..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réunion improvisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha M. Kwon

Pokéfan des Évolués

avatar

Messages : 6278

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Indisponible

MessageSujet: Réunion improvisée   Lun 3 Mar - 14:10



    14 mai 2011


Capucine Rider, Craig Riggings, Elias Climber, Elizabeth Miller, Emy Morgan, Jeremiah Jenson, Kaidan Jonhston, Kelly Lockwood, Kensie Lockwood, Lana Stein-Anton, Micah Anton, Remington Pillsbury, Riley Clark, Ross McGregor, Sonny Malone, …

Si vous êtes un agent rigoureux, vous connaissez ces noms. Vous vous souviendrez les avoir vu figurés dans la liste des mutants recherchés par Genetic. Quelques chanceux sont seulement soupçonnés. Pour cette organisation, il ne sont que des mutants reconnus ou potentiels parmi des centaines, peut-être des milliers. Pour moi, ils sont ma famille, mes amis. J'ai leurs numéros de téléphone et je vois certains d'entre eux régulièrement. J'ai couché avec Jeremiah et je me suis retrouvé avec lui lors de l'attaque de Genome en plus d'Emy. Kaidan est mon médecin, Ross mon mentor. Lana, Sonny et Kensie sont des amies et j'ai prévu de faire un bébé dans deux ans avec la sœur de cette dernière, Kelly. J'ai fait un trek avec Micah, du skate avec Craig et j'ai péché avec Remington. Riley est une sœur, Elias mon demi-frère en couple avec Capucine et Elizabeth ma cousine.

Ma situation est devenue alors aussi excitante que dangereuse. J'avais une longueur d'avance sur tout le monde. Sur Genetic parce que j'étais en possibilité de fournir des informations sur chacun d'entre eux : adresses, identités, physiques, situations professionnelles/études, caractères, relations, histoires, pouvoirs... Je pourrais même en amener quelques uns en me débrouillant bien. Concernant tout ce petit monde, je savais dorénavant qu'ils étaient tous mutants et si la réciproque était vraie pour la moitié d'entre eux, cela ne m'importait pas puisque Genetic me connaissait bien depuis le 30 avril. Ça c'était le côté intéressant de ma nouvelle place dans ce contexte de dingue.

Ce qui était dangereux, c'était de jouer dans les deux équipes. Si encore je faisais figure d'arbitre ce serait plus simple mais là je jouais du côté de Genetic en ayant un maillot dissimulé de l'équipe adverse. Le tout, c'était que personne ne s'aperçoive de ma tromperie mais j'appréhendais ce moment où mes équipiers me demanderaient de tirer un but. Est-ce que j'en serais capable ?

Non, évidemment que non. Je n'étais pas un saint d'accord mais je n'étais pas non plus un enfoiré. Ou peut-être que si mais dans des situations particulières. Il va de soi que rejoindre Genetic était déjà sacrément culotté de ma part, surtout après avoir été mis-en-garde par Ross et Sonny et avoir été kidnappé mais si en plus je venais à les trahir en me battant contre eux... Seulement voilà, je n'ai jamais dit « amen » à qui que ce soit et je me suis toujours fait mes propres opinions. Malgré l'affection que j'éprouvais pour Sonny et le profond respect que je devais à  Ross, je continuais de construire ma route, en prenant des chemins qu'ils auraient tous deux préférés que j'évite.

Je me considérais alors comme un défenseur qui n'hésitera pas à tacler un attaquant pour défendre son camp. Mais le souci ne se posait pas car pour Genetic, je n'étais rien. Je n'étais que sur la liste d'attente des remplaçants. Mon travail consistait simplement à l'administration, la documentation, à seconder et accompagner d'autres membres plus haut placés, à donner un coup de mains pour accompagner d'un point A à un point B des détenus. Pour en revenir au match de foot, il fallait évidemment que je sache ce que je défendais. Les intérêts de Genetic, leurs recherches, les arrières de mes camarades et en particulier ceux de Jeremy et Milo. Deux champions en matière de mensonge. Le premier me met à l'écart de sa vie et le second joue double-jeu avec le reste du monde. Sauf moi. Mais bon, je n'étais pas là pour parler d'eux.

D'ailleurs pourquoi j'étais là ? Ah oui. Je cherchais une cabine... Comme celles dans les fêtes foraines où on vous donne la chance d'attraper des peluches avec une pince. Sauf que là, c'était pour gagner des gâteaux et de la boisson et qu'en insérant une pièce, j'étais obligé de gagner. Normalement. Un distributeur... Voilà. Va falloir que Genetic teste aussi mon activité cérébrale parce que ça doit pas tourner bien vite là-haut.

