..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 30 Juil - 11:42


20 Février, 9h15

J'avais pris mon service à 8h, j'étais perturbée par mon choix de pardonner à Keaton. Ca serait vraiment dur, je n'étais même pas sure d'y arriver. Pas sure non plus que ce soit la bonne décision. Pourtant j'allais essayer. J'avais une liste de taches à effectuer, c'était une des nouveautés de mon nouveau rang au sein de Genetic.

Pas vraiment ce que je préférais, mais bon... Être un sous-fifre n'était pas vraiment prévu pour être agréable. Je fermais ma gueule et je pris ma liste. Je notais avec satisfaction que je bosserais au labo. J'aurais des taches débiles, loin de mes capacités réelles mais c'était toujours mieux que des visites médicales à la con pour du personnel actif en parfaite santé.

Tussle m'avait volé le produit de mes recherches, il m'avait volé mon sérum, une raison de plus de le haïr même si je n'avais pas besoin de ça. J'avais envie de tuer ce type de mes propres mains.
Je me mit au boulot, consciencieusement, je détestais mon patron mais restait consciente de l'importance de ces recherches. De toute manière je ne supportais pas l'à peu près, pas dans mon boulot, je visais l'excellence ou rien.

Vers 9h je reçus un appel, l'un des médecins, il ne pouvait pas aller faire son bilan à une patiente atteinte par le virus. Il m'y envoyait à sa place ? J'avais envie de lui dire d'aller se faire enculer et de faire son boulot mais je me savais sur la sellette. J'avalais donc ma hargne en même temps que ma salive et raccrochait sans répondre. Hallucinant de voir ce que le petit personnel de l'époque prenait plaisir à profiter de ma déchéance... Je leur ferais regretter ça, sans aucun doute possible ils paieraient ces sourires, ces expressions goguenardes, ils verraient ce qu'une vengeance à la Reynolds signifiait.

Cette pensée amena un sourire froid sur mes lèvres. J'avais attrapé au passage le dossier de ma nouvelle patiente et je me décidais à regarder son nom avant de pénétrer dans le sas pour enfiler ma tenue stérile. Ingrid... Tiens, finalement ça n'était peut être pas une si mauvaise journée.
Voir comment allait la jeune fille était une très bonne idée, d'autant plus que cela me permettrait de faire enfin sa connaissance. Je m'habillais rapidement avant de frapper et d'entrer.

« Bonjour Ingrid, je m'appelle Kate, Kate Reynolds. Je viens faire ton bilan médical, après l'injection de sérum. »

Je lui fit un grand sourire avant de m'approcher pour lui tendre la main.

« Keaton m'a beaucoup parlé de toi. Je suis vraiment contente de faire enfin ta connaissance. »

Ceci dit avant de m’asseoir au pied de son lit. Nous avions le temps, je n'allais pas lui sauter dessus pour évaluer son état de santé. De toute manière connaissant Keat il avait fait tout le nécessaire pour sa petite protégée.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 30 Juil - 17:04

Le 20 février 2011, bientôt un mois qu’Ingrid était malade, et 16 jours qu’elle était dans les locaux de Genetic à nouveau, 6 jours qu’elle avait reçu le sérum, 4 jours qu’elle avait vu Dakota et depuis plus de nouvelles. La jeune fille notait tout sur son carnet que Keaton lui avait ramené. Heureusement, il avait pu lui ramener de quoi s’occuper car elle commençait fichtrement à tourner en rond entre ces quatre murs. Par contre, ils n’avaient pas perdu le nord, elle était sous surveillance accrue. D’autant que ce matin, comme tous les matins à 9h00, elle devait subir son contrôle quotidien suite à l’injection du sérum. Cela ne faisait pas longtemps mais elle était déjà coutumière de l’acte et puis elle avait aussi l’habitude de voir le médecin venir. D’ailleurs elle fut étonnée de voir une jeune femme passée le pas de la porte au lieu du jeune homme habituel, sur lequel elle pouvait habituellement fantasmer. Et oui, à quinze ans on fantasme aussi ! Heureusement que Keaton ne le savait sinon elle serait probablement enfermée en haut d’une tour sans issue jusqu’à ses trente ans.

Assise sur le lit d’hôpital avec son sodoku en main, Ingrid redressa la tête. Six mois auparavant, une telle entrée aurait probalement effrayé l’adolescente qui était alors toute innocente et ne connaissait pas grand-chose du monde extérieur. Aujourd’hui elle se contenta juste de redresser le regard en souriant. Ce devait être Kate Reynolds. Une femme enceinte à Genetic qui est en plus médecin ça ne court pas non plus les couloirs de l’organisation. D’ailleurs, celle-ci lui confirma son identité quasi instantanément. Et Ingrid d’être curieuse sur la manière dont elles allaient s’entendre.

« Bonjour ! Il m’a parlé de t.. vous aussi. »

Elle allait la tutoyer mais elle ne la connaissait pas après tout. Pas autant qu’elle l’aurait voulu. Au fond, l’adolescente ne savait pas vraiment comment elle se positionnait par rapport à cette femme. D’autant que d’un certain côté elle lui avait ôté son père adoptif. Pour le moment, elle se contenta de rendre son sourire et de se tourner sur le lit de telle manière à ce qu’elle puisse s’assoir les jambes pendant dans le vide. Puis elle ôta sa veste pour découvrir un bras vraiment frêle qu’elle tendit automatiquement à Kate. L’autre médecin ne parlait jamais avec elle, il se contentait de prodiguer les soins et faire les vérifications basiques à commencer par le pouls et la tension.

« Ravie de vous rencontrer enfin ! Comment ça se fait que ce n’est pas l’autre médecin d’ailleurs ? Il me supporte plus et je suis votre punition ? »

Ingrid disait plus cela sur le ton de la rigolade qu’autre chose. Elle était docile alors elle se doutait qu’elle n’était pas à ce point agaçante que l’autre médecin veuille se débarrasser d’elle. Et puis d’un côté, elle était contente que Kate soit là, car c’était tout de même franchement frustrant que de savoir qu’elle était une immense partie de la vie de Keaton, qu’elle portait son enfant mais qu’elle ne la connaissait pas.

« Que vous a dit Keaton de moi alors ? Je suis curieuse. »

A cet instant on pouvait lire toute la malice dans le regard cependant fatigué d’Ingrid. Elle aimait Keaton plus que tout alors si elle pouvait être agréable avec Kate, elle le serait. D’autant qu’elle avait cru comprendre que ce n’était pas le top entre eux en ce moment. Non l’adolescente ne pensait pas du tout faire le médiateur !
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 30 Juil - 17:42

Je notais le quasi tutoiement avec plaisir. Si c'était ce qui lui venait en premier tout n'était pas perdu. Ce même si le serpent siffleur Dakota Cooper était passé auparavant pour livrer ses horreurs. Je chassais loin de moi cette pensée et cette femme par la même occasion. Ma haine ne devait pas me bouffer la tête. Je me l'interdisais d'autant plus maintenant que nous avions décidé d'aller de l'avant avec Keat. Je souris franchement à sa petite blague sur le fait qu'elle était ma punition après avoir saoulé son ancien toubib mais fut surprise de la voir me tendre le bras.

Je le saisis mais uniquement pour le ramener contre elle, façon douce de lui signifier que nous avions le temps. Je m'installais ensuite un peu plus confortablement en m'adossant au mur. La grossesse ne m'aidait pas vraiment à être leste mais ça n'était pas grave, je m'y faisais.

« Tu n'as rien d'une punition au contraire. Disons que je prend une heure de récréation en ta compagnie. Ça t'irais ? »

Il nous fallait au moins ça pour faire connaissance. On avait du temps à rattraper, des choses à se dire, sans doute même des griefs de chaque coté.
Je laissais un petit rire m'échapper tandis qu'elle me demandait ce que Keaton avait pu me dire, avec un petit air curieux très adolescent.

« Il m'a dit qu'il tient beaucoup à toi. Que tu es comme sa fille. Rien de croustillant au final, il n'a rien trahi de ton jardin secret rassure toi. Je pense qu'il espérait qu'on s'entende bien.»

Je parlais au passé, sans doute parce que je ne savais plus très bien ce que pouvait désirer Keaton. Ni même ou il en était avec cette gamine. Supporterais je qu'elle soit l'égale de Lou dans le cœur de son père ? Je n'en savais rien. Pour le moment je décidais de mettre tout ça de coté le temps de la découvrir.

« Et toi qu'a tu donc entendu sur mon compte ? Mis à part que je me change en vampire à la nuit tombée pour dévorer les enfants bien sur...»

Ton pince sans rire et sourire en coin.
Je plaisantais mais malgré tout j'étais persuadée qu'il y avait un fond de vérité dans mes propos. J'étais prête à mettre ma main au feu qu'elle en avait entendu des vertes et des pas mures sur ma pomme. J'étais quasiment belzebuth à une époque dans cette boite et en prime la Cooper lui tournait autour donc bon... Pas besoin d'être grand clerc... Restait à voir si elle savait faire la part des choses ? Et moi étais je vraiment capable de la faire ? Tant de questions auxquelles cette entrevue allait sans doute permettre de répondre.

