..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kate R.

Invité

avatar


MessageSujet: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Mar 31 Aoû - 13:42

Un bon hystéro des familles… C’était hallucinant de voir le calme et maitre de lui-même Dunney Holster partir ainsi en cacahouète et y être pour quelque chose était un bonheur de chaque seconde pour Kate. Bonheur qu’il ne fallait pas laisser éclater pour le moment car le pétage de douille de ce cher Dunney lui offrait Ross sur un plateau. En effet le jeune homme avait accepter de venir prendre un verre avec elle.

Elle ne savait pas vraiment ou l’emmener ne voulant pas d’un lieu avec trop de monde mais refusant d’aller trop loin pour qu’il n’ai pas le temps de remettre en question sa décision. Il ne fallait pas qu’il change d’avis se serait trop bête. Kate avait auprès de son labo un petit appartement fonctionnel et agréable un écrin dans ce monde d’hyper technologie dans lequel se trouvait une bonne bouteille de Riesling et de la vodka ce qui devrait suffire.
Elle se dirigea vers la porte du bureau de Dunney et laissa Ross passer devant elle pour s’offrir la joie d’un sourire narquois à son patron en refermant la porte sur eux. Son esprit tournait à tout allure et elle engagea la conversation.


« Nous pouvons aller sur mon site de travail si cela vous convient c’est tout près. »

En effet privilège de son rang son labo et son appartement était à deux pas de celui du grand manitou afin de bénéficier de la même sécurité. Evidemment les gentils petits cobayes n’étaient pas gardés au même endroit.
En attendant sa réponse Kate baissa son doux visage bien décidés à accentuer sa ressemblance avec l’amie défunte de Ross. Elle voulait le prendre dans ses filets d’une façon ou d’une autre. Elle était tenace et plutôt douée à ce jeu là. En fait le seul homme qui lui résistait toujours c’était Dunney ce qui expliquait sans doute qu’elle lui courre encore après pensa elle amusée.

Elle entendait Dunney faire les cent pas de l’autre coté de la porte et du coup en profita pour prendre le bras de Ross.


« Il vaut mieux que l’on ne reste pas planté là il a l’air à bout de nerfs. »

Ceci dit sur le ton de la connivence avec un air amusé qui la rendait craquante tant à cet instant elle paraissait pleine de vie. Une jolie femme cette Kate Reynolds qui aurait pu devenir quelqu’un de bien si sa vie n’avait pas basculé… Si la vie n’en avait pas fait un monstre de calcul et de manipulation.

« De plus sa chère Miss Money Penny va se poser des questions!! »

Faire référence à la jolie et gentille secrétaire de James Bond en faisant allusion au cerbère de Dunney mit un comble au plaisir de Kate qui laissa échapper un léger éclat de rire qu’elle espérait communicatif. Après tout Ross avait l'air sérieusement en colère et si elle arrivait à détendre l'atmosphère ça ne serait pas plus mal. Ayant touché le bras du jeune homme elle sentait un pouvoir se répandre dans ses veines sans pour le moment en comprendre la nature. Enfin, tant qu'il n'y avait pas d'émotion forte à l'horizon ce n'était pas grave elle le dissimulerait c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Sam 4 Sep - 23:42

Ross était furieux contre Dunney. Ce dernier l’avait traité comme un moins que rien et il n’avait pas apprécié, mais alors pas du tout. L’invitation de Kate tombait à pic et ce fut sans aucune hésitation qu’il accepta. S’il n’avait pas été dans cet état d’esprit, il aurait sans doute refusé poliment. Il fallait rappeler que la chercheuse ressemblait comme deux gouttes d’eau à sa très chère amie décédée. Cette ressemblance l’avait troublé comme jamais il ne l’avait été lorsqu’elle était entrée dans le bureau d’Holster. L’homologie physique risquait de lui faire perdre pied. Seulement là, l’invitation était une échappatoire impossible à refuser.

- Comme vous voulez Miss Reynolds.

L’écossais avait répondu automatiquement, ses pensées encore dirigées vers son insupportable mari. Sur son site de travail ou ailleurs, peut importait, il avait juste besoin de décompresser, de se remettre de l’affront qu’il venait de subir. Il lança un dernier regard furibond en direction du bureau du dirigeant de Genetic avant de le poser sur la jeune femme. En l’observant plus attentivement, ses pensées s’envolèrent vers Nicole. Belle, pleine de vie, de quoi craquer si elle n’avait pas été sa meilleure amie ; d’ailleurs, l’alcool aidant, il avait craqué et elle avec. A cet instant précis, l’homme caressait le doux rêve irréalisable d’avoir sa meilleure amie à ses côtés, bien vivante.

*Non Ross, réveille toi ! Ce n’est pas Nicole* Sa conscience refaisait surface et le sommait de se réveiller. Portant une attention particulière sur le bras de Kate qui avait pris le sien, il le fixait, surpris d’une telle familiarité. Encore passablement énervé, il n’était pas très disposé à jouer les gentlemen. En un autre lieu et dans d’autres circonstances, il aurait sans doute réagi comme n’importe quel homme ravi d’avoir une aussi charmante créature à son bras. Là, sans vraiment y réfléchir, il se dégagea maladroitement de son emprise.

- Vous avez raison, il est préférable de s’éloigner de cet individu imprévisible.

Il aurait bien ajouté d’autres qualificatifs tels que stupide, arrogant, acariâtre, invivable, mégalo, odieux, etc… mais il s’en garda bien. Après tout, Kate était l’une de ses proches collaboratrices, elle n’avait pas à savoir ce que Ross pensait de son patron. De plus, il n’était pas homme à critiquer une personne derrière son dos. Il était encore sous l’effet de la colère et ses mots auraient dépassé sa pensée. Mieux valait ne rien dire. Ce qu’il pensait de Dunney ne la regardait pas. Commençant à quitter le plateau des hauts lieus de Genetic, Ross salua la secrétaire qui faisait semblant de ne pas s’intéresser à ce qui venait de se passer devant elle. Ne sachant pas où se trouvaient les quartiers de Kate, il stoppa sa progression pour la laisser passer.

- Allons-y, je vous suis.

C’était un peu directif mais il était impatient de s’éloigner de ce qui était, à son grand regret, son mari. Il s’en souviendrait de cette soirée trop arrosée où tout avait basculé dans une histoire rocambolesque. Enfin pas tout à fait car il avait zappé les trois quarts ! Ceci dit, les deux hommes avaient trouvé le moyen de réaliser l’opération impossible. Pour preuve, le résultat était là, bien présent, un contrat de mariage qui lui pourrissait la vie depuis…

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Jeu 28 Oct - 13:06

Kate avait halluciné durant cette entrevue… Dunney était survolté et son mari plutôt déconcerté… C’était a mourir de rire de voir Dunney dans cet état et elle avait pris un plaisir fou à en rajouter. Elle avait même invité Rossy à la suivre pour boire un verre. Du coup une fois dans le couloir elle lui avait pris le bras mais il n’avait pas tardé à se dégager. Elle sentait sa tension nerveuse et ne s’en formalisa pas tout en faisant apparaître une moue heurtée sur son joli visage.

