AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-24%
Le deal à ne pas rater :
Purificateur d’air & Ventilateur Dyson TP02 (Programmable – ...
399 € 527 €
Voir le deal

Partagez
 

 Maxime Stenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maxime Stenson

Maxime Stenson





Messages : 27

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]


Maxime Stenson Empty
MessageSujet: Maxime Stenson   Maxime Stenson Icon_minitimeDim 20 Déc - 19:19

Maxime Stenson
copyright Devlen



Nom : Stenson, née MatthewsPrénom : Maxime, Andréa, Liloo
Date de naissance : 16 décembre 1989Nationalité : Française/ Américaine
Avatar : Mylène JampanoïVolume 1 : Oui
Qualités : Défauts :
Études/Emploi(s) :Maxime a laissé derrière elle un cursus en lettres modernes inachevé. En 2010, son arrivée à L.A marque pour elle un passage dans l'obscurité. D'abord petite main pour William Smith, elle s'émancipe rapidement des missions qu'il lui donne pour se rapprocher de Genome. Elle essaie, un temps, de reprendre un parcours normal, s'essayant à divers petits jobs. Sa rencontre avec Remington lui offre un ticket pour l'enfer. Dans sa soif de vengeance, elle signe un pacte avec le diable pour obtenir des informations sur l'incendiaire du Domaine.

Quitter la Californie fut synonyme de renouveau. Elle enchaîne toujours plus ou moins les jobs alimentaires, se satisfaisant pleinement de ce qu'elle gagne. Soutenue par Jeremy, elle a en parallèle suivi plusieurs formations relatives aux arts graphiques. Elle travaille aujourd'hui comme illustratrice, sous le pseudonyme de Persée dont la prononciation anglaise n'est pas sans rappeler celui qui l'a poussé, en premier, sur cette route.
Monde mutant : Son premier passage à Los Angeles a été parsemé de multiples rencontres. Outsider au sein de Genome, sa soif de vengeance l'a conduite à se rapprocher de l'Agence et à vendre plus ou moins son âme pour obtenir satisfaction. Peu de temps après la mort de Wyatt, elle a fui la ville avec Jeremy. Il ne s'agissait pas simplement de déserter le combat, pour eux, c'était littéralement une question de survie. Il lui a fallu du temps pour reprendre doucement contact avec certains membres de Genome, et de façon sporadique. La confiance qu'elle leur porte est contrebalancée par la crainte d'une rancœur à l'égard de son compagnon.  Dans cette histoire de fou, son allégeance va à Jeremy. Il est sa famille. En situation de danger, elle agira toujours dans son intérêt avant celui des autres.


Capacité

Nom de la capacité : Vieillissement des cellules par contact tactile
Est-elle activée ? Activée à l'âge de 18 ans, en 2008.

Fonctionnement : Un pouvoir de mort, en théorie. Dans la pratique, elle serait incapable de faire retourner un être humain à la poussière sans en subir les conséquences : la mort. Ce n’est pas si simple et ça ne lui plaît pas. Maxime peut faire vieillir les cellules vivantes jusqu’à l’état de poussière. Si le processus ne va pas jusqu’au bout, sa cible retrouvera une apparence tout à fait normal et ne souffrira, dans l’immense majorité des cas, d’aucune conséquence physique. Chez un pourcentage minime de la population, ou en cas d’attaques répétées et régulières, la victime pourra souffrir de troubles cardiaques ou respiratoires, d’arthrose, de fragilité… Tout dépends de la rapidité avec laquelle ses cellules se régénèrent.

Ça, c’est la théorie. Dans la pratique, une simple plante verte l’épuise considérablement. Maxime a toujours eu une attitude ambiguë vis-à-vis de son don, entre répulsion et curiosité. S'il a fini par s'entraîner dans le but de la contrôler, l'heure de la maîtrise totale n'est pas encore venu. Elle sait que sa capacité peut lui être utile et lui sauvera peut-être la mise, un jour. Pourtant, elle répugne à l’utiliser. De toute façon, c’est trop crevant. Faiblesse, transpiration, pâleur, malaise surviennent lorsqu’elle puise trop dans ses forces. Cela arrive souvent, et surtout… Cela arrive dans les pires de situations, celles de stress intense. Dans ces cas-là, elle ne parvient pas à contrôler l’intensité de son « toucher ». Sa cible se sent désorientée, nauséeuse, mais reprend vite ses esprits tandis qu’elle, elle s’écroule sur le sol comme un pantin désarticulé. Beaucoup moins cool, hein ? Surtout quand en face, se trouve quelqu’un qui n’attend que de vous loger une balle dans le crâne.

