..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Mer 23 Mar - 17:34




« Les idées audacieuses sont comme les pions qui avancent aux échecs ; ils peuvent être pris, mais ils peuvent aussi démarrer une partie gagnante » ♦ Johann Wolfgang von Goethe



Reynolds et O'Hara ont passé un marché : sa liberté à elle contre celle de Holster. La vipère blonde espère pouvoir le doubler tandis que le jeune poulain n'est guidé que par la haine, la rancoeur, la douleur. Tout ce la ne présage rien de bon, n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Jeu 24 Mar - 7:12

Kate avait mis du temps pour se remettre… Elle devait avouer que leur médecin n’était pas mauvais mais par rapport au matériel dont-ils disposaient chez Genetic Génome était encore à l’âge de pierre.
Elle avait été droguée contre son gré refusant de prendre ce qu’on lui apportait et montrant à chaque fois une expression de défi sur son visage de madone.

Elle les détestaient tous et ça allait faire très mal quand elle serait sortie de là. Ils avaient voulu joué on allait jouer…
Kate avait trouvé un moyen pour sortir en entrant dans le jeu d’O’hara. Elle était sûre que dans le cas contraire elle allait moisir ici. Elle n’était pas en état de se taper un sprint et elle ne pouvait pas supporter de vivre ainsi captive sans rien faire.

Les O’hara étaient une cible prioritaire donc il fallait à tout prix saisir l’opportunité de faire tomber le frère dans leur filet vu que pour la sœur le problème était réglé.
La solution était bizarre mais elle allait être parfaite. Kate allait introduire O’Hara chez Genetic jusqu’à Dunney. celui-ci serait sans doute capable d’utiliser son don pour capter l’attention d’Aaron suffisamment longtemps pour que Kate ai le temps de prévenir Romanov pour pister le jeune homme à sa sortie.

Elle ne voulait pas seulement attraper Aaron elle voulait démanteler Génome, débarquer sans prévenir et frapper fort…
Elle n’en avait jamais rien eu à faire de leur petite organisation mais c’était avant qu’ils osent la droguer et l’enfermer. Ross… C’était peut être à lui qu’elle en voulait le plus… Le courant entre eux était bien passé, il c’était montré charmant et gentil mais n’avait pas hésité à la laisser à la merci de ses petits salopards d’amis. Il n’avait pas levé le petit doigt pour empêcher qu’on la séquestre… Pas grave il allait payer pour ça aussi…

La jeune femme marchait de long en large dans sa cellule… Les autres parlaient de sa « chambre », doux euphémisme qui l’agaçait terriblement. En général elle était de l’autre coté de la barrière et cet aperçu de la captivité ne la réjouissait en rien.
Elle boitait toujours mais ça ne l’inquiétait pas. Elle avait eu une entorse de la cheville carabinée certes mais pas vraiment dangereuse.

Le plus gênant c’était son bras… En la laissant tomber Harwell lui avait brisé l’épaule et Kate avait une véritable trouille de ne pas retrouver toute la mobilité de son bras. Elle était chirurgien nom de dieu et c’était toute sa vie… Elle n’avait pas vu pour le moment son épaule dans une glace et ça valait mieux car elle n’aurait certainement pas aimé du tout la cicatrice que ça laissait…

Elle qui avait toujours aimé dénudé ses épaules elle se retrouvait avec une balafre… Elle connaissait les meilleurs chirurgien esthétique que comptait la planète mais non… Il avait fallut qu’elle se fasse recoudre par des demeurés incapable de réaliser des sutures correctes…

Elle attendait depuis des heures qu’O’hara vienne la chercher… Elle ne savait même pas si ça serait pour aujourd’hui ou non. Comment prévenir Romanov rapidement? Comment être sûre que cette peste répondrait à son biper en voyant que l’appel provenait d’elle?
C’était trop incertain et bancal comme plan mais Kate n’avait aucune envie de s’en rendre compte. Elle voulait sortir de là à tout prix… Elle était comme les loups qui une fois pris au piège se rongent la patte pour se libérer. Une louve en colère et bien décidé à faire des étincelles.

Elle entendit des pas dans le couloir et tendit l’oreille. Une seule personne… Pourrait elle copier son pouvoir et s’en servir pour fuir?
Pas tout de suite en tout cas car elle ignorait ou elle se trouvait et quelle était la configuration du bâtiment.
Y’avait il des caméras de surveillances? Des vigiles? Ou se trouvait elle au juste? En ville? Dans le désert? A Petinouchnok? Kate avait l’habitude de diriger et d’être obéie c’était très désagréable d’être ainsi livrée au bon vouloir d’un ennemi de sa cause.


**Je le retrouverais et je le mettrais en cage à son tour !!**

Elle s’en faisait la promesse solennelle alors que la clef tournait dans la serrure de son réduit et que la porte s’ouvrait lentement sur Aaron.
Était il conscient qu’il avait une carte maitresse dans son jeu pour pénétrer dans le bâtiment d’Holster mais pas forcément pour en ressortir?
Il serait armé elle n’en doutait pas mais pouvait elle le faire découvrir dans un portique de sécurité?
Nonnnnn elle les voulaient tous…ET elle les auraient tous…
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Mer 11 Mai - 13:31

J'avais pris le nécessaire avec moi, le strict minimum pour ne pas attirer l'attention : des vêtements discrets pour elle, ses affaires que nous avions mises dans mon bureau durant son séjour ici et surtout une superbe panoplie de tranquillisants pour que cette "mission" soit menée à bien. J'étais venu la voir deux jours plus tôt pour poser mes conditions à sa sortie et tout avait été conclu sur le tas. Ça avait été rapide, suspect bien sûr mais surtout impulsif. C'était sûrement ça le plus gros problème de ce plan : l'impulsion, le côté trop sanguin de ma pseudo-réflexion. En réalité, je m'en foutais royalement : il me fallait un coupable pour payer et je l'avais trouvé en lui alors Reynolds allait m'aider.

L'idée avait surgi de nulle part, deux jours plus tôt, lorsque j'avais reçu une lettre qui était adressée à Aby... La lettre de trop, le rappel douloureux de sa disparition. J'avais explosé. J'étais seul ce jour-là, j'étais retourné à la maison pour relever le courrier, payer les factures, prendre deux trois choses... J'avais passé des heures assis sur le sol à attendre... Et une idée s'était insinuée sournoisement dans ma tête... Une idée que j'avais décidé de mettre illico à exécution et qui faisait que je me dirigeais là tout de suite vers la chambre de fortune de cette Kate Reynolds.

Elle avait d'ailleurs bien marché. Ce n'était pas un moyen de la coincer elle, c'était un moyen de le coincer lui en fait. Mais j'avais été surpris par sa facilité à accepter la chose : peut-être avait-elle quelque chose derrière la tête ? J'espérais plutôt que j'avais vu juste en la supposant ivre de pouvoir. J'osais juste espérer ne pas tomber dans un piège sordide. Et puis de toute façon... qu'avais-je à perdre désormais ? Absolument rien. Je n'avais pas de nouvelles de Donovan, je ne vivais plus comme avant, j'étais une ombre en réalité alors franchement, je n'avais rien à regretter désormais...

Je tournai la poignée et la trouvai rodant autour de son lit. Elle me dévisagea comme si elle espérait trouver sur mon visage une quelconque trace de trahison ou quoi que ce soit d'autre. J'allais tenir parole, elle ne trouverait rien d'alarmant. Je lançai sur le lit des vêtements pour qu'elle puisse se changer ainsi que le reste de ses affaires : elle avait eu très peu de choses sur elle le soir de l'incendie de toute façon.

« Changez-vous, on part maintenant. »

Je me tournai pour lui laisser un semblant d'intimité. Pas de bonjour, pas de surplus verbal : je n'étais pas là pour ça. Je n'avais qu'une seule idée en tête et mon esprit bouillonnait. Je savais que cet état là n'était pas le plus indiqué pour agir mais je m'en foutais : tout ce que je voulais, c'était qu'il paye et au pris fort.
J'aurais du attendre avant d'agir, laisser passer cette colère qui me rongeait et qui refaisait surface au moindre souvenir d'elle. J'enfouissais tout ça au fond de moi mais dès que tout ressortait, c'était désastreux.

