..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Ven 14 Juin - 23:31

J’observe la scène, légèrement médusée. Des langues passent de bouche en bouche et mon cerveau semble faire un blocage. Il est passé en mode spectateur. Je ne suis pas suffisamment bourrée pour que ma vision me joue des tours. Mal placée pour me permettre le moindre jugement ou commentaire, je me contente de boire, d’inhaler la fumée de cette cigarette bénie et d’imaginer les méchancetés qui pourront sortir de ma bouche quand Wyatt aura décuvé. Cette soirée aura au moins un point positif : je pourrais allègrement me foutre de sa gueule. À cette pensée, je souris. Jusqu’à ce que l’autre type trop joyeux pour être honnête vienne se la jouer gros bras. Il déboule de je ne sais où – ceci étant une expression, je sais pertinemment qu’il vient de la piste de danse – et colle son maigre petit poing dans la face de notre hôte. Quand s’est-il transformé en Hulk celui-là ? C’est définitif, je dois être dans une autre planète parce qu’en plus, il a le culot de s’excuser, de lui promettre un autre cinq à sept, et de s’enfuir lâchement, laissant à peu près tout le monde aussi éberlué que moi. Les gens sifflent, huent et se moquent du pauvre Bryan. Déjà, une âme charitable vient s’enquérir de l’état de son nez. Personnellement, j’en ai rien à foutre mais qu’on ne vienne pas me balancer que je suis une timbrée associable après ça. Ce type est bien plus barré que moi. Ou alors, l’incohérence et l’absurdité environnantes lui sont montées au cerveau. J’en sais rien, je m’en branle. Je siffle mon verre et me tourne, en quête du suivant. Quand j’en reviens à mon observation, Wyatt et MJ s’éloignent vers une destination inconnue.


« Bordel, faut pas abuser non plus. »


Que mes seuls points de repères à cette soirée se barrent passent encore, sans compter Sonny qui semble être aux prises avec une Kensie délurée et à qui ma présence ferait plutôt office d’obstacle – mais là… Ce que ma tête imagine est inconcevable. Il faut que j’agisse en personne responsable. Et puis, soyons clairs, je m’emmerde et n’ait aucune intention d’aller chouchouter Bryan. J’avais une mission en arrivant ici, un but bien précis : faire en sorte que Wyatt se change les idées. Force m’est de constater que j’ai échoué, mais que cet échec lui incombe à part égale avec moi. Parce qu’il m’a abandonné pour aller s’adonner à touche-pipi avec Kensie. Abruti de merdeux. Je les rejoins à proximité d’une piscine et mon regard ne dévie pas des deux adolescents. Je m’assois lourdement auprès de mon petit frère, la fin de ma cigarette toujours calée entre les lèvres. L’alcool aidant je déballe mon sac.

« Perceval : les clés de la voiture. » Je tends ma main vers lui. Il ne va pas me donner ce que je demande j’en suis sûre. C’est peut-être parce que mon autorité naturelle ne l’effraie pas le moins du monde ou bien simplement que c’est un ado en crise. Peu importe. « Tu m’as lâchement abandonné pour aller fourrer ta langue n’importe où » J’insiste sur cet adverbe. « Interdiction de t’attaquer à celle-là. Non, sérieux. C’est pas possible, c’est contre-nature et ça me file d’avance envie de gerber alors, ayez pitié de moi et abstenez-vous niveau galoche. Voilà. Et file-moi tes clés, putain, j’ai laissé mes clopes dans la voiture. »

C’est dit. J’ai rétabli la situation. J’ai, également, joué à l’adulte responsable. J’ai fait ma part du boulot. C’est pas mal. Enfin, je décide de regarder les alentours et constate la présence du Jeremy, le timbré brun, et la pouffiasse. Que cette maison est petite ! Un regard vers lui me laisse voir que quelque chose cloche plus ou moi. Je suis toujours anormalement en colère contre lui mais, je le suis davantage de ne pas pouvoir l’approcher.

« Et bah... Quelle ambiance ! » Une chance sur deux que Wyatt m’envoie balader et passe ses nerfs sur moi. Bon. Je menace, un sourire au bord des lèvres. « Au prochain commentaire désagréable. Je te noie, Wyatt. »
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Sam 15 Juin - 21:26

Bon… Je n’étais peut-être pas faite pour être une fêtarde en réalité. Ou pour l’alcool. De toute façon, je n’y avais plus le droit. Tout se passait trop vite. Tout ce que j’avais en tête là, c’était que certains devaient limiter leur consommation. Qu’ils s’amusent, ok, mais je voulais surtout qu’ils restent en vie. Glauque, comme pensée, non ?
 
Alors que j’appâtais Kensie, j’entendis un bruit sourd et… Non mais je rêvais ou quoi ? Sacha venait de foutre son poing dans la figure d’un type ? Mais pourquoi il avait fait ça ? Je n’eus pas le temps de m’interroger plus que ça que déjà j’avais Kensie qui hurlait en chantant une ode à Wyatt. Je perdis tout le monde des yeux. Ah et revoilà Kensie qui fourrait sa langue dans la bouche de Wyatt. Ok, qu’ils rentrent ensemble et en bus, qu’on en parle plus. Je refilais son verre au premier glandu qui passa et moins d’une seconde après, j’avais Kensie dans mes bras et un bisou dans ma joue. Je ne comprenais plus rien. Whowowow… je me demandais si j’étais pareille quand j’étais pétée, parce que c’était impressionnant. Je tournai la tête vers la baie vitrée, donnant sur la piscine où était parti Sacha et, d’après ce que je comprenais, Capucine. Je frottai doucement le dos de Kensie.
 
« Ça suffit, Ken. Moi aussi je t’aime, mais on va aller voir si Sacha va bien et tous les autres aussi. Tout va bien se passer. Kensie… »
 
Rhooo et voilà qu’elle commençait à se dandiner. On ne s’en sortirait jamais si elle n’y mettait pas du sien ! Bon, en même temps, je lui devais une danse et il fallait que j’essaye de m’amuser, non ? Alors je commençais à bouger à mon tour, avec toute la grâce qu’on me connaissait. Et je tenais à signaler que je ne lui écrasais les pieds qu’un ou deux fois. Elle m’explosa le tympan, pire que la musique quand elle hurla à Wyatt de nous rapporter à boire. Non mais elle rêvait éveillée ou quoi ? J’eus envie de remercier Wyatt de sa réponse, même si elle était plutôt sèche. Je n’en eus toutefois pas le temps car il m’adressa quelques mots qui me cognèrent. Symboliquement parlant, bien sûr. Je ne valais pas mieux qu’eux, mais j’avais effectivement quelqu’un qui m’attendait. Je ne pouvais pas me permettre de déconner et de faire ce que je reprocherais à Rem, comme me laisser embrasser ou encourager ce genre de comportement. Je stoppai net ma danse et regardai Wyatt et MJ s’éloigner à leur tour. Ok, ils se barraient tous ou alors la fête se déroulait dans un autre coin de la maison.
 
« Que tu le veuilles ou non c’est là-bas que ça se passe. »
 
Je ne lui laissai pas le choix. De force, je la tirai pour qu’on rejoigne l’extérieur et le spectacle me médusa. Ils étaient tous autour de la piscine et s’ignoraient royalement. Je m’assurai que Kensie n’allait pas se casser la figure et je fis quelques pas vers la piscine. Plein de petits groupes qui faisaient comme si les autres n’existaient pas. Capucine – dans l’eau – Sacha et Jeremy d’un côté, Wyatt, maxime et MJ de l’autre. Et qui au milieu ?
 
« Non mais vous vous voyez ! On dit après moi, mais on dirait des gamins. On est tous là pour faire la fête, car on l’a tous mérité. On a tous vécu des trucs merdiques cette année et on devrait se serrer les coudes ; au lieu de ça, regardez-vous. Merde, on pourrait compter les uns sur les autres, mais c’est du chacun pour soi ! Je vous aime tous. Enfin, presque tous… bref, vive l’ambiance, je voulais m’amuser parce que j’aurai bientôt plus l’occasion de vous voir aussi souvent et voilà que vous vous comportez comme çaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAaaaa »
 
Quelqu’un venait de retirer le sol de sous mes pieds… je me sentis basculer vers l’avant et avant que je puisse finir ma phrase, je tombais dans l’eau. Et je n’avais même pas de maillot de bain. Je sortis la tête hors de l’eau et voulu prendre appui sur mes pieds. Sauf que je n’avais pas pied. Surprise, je coulai à pique. Je savais nager… enfin… à peu près… très à peu près… mais normalement, je ne coulais pas. Sauf que là, le poids des vêtements ne m’aidait absolument pas…

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2854

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Lun 17 Juin - 19:25

Sacha avait vraiment frappé Bryan ? Je sentais une sueur froide monter le long de mon échine. Mon malaise dissipé quelques minutes plus tôt par sa capacité m’envahissait de nouveau. Je bu une gorgée de rhum pour l’atténuer.
Indirectement, j’avais poussé Sacha à commettre ce que je m’étais interdit de faire et ça me mettait encore plus mal à l’aise vis-à-vis de lui, vis-à-vis de moi-même ? C’était étrange comme sensation et ça m’emmerdait.
Ca n’allait vraiment pas bien chez moi ! je ne comprenais pas ce qui m’avait pris, ni pourquoi j’avait été atteint de la sorte !
Max avait très certainement flirté avec d’autres gars avant moi, et il y en aurait probablement d’autres après, même si le simple fait d’envisager cette perspective ne me plaisait pas du tout ! Je ne comprenais pas pourquoi la voir dans les bras de ce mec me mettait dans cet état, et ça m’énervait d’avantage.
Mon alter-ego était libre de faire ce qu’elle voulait, je n’avais pas à interférer. Ca avait toujours été comme ça et ça ne devait pas changer ! C’était à ça que je devais me tenir. Mais bordel de merde ! qu’est ce que ça me faisait chier ! J’avais l’impression de n’être un sale merdeux en train de faire une crise de jalousie. Ce que je pouvais être con parfois !
Ce que je ressentais me déplaisait et me faisait peur. Il fallait que je me calme au risque de faire ou dire quelque chose que je risquerais de regretter… ou de le faire faire à mon meilleur ami.

D’ailleurs, en pensant au loup ! Sacha me rejoignit et vint s’asseoir à côté de moi. Il me bouscula amicalement et tenta une plaisanterie. Je sentais l’alcool me monter au cerveau et aussi répondis-je sans réfléchir :

« Ouai, t’as qu’à me frapper moi ! »


Peut-être que ça me remettrait les idées en place, qui sait ?
J’étais le roi des cons ! J’avais trop honte de mon comportement et du fait que Sacha était capable de révéler le monstre que j’étais, que je m’évertuais pourtant de cacher depuis des années. Il devait me découvrir sous un autre jour et je me demandais quand il allait prendre ses jambes à son cou.
Sacha était mon ami, mais je me rendais compte que contrairement à lui, je n’avais jamais joué franc jeu avec lui. J’étais son opposé, introverti et égoïste et je regrettais aujourd’hui qu’il découvre cette facette de ma personnalité de cette manière.