Je ne savais même pas vraiment ce que j'espérais. Mieux connaître ce qui était arrivé à Keaton pendant ma captivité ? Me faire aimer de cette gamine qui était la fille de cœur de l'homme que j'aimais ? Je n'en savais fichtrement rien et pire de tout je m'en foutais totalement. La grossesse me rendait philosophe sans doute... En tout cas je m'en foutiste c'était une certitude !
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 30 Juil - 20:19

Visiblement les soins n’avaient pas à débuter aussi rapidement qu’avec l’autre médecin. Ingrid comprit que Kate voulait aussi faire connaissance. C’était l’occasion, il fallait en profiter. Car c’était vrai que finalement, jamais encore elles ne s’étaient vues et n’avaient pu parler. C’était d’ailleurs étrange de voir la différence entre la femme qu’elle avait vu sur cette estrade le soir d’Halloween et celle qui était à présent assise à ses côtés. Le plus troublant était sa douceur. C’était ce qui l’étonnait le plus car entre ce qu’elle avait vu toujours en cette soirée horrible et ce que lui avait dit Dakota, elle avait personnifié Kate comme le démon à ne pas approcher. Alors qu’en fait elle avait un sourire doux, presque maternel et elle avait des gestes tout aussi doux.

« D’accord, c’est gentil. »

En réalité, l’adolescente ne savait pas trop quoi dire. Quelque part la femme enceinte l’impressionnait. Après tout elle était haut placée au sein de l’organisation de ce qu’elle avait compris. Elle pouvait donc agir sur pas mal de données alors autant rester droite et ne pas risquer quoi que ce soit. D’autant qu’elle n’avait plus de force, elle ne s’alimentait pas assez et était encore plus maigre qu’avant, quant à ses muscles ils étaient aussi mous que du Nutella. Ca ne l’empêchait pas d’être curieuse cependant. Kate venait d’apprendre à Ingrid qu’elle avait beaucoup entendu parler d’elle, aussi était-il tout à fait normal qu’elle veuille savoir quoi.

« Keaton n’est pas vraiment bavard »dit l’adolescente avec un sourire compatissant « Si vous voulez, si je peux vous faire confiance je vous en dirai plus. »

Que l’on connaisse son passé na la dérangeait pas de toute manière c’était passé dans les journaux quant à sa capacité elle n’avait pas à la caché ici. Donc tout était bon pour elle. Sauf dire à Kate ce qu’elle avait entendu sur elle. Car autant Keaton l’avait présenté sous un beau jour, comme sa fille adoptive, autant ce qu’elle avait entendu sur la jeune femme n’avait pas grand-chose de positif.

« Tout ce que je sais de Keaton c’est qu’il vous aime et que quand vous n’êtes pas là il n’est pas bien, mais ça il me l’a pas dit, je l’ai observé. »

Ou comment contourner le sujet en évitant bien sûr d’évoquer Dakota. Ingrid observa alors la jeune femme s’installer sur le lit pour s’appuyer contre le mur. Elle avait le ventre bien rond. Ingrid avait un tas de question a commencé par là.

« La grossesse se passe bien ? Vous savez, si vous voulez, si ça vous dérange de me donner le statut de sœur, on pourra dire que je suis une gentille tante ? Ça doit vous faire bizarre, vous ne me connaissez pas, c’est comme si j’étais tombée du ciel et quelque part vous êtes obligée de me supporter parce que Keaton a décidé de prendre soin de moi. Ne lui en voulez pas trop hein. Je l’aime comme mon propre père et je suis sûre qu’on peut bien s’entendre, malgré tous les on dit, malgré toutes les réticences. »

Quelque part, Ingrid essayait de dédramatiser la situation, d’alléger l’ambiance, de faire connaissance tout simplement, même si c’était bizarre, même si elle ne savait pas comment s’y prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mer 31 Juil - 11:48

Je souris en l'entendant dire que Keaton n'était pas vraiment bavard et j’acquiesçais silencieusement. En effet il n'était pas vraiment très doué pour les grandes déclarations c'était indéniable. Il se protégeait des émotions trop fortes derrière un mur d'indifférence parfois très difficile à supporter. Quand elle embraya sur le fait de m'en dire plus sur elle je lui souris avant de poser une main délicate sur sa jambe.

« Tu n'y es pas obligée. Même si tu apprend à me faire confiance. Avoir un jardin secret c'est important. »

Je ne voulais pas qu'elle se sente contrainte de se livrer. Je n'étais plus cette femme qui pouvait voir des cobayes moisir en cellule, avant d'aller faire la fiesta en sortant du boulot. Je ne voulais plus être cette personne. Je m'étais libérée de mes angoisses enfin d'une partie en tout cas. De ça et de ma froideur, quoique, elle n'était pas loin et je pouvais facilement m'y réfugier à nouveau.

Quand elle prit la parole pour me dire que Keaton était malheureux en mon absence je fermais les yeux quelques secondes. C'était idiot mais ça faisait du bien. Sans doute parce que j'avais eu le sentiment qu'il se foutait de savoir ce qui m'était arrivé pendant ma captivité. J'avais eu besoin de le retrouver, envie de courir vers lui, de me réfugier dans ses bras... Au lieu de les ouvrir en grand il avait choisi de tourner les talons... Cette gamine à ses cotés.

Je ne pouvais en vouloir à Ingrid et j'avais promis d'essayer de faire table rase mais ça restait difficile. Je me revoyais dans cette superbe robe costumée, maquillée, et Tussle ouvrant la bouche... Comment Keaton avait il pu me condamner sans discuter ? C'était le seul être au monde qui aurait du savoir.

Je chassais ces pensées d'un battement de cils, tandis que la jeune femme me demandait comment se passait la grossesse avant d'embrayer sur des propos qui me laissèrent songeuse.
C'était dit avec la candeur de l'enfance, elle se voyait bien en grande sœur pour Lou... En avais je envie ? Etait ce une bonne idée ? Pour le moment je n'avais pas la réponse. Pour imaginer la considérer comme une sœur pour ma princesse je devais la voir comme une fille... Et c'était impossible devant cette jeune fille que je ne connaissais pas.

« Tu sais Ingrid, je ne peux pas te répondre, pas maintenant. Il faut qu'on apprenne à se connaître toutes les deux. A s'apprécier je l'espère, à s'aimer peut être. Nous avons en commun d'aimer très fort un blondinet têtu et obstiné grand amateur de surf. C'est un bon début. »

Je lui fit un petit clin d'oeil avant de poursuivre.

« Ce qui est sur c'est que je ne ferais rien pour t'éloigner de Keaton. Je sens comme ce lien est important pour vous deux. Pour ce qui est du notre, et du tien avec ma fille, tout reste à construire, alors prenons le temps. »

C'était sans doute assez creux comme discours surtout pour une adolescente, mais c'était ce que j'avais de mieux à proposer pour le moment.

« Je n'ai pas de réticences, enfin pas vraiment. Je ne suis pas vraiment quelqu'un d'expansif. On ne m'a pas surnommé la reine des glaces pour rien, n'est ce pas ? »

Ceci dit avec un petit sourire avant de terminer ma tirade.

« Tu peux en tout cas commencer par me tutoyer et m'appeler Kate ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mer 31 Juil - 16:40

Une proposition innocente dans une situation délicate, c’était la seule chose à comprendre des mots prononcés par Ingrid. C’était aussi un moyen de montrer à Kate qu’elle ne la mettait pas de côté, qu’elle ne s’accaparait pas Keaton pour elle et qu’elle lui laissait le bénéfice du doute. Car oui, elle avait entendu de sombres horreurs sur la jeune médecin, mais d’un autre côté, Ingrid connaissait un peu Keaton et elle était persuadée qu’il n’aimait pas quelqu’un qu’il ne s’attachait pas à ce point à cette personne pour rien. Et encore moins si elle est si vile qu’on le prétend. Il devait y avoir quelque chose de bon en Kate, et pour le moment Ingrid n’en n’était pas étonnée puisqu’elle lui souriait depuis le début et qu’elle voulait prendre le temps de la connaître.

« Je ne m’oblige jamais, et mon jardin secret je l’ai… Mais te dire d’où je viens et comment je me suis retrouvée avec votre fiancé ne me semble pas superflu. »

Ingrid souriait. Kate prenait des pincettes. Elle le sentait ainsi. Mais c’était pas le plus important car au fond, elle aussi était un peu timide. Si les choses se passaient mal entre elles, elle risquait de devoir se trouver un chez soi ailleurs pour aller dormir. Peut-être qu’Evan voudrait bien l’aider, ou encore Sonny… Enfin l’heure n’était pas à cette question assez flippante et heureusement. Et en même temps, elle se posait des tas de questions qui tournaient toutes autour du même sujet : est-ce que Kate l’accepterait ? Car oui, un jour finirait où il faudrait bien se confronter à ce problème. Keat et Kate ne joueraient pas au chat et à la souris toute leur vie et quand le bébé serait là, il faudrait bien qu’ils se posent et quoi qu’on en dise, Ingrid faisait partie de l’équation pour le moment. Mais comment se positionnerait-elle dans cette famille naissante. Y aurait-elle vraiment sa place ?
L’adolescente souriait quand Kate évoqua Keaton comme un blondinet têtu. C’est vrai qu’il l’était. Mais il était aussi protecteur et aimant, terriblement aimant. Kate s’en rendait-elle compte. Comprenait-elle tout ce qu’il avait fait pour elle, pour leur couple comme Ingrid le comprenait ? Avait-elle conscience ?

« D’accord Kate. « Elle sourit. « Je voulais juste que tu saches que pour ma part j’ai beau avoir des réactions d’adolescente, je ne me dresserai pas non plus entre toi et Keaton. Je n’ai pas voulu venir avec lui au Cap parce que j’avais une grosse partie de ma vie ici, mais parce que je sentais qu’il avait besoin de se retrouver seul avec toi, qu’il avait besoin de TE retrouver. J’aurais dû, finalement, venir ici, j’aurais peut-être pas tant vécu de catastrophes en peu de temps. Mais oui je l’aime, il m’a sauvé. »

Elle avait le regard dans le vide, face à elle alors qu’elle était assise sur le lit les jambes pendantes. Soudain, elle se retourna, après avoir laissé un petit blanc.

