..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   Mar 18 Juin - 14:10

25 février 2011

J’étais essoufflé, elle l’était aussi. Nous venions d’échapper de peu à ce qui aurait pu être le renouvellement du cauchemar que nous avions déjà vécu, chacun de notre côté. La prenant par la main, je l’entrainai à ma suite après avoir repris mon souffle. « Reste là, je reviens. » J’appelai Ross de mon bureau, le cœur battant toujours la chamade, les mains tremblantes, l’esprit en ébullition. « On a un problème. Ils nous traquent. Ils ne s’arrêteront pas. Il faut réunir tout le monde au plus vite. »

Plus tôt dans la journée

Holly avait accepté de me voir, pour discuter, pour tenter de comprendre. Et alors que nous nous étions tranquillement installés près d’une machine à café de la fac, tout avait basculé, en quelques minutes seulement, juste le temps d’apercevoir un mouvement étrange, des personnes suspectes, de comprendre. J’avais à peine soufflé à Holly de courir qu’une silhouette s’était jetée sur elle. Je l’avais vue tenter d’utiliser son pouvoir en vain : la tenue de son assaillant l’avait protégé, l’attaque n’avait pas été hasardeuse. Attaquer au milieu de la foule n’était pas une pratique courante chez Genetic mais pourtant, j’avais su immédiatement qu’il s’agissait d’eux. Les étudiants autour avaient d’abord cru qu’il s’agissait d’une simple querelle entre Holly, ces hommes et moi. Puis lorsque les armes avaient fait leur apparition, un vent de panique avait balayé les lieux, et c’était uniquement grâce à lui que j’avais pu dégager Holly de son agresseur. Je ne savais pas comment nous avions fait pour nous en sortir mais nous avions pu fuir.

Quelques heures plus tard

Beaucoup de membres de Genome avaient répondu à l’appel, un écran télé avait été relié à la salle pour les malades en état de suivre la discussion présents à l’infirmerie. Les mâchoires serrées, j’entendais à peine ce qui se murmurait autour de moi. Tous savaient que quelque chose de grave s’était passé mais ils n’avaient aucune idée de l’ampleur de la situation et c’était à moi de faire s’abattre le couperet sur nous tous. C’était à moi de leur annoncer ce qu’il allait se passer par la suite. A moi de leur dire que leur sécurité n’était plus garantie.

Après quelques minutes, le silence se fit. « Je suis désolé d’avoir dû vous faire venir dans l’urgence mais il faut que vous sachiez ce qu’il se passe, ce qu’il va se passer. Avec Holly… » J’osai un regard vers elle. Elle avait encore l’air terrorisé. « Nous avons été attaqués. A l’UCLA, devant tout le monde et par des agents de Genetic. Des agents préparés, équipés pour ne pas avoir à craindre nos pouvoirs. » J’avais été tranquille pendant presque sept ans. Sept ans durant lesquelles Genetic n’avait jamais réellement cherché à m’enfermer à nouveau. Comment avais-je pu croire que cela allait durer indéfiniment ? « Si l’annonce de la découverte d’un possible sérum nous a laissé croire que Genetic nous avait oubliés, sachez qu’aujourd’hui, nous pouvons être sûrs que ce n’est pas le cas. L’organisation semble vouloir aujourd’hui reprendre tous ceux qui leur ont échappé. Autrement dit la plupart d’entre nous. Plus aucun lieu public n’est sûr. Plus aucun appartement, aucune maison, rien. La seule chose que je peux vous offrir est Genome. Anna réussit encore à nous garder à l’abri et je vous conseille de ne pas prendre de risque. Des chambres sont encore libres, nous allons rajouter des lits, essayer de pousser les murs. Ce ne sera pas le luxe mais ce sera sauf. N’essayez pas de prendre de risques. » Quelle était notre capacité d’accueil ? A part insuffisante ? Nous n’avions pas besoin de ça, pas besoin de cette nouvelle épreuve. « L’UCLA n’est plus un lieu sûr, je vous conseille vivement de ne pas y retourner si Genetic possède un dossier sur vous. Anna tente actuellement de s’infiltrer une nouvelle fois dans leur base de données pour savoir s’il y a du nouveau mais dans le doute, Genome est votre maison. »

Je pouvais sentir le vent de panique souffler sur la salle, je pouvais voir les regards, entendre les murmures échangés. Et je ne savais pas comment je pouvais faire pour rassurer ceux à qui j’avais toujours promis la sécurité. « Nous allons renforcer la sécurité, trouver le moyen d’approvisionner Genome plus discrètement encore. Nous pouvons aussi aider ceux qui le souhaitent à quitter la ville. Et pour ceux qui veulent rester, des séances d’entrainement supplémentaires seront mises en place. » Et après ? « Les missions pour Genome seront réduites. Nos interventions seront limitées aux cas d’urgence. La prise de risques inutiles ne sera pas à l’ordre du jour. » foncer dans le tas n’était pas la solution. Je savais que beaucoup préconisaient cette option mais nous avions suffisamment donné dans les missions suicides.

