..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Sam 3 Nov - 19:05

30 décembre 2010 - Vers 20 heures environ - Central Park

Tout était allé trop vite, bien trop vite pour que les gens ne puissent comprendre ce qui leur était tombé dessus. Les premières sirènes se firent entendre, ces bruits assourdissants qui rappelaient à chacun que la situation avait dégénéré. Ces bruits qui témoignaient du massacre qui venait d'avoir lieu... Des cadavres gisaient, des dizaines de blessés tentaient encore de s'en sortir. Les effusions de pouvoirs se faisaient rares, plus personne ne tenait debout. Une hécatombe, voilà ce qui se tenait sous leurs yeux...


Ceux qui veulent finir à Genome


Un premier fourgon débarqua. Un grand brun en sortit. Il ne savait pas par où commencer, il savait seulement qu'une fois encore, le combat auquel il avait pris part des années plutôt venait encore de faire des victimes. « Jordan ! Il faut les retrouver ! » Chacun partit dans une direction. Esteban vit alors une tête blonde qu'il reconnut comme celle de Kensie. Il vit aussi Aaron... La peur s'empara de lui... Etaient-ils morts ? Mais il fut littéralement foudroyé lorsqu'il reconnut une toute petite silhouette à côté d'un corps carbonisé : « ANYA ! » Il se précipita vers elle pour la relever. Jordan, elle, s'était dirigée vers un autre groupe mais le cri de son ami l'interpella : elle ferma les yeux une seconde pour ne pas se laisser gagner par la panique et prit sur elle autant que possible. Pouvoir contenir ses émotions pouvaient avoir du bon. « Calloway, ramène-les ! Vite ! On a deux fourgons ! » Deux fourgons en comptant celui qu'Aaron avait pris. Jordan s'inquièterait pour ses amis plus tard, après avoir fini son boulot.


Ceux qui veulent finir à Genetic


Ben et Maïwen avaient attendu bien trop loin du lieu de la petite sauterie pour réellement entendre ce qu'il s'y passait. Les sirènes les alertèrent, ils comprirent qu'ils devaient faire vite. « Il faut y aller joli-coeur, ça sent pas bon tout ça ! » Elle appuya sur l'accélérateur et engagea un slalom géant entre les arbres. il était interdit de rouler là bien sûr et elle avait toujours rêvé de le faire. A ses côtés, Ben serrait les dents. Sa conduite ne l'inquiétait guère, c'était ce qu'ils allaient trouver qui le rendait soucieux. Et il avait raison : tout n'était que désolation. Elle freina brusquement et ils descendirent immédiatement. « Je vais là et toi là-bas ! » Ben courut vers un point où des corps s'entassaient... « Callie ! » Sa petite protégée était au sol, un gars sonné tentait de stopper le sang s'écoulant de son abdomen. « Je m'en occupe. Grimpe dans le camion là-bas si tu veux pas que les flics te trouvent très vite ! » Il vit à peine Jordan passer sous ses yeux. Elle allait bien elle, c'était suffisant. Maïwen trouva des collègues à elle mal en point. Harwell notamment à qui elle tendit la main pour l'aider à reprendre pied. « Faut choper les autres ! Les flics arrivent ! Magne-toi ! »


Ceux qui veulent finir à The Agency


Helena n'était pas une femme de terrain et quand Cristiani lui demande de rejoindre Central Park pour aider ses collègue au cas où les choses tourneraient mal, elle eut du mal à pondre un "oui monsieur" bien sonore. Elle demanda à Nathan de l'accompagner : il était son allié dans cette affaire. Lorsqu'ils arrivèrent, le spectacle s'offrant sous leurs yeux lui glaça le sang. Nathan la secoua et elle sortit de sa torpeur. « Je vois Loan ! Viens ! » Elle le suivit sans broncher. Il y avait aussi un autre agent avec elle. « On est garés tout prêt. » Nathan souleva doucement Loan mais ne put empêcher les douleurs qui en découlèrent...


Ceux qui veulent finir à l'hôpital


Les sirènes se faisaient toujours entendre, elles se rapprochaient peu à peu. Des sirènes d'ambulance mais aussi de voitures de police... Il fallait vite déguerpir sous peine de finir prisonnier. Il restait quelques pro-révélation encore debout mais sans chefs, ils étaient plus prompts à fuir. Même chose pour les latinos du gang. Chacun prenait ses jambes à son cou, achevant les copains et civils agonisants : pas de témoins, pas de prisonniers.

Informations RP Ceci est donc le dernier tour. Vous pouvez poster plusieurs fois mais il faut poster une fois minimum pour pouvoir choisir où vous atterrissez. Ceux qui ne postent pas dans ce sujet seront répartis selon nos envies. Les membres exclus n'ont pas le droit de poster : c'est le jeu. N'oubliez pas de préciser dans ce sujet le bilan de vos blessures et le lieu où vous souhaitez atterrir. Ceux qui ne veulent pas choisir doivent aussi le signaler. Il y a eu des tas de morts, récupérer les corps des gens connus peut permettre d'éviter une implication des autres personnes ou une autopsie révélant une anomalie génétique par exemple. Aucune transmission de l'événement n'a été possible. Une fois sur les lieux, la police conclura à une attaque terroriste visant à frapper fort. Tussle s'assurera de créer un faux groupuscule avec de fausses revendications. Les personnes ayant contribué à la mort d'autres personnes devront le prendre en compte dans la suite des RPs. Sachez que les soins à Genetic, Genome et The Agency sont de qualité : l'hôpital n'est préférable que pour ceux qui souhaitent leur échapper.

Premier bilan intrigue Nous avons été étonnés de constater que des personnages étant là par hasard étaient équipés de toutes sortes d'armes. N'oubliez pas qui sont vos personnages, surtout lorsqu'ils sont présents en tant que civils. Les joueurs nous ayant lâchement abandonné au cours de l'intrigue sans prévenir sont évidemment considérés comme non fiables. Il faudra réfléchir longuement avant de se réengager en intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Dim 4 Nov - 13:10

Je sortis la tête de la terre meuble avec difficulté. Elle reprenait consistance de toute façon. J'avais vidé mes réserves, j'étais même incapable de me lever. Je sentais mon coeur battre lentement, bien trop lentement et pourtant, le sang semblait s'écouler de ma plaie toujours plus vite. Des fourmillements m'envahissaient de toutes parts mais le pire venait certainement du froid qui s'infiltrait sournoisement partout en moi. Etait-ce la fin ? Après tout, j'avais survécu à tellement de choses jusqu'à aujourd'hui... Je vis Kensie effondrée au sol, je vis Anya s'occuper d'un Santos brûlé à mort et ma vue se troubla. Ne plus bouger pour retrouver mes esprits, attendre que ça passe... Mais la vie s'échappait de moi tout autant que mon sang. A croire que j'allais peut-être une nouvelle fois vider nos réserves en poches de sang. Si je m'en sortais.

Le son des sirènes me sortit de mes pensées morbides, nous étions foutus pour de bon. Nous allions tous nous retrouver enfermés par ma faute. Pourquoi avait-il fallu encore une fois que les choses se déroulent ainsi ? Pourquoi ne nous étions pas contentés de chopper ces mutants tarés avant cette soirée ? Ed nous avait prévenus pourtant, nous aurions du agir avant, quitte à ne pas être suffisamment prêts : on ne l'était jamais de toute façon. Je ne pouvais pas bouger, j'étais impuissant, je ne pouvais que regarder à moitié ce qu'il allait bientôt se dérouler sous mes yeux : l'arrivée des secours et des flics, la découverte d'un spectacle désolant, la compréhension du monde mutant... Merde !

Le cri de Calloway me parvint et je fus rassuré... Ou presque. C'était sa petite blonde qu'il venait de trouver. Sa petite blonde que je n'avais pas su protéger alors qu'il me l'avait fait promettre. Il soulevait Anya lorsqu'il se dirigea vers moi. Je déglutis péniblement. « Kensie et ta petite blonde d'abord... » Je pouvais me relever... Ou au moins faire semblant d'aller bien. Ce serait tout aussi utile, non ? Non je ne pouvais pas mais il fallait qu'Esteban ait l'impression que j'allais bien. C'était tellement inutile de faire semblant : j'étais un acteur pitoyable. Vraiment. Mais je m'inquiétais trop pour Kensie et Anya.