Mais qui pouvait m'arrêtait ? Personne. Elle n'était pas là pour jouer le rôle de la sagesse, elle allait même tirer profit de tout ça alors... Et puis personne d'autre ne savait ce que nous nous apprêtions à faire donc nous n'avions pas d'obstacle. Je n'avais personne pour me dire d'arrêter immédiatement et de me calmer. Personne.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Mer 8 Juin - 6:46

Elle allait réussir son coup, il le fallait et de toute façon elle ne voyait pas d’autre issue possible. C’était insupportable de moisir ici dans cette chambre infecte et sans fenêtre, elle pétait littéralement les plombs. Ce n’était pas l’idée du siècle et si ça ne se passait pas comme prévu elle allait être dans la mouise jusqu’au cou mais elle serait dehors et à ses yeux c’était de loin le plus important.

En entendant la clef dans la serrure elle n’arrêta pas pour autant de tourner comme un lion en cage dédaignant tout de même tourner son regard froid vers le jeune O’Hara qu’elle exécrait. Il venait de déposer un tas de vêtements informe sur sa couchette et elle eu un rictus de dégout. En plus du reste voilà qu’il l’obligeait à s’habiller comme un sac…

C’était un petit grief à rajouter sur la longue liste de ses raisons de lui faire la peau un jour prochain. A lui et à Ross bien entendu cet espèce d’enfoiré qui n’avait pas levé le petit doigt pour l’aider à sortir de là… Elle avait promis de ne pas révéler son mariage avec Dunney à son patron et c’était bien dommage parce qu’elle aurait adoré voir la tête d’Aaron…

Pour autant elle gardait cette info pour elle. Il avait dit secret défense et elle n’était pas arrivée à son poste en ne respectant pas ce genre de consigne. Elle s’approcha de la couchette et planta son regard dans celui d’Aaron avant qu’il ne se retourne.


« Dehors, j’arrive ! »

Certes elle n’avait pas les cartes en mains mais ça ne l’empêchait pas d’être une femme de tête et elle refusait catégoriquement de s’abaisser à se changer à la va vite derrière son geôlier qui lui tournait le dos.
S’il voulait qu’elle se change il attendrait dehors elle aurait de plus l’intime privilège et plaisir d’ouvrir elle-même la porte pour le rejoindre. Petit plaisir et petite victoire mais s’il voulait tirer quelque chose d’elle il n’avait pas le choix. Ca lui laisserait en plus la possibilité de récupérer rapidement ses affaires sur le lit sans cette ombre détestable dans son dos.

Quand il comprit qu’elle ne se déciderait pas avant qu’il ne quitte le plancher elle respira. Elle commença à enfiler les fringues une moue amusée sur les traits. Débarquer à Genetic l’épaule dans le sac en boitillant avec des fringues bas de gamme c’était une petite révolution…
Enfin on lui donnerait son pass de sécurité de toute façon elle n’en doutait pas. Il y’avait le pass mais il y’avait aussi les pass biométriques bien plus efficace et en principe ses empreintes étaient toujours actives donc il n’y aurait pas de problème à ce niveau.

Le gros soucis de toute cette histoire c’était l’incapacité de Kate à réaliser qu’attraper Aaron avant qu’il ne sorte du batiment serait déjà pas mal du tout. Elle voulait le pister et revenir ici pour attraper tous ces petits amis… Elle était en colère et ça n’a jamais été le meilleur moyen d’avoir une réflexion saine…
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Jeu 9 Juin - 13:12

Je dus me résoudre à sortir de la pièce, sentant mon visage se crisper. J'avais envie de la mettre en mode pause, de l'endormir gentiment, mais malheureusement, si je faisais ça, je ne pourrais espérer mettre notre plan en marche et j'étais bien trop aveuglé par mon envie de vengeance que j'avais décidé de joueur l'imprudence pour parvenir à mes fins. Enfin, imprudence contrôlée bien sûr : je sortis de ma poche une seringue de nitrates qui allaient m'aider. J'avais quelques connaissances dans certains domaines et je savais que ces nitrates allaient flouter la vue de Reynolds durant quelques heures. J'avais aussi de quoi annihiler leurs effets plus vite dans une autre seringue : j'avais assez de jugeote pour ne pas lui bander simplement les yeux ou recouvrir sa tête d'un sac. Et puis, elle avait récupérer la capacité de Ross et je supposais que ces nitrates l'empêcheraient par la même occasion de s'en servir. Je la remis dans ma poche.

Lorsqu'elle sortit de la chambre, prête, je lui barrai la route. Personne ne pouvait venir dans ce couloir mis à part Ross : je changeais régulièrement le code de l'entrée et nous étions désormais juste deux à le connaître. Ross n'était pas ici aujourd'hui, il avvait du boulot côté profession officielle. Je fixai la femme d'un regard ferme : aucun cadeau n'était envisageable. Je n'étais pas Ross et j'avais une sainte horreur des personnes comme elle.

« Que ce soit bien clair : il est hors de question que vous tentiez quoi que ce soit. Ça n'est pas dans votre intérêt ni dans le mien. Votre sortie n'a qu'un seul but, et ce but nous est commun. »

Je laissai alors la voie libre, sachant pertinemment qu'elle ne me laisserait pas la laisser passer en premier : lui enfoncer l'aiguille dans le dos était inenvisageable, tout comme lui demander la permission. J'allais devoir jouer sur la surprise. Je fus rapide, profitant du moment où elle répliquait gentiment à mes menaces : j'avais prévu le coup. Je lui injectait le produit dans l'épaule, sans même chercher à viser une veine que je ne pouvais de toute façon pas voir. J'appuyai tandis qu'elle tentait d'arracher l'aiguille. Elle réussit mais j'avais injecté suffisamment de produit pour qu'elle soit aveuglée pour une heure ou deux.

« Je prends mes précautions. Vous devez me comprendre, n'est-ce pas ? Nitrates, juste quelques instants de cécité pour que vous ne puissiez pas revenir ici. »

Je lui fis alors signe de me suivre tant qu'elle voyait encore clair et m'arrêtai devant le digicode, attendant que le liquide face effet.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Ven 10 Juin - 7:26

Un petit sourire effleura les lèvres de la blonde de glace alors qu’Aaron cédait et sortait de la pièce. Il croyait avoir à faire à qui au juste? Il la prenait pour un gentil petit mouton? Il allait avoir des surprises et pas des bonnes…

Elle s’habilla distraitement enfilant le jean et le tee-shirt horrible qu’on lui avait donné avant de réunir ses maigres possessions dans la poche arrière de son jean et de remettre son attelle comme elle pouvait.
Un bras dans le sac ce n’était pas l’idéal pour cette situation, un bras plus une cheville ça devenait franchement périlleux mais elle n’avait pas d’autre choix.
Elle ferma alors les yeux et inspira à fond avant d’expirer lentement. C’était une méthode simple mais efficace pour retrouver ses esprits et se calmer. Elle passait en « mode actif » et devenait un véritable bulldozer que rien ne pourrait arrêter.

Elle se décida enfin à sortir ne voulant pas laisser son jeune « ami » l’attendre trop longtemps. Il attendait planté comme un demeuré avec son air de pantin désarticulé ou mieux lobotomisé et elle se dit qu’elle avait ses chances. Il se mit à la provoquer en faisant un petit discours sur le fait qu’elle ne pourrait rien tenter. Un sourire de carnassier apparu sur les lèvres de Kate et elle fixa son regard azur dans les yeux du jeune homme un air de défi peint sur les traits.


«  Tu adores vraiment tomber dans le mélo O’Hara c’est dramatique… »

Elle allait continuer sur sa lancée mais ce petit traître du samedi soir se jeta sur elle pour lui injecter une saloperie dans l’épaule. Elle était entrainée et ses réflexes prirent le dessus pour se libérer. Elle y parvint mais sans pouvoir éviter qu’il ne lui injecte une petite dose de produit. Elle était littéralement folle de rage et elle lui envoya une gifle retentissante de sa main libre.