Et puis il y avait Maxime... Je ne lui avais jamais parlé d’elle. J’en avais eu envie, plusieurs fois, mais je m’étais résigné à chaque fois. Parler d’elle revenait à parler de moi, faire un exposé sur ma vie et ça je ne pouvais pas. La relation qui nous unissait était indescriptible et plus qu’ambiguë. J’étais tordu comme mec ! En conséquence l’expliquer à Sacha reviendrait à avouer et à faire sauter tous les tabous qui me sécurisaient. Je n’étais pas prêt. Je ne voulais pas prendre ce risque. J’aimais me voiler la face et je ne voulais pas que ça change. C’était bizarre mais c’était juste, ça ne s’expliquait pas, point barre. Il n’y avait sans doute que Max qui soit aussi tordue pour comprendre cela et ça donnait ce qu’on était, deux gamins intrépides se livrant à un jeu dangereux faisant fi de toutes les règles.

Je me sentais complètement idiot d’être pris en flagrant délit de faiblesse pas mon meilleur ami, violé dans mon intimité la plus profonde et la plus refoulée. Sa capacité était vraiment dérangeante et redoutable mais j’étais reconnaissant qu’elle se soit manifestée chez lui plutôt que chez un autre. J’avais confiance en Sacha même si je ne me livrais pas à lui. Ce n’était juste pas dans ma nature, et je pense qu’il l’avait compris car il ne me jugeait pas. Cependant, je ne pourrais pas pratiquer la politique de l’autruche éternellement, je lui devais des explications pour cette colère soudaine, au moins ça ! mais j’aurais préféré le faire en d’autres circonstances, à un autre moment et en un autre lieu. Seulement, je redoutais de déteindre à nouveau sur lui au court de la soirée, j’avais peur qu’il perçoive ce que je ressente pour Max, si ce n’était pas déjà fait qu’il me mette au pied du mur, et que ça dérape de nouveau.

Je bu une nouvelle gorgée de rhum qui me donna le sentiment que c’était le moment où jamais de lui parler, avant que d’autres ne se pointent. J’attendis qu’il refasse surface et je lui lançais :

« Maxime, c’est ma meuf. »


Quoi !? j’avais craqué. Ca m’avait échappé. Pourquoi j’avais balancé ça comme ça ? Bon, en même temps, c’était ce que j’avais fait croire aux autres à la dernière soirée pour emmerder mon alter-ego alors que je n’étais même pas bourré. Sauf que c’était faux, bien évidement. C’était d’ailleurs suite à cette blague d’un goût douteux que tout avait dérapé entre nous.

J’observais le visage de Sacha puis détournais les yeux, cachant difficilement ma gêne. L’alcool me faisait perdre petit à petit le contrôle de mon masque d’impassibilité. J’esquissais un petit sourire avant d’ajouter :

« Enfin… si on veut. C’est bizarre. »
 Tu t’enfonces Jeremy ! Ferme ta gueule ! Trop tard, c’était dit… et ça lui expliquerait le geste qu’il avait commis à ma place. Je ne pouvais pas faire plus clair sans rentrer dans les détails.

J’espérais juste qu’il ne pose pas trop de questions car je savais que ce que j’avais bu ne tarderait pas à me désinhiber d’avantage. J’avais foutu une sacrée claque à la bouteille sans m’en rendre compte ! aussi, la tendis-je à Sacha :

« Tiens ! A charge de revanche ! »
« Par contre, je te demanderais juste un truc, quoi qu’il arrive, je ne t’ai rien dit et ne t’en mêle pas. »


J’étais encore assez lucide pour penser à ça et le regard que je lui lançais était ferme et sans équivoque. Je ne prenais pas de gants, c’était une question de vie ou de mort ! Oh oui ! Au moins ça ! Je sortis mon paquet de clopes de ma poche et …

SPLASH !

Je fus éclaboussé par l’arrivée explosive de Capucine qui me ruina mon feu et ma clope.

« Putain ! »
râlais-je pour la forme.

Instinctivement, tout en me relevant, je tournais les yeux vers le deuxième petit groupe qui s’était formé sur un autre bord de la piscine. Je ne discernais pas les paroles de Max qui avait l’air de taper une scène à Wyatt. Je sentais les effluves d'alcool me monter au cerveau. Je m'étais relevé un peu trop vite.

Sonny s’interposa dans mon champs de vision, elle débita des paroles à une vitesse qui me filèrent presque mal au crâne avant de tituber et de finir elle aussi dans l’eau. J'avais détourné le regard vers les autres, je ne calculais pas qu'elle mettait un temps anormal à remonter.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Sacha M. Kwon

Pokéfan des Évolués

avatar

Messages : 6277

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Indisponible

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Jeu 20 Juin - 13:48

« Ne dis pas de connerie. Tu peux dissimuler ou jouer avec tes sentiments mais jamais tu ne pourras les effacer. » Surtout avec ma présence. Les sentiments, c’est encore ce qui nous distingue d’un balai ou d’un lave-vaisselle. Et c’est pour ça que Jeremy me détestera. Enfin pas moi personnellement mais ma capacité. Parce que je le confronterai à sa véritable nature. Plus les mois défilaient et plus je parvenais à comprendre mon pouvoir. Ses apports, ses limites, ses qualités, ses défauts. Et en parlant de défauts, il y en avait un qui tambourinait dans mon crâne si bien que plonger dans le silence et la sérénité de l’eau de la piscine était inéluctable.
 
Au fin fond de la baignoire géante, c’est-à-dire à deux mètres de profondeur, loin du brouhaha de la foule et du vacarme de la musique, mon attention se reportait sur mon mal de crâne. C’était comme un martin-pêcheur qui picorait mon front, mais de l’intérieur. J’avais vidé mes poumons d’un maximum d’air pour rester assis. Pratiquant la natation depuis bien des années, je m’étais forgé une apnée de longue durée. Les yeux fermés, je sentais les courants se frotter à moi jusqu’à ce que je refasse surface. J’essayais de rester concentré pour Jeremy mais très sincèrement, j’avais juste envie d’un médoc et de me coucher.
 
Je me tenais le front, pensant lui apporter réconfort en posant la paume de ma main dessus. Ni l’eau, ni ma chaleur n’avait résolu ma souffrance. Et Jeremy avait décidé de m’achever en me disant que Maxime était sa... Beurk. « Mais quelle salope ! » Oups, pardon, c’est sorti tout seul. Je ne dois pas juger. J’ignorais tout de leur relation et il est possible que Jeremy ait ses torts. Mon devoir est de soutenir mon meilleur pote, non de prendre parti. Mais quelle salope quand même. « Désolé. » La vérité sort de la bouche des enfants dit-on. On dit aussi que je suis un grand gamin.
 
Puis, Jeremy atténua le sens de ses propos. En toute innocence, je lui demandai : « Ah vous êtes un couple libertin ? » Je redécouvrais Jeremy. Je sais que je ne gagnerai jamais le prix de... Merde, comment ça s’appelle déjà... Ce truc ennuyant... Le contraire du vice... Ah oui, la vertu mais alors là, Jeremy m’épatais. J’étais même fier de lui. Sauf qu’en fait, la situation avec sa copine ne semblait pas le ravir. Et c’est pour cette raison qu’il trouvait refuge dans l’alcool. Dans la bouteille de whisy plus précisément. Ou du rhum ? On s’en fout, le résultat est le même. Tout en me passant la bouteille, c’est avec un ton et un regard que je ne lui connaissais pas, que Jeremy m’ordonna : « ne t’en mêle pas ». Ce qui veut dire que je ne dois pas m’en mêler. En gros tu regardes ton pote pâtir et tu fermes ta gueule. Je voulais me rebeller contre cette autorité, mais une Amazone se jeta à l’eau. Capucine, Capuccino, Capumain, Capulatasse, ce que j’évitai de justesse en détournant mon visage. Jeremy quant à lui rouspéta suite au décès de sa cigarette. La jolie blonde nous demanda si elle nous avait manqué. « C’est le briquet de Jeremy qui est content de te retrouver. » Répondis-je en me moquant. Ça c’était pour m’avoir évincé de sa vie sentimentale.
 
Capucine ne fut pas la seule à nous rejoindre. C’était au tour de MJ et Wyatt de faire leur entrée. Sauf qu’ils s’installèrent plus loin et que leur présence se fit plus discrète. MJ était un drôle de personnage, que j’avais bien du mal à cerner. Quant à Wyatt, notre rencontre en France a été si spéciale, que je ne crois pas être en mesure d’avoir une opinion sur lui. Mais il est toujours aussi beau garçon et j’imagine toujours aussi hétéro malheureusement. La quatrième personne à débarquer, c’était la gonzesse de Jeremy. Sur ce coup, je passe.
 
Et pour clore le petit monde, Sonny et Kensie nous rejoignirent. Ou Sonny simplement car Kensie repartit aussi vite qu’elle était apparue. Contrairement à la brune qui, non satisfaite de nous gueuler dessus, s’écrasa dans l’eau. « Sonny ! » Ça aurait pu être drôle si seulement elle n’était pas enceinte et qu’elle ne prenait pas la tasse sous nos yeux. Aussi vite que je compris que la pauvre française était en détresse je me rapprochai d’elle pour la soulever et mettre son visage hors de l’eau. Avec l’aide de Capucine, je ramenai Sonny au bord de la piscine, lui permettant de se tenir à un endroit stable. Le temps de se dessaisir de sa panique, je la chopai par ses aisselles pour la sortir de là. La peur, le mal de crâne et l’effort de physique me donnèrent l’impression d’avoir couru un marathon. Pourtant, cela ne m’avait pas demandé beaucoup de force ni d’endurance, mais j’avoue, je craignais pour le bébé et il m’était impensable de faire la moindre blague ou de rire à ce moment. Je ne trouvais pas les bonnes paroles. A mon tour, je voulais l’engueuler pour sa maladresse, tout comme j’avais besoin de savoir si elle allait bien.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Capucine Rider


avatar

Messages : 1517

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Dim 23 Juin - 17:36

Je ne connaissais absolument pas Sacha, mais il ne devait pas être du genre rabat-joie. Jeremy peut être un peu plus et encore... Je me doutais qu'ils ne m'en voudraient pas pour cette petite plaisanterie de gamine. Nous n'étions pas tout à fait des adultes, alors le temps d'une soirée, il serait opportun de mettre de côté le balai que la réalité voulait nous foutre dans le cul. J'écoutais les propos de Sacha et prenais ma tête de petite fille prise en faute toute mignonne.
- « Mais... C'est pas bien de fumer. »
C'était l'hôpital qui se foutait de la charité d'où le sourire narquois. Sourire qui ne dura pas puisque la piscine fut envahis par des intrus... En plus, ces cons là nous ignoraient parfaitement. Enfin bref, je ne voyais pas pourquoi j'allais me prendre la tête avec ces abrutis finis qui ne voyaient pas plus loin que leur nombril. Il suffisait en plus que je regarde la gueule de six pieds sous terre de Jeremy pour être convaincue qu'il ne passait pas la soirée dont il rêvait. Le pauvre... S'il était comme moi, il ne devait pas avoir souvent l'occasion de s'amuser et elle trouvait encore le moyen de lui prendre la tête quand il le pouvait. A coup sûr, elle ne le méritait pas. Bref...
Je commençais à envoyer une giclée d'eau à Sacha pour tenter de détendre l'atmosphère quand une Sonny passa en furie. Je disais bien « passa » parce qu'à peine son petit speech à la mère Térésa terminé, elle finissais dans l'eau. J'étais blasée... Après le temps passé avec elle au bar en tant que coéquipière, je n'étais plus à une chute près. J'étais même déjà prête à la chambrer au moment où sa tête finirait par remonter à la surface. Seulement... Sa tête ne remontait pas. Sérieux, elle trouvait encore le moyen de se noyer ? Je balançais un regard en coin à Sacha avant de me précipiter avec lui pour remonter notre baleine nationale.
- « Hey Willy ! Reste avec nous... Ça t'apprendra à dire des conneries plus grosses que toi et c'est pas peu dire dans ton état ! »
Ok, pas cool de se moquer d'elle alors qu'elle crachait ses poumons, mais elle l'avait bien cherché. En plus, Sacha commençait un peu à paniquer...
- « Calmos coco. Elle respire... »
Que lui prenait-il ? Ses yeux fixaient son ventre avec inquiétude et j'eus l'impression qu'un bouchon de champagne venait de péter dans mon esprit lorsque l'idée éclata.
- « Naaaaaaaaaan ! Me dis pas... T'es pas le père de son gosse quand même ??!!! »
C'était totalement loufoque, mais je n'arrivais pas à comprendre l'inquiétude que je pouvais lire dans ses yeux. A croire qu'il ne connaissait pas aussi bien Sonny que moi alors que je la voyais rarement ces derniers temps...
- « Jerem, tu peux filer les serviettes qui son derrière toi ? On va essayer de la sécher un minimum. Elle serait encore capable d'attraper la crève... »
Puis, mon attention se reportait sur Sonny.

