..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Ven 29 Nov - 19:24

18 mars 2011

Drinnnnnnnnnnnnnnnnng !

Le réveil sonne et Ingrid émerge d’un profond sommeil. Depuis le retour à la maison, elle dort mieux et mange mieux. Elle se sent même plus en forme.  Comme quoi l’environnement est parfois aussi important que le traitement de la maladie lui-même. En parlant de ça, l’adolescente doit s’activer. Aujourd’hui elle retourne à Gen&Tech pour recevoir une dose de sérum. En effet, elle a eu le droit de retourner à l’appartement à la seule condition de se rendre régulièrement là-bas pour être examinée. Car, à ce jour, elle reste un danger pour les mutants non contaminés.

La veille, Keaton était partit en catimini et elle ne l’avait revu que tardivement le soir. Et encore, vu était un bien grand mot. En tout cas, il était plus que tendu selon elle. Or, ce matin il doit l’emmener à Genetic et elle appréhende ce qu’elle va trouver. Quoi qu’il en soit, elle ne pose pas de question, elle ne sait plus comment se comporter et elle a peur de mal faire. C’est un fait, Ingrid ne se sent pas mieux qu’avant le retour de Keaton. Elle a perdu deux personnes chères et elle appréhende tellement de le perdre également qu’elle préfère ne plus montrer son attachement. Du moins le moins possible. Tant qu’elle y parvient.

L’atmosphère est lourde et Ingrid ne peut s’empêcher de donner des coups d’œil à Keaton, tout le long du trajet. Elle n’ose pas poser la moindre question, mais ça la démange. Le problème, c’est qu’elle ne le reconnaît plus. Depuis son retour il a changé. Quelque chose l’a changé. Quoi ? Telle est la question. M’enfin le silence perdure et elle se contente d’être sa fille pour le meilleur et pour le pire, jusqu’au jour où se sera plus fort qu’elle.

Arrivés sur place, Keaton ne la conduit pas jusqu’à la pièce de l’infirmerie où Kate devait l’attendre. Il la laissa à l’entrée et Ingrid lui fit un câlin avant de se retourner et d’entrer. Quelque chose se tramait, elle le sentait et visiblement c’était entre les deux.  C’est pourquoi elle ne fut pas surprise de retrouver une Kate non souriante et même tendue.

« Bonjour Kate ! »

Ingrid vint directement s’installer sur le lit d’hôpital. Elle commençait à être habituée à la chose, et finalement ce n’était pas plus mal que ce soit la jeune femme enceinte qui s’occupe d’elle. Ça avait quelque chose de plus agréable.

« Dis, quelque chose ne va pas ? Tu as l’air triste… tendue … je ne sais pas trop? »

Elle observa Kate avec les sourcils froncés, attendant une réponse qui elle le savait ne la satisferait pas, car Kate n’était pas du genre à se dévoiler. Mais il fallait qu’elle sache, et en plus il était plus facile pour Ingrid de poser ce genre de question à la jeune femme qu’à son père adoptif qu’elle savait plus muet qu’une tombe lorsqu’il s’agissait de lui.  Ce qui était plutôt agaçant parce que pour le coup, Ingrid ne savait jamais quoi faire, elle se sentait impuissante et se demandait toujours si elle allait le voir dans la journée ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Dim 1 Déc - 11:35

Je n'avais pas envie de me lever, pas envie d'aller bosser. Surtout pas là bas, pas alors que je risquais de le croiser... Pourrais je supporter ça ? Supporter de le voir ? Tout en restant debout ? Sans me mettre à hurler comme une louve blessée ? Je n'en étais pas certaine, je me sentais sous une menace fantôme.  Comme prise dans une toile géante...

Je devais pourtant y aller, si je voulais permettre à Esteban de sortir de sa prison. Pour lui je devais être forte. Parce que si je n'étais pas irréprochable jusque là je risquais d'être mise de coté.
Pour sauver mes proches j'étais prête à me transcender, à me dépasser. Cet objectif était peut être trop grand pour moi mais il m'évitait de m’effondrer.

Je passais dans la salle de bain et un sourire triste orna mes traits quand j’aperçus mon reflet. Mes cheveux, si beaux, que j'avais sacrifiés d'un coup de ciseaux rageur, mes traits tirés, les cernes bistres sous mes yeux...

Je n'avais pas beaucoup dormi mais j'étais douée en maquillage. Pour mes cheveux il n'y avait rien a faire. Mais après tout c'était tendance les cheveux courts et cette tignasse ébouriffée était assez sexy.
En tout cas je ne ressemblais pas encore à Willow c'était un bon début. Je m'habillais en choisissant ma tenue avec soin. Une jolie robe, avec un décolleté affriolant mais pas provoquant, des bas, un joli flou qui dissimulait mon ventre bien rebondi, et des talons de 10cm.

Ok ça n'était pas conseillé, mais aujourd'hui j'en avais besoin. Alors pour une fois j'emmerdais la logique et je n'en faisais qu'a ma tête. Quand je récupérais mon planning de la journée la tête me tourna. Ingrid... Je n'avais rien contre la gamine, bien au contraire, mais elle était la sienne...
Il me poursuivait... Non, on respire, à fond...

C'était ma patiente, elle n'avait rien a voir avec ce que Keaton avait trouvé bon de m'annoncer la veille. Elle était une adolescente qui avait tout perdu et avait besoin d'aide. Bien voilà je reprenais les rênes. J'allais gérer cette journée, je tiendrais...

J'avais le sentiment d'être Indiana Jones prêt pour la dernière croisade. Quand l'heure approcha je me sentais de plus en plus crispée. Aurait il le culot de l'accompagner ? De la suivre ici ? Si c'était le cas je me jurais de lui arracher les yeux et ça m'apaisa suffisamment pour ouvrir la porte relativement calmement. Pas de Keaton, la guerre des étoiles ou troisième guerre mondiale, n'était pas pour tout de suite.

La jeune fille pénétra dans le bureau et s'installa directement sur la table d'examen, elle connaissait bien le système, c'était devenu routinier. Elle avait repris un peu de poids et c'était rassurant. Sa mine était bien meilleure. Quand elle me salua avec entrain je lui répondis d'un signe de tête et d'un léger sourire. Je voulais me recentrer, être sure de ma voix avant d'ouvrir la bouche. Quand Ingrid reprit la parole, je su que c'était peine perdue... Elle me demandait comment je me sentais, disait que j'avais l'air triste, tendue...

Que savait elle ? Je n'avais pas besoin de sa pitié, je n'avais jamais souhaité susciter la commisération chez qui que ce fut. Encore moins chez la fille de l'homme qui venait de me briser le cœur en choisissant une garce à la femme qui portait son bébé.

« Je ne crois pas que l'on soient devenues intimes, au point que tu puisses te permettre ce genre de question. »

Elle voulait savoir pourquoi on me surnommait la reine des glaces ? Elle en avait maintenant un peit aperçu. En même temps on était pas dans le petit dinosaure et la vallée des merveilles. Je n'avais rien d'un bisounours et je n'aimais pas qu'on se mêle de mes affaires. D'autant moins quand j'étais en situation de faiblesse. Je sentais ma colère contre Keaton m'obscurcir l'esprit. J'avais comme la fièvre au corps et j'étais sur le point d'exploser. Je préparais rageusement le matériel de l'injection avant d'inspirer à fond.