Elle fit pourtant de l’humour sur miss money penny avant de prendre la direction de ses appartements. Ross qui la précédait se rendit sans doute compte qu’il ne connaissait pas leur destination finale car il s’arrêta pour la laisser passer. Il était directif et Kate détestait ça mais elle n’en laissa rien paraître se contentant d’un petit sourire avant de reprendre sa progression. Arrivée devant sa porte elle scanna l’empreinte de son index et pénétra dans son appartement de fonction. Aussitôt elle prit conscience d’une erreur de calcul, dans cet appartement tout était à son image, contemporain, design et sans doute bien trop sophistiqué pour rappeler le souvenir de Nicole.

Enfin le vin étant tiré il lui fallait maintenant le boire. La jeune femme envoya valser ses chaussures a talons à l’autre bout de la pièce rapetissant ainsi d’une dizaine de centimètre. Elle était ainsi plus vulnérable et entendait bien jouer sur la fibre protectrice qu’elle devinait chez Ross. Elle lui sourit et désigna le canapé d’un petit geste de la main.


« Installez vous, mettez vous à l’aise. »

Ceci dit elle s’éclipsa une seconde pour revenir avec une bouteille de Riesling un tire-bouchon et deux verres à vin.

« Si vous n’aimez pas le vin j’ai du jus de fruit et aussi de la vodka… »

Elle laissa le temps à Ross de répondre guettant ses réactions sans en avoir l’air. Elle était en mode calcul… Elle cherchait à analyser l’homme face à elle pour trouver le levier sur lequel appuyer pour l’utiliser. C’était dans sa nature que de voir les gens uniquement selon ce qu’ils pouvaient lui apporter. Elle n’avait d’intérêt pour personne excepté Wyatt et cet homme était sans nul doute le moyen idéal d’approcher l’adolescent.

En attendant la réaction de Ross Kate se laissa tomber dans une loveuse croisant les jambes en tailleur ce qui la faisait paraître diablement plus jeune et surtout plus fragile. Cette position découvrait ses jolies jambes mais elle ne s’en souciait pas outre mesure. Elle était ainsi beaucoup plus touchante que provocante de toute façon. Elle ne connaissait rien de l’homme face à elle mais était fascinée. Il connaissait Killian… Wyatt depuis des années, il était peut être la clef qu’elle attendait… Son regard reflétait son intérêt même si Ross ne pouvait en connaître la cause véritable. Il risquait de prendre cela pour un regard énamouré ce qui au vue de sa situation matrimoniale présente serait plutôt désopilant.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Dim 31 Oct - 19:39

Ross laissa passer Miss Reynolds et la suivit. La marche qu’il fit dans les couloirs du bâtiment pour se rendre dans les appartements de la jeune femme lui fit le plus grand bien. L’écossais était loin d’être calmé mais il n’avait plus cette rage qui l’avait habité durant plusieurs minutes à cause d’Holster. Le sourire de Kate y était sans doute pour quelque chose aussi. Il ne fut pas surpris par la décoration de la pièce. La pièce était claire, un peu trop froide à son goût, mais elle était en adéquation avec le style de la femme qui l’invitait à prendre place sur le canapé après avoir fait valdinguer ses chaussures.

Pendant qu’elle s’éclipsait, il s’assit en se laissant tomber comme s’il venait de lâcher toute la pression accumulée dans le bureau du dirigeant de Genetech. Ce type était un fou furieux. Il se demandait comment il avait fait pour arriver à diriger un tel empire. Ross le voyait comme un homme qui ne savait pas ce qu’il voulait, qui traitait son personnel comme des esclaves, qui n’avait aucune parole et qui se comportait comme un bambin capricieux en piquant des colères d’enfant trop gâté. Il avait sans doute des talents mais ils étaient bien cachés. Une chose était certaine, il savait s’entourer de personnel très professionnel et très qualifié ; c’était peut être cette stratégie qui lui avait permis d’arriver là où il était.

En tout état de cause, il avait beau être puissant, il n’impressionnait pas le psychologue ; au contraire, il lui faisait presque pitié. Comme il devait s’ennuyer dans sa tour de verre ! Comme il devait être seul avec sa mégalomanie pour compagnie ! Comment, une femme aussi charmante que kate, pouvait-elle travailler pour lui ? Oh certes, il avait bien vu son petit numéro de séduction qui semblait plus ou moins déstabiliser Dunney, ou au moins le mettre mal à l’aise, mais il l’avait sortie de son bureau sans ménagement tout comme lui. Un point cependant chagrinait l’écossais : pourquoi avait-il demandé conseil à Kate ? Etaient-ils de mèche pour piéger le membre de Genome. C’était fort probable mais encore fallait-il que Kate et Dunney fussent au courant de l’appartenance de Ross à ce groupe dont il ne parlait jamais à des personnes en qui il n’avait pas confiance. Et faire confiance au dirigeant de Genetic aurait été une aberration effarante. Cela dit, Ross était marié à Dunney, aussi aurait-il très bien pu lâcher le morceau pendant qu’il était complètement ivre. Il espérait que l’amnésie de son mari était de la même « qualité » que la sienne. Après, connaissant le statut de son époux, l’écossais pouvait parfaitement estimer qu’Holster savait que Ross faisait partie de Genome. Dans ce cas, il pensait qu’il n’irait pas le chanter sur les toits. Marié à un homme pouvait encore passer mais marier à l’ennemi, il ne pouvait pas en parler à n’importe qui ! Si ? Il fallait s’attendre à tout avec cet homme.

La voix de Kate sortit Ross de ses pensées qui semblait tout frais débarqué de la planète mars. Cette réaction lui tira un petit rictus à peine visible sauf pour une personne observatrice. Il posa les yeux sur la bouteille de vin ramené par la jeune femme.

- Je ne saurai refuser un bon vin blanc Miss Reynolds. Je vous sers ? Proposa-t-il naturellement en saisissant la bouteille.

Kate était assise en tailleur et en bon gentleman, il se devait de faire le service. Posant son regard sur la jeune femme, il fut troublé par son attitude. La ressemble avec son amie d’enfance, Nicole, y était sans aucun doute pour quelque chose.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Mer 10 Nov - 14:09

Kate avait réussi a entrainer le jeune homme jusque dans son antre, restait maintenant à faire plus ample connaissance. Revenant avec sa bouteille de vin et avec les verres elle sortit Ross de ses pensées qui ne devaient pas être radieuses au vu de son léger rictus. En même temps connaissant sa situation c’était assez logique, ne venait il pas de vivre sa première dispute de jeune marié? XD

Le vin convenant à Ross elle s’installa en tailleur dans sa loveuse tandis que Ross se proposait de faire le service. Il la regardait avec une lueur au fond des yeux qu’elle ne parvenait pas à interpréter pour le moment.


« Oui avec plaisir merci. »

Elle souriait gentiment le regardant servir leurs verres.

« Appelez moi Kate si vous le voulez bien. Personne à part mon patron ne m'appelle Miss Reynolds.»

