..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Frustration mon amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Callie Newark


avatar

Messages : 277

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Nope

MessageSujet: Frustration mon amour.   Lun 30 Sep - 10:46

17 mars 2011

Holster de retour, Tussle évincé, effervescence dans le monde des mutants... Des tas de choses se passaient actuellement au sien de Los Angeles et le tout tournait inlassablement dans la tête de Callie. Un coup sur la tête la réveilla. « Newark, on se réveille. Tu veux toujours passer agent de terrain ? » Elle regarda Ben avec un regard neutre. « Et ne me dis pas que c'est ta blessure qui date de Mathusalem. T'es juste ailleurs ma fille, t'es pas dans le jeu là. » Elle tenta un coup furtif que Ben para sans grand effort. « Je suis fatiguée. J'ai peu dormi et je crois que je ne ferai pas mieux aujourd'hui. » Ben haussa les épaules. « C'est comme tu le sens. Tu veux aller boire un verre ? » Elle regarda la pendule accrochée au mur de la salle et Ben n'eut même pas besoin d'une réponse claire. « Il ne s'envolera pas ton coloc. Il a reçu une dose de sérum, son état est stable. Je ne pense pas qu'il ait besoin de toi pour le regarder dormir. - Je n'ai rien d'autre à faire, ça m'occupe. » Nouveau haussement d'épaules de Ben qui l'embrassa sur le front et fila prendre une douche.

Sortant des vestiaires après s'être douchée, Callie s'apprêta à se rendre dans la salle de soins où Craig était confiné. Elle n'avait effectivement rien d'autre à faire. Elle avait eu un but, dépenser son temps et son énergie pour détrôner Tussle et réinstaller Holster sur la place sainte. Mais les choses avaient bougé si vite qu'elle n'avait même pas eu besoin de lever le petit doigt pour que cela se produise. Les simples membres comme elle n'en savaient pas long sur le sujet mais une chose était sûre, des personnes importantes avaient eu leur mot à dire sur le fonctionnement de Genetic. Ou alors Tussle avait commis une erreur monumentale et le C.A. avait réagi. Au moins, elle avait eu ce qu'elle voulait : le retour d'Holster, la fin de Tussle. Et la chute de Cooper. De quoi ravir Callie. Et pourtant, quelque chose la dérangeait, mais quoi ? Etait-ce parce qu'elle aurait souhaité être de ceux qui avaient remis Holster en place ? Possible, son orgueil pourrait vouloir sa part du gâteau.

Et en parlant de part du gâteau, Jeremy Stenson. Lui aussi se donnait du mal pour obtenir le superbe poste d'agent de terrain. Et lui aussi avait prévu de se donner du mal pour Holster. Est-ce qu'il ressentait la même chose qu'elle ? Un sentiment de victoire mêlé à de la frustration ? Quoi de mieux que d'aller lui demander pour en avoir le coeur net ? Après tout, deux agents en formation qui se croisent devant les vestiaires n'avait rien de suspect, elle pouvait librement aller lui parler. Callie jeta tout de même un coup d'oeil autour d'elle pour s'assurer que personne n'était dans les parages. « Bonjour Stenson. » Plantée devant lui, son regard plongé dans le sien, elle ne lui laissait aucune échappatoire. Après tout, pourquoi la fuirait-il puisqu'ils avaient un jour décidé de s'allier sans vraiment se connaître ? Reynolds avait été le maillon qui les avait liés. Mais aujourd'hui, le tour de Holster ne la mettait pas forcément dans une position plus agréable. Est-ce que Stenson aussi avait remarqué ce petit détail ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2854

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   Mar 1 Oct - 21:14

Cela faisait deux jours que la nouvelle était tombée, Tussle avait été évincé, Holster avait finalement réintégré ses fonctions, Cooper avait été virée, et moi, à ma plus grande joie, sans aucune ironie cette fois-ci, j'avais été rattaché à Romanov, au même titre que les agents de terrains dignes de ce nom.