_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Dim 4 Nov - 14:11

Je vais mourir. Il va me buter. Cet abruti va me buter. Je vais mourir. Ça tournait en boucle dans sa tête, comme un leitmotiv morbide. La peur allait la dévorer toute entière. Jamais, elle ne l’avait ressenti avec autant de force. Tant qu’elle aurait pu s’y fondre et disparaître pour ne devenir que ça : de la peur. Elle serrait sa bombe au poivre et s’y accrochait comme à une bouée. Thalya ne voulait pas mourir. Pas comme ça. Pas pour un acte aussi stupide qu’un lancer de chaussure.

Elle était trop crispée. Elle n’arriverait pas à réagir si elle restait dans cet état. Il fallait qu’elle calme, qu’elle pense à respirer. Lentement… Inspirez… Expirez… Doucement. Reprendre le contrôle de ses émotions pour éviter de paniquer. Des larmes perlaient au coin de ses yeux. Preuves incontestables de sa faiblesse. Et personne n’était là pour la sauver. Jamais personne…
Des points noirs se mirent à danser devant ses yeux, aggravant son angoisse. Ça lui arrivait, de temps en temps, de perdre totalement la vue sans raison. Mais là, sans ses yeux, comment saurait-elle si l’on venait l’attaquer. Elle secoua la tête, s’attendant à tout moment à entendre un autre coup de feu. Un qui partirait en sa direction et la laisserait se vider de son sang sur le sol, comme Ingrid à quelques pas de là… Oh mon dieu, Ingrid ! Ce n’était qu’une gamine ! Ils étaient tous des gamins, tous trop jeunes pour crever de cette façon.

Quelqu’un lui prit le poignet. Les yeux agrandis par l’angoisse, elle manqua d’envoyer une giclée de bombe à son chevalier servant. Thalya ne réfléchit pas et le suivit. Ses yeux se perdirent sur le champ de bataille. Ça ressemblait à une guerre. Avec ses cadavres, ses camps qui s’affrontaient, ses blessures et son sang. Central Park ne lui semblerait plus jamais ni calme, ni apaisant. Comment le monde serait-il demain ? Y’avait-il d’autres boîtes de transmissions non détruites ?
Se tirer d’ici, avait-il dit ? Bonne idée. Mais comment ? Ils allaient devoir traverser, éviter les balles perdues, les pouvoirs des uns et des autres. Et elle n’avait qu’une chaussure. Courir relevait de l’épreuve olympique mais tant pis. Elle ne comptait pas s’arrêter. Elle ne comptait pas non plus lâcher la main de Craig. Si un blessé lui attrapait la jambe, elle se jurait de lui asséner un coup de pied. L’horreur autour d’eux la rendait lâche. Horriblement lâche.
Elle se serrait contre Craig.

- Par là-bas ! balbutia-t-elle en indiquant un chemin presque dégagé.

Il faudrait sans doute faire un détour pour sortir de cet enfer, mais elle préférait ne pas rester au milieu des cris et des hurlements. Les gyrophares des secours brillaient déjà.

- Craig, faut pas qu’on aille à l’hôpital !
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Dim 4 Nov - 15:27

Tout était allé vite bien trop vite. Ingrid n’en pouvait plus de toutes ces histoires. Pour la première fois depuis Halloween elle aurait aimé être quelqu’un de normal, sans capacité, ainsi que Jayden l’aspirait elle-même. Elle aurait voulu pouvoir dire « non je ne suis pas une mutante cela ne me concerne pas ». Mais ce n’était pas le cas et ça ne le serait jamais. Parce qu’au fond elle savait aussi que c’était une partie d’elle-même, elle le sentait et elle savait que si jamais un jour on lui retirait sa capacité on lui ôterait aussi une partie d’elle-même.

Quoi qu’il en soit la situation était catastrophique et elle venait de se prendre une balle dans le bras. Sur le coup, elle fut saisie, puis tout devint très vite noir, jusqu’à ce que Jayden la secoue. Pauvre Jayden, elle devait s’en vouloir de l’avoir traîné ici, mais il ne fallait pas. E tout cas, le fait de se faire gangasser ainsi lui avait redonné un minimum de conscience, et elle avait réussit à dire « non » à Jayden pour le coup de téléphone aux ambulanciers. Il ne fallait surtout pas qu’elle aille à l’hôpital, pas après une utilisation aussi intense de sa capacité, elle devait être fichée en plus maintenant, et Keaton n’était pas là pour la protéger et la couvrir et Maggie… Bah Maggie elle ne pouvait pas parier qu’elle n’était pas déjà sur le terrain de combat. Maggie….

Elle ne savait pas si Jayden avait compris ce qu’elle voulait dire, et elle n’eut pas le temps de le savoir que déjà l’inconscience s’imposait de nouveau à elle. Elle avait dû perdre beaucoup de sang Elle était déjà affaiblie par l’utilisation de sa capacité, cette perte d’hémoglobine ne devait pas arranger les choses.

Elle refit surface lorsqu’elle entendit une voix masculine. Elle ne le connaissait pas et il s’occupait d’elle. Qui était-il ? Où voulait-il l’emmener ? Etait-il l’un de ceux que Keaton lui avait dit de fuir ? Mais elle ne pouvait pas fuir… Pas maintenant… Et s’il l’emmenait pour la soigner ce serait mieux ainsi… Peut-être. Elle tendit alors la main à Jayden, elle ne voulait pas la laisser là toute seule et surtout qu’elle se fasse chopper par qui que ce soit. Puis elle finit par se sentir transporter elle ne savait pas par qui. Elle ne pouvait de toute manière pas protester, elle n’en avait pas la force et elle était presqu’inconsciente, tel un vrai pantin.



HRP : C'est Genetic qui la récupère, mais comme elle est inconsciente elle ne le sait pas... Surprise au réveil !
Revenir en haut Aller en bas
Callie Newark


avatar

Messages : 277

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Nope

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Dim 4 Nov - 19:48

Callie sombrait lentement dans une sorte de semi-coma à moitié éveillée. Elle entendait les bruits autour d'elle mais ne réussissait pas à les distinguer, à les analyser et les reconnaître. Elle sentait à peine son corps dans son ensemble, elle sentait juste une immense douleur la tirailler de toute part. Jamais elle n'avait ressenti une chose pareille, jamais elle n'aurait cru vivre ça un jour. Elle regrettait presque de ne pas avoir eu droit à des tests douloureux à Genetic, juste pour se préparer, juste pour pouvoir résister. Des larmes roulaient le long de ses joues mais elle ne les sentait pas, elle ne sentait rien d'autre que la brûlure de ses plaies. Son sang poissait l'herbe sous son corps, ses mains tremblaient tout doucement, au rythme de son coeur ralentissant dangereusement sa cadence. Elle vit à peine le gars qui cherchait à l'aider. Elle ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre. Mais attendre quoi ? La mort ?

Son prénom résonna dans ses oreilles puis dans son crâne tout entier. Elle mit du temps à reconnaître la voix, les gestes, l'odeur. « Ben... » Ce n'était qu'un murmure, un simple murmure quasiment inaudible, couvert par les cris d'agonie et les sirènes hurlant à la mort. Elle se laissa soulever comme un simple sac, comme si elle était tout à coup toute légère alors que sa tête était si lourde... Elle ne put s'agripper au cou de Ben, elle se laissa porter, luttant pour ne pas fermer les yeux, luttant de toutes ses forces, de toute son âme.