- "J'ai combien de doigts miss ?"
Revenir en haut Aller en bas
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Dim 23 Juin - 19:36

Que Wyatt me rembarre, je m'en foutais. Il faisait ce qu'il voulait le petit père. S'il voulait déprimer pour une conne, qu'il s'en donne à pleine joie, j'étais pas sa mère. Qu'il fasse son petit con ne me surprenait pas plus. Il avait l'âge et la tête et ça m'aurait surprise qu'il ne me fasse pas le coup. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'il mentionne celui que je voulais ignorer pour le restant de mes jours. Je ne m'attendais pas non plus aux larmes qui me piquaient les yeux d'un coup. Inconsciemment, je me collais un peu plus à Sonny et repassait mes bras autour de son cou, en espérant qu'elle comprenne ce que je ne comprenais pas. Je ne crois pas qu'elle ait remarqué quoique ce soit. Elle venait de s'arrêter de danser, me forçant à m'arrêter moi aussi. Et je savais que c'était parce que je n'étais pas celle qu'elle voulait. J'avais pas de pénis et pas le mot connard ou assassin tatoué sur mon front. J'étais juste stupide Kensie trop bourrée pour pouvoir réfléchir et trop irresponsable pour être laissée seule. Je la laissais me tirer, à contre coeur. Pourquoi est-ce qu'elle me traitait comme un chien ?

L'ambiance à la piscine déchirait. C'était du you mélangé à du hou. L'éclate totale. Du genre à se pisser dessus. Ou plutôt du genre à se tirer une balle. Et lorsque Sonny me lâcha enfin, je m'éclipsais. C'était ses potes, pas les miens et puisqu'elle tenait tant à eux, qu'elle reste là. Moi j'avais autre chose à faire. J'étais venue pour me bourrer la gueule et danser. Profiter de ma liberté pendant que je le pouvais encore. C'est donc ce que j'allais faire. Demain, je serai enfermée à Genome pour une durée indéterminée. Tant pis pour Sonny qui ne pourrait plus me voir après. Oh. Stop. Elle était pas au courant. Tant pis, flemme de faire demi-tour. Sauf que dans mon hésitation, un abruti en profita pour me bousculer et je me retournais violemment - grosse erreur, le monde se mit à tanguer autour de moi. « Dis pas pardon, connard ! » Le temps que les murs se stabilisent, je remarquais que je venais de m'adresser à un mur. « Oh, désolée, j'ai rien dis. »

La piste de danse improvisée était toujours aussi pleine et je recommençais à me dandiner, mais je n'aimais plus l'ambiance. La musique était pourrie, les gens dansaient comme des pieds et ils avaient tous des gueules de torchés. J'avais envie de rentrer chez moi et me cacher sous la couette, mais mademoiselle Sam avait décidé de plus s'intéresser aux crétins, j'étais donc coincée ici, au milieu de tête de cul et gueule de poireau. Yay. En quelques pas, j'arrivais au bar improvisé et en reprenant un gobelet je me resservais. Je ne savais pas ce que c'était, mais c'était pas grave. C'était mon nouveau meilleur ami. Lui au moins me laisserait pas. « Moi aussi je t'aime. » Ben voyons. C'est pour ça qu'elle s'était arrêtée pile au moment où Wyatt a parlé de tête de thon. Et mon cul c'est du poulet. « A ta santé, creuvard ! En espérant que ton futur gamin récupère pas tes gènes de gros con. »

Bouteille dans une main, gobelet dans l'autre, je marchais jusqu'à la plage en buvant au goulot à intervalles irrégulier. « Been there, done that, messed around. I'm having fun, don't put me down, I'll never let you sweep me off my feet. I won't let you in again, the messages I've tried to send, nananana » Je ne me souvenais plus des paroles, mais c'était pas grave. Le yahourt c'est bien aussi, des fois. « This time baby, I'll be bulletproof. » Et je recommençais à danser, bras en l'air, pieds enfoncés dans le sable. J'avais probablement l'air conne dans mon accoutrement, mais j'en avais rien à foutre. « This time baby, I'll be bulletproooo - Ah ! » Mon pied venait de glisser et mes fesses n'avaient pas aimé le contrecoup. « Aïe. » Et j'avais la flemme de me relever. Jambes tendues devant moi, je prenais une nouvelle gorgée de ma nouvelle meilleure amie avant de froncer les sourcils et de pousser mes lèvres en avant en une moue boudeuse. « J'ai du sable dans le cul. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Ven 28 Juin - 15:42

Le programme était simple. Finir mon verre. Piquer une tête dans la piscine et peut-être me noyer au passage car je venais enfin de l'apercevoir dans l'eau. Les effets néfastes de l'alcool qui abrutissent le cerveau et qui l'empêchent de faire tilt au bon moment. Oui, parce que si je l'aurais vu avant, je ne me serais pas installé sur le bord de la piscine les pieds dans l'eau. Je tentais de me concentrer sur Mary Jane, buvant toutefois d'une traite le gobelet que je tenais à la main. Je sentis une personne prendre place sur le côté. Ma tête se tourna et je distinguais la silhouette de Maxime, ainsi que son regard peu commode. Ouh, ça va barder pour moi. Les clés de la voiture, rien que cela. Je regardais sa main tendue vers moi, n'esquissant pas le moindre geste. Elle savait à quel point je pouvais être borné quand je m'y mettais. « En quel honneur je te les donnerai ? » Retour à l'envoyer. Elle me donnait un ordre, je lui posais une question. Statu quo jusqu'à ce qu'elle revienne à la charge.

Un soucis avec Kensie ? Je n'avais embrassé personne d'autre hormis elle ou alors il était fort possible que j'ai un gros trou de mémoire. Celle-la ? Non mais... « Max... » Comme si j'allais me taper Mary Jane. Non pas qu'elle n'était pas mignonne l'adolescente mais ce n'était pas mon genre de me taper la première venue. En plus, elle avait été enceinte, donc forte probabilité qu'elle ne fasse pas attention, qu'elle retombe enceinte, très peu pour moi. C'était pourtant logique. Ça ne l'était pas pour Maxime. Je me tournais alors vers l'adolescente. « Tu serais du genre à coucher avec moi ? » Je m'en foutais de la réponse. Je provoquais seulement Maxime. Et ce n'était pas un commentaire désagréable, seulement une question. Elle me faisait chier. Peut être que la réaction de Mary Jane me ferait le même effet. Et une troisième s'en mêlait, se sentant obligée de Tous nous faire la moral. J'aurais du me mordre la langue avant de lui conseiller de rester raisonnable car elle valait mieux que nous. Je n'étais pas en état de recevoir deux leçons de moral de suite, surtout de la part de mes sœurs. Elles savaient pourtant. Ne voyaient-elles pas dans quel état je me trouvais derrière la façade ? J'aurais cru mais il semblerait que non.

Je finis par me décider à donner les clés de la voiture à Maxime quand un splash retentit. Tout alla très vite ou mon cerveau fut extrêmement lent à réagir. Sacha qui sautait à l'eau, Capucine qui rejoignit Sonny. Et moi qui ne servais à rien pour ne pas changer. Ma sœur aurait pu se noyer sous mes yeux que je n'aurais pas réagi, non pas car je ne le désirais pas mais parce que je commençais à ne plus supporter toutes les personnes de la fête. Je pris appui sur Maxime pour me remettre debout. « Désolé MJ, on se fera une virée tous les deux un autre jour. Pardon Maxime mais je ne peux plus, c'est trop douloureux. » La preuve de cette sonnette d'alarme, ce fut le prénom que je prononçais sans le déformer. En temps normal, j'aurais sorti un Maxou ou un Max accompagné d'un sobriquet débile.

Je jetais un œil en direction de Sonny, m'assurant tout de même qu'elle était tirée d'affaire. « On se retrouve plus tard à la voiture. » Quand je ne savais pas. Je ne donnais pas d'heure. Je ne laissais pas non plus le temps à Maxime ou MJ de réagir et je partis en pressant le pas, fendant la foule des invités. Le gobelet vide que je tenais s'échappa de mes mains et tomba pour mourir écrasé par un pied qui venait de se poser dessus. Je marchais jusque la plage. Il me sembla apercevoir Kensie non loin de là mais je ne la rejoignis pas, empruntant la direction opposée sur plusieurs mètres. J'avisais des rochers dans le sable et je vins me laisser tomber le long de l'un d'eux, espérant qu'il m'envelopperait pour me faire disparaître dans le paysage. L'alcool m'avait rendu joyeux dans un premier temps. Ce n'était plus le cas. À présent j'avais une boule dans la gorge et envie de pleurer. Je n'aurais jamais du venir à cette soirée. Je le savais que ça finirait comme ça. Je n'étais pas prêt mentalement à faire comme si rien ne s'était passé. La blessure était encore trop vive et j'étais incapable de dire combien de temps il me faudrait pour la refermer.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Mar 2 Juil - 18:19

Lorsque Wyatt me prit par l’épaule, un petit sursaut marqua ma surprise suivit  d’un air satisfait. Cool ! C’était la première fois qu’il se conduisait en pote avec moi sans me prendre une gamine. J’espérais qu’il ne me considérait pas comme une petite sœur quand même ! En tout cas, j’étais ravie qu’il ne me repousse pas. Au contraire,  il accepta même que je l’accompagne. Au bar, il reposa les deux verres destinés à Kensie et Sonny. Pour une fois que je voulais me montrer serviable, on m’en empêchait. Comme quoi j’avais raison de ne pas forcer ma nature.

- T’as raison mec ! Y’a pas d’raison qu’on fasse le service. Approuvais-je en secouant la tête énergiquement.

Je faillis tomber quand le jeune homme me tira par la main pour m’entraîner je ne sais où. Il va sans dire que la moitié de mon gobelet se déversa en marchant. Je ne fus pas mécontente qu’il se pose au bord de la piscine. Je m’installais à ses côtés et bus d’un trait le restant de mon verre que j’envoyais ensuite valdinguer par-dessus l’épaule.