C’était tout de même moins protocolaire. Il n’y avait que Dunney pour mettre un point d’honneur a l’appeler Reynolds et ça avait tendance à l’agacer. Il persistait a mettre de la distance entre eux et Kate n’avait pas encore trouvé la parade. Faire ami-amie avec son mari n’était sans doute pas le meilleur moyen mais à défaut de se rapprocher de Dunney elle prendrait un pied d’enfer a le faire tourner en bourrique et pour ça elle était sur la bonne voie. D'autres personnes par contre avaient tout interêt à respecter le protocole et à éviter de lui donner du Kate. En même temps les femmes en général et Kate en particulier n'étaient pas réputées pour être simples.
Une fois servie Kate leva son verre comme pour porter un toast et se décida à prendre la parole. Ce n’était pas si évident de lancer la conversation avec cet inconnu mais elle était motivée pour le mettre à l’aise.


« Mmm aux étranges circonstances qui nous ont permis de faire connaissance. »

Ce n’était pas le trait d’esprit du siècle mais c’était déjà un début. Elle ne voulait pas l’effaroucher mais n’avait pas non plus envie qu’il reparte de son appartement comme si rien n’avait eu lieu. Elle espérait lui donner envie de la revoir et trouver une façon d’entrer dans sa vie. Un peu par intérêt pour la personne du beau psychologue, un peu pour faire enrager Dunney mais surtout pour se rapprocher de son fils adoptif dès qu’elle en aurait la possibilité.

Wyatt, elle cherchait depuis des années une façon de l’approcher qui ne soit pas trop abrupt et bizarre. C’était bien la seule personne au monde pour qui elle prenait des gants. Dans son esprit l’adolescent avait prit la place de sa sœur qu’elle aimait tendrement et cette obsession rendait Kate attentive et douce. Le jeune homme serait il celui qui ferait revivre l’ancienne Kate? Pas sur car c’était aussi le symbole de sa personnalité pathologique. En effet ce n’était pas Killian le fils de sa sœur bien aimé mais bien Wyatt le fils de la femme qu’elle avait vu mourir sous ses yeux, le fils de celle dont elle avait provoqué la mort qu’elle adulait ainsi.

Perdue dans ses sombres pensées Kate attendait la réaction de son interlocuteur cherchant un moyen pour sa part d’aborder le sujet des enfants pour le faire parler de son fils et apprendre ainsi par personne interposée à mieux le connaître. Du fait du mariage avec Dunney elle se servirait peut être de Mary Jane comme appât, c’était à étudier.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Mer 17 Nov - 19:12

[Je t’en ficherais des premières disputes de jeunes mariés ! mdr]

Ross s’appliqua à faire le service. Il n’était pas des plus à l’aise car la ressemblance de Kate à Nicole était troublante. Il était d’accord pour l’appeler par son prénom car ce serait une façon de garder les pieds sur terre et de ne pas faire d’amalgame. La raison a parfois des difficultés à prendre le dessus sur les ressentis. Dans le cas présent, avec la réplique parfaite de sa meilleure amie, le psychologue devait se forcer pour contrôler la situation.

*Nicole est morte, tu le sais bien*

Son hôtesse s’appliquait à être de bonne compagnie et elle réussissait avec brio. La colère exprimée en sortant du bureau de Dunney s’était relativement estompée.

- A la nôtre ! Dit-il simplement en inclinant respectueusement la tête en levant son verre pour porter un toast à leur rencontre.

Il était indéniable que les circonstances de leur rencontre étaient étranges. C’était tellement improbable que ça en devenait suspect. Ross de Genome dans le bureau de Dunney de Genetic pour parler de leur divorce ! Qui l’eut cru ?
L’apparition du sosie parfait de son amie décédée avait été un choc. Elle était employée par son époux et était au courant de ce fichu contrat mariage. En si peu de temps, c’était beaucoup pour un seul homme !

Le psychologue se demandait si le pire n’était pas cette ressemblance qui le replongeait sans cesse dans le passé. Il ne fallait pas qu’il perde de vue qu’il était sur le terrain « ennemi ». Cette femme, là, assise en tailleur devant lui semblait tellement adorable. Elle n’avait rien à voir avec les autres employés d’Holster qui étaient à moitié dingues ou à moitié abrutis.

- Comment se fait-il qu’une femme aussi charmante que vous travaille pour Holster ?

Kate était la féminité incarnée, elle avait du charisme, du caractère comme il avait pu le constater dans le bureau de son patron et elle était loin d’être idiote. Une perle humaine de cette qualité devait avoir un vice caché. Le psychologue avait bien noté un petit défaut chez cette femme : elle jouait un peu trop ouvertement de ses qualités physiques, mais quelle femme n’en faisait pas autant ? Il fallait qu’il en sache un peu plus sur cette personnalité peu commune.

- Puis-je vous demander le métier que vous exercez au sein de l’entreprise Genetech ?

La profession était un élément important dans la vie de chacun. Il était vrai que tout le monde ne choisissait pas sa profession mais quand cette dernière était relativement spécialisée, ça permettait de mieux cerner l’individu.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Ven 31 Déc - 10:26

[désolée pour le mega retard...]


Kate avait les antennes déployées au maximum cherchant à tout prix à analyser l’être qui se trouvait face à elle. Elle jouait la comédie pourtant semblant détendue. Elle savait pouvoir irradier le calme et l’assurance c’était sa qualité première mais son défaut aussi. Manipulatrice née c’était ce qu’avait dit son père la dernière fois qu’il avait croisé sa route bien des années auparavant et ça ne c’était pas amélioré depuis bien au contraire.
Les deux jeunes gens trinquèrent à leur rencontre tandis que Kate sombrait dans des pensées désagréables qui ne la quittaient pratiquement plus depuis quelques semaines. Son obsession pour Wyatt se faisait de plus en plus présente et la présence de son père adoptif assis devant elle rajoutait à son malaise. Kate en oubliait presque de relancer la conversation sur le sujet qui l’intéressait. Heureusement il prit la parole se servant d’une jolie figure de style pour avouer sa perplexité à l’idée qu’elle travaille pour Holster.

Kate lui fit alors un éblouissant sourire sincèrement amusée. Il ne pouvait pas le savoir mais il venait de faire la remarque contraire à celle que devait se faire les employés d’Holster tous les jours en voyant la femme de glace dans les couloirs. A qui montrait elle son vrai visage? Sans doute à personne finalement car elle avait trop joué la comédie pour savoir vraiment qui elle était. Enfin c’était ainsi et elle était bien trop perdue pour s’en soucier.
Elle ne répondit pas tout de suite et il en profita pour lui demander ce qu’elle faisait au juste chez Genentech.
L’esprit bouillonnant Kate se demandait ce qu’il connaissait au juste de Genetech. Etant le mari d’Holster il ne devait pas y être hostile, encore que? Dunney était un être tellement secret qu’il était fort possible que son cher et tendre ne sache rien de la partie occulte de l’organisation. Règle numéro 1, dans le doute en dire le moins possible… Cette maxime avait déjà tirée la jeune femme du pétrin et elle s’y tenait.


**Règle numéro deux : mentir le moins possible pour ne pas se trahir.**

Celle là aussi elle s’y tenait. Pour être une bonne menteuse il fallait rester toujours au plus près de la réalité.

