..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Dim 2 Jan - 17:34


« Les idées audacieuses sont comme les pions qui avancent aux échecs ; ils peuvent être pris, mais ils peuvent aussi démarrer une partie gagnante » ♦ Johann Wolfgang von Goethe


Qui aurait pu croire qu'une telle chose était possible ? Qui a vu cette bavure monumentale, cette erreur qui allait couter très chère ? Personne. Mais elle va avoir des conséquences monstres, cette toute petite erreur. Elle va changer beaucoup de choses en très peu de temps, des changements que personne n'aurait cru apercevoir un jour.
L'auteur de la faute par excellence n'est autre que notre cher Owen Harwell. Souvenez-vous, c'est lui qui s'est chargé de sortir sa collègue du bâtiment avant qu'elle n'explose avec. C'est lui qui l'a déposée dans le fourgon blanc qui recueillait les blessés qui ne devaient pas être conduits à l'hôpital, fourgon blanc qu'il pensait être de Genetic. Erreur : il a déposé une femme blonde inconsciente dans le fourgon qui venait d'arriver sur place, avec comme chauffeur un jeune homme engagé auprès de Genome, Esteban Calloway.
Heureusement pour la jeune femme blonde, ce n'est pas ce jeune homme qui s'est occupé de vider le fourgon une fois à Genome : qu'aurait-il penser en retrouvant son ex parmi les blessés ? Non, la collègue de Mr Harwell a été transportée dans une chambre de soin par Ross McGregor, bras droit des O'Hara. Lui, il la connait, cette femme. Il sait qui elle est. Grand bien lui en fasse : il a eu la brillante idée de la mettre à l'abri des regards, dans un chambre de soin retirée. Il s'occupe personnellement de son cas et attend qu'elle daigne enfin ouvrir les yeux pour comprendre. Il veut savoir ce qu'elle fait là.


Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Mer 5 Jan - 0:08

La fête de fin d’année avait été une véritable… catastrophe. Si Ross avait eu la capacité de voyager dans le temps, il ne se serait pas gêné pour modifier le cours des événements quitte à mettre la pagaille dans l’ordre établi. Ce doux rêve étant impossible à réalisé, il devait faire face aux conséquences. Après l’explosion du gymnase, malgré ses blessures, il avait pris le volant et rejoint le quartier de Genome. Il avait déposé le corps inerte de Wyatt à l’arrière de sa voiture en priant pour qu’il tienne bon jusqu’au centre de soins. Il savait qu’il était capable de tout pour sauver son fils mais il s’étonnait encore d’avoir trouver les ressources nécessaires pour mener à bien ce périple. Avec un pied en marmelade, il lui avait fallu une bonne dose d’inconscience, cette inconscience qui faisait perdre le sens des réalités jusqu’à ne plus sentir la douleur.

Arrivé au centre de soins de Genome, il avait confié Wyatt au médecin de service en qui il avait entière confiance afin qu’il soigne ses multiples blessures après lui avoir posé un masque à oxygène pour faciliter sa respiration. L’effervescence régnait à Genome et Ross devait donner un coup de main. Il s’était porté volontaire pour décharger le fourgon ramenant les blessés. Il eut bien fait car une surprise de choix l’y attendait : Kate Reynolds. Il ne s’était pas posé la question de savoir comment elle avait atterri là. Il l’a pris personnellement en charge, l’installa sur une civière, lui recouvrit le visage et la transporta dans une chambre à l’abri des regards indiscrets. Les personnes pouvaient logiquement en déduire que la personne sous le drap était décédée. Malgré ses blessures, les jours de la jeune femme n’étaient pas en danger. Il lui prodigua les premiers soins, lui administra un sédatif et la laissa se reposer dans la chambre dont il ferma la porte à clé après être sorti.

Il revint au chevet de son fils et malgré son épuisement, il le veilla pendant des heures et des heures. Des heures interminables durant lesquelles une foule de pensées lui torturaient l’esprit. L’écossais en oubliait ses propres blessures mais après plusieurs heures celles-ci lui rappelèrent qu’elles étaient bien présentes : une bonne entorse à la cheville droite, une profonde coupure suppurante sur le pied et de nombreuses égratignures plus ou moins infectées. Finalement, il ne s’en sortait pas trop mal mais il devait se soigner s’il ne voulait pas finir amputé ou mourir d’une septicémie ; ce qu’il fit dès qu’il vit que Wyatt commençait à mieux respirer. Il n’avait plus qu’à attendre que son fils se réveille ou que le sommeil l’emporte malgré lui… Morphée gagna le match et transporta Ross au pays des rêves… ou des cauchemars.

Il ne dormit pas très longtemps et dès qu’il ouvrit les yeux, son attention se porta sur Wyatt toujours inconscient. Le médecin lui avait posé une perfusion contenant un antalgique et un somnifère ; il avait laissé un mot à l’intention du psychologue le rassurant sur l’état de santé de son fils tout en lui souhaitant une bonne nuit. La nuit fut mauvaise et très courte mais ce n’était pas le moment de se reposer. Il y avait encore beaucoup à faire au sein de l’organisation. Le premier réflexe du psychologue fut de se rendre dans la chambre de Kate. Personne ne savait qu’elle était là et, en bon professionnel, il était de son devoir de vérifier la santé de sa patiente dont la présence n’était pas désirée. Il entra dans la chambre où la jeune femme dormait toujours. Il ferma la porte à clé, s’assit dans le fauteuil face au lit et attendit…

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Ven 7 Jan - 13:01

[désolée je bossais je n'avais pas vu que c'était mon tour]

Cataclysmique, il n’y avait pas d’autre mot pour décrire ce qui c’était déroulé dans les vestiaires du gymnase. Pas d’autre mot pour figurer la souffrance et la mort qui avaient régné en maitre. Kate n’avait pas eu le temps de comprendre grand-chose avant d’être emportée par le tourbillon généré par O’hara et Harwell. Essayant de calmer ce dégénéré elle était tombée et après tout avait dérapé.

Le plâtre s’effondrant du plafond, la poussière, le gaz et les fissures par terre… Sa cheville qui craque… Une autre chute… Le déferlement de son don pour glacer le sang d’O’hara glaçant le sien par la même occasion…
Kate n’était pas morte mais il s’en était fallut de peu… Déposée par Harwell juste sous la fuite de gaz elle en avait respiré les vapeurs et avait sombré dans l’inconscience.

Elle avait eu le temps de copier son pouvoir et de le déchainer sur une ombre au milieu de ce carnage. Inconsciente elle flottait dans un monde qui avait retrouvé toutes ses couleurs, un monde dans lequel sa sœur et son bébé étaient en vie ou elle n’avait pas à poursuivre sa quête incessante… Un monde intérieur qui lui montrait ce qu’aurait pu être sa vie.
Rêvant a cela elle se laissait sombrer tranquillement un doux sourire éclairant ses traits. Elle allait mourir, elle savait et c’était bien…

Conclusion malheureuse ? Peut être pas… Mais conclusion parasitée de toute façon par Harwell encore et toujours. Cet imbécile l’avait récupérée sur le sol et l’emmenait. Elle aurait aimé crier lutter, lui dire de la laisser là mais n’y parvenait pas. Au lieu de cela elle se sentit tomber, son épaule émit un craquement sinistre et elle ne sentit plus rien. Sa conscience jusqu’alors affleurante venait de se retirer sous la vague de douleur qui la submergea.

Ce qui se passa ensuite Kate n’en savait rien. Elle n’était plus qu’un corps, une coquille vide… Cet état comateux dura un long moment. Physiquement elle n’allait pas si mal mais son psychisme craquait et induisait cet état semi-comateux. Ces jours n’étaient pas en danger; elle s’en sortirait avec de grosses douleurs et de la rééducation pour son épaule fracturée.

Petit à petit, au fil des heures la conscience de Kate revint… Enfin sa conscience c’était beaucoup dire… Le traumatisme avait laissé des traces, profondes ou non, l’avenir le révélerait. En tout cas les paupières de la jeune femme commencèrent à papilloter et elle ouvrit lentement les yeux.

Ses prunelles d’azur s’écarquillèrent tandis qu’elle reprenait pied. Elle ignorait où elle se trouvait. Elle était allongée dans un lit inconnu… Elle essaya de se redresser et la douleur lui arracha un gémissement rauque. Ce fut à cet instant qu’elle vit une silhouette au pied de son lit.


« Shanon… »

Totalement déboussolée des sanglots dans la voix Kate appelait sa sœur. Sa tendre sœur adorée… Sa sœur décédée…
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Dim 9 Jan - 22:36

Les yeux de Ross étaient fixés sur Kate mais son esprit était ailleurs. Il essayait de se remémorer la funeste soirée au gymnase. Il n’avait pas eu envie de s’y rendre et il comprenait mieux pourquoi désormais : un mauvais pressentiment sans doute ! Mais, il n’osait pas extrapoler s’il n’y avait pas assisté. Perdre son fils aurait été le pire des malheurs !

Il y eut des instants si intenses que Ross avait des difficultés à définir ce qui c’était réellement passé. Il avait le sentiment d’avoir assisté à un mauvais film et de ne pas avoir tout saisi. Certes, il n’avait aucun doute sur les origines de la catastrophe mais tout s’était déroulé si vite avec une intensité sans cesse renforcée, qu’il se posait une question essentielle : Qui avait vraiment vu Ross activé sa capacité ? Il était certain que ça n’était pas passé inaperçu. Jusqu’à présent il avait fait en sorte de dissimulé sa capacité aux yeux de tous. Seuls Aaron et Abigaël était au courant. Si il avait agi ainsi, c’était uniquement pour protéger son fils. Si il avait usé de sa capacité dans les vestiaires, c’était, encore une fois, uniquement pour protéger son fils. Que ne ferait-il pas pour lui ? Seulement voilà, le résultat des bonnes intentions n’étaient pas toujours à la hauteur des espérances.

- Hein ? Réagit-il surpris d’entre une voix féminine.