Puis une silhouette familière accrocha son regard. La seule silhouette qu'elle réussissait à reconnaître malgré ses yeux embués de larmes, sa vue troublée. « Craig... » Elle ne voulait pas qu'il la voit dans cet état, elle ne voulait pas qu'il sache qu'elle était là, ce qu'elle avait fait, où elle s'était engagée... Mais Ben passa si près de lui que tout ce qu'elle put faire fut de tendre la main dans sa direction avant de fermer doucement les yeux. Elle n'arrivait plus à lutter, la perte de sang était trop importante. Elle s'endormit avec l'image de Craig dans la tête, cherchant déjà un moyen de lui parler, de lui expliquer... Il comprendrait, il le fallait.

Au fond d'elle, Callie savait qu'il ne comprendrait pas. Personne ne savait comment la comprendre, personne n'arrivait à savoir qui elle était vraiment. Personne...
Revenir en haut Aller en bas
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Lun 5 Nov - 22:17

Noir ? Bleu ? Blanc ? C'était une interrogation à laquelle Kensie n'avait pas de réponse. Rouge, vert ou transparent ? Que de questions auxquelles elle ne trouvait pas de solutions. Haut, bas, gauche, droite ... tout ce qu'elle avait cru connaître jusque là était devenu un mystère. Elle avait l'impression d'avoir les yeux ouverts, mais elle ne voyait rien. Peut-être un monde en noir et blanc, peut-être la simple obscurité qu'elle observait parfois, lors de ses insomnies dans sa chambre, sur le campus. Le ciel autour d'elle n'était pas bleu en tout cas. Non ce n'était pas le ciel sous lequel elle s'était tenue quelques minutes auparavant ... juste avant de s'effondrer devant Santos. Santos. Était-il vivant ou mort ? Pourrait-elle enfin tirer un trait sur cet homme qui l'effrayait plus que de raison ? Et elle ? Était-elle vivante ou morte ? Son corps était devenu étranger, ne lui répondait plus, ne lui obéissait plus et la peur lui tordait l'estomac. Si elle avait peur, c'était qu'elle était en vie, non ? Mais comment savoir si elle ne pouvait pas bouger ? Si elle ne pouvait pas ouvrir les yeux comme elle en avait désespérément envie. Au moins pour se rassurer. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle souffrait. Ses mains posées sur son abdomen, elle tentait d'appuyer, comme pour faire disparaître la douleur. Elle cherchait une blessure qu'elle savait avoir, mais qu'elle ne pouvait retrouver. Elle avait peur. Elle ne sentait pas son coeur. Battait-il encore ? Avait-elle perdue trop de sang pour qu'il continue de pomper encore et encore ?

Son corps immobile gisait non loin de celui de Santos. Allongée sur le dos, les yeux clos, les doigts recroquevillés sur sa blessure, un simple passant se contentant de balayer la scène du regard l'aurait pensée morte. Un oeil plus avisé verrait sa poitrine se lever et s'abaisser au rythme de sa respiration. Une respiration qui s'affaiblissait à mesure que les secondes passaient, mais une respiration qui confirmait l'hypothèse qu'elle pouvait peut-être être sauvée. Et si le combat interne qu'elle menait était une quelconque indication, elle le serait. Elle avait encore son père à appeler, sa soeur à faire chier, Sonny à protéger de loin, Aaron à souler. Elle n'était pas prête à mourir. Peu importait son envie de revoir son frère et sa mère. Elle n'était pas prête à les rejoindre. Pas maintenant. Elle ne se laisserait pas faire. Pas alors qu'elle avait la mort de Santos à célébrer et à regretter.

Et alors que son corps était soulevé par une tierce personne - certainement un membre de Genome, un murmure s'échappa de ses lèvres. Peut-être un état de conscience dont elle-même n'avait pas conscience, ou tout simplement Kensie, restant Kensie, dans les moments les plus dramatiques. Un simple murmure, trop bas pour que quiconque l'entende. « Aïe » Les ténèbres l'entouraient. C'était peut-être noir, mais ce n'était pas blanc et pas bleu non plus. Gargamelle ne l'aurait pas encore. Foi de … non. Elle ne faisait qu'espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Mar 6 Nov - 4:26

Elizabeth n’avait plus vraiment conscience de ce qui arrivait autour d’elle. Elle avait bien essayé durant quelque instant de faire comme si de rien n’était. Que tout allait bien. Qu’elle n’avait pas reçu de balles. La pensée magique. Ça n’avait pas du tout fonctionné. Pas même une mini seconde. Elle avait donc continué d’avoir mal, restant sur le sol. C’était bien la dernière des choses qu’elle avait prévu ce soir. Bon, il était vrai qu’à part essayer de trouver une idée pour son cousin avec son autre cousin, elle n’avait rien prévu. Sauf que peu importe la situation prévue ou non, elle ne mettait pas ça dans ses plans. Elle ne savait pas du tout si elle avait eu de la chance en tant qu’ambulancière de ne s’être jamais fait tirer dessus jusqu’à présent lors d’une situation d’urgence quelconque. Elle aurait bien aimé que cette chance puisse continuer. La chance, elle aurait pu l’avoir avec le travail qu’elle faisait. Tout ce qu’elle savait en tant qu’ambulancière, elle aurait pu l’utiliser pour s’aider. Aurait pu. Car, tout ce qu’elle savait, tout ce qu’elle avait appris, pouf ! Envolé. Elle ne se souvenait plus de rien. Elle avait juste mal. Il n’y avait rien d’autre. Peut-être qu’elle exagérait. Sauf qu’elle n’était pas habituée de se faire tirer dessus. Pour une première, elle l’avait été deux fois. Deux fois de trop. Elle restait étendue, sans ne faire grand-chose d’autre que d’essayer d’arrêter l’hémorragie à son abdomen, là où la deuxième balle était entrée. C’était tout ce dont elle se souvenait, était capable de faire. Tant qu’à son bras touché lui aussi, elle l’oubliait un peu, l’abdomen lui faisant plus mal. Elle essaya d’appeler Sacha, mais il y avait tellement de bruits que son cri se perdit. Elle ne réussit pas à la voir, elle ne bougeait pas beaucoup non plus.

Les sirènes se firent de plus en plus proches, des personnes furent prises en charges. Pas toutes en direction de l’hôpital, mais Eli ne s’en doutait pas. Elle avait conscience qu’il y avait d’autres mutants, mais pas qu’il y avait des organisations particulières. Puis, ce fut à on tout. Les ambulanciers la reconnurent. Des collègues. Bon, ce n’était pas celui avec lequel elle était tout le temps dans l’ambulance, mais ils se voyaient tout de même à l’hôpital durant les pauses, entre les changements, sur les lieux d’incidents divers. Ils parlaient, blaguaient, racontaient ce qui était arrivé, sujets personnels ou non. Elle n’était pas proches de tout le monde, mais elle connaissait de vue, avait dû parler à la plupart. Pareil pour ceux qui s’occupèrent d’elle avec zèle. Elle était touchée, tout le monde l’était dans le métier maintenant. Il fallait se serrer les coudes, ce n’était pas un métier facile. Ils s’occupèrent d’elle, son blocage face à ce qu’elle aurait pu faire disparaissant au fur et à mesure que c’était fait sur elle. Elle fut mise sur la civière, puis amenée à l’hôpital. Ensuite, ce fut la direction de l’hôpital en tant que patiente. Ce qui n’allait que lui rappeler que de très mauvais souvenir. Elle n’aimait vraiment pas fréquenter autrement l’hôpital qu’en travaille. En tant que patiente, elle détestait. Bien qu’il ne devait pas y avoir beaucoup de personnes qui aimaient.
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Mar 6 Nov - 8:01

Respirer… respirer… Elle venait de tirer sur quelqu’un, elle venait de le toucher et gravement. Elle n’était pas médecin mais c’était évident. Elle venait de … tuer quelqu’un ?! Pourtant, il ne s’était pas encore effondré… mais il allait le faire, n’est-ce pas ? Elle venait de condamner l’homme qui s’en était pris à son fiancé et au père de son bébé. Et cette sensation était plus que bizarre. Elle ne se sentait pas rassurée, ni soulagée… Alors qu’elle avait éliminé une sacrée menace… Pourquoi ne se sentait-elle pas bien ? Plus forte, plus solide ? Pourquoi avait-elle presque la main qui tremblait en baissant son arme ? Pourquoi son cœur battait-il plus vite ? Pourquoi avait-elle mal au ventre ? Pourquoi ne bougeait-elle pas ? Pourquoi ne se sentait-elle pas libérée ? Est-ce ce sentiment que Rem avait essayé de lui décrire ? e sentiment de culpabilité si particulier au fait de tenir la vie de quelqu’un entre ses mains et d’en couper le fil sciemment ? Elle était… une meurtrière ? Ni plus ni moins ?

