..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Dim 1 Déc - 19:53

The End


Living Area – Genome – 30 avril 2011

Informations :
• L'espace détente de Genome se situe au troisième étage du bâtiment. L'explosion a fait sauter les boitiers de sécurité des portes. Chaque pièce de l'étage est donc désormais accessible mais quasiment rien n'était verrouillé à cet étage comme la cuisine ou la salle commune. L'accès aux étages supérieurs ou inférieurs est toutefois bloqué. Chacun est donc pris au piège dans le Living Area pour le moment.  
• Les membres de Genome étaient déjà présents sur place. Pour les autres, vous avez été téléportés jusque là.
Une personne a été désignée par mp pour démarrer la première. Une fois qu'elle aura posté, que chacun suive pour établir l'ordre du premier tour. The Judgment et les PNJ postent en dernier pour boucler chaque tour.
• Nous vous demandons de tenir un délai de 3 jours quand c'est votre tour de poster. Si celui-ci tombe le jeudi soir, vous avez jusqu'au lundi soir pour le faire (rallonge de 24h le week-end). Passé ce délai, vos coéquipiers sont libres de prendre votre tour de réponse et vous devrez attendre le tour suivant pour reprendre le fil. Si vous sautez plusieurs tours, nous nous donnons le droit de vous éjecter de l'intrigue si nous le jugeons nécessaire pour l'avancée de celle-ci.
• L'usage des dés est obligatoire lorsque vous attaquez un personnage. Contrairement aux RPC, les PNJ sont contrôlés par The Judgment à chaque tour. Tout abus sera sanctionné lors du post de The Judgment (ou alors ça sera juste par esprit sadique)
• Sachez qu'aucun des participants n'est obligé de réussir la mission qui lui a été attribuée par mp. Mais nous vous conseillons de tout faire pour y parvenir, personne ne s'est inscrit pour rester passif et se planquer dans son coin après tout.
• Si vous rencontrez des difficultés pour cette intrigue, n'hésitez pas à le dire dans le sujet de votre groupe. Nous vous donnerons des pistes ou nous essaierons de rectifier le tir quand ça sera le tour de The Judgment. Tentez de ne pas dépasser les 900 mots par message, favorisez l'avancée de l'intrigue plutôt que le blabla mais ne vous sentez pas pour autant obliger d'utiliser les dés à chaque tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Elias J. Climber

~ In the arms of cactus angels

avatar

Messages : 3641

All about you
Your secret life:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Dim 1 Déc - 21:37



Tour 1

Quand le hasard devient moins drôle.

« Tu devrais y aller. Ça peut concerner Indio et tu as promis de faire des efforts pour qu’il se fasse à sa nouvelle vie, ici à L.A. »

Voilà ce qui m’a conduit là. Les mots de Sarah, la mère du petit, qui n’avait même pas besoin de les articuler pour me convaincre. Son simple regard suffisait à m’imposer ce déplacement. Pas une contrainte, pas vraiment, plutôt une obligation que j’ai accepté dès la naissance de mon fils.

Être père c’est un amas d’obligations toutes plus ou moins lassantes, rébarbatives et ennuyantes. Sans broncher néanmoins, je me suis rendu à l’inauguration de ce projet pour faire plaisir à mon ex-femme – disons éviter le conflit – et me renseigner un minimum. Si l’ancienne madame Climber – qui porte toujours ce nom – a l’intention de mettre notre gamin dans un nouveau centre de loisirs, autant être un minimum attentif.

« Ne touche pas ça Indio. Viens là. Ça va commencer, on ira manger avec Capucine après, tiens toi tranquille. »

J’ignore ses jérémiades pour l’attraper par la main, tout en relevant le visage en direction de l’estrade. Petite et bancale, ça n’a pas l’air très sérieux, du moins pas pris à cœur. Un projet moyen légèrement délaissé par les dirigeants de la ville ? Je hausse les sourcils afin de ne pas manquer le premier mot…mais rien. Ou plutôt pas de mot, mais une détonation.

Sans réfléchir j’attrape mon rejeton sous les bras pour le soulever et l’éloigner. Mais de quoi ? Dans quelle direction ? J’essaye de ne pas bêtement suivre le mouvement de la foule sauf que s’il s’agit de la fuite la plus intelligente, je n’ai pas intérêt à faire le difficile.
Des cris, de l’agitation, les larmes du petit Indio contre mon cou, je me fais tant bien que mal un passage jusqu’à la sortie quand ;

« …Que… »

Serrant la frimousse blonde avec un peu trop de puissance, d’anxiété, je n’entends pas tout de suite le garçon se plaindre. D’abord mon regard scrute cette pièce, ce lieu inconnu, menaçant. Mais ce n’est pas ça qui me laisse bouche bée.
Comment ? Est-ce possible d’avoir cligné des yeux pour me retrouver ici ? Puis-je posséder une autre malédiction que celle qui atteint mon charisme, la vision que les autres se font de moi ?

Je desserre mon étreinte pour laisser respirer Indio, peu de temps. Bien vite je redeviens vigoureux et désagréable pour lui : il y a danger. C’est encore une affaire de mutants et je commence à croire que ce n’est plus qu’un hasard !

« …Papa…elle est où Sacoupine ? Et…elle va venir maman ? »

C'est à peine si je l'entends, et déjà je menace à pleins poumons, considérant qu'il est inutile de préciser ce dont je suis capable si on s'en prend à mon fils.

« Ne vous approchez pas ! »

On me regarde. On me regarde simplement. Car une partie de ces gens semble aussi perdue que moi.
Qu’est ce que j’en ai à foutre ? Qu’est ce que je sais de leurs manipulations, de leurs pouvoirs ou de leurs buts ?

Avec précipitation je recule et manque de percuter un chaise trop éloignée de son bureau. Je maintiens le déplacement en marche arrière cependant, afin de garder un œil sur tous ces potentiels ennemis. Afin d’emmener Indio dans une autre pièce.

Il doit y avoir un ascenseur, il faut simplement rejoindre le couloir principal, rien de plus bête ! C'est accessible, même pour un mutant aussi novice et inutile que moi ;
A moins qu'un ascenseur puisse être charmé. Évidemment.

❝ Pour Indio. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Kaidan Johnston


avatar

Messages : 375

All about you
Your secret life:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Lun 2 Déc - 15:25

Un coup d'oeil sur ma montre, un bref regard sur les visages autour de moi, j'attendais patiemment que commence la présentation. Pourquoi étais-je là? Par curiosité. Oui, la présence en ces lieux tenait à ce seul élément, la curiosité. Mon objectif était tout autre pourtant, j'étais à la base sorti voir un de mes meilleurs amis, Liam. Coïncidence, en route mon chemin a croisé celui de la foule, voir de quoi il en retournait m'avait semblé intéressant. Assez pour me retenir quelques minutes en tout cas. Il s'agissait apparemment d'un projet d'urbanisme relatif l’accueil des enfants, classique pour s'attirer les bonnes grâces de la population. Rapidement, j'envoie un message à Liam afin de le prévenir de mon retard quand je vis quelqu'un tapoter sur le micro. La présentation allait enfin commencer! Je m'attendais à un discours sur le besoin de rénover les lieux, l'intérêt d'une telle bâtisse dans les environs ou bien quelque chose dans le genre mais je ne m'attendais pas à entendre une détonation.
C'était si soudain! Si brusque que j'en étais resté sans voix durant quelques secondes et quelques secondes, c'était bien assez pour me faire percuter à de nombreuses reprises, la douleur des impacts réveillant celle de ma chute le mois passé. Le choc de trop, je chute en un rien de temps, je tentais aussitôt de me relever car dans ces cas là, il s'agit une question de vie ou de mort. C'était la panique totale! Tout le monde cherchait à fuir par tout les moyens, sans regarder où il allait ou sur quoi il marchait. Rester à terre revenait à se faire piétiner par un troupeau de taureaux et les habitants de Pampelune savent quel point c'est peu recommandé. Un pas mal placé plus la force inspirée par la peur et tchao! Je ne comptais pas y rester. Quand l'occasion me fut donnée, je me mis à courir à mon tour, sans savoir où j'allais. Qu'est ce qu'il se passait? Un tireur fou? Un acte terroriste? Qui étaient-ils? Un flash pour seule réponse à mes interrogations, un flash qui me happa en un éclair qui provoqua en moi une peur indescriptible, je fermai les yeux, je serrais les poings. Je ne voyais plus, n'entendais plus, ne ressentais plus ni l'air ni le sol durant une fraction de seconde. Durant cet instant surréaliste je me suis cru mort, touché par une balle ou brisé sur le carreau et pourtant toujours animé de cette peur terrible qui me brûlait la poitrine à coup de marteau piqueur. 
J'ouvris les yeux dans un nouveau lieu, cernés par des inconnus tout aussi apeuré que moi. 
-Qu'est ce que...?
J'essayais de me reprendre, de me calmer pour y voir clair. Ce qu'il venait de se passer était mutant, je ne voyais pas d'autres options. Mais pourquoi? Dans quel but? Pourquoi ici? Je me précipitai à la fenêtre, trop haut pour pouvoir sauter. Je regardais les gens autour de moi, un homme protégeant son gamin, quoi de plus normal? Des personnes perdues, des blessés aussi, c'était un vrai b*rdel ici et les gens étaient à cran. Une femme respirait à plein poumons, une crise de panique. Je me hâtai vers elle:
-Je suis médecin. Ecoutez ma voix, juste ma voix. Sa main serrait mon bras et malheureusement, elle était loin d'être la seule.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Mer 4 Déc - 8:34