Tout comme s’il venait de s’éveillé, il réalisa où il se trouvait. Il était bien dans une des chambres de Genome, au chevet de Kate. Cette dernière émargeait de se léthargie mais semblait être à des années lumières de la réalité. L’écossais se leva de son siège et s’avança jusqu’au pied du lit.

- Kate, c’est moi, Ross… Dit-il doucement pour ne pas la brusquer.

Il attendit plusieurs secondes afin de laisser le temps à la jeune femme de réaliser qui il était et qui elle était.

- Comment vous sentez vous ? S’hasarda-t-il à demander.

Les tranquillisants devaient encore agir et même si leur efficacité s’estompait au fil des heures, il y avait souvent des effets secondaires indésirables. Il devait se montrer prudent et employer la douceur nécessaire pour ne pas choquer la patiente plus qu’elle ne semblait déjà l’être.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Lun 10 Jan - 14:19

La douleur… Partout….
Irradiant de son épaule droite jusqu’au bout de ses doigts mais aussi de sa cheville… Kate avait mal mais ce n’était pas grave. Ce qui lui faisait peur c’était d’être dans un endroit totalement inconnu… Peur, oui le mot était lâché c’était incongru mais bien réel la jeune femme était terrorisée ne comprenant absolument pas ce qui lui était arrivé.
Que faisait elle là dans ce lit? Elle appela sa sœur à la rescousse mais fut surprise d’entendre une voix d’homme lui répondre…
Sa sœur était toujours là pour prendre soin d’elle quand quelque chose n’allait pas…
L’homme qui venait de parler s’approcha…


**C’est moi Ross…**

Ainsi elle le connaissait. Elle essaya de se concentrer et de faire le point sur son visage alors qu’il lui demandait comment elle se sentait.
Mal indiscutablement. Elle avait un gout de sang dans la bouche et un mal de tête carabiné…
Mais surtout une sensation de flottement bizarre.


« Je… j’ai mal… »

C’était toujours un début et c’était tout ce qu’elle était capable d’exprimer pour le moment. Elle laissa retomber sa tête sur l’oreiller et alors un flash lui montra sa première rencontre avec Ross… Elle se souvenait… Il était avec Holster… Il y’avait un lien entre eux… Lequel? Qui était au juste ce Holster pour elle?
C’était compliqué de se remémorer tout ça… Elle avait mal et se sentait engourdie sans se rendre compte que les tranquillisants y étaient pour beaucoup. Le choc psychologique subit faisait le reste. En cet instant Kate n’avait plus toute sa tête elle n’avait plus pied dans le temps persuadée que sa sœur était encore en vie. Elle était dans son monde, dans sa bulle et la chute risquait de faire mal. De lui faire mal mais aussi de bousculer les autres personnes présentes à ce moment là.


« Ou sommes nous? Qu’Est-ce que je fais là? Ou est Shannon? »

La jeune femme parlait d’une voix douce et posée tout le contraire de d’habitude, nulle manipulation, nul jeu d’actrice, seulement Kate… Une femme que nul n’avait le plaisir de connaitre et qui se révélait maintenant. Une femme qui était normalement bien enfouie. Une femme qui avait disparu à la mort de Shannon. Ce choc psychologique avait durci Kate à l’époque, quand serait il maintenant? Maintenant qu’elle avait du pouvoir? Maintenant qu’elle pouvait s’en servir?
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Mar 11 Jan - 23:44

Aïe. Ross avait mal pour la jeune femme. Sans rien dire, il s’approcha du lit. La perfusion était désespérément vide. Il n’y avait rien d’étonnant à ce qu’elle souffre autant. Le psychologue manquait à tous ses devoirs, ses divagations mentales lui avaient faire perdre le sens des réalités trop longtemps. Il devait se ressaisir. Il s’empressa alors de changer la poche après avoir injecté une double dose d’antalgique afin d’augmenter l’efficacité et la rapidité d’action du produit.

- Ca va allez mieux, restez tranquille. Dit-il sur un ton calme et rassurant.

Il était préférable pour la patiente qu’elle ne bouge pas trop. Les mouvements, dans son cas, ne pouvaient faire qu’accentuer la douleur, voire aggraver les blessures.

- Pensez-vous avoir quelque chose de casser ? Demanda-t-il prudemment.

Depuis qu’il avait amené Kate dans la pièce, il n’avait fait que soigner les plaies visibles. N’ayant pas d’appareil radiologique à disposition, il n’avait pas pu vérifier l’état du squelette de la jeune femme. Si cette dernière avait une fracture, il serait sans doute nécessaire de l’opérer, ce dont il était incapable. Il devrait alors s’enquérir d’un avis médical autre et si l’opération était inévitable, faire venir le chirurgien. Avec le radiologue, cela ferait personnes qui verraient Kate, c’était beaucoup. Il y avait de fortes probabilités pour qu’ils ignorent qu’elle travaillait pour Holster, mais il était préférable de ne pas tenter le diable. Moins il aurait de témoins de sa présence en ces lieux, mieux ce serait.

- Vous avez été blessée pendant le tremblement de terre, au gymnase. Mais qui est Shannon ? Elle était à la soirée elle aussi ?

A un examen, Ross aurait été recalé ! Sur les trois questions posées, il ne donna qu’une réponse ; une réponse brève de surcroît. Pensant qu’elle n’avait pas recouvré tous ses esprits, il estimait inutile de l’assommer d’une montagne d’informations. Il avait évincé la première question volontairement. Elle n’avait pas besoin de savoir où elle se trouvait évidemment. Quant à la dernière, il ne savait pas quoi lui répondre tout simplement parce qu’il ne connaissait pas la personne demandée.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Mer 12 Jan - 18:28

Non. Non. Non.
Je n'y croyais toujours pas. Il était six heures du matin, les plus gravement blessés recevaient des soins de notre médecin : je pouvais m'éclipser. Il fallait que je le vois pour le croire. Il le fallait. Je pris mes clés et me tirai après avoir avaler un café brûlant.
Arrivé sur les lieux, je ne pouvais que constater avec effroi que tout ce qu'il restait n'était que ruines et cendres. Le feu était éteint et les pompiers s'activaient sur les lieux pour voir s'il restait encore des... corps sous les décombres. Mon sang battait si fort dans mes tempes que j'entendais à peine le flic qui me disait de ne pas continuer : j'étais déjà à dix mètres de ce qui avait été un gymnase encore quelques heures plus tôt...


Je revenais à Genome. J'avais dans ma main le pendentif que je lui avais offert pour nos vingt ans et des larmes roulaient sur mes joues depuis cet instant. Une fois le contact coupé, j'attendis qu'elles aient toutes séchées.
Je pénétrai dans les locaux. Il devait être environ neuf heures. J'avais passé un long moment auprès des cendres d'Aby...
Je me dirigeai vers mon bureau pour y déposer le pendentif : je l'entreposai dans mon tiroir, sachant pertinemment que personne n'aurait dans l'idée de le prendre de toute façon.
Un mot m'attendait : C'était Esteban qui me prévenait qu'il s'absentait. Il avait besoin de repos lui aussi. Je songeai alors à faire installer un lit d'appoint dans mon bureau pour les nuits à venir : il était hors de question que je retourne vivre chez nous...
En attendant, je pris mon pass et sortis de mon bureau. J'avais besoin de m'isoler et j'avais choisi la chambre la plus en retrait pour être certain d'être tranquille.

La porte était fermée. Etrange. Je me servis de mon pass que j'avais eu la bonne idée de récupérer et je pénétrai dans la pièce sans même prendre la peine de regarder. Ce ne fut qu'une fois la porte refermée et mon regard tournée vers le lit que je vis la scène.
Elle était là, la femme qui connaissait Harwell et qui m'avait refilé un bon coup de froid. Etrangement, j'avais dans l'idée que connaître Harwell la trempait directement dans Genetic. Ross était à son chevet. Mon ton fut direct et froid. Glacial même.

« Qu'est-ce qu'elle fout là ? »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Mer 26 Jan - 13:07

La réalité, vaste programme. Le présent existe certes mais il ne faut pas oublier à quel point il est assujettit au passé. Kate en faisait l’amère expérience en se réveillant douloureuse et désorientée dans cet endroit inconnu. La stabilité de ce qu’elle voyait n’était alors qu’illusion. Ross n’était pour elle qu’une image abstraite. Dans son esprit le présent c’était sa sœur, sa vie d’avant, sans douleur sans malheur…

Sous la surface de cette vie de femme glaciale il y’avait des failles, des fissures, de sombres rivières s’écoulant lentement vers le drame qui avait détruit sa jeunesse et sa personnalité. Là dans cet instant de souffrance après ce drame atroce, le temps n’a aucun sens. Le présent recouvre le passé mais ne l’épouse qu’imparfaitement. Le passé ne meurt jamais vraiment, il est là il attend son heure sous la fine membrane que représente le présent.

Trébuchant sur ce passé on le fait resurgir et on s’y enfonce comme dans des sables mouvants. L’inconscient prenant le contrôle nous fait retomber dans ce qui était et que l’on a perdu…
Alors nous faisons resurgir la beauté d’un instant, l’enchantement d’un amour, nos parents défunts, l’ineffable plaisir de l’enfance… Ce sont des souvenirs et pourtant ils nous font en une seconde réévaluer la forme de ce que nous croyons…
Le passé de Kate jaillissait dans son esprit en bouillonnant comme de la lave effaçant sur son passage ce qu’était sa vie d’aujourd’hui.

