..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keat & Kate Flowers [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keaton W

Invité

avatar


MessageSujet: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Lun 31 Jan - 8:04

L’enfer est tout entier dans ce mot : solitude. Ce que disait Victor Hugo dans la fin de Satan. Keaton ne savait pas s’il vivait un enfer mais pour ce qui était de la solitude, il se sentait désespérément seul durant les jours qui venaient de s’écouler. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu cette sensation, l’impression d’être abandonné et vulnérable. La dernière fois qu’il l’avait éprouvée, cela devait être l’année de ses douze ans, quand sa mère mourut et qu’il fut placé dans un orphelinat. Il détestait avoir cette sensation qui le perturbait dans ses réflexions. Il lui fallait donc trouver un lieu apaisant où il se sentirait vraiment à l’aise pour l’oublier.

Les pas du jeune homme le menèrent donc naturellement jusque sa boutique de fleurs, son lieu de prédilection. Keaton s’arrêta un moment devant la porte. Normalement, il devait être fermé ce jour là, c’était son jour de repos. Bon nombre de salariés ne rêvaient que de quitter leur boulot et de ne plus y mettre les pieds tant qu’ils le pourraient. Ce n’était pas le cas de Keaton. Ces parfums, les formes et les textures des plantes qu’il vendait, tout l’univers floral l’apaisait. Alors il ouvrit la porte et entra, ne tournant pas la petite pancarte, la laissant sur closed.

Il s’installa sur son fauteuil dans la petite pièce au fond du magasin, gardant un œil sur la porte au cas où des clients ne sauraient pas lire la pancarte et entreraient. Le calme, la tranquillité, Keaton commençait déjà à se sentir mieux et à oublier cette sensation oppressante de solitude. Il ne manquait qu’une chose pour qu’il soit aux anges, des fleurs. En un claquement de doigts, le jeune homme fit apparaître des lupins un peu de partout dans la pièce. A présent, tout était en place pour qu’il se sente beaucoup mieux d’ici quelques minutes. C’était sans compter le bruit de la porte qui s’ouvre et du grelot avertissant qu’une personne entrait dans le magasin. Keaton soupira mais ne bougea pas de sa chaise.


« Je suis fermé, désolé. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Lun 31 Jan - 8:55

Semaine de boulot harassante, stress et responsabilité en augmentation… C’était beaucoup pour une seule femme surtout quand s’ajoutait à cela son job de cardio-chirurgienne et l’opération de 9 heures qu’elle venait de terminer. Une douche rapide avant de quitter l’hôpital et Kate avait pris la route de son loft.

Ca faisait longtemps qu’elle n’était pas rentré chez elle dormant le plus souvent quelques heures au bureau. Depuis qu’elle avait repris ses esprits après le drame du gymnase elle dormait mal de toute façon. Elle était hantée par ses souvenirs. Hantée par les quelques heures ou elle avait de nouveau cru que Shannon était vivante.

Pour chasser ses idées noires la jeune femme décida de s’arrêter en route pour s’offrir une orchidée. Ces plantes la fascinait tout simplement… Une beauté ineffable et si fragile qu’elle n’en était que plus précieuse. S’occuper de ses orchidées lui permettait de ne penser à rien d’autre. Il y’en avait plein son labo à Genetech et quelques une chez elle. Quand elle n’était pas là c’était la femme de ménage qui s’en occupait suivant les consignes écrites par Kate sur une fiche devant chaque plante.

Rien que d’y penser elle sentait ses nerfs se relâcher, elle s’apaisait. Elle avait vu sur internet qu’une boutique avait récemment ouvert et elle espérait y trouver son bonheur. Elle se gara non loin de là en double file se moquant bien d’une possible prune. C’était assez rare qu’on trouve une Porsche dans ce quartier mais de cela aussi elle se moquait.
Elle s’avança vers la boutique et vit sur la porte la pancarte « closed » ce qui lui déplut souverainement. C’était tout de même fou… Quand elle voulait se détendre c’était impossible…
Elle allait faire demi-tour quand elle aperçut de longues jambes dépassant l’entrebâillement de la porte du fond.


**Parfait !**

Elle poussa la porte qui coup de chance était ouverte et s’avança dans le magasin. Le vendeur quel qu’il soit serait vite ravi s’il ne l’état pas tout de suite en voyant combien elle était prête à dépenser si les orchidées lui plaisait. Elle ne voulait pas du Phalaenopsis basique et espérait bien mieux de cet endroit, pourquoi pas une Cattleya.
Elle fut interrompu dans ces pensées par une voix venant de la pièce du fond. Ce n’était pas ce que cet homme disait… Il était fermé très bien elle s’en contrefoutait… C’était la voix elle-même…


« Noooooon impossible… »

Elle était crevée pour penser que Keat pouvait se trouver là et encore plus pour exprimer ses pensées à haute voix.
Il avait disparu depuis bientôt 9ans et n’avait aucune raison de reparaître maintenant encore moins dans une boutique de fleurs même s’il les adoraient et avait une capacité en lien… Il était pédiatre…
Ou? Elle n’en savait rien et faisait la plupart du temps semblant de s’en moquer pourtant il lui manquait ce beau diable.
Elle reprit sa marche tendant l’oreille attendant que le commerçant vienne à sa rencontre.


« J’ai un budget quasi illimité à consacrer à l’achat d’une orchidée. Vous êtes toujours fermé? »

Elle appâtait le poisson si on pouvait dire. Ayant lancé sa ligne elle attendait maintenant que ça morde.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Lun 31 Jan - 12:17

La personne quelle qu’elle soit, allait gentiment tourner les talons et sortir de la boutique à présent qu’elle savait qu’il était fermé. Keaton tendit l’oreille mais ne comprit pas la première phrase. Il comprit que c’était une femme et qu’elle n’avait pas l’intention de bouger apparemment. Il n’entendit pas le carillon de la porte. La gente féminine… Quand elles avaient une idée en tête, elles ne l’avaient pas ailleurs. Keaton prit le temps de s’étirer tranquillement sur sa chaise avant de se décider à se lever. Il allait mettre dehors la dame, qu’elle le veuille ou non. Il se leva au moment où elle reprit la parole. Non mais elle se croyait où et surtout pour qui. C’était mal le connaître que de croire qu’un budget illimité le ferait plier. Et ceci, même si elle possédait une voix qui lui était familière, et qu’elle semblait adorer les orchidées comme une vieille amie à lui….

«  Ce n’est pas avec votre argent que vous… »

Keaton s’interrompit brusquement. Il se trouvait à présent sur le pas de la porte de son bureau et pouvait distinguer la personne en face de lui. Son premier réflexe fut d’agripper la poignée de la porte, prêt à rebrousser chemin en quatrième vitesse et à s’enfermer dans son bureau avant que la femme ne se jette sur lui et ne le tue. Pourtant, si c’était bien elle, il se savait mal barré car elle n’hésiterait pas défoncer la porte pour mettre la main sur lui. Non, il devait se comporter en adulte et faire face aux conséquences de ses actes même si ceux-ci risquaient de mettre sa vie en danger en face de cette femme.