« Désolée, Ingrid. Ce n'est pas contre toi que je suis en colère. »

Elle n'aurait pas mieux en termes d'excuses et déjà quand on me connaissait un peu c'était beaucoup. Je n'avais rien d'un Ewok et n'avais pas pour habitude de reconnaître mes torts. J'inspirais à nouveau longuement.

« Tu as l'air pour ta part en bien meilleure forme, ça fait plaisir à voir. »

J'étais sincère, elle récupérait et c'était vraiment chouette de me dire que j'y étais pour quelque chose. Faible consolation ? Non, belle consolation, je n'étais pas médecin pour rien. Et ce même si mon nom ne resterait pas dans l'histoire, Tussle y avait veillé. Un enfoiré de plus...
Je désinfectais le bras de la jeune femme et fit l'injection. Ceci fait je repris la parole.

« Si tu veux que l'on garde des relations cordiales Ingrid, ne me pose plus ce genre de question. »

J'aurais pu m'arrêter là mais je poursuivis cependant.

« Et ne me parle plus jamais de ce qui te sers de père. »

Mon regard flamboyait de rage. C'était idiot de mêler l'adolescente à ce conflit d'adultes mais je n'étais pas vraiment en mesure de réfléchir sereinement...
Ça n'était même pas pour le mettre en porte à faux vis à vis de l'ado. Non c'était plus pernicieux, j'avais tout simplement besoin d'exploser. Ingrid n'était pas vraiment confrontée à la Kate qu'elle connaissait, on était à la limite de l'attaque des clones et elle allait certainement se demander ce que Keat avait bien pu faire pour me mettre dans cet état... Allais je éclairer sa lanterne ? Triste question...
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Mar 3 Déc - 11:56

Keaton n’était plus que l’ombre de lui-même depuis quelques temps mais d’autant plus depuis la veille. Ce matin, c’était une vraie catastrophe. Aucun mot n’était sortit de sa bouche et l’adolescente ne se souvenait même pas s’il avait dit bonjour ou non. Il y avait un problème en tout cas, ça s’était certain. Néanmoins, Ingrid était bien trop jeune et trop peu impliquée dans la vie de son père adoptif pour pouvoir l’aider e quoi que ce soit. Du moins, le croyait-elle. Au fond, indirectement, elle avait rendez-vous avec l’objet du problème, si on pouvait appeler ça ainsi, et elle aurait peut être l’opportunité de glisser son grain de sel pour améliorer les choses. Elle se sentait l’âme chevalière, même si elle était loin de se douter à quoi elle allait se heurter. Mais tout ce qui lui importait, c’était de revoir le Keaton qui lui manquait tant, celui qui lui donnait espoir, qui lui imposait des limites et qui l’aimait comme sa propre fille. Elle ne le savait pas vraiment, mais tout ça, c’étaient des choses qu’elle ressentait au plus profond d’elle-même.

Ainsi, lorsqu’elle pénétra les lieux, seule, elle comprit d’où venait le problème. Kate. Elle s’attendait donc à voir le même mur de l’autre côté de la porte. Le problème étant qu’on surnommée la jeune femme « la reine des glaces » ce qui voulait bien dire ce que ça disait. Et, qui ne tente rien n’a rien. Donc, quand elle vit son médecin, sans surprise, les traits tirés, et la mine affreusement déformée par la colère elle tenta, avec une voie douce de montrer qu’elle voyait que quelque chose n’allait pas. Dieu ! Que n’avait-elle pas fait là ! Le couperet était tombé et Ingrid se sentit comme saisie par la froideur de ces mots. Figée, elle ouvrit la bouche puis la referma. En réalité, elle ne savait absolument pas quoi rétorqué tellement sa phrase était cinglante et Ingrid aussi douce qu’un nuage donc incapable de rétorquer assez violemment pour montrer son désaccord.

Puis, alors qu’elle s’installait, montrant qu’elle n’ajouterait rien, Kate se radoucit. Ce n’était donc pas contre elle. Bah encore heureux ! Elle n’avait rien demandé à personne. Mais ce fut plus fort qu’elle.

« Je sais c’est contre Keaton. »

Une nouvelle fois, voyant le regard et la brutalité de l’injection, elle comprit qu’elle avait fait une bourde. Néanmoins, elle ne pouvait pas se taire comme ça. Quoi qu’il se soit passé, Kate était au-delà même de la simple colère et Keaton au-delà même du simple désespoir. Etaient-ils à ce point aveugles l’un et l’autre ?

« AYE ! » dit-elle un peu fort alors que l’aiguille venait de se planter dans son bras. Puis elle sentit le liquide brûler ses veines. C’était toujours aussi désagréable et elle savait que la douleur allait bientôt l’assaillir.

« Je veux bien arrêter de parler de ce qui me sert de père et ne plus te poser de question mais à la seule condition qu’on m’explique là. Il est hors de question que je perde ENCORE quelqu’un que j’aime. Et toi que je commençais vraiment à apprécier t’es rouge de colère alors que Keaton est encore plus triste que quand il t’a perdu. Je ne le reconnais plus. Depuis qu’il est rentré pas un mot, il n’a pas voulu m’accompagner ici. CROTTE, ça fait mal ! …. Enfin bref, si ça continu il va faire une bêtise alors cessez d’être aveugles tous les deux quoi qu’il se soit passé ! Je m’en fiche en fait, mais vous vous détruisez l’un l’autre à vous déchirer de la sorte. Il t’a emmenée au CAP pour que vous soyez tous les deux abandonnant tout ici, alors Kate… »

Ingrid était suicidaire, mais sa phrase resta en suspens. Elle avait le tournis et n’arrivait plus à focaliser son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Mar 3 Déc - 13:12

J'étais folle de rage, j'avais envie de lui arracher les yeux, de la secouer comme un prunier, de faire tout ce qu'il fallait pour qu'elle la ferme.
Elle se croyait ou ? Elle me prenait pour qui ? Je n'étais pas sa mère, pas même sa belle-mère, on se connaissait à peine et elle osait ? Je n'en revenais pas et ce fut finalement ce qui me calma.

C'était une gamine, elle ne se rendait pas compte. Elle ne me connaissait pas, elle ne savait pas a quel point je pouvais être mauvaise et dangereuse. Je n'étais pas forcément quelqu'un de bien, je le savais et l'assumais la plupart du temps. Elle n'en savait rien... Elle n'était qu'une enfant, paumée, orpheline, atteinte de ce virus de merde. Mais ça n'était pas une raison pour me défier, pas alors que j'abhorrais ce qu'elle racontait.