Elle voyait Ross mais ne se souciait pas de lui de ce qu’il lui répondait elle flottait, perdue dans son monde intérieur. Il parlait d’un tremblement de terre, du gymnase et ça faisait vaguement écho en elle mais elle préférait oublier se laisser aller…
Une question pourtant l’a fit réagir… Shannon, il demandait qui était sa sœur? Kate secoua la tête d’un air incrédule. Il ne pouvait la connaître et ignoré qui était Shane.
Elle pressentait un problème, une zone d’ombre et de désolation dans sa mémoire et ne voulait pas s’y plonger, pas encore…


« C’est ma sœur… »

Elle allait poursuivre mais elle perçu le bruit des clefs dans la serrure. Était elle prisonnière? Qu’avait elle fait? Elle se tourna vers la porte et découvrit les traits furieux d’O’hara qui se mit à hurler en l’apercevant. Comme une petite fille désarmée et fragile elle se recroquevilla sous le drap et tendit sa main valide vers Ross en un geste délicat de supplication. Il la rassurait et dans cet instant difficile, dans ce maelstrom d’émotion elle se tournait vers lui pour trouver du réconfort. De toute façon elle ne savait pas le moins du monde ce qu’elle faisait là et ne pouvait pas répondre à l’injonction du nouvel arrivant.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Jeu 27 Jan - 23:01

C’était indéniable, Kate n’avait pas recouvré tous ses esprits. Les traits et expressions de son visage en disaient longs. La jeune femme souffrait physiquement mais également mentalement. Cependant, il n’avait aucune idée de ce qui lui torturait l’esprit. Il pouvait uniquement faire des suppositions. Après avoir subi un choc important, il avait souvent constaté une régression chez ses patients. Celle-ci était d’ordre comportemental, intellectuel ou spatio-temporel. Il n’était pas rare de voir apparaître, en plus d’un de ces petits désordres psychiques, une perte de la mémoire plus ou moins importante. Cette amnésie était, fort heureusement, la plupart du temps lacunaire et d’une durée relativement courte excédant rarement quelques mois.

Kate n’eut aucune réaction relative à la brève narration des événements du gymnase mais répondit clairement au sujet de Shannon, sa sœur d’après elle. Il ne doutait pas de cette affirmation spontanée qui le fit réagir à son tour.

- Votre sœur était dans le gymnase aussi ? Demanda-t-il tout en espérant que ce n’était pas le cas.

L’irruption d’Aaron dans la pièce interrompit la petite discussion. Ross fut surpris par son agressivité. Les derniers événements, dont il était en partie à l’origine, en étaient, sans nul doute, la cause. L’écossais se dit qu’il allait avoir du pain sur la planche pour remettre tout ce petit monde d’aplomb afin d’éviter une psychose générale. Lui-même n’avait pas été épargné et la catastrophe l’avait pas mal chamboulé. La différence était qu’en tant qu’adulte, il pouvait plus facilement faire la part des choses, et ne pas tenir pour responsable la terre entière. L’intervention du jeune homme perturba un peu plus sa patiente. Elle n’en avait pas besoin et instinctivement, il prit doucement la main qu’elle lui tendait en espérant calmer son trouble. Aaron aussi aurait fort besoin d’être calmé mais ce n’était pas en lui prenant la main ou en râlant que les choses s’arrangeraient.

- Elle a été ramenée par l’une de nos voitures. Blessée comme elle était, je ne pouvais pas la jeter dehors. J’ai fait en sorte que personne ne s’aperçoive de sa présence. C’est pour cette raison, entre autres, que j’ai fermé cette chambre à clé. Je lui ai prodiguée les premiers soins mais je pense qu’elle devrait passer une radio.

Ross avait répondu calmement en parlant presque à voix basse pour obliger à Aaron à se concentrer uniquement sur ses explications. Le visage du jeune homme portait une expression qui faisait froid dans le dos. C’était à se demander si ce n’était pas un sosie ou un frère jumeau. A cet instant précis, une question importante submergea toutes ses pensées.

- Et Aby ? Se hasarda-t-il à demander, redoutant d’emblée une réponse négative, regrettant même d’avoir posé la question.

Il n’avait pas vu la sœur d’Aaron parmi les blessés ; il n’avait d’ailleurs par vu tous les blessés. Il avait été trop occupé et préoccupé par son fils pour s’enquérir de la liste des victimes. Une façon de ne pas faire face à la réalité afin d’avoir le temps de remettre un peu d’ordre dans ses pensées. Pas facile à gérer tout ça !

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Sam 29 Jan - 20:49

Je me sentais comme séparé de moi-même, comme scindé en deux parties distinctes avec l'une d'elle complètement écrasée sous la seconde. Tout ce que je ressentais, c'était de la haine envers cette femme que je ne connaissais même pas. Les paroles de Ross n'avaient fait que me conforter dans mon idée : elle était loin d'être une sympathisante de Genome et était sans aucun doute de l'autre côté de la barrière. Je ne voulais pas d'elle ici mais en même temps, les paroles de Ross étaient sensées.

Aby... qui d'autre n'était pas au courant ? A combien de personnes encore allais-je devoir le dire ? Combien de fois serais-je obligé de faire encore une fois face à la réalité en répétant sa mort aux autres ? C'était dur. Beaucoup trop dur. Je n'avais pas encore eu le temps de m'y habituer même si retourner sur les lieux m'avait permis de me rendre compte de sa mort physique. Mon regard se ferma alors que ma gorge se déliait pour laisser s'échapper les sons permettant de répondre à Ross.

« Aby est morte. Comme beaucoup d'autres. Et tout ça, c'est de leur faute. » dis-je en pointant la femme blonde du doigt.

Je savais que tout avait été orchestré par ce cher Holster. C'était lui qui avait du envoyer son équipe de clébards pour faire du repérage. Je sentis alors monter en moi une nouvelle vague de rage. J'avais envie de tout détruire et de m'enfermer dans un long silence, dans un noir profond. Comme une nuit qui ne se terminerait jamais. Un sommeil éternel pour ne plus rien voir, ne plus rien sentir. A la place de ça, je devais me retrouver nez à nez avec l'une d'entre eux.

« Dès qu'elle est remise, elle finit au sous-sol... » où il n'y avait pas grand chose pour l'instant mais où j'avais subitement dans l'idée de créer des quartiers privées pour nos invités "spéciaux" comme cette femme...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Dim 30 Jan - 9:45

Shannon dans le gymnase? Elle n’en savait fichtre rien mais ça avait l’air important vu le ton de la voix de Ross… Elle essayait de se souvenir mais n’en eut pas le temps avec l’arrivée fracassante d’O’hara et un échange entre les deux hommes qu’elle ne comprit pas.
Heureusement Ross lui prit la main et elle se sentit un peu rassurée tout en percevant sur sa peau un frémissement électrique. Frémissement caractéristique de miss CopyKate… Le don de Ross courait maintenant dans ses veines sans qu’elle y fasse attention.

Elle se concentrait sur les propos échangés entre les deux hommes mais le mot « morte » l’a fit perdre le fil. Qui était morte? Elle se moquait de savoir ce qui lui était arrivé, elle se moquait de savoir d’où elle tirait ses blessures… Elle se foutait de tout… Ce qu’elle voulait c’était savoir ou était Shannon…
Elle s’accrochait à Ross comme à une bouée de secours serrant sa main de toutes ses forces. Elle était terrorisée et sentait de sombres émotions bouillonner en elle…

Le jeune O’hara la regardait avec haine mais elle s’en moquait aussi… Elle se sentait prise au piège et ça avait un effet dévastateur sur ses nerfs. Son pouls augmentait dangereusement, les élancements et les pics de douleur tout autant. Un observateur attentif pourrait également voir ses pupilles se dilater légèrement et le bleu azuréen de ses yeux virer lentement à l’or pur.
Elle ne se contrôlait plus et le don de Ross tout récemment copié risquait de se déchainer sur O’hara qu’elle fixait.

Il parlait de l ‘enfermer… De la déposer au sous sol comme un vulgaire paquet… Un éclat métallique dans le regard Kate était bien décidé à se défendre. Si elle n’avait plus conscience d’elle-même son inconscient prenait le relais pour lui donner envie de se défendre.
Cette idée de sous sol aussi faisait écho en elle. Décidemment le présent essayait de percer sous l’amnésie…


« Qu’Est-ce que j’ai bien pu faire pour que vous me haïssiez ainsi? »

Une voix douce et apeurée… Ce n’était certainement plus la même femme. Elle qui était si bien entrainée et qui gardait son contrôle en toute occasion… Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même… Même pas consciente d’être dans l’organisation adverse… Elle pourrait livrer des informations… Quoique il faudrait encore qu’elle se souvienne de Genetic… Pour le moment elle était bien trop perdue pour cela. Elle se creusait les méninges pour trouver ce qu’elle avait pu faire à ce jeune homme pour le mettre autant en rogne. Elle avait peur qu’il retienne également Shannon…

« Ma sœur, il faut la laisser partir… Elle est enceinte…  S‘il vous plait !!»

Disant cela elle se tourna vers Ross… Elle cherchait son soutien. Il avait l’air d’être de son coté…
Allait il remarquer la lueur dangereusement dorée dans son regard?
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Dim 30 Jan - 23:47

Dès la question posée, Ross avait regretté d’avoir demandé des nouvelles d’Abigaël. La réponse d’Aaron ne le surprit pas vraiment, le comportement du jeune homme était mauvais signe. Ayant la confirmation de la mort de la jeune fille, le visage de Ross se ferma. Il en avait gros sur le cœur mais ne devait pas le montrer. Aaron avait besoin de son soutien moral et il ferait de son mieux pour l’aider à dépasser cette épreuve redoutable. Il ne savait que trop ce qu’il pouvait ressentir. Aaron rejetait toute la culpabilité sur les personnes de Genetic ; c’était plus facile que d’admettre avoir une part de responsabilité dans la catastrophe. Bien évidemment, Ross ne fit aucune observation à ce sujet. Aaron n’avait pas besoin d’être enfoncé, il souffrait déjà trop de la perte de sa sœur. De plus, il était fort probable que le subconscient du jeune homme le titillait sans qu’il le réalise vraiment.

