..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Because running is a way of life [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eleanor

Invité

avatar


MessageSujet: Because running is a way of life [Terminé]   Ven 25 Juin - 17:55

    C'était un jour comme les autres à Los Angeles, un magnifique temps bleu, une chaleur un peu trop élevée pour certains (aucun effet sur notre Eleanor) et le footing du matin. Eleanor Druitt et ses footings, toute une histoire. Le plus de temps elle tenait, le mieux c'était. Le matin ou le soir ou même l'après-midi sous une chaleur écrasante, peu important. Il fallait dire que son « pouvoir » de régulation y était pour beaucoup, pas de ressenti d'une chaleur folle ou quoi que ce soit. Juste l'endurance, juste ça et rien de plus.

    Tim venait de s'endormir quand elle s'était extirpée de son lit pour aller faire son premier footing du jour. Contrairement à son petit ami, la rouquine était incapable d'avoir des horaires de vie aussi peu stricts. Premièrement parce qu'elle travaillait et qu'elle aurait eu une impression folle de perdre son temps et ça, elle y était allergique. Elle était juste passé chez elle prendre son appareil cardio, son baladeur et se changer et elle était partie sur Venice Beach.

    Un des autres points positifs à sa venue ici était l'incroyable beau temps et les possibilités illimitées de trajet de course. Pour la plupart des personnes cela aurait peu d'importance mais pour la canadienne, un bon endroit pour courir valait son pesant d'or.

    Elle courait depuis quarante cinq minutes quand elle s'immobilisa sur le côté près de barrières où elle pourrait s'étirer un peu les ischios-jambiers et tout ces muscles craignant terriblement l'acide lactique qui lui provoquerait d'horribles crampes et au mieux, de grosses courbatures. En parlant de ça, son voisin d'étirements semblait atteint du mal qu'elle voulait éviter. N'écoutant que son grand coeur, elle abandonna ce qu'elle faisait pour se rapprocher de l'homme.

      « Hey ça va ? C'est une crampe ? »

    Vu la grimace de son nouveau compagnon, c'était bel et bien le cas.

      « J'ai de l'eau si vous voulez et vous devriez étirer dans l'autre sens même si c'est douloureux... »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Lun 28 Juin - 12:59

Une piste. Mes pieds foulaient le sol à un rythme régulier. Un rythme auquel se calquait ma respiration depuis bientôt plus d'une heure. C'était beaucoup par rapport aux dernières semaines qui ne m'avaient laissé que deux sorties par semaine à raison d'une demi-heure de course chacune. autant dire très peu par rapport à mes besoins. Pas mes besoins physiques mais plutôt mes besoins psychologiques. Courir était le moyen le plus simple que j'avais trouvé pour me vider la tête. Genome me permettait d'oublier ma vie personnelle et mes études et courir me permettait d'oublier Genome. Autant dire que c'était une très bonne affaire. Il était encore tôt et c'était ça que j'aimais justement : peu de personnes au milieu des passages, simplement d'autres coureurs qui, comme moi, se vidaient la tête en courant. J'étais matinal. Peut-être grâce au sport. Sûrement pas grâce à une absence de vie nocturne : mes tours de gardes à Genome s'effectuaient principalement le soir jusque très tard dans la nuit. Il fallait bien des volontaires pour ces horaires très peu prisés. Et j'étais de ces volontaires. Et puis, hors période universitaire, j'étais aussi des volontaires de jour. Voilà pourquoi j'avais besoin de courir. Genome possédait sa propre salle de sport dans laquelle on apprenait aux autres personnes à se défendre mais voilà, il fallait bien que je sorte des locaux de temps en temps pour ne pas perdre la tête.

Je transpirais et c'était agréable. Pas l'odeur mais l'air marin qui venait sur mon corps et qui rafraîchissait le tout était bon. Je commençais à avoir mal aux pieds : mes baskets n'étaient plus très jeunes et je devais me résoudre à leur rendre leur liberté pour qu'elles puissent enfin trouver la paix. A mettre sur ma liste : acheter deux paires de chaussures. Je n'aimais pas faire les magasins. D'ailleurs, c'était Aby qui s'occupait de me sortir faire du shopping. Elle savait mieux que moi ce qui m'allait. Pas que je ne sache pas m'habiller mais elle m'aidait à renouveler ma garde-robe : j'avais tendance à user mes fringues jusqu'à ce qu'ils soient impossible à remettre. Et je m'en foutais d'ailleurs.

