en prit plein la tête et toussa comme un tuberculeux, accentuant la douleur et l’écoulement de sang. Il poussa un cri rauque avant de perdre connaissance. S’il n’y avait pas un mutant guérisseur dans le coin,  Adam allait également perdre la vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-