« Aby est morte, comme beaucoup d’autres » Cette phrase résonnait dans le crâne de l’écossais. Combien de victimes alors ? Des blessés, des morts, quelle soirée ! Horrible. Les problèmes de Ross, à côté, n’étaient finalement pas si graves ! Son fils était hors de danger : c’était le principal. Il n’avait pas à se plaindre. Par contre, il compatit silencieusement à la douleur du dirigeant de Genome. Il avait envie de prendre Aaron dans ses bras pour lui apporter un peu de chaleur humaine, comme un père le ferait avec son fils ; il ne s’y risqua pas de peur de ne faire qu’attiser sa rage. Les réactions de chacun étaient très différentes dans un tel cas. Ross ne savait pas quoi dire. Il répondit alors à sa patiente.

- Je n’ai pas vu de femme enceinte ici. Assura-t-il tout en continuant de regarder Aaron, à la recherche du bon mot pour le réconforter.

La pression de la main de Kate sur la sienne détourna son attention. Elle semblait de plus en plus stressée et chose étrange : les pupilles de ses yeux magnifiquement bleus habituellement se dilataient et viraient au doré, tout comme lui lorsque sa capacité se déclenchait. Instinctivement, il dégagea sa main et s’éloigna du lit, se rapprochant ainsi d’Aaron. Il posa alors sa main sur l’épaule du jeune homme, en guise de soutien.

- Courage Aaron, courage... Murmura-t-il en baissant pudiquement la tête pour ne pas montrer son émotion.

L’écossais ne connaissait pas les intentions d’Aaron envers Kate. Il n’y avait rien au sous-sol et il ne voyait pas ce que ça changerait à la situation actuelle. Le principal était de ne pas divulguer la présence de cette femme dans les murs de Genome.

- Tu devrais aller te reposer un peu Aaron. On verra tout ça plus tard. Proposa-t-il sans trop y croire.

Aaron avait les nerfs à vif. Il ressentait sans doute le besoin de faire payer la mort de sa sœur à quelqu’un, et ce quelqu’un était Kate visiblement. Les violentes émotions relatives à la catastrophe l’avaient complètement déstabilisé. Il devait se reposer avant de prendre une décision qu’il risquait de regretter ultérieurement.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Sam 5 Fév - 23:09

Je n'avais même pas daigné répondre à cette femme. La voir me rappelait sans cesse l'image du gymnase s'effondrant sur nous tous, s'effondrant par ma faute. Ça m'était tout simplement insupportable. Entendre les cris, revoir la peur sur le visage d'Aby, l'entendre me dire que tout irait bien... Non ! Elle m'avait menti. Rien n'allait bien se passer sans elle, j'étais seul désormais. Et le pire, c'était que j'avais provoqué tout ça !
Ross avait raison, j'avais besoin de me reposer, de me calmer. Je n'étais pas apte à discuter ou même réfléchir posément à la situation... Mais quelle était la situation ? La présence de l'ennemi dans les locaux, voilà ce que c'était ! Comment pouvait-il laisser faire ça ? Je savais que je n'allais pas tolérer cette femme bien longtemps, même une fois toute ma lucidité retrouvée.
Cette femme parlait d'ailleurs de femme enceinte. De sa soeur ? Mais elle était seule à la soirée ! Je l'avais vu seule, enfin, seule avec Harwell et toute la clique des clébards de Holster. Mon dieu que je le haïssais...
Je tentais de me calmer, inspirant longuement et doucement, pour ralentir mon rythme cardiaque et ainsi reprendre mes esprits. Ma tête tournait légèrement : fatigue et rage ne faisaient pas très bon ménage.

« Ross, tu sais qu'elle est de Genetic, n'est-ce pas ? Alors, pourquoi est-ce qu'elle est encore là ? Et surtout, pourquoi tu la traites comme n'importe quelle victime ? » Mon ton était plus sec que je ne l'aurais voulu mais tant pis.

Je me tournais alors vers la femme pour lui adresser la parole. Après tout, je n'étais pas du genre à ignorer les gens bien longtemps, pas quand ils devaient être mêlés à la conversation. « Vous étiez avec Harwell. C'est lui qui vous a sorti du gymnase. Cet abruti ne vous a pas ramené au bercail. »
Je me souvins alors que c'était elle qui m'avait calmé. C'était le contact de sa main sur ma cheville et du froid intense qui avait suivi qui m'avait fait redescendre sur terre. Ce fut comme un électrochoc. La femme que j'étais en train d'accabler nous avait probablement sauvés la vie même si ça n'avait sûrement pas été son but. J'étais en proie au dilemme : pouvais-je détruire cette femme alors qu'elle m'avait arrêté ? Non, j'avais trop de bon sens pour ça, même si celui-ci semblait un peu erroné depuis la nuit dernière. « Quoiqu'il en soit, vous pouvez rester pour vous remettre mais pas de sorties, pas de tentatives de quoique ce soit. »

J'étais minable, médiocre. Mais j'étais encore sous le coup de la colère et de la peine. Ma soeur n'était plus et je ne l'avais pas encore encaissé. Je savais de surcroit que ça allait prendre du temps pour que ça passe. « Je vais rester un peu ici ; Je suis certain qu'on a des choses à se dire avant que je n'aille me "reposer". » Je savais que fermer les yeux serait impossible alors à quoi bon...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Lun 7 Fév - 8:08

Kate perdait les pédales, elle respirait de plus en plus vite et avait mille et une pensées en tête. Aby? Elle ne savait pas qui c’était mais cette femme était morte… Cette information résonnait en elle comme une litanie et elle en souffrait sans savoir pourquoi. Ses yeux emplis de reflets mordorés cherchaient du réconfort dans le regard de Ross mais celui-ci s’éloigna pour aller s’occuper de son ami. Elle était seule apeurée dans ce lit et son esprit surchauffait.
Il n’avait pas vu de femme enceinte, elle ne savait pas s’il fallait s’en réjouir ou non…

Le jeune O’hara reprenait lentement le contrôle de ses nerfs et il se mit à parler. Elle était de Genetic… Aïe touché…
Encore pire il se tourna vers elle pour ajouter qu’elle était avec Harwell et que ce triple crétin ne l’avait pas ramenée au bercail…
Aïe coulée…
C’était atroce, en deux phrases il venait de la ramener à la conscience. Pour la seconde fois elle devait encaisser la mort de Shannon…
Elle fondit en larmes sans le moindre sanglot fermant les yeux pour les dissimuler. Elle avait mal, elle ne ressentait plus rien si ce n’était la souffrance de la perte. C’était surprenant mais finalement O’hara s’adoucissait il lui disait qu’elle pourrait rester là le temps de se remettre mais signifiait aussi qu’elle vivrait en recluse et en captive.

Genetic… Sa nouvelle vie, tout à coup tout lui semblait absurde. Qu’est-ce qui avait bien pu l’emmener là ? Comment avait elle pu gâcher sa vie à ce point là ? C’était un moment suspendu dans le temps et l’espace, un moment où elle se trouvait presque hors d’elle-même. Ni passé ni avenir seulement des centaines de questions.
O’Hara rajouta qu’ils avaient à parler et elle rouvrit les yeux. Son regard était de nouveau maitrisé. Plus de larmes, plus de peur seulement une détermination froide.
Kate n’allait pas baisser les armes, elle n’allait pas rester enfermée là sans se battre. Son instinct de lutte reprenait le dessus. Elle se souvenait maintenant de la souffrance et de sa décision de trouver un moyen d’éradiquer la mutation qui avait fait d’elle ce qu’elle était mais qui avait surtout tué sa sœur.


« Je ne sais pas de quoi vous parlez. Je ne sais pas ce qu’est Genetic. Je m’appelle Catherine Reynolds, je suis chirurgien à l’hôpital de la ville. Vous n'avez qu'a vérifier... Ross, enfin... Dites lui...»

Un air surprit et apeuré très bien joué… Miss Reynolds reprenait du poil de la bête et ses talents de comédienne feraient le reste, du moins elle l’espérait.

« Je ne vois pas ce que vous voulez mais je veux sortir d’ici et tout de suite. »

Disant cela la jeune femme repoussa les draps qui la couvrait et se redressa. Elle serrait les dents pour ne pas hurler tant la douleur se réveillait à ce simple mouvement.
Elle parvint à s’assoir au bord du lit pour réaliser que sa jolie petite robe noire était en lambeau et ne couvrait plus grand-chose de son anatomie. Elle laissait voir les courbes parfaites de son corps mais aussi son épaule violacée et sa cheville totalement noire. La jeune femme n’était pas chirurgien pour rien elle savait que sa cheville était cassée et savait aussi qu’elle ne pourrait soutenir le poids de son corps…
Elle était prise au piège, incapable de se lever… Un éclair de colère passa dans son regard et un fin rayon laser en partit pour venir frapper le mur derrière O’hara. Elle ne connaissait pas ce don qu’elle venait de copier et elle ne savait ni comment le contrôler ni comment l’utiliser du coup elle était une jolie petite bombe à retardement potentielle.
Il valait mieux éviter de l’énerver d’autant plus que les rares personnes qui savaient qu’elle était une mutante n’avait pas gardé la vie bien longtemps… Kate était aux abois et elle était prête à tout pour recouvrer sa liberté ça c’était une certitude.


« Laissez moi sortir… »

C’était bien beau de le demander… S’il lui disait oui elle ne pourrait même pas. Sachant cela la belle mécanique de l’esprit tordu et torturé de la demoiselle se mit à engranger le maximum d’info pour trouver un moyen de manipuler les deux hommes…
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Mer 9 Fév - 21:24

Aaron était un jeune homme intelligent. En temps normal, il n’aurait jamais posé ce genre de questions dont il avait les réponses. Décidément, Aaron était très très fatigué mais il avait des excuses. Comme tout psychologue qui se respectait, Ross répondit calmement, estimant indispensable de satisfaire sa curiosité amère.

- Bien entendu que je sais qu’elle travaille pour Genetic. Ne t’inquiète pas, j’ai pris toutes les précautions nécessaires pour que personne ne la voit dans nos murs. Je te rappelle quand même que je fais partie du corps médical et qu’il est de mon devoir de porter secours à tout être humain en souffrance se trouvant sur mon chemin.