- Oh ouiiiii, trop cool ! Justement, j’ai prévu un maillot de bain sous mon costume. T’en as un toi ? Remarque, vu l’heure qu’il est, on pourrait se faire un bain de minuit, mais j’t’avoue que j’aime pas me mettre à poil devant tout le monde. Et toi, j’te connais pas vraiment.

Je scrutais alors le visage de Wyatt comme si je voulais deviner qui il était et à quoi il pensait. La première fois que je l’avais vu, il avait l’air très coincé pour un mec de son âge. Il avait quand même pris ma défense quelque part. Par contre il n’avait pas été sympa avec sa blonde de copine. Après tout, ce n’était peut-être pas qu’une histoire de joint. Si ça se trouvait, elle lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres et il avait sauté sur l’occasion pour mettre les torts sur Capucine. Les mecs sans couilles faisaient souvent ça pour se faire passer pour de bons petits gars. Mais bon, moi je m’en foutais, c’était son problème, pas le mien. En tout cas, là, mon voisin se comportait comme un type bien.  En plus, il avait une bonne tête de blondinet ; je dirais même qu’il avait une belle petite gueule. J’en ferais bien mon quatre heure à l’occasion mais quelque chose me disait qu’il était du  genre sentimental. Trop peu pour moi. De toutes les façons ce n’était pas mon genre de mec et puis je n’avais pas envie de me caser pour la vie ni même pour la soirée. J’étais là pour m’amuser chastement.

- T’as l’air cool finalement ! Conclus-je après mon petit examen visuel en lui donnant un coup de poing amical sur l’épaule sur laquelle je posais la tête brièvement avant que Maxime ne débarque.
Je fus surprise par son attitude. Elle jouait presque la petite mère avec Wyatt. Mes yeux ronds traduisaient mon incompréhension et mes suspicions.


- Vous vous connaissez bien tous les deux ?... Sérieux Max pour qui tu m’prends ? J’couche pas avec n’importe qui.  Wyatt n’est pas mon genre et si en plus c’est ton mec, c’est clair que je n’vais pas t’le piquer…  Mais au fait, c’est pas Jeremy ton mec ?

Après avoir répondis indirectement à Wyatt en rembarrant gentiment Maxime, je jetai un coup d’œil en direction de Jeremy. Ce dernier était accompagné de Sacha et d’une bouteille d’alcool. Capucine fit une arrivée remarquée et remarquable en plongeant dans la piscine. C’était marrant de voir Jeremy faire la tête en regardant sa clope trempée.


- Ah bah, elle ne fait pas les choses à moitié ! Trop coooool ! Ohééééé Caaaaaaap !  Fis-je en lui faisant des grands signes.

Après la petite mère jouée par Maxime, voici que la grosse matrone arrivait pour engueuler tout le monde. Non mais pour qui se prenait-elle ? Ce n’était pas parce qu’elle avait un pain au four qu’elle avait le droit de faire la morale aux autres. Moi aussi j’en ai eu un, même deux, et je ne m’étais jamais prise pour la madone. Elle racontait n’importe quoi en plus. Si certains faisaient la gueule, moi je m’amusais. Aussi quand Sonny bascula dans l’eau, j’éclatais de rire en pensant « bien fait ».


- Bah comme ça elle arrêtera peut-être de se prendre pour notre mère ! Elle est trop ridicule maintenant.

Loin de moi l’idée qu’elle pouvait se noyer si elle ne savait pas nager. Et quand bien même cela m’aurait effleuré l’esprit, il y avait assez de monde pour lui porter secours. Ce n’était pas moi qui la sauverais, la future maman était beaucoup trop lourde pour mes petits muscles. Kensie allait sans doute se précipiter pour lui faire du bouche-à-bouche. Ah bah non, Kensie s’était évaporée et ce furent Sacha et Capucine qui aidèrent Sonny à sortir de l’eau. Tant mieux, comme ça, je pouvais me concentrer de nouveau sur ma sœur de cœur et mon cavalier momentané qui était en train de prendre congé.

- Bon, ok Wyatt. A une prochaine ! Répondis-je déçue qu’il me laisse tomber pour la soirée. Heureusement Maxime était encore là.
- Tu crois que je l’ai vexé en disant qu’il n’était pas mon genre ? Demandais-je à Maxime plus par curiosité que par inquiétude.

Ce n’était pas comme si j’étais venue toute seule à cette fête et que je ne connaissais personne.  Pas grave, la fête n’était pas terminée pour moi. Je me mis debout, pris la main de Maxime et la traînait avec moi jusqu’à l’autre groupe.

- Hey Jéjé, t’as pas tout bu j’espère ? Demandais-je en jetant un œil à la bouteille presque vide.
Je m’en saisis et tentais d’activer mon pouvoir.

*J’espère que ça va marcher cette fois, comme ça, on aura un bon alcool fort à partager entre nous tous.*
1er lancé:
 
Quoi qu’il en soit, je boirai une gorgée pour vérifier, je me mettrai en maillot de bain et je plongerai dans la piscine pour faire quelques brasses après avoir bousculé Jeremy pour l’entraîner avec moi dans l’eau.
2ème lancé:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Mar 2 Juil - 18:19

Le membre 'Mary Jane Holster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Jeu 4 Juil - 19:18

« En l’honneur que t’as bu. » C’est sorti tout seul. Trop vite. Parce que si j’avais réfléchi deux secondes, je me serais rappelée que j’ai moi-même un verre dans la main. « Ok. D’accord. Moi aussi, mais c’est pas une raison.» J’admets ma défaite. Par dépit, je m’accorde une rasade d’alcool. Deuxième erreur car, j’aurais mieux fait d’attendre. Tout plutôt que d’entendre Wyatt demander à MJ si elle coucherait avec lui. Je manque de m’étouffer mais parvient à avaler le liquide avant de tout recracher par le nez, ce qui n’aurait pas été très délicat de ma part. Mais où va le monde ? Mais, hein, quoi ? J’ouvre mes yeux tout ronds et bloque quelques secondes. Jeremy, mon mec ? Je décide d’ignorer cette question. C’est pas mon mec. C’est Jeremy. Et puis, même, merde. On peut pas me foutre la paix avec ça ? Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat. Re Merde !  « J’ai jamais parlé de coucher ! Mais merci pour l’image. » fais-je en grimaçant d’une façon que j’aurais voulu comique. Mary-Jane m’a envoyée trop de questions d’un coup pour que mon cerveau les enregistre toutes. J’en ai déjà oublié la moitié, volontairement ou non. C’est moi où il fait chaud subitement ? En tout cas, je leur tire la langue en prenant un air boudeur.

Je suis à deux doigts de me dérider quand Sonny vient copieusement nous enguirlander. Je ne le regarde pas et j’hausse les yeux au ciel en portant le gobelet à ma bouche. Mentalement je réplique à tout ce qu’elle dit. « Roh t’es chiante, arrête de râler… C’est ton discours qui est merdique… J’compte pas sur les gens que je ne connais pas. D’abord, j’aime pas les gens. Pas tout le monde, ouai, voilà, c’est ça. » Oups  Ce n’était pas dans ma tête. J’ai parlé à voix basse, en haussant les épaules. Heureusement, je ne suis pas sûre que Sonny ait pu m’entendre mais quand même. Ma prise de conscience s’accompagne de la chute vertigineuse de Sonny. Je bloque, comme paralysée, et incapable de réagir. Je vois celle qui a longtemps partagé ma vie s’ébattre dans l’eau et je ne remue pas d’un cil, figée. Mon sang est glacé, mon cœur est froid. La seule pensée qui me vient à l’esprit c’est « Non, pas encore. S’il vous plaît. ». Indistinctement, je vois des gens s’agiter pour lui venir en aide. La peur étend ses griffes dans mon ventre et le lacère de l’intérieur. Me voilà devenue statue. L’air me manque.

La main de Wyatt sur mon épaule me ramène à la réalité. Sonny va bien, on s’occupe d’elle. Je frissonne, hébétée. L’alcool m’a peut-être déjà plus imbibée que ce que j’imaginais. Encore sonnée, je l’écoute. Il m’appelle Maxime. C’est mauvais signe, n’est-ce pas ? Ses propos me le confirment. Je ne parviens qu’à hocher la tête bêtement. Wyatt s’en va. Vite. Trop vite. Il me laisse. L’angoisse monte brutalement, comme le fait toujours. Elle me saisit à la gorge. MJ me parle. MJ. Je me concentre sur elle.

« Non, t’inquiète c’est pas toi. » Je suis un peu trop sérieuse. Ma voix est trop rauque. J’inspire profondément pour calmer ce foutu palpitant qui déraille encore une fois. Mon corps me fait mal. Je ne saurais dire où. Partout, je crois. Je me force à sourire et à arborer un air moqueur. « Puis, comment ça, c’est pas ton genre ? »

Mary-Jane est une petite tornade qui se lève et m’entraîne avec elle. Je la suis vers Jeremy en tentant de me reconnecter à la réalité. Je ne croise son regard qu’une seule seconde et le fuit. Je ne veux pas qu’il parvienne à y lire la peur ressentie, la panique, l’angoisse. Avec détermination, je récupère la bouteille à la suite de ma petite sœur, même si mon verre n’est pas fini. J’en siffle une bonne partie. C’est du courage qu’il me faut.

Il est hors de question que je montre la moindre faiblesse devant qui que ce soit. La solution s’impose d’elle-même. J’enferme soigneusement tout mes démons, je nie leur existence. L’alcool me libèrera. Je ne me montrerais pas si faible. Je vais m’amuser, je vais mentir. J’emmerde le monde. Je suis encore là. Je ne suis pas morte. Je ne suis pas blessée. Rien ne m’a atteint.
Rien ne s’est passé.

Je parviens en voyant MJ bousculer Jeremy qui se retrouve la tête la première dans l’eau. J’applaudis en criant « Wouhou ! Bien joué, MJ ! Bravo ! » Je parviens même à croire à mon propre enthousiasme. C’est beau cette facilité avec laquelle je me voile la face. Je me rassois au bord de la piscine, les pieds dans l’eau, la bouteille et mon verre à proximité. Étape un : je pique une clope à MJ que j’allume. Étape deux : J’emprunte son téléphone portable en l’interrogeant du regard « Je peux ? »

Rapidement, j’envoie un texto à Wyatt. « Je sais pas où t’es parti. Fais pas de connerie. Tu veux que je vienne ? Si tu veux rentrer, on rentre, je m’en fiche. Je suis là pour toi. Et si tu reviens, je te promets de te chanter une chanson paillarde et de faire la ola. Max’ » Je tire longuement sur ma cigarette avant de me rendre compte d’un truc. « Oh putain, j’ai fait plein de fautes !  Fais chier. J’arrive plus à taper.» Je corrige, je ne corrige pas ? Nan, la flemme. Envoyé. Oups.
Comme nous ne sommes pas trop loin du gros de la fête, la musique nous parvient encore. Suffisamment pour que je me mette à chantonner du Katy Perry.