Elle ne sut pas combien de temps elle resta ainsi sans rien faire. Sa torpeur fut brisée par un tremblement. Elle venait d’entendre un nouveau coup de feu. Et elle ne l’avait pas tiré. Ses poumons se remplirent d’air et elle regarda tout de suite si elle n’avait pas été touchée… Non, c’était idiot, elle l’aurait senti. Mais en baissant les yeux, elle vit le bras tendu de Remington… Une arme parachevait sa main. Mais personne n’avait été touché… Cela n’était pas normal, alors les genoux de Sonny plièrent sous son poids et elle s’accroupit auprès de son fiancé. Que disait-il ? Récupérer Loan ? Hum… c’est bien parce que ses patrons n’étaient pas des gens qu’il fallait contrarier. Mais Rem souffrait, cela se voyait, elle pouvait le sentir. Et elle, elle n’avait pas le droit de paniquer, ce n’était pas le moment. Alors, elle s’efforça d’esquisser un sourire.

« D’accord, mais tu as intérêt à me dire après que tu n’aimes pas du tout les filles sexy comme elle qui manient les flingues et jouent du fouet, ok ? Tu peux le lever ? On s’en va. »

Sans trainer, elle l’aida à se remettre sur ses jambes et lui permis de s’appuyer sur elle pour approcher du corps de Loan alors qu’un nouveau coup de feu retentissait… Sonny n’avait prêté attention à rien du tout. Ni aux autres, ni à Julian. Juste Remington. Lui seul comptait. Mais là, ce bruit avait attiré l’attention de Sonny… Julian venait de tomber. Cette fois, c’était fini… Mais le temps que son regard transperce l’obscurité à la recherche du tireur, celui-ci s’était déjà effondré, si bien que la jeune fille ne put le distinguer. Et là, Loan se mit à appeler Remington, comme une supplique. C’était vraiment bizarre d’entendre cette femme prononcer le nom de Pillsbury… parce que ce n’était plus seulement celui de Remington. Ça allait être le sien bientôt… du moins, un jour. Et celui de leur enfant. Sauf que tout à coup, deux silhouettes approchèrent. Un homme et une femme que Sonny n’avait jamais vus. Mais eux semblaient connaitre Remington. Encore des collègues ? A ce rythme, Sonny allait connaitre toute l’agence. Apparemment, ils avaient prévu un rapatriement d’urgence et le type embarquait déjà Loan. Sonny jeta un coup d’œil à Rem. Elle ne voulait pas aller là-bas et soit il n’y tenait pas non plus, soit il lut l’inquiétude dans son regard car il refusa de les suivre.

Ses « collègues » tentèrent bien de le faire changer d’avis, mais rien n’y fit. Sonny ne savait pas s’ils devraient payer cela un jour mais de toute façon, les dés étaient lancés désormais et ils connaissaient sa tête. Advienne que pourra. Quand ils mirent les voiles avec Loan, Sonny agrippa la veste de Remington.

« Mon cœur, je t’en prie, tu es blessé. Je ne te forcerai pas, je te jure qu’après ce qui s’est passé avec Ryan je ne le ferai plus, mais il faut qu’on te soigne. Pas à l’hôpital, je sais mais… »

Et là, elle l’aperçut. Esteban ! Son « joueur » de tortues préféré. Et accessoirement membre de Genome. Et ces fourgons, elles les auraient reconnus entre mille… c’étaient ceux de l’organisation. Bon sang, si Anne apprenait ce qu’elle s’apprêtait à faire, elle la tuerait sans la moindre hésitation.

« Rem, mon groupe est là. Ces véhicules leur appartiennent. Ils nous emmèneront et ils te soigneront. Ils le feront et là bas, ça n’a pas d’importance qu’ils découvrent ta mutation. Je t’en prie, il y a une infirmerie, ils savent soigner les gens. Et il y a des chambres où je pourrai rester. S’il te plait. On a vécu trop de choses ces derniers mois et je ne veux pas prendre le risque de tout perdre. Tu veux bien ? »

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sacha M. Kwon

Pokéfan des Évolués

avatar

Messages : 6278

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Indisponible

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Mar 6 Nov - 13:46

Ses derniers mots furent : « c’est fini mon grand ». L’impression qu’il n’y avait rien de personnel dans leur affrontement, qu’elle partirait avec une affection pour lui. Pourtant, elle activa une dernière fois sa capacité en ayant conscience que cela l’achèvera. Une femme forte, fière qui décidera seule de sa mort. Il avait échoué, il ne l’avait pas tué, mais il avait gagné. Gagné quoi exactement ? Il n’en savait rien car Sacha n’était pas plus serein après la mort de Lola. C’était fini et pourtant, il persistait à être en colère. Il comprit alors qu’il demeurait l’unique destinataire de cette colère. La mexicaine lui offrit un dernier cadeau, un cadeau dont il se serait bien dispensé.

Sacha fut hypnotisé et perdit le contrôle sur son corps ; puis ses mains se dirigèrent sans hésitation vers son cou exerçant une pression qui lui fut fatal. Il perdit connaissance, il perdit sa respiration, fracassant la terre de son poids. Une chance que les secours débarquèrent. Un bouche-à-bouche, avec un beau mec de préférence, un massage cardiaque et Sacha signa son retour parmi les mortels. Il toussa et ses pensées se consacrèrent immédiatement sur Elizabeth. Elle n’était pas loin, des blouses blanches s’occupaient d’elle. Il la rejoint, informant qu’il était son cousin et qu’il resterait avec elle.

- Je suis tellement désolé Eli...

Dans l’ambulance, il veillait à ses côtés. Il était le responsable de son état. Pas de façon directe, cependant, il demeurera jusqu’à sa mort celui qui l’invita à le rejoindre au Central Park, le jour d’un massacre. Il n’avait plus qu’à prier qu’elle ne meurt pas de sa blessure. Il lui prit sa main, pour se racheter. Lola était morte à présent. Sacha s’en tirait plutôt bien si on s’en tenait à la moyenne. Malgré tout, il conservait ce sentiment de multiples regrets qui lui était insupportable. Le regret de ne pas avoir protégé la personne qui lui était la plus chère sur ce terrain. Le regret d’avoir voulu se battre alors que la meilleure chose à faire était fuir. Le regret d’avoir abandonné sa cousine au profit d’une vengeance qui ne lui avait finalement rien apporté.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Shante T. Cassidy

o.n.i.f.c.

avatar

Messages : 964

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [0/2]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Mar 6 Nov - 14:32

J'appuyais comme je pouvais sur la plaie par balle, d'après les films il fallait appuyer fort, alors c'est ce que je faisais, la boule de mouchoir était toute imbibée de sang et ce dernier se répandant sur mes mains, c'était la deuxième fois... La deuxième fois en un mois que je sentais cette chose sur mes mains, ce liquide chaud et poisseux dans lequel mes mains trempait, c'était comme si à chaque avancé de ce sang la vie de cette fille s'échappait de son corps... En fait ce n'était pas une impression, le sang c'est la vie ! Je regardai pour la seconde fois, impuissant, un corps se vidait de la vie qui l'animé, avais-je reçu une malédiction en venant à Los Angeles ou bien le hasard faisait mal les choses ? C'était vraiment la merde, j'aurais du continuer mes études de médecines au lieu de faire le truc de droit qui me servait à rien, j'aurais peut être pus les sauver si j'avais fait ça...