Je venais de lui interdire d'évoquer Keaton et elle se mettait à débiter des conneries plus grosses qu'elle. Il était malheureux ? Et mon cul c'était du poulet ? Il m'avait menti, trahi, jetée comme un vulgaire kleenex. Il avait choisi de tout dévaster entre nous et monsieur envoyait sa gamine en éclaireur ? Non mais cette famille tournait sur la tête...

Ingrid n'apprécia pas vraiment l'injection, en même temps je n'avais pas particulièrement envie d'être douce et délicate alors qu'elle se foutait manifestement, complètement de ce que je lui racontais.

« Je ne te dois rien Ingrid. Ni explications, ni compassion. Tu as raison je suis folle de rage contre Keaton, et je me fous de ses états d'âme. Tu n'as pas à savoir pourquoi, c'est ma vie privée et je n'ai pas l'habitude de l'étaler en place publique. Si ton père va mal ce n'est plus avec moi qu'il faut voir ça. »

Je gardais péniblement mon calme mais le ton de ma voix restait très loin de ce qu'elle avait déjà connu de moi. J'avais retenu avec peine une gifle, tant ça m’insupportais qu'on osa me parler des problèmes de ce salaud.

« Il a très bien fait de ne pas t'accompagner. C'est la preuve qu'il lui reste deux ou trois neurones qui fonctionnent »

Je ne lui devais rien à cette gamine, je venais de le lui dire. Mais en même temps elle avait besoin de comprendre, ça se voyait dans son regard larmoyant. Elle avait mal, le sérum n'avait rien d'une partie de plaisir, mais finalement c'était son angoisse de perdre Keaton qui prenait le dessus.

Je n'avais pas de raison de lui faire du mal. J'avais décidé de ne plus être cette femme d'une froideur extrême. Keaton ne devait pas savoir que j'étais à bout à ce point... Peut être qu'il en serait heureux ? Je ne savais plus vraiment... J'avais du mal à croire ce que j'avais entendu la veille. Cette demande en mariage sous le coup de la pitié ? Enfin non il n'avait pas parlé de pitié plutôt d'un désir égoïste de m'empêcher d'être heureuse ailleurs.

Aurais je pu l'être ? J'aimais Keaton depuis des années mais j'avais aimé ailleurs. J'avais aimé Esteban avant de tout foutre en l'air à cause de Genetic. J'allais me rattraper, j'allais le sortir de là. Après je pourrais me pardonner... Après je pourrais démarrer une nouvelle vie. J'avais en tête une chanson d'Edith Piaf qui tournait « non, rien de rien, non je ne regrette rien, ni le bien qu'on m'a fait, ni le mal, tout ça m'est bien égal... » c'était la B.O de ma vie. Quoique pour le moment ça ne m'était pas égal du tout et j'avais très envie de me venger.

Cooper payerait, Keaton aussi. Ils méritaient de payer pour ce qu'ils m'avaient fait. La vengeance c'est mal ? Je m'en foutais complètement, j'en avais besoin, comme de l'oxygène que je respirais.
Il allait payer dès maintenant, j'allais le faire descendre de son piédestal pour sa cher fille. Keaton me connaissait, il saurait que cette révélation n'aurait rien d'accidentelle

« Pourquoi tu ne lui poses pas la question ? A priori c'est à lui de t'expliquer non ? »

Ton glacial et regard dur avant d'embrayer.

« Tu te souviens de notre première rencontre ? Je t'avais dit ne rien espérer, je t'avais expliquer ne pas vouloir y croire par peur de ce qui pouvait arriver. C'est arrivé. Ton cher et tendre petit papa a choisi de me laisser sur le bord de sa route. Actuellement rassures toi il doit se consoler dans les bras de Cooper. Tu auras donc ta petite famille heureuse. Tout est bien dans le meilleur des mondes. »

Ceci dit avant de laisser échapper un rire amer, son discordant s'il en est. Il y avait une certaine amélioration dans mon état finalement. J'étais capable de me retenir de hurler et de pleurer. Me battre, voilà ce qu'il me fallait, même si c'était pour blesser l'homme que j'avais aimé , l'homme qui m'avait fait un bébé. C'était moche mais je m'en foutais, les arrangements avec ma conscience était une option parfaitement valable.

« Tu voulais que je ne sois plus aveugle ? C'est fait, je vois très clair maintenant. »

Fin de la conversation en tout cas oour moi. Elle n'avait pas a en savoir plus, je ne dirais à personne de qu'elle façon abjecte il m'avait rejeté. Personne ne devait savoir à quel point il avait choisi de me salir... Je me sentais vidée, je manquais de discernement, j'avais envie d'être seule, envie de pleurer, envie de les maudire lui et sa garce...
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Mar 3 Déc - 20:22

Ingrid prenait des risques et elle en était consciente. Elle voyait Kate devenir rouge à vue d’œil même si d’un autre côté elle remarquait sa retenue. Elle avait surement la chance d’être une adolescente et d’attiser la pitié de la jeune femme, mais plus que tout, l’adolescente voulait comprendre et rétablir la vérité et l’équilibre de leur vie, de sa vie. Elle était à ce moment très égoïste même si elle pensait aussi au bonheur de Keaton et au bien être de Kate. Même si celle-ci était abjecte avec l’adolescente ou allait bientôt l’être plus.

Tout commença par l’injection. Rapide, abrupte et sans préavis. Ce n’était pas habituel. Quelque part la jeune fille ne pouvait pas lui en vouloir puisqu’elle la défiait et évoquait ce qui la mettait en pétard, mais d’un autre côté, elle voyait aussi la vraie nature de Kate, ce n’était peut être finalement pas plus mal.

« Tu ne me dois rien en effet. » se contenta-t-elle de confirmer à voix haute.

Cependant ce qu’elle pensait était tout autre. Keaton l’avait quand même presqu’abandonnée pour être avec cette femme pour essayer de se construire une vie à ses côtés, il avait tout fait pour la réintégrer à sa vie, il avait même accepté qu’elle s’occupe d’Ingrid pour qu’elles soient plus proches et qu’elles apprennent à se connaître alors certes il n’était pas parfait, mais il n’était pas non plus un démon. Ingrid en était persuadée. Jamais elle ne verrait Keaton de cette manière si noire mais plutôt comme quelqu’un de trop maladroit et perfectionniste.

Voir kate ainsi en colère contre lui l’étonnait et la chagrinait. Mais ce n’était pas la raison pour laquelle les larmes prenaient le dessus sur la discussion. Le sérum infiltrait son système et brûlait tout son corps, n’oubliant aucun endroit. La douleur tait telle qu’elle était à moitié paralysée. Ce qui l’empêchait de bien réfléchir. Embrumée par la douleur elle faisait face à une femme dont le jugement était tronqué par la colère. Quoi de plus normal. Tout ce qu’elle comprenait, donc, c’était que Keaton semblait avoir fait la plus grosse bourde de sa vie. Tout naturellement, Ingrid pensa à une tromperie. C’est pourquoi elle ne fut pas surprise par la révélation mais plutôt par la personne.

« Dakota ? Ahaha… Dakota et Keaton ? Ahahahahahahaha… »

En rire n’était peut-être pas vraiment la bonne solution. Pas du tout. Mais l’adolescente ne pouvait pas s’en empêcher d’autant que finalement la douleur s’apaisait comme elle n’y pensait pas.