Et donc, j'étais parti en quête d'un distributeur qui n'était autre qu'une excuse bidon pour découvrir les locaux de Genetic. Je connaissais parfaitement leur cellule – enfin une du moins – et l'infirmerie. Mais alors le reste... Le distributeur était un mensonge pour répondre aux regards interpellés et soupçonneux si, à force d'ouvrir toutes les portes, je venais à être confronté à une situation embarrassante et compromettante – ro, ça va, j'suis sûr que même à Genetic y a des histoires de cul. J'aurais pu tout à fait prendre les excuses des toilettes mais de un, c'était moins classe et de deux, généralement c'est indiqué sur les portes.

Alors je me pavanais dans les couloirs, avec mon badge bleu, très beau badge d'ailleurs, on voyait que Genetic avait les moyens. Je connaissais quelques noms de Genetic comme Dunney Holster, le papa de Mary Jane et quelques noms de ceux qui étaient « des chefs de rang » pour reprendre les mots de Milo comme Emmet Tussle, Keaton Wetherford, Aleksandra Romanov et Cristobal Sanchez, le père de Milo... Celui-ci m'avait bien rencardé en m'expliquant qui faisait quoi, quels étaient leurs statuts et leurs rôles, le but que chacun recherchait. Je savais que Jeremy serait là pour m'expliquer davantage et qu'il avait aussi des contacts. En tout cas, je le supposais. Bref, j'avais cette chance de pouvoir compter sur eux pour me situer dans cette industrie. Mais pour l'heure, la seule chose que je voulais savoir c'est si Genetic avait pensé à mettre un distributeur...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Dakota R. Cooper


avatar

Messages : 896

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 3 rps et une intrigue

MessageSujet: Re: Réunion improvisée   Dim 23 Mar - 19:20

Beaucoup de choses s’étaient passées. Trop de choses. Des choses que je n’aurais pas voulues. J’étais de retour à Los Angeles. Et pire, de retour à Genetic. J’aurais pu fuir, c’était même mon plan de base. J’avais presque réussi, jusqu’à San Francisco. Ce n’était pas très glorieux et pas très loin mais j’avais eu quelques heures de libertés. Quelques précieuses secondes durant lesquelles Genetic n’avait plus eu d’emprise sur moi. Mais voilà… On m’avait ramené à LA. Et ce « on », je devais le protéger, aussi chieur soit-il. Et je ne pouvais pas rester à LA et permettre à Genetic de me traquer, parce qu’ils finiraient par remonter jusqu’à lui. Et que cela n’était pas dans mes plans. Au moins, en revenant et en acceptant d’être de nouveau leur larbin – et j’ignorais pour quel genre de taches ils allaient m’employaient maintenant que Keaton m’avait virée – ils ne s’intéresseraient pas à ma vie privée et lui foutraient la paix.

Le 12 mai, j’étais allée dans le bureau de Wetherford, profitant qu’il n’était pas là. Les choses avaient changé et il nous faudrait du temps pour savoir vraiment comment nous comporter l’un en face de l’autre. Parce que désormais il savait. Il était l’une des rares personnes à connaitre ce qui m’était arrivé, depuis le début. Ça lui donnait un pouvoir certain, et je n’avais pas envie de le croiser ce jour-là. J’avais donc profité qu’il soir sorti pour me glisser dans son bureau. Oh j’aurais pu lui faire la blague de l’attendre étendue nue à l’intérieur mais je n’étais pas d’humeur à plaisanter. Non… au lieu de cela je lui avais déposé la lettre que j’avais finalement réussi à écrire pour Adalia, soigneusement pliée en deux. Et dessus j’avais mis un post it, écrit à la va-vite. « Merci. Je reste. » Rien de plus, il comprendrait. Par contre, j’avais déposé autre chose. Cela finirait certainement à la poubelle, surtout si l’autre apprenait que ça venait de moi, mais tant pis. Une sorte de gage de paix dont on ne parlerait jamais car je nierai jusqu’à la mort qu’il vienne de moi. Une petite boite. Avec à l’intérieur une toute petite paire de chaussures pour bébé. Mais pas de n’importe quel genre. Des classes, vraiment. Au moins, sa gosse aura un peu d’allure. Et j’avais erré dans les couloirs, avant de rentrer enfin chez moi, pour la première fois depuis avril… Si j’avais été de ce genre, je me serais pissé dessus. On aurait dit qu’une tornade était passée. Mon appart dévasté, retourné, et ce nom… Ce nom qui me hantait depuis des jours et des jours. Brennen, écrit en gros sur le mur de mon appart. On me traquait… Quelqu’un voulait me faire payer, comme si je ne souffrais pas assez… Et visiblement cette personne était déterminée. Je laissai mon appartement dans cet état, fuyant de nouveau et faisant des cauchemars toute la nuit.