«  Comprendre hein? En effet je comprends très bien ce qui va t’arriver sous peu espèce de sac à merde… »

Elle ne pouvait même pas se frotter l’épaule vu que son autre bras était en écharpe et regardait perler une goutte de sang. Elle n’avait pas le choix elle devait aller au bout de son plan… Se jeter sur lui et essayer de l’étrangler serait plaisant mais avec une seule main c’était irréalisable.

Elle boitilla jusqu’à la porte le visage fermé décidée à ne plus rien dire à ce blanc-bec sans que ce soit expressément nécessaire. Devenir vulgaire et s’énerver ainsi ne lui ressemblait pas. Elle était en principe plus que maîtresse d’elle-même dissimulant tout ce qu’elle ressentait à la perfection…

Debout devant le digicode elle sentait sa vue se brouiller et ses pupilles se dilater. C’était l’horreur… Encore un amoindrissement physique… Elle ferma les yeux et inspira calmement avant de reprendre la parole.


« Je suis quasiment aveugle pauvre dégénéré tu penses que ça va te servir à quoi dans nos locaux? »

Il avait prévu l’antidote? C’était tout ce qu’elle voulait savoir… Dans le cas contraire dès son arrivée à Genetic elle ameuterait la sécurité… Elle serait dans l’incapacité d’agir contre Genome mais il lui resterait toujours O’Hara comme lot de consolation.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Ven 10 Juin - 11:48

J'avais envie de lui hurler au visage que ce n'était pas dans nos habitudes de faire du mal à nos semblables, que nous, nous ne nous abaissions pas à des blessures irréversibles du genre parce que nous respections chaque être humain, avec ou sans mutation. Mais au lieu de cela, au lieu d'exploser une nouvelle et de me laisser envahir par une réaction typique d'un adolescent. Je commençais enfin à reprendre une partie de mes pulsions en main et ça n'était absolument pas le moment idéal de flancher... De toute façon, l'issue de cette journée menait fatalement à l'aboutissement d'une pulsion vengeresse et ça suffisait amplement.

A la place, je me contentai de taper le code qui ouvrait la porte sans pousser celle-ci. Je me tournai vers Reynolds dont le regard trahissait cette absence momentanée de vision. Non, ça n'avait rien à voir avec les méthodes que nous avions toujours voulu employer à Genome avec Aby, ça ne me ressemblait en rien ou plutôt, ç ne ressemblait en rien à celui que j'avais été avant le drame.

« Il va falloir être discrets sinon vous ne sortirez jamais d'ici. » chuchotai-je pour donner le ton. « Et ne vous en faites pas, ce n'est qu'un peu de nitrates pour assurer mes arrières : je n'ai aucune raison de vous faire du mal il me semble. A moins que vous ne sachiez des choses que j'ignore ? »

Ça sonnait plus comme un avertissement que comme une menace, une façon de tenter de clore la discussion sur le sujet de l'aveuglement temporaire et de montrer que nous n'étions en rien semblables. Enfin, j'espérais tout au fond de moi qu'il n'y avait absolument rien qui me reliait à cette femme.

Nous prîmes l'escalier qui menait directement au premier étage, celui situé au centre du troisième étage. Le trajet se déroula quasiment dans le silence si l'on enlevait les jurons qu'elle avait prononcés suite à son parcours effectué à l'aveuglette. Nous prîmes rapidement le monte-charge menant au rez-de-chaussé afin de ne pas être vus et nous sortîmes par la porte du côté. Elle revoyait la lumière du soleil pour la première fois depuis des lustres et j'aurais pu la laisser apprécier cet instant mais ça non plus, ça n'était pas dans mes habitudes.

Je la tirai jusqu'à ma voiture, garée deux rues plus loin, et je la fis monter côté passager. Je verrouillai les portières, mis la clé dans le contact mais ne la tournai pas.

« Que cela soit bien clair : pas de perte de temps inutile, pas de tentative d'entourloupe. Je vous offre la possibilité de virer Holster de son trône en or massif alors ne me trahissez pas, ça n'est en rien dans votre intérêt. Et surtout, tuer ou faire payer ne sont en rien dans les habitudes de Genome seulement, je ne suis pas Genome... »

Je sentais au fond de moi que j'étais capable de me venger d'elle aussi. Je ne savais rien de son rôle réel au sein de Genetic mais si jamais je venais à en apprendre bien plus, je savais que j'étais capable du pire désormais : après tout, je n'avais plus rien à perdre...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Sam 11 Juin - 9:19

Elle allait le tuer… Pas le retrouver et l’enfermer nonn.. Le tuer !!! Lentement pourquoi pas en lui plantant une lame rouillée dans le bide? Idée plus que séduisante aux yeux de la jolie blonde. Elle ne voyait plus rien et suivait comme un automate je jeune O’Hara qui se croyait autorisé à lui faire de grands discours sur son intérêt…

Il pensait qu’elle voulait la place d’Holster? Mais non merci elle n’en voulait pas c’était sa peau à lui et celle de son cher petit Rossy qu’elle désirait ardemment.
Enucléation à la petite cuillère? Elle avait adoré cette formulation dans « robin des bois prince des voleurs » et imaginer les deux membres de Genome subissant cette torture lui mettait du baume au cœur.

Elle écoutait d’une oreille mais quand il lui fit des pseudo menace en disant qu’il n’était pas Genome elle sourit et elle prit la parole.


«  Je suis morte de peur Brrrrrr !!! »

Même aveugle et en son pouvoir elle continuait à se foutre de sa gueule et espérait bien que ça lui tapait sur le système. Il était assez idiot pour croire qu’elle ne tenterait rien et qu’elle voulait juste prendre la place de son boss? Il la prenait pour qui?

Elle avait au sein de son labo tout le pouvoir qu’elle voulait et ça lui suffisait. Elle avait le pouvoir sans les ronds de jambes auxquels étaient contraint Dunney et c’était le must à ses yeux.


«  Allez démarre qu’on en finisse. De toute façon tu n’as pas d’autre option hein? »

Un vague sourire sur les lèvres Kate ne pouvait qu’imaginer la crispation des nerfs de son interlocuteur mais ça suffisait à la réconforter. Elle était affaiblie elle avait mal car elle n’avait pas pris son traitement pour avoir l’esprit clair mais elle ne baisserait pas les armes pour autant.

Ils roulèrent pendant un moment et la jeune femme sentit la vue lui revenir petit à petit. Ils avaient tant tourné et viré qu’elle avait perdu toute notion d’orientation. Elle avait essayé… Ca aurait pu marché si ce blanc-bec n’était pas aussi paranoïaque… Quoique dans son cas c’était de la prudence car les risques étaient plus que réels…

Elle clignait des yeux avec de plus en plus d’ardeur commençant à discerner les immeubles qui l’entourait et même à s’orienter. Ils arrivaient à deux pas des locaux de Genentech.


«  Tu suis et tu la fermes une fois à l’intérieur, c’est non négociable. Tu discuteras avec Holster point barre. »

Il ne savait pas ce qu’elle voyait au juste et c’était très bien. Pour tout dire elle ne voyait pas clair du tout mais c’était un quartier qu’elle connaissait par cœur donc elle s’y retrouvait.
Elle se prenait à espérer qu’Holster ne soit pas là… Ce serait encore plus simple d’attraper Aaron… Le soucis serait d’avoir les autres… Donc ce n’était pas une option…

Biper Aleks dès que possible et Owen aussi… Même si elle voulait le tuer lui aussi il serait un vrai limier sur cette piste tant il détestait O’Hara… Oui voilà qui était parfait. Perdue dans ses pensées elle ne fit même pas attention à l‘arrêt de la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Mar 14 Juin - 12:20

Ses paroles me mettaient constamment hors de moi. J'avais eu envie de l'attraper par le coup mais je m'étais contenté de continuer à rouler et rouler, prenant plusieurs fois les mêmes routes, faisant deux fois le tour du périphériques, empruntant des voies complètement opposées à la route menant vers Genome... Il était hors de question qu'elle soit capable de revenir jusqu'à nous.