Voilà un mois .... Déjà un mois qu'elle avait disparu.
Elle lui avait laissé un message sur la table du salon, disant qu'elle devait aller à la bibliothèque voir une amie qui avait visiblement besoin de son aide.
Il avait cru que l'attaque armée là bas avait été la pire chose qu'il avait pu vivre. Erreur, l'horreur ne lui avait pas encore sauté à la gorge.
Un mois qu'il la cherchait, se maudissant intérieurement d'avoir croisé sa route. Il avait certes reçu un SMS de son téléphone, disant qu'elle prenait des vacances, et des affaires n'étaient plus là. Mais sa tante, qu'il avait eu le "plaisir" de connaître à ce moment là, n'y croyait pas. Jamais Calista se serait contentée d'envoyer un simple SMS, elle qui n'aimait pas la technologie. Elle l'aurait appelée de vive voix, et Ezekiel ne pouvait pas lui donner tort. Calista ne lui avait jamais parlé d'un départ en vacances, encore moins seule. Ce qu'ils vivaient elle et lui, non, ça ne pouvait pas finir ainsi...

Il l'avait prédit, il lui apporterait la malchance. Il avait éteint sans le vouloir la lumière de sa vie.
Ezekiel dépérissait jour après jour, il n'avait aucune piste concrète. La tante de Calista venait même à le suspecter lui. Comment aurait-il pu faire une chose pareille ?...

Quand il put lire une inauguration d'un centre pour enfants, il reconnut le quartier où elle se trouvait. Il y était passé le jour où il avait raccompagné la femme blessée, dans des locaux étranges. On lui avait soigné le poignet, et Ezekiel s'était toujours demandé pourquoi une salle de soin n'avait rien d'un clinique de quartier, où tout était fait pour que la discrétion soit le maître mot. Même l'extérieur était vide de toute inscription.

Le regard cerné par le manque de sommeil, c'était d'un pas hésitant qu'il suivait les autres badauds curieux vers la salle où un discours se tiendrait visiblement. Tous devaient être animés par un but bien précis, Ezekiel par un seul : La retrouver, et s'il ne voyait pas de têtes connues là bas, il irait fouiner près de l'endroit où il était allé le mois dernier. Pourquoi n'y avait-il pas pensé avant ... Foutu manque de sommeil.

La salle était déjà bien remplie, et ce fut finalement une bonne chose car il voulait rester près de la sortie. Il pourrait plus facilement regarder les sortants et filer en douce sans avoir à traverser la foule.

Quand la vérification que le micro fonctionnait se fit, ce fut une explosion qui se fit entendre. Des souvenirs d'il y a 10 ans dûrent resurgir dans bon nombre d'esprits, et la panique gagna vite la foule. Ezekiel n'était qu'à quelques mètres de la sortie, mais il ne put l'atteindre qu'une lumière aveuglante lui fit perdre tout repère, et il sentit son corps hors de tout contrôle.

Quand la rémanence rétinienne s'estompa progressivement, Ezekiel eut cette sensation d'étrange familiarité sans réellement savoir où il se trouvait. Il n'était jamais venu dans cette pièce, mais il reconnaissait l'agencement global, l'architecture du bâtiment. Se pouvait-il que ?..

Regardant autour de lui, il vit qu'il n'était pas le seul à avoir être l'air perdu, décontenancé à se trouver là où il ne devrait logiquement pas être. Il put percevoir la voix d'un homme indiquant être médecin, et comme tous ceux proches de ce dernier, il s'approcha de l'homme de science, repère sûr quand la raison et la logique pouvait tout expliquer, même l'inexpliquable. Ne disait-on pas que la magie des temps anciens était juste de la science qu'on ne savait pas encore démontrer ?

Assurément, c'était de la magie qui venait de s'opérer. Il s'approcha du médecin, et le laissa rassurer cette femme bien plus paniquée que lui-même. Quand elle réussit enfin à se calmer, il parla au médecin à voix basse, de peur d'inquiéter de nouveau ceux au coeur fragile.

- Docteur, vous savez ce qui se passe ? Apparemment, on a l'air de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Une détonation, une lumière aveuglante, puis un endroit inconnu, on s'rait pas morts n'est ce pas ?....

Il était toujours habillé de la même manière, n'avait pas vu de tunnel et ce qui l'entourait n'avait pas plus l'air du paradis que de l'enfer. Mais il voulait une réponse plus cohérente que son hypothèse qu'il savait farfelue. Et il n'avait pas l'esprit assez lucide pour réfléchir posément, alors que le spectre de sa malchance planait au dessus de lui ...

_______________________________________________________________


Don't care where leads the road if you travel with me.

Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Ven 6 Déc - 19:41

C'est la lune qui provoque les marées , mais pour les marées humaines une simple détonation suffit à transformer de paisibles badeaux en objet mouvant non contrôlable.

Cela faisait deux heures qu'Aldo attendait calmement adossé à un arbre sur cette place, et qu'il détaillait les allées et venues des promeneurs, écoutant d'une oreille distraite leurs conversations à mesure qu'ils  se massaient devant l'estrade, impatients ou tout simplement curieux d'assister à ce talk show sur l'opportunité de réhabiliter le quartier et d'y construire une crèche.

La place s'emplissait peu à peu et le tumulte des voix grandissait. Les éclats de voix entre un père et son fils se détachaient distinctement. Et l'attention d'Aldo fut naturellement attirée vers Indio le petit bout de choux houspillé par un père bien décidé à cadrer son rejeton puis vers un type brun au visage cerné qui semblait leur emboiter le pas. Des gens ordinaires avec chacun une histoire.

Aldo savait que ce calme tout relatif n'allait pas durer, et que bientôt cette place serait le théâtre de piétinements, et qu'un vent de panique soufflerait dans tous les esprits. Aldo plongea la main dans la poche de son imperméable et en sorti son portable, y jeta à rapide coup d'oeil qui lui confirma que l'heure fatidique approchait.

Il esquissa un petit rictus en pensant au nom de code de l' opération 421, et au SMS  d'Aleksandra Romanov qu'il relisait pour la dixième fois "16h21, tenez vous prêt". Aleksandra avait vraiment le sens de l'humour quand il s'agissait de trouver les nom de code des opérations, comme pour les mettre en garde, qu'ils n'étaient pas partis pur une partie de dé.  

Comme il s'y attendait, à l'heure H, une deflagration ébranla les murs des immeubles voisins. La stupeur put se lire sur de nombreux visages, une voix s'éléva, la foule se rependit telle un tsunami, suivie d'un vent de panique.    

Aldo réajusta sont son col, prêt à accomplir sa mission.

Incrédule il assista alors à la disparition d'Indio le petit blondinet et son père happés par un rayon lumineux. Il ressenti un picotement au niveau du bras et le vit disparaitre à son tour, puis ce fut tout son être, lui donnant d'impression de s'éparpiller  dans une sensation de confusion mentale. La panique prenant le pas sur la sérénité qui le caractérisait jusque là.

Ce type de confusion mentale était à l'image de celle qu'il avait ressenti lors de son dernier délire. Et qu'il avait essayé de comprendre ce que pouvait bien vouloir lui dire les ampoules scintillantes des lampadaires  et qu'il s'était imaginé pouvoir communiquer avec elles en clignant des yeux en guide de réponse un peu comme en morse.

La douleur dans son crâne, acheva de lui donner l'impression qu'on lui retournait le cerveau, comme si on le reprogrammait. Etait-ce son esprit ? le début ou la suite de son premier délire ?  un début de looked syndrome ? Son pouls s'accélera, la peur envahi brusquement tout son être ? Son corps dopé aux décharges d'adrénaline, était prêt pour réagir pour fuir ou combattre. Son esprit reptilien ayant repris ses droits sur l'esprit raisonné, pour s'adapter et lui permettre de survivre.


Les choses autour de lui prenait une forme différente; Il n'était plus là dans l'ici et maintenant, mais dans l'ailleurs. Incrédule il jeta un regard circulaire. Où était-il ? Quand ? Comment et pourquoi cette sensation ?


Il était dans des couloirs de bureau, cela ressemblait aux photos des locaux de Genome qu'Aleksandra leur avaient passé lors du débriefing de l'opération. La première étape de l'opération il venait de la réalisée malgré lui, puisqu'il s'agissait précisemment d'investir les locaux de Genome.