« Kate, tu es sérieuse ? Tu … tu… pas Dakota ! il s’est fait prendre au piège par Dakota ? Et je parie qu’il t’a repoussée pour pas te faire de mal… »

CLICHE. Ingrid n’était qu’une adolescente et elle ne pouvait pas prétendre tout savoir, d’ailleurs même un adulte ne pouvait pas tout savoir. En revanche, elle était loin d’être dupe. Elle se souvenait des discours de Dakota alors qu’elle lui apprenait à être une vraie femme, une femme qui peut manipuler n’importe qui pour bien se placer. Elle ne disait pas que c’était ce qu’elle avait fait avec Keaton, cependant, ça y ressemblait car ils n’allaient pas du tout ensemble et surtout…

« Kate, tu ne me dois rien, et je vais probablement t’énerver encore plus mais… Keaton est stupide parfois. Il veut trop bien faire quitte à faire mal et blesser les autres à commencer par lui. Il est partit et m’a laissé ici pour être avec toi, il n’est revenu que parce que j’ai disparu sinon il serait probablement toujours avec toi… et il t’a laissé être mon médecin pour qu’on apprenne à se connaître, et malgré tout ce qu’il s’est passé je peux te promettre qu’il s’en veut terriblement pour ce qu’il t’a fait et il n’est plus que l’ombre de lui-même. Tu te rappelles notre discussion, alors tu dois surement te souvenir que je te disais qu’il lui manquait quelque chose, maintenant je comprends. Cette histoire avec Dakota ne date pas d’hier… et c’est ça qui lui manque. Une vie avec toi, une vie avec toi uniquement. Toi-même tu m’as dit que vous vous connaissiez depuis si longtemps, vous devriez savoir ce qu’il vous faut l’un et l’autre. Stupide ! »

Le Stupide, n’était pas directement adressé à Kate mais à la situation.

« Si tu me dis que tu ne l’aimes pas du tout en me regardant droit dans les yeux je te promets d’arrêter d’en parler. Mais saches que je ne cesserai pas de te parler à toi, parce que tu as beau être surnommée la Reine des Glaces, au fond tu en es loin on le sait toutes les deux. »

Ingrid ou comment se mettre dans le pétrin et pousser le bouchon trop loin. Elle était surtout très têtues et lâchait rarement le morceau avant d’être K.O. Peut-être qu’elle serait mise au tapis par un coup de poing de Kate à cette allure-là, parce qu’elle avait beau se contenir, l’adolescente était consciente de jouer avec le feu. Quelle belle ironie quand habituellement elle était capable de créer des flammes…
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Mer 4 Déc - 13:38

Je m'étais montrée douce et agréable avec cette môme... Peut être que c'était ce qui lui faisait croire qu'elle pouvait me parler comme ça ? Me prendre de haut ? Rire de moi ? Insulter mon intelligence ? Elle se prenait pour qui ? Était elle à ce point persuadée que son cher petit papa la protégerait ? Je l'écoutais jusqu'au bout en serrant les poings de toute mes forces.

Je résistais difficilement à l'envie de l'étrangler. Ce rire spontané me faisait l'effet d'un coup de poignard. J'avais le sentiment qu'elle se moquait de mes souffrances, qu'elle se moquait de tout ce que j'avais enduré par la faute de cette femme et de cet homme.

Elle se permettait de m'expliquer que Keaton avait agit par stupidité, que c'était sans doute Dakota le soucis dans sa vie... La dessus elle n'avait pas tort en même temps. Cette peste était le gros point noir de sa vie, mais il n'avait qu'a se démerder avec.
La fin de sa tirade me laissa aussi pantoise que folle de rage. Pour qui se prenait elle non mais vraiment ? Je n'avais rien d'une femme de glace hein ?

Je plantais mon regard dans le sien. Mes yeux flamboyaient de rage, ce qui rajoutait sans doute à leur coté métallique. Je ne pouvais plus me contenir. Elle était allée trop loin, les barrages qui retenaient ma rage étaient en train de céder un à un. J'attrapais sa jambe pendante et la remontait d'un geste vif. Automatiquement elle tomba en arrière sur la table d'examen et je l'y plaquais d'une main ferme sur la gorge. Mes yeux restaient fixés aux siens, froids, mauvais même sans doute.

« Je vais te le redire, parce qu'apparemment tu n'as pas bien saisi. »

Ceci dit tout en maintenant la pression sur sa gorge, suffisamment pour que ce soit désagréable, pas assez pour que ce soit douloureux.

« Ne me parle plus de Keaton, ni de lui ni de sa pouf. Sinon il va t'arriver des bricoles, et je peux t'assurer que tu ne douteras plus que je mérite bien mon surnom. C'est clair cette fois ? »

Je n'avais pas répondu à sa provocation. Je n'avais pas pu affirmer que je ne l'aimais plus. Pourtant je le haïssais, avec tout ce qu'il me restait de force. C'était confus, trop récent et je ne voulais pas mentir juste pour faire plaisir a une gamine.
Pouvais je l'aimer encore après tout ça ? Alors même que je savais qu'il n'avait jamais rien ressenti pour moi ?

Je n'avais pas la réponse, pas pour le moment... Ce qui était sur c'est que si un sentiment devait survivre à tout cela je l’enterrerais. Au plus profond de moi, là ou personne ne pourrait le trouver. J'avais assez souffert pour lui et par lui... Je devais me préserver, préserver ma fille.
Il devait en faire autant avec Ingrid. Cette gamine était imprudente, les agents de genetic n'avaient rien d'agneaux et si elle ne l'avait pas compris elle se mettrait en danger.
Je relâchais la pression sur sa gorge et m'éloignais de la table d'examen pour résister à mon envie de passer mes nerfs sur la jeune fille.

Elle n'avait pas a porter le poids des erreurs de son père, mais qu'elle ne vienne pas faire son article ici. Mais peut être qu'il le lui avait demandé ? Non ! Malgré tout ce que je venais d'apprendre je ne le croyais pas capable d'utiliser cette gamine pour me persécuter.

« Si tu as des questions, c'est à lui que tu dois les poser. Pas au grand méchant loup. »

Je m'auto-désignais comme la méchante parce qu'au final je préférais encore ce rôle à celui de victime. J'étais une femme forte pas une petite chose fragile qu'on prenait en pitié. Ils allaient bientôt s'en souvenir, d'une façon ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Dim 8 Déc - 13:29

A croire qu’Ingrid n’avait pas d’instinct de survie puisqu’elle continuait de « provoquer » Kate alors que celle-ci, depuis le début s’était présentée comme une grande méchante. Justement, c’était leur première discussion qui l’avait incitée à ne pas la voir comme telle. Certes, étant agent chez Genetic, elle se doutait bien que ce n’était pas une enfant de cœur, mais elle pensait vraiment que Kate était bien plus qu’une femme colérique et dénuée de sentiments.  