Le 14 mai en revanche, je fis un saut dans les locaux. Je ne pouvais être nulle part de toute manière. Pas ce jour-là… Il aurait dû avoir trente ans. Pourquoi avait-il essayé de me tuer aussi froidement ? Pourquoi avais-je tiré ? Qui voulait le venger ? Aucune réponse, et pas plus sur ma place à Genetic. Personne ne m’avait encore assigné de tâches précises. Coordinatrice politique, cerbère, et maintenant, j’étais quoi ? Aucune idée. J’avais besoin d’un café pour me remettre les idées en place, aussi je dirigeai mes pas vers la machine. Et je distinguai, dans le couloir qui menait à la machine à café, une silhouette visiblement paumée qui me disait vaguement quelque chose… Pour sûr que je le connaissais… Et merde, j’avais encore couché avec un type qui se révélait bosser pour Genetic. Au moins, Brennen m’avait épargné ça.

« Tu sembles paumé... Le café ici est moins fort que ce qu’on s’est pris la dernière fois. Tu vas tenir ? Je dois bien avouer que je ne m’attendais pas à te trouver toi au sein des Enfers. Tu t’es perdu ? Allez, raconte-moi un peu, qu’est-ce que tu fais là ? Agent, technicien ? Ou tu es préposé au café ? »

Je passai devant lui pour tourner dans un couloir et découvrir le Saint Graal. j'insérer une pièce dans la machine. Je n’avais pas vraiment envie d’être ici, mais je n’avais nulle part où aller. J’avais un anniversaire à oublier, et ce type m’avait déjà permis d’oublier par le passé, il pouvait encore assumer ce rôle aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Réunion improvisée   Dim 23 Mar - 23:28


J’avais rapidement repris du service après l’épisode de Genome, malgré mes blessures, qui auraient peut être nécessité d’avantage de repos afin de guérir correctement. Sauf que j’avais mal supporté mon cloisonnement à l’infirmerie et j’avais pris la liberté d’écourter mon séjour de rétablissement, ayant mieux à faire dehors. Je n’avais donc plus aucune excuse pour ne pas reprendre mes fonctions, à plein temps cette fois-ci. J’avais repris mon entraînement également, me ménageant encore un peu sur la partie physique.

J’avais de nouveau accès aux dossiers des mutants répertoriés chez Genetic et j’avais eu la désagréable surprise de voir ressurgir le dossier de Max, malgré le mal que je m’étais donné à mon arrivée pour le faire disparaître. La mise en disgrâce de Kate m’avait injustement impacté moi aussi. J’avais perdu mes accès à ces dossiers au même titre que la confiance de Genetic pendant ce laps de temps. Beaucoup trop longtemps ! J’examinai le dossier. Il n’y avait que très peu d’informations à son sujet, ce qui était une bonne chose en soit, mais il y en avait déjà beaucoup trop à mon goût. Elle était juste soupçonnée du fait qu’elle ai été vue trop près d’autres membres de Genome. Fait chier ! Il faut que je me démerde pour l’effacer de ces putains de listes !

Cette simple découverte avait suffit à raviver ma colère latente. Je balançai mon stylo sur mon bureau avant de m’enfoncer dans le dossier de ma chaise. Zen Jeremy ! Ne prend pas de risque inconsidéré ! Réfléchis ! Je n’arrivais plus à être rationnel lorsqu’il s’agissait de Max. La traque était terminée, mais le simple fait que Max soit fichée constituait un risque pour sa sécurité et je ne le tolérais pas. Je ne devais pas commettre d’erreur, mais j’étais prêt à tout pour elle…

Je fermai le dossier. J’avais besoin de nicotine ce qui me donnait un bon prétexte pour aller m’aérer dehors. Je pris le temps de me calmer afin de ne pas laisser sortir mon désappointement des murs de ce bureau. C’était ô combien nécessaire ! Armé de mon paquet de cigarettes et de mon briquet, je gagnai le couloir, décidé à faire un petit détour par la machine à café.