Soudain, la crampe. Voilà ce qui se passait quand on avait perdu les bonnes habitudes de la vie. Je dus m'arrêter pour soulager mes muscles. La contraction de mon mollet était dure comme la pierre et douloureuse. Bien sûr, c'était largement supportable par rapport à tout ce que j'avais déjà enduré mais une telle contraction musculaire empêchait tout mouvement de la jambe "normal". Appuyé contre sur un banc, je tentais de masser mon mollet endolori mais il n'y avait aucun effet. Et puis, j'avais eu la bonne idée de partir sans bouteille d'eau et sans argent pour m'en acheter une une. Merde. Je tentais alors quelques étirements mais là aussi, c'était peine perdue...

    « Hey ça va ? C'est une crampe ? J'ai de l'eau si vous voulez et vous devriez étirer dans l'autre sens même si c'est douloureux... »

Je levai la tête vers la voix et tout ce que je vis fut une chevelure rousse flamboyante retenue en une queue de cheval. Le jeune femme me tendait une bouteille d'eau en souriant. Il suffisait de penser à une bouteille pour qu'une jolie fille apparaisse et me la tende. Je souris à mon tour. Elle ne semblait pas vraiment essoufflée donc elle venait sûrement de commencer à courir. Elle ne transpirait pas non plus. Je me relevai et pris la bouteille qu'elle me tendait.

    « Oui, une superbe crampe au mollet. Ma préférée. Je vous remercie pour la proposition. »

Je bus une gorgée et lui rendis la bouteille. Je tendis aussi ma main pour serrer la sienne, en guise de présentation : je n'étais pas grossier, surtout quand une jolie fille volait à mon secours. Je n'y étais pas habitué d'ailleurs, étant du genre à sauver tout le monde, même ceux qui refusaient mon aide. J'étais une sorte de sauveur pathologique qui aidait les autres pour s'aider lui-même alors un peu d'aide venu d'ailleurs était inhabituel.


    « Aaron O'Hara, celui qui se retrouve avec une crampe parce qu'il a légèrement forcé. Vous êtes ? »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Lun 28 Juin - 18:22

    Aaron (car tel était son nom) lui tendit une main que la rouquine prit dans la sienne presque immédiatement. Un sourire éclaira son visage quelques secondes, elle ne faisait que rarement de rencontres lors de ses sorties, c'était bien la première fois qu'elle sauvait quelqu'un d'une crampe.

      « Eleanor Druitt, votre sauveuse, médecin improvisé et fan de jogging. Et y'a pas de quoi pour l'eau. J'en ai déjà eu tellement de crampes quand je courrais que maintenant je suis incapable de me passer de mon eau et des étirements. Ca passe au fait ? »

    La canadienne interrompit son piétinement sur place pour se pencher et fixer le mollet semblant bien dur comme de la pierre et sa bouche se tordit en une sorte de rictus de douloureux. Diable, elle détestait ces trucs, elle avait bien mal pour lui surtout que celle-ci semblait tenace. A part patienter et se gaver d'eau, la barmaid ne savait pas quoi faire. Aussi lui tendit-elle de nouveau sa bouteille au jeune homme.

      « Vous pouvez la garder, j'en ai d'autre. Vous pouvez finir quoi... Vous faîtes quoi dans la vie à part du footing et des crampes ? Je me dis que peut-être que si on parle, tout passera plus vite pour vous... Donc je commence, je suis barmaid dans un bar ici, je fais du footing au moins une fois par jour et bizarrement je vous ai jamais croisé... C'est une des première fois ? »

    Elle avait la conversation facile aujourd'hui, Timothy serait sûrement ravi de la voir aussi loquace de si bon matin lui qui parlait à tout le monde tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Lun 28 Juin - 19:06

Elle me tendit immédiatement la main : elle était avenante et souriante, pile le genre de personne qui mettait n'importe qui de bonne humeur dès le matin. Je lui rendis son sourire sans difficultés : comment se forcer face à une telle bonne humeur ? Je vous le demande. Elle fixa bizarrement mon mollet après s'être présentée. elle s'appelait Eleanor, un bien joli prénom en accord avec ses cheveux. Je ne savais pas ce que j'avais avec ses cheveux mais sa rousseur ressortait tellement que j'avais l'impression de ne voir que ça. Et puis, ça lui donnait beaucoup de caractère.

