..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Dim 1 Déc - 19:52

The End


Grand Room – Genome – 30 avril 2011

Informations :
• La salle de réunion de Genome se situe au second étage du bâtiment. L'explosion a fait sauter les boitiers de sécurité des portes. Chaque pièce de l'étage est donc désormais accessible comme les archives et la salle des machines. L'accès aux étages supérieurs ou inférieurs est toutefois bloqué. Chacun est donc pris au piège dans la Grand Room pour le moment.  
• Les membres de Genome étaient déjà présents sur place. Pour les autres, vous avez été téléportés jusque là.
Une personne a été désignée par mp pour démarrer la première. Une fois qu'elle aura posté, que chacun suive pour établir l'ordre du premier tour. The Judgment et les PNJ postent en dernier pour boucler chaque tour.
• Nous vous demandons de tenir un délai de 3 jours quand c'est votre tour de poster. Si celui-ci tombe le jeudi soir, vous avez jusqu'au lundi soir pour le faire (rallonge de 24h le week-end). Passé ce délai, vos coéquipiers sont libres de prendre votre tour de réponse et vous devrez attendre le tour suivant pour reprendre le fil. Si vous sautez plusieurs tours, nous nous donnons le droit de vous éjecter de l'intrigue si nous le jugeons nécessaire pour l'avancée de celle-ci.
• L'usage des dés est obligatoire lorsque vous attaquez un personnage. Contrairement aux RPC, les PNJ sont contrôlés par The Judgment à chaque tour. Tout abus sera sanctionné lors du post de The Judgment (ou alors ça sera juste par esprit sadique)
• Sachez qu'aucun des participants n'est obligé de réussir la mission qui lui a été attribuée par mp. Mais nous vous conseillons de tout faire pour y parvenir, personne ne s'est inscrit pour rester passif et se planquer dans son coin après tout.
• Si vous rencontrez des difficultés pour cette intrigue, n'hésitez pas à le dire dans le sujet de votre groupe. Nous vous donnerons des pistes ou nous essaierons de rectifier le tir quand ça sera le tour de The Judgment. Tentez de ne pas dépasser les 900 mots par message, favorisez l'avancée de l'intrigue plutôt que le blabla mais ne vous sentez pas pour autant obliger d'utiliser les dés à chaque tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Dakota R. Cooper


avatar

Messages : 896

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 3 rps et une intrigue

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Lun 2 Déc - 20:11

J’observais la foule, au milieu des badauds. Toute cette mise en scène, je devais reconnaitre que c’était brillant. Dire que j’aurais pu être sur l’estrade, prononcer le discours qui allait… je ne devais pas songer à cela. Tussle et Holster avaient tiré la tronche quand ils avaient su que Wetherford m’avait réintégrée, mais j’allais leur prouver qu’ils avaient eu tort, et que j’étais toujours Dakota Reese Cooper. Et aujourd’hui plus que jamais. Je les regardais, tous, ces branleurs qui ne se doutaient de rien. Je n’avais pas été présente au Blue Lake, mais cette fois, j’étais bel et bien sur le terrain. Et j’étais prête. J’avais bénéficié de l’antidote, j’étais entrainée et je n’avais pas Wetherford dans ma ligne de mire. Plus rien ne pouvait m’atteindre. Ils seraient tous verts de jalousie, car la chasse était ouverte et je comptais bien faire quelques belles prises.

BAAAAAAAAAAOOOOOOOOUUUUUUUM

L’explosion fut violente, assourdissante et beaucoup d’idiots commencèrent à paniquer, à se coucher comme des chiens au sol, ou à vouloir courir. Moi j’attendais… et cela vint, juste le temps de cligner des yeux. En une seconde, je n’étais plus à l’extérieur, mais dans une pièce. Une sorte de salle de réunion. Mais franchement, je ne m’intéressais ni à l’urbanisme, ni à l’architecture. Non, j’étais là pour une chose bien précise. Je voulais prouver à tout le monde ce que je valais. Ces minables m’avaient virée, désormais, je roulais pour Wetherford. Enfin… je bossais pour lui-même si nous passions notre temps à nous engueuler. Et je le servirai bien, pour mettre minables les deux autres. Ce sera en son nom que je ramènerai ces morpions de Genome ! Non que j’aime particulièrement son nom… je ne l’aimais pas, comme lui et sa blondeur. Je voulais juste que les autres fassent la gueule. Je constatai simplement que… Mince, il y avait plus de monde que prévu dans cette salle. Un mutant avait été chargé de nous téléporter – nous, membres de Genetic – dans ce trou à rat. Le QG de Genome. Que des cons, incapables de garder leur pied à terre secret. Plusieurs personnes se trouvaient dans la pièce. Elles faisaient forcément partie de mes proies. Surtout à voir leurs têtes. Par contre, il y en avait d’autres que je ne connaissais pas. Elles semblaient surprises de se retrouver là, mais ne paraissaient pas reconnaitre les lieux.

Et là, je le vis. Je reculai s’un pas. Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ici ? Il n’avait pas changé. Ou plutôt si, plus fatigué, plus marqué. Mais toujours… merde, je le trouvais toujours aussi beau, j’avais toujours mal en le voyant. Brennen. Nos yeux se croisèrent, mais je fus incapable de parler. J’étais même incapable de l’affronter. Nous nous étions aimés. Moi, j’avais été amoureuse et fidèle et cela avait été réciproque. Nous nous étions vraiment aimés… jusqu’à ce qu’il me quitte sans la moindre explication et que je comprenne que l’amour ‘était qu’une fumisterie. J’y avais cru avec lui… Et c’était lui qui avait faite de moi la personne que j’étais aujourd’hui. Je fis le vide dans mon esprit. Le boulot. Le boulot Dakota, le boulot et rien que cela !

Je dégainai mon arme avant de la pointer vers la première personne qui se trouvait dans ma ligne de mire.

« Je vous déconseille à tous de bouger, ou ça fera plus mal que prévu. »

J’étais armée. Je n’aimais pas spécialement m’en servir, mais je n’hésiterai pas. L’enjeu était trop important.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Atkins


avatar

Messages : 55

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Mer 4 Déc - 9:35

La journée a pourtant commencé comme toutes les autres, là j'essaie encore de réaliser à quel moment tout a basculé... Peut-être que je n'étais pas aussi prête que je voulais m'en convaincre. Ou bien comme j'en suis persuadée depuis longtemps le combat est trop inégal pour que l'on ait la plus infime chance de le remporter. L'ambiance ces dernières semaines à Genome est loin d'être sereine ou joviale. Aujourd'hui c'est pire. L'agitation a gagné tout le bâtiment et la panique nous a tous contaminé aussi assurément qu'une traînée d'essence propage un incendie. Et bien évidemment, quelqu'un s'est chargé de craquer l'allumette. On a tous senti sans pouvoir l'expliquer je pense qu'il allait se passer quelque chose de grave. On était loin de la vérité.

Une explosion a fait vibrer toute la bâtisse. Mue par une sorte d'instinct sans doute, je me faufile sous la table de la vaste salle où on nous a envoyé Meira et moi-même, l'attirant avec moi. C'est curieux d'ailleurs que je me retrouve ici avec elle, nous avons toutes les deux suivi des cursus assez similaires. Nous sommes différentes par ailleurs, bien qu'en fait je ne puisse pas me vanter de beaucoup la connaître. Avec le rythme de dingue qu'on nous impose en tant que résidentes en chirurgie on a peu le temps de sympathiser, même ici. Je me demande si comme moi ses premières pensées vont aux blessés éventuels et au boulot que cela va nous occasionner. Déformation professionnelle j'imagine, on réfléchit en terme de dégâts humains plus que matériaux. Je ne sais même pas comment j'ai pu ignorer que l'explosion n'était certainement pas survenue toute seule. Bordel je suis plutôt du genre à voir le pire même là où d'autres positivent d'habitude. Je me suis imaginée que de vilains lutins avaient provoqué une fuite de gaz ? Quand la déflagration est enfin passée, je sors de sous ma cachette pour observer un peu mieux les dégâts.