« Je suis médecin, cardiologue pour être plus précise. »

Pieux mensonge elle était en fait cardiochirurgien… Peu importait elle connaissait la cardio sur le bout des doigts donc ne pouvait pas commettre d’impair et du reste la chirurgie paraitrait bizarre au sein d’une entreprise.
Un toubib ça passait partout il fallait bien suivre les employés après tout. N’en disant pas plus elle laissait même la possibilité à Ross de croire qu’elle était le médecin attitrée d’Holster.
C’était mieux pour rester dans son registre de gentille jeune femme douce et délicate d’être cardiologue que responsable d’un labo qui faisait du test sur l’être humain son quotidien…


« Et toi? … Euh… je voulais dire vous? »

Et elle rougit jusqu’à la pointe des cheveux paraissant toute jeune et désarmée. Une brebis devant le grand méchant loup mais le loup n’était pas forcément celui qu’il paraissait.
Même son corps était manipulable à volonté… Elle n’était jamais sincère sauf peut être quand la passion prenait le dessus sur la raison mais pour le moment elle n'avait nul raison de s'embraser…
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Dim 9 Jan - 21:47

Kate était médecin spécialisé. Elle ne s’en cachait pas et rien ne laissait penser qu’elle pouvait mentir. Au contraire, c’était des plus logiques. Genentech s’entourait de spécialistes en tous genres et il était normal qu’un cardiologue fasse partie des effectifs. Les capacités des jeunes mutants étaient, pour la plupart, mal contrôlées et il en résultait souvent des effets secondaires indésirables. Il était indispensable d’avoir la possibilité de recourir à toute une panoplie de spécialistes médicaux pour analyser, soigner ou améliorer les conditions de vie de ces personnes. C’était tout à l’honneur de l’entreprise. Cependant, Ross n’était pas sans ignorer que Genentech couvrait l’organisation Genetic. Kate était-elle au courant de ses agissements pas toujours très catholiques ? Il y avait de fortes probabilités mais le psychologue lui laissait le bénéfice du doute. Il ne lui demanderait aucune précision sur ce point ; d’une part car il ne voulait pas que cette inconnue puisse en déduire qu’il connaissait l’existence des deux organisations actuelles ; d’autre part, il était pratiquement certain qu’elle nierait son appartenance à Genetic comme tous ceux qui y étaient enrôlés.

Ross observa plus attentivement la jeune femme. Il avait du mal à l’imaginer en médecin, elle n’en avait pas du tout les allures. Il l’aurait plutôt vu dans un métier de communication, allez savoir pourquoi ?

L’écossais sursauta presque en entendant « Et toi ? ». Il eut l’impression, un quart de seconde, que Nicole lui parlait et il en fut troublé. Il se leva dans le but de chasser ses pensées mais il n’était pas aisé de ne pas penser à sa meilleure amie avec un double face à lui. Il ferait peut-être mieux de partir mais la bienséance voulait qu’il fasse honneur à son hôtesse. Il n’était pas dans ses habitudes de boire un verre et de partir au bout de cinq minutes.

- Je préfère le vouvoiement s’il vous plait. Demanda-t-il gentiment en esquissant un léger sourire gêné.

Effectivement, cette demande le gênait car il ne voulait pas paraître hautain. Il ne l’était pas, loin de là, il tutoyait facilement les personnes de son âge sans problème. Là, il souhaitant mettre une certaine distance entre Kate et lui afin d’éviter les similitudes avec Nicole. Kate ne comprendrait sans doute pas ses motivations et il les lui exposerait peut-être si l’occasion se présentait. Peut-être… En attendant, il répondit à la dernière question de la jeune femme.

- Je suis psychologue et j’enseigne également.

Il reprit place sur le canapé et finit son verre. Il voulait aborder le thème du contrat mariage car depuis son passage dans le bureau d’Holster, il se faisait du souci à ce propos. Lui qui ne voulait pas que cette histoire s’ébruite, c’était mal parti. En plus des témoins, inconnus encore à ce jour, Kate était aussi au courant. Qui sait si elle n’en avait pas déjà parlé à d’autres ? La meilleure façon de le savoir était de lui poser la question.

- Je vais sans doute vous paraître direct mais il est important de mettre les choses au point sur ce fichu contrat de mariage qui lie votre patron et moi-même. En avez-vous déjà parlé autour de vous ?

Et comme pour se justifier, il ajouta :

- J’espère que non car c’est une mauvais concours de circonstances et il serait très fâcheux que cette idiotie soit étalée sur la place publique. Ca n’arrangerait pas les affaires de votre patron je pense…

Bien évidement, il ne précisa pas que ça n’arrangerait pas ses affaires non plus. C’était sans doute pire pour lRoss que pour Dunney d’ailleurs. En tant que partisan de Genome, il lui serait difficile d’expliquer cette situation incongrue sans perdre la confiance du groupe. Très peu de personne savait que Ross faisait partie de Genome. Il avait demandé à ne pas figurer sur la liste de Genome, et Genetic n’était pas sensé être au courant, où alors il avait manqué un épisode….

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Lun 10 Jan - 14:40

Kate ne devait plus être au top niveau charme si on en jugeait par les réactions du bel écossais. Elle essayait de lui prendre le bras il s’échappait elle proposait le tutoiement il en revenait au vouvoiement tout en appuyant sur ce fait… Elle arqua les sourcils au dessus de ses jolis yeux et fit la moue mais ne releva pas. Cela l’agaçait sans qu’elle puisse dire pourquoi… Sans doute parce qu’il était rare qu’elle le propose et rare qu’on lui résiste surtout.

Enfin de toute façon elle n’avait pas le choix il fallait qu’elle compose avec cet homme aussi lui demanda elle à son tour ce qu’il faisait dans la vie. Un grand sourire s’étala sur ses lèvres quand il lui répondit. Psychologue et marié à Dunney c’était un comble du point de vue de la jolie blonde. En effet vu la personnalité complexe de son boss il avait fort à faire.


« Pour l’enseignement nous nous retrouvons alors. »

Kate avait l’habitude en effet d’encadrer des internes et daignait parfois donner quelques cours à la fac de médecine mais ce n’était pas son truc. Elle était éminemment douée mais n’aimait pas assez les étudiants pour désirer leur apprendre quoi que ce soit. De son point de vue c’était barbant et ça empiétait sur du temps qu’elle préférait employer à autre chose comme ses recherches ou encore les différentes missions qui pouvaient lui être confiées.

Le jeune homme qui c’était levé l’air agité vint reprendre place devant elle sur le canapé. Elle n’arrivait pas a le cerner… Il avait semblé sur le point de partir mais avait été retenu. Sa bonne éducation? L’envie d’obtenir des informations? Son charme légendaire?(XD)
La question suivante répondit à ses interrogations, il voulait savoir ce qu’elle avait pu livrer comme infos sur son mariage princier…

Elle l’écouta jusqu’au bout et fut ravie de voir confirmer ses doutes. Ce mariage était un mauvais concours de circonstances… C’était tout de même assez bizarre… Dunney n’avait pas pour habitude de faire n’importe quoi et là c’était une connerie de taille… Se marier… Et avec un homme de surcroit pouvait faire franchement désordre si cela s’affichait à la une des journaux… Cette nouvelle avait au moins le bénéfice de remettre Holster sur le marché. De toute façon Kate était bien décidé à parvenir à le séduire un jour ou l’autre…


« Ne vous en faites pas je n’en ai parlé à personne. »

Ce n’était pas dans ses habitudes de cancaner et dorénavant elle avait reçu ordre de n’en rien dire donc l’info était on ne peut mieux gardée.