    « Mmm, il semblerait que oui, je sens une légère décontraction. Merci Madame l'Infirmière. »

Je souriais encore. La douleur se dissipait peu à peu et la contraction se détendait. Mine de rien, j'avais eu droit à une crampe coriace comme je n'en avais pas eu depuis un bon moment. J'allais devoir revoir mon taux de magnésium à la hausse. Elle ne prit pas la bouteille que je lui tendais et, d'un air amical me dit:

    « Vous pouvez la garder, j'en ai d'autre. Vous pouvez finir quoi... Vous faîtes quoi dans la vie à part du footing et des crampes ? Je me dis que peut-être que si on parle, tout passera plus vite pour vous... Donc je commence, je suis barmaid dans un bar ici, je fais du footing au moins une fois par jour et bizarrement je vous ai jamais croisé... C'est une des première fois ? »

Elle était barmaid et moi, j'étais étudiant... enfin, de façon tout à fait officielle et c'était toujours ce que je disais aux gens. Un mensonge par omission n'était pas un mensonge trop grave, n'est-ce pas ? Et puis, en préservant les gens de la vérité, je leur évitait souvent un bon nombre d'ennuis divers et variés.

    « Et bien ma vie se résume à mes cours : je suis étudiant à l'université de Los Angeles. J'étudie la biologie avec la Génétique comme spécialisation. J'aime en apprendre toujours plus sur les mystères du fonctionnement humain. Mais comme cette année ma thèse m'a pris pas mal de mon temps, j'ai du délaissé un peu le sport pour la bibliothèque universitaire d'où notre première rencontre seulement aujourd'hui. »

mon mollet était presque totalement détendu. L'eau et les étirements dictés par mon infirmière personnelle avaient été efficaces. Comment n'avais-je pas pensé plutôt à me trouver un médecin ? Enfin, j'avais bien envie de continuer cette conversation avec elle, elle était très intéressante et Eleanor était de ces personnes qui vous donnaient envie de discuter. J'avais bien besoin d'une discussion toute simple pour me détendre après cette année intensive.

    « Ensuite, pour ma crampe, on va dire que j'ai recommencé le jogging aujourd'hui de façon plus intensive étant désormais en vacances et voilà ce que ça donne avec la témérité de celui qui pense en être capable. La crampe semble passer. Une petite marche pour détendre les muscles vous tente-t-elle ? »

Je m'étais maintenant redressé et je lui souriais toujours. Je gardais donc la bouteille généreusement offerte par cette nouvelle rencontre et en bus une nouvelle gorgée. Un air marin légèrement frais vint agiter mes cheveux qui eux, chatouillèrent mes oreilles : c'était agréable. Je me sentais bien et une journée agréable s'annonçait.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Lun 19 Juil - 17:40

La rouquine rit à l'invitation de son compagnon, c'était plutôt inattendu et complètement sympa. Elle était méfiante la plupart du temps, elle regardait les news en jeune femme avertie. Et on lui avait dit de se méfier des américains, tous armés, potentiels serial killer. Mais lui ne ressemblait pas à ça du tout, il était souriant, poli et avenant. Et c'était très bien.

    « Je vous suis, ça ne peut pas nous faire de mal après tout et puis... je m'en voudrai terriblement si la crampe recommençait et que vous tombiez dans les pommes, je ferai donc bien de vous suivre un moment, pour être certaine que vous tenez le choc. »

Un large sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'Aaron se redressait pour commencer à marcher côte à côte.

    « Université hein ? J'étais très douée en biologie au collège et j'aurai pu aller dans une Université pas trop mauvaise mais... j'ai décidé de quitter ma famille et j'ai du travailler pour survivre, j'avoue que l'idée de reprendre les cours me plairait beaucoup. Enfin je sais même pas si c'est vraiment possible de reprendre ses études si tard. »

Peut-être que le destin avait mit ce garçon sur sa route pour ça, pour lui rappeler qu'elle avait toujours eu cette idée dans un coin de son crâne. Et il était là et s'y connaissait carrément dans le domaine qu'elle aimait. La génétique, comment pouvait-elle ne pas s'y intéresser ? Elle était ce qu'on appelait une mutante, quelque chose en elle avait changé à cause de ses gènes, parce que sa mère était une mutante alors elle aussi.

    « La génétique, c'est vrai que c'est passionnant surtout avec ce qu'on entends ces jours-ci. Vous pensez que ça existe les... mutants ? Et comment on expliquerait ça ? »

Oups, elle parlait un peu trop, les rumeurs sur les mutants allaient bon train. Des gens ayant des pouvoirs et ce genre de truc, on en entendait souvent parler mais la rouquine n'en savait pas vraiment plus. Ce qui était certain c'est qu'elle en était une et que ça s'était déclenché pendant son adolescence et que ça lui causait parfois de gros problèmes.