« Ça va ? Pas de bobo ? C'est quoi encore ce mer...

Pas le temps de finir ma phrase que des personnes sortent de nulle part. Elles se sont matérialisées comme qui dirait au beau milieu de la pièce. Non je n'étais probablement pas préparée à ce que l'on pointe le canon d'un flingue vers moi. C'est vrai, j'ai été présomptueuse. D'ailleurs je ne me reconnais pas, moi qui ai toujours eu l'habitude de devoir me démerder seule et ne penser qu'à ma trogne, j'ai fini par m'investir ici. Ce qui arrive à Genome m'arrive aussi et pas juste parce que je suis du mauvais côté de l'arme à feu. Je réalise pour de bon cette fois que cette journée n'est définitivement pas comme les autres. Je devrais avoir peur pour moi, j'ai peur forcément. Pourtant je sens aussi cette rage sourde qui palpite au creux de mon ventre. Cette fille là qui me menace, qui s'est invitée ici avec ses petits copains sans qu'on ne l'y autorise, cette fille elle est chez nous ! Elle fait aussi certainement partie des responsables de la mort de Tom et je ne vais pas la laisser s'attaquer à d'autres ou ruiner ce que les gens s’évertuent à faire dans cet endroit. Pas sans me battre en tous cas !

J'analyse froidement la situation, nombre d'individus présents, Meira à mes côtés comme seule alliée. Je connais ce lieu mieux qu'eux et j'ai une idée de combien des nôtres sont présents dans les locaux. Je ne sais pas par contre combien d'intrus se sont infiltrés. Je fais preuve d'une maîtrise qui m'étonne moi-même. On appelle cela l'instinct de survie non ? Il me dicte en tous cas de ne pas agir sur un coup de tête, de ne pas déverser mon pouvoir tout de suite car je n'aurais qu'une et une seule occasion de le faire. La situation est fâcheuse, je n'ai aucune idée de comment on va pouvoir se sortir de ce bordel. Pour le moment en tous cas j'obtempère, pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Méira Woods


avatar

Messages : 197

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Sam 7 Déc - 12:43

Je ne devais même pas bosser aujourd'hui ... C'est ce que se dira la blondinette, dans moins de quelques minutes. Présentement, elle ne sait rien de ce qui va arriver. C'est une journée comme les autres, ou presque. Depuis quelque temps, elle a fait la connaissance d'une collègue, Addison. Elle ne la connait pas plus que ça à vrai dire, mais la trouve sympathique. Il faut dire qu'à Génome, et même à l'hôpital, c'est pas de faire connaissance qui prime dans leur boulot. Il faut du temps pour ce genre de chose. Et un médecin urgentiste, tout comme un chirurgien, ne peut se permettre un tel luxe. Méira était simplement passer vérifier que tout allait bien. Elle se fait du souci pour ses coéquipiers, elle a une boule au ventre depuis quelques temps. Non seulement ses cauchemars continuent, mais en plus elle s'attend à un danger imminent. Son instinct aura eu raison d'elle ...

Tout à coup, les murs et les meubles tremblent sous le coup d'une explosion. Méira tourne la tête vers le bruit sourd. Ca vient de dehors ... La panique commence à la gagner. Que s'est-il passé ? Y-a-t-il des blessés ?

Pas le temps de trop se poser de questions, Addison l'entraîne avec elle sous une table. Méira hausse un sourcil. Drôle de cachette, mais elle ne se doute pas encore que ce geste lui a sûrement sauver la mise, temporairement. "Non ça va, je n'ai rien..."
Rapidement, la pièce se remplit. Des gens apparaissent de nul part, téléportés dans la même salle que les deux jeunes femmes.
"Mais enfin qu'est-ce qui se passe ?" demande-t-elle dans un murmure. Non, Addison n'a sûremnt pas la réponse, mais ça fait du bien de demander quand même ...

Pas le temps de réaliser, qu'une femme sort son arme et menace Addison. Méira regarde la scène, restant aux côtés de sa collègue. Elle plisse les yeux, observant dans les détails cette femme. Elle ne la connait pas ... Qu'est-ce qu'elle doit faire ? Elle a appris a soigner  des blessures, pas à les empêcher. Il fallait agir ? Ne pas agir ? Parler ? Ne pas parler ?
Et cette femme, elle les connait peut-être ? Elle semble bien sûre d'elle ... Serait-elle responsable de l'explosion ? Est-ce que c'est un piège ? 'plus mal que prévu', ces paroles raisonnent dans la tête de la blondinette. Cette femme a un coup d'avance sur eux, c'est sûr. "Qu'est-ce que vous voulez mademoiselle ?" Méira reste calme, le ton posé. Je ne devais même pas bosser aujourd'hui ... Elle y pense fort, se répète cette phrase. Elle pense à ses proches, elle pense à Addison, menacée d'une arme, elle pense à son impuissance face à cette situation, elle pense à Jeremiah ... Est-ce qu'elle reverra Jeremiah ? Elle essaye de ne pas trop penser. Ne pas trop ressentir. Surtout ne pas trop ressentir. Garder le contrôle. Ne pas se transformer. Garder le contrôle....
Revenir en haut Aller en bas
Angel Musashi

Nouveau Closer de Frisco

avatar

Messages : 765

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [8/8]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Sam 7 Déc - 19:48

Angel avait décidé de séjourner chez son amie Paula de la Fuente et il avait lu sur son portable un article qui l'avait informé d'une inauguration d'un centre de loisirs. Il prit la décision de faire un tour à cette manifestation et il se vêtit de manière décontracte avec un jean, des baskets, un polo, une veste à capuche, une casquette avec le logo arobase et une mallette d'ordinateur. Quand il regarda la glace de son placard, il eut l'impression de partir en infiltration. Il partit vers le nouveau le bâtiment avec une planche à roulette et il fit un petit détour en mangeant une petite glace. Le grand brun arriva quand la personne commença les tests sur le micro. Angel garda sa planche à roulette contre sa jambe droite et il fut surpris par l'explosion. Il s'approcha vers l'endroit de la détonation et il commença appeler les renforts en sélectionnant un numéro déjà composé. Angel s'apprêta à décrire la situation quand il eut la désagréable sensation de désappointement.

Angel se retrouvait dans une grande pièce et il voyait quelques personnes qui lui paraissaient familières. Il éteignit son portable et il compta quatre femmes avec un homme. Le grand brun reconnut une rabatteuse et un docteur en chirurgie, toutefois il n'eut pas le temps de parler quand une femme brune sortit une arme à feu. Elle ordonna à tout le monde de ne pas bouger et Addison fut dans la ligne de mire de Dakota. Angel avait une petite notion en psychologie et il  décrivait la femme brune comme une personne stressée ou déterminée avec son comportement actuel. Le grand brun  ne pouvait pas  essayer de raisonner Dakota, car une femme blonde qui se trouvait à côté d'Addison lançait une question sur les revendications de la brune. Il profita de cette diversion pour déterminer le type de salle. Il regarda plus précisément l'emplacement des meubles et il en déduisit qu'il fut transporté dans une salle de réunion. Il ne sortit pas son arme pour le moment, car il ne voulut pas envenimer la situation. De plus  il se doutait que ce bâtiment devait avoir un lien avec les mutants.    