À l’heure actuelle, elle parvient facilement à passer son pouvoir sous silence. Elle n’a qu'un contrôle encore partiel sur l’intensité de ses actes.

Quelques petites précisions :
- Son pouvoir ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais à distance.
- Aussi intensément qu’elle puisse un jour s’entraîner, il ne lui permettra jamais de réduire un être humain à l’état de poussière. À la limite un jeune arbrisseau.
- Les conséquences sur son propre corps sont lourdes bien que temporaires.

Un ordre d’idée ? Le déclenchement des effets sur la victime est instantané. Cependant, ces effets varient en fonction de l’intensité du pouvoir (intensité soumises à bon nombre de paramètres et que Maxime ne parvient pas à moduler selon son bon vouloir.)

- Forte intensité : La victime subira un vieillissement accéléré (de quelques seconde à une minutes) mais se remettra rapidement. Elle pourra ressentir un certain essoufflement, des vertiges, des palpitations. De son côté, Maxime subira une baisse de tension immédiate et sera dans un état de faiblesse pouvant aller du vertige à l’évanouissement en passant par les vomissements, les sueurs froides et la fébrilité.

- Intensité moyenne sur une durée de plusieurs minutes. Le vieillissement de la victime sera plus long mais, le sentiment de malaise, d’essoufflement et de faiblesse peinera davantage à disparaître (en fonction de la condition physique et de l’âge de la personne attaquée). Cette pratique demande une certaine concentration à Maxime et la laisse dans un état de fatigue que l’on pourrait comparer à la pratique intensive d’un sport durant trois heures. Nausées, épuisement… Une bonne nuit de sommeil, un bon repas et tout ira mieux ! Maxime ne maîtrise que moyennement ce type d’utilisation qui lui demande calme et concentration. Elle parvient à agir de cette façon sur de petites plantes vertes.

- Intensité médiocre : La victime sentira petit à petit son corps se transformer et certaines conséquences physiques pourraient être irréversible (d’autant plus si l’action est répétée dans le temps). Durée : de quelques minutes à une demi-heure. Ce type d’intensité provoque le moins de dégâts chez la française mais, elle ne parvient pas à se canaliser suffisamment longtemps son don pour obtenir un résultat probant. Fatigues, douleurs musculaires et impression de vide intérieur sont les conséquences de ce type d’utilisation. À l’heure actuelle, elle n’est pas capable de se contrôler pour arriver à une telle utilisation de son pouvoir. Et même si elle y arrivait… Sa victime devrait rester à peu près immobile durant la durée de l’opération. Inutile dans un combat, mais pourrait s’avérer être une méthode subtile de torture…


Préquelle


De sa naissance à ses seize ans, Maxime, orpheline, a écumé les familles d’accueil sans jamais connaître la stabilité et la chaleur d’un vrai foyer. Enfant étrangement solitaire, ce qu’elle ressentait comme des « abandons » la poussèrent à grandir trop vite et à se fermer aux autres. Puisque personne ne voulait d’elle, elle se débrouillerait seule.

À seize ans, quelqu’un vint la chercher. Quelqu’un qui lui assurait qu’elle était spéciale, pas comme les autres. Maxime ne la crut pas, mais cette personne, Anne Williams, parvint à obtenir sa garde. C’est ainsi que débuta sa vie au domaine, une maison en France, administrée Liam et Anne. Le couple recueillait des enfants « hors du commun » dans le but de les protéger. Pour Maxime, ce n’était que des balivernes et peu importait les démonstrations des autres, elle n’y croyait pas.
Elle fut bien forcée pourtant. Son pouvoir se déclencha lorsqu’elle eut dix-huit ans. Il fallut se rendre à l’évidence. Non seulement, elle n’était pas comme les autres, mais en plus, elle était dangereuse.