Mais il n'était pas seul. C'est surprenant ce que notre esprit enregistre à notre insu se dit Aldo, se rappelant qu'il avait vu le type qui se prétendait médecin tapoter sur son téléphone. Le petit Indio et son père était là et , les personnes qui se trouvaient à proximité de lui était elles aussi, toutes là.

La douleur était toujours présente dans son crâne. Il passa sa main sur son front légerement dégarni, rassuré de n'être pas le seul en pleine confusion mentale, alors que le type aux yeux cernés s'interrogeait sur l'éventualité de leur mort.

"Je pense que nous sommes bien vivants, et je peux vous dire sans hésitation que nous sommes sur terre et dans les locaux de l'organisation Genome, parole d'Aldo", lança t-il en prenant soit de vérifier que son imperméable cachait bien le Tazer qu'il avait pris à l'armurerie le matin, même.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Dim 8 Déc - 15:51

Après avoir œuvré pour Genome et ses membres, Ross rendit une petite visite à Anna afin de vérifier où en était le fameux rassemblement pour la rénovation du quartier. Il salua Adam au passage qui semblait stressé et lui donna une tape amicale dans le but de le rassurer. Comme tout avait l’air calme, l’écossais regagna l’étage où se situait l’espace de vie en espérant y trouver Anne. Il ne l’avait revue depuis le petit-déjeuner et souhaitait lui parler de leur départ. L’échéance qu’ils s’étaient fixés pour quitter Los Angeles était dépassée. La jeune femme ne lui avait pas encore rappelé mais telle qu’il la connaissait, ça ne saurait tarder. Aussi préférait-il prendre les devants afin d’éviter des reproches bien mérités. Le psychologue était fautif dans l’histoire ; même si tout était prêt pour la cavale, il avait toujours une bonne excuse pour retarder le départ ; la dernière en date étant la réunion d’information sur le réaménagement du quartier.

Au moment même où il refermait la porte donnant de la salle commune  où il venait d’entrer, une détonation assourdissante se fit entendre. Par réflexe, il secoua la tête comme pour se déboucher les oreilles et fit un rapide état des lieux du regard. Quelle ne fut pas sa surprise de voir un inconnu tenant un gamin dans les bras, Kaidan, une vieille connaissance, proche d’Ezekiel, un jeune homme blessé ramené par Emmy suite à une traque, ainsi qu’Aldo, un type de Genetic déjà rencontré dans la forêt. Pas besoin d’aller chercher très loin pour comprendre ce qu’il se passait. Genetic frappait un grand coup pour investir le Q.G. de Genome en utilisant la capacité d’un mutant, sans doute aidé par celui employé lors de la soirée d’Halloween.

*Merde, merde, merde*


Sur l’instant, l’écossais regrettait de ne pas avoir quitté Los Angeles comme prévu. D’un autre côté, il aurait regretté de ne pas être présent pour venir en aide aux membres de Genome. Dans la pièce, il n’y avait que quelques blessés légers mais les cris d’affolement de ceux qui dévalaient les escaliers n’étaient pas faits pour rassurer. Deux d’entre eux bousculèrent Ross pour sortir de la pièce.

- Pas de panique, allez plutôt chercher une arme, n’importe laquelle, pour vous défendre ! Souffla-t-il au deux membres qui ne l’écoutèrent même pas.

Pas le temps de faire des mondanités et de saluer les personnes se trouvant dans la pièce. Il fallait agir vite en neutralisant Aldo avant que ses comparses ne viennent lui prêter main forte. Ses yeux fixèrent l’agent de Genetic.

- Bouge pas et file-moi ton arme, sinon je te grille !

Le ton était calme mais très ferme. Ross n’hésiterait pas à mettre sa menace à exécution si Aldo faisait le mariole. En même temps, il fit un signe de la main au père et son enfant pour qu’il dégage de son champ de vision.  Il espérait qu’il n’aurait pas à utiliser sa capacité ; il n’avait pas envie de redevenir aveugle. Pour cela, il fallait qu’il se concentre sur son objectif et qu’il garde le contrôle pour ne pas faire n’importe quoi.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Mar 10 Déc - 18:29



Comme à son habitude, Aleksandra est parfaitement sereine. Les missions sur le terrain, elle a l'habitude et depuis deux jours que le conseil a pris une décision, on peut dire que la jeune femme est satisfaite. Enfin, Genetic va pouvoir écraser cette vermine que représentent les membres de Genome. Certes, suite à la réunion, elle a eu une petite discussion avec Wetherford. Elle connait son point de vue, le même que celui de son amie Tammy. Logique, ils sont frère et sœur ces deux là et même si elle-même n'apprécie pas forcément les méthodes de Tussle, elle espérait que ce jour arrive enfin. Et la cerise sur le gâteau, c'est Holster qui en est l’instigateur. Donc tout est parfait. Ni Tammy, ni Keaton ne réussissent à la faire plier. Elle est un agent qui représente le groupe dans toute sa détermination et sa splendeur et surtout, elle doit s'occuper  de tous les participants.

La jeune femme consulte sa montre. Plus que quelques secondes... Elle fait le décompte dans sa tête. Une explosion a soudain lieu. Pile à l'heure. Le plan ne souffre aucun écart. Déjà, elle fend la foule à contre sens en sortant une arme. Petite vermine, devinez qui voilà... la grande, la belle, la méchante Aleksandra. Mais une lumière l'éblouit soudainement et voilà qu'elle se retrouve dans les locaux du groupe.. La jeune femme marmonne. Ceci n'était pas prévu au programme. Pour avoir assisté à quasiment toutes les opérations de Genetic, elle se doute de qui est derrière ce tour de magie. Tussle ne perd rien pour attendre mais tant mieux en quelque sorte, il lui facilite la tâche.

Elle est dans le couloir, une porte est ouverte non loin de là. Elle s'en approche et se fait limite bousculer par deux personnes qui sortent de la pièce. Pourquoi ces agneaux sont-ils si pressés de se sauver ? Ce n'est pas son cas, elle entre dans la salle pile au moment où une voix retentit. C'est son jour de chance. « J'espérais tomber sur O'Hara en personne mais vous pouvez aussi me satisfaire » La jeune femme a flairé le bon coup. Elle est là pour traquer la vermine mais ne pensait pas qu'elle tomberait aussi rapidement sur l'un de ses principaux membres actifs. Son arme se dirige vers McGregor et elle le met en joue. Bien évidemment, elle n'oublie pas d'ôter le cran de sécurité, il ne manquerait plus qu'on la prenne pour une débutante. « Votre fils ne trainerait pas dans le coin par hasard ? J'ai deux mots à lui dire depuis le Blue Lake. » Non, la jeune femme n'a toujours pas digéré le retournement de veste de Callahan et elle compte bien lui faire payer si elle le trouve. « Klov, activez vous. Nous ne sommes pas là pour discuter poliment. » Il est bien gentil cet agent, mais peut être un peu trop. Elle sait qu'elle doit le pousser et elle n'hésitera pas à le faire. Quant aux autres personnnes présentes dans la salle, elle les garde pour le moment dans son champ de vision, faisant abstraction de la présence du mioche. Elle représente peut être Nanny McPhee pour lui. La différence c'est que contrairement à elle, son physique est déjà doux, et ses méthodes resteront rudes, quoiqu'il puisse arriver. Elle est en mission, peu lui importe le reste.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Elias J. Climber

~ In the arms of cactus angels

avatar

Messages : 3641

All about you
Your secret life:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Mer 11 Déc - 13:57



Tour 2

Quand Indio complique les choses.


Cinglé : -Je suis médecin. Ecoutez ma voix, juste ma voix.

Taré : [...] on s'rait pas morts n'est ce pas ?....

Schizo : "Je pense que nous sommes bien vivants, et je peux vous dire sans hésitation que nous sommes sur terre et dans les locaux de l'organisation Genome, parole d'Aldo"

Sociopathe : - Bouge pas et file-moi ton arme, sinon je te grille !

Ok. Tous des fous. De ce que je comprends néanmoins, il s’agit bien d’une affaire de mutants. C’est largement suffisant pour me dissuader d’intervenir et de toute façon je ne ferais rien qui pourrait mettre Indio plus en danger.
Je me souviens des propos de Capucine au sujet de deux groupes opposés, en conflit. J’ai aussi eu la version de Kate assez radine en informations, mais je n’ai de toute façon pas l’intention de faire un exposé là-dessus. Il faut sortir au plus vite et les laisser se battre si tels est le but de la manœuvre ;

Ma présence ici ? Un pur hasard. Un coup de la malchance qui frappe une Nième fois, je ne vois que ça. A moins que…l’on m’ait vendu ? Mais qui ?

« …papa… »

Le regard de mon fils complètement figé sur le dernier homme qui a pris la parole m’affole. Je secoue la tête et chercher à plonger mes yeux dans les siens pour le ramener à la réalité. A la sienne, en tout cas : papa est là. Il ne lui arrivera rien, je m’occupe de tout.
Le serrant contre moi, je m'apprête à quitter la pièce sans demander mon reste, submergé par la panique et l’adrénaline qui me donne un coup de chaud insupportable.