J’affichai un air neutre et serein quand je déboulai dans le couloir ou bout duquel se dressait l’objet de ma convoitise, mais j’avais l’esprit ailleurs, évaluant mentalement les diverses probabilités qui me permettraient de parvenir à mes fins. Je ne pris réellement conscience de mon environnement qu’à quelques mètres de là seulement, lorsque je reconnu cette voix qui sonnait si désagréablement à mon oreille. Cooper !  qui me tournait le dos, en grande conversation avec… Sacha ??!! Mon cœur marqua un loupé, je fis volte face avant même de chercher à comprendre s’il m’avait vu. Étrangement, je n’avais plus du tout envie de prendre un café !

Je ne m’éternisai pas. Déterminé à mettre les voiles au plus vite, je serais parti le plus prestement possible dans la direction opposée, si je ne venais pas de heurter violemment quelqu’un de plein fouet.

« Pardon ! » soufflai-je à mi-voix, afin de ne pas trop me faire remarquer par les deux autres. Un léger malaise s’empara de moi quand je réalisai qui était l’homme qui se tenait devant moi.


_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Réunion improvisée   Lun 24 Mar - 17:40


Je me balançai sur le fauteuil doucement, jouant avec le stylo que je tenais en main. J’étais dissipé ou du moins pas du tout concentré sur la lecture du texte qui se trouvait sous mon nez, sur l’écran de l’ordinateur. A un moment le stylo m’échappa des mains, tombant sur le bureau. Je le rattrapai in extremis alors qu’il roulait, menaçant de plonger jusqu’au sol. Ma tête se tourna vers la fenêtre, je poussai un léger soupir à la vue du temps qu’il faisait dehors. J’aurai été mieux dehors, à profiter du soleil. J’aurai pu être ailleurs qu’enfermer entre ces quatre murs, comme en train de surfer ou en restant tout simplement à l’appartement pour m’occuper de ma fille. En pensant à elle, mes prunelles quittèrent la baie vitrée pour se poser sur un meuble fermé, à l’opposé dans la pièce. Deux jours auparavant, quand j’étais revenu à Genetic, j’avais trouvé différentes choses sur mon bureau. Un post-it sur lequel je reconnus l’écriture de l’auteur du message. Cooper avait décidé de rester. Et elle avait laissé également une lettre, adressée à Adalia. J’avais fait une promesse en ce qui concernait cette gamine, je comptai la tenir même si ça ne serait pas dans les prochains jours.

En plus du post-it et de la lettre, il y avait un autre objet. Une boite à l’intérieur de laquelle je découvris une petite paire de chaussures. Je les posai dans la paume de ma main un instant pensif. C’était gentil de la part de Dakota. Mais les ramener et révéler la vérité sur leur provenance à Kate, c’était signé mon arrêt de mort ou une énième dispute. Et vu que tout était plutôt calme entre nous depuis la naissance de Lou, je ne fis pas le choix de ramener les chaussures chez moi. Je les reposai dans leur boite, la refermant avant de la ranger dans ce meuble. Lou ne les mettrait jamais mais tant pis. Elle ne s’en souviendrait même pas de toute manière, et sûrement ma décision était du genre égoïste, ou alors je prenais enfin conscience que j’avais un instinct de préservation qu’il fallait écouter, au moins en ce qui concernait mon rôle de parent et plus largement question sentiment. Il était temps…

Le stylo fut soudain balancé sur le bureau. Le fauteuil se recula et je me levai. Je devais bouger. Je ne pouvais pas m’habituer à rester des heures entières enfermé entre ces quatre murs. On pouvait croire que j’étais un bureaucrate, ce n’était que de l’apparence. En réalité derrière les apparences, j’aspirai au grand air. Alors je sortis devant l’immeuble pour me griller une cigarette. Fâcheuse habitude qui me poursuivait depuis décembre. Je fumais peu mais je n’avais toujours pas arrêté. J’évitai de le faire à l’appartement, pensant à la santé des demoiselles qui vivaient avec moi. Cela ne me prit que quelques minutes, puis au lieu de retourner dans mon antre, je pris la décision de parcourir un peu les couloirs, ayant une envie croissante de caféine. Il me fallait un café très sucré, alors direction la machine. Je parvins quasiment à mon but quand une silhouette apparut dans mon champ de vision. Elle me tournait le dos, j’avançai pour la contourner quand l’homme se retourna brusquement pour me percuter de plein fouet. Je reculai d’un pas alors qu’il s’excusait. Mes prunelles se posèrent sur son visage, croisèrent son regard. Il m’était familier et c’était peu de le dire. Nous nous étions rencontrés en août dernier dans un bar. Il était alors avec Aleksandra ce soir-là. Et même si j’étais un peu éméché, je me souvins qu’il avait tenté de me sous tirer des informations pour savoir si j’étais un mutant.