    « Vous étudiez quoi exactement sur la génétique ? Un thème particulier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Jeu 22 Juil - 19:34

La jeune femme semblait avenante et sociable. Tout ce qui me fallait. La pression que je devais relâcher était accumulée depuis tellement longtemps que le processus prenait beaucoup de temps. A chaque fin d'année, c'était la même chose. Elle souriait et sa bonne humeur était communicative. La conversation démarra donc avec les études. Visiblement, elle aimait aussi la biologie. Les gens se trouvaient facilement quand ils avaient des points communs, c'était un fait établi. Elle n'avait jamais étudié à la fac mais visiblement, cela la tentait.

    « Reprendre ses études est possible, évidemment ! Chacun est libre d'aménager ses cours en fonction de son emploi du temps : matin, après-midi, soir, ... Il existe aussi un grand réseau entre étudiants de soutient et de partage de cours. Moi-même, il m'arrive de donner quelques cours. »

Nous étions toujours entrain de marcher, parlant de choses et d'autres. La génétique semblait l'intéresser. Elle m'écoutait d'une oreille attentive et aborda un sujet qui me surprit : celui des mutants. Je ne sais pas si mon étonnement fut visible, mais en tout cas, je ne m'attendais pas à ça : moi qui étais parti courir pour évacuer tout ça justement, je me retrouvais à nouveau confronter à la réalité. Bien fait Aaron, tu devrais le savoir, tu n'échappes jamais vraiment à ce que tu es...
Ce qui m'interpela, ce fut le fait qu'elle mentionna "ces jours-ci". Était-ce si médiatisé que ça ? Nous faisions tout pour rester dans l'ombre. Que ce soit chez Genome ou chez Genetic, nous ne voulions pas que la masse humaine se mêle de nos affaires. Ni même le gouvernement. Ce serait la pire des issues, nous le savions tous. Nous faisions tout pour nous préserver des curieux. alors, d'où sortait-elle une information pareille ? Etait elle... ?

Elle tourna la conversation presque immédiatement vers mes études sur la génétique. Visiblement, elle voulait en savoir plus. J'allais creuser dans sa curiosité pour savoir ce qu'il en était réellement. Savait-elle quelque chose ?

    « Les mutants... Vous parlez de ces personnes étranges qui viennent au monde avec des anormalités telles qu'un doigt en plus ou des organes en moins ? Il est vrai que ce genre de situations semble survenir de plus en plus souvent. Est-ce du à l'alimentation malsaine? La pollution ? Certaines irradiations ? Les OGM ? Le mystère reste entier. »

Je lançais une perche, à elle de voir vers où elle la mènerait. Il était hors de question que j'en dise trop pour rien. Je repris la conversation sur mes études en attendant sa réaction.

    « J'étudie justement les effets du mode de vie et de l'environnement sur l'ADN. Ma thèse porte plus sur l'adaptation des animaux et autres organismes vivants face aux actions de l'homme : disparitions et apparitions d'espèces sont des facteurs de ces mutations. Mais si ça vous intéresse, autant reprendre vos études, non ? Je connais pleins de bouquins sur le sujet si vous voulez vous documenter un peu... »


Nous marchions toujours, à un rythme légèrement plus soutenu qu'au départ : y aurait-il une montée de la pression ? La conversation devenait-elle trop sérieuse ? Possible...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Jeu 7 Oct - 17:00

    Oh... alors rien n'était dit ouvertement ? Sa mère était une mutante, elle en avait croisé même quelques uns, bien sur ils n'en avaient rien dit mais cela était plus que logique. Il y avait ce type qui avait commandé une bière une fois, s'était plein de la chaleur avant que du givre recouvre la pinte sans rien ajouter de plus. Personne n'était au courant de rien ? Ils étaient donc si peu ?

      « Comment m'expliquer ? Si on pousse l'évolution un peu plus loin, crois-tu qu'il serait possible à certains êtres humains de... changer ? D'avoir des capacités différentes de celles des autres ? »

    Ou comment continuer son investigation en ne se livrant pas trop au loup.