« Nous vous tiendrons informés de tous ce que nous apprendrons. Ceux qui souhaitent rester ici et obtenir un lit devront s’adresser à Anne et Ludmila. Ceux qui veulent quitter la ville devront s’adresser à moi. Et ceux qui souhaitent tenter de récupérer des choses chez eux en sachant qu’ils sont surveillés par Genome devront s’adresser à Ross : vous pouvez essayer de vous débrouiller seuls mais je ne vous le conseille pas. Je vous demande la plus grande prudence lorsque vous sortirez ou entrerez à Genome. Assurez-vous que personne ne vous suit, assurez de ne rien dire à vos proches, contentez-vous de les rassurer, de leur dire ce qu’ils veulent entendre. Si certains d’entre vous ont parlé de Genome à des personnes lambdas, il faut nous le dire. Pour que nous faisions le nécessaire. »


• Peuvent participer tous ceux qui sont affiliés à Genome. Les I Live My Life sont donc cette fois-ci exclus.
• Les membres de Genome ont été prévenus par ligne téléphonique sécurisée (le petit portable jetable que chaque membre a).
• La réunion a lieu dans la Grand'Room, au second étage (pour les accros aux petits détails).
• Les malades sont en quarantaine dans l'infirmerie mais suivent la réunion par vidéo conférence et peuvent réagir (lorsqu'ils sont en état d'entendre la conversation et d'y répondre).
• L'organisation de ce RP n'est pas définie au sens strict du terme : pas de nombre de tours prévu à l'avance, pas de limite de temps. De ce fait, nous vous demandons de ne pas trainer dans vos réponses si vous voulez pouvoir avancer plus vite dans l'histoire.
• Je posterai régulièrement avec Aaron selon le déroulement du RP et vous pouvez poster plusieurs fois entre deux de mes réponses, tant que vous respectez les autres joueurs (donc ne vous amusez pas avec des apartés qui mettent de côté certains personnages).
• Au niveau du RP, n'hésitez pas à exposer les doutes de vos personnages, à donner des noms d'ennemis ou de gens à protéger. A dire qui dans l'entourage de vos personnages sait pour Genome.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   Jeu 20 Juin - 20:07

Rien qu’à la tronche que tire Ronron, sans parler de sa petite blonde, j’ai compris. Je le laisse parler et j’écoute, la boule au ventre, au milieu de tous ces gens qui forment ma famille. Ses mots sont la confirmation de ce que je pressentais. Merde. Un gros tas de merde nous tombe encore sur le coin de la gueule. Comme si chacun d’entre nous n’en avait pas suffisamment bavé comme ça. Genetic va nous traquer comme des animaux. Et ils vont prendre un pied d’enfer à la faire. Ce sera tellement facile pour eux. Ils nous prennent à la gorge pour nous éradiquer. C’était aussi simple que ça.  David contre Goliath, à moins d’un miracle, on est foutu. Et Anya, putain, Anya ! Une montée d’angoisse me prend à la gorge et j’ai besoin de faire appel à tout mon self-control pour ne pas faire crépiter mes mains. Je me rassure. Elle va bien, elle est loin de toutes ces conneries, sous une autre identité. Je l’appellerai dès que notre meeting improvisé sera terminé. C’est ça, la meilleure chose à faire. Mais… S’il lui arrive un truc et que je ne suis pas là, je ne me le pardonnerai pas.

Pendant quelques secondes, j’hésite. Je regarde les visages autour de moi, m’attarde sur la fatigue d’Aaron, les traits inquiets de Ross. L’image d’Emy dans sa chambre me revient aussi. Je peux pas les abandonner. Je ne veux pas. Leur combat est mon combat. C’est pour ça que je suis revenu ! Il ne m’a fallut que ces quelques instants pour me décider. C’est peu, mais il est inutile de se triturer les neurones quand on sent les choses au fond des tripes. Je me racle la gorge. Pas suffisamment fort pour faire cesser les chuchotements autour de moi. Bon. Très bien. Je vais employer la manière forte, alors. Je porte mes doigts à ma bouche et je siffle. Cette fois-ci, j’ai capté l’attention de mes petits camarades de jeu. Allez les poules, on arrête de caqueter et on écoute tonton Esteban.