Une fois la voiture garée et ses conditions exposées, je sortis une seconde seringue de l'une de mes poches et je l'enfonçais dans son épaule, sans qu'elle ne résiste cette fois : elle savait qu'il s'agissait du meilleur moyen pour elle de retrouver pleinement sa vue.
Avant qu'elle ne tente de descendre, je la rattrapais par le bras. Je ne fis même pas attention à son mouvement pour se libérer vivement de mon emprise. Je lui donnais une dernière information, une information qui, d'après moi, avait son importance car elle allait permettre à cette femme de mesurer jusqu'où j'étais capable d'aller.

« Ma soeur est morte ce soir-là. Morte, vous comprenez ? Je n'ai rien à perdre désormais et tout ce que je veux, c'est me venger sur lui. Je n'ai rien à perdre, je vous le répète : une connerie supplémentaire ne pèsera pas lourd sur la facture... »

Nous descendîmes alors de la voiture et je la suivis. Elle n'hésitait pas, sa démarche était pleine de confiance malgré son bras en écharpe et surtout, malgré la situation et sa position actuelle. Il fallait l'avouer, elle était impressionnante. Elle était forte, bien trop forte pour ne pas se méfier de ce qui pourrait arriver par la suite mais je n'avais pas envie d'y penser. Je voulais uniquement Holster, je voulais uniquement le faire payer.

Nous arrivâmes à l'entrée de la structure et je sentis alors tout mon être s'emballer. Mon coeur battait trop vite, mes oreilles sifflaient, mon sang affluait avec violence à mes tempes, mes jambes me procuraient une sensation étrange et mes mains s'étaient mises à trembler. Je n'avais pas peur mais mon corps tentait de me mettre en garde contre les conséquences de l'acte à venir. Je ne voulais pas écouter mon corps, contrôlé directement par mon inconscient.

C'était dur, mais là, c'était elle qui avait les cartes en main : c'était à elle de mener la danse et à moi d'obéir et de suivre, quasi-aveuglément. Je n'aimais pas se retournement de situation mais il faisait partie du jeu...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Ven 1 Juil - 10:15

Ce branleur continuait à se la jouer mais il semblait de plus en plus nerveux et Kate s’en réjouissait plissant les yeux pour essayer de discerner la peur sur ses traits. Elle n’y voyait rien et ça la rendait folle aussi ne bougea-t-elle pas quand il lui fit une deuxième injection. Même pas un rictus de douleur, elle avait reprit les rênes et entendait bien les garder.

Son visage n’exprimait plus rien, ni rage ni autre sentiment qui risquait de parasiter sa vitesse de réflexion. Elle était en mode action ce qui sous entendait qu’elle n’avait plus ni états d’âme ni autre considération. Ce qu’elle voulait c’était traquer ce blanc-bec et lui faire vivre un enfer à lui et à ses chers petits amis…
Elle allait sortir quand il l’attrapa par le bras sans faire attention à son geste pour se libérer. Elle dut subir son petit discours sur sa pauvre sœur morte dont elle n’avait rien à cirer et sur la facture qui pouvait s’alourdir sans problème.
Elle haussa les yeux au ciel et lui fit un sourire narquois avant de lui répondre.


« Tu parles de la facture divine? Je pensais que ton séjour dans nos locaux t’aurais passé l’envie de croire en un père bienveillant et omnipotent. Apparemment ça n’est pas le cas !! Ne t’inquiète pas Darling ça viendra… »

Se disant elle lui fit un clin d’œil moqueur avant de sortir de la voiture et de se diriger d’un bon pas vers les bureaux. Elle avait son pass récupéré dans ses affaires mais Aaron n’aurait pas pu l’utiliser seul. Les empreintes biométriques seules permettait d’accéder à l’étage d’Holster et à son labo. Ces mêmes empreintes permettant également d’en sortir…

Enfin de toute manière elle comptait le laisser sortir avant de lancer la traque… Kate n’avait pas réfléchi à l’absence possible d’Aleksandra. La poupée russe était tout le temps dans ses pattes quand elle n’en voulait pas donc elle se devait d’être là pour une fois qu’on avait besoin d’elle.
Elle entra dans le hall Aaron à sa suite.


« Si tu tiens plus à la vie que ta sœur je te déconseille tout geste agressif qui pourrait être très mal interprété.»

Se disant elle lui désigna de la tête les gorilles de la sécurité qui ne les quittaient pas des yeux. Il fallait avouer que Kate Reynolds dans cette tenue c’était ahurissant…
Elle se redressa de toute sa taille et prit sur elle pour ne plus boiter. Elle souffrait le martyre mais tanpis sa fierté la soutenait.
Elle s’engagea dans l’ascenseur et en désigna le fond à Aaron. Il n’avait pas besoin de savoir a quel étage ils se rendaient. Pas besoin non plus de voir les différentes protection qui y menait.

Quand l’ascenseur s’immobilisa au sixième sous sol Reynolds en sorti tranquillement. Les couloirs étaient désert à cet étage de toute façon. Rares étaient les privilégiés qui y avait accès. Holster avait besoin de calme et les labos n’avaient pas pour but d’être trop fréquentés surtout pas le sien…


« Un petit détour en pèlerinage pour voir ta cage O’Hara? »

Elle souriait de toutes ses dents un air de carnassier sur ses traits fins. Si il ne saisissait pas le message il était définitivement idiot… Reynolds venait de lui dire très posément qu’elle aurait sa peau un jour ou l’autre. Elle se foutait de sa réaction violente ou non et était prête à se défendre. Il y’avait des caméras ici et des gardes armés qui viendrait à son secours de toute façon si elle faisait le moindre geste…

Pourquoi ne s’en servait elle pas? Pourquoi jouait elle avec le feu? Pour se venger, l’esprit de vengeance obscurcissait son jugement si sur habituellement… Peu importait elle ne voulait pas y penser. Elle pénétra dans l’antre d’Holster et fut soulagée par l’absence de son idiote de secrétaire. Une porte de plus et elle se trouva face à son patron dans un état lamentable. Des ecchymoses sur son visage d’albâtre un bras en écharpe et une jambe boiteuse.


« Bonjour Holster. J’espère que je ne vous ai pas trop manqué.  Notre charmant petit ami rêvait de vous voir et en bonne fée que je suis j‘ai accédé à sa demande.»

Ton ironique et mordant comme à son habitude avant de se mettre en retrait pour s’assoir sur un petit meuble et observer de loin la discussion entre les deux hommes tout en n’en ratant pas une miette et en se gardant le droit d’intervenir à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Ven 1 Juil - 14:22

Depuis quelques temps, Holster dormait. Pas beaucoup, peut être trois ou quatre heures par nuit depuis une semaine. Mais il dormait, et ce n'était pas particulièrement bon signe. Parce que depuis une semaine, il n'avait porté sur les nerfs de personne. Il avait fait son boulot et rien d'autre. Ça avait quelque chose d'agaçant, de faire uniquement ce que l'on est sensé faire. Au moins, quand il avait des ennuis, il avait l'impression que les choses changeaient. Qu'elles empiraient, pour être exact, et ça n'avait rien de rassurant ou d'apaisant. Ce n'était pas une bonne chose. Mais c'était la seule qui fasse varier son quotidien et ça, c'était inquiétant en soi.

Pendant une semaine, il avait utilisé son bureau du deuxième étage. Celui dont l'ascenseur était vraiment protégé. Ascenseur dont il oubliait fréquemment le code et qu'il empruntait donc toujours en visiteur, ce qui n'était pas pour plaire à la sécurité, dont les membres étaient supposés le protéger contre d'éventuels intrus et non l'accueillir. Il ne se sentait pas vraiment coupable de leur donner de faux espoirs. Ils se doutaient bien qu'il y avait fort peu de chances pour qu'un illuminé veuille s'en prendre à lui. Et quelque part, cela le rassurait un peu de savoir qu'il ne risquait rien.

Ça l'ennuyait en même temps, mais on ne pouvait pas tout avoir.