« You're yes then you're no, You're in then you're out, You're up then you're down, You're wrong when it's right. It's black and it's white. We fight we break up, we kiss we make up. You, you don't really wanna stay no ! » Comme quoi, tout arrive dans la vie. Ma clope à la main, il me faut quelques seconds pour aviser un ballon près d’une chaise longue. Je m’en empare. Je souris et interpelle le groupe de la piscine « Hey ! » Je leur envoie et reprends ma chanson, accompagné de quelques pas du danse très précaire. Je m’en fous. Je ne veux pas penser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Jeu 4 Juil - 19:18

Le membre 'Maxime Matthews' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Sam 6 Juil - 8:19

Bon, c’était officiel, les fêtes et moi, ça faisait deux. Voire plus. Fallait toujours que ça foire. Il fallait que je me rende à l’évidence : la légèreté, le fun, c’était derrière moi maintenant. J’aurais mieux fait de rester chez moi, bien calée dans le canapé, à m’endormir contre l’épaule de Remington. Voilà, c’était dit. Ma dernière fête était un raté complet et personne ne s’entendait. Et moi, je coulais. Comme une merde, comme l’avait confirmé Maxime.

J’enroulai alors mes bras autour de Sacha.

« Toujours là pour me sauver… », murmurai-je, me souvenant de la façon dont il m’avait aidée lorsque j’avais appris pour ma mère.

Je vis Capucine venir à mon secours également. Heureusement que je pouvais compter sur eux… Je me retrouvai rapidement sur le sol et hors de l’eau. J’étais un peu sonnée, mais j’entendis clairement les propos de Capucine. Je lui fis une grimace.

« Je ne suis pas encore une baleine, tu permets… »

Je fus alors prise d’une quinte de toux et je recrachai encore de l’eau. C’était horrible, je confirme : l’être humain n’est pas fait pour avoir autre chose que de l’air dans les poumons, la preuve par Sonny Malone. Capucine, en revanche, semblait avoir pris les choses en mains, et ça me touchait qu’elle s’occupe à ce point de moi, en dépit de tout ce qui s’était passé. A page était vraiment tournée entre nous, et elle se battait.

« Quarante-deux ? ça va, ne t’agite pas comme ça, miss Rider, je vais bien. Je… je te remercie. »

Mes doigts se refermèrent sur son poignet et je lui souris doucement, alors que derrière elle, je vis Kensie… se vautrer magistralement.

« Je crois que je ne suis pas la seule à ne plus tenir debout, mais je ne sais pas comment je vais faire pour la ramener… »

Je tournai la tête… Wyatt n’était plus là… superbe, et MJ se foutait apparemment de ma gueule. Génial. Et la voilà qui débarquait avec Maxime…. Quoiqu’elle resta dans l’eau. Tant mieux. Qu’elle fasse la con avec Jeremy au lieu de s’occuper de son mioche. Je regardais le ballon dériver dans piscine, alors que j’étais bien sur le sol avec Cap et Sacha. Une chose était sûre, moi, je ne m’amusais plus.

« Amusez-vous, tous les deux. Cap… Sacha est mon meilleur ami. Il est marrant, mais ne le laisse pas approcher de ton mec. Sacha… Cap est… Complètement dingue. Je suis sûre que vous allez vous entendre. Moi, je crois que je vais aller me reposer, on va croire que j’ai voulu tuer mon bébé alors… »

Je m’appuyais pour me redresser et leur montrais Kensie du doigt, pour qu’ils ne s’inquiètent pas pour moi. Au passage, j’embarquais un matelas sur l’un des transats autour de la piscine et je gagnais la plage. Je posai le matelas à côté de Kensie et m’y couchai, passant une main sur mon ventre.

« Je ne vais pas essuyer ton cul. Je le ferai que pour mon gamin. Je ne m’amuse pas. J’pense même rentrer. Mais je vais attendre que tu décuves… Au pire, tu me réveilles ? »

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2854

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Sam 6 Juil - 21:38

Je n’étais pas encore habitué à la capacité de Sacha. Il pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert et je redoutais qu’il interprète mieux que moi ce que je ressentais. J’aurais encore préféré être apparenté à un lave vaisselle…Je laissais échapper un : « Tss ! » de désapprobation. Je savais qu’il avait raison, mais ça ne me plaisait pas.

Je ne savais pas ce qu’il m’avait pris de balancer pareille connerie à Sacha alors qu’il semblait épris d’un gros mal de crâne. Je manquais vraiment de tact parfois. Je ne lui tins pas rigueur au sujet des insultes proférées à l’encontre de Maxime même si je n’approuvais pas. Il se trompait. Cependant, je n’avais pas envie d’entrer dans ce débat maintenant.

La question de Sacha sur le libertinage me surpris. Je n’avais pas de réponse à ça. Ca n’avait rien à voir, mais c’était trop compliqué à expliquer. Je me contentais de lui dire de ne pas s’en mêler.
La diversion de Capucine me sauva la mise même si elle me ruina mes clopes.

« C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! » ralaîs-je suite aux propos de la blonde avant que Sonny ne se casse la gueule dans la piscine.

Tout se passa très vite. Je n’eu pas le temps de réagir que Sacha et Capucine se ruaient sur elle pour l’aider à sortir. Cette dernière me demanda de lui filer les serviettes que je trouvais derrière moi sur une chaise longue. Dommage qu’elles ne puissent pas également sécher mes clopes… j’étais en manque de nicotine.

« Bah alors Sonny ! tu nous fais la planche en plomb ? » plaisantais-je maintenant qu’elle était tirée d’affaire, tout en lui tendant les serviettes.

Sacha et Cap avaient l’air de bien gérer la situation, Sonny allait bien. Je me redressais, récupérant la bouteille de rhum au passage. A défaut de fumer, je pouvais toujours boire. A moins que je ne demande à Max de me dépanner… d’ailleurs en parlant de la tigresse… la voilà qui se rapprochait, entrainée par MJ. Je croisais son regard une fraction de secondes avant que MJ ne me pique la bouteille à moitié vide. Je n’étais pas suffisamment net pour y discerner quoi que ce soit.

« De toutes façons, c’est pas l’alcool qui manque ! »

MJ passa ensuite la bouteille à Max, se dessapa et plongea, me bousculant au passage  :

« Max, t’aurais pas…. ? »

Je titubais la tête la première. Pourtant il ne m’avait pas semblé être déjà aussi bourré à moins que… cette garce de MJ ! Je remontais à la surface, cherchais la chipie du regard, lui lançais un sourire carnassier puis me jetais sur elle afin de la couler :

« Quand on me cherche, on me trouve ! »

Tandis que je me battais avec Mary Jane dans la piscine, Max détourna mon attention lorsqu’elle nous interpella pour nous lancer un ballon. Elle visa comme un pied et celui-ci dériva vers Sacha.

« Joli tir! » lui lançais-je d’un ton railleur avant de m’apercevoir qu’elle exécutait des pas de…danse ?? Il était vachement fort ce rhum ! J’hallucinais ou quoi ?

Je regagnais le bord de la piscine, m’accoudais sur la margelle, récupérais la bouteille de rhum et m’enfilais une nouvelle rasade puis lâchais avec ironie :

« Je sais pas ce que c’est comme Rhum mais il cogne un peu ! J’ai cru te voir danser, c’est un truc de dingue ! »

Je ne pouvais m’empêcher de la provoquer. J’avais pris sur moi jusqu’à maintenant, mais l’alcool avait semble-t-il fait sauter quelques unes de mes appréhensions. J’avais décidé qu’il était temps qu’elle arrête de me faire la gueule pour rien, ou alors, si elle persistait, j’activerais le mode chieur et lui donnerais une véritable raison de le faire.

Je m'extirpais de la piscine, foutant de l'eau un peu partout, retirais péniblement ma chemise à fleurs qui me collait à la peau puis l’étalais négligemment sur le dossier d'une chaise longue. Une chance que mon short soit également un short de bain!

Avec un sourire, je fis ensuite signe à Sacha afin qu’il me renvoie le ballon.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Capucine Rider


avatar

Messages : 1517

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Jeu 11 Juil - 18:09

On aurait pu croire que toutes les personnes présentes autour de la piscine se seraient jetées à l’eau pour secourir la baleine en détresse, mais ni Maxime, ni Wyatt n’avaient bougé le petit doigt en ce sens. La colère qu’ils éprouvaient envers nous était-elle forte au point de la laisser se démerder ? Je n’osais y croire et, pourtant, je ne pouvais que constater leur absence de réaction. Ils étaient désespérants, de vrais gamins. En m’assurant que Sonny avait bien toute sa tête, je pouvais voir Wyatt s’éclipser aussi discrètement que possible, c’est-à-dire aucune. Bref… Passons cette fuite sous silence. Mon attention se reportait sur Sonny.

- « Ca c’est sur ! La baleine sait nager au moins ! »

Je lui faisais une pichenette sur le front pour lui apprendre la reconnaissance alors qu’elle crachait ses poumons. Après lui avoir montré quatre doigts pour être certaine qu’elle avait toutes ses facultés mentales – si c’était possible – elle se mit à blaguer. J’étais prête à lancer une seconde attaque de pichenette, mais elle me remercia, ce qui réussit à calmer mon esprit revanchard. Elle allait mieux au point de se soucier de son amie Kensie qui était saoule. Cette soirée promettait de devenir chiante maintenant. S’il fallait s’occuper de la viande saoule aussi tôt, ce n’était même pas la peine de venir. Moi je ne comptais pas le faire. Mère Sonny, si. Elle nous fît un petit speech pour mieux me présenter à Sacha et je tiquais sur le dingue.

- « Et c’est toi qui dit ça… On aura tout entendu. »

Elle nous quittait pour laisser la place à MJ et Maxime. Sacrée MJ ! Et en prime, elle balançait Jeremy dans la piscine. Au moins, c’était drôle. Ce qui l’était moins était de voir Maxime s’égosillait après avoir passé la soirée à nous snober… Amusant comme le vent tournait. Je la laissais dans son délire et regardais Jeremy et MJ se battre dans l’eau.

- « Je parie sur la peste ! », disais-je histoire de participer.

Mais déjà l’envie de faire la fête était retombée et il était hors de question de me mettre minable comme la plupart des invités. Alors je restais sur mon rebord de piscine à regarder les gens aux alentours jusqu’à ce que j’aperçoive Austin. Tous aux abris ! Je plongeais directement dans l’eau et tournais le dos à l’individu repéré. Il ne me restait plus qu’à se laisser porter par la soirée et l’ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha M. Kwon

Pokéfan des Évolués

avatar

Messages : 6277

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Indisponible

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Lun 22 Juil - 23:43

Au moment où j’empêchais ma meilleure amie de battre son record d’apnée, celle-ci me fit remarquer que j’étais « toujours là » pour lui venir en aide. A cet instant, je n’étais pas tout à fait rassuré à vrai dire. En tout cas, pas tant que nous ne serions pas sur quelque chose de dur... Comme du béton. Mais si, après cette remarquable performance de sauvetage en urgence, ma copine ne me laissait pas m’occuper de son bébé – ou de Panpan le lapin – je n’y comprendrais plus rien. Sonny elle était comme la canne-à-pêche de mon frère – celle que j’avais confiée à mon corbeau : faut y prendre soin et faire attention sinon... Aïe. Peut-être étais-je spécialement dans les numéros d’urgence de Sonny ? A côté du... Bon je ne connais pas les numéros d’urgence. Entre les flics et les pompiers. Tiens, voici une image qui me plaît bien. Là, j’étais entre personne malheureusement. Je m’inquiétais pour mon neveu. Capucine me dit de me détendre avant de me poser une question absurde. Tellement absurde que j’allais naturellement m’en saisir. Je pris un ton un peu plus sincère et sérieux et fixant Capucine, je lui chuchotai : « Ne dis rien à personne, s’il-te-plaît... » Et voilà comment lancer une rumeur ET comment justifier un contrat sur ma tête pour un tueur à gage. Enfin, Remington et moi sommes potes maintenant, il commence à me connaître et à s’accommoder de mes conneries... Enfin j’espère.