« Bah alors, la perspective d’une méga fiesta à Genome, ça vous branche pas, les gars ? » Mon humour tombe à plat et ne suscite que l’agacement généralisé. Depuis le temps qu’ils me pratiquent, ils savent pourtant que je n’aime pas les drames. J’ai toujours le mot pour rire, pour dédramatiser les choses. Je prends les situations du bon côté, je me bats, je n’abandonne pas. Mais là, même moi, ma blague ne me fait pas rire. Aby est morte. Adam est dans un état grave. Emy et Kensie ont chopé cette putain de maladie. Alors oui, tout ça, ça me fait chier, et moi aussi j’ai envie de gueuler un bon coup contre le monde entier. « Ok, j’ai compris, c’est la panique et c’est le bordel. J’ai saisi. On est tous dans la même situation. »

Traduction : je vous rappelle que je suis votre ami alors ne me lapidez pas tout de suite. Bon, et maintenant que j’ai leur attention, j’en fais quoi ? Parce que c’est bien mignon, tout ça, mais j’ai pas répété de discours devant mon miroir avant de venir.

« Ils veulent nous écraser. Ça, on l’a tous pigé. Mais, si on les laisse faire et qu’on se terre comme des rats… Je sais qu’on a tous une vie, des choses à protéger, et j’blâmerais pas qui que ce soit de partir. Ce que je veux dire c’est juste qu’ils ne s’arrêteront pas là. Combien de temps on va devoir se cacher d’eux ? Et jusqu’où on va devoir fuir parce qu’une fois qu’ils auront la main mise sur L.A., ils étendront leur recherche des mutants. Vous croyez qu’ils se contenteront de nous ? Ouai… Moi non plus. »

Je cherche le regarde d’Aaron en rêvant d’y revoir l’étincelle de courage qui y résidait quand je l’ai rencontré. J’ai peur qu’il ait perdu sa volonté de se battre et de faire face, qu’il soit trop paumé, trop abîmé pour continuer. C’est qu’il a mangé sévère, depuis le début du combat. J’suis là, mon pote. J’vais pas me barrer. Je lutterais. Si t’as plus le courage, j’me la jouerais Sam Gamegie, et je te porterais sur mon dos parce que c’est ça l’amitié, mon vieux.

« Alors pour ceux qui veulent essayer trouver une solution. Je propose qu’ils viennent se torturer les neurones avec moi. Je sais pas encore ce qu’on peut faire mais, tous ensemble, on va bien trouver un truc. En tout cas, moi, je veux pas me cacher. J’suis mutant, j’suis pas à leur solde, et je les emmerde.»

Anya a raison.
J’me la joue trop super héros des fois…
Bordel, ce que je suis con.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   Jeu 20 Juin - 22:07

Quand Aaron téléphonait à Ross, c’était rarement pour lui raconter les derniers potins à la mode. Aussi, quand le portable sécurisé sonna, l’écossais fit la grimace. La petite vie tranquille qu’il menait depuis deux mois risquait d’être chamboulée. Il espérait que le dirigeant de Genome n’avait pas trouvé une nouvelle idée risquant de mettre en danger la vie des mutants. La dernière en date était la randonnée dans laquelle Ross avait perdu momentanément la vue. Malgré tous les événements fâcheux passés, l’écossais n’en voulait pas au jeune homme car tout ce qu’il décidait était fait, à la base, pour améliorer la condition des mutants. Malheureusement pour lui, il y avait toujours quelque chose ou quelqu’un qui s’interposait et faisait capoter ses objectifs. Cette fois, c’était pour alerter les membres de Genome de la nouvelle menace qui pesait sur eux : ils étaient de nouveau dans la ligne de mire de Genetic. Ross avait déjà senti les prémices mais il s’était dit que la découverte du sérum occuperait à plein temps les membres de l’organisation adversaire. La naïveté dont l’écossais faisait preuve parfois était déconcertante. . Il avait presque oublié que ce n’était plus Dunney Holster qui était à la tête de Genentech, mais Emmet Tussle, maire de la ville qui plus est. Un homme sans scrupule, près à tout pour réussir quel qu'en soit le prix.

- Il veut avoir le pouvoir sur tout monde ce salopard ! J’arrive avec Anne dans l’heure qui suit Ronron. Conclut-il en pestant ouvertement.