« Ne t’en fais pas, on s’est trompé de salle, on s’en va. »

Et comment lui expliquer que nous avons été, téléportés ? Quels mots utiliser pour lui raconter les faits tout en le persuadant qu’il s’est trompé ? Qu’il a mal compris et que c’est ma version qu’il faut croire.
Je préfère éviter la conversation, d’autant plus qu’il reste muet. Seuls quelques « papa » hésitants quittent ses lèvres et à chaque fois, ma main contre son dos effectue une caresse sensée le rassurer. Il nous faut rejoindre l’extérieur…

« J'espérais tomber sur O'Hara en personne mais vous pouvez aussi me satisfaire. »

Ah p*tain. Après la bande de marteaux voici la mascotte. Mes sourcils se froncent immédiatement – parce qu’elle a une arme dans la main, oui, mais parce qu’il s’agit d’une femme. Ça change presque tout. Le petit contre moi cherche à capter le regard de l’espèce de folle violente qui s'ajoute à la party. Femme ou pas, elle a l’air décidée à écraser toute personne capable de s’opposer à ses décisions.
Une raison de plus pour avoir envie de fuir. Une raison de plus pour se retrouver coincé.

Je dépose le gamin sur le sol suite à une demande informulée de sa part. Ne me prenez pas pour un bleu – bien que parent ne soit pas mon titre premier – j’anticipe son déplacement et tends immédiatement la main pour l’attraper. Manquerait plus qu’il se mette à galoper !
...
Sauf qu’Indio est un gamin. Imprévisible, irréfléchi, puéril – pour ne pas dire débile. Il secoue son bras pour se dégager de ma prise et s’approche de l’inconnue, non sans crainte, mais curieux. Beaucoup trop pour rester près de moi à attendre que les choses se passent ;
Une fête surprise a été organisée dans son dos ? Qu’à cela ne tienne, il entre en scène pour souligner un point important : il manque quelqu’un.

« Madame. Elle est ou Sacoupine ? »

« Indio !!! »

Je l’attrape en bégayant un argument si mauvais qu’il ne pourrait jamais laisser penser que je suis juriste. (Et ce n’est peut être pas plus mal).

« Il y a malentendu je ; on n’est pas concerné par votre réunion. Excusez-nous. »

Voilà, partons...

❝ Pour Indio. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Kaidan Johnston


avatar

Messages : 375

All about you
Your secret life:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Sam 14 Déc - 23:53

*What the... Qu'est-ce que qui se passe?* Cette question tournait en boucle dans ma tête au fur et à mesure que le temps s'écoulait, de plus en plus fort, de plus en plus vite. Cela résonnait dans ma tête comme un chant monotone dont les mots, à force d'être répétés encore et encore, n'avaient plus vraiment de sens à mes yeux. Tout d'abord un brun aux yeux cernés vint me demander si nous étions encore en vie. Ce à quoi j'avais envie de lui dire calmement que s'il venait me poser la question, il avait déjà la réponse apparemment parce qu'à part s'appeler Jésus, la chose est impossible mais je n'eus que le temps de formuler une seule syllabe, un simple "Je.." que quelqu'un d'autre se charger de lui répondre à ma place. C'est alors que je compris que nous étions embarqués dans une obscure affaire et ce, grâce à cet homme, Aldo selon sa propre parole, qui semblait en savoir bien long sur ces événements. Et qu'est-ce que pouvait être Genome? La dernière fois qu j'entendis ce mot, c'était lors de mes études mais dans sa bouche, cela sonnait comme un nom. Une organisation? Pourquoi avions nous été téléporté dans leurs locaux? Dans quel but? Des dommages collatéraux? C'était là le point que ne pouvais saisir, pas dans la précipitation et avec aussi peu d'éléments.

*Qu'est-ce qu'il se passe?* Cette phrase restait valable, elle tournait encore dans ma tête. Puis j'entendis une voix qui m'était familière, un physique que je reconnaissais: Ross.
-Ross? C'était là ma seule parole. Que pouvais-je dire d'autre? Lui demander ce qu'il foutait ici? Pourquoi il menaçait notre homme? Tiens, pourquoi pas? Après tout, il parlait bien de grillades... et je savais déjà de quoi il en retournait.

Ross était, après tout, la seule personne que je connaissais déjà en dehors de ces murs, en d'autres termes, la seule personne à laquelle j'accordais ma confiance. J'aurais voulu lui demander des explications, le chemin de la sortie. J'oubliais un peu la présence de l'homme aux yeux cernés, son implication dans l'histoire semblait être du même ton que la mienne. Je sentais cependant sa présence à mes côtés. Si nous avions eu l'occasion de parler à Ross avant que cela n'ai lieu, avant qu'il ne profère des menaces à l'encontre du dégarni, peut-être aurions nous eu l'occasion de partir. Mais plus le temps! Déjà une nouvelle voix se faisait retentir, une voix de femme. Je regardais dans sa direction. Vu son flingue, elle n'était pas là pour nous vendre des gâteaux:

-J'espérais tomber sur O'Hara en personne mais vous pouvez aussi me satisfaire.

C'était une vision à glacer le sang... Je ne savais pas quoi faire mis à part me redresser, le mouvement lent, en me disant qu'un mouvement brusque provoquerait la mort d'une personne, la mienne, la sienne ou celle d'un autre. Mais dans un second temps, je me disais que la passivité allait , elle aussi, avoir pour résultat la mort et vu comme c'était parti... Vu la direction du canon... Vu l'animosité qu'elle lui portait... Pourquoi lui d'ailleurs? Un rapport avec Genome?

-Ross! Qu'est-ce qu'il se passe bordel? Ça résumait assez bien le fond de ma pensée.

Et le petit qui s'avançait vers elle innocemment. Etais-je assez fou pour oser? ... Non. Cela aurait été suicidaire. Pour l'heure, à défaut de savoir quoi faire, je partageais mon regard entre la femme et son partenaire. Mieux valait être prudent avec ces deux là. De plus, comme dit le proverbe: Wait and see...
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Dim 15 Déc - 12:21

Il se doutait bien qu'en posant la question "rituelle" du "on s'rait pas morts n'est ce pas ?", il aurait eu la réponse toute faite du "Bien sûr que non (abruti était en option en fonction de l'éducation du type en face)".

Cela dit, se retrouver d'un point A, à un point B, après une lumière aveuglante, contre sa volonté, pouvait très bien s'apparenter à un phénomène surnaturel. Son hypothèse n'était pas plus farfelue que n'importe quelle autre, même si la fatigue l'a empêché de garder ses interrogations pour lui-même. Au lieu de cela, il a questionné un médecin qui ne devait pas plus être connaisseurs en expériences de vie après la mort que lui.

La mort cependant, s'approchait à grand pas. Une femme armée, l'air déterminé, alors que le père et son fils s'était décidé à quitter la pièce. Nous sommes tous pris comme des rats, le chat est entré dans la danse se dit Ezekiel.

Il regarda Aldo, puis Ross, et réfléchit comme il put à une logique de situation.
La femme armée était de mèche avec Aldo, qui jouait au faux gentil. Au ton employé par la femme, lui aussi devait être armé, car ils étaient là pour une bonne raison.
Le barbu n'était pas en bons termes avec ces deux-là, par contre rien ne laissait supposer qu'il était armé, alors qu'il menaçait Aldo de le "griller". "Griller" d'ailleurs ? Ce n'était pas le mot qu'on employait habituellement quand on voulait éliminer une menace. Ezekiel se dit qu'il n'avait jamais été dans le coup sur l'argot urbain.

Le plus important pour lui restait le seul enfant présent dans la pièce. Que tout se passe bien ici ou que cela en finisse en bain de sang, si l'enfant restait en vie, il serait traumatisé jusqu'à la fin de ses jours.

Levant les mains comme pour signifier à la femme armée qu'il n'était pas une menace, il prit d'une voix chevrotante la parole.

- Ecou...Ecoutez madame..moiselle, je pense qu'il y a erreur, beaucoup ici semblent ne pas savoir pourquoi ni où ils se trouvent en ce moment. Regardez, il y a... il y a un enfant, laissez le partir au moins non ?

Il ne manquerait plus que l'enfant soit la cible de la femme armée, et cet abruti d'Ezekiel aurait attiré l'attention sur lui. Mais elle semblait entraînée, et savait elle clairement ce qu'elle faisait dans cette pièce. Il devait tenter le coup, et avec un peu de chance, son père pourrait partir avec elle.