Mais l'heure de cette demoiselle n'était pas arrivée, oh non ! Les sirènes et des bruits de véhicules affluèrent autour de nous, les secours ? Sûrement. La police ?! Merde les keufs allaient sûrement se ramener d'une minute à l'autre, fallait que je décampe, mais je ne pouvais pas la laisser... Quoi que. Shante yo man bouges toi putain ! Fais quelque chose ! Je me secouais la tête et pressai plus fort la blessure de la fille. Un homme cria le nom de celle que j'essayais de maintenir en vie, il approcha et me posa la main sur l'épaule en me relevant. Il s'occupait de la suite des événements et je pouvais me barrer avec lui pour éviter les flics... Il avait dit les mots magiques, sans réfléchir une seconde de plus, je me dressais sur mes jambes et courus vers le camion en question, la porte latéral était ouverte et je m'y engouffrais, me plaquant dos au fond du camtar. J'étais monté la dedans comme un voyou, je n'avais pas la moindre idée dans quoi je venais de m'embarquer... Mais au moins, j'avais échappé aux flics, et ça c'était le plus important ! J'avais réussis à feindre l'amnésie la dernière fois, valait mieux que je me casse là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Mar 6 Nov - 14:49

Que se passa-t-il entre la perte de conscience de Crow et son réveil dans un endroit qu’il ne connaissait pas, bien plus tard ? Difficile pour lui de le dire. Seules des bribes de souvenirs flous et difficilement compréhensibles lui revenaient en tête, et il aurait été incapable de dire ce qui s’était passé avec précision. S’il avait malgré tout pu avoir quelques images dans son esprit, c’était car ses yeux, pour une raison inconnue, s’étaient rouverts pendant qu’on le transportait. Il était toujours inconscient, mais certaines images s’étaient imprimées sur sa rétine et avaient été enregistrées comme n’importe quelle autre information dans une situation normale. Simplement, l’absence de conscience avait empêché son cerveau de les traiter, et elles paraissaient ainsi venir d’un rêve, il était impossible de les rattacher avec la réalité, même en sachant qu’elles en faisaient bien partie intégrante.

Pour récapituler : après que Crow se soit effondré, les secours avaient mis peu de temps pour arriver sur les lieux du massacre. On aurait pu dire que les différents groupes faisaient leurs courses, chacun essayait de récupérer le maximum de mutant sur les lieux. Naturellement, les leurs passaient en premier, mais comme il n’était pas bien difficile de les repérer et de les prendre en charge, leur attention se reportait ensuite sur ceux qui vivaient habituellement leur vie en dehors de tout ça. Et sur le coup, Crow eut une chance énorme : il était relativement près de Remington et de Loan, il aurait pu se faire embarquer par l’Agence sans même savoir qui ils étaient. Peut être aurait-il pu ainsi enfin découvrir pour qui travaillait Nathan Davis, et une partie des mystères qui se présentaient à lui auraient pu être éclaircis, qui sait, mais les conséquences pour lui auraient pu être désastreuses.

Au lieu de ça, il fut ramassé par quelqu’un de Genome en urgence. Il fallait dire qu’il était couvert de sang, même si la plus grande partie ne lui appartenait pas. Mais dans ce genre de situation, on ne se posait pas trop de question, la rapidité était de mise. Mieux valait ça que de laisser trop de gens aux bons soins des ambulances dites normales. On avait empêché la retransmission du message de Julian, ce n’était pas pour qu’on découvre ce qu’on s’était tant donné de mal à dissimuler à cause de soins qui finiraient par révéler une anomalie génétique. Toujours est-il que pendant son petit trajet vers le fourgon de Genome, ses yeux s’entrouvrirent plusieurs fois, peut être à cause des cahots du transport. Sur ses yeux s’imprimèrent les images de Central Park en chaos, des corps un peu partout, des blessés, des gens qui recommençaient à courir dans tous les sens, que ce soient ceux qui étaient venus pour porter secours ou ceux qui voulaient ne pas être ramassé par n’importe qui. Genetic étant aussi présent sur les lieux, grand bien leur en faisait.

Les dernières images qui arrivèrent à son cerveau furent le moment où on le mit dans le fourgon, et un moment pendant le trajet, où il put voir d’autres gens autour de lui, certains mal en points, d’autres surveillant les blessés. Ça ressemblerait presque à une guerre, quand on y réfléchissait. Les songes du jeune homme furent imprégnés par ces images qui lui venaient d’une réalité à laquelle il n’était pour l’instant plus raccroché. Lorsqu’il recommença à rêver, quelques heures plus tard, il fut coincé dans un paysage dévasté, avec des gens qui mouraient, des explosions, des coups de feu, des effusions de sang, des mutants qui s’entretuaient à coups de pouvoir. Mais tout était mélangé, il vit l’homme qui avait été aux prises avec Julian contre Dean, Marie, qui n’avait pas été présente, se faire attaquer par une personne typée mexicaine, qu’il n’avait pourtant pas vu consciemment, il se vit en train de se battre contre des hommes sans visages aux cotés de son père…

Puis, tout cessa, et il fut transporté dans un lieu qui lui était familier, même s’il n’y avait rien à voir. Il était entouré de lumière blanche, le sol était blanc, il n’y avait que ça, du blanc. Ce lieu qu’il avait visité tant de fois dans ses cauchemars quand il était enfant. Mais cette fois, un détail changea. Il y avait un banc devant lui, tout aussi blanc que le reste. Un enfant jouait aux légos devant, et ses parents le regardaient avec affection. Ceci dit, le père semblait triste. Crow fut surpris de se voir enfant, avec ses parents ainsi. Cela ne pouvait assurément pas être un souvenir, pourtant la scène lui rappelait quelque chose. Son père, Alaric Rosenböhm, ouvrit la bouche et parla à sa mère. Il ne comprit pas tout, mais la dernière phrase lui revint, claire comme de l’eau de roche :

« Ce sera la dernière fois, c’est promis. Ensuite, on s’en ira, et on pourra vivre heureux, tous les trois. »

Alaric embrassa la mère de Crow, et le songe s’estompa, laissant place à l’orphelinat dans lequel il avait été placé quelques jours après la mort de ses parents. Le vieux Townshend était là, et parlait à quelqu’un dont le jeune homme ne parvenait plus à se rappeler. Il demandait à ce qu’on lui laisse la garde de l’enfant, que c’était ce que ses parents auraient préférés, vu qu’ils ne connaissaient pas de famille à qui les confier, la seule personne dont on supposait qu’elle vivait encore était introuvable "depuis qu’elle avait laissé Alaric derrière le mur". Lorsqu’on lui demanda s’il savait ce qui était arrivé à ses parents, le vieil homme répondit simplement qu’ils avaient eu un accident. Mais Crow aurait juré l’avoir entendu dire « Ils n’ont pas pu s’en aller. »

Peut être était-ce là ce qui se cachait sous sa passion pour les affaires policières compliquées. Depuis tout jeune, il aimait étudier le comportement des gens, et l’application au domaine criminel avait redoublé son intérêt pour la chose, ce pourquoi il faisait ses études à l’UCLA aujourd’hui. Il n’était pas sûr que ce fussent des souvenirs, mais pourtant il avait la certitude d’avoir entendu ces paroles. Si c’était le cas, il n’avait jamais fait la relation entre les deux, mais maintenant… Peut être les évènements violents de la soirée les avaient fait remonter. Ou peut être son esprit lui jouait des tours. Ou les deux ? Une chose demeurait certaine : à son réveil, Crow Merill trouverait un but beaucoup plus consistant que ce qu’il avait eu à présent. Mais pour l’instant, il s’en allait vers une destination qui lui était inconnue, l’esprit plongé dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Mar 6 Nov - 20:30