« En fait, ma capacité a tué mes parents. Mon père a été kidnappé par des voleurs et bâillonné sur une chaise dans notre maison. Quand on est rentrées avec maman, un des voleurs s’en est pris à moi. J’ai paniqué et ma capacité s’est déclenchée à son maximum. Le tissu a pris feu, puis toute la maison et ils sont tous morts, sauf moi. J’avais déjà croisé Keaton à l’hôpital l’été parce que je m’étais faite hospitalisée pour d’étranges troubles. Personne ne me croyait. Et puis après la catastrophe j’avais peur qu’on me touche. Et voir un visage familier m’a apaisé. Je suppose, quelque part qu’il a eu pitié de l’orpheline mutante que je suis. »

Voilà, tout était dit,e t quelque part, savoir que Kate pourrait dorénavant la juger sur des faits la rassurait.

« Je n’aime pas qu’on s’apitoie sur mon sort, ‘essaye d’avancer malgré toutes les horreurs de la vie, mais Keaton a été comme un vrai père pour moi et il m’a appris à avoir de nouveau confiance en la vie et en les gens. Tu comprends ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Jeu 1 Aoû - 12:47

Ce devait être une discussion légère, histoire de faire connaissance. Le truc pépère ou y avait pas besoin de se mouiller ou de réfléchir trop avant. En tout cas c'était comme ça que je voyais ça avant de pénétrer dans cette pièce. Voilà sans doute pourquoi je fus aussi soufflée par les propos qu'elle me tint.

D'une part elle avait très bien cerné ma crainte qu'elle ne soit un frein dans ma relation avec Keaton mais surtout elle l'aimait vraiment. Il était son père de cœur, que ça me fasse plaisir ou non. Et je devais avouer que cette gamine ma plaisait bien. Même si je n'avais pas envie de m'attacher à elle. Je me protégeais toujours des gens, c'était un mécanisme de défense qui me permettait de tenir debout malgré mes blessures non refermées.

Quand Ingrid reprit la parole je fus séchée. En un quart de seconde elle venait de me serrer le cœur. Les larmes me montèrent aux yeux et je laissais échapper un petit soupir. Comme je comprenais cette douleur, comme je comprenais mieux cette complicité avec l'homme de ma vie. Il avait vu sa mère mourir sous ses yeux et culpabilisait de n'avoir pu la sauver... Mais Ingrid, cette frêle adolescente, qui devait porter la mort de sa famille ? Horrible, atroce...

J'avais mal pour elle, mal parce que je savais ce que c'était de perdre un être aimé. J'étais responsable de la mort de ma sœur, de mon double. Je connaissais ce sentiment de culpabilité, cette douleur intime mais d'une intensité battant des records. C'était ce qui m'avait conduit à Genetic, ce qui m'avait mené à voir les mutants comme des monstres. Ce qui m'avait donné envie de me battre contre ce gène et ses conséquences.

J'avais changé et évolué depuis mais c'était encore bien présent au creux de mon cœur. J'en avais la nausée, le souffle court et je me mit à parler.

« Je ne vais pas m'apitoyer sur ton sort, mais sache que je comprend ta souffrance. »

Ça pouvait paraître vide de sens et ce fut sans doute ce qui me poussa à me livrer comme je ne l'avais quasiment jamais fait.

« Quand j'avais a peu près ton âge, je faisais les 400 coups, je sortais beaucoup. J'avais rencontré un garçon, canon, charmeur, bad boy, enfin tu vois le genre. »

Une courte pause tandis que mes yeux se posaient sur le mur face au lit. Mon regard se fit vague tandis que les souvenirs remontaient à la surface.

« Je viens d'une famille ou ce genre de truc ne se fait pas vraiment. Surtout pas pour une fille, mais je m'en moquais, j'étais libre.. J'ai fini par entraîner ma sœur dans mes bêtises et elle a, elle aussi, rencontré un garçon. . »

Le ton de ma voix était monocorde, comme si j'étais extérieure à l'histoire que je livrais. Façon dérisoire de me protéger de la violence des souvenirs.

« Elle est tombée enceinte. Ça le faisait vraiment pas et nos chers parents ont voulu l'obliger à abandonner son bébé ou bien à avorter. C'était insupportable pour elle. On a prit la fuite. Elle était ma jumelle, j'aurais tout fait, tout donné pour elle. »

Les sanglots me serraient la voix mais j'arrivais à les contenir malgré tout. Je me montrais sans fard, dans toute la splendeur de ma fragilité à cette gamine que je ne connaissais même pas.

« Quand mon père a fini par nous retrouver je n'étais pas dans notre planque. Elle était toute seule avec un copain. Un copain mutant... Il a perdu le contrôle tant il a paniqué... Il a perdu le contrôle et elle est morte. Ma sœur a été tuée sans même que je sois là pour la protéger, pourtant je lui avait promis, j'avais juré de la protéger elle et le bébé... Je me suis précipitée chez mes parents quand j'ai su qu'ils l'avaient emmenée et je l'ai vue... Toujours aussi douce, aussi belle, mais qui ne me sourirait jamais plus... »

Je ne racontais pas la suite, elle n'avait pas à savoir a quelles extrémités la perte et la souffrance m'avaient conduites... Je ne savais même pas au juste pourquoi je lui avais dit tout ça.
Je regrettais... Je n'aimais pas me montrer ainsi sans fard et délicate. J'étais la reine des glaces, c'était mon armure d'invincibilité et j'avais intérêt à la remettre vite fait si je ne voulais pas fondre en larmes comme une idiote. J'avais mon matériel pour faire son bilan médical, voilà dans quoi j'allais me réfugier ; le boulot, le professionnalisme, ça je maîtrisais.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Jeu 1 Aoû - 20:37

Ingrid incarnait bien souvent l’innocence même mais derrière ce visage angélique se trouvait une blessure s béante qu’elle séparait l’âme d’Ingrid en deux. Un côté d’elle voulait garder l’espoir d’une vie meilleure, pendant que son autre moitié sombrait doucement vers le désarroi et la peur de ne jamais devenir une jeune femme normale qui puisse avoir un travail et construire sa famille. Cependant, c’était avec un détachement impensable qu’elle contait son histoire à Kate. A travers ces mots, elle espérait faire comprendre à la future maman en quoi Keaton était important pour elle et ce qu’il représentait. Comment ils s’étaient rencontrés, comment elle avait fini sous sa protection. Elle espérait ainsi montrer à Kate que toutes les deux avaient réellement un point commun. Leur amour pour cet homme au grand cœur. En aucun cas elle voulait qu’on s’apitoie sur son sort, d’ailleurs elle le signifiait bien. De même, elle ne voulait pas forcer Kate à avoir une réaction.

Contre toute attente, malgré tout ce qu’elle avait entendu sur la médecin, celle-ci commença à parler à cœur ouvert. Etrange. Une proximité naissait par la parole sans même qu’Ingrid ne s’y attende. Au contraire, elle pensait qu’elle la détesterait. Au début, elle n’incarnait que la femme qui lui avait volé son père de cœur. Avec le temps, Ingrid avait compris qu’il s’agissait d’autre chose. Avec le temps Ingrid avait beaucoup réfléchi, elle en avait le temps ici de toute manière. Et avec le temps que prenait le récit de Kate, les larmes montaient. C’était comme lorsqu’elle lisait l’un de ces romans ou qu’elle regardait un film triste. Sans même s’en rendre compte, Ingrid laissa alors sa petite main maigrichonne se glisser sur celle de Kate en soutien. Quelques secondes seulement. Puis elle réfléchit, laissant un blanc de quelques secondes, voire une minute.

« Si j’ai bien compris tu te sens coupable, mais tout n’est pas de ta faute. Tu as voulu le bonheur de ta sœur, et quand on est jeune on est stupide, j’en connais un rayon ! Tu devrais te pardonner à toi-même je pense… »

Puis elle sourit et tendit à nouveau son bras. Elle avait vu le regard de Kate sur ses instruments de torture. Elle comprenait que perdre sa sœur de cette manière, sa jumelle qui plus est l’ai rendu si froide avec le monde qui l’entoure.

« Promis tu resteras à jamais la Reine des Glaces ! C’est classe quand même ! Comme dans Narnia la vilaine sorcière … Toi aussi tu fais des loukoums par magie ? Haan non du chocolat, j’adooooooore le chocolat !! »

Ingrid avait un grand sourire de gamine. Ou comment passer du coq à l’âne. C’était fait exprès, au début. Mais l’adolescente préférait plus que tout partir dans la légèreté des choses, parce qu’être sérieux c’était se rappeler les mauvais souvenir et elle en avait personnellement accumulé bien trop ces derniers mois.

« J’ai envie de chocolat maintenant… » dit elle alors en se léchant les lèvres. « C’est quoi que tu aimes par-dessus tout toi ? »

Ingrid faisait machinalement les gestes demandés par le médecin pendant qu’elle faisait la causette. A vrai dire, faire connaissance, ça passait aussi par apprendre les goûts de l’autre. Le problème c’était que si Ingrid se branchait en mode questions elle risquait d’agacer sous peu Kate. Alors elle se mordit la langue pour éviter de parler, au point qu’elle se mit à saigner.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 6 Aoû - 12:50

J'avais parlé, à cœur ouvert, c'était bizarre et gênant. Je n'aimais pas me livrer mais cette gamine m'en avait donné envie. Elle était forte, elle survivait, et peut être que ça lui ferait du bien d'entendre que l'homme qui l'avait recueilli n'était pas amoureux d'un monstre ? Possible, mais ça n'était pas pour ça que je m'étais livrée. C'était la situation, cette perte d'un être cher à cause de cette mutation génétique. J'avais eu le sentiment pendant quelques instants d'être proche d'elle.