Ross avait du mal à comprendre comment un homme pouvait être aussi avide de pouvoir. Il comprenait encore moins pourquoi il s’était mis en tête de traquer les membres de Genome. Certes, ces derniers l’empêchaient de tourner en rond, mais en y regardant de près, ils ne représentaient pas un réel danger pour un groupe aussi puissant et structuré que Genentech. A moins que la traque dont parlait Aaron ne s’adresse à tous les mutants identifiés faisant ou non partie de Genome ? Dans ce cas, il était évident que les personnes adhérant aux idées du groupe étaient à neutraliser, si ce n’était à abattre, en premier.

- Pour ceux qui auraient parlé de Genome à des personnes dont nous ignorons le nom, il faut VRAIMENT nous le dire. N’ayez crainte, aucun reproche ne vous sera fait. Après tout, Genome a été créée pour aider tous les mutants qui le souhaitaient. Enchaîna-t-il après Aaron.

Comme s’en doutait le psychologue, Esteban prit la parole le premier. Son côté grande gueule l’agaçait parfois mais c’était un jeune homme sur qui Aaron et Ross pouvaient compter. Il aurait quand même pu s’abstenir de plaisanter et de dramatiser. Ross comprenait fort bien qu’il ne souhaite pas vivre cacher ; il était le premier à penser la même chose ! Mais comment faire pour ne pas tomber dans le filet de l’ennemi ? S’expatrier, brouiller les pistes, se planquer : trois solutions mettant à mal la liberté de chacun. Tout cela pouvait être mis en place relativement facilement de façon temporaire. Tout comme Esteban, Ross n’accepterait pas que cela devienne définitif. Il fallait trouver un moyen pour que chaque mutant puisse vivre, à terme, comme il l’entendait. Pour l’heure, il était nécessaire de faire profil bas, le temps de trouver des  solutions viables convenant au plus grand nombre.

- La situation est grave mais pas désespérée. Ca ne sert à rien de se précipiter et de prendre des décisions hâtives que nous regretterions. Comme tous les membres ne sont pas présents, nous comptons sur vous pour les prévenir afin qu’ils rejoignent notre quartier général. Maintenant, si vous avez des questions, des idées, quelles qu’elles soient, c’est le moment d’en faire part les amis.

Un sourire encourageant se dessina sur les lèvres du psychologue qui prit la main d’Anne un bref instant avant de se rapprocher d’Aaron pour lui glisser à l'oreille :
-  On n’a pas eu le temps d’en parler, mais je pense qu’il serait bien de trouver un autre lieu que celui-ci, en dehors de Los Angeles, pour qu’on puisse accueillir tous ceux qui souhaitent rejoindre nos rangs.

Ross était prêt à financer si cela s’avérait nécessaire. Ce n’était pas une véritable solution mais elle permettrait de mettre à l’abri les mutants en attendant de trouver mieux. Ce pourrait être également un lieu de repli dans le cas où le Q.G. de Genome venait à être repéré par Genetic.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   Mar 25 Juin - 17:30

Les pieds dans l'eau, je profitais pleinement du soleil au bord de la piscine. Ce n'était pas grand chose, mais cela suffisait à mon bonheur. Depuis que Ross avait recouvré la vue, ma vie était devenue rose fluo et c'était reposant. Je passais mes journées entre l'université, la préparation de la chambre du bébé et mes multiples rendez vous. J'étais prête à dire cette fameuse phrase que je ne cessais de répéter quand tout allait bien : « Nous n'avons pas des vies faciles ». Je le faisais, puis profitais du silence qui ne dura pas. Ross venait me prévenir qu'une réunion extraordinaire était organisée à Genome... Cela ne présageait rien de bon ! Voilà pourquoi il ne fallait pas oublier la deuxième partie de la phrase : « et pourvu que ça dure ! »
Arrivés en quatrième vitesse, je me plaçais aux côtés de Ross pour connaître les derniers détails. On me donnait mes instructions à savoir que je m'occupais des lits avec Ludmila. D'accord... Mais une seule question : Aurions-nous assez de lits ou même de place pour tenir ici ? Je préférais ne pas la poser car la réponse était évidente. Je laissais Aaron expliquait la situation à tous les mutants réunis en essayant de voir leurs réactions. Colère ? Peur ? C'était les deux grandes émotions dont nous devions nous méfier. Quoiqu'il en soit, il suffisait d'écouter certains membres pour connaître leur point de vue sur la question et je devais avouer qu'ils n'avaient pas tout à fait tort.
- « Esteban a raison. Partir ne rimerait à rien puisqu'ils arriveront tôt ou tard à retrouver n'importe lequel d'entre nous s'ils le désirent. Ils ont les fonds et les moyens pour le faire. Alors ceux qui pensent pouvoir partir en catimini, on ne vous retiens pas, mais ne perdez pas de vue qu'un jour, ils vous retrouverons peut être. Et là... vous serez seuls. »
Ce n'était pet être pas le discours d'encouragement et d'espoir dont certains auraient eu besoin, mais il ne fallait pas leur cacher que Genetic était mieux organisé que nous. Dès qu'ils avaient une idée en tête, ils ne l'avaient pas ailleurs. Jouer les autruches ne nous mènerait nul part. Je ne me voyais pas non plus vivre cachée toute ma vie, surtout que j'étais enceinte... Je n'étais pas certaine que Genome soit entraîné aux accouchements et je me voyais mal aussi à entrer en guerre dans mon état. Putain, quelle merde !
Je pouvais entendre grosso modo les paroles que murmuraient Ross à Aaron. Etais-je pour ou contre ? Les deux présentaient des avantages et des inconvénients. Je décidais de m'inclure dans la conversation.
- « Je ne sais pas si nous diviser est une bonne solution... »
Revenir en haut Aller en bas
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   Mer 26 Juin - 20:28