Avec un peu de chance ... Il regarda sa main, tentation égoïste de la poser sur un individu lambda, et sentir en lui se déverser cette fichue chance qu'il n'avait jamais. Il se souvenait de l'attaque à la bibliothèque, de cet autre individu armé, de son échec cuisant à vouloir user de son pouvoir pour se sauver, Emy, Anton et l'autre femme. Pourrait-il seulement se regarder dans un miroir s'il déchargeait sa malchance sur un innocent ? Non, il ne pourrait pas, plus encore supporter celui de Calista, qui avait besoin de lui autant que lui d'elle.

Il ne l'utiliserait qu'en dernier recours, et contre les deux ennemis officiels du moment. En attendant, il baissa lentement les bras pour reprendre une position normale, et attendit la réponse de la femme. Il ne voyait vraiment pas comment il pourrait se tirer de ce m**dier, du moins tant qu'elle n'aurait pas obtenu ce qu'elle était venue chercher.

_______________________________________________________________


Don't care where leads the road if you travel with me.

Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Lun 16 Déc - 22:16


A peine Aldo eut-il fini de s'assurer que son taser était bien en place, que Ross l'organisateur de la randonnée où il avait failli y laisser la vie, le mettait en joue, lui demandant de lui remettre gentiment son arme. L'effet de surprise n'avait pas joué en sa faveur. Il était en joue, et Ross n'avait pas l'air de plaisanter.

"Ca se gate" se dit Aldo, en réalisant que Ross ne pouvait être qu'un agent de Genome puisqu'il n'était pas sur place avec les autres. Il devait être dans les locaux. Aldo n'avait pas sorti son arme. Comment se faisait-il alors que Ross le considérait d'emblée comme une menace ? Que pouvait-il bien savoir sur lui ? Y avait-il des taupes dans les rangs de genetic, qui avait annoncé l'opération ? telles étaient les questions qui germaient tour à tour dans son esprit.

"Ok je vais sortir mon arme, et pas d'imprudence " répondit-il à Ross.

Alors qu'il dégageait le pan de son impermeable beige, pour attraper du bout des doigts le taser MX26 qu'il avait pris à l'armurerie le matin même, Aldo entendit la voix, ô combien reconnaissable d'Aleksandra Romanov sa patronne.

"Aleksandra., qu'est ce que ... " s'exclama t-il l'air incrédule.

Mais qu'est-ce qu'elle fou là continua t-il intérieurement.
Elle était passé dans son labo deux jours plutôt en lui expliquant qu'il était l'homme de la situation. Elle lui avait assuré que sa capacité de leader lui permettrait de mener à bien cette mission. Il savait comment parler pour que les autres le suivent ou se rallient à son avis. Il s'était laissé convaincre et avait fini par accepter cette mission

Mais là elle débarquait sur le terrain! Et l'arme pointée par Aleksandra confirma à Aldo que l'objectif de la mission avait sans doute été modifié. Cela expliquait l'air inquiet qu'il avait lu sur le visage de Keaton lorsqu'il l'avait croisé à l'armurerie , met qu'il n'avait rien lâché malgré leur amitié naissante.

Aldo connaissait la réputation de sa patronne, elle n'était pas là pour négocier. Il ne devait plus s'agir de débusquer les membres de Génome, mais d'une opération plus radicale. Il lui fallait réagir vite avant qu'elle ne fasse un carnage. La terreur pouvait se lire sur le visage du type au yeux cerné qui bredouillait, du petit Indio et son père. Le médecin connaissait Rss mais n'avait pas l'air de connaitre Génome.

Aldo essaya alors de sentir comment parler à ce groupe de personnes comme il l'avait fait de nombreuses fois, mais cette fois ci, rien ne se produisit.Il ne ressentait plus rien ! La téléportation avait du perturber sa capacité de façon temporaire. Mais il était là pour faire son taf et s'assurer que cela se passe bien. Et surement pas pour se faire botter le cul en direct par sa patronne, qui le pressait de réagir. Piqué au vif Aldo évalua la distance

6 M ? La distance maximale de son taser . Il l'avait vérifié lui même aucun risque de tuer quelqu'un comme la derniere fois à Blue lake.

Bien décidé à désarmer Ross l'agent de Génome Aldo saisi son arme et vise Ross.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Lun 16 Déc - 22:16

Le membre 'Aldo Klov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Mer 18 Déc - 22:16

Ross avait les yeux fixés sur Aldo. Il fit à peine cas du père et de son fils puisqu’ils s’apprêtaient à quitter la pièce ; c’était le mieux qu’ils avaient à faire ! L’écossais ne détourna pas son attention de l’agent de Genetic en entendant la voix d’une femme qui semblait ravie de tomber sur lui. Par contre, ses muscles se contractèrent quand Aleksandra entra dans son champ de vision, une arme pointée sur lui, en évoquant son fils. L’idée qu’elle s’en prenne à Wyatt l’inquiétait plus que le flingue menaçant. Souhaitant rester impassable, seul un petit pincement de lèvres traduisit son mécontentement. Elle pouvait toujours courir pour qu’il réponde. Et Kaidan qui l’interrogeait sur la situation bordélique dans laquelle il se trouvait ? Comme si c’était le moment !

- J’t'expliquerai... Garde un œil sur eux plutôt ! Dit-il en désignant du menton Aldo et Aleksandra.

L’écossais ne savait pas ce que Kaidan fichait ici ; si seulement il était équipé pour se défendre, ça aiderait mais ce serait étonnant ! Il était sur cette terre pour aider les autres à se sentir mieux pas pour les éliminer. Mais voici qu’Indio  inconscient du danger régnant dans la pièce, s’adressa à la jeune femme spontanément avec toute la candeur due à son jeune âge. Le père sautant sur l’occasion pour prendre congé en était presque risible. S’il savait à qui il avait affaire en la personne de Romanov, il aurait sans doute agi autrement. L’autre jeune homme, inconnu au bataillon, essaya de négocier la sortie de l’enfant. Bien tenté ! A moins que son intervention ne fasse partie d’une mise en scène pour brouiller les pistes ? Connaissant un peu les fourberies dont était capable le camp adverse, ce ne serait pas étonnant. Si ce n’était pas le cas, il voyait mal la jeune femme laisser son instinct maternel prendre le dessus ; encore fallait-il qu’elle le possède !

- Aleksandra Romanov, écoute ce jeune homme, c’est la voix de la raison ! Ajouta-t-il quand même à la suite d’Ezekiel.

Ross espérait ainsi savoir dans quel camp se situait le jeune homme. Il croisait les doigts pour qu’il soit neutre ; s’il pouvait être doté d’une capacité offensive, ce serait encore mieux.

- Si tu veux me tuer, qu’est-ce que tu attends ? Demanda-t-il d’un ton légèrement provocateur.

Aleksandra était connue dans le monde mutant pour être une guerrière, il fallait se mettre à sa hauteur pour ne pas être trop vite dépassé car personne ne l’attendrissait quand elle était en mission. Sur ce dernier point, sachant qu’il n’était pas usuel chez Genetic de supprimer des mutants à tout bout de champs et sans raison, le psychologue en déduisit que la capture des membres de Genome était la priorité pour elle. A moins que Dunney Holster ne veuille éliminer son mari ? Improbable ! Encore que... avec cet homme, il fallait s’attendre à tout. Cependant, l’écossais préférait oublier cette option.

Désormais, Ross se souciait plus d’Aleksandra que d’Aldo duquel il avait détourné le regard pour le pointer sur la jeune femme. Sans doute n’aurait-il pas du car il en profita pour lui tirer dessus sans sommation. Par réflexe, l’écossais porta la main au niveau des côtes flottantes gauches, point d’impact de l’électrode, et vérifia les dégâts. Pas de quoi s’alarmer outre-mesure mais l’instinct de survie était le plus fort dans ces cas là ; sa capacité s’enclencha automatiquement.  Il respira un bon coup pour ne pas se laisser aller à la panique. S’il perdait le contrôle, il risquait de redevenir aveugle. Il secoua la tête pour remettre ses idées en place et releva ses yeux bleu-gris devenus or vers le visage de ses ennemis ; un rayon laser de faible intensité en sortit, capable de provoquer une brûlure superficielle de la taille d’une pièce de deux euros.

Précision de l'attaque:
 

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Mer 18 Déc - 22:16

Le membre 'Ross F. McGregor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Précision attaque' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Dim 22 Déc - 21:43



Une grande majorité des femmes se laisserait attendrir par la bouille d'un enfant. Pas Aleksandra. Quand le gnome sur pattes s'approche d'elle et lui parle un langage extraterrestre en sortant une expression du genre « ça coupe ine ? », la jeune femme fronce les sourcils. Elle lance un regard sévère au père du gamin, l'air de dire qu'il doit le tenir en laisse s'il ne souhaite pas qu'il lui arrive malheur. Ce n'est pas son genre de s'en prendre à des gamins mais elle ne peut pas garantir sa sécurité, elle n'est pas baby-sitter. Cela ne veut pas dire pour autant qu'elle va les laisser partir, n'en déplaise au brun qui lui demande de faire une bonne action en bredouillant quelques mots. Aleksandra soupire. Elle comprend déjà que la seule personne digne d'intérêt dans cette pièce est ce vieux McGregor.