Tout s’était passé si soudainement… Finalement, notre petite coalition pour renverser le pouvoir en place n’avait pas eu besoin de trop se mouiller. Je n’avais pas encore eu l’occasion de recroiser Holster, depuis notre dernier échange téléphonique du 22 février. Je ne savais pas s’il serait bienvenu que j’aille le rencontrer, étant donné la nature officieuse de la mission qu’il m’avait confiée, que je m’étais efforcé d’accomplir de mon mieux. J’étais quelque peu frustré de ne pas avoir pu mettre ma pierre à l’édifice de son retour, mais je lui avais prouvé ma loyauté. J’espérais juste avoir de la reconnaissance en retour. Etais-je trop idéaliste ? Sans doute. Je ne savais pas quel genre d’homme il était vraiment, tout compte fait.

Ma nouvelle responsable m'avait convié dans son bureau afin de faire un point avec moi sur mon évolution au sein de l'organisation. J’avais de nouveau pu prouver que j’étais digne de confiance sur le terrain, en ramenant Calloway, un mutant hautement recherché. Ma formation touchait à sa fin, mais elle voulait me mettre à l’épreuve encore, pendant deux mois, avant de me nommer officiellement agent de terrain. Je lui en étais reconnaissant, et j’étais déterminé à faire tout ce qui était en mon pouvoir afin de ne pas la décevoir. J’avais la pression, compte tenu de l’enjeu de la mission qui m’avait été attribuée, et qui était toujours d’actualité. J’allais devoir découvrir où ils planquaient O’Hara, ça n’allait pas être chose aisée, même si j’avais sans doute plus de sources que n’importe qui d’autre à Genome. Maxime et Anne n’étaient pas des options envisageables pour mon investigation.

J’avais toujours admiré Romanov, elle était ma référence en matière d’agent, malgré le fait que Reynolds n’ai jamais pu la saquer. J’avais eu la chance d’être envoyé en mission avec elle une fois, elle m’avait beaucoup appris. Depuis, je n’avais malheureusement eu que très peu d’occasions de la côtoyer. Mais même si j’étais enthousiaste à l’idée de faire mes preuves pour elle, il y avait des choses que je n’étais pas prêt à sacrifier.

D’ailleurs, en parlant de Reynolds, je ne savais pas ce qu’ils avaient décidé pour elle, mais je n’avais pas l’impression qu’elle ai retrouvé sa place d’antan. Il faudrait que je me renseigne à ce sujet. Je me devais cependant de rester prudent. Comme Romanov m’accordait le bénéfice du doute, contrairement à cette connasse de Cooper, j’avais intérêt à me tenir à carreaux.

Je sortais des vestiaires suite à une séance d’entraînement un peu musclée, quand je tombais sur ...
« Hey ! Newark !»

Je lui adressais un sourire qui se figea bien vite face à la gravité de son regard. Qu’est ce qu’elle me voulait ? Je ne me décontenançais pas cependant, me contentant de faire comme si de rien n’était. Nous n’avions plus à craindre d’être vus ensembles désormais. Notre complot n’avait plus lieu d’être. Holster avait repris sa place, c’était ce que nous voulions tous non ? Soit il y avait un truc qui clochait, soit elle avait quelque chose à me dire.

« Toi aussi tu sors de l’entraînement ? » demandais-je sur le ton de la conversation, jetant de brefs coups d’oeils alentours afin de m’assurer qu’il n’y avait personne d’autre dans les parages.

Spoiler:
 

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Callie Newark


avatar

Messages : 277

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Nope

MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   Sam 5 Oct - 10:40

Le jeune agent en devenir avait l'air presque confiant. L'air soucieux que Callie avait rencontré chez lui lors de leur dernière entrevue semblait s'être fait la malle et pourtant, Stenson n'était peut-être pas si à l'aise que cela. Ramenant la lanière de son sac de sport sur son épaule, Callie esquissa un mince sourire à l'attention du jeune homme. « Oui. Mais je crois que j'ai du mal à être vraiment dedans en ce moment. On a écourté la séance avec Ben. » Tendre une perche, voir s'il allait mordre à l'hameçon.