La jeune femme semblait complètement bouleversée. Ross n’aurait pas su en déterminer la cause, mis à part les derniers événements de la nuit cauchemardesque qui s’étaient déroulés dans le gymnase. Comme l’affirmait la jeune femme, elle était chirurgien à l’hôpital de la ville, les trois occupants de la chambre le savaient parfaitement. Il était donc inutile de confirmer ses dires, d’autant plus qu’elle évinçait une partie de la vérité. Ajouté à cela le fait qu’elle ne parlait plus du tout de sa sœur, l’écossais avait quelques soupçons.

- Vous recouvrez la mémoire dirait-on ! Observa-t-il assez satisfait de sa déduction.

Il était hors de question que Kate quitte les lieus dans l’état où elle était. Ross était entièrement d’accord avec le dirigeant de Genome et l’approuva d’un signe de tête avant de tourner de nouveau le regard vers la jeune femme qui s’était assise sur le bord du lit, masquant la souffrance infligées par ses blessures.

- Pas tout de suite. Il faut d’abord passer une radio et vous soigner. Répondit-il en désignant du menton les membres inférieurs de la jeune femme.

Aaron n’avait pas l’intention d’aller se reposer. Il voulait en savoir plus, mais à quel propos ? Ross ne voyait pas trop quoi en tirer. Lui aussi avait l’esprit embrouillé, il avait peu dormi et n’aspirait qu’à une chose : Que son fils se réveille et se rétablisse au plus vite pour qu’il puisse le ramener dans leur maison. Un peu de tranquillité ne serait pas du luxe !
Ce n’était pas encore pour maintenant. Un petit rayon laser vint frapper le mur derrière Aaron. Ross surprit, en sursauta presque. Il fut étonné de voir Kate utilisé cette capacité qui était, de surcroit, la même que la sienne. A quoi jouait-elle ? Ross prenait son geste pour une menace et n’apprécia pas du tout. Il fronça les sourcils tout en cherchant la meilleure attitude à adopter. Plusieurs solutions s’offraient à lui : la forcer à se recoucher et lui mettre un bandeau sur les yeux, lui administrer un calmant avec ou sans sa permission, tenter de la convaincre gentiment. Il avait bien envie de la remettre à sa place, mais ce n’était pas le moment de s’énerver. Aaron l’était déjà pour deux. Il opta pour la troisième solution.

- Même si on vous laissait partir, vous ne pourriez pas mettre un pied devant l’autre. Restez tranquille et ne vous inquiétez pas, nous n’avons pas l’intention de vous retenir prisonnière. Votre présence ici, aussi agréable soit-elle, n’arrange personne. Alors autant rester sagement alitée, le temps que le médecin fasse le nécessaire et que vous puissiez repartir d’un bon pied… si j’ose dire.

Une petite pointe d’humour dans un moment pareil, pas sûr qu’Aaron apprécie. Ross commençait à péter un câble gentiment. La fatigue et les émotions fortes avaient tendance à le faire délirer et il appliquait son adage de sauvegarde « Il vaut mieux s’empresser d’en rire avant d’avoir à en pleurer ». Reprenant son calme, sérieux, il ajouta :

- Par contre, personne ne doit savoir que vous êtes ici. Pour cette raison, vous ne pourrez pas sortir de cette pièce mais vous aurez tout ce dont vous avez besoin. N’est-ce pas Aaron ?

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Sam 19 Fév - 20:37

J'avais ouvert de grandS yeux lorsque j'avais aperçu cette rafale rouge me passer si près du corps. non mais à quoi jouait-elle ? Je n'étais pas disposé à la plaindre, et encore moins à la croire. Perte de mémoire ? Ben voyons, rien de plus facile. En temps normal, j'aurais attendu de voir ce qu'il en était avant de me forger une idée mais là, j'avais du mal à dépasser mes préjugés.
Je sentais bien que le regard que je posais sur elle était chargé de haine et de mépris mais je n'y pouvais rien. Je n'étais pas dans mon état normal, mon coeur battait à un rythme irrégulier, mon sang bouillait dans mes veines et mon esprit n'était animé que par la rage et le chagrin. Tant de choses pour un seul être, ça faisait beaucoup. Beaucoup trop.
Une longue inspiration pour me reprendre. Heureusement que Ross commençait à se charger du côté blabla. Il était étonnement calme. Mais j'avais l'impression que tout le monde la jouait cool alors que c'était dramatique. Sûrement parce que j'étais le seul à avoir perdu ma soeur. Bien sûr, tout le monde la connaissait à Genome, mais pas comme moi.

J'étais plongé dans mes pensées, ressassant encore et encore les différentes scènes de la soirée, accrochant bout à bout tout ce qu'il s'était passé. Si seulement j'avais pu me contrôler... Si je n'avais pas été aussi impétueux face à Harwell... Je le tuerais... C'était exactement ce que je voulais quand je pensais à lui. Là, tout de suite, ma seule envie était de lui ôter ce sourire malsain qu'il avait arboré toute la soirée...

Je tournais brusquement la tête vers Ross lorsque je l'entendis prononcer mon nom. Ma réponse fut évasive. un simple hochement de tête. Les images d'Harwell se bousculaient encore dans mon crâne alors je devais attendre avant d'ouvrir la bouche. Je reposais mon regard sur la femme dans le lit. Elle avait réellement l'air sincère mais tout ce qu'elle m'évoquait, c'était Harwell... Je ne pouvais dissocier ces deux images : après tout, il avait tenté de la sauver. Il l'avait fait d'ailleurs, il l'avait sortie du gymnase. Pourquoi ? Pourquoi avait-il fait ça ? Oui, elle était à Genetic. Mais est-ce que ça voulait dire quelque chose pour lui ? Est-ce qu'un collègue valait plus qu'une proie à ses yeux ? Rien n'était moins sûr...

« Vous ne manquerez de rien. Vous aurez de quoi boire, manger et vivre aussi confortablement que possible. Vous ne pourrez juste pas sortir de cette chambre sans la présence de l'un de nous deux... »

Elle allait être recherchée. C'était une évidence. Si Harwell avait pris la peine de la sortir des décombres, c'était parce qu'elle devait être importante aux yeux du boss... Et si elle restait là, ils finiraient forcément par remonter la piste Genome.
Si jamais Genome venait à être découvert, tout allait se gâter... Tout notre travail, toutes ces heures qu'Aby avait passé à aider les autres, se donnant corps et âme pour leur procurer un peu de bonheur et, surtout, une dose d'espoir. L'espoir de vivre en paix, loin des traques et de la peur...

« Seulement... Votre patron va vouloir vous retrouver... »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Mer 9 Mar - 14:30

C’était atroce d’être ainsi réduite à subir les humeurs du jeune O’hara. Pour une femme de caractère comme Kate se voir prisonnière et incapable d’agir était insupportable. Ils parlaient entre eux comme si elle n’était pas là la prenant a priori pour un paquet encombrant qu’il fallait dissimuler aux autres…
C’était terrible et en prime elle avait mal à hurler. Elle retrouvait ses esprits de surcroit et c’était sans doute le pire. Elle essayait de sauver les apparences mais Ross n’était pas idiot et il l’avait vue auprès d’Holster donc…


« Je ne fais pas partie de Genetic ou de je ne sais quoi mais de Genentech qui est une entreprise que tout le monde connait ici. »

Elle était bouleversée et fatiguée aussi jouait elle les idiotes. Ce n’était pas crédible une seconde quand on connaissait Kate. Il était impossible que travaillant pour Holster elle n’ait pas découvert ses activités occultes. C’était très mal joué mais elle n’avait que ça en stock trop bouleversée pour trouver mieux. Elle finit même par perdre son sang froid et par utiliser la capacité qu’elle venait de copier sur Ross. C’était le comble… Kate qui depuis plus de 20ans avait réussi à cacher au monde son état de mutante et qui se voyait révélée par cette action débile…

Pour autant les deux hommes ne parurent pas se mettre en colère. A peine un haussement de sourcils de la part de Ross… Elle s’en moquait elle réalisait peu à peu… La mort de sa sœur… Sa vie si bizarre… Elle n’avait plus rien… Son retour de mémoire lui faisait ressentir sa solitude et elle ne parvenait pas a remettre son masque de femme de glace. Elle essayait de se lever mais avait l’air encore plus pitoyable.
Des larmes coulaient sur ses joues alors que Ross lui indiquait qu’elle n’était pas prisonnière et qu’il allait même jusqu’à faire de l’humour…

Quelques secondes après il indiqua quand même qu’elle ne pouvait quitter cette pièce… Aaron surenchérit et elle se laissa retomber sur l’oreiller avant de répondre d’une voix glaciale.


« Je ne suis pas prisonnière mais je n’ai pas le droit de sortir? Bien entendu… »

Elle se renfrogna ensuite essayant de reprendre une contenance. Son cerveau tournait à plein régime. Elle voulait s’enfuir se cacher se terrer chez elle pour encaisser le choc qu’elle venait de subir. Elle avait besoin de temps pour enfouir en elle son malheur pour étouffer cette résurgence de son ancienne personnalité. Elle ne pourrait pas survivre sans son masque de femme de glace. Elle en avait besoin…
Elle savait qu’Holster la ferait rechercher. Sans elle les recherches sur le gène mutant se retrouvaient au point mort et ce n’était pas ce que souhaitait son patron.
Pour autant Est-ce qu’elle manquerait à qui que ce soit?


**Non!!**

Elle se tança vertement refusant de se laisser aller sur cette pente. Elle n’avait besoin de personne. Elle était forte, dure et indépendante. Elle allait se sortir de tout cela et elle en serait grandie.
Elle en était encore au stade de la réflexion quand Aaron reprit la parole l’air perdu dans ses pensées. Kate décida alors de laisser tomber les faux semblants. Tout le monde savait pour qui elle travaillait et il était inutile de continuer à feindre.