Ce jour là, il avait décidé de renouer avec le sixième sous-sol. Pas qu'il y ait beaucoup plus de travail à faire en bas, mais il y avait un vrai jeu de cartes dans un tiroir du bureau, et c'était une raison suffisante pour bouger un peu. L'intelligence artificielle de son ordinateur portable le lassait, mieux valait disputer une partie de tarot avec lui même, lui même et lui-même. Quand la porte s'ouvrit, il ne prit pas la peine de ramasser ses cartes. Pour avoir l'air d'accorder de l'importance au jugement des autres, et puis quoi encore ? Il était fier de jouer seul aux cartes. Parfaitement.

Même si son employée semblait se moquer ouvertement de lui. De toutes façons il ne se souvenait pas qu'elle l'ait jamais pris au sérieux.

- "Miss Reynolds ! Heureux de vous revoir en pleine forme..."

Doux euphémisme au vu de l'état dans lequel lui revenait la chirurgienne. Un bras cassé, le visage couvert de traces de coups... Non décidemment elle était tout sauf en pleine forme. C'était bien pour ça qu'il avait employé cette formule; mais face aux dégâts qu'il constatait à présent en détail, et non plus dans l'ensemble, cela lui semblait déplacé. Bah, il n'allait pas cesser de renvoyer ses piques à Reynolds sous prétexte qu'elle n'allait pas bien. Elle était suffisamment en forme pour lui en lancer, alors il n'allait pas se gêner. Et si elle venait au travail dans cet état, c'était qu'elle se considérait elle-même en suffisamment bon état pour supporter la pression et l'ambiance atroces de Genetic.

- "Puis-je savoir le nom de ce jeune homme crédule ? Nous n'avons pas étés présentés."

Holster savait de qui il s'agissait. Ou tout du moins il pensait savoir, mais il voulait être sûr. Et puis, il n'aimait pas donner trop d'importance aux gens en leur laissant croire qu'il se souvenait d'eux facilement. Si ce jeune homme était bien celui qu'il pensait, à savoir l'évadé immature qu'Aleksandra avait laissé filer avec sa soeur, il allait s'énerver. C'était gentil de la part de Reynolds de le ramener à la maison, mais tant qu'à faire elle aurait pu essayer de ramener le patron de son groupe terroriste. C'eut été plus utile.

Enfin c'était déjà une belle performance de sa part. Il devrait peut être songer à l'augmenter... Un sourire lui vint aux lèvres en pensant à la couronne de fleurs qu'il avait fait envoyer à O'Hara par son stagaiaire de beau-fils, avec ses condoléances pour les morts de son camp. Holster espérait qu'il avait bien transmis le message. II fallait toujours accorder une attention maximale à ses ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Mer 6 Juil - 11:00

J'y étais.
J'étais face à l'homme que je tenais pour responsable de tous mes malheurs mais aussi de tous les malheurs des mutants de cette ville et peut-être même de ce pays. J'étais enfin face à celui que je rêvais de tuer de mes propres mains depuis des semaines. Et quoi ? Rien. Rien de semblable à tout ce que je m'étais imaginé. J'avais cru qu'une fois ici, j'allais lui mettre mon poing dans les dents, que j'allais lui écraser sa petite gueule de connard mais en fait, non. J'étais comme paralysé, empli de rage mais incapable de bouger.

Je jouais de mes doigts. Ils étaient bien trop crispés pour être suffisamment souple mais je pouvais les contrôler. Je bougeais mes orteils : même chose. Mais quand je tentai de bouger mes jambes dans le but d'avancer vers Holster, rien, nada. J'étais comme cloué sur place, sentant mes muscles crispés sous ma peau, tremblant de toute part. Pourquoi ? Pourquoi ne pouvais-je juste pas me jeter sur lui pour lui arracher les yeux et le coeur ? Pourquoi ne pouvais-je tout simplement pas mettre mon plan à exécution ? Avais-je des doutes ? Non, je savais ce que je voulais. C'était bien pire que ça en fait : maintenant que j'étais face à ce que j'avais tant désiré, je ne savais plus pourquoi, pourquoi je l'avais tant voulu. Je ne savais pas ce que ça allait changer, ce que ça allait apporter de bon. Aby ne reviendrait pas, elle serait quasiment vengée mais pas totalement puisque je faisais aussi partie des responsables de sa mort.

C'était ma conscience... Je ne voyais que cette explication. Je savais que ce que j'allais faire n'était pas la bonne solution au problème, je savais que ça allait être vain et inutile et mon corps manifestait ce que je tentais d'occulter. J'avais tenté de me convaincre que c'était la seule chose à faire pendant des jours et je voyais maintenant que c'était complètement insensé. J'hésitais. Je me demandais pourquoi j'avais cru que ça m'aiderait...

J'avais fermé mon esprit à ce qu'il se passait dans cette pièce juste à cause de mes réflexions minables et je fus ramené sur terre d'un coup, juste par le son de sa voix... J'avais passé six ans à l'entendre dans ma tête, en ressassant notre mésaventure au sein des locaux de Genetic et d'un seul coup, elle était à nouveau réelle et elle emplissait la pièce. Il était assis à son bureau et il semblait comme complètement à l'opposé de moi : il était courtois là où j'avais envie de lui arracher la gorge. C'était pire que tout car ça me rappelait à quel point ce type ne se sentait pas concerné par les drames autour, par la mort des autres, par la mort d'Aby.

« Aaron O'Hara. Je viens régler quelques affaires personnelles. » articulai-je péniblement. « Vous êtes responsable de la mort de ma soeur et sûrement de celle de mes parents alors il est temps que la balance retrouve son équilibre. » continuai-je d'un ton agressif, la voix tremblante.

Je faisais peine à voir, j'avais l'air d'un chien apeuré. Tant pis, j'allais devoir aller jusqu'au bout puisque je venais de me livrer à mon ennemi pile dans son bureau et de plein grès de surcroit. J'étais stupide, téméraire, voire suicidaire.

« Votre employée m'a gentiment guidé jusqu'à vous pour que je rétablisse cet équilibre. »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Mer 13 Juil - 15:48

Elle était calme, posée respirant a plein poumons et se concentrant sur ce qui se passait dans la pièce. Elle était prête à bondir sur un bip de sécurité si besoin était ou encore à sauter sur O’Hara si c’était nécessaire. Lui enfoncer ses ongles à la manucure défraichie dans les yeux lui ferait sans doute du bien en tout cas ça se tentait…
Elle c’était montrée mordante comme a son habitude et la réflexion de son patron avait fusé juste derrière. Avait elle l’air si mal en point pour qu’il parle comme ça?

C’était bien possible elle n’avait pas eu la chance d’avoir de quoi se regarder dans un miroir… Ca valait mieux sans doute parce qu’elle aurait alors perdu de sa superbe. C’était difficile d’avoir l’air forte et glaciale avec une tête de déterrée toute pâle une épaule dans le sac et une jambe boiteuse…
Pourtant elle se montrait toujours aussi dure et elle s’installa rapidement sur un petit guéridon pour suivre la conversation. Holster pris le jeune homme de haut comme il fallait s’y attendre et la réaction d’O’Hara amusa hautement la jolie blonde.

Il semblait tétanisé comme un jeune chiot devant un loup et c’était assez comique. Lui qui faisait le malin devant elle quelques minutes auparavant en lui faisant des injections sans se soucier de son délabrement physique avait l’air d’un bambin pris dans une toile d’araignée.
Quand il parla pour se présenter et expliquer qu’elle l’avait conduit là sa voix était tremblante et ne ressemblait plus à grand-chose. Kate laissa échapper un éclat de rire cristallin et méchant.


«  N’est il pas attendrissant? Un vrai super héros en devenir ! »

Elle c’était attendue à plus de hargne et pour l’instant le jeu lui semblait pratiquement trop facile. Il avait l’air sur le point de s’effondrer. Si ça continuait comme ça elle n’allait pas réussir à atteindre son but d’attraper tous ses petits copains en débarquant avec la cavalerie dans leurs locaux nauséabonds.

Elle se leva pour s’approcher d’O’Hara en mimant la peur tout en levant son bras valide devant son visage.