Callie n'était pas concentrée sur sa formation depuis quelques temps. Il y avait d'abord eu sa blessure à Central Park qui, en plus de la forcer au repos, l'avait profondément effrayée. Et puis il y avait eu les complots contre Tussle, pour remettre Holster à sa place. Mais aujourd'hui, c'était surtout à cause de Craig qu'elle n'était pas dedans. Craig qui était coincé à l'étage des soins parce qu'il avait choppé ce foutu virus. Craig qui n'allait pas bien malgré le sérum qu'on lui avait administré. Craig qui avait besoin du si précieux antidote pour être débarrassé de cette merde. Et après, que se passerait-il ? Est-ce qu'il serait capable de rendre la pareille à Genetic ? Est-ce qu'il accepterait d'avoir une dette envers cette organisation qu'il ne voulait pas comprendre ? Callie savait qu'elle avait fait le bon choix en le conduisant ici, elle ne savait cependant pas s'il verrait les choses ainsi. Non, bien sûr que non, il n'avait pas du tout la même vision qu'elle et il lui en voudrait sûrement. Bien qu'il l'ait appelée elle en sachant pertinemment qu'elle le conduirait ici.

Elle s'embrouillait. Dans sa tête, c'était le bordel. Un bordel inhabituel. Callie aimait l'ordre, Callie savait organiser clairement chaque petite case dans sa tête. Callie se sentait aujourd'hui complètement distraite et elle n'aimait pas ça. Pour se redonner contenance, il fallait qu'elle pense à autre chose. Autre chose comme Genetic, Holster, Tussle, Romanov, Reynolds, Cooper, Stenson. Voilà pourquoi elle avait abordé Stenson, pour fixer son attention sur lui et chercher à savoir où il en était vis à vis des événements récents. Elle avait besoin de quelque chose de concret, d'une situation où ses propres réactions lui seraient familières. Avec Craig, elle ne se comprenait pas, elle ne se connaissait plus.

Au sein de Genetic, au moins, elle savait qui elle était et pourquoi. « Je crois bien que la nouvelle situation me préoccupe. Je ne sais pas, tout s'est fait tellement vite que j'ai du mal à m'y faire. Je garde un sentiment d'inachevé et je reste aussi sur mes gardes. » C'était vrai. Mais pas seulement. Ce qui la dérangeait c'était que les choses aient changé non pas par le soulèvement des membres de Genetic mais par une force extérieure, une force extérieure que Callie ne connaissait pas. « Je suis la seule dans ce cas là ? On a eu ce que l'on voulait mais quelque chose me dérange... Pourtant, tout a retrouvé sa place. » Romanov était à nouveau en piste, cette chienne de Cooper bien à sa place, Reynolds... Retrouvait sa position de celle qui, à force de jouer les opportunistes, allait avoir besoin de retirer les bâtons qu'on lui mettait dans les roues. Et Stenson, quelle était devenue la place de Stenson dans tout cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2854

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   Jeu 10 Oct - 22:33

J’étais un peu pris au dépourvu de tomber sur la jeune femme à cet instant. Tant de choses avaient changé en si peu de temps, et si soudainement. Que dire ? C’était à en avoir le vertige ! mais ce n’était pas pour me déplaire. Je devrais être soulagé de ne plus avoir le cul entre deux chaises, et de pouvoir respirer plus librement maintenant que je n’avais plus la pression malsaine de Cooper sur les épaules. Ce n’était pas pour ça que tout était résolu et que ça allait être la fête du slip pour autant, mais je me sentais un peu plus libre de mes mouvements, au sein de Genetic, enfin, si on voulait… même si j’allais encore devoir trouver ma place, et avancer à tâtons afin de prendre mes marques auprès de Romanov.

De plus, il y avait nombre de choses que j’ignorais et que je ne pigeais pas. Ce revirement d’autorité soudaine était étrange et sentait clairement le moisi. C’était arrivé de nulle part, sans raisons apparentes et sans réelles explications. Et je doutais qu’une grosse organisation comme Genetic prenne ce genre de décisions à la légère. Si Holster avait retrouvé sa place, ce n’était certainement pas anodin. Mais je n’avais pas encore gratté de ce côté, le temps de digérer ce revirement de situation et de l’impact que ça allait avoir sur ma vie.
D’ailleurs, c’était peut-être de ça que Callie voulait me parler ? Elle aussi était agent en formation, elle devait être ballotée de toutes parts, tout comme moi… sans doute. Peut-être qu’elle en savait d’avantage que moi à ce sujet ?

Elle avait l’air soucieuse et visiblement son entraînement ne s’était pas très bien passé. J’en avais chié moi aussi. J’avais encore des douleurs dans les côtes depuis la mission O’Hara, et mon coach ne me ménageait pas, mais quelque part, ça me permettait de me vider la tête, et c’était pas un mal.