« Je n’en dirais pas un mot, de toute façon ça ne me regarde pas. Et je ne voudrais pas gâcher la lune de miel!! »

Elle n’avait pas pu s’empêcher de prendre un ton caustique accompagnant sa remarque d’un clin d’œil et d’un air amusé. Ross avait l’air tendu et ce n’était pas idéal pour recueillir des confidences. Il fallait y remédier. Kate attendit sa réaction en sirotant son vin.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Ven 21 Jan - 19:56

En mode « observateur » Ross comprit que Kate n’approuvait pas particulièrement son attitude distante. Une femme de cette trempe ne devait pas être habituée à ce qu’on ne se plie pas à ses exigences, surtout lorsque ces dernières s’avéraient sympathiques. Si elle n’était pas le sosie de Nicole, l’écossais aurait agi autrement et il aurait été ravi de satisfaire les désirs de la jeune femme. Pour l’heure, il était tiraillé entre le passé et le présent et il devait suivre une ligne de conduite stricte pour ne faire aucun amalgame.

- Ah ! Bien. Approuva-t-il dans un léger sourire.

Il fut un tantinet surpris d’apprendre que Kate enseignait car il avait du mal à l’imaginer en professeur. D’un autre côté, il n’y avait rien d’étonnant car les bons spécialistes étaient régulièrement sollicités pour compléter les cours théoriques dispensés par les enseignants habituels. En tout cas, les étudiants de sexe masculin ne devaient pas être déçus d’avoir une aussi charmante enseignante. Il n’y avait pas à dire, Kate était une véritable femme fatale. La beauté alliée au charme et à l’intelligence n’était pas monnaie courante. Si seulement elle ne lui rappelait pas autant Nicole, le psychologue ne résisterait pas des lustres, c’était indéniable. Cela dit, la femme parfaite n’existait pas ; Kate devait avoir un vice caché, mais à ce stade de leur rencontre, il était absolument impossible de le savoir.

Kate n’avait parlé, de cette union ridicule, à personne. Ross ne douta pas un seul instant de cette affirmation. Il avait bien remarqué son petit jeu de séduction dans le bureau d’Holster et il ne serait pas surpris d’apprendre que cette femme portait un certain intérêt à son patron, si ne n’était un intérêt certain… et pas que professionnel bien entendu ! Il poussa un petit soupir de soulagement.

- Merci. Votre discrétion est tout à votre honneur.

Ross commençait à décompresser et la petite plaisanterie de Kate acheva de le détendre. En plus d’être belle, charmante, intelligence, elle avait de l’humour. Décidément, cette femme était une perle rare à mettre dans un écrin pour éviter que le temps n’altère ses qualités. Il était à souhaiter que le temps passé n’avait pas déjà fait quelques dégâts. Mais cela, il ne préférait pas y penser. Il savourait simplement ce petit moment de sérénité sans chercher à comprendre.

- Vous êtes une femme étonnante, Kate, vraiment ! Dit-il sincèrement avec élégance et enchantement.

Ross était désormais sous le charme. Il n’avait plus envie de prendre congé. Il souhaitait simplement savourer l’instant présent. Comme lorsqu’il était sur son bateau, en pleine mer, il se délectait de ces moments presque irréels qui, de part leur rareté, les rendaient si précieux à ses yeux et lui redonnaient du baume en cœur presque instantanément.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Dim 30 Jan - 10:33

Kate était contente de sentir le jeune homme se détendre. Il avait l’air surpris qu’elle enseigne mais en même temps elle ne pouvait lui en vouloir. Ce n’était pas ce qu’elle préférait loin de là.
Il se posa d’autant plus quand elle lui assura ne pas avoir parlé de son mariage a qui que ce soit. Elle arrivait à comprendre qu’il n’ai pas envie que ça se sache…
Elle ne put s’empêcher de plaisanter sur la lune de miel et la réaction du jeune homme la surprit agréablement. Il semblait sincère quand il dit la trouver étonnante et elle secoua les cheveux d’un air charmeur avant de répondre d’un ton suave.


« Et vous n’avez encore rien vu! »

Un clin d’œil mutin après cet étalage de charme pour montrer qu’elle ne se prenait pas au sérieux. Il était vraiment charmant et intelligent de surcroit du coup Kate en oubliait presque son objectif. La seule chose qui pouvait la faire oublier quelques instants le boulot c’était une présence masculine intéressante et stimulante ce qui était indéniablement le cas.
Holster avait bon goût, rien à dire. Kate se redressa et resservit leur verre.


« Pour ce qui est d’être étonnant je peux en dire autant de vous. »

**Etre psychologue et épouser Holster c’est tout de même un comble !**


Elle le pensait très fort mais ne pouvait le dire car c’était risquer de l’effaroucher de nouveau.
Son cerveau tournait à plein régime. Kate n’aimait pas le vide, elle n’aimait pas les silences. En tant que psy Ross pourrait sans doute l’expliquer… Elle avait peur du vide car elle avait peur de ce qu’il pourrait révéler d’elle sans qu’elle le souhaite…


« Vous enseignez à UCLA? C’est bizarre qu’on ne ce soit jamais croisé! »

Bizarre et dommage. Son dossier sur Wyatt ne mentionnait pas que son père adoptif était prof sinon elle se serait arrangée bien plus tôt pour le rencontrer. Et si elle l’avait croisé au détour d’un couloir nul doute qu’elle se serait retourné sur ce beau spécimen XD. Kate aimait les hommes, elle aimait l’amour c’était ce qui lui permettait encore de se sentir vivante. Elle aimait séduire aussi appréciant la sensation de pouvoir et d’ivresse que cela procurait. Elle n’avait pas l’habitude qu’on lui résiste de toute façon si on exceptait ce cher Holster.

Kate ne savait trop sur quel pied danser avec le jeune homme qui semblait immunisé contre son charme et du coup elle faisait en sorte d'apprendre à le connaitre. L'opération séduction était enclanchée. Kate était opiniatre et dans ce cas précis elle avait deux motivations distinctes, l'une obsessionelle de se rapprocher de Wyatt par le biais de son père et l'autre toute féminine de passer un doux moment en compagnie d'un bel homme. Une troisième peut être aussi, il fallait bien l'avouer, faire enrager Holster serait un bonheur qu'elle ne se refuserait pas. Son boss avait l'habitude de la snober et elle commencait à en avoir marre.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Mar 1 Fév - 20:59

Il ne faisait aucun doute que cette belle femme avait un charisme hors norme. Elle jouait de son charme avec subtilité jusqu’à pratiquer l’autodérision, preuve d’une grande maîtrise de ses qualités. Ross sourit à sa petite remarque faisant mine de ne pas la croire alors qu’elle prêchait un convaincu. Il l’était beaucoup moins en ce qui le concernait. L’écossais était un homme des plus banals et il n’avait absolument rien de surprenant chez lui, excepté dans son métier de psychologue où il excellait généralement.

- Qu’est-ce qui vous fait penser cela ? Demanda-t-il curieux de connaître les arguments de Kate.