Angel allait court-circuiter la prise de contact de Meira sur la brune, car il ne voulait pas que la première victime soit une civile. Angel avait repéré la sortie de la pièce et il avait décidé de mitrailler Dakota pour voir la réaction des  deux autres personnes présentes :

"Que fait on ici ? Vous êtes une personne recherchée? Vous savez ou on est ? Comment je vais expliquer à mon patron mon retard ? Vous allez nous tuer ? Vous allez nous sortir de là ? Pouvez-vous nous expliquez ce qui vient de nous arriver ? Vous avez en plan ? Est-ce quelqu'un sait ou on se trouve ? "


Le grand brun prenait un risque et il comptait sur l'aide des deux autres personnes qu'il ne connaissait pas. Il avait considéré la situation comme celle d'une prise d'otage et il avait suivi le protocole du F.B.I.. Il était conseillé d'attirer la situation sur soi pour prendre contact avec l'agresseur. Angel présentait un visage d'angoisse et il semblait attendre des réponses à toutes ses questions le plus rapidement possible. Le grand brun avait une idée de diversion pour se débloquer de l'emprise de la femme brune, toutefois elle demandait une grande réactivité.
Revenir en haut Aller en bas
Snow P. Boomer


avatar

Messages : 252

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Lun 9 Déc - 20:59

Son dégoût pour toutes formes d’autorité avait fait d’elle une mauvaise élève, une mauvaise employée et un mauvais élément, une garce récalcitrante en somme qui ne voyait aucun intérêt dans les règles et les limites. Depuis son engagement envers l’Agence son point de vue avait changé, l’obéissance et la discipline n’étaient plus des notions qui la rebutaient, bien au contraire elle s’y attelait volontiers car elle était consciente que cela pouvait lui permettre de laisser libre cours à son imagination pervertie. Comme aujourd’hui par exemple, ça ne la gênait pas de jouer le chien de garde bien dressé dans l’attente de directives parce que cela était porteur de promesses d’action, de peur et d’horreur, des choses dont elle raffolait tout particulièrement. Voilà également pourquoi la foule dense qui l’entourait ne lui donnait pas des envies de meurtre, elle était persuadée qu’il n’était plus qu’une question de minutes avant que tout ceci ne se transforme en un affreux cauchemar et son penchant pour la panique généralisée s’en délectait d’avance. Snow profita de ce moment de calme avant que les choses ne s’enveniment pour un petit tour d’horizon, elle y trouva des visages vaguement familiers, d’autres beaucoup moins mais son attention s’arrêta sur deux silhouettes en particulier, l’une qu’elle avait croisé plusieurs fois sur la propriété de l’Agence et l’autre pour laquelle elle nourrissait une lubie malsaine. Leur évidente camaraderie soulevait bien des mystères mais cette courte vision amicale allait certainement lui servir si elle prenait la peine de creuser un peu plus cette affaire. Un léger sourire malveillant étira le coin de ses lèvres tandis qu’elle reporta son regard sur l’estrade et le porteur de belles paroles qui captivait la foule insouciante.

Le spectacle devint infiniment plus intéressant lorsqu’une détonation assourdissante vint pimenter cette petite réunion où le hasard n’avait certainement pas sa place. Dommage qu’elle ne puisse pas savourer d’avantage ces visages tordus par la frayeur, c’était de toute beauté  -et puis ce n’était pas tous les jours que l’on avait l’occasion d’assister à un acte terroriste d’une telle ampleur- mais les ordres étaient les ordres et elle ne pouvait pas se permettre de les ignorer. A peine eut-elle le temps d’expirer un souffle amusé et de supprimer le message qu’elle venait de lire qu’une étrange sensation lui transperça le corps et la désorienta quelques secondes. Que fallait-il penser de tout cela ? A dire vrai pas grand-chose, le moment n’était pas propice à la réflexion et la tension déjà palpable dans la pièce ne fit que s’accroître lorsque l’une des demoiselles opta pour la profération d’une menace à l’aide d’une arme à feu. Soit, elle ne semblait pas être du type à faire dans la demi-mesure et cette situation impromptue commença sérieusement à lui plaire bien qu’il manque encore ce petit côté dramatique à la situation pour qu’elle soit définitivement emballée, oh, pas grand-chose, juste quelques larmes ou gouttes de sang. Pour l’instant elle préféra la docilité, téléphone entre les doigts, immobile, elle dévia ses yeux clairs vers la petite assemblée regroupée dans ce qui devait être la salle spéciale « réunion au sommet pour galeux », non pas qu’elle porte un quelconque jugement sur les richesses mais au vu des meubles, de leur qualité médiocre et du manque de surprise de la demoiselle armée face à la téléportation soudaine, aucun doute ne pouvait subsister quant à l’endroit où elle se trouvait. Qu’avions nous ensuite ? Un cowboy déguisé en flic, un Brennen, une potentielle victime par balle et une blonde qui se demandait ce qu’il se passait. Si on mélangeait le tout, assurément, il y avait de quoi engendrer un beau bain de sang, quoi qu’il manquait encore un peu de terreur et de brutalité.

Quand le petit policier de quartier eut terminé son interrogation consternante elle ne put s’empêcher de s’esclaffer, un rire qui sembla franc et incontrôlé, pourtant la manipulation était une part intégrante de sa personnalité. A quoi pensait-il en l’assommant avec toutes ces questions aussi stupides qu’inutiles ? Il ne risquait pas d’avoir des réponses, seulement de se faire trouer la peau et de se noyer dans ses propres globules rouges. « Oh oui elle va vous tuer si vous ne cessez pas vos jacasseries irritantes, après tout, celui qui détient le pouvoir est celui qui est armé. Mais attendez voir…vous l’êtes aussi non ? Monsieur le policier… » Oui, c’est bien ce très cher Monsieur Musashi qu’elle pointait odieusement du doigt, peut-être avait-il une arme, peut-être pas mais ça allait éventuellement avoir le mérite de dévier l’attention de la jolie brune au sacré caractère qui les menaçait. Toujours est-il, elle ne comptait pas jouer à celui qui avait la plus grosse, pas tout de suite du moins et son regard se reportait sur la louve prête à sévir. « Si je puis me permettre, vous avez certes un argument de poids mais si vous vouliez nous tuer, vous auriez déjà effectué votre basse besogne…de plus, il est difficile de tirer sur plusieurs personnes à la fois si celles-ci en arrivaient à vouloir se défendre. » Des idées en l’air qui n’avaient d’autre but que de semer le trouble, comme tous les mots qu’elle pouvait avoir à prononcer, l’avantage de ne pas ressentir la peur ou bien était-ce de la stupidité. Elle se plaisait à en rajouter chaque fois une couche lors d’épisodes préoccupants, voilà sa nature, Snow adorait mettre le feu aux poudres et elle avait jugé que la situation s’y prêtait remarquablement bien. Restait à savoir si elle était capable de tirer de sang froid au moindre geste ou si elle avait un but précis et malgré un premier avis sur la question, il était difficile d’avoir des certitudes en aussi peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Mar 10 Déc - 20:18



Dérider Remington relève de l'exploit, sauf si on s'appelle Brennen Meade et qu'on est ami avec celui-ci depuis fort longtemps. Le membre de la brigade criminelle ne sait pas pourquoi il a été choisi pour cette mission. En général, l'Agence l'envoie pour faire le nettoyage mais là, il semblerait qu'il va être au cœur de l'action. Peu lui importe dans le fond, il se tient aux côtés de son vieil ami parmi cette foule et il trouve les mots qu'il faut et dont seul lui détient les secrets pour l'atteindre et l'apaiser. Il ne dit rien sur les sujets qui fâchent, ce n'est pas le moment. Pourtant il est au courant de tout de ce qui se passe ces derniers temps dans la vie de Rem, ce dernier s'étant confié à lui peu auparavant. Peut être qu'ils auront le temps d'en discuter le soir même, après le dîner auquel il a été convié. Une fois que le boulot sera fait et qu'ils agiront comme s'ils rentraient d'un boulot tout ce qu'il y a de plus normal.