J’avais gardé mon masque fétiche du moment, celui du mec souriant, cachant merveilleusement bien tout ce qui n’avait pas à transparaître ici, comme mes états d’âmes au sujet de certaines missions par exemple, et d’autres trucs plus personnels qui relevaient de ma vie privée et qui ne regardait absolument personne ici.

« L’entraînement était corsé ? » demandai-je d’un air faussement innocent, ayant bien saisi le sous entendu qu’elle avait formulé. Je la connaissais peu et préférais prendre des gants, même si nous avions complotés ensembles contre Tussle, nous ne nous étions que très peu fréquentés. Je savais que Kate lui faisait confiance, mais ce n’était pas pour autant que je lui avais accordé la mienne. J’avais besoin de prendre la température et de savoir sur quel pied danser avec elle. Qu’en serait-il maintenant qu’Holster était de retour ?

Elle rejoignait mon sentiment sur le grand chamboulement qui venait d’avoir lieu. « Oui, je me suis fait la réflexion moi aussi. C’est un peu comme si on remplaçait l’acteur principal d’une mauvaise pièce de théâtre en espérant qu’il réussisse là où son homologue a merdé. »

C’était peut être un peu tiré par les cheveux comme métaphore, mais c’était vraiment mon ressenti à ce propos, avec tout le respect que je devais à Holster. Ca puait cette histoire ! Holster, Tussle… j’avais l’impression qu’ils n’étaient que des pantins.

« C’est à se demander qui tire les ficelles… »

J’avais une vague idée sur la question. A mon humble avis, c’était le CA qui menait la danse. Tous ces mecs, des actionnaires, ou je ne sais pas exactement ce qu’ils étaient, ni ce qu’ils représentaient précisément, qui s’étaient réunis afin de remettre Holster sur le trône. C’était eux qui dirigeaient tout ce joyeux bordel ! Ca devait être une histoire de gros sous, très certainement ! Le monde était gouverné par l’argent. Je ne serais pas surpris de découvrir que de gros richards spéculaient sur les recherches de Genetic et sur les gênes mutants… Mais ça n’expliquait pas tout. Ce virus, Génome, et cet engouement pour les faire disparaître… c’était trop louche pour être honnête !

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Callie Newark


avatar

Messages : 277

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Nope

MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   Sam 26 Oct - 13:37

Callie avait visé juste. Jeremy non plus ne se sentait pas à l'aise dans ces changements qu'ils avaient pourtant espérés à deux, à plusieurs. Elle percevait chez lui ce scepticisme qui l'habitait elle aussi. Seulement, la jeune fille hésitait encore sur ce qu'elle allait faire de cette information : l'user pour elle ou faire entre Stenson dans sa vision de Genetic ? La question était délicate, la réponse n'était pas si évidente. D'ordinaire, Callie aimait se servir des autres pour comprendre, les laisser agir à sa place. Mais peut-être que Jeremy pouvait être un allié plutôt qu'un outil. Peut-être seulement, elle ferait son choix plus tard, une fois qu'elle aurait creusé un peu plus les pensées profondes de son collègue.

Les paroles de Stenson la firent pencher vers une envie de manipulation plutôt que de collaboration. Venait-il sincèrement de faire le rapprochement entre une mauvaise pièce de théâtre et Genetic ? Savait-il au moins de quoi il parlait ? Callie en savait sûrement plus long que lui sur l'organisation, elle était en son coeur depuis des années, elle était le fruit de l'union de deux membres de Genetic, elle se considérait comme l'une des enfants de l'organisation. Elle avait grandi, évolué ici. Elle avait vécu chaque étape, chaque transformation. Et elle allait atteindre son but en devenant un agent officiel. Est-ce que Stenson mesurait la portée de ses mots ? Est-ce qu'il se rendait compte qu'il venait d'affirmer que Genetic n'était rien d'autre qu'une vaste mascarade, aussi bancale que le gouvernement américain ? La jeune fille avait été piquée au vif, elle ne le montrait pas, mais la remarque de Stenson lui déplaisait fortement.