« Qui a peur du grand méchant loup… C’est pas nous c’est pas nous !!! »

La voilà qui chantonnait devant lui un sourire cynique ornant ses lèvres tandis qu’elle rejoignait le bureau d’Holster pour s’y installer. Elle n’allait pas perdre ses bonnes habitudes même dans cet état.
Holster ne l’avait pas encore coupée et ne lui avait pas non plus demandé de se calmer… C’était bizarre mais elle en profitait. Elle avait de plus l’avantage d’être ainsi entre le jeune homme et son patron ce qui lui offrirait plus de champ pour agir.

O’Hara l’avait après tout touchée on ne savait combien de fois donc elle avait eu tout loisir de copier sa capacité. Dasn son état elle ferait surement plus de mal que de bien mais du moment que son nouvel ami était celui qui en souffrait le plus elle se sentait d’attaque pour essayer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Jeu 14 Juil - 14:08

Le jeune O'Hara. Holster ne s'était pas trompé, il avait bien face à lui cet évadé téméraire qui avait mis en échec Aleksandra Romanov. Il n'avait pas changé : toujours aussi buté et irréaliste. Toujours entraîné par ses intuitions plus loin que son raisonnement. S'il avait un jour raisonné, car c'était à se demander s'il faisait parfois fonctionner ses neurones. Il lui portait à nouveau la même accusation infondée, celle d'être responsable de la mort de ses parents, et y ajoutait un autre portrait au palmarès. Sa sœur. Maintenant qu'il y pensait, il semblait effectivement qu'elle ait fait partie des victimes décédées de l'incident du gymnase. Incident qui n'avait pas été provoqué par ses employés, car ceux-ci n'avaient pas la capacité de provoquer un tel désastre. Et quand bien même, ils contrôlaient leurs capacités. Si faute il y avait eu, elle venait de l'autre camp. Holster était déjà bon prince de ne pas leur reprocher la perte de ses propres agents.

Toutes ces accusations l'agaçaient tandis qu'il poursuivait négligemment sa partie sans vraiment regarder les cartes. Il savait ce qu'il avait en main à quel moment. Tss, la sœur d'Aaron O'Hara. Il essaya de se souvenir du visage de cette fille sans y parvenir. De touts façons elle n'avait jamais fait grand chose à part confirmer hâtivement les élucubrations de son frère et le suivre hors de leur cellule. Il ne se souvenait même pas qu'elle ait eu un pouvoir intéressant. Tandis que ses parents... C'étaient des gens forts et sensés, qui savaient ce qu'ils faisaient. Ils avaient mis en place tant de protections pour leurs enfants que même après leur décès Holster avait eu du mal à joindre ceux-ci. Leur fils ne leur ressemblait vraiment pas. Et il ne leur rendait pas hommage non plus, en sous-entendant qu'ils étaient suffisamment idiots pour se laisser poignarder dans le dos par leur propre camp. Non que personne à Genetic n'ait jamais eu envie de détrôner les deux assassins, mais ils étaient l'un et l'autre bien trop doués pour se laisser faire. Seule Romanov pouvait leur faire de l'ombre, et elle n'était pas menacée par leur talent. De plus, elle savait ou était l'intérêt de Genetic. Elle n'aurait pas sacrifié d'aussi bons éléments, il lui faisait confiance.

Il changeait de main quand O'Hara précisa le rôle joué par Reynolds dans sa présence à Genetic, dans l'un de ses bureaux. C'était si inutile qu'il ne put s'empêcher de lui adresser un sourire moqueur. Vraiment, il arrivait avec Reynolds et il croyait sincèrement qu'Holster allait croire qu'il était parvenu seul à trouver les locaux ? Il n'aurait pas pris la peine de lui ramener sa directrice de laboratoire dans ce cas. Accessoirement, entrer avec Reynolds n'était pas vraiment une garantie de sortie. Pourtant il avait l'air de penser franchement que la chirurgienne allait l'aider. Ou alors il le disait pour qu'Holster doute d'elle, mais là il se trompait : Holster se méfiait déjà d'elle. Il s'en méfiait parce qu'elle était une femme attirante, et une rivale potentielle. Elle pouvait le trahir lui, elle ne trahirait pas Genetic, parce qu'elle avait besoin de cette organisation. Pour toutes ces raisons, lorsqu'elle s'assit sur son bureau en se moquant du jeune homme et de son syndrome de superman, il ne broncha pas. Il ne la regarda pas, approuvant implicitement son jeu de scène. Aaron était à un contre deux, autant qu'il s'en rendre compte.

Mais avant tout, il y avait quelque chose qu'il avait envie de rappeler au jeune homme.

- "Vous m'accusez de beaucoup de choses O'Hara. J'aime me faire des ennemis, mais je n'apprécie pas beaucoup qu'on insulte mes employés."

Notamment Reyolds, qui était tout sauf une femme naïve et n'était jamais celle qui tombait dans le piège. Elle était celle qui fabriquait le fil de la toile pour qu'une autre araignée la place. Elle était celle qui donnait aux pions les armes pour se battre. Elle était une manipulatrice de talent, et quand bien même elle n'atteignait pas son niveau elle restait très loin d'en arriver au point de se laisser embobiner par le premier blanc-bec venu. Mais en dehors de Reynolds, il avait envie de défendre le couple O'Hara. Ils étaient parmi les rares membres de Genetic à connaître la situation exacte d'Holster, ses objectifs et ses limites. Ils étaient, avec Romanov, les seuls qui lui soient dévoués - à lui, et non à Genetic - en toute connaissance de cause.

- "Vous insultez vos parents, si vous les croyez assez faibles pour être manipulés puis tués comme de simples marionnettes. Ils étaient plus forts que ça, et ils savaient pour quoi ils se battaient... Contrairement à vous."

Son ton était condescendant. Il n'avait pas parlé de Reynolds finalement, mais elle était capable de se défendre seule de toutes façons ; pour preuve, elle s'était allègrement moquée de l'appréhension du jeune homme. Même dans son état, elle continuait à se jouer de lui, inlassable assiégeante des nerfs des ses ennemis. Ennemis dont faisait désormais partie Aaron O'Hara, il n'y avait aucun doute à ce sujet. D'ailleurs, Holster était-il lui aussi l'ennemi de cette femme ? La question se posait : elle était dans son camp mais visait plus ou moins clairement sa place. Et elle se moquait de lui autant que d' O'Hara. À ceci près qu'elle jouait sur son désir et non sur sa crainte. De fait, il s’apercevait qu'elle était beaucoup plus supportable lorsqu'elle n'était plus en mesure de lui faire du charme efficacement. C'était agréable de la savoir alliée pour le moment.

- "Si vous vouliez me parler, je suis là. Mais si vous vouliez simplement vous donner bonne conscience en me mettant des meurtres sur le dos, vous auriez mieux fait de ne jamais quitter votre niche."

Ses mots étaient tranchants. Il cherchait à faire mal, en attendant de gagner la partie. Il allait devoir appeler la sécurité dans peu de temps. Pas qu'il tienne à reprendre son jeu de tarot, qui était actuellement bloqué du fait de la présence d'une chirurgienne sur son bureau, mais le jeune O'Hara n'avait jamais été patient ; et au vu des clichés qu'il lui avait envoyés si aimablement à la figure en guise de bonjour, il n'était pas vraiment à point pour une discussion sérieuse et une bonne psychanalyse. Il en aurait eu besoin pourtant, mais bon. Quoi qu'il arrive, même s'il n'était pas attaqué, il faudrait faire intervenir la sécurité. L'évadé était dangereux, il savait beaucoup de choses, il était du camp ennemi. Autant de motifs pour ne pas le laisser repartir.