« Jason… » Il s’était présenté sous ce prénom en cette soirée d’été. J’avais découvert son vrai nom peu de temps auparavant, quand j’avais consulté son dossier après le rapport relatant de la capture de Calloway. « Plutôt devrais-je vous appeler Jeremy désormais ? » demandai-je un léger sourire en coin. S’il ne se souvenait pas de moi, l’emploi du premier prénom lui avait peut-être rafraîchi la mémoire. Pour le moment, je ne m’occupais pas des personnes qui se trouvaient dans son dos, ne les regardant pas. Mon attention était tournée vers ce jeune homme. Ma main se leva vers lui, paume en l’air et il fallut seulement quelques secondes pour qu’un bouton de rose bleu apparaisse. Petit, sans tige, ne demandant pas d’effort de concentration. « Cadeau, pour le secret du tour de magie que je ne vous ai jamais révélé cette nuit-là. » Ce fut seulement à cet instant que je me décalai d’un pas pour observer les personnes derrière lui. Je reconnus la silhouette de Cooper. Par contre, l’autre gars ne me disait absolument rien, je n’avais pas souvenir de l’avoir déjà croisé dans les locaux de Genetic. Peut-être un nouveau ou un des innombrables employés que je n’avais pas eu l’occasion de rencontrer ces derniers mois.  



_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Réunion improvisée   Mar 25 Mar - 17:09

Rouge… rouge foncé… très foncé… non pas possible. Pas encore… pas maintenant. Elle devait se contrôler ! CONTROLER !!! Ingrid regardait ses mains avec une horreur sans nom. Et puis elle se sentait nauséeuse, comme si … comme si elle était de malade. PAS ENCORE ! Ce fut donc avec une rapidité sans nom qu’elle prit son manteau et se dépêcha de rejoindre Gen&tech. Elle y retrouverait son père. Oui parce qu’il avait fait sa proposition d’adoption et qu’elle avait accepté en criant de joie. Mais la joie était partie. Pas tout le temps, pas pour toujours, mais maintenant qu’elle avait plus de temps pour elle et sa vie d’adolescente, et bien c’était justement cette vie d’adolescente et tous ses tourments qui prenait le dessus. Autant dire que, parfois, elle préférait être poursuivie par une personne avec un gène mutant plutôt que de vivre les émotions pleines de paradoxes d’une adolescente.

Seulement, elle n’avait pas le choix. Elle devait voir Keaton, il était le seul à pouvoir savoir ce qu’il lui arrivait et comment calmer le jeu. Avec lui, lors des entraînements quand il était resté à la maison, tout allait bien, alors pourquoi là, tout de suite, maintenant, tout déraillait. Elle pestait contre elle-même et contre le retour de cette capacité maudite alors qu’elle tentait tant bien que mal de cacher ses mains des voyageurs du bus. Heureusement, il n’y avait pas beaucoup de monde. Le problème étant principalement qu’il ne fallait pas qu’elle s’approche d’un élément inflammable. Plus facile à dire qu’à faire.

Arrivée sur place, elle se présenta à l’accueil et demanda à voir Keaton. En fait, elle ne savait même pas ce qu’elle devait faire tout simplement parce qu’elle était toujours accompagnée quand elle venait et elle ne passait jamais par là. Au bureau, on lui dit que ce n’était pas possible. La jeune fille s’agaça.

« Mais c’est URGENNNT »

Ses mains étaient planquées derrière son dos et elle sentait la chaleur revenir. Un garde s’approcha alors, et lui dit clairement en l’appelant par son nom de famille qu’il ne lui était pas possible d’accéder aux étages. Elle n’avait pas de carte d’accès.

« FAUX ! »

Elle ne savait juste pas comment faire. Son sac… était-il inflammable ?