      « Des animaux ont changé avec le temps, un changement au niveau de leur développement. Au lieu de disparaitre, certains espèces mutent et changent en fonction de leur habitat. Pourquoi pas les êtres humains ? Certains sont peut-être plus rapides que le reste ? Ce ne serait pas possible ? »

    Continuant de marcher, la rouquine fixa son interlocuteur en espérant obtenir des réponses. Pouvait-on enlever tout ça ? Combien de personnes en étaient atteintes et pourquoi semblaient-ils tous être si... différents ?

      « Tu pourras m'aider si je voulais reprendre ? Comment est-ce que tout cela se passerait ? Je n'ai même pas commencé mais j'ai continué de lire et de me renseigner, peut-être que je pourrais passer dans une promotion supérieure s'il y a moyen de me tester et de voir ce que je vaux. »

    Elle continua de le regarder, pleine d'espoir dans les yeux.

      « Je n'ai pas commencé à travailler par choix, question de survie tu vois ? Et je regretterai toute ma vie si je ne tente pas au moins de rentrer à l'université. Enfin... tu dois entendre ça tout les jours dès que tu dis que tu es là-bas. »

    La canadienne se tut quelques temps, méditant sur ce qu'elle venait de dire et espérant que le pauvre Aaron ne prendrait pas trop peur en la voyant parler de mutant et autres problèmes personnels. Il était rare qu'elle se dévoile de la sorte à un inconnu.

    Mais il semblait proche de tous les sujets qui la concernaient directement.

    Le destin ? Peut-être bien ?

      « Et en dehors de l'université ? Famille ? Amis ? Tu as quand même un peu de temps pour toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Dim 17 Oct - 8:51

Ces propos ne pouvaient laisser planer de doute : elle savait de quoi elle parlait en employant le mot "mutant". l'évocation de "capacités" était sans équivoque. Les muscles de ma mâchoire se contractèrent furtivement alors que je comprenais que la conversation prenait une tournure vraiment sérieuse. Que savait-elle sur le sujet ? Etait-elle des nôtres ? Etait-elle en danger ? Ou bien était-elle un danger ? Ces questions, je me les posais souvent ces derniers temps. Je me les posais dès que je rencontrais des gens, des personnes qui laissaient planer le doute. J'avais l'impression d'être parano parfois, toujours en train de m'interroger sur la personne qui m'adressait un regard, une parole... C'était épuisant, stressant. Mais là, je venais d'évacuer une bonne dose de tension avec ce jogging matinal donc j'avais l'esprit posé et les idées plus claires. Je décidai de répondre à ses questions tout en restant évasif sur la réalité de la chose. Je verrais bien ce qui allait se passer par la suite...

    « L'évolution est bien plus complexe que ça en réalité. Elle procède par changement ou plutôt par amélioration de l'individu en premier lieu puis par élimination des plus faibles en second lieu. Quand on étudie l'histoire de cette évolution, on se rend compte qu'elle a connu de brusques sursauts en rapport avec des catastrophes naturelles. L'exemple le plus flagrant reste celui de l'ère tertiaire... »

Je me retrouvais alors à faire un cours de géologie/biologie. J'étais maître dans l'art de la biologie par mon travail et mon intérêt pour cette matière mais la géologie faisait partie de moi. C'était mon patrimoine génétique. D'ailleurs, j'avais préféré arrêté cette matière à une époque, ayant trop peur de ce que je pouvais découvrir sur la terre et mon pouvoir. Ce pouvoir que j'avais sur elle et celui, encore plus grand, qu'elle avait sur moi...

    « Tu connais l'histoire des dinosaures, n'est-ce pas ? Des reptiles dominant les autres espèces durant des millions d'années qui disparaissent en seulement quelques milliers d'années, ça reste très passionnant et effrayant. Les deux théories qui s'affrontent et se complètent sont celles de la météorite au Mexique et du volcan géant en Asie. Les dates coïncident, les effets aussi. Changement climatique à la clé, problèmes d'adaptations et anéantissement des dinosaures au passage au profit d'une autre famille : celle des mammifères. Et puis, encore plus étrange encore, l'essor connu par cette famille et le détachement spectaculaire d'une espèce conduisant à la nôtre. Comment l'espèce humaine a-t-elle réussi à atteindre un tel niveau évolutif ? Et tout ça, après seulement quelques milliers d'années d'existence, si on ne prend en compte que l'homo sapiens ? Est-ce qu'une ascension aussi fulgurante annonce une évolution encore plus immense au cours des milliers d'années à venir ? Ou est-ce que la vitesse de cette croissance ne fera qu'entraîner une déchéance encore plus rapide ? »

Je me rendis compte que ces questions étaient en fait au coeur de ma réflexion. Elles étaient les questions existentielles que je me posais à chacune de mes expériences, à chacune de mes découverets, à chacune de mes erreurs et à chacune de mes déceptions.