De toute manière avec mes hormones en ébullition j'avais des réactions bizarres depuis un moment. J'étais plus douce, plus expansive aussi, et finalement je devais avouer que c'était assez agréable. En tout cas ça générait moins de tension interne, ce qui devait au final être bon pour le bébé.

Pour autant, je n'avais pas envie qu'on s’appesantisse sur le thème de Kate Reynolds a un cœur, blablabla... Je préférais en revenir à la raison de base de ma visite ce qu'Ingrid paru très bien comprendre car elle me tendit le bras. Je fixais le brassard à tension avant de lui passer un petit saturomètre au bout du doigt.

« Je suppose qu'on te l'a déjà expliqué mais je le redis au cas ou. Ce capteur permet de vérifier la saturation de ton sang en oxygène. Nous avons de gros doute sur le fait que le virus abîme les globules rouges donc c'est important qu'on surveille. Pour ma sœur, je ne me sens pas coupable, enfin plus vraiment, Keaton m'a fait comprendre que je n'y étais pour rien. »

La saturation était bonne, par contre ce n'était pas vraiment le cas de sa tension. Elle reprit la parole et ses propos amenèrent un petit sourire sur mes lèvres. Rares étaient ceux qui osaient me surnommer la reine des glaces en ma présence. En même temps elle le faisait avec candeur et gentillesse, pas pour me blesser.

« Vilaine sorcière ? Non, je ne suis pas d'accord. Sorcière sexy, comme la sorcière blanche, ça par contre ça me va. »

Je lui fit un clin d’œil avant de lancer une nouvelle mesure de tension. Toujours pas top... Mmmm la demoiselle était fatiguée et manifestement elle ne se nourrissait pas assez. En même temps c'était une ado donc si ils lui servaient les « petits plats en équilibre » elle devait apprécier moyen.

« En général je ne suis pas gourmande mais là... C'est terrible ! Là tout de suite je rêve d'une bonne grosse tarte aux citrons verts. Quoique, tu n'as pas tort, un bon gros gâteau au chocolat c'est aussi une idée.   »

Je me passais la langue sur les lèvres pour mimer l'appétit façon cartoon avant de faire en sorte de croiser son regard.

« Ta tension est trop basse, il faut que tu manges plus et que tu te reposes. Les plats qu'on te sert ici sont corrects ? Tu veux que je t'apporte autre chose ? Le soucis c'est que si ta tension ne remonte pas on va être obligés de te remettre sous perfusion. Je doute franchement que tu en ai envie. »

Le ton de ma voix était professionnel et sans doute plus froid sur cette dernière phrase. En même temps je voulais qu'elle prenne conscience du risque encouru. J'étais ok pour revoir les menus qu'on lui servait, ok aussi pour aller lui acheter une énorme pâtisserie si ça pouvait aider. Bizarre n'est ce pas ? Cette gamine avec ses grands yeux de biche et son histoire tordue avait créé une petite brèche dans mon armure de froideur.

« Si tu me promets de manger tout ce qu'on te servira à partir de maintenant, je veux bien te dire le prénom qu'on a choisi pour notre petite fille. »

Donnant, donnant, mais surtout de ma part une main tendue. En effet Lou était ce que j'avais de plus précieux et je ne parlais pas d'elle en dehors de mon cercle proche. C'était pour moi une marque d'affection mais si ça se trouvait Keaton lui en avait déjà parlé et ça paraîtrait dérisoire et puéril mon affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mer 7 Aoû - 17:27

Passer de la froideur, aux confidences puis au professionnalisme. Leur discussion était une danse maladroite de l’envie de se découvrir mais avec patience et douceur. Aller trop loin, trop vite coûtait à l’une ou à l’autre, mais Ingrid n’avait plus envie d’attendre. Voilà de longs mois déjà qu’elle était au courant pour Kate, qu’elle avait compris qu’elle était le grand amour de Keaton qu’on lui avait raconté les pires horreurs sur elle, et elle ne la connaissait pas particulièrement. Frustration et incompréhension se mêlaient pour ne donner qu’une impatience non voilée. Cepenadnt elle respecta l’intimité de Kate et lui tendit son bras pour les examens. C’était beaucoup plus raisonnable. Une personne sage lui avait appris à laisser les gens venir vers elle et à ne pas les forcer en les poussant dans leurs retranchements.

« Si on me l’a expliqué je ne m’en souviens pas. Et c’est quoi la saturation en oxygène ? »

Elle n’avait pas relevé pour sa sœur tout simplement parce qu’elle ne savait pas quoi ajouter. Pour Ingrid c’était une bonne chose si elle ne culpabilisait plus. Au moins elle pouvait passer à autre chose et faire son deuil. Ferait elle, elle un jour son deuil avec ses parents et Morgan ? Ingrid se le demandait chaque jour que Dieu faisait. Elle ne pouvait s’empêcher de culpabiliser, de se dire que si elle n’existait pas ils seraient toujours en vie, et si elle n’avait pas cette capacité ils seraient toujours en vie. Au moins ses parents. Cependant, elle savait aussi que sans ça elle n’aurait pas rencontré des gens formidables dont elle ne pouvait à présent plus se passer.

Elle finit donc par sourire. Et alléger à nouveau l’atmosphère. Elle ne voulait pas faire fuir la jeune femme qui avait décidé de se livrer à elle. Pour une reine des glaces c’était plutôt contradictoire aussi Ingrid le prit comme une marque de bonne volonté vers le chemin de l’acceptation mutuelle.

« Ahaha ça pour être sexy tu l’es Kate ! J’aimerais bien avoir autant de grâce si un jour je suis enceinte. Et puis t’es même pas enflée. Tu portes bien la grossesse, vraiment. Par contre la sorcière blanche a beau être belle elle est méchante … » dit-elle en finissant avec une grimace.

C’est vrai, elle était très jolie. Même si elle portait la fatigue sur son visage, elle était svelte si on exceptait le ventre rond, et elle avait de joie formes harmonieuse. Comparé à Ingrid, adolescente maigre au point de voir les os des côtes elle était tout en haut de l’échelle. Mais Ingrid avait toujours été dure avec elle niveau physique.

« Humm une tarte… han un gâteau… j’ai faim… »

Et pour en attester son estomac fit un énorme gargouillis. Elle n’aimait pas vraiment les repas qu’on lui donnait. Ça ressemblait à la nourriture de l’hôpital. Et pour couronner le tout, voilà que Kate lui annoncer une mauvaise nouvelle. Enfin quelque chose de pas fort alléchant.

« Bah me reposer je fais que ça ici, je m’ennuie à mourir même. Manger, je suis désolée mais souvent c’est dégueu, ça me rappelle l’hôpital. J’ai envie de coca, de pâtisserie, de chocolat, de pâtes à la Carbonara maison, de salades composées maison… J’adore manger mais là… »

Et un nouveau gargouillis se fit entendre. Et certes elle n’avait pas du tout envie d’être sous perfusion, donc elle baissa la tête en signe positif.

« D’accord je mangerai tout. Mais tu crois que je vais avoir le droit de sortir de temps en temps ? Voir les amis ? Et manger des trucs bon et caloriques ? »

Qui ne tente rien n’a rien comme on dit, et puis elle s’ennuyait tellement entre ces quatre murs, c’était injuste de l’obliger à passer sa vie dans un mouchoir de poche alors qu’elle n’avait que quinze ans.

« Tu crois qu’en avril je serais sortie ? C’est mon anniversaire… »

Oui parce qu’elle y pensait et elle aurait bien aimé faire une fête avec ses amis… qui sait, ce serait peut être un bon moyen de se changer les idées !
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 3 Sep - 12:04

« La saturation en oxygène c'est le taux d'oxygène que transporte tes globules rouges. ça nous permet de voir si tu respires bien ou non.»

Vulgarisation médicale, c'était la base du taff de médecin. Rendre intelligible à n'importe qui ce que nous avions mit des années à maitriser. La conversation se poursuivait sur un autre thème.

Je fus flattée par la sincérité qui ressortait des propos d'Ingrid et je l'en remerciais d'un sourire doux. Savoir qu'on me trouvait jolie me faisait du bien. Sans doute parce qu'au fond je n'avais pas autant d'assurance qu'on pouvait le croire. C'était le lot de toutes les femmes, les complexes, les doutes, les remises en question.

La conversation se poursuivit et je compris que l'isolement et l'enfermement pesait à la jeune fille. On pouvait le comprendre, c'était déjà difficile pour un adulte. Elle avait envie de sortir, de voir ses amis, de faire la fête sans doute.

« Pour ce qui est d'avoir le droit de sortir, je ne peux pas te répondre. Ca n'est plus en mon pouvoir d'en décider. Keaton pourra te répondre ou bien l'autre... »

J'allais dire « l'autre pétasse de Cooper » mais je parvins à me retenir in extremis. Je parlais à une adolescente, la fille de Keat, je n'allais pas me donner en spectacle. Il y avait des limites à la connerie. Même si ma haine de cette femme me poussait à le crier sur tous les toîts.

« l'autre... Responsable. Cooper. »

Pas trop mal, même si la sécheresse de mon ton ne laissait aucun doute sur mon aversion profonde. Je parvenais à rester correcte. La conversation était facile mais je devais tout de même faire mon boulot et je la menaçais du spectre de la perfusion pour qu'elle comprenne la necessité de se remettre à manger correctement.