Sauver Willy Sonny : check. Maintenant, laissez-moi mourir. Une fois assuré que tout le monde se portait bien, je m’allongeai sur le dos tentant de reprendre une respiration descente. Capucine et Sonny discutaient et je ne sais pas très bien ce que faisait Jeremy ni les autres. En fait, je fermais les yeux jusqu’à ce que j’entende mon fabuleux prénom. Sonny me présentait à Capucine et réciproquement. « Complètement dingue... ? » C’était censé me faire plaisir ça ? Non parce si on s’en tient aux fréquentations de Sonny... Dingue dans quel sens ? Un peu fofolle ou qui vient de s’échapper d’un asile de psychopathes ? Sonny ? Sonny ? Ah elle est partie. En tournant mon regard j’aperçois un ballon qui roule en ma direction et Jeremy qui me fit signe. Je ne sais pas très bien pourquoi il fait ça mais parfois avec Jeremy nous sommes un peu en décalage psychologique. Alors je lui fais signe en retour. J’avais un peu de mal à me remettre d’aplomb, l’utilisation de ma capacité m’ayant bien fatigué en plus de me contrarier. Je décidai donc de rejoindre l’une des chambres de mon hôte. Bien que trempé, je m’affalai sur le lit et fermai les yeux à nouveau en écoutant les brouhahas des étudiants. Mon mal de crâne s’était apaisé mais il ne m’avait toujours pas quitté et très vite je sentais ma conscience se disperser dans une contrée imaginaire.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Mar 23 Juil - 23:06

Je ne saurais sans doute jamais ce qu’il y a exactement entre Maxime et Wyatt, en tout cas ce n’était pas ce soir que je l’apprendrais. Tant pis ou tant mieux ? En fait je m’en fichais un peu. Quoique pas tant que ça. Je comptais sur ma curiosité pour me rappeler cette petite affaire plus tard pour obtenir des réponses à mes questions. Le principal était que je ne sois pas coupable de la fuite de Wyatt.  Oui je n’avais rien dit, j’avais fait l’idiote, mais j’avais très bien entendu ! Le blondinet souffrait et  j’étais prête à parier que Capucine en était la cause.  J’avais donné mon accord pour faire une virée avec Wyatt un autre jour tout en sachant que sa proposition était certainement des paroles en l’air, dites simplement pour ne pas me vexer. C’était souvent ce que je faisais pour me débarrasser d’une personne gentille mais indésirable.  

- Bah non, Wyatt n’est pas mon genre. Il est trooop blond, trooop sentimental. Répétais-je à Maxime qui semblait étonnée de mes goûts avant de l’entraîner avec moi pour rejoindre l’autre groupe.

Je souris dans ma barbe en remarquant que Maxime évitait de croiser le regard de Jeremy. Ce que j’avais vu lors de la première soirée se confirmait. Il y avait bien un truc entre eux. Maxime serait-elle amoureuse ? *Non j’y crois pas ! Pas elle !* Pensais-je en essayant de me convaincre que je me faisais des films. Mouais, ça ne marchait pas vraiment. Je commençais sérieusement à croire que Cupidon avait visé ma grande sœur de cœur. Quel salaud celui-là ! Encore si elle était heureuse, je dirais bravo, mais là, ce n’était pas le cas. En attendant, on pouvait dire merci au contenu de notre amie du soir, la bouteille ; il aidait à ne pas trop se triturer les méninges et à s’amuser.


*Oups, désolée Jéjé* Pensais-je faussement en voyant que le jeune homme m’avait involontairement suivie dans la piscine.  

Je souris fièrement en voyant que ma bousculade enthousiasmait Maxime. Aussi acceptais-je avec plaisir qu’elle se serve dans mon paquet de cigarettes et qu’elle emprunte mon portable, sans demander la moindre explication.  En plus la voilà qui chantait et se dandinait sans l’aide de personne. Wahou ! Maxime se déridant, ça m’épatait. Jeremy profita de mon inattention pour se jeter sur moi et me faire couler. Je criais et je riais en me débattant.  Je faisais plus de bruit que je n’arrivais à me défendre, mais ça m’amusait. Soutenue par Capucine, je ris de plus belle en pensant à ce que j’avais en tête pour me venger de Jeremy, mais les circonstances ne m’en laissèrent pas le temps.

Le ballon lancé vers Sonny, Sacha et Cap se perdit dans la piscine. Pour les réflexes, l’ex noyée et les deux secouristes devaient repasser.  Après avoir reprit son souffle, Sonny se saisit d’un matelas et s’éloigna ; elle ne tenait pas le choc, elle avait trop bu… Trop de chlore dans la piscine ? Je ris à cette pensée. Ben quoi, elle était saine et sauve ! C’était le principal non ? Sacha aussi avait du mal à reprendre son souffle ! Après s’être allongé, il se leva et s’éloigna à son tour. Mais qu’avaient-ils tous ce soir à s’évaporer les uns après les autres ? Ils se prenaient pour des vapeurs d’alcool ou quoi ? Heureusement, il y avait encore quelques résistants : Maxime et Jeremy étaient encore là tandis que Capucine était retournée dans l’eau. Parfait,  j’allais peut-être pour mettre mon petit plan à exécution si elle voulait me prêter main forte.


- Diiiis Cap, tu m’aides à attraper Jéjé  pour lui retirer son costume et le mettre à l’eau ? Demandais-je discrètement à la jeune fille, en jetant un œil en direction de Jeremy et Maxime

Trop centrée sur mon idée,  je n’avais pas remarqué deux beaux garçons musclés s’approchés de nous. Ils se proposèrent spontanément pour nous aider. Un grand sourire se dessina sur mes lèvres. J’étais convaincue, qu’avec leur aide, j’allais réussir !

"Bougez-pas les filles, on s’en charge !"
Un regard amusé lancé vers Capucine, je rigole d’avance. Peut-être ne vais-je pas rire très longtemps, mais en attendant je m’amuse, et au pire, je me tire en courant pour éviter les représailles. Moi pas courageuse ? Ca dépend.

Lancer de dés:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Mar 23 Juil - 23:06

Le membre 'Mary Jane Holster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Mer 24 Juil - 12:13

Le goulot de la bouteille entre mes lèvres, je regardais l'eau de la mer avec attention. Il faisait nuit noire, mais je pouvais voir les vagues se succéder sur le sable et je les entendais se disputer pour arriver la première. C'était beau. Ça me donnait envie de rimer. Les roses sont rouges, les violettes sont bleues (c'est logique hein ?), la mer bouge au rythme des ... gueux ? Non, apparemment l'alcool ne me mettait pas d'humeur poétique. Tant pis, j'aurai essayé au moins. A vrai dire, j'en avais rien à cirer de la mer. C'était de l'eau. Beaucoup trop d'eau pour une pyromane comme moi. Je n'avais jamais aimé ça, quand j'y pense, mais c'était pire depuis plusieurs années. Allez savoir pourquoi. Et on connaissait tous la réponse, n'est-ce pas ?

Le sable me grattait, mais j'avais trop la flemme de bouger pour me lever et me l'enlever. Je pouvais bien marcher jusqu'à l'eau, au moins là, j'aurai l'occasion d'essayer de me noyer. C'est pas comme si ce serait une surprise aux nouvelles : une fille bourrée à trouver la mort en allant se baigner. Personne ne saurait jamais que c'était un suicide. Mais même moi j'étais pas assez stupide pour le faire. J'étais sûrement trop lâche. C'était pas l'envie qui m'en manquait pourtant, mais ma famille ne s'en remettrait jamais. Mon père était trop fragile et ma soeur m'en voudrait à mort. Les autres ... bah les autres s'en remettraient bien vite. Mais c'était pas mon genre de mourir. Je voulais les emmerder encore un peu, tous ces cons qui faisaient de ma vie un enfer. Et je voulais être là pour voir Emy aller mieux.

J'avalais l'alcool comme j'avalerai un verre d'eau et la bouteille à l'origine presque pleine se vidait à vue d'oeil. Partie l'effet excitant, j'avais envie de me cacher sous ma couette pour pleurer. A la place, je baissais les yeux sur mon bide pour toucher ma cicatrice du doigt. Nan, c'était vraiment pas mon genre de crever.

Je tournais à peine la tête, lorsque Sonny s'installa à côté de moi. Et évidemment elle avait rien de mieux à faire que de me parler de son gosse. Ravalant des paroles que je savais blessantes, je me levais à la place. Difficilement. Vacillant sur place, j'essayais de garder un équilibre précaire, le temps de lui répondre. « T'fais c'que t'veux, jm'en fou. » Je marmonnais au lieu de parler, je bouffais mes mots même, mais je m'en foutais. Je m'en foutais de sa petite vie tranquille avec son mec pourri et son gosse aussi pourri que son père. Je m'en foutais du fait qu'elle s'ennuyait. Je m'en foutais d'elle autant qu'elle s'en foutait de moi et je m'en foutais de savoir si j'agissais comme une petite conne égoïste ou pas. C'était pas nouveau.

Goulot de nouveau à la bouche, j'avalais une nouvelle gorgée avant de marcher jusqu'à l'eau. Je piétinais mes propres pieds et je sentais le sable me griffer la peau, mais comme d'hab, je m'en foutais. L'eau était fraiche, c'était agréable, mais sans surprise, je me cassais la gueule sous l'impulsion des vagues. Vidant la bouteille, je la jetais le plus loin possible avant de me débarrasser du truc de paille qui me gênait. C'était aussi moche sec que mouillé, de toute façon. Une fois en maillot, j'essayais de me redresser pour aller jusqu'à un endroit plus profond. Je faisais bouger mes bras, comme un funambule et je rigolais, parce que c'était trop cool. « Wouhouuuuuu ! » J'aimais pas l'eau, mais c'était rigolo de se faire porter par les vagues. J'aurai tellement voulu avoir des Pokémons aquatiques sous la main pour me faire surfer, mais tant pis, je ferai marcher mon imagination. « A toi, Aqualiiiiiii »

Deux mains s'emparèrent de moi et je me retournais rapidement, voir violemment. Le mouvement me donna la nausée, mais je la ravalais vite fait, en voyant qui c'était. Ma blonde de tout à l'heure. « Dans mon souvenir, Aquali était moins sexy. » Et moi, je l'étais un peu plus, ou en tout cas, un peu moins subtile et beaucoup plus drôle. Le sourire qu'elle affichait était craquant, par contre et je la laissais m'entraîner vers la sortie. Je suis sûre que je serai allée dans le sens inverse moi. « Dis-moi que tu t'appelles pas Kara Kent. Sortir avec supergirl me donnerait un grooooos complexe, tu sais. » Je marmonnais en trébuchant toute seule. Si elle ne m'avait pas tenue, je me serais rétamée comme pas permis. Et je me mettais à rire comme une dinde. C'était sûr ! Avec ma sexy attitude je la mettrai dans mon lit de suite. Sauf que ! J'étais pas Sach ... sa main frôla mon sein et je frissonnais. L'épreuve Dakota ne m'avait pas dégoûté des coups d'un soir, alors pourquoi pas, après tout ? « Je m'appelle Kelly » J'étais ravie de constater que l'effet douche froide fonctionnait même bourrée.