Maxime se renferma davantage, allant jusqu’à se montrer distante avec son ami le plus proche : Jeremy. C’est à ce moment-là que celui-ci commença à se mêler à des affaires assez louche. La jeune fille ne voulut pas s’en mêler, elle le regretta amèrement.



Volume 1

Chapitre 1 – Entre le 1er janvier et le 22 mai 2010

Dans sa vingtième année, elle comprit qu’elle avait sous-estimé les problèmes de Jeremy. Ils furent attaqués par des hommes. Les deux jeunes gens parvinrent à s’enfuir de justesse grâce au don de Jeremy. En effet, celui-ci les téléporta à Los Angeles. Mais à leur arrivée, Maxime était seule, il avait disparu en lui affirmant qu’elle devait fuir. Elle le pensa mort.

Seule dans une ville inconnue, sans le sous, Maxime connu une période difficile. Elle devenait de plus en plus sauvage, cachant ses blessures derrières des airs arrogants et agressifs.

Par chance, cette vie dans la rue ne dura que quelques mois. Elle rencontra Ross McGregor qui lui proposa de l’héberger. C’était un peu sa chance d’avoir une nouvelle vie, bien que la jeune femme ait du mal à voir les choses sous cet angle… Au fil du temps, elle en vint à s’attacher au psychologue mais surtout à son fils, Wyatt. Leur sport favori consistait à s’envoyer des vannes et à se chamailler. Parle moi de l'évolution et Mieux que l'armée du salut .

Dans le même temps, elle fit la connaissance d’Aaron O’Hara, leader de Genome. Cette rencontre ne fut pas des plus agréable, elle débuta sur une dispute et sur solda sur un meurtre accidentel. À partir de ce moment, peu importait qu’Aaron lui tape sur le système, ils étaient tout les deux dans le même foutoir et devait se serrer les coudes pour s’en sortir. Le pavillon des fous

William Smith, lui fournit également la mission de surveiller de près Josh Trager, un étudiant. Ayant besoin d’argent, la jeune femme accepta mais la mission ne se déroula pas comme prévu. Maxime comprit rapidement que William était lié à des affaires plus que louches et l’impression positive qu’elle avait de Josh la poussa à tout avouer à ce-dernier. Rencontre fortuite en cours de français et Là où le terrain neutre devient une voie possible .

Vint ensuite ce fameux soir de mai, où tout bascula. Maxime fut aux premières loges du carnage et se retrouva blessée. Bien qu’elle refuse toujours d’évoquer cet événement, il l’a profondément marqué. Elle ne put plus nier ce qui était train de se passer et les risques que pouvaient courir les personnes auxquelles elle tenait. Il ne lui restait qu’un pas à faire pour s’impliquer activement. Un autre détail la préoccupait, elle était persuadée d'avoir Jeremy lors de cette soirée, et elle était depuis, fermement décidée à le retrouver. Coûte que coûte. Quand la piste s'enflamme et Où tout dérape.

Chapitre 2 – Entre le 22 mai et le 31 août 2010

L’été 2010 fut placé sous le signe de son rapprochement à Genome. Maxime fouina et fureta sans cesse dans les locaux de la petite organisation. Voilà comme elle se retrouva mêlée à l’emprisonnement de la journaliste Nell Robinson qu’elle drogua pour connaître ses plans. Il s’avéra que son but sur le long terme était de dépeindre les mutants comme des supers-héros. La française fut ébranlée par cette rencontre qui lui laissa l’angoisse de lendemains trop incertains pour les mutants. #2 One Way Or Another, I'm gonna find ya , The Blue Caterpillar from Alice's Wonderland , IN#2 Last to know , Moi, Tarzan. Toi, Jane. Ou l’inverse. et Playing or Defying.

Ce fut d’ailleurs Adam, qui parvint à mettre la main sur Jeremy, lui permettant de retrouver son alter ego. I came for you . Rien ne semblait avoir change en apparences, mais, elle n’oublierait pas la peur et le manque ressenti durant ces mois de séparation. Malgré leurs liens avec les deux organisations opposées, ils parvinrent à se retrouver.