Dans une minute, il devrait appuyer sur le bouton de sécurité. Et donner à ses gardes du corps une bonne raison de se bouger les fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Mar 26 Juil - 15:03

Les choses tournaient mal... Très mal... Je doutais d'un seul coup. Voir Reynolds, cette femme froide et sans scrupule jouer autour de moi, ça me filait une sorte de sale pressentiment : allait-elle rester de mon côté jusqu'au bout ? Et si au final, je n'avais fait que tomber dans un piège tendu à un débutant, un bleu ? Pourtant, j'avais accumulé de l'expérience dans le domaine, et si j'avais réussi à me tirer d'ici une fois déjà, je ne pourrais y parvenir une seconde, je le savais pertinemment. C'était ça, ça ne sentait pas bon du tout pour ma poire, j'allais sûrement en pâtir....
J'avais foncé tête baissée, comme à chacun de mes coups de sang, et là, c'était l'heure du retour de bâton. Je sentais que la situation que je croyais tourner en ma faveur changeait de direction, tout m'échappait, mon plan monté beaucoup trop vite s'écroulait sous mes yeux... C'était surtout la panique qui me faisait voir les choses comme ça, sous cet angle, je devais me calmer, reprendre le dessus et saisir la prochaine donne.

Mais comment reprendre mon calme alors qu'il commençait à parler de mes parents ? Comment osait-il insinuer qu'ils avaient été embrigadés ici en toute connaissance de cause ? Mes parents, des assassins volontaires ? Des créatures ignobles tuant des êtres innocents de sang froid, uniquement pour l'argent et les beaux yeux de Holster ? C'était une blague, il devait y avoir une caméra cachée, une chute devait arriver pour rétablir l'ordre. C'en était trop, je ne pouvais le supporter, il allait trop loin.
Il fallait que je me souvienne... Oui, voilà... La maison, le rire de notre mère, la voix claironnante de papa. L'odeur de viande qui se dégageait du jardin lorsque nous faisions des barbecue, les éclats de voix lors de nos jeux en famille. Le bonheur, la joie, l'amour... Toutes ces choses qui avaient fondés notre famille heureuse et unie. il ne fallait garder que le meilleur pour ne pas perdre la tête, pour ne pas tout gâcher si près du but. Je serrais les points, je retenais presque ma respiration, je sentais mon coeur s'emballer... Les choses allaient trop vite, il fallait ralentir le temps, il fallait me calmer.

Parler... Oui, mais de quoi ? Gagner du temps, réfléchir, prendre son mal en patience... Tant de choses à faire pour ne pas flancher, pour éviter que tout ne parte en vrille. Je devais me calmer, l'écouter, le faire mariner, détourner son attention. Je devais jouer la carte de la finesse. C'était dur, très dur. Je tremblais de rage, je voulais lui sauter à la gorge, la broyer de mes mains et l'empaler par la suite pour l'exhiber... Sauf que ça ne me ressemblait pas, toute cette barbarie, ça n'était pas moi, je n'étais pas comme ça, j'étais bien plus haut que ça, j'étais au-dessus de lui. Ses paroles ne devaient pas m'atteindre, je devais rester serein, j'avais un but et je devais m'y tenir....
Sauf que je n'étais pas cet homme fort que j'aurais du être, je n'étais pas ce type capable de rester stoïque devant de telles révélations, je préférais laisser ça à nos ancêtres les grands érudits de l'Antiquité. Je bondis vers lui, posant mes deux mains sur son bureau, me penchant vers lui, le visage rouge de rage et de confusion, mon sang battant violemment dans mes veines, mes artères.

« Pour parler, on va parler. On va même avoir le temps de tout se dire, croyez-moi, je ne suis là que pour ça. Vous allez pouvoir tout me raconter en détail, ça vous occupera. » dis-je, crachant ma rancoeur au visage de mon ennemi.

Je glissai ma main dans ma poche à une vitesse fulgurante, en sortis une dose de calmant plus corsée que celle de cette chère Reynolds et je la plantai dans le corps de mon futur compagnon. Il lutta si bien que l'aiguille se planta dans son avant-bras au lieu de s'enfoncer dans son cou : c'était suffisant.
Je reculai pour laisser le produit agir, sentant Reynolds se rapprocher dangereusement dans mon dos. Je me foutais d'elle, je ne me souciais pas des conséquences, j'avais agi sur un coup de sang, encore, et j'allais devoir en payer toutes les conséquences. Encore. Je ne perdais pas des yeux Holster, qui semblait ne comprendre que maintenant mes paroles en ce qui concernait ses futurs loisirs.

« Nous avons quelque chose comme toute une vie pour discuter de choses et d'autres Holster. Vous verrez, vous vous sentirez presque à votre aise dans vos futurs appartements. Peut-être vous sentirez-vous à l'étroit, mais ça ne durera qu'un temps, ce n'est qu'une question d'habitude. » Je lançai un regard à Reynolds. « Vous m'aidez ? »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Mar 9 Aoû - 12:09

Ce blanc bec ne comprenait vraiment rien c’était navrant… Ainsi il croyait que ses parents étaient deux brebis égarées? Mais sur quelle planète vivait il? Kate ricanait en se moquant de lui tandis qu’Holster se montrait de plus en plus incisif quand O’Hara eut une réaction totalement inconsidérée. Il se jeta sur Dunney pour lui faire une injection et elle lui sauta sur le dos mais c’était trop tard.
Elle ne bouda pas son plaisir pour autant et lui balafra gentiment le visage de ses ongles avant qu’il ne lui demande son aide.


« Tu es débile ou tu fais vraiment très bien semblant toi! Comment comptes tu quitter le lieu le plus sécurisé qui existe dans ce foutu pays en emportant le PDG sur ton épaule? Tu vas demander gentiment aux gardes de te laisser passer? »

Kate réfléchissait à toute allure cherchant à analyser les différentes voies qui s’offraient à elle. Que faire? Que dire? C’était stressant mais elle gardait la tête froide. Elle avait la possibilité d’appeler la sécurité mais ça ne lui permettrait pas de chopper toute la bande hors c’était ce qu’elle voulait… Elle inspira a fond et pris sa décision.

Elle décrocha le téléphone un air de défi sur le visage se moquant une fois encore du jeune homme. Il ne pouvait pas savoir qui elle appelait mais s’il essayait de l’en empêcher elle déclencherait l’alarme sans la moindre vergogne et se contenterait d’une seule proie.


« Reynolds, j’ai besoin d’un brancard et d’un véhicule discret m’attendant au parking. Holster a fait un malaise cardiaque je l’emmène à l’hôpital. »

Elle était le meilleur cardio-chirurgien du pays et personne ne mettrait en doute ses décisions de plus il serait facile d’établir une fausse admission a l’hôpital pour se couvrir si jamais quelque chose allait de travers. Ceci fait elle s’approcha de Dunney et lui chuchota quelques mots à l’oreille.

« N’oubliez pas que les apparences sont trompeuses. Aujourd’hui nous avons une chance de mettre un point final à l’existence de Genome et je compte bien en profiter. »

C’était dit très doucement pour ne pas qu’Aaron en capte quoi que ce soit mais le ton était dur et déterminé. Elle ne sacrifiait pas Dunney parce qu’elle appréciait beaucoup son patron mais avec un autre elle n’aurait pas hésité une seule seconde.

« Amuses toi bien O’Hara mais dis toi bien que ce que tu pourrais lui faire de mal tu le vivras au centuple très bientôt. »

Son regard était dur et froid tandis qu’on frappait à la porte. Elle ouvrit son air de madonne inflexible lui évitant la moindre question. Elle désigna Dunney et sortit dans le couloir attendre le brancard.

« Dépêchez vous si vous voulez éviter de me foutre encore plus en rogne. »

C’était tout ce qu’elle daigna dire tandis qu’elle faisait signe à O’Hara de la suivre jusqu’à l’ascenseur.

« Vous les suivez vous ne dites rien mis a part de m’attendre. Vous êtes conscient que sans moi de toute façon vous ne quitterez pas ce parking? »

Elle les laissa là sans la moindre explication et rejoignit rapidement son labo pour téléphoner à Aleksandra Romanov et Owen Harwell afin de rameuter les meilleurs agents de terrain mais évidemment ça merda… Il n’étaient pas dispo. Ce fut à ce moment qu’elle fit son erreur en décidant qu’elle se passerait d’aide… Elle était obnubilée par sa vengeance et son esprit d’analyse en pris un sacré coup. Elle décida de laisser O’hara quitter le bâtiment faisant le choix de le poursuivre plus tard. Maligne et manipulatrice jusqu’au bout elle descendit au niveau des cellules et copia un don intéressant avant de rejoindre O’Hara qui avait l’air de s’impatienter sérieusement.