Mais peut-être parlait-il simplement du sacro-saint conseil d'administration ? De cette bande de ploucs persuadée de pouvoir tout modifier en un claquement de doigts sans que les choses n'en deviennent fragilisées ? Callie n'avait que peu d'informations sur ces hautes sphères qui dictaient les règles du jeu. Elle savait qu'il y avait un bon nombre de pourris en leur sein : Tussle et le beau-père de la petite Page O'Connel en tête de liste. Mais il y avait aussi le père de Romanov. Voilà les noms qu'elle connaissait, qu'elle avait déniché après des années d'écoutes discrètes. « Cette fois-ci, je pense que ni Tussle, ni Holster n'ont réellement sorti leur épingle du jeu. J'ai la sensation que l'ordre venait de bien plus haut. Ou de quelqu'un possédant les moyens d'exercer une pression sur Genetic. Et si c'est cela, nous ne pouvons que nous attendre au pire malgré notre victoire en demi-teinte. » Pourquoi lui cacher ce qu'elle pensait de la situation ? Callie n'avait aucun intérêt à faire croire à Stenson que tout était rose. Si elle voulait qu'il la rejoigne dans son gang des futurs agents qui veulent tout savoir sur tout, il fallait qu'elle lui donne de la matière, qu'elle l'appâte. « Malgré cela, j'aime à croire que nous pouvons encore avoir un impact sur cette situation. Je n'apprécie guère d'avoir cette sensation de perte de contrôle. Je ne suis peut-être pas une tête de Genetic mais je suis partisane de la gestion de Genetic par Genetic et non par un usurpateur, que ce soit Tussle ou un autre. »

Callie n'avait pas apprécié la gestion de Reynolds après l'enlèvement du big boss. Mais les choses avaient été différentes car la reine de glace était de Genetic et avait cherché à servir les intérêts de l'organisation. Si Callie croyait en l'intégrité de Holster vis à vis du groupe, elle craignait qu'il ne se fasse avoir encore une fois. Malgré sa suprématie. « Que dirais-tu d'en apprendre plus sur ceux qui tirent réellement les ficelles ? » Elle ne voulait plus perdre de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2854

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   Mer 6 Nov - 14:10

J’avais cette désagréable impression de n’être qu’un vulgaire pion à Genetic, et peut être même, encore moins que ça. Je me rendais compte qu’il y avait une hiérarchie bien différente que celle à laquelle j’avais cru et fait confiance jusqu’alors. Pour moi, le maître des lieux, c’était Holter. Je pensais que Tussle n’était qu’un mec arriviste et avide de pouvoir qui avait profité des tensions entres les grosses têtes de Genetic pour faire son trou. Les magouilles à l’encontre d’Holster avaient du l’y aider et peut être même qu’il était à l’origine de tout ça qui sait ?

C’était ce que j’avais pensé à un moment, tandis qu’on se battait pour faire revenir Holster, qui, à lui seul représentait l’âme de Genetic à mes yeux, tout comme Kate. Mais je m’étais fourvoyé.  C’était bien pire que tout ce que j’avais pu imaginer. Il y avait une entité au dessus de tout ça qui tirait les ficelles : le CA. Je ne savais rien sur eux, seulement ce qu’on voulait bien laisser savoir aux maillons de la chaîne du bas. Mais ni Reynolds, ni Holster, ni Tussle n’avaient de pouvoir en vérité. Ces mecs là pouvaient bien mettre n’importe quel crétin à la tête de l’organisation s’ils le voulaient ! Non, je ne manquais pas de respect à Holster. J’admirais toujours cet homme, mais j’avais déchanté. Je ne comprenais plus rien. C’était ce que j’avais subtilement essayé de faire comprendre à Callie et je fus soulagé qu’elle me rejoigne dans l’idée. J’acquiesçai. Nous avions vaincu, bof, je n’en étais pas pleinement convaincu. « C’ est ce que je pense aussi. » et ça ne me plait pas du tout, mais ça, je préférais le garder pour moi. On ne me formait pas à donner mon opinion, et j’avais appris par expérience, à être méfiant sur la formulation de mon point de vue.