« C’est clair cela dit ce n’est pas en m’étranglant que tu auras ce que tu veux, et ton silence parle pour toi… »

Ingrid avait des difficultés à parler avec cette main qui enserrait sa gorge et la douleur que provoquait le sérum en elle.  Mais Kate ne lui avait pas dit qu’elle ne l’aimait plus, cela voulait tout dire. Tout. Elle était une adolescente, qu’une adolescente mais elle n’était pas stupide. Elle savait reconnaître les signes, et leurs bêtises les empoisonnait tous les deux.

« Je sais que tu peux me tuer comme tu l’entends, mais je prends le risque pour ceux que j’aime… »

C’était dit. Sous-entendu elle prenait le risque pour Keaton, celui qu’elle considérait comme son protecteur et qu’elle ne voulait plus perdre que ce soit physiquement ou mentalement.

« Il est bête, il s’y prend mal, il fait des bêtises, mais vu son état c’est évident qu’il t’aime Kate vous vous faites du mal pour rien. Et Dakota, bah c’est Dakota… défoule toi sur elle si tu veux, mais pour le moment  J’ai pas franchement envie de mourir… »

L’instinct de survie referait-il surface ? Ingrid voyait surtout que si elle se retrouvait avec une marque, Keaton voudrait savoir où elle l’avait eu et là ce serait bien difficile à expliquer et encore plus à les aider à se réconcilier s’il apprenait que Kate avait essayé de l’étrangler. Alors qu’au fond, ingrid pouvait bien garder le secret comme elle l’avait fait avec Dakota. Pourquoi protégeait-elle es femmes qui étaient le poison de la vie de Keaton ?

« Je lui poserai des questions Kate. »

Ça oui, maintenant qu’elle savait elle lui en parlerait, et elle l’obligerait même à se racheter si c’était ce qu’il fallait pour qu’il retrouve cette lumière dans son regard, mais il fallait qu’il fasse un tri dans sa vie. Il devait faire bien les choses et procéder par ordre, pour se sentir mieux lui et qu’ils vivent en paix. On lui avait toujours appris à agir avec ordre dans la vie, c’était le moment que les adultes en fassent de même. Ingrid n’avait pas le droit de se mêler de ça, ce n’étaient pas ses affaires, mais finalement, elle était au milieu malgré elle parce que cela agissait sur son entourage direct. Elle voulait aider, parce qu’elle savait au fond, que plus jamais elle ne s’attacherait à quiconque d’autre. Keaton était la dernière personne.

« Ecoute Kate, une dernière chose. Comprends que Keaton est tout ce qu’il me reste donc je cherche son bien et là il est malheureux et il t’a fait du mal j’ai compris. C’est peut être, à tes yeux que justice, mais je ne veux pas le perdre, alors je me battrai pour lui. »

Et malgré la douleur elle donna une impulsion avec son pied qu’elle avait collé sur l’épaule de Kate pour ne pas lui faire mal et la repousser assez pour se redresser elle-même.

« Je n’ai pas envie de te détester Kate aussi méchante sois tu…. »
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Lun 16 Déc - 12:48

J'inspirais fortement par le nez, bloquait ma respiration, avant d'expirer lentement par la bouche. J'essayais comme je pouvais de garder mon calme. Rouer de coups cette gamine n'était pas la solution à mes problèmes. Je le savais...

Elle n'y était pour rien, même si elle appuyait exactement là ou ça faisait mal. Elle cherchait à protéger cet homme qu'elle avait choisi. Il était son père, c'était sans doute naturel... Je n'en savais trop rien. Les relations familiales ça n'était pas mon fort. Les relations humaines non plus ceci dit.

J'étais douée pour être détachée, professionnelle, froide et calculatrice. Pas pour m'ouvrir, me livrer, prendre le risque d'aimer et de tout perdre. On ne peut pas être bon en tout...
Quand elle me repoussa du pied je levais la main prête à la frapper. Je parvins à me retenir in extremis et écrasait mon poing juste a coté de son visage, juste avant qu'elle se redresse.

C'était ce qu'elle venait de dire qui m'avait retenu. Elle ne voulait pas me détester ? Pourquoi ? C'était plus facile qu'on me déteste... Au moins je pouvais me préparer, je savais d’où pouvaient venir les coups. Je soupirais avant de m'éloigner pour m’asseoir sur mon bureau, les jambes dans le vide. Je me sentais lasse, vidée, fatiguée, et tellement triste. Je posais une main caressante sur mon ventre et m'apaisais peu à peu en sentant les mouvements de ma fille sous mes doigts.

Je fermais les yeux un instant avant de relever la tête et de planter mon regard clair dans celui de la jeune fille.

« Tu ne peux rien y faire Ingrid.Tu ne peux pas jouer les bonnes fées dans cette histoire. Il a choisi. Je lui ai offert cette possibilité. J'ai accepté ses écarts parce qu'il m'a fait des promesses. Maintenant il a choisi de les trahir, choisi Dakota Cooper aussi drôle cela soit il à tes yeux. Je ne veux plus rien avoir à faire avec lui. »

Ma voix était ferme et adoucie même si on sentait toujours la froideur dans mon ton. Je me contrôlais, je ne voulais pas exploser de nouveau. Elle avait pour autant intérêt à faire attention à ce qu'elle dirait quand elle rouvrirait la bouche. J'étais dans un état de nerfs qui ne favorisait pas ma tolérance.

« S'il est malheureux c'est son problème. Je n'y suis pour rien. Je ne ferais rien pour qu'il aille mieux. Même si tu te roules par terre. Par contre pour ce qui est de me défouler sur Dakota ne t'inquiète pas, c'est sur ma liste. Mais pour le moment j'ai plus important à faire que de m'occuper de la pouf de ton père.»

Pourquoi je lui disais tout ça ? Peut être parce que son histoire me touchait ? Elle n'avait plus personne, hormis Keat. Un peu comme moi quand je m'étais retrouvée gamine, ma sœur décédée, mes parents coupables et moi plus encore...
Elle était touchante avec son désir de vivre et de se battre pour ceux qu'elle aimait. Pour ça elle ne méritait pas que je passe ma rage sur elle. J'aurais l'occasion de la déverser sur d'autres cibles mieux choisies.

« Pour autant, je n'ai rien contre toi Ingrid. Je suis même sincèrement navrée d'avoir perdu le contrôle. Je ne te déteste pas, au contraire, tu es une chouette gosse. Mais n'essaye pas de me faire lui pardonner. Sinon il est inutile que tu m'approches, je te ferais du mal, sans hésiter. »

Des excuses ? Oui et non... Je ne regrettais pas de l'avoir un peu malmenée, je regrettais de ne pas être capable de mieux me gérer. Si je me trouvais en présence de Keaton ou de l'autre, il fallait que je sois plus forte... J'étais Reynolds, la reine des glaces, le monstre, c'était ma carapace, j'en avais besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Sam 21 Déc - 14:13

Le coeur d’Ingrid fit plusieurs tours dans sa poitrine alors que le poing de Kate venait de s’abattre juste à côté de sa tête. Téméraire, mais pas tant que ça, l’adolescente était jute prête à beaucoup pour le bien être du peu de proche qu’il lui restait. A tort ou à travers, car au fond elle avait très bien qu’elle n’avait aucun droit ‘interférer dans des histoires qui ne la concernent qu’indirectement et encore, seulement parce que cela jouait sur l’humeur de son père adoptif.