Son petit signe d'assentiment me suffit sur le moment et je pris un ton de connivence pour lui livrer le prénom de notre petite fille.

« On a choisi de l'appeler Lou, Lou Shannon, pour être exacte. »

C'était la première fois que je disais son prénom à quelqu'un et je guettais sa réaction avec appréhension. Et si elle n'aimait pas ? Et si les gens trouvaient ça idiot ? C'était con mais ça me faisait peur.

« A partir de maintenant je te ferais livrer des repas. Burgers, coca, pâtisseries en tout genre. Des sushis ? J'adore ça, mais je n'ai plus le droit d'en manger pour le moment. Si ça te dis je ferais en sorte de suivre ton dossier sur le long terme. Ça nous permettra de nous voir souvent. Après si tu préfères poursuivre avec ton médecin habituel ça ne me pose pas de soucis. Je comprendrais qu'avoir comme médecin la petite amie de ton père ne soit pas forcément idéal. »

Je venais de livrer que notre relation avait repris... Sans vraiment le préméditer. En même temps elle avait le droit de savoir que l'on s'offrait une autre chance.
C'était confus dans mon esprit, je ne savais pas moi même ou nous en étions, ni ou nous allions. On avait le temps de voir venir de toute manière.

« Si tu obtiens l'autorisation de Keaton je pourrais te faire visiter les lieux si tu veux. Je connais bien la maison. »

Comment allait il prendre le fait que j'essaye d'apprendre à mieux connaitre l'adolescente? Bien, enfin je le pensais... Il fallait que je lui en parle...
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 3 Sep - 19:47

Après les explications de Kate, Ingrid mit une main sur son torse comme pour constater qu’elle respirait bien. Elle avait l’air en tout cas. Heureusement, il aurait manqué plus que ça. Elle espérait que ses constantes allaient s’améliorer de jour en jour. Même si au fond, elle savait que sans sérum elle était condamnée, de même que Keaton. C’était dur à s’imaginer quelque chose de si dramatique lorsque l’on était adolescente. On espérait avoir encore la vie devant nous, cependant, elle était assez mûre à présent et avait vécu assez de choses pour se rendre compte que l’on pouvait mourir de tout et n’importe quoi du jour au lendemain. On ne sait pas de quoi la vie est faite et de quoi demain sera fait alors il faut profiter. C’est ainsi qu’elle apprenait à faire connaissance avec Kate. Si Keaton l’aimait à ce point c’était pour une raison précise. Quelque part, elle ne pouvait lui faire que confiance. Jusqu’à un certain point. Elle saurait poser les bonnes questions lorsqu’il serait temps.
Pour l’instant elles papotaient tranquillement et Ingrid essayait de rester tranquille pendant les soins en tentant d’en savoir plus sur une éventuelle sortie. Non seulement elle n’apprit rien de grandiose si ce n’est que Keaton serait la clef de son départ, mais en plus elle ne put que grimacer en constatant que Dakota et Kate semblaient vraiment se haïr par-dessus tout.

« Je vois que Dakota et toi ce n’est pas le grand amour… elle m’a sauvé la vie. »

Le ton d’Ingrid était neutre. Une manière de dire à Kate qu’elle n’était pas si mauvaise mais qu’elle ne la défendait pas non plus. Et puis une autre question lui vient en tête.

« Kate…. Non plus tard… »

Elle voulait lui demander s’il était vrai qu’elle avait torturé et faire des expériences sur des gens, mais l’évoquer maintenant alors qu’elle avaitdéjà une dent contre Dakota n’était pas vraiment une bonne idée. Elle préférait parler du bébé. C’était un sujet plus reposant et plus agréable. Et au fond, elle ne savait pas encore si elle voulait savoir la vérité ou non à ce propos, à propos du passé de Kate.

« Haaaan c’est super joli ! J’aime bien Lou ! Je photographierai la pleine lune pour elle et lui faire un joli montage ! «

Parce que Lou lui faisait tout naturellement penser au loup et à la pleine lune. Un animal qu’elle aimait beaucoup et dont elle admirait la prestance. Elle espérait ne pas vexer Kate en disant cela, mais tout partait d’un bon sentiment. Avoir le loup comme emblème aurait été une vraie fierté pour l’adolescente.

D’ailleurs ne dit-on pas avoir une faim de loup ? Non parce que c’était le cas. Parler l’aider à se concentrer sur autre chose, mais à présent que Kate évoquait la nourriture comme chose nécessaire pour son rétablissement, son estomac avait décidé de danser la carioca. Et Kate, elle, avait décidé de dire pleins de choses positives à Ingrid si bien que ses yeux s’arrondirent sans savoir par quoi commencer.

« SUSHIIIIIIIS ! » dit-elle avec des gros yeux le ventre en extase à l’idée d’en manger.

« Je serais ravie que tu sois mon médecin, l’autre je l’aime pas. A vrai dire ils ont pas l’air très gentil ici… Puis en plus si tu m’appâtes avec de la nourriture, t’as tout gagné ! »

Elle n’avait pas l’air si terrible que ce qu’on lui avait dit et que ce qu’elle avait perçu. Etait-ce un jeu pour gagner sa confiance. Parce que se la mettre dans la poche c’était gagner des points supplémentaires avec Keaton ?

« Tu sais-je sais pas si j’ai envie de visiter. Ca me fou la chair de poule. Puis si c’est pour ne pas pouvoir me balader ça sert pas à grand-chose. Dis Kate… tu as déjà fait des expériences sur d’autres mutants ici ? »

La question était finalement sortie. Pour le meilleur et pour le pire. Mais Ingrid n’y voyait aucun mal, elle voulait juste partir sur des bases sincères avec la copine de son père d’adoption. C’était le moins qu’elles puissent faire non ?
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mer 9 Oct - 6:56

La conversation allait bon train. C'était assez surprenant mais parler avec cette jeune fille était facile. Pourtant je n'avais pas l'habitude de ça. Parler à des inconnus, me montrer aimable, me livrer a minima... Et voilà que je lui livrais le prénom de ma petite fille... Heureusement elle le trouva joli, j'eus un grand sourire en l'entendant parler d'un montage photo avec la pleine lune.

J'avais forcément pensé à ce lien que les gens feraient avec les loups et je trouvais ça plus mignon qu'autre chose. De toute manière j'étais aveuglée par le bonheur d'attendre cette petite fille et je ne voyais pas vraiment plus loin.

J'expliquais a Ingrid qu'elle devait manger, et que je ferais en sorte qu'on lui apporte des mets plus plaisants. Sa bouille à l'évocation des sushis valait franchement une photo et je laissais fuser un petit rire. Elle était pleine de vie et ça la rendait attendrissante. C'était finalement la force des adolescents, cette pulsion de vie qui les animaient malgré les vicissitudes du quotidien.

Ingrid acceptait que je m’occupe de son suivi et je le notais rapidement dans son dossier. C'était une bonne idée, en tout cas de mon point de vue. Nous verrions ce qu'en pensait Keaton et ma nouvelle hiérarchie. Je finis par me proposer comme guide au sein des locaux, ce qui était totalement débile. Elle ne pouvait de toute façon pas aller et venir à sa guise... Je me rendis alors compte de mon espoir de plaire. C'était une preuve de mon attachement à Keaton à n'en pas douter.

J'acceptais sa fille, j'acceptais son choix de vie. J'en prenais conscience quand la jeune fille repris la parole. Mon sang se figea. Avais je déjà fait des tests sur des mutants ?
Cette question posée avec une candeur presque enfantine... J'étais sincère de nature mais j'avais appris à dissimuler mes émotions. Je pouvais mentir, je pouvais même faire un très beau mensonge bien emballé... D'un autre coté ça ne collait pas avec mes nouveaux objectifs de vie, ça ne m'aiderait pas à commencer une relation sur de bonnes bases. Je fis donc mon choix en quelques secondes, j'allais parler, sincèrement mais bien évidemment dans le respect du secret professionnel qui régissait Genetic.

« Si on précise ta question : c'est as tu déjà forcé des gens à subir des tests ? »

Mon ton était plus froid, en même temps je me sentais attaquée et je n'avais pas pour habitude de tendre l'autre joue.

« Je vois que Dakota n'a pas fait que te sauver la vie. Bref, la réponse est oui. J'ai parfois pratiqué des batteries de tests scientifiques sur des personnes qui auraient préférées être ailleurs. Ceci étant la contrainte était la plus douce possible et le but n'était pas de nuire, jamais, bien au contraire. Je ne suis pas un maton ou un tortionnaire si c'est la question que tu te poses. »

Elle pouvait me croire ou pas, j'avouais m'en foutre pas mal. J'étais la méchante de l'histoire depuis assez longtemps pour avoir digéré ça.

[HRP: désolée pour le délai]
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 22 Oct - 18:42

Ingrid se surprenait déjà à s’imaginer ans l’appartement de Keaton avec Kate qui faisait la cuisine, elle qui l’y aidait, et Keaton sur le canapé devant la télévision avec Lou dans les bras. Une vraie petite famille parfaite, comme l’était la sienne avant toutes ces catastrophes, avant que son don n’apparaisse et fasse de sa vie un enfer. C’était là tous ses espoirs, ceux de redevenir l plus normale possible et de retrouver une famille au complet, une famille aimante et protectrice. Enfin pas trop non plus, elle ne voulait pas vivre dans un donjon jusqu’à ses trente ans ! Cependant l’espoir ne façonne pas la réalité. Nous vivrions dans un monde de bisounours sinon.