Il ne restait plus grand chose à faire hormis quitter Central Park au plus vite. Sonny avait tiré sur Lancaster. Il n'était pas encore mort mais ce n'était plus qu'une question de temps. J'aurais aimé lui mettre une balle dans la tête pour l'achever et permettre ainsi qu'elle ne se pose pas trop de questions sur sa culpabilité dans cette mort. J'étais trop épuisé. Mon corps était trop douloureux et avait trop encaissé sous les coups de Julian. Ma main trembla au moment du tir et la balle se perdit dans la pénombre. J'aurais préféré le toucher, mais devant mon incapacité à y arriver, je renonçais et décidais de mettre les voiles. Partir au plus vite pour que Sonny ne le voit pas s'écrouler. Pour qu'elle ne réalise pas qu'elle venait de tuer un homme, ou du moins que c'était en cours. Au passage, il fallait récupérer Loan. Je le signalais donc à Sonny. Ce n'était pas un choix de ma part, plutôt un devoir si je ne voulais pas avoir à rendre trop de comptes à l'Agence. Car même en mission non officielle, il fallait rendre des comptes. Même en sous traitant des contrats, je n'étais pas libre. Sonny le savait, nous n'avions pas le choix. Alors elle accepta de m'aider pour récupérer Loan. Et la phrase qu'elle glissa m'aurait fait sourire dans d'autres circonstances. Mon corps était trop douloureux pour que je relève et réponde. J'étais fatigué, blessé mais pas fou au point de l'ouvrir pour signaler à ma fiancée que j'avais couché avec Loan dans le passé. Ce n'était pas de l'amour, je ne l'avais pas fait car elle était sexy, manipulait les flingues et utilisent ses fouets. Non, ça avait été juste physique, sans aucun sentiment. Et ça, Sonny ne devait pas le savoir, surtout avec sa jalousie maladive.

Alors, avec son aide, je me relevais, prenant appui sur elle. Elle me soutint, son bras passant autour de ma taille. Le mien passa prit appui sur ses épaules quand un coup de feu retentit. Aussitôt je regardais en direction de Lancaster. Il s'écroula. Cette fois, il était vraiment mort. Et ce n'était pas Sonny qui lui avait fait rendre son dernier souffle. Tant mieux, je pourrai utiliser cet argument si jamais elle venait à culpabiliser. Nous n'avions plus rien à faire dans ce parc, la mission était remplie même si la mort de notre cible n'avait pas été notre œuvre. C'était comme celle de Carl. Du moment que le boulot était fait, quelque part on s'en fichait un peu, non ? Ce qui comptait pour l'Agence, ce n'était pas la manière mais la finalité, que la cible soit morte. Et là, elle l'était.

« Pills...bury... » Oui, voilà on arrivait Loan, un peu de patience ! Qu'elle souffre donc en silence, c'était ce que j'étais en train de faire. Certes j'admettais que mon état était moins préoccupant que le sien avec ses os qui avaient craqué. Mais nous étions des agents de terrain, se plaindre n'était pas dans notre contrat. J'approchais lentement d'elle, toujours en appui sur Sonny. Et deux silhouettes apparurent. L'une m'était familière, je ne la portais pas dans mon cœur. Quant à la seconde, j'avais sans doute du le croiser une ou deux fois mais il ne me semblait pas connaître son nom. Ainsi l'Agence avait prévu un rapatriement. Voilà qui faisait nos affaires, on n'avait plus à se préoccuper de Loan. Et en ce qui me concernait... « Non je ne viens pas. Je verrai Anthony plus tard. » Parce que j'aurais forcément des comptes à rendre. Peut être pas dès le lendemain mais dans les prochains jours, il faudrait que je passe à l'Agence pour m'expliquer. Helena et l'autre gars n'insistèrent que par forme. Dans le fond, tout le monde savait que j'étais un solitaire et que je me débrouillais par moi même. Je détestais les missions de groupe. Je détestais cette mission improvisée. Alors, face à mon refus, ils repartirent avec Loan, nous laissant Sonny et moi. Même si j'avais voulu, je n'aurais pas pu les accompagner. Ma fiancée n'aurait pas pu venir et il était hors de question qu'on l'emmène de force. Je n'avais aucune confiance en l'Agence pour s'assurer la sécurité d'une personne.

Ils disparurent dans la pénombre. Mon regard croisa celui de Sonny, tentant de la rassurer. Puis je regardais rapidement autour de nous avant de sentir qu'elle tirait sur ma veste. Alors, je reportais mon attention sur elle. Et je lui souris face à l'évidence qu'elle énonça. Moi blessé ? Non, ce n'était guère étonnant, je finissais toujours amoché ces derniers temps. J'avais encore un peu de mal à récupérer une respiration normale. J'avais l'impression qu'un rouleau compresseur m'était passé dessus. Je m'en fichais dans le fond. Elle n'avait rien et c'était tout ce qui m'importait. Elle était sauve, et le bébé aussi. Je pouvais dire que ma mission était accomplie. Mon état n'était que secondaire. Je le pensais mais ne le formulais pas. On rentrerait dans une spirale comme la dernière qui nous avait fait souffrir. Et je devais faire des efforts à ce sujet. Alors j'acquiesçais simplement de la tête quand elle déclara qu'il fallait me soigner. Un signe de tête presque imperceptible qu'elle ne vit peut être pas car elle s'interrompit et son regard fut attiré dans une autre direction. Mes prunelles bleues le suivirent.

Un fourgon. Ok, son groupe d'xmen avait aussi prévu un rapatriement apparemment. Ils n'étaient pas si amateurs que ça.Mes sourcils se froncèrent face à la proposition qu'elle me fit. Moi ? Dans les locaux de son groupe ? Un instant je me demandais si elle était vraiment sérieuse. C'était m'emmener tout droit dans la gueule du loup. Elle pouvait m'y faire entrer pour qu'on me soigne. Mais la sortie ? Est-ce que ses petits copains me laisseraient partir ? Est-ce que certains m'auraient vu et se demanderaient qui j'étais ? Mon instinct me criait de refuser. Ce n'était pas assez réfléchi. Il était hors de question que je me retrouve captif dans des locaux inconnus. Et pourtant... « Ok, j'ai toujours rêvé de visiter vos locaux. » Je me penchais pour déposer un bref baiser sur ses lèvres. Je savais à quoi elle faisait référence en parlant de ces derniers mois, je savais ce qui l'inquiétait, ses pires craintes à cet instant. En temps normal, j'aurais fait ma forte tête et aurais refusé, passant en mode je m'en foutiste. Pas cette fois-ci. On pouvait tenter de terminer l'année et commencer la nouvelle sans se disputer. Et puis ma curiosité me titillait. Accéder aux locaux de son organisation me donnerait un meilleur aperçu de leur organisation, et si je venais à les critiquer dans l'avenir dans une dispute entre elle et moi, j'aurais mes propres arguments cette fois, et pas de simples suppositions. Alors on embarqua dans un des fourgons. Et en attendant qu'il démarre, Sonny vint se caler contre moi. Je sentis qu'elle prenait soin de ne pas appuyer contre mon torse pour ne pas me provoquer de nouvelles douleurs. Quand les portes du fourgon se fermèrent, mes paupières firent la même chose. Ce n'était pas pour dormir, seulement me reposer et faire un peu le vide, avant de réfléchir au debrief de cette soirée.

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Mer 7 Nov - 11:29

Tant de souffrances. En vérité, elle avait l’impression que son corps était perclus de douleur. Elle avait mal au ventre, son dos la brulait atrocement, même si Micah avait sans doute limité les dégâts. Elle était épuisée, nauséeuse, elle ne pouvait plus rien faire ayant jeté ses dernières forces dans la bataille en se jetant sur son frère. Le reste n’est que souvenirs flous, elle n’entend qu’à peine les mots de Micah, perçoit l’encouragement de la blonde qui n’a pas l’air mieux qu’elle. Oui, ça allait aller. Tout irait bien n’est-ce pas ? Dans une vision brouillée, elle aperçut le corps sans vie de Jackson, est-il mort ? Oui, sans doute, elle cligna des paupières, une tristesse étrange lui serrant le coeur, espérant sans doute retrouver une vision normale, mais c’était impossible alors elle finit par fermer les yeux. Elle tenta bien de se redresser un peu mais une cuisante douleur dans l’abdomen la fit gémir. Bon sang ! Une vraie loque !