Un moment de paix avant la guerre ouverte. Fin août, Genome et Genetic procèdèrent à un échange d’otage auquel maxime participa. IN#2.2 Contre attaquer, s’organiser pour triompher , IN#2.2 Connais-toi toi-même et Dernier Round. Ce fut aux côtés de Genome qu’elle oeuvra, retrouvant Anne, sa tutrice légale. Le soir-même, Maxime apprit l’incendie du domaine et perdit celle qui l’avait adoptée dans le même temps. Leur conversation fit naître un abîme entre les deux femmes, laissant Maxime plus perdue que jamais.

Chapitre 3 – Entre le 1er septembre et le 31 décembre 2010

Septembre 2010. Au bord du gouffre, incapable de gérer la nouvelle de l’incendie, Max se laissa aller aux dérives de l’alcool. Juste le temps d’encaisser le choc et de trouver un moyen d’affronter ça. Ce fut ivre qu’elle fit la rencontre de Remington Pillsbury. Ce dernier lui fit une offre allégeance, attisant la volonté de vengeance de la jeune femme. Il lui fallut encore avertir Jeremy, dire qu’ils avaient perdu leur famille, leur chez-eux. Max’ lui promit la vengeance , puisqu’à présent, il n’y avait plus qu’eux.  Par chance, Wyatt se réveilla, lui faisant oublier, le temps d’un déjeuner improvisé, que la vie est une pute. Temporairement.

Halloween fut le sinistre théâtre de la folie du nouveau dirigeant de Genetic. Une épreuve de plus, qu’elle dut surmonter mais qui la coupa définitivement de Ross. Max eut la certitude de ne plus avoir sa place chez Ross, Anne lui avait tout pris. Elle n’avait plus rien. Elle récupéra ses affaires chez Ross et s’enfuit, ne laissant qu’un « merci » griffonné à côté d’une bouteille de scotch. Il n’y avait plus qu’une seule personne sur qui elle pouvait compter, réellement compter. Encore en costume, le regard vide, elle demanda à Jeremy si sa proposition de l’héberger était toujours valable. Il répondit que oui, alors, elle resta.

Novembre signa la fin de sa vie presque « normale ». Maxime pactisa avec le diable , qui pour l’occasion avait emprunté les traits de Remington. Il la formerait, lui permettrait d’accéder à sa vengeance en échange de services rendus. Maxime ne fut pas dupe. Tout ça était bien plus grand qu’elle, elle ne serait rien de plus qu’un pion manipulable. Seulement, à cet instant, rien ne comptait plus que la perspective de se venger.

Le 20 novembre, Wyatt eut l’idée magistrale de présenter à Maxime sa petite-copine. La soirée fut un échec cuisant, signant parallèlement un rapprochement physique entre Maxime et Jeremy. Un dérapage qu’ils feignirent d’ignorer l’un et l’autre. Quelque chose qui n’était pas censé se reproduire, mais qui se reproduisit.

En décembre, Maxime retourna en France pour suivre une piste concernant les incendiaires. Poussée par un désir obscur, elle n’hésita pas à torturer et brûler vif l’un des responsable. Alexandre, l’un des enfants du domaine avait participé à l’incendie. Le choc fut rude à encaisser et elle, elle fut incapable de lui tirer une balle dans la tête. Une erreur de débutante.

Chapitre 4 – Entre le 1er janvier et le 30 avril 2011

À son retour de France, en janvier,  Maxime tenta de prévenir Ross du danger qui pesait potentiellement sur sa tête. La chaleur et la bienveillance de l’homme m’émurent douloureusement. S’il savait ce qu’elle était devenue… Incapable de le dire à voix haute, la française le remercia à l’écrit. Elle n’était plus tout à fait la gamine que Ross avait trouvée dans une bibliothèque. Elle avait changé, mais pas en bien.

Partie une fois de plus sans prévenir qui que ce soit, Max reprit petit à petit sa place à Los Angeles. Étape un : réemménager chez Jeremy. Il ne la blâma pas de son départ, se contentant de laisser des indices et de la taquiner. Il l’acceptait, si facilement. Il était son refuge. Elle préférait leur folie à celle du monde. De son côté, Wyatt peina davantage à la pardonner . Il le fit tout de même, à grand renfort de connerie, lui soumettant même l'idée qu'elle pourrait reprendre ses études. Ces deux là s’étaient plus ou moins trouvés. Chien et chat. Frère et sœur choisis et non imposés. Petit à petit, ils continuaient à laisser entrer l’un dans la vie de l’autre. Ce fut même elle qui le traîna à une soirée estudiantine légèrement mouvementée. Maxime se montra relativement sociable. Une première. Une façade. Un mensonge de plus.