« Si tu te souviens de moi demain, appelle-moi. » Je prenais le bout de papier qu’elle me tendait avant de la regarder partir, la bouche ouverte. En me cassant la gueule la seconde d’après, je voyais que j’étais de nouveau à côté de Sonny. Et je me mettais à pleurer. « Elle s’appelle Kelly ! » Qu’est-ce que j’avais fait pour mériter ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Jeu 25 Juil - 20:31

Jeremy se fout évidemment de ma gueule. En son honneur, je lève mes deux majeurs mais persister à me déhancher au son de la musique plus ou moins lointaine. J’hausse les sourcils, parfaitement narquoise. Tout au fond de moi, sa voix me rassure. Je m’y accroche pour remonter à la surface et continuer à me voiler la face. Tout va bien. « Tu dois avoir des hallu’, je pense. T’as pensé à consulter ? » Je tire longuement sur ma cigarette, me gorgeant de nicotine. L’alcool, c’est fabuleux. J’ai l’impression d’être en coton. C’est drôle. Des gens s’en vont mais, je m’en fous. À part peut-être pour Sonny… En ce qui la concerne, c’est plus compliqué. Nous n’avons jamais été très proche, évoluant chacune à notre manière dans un même lieu. Pourtant, elle fait partie de ma vie, viscéralement. Plus encore depuis juin dernier…

Jeremy daigne sortir de la piscine. Mes yeux caressent son dos tandis qu’il se décharge de sa chemise à fleurs. À l’instant où je me rends compte que je ne suis absolument pas discrète, je lève les yeux au ciel et cherche une petite mesquinerie à lui envoyer. Rien ne parvient jusqu’à mon cerveau embrumé par les vapeurs d’alcool. Tant pis. Tiens, où est l’alcool d’ailleurs ? Je réquisitionne tant bien que mal celle qui est devenue ma bouteille, et m’approche de mon double. Je passe ma main dans le bas de son dos mouillé, juste le temps de lui balancer, menton posé sur son épaule.

« J’aime pas ta blonde. » Capucine. L’ex de Wyatt. La bipolaire. Elle m’indiffère, en temps normal. Là, j’ai bu. Ensuite, elle a fait souffrir mon petit frère. Ce simple fait me donne déjà envie de lui faire ravaler son sourire et sa bonne humeur de pouffiasse finie. Elle se trimballe ici, tout sourire, histoire d’exposer son putain de bonheur au visage de Wyatt. Façon « Tu vois, moi, je vais bien. Toi, t’es comme un con. » Sérieusement. Quelle morue. Cerise sur le gâteau, elle s’est ramenée avec Jeremy et MJ. Rien que d’y penser, mon côté teigneux ressurgit. Mue par un sentiment non identifié, je dépose un baiser sur sa joue. J’ai horreur des démonstrations d’affection, encore plus en public. Il doit se demander ce que je fous, quelle mouche m’a piquée. Une partie de moi s’accorde à dire que, oui, à moi aussi, je me fais l’effet d’un animal marquant son territoire mais MERDE ! C’est absolument pas ça. « Enfin bon, tu fais ce que tu veux, c’est ta vie. C’est ton cul. » Terminé-je en haussant les épaules, l'air d'en avoir rien à foutre.

Et l’oscar de la mauvaise foi est attribué à…
Vos gueules…

Je prononce tout ça tout en reculant sans regarder où je vais. Je me cogne contre un type qui se permet de poser ses mains sur mes épaules. Je n’ai même pas le temps de l’insulter qu’il me soulève et me jette dans la piscine. La microseconde suivante, je ressors la tête de l’eau, nez à nez avec Jeremy, peinant à retrouver mon souffle. Je suis choquée, offusquée et tout plein d’autre participe passé.

« Putain de conn*rd de m*rd* ! » balancé-je en français à l’adresse de celui qui m’a jeté dans la piscine. Quoi qu’en fin de compte, c’était peut-être l’autre. Impossible à dire étant donné qu’ils se marrent tous deux comme deux singes hystériques. J’apprécie très peu qu’un inconnu ait posé ses immondes mains sur mes épaules. J’vais lui en coller un à ce crétin fini. C’est d’ailleurs mon attention quand je repère MJ riant comme une baleine. Non. « Sérieux ? T’es responsable de ça ? »

Je lâche un rire.
Parce que c’est elle.
Cependant, je n’ai pas l’intention de m’arrêter là. Je jette un œil à Jeremy.

« On lui fait payer ? »

La, j’ai plus beaucoup d’imagination mais on peut :
a) La noyer
b) Allez la vendre au plus offrant
c) La noyer une deuxième fois
d) La jeter dans la mer
e) Lui faire un shampooing au sable

Merde… C’est vraiment flou dans mon cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Sam 27 Juil - 22:06

Fête : 1 – Sonny : 0. Voilà comment je pourrais résumer cette soirée. Il fallait vraiment croire que les fêtes, ce n’était plus pour moi. Mais si j’avais retenu quelques petites choses, elles étaient simples : je pouvais toujours compter sur Sacha et Capucine, je devais avoir une discussion avec mon petit frère et surtout, je ne devrais plus jamais laisser Kensie boire. Voilà tout ce qu’il y avait de mémorable. A tel point que je manquai réellement de m’endormir sur cette plage. Ah… autre chose à noter : il allait vraiment falloir que j’apprenne à nager correctement, parce que sinon, bonjour les dégâts ! Ah et aussi que je briserai les doigts de Capucine la prochaine fois qu’elle me fera une pichenette… Ok, je vais aller tout noter sur un post-it ce sera plus simple.

J’aime dormir… et là, Kensie ne m’accorda même pas ce petit plaisir. Je tournai la tête et la vis se lever… Tout en grâce et en féminité… presque aussi douée que moi au réveil. Oh… et aussi agréable. Bon sang, je plaignais Remington si j’étais aussi aimable et aussi jolie en me levant… Sauf que la voir comme ça… ça me vexait en réalité. Elle préférait se saouler que rester avec moi. Meilleure amie de mes deux quand elle était ivre. Je l’observai tituber, sa bouteille greffée dans la main, fronçant les sourcils. Et elle optait pour un bain de minuit en prime ; je soupirai bruyamment. Qu’elle se ridiculise si c’était réellement ce qu’elle désirait. Marre de jouer les mamans pour des ingrats. Faites que mon enfant ne soit pas aussi infernal, pitié…

Je ne bronchai même pas quand une espèce de surfeuse sortie tout droit des magazines de sport pour mecs déboula sur la plage pour un remake d’alerte à Malibu, le maillot rouge et la course au ralenti en moins. Je levai les yeux au ciel en l’entendant déblatérer sur supergirl… Mon dieu… Je me relevai alors et épousseta ma tenue. Si seulement je n’avais pas laissé mon portable dans la voiture, j’aurais enregistré le rire de pintade de Kensie, ça lui aurait certainement empêché de reboire à ce point. Ah, voilà qu’elle pleurait maintenant.

« Retour de Karma ma belle… Et c’était quoi ce plan drague moisi que tu nous as fait là ? « Sortir avec supergirl me ficherait des complexes » ? Sérieux… »

Mon ton était un peu dur, mais elle m’avait vexée, tant pis. Je passai mon bras autour du sien et impulsai le mouvement. Sachant que je ne la retiendrai pas si elle ne voulait pas me suivre, nous n’étions pas en état de batailler, ni elle ni moi.

« Allez, dernière chance pour que je te serve de chauffeur et que tu rentres te coucher sagement. A moins que tu veuilles t’envoyer en l’air avec miss bikini 2011 en hurlant « Kellyyyyyy oui, kellyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy » et payer une fortune en psy après ça. »

Après tout… c’était à elle de choisir. Pour moi, la fête était finie. Je revins à l’intérieur de la maison, pour faire un signe aux autres… du moins, ceux qui restaient, avant de regagner les ruelles et la voiture de Rem, afin de mettre les voiles.

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2854

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Lun 29 Juil - 20:57

Je ne compris pas tout ce qu’il se passa ensuite. Sacha me fit un signe de main avant de disparaître. Je le suivi un instant du regard sans vraiment capter où il allait. Sonny et les autres avaient disparu aussi. Il ne restait plus que cette peste d’MJ, Capucine et mon alter-ego.

J’avais reporté mon attention sur cette dernière qui daignait enfin m’adresser la parole après m’avoir érigé ses deux majeurs dans un geste qu’elle affectionnait particulièrement. J’esquissais un sourire satisfait. Une réponse de sa part, c’était tout ce que j’espérais, quelle quelle soit.

Le temps que je me débarrasse de ma chemise, je sentis une main dans mon dos. Je n’eu pas besoin de me retourner pour savoir à qui elle appartenait. Un frisson me parcouru le dos tandis qu’elle posait son menton sur mon épaule. Je tournais la tête vers elle, un sourire posé sur les lèvres. C’était probablement du à l’alcool que je faisais abstraction de ce qu’il se passait autour, comme si nous étions tous les deux à l’appart. Ce genre de démonstration en public n’était pas possible autrement. Où alors, elle était encore plus bourrée que moi.

Je la dévisageais d’un regard malicieux, rapprochant mon visage du sien, mais sa remarque freina l’idée qui était déjà en train de germer dans mon esprit. Ma blonde ? de quoi parlait-elle ? Je la regardais d’un air interrogateur. Paradoxalement, elle déposa un baiser sur ma joue. Je n’y comprenais plus rien. Elle me jouait quoi là ?

Je m’apprêtais à répliquer lorsque du coin de l’œil, je vis Capucine comploter avec MJ. D’un seul coup, les paroles de Max prirent un autre sens dans mon esprit. D’autant plus qu’elle en rajoutait une couche. Je rêvais où elle était en train d’insinuer que je me tapais l’ex de Wyatt.

« Ne me dit pas que… » commençais-je quand je me rendis compte que mes pieds ne touchaient plus le sol.

Je n’eu pas le temps de réagir que j’atterrissais une nouvelle fois dans l’eau. Je remontais à la surface et constatais que Max avait été contrainte de me rejoindre. Je jetais un bref coup d’œil aux mecs qui nous avaient foutus à l’eau, que mon alter-ego d’ailleurs était en train de pourrir. J’étais d’accord à deux cent pour cent avec elle mais j’avais une vague idée de qui était derrière tout ça. Ce n’était autre que cette chipie qui se payait nos têtes. Je posais une main sur l’épaule de Max et lui désignait MJ d’un signe de tête.

« Tu t’es trompée de cible. »

Max me proposait de lui faire payer, je répondis par un sourire carnassier :

« Plutôt deux fois qu’une ! »

Sans même réfléchir à une quelconque stratégie d’attaque, je traversais la piscine à la nage et ressortais de l’autre côté.

Lancé de dés :

Oui :  Me voyant arriver, MJ tenta de m’échapper. Ne parvenant à l’attraper, j’intimais à Max de se joindre à moi afin de lui courir après et d’assouvir notre vengeance. Nous la poursuivîmes sur la plage.

Non: MJ tenta de s’échapper, mais je l’attrapais au vol et la jetais dans la piscine où Max pourrait lui faire le reste. J’en profitais pour jeter Capucine dans l’eau aussi, il n’y avait pas de raison qu’elle s’en sorte indemne elle aussi, elle était sa complice. Je les rejoignis en faisant une bombe dans l’eau.