« La voix de la raison n'est-elle pas censée être celle du psy? » Elle réplique du tac au tac au numéro deux de Genome, sur un ton presque moqueur. S'il veut jouer, cet homme a trouvé un adversaire à sa taille et ce, même si beaucoup d'imbécilités peuvent sortir de sa bouche. « Te tuer alors que l'on pourrait faire plein d'expériences sur toi et attirer plein de monde qui chercherait à te libérer ? Tu es trop précieux McGregor et tu le sais. » Par contre, ce n'est pas le cas des autres. Aleksandra a verrouillé sa cible, cela sera lui et personne d'autre. Si Klov n'est pas décidé à l'aider, tant pis, elle se débrouillera seule. Elle est prête à beaucoup de choses pour ramener un membre important de Genome.

L'agent de Genetic semble pourtant se décider. Il dégaine un taser et tire sur le psychologue. Un taser ? Décidément cet homme l'étonnera toujours. Surtout qu'il n'arrive même pas à bien viser, son électrode touche seulement la veste du vieux barbu. Il faudrait songer à le mettre sur les listes des personnes ayant un sérieux besoin d'entraînement. En réaction, le psychologue use de son pouvoir et il atteint l'un des autres hommes présents dans la salle. Si c'était Klov ou elle qu'il visait, il avait des progrès à faire.

« Assez fait mumuse McGregor. Tu me suis ou l'un deux en fera les frais. » Et sans cérémonie la jeune femme tire, visant un des trois hommes.

Attaque précise : La balle touche Elias au bras.
Attaque imprécise : La balle touche Ezekiel au bras.
Attaque déviée : La balle touche Kaidan au bras.

Voilà pour l'avertissement. Tout est clair et posé. La vie des personnes présentes dans cette pièce dépend du membre de Genome. Aleksandra n'hésitera pas à faire encore plus pression pour parvenir à ses fins. Elle vise juste, est entraînée au combat et en dernier recours, il lui reste sa capacité. Quoique non, en dernier recours, elle peut toujours menacer de s'en prendre au gamin. Si jamais ça lui permet de capturer McGregor...
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Dim 22 Déc - 21:43

Le membre 'The judgment' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Elias J. Climber

~ In the arms of cactus angels

avatar

Messages : 3641

All about you
Your secret life:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Mar 24 Déc - 9:14



Tour 3

Moi aussi je suis un mutant.

« Indio !!! »

J’ai à peine le temps de déposer mon regard dans celui de cette sorcière que déjà ma main se referme sur le bras de l’enfant. Solidement. Sévèrement. Quelle trouille ! Et je ne saurai parfaitement dire ce qui me fait le plus peur à cet instant. Le comportement de mon fils ou l’attitude de la folle furieuse ;
Néanmoins le calcul est vite fait…et en fait elle ne cache pas la raison de sa venue. Le but qu’elle s’est fixé. Il s’agit de ramener avec elle l’homme dénommé McGregor et voyez-vous si j’imagine que son avenir auprès de la furie ne sera pas joyeux, j’espère fortement le voir déguerpir à sa suite.

Les détails d’une pareille transaction mutante ne m’intéressent pas. Je ne suis pas ici parce que je l’ai décidé. C’est un p*tain de quiproquo, un hasard monstrueux qui peut avoir des conséquences désastreuses si on ne réagit pas correctement. Si tous ces mecs sont dotés d’un pouvoir spécial – ainsi que la brune il semblerait – ils peuvent bien se faire héros l’espace d’une seconde pour sauver Indio. Non ? Accepter sans ronchonner les conditions de la plus grave des menaces – la folle – le temps que l’enfant soit mis en sécurité ;

Merde ça me parait logique ! J’ai envie de les secouer alors qu’ils hésitent même à respirer. Ne voient-ils pas qu’un môme de quatre ans risque ici sa vie ?

Quand la détonation retenti je sursaute et plaque une main sur les yeux du bout de chou. Heureusement la blessure n’a pas l’air terrible mais c’est bien la première fois que je vois quelqu’un utiliser une arme, et toucher sa cible. C'était aussi la première fois pour une attaque mutante. Ça fait beaucoup d’un coup.
Plus paniqué que jamais je place Indio derrière moi sans lâcher son vêtement – au cas où une envie soudaine et suicidaire s’emparerait de lui – et je fais un pas en direction de Ross.

« Allez régler vos comptes avec cette fille loin des innocents ! Elle vient de le dire elle ne vous tuera pas ! »

Elle va simplement le torturer. Et après ? J’en ai rien à foutre. Si ce type a un minimum de cœur et de compassion, il permettra au petit de s’en sortir indemne.
Ce dernier fixe bouche ouverte et yeux ronds le blessé qui se tient le bras. Ce n’est pas une scène normale, ce n’est pas habituel et c’est simplement ultra choquant pour lui. La peur vient serrer son cœur et figer son corps sans qu’il ne sache parfaitement ce qu’il redoute le plus.

Avant que le psychologue ne réagisse, mon impulsivité motivée par le contexte catastrophique me pousse à me replacer face au flingue encore fumant.

« Laissez-nous partir. Cet enfant n’a rien à faire au milieu de vos histoires et je suis certain que vous ne sauriez davantage l’impliquer…laissez-le sortir de là. »

Je ne vois ici rien qui pourrait m’aider. Aucune potentielle arme ne saurait s’opposer à l’arme à feu de toute façon. N’est-ce pas ? Et puis ces personnes sont mutantes, je ne connais pas tous leur don et le peu que j’en ai vu suffira à me faire cauchemarder ;

...sii je pouvais déclencher le mien. Si discret, si facile à dissimuler tant il est juste murmuré, supposé…elle ne s’en rendrait peut être pas compte.

Ca marche ? a écrit:
Attaque précise : Mon don s’active et ma facilité à convaincre l’auditoire est nettement augmentée. La plupart de mon attention est focalisée sur Aleksandra, mais les autres personnes présentes se sentent relativement influencées.

Attaque imprécise : Mon don s'active et je deviens plus persuasif mais seule la femme est "touchée". Elle représente un danger trop grand, je focalise inconsciemment mon pouvoir sur elle seule.

Déviée : Le don se déclenche et l’aura charismatique entame de se répandre dans la pièce entière mais bien vite le manque d’expérience et la panique s’imposent et le rendent inefficace pour l’heure.


❝ Pour Indio. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Mar 24 Déc - 9:14

Le membre 'Elias J. Climber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Kaidan Johnston


avatar

Messages : 375

All about you
Your secret life:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Ven 27 Déc - 1:47

J'aurais dû m'en douter.

J'aurais dû m'en douter que les réponses n'allaient pas venir de sitôt, il est vrai que la tension électrique des lieux n'était guère propice aux grandes révélations et pourtant je m'y accrochais! J'y tenais fortement, la question se baladait au bout de ma langue, prête à ressortir mais la raison pour laquelle je m'en gardais était la crainte compréhensible de me faire royalement rembarrer. Chaque chose en son temps, là il me fit gentiment comprendre de surveiller les deux complices. J'aurais tant voulu faire quelque chose pour l'aider à s'extraire de la délicate position dans laquelle il se trouvait, pour des raisons qui m'étaient propres, cependant ni ma masse musculaire ni ma capacité ne me permettaient de commettre l'irréparable, la folie ultime que de foncer tête baissée vers une mort certaine. Entre la psychopathe armée et l’athlète dont j'ignorais s'il était armé, autant dire que j'étais parfaitement inutile. A part me taire, que pouvais-je faire sans envenimer la situation? Que pouvais-je faire pour aider Ross? M'amuser à écouter la joute entre les deux? Tenter ne pas réagir de manière stupide? Essayer d'analyser la situation, son évolution afin de choisir le bon moment pour agir? Bonne idée! Lorsque je vis l'autre sortir un taser, lorsque je vis ces petites électrodes jaillir vers le psy, je n'eu le temps que d'esquisser un geste mais il était trop tard. Quel empoté! Le Prof heureusement, était indemne. Enfin, il laissa un laser s'échapper de son regard, les paroles d'Anne me revenaient immédiatement. *Pourvu que...* J'espérais juste que ses yeux étaient assez robuste pour supporter de nouveau le poids de son pouvoir.

Un coup de feu et je ne pouvais étouffer le cri qui traduisait la douleur que j'éprouvais. *Mon bras!!* Je me tenais fermement le bras, le gauche, compressant au bon endroit afin de contrôler l'hémorragie. Quant au sort de la balle, qu'elle soit restée nichée à l'intérieur de mon corps où ressortie aussitôt, peu m'importait. Ce qui m'importait en revanche, c'était l'aggravation de mon utilité en ces lieux. Blessé par balle au bras, quelle meilleure situation franchement! Je me relevai, handicapé d'un bras et du sang rougissant ma veste, rougissant le sol de quelques gouttes chargée d'hémoglobine. Ma veste était foutue! Mais il y avait plus urgent que de m'occuper de cette triste perte, comme de la folle par exemple. Le père du gamin osa s'interposer, je l'écoutais parler à cette femme tout en cherchant un moyen de me montrer utile. La passivité restait cependant la seule option valable et garder un oeil sur le dénommé Aldo.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Ven 27 Déc - 12:32

Quand Calista lui avait parlé à son retour de captivité d'un monde de mutants, il était assez abstraitement difficile pour lui de se l'imaginer. Quand par contre un type somme tout lambda voit ses yeux devenir doré, et lui cramer le front comme dans les X-men, la compréhension est tout de suite plus efficace.