Un sourire aux lèvres, Ingrid écouta attentivement Kate. Oui, elle devait plus manger, elle le savait et en avait envie mis la bouffe était tellement affreuse ! Digne des hôpitaux. Alors l’alternative des hamburgers et sushis était plus que tentante, c’était donc avec un enthousiasme non mesuré qu’elle s’emballa à cette idée. Et puis d’un autre côté, elle avait cette volonté de plaire à Kate qui était l’élue du cœur de Keaton. Normal, elles risquaient de vivre ensemble sous peu. Cependant, une question la taraudait, et l’adolescente n’était pas du genre à passer par quatre chemins.

Son regard s’était baissé parce qu’elle savait que cela pouvait surprendre et être blessant, mais comment juger convenablement quelqu’un quand on en savait pas tout ? Et puis elle était consciente que le passé de quelqu’un ne faisait pas son présent et puis l personne qui lui avait mis le doute à propos de Kate était elle-même douteuse dans ses méthodes même si elle l’avait sauvée.

« Kate ce n’était pas une accusation, je cherche juste la vérité. De toute façon le passé ne fait pas le présent et je suis consciente que si Keaton t’aime c’est pour une bonne raison et que s’il te laisse avec moi c’est que tu ne me feras ps de mal. Mais … »

Ingrid ne savait pas comment expliquer le fond de sa pensée. Elle aurait voulu comprendre l’animosité qui liait les deux jeunes femmes. Mais comment dire qu’elle appréciait autant l’une que l’autre, même si c’était vraiment tiré par les cheveux, surtout pour Dakota qui ne l’avait jamais épargnée même en la sauvant. Elle était froide et revêche, presque aigri. Non pas presque, complètement.

« je ne comprends pas pourquoi vous vous détester… en tout cas je lui dois la vie et du peu que je te connais je t’apprécie déjà, pour moi tu n’as rien fait de mal si ce n’est essayer de sauver ton couple … »

Car même si Ingrid en voulait à Keaton de l’avoir abandonnée pour Kate, elle comprenait parfaitement que c’était pour eux pour sauver le peu de bonheur qui existait dans leur vie. L’égoïsme, elle le gardait pour elle, tout comme la tristesse d’avoir perdu des proches.

« Enfin, je me demande juste comment tu peux être la grande méchante alors que tu es agréable avec moi… »

Il n’y avait pas plus honnête que ça.

« En tout cas, sache que je ne juge pas avant d’avoir vu. Je veux juste avoir une famille comme avant, retrouver un équilibre, être aimée et aimer… »
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Ven 25 Oct - 12:26

« J’entends bien que tu poses la question sans animosité particulière. C'est d'ailleurs pour ça que j'y ai répondu. Je suis une chercheuse ici, et les pratiques ne sont pas toujours des plus délicates je l'avoue. En même temps c'est également le cas des hospitalisations sous contraintes en psychiatrie. Peut on laisser dans la nature quelqu'un de dangereux pour lui et pour les autres ? Sans rien lui proposer comme aide ? »

J'étais exaspérée de devoir me justifier sur ce qui avait fait mon quotidien car je restais convaincue du bien fondé de notre action. Certes les méthodes étaient souvent limites, mais le but était noble.

« Je suis un médecin, et par essence je ne cherche jamais à faire du mal. Je n'ai jamais torturé personne et je ne compte pas commencer maintenant. Pour ce qui est de Cooper c'est compliqué, et surtout c'est entre elle et moi. Entre elle, ton père et moi, même. »

Façon de décharger un peu de la rage qui m'empoignait dès qu'on évoquait Cooper. Elle pouvait se poser des questions si elle voulait, je n'éclairerais pas plus sa lanterne. C'était suffisamment honteux d'avoir été bafouée sans le jeter à la tête de tous et toutes.

« Si elle a fait beaucoup pour toi je comprends que tu lui ai donné ton affection. Tant que tu fais attention ou tu mets les pieds ça ne pose pas de problème. Sois tout de même prudente. Nul n'est tout blanc dans la vie, surtout ici. »

Je la mettais en garde de façon générale, mais j'avais envie de lui dire « fais gaffe à cette putain c'est une vipère » en même temps ça ne se faisait pas. Pas avec une gamine, quasi inconnue... Et de toute manière ce genre d'effusion ne me ressemblerait pas.

« J'ai le même espoir que toi. Avoir une vraie famille, simple et saine, c'est tout ce à quoi j'aspire désormais. Disons que maintenant il faut voir si ton père adoptif voit ça comme nous.. »

Je dis cela avec un grand sourire assorti d'un clin d'oeil. C'était vrai, la balle était dans le camp du jeune homme maintenant. Restait à voir s'il comptait transformer l'essai ou non.
Je me voyais tellement bien dans une chouette maison au bord de l'océan ma petite fille dans les bras. Il rentrait et venait passer les bras autour de moi avant de m'embrasser dans le cou... C'était un rêve éveillé mais que j'espérais si fort... Je pouvais presque sentir l'odeur de sa peau, la douceur de ses mains sur moi... J'avais le sentiment que c'était mon ultime chance de vivre une vie normale.

Etais je capable de rentrer dans la norme ? De mon fondre dans une vie plus stable ? En tout cas je le souhaitais de toutes les fibres de mon corps et ça devait suffire. Je finissais toujours par obtenir ce que je désirais après tout, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Dim 27 Oct - 19:32

Ingrid n’arrivait pas bien à juger ce que lui disait Kate tout simplement parce qu’elle n’avait pas vu les choses sous cet angle et qu’elle, on l’avait brutalisée pour avoir des réponses et des résultats avec sa capacité, de la torture morale et que c’était bien suffisant pour qu’elle n’apprécie pas les méthodes. On peut entraîner quelqu’un sans lui rappeler toute la tragédie de sa vie à chaque instant.

« Je comprends… mais les autres ils agissent comment selon ce que tu sais ? »

Poser une question sans donner d’indices pour avoir une réponse qui touche plus la réalité que si elle avait été influencée par son vécu. Du moins, elle l’espérait. Ingrid voulait vraiment savoir. Même si au fond, ni l’une ni l’autre n’avaient de comptes à rendre. C’était aussi de la curiosité parce qu’elle voulait comprendre le fonctionnement des lieux où elle était enfermée.

« En tout cas je comprends que c’est pas l’amour fou et que les choses sont envenimées pour pas grand-chose. Tout ce qui compte pour moi, de toute manière, c’est le présent. Et même si tu t’en fiches, et bien je vois une femme gentille qui prend soin de moi et ça me suffit. »

Ingrid avait décidé de revenir sur un terrain moins compliqué et plus agréable en disant ce qu’elle pensait. Bien sûr elle gardait ses réserves mais c’était normal après tout. C’est pour ça aussi qu’elle expliqua pourquoi elle ne mettait pas Dakota de côté. Ce à quoi elle reçut des avertissements. Et Kate avait raison.

« tu as entièrement raison. Mais honnêtement Kate, Aleksandra m’a trahie, du coup j’ai des réserves envers tout le monde. J’essaye de prendre ce qu’on me donne sans trop en donner pour me préserver, mais je ne suis qu’une ado qui n’a pas assez d’expérience de la vie, et j’aimerais vraiment pouvoir compter sur un adulte fiable. Au bout d’un moment, quand on perd tout autour de nous, on a envie d’avoir un pilier qui nous retient. J’ai l’impression de le perdre parfois, de perdre pied ; Car même Keaton est parti à un moment. »

Nous y voilà. Ce qui était peut être le seul point négatif qui pouvait s’immiscer dans la relation des deux. Malgré tout, Ingrid ne montra aucune animosité. Elle exprima son désir le plus profond, celui d’une famille unie, d’une famille qui l’entoure et la rend heureuse. Et savoir que Kate aspirait à la même chose la soulagea quelque part. Au fond pourtant, elle sentait que quelque chose n’allait pas depuis quelques temps et elle n’osait l’exprimer à Keaton et encore moins à Kate.

« J’espère »dit-elle. En tout cas ça me dérangerait pas de t’avoir comme belle-mère » dit-elle finalement avec le même sourire que Kate.

Ingrid était empreinte à des émotions tellement antagonistes mais ce qui prédominait restait tout de même l’envie de connaître plus la jeune femme et de fonder une vraie famille. Et surtout elle ne se voyait pas du tout éduquer avec une belle mère quasi aussi jeune qu’elle… même à dix ans près. C’était trop bizarre. Mais plus que tout, l’adolescente voulait retrouver la complicité qu’elle avait gagné avec Keaton avant Halloween avec que tout ne parte en cacahuète, avant que Morgan ne meure, qu’il ne parte au Cap… Avant toute cette mouise.

« Tu le sens comment toi la suite ? » la questionna-t-elle alors avec beaucoup de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mar 29 Oct - 8:49

Je n'aimais pas cette conversation, je détestais avoir l'impression de devoir me justifier et Ingrid semblait vouloir m'y pousser. Je prenais cependant sur moi en me disant qu'elle était à un âge ou on cherche à tout savoir sans bien toujours percuter les conséquences des questions sur nos interlocuteurs.

Elle semblait réellement curieuse de savoir ce que je savais et pensais des méthodes de Genetic. Amusant, généralement on considérait simplement que j'étais un monstre sans cœur.

  « Je ne peux rien te dire des méthodes de Genetic. Je suis tenue au secret professionnel. Cependant je me doute que tu en as fait l'expérience et que ça n'a pas toujours été facile. Je me trompe ? »

J'admettais sans soucis qu'il y avait des pratiques déviantes au sein des locaux. J'avais longtemps fermé les yeux là dessus, maintenant j'étais plus consciente du problème. En même temps ma place dans l'organigramme ne me permettais plus d'avoir d'avis sur la question. Enfin plus exactement, j'étais fortement encouragée à garder mon avis pour moi si je voulais éviter de finir moi aussi en cobaye de laboratoire.