« Kate… »

Il lâcha la poignée, ne cherchant plus à se réfugier derrière une porte. Le jeune homme tentait d’imaginer la réaction qu’elle allait avoir en le reconnaissant. L’étrangler sous le coup de la colère ? Très certainement. Lui sauter dessus pour l’embrasser fougueusement ? Très peu probable. L’indifférence et le comportement glacial ? Sans doute, il optait pour cette dernière supposition, qui était de loin plus rassurante que la première. Oui mais c’était Kate Reynolds en face d’elle. Si à l’époque du lycée, il l’admirait car elle le protégeait et passait beaucoup de temps avec lui, lorsqu’ils s’étaient retrouvés quelques années plus tard à Chicago, Kate avait changé.
Il avait eu du mal à la comprendre, surtout quand il avait l’impression qu’elle prenait un malin plaisir à dire blanc quand on disait noir, et noir quand on disait blanc. Elle avait perdu sa sœur mais cela n’expliquait pas tout. Pas ce changement radical de comportement, il avait eu l’impression d’être face à une étrangère, prête à exploser à n‘importe quel moment. Et pourtant, leur amitié avait redémarré comme si de rien n’était. Ils travaillaient dans le même hôpital et étaient très proches. De nombreuses rumeurs circulaient dans les couloirs pour savoir s’ils sortaient ensemble ou non. Eux avaient toujours entretenu l’ambiguïté. A l’époque, ils ne savaient sans doute pas eux même s’ils étaient plus proches de l’amitié ou de l’amour.


« Toujours fermé oui. Mais je peux faire une exception pour une vieille amie… »

La bombe était lâchée. Faire allusion à une vieille amie, c’était parler indirectement de ces neufs années d’absence. Du jour où il était parti sans laisser d’adresse, ne prenant pas la peine de lui laisser un message pour dire où il allait. Il avait même changé de numéro de portable à l’époque, voulant se couper de tout. La mort de son patient lui avait faire perdre la réalité. Il avait eu l’envie pressante de fuir, n’arrivant plus à réfléchir et ne sachant pas à quoi se raccrocher pour tenir le coup. Kate aurait été là pour lui, il le savait. Elle ne l’aurait jamais abandonné et l’aurait aidé à surmonter cette épreuve. Mais il était parti…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Lun 31 Jan - 16:35

Kate était bien décidé à trouvé la perle rare et du coup elle lança son opération séduction en parlant d’une somme faramineuse ce qui en général avait un effet fantastique sur les commerçant. On pouvait penser qu’elle était imbue d’elle-même mais non même pas elle était juste prête à payer le prix fort pour obtenir ce qu’elle désirait.
Elle regardait déjà autour d’elle à la recherche de la perle rare quand elle entendit le commerçant s’approcher d’elle. Il parlait de son argent l’air de ne pas y toucher.


**Il va faire monter les enchères celui là !!**

Cette voix décidemment lui rappelait Keat mais elle ne voulait pas y croire… C’était impossible, il l’aurait appelée s’il était rentré à LA… Quoique? Il ne l’avait pas appelé avant de disparaître…
Elle furetait dans la boutique quand cette fois elle entendit son surnom prononcé d’une voix de basse que cette fois elle était sure de reconnaitre.
Elle leva les yeux et se retrouva face à son meilleur ami, face à celui qu’elle aimait tendrement d’amour ou d’amitié allez savoir…


« Keat… »

Sur le moment elle pâlit sous le choc et esquissa même un sourire. Elle était heureuse de le voir tout simplement ravie de constater qu’il était en bonne santé et ça n’allait pas plus loin. Ca c’était sa première réaction mais bien vite elle vit rouge.

Avec son petit air candide et son look de surfeur a peine sorti de l’adolescence il parlait d’elle comme d’une vieille amie. Il osait mentionné devant elle son absence, son départ sans laisser d’adresse. Il était parti comme un voleur la laissant anéantie. Il était le seul lien qu’il lui restait avec son passé, il était la seule personne qu’elle s’autorisait a aimer. Quand son histoire avec Esteban avait prit fin elle avait tellement eu besoin de lui… Quand elle se sentait mal, quand elle ne parvenait pas à trouver le sommeil… Il y’avait eu tant de chose, tant de bouleversements… Elle avait rejoint Genetic… Elle était devenue une vraie femme de glace et c’était sans doute aussi lié à son absence.


«  Peut on savoir ce que tu fais ici? »

Kate parlait d’une voix blanche rendue métallique par la colère. Elle n’essayait même pas de dissimuler sa rage car de doute façon c’était sans doute le seul être au monde qui se trouvait immunisé vis-à-vis de ses talents de comédienne.

Elle ne parvint pas bien longtemps à rester dans ce registre de froideur qui la caractérisait elle se déplaça a toute allure pour le saisir par les épaules et le secouer comme un prunier.


« Tu vas répondre espèce de sale gosse obstiné? »

C’était souvent ainsi qu’elle l’appelait quand ils étaient tout jeune à l’époque du lycée et qu’elle essayait de lui faire prendre conscience des dangers multiples et divers… Kate avait toujours eu peur pour lui a partir du moment ou elle l’avait pris sous son aile. Non pas qu’il soit fragile mais il éveillait en elle une fibre protectrice très forte.
Tout en le secouant elle copia son pouvoir et automatiquement vu son état de nerfs il se déchaina. Des orchidées se mirent a apparaitre d’un bout à l’autre de la pièce et même à leur tomber sur la tête.
Des orchidées magnifiques qui ne devaient même pas exister mais qui représentait tout ce qu’elle aimait. Pourtant elle ne s’en souciait pas une seconde occupée à le secouer sans même essayer de savoir si ça lui permettait de répondre.
Adios la femme de glace c’était limite l’adolescente d’hier qui se trouvait devant Keaton. Il avait interet à répondre vite sinon sa boutique allait disparaître sous les orchidées. C‘était à cause de Keat et de son pouvoir qu‘elle avait commencé à adorer ces plantes car sans savoir pourquoi elle ne créait que des orchidées quand elle copiait son pouvoir. Des orchidées de toutes tailles et de tout style mais toujours des orchidées…


« Je vais te tuer !! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Lun 31 Jan - 20:00

Kate… Keat… Deux noms au même lettres, la suite aurait pu être comme dans un film romantique. Ils se jetèrent dans les bras l’un de l’autre, heureux de leurs retrouvailles et ne se quittèrent plus, passant des heures à se raconter ce qui leur était respectivement arrivé durant toutes ces années. Sauf que dans tous les films romantiques, il y a toujours des rebondissements auxquels on s’attend : des disputes, des gifles, etc. Et le film est prolongé d’une demi-heure (qui ne servent à rien) avant les retrouvailles heureuses. Il y avait aussi un petit hic dans cette scène, voir même un gros. Kate et Keat n’étaient vraiment pas du genre à se retrouver dans la peau de ce genre de personnes. Avec eux, cela tournait toujours aux dérapages, à l’explosion. Quand tout finissait par s’apaiser, cela redémarrait alors qu’on s’y attendait le moins.

Keaton ne pouvait pas dire qu’il n’était pas heureux de revoir sa meilleure amie. Pouvait-il seulement encore l’appeler ainsi après ce qu’il avait fait. Il en doutait. Mais revoir cette esquisse de sourire, ce petit pli sur son front quand elle fronçait les sourcils, ce regard qui le fixait se demandant s’il était réel ou non. Il devait bien reconnaître qu’elle lui avait manqué durant toutes ces années et que c’était bon de la revoir. Ce qui allait être moins bon, c’était l’orage qui arrivait. Il n’y avait plus qu’à prendre sa respiration et à faire face au flot de questions.

La première le laissa silencieux. Que Kate pose une question si bête, ça ne lui ressemblait pas. La colère devait prendre le dessus déjà en elle sinon la jeune femme aurait déjà fait le rapport. Un magasin de fleurs, un homme possédant un pouvoir en rapport avec celles-ci, c’était logique que ça soit son magasin. Surtout qu’il lui avait dit juste avant qu’il était fermé. Keat n’ouvrit pas la bouche, se demandant si elle souhaitait vraiment une réponse. Ou alors, elle lui demandait ce qu’il faisait à Los Angeles alors que la dernière fois qu’ils s’étaient vus, c’était à Chicago. Il allait creuser cette hypothèse quand Kate se précipita vers lui pour l’attraper et le secouer.