Comment décrire la douleur... On aurait dit que Dieu s'était amusé avec une loupe, comme les enfants avec des fourmis dans le jardin de leur jeunesse. Une vive chaleur lui brûla le front, assez pour lui soutirer un cri de surprise et de douleur mêlées. Ezekiel se frottait instinctivement le front, alors que les protagonistes principaux, ceux qui savaient où ils étaient, et pourquoi toute cette mascarade funeste avait lieu, discutaient dans un rapport de force peu équilibré, dont certaines pièces sacrifiables se retrouvaient malgré elles au milieu. Et la femme armée l'avait bien compris.

Comme pour asseoir sa domination sur la foule, elle tira au petit malheur la chance et toucha .... un autre que lui ! Ezekiel vit le médecin être touché au bras, et être blessé de façon plus conventionnelle. A se demander si se faire brûler le front par un regard était plus enviable qu'une balle dans le corps ...

L'empathie naturelle d'Ezekiel lui fit se diriger vers le médecin, lui chuchotant si tout allait bien après cette agression, et s'il avait besoin de quelque chose pour soigner sa plaie. En balayant la pièce du regard, il ne vit pas grand chose d'utile pour faire un garrot, ni même le moindre matériel médical. Apparemment il n'était pas au même étage que celui de l'infirmerie.

Il n'allait pas avouer, pas tout de suite en tout cas, qu'il connaissait un peu l'immeuble où ils se trouvaient tous. Pas avant de déterminer qui était avec qui, qui voulait quoi, et qui allait survivre surtout. Il ne se rappelait que trop de l'épisode de la bibliothèque, et le fou furieux n'aurait pas hésité à faire un carnage d'innocents si cela lui avait permis d'atteindre plus vite son objectif. La femme armée semblait de la même trempe, celle avec qui on ne plaisantait pas.

Son pouvoir était inutile, et trop risqué s'il venait à le lancer sans contact. Un potentiel allié pouvait devenir poissard pendant une heure, et il aurait fait pire que mieux... comme d'habitude en somme. Il pensa à Calista, et se demandait ce qu'elle aurait décidé. Elle avait plus la tête sur les épaules que lui, du moins le pensait-il.

Il se pencha de nouveau vers le médecin, et lui murmura :

- Il faut sauver l'enfant, et les femmes présentes et qui n'ont rien à faire ici. Les trois plus dangereux ici, ce sont le type au regard qui brûle, la femme armée et son acolyte au taser. Avec un rapport de force de 1 contre 2. Votre instinct vous dicte quoi vous ?... Vous cacher, vous carapater, ou prendre parti entre la peste et le choléra ?

La peste et le choléra, le dangereux mutant ou les deux fous armés, devenir sur l'échiquier de cette journée, un malheureux pion sacrifiable. Restait à choisir la bonne couleur. Et prier pour ne pas être Échec et Mat.

_______________________________________________________________


Don't care where leads the road if you travel with me.

Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Sam 28 Déc - 15:48

Aldo avait tiré sans sommation, provoquant la surprise de Ross, le génomien. Rater une cible à 6 m cela ne lui était jamais arrivé à l'entrainement. Mais là ! Comment est-il possible qu'une seule électrode n'atteigne la cible alors que dans la cartouche elle sont juste à 5mn l'une de l'autre, la question traversa fugacement l'esprit d'Aldo mais l'heure n'était pas à l'analyse qualité ! Sous l'emprise du stress, les yeux de Ross se mirent à émettre un rayon laser qui se focalisa sur le front de l'homme au yeux cernés. Incrédule, ce dernier laissa alors échapper un cri de douleur ,tandis qu'une odeur de grillé, se répandit dans la pièce. Aldo venait de comprendre avec effroi ce qu'aurait pu lui valoir la mise en garde de  Ross de mutant, "ne bouge pas ou je te grille".  Le psy comme avait l'air de le qualifier Aleksandra n'avait pas l'intention de se laisser capturer sans réagir.

Aldo eut à peine le temps de déclipser la cartouche vide à l'extrémité du taser et d'en reclipser une neuve, qu'Aleksandra Romanov dégaina et tira sur le médecin pour faire comprendre à Mc grégor, qu'elle ne plaisantait pas que sa non coopération entrainerait la mort des  civils. Aldo même s'il trouvait que les civils étaient bien trop exposés, demeurait dubitatif sur la portée d'un tel chantage. Il n'avait que deux cartouches et une mission à accomplir.

Le père d'Indio avait l'air de vouloir négocier et Aldo avait l'impression que 'expression sur le visage d'Aleksandra montrait qu'il était en passe de réussir à l'attendrir. Etes-ce lié à l'éclairage le la scéne, qui faisait croire à Aldo que c'était le cas?  Où le père de famille était-il bel et bien le détenteur d'un pouvoir particulier ?   Si c'était le cas quel était son secret ? Aldo laissa sa capacité s'exprimer,  il ne s'était jamais laisser aller à l'exercer sur sa patronne, qui en temps normal n'aurait pas manqué de le détecter. Mais là, Aldo avait le sentiment qu'elle semblait perméable et les mots du père de famille allaient faire mouche, et que  précisemment ces mots anodins  allait ouvrir quelque chose chez elle. Ce père de famille possédait-il réellement cette clé ?  Avait-il le même pouvoir qu'Aldo ?
"Mouais " lacha Aldo en faisant la moue, en caressant sa barbe naissante, l'air songeur.
La peau laiteuse d'Aleksandra semblait confirmer les hypothèses d'Aldo. .

"Aleksandra ça n'a pas l'air d'aller ?"
lança t-il. Elle en devenait presque séduisante au yeux d'Aldo.  Aldo secoua la tête comme pour se dire "hé tu divagues mon vieux!" . Il connaissait trop la mante religieuse pour s'attarder sur cette image. Sans doute avait elle eu le temps de se protéger, où alors était-ce l'effet de la capacité d'Aldo ?  

Il n'allait pas tarder à le savoir et peut être se trouver seul pour continuer sa mission, car Keaton n'avait vraiment pas l'air de se pointer. Alors qu'ici la solidarité avait l'air de s'organiser et d'être prête à fonctionner. L'homme aux yeux cerné était penché sur le médecin , mais impossible de savoir ce qu'il lui chuchotait, mais rien de bon ! Rien qui soit favorable à la mission d'Aldo.

Il lui fallait convaincre Ross que la voix de sa patronne était la seule voie à suivre. Mais

Aldo allait-il trouver les mots justes pour convaincre l'écossais de suivre sa patronne ?  


Attaque Précise "Eh Mac Grégor, t'as compris, fait ce qu'elle te dit et tout ce passera bien ! , les mots font mouches dans l'esprit de l'écossais"
Attaque Imprécise " L'effet du pouvoir du père d'indio est parasité par celui d'Aldo, et Alexandra en veut à Aldo d'avoir exercé son pouvoir sur elle "
Attaque Déviée "L'effet du pouvoir du père d'Indio a parasité celui d'Aldo, et Indio se met à convulser sous l'effet des deux pouvoirs".
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Sam 28 Déc - 15:48

Le membre 'Aldo Klov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Lun 30 Déc - 19:26

Ross pensait que Genetic n’était pas là pour tuer les mutants de Genome et encore moins lui-même. Il sourit presque quand Aleksandra confirma ce point. L’organisation adversaire avait sans doute un tas de projets pour ceux qui possédaient des capacités hors du commun d’autant plus si elles étaient offensives. La guerrière était avec Aldo pour ramener un maximum de mutants ; c’était une chose certaine pour lui. Il fut surpris qu’elle tire sans sommation sur l’un des autres hommes et encore plus surpris que ce soit avec de vraies balles. Il comprit mieux lorsqu’il vit l’impact de la balle, le bras de Kaidan. Ce n’était évidemment pas un coup manqué mais un simple avertissement pour le faire plier l’écossais en faisant le moins de dégâts possibles.

Le psychologue lança un œil presque agressif au père d’Indio ; il n’avait pas besoin de conseiller, il savait ce qu’il avait à faire. Autant il comprenait qu’il veuille protéger son fils, autant l’égoïsme de cet homme le laissait pantois ; non pas vis-à-vis de lui mais des autres personnes présentes et principalement du blessé. Au lieu de faire bloc pour contrer Genetic, il préférait abandonner tout le monde pour sauver sa peau. C’était à cause de ce genre de personnes que la violence gravissait les échelons rapidement puisqu’elles ne s’en défendaient pas, et pire, elles laissaient faire. Evidemment, tout le monde n’est pas altruiste, mais dans une telle situation, comment ne pas vouloir prêter main forte aux victimes ?