Je laissais échapper un petit rictus en l’entendant formuler ma frustration. Elle prendrait ça comme elle voudrait, mais sur ce point, on était d’accord. Outre le fait que je n’étais pas convaincu que deux petits agents comme nous, en formation qui plus est, soient en mesure de faire changer quoi que ce soit. J’avais eu les pieds et poings liés par cette garce de Cooper pendant plusieurs mois, avec cette double épée de Damoclès au dessus de la tête. Tout seul, je n’avais pas changé grand-chose, même si je m’étais donné du mal. Je l’avais espionnée, elle et son connard de patron pour le compte d’Holster, j’avais fait de mon mieux pour aider Reynolds et Romanov… tout ça pour quoi ? pour m’apercevoir que je n’avais pas joué dans la bonne cour parce que les ordres venaient d’une poignée de connards plus haut placés. Oui, je l’avais mauvaise ! et cette victoire avait un gout d’amertume trop prononcé pour en être une !

Je ne saurais dire si l’invitation de Callie était vraiment si inattendue que cela. Quelque part, j’avais envie de savoir moi aussi, mais à quoi bon ? pour quoi faire ? même si nous en savions d’avantage, qu’est ce que ça pourrait nous faire ? J’allais être promu officiellement agent de terrain dans deux mois si je montrais patte blanche et je me devais d’avoir une conduite exemplaire et de faire mes preuves d’ici là. Je le voulais plus que tout ce poste, afin de pouvoir enfin tenir ma promesse faite à Maxime. Je ne voulais pas risquer de tout compromettre par des investigations à la con qui pourraient me conduire à ma perte.

« Et qu’est ce que tu crois que ça va nous apporter ? » à part des emmerdes…

Je ne me voyais pas aller fouiner… d’ailleurs, je ne savais même pas où commencer, et encore moins pourquoi. Je comptais sur Kate. J’attendais qu’elle retrouve sa place, qu’elle me dise quoi faire. Mais elle n’était pas au rendez-vous. Pourquoi ? Il y avait trop de choses qui m’échappaient. Etait-elle au courant pour le CA ? Elle avait pris les rennes de Genetic pendant l’absence d’Holster, elle avait du être confrontée à tous ces mecs en smoking ! En savait-elle plus sur ce revirement de situation ? Mon investigation à moi commencerait par ça. Il fallait que j’éclaircisse la situation.

Qu’avait Callie à y gagner dans cette affaire ? Pour le compte de qui oeuvrait-elle ?

« Je suis pas sûr que nous soyons de taille à nous mesurer à ces gens. Nous devrions nous concentrer sur notre formation si nous ne voulons pas tout compromettre. » en clair, non, je ne voulais pas prendre ce risque. Pas sans raison, pas sans conviction, même si la situation me déplaisait. J’espérais que Kate avait un plan.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Callie Newark


avatar

Messages : 277

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Nope

MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   Sam 30 Nov - 9:40

Pleutre. Callie avait selon elle mis le doigt sur le principal trait de caractère de Stenson? C'était un lâche, un pauvre type préférant finalement subir plutôt que d'agir. Quel dommage, elle y avait cru pourtant, à cette collaboration. Avec réserves, certes, mais elle avait cru voir en lui autre chose qu'un vulgaire soldat sans cervelle. De quoi avait-il peur exactement ? De décevoir maman Reynolds ? De se faire taper sur les doigts par Cooper la poufiasse ? De s'attirer les foudres de la terrible Romanov ? Ne comprenait-il donc pas que l'audace était ce qui faisait la différence entre les membres lambdas de Genetic et ceux dont on retenait le nom ainsi que les exploits ? Callie ne s'intéressait pas à la gloire, elle s'intéressait surtout à ce qui lui permettrait de profiter pleinement de Genetic, de cette organisation qui n'était autre que son foyer.