Sale gosse obstiné ? Il avait trente trois ans à présent que diable. Kate voyait de nouveau en lui le gamin de 14-15 ans qui défiait les lois du danger et qui s’amusait à prendre des risques ? Apparemment oui, pourtant elle ne disait pas ça les fois où ils avaient passé des moments intimes. Il lui aurait bien fait la remarque mais Keaton était suffisamment intelligent pour savoir quand se taire sans rajouter une couche qui mettrait en péril sa vie. Notamment quand elle le traitait de nouveau de sale gosse obstiné, faisant référence à leur adolescence.


«  Kate, arrêtes. Tu vas déclencher une… »

Cela venait déjà de commencer remarqua-t-il en soupirant. Le jeune homme venait de se rappeler brusquement quel était le pouvoir de Kate, et quelle conséquence il pouvait avoir quand elle était sous l’emprise de la colère.

« … Catastrophe. »

A quoi bon finir sa phrase quand il était en train de constater les dégâts qui étaient en train d’envahir son magasin tout neuf. Des orchidées apparaissaient sur les étagères, tout autour d’eux. Des fleurs leur tombaient même sur leurs têtes. Pas besoin de dépenser des millions pour avoir des effets spéciaux, ils en avaient un gratuitement à cet instant. Mais si Kate continuait ainsi, cela allait finir par attirer l’attention des passants. Il fallait l’arrêter et au plus vite. Keaton n’eut pas d’autre choix que de lui agripper les mains pour qu’elle le lâche. Il l’écarta de lui, mettant une distance respectable entre eux. D’un mouvement de mains, il commença à faire disparaître les orchidées, mais d’autres réapparaissaient aussitôt.

« Si tu veux que je te réponde Kate, il va falloir te calmer. » dit-il d’un ton ferme.

Et vite. Car il n’allait pas continuer à supprimer des fleurs pour qu’elle leur redonne vie aussitôt derrière. Et surtout, il n’était pas disposé à répondre si elle faisait la furie. Il n’aimait pas quand elle se comportait ainsi et lui tenait à chaque fois tête calmement. Et à présent qu’elle venait de lui dire qu’elle désirait le tuer, il n’avait pas d’autre choix que de tenter de la calmer. Ou d’en rajouter une couche pour voir si elle mettrait vraiment sa menace à exécution…


« Tu veux me tuer, pas de problème. Mais ne détruis pas mon magasin s’il te plait. Ah et aussi, je préférerais reposer sur un lit de pétales de roses plutôt que sur des orchidées alors si tu pouvais me rendre ce service… »

Chose qu’elle ne pourrait pas faire car à chaque fois que Kate avait copié son pouvoir, elle n’arrivait pas à faire autre chose que des orchidées. Avant d’avoir ses roses, il y aurait de l’eau qui coulerait sous les ponts, Keaton le savait. C’est pourquoi il lui adressa un petit sourire ravageur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Mar 1 Fév - 11:06

Une dose d’énervement faramineuse de la fatigue le choc psychologique et voilà le résultat. Une Kate furibarde qui faisait apparaitre des orchidées partout en secouant Keat comme un prunier.
Il parlait tout calmement en plus ce qui comme d’habitude faisait redoubler sa fureur. Elle finit d’ailleurs par lui dire qu’elle allait le tuer.

Il lui demandait de se calmer d’un ton ferme et ça la fit sourire. Il lui parlait comme à une gamine et elle se rendait compte qu’elle se comportait comme t’elle. Il reprit la parole pour lui affirmer qu’elle pouvait le tuer a condition qu’elle ne détruise pas son magasin et qu’elle fasse reposer son corps sur un lit de pétales de roses plutôt que sur des orchidées.
Des orchidées qu’il faisait disparaitre d’un revers de main tandis qu’elle faisait le contraire de son coté.
Elle prit sur elle et respira a fond avant de lui répondre.


« Des pétales de roses Mmmm? Je reconnais bien là ton goût du kitch… »

Un ton sardonique et un regard azuréen qui posait un millier de question tout en exprimant sa rage. Ses yeux brillaient de mille feux. Il l’a mettait en colère certes mais il lui redonnait aussi vie en lui rendant son caractère passionné.
Il jouait avec ses nerfs sachant pertinemment qu’elle était incapable de faire autre chose que des orchidées. Elle était suprêmement douée quand elle copiait des pouvoirs et savait parfaitement utilisé celui là mais elle semblait condamnée à ne voir apparaitre que des orchidées.
Elle adorait cela d’ailleurs à l’époque car copiant le don de son ami elle pouvait créer en un tour de main des sujets uniques qu’elle mettait autrement des années à obtenir par croisement.


« Ton magasin hein? »

Cette question recélait tant de rancœur qu’elle résonnait en donnant un son métallique presque douloureux. Kate se calmait petit à petit mais du coup elle voyait sa colère se focaliser.

« Tu disparais sans laisser d’adresse… Tu me laisses tomber pour aller ouvrir un magasin de fleur? »

Plus elle s’énervait plus elle parlait doucement et le jeune homme devait se souvenir en cet instant de ses colères froide. Plus Kate semblait se contrôler plus elle était en rogne. Il n’avait pas souvent subit ses foudres. En général il l’aidait à se calmer quand elle s’énervait sur quelqu’un d’autre.
Pensant a cela elle se revit des années en arrière à Chicago toujours flanquée de Keat. Ca amusait tout le monde et surprenait en même temps. Chacun vivait sa vie de son coté mais il se retrouvait toujours. Ainsi quand ils bossaient ensemble les gens se demandaient toujours ce qu’il y’avait entre eux. Ils avaient des aventures certes mais leur duo passait souvent avant.


« Et tu débarques sans même prévenir? »

En même temps savait il seulement qu’elle était maintenant à L.A? Pas sur… Quoique s’il faisait attention aux parutions dans les revues médicale il avait du voir sa frimousse. Elle avait mis au point une chirurgie qualifiée par ses pairs de révolutionnaire.
A cet instant elle prit conscience qu’en fait il n’était sans doute même pas arrivé ici pour elle mais tout simplement par hasard. Elle se rendit compte que sans sa passion pour les orchidées elle aurait pu ne jamais le croiser en ville. Maintenant qu’il était là il allait falloir qu’elle le protège… Qu’elle le surveille, qu’elle l’empêche de tomber dans les filets de Genetic. Elle était fidèle à l’organisation du moment que ça n’entrait pas en conflit avec son point de vue personnel. Genetic était un rouleau compresseur, une arme de destruction massive et elle en protégerait Keat même si sur le moment elle le détestait. Ses grands yeux s’emplirent de larmes et elle se détourna de lui pour les cacher. D’un geste ample de la main elle fit disparaître les orchidées qu’elle venait de créer sauf une qui avait trouvé place sur une étagère en équilibre instable. Une fleur sublime qui laissait entrevoir tous les tons de bleus. Une fleur qui avait l’éclat de ses yeux et qu’elle contemplait en essayant de faire taire son cœur qui s’emballait devant le petit sourire moqueur de Keat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Mer 2 Fév - 18:02

Keaton avait le goût du kitch. Oui, et alors, il l’assumait parfaitement et continuerait à l’assumer envers et contre tout. Combien de fois Kate s’était moquée dans le passé de ses goûts bizarres lorsqu’il l’emmenait dans un magasin ou la traînait dans des brocantes. L’objet le plus horrible qui soit ou que personne ne voulait car il semblait venu de nulle part, le jeune homme l’achetait. Au fil des années, il s’était calmé sur les achats, manquant de place chez lui. Il se contentait d’admirer de loin et de simplement rêver. Qui ne rêverait pas de reposer sur un tapis de pétales de roses ? Euh, Kate apparemment vu le regard rageur qu’elle lui adressait et auquel il répondit par un sourire.