Le vibreur de son portable se déclenche. Brennen consulte le message et la surprise s'invite sur ses traits. Cette mission le prend au dépourvu mais il n'a pas le temps d'écouter sa conscience. Une explosion retentit déjà alors qu'il efface le message. Une lumière l'éblouit, il ferme les paupières et quand il les rouvre, ce n'est plus Rem qui se trouve à ses côtés. Il croise un regard, surgi du passé. Rapidement il analyse la situation en policier entrainé qu'il est. Plusieurs présences féminines et un homme. À peine a-t-il le temps de faire un tour d'horizon de la pièce qu'elle sort une arme et la pointe sur une jeune femme. « Dakota Reese Cooper, tu es sérieuse... ? » Tout le monde s'interroge sur elle. Lui ne tergiverse pas et révèle son identité. Si la jeune femme compte agir sous couverture, la voilà grillée. Surtout qu'il faut supporter la rafale de questions de l'homme. Brennen ne dit rien comme à son habitude, il se garde bien de juger mais il n'en pense pas moins. Le gars doit sûrement croire qu'il est plongé en plein cœur d'un épisode des experts Manhattan, ou Miami, ou une quelconque autre série policière, mais tant qu'il n'en vient pas à s'amuser avec des lunettes de soleil et à clamer « je sais qui est cette femme et ce qu'elle veut. », il ne se préoccupera pas de lui.

Ce n'est pas le cas de Boomer. Non seulement elle intervient mais dévoile le métier de l'homme. Un partout du côté des membres de l'Agence pour la révélation d'identité. Cette femme est loin d'être idiote. Brennen le comprend rapidement des quelques mots qu'elle prononce et cela l'éclaire un peu sur ce qui perturbe son ami. Il doit avoir fort à faire avec elle. Un peu plus tard, il s'attardera quelques minutes pour lui parler et mieux la cerner. Pour le moment, il y a des demoiselles en détresse à secourir et un flic à canaliser avant qu'il ne sorte son arme. Alors, il se recentre sur la seule personne tenant une arme dans cette pièce. « Menacer une femme en présence de deux flics... Tu penses que tu vas prendre combien Reese ? Cinq ans ? Un peu plus ? Il est encore temps d'arrêter. Baisse ton arme s'il te plait. » Son ton est calme. Brennen, c'est la force tranquille, difficile à cerner tellement il est doux mais également parfois imprévisible.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Dakota R. Cooper


avatar

Messages : 896

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 3 rps et une intrigue

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Mer 11 Déc - 12:42

/!\ vocabulaire un peu grossier

« Je veux que vous me suiviez sans faire d’histoire… »

J’essayais de me concentrer. En tout cas, la téléportation avait bien foiré, car seule, je devais gérer tous ces abrutis. Je n’avais plus qu’à les aligner et les faire sortir à la queue leu leu pour qu’ils soient gentiment cueillis à la sortie. Sauf qu’une nouvelle fois, il avait décidé de tout saboter dans ma vie.

« Aussi sérieuse que par le passé, Brennen Meade. »

Je ne savais pas à quoi il jouait. Ce salopard, fils de pute qui m’avait abandonnée, il venait en plus de me pourrir ma mission et peut-être mon futur ? Ça ne lui suffisait pas de m’avoir brisée jadis ? Maintenant, j’allais devoir tuer tous ces glandus. Mon ton s’était voulu glacial, mais je n’y parvins pas. J’étais une passionnée, c’était le feu et la rage qui m’habitaient. Et là, j’enrageai. Mon arme était braquée sur une blondinette. J’avais rien contre elle, je ne la connaissais même pas. Mais j’avais un job, une mission, c’était là-dessus qu’il fallait que je me concentre. Parce que j’étais douée. J’étais un putain de chien de garde. Toutefois, j’aurais bien collée une balle entre les yeux de ce connard qui ne pouvait pas la boucler cinq minutes. Un flic en plus. Une saleté de flic mais merde je détestais ce job à la con ! Je bouillonnais et le rire hystérique et strident de la pauvre conne géante n’aida pas à me calmer.

« Je suis quelqu’un que tu vas suivre en la fermant ! »

Et je le tuerai ensuite, parce que j’avais le pouvoir, pour le moment, mais je ne savais que trop bien que tout pouvait basculer.

« Oh mais je ne compte pas vous tuer tous… Mais vous rien ne m’en empêche. »

Je braquais mes yeux sur elle. Elle n’était pas listée, elle ne serait qu’un incident de parcours… Et je savais tirer, j’irai très vite, et je n’avais pas peur de mourir, j’avais fait du rab, j’étais en sursit. Alors ce soir ou un autre… Ma tête pivota. Mes yeux se braquèrent sur Brennen et je manquais une respiration alors que mon cœur venait de cogner violemment dans ma poitrine.

« Tu n’as plus le droit de m’appeler comme ça, Brennen ! Tu as perdu ce droit il y a trois ans ! »

Reese… lui seul m’appelait ainsi. Mon deuxième prénom, celui qu’il préférait. Je n’ai jamais su pourquoi. Sans que je ne le veuille, ma main aussi avait pivoté et pointai désormais l’arme sur lui. Il n’était pas ma mission, il n’aurait dû être qu’un fantôme.

« Qu’est-ce que cela peut te foutre  ce que je vais devenir après ça ? »

Il m’avait abandonnée, alors non, cela ne me plaisait pas de baisser mon arme.

« Tu viens de tous les condamner Brennen, t’en as conscience ? »

Le flic en priorité. Il connaissait mon nom désormais et cela était dangereux pour moi et pour Genetic. Car mon nom était lié à Tussle, puis facilement repérable à Gen&Tech… Nous n’avions pas besoin de fouineur. Hors de question de laisser passer une faille pareille, mais chaque chose en son temps. Si je n’avais pas le temps de le tuer de moi-même, il me suffirait de le coincer ici, et il serait détruit avec le reste du bâtiment en temps et en heure… Un petit coup de pression du Maire et le rasage de ce trou à rats passerait outre les règles élémentaires de sécurité – comme vérifier qu’un bâtiment est bien vide avant de le détruire… Ou alors mes comparses finiraient par arriver et faire le ménage comme ils savaient si bien le faire… Un corps ou deux, ça se dissimulait facilement pour ceux qui avaient réussi à ce point à minimiser les événements du Blue Lake et d’Halloween… J'étais la seule agent de Genetic, et Brennen ne me permettait pas de réfléchir efficacement et avec un esprit tout politique. Je ne songeai désormais qu'à une chose : en finir au plus vite, quelles qu'en soient les conséquences.

« Mesdemoiselles, vous allez faire exactement ce que je vous dis. Levez bien les bras et rapprochez-vous de la porte, lentement. Et je suis très sérieuse, quant à vous »…, je jetai un bref coup d’œil vers l’autre bonne femme et les deux flics…

J’appuyai sur la gâchette.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Mer 11 Déc - 12:42

Le membre 'Dakota R. Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Précision attaque' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Addison Atkins


avatar

Messages : 55

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Sam 14 Déc - 10:54

La situation était sacrément brouillon, au point que je ne savais plus moi-même qui était avec qui. J'ignore comment j'ai pu ne pas reconnaître l'agent du FBI, je l'avais croisé à l’hôpital et on était même censé faire une partie de base-ball un jour. Le pauvre ne serait pas déçu en me voyant avec une batte dans les mains, je n'ai jamais été douée pour jouer en équipe... Peut-être son accoutrement d'adolescent qui m'a trompé. C'est un peu rassurant en tous cas de me dire qu'on a un représentant des forces de l'ordre parmi nous. Un deuxième d'ailleurs avec cet homme inconnu qui a l'air de savoir qui est la demoiselle armée. Pour être honnête, dans cette pièce je ne fais confiance qu'à moi-même et à Méira bien que je la connaisse peu. Elle a l'air paniquée donc je n'ai aucune idée de si je vais pouvoir ou non compter sur elle. Je ne pige pas pourquoi la brune au flingue se focalise sur nous deux vu qu'on a l'air d'être les moins dangereuses dans cette salle de réunion. Ce sera peut-être son erreur. Je continue à jouer le jeu, espérant que ma consœur de Genome m'imitera bien sagement. Quand tu as une arme pointée vers toi c'est clairement pas le moment de jouer les héroïnes.