Lorsqu’elle vit que Kate se calmer elle fut soulagée. Cette femme était un étrange mélange d’émotions contradictoires.  Tantôt douce et apaisante, tantôt froide et violente.  L’adolescente comprenait de plus en plus le surnom qu’on lui donnait. Pourtant elle n’en restait pas moins déçue par la tournure des événements et contrariée par ses réactions qui ne semblaient pourtant pas lui correspondre.

Mais le pire pour Ingrid était sûrement d’entendre les douloureuses paroles de Kate. Douloureuses mais pourtant bien réelles. Elle ne pouvait rien y faire. C’était la décision de deux adultes vaccinés et maîtres de leur vie. Keaton avait fauté, il avait merdé même. Elle lui en voulait quelque part d’avoir mis en péril ses espoirs d’une vraie famille et surtout elle ne comprenait pas pourquoi Dakota, et pourtant, l’adolescente ne pouvait se permettre de perdre tout espoir.

Et l’adolescente écoutait l’adulte en face d’elle lui jurer qu’elle ne voulait plus rien avoir à faire ave Keaton et qu’elle se défoulerait sans problème sur Dakota. Elle entendait, et ne pouvait émettre le moindre son. Elle faisait face à un monde d’adulte qu’elle ne voulait pas toucher. Ses espoirs s’amenuisaient toujours plus.  La dure réalité du monde des vivants la brisait un peu plus à chaque seconde. La seule réaction qu’elle eut fut finalement de se recroqueviller sur elle-même sur la table d’examen.

« Ce n’est pas grave. » répondit-elle à l’adresse de la Kate qui s’excusait pour sa perte de contrôle.

Ingrid avait envie de hurler ; hurler contre l’injustice du monde, contre les bêtises de Keaton, contre la bêtise humaine, contre cette capacité qui lui avait gâché la vie depuis son apparition… Lorsqu’elle se posa une question.  Une question qu’elle n’avait jamais encore posée. Une question qui allait lui permettre de changer de sujet sans provoquer de tempête sentimentale. Elle l’espérait.

« Kate, La maladie a bloqué ma capacité, mais je l’aurai de nouveau un jour ? Tu sais ? »

Ce n’était pas une question d’espoir. Elle n’en n’avait plus que très peu. Et le peu qu’il lui restait ne caressait même pas la notion de capacité. Mais plus la notion de famille, d'amis… Ce qu’elle avait perdu et qu’elle peinait à retrouver en somme. Et qu’elle aurait de plus en plus de mal à retrouver. Les derniers événements l’avaient refermée sur elle-même. Ingrid n’était désormais plus l’adolescente insouciante qui se liait facilement avec les autres. Du moins c’est ce qu’elle voulait croire, tout comme elle essayait de se persuader que plus jamais elle ne s’attacherait à une autre personne. Car perdre  quelqu’un qu’on aime est bien trop douloureux. Preuve en est de Keaton et Kate, une scène horrible qui se déroulait sous ses yeux.

"La vie est injuste. Trop emplie de doutes et d'erreurs de chacun..." finit-elle par dire à presque voix basse.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Lun 13 Jan - 12:29

C'était difficile de maintenir mon calme de façade mais je m'y efforçais. Ingrid était une gamine et elle n'avait pas à pâtir des erreurs de son père. Elle n'y était pour rien, c'était son innocence, sa naïveté d'adolescente qui l'avait fait parler.
Elle pensait pouvoir servir de médiateur entre Keat et moi, c'était presque drôle, enfin ça l'aurait été si toute cette histoire n'avait pas été si triste...

Je ne savais pas si il y avait quelque chose à sauver entre Keaton et moi, mais ce qui était certain c'est qu'aucun médiateur ne trouverait sa place dans cette histoire. Il y avait trop de souffrance, trop de passif pour que tout se règle par l'opération du saint esprit. Il fallait du temps, et il fallait que j'accepte de lui parler... Rien de gagné en somme.

Pour le moment, m'imaginer dans la même pièce que lui était déjà intenable, alors lui parler ? De manière civilisée ? Sans hurler, sans le frapper ? Mal barré...
Quand Ingrid changea de sujet je lui souris. Elle savait qu'il valait mieux éviter le sujet de ma querelle avec son père. Bon point pour son intelligence, elle apprenait vite.

L'intelligence était sans doute la qualité que je préférais et admirais le plus chez les autres. Un homme n'avait pas besoin d'être beau pour me faire tourner la tête. En tout cas pas si son intellect était à la hauteur. Ceci étant je n'avais jamais craché non plus sur un bel Apollon sans cervelle le temps d'une nuit. Mes histoires ne duraient jamais beaucoup plus longtemps. Si on exceptait évidemment Keaton, Esteban et Ruben.

Je n'étais pas douée pour m'ouvrir et le passé m'avait apprit que ça n'était pas bon pour moi. A chaque fois ça avait merdé dans les grandes largeurs. Serais je encore capable d'aimer ? Pour ma petite Lou pas de doute, mais un homme ? Je n'en savais rien. Je repoussais cependant mon raisonnement pour plus tard et revenais à l'instant présent. Ingrid attendait une réponse.

« Ta capacité va revenir, elle est comme endormie par le virus mais elle vit toujours en toi. Il faudra que tu apprennes à la maîtriser. Si je suis encore là, je ferais mon possible pour t'y aider. »

Je n'étais qu'a moitié sincère en disant ça. Enfin, je l'étais, mais en même temps j'étais convaincue de ne plus faire partie de Genetic dans peu de temps. Après l'évasion d'Esteban il n'y aurait sans doute plus de retour en arrière possible pour moi.

« C'est compliqué à gérer, d'autant qu'elle t'a porté préjudices, mais elle fait partie de toi et quand tu la maîtriseras elle sera une extension de ta volonté et une défense de qualité Tu n'es pas sans savoir que ce monde est hostile. Tu es bien jeune pour faire ce triste constat mais c'est ainsi. »

Ma voix c'était faite plus douce et je posais une main affectueuse sur la tête de la jeune fille. Je la caressais doucement avant de replacer quelques mèches de ses cheveux.
J'entendis sa remarque amère et un sourire triste et doux fleurit sur mes lèvres. Elle avait raison, la vie était injuste, mais nous n'y pouvions rien. Il fallait se laisser porter par le courant et faire du mieux qu'on pouvait pour ne pas couler.