Son magasin, oui il confirma d’un hochement de tête que celui-ci lui appartenait. Par contre l’instant d’après, ce fut d’un signe négatif de la tête qu’il lui répondit. Non, il ne l’avait pas laissé pour un magasin de fleurs. Sa fuite n’avait rien à voir avec elle, mais pensait-elle le contraire ? Sourire en toutes circonstances et répondre par des signes de tête allaient finir par lui attirer des ennuis. Kate était loin de se calmer, il ne la connaissait que trop bien. Et puis, la pluie d’orchidées continuait à s’étendre autour d’eux. Il ne voulait pas passer une heure à l’arrêter. Quoique, une fois qu’elle serait épuisée, Kate finirait bien par se calmer. Allait-il tenter le diable ? Le jeune homme ne préféra pas.

« Je ne suis pas parti pour ouvrir un magasin de fleurs et tu le sais très bien… »

Qui n’était pas au courant au sein de l’hôpital qu’il avait donné sa démission suite à la mort d’un enfant qu’il n’avait pu sauver. Il ne pouvait pas croire qu’elle ne le savait pas, qu’elle n’avait pas cherché à le joindre même s’il ne décrochait jamais.

« J’avais besoin de… * fuir ? * … changer d’air, de remonter sur les planches et de parcourir du pays. »

C’est-ce qu’il avait fait. Peu de temps après son départ, Keaton avait rejoint une troupe itinérante. Cela avait été comme s’il retournait en enfance. Se mettre dans la peau d’un personnage, le faire vivre, il avait toujours aimé faire ça. Au lycée, il n’était pas le dernier pour faire le pitre et jouer la comédie. Quand il s’occupait de jeunes en difficultés, il les avait toujours poussé à extérioriser leurs démons par la comédie. Il s’était appliqué le même remède pour oublier durant plusieurs années. Puis un jour, il s’arrêta, comme Forrest Gump arrêta de courir, se demandant dans quel but il continuait dans cette direction.

Quelques mois auparavant, Keaton avait de nouveau tout plaqué. Il avait réuni ses économies, et vu qu’il se trouvait près de Los Angeles, il décida d’acheter un fond de commerce pour ouvrir sa propre boutique de fleurs. Il ne savait pas que Kate se trouvait également dans cette ville, encore moins que parmi toute la population, et parmi tous les fleuristes, elle le choisirait lui. Comment pouvait-il la prévenir alors qu’il était dans le même cas qu’elle. Il était bien tenté de lui répondre mais une nouvelle fois il s’abstint pour ne pas aggraver la situation, gardant son sempiternel sourire, autant attachant qu’agaçant.

Les orchidées commencèrent à disparaitre. L’esprit aurait été à la plaisanterie, Keaton aurait dit alleluia. Le comportement de Kate l’inquiétait. La jeune femme s’était tue et s’était détournée. Il ne pouvait plus croiser son regard pour y lire ce qu’elle ressentait. Colère ? Peine ? Le sourire du jeune homme disparut à son tour. Toute à sa joie de la revoir, il prenait enfin conscience du mal qu’il lui avait sans doute fait. Il observa à son tour, silencieux, l’orchidée bleue sur l’étagère. Que faire ? Il lui avait donné l’autorisation de le tuer, elle ne l’avait pas fait. Lui tendre sa joue pour recevoir une claque, en retour, ça serait sans doute un coup de poing.

** Keaton Wetherford, tu es un vrai nigaud quand tu t’y mets… **

Le jeune homme ne se préoccupa plus de la fleur instable. Il s’approcha de Kate et posa ses mains sur ses épaules, l’attirant doucement contre lui. Il ne voyait pas son regard vu qu’elle lui tournait le dos et il ne savait quoi dire. Demander pardon ne lui ressemblait, et il avait toujours cette manie d’accompagner ses excuses d’un petit sourire en coin, si bien qu’on ne savait jamais s’il était sincère ou non. Pourtant Kate le saurait d’instinct s’il l’était si les mots daignaient franchir le seuil de ses lèvres. Ce fut d’autres qui sortirent, au risque de se prendre un coup de coude dans les côtes.

« New York… Chicago… Los Angeles. Nous sommes amenés à nous revoir Kate. Je suis sûr que si l’un de nous repart, on se retrouverait de nouveau. Peut-être quand on sera vieux et qu’on portera des dentiers. Nos destins sont liés apparemment. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Jeu 3 Fév - 9:09

Katy était perturbée, heureuse, triste, bouleversée elle n’en savait trop rien finalement. Ce qui était sure c’est qu’au fond d’elle elle se sentait surtout soulagée de le voir là bien vivant. Dans un premier temps elle avait envie de régler ses comptes mais son petit sourire en coin arriverait peut être à calmer la furie allez savoir.

Elle lui demanda s’il était parti pour ouvrir un magasin de fleurs tout en sachant très bien pourquoi il s’était enfui. Il avait prit la fuite parce qu’il n’avait pas réussi à sauver la vie d’un de ces patients. Kate le savait mais n’arrivait pas à l’admettre. Il n’avait fait aucune erreur elle avait lu le dossier. Il avait tout fait dans les règles mais ce petit enfant était tout simplement trop faible. Elle aussi détestait perdre un patient mais il fallait faire front. Il fallait aussi avouer qu’elle ne s’attachait pas c’était autre chose, elle détestait l’échec. Parfois tout de même elle était touchée par un patient ou par un autre…
Mais elle était une spécialiste de renommée internationale et du coup elle avait l’habitude des cas désespérés. Elle était souvent la dernière chance de son patient et si elle échouait il n’y avait pas d’autre alternative. C’était difficile mais c’était la loi de la médecine…

Elle se perdait dans ce flot de pensées diverses et variées tandis qu’il affirmait ne pas être parti pour ouvrir sa boutique il ajouta qu’elle le savait bien… Elle fit un signe d’acquiescement alors qu’il ajoutait avoir eu besoin de changer d’air et de remonter sur les planches.


« Ca impliquait forcément de fuir comme un voleur? »


Elle prenait sur elle pour ne pas péter les plombs de nouveau mais c’était dur. Sa réplique avit fusé, cinglante… Kate avait compris dans un premier temps son désir de s’isoler même si elle aurait préféré qu’il lui parle. Quand elle avait voulu intervenir et lui botter les fesses pour qu’il sorte de chez lui c’était trop tard. Il c’était fait la malle sans laisser d’adresse… Ni à ses voisins ni a son proprio ni même au boulot. Elle le savait elle les avaient tous harcelés… Elle avait même obtenu de lire sa lettre de démission menaçant de faire de même dans le cas contraire…
Finalement au bout de quelques mois elle avait quitté Chicago à son tour…
Elle avait rejoint Los Angeles la mort dans l’âme et c’était abrutie de boulot… C’était à L.A qu’elle avait fait la connaissance d’Holster et qu’elle avait rejoint les rangs de Genetech tout d’abord puis de Genetic.

Elle l’avait ensuite rangé dans un coin de sa mémoire ne pouvant s’empêcher de penser à lui ne pouvant s’empêcher d’être triste quand elle y pensait. Elle cherchait avec anxiété son nom dans la liste à chaque lecture et soupirait de soulagement intérieurement avant d’essayer de se convaincre que ça n’était pas son problème. Il lui manquait et elle lui en voulait pour cela plus que pour tout le reste. La grande Kate si forte si glaciale était dépendante de quelqu’un. Comble de l’ironie il ne fallait surtout pas que ça se sache sinon Keat aurait un sacré paquet d’ennemis.