- C'est bon, inutile de s'agacer.

Je lève les bras et me dirige vers la porte comme demandé. Dans ma petite tête tout tourne vite. Bon elle ok elle est là pour s'en prendre à nous, obtenir je ne sais quelles informations vu qu'elle fait une fixette dans notre direction. Les autres qu'est-ce qu'ils fichent ici ? Quels sont leurs intérêts ? Je me méfie surtout de l'autre inconnue, elle a un je ne sais quoi dans Son attitude qui me fout la chaire de poule, peut-être son assurance. Il est possible que ce soit une ruse pour décontenancer la fille au flingue. Sans mieux comprendre ce qui se trame et qui est dans quel camp je n'ose pas me risquer à agir. S'il n'y a qu'elle a maîtrisé je pourrais déchaîner mon pouvoir, sauf que cela m'ennuie de le faire devant autant de témoins. Il va falloir la jouer fine et moi je suis plutôt du genre rentre-dedans. Je m'écarte volontairement de Méira parce que je n'aime pas que l'autre la cible comme ça. Depuis quand je suis devenue chevaleresque moi sérieux ? Je dois couver un truc. Je m'écarte volontairement de la porte pour qu'elle soit obligée de se tourner un peu pour me suivre en espérant que les autres auront une fenêtre pour intervenir.


- Vous venez d'avouer que vous alliez nous tuer, ça va être difficile d'avoir envie de vous obéir dans ces conditions. Et si vous commenciez par nous dire ce que vous nous voulez déjà ?

Ça a combien de balles un joujou comme ça ? Elle en a gaspillé une. Je savais que je devrais prendre des cours de tirs ! Et surtout étudier ces petites choses, mais bon on ne s'attend pas à se faire braquer quand on mène sa petite vie. Elle a l'air bien nerveuse ce qui me dissuade de la provoquer un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Méira Woods


avatar

Messages : 197

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Sam 14 Déc - 12:35

Pas facile de comprendre - encore moins pour une blonde, hein ? Méira regarde une à une les personnes de cette salle. Trois semblent se connaitre, ils se balancent leurs identités aux uns et aux autres, ce qui n'est pas pour plaire à celle qui menace Addison. Elle s'appelle Dakota, la blondinette a au moins retenu un nom ... Mais que ces trois-là se connaissent déjà, ça embête Méira. Elle est certaine maintenant que Dakota sait tout à fait ce qu'elle fait ici et pourquoi elle est ici. Elle insiste auprès d'Addison et de la jeune femme en particulier. Sait-elle qu'elles font partie de Genome ? Qu'elles sont mutantes ? La blondinette réfléchit vite. Quelque chose lui échappe, c'est certain ...

Pas vraiment le temps de dire "ouf" que déjà la femme armée se décide à tirer. Des coups partent dans le vide. Méira fronce les sourcils, ne comprenant pas. Veut-elle prouver qu'elle sait se servir d'une arme ? Qu'elle ne plaisante pas ? Vue sa tête, Méira a deviné depuis un moment que l'humour n'était sûrement pas sa priorité - en tout cas pas présentement. Elle veut tuer que des cibles précises, maintenant elle condamne tout le monde. Et avec cette menace, Addison et Méira doivent faire tout ce qu'elle dit sans histoires ? Et puis quoi encore ?! Sauf qu'Addison commence déjà à se diriger vers la porte. La jeune femme se décide à la suivre, mais espère qu'Addison n'ira pas jusqu'à ouvrir la porte. Méira est convaincue que cette Dakota est là pour récolter des informations... Il ne faut pas lui obéir.

Addison s'arrête tout à coup, dévie légèrement sur le côté et demande à Dakota ce qu'elle fait ici. Méira esquisse un sourire. Voilà qui est sage, Addison. "Vous avez le flingue, forcément ça vous donne un pouvoir supplémentaire, mais si au final nous devons tous mourir, j'ai moi aussi du mal à comprendre pourquoi on devrait vous obéir aveuglément. La blondinette se poste aux côtés d'Addison. Cette dernière voulait peut-être la protéger à la base, mais Méira n'a pas l'intention de la laisser seule dans cette galère. Elles deux contre eux tous, ça risque de très vite mal tourné. Sauf si quelqu'un d'autre est de leur côté ?
Revenir en haut Aller en bas
Angel Musashi

Nouveau Closer de Frisco

avatar

Messages : 765

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [8/8]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Dim 15 Déc - 21:08

Angel se rendit compte que son plan fut un échec avec l'intervention de Snow et il constata une connexion déroutante entre toutes les personnes présentes quand l'autre flic révéla sa relation avec la preneuse d'otage. Le grand brun avait un petit avantage, car tout le monde le prenait pour un flic et il voulait utiliser cette carte avec habileté. Il décida d'affiner son rôle d’interprétation pour jouer le rôle de geek de service dans la police. Il changea d'attitude quand il vit que Dakota tira deux détonations. A ce moment-là Addison commençait à discuter avec Dakota et l'autre blonde continuait son approche avec la brune. Dakota voulait que tout le monde formait une ligne pour se diriger vers la porte. Elle finit son avertissement en terminant par Angel, Brennen et Snow. Le déplacement d'Addison et Meira donna une petite diversion et Angel se lança dans son plan B.

Angel voulait désarmer Dakota et il portait son regard sur la main de la brune qui détenait l'arme. Il enleva avec discrétion la lanière de sa mallette d'ordinateur  et il balança l'objet en direction de l'employée de Genetic. Il prenait un sacré risque et il ne portait pas d'arme sur lui malheureusement. Le grand brun commençait  à se résigner à sa future révocation du F.B.I et il voulait faire de cette situation   comme un baroud d'honneur.

Le grand brun comprit qu'il commença à avoir peur quand ses yeux regardèrent au ralenti le lancer de la mallette d'ordinateur. Il la balança dans les airs à la dernière minutue et il la récupéra en présentant ses deux bras dans la réception. But de la manœuvre  était créer une diversion pour Brennen. Il comptait sur la réaction de l'autre flic pour dégainer son arme et il repensait aux propos du scientifique lors d'une affaire officieuse. Il se trouvait dans la situation  évoquée par Mc Callan et il était impuissant. Angel vit alors le résultat d'un plan farfelu et il regarda Brennen avec attention. Son sort reposait sur un flic mutant et il comptait sur un tueur pour sauver sa peau.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Dim 15 Déc - 21:08

Le membre 'Angel Musashi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Snow P. Boomer


avatar

Messages : 252

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Lun 16 Déc - 21:47

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Cette simple question résumait assez bien cette entrevue fortuite. Tout aurait pu se passer paisiblement, sans maux et sans détresse, à la place de quoi les menaces avaient fusé aussi rapidement qu'un jeu de paupières. De son point de vue tout ça était d'une stupidité effarante mais elle ne pouvait pas s'empêcher de ressentir une certaine excitation face à la tension pesante qui résidait dans la pièce. Le sang allait couler, ce n'était plus qu'une question de temps et elle souhaitait assister à cela sans être touchée ; vœu de mégalomane psychopathe sans doute. Pourquoi se précipiter de la sorte ? Il n'y avait pas beaucoup d'explications plausibles, mais dans toutes les possibilités quelque chose clochait et lui échappait, il ne restait plus qu'à voir ce qu'il allait se dérouler par la suite pour en tirer des conclusions. Les liens étaient distincts, elle connaissait Musashi, Meade et celui-ci venait de vendre le nom de leur assaillante, Dakota Reese Cooper ; un nom qu'elle ne risquait pas d'oublier si elle se sortait de cette situation. Mais alors qui étaient les deux autres demoiselles ? Elles s'étaient faites menacer, mener par le bout du nez sans opposition flagrante, ce qui attira son intérêt. Leur discrétion et leur appartenance ne pouvaient pas être mises de côté, leur force résidait dans ces deux mot, elles étaient convoitées pour des raisons bien précises et ne montraient aucun signes offensifs, voilà la bonne façon de procéder. Snow ne s'en inquiéta pas pour le moment, car il y avait un abcès à crever, un gros vu la réaction de Dakota face à Brennen, il fallait être aveugle pour ne pas remarquer qu'ils avaient un lourd passif. Ce qui fut confirmé par ses réponses, elles suintaient la rancœur et le ressentiment, il ne devait pas y être allé avec le dos de la cuillère pour provoquer de telles émotions. Tout ça n'était qu'une vaste blague n'est ce pas ? Elle avait la vague impression de voir le remake improvisé des Feux de l'amour couplé au Parrain, mais ce jugement n'était fondé que par les quelques mots qui avaient été échangés. Il y avait de quoi perdre la tête tout de même.