« C'est vrai, la vie est injuste. Mais rien ne t'empêches d'en profiter, sois heureuse, amuses toi, fais comme si demain devait être le plus beau jour de ta vie. »

Voilà que je faisais de la philosophie de comptoir. En même temps il ne fallait pas trop m'en demander. Peut être que j'aurais d'ailleurs tout à gagner à suivre mon propre conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Jeu 16 Jan - 6:45

Ingrid n’avait pas la prétention de pouvoir faire quoi que ce soit pour Keaton et Kate, mais ce qui était certain c’était qu’elle ne voulait pas sortir de cette pièce sans avoir dit à Kate ce qu’elle pensait et ce qu’elle voyait quand elle était avec Keaton. Elle ne savait pas depuis quand ça battait de l’aile, mais il était hors de question qu’elle hérite d’un tuteur, qu’elle voyait comme bien plus que cela, qui ressemblait à peine à l’ombre de lui-même. Tout ce qu’elle savait c’était qu’il était plus triste et replié sur lui-même que jamais et que c’était lié à Kate. Après, c’était leur histoire. Elle n’avait rien à y faire certes. Même si elle aurait tout donné pour pouvoir faire la médiatrice et les rabibocher. Elle n’en n’avait pas l’étoffe.

De même, elle n’accusait pas Kate. Elle voyait qu’elle aussi n’était pas bien, elle faisait juste les liens et décidait de communiquer sur le sujet, espérant que quelque chose se débloque. En effet ce fut le cas, mais ce fut uniquement la main et la poigne de la jeune femme qui prit possession de son corps.  Ingrid avait u mal à respirer mais elle résistait. Jusqu’au moment où elle put tranquillement changer de sujet.  Elle avait que continuer ne mènerait à rien avec une femme qui avait autant le sang chaud.  Quelque part, elle savait aussi à quoi s’attendre.  C’est pourquoi prendre la première bifurcation qui venait n’était pas plus mal au final.

« Tu sais quand elle reviendra ? »

Ingrid angoissait de ce jour. Pour elle, sa  capacité était une plaie, et elle ne voulait pas revivre son expérience avec les scientifiques comme la première fois où elle avait été retenue ici.  Ils l’avaient poussée à bout et elle en avait terriblement souffert. Emotionnellement surtout.  Alors, l’idée que Kate puisse l’aider semblait plus agréable, même si elle se posait toujours la question de la délicatesse avec laquelle elle pourrait lui apprendre. En même temps, la situation présente montrait tellement les deux facettes qui l’animaient. Il suffisait, finalement, si elle comprenait bien, de savoir la prendre dans le sens du poil. D’ailleurs, le contact de la main de Kate sur ses cheveux lui fit fermer les yeux. C’était agréable d’être touchée.  Elle ne l’espérait plus vraiment. Seul Keaton lui accordait quelques câlins encore.

« J’ai peur de ne jamais la maîtriser et si j’y parviens j’ai peur de devenir ce que je ne suis pas. »

Elle avait peur de se servir de sa capacité comme une arme. Elle voyait comme les gens devenaient vite aigris avec les horreur du monde et si elle devenait pareille ? Sauf qu’elle avait une arme naturelle à disposition.  Elle avait déjà bien peur de devenir une meurtrière, ce qu’elle pensait déjà être vu l’endroit où se trouvait ses parents. Mais, pour ça, elle se permettait désormais de jouer les faux semblants, comme si le deuil était passé. Au fond il lui arrivait encore très souvent de pleurer et de culpabiliser. On n’y pouvait rien, c’était ainsi. La vie était vraiment injuste.
Ingrid finit par regarder Kate alors qu’elle lui disait de vivre normalement, et un rictus ironique apparut.

« si seulement je pouvais faire comme toutes les ados de mon âge. J’ai l’impression que n’importe où que j’aille, quoi que je fasse, le monde des mutants me rattrape… tout comme la mort et la solitude. »

Elle ne pleurait pas, ça non, elle serrait plutôt les poings. Tout ceci l’agaçait. Mais après tout, si elle avait la vie rêvait, serait-elle pour autant contente de ce qu’elle a ?

« Et toi, Kate, tu vies pleinement, honnêtement ? Je veux dire, tu prends le temps d’apprécier ta grossesse, de prendre du temps pour toi, de voir tes amis, de discuter de tout de rien, comme si tout ça n’existait pas. »

Elle fit un grand geste pour désigner les alentours.  Son corps encore endolori par la piqure.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Jeu 16 Jan - 9:45

« Je ne peux pas le savoir, en tout cas pas avec précision. Ce sera après ta prise d'antidote. Le sérum bloque la progression des symptômes mais ça s'arrête là. Il ne peut pas faire régresser la maladie. Malheureusement... »

Je n'étais pas contente de mon sérum, parce qu'on ne m'avait pas laissé le temps de le perfectionner. Ce gros décérébré de Tussle c'était contenté de me voler mes travaux pour les coller dans les mains d'un abruti quelconque pour qui c'était un projet comme un autre.
Quand j'y pensais ça me donnait des envies de meurtre. De toute manière je n'y pouvais rien et me reconcentrais sur ce que racontait Ingrid.

J'avais malgré tout appris des derniers événements. J'étais capable de me détacher, de prendre de la hauteur sur ce que je ne pouvais changer. C'était nouveau, et ça au moins, c'était une bonne chose.
J'apprenais, je grandissais, peut être que j'étais capable de devenir adulte finalement ?
Ce serait une bonne chose, sachant que j'allais devenir mère.

« Cette capacité fait partie de toi Ingrid. Ne perd pas ton temps a en avoir peur. Tu en feras ce que tu dois, il n'y a pas de raison qu'elle te fasse changer. »

Je sentais son angoisse et ça me touchait malgré moi. J'avais été cette adolescente tétanisée par cette mutation, j'en avais eu peur, j'en avais tellement souffert... Peut être que je pouvais faire en sorte qu'elle ne passe pas par là ? Peut être que ce serait une façon de réparer quelque chose dans ma propre histoire ?

« C'est une capacité impressionnante et sans nul doute violente, mais elle peut se contrôler et ça n'est pas forcément atroce. Tu as été étudiée de façon peu agréable, on en avait parlé. Maintenant ce sera différent, avec ton père, il fera le nécessaire. »

C'était certain, Keat ne laisserait pas sa gamine souffrir de la bêtise et de la violence du système Genetic. Il avait certes changé mais pas a ce point. En tout cas c'était à souhaiter, sinon il n'y avait plus rien à sauver en lui.
Je changeais ensuite de sujet en l'incitant à profiter de la vie. Sa réponse fut amère, elle montrait sa sensibilité et sa finesse. Je lui fis un petit sourire avant de poursuivre.

« Le monde mutant, c'est le tien, qu'il te plaise ou non. C'est dur d'être ainsi privée de ce qui faisait tes repères, mais tu vas prendre tes marques. Quand à la solitude... »

J'avais faillit dire « on s'y fait » mais ça aurait été mentir et franchement méchant. Je parvins à me retenir.

« La solitude n'a rien d'une fatalité. Par contre il faut que tu apprennes à te préserver, à te méfier des gens, surtout au sein de Genetic. »

Dans le cas contraire, elle avait raison, la mort ne serait jamais loin. Quand elle reprit la parole ce fut pour me questionner. Etais je moi même heureuse et épanouie ? Avais je une vie en dehors de ces murs ?
Cette question me déplaisait et me piquait au vif, parce que je n'aimais pas la réponse à fournir en fait.