Ross profita du moment où le père d’Indio tentait une nouvelle négociation avec Aleksandra et où Aldo s’inquiétait de sa santé, pour prendre une trousse pharmaceutique rangée dans un tiroir et rejoindre Kaidan et l’inconnu. N’entendant que les derniers mots murmurés par ce dernier, il dit à haute voix :
- Ils ne laisseront partir personne…

Il espérait ainsi rallier à sa cause Kaidan, l’inconnu mais également le père de l’enfant.
A quatre contre deux, ils devraient pouvoir faire de la résistance, non ? Mais comment s’organiser devant l’ennemi ? Ross posa une main amicale sur le blessé et se releva de façon à faire barrière entre eux et les agents de Genetic.

- ...Tant qu’ils n’auront pas ce qu’ils veulent.

L’écossais n’était pas du genre à jouer les fortes têtes et à sauver sa peau à n’importe quel prix. Il s’en voudrait d’être responsable de la capture d’innocents. Si les agents de Genetic se contentait de lui pour laisser tranquille les autres protagonistes de la scène, il était prêt à les suivre, mais était-ce le cas ? Il en doutait fortement. Ses pensées s’envolèrent un court instant vers Anne, la femme de sa vie, et son fils ; il n’avait pas fini d’entendre parler du pays quand elle apprendra qu’il a été fait prisonnier. Ce n’était pas le plus important, il espérait surtout que rien ne leur soit arrivé et qu’'ils avaient pu mettre les voiles avant que des agents de Genetic ne tombent sur eux. Ross aimerait bien négocier sa capture pour avoir l’assurance qu’'ils étaient libres mais il n’était pas en position de force tant qu’il était seul contre Aldo et Aleksandra.

- Ok, je vous suis ! Annonça-t-il en s’avançant vers la jeune femme d’un pas décidé.
Il poussa le père du gamin assez fort pour le faire dégager et saisit le canon de l’arme d’Aleksandra à pleine main.
- Range ça, tu n’en as plus besoin et tu risques de tuer quelqu’un. Je ne pense pas qu’Holster serait ravi d’apprendre que tu tires les mutants comme des lapins.

Si les trois autres hommes n’agissaient pas, Ross allait être fait prisonnier. Il avait toujours la possibilité de se servir de sa capacité mais il redoutait une nouvelle cécité. De plus, il savait qu’Aleksandra possédait une capacité capable de le contrer.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Ven 3 Jan - 19:32



Visiblement ces gens ne comprennent rien à rien. Ils sont encore en train de parlementer alors qu'elle vient de trouer la peau d'un des présents pour montrer qu'elle ne plaisante pas. Ils ont de la guimauve à la place du cerveau ou quoi ? Aleksandra reste maîtresse d'elle-même bien que ces crétins mettent ses nerfs à rude épreuve. Papa poule s'adresse à elle en une nouvelle supplique. Il espère faire appel à son instinct maternel ? C'est à lui de protéger son fils et certainement pas à elle. Il y a tout de même quelque chose qui la titille. D'abord elle peine à mettre clairement le doigt dessus, son instinct par contre lui ne la trompe pas. Elle a suffisamment eu affaire à des mutants pour savoir comment leurs pouvoirs fonctionnent. En réaction, elle lui oppose le sien pour le contrer et bloquer son influence. Désolée monsieur le père de famille, vous ne savez pas à qui vous avez affaire. Et ce n'était pas bien malin de faire une démonstration d'un pouvoir devant des types qui traquent les mutants.

Décidément il ne faut pas compter sur Klov pour prendre des initiatives ou juste comprendre ce qu'on attend de lui. L'agent trouve agaçant tout de même de devoir tout faire seule. Il va falloir le secouer un peu. Elle jette un bref regard vers son acolyte pour qu'il saisisse que la remarque suivante s'adresse à lui. "On n'est pas là pour jouer à la dinette. Occupe-toi de papa, on l'emmène. Ce sera notre bonus. Je suis certaine qu'il va suivre gentiment sauf s'il veut qu'on invite son fils à participer à notre virée. Je doute que là où nous allons soit un endroit pour lui…" Si l'homme a deux sous de jugeote il laissera son gamin aux deux autres. Il n'y a rien de glorieux à ramener un mioche. Ce sera toujours un bon moyen de pression.

Son regard se fait noir lorsque l'écossais pose la main sur son arme. D'un geste assuré elle le repousse pour le garder en joue. Au moins il a l'air décidé à enfin obtempérer. Qu'il n'espère pas la voir baisser sa garde car il sera déçu. Aleksandra sait ce qu'elle fait. "Tu n'es pas en position de me dire comment agir McGregor. Contente-toi d'obéir et il n'y aura plus de civet au menu ce soir. Sauf si tu veux que je démontre comme je vise bien sur l'autre type là-bas." D'un signe de sa main libre, elle lui indique de se mettre sur le côté, se positionnant de sorte à garder tout ce petit monde bien en vue. Si Klov fait son boulot et que personne ne joue aux héros, le plan se déroulera au mieux..
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Elias J. Climber

~ In the arms of cactus angels

avatar

Messages : 3641

All about you
Your secret life:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   Dim 5 Jan - 14:33



Tour 4

Ma lâcheté peut encore te sauver.

Plus les doigts d’Indio se resserrent sur mon vêtement et plus les miens se décrispent, ainsi que chacun de mes muscles. Le moindre nerf semble lâcher prise, la réalité même s’effondre quand les propos improbables s’échappent des lèvres meurtrières de la criminelle.
Je comprends bien ce qu’il se passe. C’est si complexe et tordu, c’est un combat parmi des centaines dans une guerre qui oppose deux factions depuis si longtemps !...mais je comprends très bien. Trop bien. C’est limpide.
Et cette facilité d’analyse n’est pas un bon signe croyez-le. Je fais un pas en avant, incapable néanmoins d’aller plus loin sans me retourner pour observer le petit bout de chou, pétrifié par la situation.

Il faudrait que je l’abandonne ? Que j’accepte tout et n’importe quoi pour espérer qu’aucun coup de feu de plus ne soit tiré ? Quels souvenirs garderait Indio de son père, déjà tellement absent depuis ses deux ans ? Qui lui expliquerait qu’en plus de la culpabilité, c’est l’appréhension qui m’a rongé, et le sacrifice qui nous a séparé ?
Je déglutis silencieusement alors que les protagonistes présents me donnent l’impression, tout comme moi, de compter leurs chances. De relire leur jeu, de surveiller leurs cartes qu’ils connaissent en fait par cœur depuis qu’elles ont été piochées.

Je ne saurai affirmer être le plus mal lotis…mais mon handicap est certain. Il n’a pas cinq ans, je l’aime de tous mon cœur, et le moindre faux pas – de n’importe lequel d’entre nous – pourrait lui être fatal.
C'est le plus vulnérable, le plus secondaire.

Inspirer, expirer.
Mon visage se détourne de la furie pour que mon regard puisse venir se placer dans celui du dénommé Klov. Il existe bel et bien des connards prêts aux pires crimes, pour sauver leur sale peau, pour les beaux yeux d’une sadique ou je ne sais quelle raison ! Je suis avocat, je ne découvre nullement l’horreur humaine…reconnaissez que le vivre, si violemment, ça a de quoi traumatiser.
Pas de chance. Pas plus que d’habitude.
Mauvais jour, mauvais choix. Erreur et malheureux hasard, j’ignore la larme qui coule sur ma joue tandis que mes sourcils se froncent.

« Je vous suivrais si vous le laissez partir. »

Ce n’est pas comme si j’avais moyen d’imposer mon avis, croyez-vous cependant qu’à ma place, vous laisseriez des pions miner votre vie aussi facilement ?
Je saisis l’enfant par le col et me dirige vers la sortie, insistant d’une voix plus solide et percutante encore, mon don se propageant avec toujours autant de persuasion.

« Je lui montre simplement le chemin. »

Pourvu qu’ils le laissent faire. Qu’ils me laissent le conduire de l’autre côté de la pièce. Quelques pas, simplement quelques mètres. Une ou deux indications, un peu d’autorité si j’en suis capable.
Et dès qu’il aura passé la porte, qu’il aura emprunté le couloir que je lui indique, alors je n’aurai plus qu’à compter les heures. Probablement. Quoique. Je n’en ai en fait aucune idée et mes capacités de réflexion sont aussi figées que mon envie de violence. Je les tuerai bien. Tous. Mais il n’y a rien que je puisse faire.

Cet être que j’aime plus que tout au monde est ma plus considérable infirmité.


❝ Pour Indio. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3   

Revenir en haut Aller en bas
 

Int #4.4 ♦ The End ♦ Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-