La conversation dévia ensuite sur Cooper et je ne pus me résoudre à ne rien dire. Je pris le temps de mettre l'adolescente en garde. Il fallait rester sur ses gardes. Cooper était prête à vendre père et mère pour monter les échelons et je ne la pensais pas capable de s'attacher assez une gamine pour ne pas la piétiner au besoin. Bon en même temps quand il s'agissait de la mini brunette je n'étais pas vraiment objective... La suite m'apprit qu'Ingrid c'était senti trahie par Romanov et je levais les yeux au ciel.

  « Tu as un don pour les mauvaises rencontres on dirait. »

Je ne savais pas quel était le passif entre la fille adoptive de Keat et mon ennemie jurée mais je ne voulais pas le savoir. Je n'étais plus en mesure de contrer Aleksandra, j'étais a peine un moustique sur son passage désormais. Il fallait retrouver ma splendeur avant de lui faire bouffer ses dents, logique. Pour le reste elle ne put s'empecher de livrer son ressentiment larvé, Keat l'avait abandonnée, pour moi.

  « Cette sensation d'avoir été abandonnée je peux la comprendre. C'est ce que j'ai ressenti quand il a choisi de ne pas me rejoindre à Londres pour venir de retrouver. Je t'en ai voulu à ce moment là. Et puis j'ai compris son inquiétude. Je ne t'en veux plus maintenant. »

La conversation s'apaisa ensuite et elle me livra son désir de vie normale, avec un entourage stable.
Je ne pouvais lui en vouloir d'avoir un tel désir, c'était aussi le mien. Élever ma fille avec Keat, qu'on puisse l'entourer d'amour et d'attention. Elle me posa une question et je me mis distraitement à caresser mon ventre avant de répondre.

  « Franchement je ne sais pas. J'ai bien trop peur d'être optimiste et de me planter. Ce qui est certain c'est que j'aime profondément ton père, depuis des années. »

Son père, oui j'admettais de lui donner ce titre. Elle avait une place d'importance dans le cœur de Keat, j'étais ok pour lui en faire une dans le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Mer 30 Oct - 6:45

La conversation prenait des allures de procès quand Ingrid se mit à parler de genetic. C’était visiblement un sujet houleux pour Kate, tout comme elle comprenait qu’elle se mette sur la défensive une fois qu’elle avait insinué qu’elle torturait ses cobayes. En fait, Ingrid ne comprenait même pas ce désir de vouloir tester les gens. Pourquoi ne pas simplement les laisser tranquilles ? Ou prendre des volontaires. Mais les autres, pourquoi les enfermer contre leur gré ? C’était du kidnapping, ils n’agissaient pas mieux que certains soldats des pays chauds, ou que les scientifiques qui faisaient leurs expériences sur les animaux. Ingrid était révoltée, mais seule et aussi basse sur l’échelle de la vie et hiérarchique, elle ne pouvait absolument rien faire. Elle serrait donc les dents, de plus en plus fort.

« Non, c’est vrai… » dit-elle alors les dents grinçant presque lorsque Kate dit qu’elle avait dû faire face à certains scientifiques qui n’avaient pas trop de sensibilité pour son cas. C’était même un euphémisme.

« Ils me rappelaient sans cesse les moments difficiles de ma vie, la mort de mes parents, celle de mon meilleur ami et d’autres encore, jusqu’à ce que me capacité se déclenche… et parfois même… »

Elle ne voulut ni n’osa dire jusqu’ou ça avait été et préféra changer de direction dans la conversation, annonçant qu’Aleksandra l’avait trahie, que c’était pour ça qu’elle se méfiait de tout le monde à présent et qu’indirectement c’était pour cette même raison qu’elle posait des questions de la sorte. Savoir juger son interlocuteur serait tout à fait bénéfique à ses yeux.

A la réflexion de Kate, elle se contenta de baisser la tête. Non elle n’avait pas spécialement le don pour les mauvaises rencontres. A côté de ça ça ne lui était pas souvent arrivée. Elle ne s’était jamais fait trahir auparavant même. Mais cette grrrr d’Aleksandra avait remporté le prix en effet !
Enfin, cette conversation Genetic faisait grincer des dents à l’adolescente, d’ailleurs, même sa tension avait dû augmenté avec sa colère retenue. Ce qui ne s’arrangerait pas avec la suite, mais entrer dans le vif du sujet, dans l’avenir changea la donne. La compréhension prit place et la colère s’apaisa. Ainsi, la jeune femme enceinte avait ressenti exactement la même chose quelle. Assise sur le lit, les genoux contre son torse enserrés dans ses bras, Ingrid observait le vide tout en écoutant Kate qui se livrait.

« C’est étrange, j’ai ressenti la même chose, et je ne t’en veux plus. Peut-être parce que j’ai vu que c’est ce dont il avait besoin… te retrouver. Mais… Il est revenu pour moi ?? Et… et pourquoi tu ne l’as pas suivi tout de suite ? »

Oui Ingrid continuait avec ses questions, néanmoins Keaton était tellement secret parfois, surtout envers ce qu’il ressentait, qu’apprendre une telle chose était comme découvrir qu’il existe une planète vivable non loin de la Terre.

« Mon père… » murmura-t-elle très faiblement pour elle-même… Ce mot lui faisait bizarre. Son vrai père était décédé il n’y avait pas si longtemps, pourtant Keaton avait facilement pris cette figure dans sa vie, malgré tous les tumultes de leur relation. Et à présent, plus que jamais elle avait envie d’être sa fille et de l’appeler papa. Pourquoi ? C’était une bonne question…

« Depuis combien de temps vous vous connaissez ? Tu sembles tout savoir sur lui et pourtant il reste un mystère… C’est étrange vu de l’extérieur. »
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Jeu 31 Oct - 12:36

Finalement il était bon que chacune d'entre nous ai pu exprimer ce qu'elle avait sur le cœur. En effet la jeune fille avait eu le sentiment d'être abandonnée et je comprenais ce sentiment pour l'avoir aussi vécu. Quand Keat avait choisi de regagner L.A je l'avais mal vécu, d'autant plus parce qu'il avait totalement arrêté de me donner des nouvelles.

C'était du passé maintenant, j'avais accepté de lui pardonner, j'avais même compris ses raisons. J'étais adulte, capable de m'assumer ce qui n'était pas le cas de l'adolescence. Elle avait eu plus besoin de lui que moi c'était clair et net. D'autant plus quand elle m'expliquait la façon dont elle avait été testée. Ils l'avaient poussée à bout plutôt que d'essayer de lui faire prendre conscience de son don. Ils n'avaient pas tenté de lui apprendre à se contrôler préférant jouer les brutes pour obtenir des résultats. C'était dégueulasse et je comprenais son aversion pour mon rôle au sein de Genetic.

« Je ne l'ai pas suivi parce que je ne vivais plus au Cap. Je me suis installée à Londres, Keat devait m'y rejoindre mais il a apprit ta disparition. Il a décidé de regagner L.A, ça n'était pas mon choix au départ. Je voulais m'éloigner de tout ça. »

Je désignais les murs qui nous entouraient de la main.

« Il ne m'a plus donné de nouvelles, j'ai paniqué. Quand on m'a contactée en me parlant du virus j'ai su que je devais rentrer. C'est mon job que de trouver un remède. Et je l'ai retrouvé, ici, malade. »

J'avais eu envie de rajouter « avec cette morue de Cooper » mais je me retins.
La conversation dévia ensuite sur des sujets plus doux. Keat, notre projet de famille... C'était un rêve auquel je n'osais pas vraiment croire.
Pouvais je vraiment espérer une vie normale ? Un couple parental solide pour entourer ma petite princesse ? J'y croyais de toutes mes forces mais j'avais une trouille bleue que ça foire.  Quand elle me demanda depuis quand je le connaissais un sourire éclaira mon visage.

« Je ne sais pas tout de lui loin de là. Parfois il reste un mystère pour moi aussi. Mais je le connais depuis très longtemps. Il était plus jeune que toi aujourd'hui. Il n'avait que 12ans. C'était un ado rebelle et j'étais pas mal dans mon genre,  nous sommes vite devenus des amis. Plus tard on s'est retrouvé en fac de médecine et notre amitié a grandi avec nous. C'est mon meilleur ami, sans doute la personne qui me connaît le mieux et une des rares personnes a qui je fais confiance. »

Je n'avais pas parlé de l'orphelinat de la façon dont nous étions devenus proches. De sa disparition pendant nos études. C'était à lui de lui raconter, s'il en avait envie. Je ne supportais pas qu'on puisse violer mon jardin secret et n'allait pas faire subir ça à l'homme que j'aimais.
J'en disais peu mais tout était vrai, l'amitié entre nous avait été rapide, fulgurante même. Sans doute parce que nos âmes c'étaient reconnues ?
Il était le seul lien avec mon passé, le seul qui avait connu ma sœur et pour moi ça n'était pas rien. Il m'avait connu avant Genetic, avant que je ne sois pervertie par tout ça. Je l'aimais profondément, sans limite, et ça me faisait peur.