En février, elle débuta un nouveau boulot pour un refuge animalier, ce qui lui valut de ramener un chat chez Jeremy. Oui, c’était une grosse connerie. Jeremy eut beau argumenter, le félin à trois pattes et Maxime eurent gain de cause. Néo se fit une place dans leur vie. Pourquoi adopter un chat avec des vies aussi bordéliques ? Elle n’aurait su le dire. Quelque part, ce matou rouquin était un peu comme elle. Quelque part, elle avait peut-être besoin de sauver quelque chose pour atténuer le sang sur ses mains tandis que son entraînement à l’Agence se poursuivait.

L’accalmie ne fut que de courte durée. Le 24 février 2011, Jeremy tenta de lui faire quitter l’appart. Genetic lançait sa traque, Jeremy était probablement surveillé. La merde absolue. Son point de repère la lâchait alors qu’elle peinait à se raccrocher à un semblant de vie normale. Leur dispute les mena à un compromis. Elle partirait oui, mais seulement quelque jours et il l’accompagnerait. Maxime n’en avait que vaguement conscience, elle qui savait bien se voiler la face, mais des choses avaient été dites. Des choses qui les rapprochaient autant qu’elles les éloignaient. Le retour de Jeremy à l'hôtel ne se fit d'ailleurs pas sans accroc.

Tant bien que mal, Max poursuivit sa route. Elle effectua plusieurs missions pour le compte de l'Agence, sombrant chaque fois un plus dans un néant visqueux dont elle ne pouvait sortir.  L'échec de la mission Jefferson aurait pourtant du lui servir de leçon. Elle ne s'en était tirée que de justesse, grâce à Jeremy.

En avril, lors qu'un virus étrange se répandait de plus en plus vite parmi les mutants, Jeremy disparut sans un mot. Les jours passant, l'inquiétude la gagna. Ses appels et messages restaient sans réponse. La colère grondait sous peau aussi sûrement qu'un sentiment d'abandon tenace. Alors quand enfin, il daigna lui donner rendez-vous, elle ne se fit pas prier pour s'y rendre. Le 30 avril 2011, Maxime était à l'autre bout de la ville quand Genome s'effondra suite à l'assaut de Genetic. Elle n'eût pas l'occasion de prévenir qui que ce soit.

Elle apprit les évènements par la presse, la liste des morts lui est donnée directement par Esteban. La française suffoqua en entendant le nom de Wyatt. Trop. Bien plus qu'elle ne pouvait le supporter. La douleur qui l'emporta était au-delà des mots. Jeremy la retrouva finalement devant la tombe de Wyatt. Elle l'invectiva, lui cracha sa rancune au visage. Elle n'encaissait pas la trahison. Dépossédée de la confiance aveugle qu'elle portait à son double, anéantie par la mort de celui qu'elle considérait par son petit-frère, elle s'effondra.

L'alcool fut son refuge. Durant des semaines, elle se noya dans cet amer cauchemar sans fin. Incapable de quitter leur appartement, elle érigea pourtant entre elle et Jeremy un gouffre infranchissable. Elle ne le regardait plus, ne lui parlait plus que pour l'envoyer balader. Pourtant, même ainsi, il restait. Lorsque les terreurs nocturnes la saisissait, il était le seul à pouvoir les calmer. Un désastre. Une chute sans fin.

Quand Jeremy s'écroula à son tour, poussé à bout par une guerre sans fin, elle fut au pied du mur. Ils frôlèrent la folie. Le voir anéantit la força à reprendre pied. En une nuit, tout fut décidé. Ils partiraient. C'était ça, ou crever à Los Angeles. Et, si elle acceptait sans mal d'y passer, trop lâche pourtant pour mettre un terme à ses jours, Maxime ne supportait pas l'idée que, lui, puisse s'effondrer. Ils firent ce qu'ils savaient faire de mieux. Ils prirent la fuite. Totalement morcelés à l'intérieur, abîmés, fragiles. Ensemble.