Je détestais voir Aaron. Voilà, c'était dit. Il avait sa tronche des mauvais jours et ça me rendait nerveuse. Je détestais le voir avec cette tête là et ça voulait donc dire détester le voir, parce qu'il la portait de plus en plus souvent. Mains moites, muscles tendus, je regardais l'écran qui surplombait l'infirmerie, en attendant qu'il se mette à parler. Et à peine eût-il ouvert la bouche que j'avais déjà envie de le bâillonner. Il avait cette capacité à toujours super bien introduire son sujet. J'avais envie de le baffer. J'avais envie de le faire taire, mais j'étais bien obligée de le laisser finir. Les lèvres pincées, je baissais les yeux vers le corps inerte d'Emy et prenait l'une de ses mains dans l'une des miennes. J'aurai pu chercher du réconfort auprès de ma soeur, mais elle était trop loin et je ne pouvais plus bouger. J'étais scotchée à ma place.

Ce crétin avait été attaqué avec Holly à l'UCLA, en public, par des agents invulnérables et il parlait business ? J'avais envie de le secouer comme un prunier, maintenant. Je savais que nous avertir était le plus important et que préparer un plan d'attaque ou de défense ou de je sais pas quoi était numero dos sur la liste des choses à faire, mais j'avais surtout besoin de savoir s'il allait bien cet idiot. Il n'avait pas l'air d'avoir d'égratignures et puisqu'il pouvait tenir debout, je supposais qu'il n'avait pas été blessé. Mais ça aurait été cool d'avoir une quelconque confirmation. Nada, zilch de sa part. Crétin. Abruti. Petit con. Et il ne nous laissait aucune occasion d'en placer une. C'était peut-être mieux ainsi. Ça m'évitait de me ridiculiser avec mes inquiétudes que personne ne partageait apparemment. Et je les comprenais.

Y avait que moi pour m'inquiéter de la santé d'un seul mec pendant que la vie de beaucoup d'autres était en danger. Rectifions le tir« Ouais, ouais ... on a pigé. Soit on se terre comme des juifs, soit on se fait niquer. Pas cool. Mais j'ose quand même vous rappeler que Genetic c'est le grand méchant loup et qu'on est les trois petits cochons. La maison en pierre va pas tenir bien longtemps. Alors je suis bien d'accord que se cacher c'est la meilleure solution pour le moment, mais Aaron, avec le virus qui circule et aucun sérum, plus on sera nombreux ici, plus il y aura de chances que ceux qui sont encore sains se fassent dégommer ici-même. » C'était pas que j'avais pas confiance en la quarantaine, mais... si en fait, je n'avais pas confiance.

Voilà, j'avais ajouté mon petit grain de sel qui valait un centime. Maintenant je pouvais redevenir égoïste. En tant que malade - c'était encore difficile de l'accepter - j'étais un peu plus en sécurité que les autres. Je n'avais pas le droit de sortir et le seul danger réel était que Genetic ne découvre le QG. Ils avaient des experts, des fouineurs des ... putain Sacha. Le regard de nouveau rivé sur le visage d'Emy, j'essayais de ne pas paniquer. Je ne savais pas si Sonny lui avait parlé. Elle m'avait dit qu'elle s'en occuperait, mais l'avait-elle fait ? Malgré toutes nos discussions, je n'avais jamais pensé à lui demander. Je lui faisais confiance. Mais était-je prête à mettre tous les gens de Genome en danger ? Elle avait dit qu'elle s'en occuperait. L'avait-elle fait ? C'était un doute tellement important que je me devais de me répéter la question. Encore et encore et encore. Et Sonny ... Elle n'était plus des nôtres, mais elle l'avait été assez longtemps pour que Genetic puisse la repérer. Je savais qu'elle avait ses contacts chez Genome, mais j'avais la peur au bide à l'idée que quelque chose puisse lui arriver. Une frousse terrible qui me donnait envie de gerber. « On fait quoi de Sonny ? » demandais-je alors soudainement, après plusieurs secondes de silence de ma part sans écouter ce qui était dit de l'autre côté de l'écran. « Aucune chance que Genetic ne l'ait pas repérée, mais elle n'est plus des nôtres. Alors on fait quoi ? » Je priais pour que le connard soit mis au courant. Priais pour qu'il la protège. C'était tout ce que je pouvais faire.