« Prenez dans mon sac … »

Miraculeusement, avec une carte on a accès partout. Merci Mary Jane. Mais elle vit le garde la surveiller et demander à un autre de la suivre. (Elle ne savait même pas s'il y avait une photo sur la carte et si oui à qui elle était). Ca l’agaçait d’autant plus. Mais elle ne dit rien. Elle était mineure et c’était peut-être la procédure. Ou pas.  Elle s’en fichait en fait. Elle était juste soumise à une crise d’impulsivité pour ne pas dire de panique. Elle sortit même si rapidement de l’ascenceur qu’elle bouscula quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. De même qu’elle prit un couloir sans savoir où elle allait. Simple pour chercher dans un tel labyrinthe. On s’engouffre dans n’importe quel couloir et on déambule. Quelle cruche ! Plus le temps passait et plus elle s’énervait. Ce qui n’était pas pour aider sa perte de contrôle.

Quand d’un coup elle entendit une voix familière. Elle s'approcha alors, plus lentement, elle avait reconnu la voix de Keaton. A quelques pas du groupe, elle se figea. Dakota, Sacha, Keaton et...et Jeremy. Elle ne sut comment se l'expliquer mais ne pput s'empêcher d'avancer lentement. Une, deux, trois… Bam ! Gifle ! Ou presque… Il la retint à temps.

« Grrrr…. Saleté !! »

Heureusement pour Sacha le premier coup était loupé, sinon il aurait surement pris aussi. Ils faisaient tous les deux partis de gens qui étaient rentrés dans sa vie et l'avaient abandonnée ussi sec, sans compter découvrir qu'ils appartenaient à Genetic... Et...et...et...
Revenir en haut Aller en bas
Sacha M. Kwon

Pokéfan des Évolués

avatar

Messages : 6278

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Indisponible

MessageSujet: Re: Réunion improvisée   Ven 4 Avr - 21:11

Genetic avait une machine à café. Finalement, en faisant abstraction de toute connaissance concernant cette organisation, Genetic avait tout à fait l’allure de n’importe quelle entreprise, les cellules en prime. En surface, tout fonctionnait convenablement. C’est en s’enfonçant sous terre que l’on pouvait comprendre les secrets de Gen&Tech. Je me posais sans cesse la question de savoir comment Genetic réussissait à garder ses mystères. Qu’est-ce qui empêcherait n’importe quel salarié de balancer la vérité sur la mutation lors d’un plateau télé en direct, ou bien par la voix de la presse ? Genetic n’avait pas le contrôle sur tout et devait bien connaître des failles.

Mais peu importe, je n’avais pas à m’en mêler. Je n’étais ici que pour une raison : contrôler mon don et Genetic tenait ses promesses en m’y aidant. Ma seule ambition demeurait de devenir un bon mutant. Un bon mutant est un mutant sachant utiliser son pouvoir consciemment, en tenant compte de ses limites. Il est capable de l’activer et de le stopper comme bon lui semble. En échange, j’étais un larbin parmi d’autres ce qui me convenait très bien. Je n’avais aucune responsabilité que je pourrais faire foirer.

Ma mission consistant à trouver une machine étant achevée, je n’avais plus rien à faire. Je pensais tourner mes talons pour rentrer à la maison jusqu’à ce qu’une voix reconnaissable m’aborda. Je fis demi-tour, m’appuyant sur mes doigts de pieds, le sourire aux lèvres. Dakota. « Tu as raison, je n’ai pas la gueule de l’emploi. » Autant l’admettre, je n’avais pas le profil que recherchait Genetic et je n’étais pas crédible comme agent. Je n’étais qu’un gosse de vingt ans qui s’était foutu dans le pétrin. Mais j’étais là, et le seul moyen pour Genetic de m’utiliser correctement était de savoir quelle serait ma valeur ajoutée, ce qui me distinguerait de ses autres agents, ce qui ferait ma force. « J’ai remarqué que tout le monde tirait la tronche ici et je suis venu apporter ma bonne humeur avant que le taux de suicide lié à la pression professionnelle n’explose. » Franchement, je ne voyais pas ce que je pouvais foutre d’autre ici.