Elle lui fit signe de monter dans l’ambulance et de se mettre au volant tandis qu’elle touchait le bras des deux ambulanciers et en profitait pour utiliser le don qu’elle venait de s’approprier effaçant leur mémoire récente. Il serait incapables de se souvenirs de ce qu’ils venaient de faire. Incapables de se souvenir d’avoir vu Holster ou Kate Reynolds…
Ils avaient pris un ascenseur non fréquentés et n’avaient croisés personne de plus Kate effacerait le peu de vidéos compromettante en un rien de temps. Sa piste était couverte. Elle monta sur le siège passager et fit signe au conducteur de démarrer.



« En route superman. Une fois sorties d‘ici tu me déposeras là ou je te l‘indiquerait. C‘est non négociable. »

Disant cela elle sortit une arme de son attèle et la pointa sur les bijoux de famille du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Jeu 11 Aoû - 13:02

Le jeune O'Hara était décidément par trop facile à déstabiliser. Évidemment, la situation était particulière : tous les beaux idéaux de l'apprenti-rebelle s'effondraient comme un château de cartes et le rire moqueur de l'insupportable Reynolds ne devait pas l'aider à prendre ses propos acides avec plus de philosophie, si tant est qu'il eut pu en être capable à l'origine. Donc, Holster n'avait aucune raison d'être surpris par la brusque réaction d'O'Hara et il ne le fut pas. En revanche, sa rapidité fut nettement insuffisante pour appuyer sur le bouton salvateur avant que l'autre brute ne lui plante une aiguille dans le bras. Ce n'était pas la main, mais ça faisait mal quand même. Il n'est jamais agréable de se faire percer la peau, surtout par quelqu'un qui semble avoir décidé que vous étiez la personne méritant le plus au monde un amicale petite séance de torture ou deux.

Les projets de son agresseur lui passaient au-dessus de la tête, son ennemi déclaré étant de toutes façons incapable de les appliquer. Il n'avait pas pu appuyer sur le bouton, mais Reynolds le ferait certainement. De toutes façons, il n'avait pas vraiment envie de se prendre la tête pour le moment. Il se sentait presque en sécurité... Probablement l'effet de ce truc qu'il lui avait injecté. Pathétique. En plus, O'Hara semblait croire sincèrement que Reynolds allait l'aider, à présent qu'elle était en territoire allié et qu'elle avait tous les moyens à sa disposition pour faire enfermer le terroriste en herbe ici-présent. Il suffisait qu'elle appuie sur le bouton. Mais elle ne le faisait pas. Elle parlait, parlait. Elle disait qu'il avait fait un malaise cardiaque. Une angoisse commença à poindre le bout de son nez, immédiatement refoulée par le calmant.

Il prit donc avec fatalisme ce que les restes de sa logique lui permettaient de comprendre. Elle était en train d'aider l'imbécile qui le lui avait demandé.

Ou pas ? Elle venait de lui glisser deux mots de ses intentions à l'oreille et son ton semblait destiné à le rassurer. Il n'avait pas besoin d'être rassuré : il perdait de secondes en secondes sa capacité à analyser les problèmes et, sans aucun moyen de rationaliser, il ne pouvait que craindre des chimères imprécises. Mettre fin à Genome était peut être un noble but, mais pour le moment il n'en avait cure. D'autant que le noble but en question semblait impliquer que Dunney Holster devienne "temporairement" le jouet d'un jeune idiot aveuglé par ses préjugés. Elle l'avait dit, il l'avait entendu distinctement dans le brouillard qui s'insinuait dans son esprit, fermant une à une les connexions qui lui permettaient de comprendre ce qui se passait autours de lui. Il ne pouvait déjà plus comprendre la moitié de ce qui se disait, et il était inutile d'essayer de visualiser distinctement ses quatre mains de tarot qu'il maitrisait parfaitement quelques minutes plus tôt.

Genome. Il essayait de comprendre les plans de Reynolds tandis que la drogue lui interdisait toute réaction, luttant contre le brouillage mental qui l'empêchait d'être rassuré par ses paroles. Espérait-elle qu'O'Hara le conduirait à Genome ? Peut être. Mais quand bien même, comment espérait-elle le retrouver ensuite ? Cela faisait plusieurs mois qu'ils cherchaient les membres de cette organisation, qu'ils traquaient les moindre mutants susceptibles de détenir un début de piste, et elle pensait y arriver plus facilement sous prétexte qu'il s'y trouvait ? S'il s'y trouvait un jour, car rien n'était moins sûr. Ces réflexions lui faisaient mal à la tête. Il esquissa une grimace de douleur tandis qu'il apercevait vaguement Reynolds les rejoindre, lui et O'Hara. Les ambulanciers lui faisaient confiance.

Peut-être n'avait-elle parlé de détruire Genome que pour le rassurer ? C'était le plus probable car sa présence ou non à Genome ne changerait pas grand chose à la situation des deux organisations. Strictement rien, même. Elle voulait juste qu'il se tienne tranquille, donc. Comme s'il pouvait se montrer un tant soit peu turbulent dans ces circonstances. Son mal de tête empirait. Reynolds prenait les choses en main. Dans l'état actuel des choses, Genetic allait se retrouver sans dirigeant pendant quelques jours. Puis, Romanov prendrait sa place. C'était le plus logique. Reynolds ne pouvait pas prendre le pouvoir simplement en se débarrassant de lui. Alors pourquoi le livrait-elle ainsi à l'autre fou sur un brancard d'argent ? Peut être avait-elle un plan pour obtenir les commandes de Genetic. Mais dans ce cas, elle risquait de menacer ouvertement des intérêts importants. Il ne fallait surtout pas qu'elle y arrive. Si elle obtenait le contrôle, les choses risquaient d'empirer.

Il tremblait.


- " Vous allez vous faire massacrer." parvint-il à articuler.

Il parlait aussi bien au conducteur qu'à sa traîtresse de chirurgienne. O'Hara serait réduit au silence un jour ou l'autre. Et Reynolds allait se jeter dans la gueule des requins. C'était une déduction directe, le fruit d'une réflexion qu'il avait menée autrefois, analysant la probabilité de son décès. Il ne se souvenait pas des étapes de réflexion qui menaient à cette conclusion. C'était juste un type de cas de figure qu'il avait envisagé et qu'il transposait à la situation présente. Dans l'état actuel des choses, il n'était capable d'additionner deux et deux que par le souvenir de ses tables d'addition. Et encore n'était-il pas capable de donner un sens au résultat de ce calcul. Prisonnier de l'état végétatif dans lequel il avait été mis, Holster tentait sans succès de s'occuper l'esprit. Mais son esprit lui même était hors-service et il s'en trouvait donc réduit à contempler le décor.

Il aurait aussi pu se plonger dans ses souvenirs mais il préférait essayer de garder une prise, fut-elle minuscule, sur la réalité présente. Et puis, quelque chose lui disait qu'il aurait tout le temps plus tard de se complaire dans un passé révolu.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   Ven 26 Aoû - 18:40



Holster entre les mains de O'Hara, Reynolds qui se plante... Voilà de quoi déclencher les sources d'un cataclysme à venir. Reynolds prend la tête de Genetic, Genetic où la disparition de Holster circule sur toutes les lèvres. Où est-il ? Que fait-il ? A-t-il disparu de lui-même ? Non, bien sûr que non, mais Reynolds se garde bien d'expliquer à ce petit monde où il est à cause d'elle. Et puis, elle a le pouvoir... Jusqu'à ce que se pointe une femme mandatée par la conseil d'administration de la boîte : sans le savoir, Reynolds à déclenché ce que Holster cherche à éviter depuis des années...




A Genome, c'est l'incompréhension : tout le monde ne sait pas ce qu'à fait Aaron mais des bruits courent, s'infiltrent, se forment et se déforment... Est-il devenu fou ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ In#2 ♦ Echec au Roi [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: HOLSTER'S ROOM-