Elle ne put s’empêcher de lui reprocher de débarquer sur L.A sans même la prévenir alors que c’était idiot car il devait ignorer qu’elle habitait en ville. Elle avait eu un moment le stupide espoir qu’il était là pour elle et ça lui fit mal au cœur. Elle se détourna pour cacher les larmes qui lui montaient aux yeux.
Le jeune homme s’approcha d’elle et la saisit par les épaules. Elle se crispa dans un premier temps laissant voir sa tension interne et se laissa aller contre lui au bout de quelques secondes. Sentir contre son dos la chaleur de son corps lui fit du bien. Elle saisit sa main pour passer les bras du jeune homme autour d’elle réclamant un câlin. Il reprit alors la parole pour dire qu’ils étaient condamnés à se retrouver encore et encore… Il fallait avouer que leurs destins étaient peu communs…
Kate sourit en l’entendant parler de se revoir quand ils porteraient des dentiers.


« Tu n’as pas intérêt de disparaître cette fois… »

Disant cela elle lui planta le talon très pointu XD de son escarpin dans le pied avant de laisser fuser un petit rire cristallin. Elle n’arrivait pas à lui faire la tête elle était trop contente. Ca faisait des semaines, des mois même qu’elle n’avait pas sourit. Il avait sur elle un effet apaisant et c’était tout ce qui comptait. Le temps des questions viendrait plus tard. Pour le moment elle allait profiter de ces retrouvailles.
Elle aurait pu le faire rechercher et le retrouver avec la force de frappe de Genetic mais c’était trop risqué pour le jeune homme et elle prenait comme un cadeau ces retrouvailles fortuites même s’il allait payer à un moment ou a un autre son départ précipité des années plus tôt. En vrais bons amis ils se retrouvaient près de 10ans plus tard et rien n’avait changé entre eux. Il allumait toujours une flamme chaleureuse au fond de Kate avec son sourire charmeur horripilant…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Sam 5 Fév - 16:01

Mais non, cela n’impliquait pas de fuir comme un voleur, Kate avait raison et elle n’aurait de cesse de lui faire revenir en mémoire à chaque occasion qu’elle aurait, Keaton s’en doutait. Il la connaissait suffisamment pour s’attendre à ce qu’un jour elle lui fasse payer son départ précipité et son silence. Il n’était pas en mesure de dire quand mais avait l’intuition que ça serait à un moment où il s’y attendrait le moins. Kate choisirait le bon moment pour arriver à le mettre de mauvaise humeur même si c’était très difficile d’y arriver car il était d’une patience à toute épreuve. Il en était de même pour la vision positive de la vie. Il ne voyait jamais le côté négatif. Une seule fois presque dix ans auparavant et ça n’avait pas duré car il avait su reprendre le dessus pour démarrer autre chose.

La crispation de Kate ne découragea pas le jeune homme. Les mains posées sur ses épaules, il finirait bien par lui communiquer son calme et sa bonne humeur même si cette femme était une vraie pile électrique. Quand il vit qu’elle approchait sa main de la sienne, Keaton crut qu’elle allait lui faire une prise et le passer par-dessus son épaule - Comme dans les films - . Il s’imaginait déjà presque atterrissant sur le carrelage froid et la souffrance qu’auraient ses reins car il n’avait plus vingt ans. Un câlin, la féline se détendait et devenait un ourson. Ce n’est pas lui qui allait s’en plaindre et il ne se fit pas prier pour lui donner le câlin qu’elle réclamait.

Il posa sa tête sur l’épaule de Kate continuant à lui parler. Oui, elle pouvait sourire. Ils se verraient de nouveau quand ils auraient l’âge d’être à l’hospice. A soixante dix ans, il la prendrait encore dans ses bras pour lui faire un câlin et lui calmer les nerfs. Ils seraient comme un vieux couple même s’ils n’en étaient pas un. Et non il ne disparaîtrait plus, Keaton était déjà prêt à lui confirmer quand il se prit un talon sur le pied. De douleur, il crispa ses bras autour de la taille de Kate, la serrant davantage contre lui.


« Merde ! »

Une fois n’était pas coutume, le jeune homme lâcha un juron. Il pouvait se le permettre vu qu’elle s’amusait à lui faire mal. Il pourrait s’amuser à en faire autant et à lui mordre le cou en signe de vengeance sauf qu’il n’était pas certain de gagner une bataille contre Kate. Lui était plutôt du genre pacifiste, même s’il prenait parfois des risques qui pour lui étaient calculés quand il pratiquait un sport dangereux.

« Ok Katie, je ne disparaitrais plus promis. Je vais devenir envahissant et je m’effacerai seulement le jour où tu t’avanceras sur les marches de l’autel pour rejoindre ton futur mari. A moins que tu le sois déjà ? »

Voilà une bonne question qu’il devait se poser dès à présent. Kate avait débarqué dans son magasin de fleurs mais rien ne disait qu’il n’y avait pas un homme qui l’attendait à l’extérieur. Et que celui-ci, trouvant qu’elle mettait du temps, se déciderait à entrer et verrait sa femme dans ses bras. Keaton lança un regard interrogateur à la jeune femme. Il se demandait également si elle avait des enfants qui attendait son retour chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Lun 7 Fév - 8:25

Kate poussa un soupir de soulagement et laissa les tensions quitter son corps tandis qu’il la serrait contre lui. Elle avait eu tellement besoin de lui, il lui avait tellement manqué… C’était encore plus poignant, encore plus précis maintenant qu’elle ressentait de nouveau l’apaisement que lui procurait sa présence. Pourtant elle ne se laissa pas aller bien longtemps et elle lui écrasa le pied de son talon tandis qu’elle lui intimait de ne plus disparaître.
Elle l’entendit jurer et il resserra ses bras autour d’elle. Un frisson courut alors sur sa nuque. C’était étrange ce qu’il provoquait en elle. Un mélange de tendresse mais aussi parfois comme en cet instant de désir… Une petite étincelle qui vibrait entre eux depuis des années sans qu’ils n’ait rien fait ni pour l’éteindre ni pour l’attiser ce qui pour Kate tenait de l’exploit. Elle l’aimait trop sans doute pour prendre le risque…

Il reprit la parole et elle sourit en l’entendant l’appeler Katie. Personne ne l’appelait jamais ainsi sauf lui. Il fallait avouer que ça ne faisait pas très responsable de Genetic comme surnom. C’était bien trop mignon pour que quelqu’un y pense a priori devant cette femme de caractère. Pourtant ça lui allait bien, en sa compagnie elle était réellement douce voir même gentille…
Il lui demanda ensuite sur le ton de la plaisanterie si elle était mariée et elle réalisa alors que c’était peut être le cas pour lui. Une bouffée de jalousie monta en elle. Avec ses amants elle n’était pas possessive se considérant au dessus de ça et étant suffisamment sure d’elle pour ne pas avoir peur des autres femmes mais Keat… Elle n’était pas prête le moins du monde à le partager.


« Tu n’auras pas besoin de t’effacer. »

C’était certain, elle ne se voyait pas mariée et avec des enfants. C’était son rêve de jeune fille et Keat le savait mais tout avait changé. Elle était incapable de se projeter dans l’avenir.
Elle était brisée, incapable de se laisser aller. Elle séduisait mais ne vivait pas d’histoire d’amour. Elle utilisait le sexe comme un dérivatif mais ne tombait pas amoureuse. Elle avait dérogé à la règle pourtant , une fois,… Avec Esteban…
Au final elle avait prit peur de ce qu’elle ressentait et elle avait prit la fuite ce qui la mettait dans une situation compliquée depuis qu’Anya savait.
Cette gamine avait un moyen pour la discréditer aux yeux de Holster mais elle n’en ferait rien car elle paraissait sous le charme d’Esteban… C’était compliqué comme d’habitude. Kate n’avait pas une vie de tout repos, loin de là.


« Tu sais très bien que le seul homme qui pourrait me conduire à l’autel c’est toi !! » 

C’était dit sur le ton de la plaisanterie avec un sourire taquin. Quelqu’un de Genetic passant dans la rue à cet instant penserait avoir vu le sosie de Kate mais ne pourrait pas croire qu’elle affichait vraiment cet air coquin et radieux.