Je remarquai alors au loin Jeremy de dos. Il conversait avec un homme. Puis Ingrid, s’approcha des deux d’un pas pressé, l’air furax. Elle leva la main en direction de Jeremy mais son geste fut stoppé. Malgré ma dispute avec Jeremy, je n’appréciai pas que quelqu’un le touche. Même si c’était une adolescente qui découvrait ses règles. Et au fond de moi, j’étais prêt à mettre un coup de tête à Ingrid pour la calmer. Ce n’était pas personnel. Il faut juste ne pas toucher à Jeremy. Et que ce soit une enfant m’importait peu. Si elle voulait se prendre une tarte, j’étais tout à fait capable de lui en décoller une. Sauf que compte tenu des circonstances et de la volonté de Jer de prendre ses distances, je préférai rester à ma place et éviter ce petit groupe. Je n’avais pas à intervenir et je ne savais pas encore s’il fallait que les gens connaissent ce qui nous unissait Jer et moi. Sans oublier le deal de Milo. Je ne devais plus me battre ni être agressif. Dakota m’était bien plus sympathique actuellement et j’étais sans doute plus à l’aise à son contact qu’à celui du trio. « C'est bien que tu sois là. » Avouai-je égoïstement. Dakota était le genre de fille que je préférais avoir dans " mon camp " plutôt que de me frotter à elle. Et puis je pouvais compter sur elle pour plaisanter sur les mecs.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Dakota R. Cooper


avatar

Messages : 896

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 3 rps et une intrigue

MessageSujet: Re: Réunion improvisée   Sam 5 Avr - 17:24

Depuis dix ans, Genetic était mon univers. J’avais beau vouloir m’éloigner, j’y revenais toujours. J’avais gravi les échelons, je les avais dégringolés, j’étais même surprise que ni Holster ni Tussle n’aient tenté de me réduire au silence… d’une manière radicale. Car je savais beaucoup de choses sur les petits secrets, j’avais atteint d’un des paliers de confiance les plus élevés, j’avais eu accès à des informations secrètes. Même si aujourd’hui je n’étais plus qu’un larbin sans rôle bien défini. Oui, Genetic était malheureusement mon centre de gravité. Et même en ce qui concernait les hommes que je me tapais. Ainsi, Sacha était des nôtres. Depuis peu, alors car je ne l’avais jamais croisé auparavant. Sans compter qu’il ne savait même pas encore bien s’orienter. Je me servi un café noir, serré et sans sucre, en regardant mon coup d’un soir sourire.

« Qui a la gueule de l’emploi ici ? »

C’était vrai après tout. Il y avait des momies comme Reynolds, des gosses à peine sortis de l’adolescence comme Jeremy et lui, des surfeurs peroxydés bisounous comme Keaton, des ados pré pubères comme Ingrid, des homo refoulés à la gueule d’ange comme Milo, des fillettes qui se mêlaient de tout comme Callie… Bref, qui avait sérieusement le logo Genetic tatoué sur le front ? Mais alors que moi j’aurais voulu en sortir, Sacha, lui y était entré. Quel idiot, s’il savait dans quelle merde, dans quel nid de vipères il venait de mettre les pieds. Après tout, c’était son problème. J’eus un petit rire avant de porter le gobelet chaud à mes lèvres.

« T’as apporté des shoots de tequila aussi ? Parce qu’il y en a bien besoin en ce moment. M’enfin c’est pas en se bourrant la tronche et en s’envoyant en l’air que ça effacera ce qu’il s’est passé, tu peux me croire. Tu sais quand même ce qui est arrivé ? »

A voir s’il n’était qu’un bon à rien ramassé par accident ou s’il était au courant de l’opération du 30 avril. Celle qui avait mené à la destruction de Genome, mais aussi à la mort de certains d’entre nous, surtout à celle de Brennen. Alors qu’il tournait la tête, j’entendis moi aussi une voix familière. Comme d’un même mouvement, Sacha et moi assistèrent au spectacle. Je distinguais la figure de Keaton. Moi qui avais voulu l’éviter, je n’avais plus qu’à espérer qu’il fasse demi-tour sans avoir envie d’un café horriblement sucré. Et je reconnus une tornade à sa chevelure… Ingrid ? Je croyais avoir pourtant été claire envers Wetherford. Il ne devait pas la laisser à Genetic si je n’étais pas là pour la protéger. Et elle allait et venait librement ? Mais il se foutait de ma gueule ? « Je ne suis pas eux », c’était en substance ce qu’il m’avait dit… mais s’il laissait sa fille errer librement, alors sur ce point, il ne valait pas mieux que tous ceux qui avait traversé ma vie en étant censés représenter une autorité ou un modèle. Par contre, je vis Ingrid tenter de décocher une gifle intéressante à… Stenson. Ah, elle recommençait à m’intéresser cette petite. Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que je regardais Keaton. Sa gamine allait devenir une femme forte, c’était une très bonne chose, elle avait bien retenu mes leçons, mais il faudrait peaufiner pour qu’elle arrive à ses fins…

Sacha me tira de mes pensées et j’arquais un sourcil, incrédule. C’était bien que je sois là ? Moi ? Alors que je voulais me barrer ? Alors que Genetic m’avait tout pris ?