« Micah… »

Soupira-t-elle voulant être sûre qu’il allait bien, qu’il se portait bien malgré tout cela, toute cette violence auquelle il n’était pas habitué…Pas plus qu’elle au demeurant. Une nausée lui secoua l’estomac et elle serra les dents, hors de question de vomir. Sa jambe saignait toujours, malgré la compression de la ceinture et elle se demanda, comme absente, si elle aurait une cicatrice…Enfin, ce n’est pas comme si elle n’en aurait pas dans le dos…Ou ailleurs…Pour un peu, elle en aurait rit tiens. Super…Mais c’était bien le dernier de ses soucis et un soulagement sans nom la submergea lorsqu’elle entendit au loin les sirènes des pompiers…Oui, finalement tout irait bien, elle l’espérait vraiment alors qu’un gouffre noir et sans fond semblait l’appeler irrésistiblement.

L’épuisement eut raison d’elle et Lana bascula dans l’inconscience dans un soupir. Elle ne sentit pas qu’on la manipulait, pas plus qu’on la mettait sur un brancard. Encore moins les secousses de la route alors que l’ambulance se frayait un chemin au travers des rues. Elle était encore inconsciente a son arrivée a l’hôpital et c’était sans doute le mieux pour pouvoir la soigner tranquille, mais au fond de son inconscience, elle s’inquiétait pour son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Mer 7 Nov - 15:44

L’apocalypse. Je n’ai pas d’autres mots. J’entends des cris, des personnes courent dans tout les sens, les balles continuent de siffler. Elles passent si près de moi que mon cœur manque un battement à chaque tir. La peur que je ressens efface complètement la douleur lancinante de mon poignet. Elle se réveillera plus tard mais c’est beaucoup mieux comme ça. Là, je suis concentré au fait de me tirer de là. Enfin, moi et ma nouvelle meilleure amie. Je ne connais pas son prénom mais qu’est-ce qu’un détail aussi futile peut faire face au désastre de cette nuit ? Promis, si on s’en sort en un seul morceau, je lui demanderai son p’tit nom. Là, je me contente de la tenir fermement et de courir droit devant moi. Je la sens se serrer contre moi et pour courir, ce n’est pas franchement pratique. Soudainement, elle me tire en arrière et m’indique un chemin. Oui, bah de toute façon, c’est marche ou crève. Donc autant marcher.

Je l’entraine dans la direction qu’elle m’a montré et là, je me stoppe net. A quelques mètres de mois, je vois ce grand con, celui qui avait débarqué à l’appartement le jour de l’emménagement de Callie. Comment il s’appelle déjà ? Ken ? Glenn ? M’enfin, je sais plus. Mais c’est un nom qui sonne comme ça. A ce moment là, il n’y a plus rien qui compte. Juste, ce type qui la tient dans ses bras. Elle saigne beaucoup. Je ne sais même pas si elle est encore vivante. Mes yeux s’embuent, de colère et de tristesse. J’ai envie d’aller lui casser la gueule à ce connard et de récupérer ma Callie. Je la vois qui tend un bras, elle n’est pas morte. Mon cœur se remet à battre.

« Espèce de sale enfoi… »

Je suis coupé dans mon élan. La demoiselle qui me suit m’agrippe de plus belle, en me disant qu’on ne peut pas aller à l’hôpital. Oui, elle n’a pas tord dans le fond. Mais le temps que je me retourne vers elle, Callie et son enfoiré de copain ont disparu. Et merde… Je grommelle. Il me la prise, il me le paiera. En attendant, je resserre mon emprise sur le poignet de ma compagne d’infortune.

« J’habite pas très loin. Viens. »

Je l’entraine à ma suite. Peut être que Callie sera de retour d’ici là. J’espère qu’elle reviendra un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Jeu 8 Nov - 23:08

Son sang glissait le long de son corps, certaines gouttes finissaient leur course sur le corps inerte du pro-Evolution. Aleksandra terminait cette mission dans un sale état, elle n’avait pas forcément respecté les ordres de Tussle, mais peu importe ! La russe avait fait ce qu’elle avait à faire, un abruti en moins et de nouveaux civiles la craignaient, que demander de plus ? Pour elle, cette mission était presque une réussite. Presque, parce qu’elle aurait pu faire mieux ou finir sans ces deux balles qui allaient lui gâcher sa fin d’année. Romanov allait recommencer la rééducation surement, après le pied, voilà que c’était au tour de l’épaule. Autant la balle de Liam était justifiable, de plus il l’avait payé de sa vie, mais la première. La civile ( Mathilde) venait de se rajouter à la liste des personnes qu’Alek’s devait traumatiser, amocher. En plus, Aleksandra mettait un point d’honneur à avoir cette liste vierge, sous-entendu qu’elle utilisait la première occasion venue pour se venger. Et généralement, plus cette occasion trainait a venir, plus les coups de la russe étaient aiguisés !

Petit à petit les êtres fatigués et abimés par cette confrontation s’agitèrent, il était temps de lever le camp au plus vite ! Heureusement les petits agents de Genetic venaient récupérer les troupes plus ou moins amochées. Romanov rassembla ses forces pour se lever, elle lança un dernier regard haineux sur le corps de Liam. Ce n’était pas la première personne qu’elle tuait volontairement de ses propres mains, et surement pas la dernière. Cet abruti n’empêcherait pas la belle de dormir paisiblement ce soir. Si vous tenez à votre vie, évitez d’enquiquiner ou de titiller Romanov, vous savez qu’elle est capable de vous asséner le dernier coup…

Une fois debout, elle du reprendre son souffle, son corps était fatigué à cause du sang qu’elle avait perdu et qu’elle continuait de perdre. Elle referma sa main sur sa blessure à l’épaule pour commencer à marcher en direction d’un agent de Genetic. Le fourgon n’était pas loin, elle le visualisait en marchant, une fois à Genetic elle serait prise en charge par des médecins compétents. Après elle n’aurait plus qu’à attendre avant de retrouver toutes ses capacités physiques, Dieu savait comme Alek’s détestait attendre ou être impuissante. Mais le mental était là pour booster le corps, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter, Romanov n’allait pas rester sagement dans un coin, elle avait bien trop d’affaires à gérer au sien de l’organisation !

Quand elle arriva à la hauteur d’un des agents de Genetic, elle l’arrêta. Elle lui désigna de la main la zone d’où elle venait et lui pria de ramasser tout ce qui trainait par terre et qui respirait encore. Les cadavres étaient à charger après les vivants, question de priorité ! Le gamin n’avait plus qu’à se pencher pour récupérer les individus qui n’étaient pas en état d’émettre quelconque opposition. Travail de nettoyeur plutôt facile a réaliser. Bref, Romanov ne s’attarda pas dans le coin, elle se retourna une fois pour voir si l’effrontée qui lui avait tiré dessus avait été embarqué puis elle reprit son chemin. Elle monta dans le fourgon, attrapant les trousses de soins sous les sièges pour essayer d’arrêter momentanément l’hémorragie. Sa main posée sur la blessure la plus grave, elle laissa aller sa tête contre la paroi derrière elle. Et une mission de plus de finit, ce n’était pas le moment de révéler aux individus lambdas l’existence des mutants. Il fallait d’abord calmer les mutants qui se voyaient déjà des super héros avant d’envisager une révélation.Quand la russe releva la tête, elle remarqua une silhouette qu'elle semblait connaitre. Romanov n'était pas en état de réfléchir à son identité, mais elle devait se souvenir d'aller visiter les les locaux de Genetic demain pour voir qui occupé les cellules

Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Jeu 8 Nov - 23:29

Finalement, le dénommé Dylan n'eut pas à abattre Santos, qui s'écroula, dévoré par les flammes. Micah tituba, sentant la pression, l'adrénaline cesser de le porter. Hagard, il regarda autour de lui... Il regarda le cadavre de Pedro, puis celui de Santis, une odeur atroce de chair brûlée portée par l'air lui souleva le coeur... A moins que ce ne soit le contre coup de cette soirée abominable ? Ou de ce qu'il avait fait, en tuant un homme ? Il remarqua alors le corps massif de l'homme qui avait libéré Lana, qui s'était transformé en écureuil, gravement brûlé à l'acide... Mort ? Il recula jusqu'à Lana, la petite blonde était non loin d'eux et Aaron et Kenzie étaient au plus mal. Mais leurs adversaires étaient bel et bien morts. Ils étaient vivants...