« Me faire rechercher? Mais bien sur je suis irremplaçable. »

C’était dit avec ironie sur un ton mordant afin de sous entendre le contraire.

« Vous ne devez pas connaître Holster pour croire ça. »

Elle secouait la tête un air malheureux très bien joué ornant ses traits. Elle ne savait pas comment se dépêtrer de tout ça… Pourtant elle se doutait que dire « hello je suis la responsable des labos de recherche sur le gène mutant » n’était pas le meilleur plan qui soit.
Il fallait trouver une monnaie d’échange. Restait à voir contre quoi elle pouvait monnayer sa liberté. En attendant elle décida de faire diversion.


« J’ai besoin d’antalgiques et aussi d’un médecin. Mon épaule est cassée et ma cheville n’est pas beaucoup mieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Dim 20 Mar - 0:53

Kate affirmait ne pas faire partie de Genetic mais de Genetech. Comment pouvait-elle penser que les deux hommes allaient la croire ? Ce n’était pas en jouant les idiotes qu’elle allait les convaincre. La douleur devait perturber son sens de l’analyse et elle oubliait sans doute qu’elle ne s’adressait pas à des ignorants. Ross lança un regard entendu à Aaron : elle se fourvoyait en les prenant pour des débutants. Inutile de tergiverser sur ce point, tout comme sur sa prétendue détention. Elle aurait tout le loisir de comprendre les raisons qui obligeaient Aaron et Ross à ne pas lui laisser le champ libre.

Les larmes coulant sur le visage de Kate attendrirent le psychologue. Elle semblait bouleversée et cela lui conférait une certaine fragilité. Cette image plongea Ross dans le passé : Nicole, sa meilleure amie, était devant ses yeux. Il l’avait vu pleurer parfois et il l’avait consolée du mieux possible. Kate était le sosie de Nicole, difficile de ne pas faire le rapprochement. Un quart de seconde, il eut envie de prendre Miss Reynolds dans ses bras afin de lui apporter un peu de chaleur humaine. Elle semblait tellement désemparée ! Cette lueur de tendresse s’estompa à l’instant même où la jeune femme employa un ton mordant. L’écossais était surpris par cette réaction soudaine. Kate s’était montrée tellement charmante le jour où il s’était rendu dans le bureau d’Holster et où elle l’avait gentiment invité à boire un verre.

- Vous ne connaissez pas bien Holster alors… Observa-t-il en se demandant si elle était réellement persuadée que son patron ne lui portait aucun intérêt.

Certes le dirigeant de Genetic n’était pas apprécié par ses subalternes mais il savait s’entourer des meilleurs dans leur domaine. C’était ce qui faisait la force de son organisation. Ne serait-ce que pour cette raison intéressée, il y avait de fortes probabilités pour qu’il la fasse rechercher.
En attendant de prendre des décisions, il fallait soigner les blessures de Kate.

- On devrait demander à Adam de s’occuper de ses blessures. Tu ne crois pas Aaron ? En attendant, je vais lui donner un antalgique… On ne peut pas la laisser souffrir comme ça.

Le psychologue prit une boîte dans un des tiroirs contenant des produits pharmaceutique, servit un verre d’eau, s’approcha de lit de la patiente et posa le tout sur la petite table de chevet à la portée de la jeune femme.

- Ceci devrait calmer la douleur. Dit-il sur un ton rassurant.

Il retourna près d’Aaron et lui glissa à l’oreille :
- Le médicament contient un léger somnifère. Ainsi, cela nous laissera le temps de réfléchir aux décisions à prendre la concernant.

Kate n’aurait jamais du se trouver chez Genome. Il fallait trouver un moyen de la faire sortir au plus vite pour éviter que les membres de l’organisation ne finissent par découvrir sa présence.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Mar 22 Mar - 16:57

Ross avait toujours ce qu'il fallait sous la main. il avait toujours une solution, même temporaire. C'était ce qui faisait qu'il était l'un des meilleurs à Genome.
visiblement, il la connaissait et avait même de quoi assouvir les questions qui fusaient dans ma tête sur le compte de cette femme. Bon sang, comment avait-elle pu atterrir ici ? Comment était-elle passée des bras de Harwell à la fourgonnette de secours de Genome ? Peut-être qu'il l'avait mise lui-même dans le véhicule. Peut-être que c'était un moyen pour nous pister et découvrir le bâtiment... Si tel était le cas...
Non, c'était trop gros. Pas un soir comme celui qui venait de se dérouler sous nos yeux. Même Harwell ne pouvait être aussi tordu. Quoi que...

Elle ne prit pas les calmants que Ross lui avait passé'. Elle n'était pas bête. Dommage pour elle, je n'étais pas aussi doux que Ross. Le psy avait pris soin de porter tout un nécessaire de soin. Nous avions des kits déjà pris et c'était un de ceux-là qu'il avait amené ici. Je fouillai rapidement dans la trousse et pris une seringue.
Je me dirigeai vers le lit où se tenait la convalescente et m'adressai une dernière fois à elle.

« Je suis désolé, mais vous devez recevoir votre dose de calmants pour ne pas souffrir. De plus, vous nous les avez demandés. Sachez que nous avons de très bons médecins ici et que l'un d'eux passera une fois les personnes les plus gravement atteintes traitées. D'ici là, parce que ça devrait être plutôt long, je vais vous donner de quoi tenir le coup... »

Elle ne voulait pas mais c'était ainsi. Et puis elle n'avait pas de quoi résister si on ne comptait pas le rayon laser qui lui était sorti des yeux peu avant. J'attrapai alors son bras et y plantai la seringue. Elle avait cet air de défi dans le regard qui me fit comprendre illico que sa présence ici allait nous mettre dans une situation vraiment délicate. Je regrettais déjà de ne pas avoir pu vérifier le fourgon qu'Esteban avait ramené du gymnase.
Je jetais la seringue dans la corbeille de la pièce, refermais la trousse et m'adressais à Ross.

« On ne peut pas la laisser dehors comme ça, c'est clair. Mais on ne va pas pouvoir la garder indéfiniment et surtout, vu qu'elle a ton pouvoir... Elle va pouvoir sortir une fois qu'elle réussira à se lever. Il nous faut une idée et en attendant, elle va beaucoup dormir... » ... pendant que nous allions devoir trouver un médecin capable de s'occuper d'elle.
Qui pouvait-on appeler pour s'occuper du cas de cette femme ? Esteban avait filé dès que je lui avais dit avoir aperçu la jeune fille blonde de sa mission. Il y avait Adam ou Bobby... Mais j'avais peur de devoir affronter le regard d'Adam, à cause des événements, à cause d'Aby...

« Il faut qu'on trouve une personne capable de la boucler sur le compte de cette femme. J'ai parfaitement confiance en Adam.... » Mais toutes les autres idées étaient bonnes à prendre...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Dim 27 Mar - 0:49

Kate refusa d’ingérer le médicament qu’il avait proposé pour calmer la douleur. Elle préférait souffrir que de voir sa conscience l’échapper. Il regrettait l’entêtement de cette femme car il se doutait qu’Aaron ne tergiverserait pas des heures. L’attitude de Kate n’arrangeait pas l’état psychologique du jeune homme. Il avait bien d’autres choses à penser et à régler malgré son deuil récent. Le voyant s’approcher du lit de la patiente et prendre les choses en mains avec la poigne d’un jeune homme emplit de rage, Ross lâcha :

- Attend !

Trop tard. Il avait déjà pratiqué l’injection en prenant son bras. Ce n’était pas tant la piqûre qui inquiétait le psychologue, elle était parfaitement dosée pour envoyer la jeune femme au pays des songes ; ce qui le tracassait était la capacité de Kate. Si ses souvenirs étaient bons, dans les vestiaires, il l’avait vu employer une forme de don difficilement identifiable. Au moment de la catastrophe il n’en était pas persuadé mais avec le recul, c’était fort probable. Il y a quelques minutes, elle avait lancé un rayon laser, comme lui pouvait le faire, et cette capacité n’avait rien à voir avec celle utilisée dans le gymnase. Ross se demandait si cette femme n’avait pas la possibilité de copier le don des autres. Si son raisonnement était bon, en la touchant, Aaron lui avait peut-être transmis son pouvoir destructeur. Tout ceci était à vérifier rapidement car ce n’était que des suppositions issues de déductions d’un cerveau fatigué. Il était cependant préférable de prévenir plutôt que de guérir. Si Kate avait copié le pouvoir d’Aaron, le quartier général de Genome et ses occupants risquaient d’en souffrir à son réveil.

- T’as raison Adam sera parfait. Par contre, je pense qu’il faut le faire venir au plus vite… En tout cas, avant qu’elle ne se réveille.

Ross ne jugea pas utile de faire part de ses soupçons à Aaron. En temps normal, il n’aurait pas hésité une seconde, mais cette nuit avait déjà été chargée en émotion. Le dirigeant de Genome se sentait sans doute coupable de la mort de sa sœur, il était donc superflu de lui ajouter un poids sur la conscience. Par ailleurs, si Kate copiait réellement la capacité d’une personne qui la touchait, Adam, en s’occupant de la soigner lui transmettrait la sienne. Même si le fait de devenir un véritable génie pouvait s’avérer dangereux par la suite, il était beaucoup moins destructeur et moins radical que la géokinésie.