« A moins qu’une autre n’ai déjà eu cet honneur? »

Keat adorait les enfants et elle n’aurait pas de mal à le voir en père de famille attentif s’il avait trouvé la femme se ses rêves. Elle avait peur tout à coup de ce qu’il pourrait répondre. Peur que son ami à peine retrouvé lui soit retiré.
En même temps elle ne pouvait se résoudre à le croire marié. Il l’aurait appelé quand même avant non? Il l’aurait cherchée avant de prendre une aussi importante décision non? Elle aurait été son témoin? Quelle horreur… Elle n’avait pas envie d’être son témoin… Mais en même temps elle ne pouvait imaginer ne pas l’être.
Un maelstrom d’émotion qui caractérisait depuis toujours ce qu’elle ressentait pour Keat.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Dim 20 Fév - 14:15

D’apprendre qu’il n’aurait pas besoin de s’effacer soulagea Keaton même s’il n’aurait su réellement dire dans quel sens il l’était. D’un côté, il n’avait plus à imaginer qu’un homme avait passé la bague au doigt de Kate et qui lui procurait une drôle de sensation au creux de son ventre. Et d’un autre côté, il respirait de ne pas avoir apparaître un gros baraqué qui lui donnerait une raclée. Dans les deux sens, il souhaitait pourtant le bonheur de son amie et regrettait quelque part qu’elle n’ait pas trouvé l’homme de ses rêves. Celui après lequel elle courrait dans son adolescence mais qu’elle avait supprimé de ses objectifs quelques années plus tard. Une maternité irait pourtant si bien à Kate… Un bébé dans ses bras l’adoucirait et lui rendrait sans nul doute ce sourire si doux qu’elle avait perdu et qui faisait son innocence….

Le jeune homme rendit son sourire à Kate alors qu’il desserrait son étreinte pour la laisser davantage maître de ses mouvements. Lui le prince charmant qui la conduirait à l’autel ? L’idée était à la fois tentante mais surtout amusante. Ils avaient toujours passé leur temps entre des discussions très complices, et des disputes qui faisaient fuir leurs proches, leur signifiant clairement que s’ils restaient dans les parages durant ces instants, ils ne donneraient pas chers de leur peau. Alors lui en costume aux côtés de Kate portant une robe blanche ? L’idée effleura une fraction de secondes Keaton. Impossible, il respectait bien trop leur amitié même si elle avait souvent attiser en lui le désir.


« Une autre ? Tu rigoles, au moins quatre autres ont eu cet honneur avant que les mariages ne se terminent car je préfère le monde modeste des fleurs à celui de luxe des médecins ! »

Il venait de prononcer cette phrase d’un ton tout à fait sérieux qui pouvait laisser entendre qu’il disait la vérité. S’il n’y avait pas eu cette petite ride au coin de ses lèvres qui cachait un sourire dissimulé. Keaton n’avait jamais envisagé se marier ces dernières années, il ne tenait pas en place et voyageait. Puis surtout, il n’avait pas trouvé encore la femme de sa vie, celle qu’il imaginerait porter son enfant et dont il rêverait la nuit. Alors il se contentait pour le moment d’aventures sans lendemain même s’il n’était pas non plus du genre à enchaîner les femmes comme les dragueurs professionnels et qui s’amusaient à allonger leur tableau de chasse.

« Pas trop dur d’apprendre que tu aurais du être mon témoin déjà quatre fois Katie ? »

Keaton tendait le fer pour se faire battre une nouvelle fois. Le jeune homme se détourna et se dirigea vers l’étagère où l’orchidée était toujours posée et de manière instable. Il la prit, lui donnant un meilleur équilibre au creux de sa main. Ses prunelles bleues se posèrent une nouvelle fois sur Kate, lui signifiant clairement qu’elle n’oserait pas le taper au risque de faire tomber la jolie fleur qu’elle avait créé à partir de son pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Lun 28 Fév - 8:31

C’était bon de le retrouver, ça retirait un poids de sa poitrine. Rien qu’en le voyant là elle se sentait mieux. Keaton était sans doute le dernier être sur terre qui pouvait humaniser Kate. Il était le seul a avoir connu l’ancienne Kate Reynolds pleine de vie et d’entrain…
Il n’avait jamais vraiment compris d’ailleurs a quel point elle avait changé car avec lui l’ancienne Kate avait toujours survécu…
Elle était douce et souriante en sa compagnie elle ne jouait pas la comédie et laissait tomber le masque. Elle s’amusait de ses frasques et il riait de son tempérament de feu. A une époque ils étaient indissociable pour leur entourage à l’hôpital. Ils étaient si proches…
Kate n’avait pas d’autres amis elle n’en avait pas besoin, il était tout pour elle… Et il avait disparu…

C’était impressionnant de noter à quelle vitesse leur ancienne relation se mettait de nouveau en place. Elle ronchonnait il la taquinait elle l’enquiquinait à son tour… C’était toujours ainsi, un jeu de provocation et parfois aussi de séduction… Il s’en fallait toujours d’un cheveu que ça dérape entre eux. Kate ne pouvait d’ailleurs pas s’empêcher d’être jalouse à l’idée qu’il fasse sa vie avec une jolie jeune femme. Elle tolérait qu’il ai des aventures bien évidemment il n’était pas moine même si ce serait fichtrement pratique au final…
Mais elle ne parvenait pas à accepter l’idée qu’une femme tienne le premier rôle dans sa vie. Sa femme, la mère de ses enfants… Non…
D’ailleurs il la cherchait sur ce thème en disant avoir été marié 4 fois. Elle lui sourit tendrement avant de repousser une mèche de ses cheveux qui retombait sur son front. Même quand il était un pédiatre renommé il avait gardé cette coiffure digne d’un surfeur… Il était aussi cool qu’elle était class au niveau style et ça faisait un mélange détonnant.


« Mmm 4 fois ça ne m’inquiète pas. Une seule aurait été bien pire. »

C’était tellement vrai. La multiplication des aventures elle connaissait et ça ne prêtait pas a conséquence. Elle se préservait ainsi de tout risque de se laisser aller à tomber amoureuse. Encore que… Avec Esteban… Ca n’était pas passé loin…

« Je n’étais pas là pour tenir le premier rôle tu étais bien obligé de trouver une doublure Keat !!
Je ne saurais t’en vouloir. »


Elle parlait d’un ton taquin et amusé tandis qu’il se dirigeait vers « son » orchidée. Il était sur qu’elle ne lui taperais pas dessus ainsi c’était plutôt malin. Il recommençait à l’appeler Katie et c’était bizarre. Personne ne l’avait appeler ainsi depuis son départ… Elle ne l’aurait d’ailleurs pas tolérer. Pour la plupart des gens elle était Miss Reynolds et quand elle n’était pas là elle devait avoir plus de noms d’oiseaux que de surnoms affectifs.