Le gémissement de Lana le secoua un peu et il revint à elle, la prenant dans ses bras, avant de l'aider à s'allonger et de comprimer la plaie au niveau de sa cuisse. Il avait du sang plein les mains et était livide, luttant contre la nausée qui menaçait de l'emporter.

- Je suis là. Les secours arrivent. Je vais bien.

Faux, il n'allait pas bien. Il avait mal, et la douleur revenait en force maintenant que le danger était passé. Le corps humain avait quand même des facultés d'abnégation assez incroyables quand il fallait survivre. Son épaule le lançait, pauvre chose disloquée qu'il allait falloir remettre dans son articulation et son visage lui semblait à moitié anesthésié. Naturellement, on ne parlait même pas de l'acide, qui le dévorait, ses vêtements frottant de façon dérangeante contre sa peau à vif. Il avait juste envie de fermer les yeux et de sombrer dans la bienheureuse inconscience, mais il ne pouvait se permettre cette faiblesse, pas avec la vie de Lana entre ses mains. Il ne pouvait pas se laisser aller, il ne pouvait pas vomir suite à l'horreur, il ne pouvait pas pleurer ou hurler sa rage, il ne pouvait pas contempler fixement les cadavres, ni regarder le sang sur ses mains, il ne pouvait pas penser à la sensation de la lame qui s'enfonce dans les chairs, du regard vitreux de la victime. Ni au déchaînement de violence en frappant le visage déjà presque mort ou même mort...

Plus tard.

Il repoussait l'inévitable, la crise de nerfs, le choc post traumatique, la crise d'hystérie, le moment où sa raison vacillerait, se réveillerait, lui rappelant ce qu'il avait fait.

- Lana reste éveillée, reste avec moi.

Il la sentait vaciller et elle sombra, alors qu'il se glaçait de terreur. Mais les sirènes arrivaient et on la lui prit des bras.

- Je suis son frère, je monte avec elle !

Il ne laissa personne l'écarter et personne n'osa, il avait besoin de soins lui aussi après tout et il grimpa dans l'ambulance, s'asseyant à côté d'elle qui gisait sur le brancard. Il s'empara de sa main, alors que le personnel médical commençait les premiers soins sur elle, que Micah refusait qu'on s'occupe de lui pour le moment.

- Tu restes avec moi Lana. Je t'interdis de partir. Tu m'entends ? je te L'INTERDIS.

Comme si on pouvait lutter ainsi contre la mort... Pourvu qu'elle n'ai pas perdu trop de sang. On lui demanda son groupe sanguin et il répondit, alors qu'on lui posait une perfusion, qu'on lui apportait ce sang qui lui faisait défaut.

Jamais de sa vie Micah ne pria autant que durant ce trajet jusqu'à l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Ven 9 Nov - 11:58

La fin de toute cette histoire était ici. Je ne m'en rendais pas compte mais j'étais particulièrement épuisé. Mes blessures n'étaient pas suffisamment graves pour me tuer mais j'avais besoin de dormir et de soigner mes blessures. Et de boire... Bon sang, ce que j'avais soif !

J'étais toujours avec l'adolescente qui semblait vouloir rendre l'âme. Déjà pas foutu de me débarrasser des fauteurs de trouble, mes blessures en attestent, si en plus ma seule mission que je me suis confié était foutue, je ne donnais pas cher de ma peau. Là au moins, j'étais certain de m'en tirer à bon compte (pour les honneurs, on repassera). Ma blessure au bras pissait le sang malgré mon garrot improvisé. L'inconnue en avait un également et mieux que le mien en plus mais cela ne l'avait pas empêchée de perdre connaissance.

Elle entrouvrit les yeux mais replongea dans l'inconscience très vite, impossible pour moi de la maintenir éveillée, c'était vraiment pas bon. Moi-même je sentais ma vue se troubler, ramper avec une cheville et un bras en moins n'étaient pas la meilleure des idées mais je n'avais pas le choix. Et dire que je n'ai même pas eu l'occasion d'utiliser mes capacités... Mais maintenant, ce n'était plus possible, je devais garder des forces. Et puis, elles ne me serviraient à rien du tout.

Heureusement, la cavalerie arriva juste à temps. Maïwen, si je me trompais pas, arriva près de moi. La prise en charge n'allait pas tarder, tant mieux, j'étais à bout... Mais je devais préciser une chose avant de sombrer totalement.

"La fille, là, elle s'est pris une balle et elle a perdu connaissance. Faut l'emmener avec nous, Romanov l'a fichée comme mutante à protéger. J'ignore son nom par contre."


Et voilà, je n'avais plus besoin de me soucier de quoi que ce soit, un bon gros dodo me ferait beaucoup de bien !
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   Dim 11 Nov - 18:17

Mathilde était à terre. Ou plus exactement, à genoux, malheureusement pour la pauvre jambe sur laquelle elle venait de se laisser tomber. La douleur fut aiguë, encore pire qu'avant, et du sang jaillit de la plaie. Seul un effort de volonté surhumain l'empêchait de sombrer dans l'inconscience. Mais elle ne pouvait rien faire d'autre que de rester consciente. Ni s'enfuir, ni frapper l'enfoiré qui était juste devant elle, ni même se défendre. Même lorsqu'elle entendit une nouvelle détonation, plus proche, suivit quelques instants plus tard par le bruit sourd d'un corps heurtant le sol, il lui fallut une petite éternité pour parvenir à jeter un coup d'oeil.

Allons bon. Voilà maintenant que ses deux ennemis se mettaient sur la gueule. L'autre garce venait de chopper l'englueur, lui martelait la face de ses poings. Mathilde tenta d'en sourire. Si elle avait été en état de sauter sur l'occasion ... Mais non. Elle devait fuir, maintenant, pendant que l'un était dans les vapes, et l'autre occupée à souffler. La jeune femme s'appuya sur sa main pour se relever. Enfin, essaya. Elle parvint à se redresser de quelques centimètres, avant de retomber. Sa jambe blessée se déroba sous elle, et elle heurta le sol, avant de s'évanouir devant la vague de souffrance qui déferla en elle.

Elle reprit brièvement conscience, lorsque quelqu'un entreprit de la saisir par les aisselles. La douleur commençait à s'éloigner, ce qui n'était jamais bon signe. Et puis, la première chose qui lui sauta aux yeux ... son ventre. Tout ce sang ... Ce froid qui commençait à l'envahir ... elle ne s'en sortirait pas. Elle voulut protester contre celui qui venait de l'agripper. Mais tout ce qui sortit de sa bouche fut un vague couinement, plus proche de la souris que de l'humain. Heureusement qu'il n'y avait pas un chat dans les parages. Enfin, au sens littéral du terme, hein. Parce que vu le nombre de couillons morts, vivants, ou dans l'entre-deux qui se trouvaient sur Central Park ... Sur ces pensées très pertinentes, elle manqua de défaillir à nouveau.

Elle devait s'accrocher, encore un peu. Comprendre ce qui lui arrivait. Avant de replonger dans les ténèbres. Elle s'efforça de tourner la tête. On l'emmenait vers un fourgon. Puis elle aperçut l'une des personnes déjà installées dans le véhicule. ELLE. La garce sur laquelle elle venait de tirer. Ceux qui la trimbalaient étaient donc liés à Genetic ! Ce constat eut raison de sa volonté. Elle abandonna. Retomba dans l'inconscience. A quoi bon continuer de luter ? Elle était foutue ... ils avaient gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final   

Revenir en haut Aller en bas
 

Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe Final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: CENTRAL PARK-