« Pourquoi, tu as peur d’eux et ça te rassure que le cerbère de Genetic soit à côté de toi ? Tu devrais plutôt avoir peur en réalité, je mords… »

Je terminai mon café d’un cul sec et brisai le gobelet entre mes mains, faisant méchamment crisser le plastique pour que les bavards comprennent qu’ils n’étaient pas seuls.

« Le blond c’est Wetherford, malheureusement notre supérieur, reste poli avec lui, y a que moi qui peut me permettre de l’insulter. Le brun c’est Stenson, un agent qui a de très mauvaises fréquentations. Et la gamine c’est Ingrid, elle n’a rien à faire là, mais elle est intouchable, ok. Il est temps qu’on t’intègre dans le nid de vipère, fais ce que je te dis, et tout ira bien », murmurai-je à Sacha. Ingrid s’en était plutôt bien tirée en m’écoutant, j’espérais que Sacha serait aussi malin qu’elle. Après tout, ce serait peut-être un moyen de remettre le pied à l'étrier que de prendre un petit poulain sous mon aile.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Réunion improvisée   Mar 8 Avr - 22:17

C’était toujours quand on ne souhaitait pas spécialement croiser quelqu’un qu’on lui tombait dessus par hasard. Sauf que là, le hasard se payait bien ma tête ! Sacha, en grande discussion avec cette harpie ! Je ne pouvais pas rêver mieux ! Je renonçais à mon café pour aller prendre l’air. Ça m’apprendrait à faire des détours ! Sauf que le sort s’acharnait contre moi. J’avais presque réussi à me la jouer discret et à filer sans attirer l’attention des deux qui se tenaient devant la machine à café mais il avait fallu que je tombe sur…

Comment il m’avait appelé ? Je me figeai une seconde après m’être excusé. Jason… ?...Hawkings… c’était l’identité que j’utilisais lors de mes missions d’infiltration. Celle-là même que je lui avais refilée la première fois que je l’avais rencontré. Malgré son état d’ébriété avancée de ce jour là, il avait bonne mémoire. « Appelez-moi comme vous voudrez. » J’esquissai un sourire en coin à mon tour, qui disparu presque aussitôt lorsque Wetherford leva sa main devant moi. Un bouton de rose apparu dans le creux de sa main, le même tout de passe-passe qu’il nous avait servi ce soir là. « J’ai toujours su que vous n’étiez pas un magicien. » répondis-je. Une légère appréhension m’envahit lorsqu’il commença à se décaler d’un pas pour observer les gens qui se trouvaient derrière moi sans doute, qui se mua bien vite en montée d’adrénaline lorsque je vis débouler de nulle part une petite furie qui avait visiblement gagné en dextérité. Je n’eus guerre le temps de réfléchir et j’eus tout juste le temps de parer son geste afin de ne pas me prendre la gifle enflammée.

J’avais eu mon lot de coups et brûlures dernièrement. Merci, mais j’ai déjà donné ! Une chance que je sois assidu aux entraînements et que mes réflexes soient bien conditionnés !
Mais qu’est-ce qu’elle fout ici ?! Trop de monde connu, trop de témoins. Tout se mélangeait. Le privé avec le boulot. Je n’aimais pas ça. Je dus lutter pour retrouver ce qui aurait du être un réflexe automatique à l’expression de ma surprise : mon précieux masque d’impassibilité. Mon visage se ferma. Mais c’est qu’elle pestait en plus ! « J’te demande pardon ? »  répliquais-je d’un ton cassant qui me surpris moi-même, dont je ne me serais pas cru capable en pareilles circonstances.

Après le qu’est-ce qu’elle foutait là, le quelle mouche l’avait encore piquée ? Je plongeai mon regard sombre dans celui de la jeune fille. Je savais dans quel état elle était, j’avais bien vu ses mains rougies à cause de sa capacité que j’avais déjà eu le loisir d’expérimenter. Je n’étais pas prompt à plaisanter. C’était le message que j’étais en train de lui faire passer.
Je ne pouvais pas adopter n’importe quelle attitude avec elle, surtout devant Wetherford, représentant de la haute hiérarchie de Genetic, et Cooper, sorcière malveillante et malfaisante qui m’avait pourri l’existence pendant plus de six mois. Ingrid ! Ce n’est clairement pas le moment !

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Réunion improvisée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion improvisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: SALLE DE REUNION-