Bien, il y avait le choix, dénouer le sac de nœuds ou rendre la situation plus critique qu'elle ne l'était déjà. En amatrice de réflexion, elle ne comptait pas déroger à la règle et préféra donc se mettre en retrait pour observer la tournure des choses. Il n'y avait pas de quoi s'affoler, pas même les deux coups de feu gaspillés, c'était du vent, du bluff pour prouver une assurance inexistante. Toute cette mascarade la titillait autant qu'elle l'agaçait. Silencieuse, elle laissa ses iris aller de l'un à l'autre sans broncher, parce que ce n'était pas le moment opportun pour agir, ce que Monsieur Musashi n'avait pas semblé avoir compris. Décidément, il avait vraiment envie de tapisser les murs avec sa cervelle. Bien sûr, la diversion pouvait marcher si seulement quelqu'un y répondait, ça ne risquait pas d'être elle bien que l'opportunité soit tentante. Elle réservait ses armes bien au chaud pour un autre moment car bâcler le travail comme une sabraque ne pouvait qu'agrandir la marge de risques. « Tuez le ! » Elle n'affectionnait personne dans cette pièce mais l'idiotie dont Monsieur Musashi avait fait preuve l'avait poussé à prononcer ces deux mots au moment où il avait lancé la mallette qu'il détenait en l'air, peut-être pour disperser l'attention de la femme hostile ou peut-être pour l'inciter à ouvrir le feu sur l'élément qui perturbait ses plans. Tout était une question de survie face à une main armée instable et elle ne comptait pas gaspiller ses chances avant de juger la situation appropriée. Pour l'instant elle ne l'était certainement pas et agir sans réfléchir pouvait amener à la catastrophe sans retour possible. Elle préféra donc ne pas bouger et attendre, après tout, les laisser « s'entre-tuer » augmentait son champ de manœuvre et le spectacle risquait d'être de toute beauté.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Mer 18 Déc - 5:09



Déjà trois ans, que le temps passe vite et qu'il estompe les souvenirs car Brennen ne se rappelle plus exactement de la vraie raison de leur rupture. Durant une fraction de secondes, il songe à une chose, à une personne qui revint de l'Irak à cette même période, dans un sale état. Voilà sans doute le vrai motif de leur rupture mais il ne s'en préoccupe déjà plus. Il ne peut pas décemment laisser mourir des innocents à cause d'une petite vengeance personnelle et d'une crise d'hystérie passagère provoquée par sa présence. Ces deux jeunes femmes ne le méritent pas. Elles gardent leur sang froid, font mine d'écouter ce que Cooper leur aboie. Pourtant, elles ne sont pas dupes non plus. Un vent de rébellion commence à flotter, en même temps que des interrogations.

« Elle veut juste vous ramener à Genetic mesdemoiselles, en tant que trophées. » Lui d'habitude si discret, casse un peu plus la couverture de Cooper car son groupe a eu vent des intentions de Genetic et la façon d'agir de son ex petite amie ne laisse pas de doute sur son appartenance à ce groupe, du moins à ses yeux. Peut-être espère-t-il ainsi en apprendre un peu plus sur les forces en présence également, car il ne sait pas réellement si les deux jeunes femmes font parties de Genome, ainsi que l'autre grand brun. Puis, tant que le mot Agence n'est pas prononcé, tout va bien. Brennen sait qu'il a pris un risque, mais il a déjà condamné tout le monde d'après ce qu'elle a dit, donc il n'y a plus de limites n'est-ce pas ?

Le membre de la brigade criminelle n'est pas le seul à courir un risque. Le flic bavard change de tactique. Il voit du coin de l’œil le mouvement de sa main sur la poignée de la mallette. Il ne va tout de même pas oser la lancer sur une femme armée qui vient d'user de son arme même si elle n'a blessé personne ? Cet homme est fou, il pourrait être un membre de l'Agence même s'il faudrait nettoyer rapidement derrière lui en dissimulant son cadavre. Tout s’enchaîne très vite. La mallette est jetée dans les airs, attirant l'attention dessus. Une autre diversion est aussitôt créée par Boomer qui invite à tuer le flic. Les deux demoiselles devraient en profiter pour se mettre à l'abri. Quant à Brennen, il se sert de cette légère brèche dans l'inattention de chacun pour passer à l'action. Il a une mission à mener après tout. Alors que la mallette est encore dans les armes, il récupère son arme. « Mettez-vous à l'abri ! » Il n'aime pas les victimes innocentes mais il n'a pas le choix. L'Agence est sa priorité et au delà de celle-ci, la protection de son meilleur ami est encore plus une priorité. Il n'hésite pas et tire, visant Cooper.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Mer 18 Déc - 5:09

Le membre 'The judgment' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Dakota R. Cooper


avatar

Messages : 896

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 3 rps et une intrigue

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Jeu 19 Déc - 18:18

Il ne fallait pas traîner. J’étais rarement envoyée sur le terrain, mais je n’étais pas une idiote non plus. Il fallait passer le moins de temps possible sur un fil en équilibre. Et là, j’avais l’impression d’être une funambule traversant un ravin. Je ne devais rien laisser au hasard mais en tous cas, en haut lieu, ils n’avaient pas géré. Trop de monde et pas assez d’agents. Et j’avais des pipelettes en face de moi. Qu’est-ce que cela pouvait leur foutre ? J’ouvris la bouche, mais n’eut pas le temps de parler. Brennen m’avait devancée. Je lui jetai un regard noir, le maudissant en silence. Je m’étais posé tellement de questions, trois ans auparavant. Aujourd’hui, je comprenais que je n’aurai jamais de réponse. Je ne saurai pas pourquoi il m’avait abandonnée alors qu’il m’avait « aimée ». Je ne saurai pas pourquoi il voulait me nuire aujourd’hui. Ça me faisait mal, mais il fallait accepter. Les plus grandes trahisons viennent de ceux qui nous connaissent le mieux, qui savent que leurs actes et leurs décisions vont nous faire du mal, et qui le font quand même. Il n’y a rien à sauver. Rien du tout. Je tirais, pour leur faire comprendre que je ne plaisantais pas. Je n’aimais pas spécialement tuer, j’évitais donc autant que possible, mais j’espérais qu’ainsi le message serait clair. Ou pas. Les blondes décidément… il fallait interdire cette couleur de cheveux ! Mon arme pivota alors vers la dernière qui venait de parler, je n’allais pas m’épuiser à leur réexpliquer. Brennen s’en chargeait pour moi de toute manière. Et il connaissait mon employeur. Depuis quand connaissait-il l’existence de Genetic ? Depuis quand savait-il que j’en faisais partie ? Savait-il déjà quand nous étions ensemble ? Et bordel de merde, que foutait-il là ?