« C'est compliqué. Je n'ai pas beaucoup de temps, j'ai peu d'amis, et mon travail me prend énormément de temps. Mais j'adore mon job, et ma grossesse est un moment d'exception. J'en profite à fond, même si les choses futiles n'ont pas de place dans ma vie. »

Triste constat. Il n'y avait qu'un futur bébé et un boulot pour emplir ma vie... Triste ? Oui... Nouveau ? Non... Même si j'avais caressé l'espoir de mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Lun 20 Jan - 19:07

L’antidote… Avec ce que Kate lui révélait, voulait-elle vraiment le prendre. Elle voulait guérir, sortir enfin libre de tout mouvement, mais elle ne voulait pas que sa capacité revienne. C’était stupide, elle savait que la femme avait raison, que c’était une partie d’elle qu’elle pouvait maîtriser. Cependant, elle avait peur du temps que cela pourrait prendre, peur de faire également souffrir à nouveau les gens autour d’elle. Elle devrait être forte à nouveau.

« Merci Kate pour ce que tu as fait pour nous, pour nous avoir sauvé la vie. Bon par contre vachement douloureux, faudra miser sur plus de planeur la prochaine fois. »

Tentative complètement nulle d’apaiser l’ambiance. Ingrid était sincèrement reconnaissante. Elle avait sauvé la vie de beaucoup de personnes et notamment de Keaton, la seule personne qui lui restait. Bien sûr elle culpabilisait toujours d’avoir contaminé Andrew et causé sa mort, mais c’était quelque chose que probablement personne ne saurait car peu étaient ceux qui savaient qu’elle en était tombée amoureuse. Encore moins nombreux étaient ceux qui pourraient seulement croire qu’elle n’était pas trop jeune pour tomber amoureuse.

Quoi qu’il en soit, elle écoutait Kate et à nouveau elle croyait en ce qu’elle disait, car elle avait que Keaton ne la laisserait pas se faire mal traiter par d’autres scientifiques en mal de découvertes. C’était la chose un peu rassurante. Ce qui le serait plus serait de pouvoir obtenir cet entraînement auprès de gens qu’elle connaissait plutôt bien. Soudain elle encercla la taille de Kate comme elle le put. Brièvement ; un éclair de seconde pour ne pas la mettre mal à l’aise. Au même moment elle reçut un coup de pied dans le visage.

« Je crois que je stress trop tout le monde avec mes mot de déprimée ! Mais tu as raison Kate, c’est mon monde également faut que j’appréhende tout. J’en ai jute assez d’être un poids et de perdre le peu de gens que j’aime et que j’approche. Mais je suppose que c’est une part du fardeau que quelqu’un comme nous doit supporter. »

Elle doutait que quiconque ayant une capacité puisse vivre pleinement sa vie. D’où sa question qui suivit. Elle ne dérangerait pas longtemps la jeune femme enceinte qui devait se reposer, mais pendant qu’elle était là pour surveiller la progression du sérum dans ses veines elle préférait maintenir une discussion pour éviter de se focaliser sur la douleur. C’était un choix comme un autre.

« Désolée…. » pour la question, elle n’aurait pas dû. C’était triste. La réponse qu’elle apportait n’avait pas beaucoup d’espoir au fond. « Tu me fais penser à Maggie parfois. Elle partageait tout son temps entre son amoureux dans le coma et le boulot et le reste du temps elle était quasiment absente. Les meilleurs moments qu’on a passés se comptent sur les doigts d’une seule main. La tristesse la rongeait. »

Ingrid n’avait aucune idée de où exactement elle voulait en venir, mais ce sombre constat s’imposait à elle. Elle avait l’impression que Kate était aussi triste que Maggie à sa manière.

« Enfin, je suis vraiment désolée pour tout à l’heure. J’espère que tu ne m’en veux pas trop. «
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   Sam 22 Fév - 16:28

Elle me remerciait et je voyais dans son regard que c'était sincère. Savait elle seulement feindre ? On pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Elle était douce et délicate, ce malgré la violence qui c'était déchaînée dans sa vie. C'était mignon, et j'espérais qu'elle parvienne à préserver cette candeur.

Elle n'était pas idiote et avait bien conscience de la violence du monde autour d'elle. Ce serait difficile, mais sans doute possible. Elle n'était pas seule, comme je l'avais été, elle avait Keaton, il y avait Genetic. Même si l'organisation n'était pas parfaite elle avait de gros moyen et c'était indéniablement nécessaire pour travailler sur la mutation.

De toute manière quoiqu'on en pense nous avions tous besoin à un certain niveau de la puissance de frappe de cette organisation. Parce que les humains n'avaient jamais aimés la différence et que la mutation serait sans doute considérée comme une tare ou même pire, dans la population générale.
J'imaginais sans peine l'extermination de jeunes mutants dès que la capacité se déclencherait. C'était horrible de penser ainsi mais pourtant j'étais convaincue de ne pas être loin de la réalité.

La conversation se poursuivit mais malheureusement mon pessimisme s'exprima clairement. Elle voulait connaître le fond de ma pensée, elle risquait de ne pas être déçue. Je n'étais pas comme Keat, je ne voyais pas la vie sous un angle positif. Au contraire, je voyais toutes les merdes qui pouvaient se produire, c'était ma façon de rester en vie, c'était mon moyen de me protéger. Je l'écoutais me comparer à cette Maggie et lui fit un petit sourire.

Je ne connaissais pas cette jeune femme. Je croyais me souvenir que c'était l'amie à qui Keat avait confié Ingrid le temps de notre tentative de rabibochage en Afrique du sud, mais je n'en étais pas certaine. A cette époque là je me souciais peu de cette adolescente et de ce qui allait avec.
C’était différent aujourd'hui même si ça ne m'arrangeait pas vraiment vue ma situation avec son père. Quand elle s'excusa pour son comportement je laissais échapper un petit rire avant de lui prendre la main et de l'aider à se relever.

« Je ne t'en veux pas le moins du monde, ne t'inquiète pas. Je comprends ce qui t'as poussé à agir comme ça. Mais fais tout de même attention, je ne suis pas forcément quelqu'un de très cool. »

Je l'invitais à se méfier de moi, comme il fallait au fond qu'elle se méfie de tout le monde. Je n'étais pas une femme bonne, pas quelqu'un qui donnerait sa vie pour sauver un inconnu, j'étais quelqu'un de très pragmatique. Pas non plus foncièrement mauvaise. Après tout nul n'est tout blanc ou tout noir, et j'aime osciller dans les nuances de gris... Je raccompagnais Ingrid jusqu'à la porte et lui glissais une dernière recommandation ainsi que ma carte avec mon numéro de portable.

« En cas d'urgence, ou de problème important, tu sauras ou me joindre. »

Attention hein, j'avais dit important !! Qu'elle ne s'amuse pas à m'appeler pour rien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une visite de routine bien plus dramatique [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: TESTING TIME-