Elle déposa son sac par terre et fit le tour de Stenson, le dévisageant de la tête au pied, effleurant de sa main ses vêtements. Puis elle se posta à nouveau face à lui. « J'aurais dû voir que tout cela n'était que poudre aux yeux. Cette fausse assurance, ce côté engagé qui n'est qu'un masque... En fait Stenson, tu es de ceux qui préfèrent ne pas prendre de risque et supporter tout et n'importe quoi, pourvu qu'on te pense bien docile, pas vrai ? » Un sourire qui transpirait la pitié se nicha sur le visage de Callie. « Il y a tant à faire même à notre échelle de fourmis ouvrières. Tellement de possibilités, de choix, de voies... Mais effectivement, si tu ne veux pas que la nouvelle direction te trouve en train de fourrer ton nez partout, autant rester bien sagement couché dans ta niche. Mais quand cette direction tombera, comme la dernière fois, que feras-tu ? Tu changeras ton cul de chaise ? Ou tu seras vu comme l'employé passif qui finalement ne sert pas à grand chose ? Parce que terminée ma formation pour au final ne rien en faire et me retrouver à la rue ne m'intéresse pas personnellement. Je vis ici depuis des années et je compte rester. Je suis chez moi. » Genetic, c'était sa vie, ses repères, son avenir. Holster était le dirigeant qui lui convenait le mieux. Mais tout le monde venait à se faire détrôner un jour et Callie voulait s'assurer que sa place était bétonnée, qu'aucun loup ne pourrait venir en souffler les fondations, quoi qu'il arrive. C'était au-delà du côté agent, c'était plus profond que cela. Ses racines étaient ici. Sa vie entière était ici. Et rien ne pourrait changer ce qu'elle ressentait à ce sujet.

« Fais comme bon te semble Stenson. » Elle ramassa son sac. « Et si un jour tu ouvres les yeux, tu sauras où me trouver. Je ne suis pas de taille à faire tomber qui que ce soit mais je suis si petite et si discrète que je peux trouver quel serait le battement d'aile nécessaire pour balayer les bonnes personnes en cas de pépin. Et ça, c'est ce qui fait que prendre des risques vaut la peine. » Evidemment, pour prendre des risques, encore fallait-il avoir le bagage nécessaire pour. Callie devait avoir un bonne paire de couilles enfouie dans ses ovaires. Peut-être celles qu'on avait coupées à Stenson, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2854

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   Jeu 12 Déc - 20:05

Je ne comprenais pas ou Callie voulait en venir et surtout quel intérêt retirerait-elle de ce qu’elle pourrait découvrir ? Que pourrait-on faire là ou Kate avait, semble-t-il, été impuissante, là où Holster s’était fait jeter comme un malpropre ? J’étais peut être jeune et naïf, mais je commençais à comprendre comment fonctionnait le monde. Et moi, je n’étais qu’un rouage du mécanisme, pas forcément indispensable, dont ils pourraient très bien se passer dès qu’ils n’auraient plus besoin de mes services. Je doutais que Callie ai plus d’importance que moi. Personne n’était indispensable et surtout, personne n’était irremplaçable. Ce fut plus ou moins ce dont je lui fis part, et visiblement, ma réponse ne lui convint pas. Je la suivi du regard le temps qu’elle s’amuse à me tourner autour me dévisageant avec mépris. A quoi tu joues ? J’eus très vite ma réponse. Qui était-elle pour se permettre de me juger ? Je ne répondis rien, et me contentait de plonger mon regard glacial dans le sien. J’en ai rien à foutre de ce que tu penses ! tu ne me connais pas !
Je sentis la colère m’envahir et j’avais bien envie de lui faire ravaler sa pitié. Je pris sur moi cependant, gardant le silence pendant qu’elle me déblatérait ses conneries sur les fourmis de Genetic. Mon sang froid était mis à rude épreuve ces derniers temps, et j’avais les nerfs à fleur de peau. Tel un sale gamin, j’étais en train de me braquer, toute discussion devenait inutile. La seule raison que me motivait encore à devenir agent de terrain aujourd’hui était purement personnelle et n’avait absolument rien à voir avec tel ou tel dirigeant, et encore moins avec les actions de Genetic. Oui s’il le fallait, je changerais de chaise ! Jusqu’à ce que je puisse loger une balle dans le crâne de cet enfoiré ! Mais ça, ça ne regardait que moi !

Genetic, c’était chez elle ! et bah tant mieux pour elle ! Moi je n’avais plus de chez moi ! Tout ce que j’avais tenté de reconstruire avait fini par être détruit. Même à Genetic, ils avaient tenté de me briser ! Mais j’avais tenu bon. Je n’avais pas eu une seule entrevue avec Holster depuis qu’il avait réintégré son poste, et je commençais à croire que ma loyauté ne serait jamais récompensée. Qu’à cela ne tienne, il avait sans doute plus important à faire ! Quand à Kate, je ne comprenais pas ce qu’elle foutait. Je n’avais plus de repères, nulle part, et contrairement à Callie, j’étais complètement paumé en plus d’être obnubilé par ma vengeance. Peut être qu’une fois celle-ci accomplie, je me poserais des questions sur mon avenir, sur ma place à Genetic… si je vivais assez longtemps pour en avoir un. Pour l’instant, je me contenais de vivre au jour le jour car toute perspective d’avenir m’effrayait.