Si oui au 1er dé :

Oui : Maxime et moi rattrapions MJ sur la plage. Je me jetais sur elle, l'immobilisais dans le sable, les mains dans le dos, et Max pu lui faire un shampoing au sable, ou ce qu'elle voulait d'autre.

Non : MJ nous échappait encore une fois mais elle ne pu pas aller plus loin que vers la mer. Nous la poursuivîmes jusque dans l’eau et l’aspergions d’eau avant de tenter de la couler.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Lun 29 Juil - 20:57

Le membre 'Jeremy Stenson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Lun 5 Aoû - 23:29

Si apprendre que la blonde de mes rêves s’appelait Kelly m’avait fait l’effet d’une douche froide, je ne savais pas comment qualifier l’effet que me firent les paroles de Sonny. Blonde et larmes oubliées, je me taisais et baissais les yeux vers le sable. Je savais que le plan drague avait été pourri … mes plans dragues étaient pourris, mais c’était pas une raison pour me parler de cette manière. Je savais qu’elle ne voulait pas passer de temps avec moi et apparemment elle avait décidé de ne plus le cacher. Je ne sentais plus l’effet euphorique de l’alcool, à la place, j’avais cette irrésistible envie de me blottir dans les bras de ma meilleure amie et de pleurer. Sauf que ma meilleure amie n’avait qu’une seule envie, c’était de rentrer chez elle et retrouver son mec à la con. Tant pis, je me contenterais de Ben & Jerry’s les deux remplaçants et de Cameron Diaz. A eux trois, ils devraient bien réussir à me réconforter, non ?

« Je sais que tu m’aimes pas Sonny, mais t’es pas obligée d’être une garce et de remuer le couteau dans la plaie. » dis-je alors qu’elle m’entraînait dans la maison pour dire au-revoir aux autres. J’arrivais à peine à faire deux pas sans me casser la gueule et je sentais la nausée revenir. Ca remuait dans mon estomac, mais je tentais par tous les moyens de garder tout ce qu’il y avait à l’intérieur … à l’intérieur.

En faisant signe aux autres, Sonny m’avait lâchée et il ne me fallut pas longtemps pour que je me recasse la gueule. Un mur quand même là pour me sauver et je décidais de m’en servir comme béquille. C’était mieux que de me baiser les pieds des gens et au sens propre. D’une manière ou d’une autre, de toutes façons, j’arrivais à retrouver Sonny et à la suivre jusqu’à la voiture. Sauf que la nausée ne m’avait toujours pas lâchée et je me sentais perdre la bataille. Merde. J’allais ouvrir la bouche pour prévenir Sonny, mais mon estomac avait apparemment décidé que c’était l’autorisation qu’il lui fallait pour rejeter tout ce que j’avais avalé aujourd’hui. J’avais la gorge explosée et l’odeur me retournait l’estomac, encore et encore, jusqu’à ce que je sois agenouillée devant une flaque de vomis à sentir mes abdos se contracter sous les spasmes qui me secouaient. C’était pour ça que d’habitude je me contrôlais.

Larmes aux yeux, tremblante, je m’efforçais de me relever pour marcher jusqu’à la voiture. Sauf que j’y étais déjà : je venais de gerber sur la roue avant. Cachant mon envie de rire de plaisir, je grimaçais et sortais un vieux « désolée » pitoyable. J’allais pas entrer dans les bonnes grâces de saint Remington, mais je m’en foutais, mon job était fait.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Mar 6 Aoû - 21:02

J’étais morte de rire en regardant les garçons mettre Jeremy et Maxime à l’eau. L’un des deux garçons s’était trompé de cible mais tant pis, ça valait de coup de voir la tête que faisait ma sœur de cœur. Oups, désolée Max, après tout je n’y étais pour rien si le mec n’avait pas compris ce que je lui avais. J’espérais qu’elle ne m’en voudrait pas mais j’étais presque certaine qu’elle n’allait pas rester sans rien faire. Prenant les devants, je sortis de la piscine et me mis à courir en direction de la plage, passant non loin de Kensie et Sonny à qui je fis un grand signe sans savoir si elle regardait dans ma direction. Je devais m’éloigner le plus loin possible et tenter de trouver une cachette pour me planquer. Sauf que sur cette plage, il n’y avait rien que du sable dans lequel je tombais, muée par une force invisible. Ah non, c’était Jeremy, en compagnie de Maxime, qui venait de me plaquer au sol.

- Nnnnaaaaan ! Hurlais-je sachant que j’allais devoir payer, contre mon gré, mon petit stratagème forçant Jeremy à faire trempette dans la piscine.

Sans vraiment être inquiète, je me demandais quelle serait sa vengeance. Je fus rapidement avisée. Les  mains bloquées dans le dos, je tentais de me débattre sans succès. Je ne faisais que de la poussière avec mes jambes. Un shampooing de sable de première qualité, effectuée par Maxime, me fit hurler de plus belle.


- AaaaaAAAAAaaaaaaaah ! Noooooon ! CAAAAAaaaaaaap, osssssscourrrs ! Criais-je à plein poumon en espérant que Capucine viendrait à ma rescousse.

Leur vengeance réussie, le couple me relâcha. Je me redressais et m’assis pour secouer mes cheveux et enlever le plus gros et je recrachais le sable qui était entré dans ma bouche. Je fis une moue boudeuse comme si je leur en voulais à mort. Heureusement que ma grande sœur de cœur était l’une des créatrices de ma nouvelle coiffure sinon j’aurais été très énervée. De toutes les façons, je n’en attendais pas moins d’elle. Même si j’en faisais les frais, j’aurais été déçue qu’elle ne fasse rien, ou pire qu’elle m’ignore. Je me levais et éclatais de rire en regardant le couple qui semblait très fier de ce qu’il venait de me faire subir.

- Bon allez, on arrête les conneries, moi j’vais me baigner et je retourne danser, et boire aussi.  Vous venez ? Demandais-je à qui voulais l’entendre alors que je me dirigeais déjà vers la mer.

La course folle m’avait donné soif. Je n’avais pas l’intention de rentrer et comme il y avait encore pas mal de monde à la fête, je voulais en profiter jusqu’au bout de la nuit. Que ceux qui souhaitent faire de même, me suive. Je passais le restant de la nuit à m’amuser comme une petite folle. Je rentrais au petit matin chez Shante, à moitié débraillée, un peu trop alcoolisée mais ravie d’avoir passer une bonne soirée malgré les petits couacs que j’avais déjà oubliés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   Lun 12 Aoû - 14:15

Vengeance ! Il faut bien l’admettre. Jeremy et moi formons une bonne équipe. Quelques mots échangés ont suffit. Je me hisse rapidement hors de la piscine et dégage ma robe. Trempée et lourde, elle risque de me ralentir. Je file derrière eux, bien décidée à faire payer son affront à la chipie. Elle peut courir autant qu’elle veut, je ne lâcherais pas l’affaire tant qu’on ne lui aura pas rendue la monnaie de sa pièce. Jeremy parvient à la foutre à terre quelque part sur la plage. Tandis qu’il la retient, je m’applique à lui frotter le cuir chevelu avec du sable. Quand je suis parvenue à mes fins, nous la relâchons d’un même mouvement.

MJ crache du sable et se relève. Je ne peux pas m’empêcher de rire en constatant les dégâts. C’est plus fort que moi, il faut que je me moque.

« Jolie coupe. Tu me fileras le nom de ton coiffeur ? »

Je pouffe. L’alcool m’aide sans doute à lâcher prise, c’est vrai, mais c’est surtout cette bêtise qui me ravit. Des gosses. Une bande de sales gosses. Ça fait du bien de n’être que ça, l’espace de quelques heures. MJ finit par se relever et nous expose son programme de la soirée. Je hoche la tête et la pousse affectueusement quand elle s’en va se baigner. Je la suis rapidement des yeux. Mon regard accroche sur une silhouette, plus loin sur la plage. Presque indistincte. Ah. Alors c’est là qu’il s’est caché !

À mon tour, je daigne me lever, collante et sablonneuse. Le sol ne me semble pas très stable et je me demande comment j’ai fait pour réussir à courir deux minutes avant. Ça bouge sous mes pieds, ou bien dans ma tête. Dans tous les cas, je me retrouve une nouvelle fois genoux au sol sans avoir parcouru plus de deux mètres. « Putain ! » me plains-je. Je me marre tout de même, attrape une poignée de sable et la balance en direction de Jeremy. J’ai pas besoin de l’écouter pour savoir qu’il se fout de ma gueule. Chez lui, une telle attitude relève du réflexe.  Tant bien que mal je me pose sans aucune élégance à côté de lui.

« Je crois que j’ai trop bu. » affirmé-je de façon scandaleusement sérieuse. Je passe mes bras autour de lui et niche ma tête dans le creux de son cou. Je m’en fous. Le monde ma paraît très loin. « Tu crois que tu peux essayer d’éviter qu’elle se noie ? » Apparemment, j’ai arrêté de lui faire la gueule. Je ne sais plus trop quand, ni pourquoi. Ma jalousie s’est calmée. Ah… Parce que je suis jalouse, je crois. Je suis pas très sûre. J’aime pas l’idée. J’suis pas fan du concept. « Faut que j’aille voir Wyatt. Il va pas bien. » Sauf que je ne bouge pas d’un poil… Si la terre voulait bien arrêter de tourner aussi vite, ça m’aiderait considérablement. En plus, je suis plutôt bien, là. Avec une lenteur exagérée, je relève ma tête. Je pose mon front contre le sien avant de l’embrasser. Comme ça, ouai. En soirée. Alors qu’il y potentiellement des gens à proximité. Juste parce que j’en avais envie. « On se retrouve à la maison ? » Question ou affirmation, je ne sais pas trop.

Je me détache de mon double, j’évalue la distance qui me sépare de Wyatt. Avant de me relever, j’interroge Jeremy. « J’gagne quoi si je réussi à ne pas me casser la gueule en chemin ? »

Bon, probablement rien. Je parviens à rejoindre Wyatt et me laisse lourdement tomber à côté de lui, le ventre sur le sable. « Wyatt, j’ai trop bu. Faut que tu me surveilles. » Bonne entrée en matière, non ? J’ai mieux. « Lâcheur. »  Mon petit frère ne me balance même pas de saloperie au visage. Dans notre langage, ça veut dire qu’il n’est vraiment pas bien. « J’vais rester avec toi, je crois. » C’est ce que je fais. Plus de soirée pour moi. Plus d’alcool. Je ne sais pas trop comment la conversation vient sur le tapis mais il se décide finalement à ouvrir la bouche. Au bout d’un moment, l’alcool et l’obscurité aidant, il s’ouvre petit à petit sur ce qu’il ressent, vis à vis de Capucine, et vis à vis d’autres choses. Kate. Sa mère. Je m’abstiens de tout jugement. Je ne peux même pas lui dire que tout finira par s’arranger parce que j’en sais rien du tout. Je l’espère juste.

Il nous faut plusieurs heures pour décuver avant de rentrer. Quand on se décide enfin à regagner la voiture, la fête a perdu de sa superbe et le soleil commence à se montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: #0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

#0.4 Red Solo Cup I fill you up, let's have a party [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: VENICE BEACH-