La nuit de leur fuite, Maxime, après moult détours, parvint à lui avouer ce qu'elle ressentait d'un "Je t'aime" qu'elle lui jura qu'il n'entendrait qu'une seule fois. Elle ignorait encore si elle pourrait lui pardonner. Ni si pardonner elle-même. La seule certitude qui lui restait encore était que Jeremy était son monde. Son ancre, sans qui elle partait à la dérive. Sa seule raison de se battre.



Ellipse temporelle

Une décennie dans l'ombre – Entre le 1er mai 2011 et le 31 décembre 2020

Ils se sont réfugiés dans une ferme, troquant leur force de travail contre le gîte et le couvert, après quelques jours de route. L'un comme l'autre, ils avaient besoin de se remettre. D'abord physiquement. Ce fut le plus facile. Moralement, le temps a fait doucement son œuvre. Leur nature taquine a repris progressivement ses droits. Loin du champ de bataille que représentait Los Angeles, Maxime et Jeremy ont pu retrouver un point d'équilibre. D'abord fragile et branlant, sensible au moindre à-coup. Puis, plus solide.

Ils ont vagabondé d'un endroit à un autre, enchaînant les jobs alimentaires. Un coup de tête, une impulsion, la moindre ombre au tableau pouvant réveiller leur paranoïa et, ils partaient. Aussi simple que ça. Pour des raisons de facilités administratives, ils se sont mariés à Las Vegas avant d'entamer un voyage autour du monde. Ce fut Max qui lança l'idée, l'air de rien, arguant que ses faux-papiers ne seraient pas suffisants pour passer dans un autre pays. Elle a donc écopé d'une bague en plastique et d'une robe de mariée, louée pour répondre à un défi. L'anneau en plastique qu'elle a refusé d'enlever a fini par casser, remplacé par un autre, plus réel bien qu'il ne ressemble en rien à une alliance. Pour la première fois de sa vie, son nom de famille trouva du sens. Même si au fond, cela ne changeait strictement rien. Jeremy était sa famille depuis bien trop longtemps déjà.

Ils se sont coupés du reste du monde, laissant derrière eux amis et connaissances. Des années ont passé avant que Maxime n'accepte de reprendre contact, très épisodiquement, avec certaines personnes triées sur le volet.

Jeremy est sa force. Elle tire de lui une stabilité certaine. Il tient à distance ses angoisses et sa culpabilité. Les dix ans qui ont passé ne l'ont pas profondément changée. Fidèle à elle-même, outsider où qu'elle soit, Maxime n'a sa place qu'aux côtés de son double. Elle n'a pas changé. Elle a peut-être un peu mûri. À peine.



Volume 2

Prologue – Entre le 1er janvier 2021 et ...
Blablabla (à remplir au fil de la reprise du jeu)


Les liens du personnage

Jeremy Stenson: Alter Ego. Autre moitié d'elle-même. Famille. Mari.
Wyatt P. Callahan: Déchirure. Petit frère d'adoption dont elle a peiné à faire le deuil. Pour ne pas oublier, elle a encré sur sa peau "To die would be an awfully big adventure". Juste au dessus de son sein gauche.
Ross F. McGregor: Bienfaiteur. Presque famille. Perdu de vue après son départ de Los Angeles
Anne Williams: Mère d'adoption. Ancienne tutrice légale. La colère et la rancune a consummé l'affection qu'elles nourissaient l'une pour l'autre.
Sonny Malone : Famille du Domaine. Maxime n'a plus donné de nouvelles après avoir quitté Los Angeles.

Aaron O'Hara: Leader de Genome - Agacement réciproque. Culpabilité partagée.
Esteban Calloway: Membre de Genome. Une forme d'amitié étrange.
Adam Spine:Membre de Genome. Décédé.
Kensie F. Lockwood: Membre de Genome. Inimitié.
Soraya Stanton: Membre de Genome. Décédée.

Kate Reynolds: Méfiance.
Mary-Jane Holster: Amie abandonnée.
Remington Pillsburry: Formateur à l'Agence. Max a pris bien soin de ne pas lui donner signe de vie. Juste au cas où sa tête soit mise à prix.
Revenir en haut Aller en bas
 

Maxime Stenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: EVOLUTION VOLUME DEUX :: REGISTRES :: FICHES RECORDS-