Je vis tout à coup une espèce de mallette voler. Putain mais on était dans un cirque ou quoi ? Et l’autre grande gueule qui réclamait qu’on tue ce flic. Pour une fois nous étions d’accord elle et moi. Mais je la tuerai aussi au passage. Machinalement, j’avais changé de cible. De Brennen, je visais désormais ce jongleur de pacotille. Il connaissait le nom de Genetic, la meuf aussi. Et Brennen. Trop d’informations à protéger, trop de menaces à éliminer. Je m’apprêtai à appuyer sur la gâchette quand j’entendis une détonation. Sur le coup, je ne réalisai pas. Mes yeux s’embrouillèrent. Mon arme était au sol. Et moi… je m’appuyais contre le mur, et ma main gauche se porta sur mon épaule, alors que mon souffle était toujours coupé. Une douleur fulgurante s’empara de moi et je vis du sang colorer mes doigts. Je relevais ma tête vers Brennen, ne comprenant plus rien. Qui était cet homme ? Qui était-il ? Pas Brennen Meade, c’était impossible. Il m’avait aimée et protégée… Un vaste mensonge, on ne pouvait réellement compter sur personne et ne jamais croire aux « sentiments ». Mais je n’aurais jamais cru que lui soit capable de me faire cela. J’en oubliais ma mission, j’étais perdue. Faisant fi de la douleur, je me penchai prestement pour récupérer mon arme…  Mais je n’étais pas gauchère et mes doigts étaient rendus glissants par le sang. Sans compter la douleur qui empêcher toute réelle concentration. Sans vraiment viser, je tirai.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Jeu 19 Déc - 18:18

Le membre 'Dakota R. Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Addison Atkins


avatar

Messages : 55

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Jeu 19 Déc - 20:01


Pas facile d'y voir clair dans tout ce merdier. En toute logique ces gens auraient dû être téléportés ici  volontairement. Sauf que là on a du mal à comprendre qui est avec qui. Ça parle dans tous les sens...  D'un autre côté je suis bien placée pour savoir que l'usage des pouvoirs est parfois aléatoire, surtout vu cette envergure. Là de toute façon je me cogne bien de connaître l'identité de l'abruti qui est à l'origine de ce tour de passe-passe. Le flic, Brennen si j'ai bien compris, a l'air d'en savoir assez sur Genetic. J'imagine donc qu'il a une petite idée d'où on se trouve. C'était bien la peine de nous tanner avec des questions de sécurité sur cet endroit, voilà qu'on y apparaît comme dans Star Trek. Je dirais bien deux mots à Monsieur Spock moi ! Les deux représentants des forces de l'ordre ont l'air contre la furie armée, ce qui ne veut pas nécessairement dire qu'ils sont de notre côté. L'autre brune ne semble pas avoir encore choisi son camp.

Je perçois à peine le mouvement de monsieur FBI dans mon champ de vision. Tout se passe relativement vite et la détonation, loin de me figer, me file le coup d'adrénaline dont j'avais besoin. S'ils pouvaient s'entretuer ça arrangerait nos affaires. Et tant qu'ils sont occupés à jouer à qui fera la plus belle passoire, j’entraîne Meira avec moi derrière une armoire métallique. Comme je regrette qu'on ne soit pas à l'infirmerie, on aurait au moins pu y trouver de quoi se défendre. Je suis censée répliquer avec quoi moi ? Un stylo billes ? On ne voit ça que dans les films. Si je sors de là je m'offre un putain de stage commando ! Bon, si quelqu'un approche on pourra toujours lui faire tomber ce truc dessus, cela pèse son poids. Nouvelle détonation. Je risque un œil en dehors de ma cachette. L'autre brune a l'air touchée. A qui le tour ? Il faut trouver une idée pour se sortir de là, je ne pense pas qu'on puisse compter sur les autres de Genome. Il faudra aussi que je dise deux mots à Aaron sur sa fichue manie de pas vouloir faire de nous des machines de guerre. David contre Goliath, c'est moins drôle dans la vraie vie. Je chuchote à l'oreille de Meira, profitant de l'agitation à côté histoire qu'elle seule puisse m'entendre.



- Tu as une arme ou une idée ?

Ils sont armés, nous non. On a l'avantage de connaître le bâtiment, à moins qu'ils aient mis la main sur les plans... On devrait au moins pouvoir se retrouver plus facilement qu'eux sur le terrain. Il faudrait qu'on puisse se cloîtrer dans un endroit pour gagner du temps et protéger certaines choses importantes qu'on trouve ici. La porte est vraiment à portée de main. Si on se débrouille bien on pourrait profiter de leur prochaine salve de tirs pour filer en faisant tomber l'armoire histoire de bloquer le passage. Je fais des signes avec la tête et les mains à Meira en espérant qu'elle comprenne. Et je risque un nouveau regard pour voir où en sont les cow-boys et les indiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Méira Woods


avatar

Messages : 197

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Sam 21 Déc - 11:26

Tout va bien trop vite, Méira ne sait plus. Elle ne semble plus du tout dans le coup. C'est peut-être à cause du flic. Quand il a parlé des motivations de Dakota. C'est quand il a dit ce mot. Genetic. Alors voilà, on y était. Une - ou plus - personne du camp adverse se trouvait dans les bâtiments de Genome. Mais enfin, comment c'est possible un truc pareil? Ils ont été téléportés, comme de par hasard ici-même. La blondinette regarde avec méfiance ces inconnus. Qui peut-elle croire dans ce noyau, sachant qu'un membre de Genetic était là aussi, les menaçant de son arme. En tout cas, tout est bien plus clair maintenant. Si Dakota se concentre autant sur Addison et Méira, ce n'est pas pour rien. Elle cherche des infos, elle veut les ramener là-bas, faire des expériences .... La colère monte lentement dans la gorge de la jeune femme.

Mais pas le temps de trop réfléchir, par le temps d'agir, d'autres le font déjà. Il y en a un qui lance une malette - diversion qui marche puisque tout le monde la regarde, Dakota compris. C'est là que les choses se corsent. Le flic sort son arme et demande aux filles de se mettre à l'abris avant de tirer. Méira n'a pas le temps de répliquer que déjà Addison l'entraîne derrière une étagère. Alors que sa collègue regarde ce qui se passe, Méira passe elle aussi la tête pour regarder la scène. Dakota est touchée à l'épaule, mais elle prend le temps de tirer elle aussi, ce qui blesse la brune aux phrases cinglantes - ça ne risque pas de la rendre plus agréable ...

Méira se tourne, dos contre l'étagère en soupirant. Que pouvaient-elles faire ? La blondinette n'a pas d'arme et pas l'entraînement nécessaire pour se battre. Elle a commencé y a à peine une semaine, et c'est loin d'être un don chez elle. Non, Méira est là pour soigner, guérir, s'occuper des blessés, pas pour provoquer des blessures - même si là elle se sent d'humeur guerrière.

Genome est en danger. Et Addison et elle sont seules, va falloir faire avec. Addison lui demande alors si elle possède une arme, ou une idée. Deux contre des malades armés, la jeune femme hausse les épaules. Non, elle n'a pas vraiment d'idée. Ce qu'elle sait, c'est qu'il faut protéger Genome, à tout prix. Addison lui fait des signes. Méira comprend l'intention de la jeune femme. Partir, en faisant tomber l'armoire. Bon, ça relentira qu'un peu les autres, mais ça peut aider. Méira hoche la tête, d'accord avec son idée. Il fallait encore que les autres continuent de se tirer dessus. Méira chuchote à sa collègue "Il y a peut-être quelqu'un parmi eux qui soit de notre côté. On est quand même pas que nous dans notre camp, hein ?" Elle cherche davantage à se rassurer. Bah oui parce que tous ces gens, là, derrière l'armoire, tous semblent armés - pour ceux qui n'ont encore rien sorti de leur poche. Tous semblent savoir s'en servir. Ce serait vraiment un manque de chance inouïe que personne ne soit avec elles. Juste une, la blondinette ne demande pas plus. Peut-être que ce flic est de leur côté après tout, il leur a demander de se mettre à l'abris. C'est pas pour autant que Méira soit totalement en confiance, mais ça lui laisse le bénéfice du doute.