Ils venaient de se rencontrer et rien ne pouvait lui permettre d’avancer une telle affirmation d’autant plus qu’il avait très peu parlé jusqu'à maintenant.
Kate resservit les verres mais il ne toucha plus au sien. Il n’avait plus soif et il ne voulait pas exagéré sur l’alcool. La dernière fois qu’il avait bu n’était pas très loin et l’avait mené à une situation inextricable. Il se demandait si il réussirait à se défaire, un jour, de ce contrat de mariage absurde. Inutile de ressasser les mauvais souvenirs, autant profiter du moment présent.

- Oui j’enseigne à l’Ucla. C’est tellement grand aussi, ce n’est pas étonnant que nous ne nous soyons jamais rencontrés. Je ne connais même pas la moitié de mes collègues. J’avoue que je ne fais pas spécialement d’effort pour ça. Je préfère me consacrer aux étudiants et à mes patients.

Ross se rendait rarement dans la salle réservée aux professeurs car ils avaient la fâcheuse tendance à parler boulot pendant les pauses ; le pire étaient d'entendre certains casser du sucre sur d'autres collègues. L’écossais aimait son métier mais quand il ne travaillait pas, il faisait en sorte de ne pas y penser. Il avait pris cette habitude dès qu’ils avaient commencé à travailler. Recevoir des patients atteints de troubles psychologiques n’était pas une sinécure. Pour éviter que cela n’empiète sur sa vie privée, il s’était efforcé à faire la scission dès la fin de ses consultations. En tant qu’enseignant, l’investissement psychique était beaucoup moins important, mais il avait conservé cette façon d’être, et il s’en portait très bien.

Ross était parfois un peu dans les nuages lorsqu’il arpentait les couloirs ou les allées de l’université mais il était absolument certain de n’avoir jamais croisé Kate. Il l’aurait tout de suite remarquée. Sa ressemblance avec Nicole lui aurait sauté aux yeux.

**Aaah, Nicole, ma douce et tendre Nicole…** Pensa-t-il en observant les moindres mouvements de son hôtesse.

Cette pensée n’était pas mélancolique pour une fois. Au contraire elle lui faisait chaud au cœur. Etait-ce cette ressemblance qui le conduisait à des idées positives ? Il y avait des chances. Au travers de Kate, il avait l’impression de voir revivre sa meilleure amie et il ne pouvait que s’en délecter. Il l’avait tellement souhaité et si souvent rêvé ! S'il n'était pas lucide, il se lèverait et prendrait Kate dans ses bras, rien que pour sentir sa chaleur corporelle et lui faire un énorme calin amical. Le sourire du psychologue était empli de tendresse et d’admiration pour l'image vivante qu'il avait devant les yeux.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Mer 2 Fév - 9:24

Coincée, il voulait savoir en quoi elle le trouvait surprenant et elle n’avait pas d’autre réponse sous la main. Elle le connaissait trop peu pour avoir une autre raison.

« Bah pour tout dire je trouve que pour un psychologue épouser Holster c’est quand même un comble!! »

Ceci dit avec un sourire franc et lumineux. Ca l’amusait vraiment cette affaire surtout il fallait l’avouer depuis qu’elle savait les deux hommes peu emballé par cette affaire.

« Ca aiguise ma curiosité! Vos talents de persuasion me permettraient sans doute d‘obtenir une faramineuse augmentation.»

C’était vrai, ça le rendait diablement intéressant. Comment avait il réussi à obtenir ça de Dunney? Kate aimerait beaucoup avoir sur son patron cette force de persuasion. Elle ne s’en servirait pas pour s’en faire épouser mais pourquoi pas pour avoir une nuit de noce XD.
La conversation dévia ensuite sur l’enseignement et le fait qu’elle n’avait jamais croisé Ross a UCLA. Pour dire la vérité elle y allait assez rarement n’ayant que faire des conférences qu’on lui demandait de donner.
La méthode Reynolds en chirurgie cardio-thoracique faisait un tabac fantastique mais elle ne daignait pas pour autant l’enseigner. S’ils voulaient apprendre il fallait décrocher une place dans son bloc et ça c’était un ticket pour le paradis. Tout comme le paradis c’était très couru mais il y’avait peu d’élu. XD
En tout cas elle en apprit plus sur la personnalité du beau psychologue en l’écoutant définir la façon dont il voyait son job.
Il aimait enseigner ça s’entendait dans sa voix, c’était assez rare mais en général c’était ce qui faisait les bons profs.


« Je me glisserais dans une de vos salles de cours à l’occasion alors pour vous voir à l’œuvre et être sure de vous croiser!!»

Petit sourire charmeur aux lèvres la jeune femme laissait entendre qu’elle désirait le revoir. C’était assez rare qu’elle s’en donne la peine mais là elle avait une idée derrière la tête. Le jeune homme la regardait avec un air doux et empli de tendresse. Il avait un contact bien plus chaleureux qu’a son arrivée même si il ne touchait plus à son verre ce qui pouvait laisser présager un départ prochain.
Kate n’avait pas dit son dernier mot.


« J’espère que Mary-Jane n’a pas été mise au courant du mariage de son père sinon ça va lui faire un choc la pauvre !! »

C’était dit l’air de rien comme si elle pensait à haute voix… Elle se souciait comme d’une guigne de MJ qu’elle avait même tendance à détester quand son sort ne lui était pas totalement indifférent…
Elle joua une fois de plus la comédie semblant émerger de ses pensées pour dire.


« Vous avez des enfants? »

Et voilà on y était. Finement joué? Pas vraiment mais bon il ne pouvait pas savoir a quel point elle était avide d’en apprendre plus sur Wyatt…
Elle allait jouer la gentille demoiselle qui adore les enfants mais n’a pas trouvé le prince charmant? Non…. Il ne fallait pas pousser il était loin d’être idiot et on se rendait compte tout de suite que Kate n’était pas du style à rêver d’un gentil mari d’une maison pleine d’enfant et d’un labrador. Elle voulait mieux, plus… Et finalement elle n’avait que son job et ses obsessions mais il valait mieux se garder de lui faire remarquer.
Peut être que son obsession grandissante pour Wyatt était également liée à son horloge biologique qui s’affolait? Allez savoir avec elle…



Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Jeu 10 Fév - 21:39

A la remarque très pertinente de Kate, Ross eut un petit sourire en coin. Il trouvait ce mariage complètement stupide mais c’était un fait sur lequel il ne pouvait pas revenir. En se penchant sur le résultat, aucune équation logique ne pouvait expliquer cette union. C’était effectivement un comble, il n’y avait pas d’autre mot.

- Mes talents de persuasion n’y sont pour rien. Dit-il en se moquant de lui-même.

Il ne pouvait pas lui expliquer que l’alcool avait été le seul élément persuasif et qu’il ne s’en était même pas rendu compte. Les deux hommes s’étaient retrouvés dans une chambre d’hôtel et se demandaient encore comment ils avaient fait pour en arriver là. Inutile d’avouer ses faiblesses ! Il n’était pas dans ses habitudes de se dévoiler à la première rencontre.

- Je pense que vous êtes bien plus éloquente que moi. Ajouta-t-il en estimant que Kate avait tous les atouts en main pour convaincre n’importe qui, et en particulier le genre masculin : La beauté, le charme, l’intelligence et l’humour. Si elle venait assister à l’un de ses cours, il était prêt à parier qu’il ne pourrait plus rien tirer de ses étudiants. Il les imaginait les yeux rivés sur cette femme étonnante, complètement béats d’admiration et d’envie.