Ross tourna la tête vers la jeune femme. Elle dormait paisiblement. Ainsi, il avait l’image de sa meilleure amie sous les yeux. Cette ressemblance était très troublante…

- En attendant, je vais déjà lui faire une prise de sang qu'on portera au labo pour savoir si elle n’a pas un gène mutant. Dit-il à son ami d’une voix lointaine sans quitter Kate des yeux.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Lun 11 Avr - 13:26

« Tu doutes encore pour le gène mutant ? Pas moi. Elle a le même pouvoir que toi Ross et je suis presque sûr que c'est elle qui a utilisé un pouvoir pour nous... Nous arrêter avec Harwell... »

Je me souvenais encore de cette sensation de froid s'installant dans tout mon corps à partir de ma cheville... Les images revenaient encore comme des ondes de choc dans mon crâne; C'était de plus en plus dur... Les zones de flous dues à mon trouble redevenaient peu à peu claires et c'était un vrai supplice. c'était insupportable... Je devais trouver le moyen de ne plus penser à tout ça.
Je revins vers Ross, le regard quasi-impassible. Je ne voulais pas qu'il me psychanalyse, je ne voulais pas qu'il tente de me rassurer, de dire quoique ce soit sur tout ce qu'il venait de se passer. Je ne voulais pas me sentir mieux : je voulais oublier. Je ne voulais pas perdre ce sentiment de culpabilité, je voulais juste ne pas y penser. Une fois le cas de cette femme régler, la suite de mon histoire ne serait que la mise à néant de cette part de moi-même. Je ne pouvais plus continuer à vivre comme avant maintenant que ma chère Aby était morte. Maintenant que j'avais tué mon double, mon autre moi, la seule part de moi-même que j'étais : ma soeur adorée.
Je sortis mon téléphone de ma poche et composai distraitement et mécanique le numéro d'Adam pendant que Ross préparait le nécessaire pour l'analyse du sang de la femme blonde.

« Adam, c'est Aaron. Viens rapidement dans la salle au fond du couloir de la zone en réaménagement. Viens seul et sans que personne ne te voie. La porte sera ouverte. Prends avec toi de quoi remettre une épaule en place et soigner une entorse ou une fracture... »

Je raccrochai et regardai Ross récupérer le liquide rouge dans diverses fioles. J'allais moi-même les analyser pour plus de sûreté. Et puis, j'étais biologiste et j'avais déjà effectué de nombreux examens dans le labo... Une fois de plus ne me ferait pas de mal : de la concentration, l'oubli de soit au profit de son travail minutieux... Exactement ce dont j'avais besoin.

« Je m'occuperai des analyses. »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Mer 13 Avr - 0:57

9 heures 44 du matin. Cela faisait environs 8 heures et 15 minutes qu’il avait débarqué à Genome. Cela faisait très exactement 8 heures et 9 minutes qu’Aby était morte pour lui.
8 heures, 9 minutes et 10 secondes… 8 heures, 9 minutes et 15 secondes,… 20 secondes, 30, 40.
8 heures et 10 minutes maintenant.
Adam du fermer les yeux pour arracher son regard du cadran luminescent de sa Rolex argentée. Les rouages du mécanisme s’imposaient dans son esprit sans jamais vouloir s’arrêter de tourner.
Le temps. Notion rendue rigide par l’homme et ses calculs. En réalité la temporalité était d’une cruelle subjectivité. Certains instants semblaient s’obstiner à passer trop vite, d’autres semblaient ne plus jamais vouloir se terminer.
Les dernières 8 heures et 10 minutes de sa vie lui avaient semblé interminables. Non, le mot était trop faible. Ces quelques heures sans fin semblaient encore lui coller à la peau tant elles avaient été intenses. Tellement intenses qu’en même temps, le jeune homme avait l’impression de s’être prit une claque. La succession des évènements s’était faite si dense qu’il avait la sensation d’avoir vécut en accéléré durant tout ce temps. La distorsion défiait la logique et il n’y avait rien de plus insupportable qu’une logique simple bafouée de manière si complexe.
Et maintenant qu’il était assis seul dans la réserve sombre, l’agitation et les échos de cette nuit agitée raisonnaient encore à ses oreilles. Il fallait ajouter à cela un bourdonnement sourd et désagréable du à une fatigue abrutissante, mais pas encore assez abrutissante à son goût pourtant.
Son corps était rompu mais toute la caféine qu’il avait engrangé ces dernières 8 heures pour tenir la distance faisait pulser son cœur et tourbillonner son esprit. Il aurait souhaité faire le calme autour de lui et fermer les yeux quelques instants sans penser à rien, seulement ses neurones refusaient de s’éteindre. Mentalement, il s’évertuait à remonter le temps, encore et encore, tout en continuait de compter les secondes égrainées qui l’entrainaient malgré lui vers un futur incertain.

Durant ces 8 heures passées à Genome, il avait fonctionné comme un robot. Un robot à l’estomac violenté en permanence par la présence presque continuelle de l’hémoglobine. L’adrénaline et l’urgence l’avait aidé à chasser tant bien que mal son dégoût viscéral et à garder tout le café avalé dans son estomac. Heureusement il n’avait pas été seul pour soigner les blessés. Bobby et bien d’autres s’étaient démenés à ses côtés. C’était d’ailleurs Bobby, il y a 8 heures et 12 minutes maintenant qui lui avaient annoncé qu’Aby était morte. Heureusement elle avait fait ça très bien. Il était arrivé à la bourre, sans trop savoir quelle était l’urgence, et elle l’avait intercepté presque illico, ses petits sourcils roux plissés en une expression désolée. Elle avait été brève, elle avait calmement déballé le peu de détail qu’elle avait, elle avait contenu son émotion au maximum et elle l’avait rapidement laissé tout seul. C’était le genre d’information dont on ne savait pas quoi faire. Aucune case pour la ranger, aucun précédent pour comparer, aucun sens non plus. Il était resté debout et immobile durant de longues secondes, puis il avait levé son poignet pour jeter un coup d’œil à sa montre et graver l’heure qu’il était dans son esprit, comme on grave quelques initiales dans l’écorce d’un arbre.
Et avant le début de ces affreuses 8 heures qu’avait-il fait ? Et bien juste avant, il était resté coincé une vingtaine de minutes dans les embouteillages, un coude un peu désinvolte passé par la fenêtre ouverte de sa décapotable, une main sur le klaxon. Et avant ça encore ? Il se trouvait chez Tania, une Assistante de Laboratoire qui travaillait au département des recherches de UCLA. Spécialisé en chimie, avec un très joli 95C. Le plus ironique là-dedans, c’est que si la demoiselle en question avait fait du 85B, Adam se serait certainement rendu à la fête à UCLA lui aussi. Qui sait ? Peut-être serait-il mort lui aussi… ou peut-être qu’Aby ne le serait pas. Mais il avait fait son choix, et il ne pouvait malheureusement pas savoir ce qui se serait passé s’il avait fait l’autre.

Adam sursauta lorsque la sonnerie de son iPhone raisonna dans la petite réserve alimentaire où il était venu se planquer pour être sûr qu’on ne puisse pas le trouver. C’était raté.
Mais il fut plus surprit encore d’entendre la voix d’Aaron une fois qu’il eu décroché. Il eu d’ailleurs presque du mal à écouter ce que son ami lui débitait tant son esprit était ailleurs. Adam resta stoïque une fois de plus et ne souffla pas un mot en réponse, raccrochant juste après son interlocuteur.
Il resta les yeux dans le vague quelques instants encore, analysant cette affreuse sensation qui contractait son estomac. La nausée avait camouflé cette sensation en question à peu près toute la nuit mais maintenant qu’il était de retour au calme il s’apercevait qu’elle avait été là depuis le début.
Durant la nuit, il avait eu droit à plusieurs versions de l’accident, et s’était rapidement rendu compte qu’il ne s’agissait pas du tout d’un « accident ». Certains détails divergeaient selon les récits et il restait dans un flou agaçant mais une chose était certaine, c’était Aaron lui-même qui avait déclenché l’éboulement, et l’explosion du même coup.
C’était comme la mort d’Aby, Adam ne savait pas du tout quoi faire avec cette information.
Mécaniquement, il se redressa et quitta l’endroit pour retourner dans la fosse. Dans les couloirs de Genome, quelques allées et venues ponctuaient un pseudo silence encore tout vibrant du surplus d’émotions de cette nuit. L’ébranlement collectif flottait dans l’air, en plus de la chaleur déjà un peu étouffante de cette nouvelle journée. Il se sentait sale et courbaturé, et en même temps un peu honteux de trouver à se plaindre alors que d’autres souffraient le martyr autour de lui.

Il lui fallut chercher quelques minutes pour réussir à rassembler le matériel demandé par Aaron. Le bordel qui régnait un peu partout le rendait malade, et en même temps franchement, quel abruti se serait donné la peine de ranger dans un moment pareil ? Personne, même pas lui. Alors pourquoi tout ce désordre lui donnait envie de s’arracher les cheveux ?
Peu importe, après son matériel réunit et un dernier café brûlant dans la main, il prit la direction de l’étage en rénovation, sans réellement se donner la peine d’être sincèrement discret. Les gens autour de lui avaient d’autres chats à fouetter que de se demander où il allait de toute manière.
Une fois dans le couloir en question, il rejoignit la porte du fond et frappa un coup unique et discret sur le bois avant de l’ouvrir et de pénétrer dans la chambre.
Il resta immobile sur le pas pour constater. Ross, Aaron, une inconnue blessée et inconsciente.
Pour ce qui était du premier, il n’était pas fâché de le voir, sa présence était toujours apaisante. Le second par contre… c’était un problème. Un problème qu’il décida d’éluder, faute de réponse. L’inconnue était manifestement la raison pour laquellle on l’avait demandé. Adam se décida donc à fermé la porte dans un claquement sec et se dirigea sans un mot au chevet de la grande blonde endormie. Immédiatement, ses yeux verts et effilés repérèrent les endroits contusionnés et les lésions les plus apparentes.
Il déballa rapidement sa trousse de soin et s’installa sur le rebord du lit, les sourcils froncés en une expression concentrée et fermée.

    « C’est qui ça ? » lança-t-il d’un ton un peu sec avant d’avaler quelques gorgées de son café noir et brûlant et de se lancer dans son observation des blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Dim 17 Avr - 21:12

Ross était fatigué et ses paroles ne traduisaient pas toutes ses pensés. Aaron, malgré l’état émotionnel où il se trouvait, était plus attentif. Le bénéfice de la jeunesse sans doute !