Et ces deux blessées qui gisent maintenant par terre ... Et oui, elles sont peut-être des ennemies - une en tout cas c'est sûr - mais l'autre étrangère. Il se peut qu'elle ne soit pas ennemie. Méira a signé ce foutu serment d'Hypocrate. Elle est prise entre deux feux : aller aider les blessées ou fuir ? Elle a encore un peu le temps de réfléchir. De toute façon, les deux femmes ne peuvent rien contre eux. Ca, c'est une certitude.
Revenir en haut Aller en bas
Angel Musashi

Nouveau Closer de Frisco

avatar

Messages : 765

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [8/8]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Lun 23 Déc - 18:15

Angel fut ravi quand il vit Brennen  dégainer son arme à feu, mais il porta son attention pour réceptionner sa mallette d’ordinateur en toute sécurité. Il dut marcher deux pas en arrière et il faillit tomber. Par réflexe il regarda  derrière lui  des deux côtés et il constata deux portes. Sur le coup il ne fit pas attention à ce détail sur le moment.Il  portait la mallette maintenant dans la main gauche et il constatait que la rabatteuse était touchée par la balle de Dakota.  Il remarquait que les deux blondes étaient assez proches de la porte. Toutefois, les dernières révélations de l'autre flic avaient mis le doute dans l'esprit du grand brun et il avait commencé à suspecter toutes les personnes présentes. Angel pouvait mettre deux noms pour définir les titans du monde des mutants  avec Genetic et les rebelles  en la personne de Brennen. Il supposait qu'il existait peut-être d'autres groupes. Cependant  il n'avait pas de preuve et il voulait questionner l'autre flic. Il devait profiter de la situation avec  Snow et Dakota  hors-jeu, mais sa paranoïa revenait  quand il regardait Brennen. Le grand brun avait commencé à croire que les mutants avaient infiltré les forces de l'ordre. Il prenait Brennen comme exemple et il savait que sa réflexion  reposait  sur aucune preuve . Il devait agir avec finesse.

Angel commença à réfléchir et sa paranoïa lui fit rappeler l'existence des deux portes. Sa mémoire photographique lui montra un digicode éteint sur l'une des portes. Il  regarda laquelle des deux portes fut assez proche de lui. Il allait prévenir Brennen de son exploration :

"Bien joué collègue, je vois  voir ce qui se cache derrière cette porte. Je te laisse gérer la situation et je reviens  dans quelques minutes. "

Le grand brun partait vers la  porte qui possédait un digicode et il l'ouvrait . Il découvrit une pièce qui sembla être  la salle de commande électrique. Il y avait une grande armoire  avec plusieurs  disjoncteurs et le grand brun pouvait lire  les mentions au-dessus qui donnaient le nom des pièces. Son regard se porta sur les archives. Angel voulait connaître ou il se trouvait et il sortait son ordinateur portable. Il plaça sa clef 3 G et il téléchargea un logiciel GPS. Il allait connaître sa position dans quelques minutes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Lun 23 Déc - 18:15

Le membre 'Angel Musashi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Mer 1 Jan - 9:07



Alors qu'il vient à peine de presser la détente, il n'y a aucun regret dans son geste. La balle touche Dakota, lui faisant lâcher son arme. Brennen en profite pour jeter un œil en direction des deux jeunes femmes blondes. Elles semblent écouter son conseil et il en voit une attirant l'autre pour se mettre à l'abri. Il est en mission mais il n'en reste pas moins un policier. Il se doit de protéger les innocents et toute personne extérieure à sa mission principale. Détourner le regard pour surveiller les demoiselles est une erreur. Il a relâché son attention et Dakota en a profité pour récupérer son arme. Elle tire mais apparemment vise mal ou ne peut pas se résoudre à le viser. C'est Boomer qui est touchée à l'épaule. Deux femmes à l'abri et deux autres touchées. Quant au flic qui se trouve avec eux...

Brennen croit halluciner durant quelques secondes même s'il ne le montre pas. Des coups de feu ont été tirés, chacun aurait pu être abattu et lui songe à se tirer, le laissant gérer la situation. Ils embauchent réellement ce genre de personne dans les forces de l'ordre ? La police n'est plus ce qu'elle était. Il jeta un coup d’œil rapide à la pièce que l'homme venait d'ouvrir. « Je ne sais pas ce que vous avez à l'intérieur mais vous feriez mieux de l'arrêter, c'est juste un conseil. » Le message est adressé aux deux blondes. Peut être que dans cette pièce il y a des choses compromettantes sur Genome. Ce n'est pas son affaire, tant qu'on ne lui en donne pas l'ordre. Boomer ne semble pas réagir. Choquée par la balle qu'elle s'est prise ? S'il lui en faut si peu, c'est que Remington se trompe. Elle n'est pas si terrible et il ne craint rien d'elle Voilà qui est rassurant pour Brennen, une inquiétude en moins.

Quant à Dakota. Il est temps de s'occuper d'elle, alors il se fixe sur sa personne. « Désolée Reese. Je n'ai pas le choix. Et je ne peux pas te laisser continuer à le menacer. » Elle ne saura jamais de qui il parle. Il doit la tuer, ses ordres sont clairs. Quelqu'un a du payer Cristiani pour avoir qu'on l'abatte. Peu importe l'identité du commanditaire mais on ne va pas contre un ordre de l'Agence. Manque de chance pour elle, personne ne semble vouloir la défendre. Ses chances de survie sont donc peu élevées. Brennen tire une seconde fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Mer 1 Jan - 9:07

Le membre 'The judgment' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Dakota R. Cooper


avatar

Messages : 896

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 3 rps et une intrigue

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   Jeu 2 Jan - 16:43

Il avait tiré sur moi… je n’arrivais pas à le croire et pourtant, c’était arrivé. Et j’ignorais ce qui me faisait le plus mal dans cette histoire. Cette putain de balle dans le bras ou le fait de m’être faite baiser en beauté. J’avais tiré à mon tour. Mais c’était la bonne femme – ou le travelo – qui avait reçu la balle. J’avais mal putain et toute cette opération partait en couille. Sans compter que l’un des occupants de la pièce se barrait comme si on était dans un moulin. Je haïssais les flics. Raclures. Pourritures. Et ces deux bonnes femmes, incapables de se décider.

La pièce allait se vider de ses membres et moi de mon sang et j’aurais fait chou blanc. Non seulement je ne ramènerai aucun de ces ploucs, mais en plus, je m’étais fait tirer dessus par Brennen. Il n’y avait plus que lui qui importait. Lui et sa monstrueuse trahison, le mensonge auquel il m’avait fait croire. Pas le choix ? Mon cul ! Quant à la suite… je ne comprenais rien à ce qu’il me disait.

« De qui tu parles ?... »

Pas le temps d’avoir une réponse, le fils de pute me tira une nouvelle balle en plein dans le bras, m’arrachant cette fois un hurlement de douleur. J’allais rentrer en charpie à Genetic à ce rythme. Pendant combien de temps je ne pourrais pas utiliser mon bras droit ? Mais merde, j’étais Dakota Reese Cooper ! Et ce connard voulait m’abattre ? Mais il rêvait ! J’étais une pute, une raclure, un monstre qu’on n’abat pas comme une vulgaire chienne et il allait me le payer ! J’avais été bien trop gentille ces derniers temps. Je devais redevenir celle que j’étais : un cœur de glace dans un corps torride.

« Je t’ai déjà dit que tu n’avais plus le droit de m’appeler Reese ! »

Plus personne n’aurait plus jamais le droit de m’atteindre. C’était terminé. Je l’avais aimé, j’avais cru cela réciproque, et tout cela n’avait été qu’une belle connerie. J’allais corriger le tir et me libérer, une bonne fois pour toutes. Et ce, quand bien même aucune équipe ne viendrait me récupérer et même si je devais crever ici avec tous ces glandus. Au moins, j’aurais fait ce que je devais pour moi. Mon bras gauche se tendit une nouvelle fois dans sa direction, mais ne trembla pas, malgré la douleur qui envahissait son jumeau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2   

Revenir en haut Aller en bas
 

Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-