Je me sentais prisonnière depuis le début de ma mise en quarantaine, mais jamais cela n'avait été aussi fort. J'étais prête à mettre le feu pour pouvoir me barrer, la prévenir, la mettre en sécurité, mais j'étais contagieuse et je ne pouvais pas faire ça. Sans compter que mon pouvoir ne m'obéissait plus et que je n'avais même plus le droit de m'approcher des trucs inflammables au cas où tout partirait en live. Fun. En gros, j'étais coincée au rang de spectatrice et ça me bouffait de l'intérieur. Je serrais un peu plus fort la main d'Emy, puis prenant une inspiration je regardais à nouveau l'écran. « Pour les noms, je ne peux vous en donner qu'un. Sacha Kwon. Il n'est pas au courant de Genome, mais je l'ai vu fouiner par ici il y a quelques temps. » Je faisais confiance à Sonny, mais c'était la vie de ma famille qui entrait en jeu et je ne pouvais pas prendre le risque.
Revenir en haut Aller en bas
Méira Woods


avatar

Messages : 197

MessageSujet: Re: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   Mer 17 Juil - 8:57

Méira était à l'hôpital lorsqu'elle reçut l'appel. C'était mauvais signe. Elle abandonna sa garde, en trouvant une excuse minable. Et la voilà, assise parmi tous autour de la table, écoutant chaque mots qui annonçaient de mauvaises nouvelles, après de mauvaises nouvelles.
Elle jette un coup d'oeil vers Holly, cherchant à savoir si elle n'a pas été blessée dans l'attaque - défaut professionnel, mais soigner était la seule chose utile que Méira savait faire ici.

La blondinette hausse un sourcil à la remarque plus que déplacée d'Esteban. Dans une autre situation, cette réflexion l'aurait fait rire. Mais là, c'était trop tôt et trop grave pour en rire. Après tout, chacun gérait ses émotions face à ce genre de nouvelle.

Elle écoute donc l'avis de tous, hochant la tête sur le même avis de ses camarades : rester ensembles et cachés, c'était la meilleure des solutions à court terme. D'un autre côté ... "Je suis d'accord avec Kensie, plus il y aura de monde dans les locaux de Genome et plus le risque d'infection s'étend. Sans sérum, c'est risqué de regrouper tout le monde aussi près de la maladie. Il faudrait réfléchir à un autre endroit peut-être ... ?" Encore faut-il qu'un autre endroit puisse se trouver. Méira ressent une boule au ventre. Elle n'est pas connu de Genetic - pas encore - mais s'inquiète du sort des autres. Elle s'est attachée à certains, et après ce foutu virus qui se répandait ... Elle se mord la lèvre inférieure, comme à chaque fois qu'elle était nerveuse. "Je sais que certains ont sans doute peur, qu'ils souhaitent quitter la ville et je comprends. Cependant, je pense qu'il est vraiment important que nous restions soudés, qu'on arrive à se protéger les uns et les autres. En quittant la ville, notre groupe va s'affaiblir un peu plus, que ce soit même dans le moral des "troupes". Je ne juge pas les choix qui seront les vôtres, mais je vous demande juste de bien réfléchir."

Et oui, qui était-elle pour s'imposer de la sorte ? Certains ici ont sans doute très peur pour leur vie et il y a de quoi : le danger est réel. Elle redoute la réaction de quelques personnes, qui pourraient mal prendre son discours. Après tout, le danger ne planait pas tout à fait au-dessus de sa tête. Mais elle ne fuit jamais ses responsabilités.

"Pour les personnes hors de danger au niveau de Genetic, que font-elles ? Est-ce qu'elles peuvent aider ?" Méira n'est pas le genre de fille à regarder les autres les bras croisés.