« Maintenant que tu es là, racontes moi tout, je veux tout savoir. »

Elle se dirigea tout en parlant vers la pièce qu’il avait quitté pour l’accueillir. Elle s’installa d’autorité sur le siège qu’il occupait peu avant et planta son regard azur dans celui du jeune homme en attendant sa réponse. Elle voulait rattraper le temps perdu et il comprendrait le message. Ils avaient toujours parlé de tout et elle désirait que cela continue. Enfin… Maintenant elle était chez Genetic et elle savait qu’il n’aimerait pas ça du tout… Il se mettrait sans doute en colère et essaierait de la faire renoncer. Y arriverait il? Pour tout autre personne la réponse négative aurait été claire nette et précise mais avec Keat…
Elle était prête à beaucoup pour lui et il arriverait peut être à la rendre plus humaine? De nombreux mutants lui en serait sans doute reconnaissant dans ce cas. Il était rare que les cobayes de Kate apprécie. Elle n’utilisait pas la violence et la douleur mais elle épuisait les sujets de ses expériences en les soumettant à des batteries de test toujours plus nombreuses… Elle les faisaient répéter encore et encore le moment de la découverte de leur don et avait depuis longtemps saisi l’implication hormonale dans ce déclenchement…
Voilà qu’elle s’égarait dans ses pensées les yeux dans le vague tandis qu’elle attendait la réponse de Keat.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Lun 21 Mar - 14:20

Kate pouvait parler pour elle que quatre mariages n’étaient pas inquiétant car lui pensait le contraire. Payer les frais de quatre, suivi de quatre divorces et avec un manque total de chance quatre pensions alimentaires, cela représentait une énorme somme d’argent pour lui qui avait toujours lutter pour s’en sortir. Sa mère avait des revenus modestes avec les tournées de la troupe, Keaton ne s’en était jamais plaint durant son enfance car il adorait être sur la route tout le temps. Il faisait le tour des Etats-Unis pour le travail de sa mère, ce qui était une chance par rapport aux enfants qui ne partaient jamais en vacances. La période de l’orphelinat avait été la plus dure pour le jeune homme. Tenter de garder un comportement respectable qui n’entacherait pas ses bulletins scolaires, ça n’avait pas été une mince affaire. Mais il n’avait pas eu le choix sinon il n’aurait pas décroché de bourse pour étudier à l’université. Son don pour la comédie l’avait pas mal aidé à la décrocher même s’il avait du faire de nombreux petits boulots à côté pour vivre.

C’était le bon vieux temps de l’insouciance puis des années heureuses de faculté… Cette période lui semblait lointaine, aussi lointaine que les propos que Kate venait de prononcer. Il les entendit mais mit quelques secondes pour qu’ils arrivent jusqu’à son cerveau et qu’il les comprenne. Il n’eut pas d’autre choix que de sortir de ses pensées car la jeune femme semblait décider à ne pas quitter le magasin tant qu’il ne lui aurait pas tout raconté. La preuve en était qu’elle venait de s’installer sur le siège sur lequel il était affalé quelques minutes auparavant. Keaton la regarda un bref instant, ne sachant pas par quoi commencer. Il passa la main dans ses cheveux, laissant libre cours à la mèche rebelle lui avait remise en place juste avant.


« Il n’y a pas grand-chose à dire tu sais. J’ai voyagé ici et là, visitant le pays comme quand j’étais enfant et montant sur les planches le soir pour faire le clown la plupart du temps. »

Chose qui était réelle en somme. Parmi tous les rôles dans les pièces de théâtre que Keaton avait pu endossé, ses préférés avaient toujours été ceux des personnages un peu loufoques, décalés et qu’on avait tendance à regarder différemment, en se disant qu’ils étaient bizarres et qu’on n’aimerait pas leur ressembler. Jouer ce genre de personnage l’aidait à extérioriser car il montrait vraiment rarement ses sentiments. Il avait tendance à tout refouler en lui pour laisser transparaître un calme olympien. Et il pensait quasiment tout le temps positivement, refusant de rester sur le côté négatif des choses pour continuer à avancer. Auprès de ses camarades de classe, Keaton avait passé souvent pour le rêveur, l’idéaliste qui cherchait à sauver le monde. Ce qu’il ne faisait pas en soi car tout ce qu’il cherchait dans un premier temps, c’était simplement de ne pas se perdre lui-même.

« Et toi Kate, es-tu devenue le chirurgien cardio-thoracique reconnu et pompeux que tu avais toujours rêvé d’être ? »

Combien de fois durant leurs études de médecine avait-il pu la taquiner à propos de sa vocation. Il n’y avait rien à dire sur le fait qu’il admirait la voie qu’elle avait emprunté et qui exigeait d’être doué de ses dix doigts. Beaucoup plus qu’en pédiatrie. A chaque fois il avait endossé un rôle pour la taquiner, employant toujours des tons différents, moqueurs mais sans être insolents pour ne pas la vexer. Et il savait comment faire aussi pour qu’elle ne le prenne pas mal. Il lui suffisait d’arriver dans la pièce en portant une cravate qu’un de ses petits patients lui avait offert. Des éléphants roses sur fond bleu, des clowns, des lucioles, elles étaient toutes un peu absurdes mais il aimait les porter. Si Keaton avait suivi les avancées en pointe de médecine durant ses années de pédiatrie, il avait abandonné quasiment toute lecture depuis qu’il avait quitté le monde médical. Il n’avait donc pas pu voir dans un magasine si un article était consacré à Kate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Mar 22 Mar - 18:08

Bien installée les doigts de pieds en éventails sur la chaise qu’il venait de quitter Kate avait tous ses capteurs branchés à fond. Elle attendait des révélations sur ce qu’avait été sa vie mais elle fut déçue. Il détourna la conversation ne voulant pas parler de lui comme d’habitude. Pour apprendre quoi que ce soit elle avait toujours été obligée de lui tirer les vers du nez petit à petit.
Elle se mit finalement a s’égarer dans ses pensées et revint brutalement sur terre en entendant de nouveau la voix du jeune homme s’élever. Il se foutait d’elle comme d’hab et cherchait à l’énerver. C’était un jeu perpétuel entre eux qui durait depuis des années… XD
Elle lui sourit et réfléchit rapidement pour trouver une réponse percutante qui lui permettrait de ne pas en dire trop.


« Je ne suis pas pompeuse, je suis la meilleure sur ce coup c’est un fait. Telle que tu me vois j’ai a mon actif une bonne vingtaine de parutions dans les revues médicales les plus prestigieuses. »

Elle lui fit un clin d’œil pour bien montrer qu’elle ne se prenait pas vraiment au sérieux. Elle était la meilleure elle le savait et du coup elle s’en gargarisait rarement.
En attendant certes elle était devenu une grande cardio-chirurgienne mais ce n’était qu’une infime partie de sa vie. En réalité ce qui l’occupait c’était Genetic… Surtout depuis qu’elle avait foiré et qu’au lieu de se servir de Dunney pour chopper les neuneus de génome elle avait livré son boss pieds et poings liés sans parvenir à le récupérer…

Ca allait chauffer pour son matricule mais peu importait il fallait qu’elle le retrouve. Parce qu’elle l’aimait bien, parce qu’elle détestait échouer et parce que ça lui permettrait de mettre la main sur cet enfoiré d’O’hara qu’elle allait prendre plaisir à énucléer lentement avec une petite cuillère en argent.
Il avait gagné une bataille mais certainement pas la guerre. Kate n’était pas joyeuse du tout mais elle allait devoir faire appel à sa bête noire. Elle allait devoir collaborer avec Romanov pas le choix. Elle avait contacté Rose son amie de toujours qui aurait été tout aussi performante voir plus mais la belle irlandaise n’était pas aux Etats-Unis et le temps qu’elle rentre il fallait faire quelque chose.

Perdu dans ses pensées moroses Kate s’énervait et elle serrait les poings un air de défi sur le visage. Keaton n’allait pas manquer de lui faire remarquer. C’était malin elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle allait lui répondre. « Salut en fait depuis des années je suis la numéro deux d’une entreprise qui traque les mutants mais ne t’en fais pas je couvre tes miches? » Sans doute trop violent… En plus s’il apprenait sa participation au projet Genetic il allait se renseigner et ensuite tout faire pour qu’elle se résigne a arrêter. C’était hors de question surtout maintenant elle avait assez de problème. Le soucis c’était qu’il se rendait toujours compte quand elle mentait ou ne disait pas toute la vérité et qu’a force de la faire tourner en bourrique il finissait par apprendre ce qu’il voulait.