Ne voulant pas lui donner raison, je m’abstins de tout commentaire et me contentai d’esquisser un faux sourire à la fin de son argumentation avant de répliquer avec ironie : « Tu m’en vois ravi ! »

Je n’avais pas envie d’écouter ses leçons de vie une minute de plus, et encore moins de me justifier. Elle avait qu'à penser ce qu'elle voulait. Ça m'était complètement égal. Je décidai de passer mon chemin. « Tu m’excuseras, j’dois y aller ! » lâchai-je sur un ton plus froid que je ne l’aurai voulu. Je la contournai, puis m’élançai dans le couloir tandis quelle me rappelai où je pourrais la trouver si je changeai d’avis.

J’étais décidé à rendre visite à Kate à son hôtel ce soir. C’était là bas que j’étais sûr de la trouver sans risque d’être surpris par des regards ou des oreilles indiscrètes. Je voulais avoir sa version de l’histoire, et aussi, j’espérais retrouver les repères que j’avais perdus depuis son absence, car c’était elle mon mentor, mon pilier ici.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Callie Newark


avatar

Messages : 277

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Nope

MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   Mar 14 Jan - 12:47

Callie l'avait regardé filer, un léger sourire en coin imprimé sur son visage. Elle avait fait mouche, elle l'avait vu. Quelque chose s'était doucement insinuer dans les pensées de Stenson et elle n'avait même pas eu besoin de se servir de sa capacité sur lui pour parvenir à ses fins. Il allait cogiter, il allait douter, se torturer l'esprit et il reviendrait. La seule chose dont Callie n'était pas certaine à ce sujet était le temps. Combien de temps faudrait-il à Stenson pour qu'il comprenne qu'il devait écouter ce qu'elle avait à dire ?

***


Il était revenu vers elle, comme elle l'avait prévu. Il lui avait fallu plus d'une semaine pour réagir, pour comprendre. Callie l'avait écouté, elle lui avait dit ce qu'elle savait, comment elle imaginait la suite, la marche à suivre. Il l'avait évitée durant des jours mais s'était rapprochée soudainement d'elle volontairement, toujours près de cette salle d'entrainement où chacun passait régulièrement. Callie s'était dégoté un allié. Elle n'était pas encore prête à lui faire pleinement confiance - elle ne confiait sa vie à personne et ne le ferait sûrement jamais - mais elle avait foi en ses engagements. Stenson semblait être un type paumé mais engagé. Un type qui avait forcément quelque chose à perdre mais qui estimait que cela en valait la peine.

Ils s'étaient ensuite revus mais peu souvent et discrètement. Callie avait commencé à laisser trainer ses oreilles plus souvent, à droite, à gauche, partout. Elle recueillait des informations, souvent obsolètes, mais qu'elle gardait en mémoire. Elle ne négligeait aucun détail. Elle avait conseillé à Stenson de faire la même chose. Et ils réunissaient le fruit de leurs recherches, et ils analysaient.

Callie avait mis un pied vers un danger supplémentaire. Lorsqu'il était revenu, Stenson avait adopté une attitude étrange... Et elle avait fini par lui tirer les vers du nez : il était malade. Et elle avait chopé le virus ce 25 mars. C'était le prix à payer. Elle avait dû arrêter les cours et rester cloitrée à Genetic. Elle ne voulait pas courir le risque de contaminer d'autres personnes. Et Callie avait vu du positif dans cette merde : elle avait pu aller voir Craig, sans craindre quoi que ce soit. Elle était malade mais bénéficiait du sérum. Elle se faisait espionne mais devait garder ses distances avec les membres sains, pour ne pas risquer l'échec de cette mission qu'elle s'était donnée. Elle avait cessé le contact avec Ben, ne s'entrainait plus, tournait en rond. Il fallait que ça en vaille la peine. Il le fallait.

TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Frustration mon amour.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Frustration mon amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: TRAINING ROOMS-