- Je ne sais pas si vous aurez le temps de me voir à l’œuvre, mais je me ferais un plaisir de vous accueillir.
Un sourire franc éclairait le visage du psychologue. Malgré toutes les précautions qu’il essayait de prendre, il était sous le charme de son hôtesse qui ne ménageait ses efforts pour se mettre en valeur. Il en oubliait même qu’il était en terrain ennemi.

Ross ne connaissait pas Mary Jane. Dunney lui en avait parlé pendant leur fameuse soirée mais il ne se souvenait pas de son prénom. Si ses souvenirs étaient bons, il avait été question de prénoms qu’ils n’aimaient pas mais l’écossais aurait été bien incapable de se souvenir de celui de la jeune fille. Heureusement, Kate le précisa.

- Ah oui Mary Jane, la fille de votre patron ! J’espère bien qu’elle n’est pas au courant de cette union car d’après ce que Dunney m’a raconté, elle n’est pas facile. Je ne pense pas qu’elle verrait cette histoire d’un bon œil.

Le psychologue extrapolait mais d’après ses vagues souvenirs, il avait le sentiment que la jeune fille n’apprécierait pas du tout les fantasques de son père. A ce propos, son fils Wyatt ne serait sans doute pas le dernier à lui faire des reproches et à désapprouver cette union stupide. Qui pouvait l’approuver d’ailleurs ?

- Oui, j’ai un fils, Wyatt. Un bon ado comme on les aime. Répondit-il sans détour avec une pointe d’humour et beaucoup de tendresse.

Ross adorait Wyatt et il n’était pas utile d’être extralucide pour le deviner. L’amour qu’il lui portait se lisait dans son regard comme dans un livre ouvert. Il était toujours fier de son fils et il ne fallait pas le prier pour en parler. Bien entendu, il ne précisait jamais qu’officiellement c’était son fils adoptif. Il n’avait pas besoin d’entrer dans les détails d’autant plus qu’il était son père biologique, contrairement à ce que Wyatt savait.

- Et vous, Kate, vous avez des enfants ? Demanda-t-il tout naturellement.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Ven 11 Fév - 9:48

C’était plaisant de discuter avec Ross, contrairement à beaucoup d’homme il savait rire de lui-même et c’était aux yeux de Kate une qualité très séduisante. Elle aimait les hommes suffisamment sur de leur sex appeal pour être capable de se remettre en question. Viril mais pas macho et c’était parfait… Autant dire qu’elle commençait à avoir des vues très peu professionnelle sur le mari de son patron ce qui la faisait sourire de toutes ses jolies dents blanches.

Elle haussa les épaules quand il lui dit qu’elle était sans doute plus éloquente et changea de sujet en disant qu’elle s’inviterait sous peu dans sa salle de classe. Il sembla accepter de bonne grâce et ça fit plaisir à la jeune femme. Il n’était peut être pas si insensible à son charme qu’il voulait bien le laisser paraitre.


« Pourquoi ne pourrais je pas vous voir à l’œuvre? Vous n’allez tout de même pas essayer de me faire croire que je pourrais vous déconcentrer? »

Un petit clin d’œil tandis qu’elle tirait la langue d’un air coquin. Elle jouait au jeu de la séduction sans avoir l’air d’y toucher et elle se décida même à changer d’angle d’attaque peu après en introduisant innocemment MJ dans la conversation. Elle voulait qu’il lui parle de Wyatt et c’était un bon moyen d’y parvenir. Il réagit tout de suite et elle n’eut qu’a rebondir.

« En effet MJ est assez compliquée je crois… Mais c’est une adolescente et elle a surtout besoin d’un modèle à suivre et d’un autre à enquiquiner à mon avis. »

Elle disait ça en souriant sincèrement c’était dingue quand on savait à quel point cette gamine pouvait l’horripiler.
Enfin pour une fois cette petite peste aurait servi a quelque chose XD car Ross n’hésita pas une seconde à parler de Wyatt. Elle sentit un pic de jalousie s’enfoncer dans son cœur en voyant les traits du psychologue s’éclairer. Il adorait son fils ça se sentait et il le côtoyait tous les jours alors qu’elle… Elle n’avait que les cendres d’un bonheur perdu, elle n’avait plus rien… Enfin elle était bien décidée à avoir Wyatt…


« Ce n’est pas l’âge le plus facile l’adolescence… Enfin nous sommes passés par là… On sait maintenant que tout se chamboulement ne dure pas. »

Elle souriait rêveusement un instant revenue au temps béni de son adolescence. Elle faisait les 400 coups alors était folle amoureuse avait une sœur géniale un meilleur ami qu’elle ne pourrait jamais remplacer. Keat… Enfin lui aussi avait disparu ne laissant qu’un grand vide dans sa vie. Ross lui demanda si elle avait des enfants et ses yeux s’embuèrent aussitôt. Bizarrement c’était le seul sujet qui émouvait vraiment la femme de glace et elle n’avait pas besoin de feindre pour une fois.

« Malheureusement non… »

Elle se reprit vite et le regarda ses beaux yeux embués de larmes avant de reprendre.

« Je n’ai pas vu passer de type fantastique sur un cheval blanc… Je ne comprend pas… Ce n’est pas faute de fréquenter les clubs hippiques. »

Elle revenait à l’humour et à la dérision. C’était vrai en un sens elle n’avait jamais rencontré le prince charmant. Enfin elle n’était pas vraiment non plus la princesse de conte de fée loin de là et elle n’était pas sûre de se laisser approcher si elle rencontrait l’homme de sa vie. Son expérience sur le terrain puis chez Genetic l’avait rendu méfiante. Elle ne faisait confiance à personne même pas à la nature humaine.

« Vous ne voulez pas lui faire un petit frère ou une petite sœur? Parce que si vous avez un cheval blanc on pourrait négocier ! »

Elle pétait joyeusement les plombs en le provoquant de la sorte mais elle aimait être là ou on ne l’attendait pas. Le surprendre était un bon moyen pour qu’il ai envie de la revoir. Enfin sachant que son premier enfant était le fils de son sosie décédé ce n’était pas sur que la surprise soit bonne. Ca le serait encore moins si il apprenait qu’elle avait fait à l’époque parti de l’expédition qui avait abouti à la mort de cette femme.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Mar 15 Fév - 16:44

- Me déconcentrer, non, mais déconcentrer les étudiants, il y a de fortes chances. Répondit-il d’une voix amusée.

En se penchant un peu plus sur la question, Ross se dit qu’il ne serait pas improbable d’être lui-même perturbé par sa présence. En dehors du fait qu’elle était le sosie de Nicole, Kate était une femme comme il en voyait peu. Elle avait du chien et un charme peu commun lui permettant sans doute d’obtenir ce qu’elle voulait. Il était impossible de ne pas remarquer sa présence. Même un misogyne reverrait son jugement sur les femmes s’il la croisait !