Méira regarde Kensie à travers l'écran. Depuis qu'elle était malade, les deux femmes avaient bien du mal à s'entendre parfois. N'empêche que Méira ne lui en tenait jamais rigueur, elle l'aimait bien. Et lui servir de punch in-ball, c'était déjà ça ! La jeune fille évoque Sonny, et là Méira regarde une à une les autres personnes présentes autour de la table, observant les réactions.

"En ce qui me concerne, je n'ai parlé à personne de l'existence de Genome"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   Ven 19 Juil - 13:41

On the road again, cette zique que je m'étais choisie comme sonnerie me plaisait vraiment un max et je dodelinais doucement de la tête en me dandinant pendant 2 secondes avant de décrocher.
Je venais en effet de percuter que ça n'était pas mon téléphone mais bien le truc moche que m'avait filé Aaron qui venait de sonner.

J'étais sur le toit du bâtiment voisin depuis une bonne heure. Installée peinarde avec un bon bouquin ça m'aidait à me calmer. En fait je supportais de plus en plus mal l'inaction et l'idée de cette petite réunion me plut bien. Je repassais sur le toit de ma nouvelle maison et descendit tranquillement pour rejoindre les autres.

Pas que je les aima plus que ça, c'était juste qu'il fallait entendre le laïus de mon cher cousin. A voir sa tête je sus tout de suite que ça n'allait pas être bien folichon. Bingo... Il c'était fait courser par Genetic. Putain les fils de pute, ils nous voulaient quoi à la fin ? J'avais les nerfs à fleur de peau dès qu'on évoquait cette organisation.

Ils m'avaient prit ma cousine, m'avaient torturée, avaient fait les mêmes joyeusetés à mon cousin et étaient en prime certainement responsables de la mort de mes parents. A moins que ce soit ce truc donc j'avais entendu ronron parler ? Ce troisième groupe ? Je n'en savais rien mais j'avais bien envie  de rajouter ce grief à la longue liste de ce que je voulais faire payer à Harwell et à sa clique de chiennes des enfers.

Je m'étais installée en vrac sur ma chaise mais avait repris une posture normale au fur et à mesure du discours d'Aaron. Les mots qu'il prononçait étaient presque contre nature. Il voulait qu'on s'entasse ici ? Qu'on ne sorte plus ? Et puis quoi encore ?? Avais je vraiment une tête de rat ? Non, en tout cas pas la dernière fois que j'avais croisé un miroir. Si je n'étais pas un rat, hors de question de me terrer. Nous devions nous battre, ne pas vivre comme ça, sinon ça n'en valait pas la peine.

J'allais ouvrir ma grande gueule d'irlandaise mais le jeune scout Calloway fut plus rapide et je l'aurais bien embrassé goulûment quand j'entendis les mots qu'il prononçait. Enfin un boyscout avec des couilles là ou j'pense. Il parlait de lutter et ça sonnait comme une musique céleste à mes petites oreilles de branleuse. Je m'appuyais donc tranquillement à mon dossier pour écouter la suite.

Ce fut psychopapy qui prit la suite en parlant de porte de sortie, de départ pour se mettre au vert. Bof, j'étais pas vraiment pour la cure avec bain de boue dans un coin paumé. En tout cas pas tant que des cinglés me chercherait pour me coller dans une cellule en me traitant comme un joli cobaye.
J'ouvrais la bouche pour le lui dire quand bibendum prit la parole en me coiffant au poteau.

Je lâchais un petit soupir exaspéré. Je n'avais pas vraiment l'habitude de me taire. Au contraire j'adorais me faire entendre et surtout qu'on suive mon avis. En même temps autrement ça ne servait à rien de l'exprimer. Pas vrai ?

Bibendum était assez sensée mais je ne l'écoutais que d'une oreille. De toute manière elle commençait à faire des messes basses avec le responsable du carnage qu'elle avait dans le bide donc ça ne me concernait plus. Ensuite il y eut un concours de blonde expliquant que s'entasser alors que ce virus contaminait tout le monde était un plan assez merdique. J'étais entièrement d'accord et j'opinais du bonnet avant de me lever pour venir me placer derrière Esteban en déposant une main sur son épaule.