Enfin ça c’était avant. Depuis les années avaient passées et elle était encore meilleure actrice alors ça passerait peut être.
Pas sûre du tout de la tournure qu’allait prendre les évènements Kate se leva et se mit à faire les cents pas ce qui pour paraître zen n’était pas très intelligent… Elle était bouleversée de le revoir et très fatiguée aussi gérait elle comme elle pouvait.


« Faire le clown ça n’a pas du te demander trop d’effort. Tu n’as pas vraiment eu à forcer ta nature… »

Ton ironique et regard mutin elle se décidait enfin à réagir aux propos du jeune homme autrement que par un haussement de sourcils. Elle était dans son monde et ça se voyait mais peut être qu’il ne l’enquiquinerait pas avec ça pour changer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Dim 3 Avr - 6:50

Au clin d’œil que lui adressa la jeune femme, Keaton se mordit la lèvre pour ne pas réagir. Il avait été sur le point d’applaudir dans un grand sourire les parutions qu’elle avait eu dans les revues médicales. S’il l’avait fait, il n’aurait pas manqué de se faire taper en retour. Du moins, c’était ce qu’il pensait. Les revues médicales… Elles ne lui manquaient pas du tout. La moitié du temps, les interviews qu’on y lisait, étaient celles de médecins qui se croyaient au dessus des autres et qui ne voyaient pas que leurs chevilles enflaient à une vitesse extraordinaire. Par contre, il avait toujours apprécié les articles sur certaines recherches, notamment celles qui étaient en rapport avec les enfants. Son univers, car lui était resté un grand enfant souvent sérieux mais parfois retombé en enfance.

« Félicitations Katie… »

La voix du jeune homme fut un peu distante. Pas dans le sens où il souhaitait mettre de la distance entre Kate et lui, mais plutôt parce qu’il venait de remarquer quelque chose dans le comportement de la jeune femme et cela focalisait déjà son attention. Le visage de Kate s’était un peu fermée mais ce qui préoccupait vraiment Keaton, ce fut les poings qu’elle serait. Que cachait-elle au fond d’elle et qui semblait la préoccuper ? Il espérait qu’elle lui dise mais il sentait déjà que ça n’allait pas sortir et qu’elle allait jouer le même jeu que lui en détournant la conversation. Aux aguets, il observait la moindre de ses réactions et quand elle se leva pour commencer à faire les cent pas, Keaton s’attendit au pire. Qui ne vint pas.

Kate venait de tourner la conversation de nouveau sur lui, parlant de son incroyable capacité à faire le clown. Le jeune homme émit une petite grimace de dépit. Il en était pour ses frais en ce qui concernait les révélations et il allait devoir faire preuve de patience et d’habileté pour que Kate lâche le morceau. Il ne le ferait pas aujourd’hui, ils venaient à peine de se retrouver, rien ne servait de brusquer les choses. Il était préférable pour lui de rentrer dans le jeu de la jeune femme provisoirement, jusqu’à remettre un jour le sujet sur le tapis. De préférence, quand elle s’y attendrait le moins.


« J’ai toujours rêvé de faire la voix de Krusty le clown, ce n’est pas une nouveauté. Et je suis certain que cela m’irait comme un gant ! »

Voilà, c’était fait. Il était resté en dehors de l’univers et des préoccupations de Kate. Le sourire se lisait sur le visage de Keaton mais son regard azur disait autre chose. Il observait la jeune femme en lui signifiant silencieusement qu’il savait qu’elle lui cachait quelque chose et qu’il finirait bien par le découvrir un jour ou l’autre. A leur prochaine rencontre ou la suivante ? Il ne savait pas encore, cela sortirait quand il l’aurait décidé et surtout quand le moment serait propice.

[Voilà, je te laisse conclure XD Tu n’as qu’à recevoir un coup de fil de l’hosto :p]
Revenir en haut Aller en bas
Kate R.

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   Dim 3 Avr - 12:02

Il se moquait d’elle comme d’habitude et elle se doutait qu’il n’avait rien a faire de sa réussite professionnelle. En fait Katie n’en avait pas grand-chose à faire non plus. Elle était contente d’avoir une belle maison et un compte en banque plus que bien garni mais n’avait pas besoin qu’on l’adule pour être sure d’elle. Elle se savait douée et c’était le plus important. Dans son job il n’y avait pas meilleur qu’elle-même si son équipe était constamment sous pression.

Elle ne supportait pas l’a peu près et la médiocrité et certaines infirmières subissaient ses foudres avant de demander leur changement de service. En cardio elle exigeait de choisir son personnel et vue son niveau et sa réputation on ne lui refusait rien. Ce boulot officiel ce n’était que le joli coté de la médaille, l’envers était moins rose et face à son plus ancien ami elle en prenait conscience et se doutait qu’il apprécierait très peu son implication dans l’organisation Genetic.

Elle se mit à faire les cents pas les poings serrés se doutant qu’il allait l’enquiquiner pour apprendre ce qu’elle cachait. Pourtant elle réussit à feindre en le provoquant sur sa flaccidité à jouer les clowns. Il ne tarda pas à répondre qu’il rêvait de jouer la voix de Krusty.
Kate releva les yeux et lui sourit.


« Ca t’irais très bien en effet. »

Elle lui tira la langue en un sourire coquin qui ne monta pas jusqu’à ses yeux. Elle savait qu’il savait que quelque chose clochait. Elle recevait bien son message… Le « tu ne perds rien pour attendre » qu’il sous entendait.
Elle se passa la main dans les cheveux tout en s’humectant les lèvres. Elle cherchait un sujet neutre pour relancer la conversation gênée de lui cacher quelque chose. Elle avait l’habitude de tout lui dire mais là… C’était impossible… Il était bien capable de se mettre en danger… De toute façon avec le nombre d’ennemis de la jeune femme si on se rendait compte de son attachement pour lui il serait en danger. Il fallait qu’elle se débrouille pour le protéger tout en évitant qu’il soit découvert par un agent de Genetic en qui elle ne pouvait pas avoir confiance.

Il était vraiment temps que Rose revienne ça devenait trop compliqué sans elle… Peut être qu’elle pourrait confier cette mission à Jeremy? Non… Trop risqué cette garce de Romanov l’avait à l’œil le sachant proche d’elle. C’était un casse tête. Kate n’eut pas le temps d’y réfléchir plus avant car son téléphone se mit à sonner. Voyant le nom qui s’affichait sur l’écran elle s’éloigna de Keat avant de décrocher.


« Reynolds. J’écoute. »

Ton froid et cassant elle n’était pas du tout ravie d’être dérangée. Elle avait opéré pendant des heures et pensait mériter quelques heures de repos mais c’était sans compter sur sa deuxième vie. Une fois de plus sa présence était requise d’urgence dans les bureaux de Genetic.
Elle comprenait mieux pourquoi Holster était insomniaque.


« J’arrive tout de suite. »

Elle ne voulait pas parler devant Keat et en dire plus pour le moment. Elle allait même devoir lui mentir. En tout cas par omission et elle détestait ça.

« Je dois te laisser on me demande d’urgence au boulot. »

Elle ramassa son sac sur le sol et s’approcha de Keat pour déposer un bisou tendre à la commissure de ses lèvres.

« Ne crois pas te débarrasser de moi pour autant maintenant je sais ou te trouver. »

Elle déposa sa carte sur un coin de meuble en passant tandis qu’elle se dirigeait vers la porte.

« Il y’a mon numéro perso et celui de mon portable sur lequel je suis joignable jour et nuit en cas de besoin. Sinon tu n’as qu’a aller à l’hôpital et tu me trouveras. »

Arrivée à la porte elle se retourna pour lui faire un sourire et un petit signe de la main.

« Tu m’as vraiment manqué triple buse. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Keat & Kate Flowers [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keat & Kate Flowers [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: SHOPS-