- Ah ça ! L’adolescence, tout un programme ! Ce n’est pas facile pour le jeune, ni pour son entourage. Je suis placé pour le savoir, personnellement et professionnellement. On peut dire que j’en ai vu passé des ados déboussolés et des parents ne sachant plus comme s’y prendre. Ca m’a permis de découvrir tout un tas de paramètres qui ne sont pas écrits dans les livres. J’en apprends encore d’ailleurs ! Avec les décennies qui passent, l’évolution de la société et suivant le pays où l’on vit, il n’existe pas de règles immuables. Certes, il y a des grandes lignes sur lesquelles on peut se baser mais sinon c’est pratiquement du coup par coup. Heureusement, comme vous le dites, on sait que ça ne dure pas, même si désormais l’adolescence commence plus tôt et finie plus tard qu’il y a 20 ans. On n’est passé par là mais les adultes oublient trop souvent ce qu’ils ont vécu et ressenti ; c’est bien dommage car ça éliminerait certains problèmes dont l’incompréhension et ce fameux « fossé entre les générations », fossé qui se creuse plus l’écart d’âge, entre les enfants et les parents, est important. Quand on sait qu’à l’heure actuelle, dans les pays industrialisés, la moyenne d’âge pour avoir un premier enfant est de 29 ans, ça ne va pas arranger les choses….

Il ne fallait pas lancer Ross sur le terrain de la psychologie car il avait du mal à ne pas s’étendre sur la question. Perplexe, il se tut. Il n’avait que trop monopolisé la parole. Il fut gêné de constater les yeux embués de Kate pour qui le sujet des enfants était, sans aucun doute, perturbateur. Fragilisée de la sorte, Kate lui rappelait encore plus à Nicole. L’écossais avait l’impression d’avoir forcé la porte de son intimité et il n’aimait pas ça. Il baissa les yeux par pudeur et par respect pour son hôtesse.

Fort heureusement, cette dernière ne manquait pas de ressources. Elle tourna en dérision le thème épineux. Ross lui adressa un sourire compatissant. C’était à se demander comment elle avait fait, jusqu’à présent, pour ne pas trouver l’homme de sa vie. C’était peut-être voulu ou alors ses défauts, bien cachés, étaient insupportables.Il répondit en feignant la confusion :

- Vous m’en voyez désolé mais il ne va pas être possible de négocier… Je n’ai qu’un cheval noir !

Ross afficha un large sourire en laissant échapper un rire. Encore une fois, cette femme se montrait surprenante et même plus, audacieuse. L’écossais était sous le charme et il ne faudrait pas grand-chose pour succomber. Cependant c’était prématuré et il ne devait pas se laisser aller à ses envies sans réfléchir. Kate était sous les ordres de Dunney Holster et sa position lui posait un véritable dilemme.

- Sur ces bonnes paroles, Kate, je vais devoir prendre congé. Je n’ai que trop, abusé de votre temps. Je vous laisse mes coordonnées. Dit-il avec courtoisie en déposant sa carte de visite sur la table basse.

- Merci pour le verre et, surtout, pour cette petite conversation fort agréable. Ajouta-t-il dans un sourire sincère.

Entre le moment où il avait quitté le bureau d’Holster et maintenant, l’écossais était passé de la rage, à la mélancolie puis à la gaieté. Il en avait même oublié l’objet de sa visite. Comme quoi les rencontres fortuites pouvaient être pleines de bonnes surprises, même en terrain "ennemi". Après avoir salué respectueusement son hôtesse, d’un signe de tête, Ross quitta la pièce d’un pas léger et le sourire aux lèvres.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Kate R.

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   Dim 27 Fév - 10:13

C’était bizarre peut être mais Kate se surprenait a apprécier le moment et a apprécier la compagnie de Ross. Elle jouait au jeu de la séduction et appréciait la façon dont il lui renvoyait la balle. Kate avait l’habitude des hommes qui lui faisait du rentre dedans ce qu’elle appréciait parfois quand elle ne voulait pas finir une soirée seule… Mais Ross était bien plus évolué et intéressant que ses coups d’un soir. Il était sexy et instruit ce qui faisait un mélange fort sympathique. Si Kate n’avait pas eu l’envie d’obtenir des infos sur Wyatt elle aurait sans doute essayé d’atteindre la vitesse supérieure.

Elle le lança sur le sujet mais fut déçue de le voir rester sur un point de vue général. Il parlait de l’adolescence et de ses difficultés. Il avait raison c’était un âge ingrat et compliqué et les adultes l’oubliait bien souvent ce qui créait des difficultés relationnelles. Mais pour elle c’était l’âge d’or, l’âge du bonheur… L’âge durant lequel Kate existait vraiment sans masque, sans barrière glacée l’entourant et enserrant son cœur…

Elle était émue et elle ne le cacha pas au contraire préférant se laisser aller tout en relançant la conversation avec humour. Elle proposait à Ross le rôle du prince charmant sur son cheval blanc ce qu’il déclina d’un air confus prétendant n’avoir qu’un cheval noir.


« Mmmm un cavalier noir? C’est encore mieux… On passe du petit prince charmant sans envergure au chevalier sexy… »

Elle disait ça avec une voix de gorge plus que sensuelle bien que forcée. Elle était mi sérieuse mi rieuse et c’était difficile de savoir à quel degré elle le pensait.
Clairement elle aimait l’imaginer en chevalier noir avec un coté sombre. Kate aimait le contraste chez les hommes.
Peu après le jeune homme se leva et déposa sa carte de visite sur la table avec un grand sourire. Kate connaissait déjà son adresse mais maintenant elle avait une excuse pour l’approcher de nouveau.
Il était charmant et prit congé en disant apprécier le moment passé en sa compagnie.


« J’espère que vous abuserez de… mon temps à nouveau. »

Elle avait marqué une pause et en avait profité pour lui faire un clin d’œil jouant sur l’ambigüité. C’était un jeu qui lui plaisait et elle sentait que pour que l’écossais se laisse approcher ce ne serait pas simple. Elle avait affaire à forte partie et ça rendait l’expérience plus excitante.

Elle s’approcha de Ross et s’éleva sur la pointe des pieds pour déposer un bisou sur sa joue avant de se reculer. Elle avait agit trop vite pour qu’il puisse se reculer ou lui tendre la main. Elle lui sourit un air timide plaqué sur le visage. Elle n’était pas intimidé le moins du monde mais doutait qu’il apprécie une femme trop entreprenante. Il était en même temps assez viril pour ne pas se sentir menacé. Dans le doute elle avait choisi cette option. Elle se détourna et saisit sa carte sur la table basse.


« Je ne manquerais pas d’appeler. »

Elle se déplaça jusqu’à la porte et l’entrouvrit.

« J’ai passé un très bon moment et j’espère renouveler l’expérience très bientôt. »

Elle attendit sa réponse et le raccompagna ensuite jusqu’à l’ascenseur toujours souriante.

« N’oubliez pas de passer à l’écurie récupérer votre cheval… »

Ce fut ce qu’elle lui lança tandis que les portes se refermaient dérobant sa silhouette à ses yeux.
Elle repartit vers ses appartements d’un pas léger. La note que lui avait remise Holster trainait par terre et elle ne daigna pas la ramasser préférant se servir un autre verre de vin et aller le siroter devant la baie vitrée jouant avec la carte de visite de Ross. Son cerveau tournait à plein pour analyser cette rencontre impromptue.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tissant sa toile autour d'un verre. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: TESTING TIME-