« Je pourrais à l'occasion te raconter ses bêtises de gamin. »

Ceci dit avec un petit clin d'oeil. L'atmosphère se détendait et ça me faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Sam 9 Nov - 11:39

« Et au final tu es revenue au point de départ… à cause de moi… Je suis désolée Kate. »

Ingrid allait vraiment finir par se fabriquer une coquille de Caliméro, mais plus elle rencontrer des gens plus elle avait l’impression d’être néfaste pour eux, même si elle ne le cherchait pas et même si elle n’était pas le nombril du monde. Comme si une sorte de malédiction la poursuivait et touchait tous ceux qui l’approchaient d’un peu trop près.  Elle allait se mettre à culpabiliser pour tout et n’importe quoi. Elle changea alors de position, se mettant à présent en tailleur.

« Heureusement que tu es revenue, sans toi nous serions probablement morts. Merci Kate. »

Et c’était des plus sincères. Parce qu’elle comprenait maintenant le prix d’une vie. Elle voyait à quel point chaque instant était précieux, car du jour ou lendemain on pouvait passer l’arme à gauche.  Et grâce à Kate elle pouvait espérer retrouver une vie normale et pouvoir redevenir une adolescente normale, ou presque normale. Elle aurait bien sûr toujours cette capacité pour l’enquiquiner. Quoi que le virus l’avait court-circuité. C’était peut-être le moment d’en profiter justement.  Elle se laissa transporter par l’histoire de Kate, elle connaissait Keaton depuis si longtemps et pourtant elle ne le connaissait pas par cœur. Finalement il semblerait que cet homme soit un mystère même pour les plus proches de lui.  En tout cas, Ingrid rêvait de le voir un jour joyeux, heureux de vivre et de ses décisions et en vrai père de famille. Son cœur d’adolescente se tordait alors qu’elle imaginait son propre père.

« Ca me rappelle mes parents. Ils avaient cette passion qui faisait qu’ils étaient tout l’un pour l’autre. Parfois j’aimerais revoir le sourire de mon père sur les lèvres de Keaton.  C’est étrange, mais je le considère comme un père, un vrai père et le savoir tendu ou triste m’inquiète. Je ne suis qu’une adolescente, je le sais très bien, mais l’innocence qu’il a perdue, je suis sûre que ça lui ferait du bien de la retrouver. »

Elle n’avait pas d’intention particulière en disant cela. Ça lui passait par la tête, voilà tout. En attendant elle n’avait pas répondu à la proposition de Kate, elle y réfléchissait. Avait-elle le droit de pénétrer dans le jardin secret de son tuteur ? Si ce n’était pas lui qui lui racontait était-ce juste ?

« J’aimerais bien oui. Il faisait beaucoup de bêtises ? »

Elle souriait répondant au clin d’œil de la jeune femme enceinte.  Finalement, la curiosité l’emportait sur le reste. C’était toujours comme ça avec Ingrid. Toujours.

« Tu le sens bouger le bébé ? » demanda-t-elle soudain, intriguée par la grossesse également.
Son estomac commençait aussi à grogner de faim. Peut-être aurait-elle dû manger le repas immonde qu’on lui avait proposé, parce que pour le moment son envie de chocolat devenait de plus en plus présente tout comme celle des sushis si généreusement invoquée plus tôt.

« Kate tu crois que c’est possible d’aller manger quelque chose ? » demanda-t-elle avec une grimace gênée. Après tout elle aurait pu manger avant !
Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1633

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Lun 18 Nov - 9:33

Quand elle me remercia d'avoir trouvé le sérum je lui souris gentiment. C'était un miracle, ce sérum, je l'avais trouvé in-extremis pour sauver Keaton et j'en étais fière. C'était ça mon boulot, trouver des remèdes, sauver des vies. J'étais un médecin, et un bon en plus.
La conversation filait comme le vent et les sujets passés en revus étaient nombreux. Nous en arrivèrent à parler de Keaton et je fus surprise de la finesse de son analyse.

Elle avait raison, Keaton avait perdu quelque chose et ça le rendait moins lumineux. Cette part d'ombre lui faisait du mal et il fallait qu'il s'en débarrasse. Le soucis était sans doute que cette ombre s'appelait Genetic... A moins qu'elle ne s'appelle Cooper ? Non, je ne devais pas y penser, j'avais promis de passer au dessus de ça. Nous devions nous retrouver et pour ça je devais lui faire confiance.

Après tout je le connaissais depuis des années comme je l'expliquais à Ingrid. Il n'y avait aucune raison qu'il trahisse ma confiance. Nous étions proches depuis si longtemps... Je pouvais baisser les armes, retirer mon armure. J'allais enfin trouver un havre de paix pour m'épanouir et élever notre petite fille. Après tout Tout le monde a des misères,  La vie a bien des mystères, Et le cœur a ses raisons, que la raison ignore. Avec Keat il en a toujours été comme ça. Sans que je comprenne bien pourquoi il me touchait déjà avec sa bouille d'adolescent rebelle.

J'avais toujours désiré le protéger, être là pour lui. Et finalement cette amitié indéfectible avait évoluée. J'avais eu envie de me blottir dans ses bras, de respirer son parfum, de m'étourdir de nos fous rires. Juliette avait Roméo, Napoléon son chapeau et moi j'avais peut être enfin trouvé ou retrouvé mon double, celui qui avec moi ferait la paire, celui qui me ferait enfin me sentir entière.
La conversation se poursuivit sur Keat et je promis à la jeune femme de lui parler un jour des bêtises de son père.

« Des bêtises ? Oui il en faisait pas mal. C'était un ado rebelle, comme tout. »

Difficile a imaginer quand on le voyait si maître de lui à l'heure actuelle et pourtant tellement vrai. Ingrid me demanda ensuite si je sentais Lou bouger et immédiatement ma main se posa sur mon ventre.

« Oui je la sens bouger, elle gigote même beaucoup. Surtout quand je suis allongée et détendue. »

Par la suite la jeune femme lui demanda s'il était possible d'aller manger quelque chose. Kate se rembrunit, avant oui bien sur elle aurait pu l'emmener manger. Mais maintenant ? Non elle n'avait pas les autorisations, elle était juste bonne à remplir des dossiers médicaux... C'était terrible d'être ainsi reléguée à des tâches subalternes et elle le vivait de moins en moins bien.

« Non, je suis désolée, je n'ai pas le droit de te faire sortir. Par contre je vais aller te chercher un repas digne de ce nom si tu veux. »

Ceci dit avant de me redresser pour doucement me remettre sur mes pieds. J'avais de toute façon du travail et je ne pouvais m'attarder plus longtemps même si la compagnie de la jeune fille m'était agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   Ven 29 Nov - 18:16

Parler avec Kate se révélait finalement plus simple qu’elle ne l’aurait imaginé aussi Ingrid se laissait elle entraînée au gré de leurs réflexions et de leurs remarques. C’était le genre de discussion qui coule toute seule, sans blanc, sans relancent. Elles devaient apprendre à se connaître et ça favorisait l’échange car finalement elles ne se connaissaient que de par les mots de Keaton et comme celui-ci n’était pas des plus bavards autant dire qu’elles étaient de totales inconnues quel que soit le moyen qu’on l’on put prendre.  

Finalement, l’adolescente finit par partager son ressenti concernant son père d’adoption, celui que Kate connaissait depuis si longtemps. Elle ne comprenait pas qu’une si longue amitié ait pu voir des bas pareils. Mais elle était surement trop jeune et inexpérimentée de ce côté-là pour comprendre et puis, elle avait tout perdu. Un ou une amie de ce genre, elle n’en n’avait pas… plus. Du moins c’était ce qu’elle croyait.

Et parce que ce père adoptif qu’elle connaissait avant son départ au Cap lui manquait, parce que depuis son retour il ne semblait plus le même, Ingrid fut plus qu’intéressée par les histoires d’enfances qu’elle pouvait entendre.  Cependant, voyant Kate bouger elle repensa à sa grossesse et se demanda si elle sentait Lou bouger dans son ventre. C’était un état de la femme qui fascinait l’adolescente.  En somme, elle n’était pas du tout concentrée et se dispersait de plus en plus. Keaton, la maternité, la faim. Tout y passait, sautant du coq à l’âne comme on change de rêve en dormant.

Et en parlant de nourriture, elle avait très faim et Kate lui proposa d’aller lui chercher quelque chose de décent à manger. En effet, Ingrid espérait mais bien vite ses espoirs furent vains. Kate n’avait pas le droit de la faire sortir. Elle ne prendrait pas l’air ; Elle fit la moue, c’était tout ce qu’elle pouvait se permettre à présent. Puis finit tout de même par sourire à la jeune femme dot le ventre rebondi devait l’empêcher de voir ses pieds lorsqu’elle était debout ; Réflexion étrange pour quelqu’un qui s’apprête à parler de nourriture.

« Merci Kate. T’es gentille. La prochaine fois j’espère que tu pourras me raconter des anecdotes. En tout cas, j’espère que tout ira bien, tu le mérites et Keaton aussi. Tu sais je l’aime beaucoup, comme un père et j’ai plus envie de le perdre. J’ai envie qu’il soit heureux, j’espère qu’il fera les bons choix. »

Elle se leva doucement pour ne pas tourner de l’œil ou que ses jambes lâchent puis elle se rapprocha de Kate qui était vers la porte.

« T’embête pas pour la nourriture, du moment que ce n’est pas ce qui est ici ce sera toujours meilleur. Et surtout n’hésite pas à venir me voir ! »

En effet, ça lui faisait toujours de la compagnie. Les journées étaient bien longues, et l’adolescente qui avait pour habitude de toujours bouger n’en pouvait plus d’être enfermée même si elle dormait la plupart du temps.  Enfin, elle laissa Kate partir, restant devant la porte, la main sur la partie vitrée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand l'Ex-fture femme rencontre la Fille.[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: LABORATOIRES-