« Je vais me torturer les méninges avec Calloway. Vivre terrée comme un ragondin me botte moyen. Que ce soit ici ou au bord d'un lac. Je ne vais pas me soumettre. Ce serait leur donner raison d'agir comme ça. Il faut lutter. Trouver un moyen de leur piquer ce sérum à la con, soigner ceux qui en ont besoin et leur botter le cul. Pour ma part je n'ai parlé de Genome à personne. »

Ça exprimait assez bien le fond de ma pensée et je fis un large sourire a l'assemblée avant de me tourner vers Aaron. J'attendais la suite maintenant que tout un chacun avait donné son opinion ou presque. Ma main sur l'épaule d'Esteban remonta doucement le long de son cou avant de se perdre dans ses cheveux. Il les avaient doux et je me pris a apprécier ce contact et à la prolonger un peu plus que nécessaire, essayant de le faire frissonner, ou de le titiller, ou de je ne savais pas bien quoi au juste.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   Lun 2 Sep - 21:31

La réunion au sein de Genome est terminée. Tout le monde n’a pas donné son avis. C’est somme toute normal puisque rien n’a vraiment été décidé encore. Il est cependant indéniable que la liberté d’aller et venir des membres de Genome est mise à mal. Genetic étant plus fort qu’eux, ils vont devoir redoubler de prudence. Cela dit, tous les membres de Genome ne sont pas catalogués par Genetic.
Ceux qui n’ont jamais été hospitalisés, qui n’ont pas usé de leur capacité devant un étranger et qui n’en ont pas parlé à n’importe qui, ne sont pas en ligne de mire, mais comme Genome n’a pas la liste de Genetic en main, il est conseillé de se montrer prudent. Par contre, il ne fait aucun doute que ceux qui ont participé à la soirée d’Halloween sont répertoriés, tout comme les O’Hara ou ceux qui ont été inquiétés par Genetic avant !
Aaron projette de vendre un des bâtiments situés dans un autre état qui ne sert à rien afin de récolter des fonds. Ross propose également de participer financièrement à l’achat de matériel ou autre. Si d'autres veulent suivre, ils seront les bienvenus. Ceci permettrait de :
- s’équiper pour préparer une défense.
- transformer un autre bâtiment, dans un autre état, en hôpital pour isoler les membres atteints par le virus.
- s’adjoindre les services d’un scientifique spécialisé dans les virus.
- déplacer une partie des mutants s’il advenait qu’ils soient trop nombreux à L.A.
- et bien d'autres choses encore !
Il faut que les membres de Genome s’organisent, s’entraînent, indiquent ce qu’ils souhaitent, communiquent toutes les informations susceptibles de servir à : Aaron, Ross, Anne ou Ludmila telles que :
- les noms des mutants qu’ils connaissent.
- les noms des personnes à qui ils ont parlé de Genome.
- les noms des personnes qu’ils soupçonnent de bosser pour Genetic.
- les noms des personnes qui ont été en contact avec une personne malade.
Les personnes issues du milieu médical ou scientifique ont un rôle important à tenir pour éviter que le virus ne se propage. Si l’une d’entre elles connaît un scientifique susceptible de trouver un remède pour contrer la maladie, il faut qu’elle se manifeste.
Personne n’a envie de rester terré au Q.G. de Genome, il faut donc trouver des solutions qui donnent plus ou moins satisfaction sachant que la priorité est de protéger le groupe. Si un membre de l’association souhaite la quitter, il ne sera pas forcé de rester mais il devra garder secret tout ce qui s’y passe. Dans le cas contraire, il s’expose à des représailles de la part de Genome. Il serait dommage d’avoir Genetic et Genome à ses trousses, non ?
En attendant, tous les membres doivent se serrer les coudes et tenter de trouver des solutions pour vivre la traque et la maladie le moins mal possible. La méga fête proposée par Esteban, pourquoi pas ? Mais pas maintenant !

Informations :
- La traque est officielle. Genome est en danger et ses membres doivent se montrés très prudents.
- Ils sont vivement invités à communiquer les noms de tous les mutants qu'ils connaissent Afin de les lister, il faut poster dans Dans ce sujet
- Vous êtes libres de choisir de rester chez Genome, de quitter l'organisation (ou de la rejoindre pour ceux qui n'y sont pas encore) mais quelque soit votre décision, un rp doit être fait pour concrétiser votre choix. N'oubliez-pas de poster ensuite une demande de changement de groupe ici.
- Pour le moment, seuls les agents de Genetic bénéficient du sérum.
- Si vous êtes en contact avec une personne malade, référez-vous à ce sujet et lancer les dés en fonction de la rencontre. Tenez compte bien sûr de la chronologie des personnages.
- Pour les personnages qui sont censés s'occuper des malades au sein de Genome, comme Meira, on ne leur impose pas de tirer les dès mais elles doivent s'équiper d'une combinaison pour les soigner (sauf si elles veulent tenter le diable). Par contre, si elles rencontrent des personnes en dehors de Genome, le lancer de dès devra se faire.
- Si vous êtes contaminés, n'oubliez-pas de vous recenser dans ce sujet
- Si vous avez des questions, posez-les Ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

RPC #4.02 ♦ Réunion Genome [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-