- Non, je ne doute pas qu’elle en est un... Je voulais dire : pour faire des recherches sur son gène mutant. Sa capacité est, à mon avis, particulièrement intéressante.

Si les recherches génétiques relatives à Kate pouvaient aboutir, ce serait une avancée considérable. La capacité de « récupérer » le pouvoir d’une autre personne n’était pas monnaie courante et pourrait s’avérer très utile. L'écossais tendit les fioles contenant le sang de Miss Reynolds à Aaron après qu’il ait passé un coup de fil à Adam.

- Tiens Aaron, voici de quoi de triturer les neurones.

Pendant que le dirigeant de Genome effectuerait les analyses, le biologiste qu’il était serait concentré sur ses recherches. Ceci lui permettrait de mettre entre parenthèse le malheur qui le touchait et la culpabilité qui l’étouffait. Ross retourna près de Kate afin de vérifier qu’elle était toujours endormie. Le somnifère administré faisait son effet mais, suivant les patients, il agissait plus ou moins longtemps. Tout allait bien. Adam pourrait s’occuper de la jeune femme sans problème. Lorsque ce dernier entra dans la pièce, le psychologue vit qu’il n’était pas en grande forme. Lui aussi avait été sur le pont sans relâche et il allait devoir jouer les prolongations avec Kate. Ross lui laissa la place et retourna près d’Aaron après avoir pris soin de verrouiller la porte de la chambre.

Le ton d’Adam dérangea l’écossais. Le « ça » était inapproprié et Ross faillit lui en faire la remarque. Mettant cet écart de langage sur le compte de la fatigue, il n’en fit rien. Ce n’était pas le moment de chipoter. Il ne répondit pas à la question du docteur, invitant Aaron à le faire d’un signe de menton. S’il n’en tenait qu’à lui, il ne lui dirait pas qui était la jeune femme inconsciente ; Adam n’avait pas besoin de le savoir pour la soigner. Après, si le dirigeant de Genome estimait que c’était nécessaire, il ferait ce qu’il voudrait. En tout état de cause, Adam était un homme de confiance et il y avait peu de risques à lui dire la vérité.

- T’as besoin d’un coup de main Adam ? Demanda-t-il en espérant que sa réponse serait négative.

Ross n’avait qu’une envie : aller se poser dans un coin pour faire le vide. Cependant, il ne pouvait pas laisser le jeune homme se dépatouiller seul s’il avait besoin d’aide.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Lun 18 Avr - 19:06

Je pris les tubes que me tendait Ross et les fourrais immédiatement dans une poche en plastique : nous avions toujours des sac poubelles neufs dans chacune de nos chambres. C'était Aby qui avait eu l'idée d'équiper au mieux chacune des pièces afin de parer aux éventuels imprévus. Ma gorge se resserra un peu plus à cette pensée. Tout me ramenait à elle, à sa disparition, à ma culpabilité, au manque à venir...

Nous étions désormais quatre. La femme blonde, Ross, Adam et moi. Je n'arrivais pas à regarder Adam directement dans les yeux, c'était au-dessus de mes forces. Je n'avais pas encore eu l'occasion de parler de la mort d'Aby avec lui. D'ailleurs ça ne faisait que quelques heures de toute façon... Il avait été notre première mission, cela faisait six ans que nous nous connaissions. Il était mon meilleur ami, celui avec qui je pouvais être moi-même... Sauf que là, je n'y arrivais pas. Tout simplement parce que nous étions trois au départ et que la troisième venait de nous quitter.
Désormais, plus rien ne serait jamais pareil et j'en avais pleinement conscience. Son absence se ferait encore plus sentir avec Adam. Ils avaient partagé tellement de choses tous les deux, et nous avions tellement vécu à trois que je sentais un peu plus de poids s'effondrer sur mes épaules. C'était intenable mais ça me rappelait à quel point j'avais merdé. C'était ma punition, ma croix.
Je ne le regardais pas dans les yeux mais je pouvais voir qu'il n'était pas au top de sa forme non plus. Nous étions tous affectés par cette histoire, tout le monde avait été mis au boulot cette nuit pour aider les blessés et tenter de faire quelque chose. Certains plus que d'autres comme Adam qui était doué dans à peu près tous les domaines. Il était épuisé, ça se voyait. Pas besoin de lui prendre la tête avec des détails...

« Elle était confuse dans ses paroles, complètement paniquée donc on ne sait pas qui elle est et on a préféré la mettre sous calmant : elle a mal à certaines articulations et elle avait besoin de se reposer un peu pour ne pas risquer une crise d'angoisse. »

C'était suffisant pour l'instant. Suffisant pour Adam : il n'avait pas besoin d'en savoir plus.
Je fis comprendre à Ross qu'il ne fallait pas laisser notre médecin effrayé par le sang seul avec elle. J'allais rester jusqu'à ce qu'il ait fini. Ce n'était pas ce que je voulais, je redoutais ses questions, ses reproches, mais c'était pour le bien de Genome alors je n'avais pas réellement le choix.
Ross proposait son aide à Adam, c'était une bonne chose. Je n'aurais qu'à me placer en observateur ou même à aller au labo... Mais je devais encore attendre. Je devais rester encore un peu...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   Sam 23 Avr - 20:26

Quel était l’intérêt de mentir si l’on ne prenait même pas la peine de le faire bien ? C’était un comportement parfaitement illogique. Pourquoi ne pas choisir la solution la plus simple, qui n’était non pas de lui révéler l’identité de cette femme, mais de lui dire clairement « l’information ne doit pas circuler pour le moment », ou « dans le doute, on préfère ne pas trop en dire » ?
Non, au lieu de ça, ils préféraient le forcer à réaliser qu’un QI hallucinant n’empêchait personne de vous prendre pour un con. Il savait bien que les deux têtes pensantes de Genome étaient entrain de lui mentir, et ça n’était pas parce que l’histoire d’Aaron n’était pas plausible, ni même parce Ross avait soigneusement évité de lui répondre. Non, Adam avait su avant même que l’un des deux n’ouvre la bouche. Parce qu’il y avait eu ce silence. Le silence des deux types un peu prit au dépourvu qui décident d’inventer vite fait la première histoire venue parce qu’ils n’ont plus la force de faire autrement.
Si Adam les avait tous les deux rencontrés cette année, peut-être n’aurait-il rien vu. Mais après six ans il avait apprit à les décrypter et a les analyser. Il pouvait déduire par exemple que Ross avait une envie pressante de se tirer, et que Aaron de son côté,… avait une envie très pressante de se tirer.

D’un côté, il comprenait. La nuit passée avait prit des allures de fin du monde. Personne ne semblait avoir la tête au moindre échange sociale.
D’un autre côté il ne pouvait s’empêcher d’être comme brûlé de l’intérieur par l’irritation. L’agacement se faisait si fort qu’il en tremblait presque. La caféine ne devait pas y être pour rien mais il y avait surtout le fait qu’il se sentait vexé. Presque révulsé par la situation.
Et ça n’était pas uniquement dû qu’au mensonge, c’était un tout. C’était surtout comme ça qu’il lâchait la vapeur. Qu’il soit fatigué, surmené, triste, dans le doute, c’était toujours par la colère qu’il lâchait du leste. Et comme pour l’instant il était tout ça en même temps, peut-être qu’il cherchait simplement une bonne raison pour casser quelque chose.

De toute façon, des trucs cassés il en avait assez sous le nez pour le moment. Et même s’il mourrait d’envie de balancer sa trousse à travers la pièce, il se contenta de faire ce pour quoi on l’avait appelé sans répondre aux deux autres.
Il n’allait pas les agresser, mais puisqu’ils n’avaient ni envie d’être là, ni envie de lui dire quoi que ce soit sur la grande blonde, alors il n’allait pas se montrer plus coopératif. Qu’ils fassent ce qu’ils veulent, qu’ils restent ou qu’ils partent, ils n’avaient qu'à se décider eux-mêmes. Lui savait très bien ce qu’il avait à faire.

Après une énième gorgée de café, il se mit plus efficacement au travail et passa de l’observation à la pratique. Après avoir enfilé une paire de gants, il vérifia le pouls de l’inconnue, puis le réflexe des pupilles et enfin la perfusion qui pendait à son bras. Une fois cela fait, il s’attarda sur son épaule, faisant glisser ses pouces avec délicatesse pour essayer d’évaluer les dégâts.
Il fit de même sur la cheville enflée et colorée de la femme endormie. De ce côté, le constat était un rien plus inquiétant. Une très légère dislocation du tibia avec éventuelle ruptures des ligaments. La demoiselle allait devoir se passer de talons pour les quelques semaines à venir. Cela dit, dans son malheur, elle ne s’en sortait pas trop mal. D’autres étaient en bien plus mauvais état un étage en dessous. Deux ou trois étaient dans le coma, il avait aussi vu un ou deux membres traverser par des bouts de métaux ainsi qu’une assez vilaine fracture ouverte. Rien que d’y repenser, son estomac était en crise. Le fait même de manipuler cette cheville enflée du sang déversé par les vaisseaux sectionnés sous la peau lui serrait la gorge. Heureusement que la cheville en question était reliée à une très jolie jambe.
Par contre, le craquement typique d’une fracture qu’on réduit ne l’avait jamais dérangé. Heureusement pour elle, la patiente dormait à point fermé.

    « J’pense que l’épaule va pas trop mal. C’est peut-être juste une clavicule fêlée ou le Trapèze froissé… voir un peu déchiré. J’en sais rien. En tout cas tout est en place alors j’vais juste lui mettre une écharpe pour le moment. La cheville c’est autre chose, j’ai réduit la fracture, je vais lui mettre une attelle mais ça nécessite une radio, voir une opération si le tibia est en trop mauvaise état et si les tendons ont morflés. Si faut en arriver là, j’peux pas vous aider » débita Adam, tout en restant parfaitement concentré sur l’étrangère, enchainant les gestes précis et rapide pour pouvoir lui aussi, s’échapper le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ In#2 ♦ Un pion sur la mauvrais case [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-