    « Désolé pour cette énumération beaucoup trop prise de tête. J'ai parfois tendance à m'emportait légèrement plus que je ne le devrais. »

Je préférai laisser de côté mes réflexions sans fin. Elle voulait reprendre ses études et avait besoin d'aide. Je n'avais pas de temps pour moi ces derniers temps mais je voyais qu'elle avait besoin de reprendre là où elle s'était arrêtée. Je pouvais sûrement essayer de trouver un créneau pour elle.

    « Je t'aiderai. Je risque de donner des cours à la rentrée prochaine donc tu pourrais venir. Et puis, je peux te conseiller sur de bons bouquins, sur des conférences, des voies à suivre... En dehors de l'université... »

Je luttais contre Genetic, contre ma nature mais avec elle aussi. J'essayais d'aider les autres mutants pour racheter les fautes de mes parents. Je prenais (un peu trop) soin de ma soeur, je n'avais plus le temps de vivre pour moi et en réalité, ça me permettait de m'oublier un peu...

    « ...je sors, je bosse un peu, je cours... »

Nous marchions toujours et je lui souriais. Elle était vraiment agréable comme personne. Je sentais qu'elle m'écoutait réellement et je voyais qu'elle était différente des autres...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Lun 6 Déc - 20:42

      « Tant que tout ce que tu fais te va... »

    La rouquine sourit sans ralentir la cadence de course et se replongea un moment dans tout ce qu'il venait de dire. Rien de ce qu'elle ne connaissait déjà. Soit il n'avait rien compris, soit il éludait la question.

    Malgré cela, il lui promettait une certaine aide dans ses démarches pour reprendre l'université. Est-ce que son désir allait enfin se réaliser ? Pour de vrai ?

      « Si tu as du courage alors oui, j'accepte ton aide avec plaisir... même si on ne sait connaît que depuis quelques minutes. »

    C'est ça qui était bizarre, ils ne se connaissaient même pas et tout sonnait comme s'ils allaient se revoir des tas de fois après ce footing matinal. Il lui plaisait ce garçon la, rien à voir avec ses abrutis de clients ou ses voisins. En général elle appliquait une tolérance zéro avec les hommes, pas moyen de leur faire confiance. Ca c'était avant l'épisode Timothy le nouveau petit ami.

      « Et je parlais de mutation possible sur des... êtres humains... Tu vois le genre ? Avec tous les produits chimiques autour de nous, les ondes et tout. Tu ne crois pas qu'il serait possible que certaines personnes évoluent plus vite que d'autres et se mettent à avoir des différences avec l'humain lambda ? Du genre... maîtriser la température des êtres vivants, lire les pensées et ce genre de chose... »

    Il allait la prendre pour une cinglée à enfermer.

      « Je sais que ça sonne très science fiction mais certains animaux évoluent drastiquement déjà. Rien qu'avec l'augmentation de la température des océans par exemple. Tu vois ce que je veux dire ? Y'a jamais rien eu sur ce sujet ? Les mutations humaines ? Un peu comme des malformations peut-être. Tu vois, au lieu de naître avec six doigts, on parle de quelqu'un pouvant parler aux animaux. »

    Et elle commençait à s'essoufler ce qui ne lui arrivait jamais. Peut-être trop d'implication dans cette conversation, surement même.

      « Enfin si je reprends et que je vais un peu loin, dans ce cas je pense que je ferais des recherches là-dessus, je suis certaine qu'on passe à côté de tas d'éléments et de personnes incroyables. Il faut qu'on s'ouvre et qu'on cherche... »

    Qu'est-ce que tout cela pourrait bien lui faire à lui ? Il avait bien de la chance d'être normal.

    Son petit 'don' l'empêchait d'avoir des relations normales avec des gens. Elle ne pouvait pas s'énerver trop fortement, ne pouvait pas s'offrir des coups d'adrénaline comme un bon saut en parachute sans tuer le moniteur la tenant. Et avoir un petit ami... depuis Timothy elle y croyait mais quand ils allaient se rapprocher... là elle devrait tout arrêter.

    Se débarasser de son pouvoir ne l'intéressait pas, le maîtriser... ça par contre, ce serait plus son truc.

      « Enfin bref, c'est quoi ton programme de la journée ? »

    Passer du vouvoiement au tutoiement... ça c'était fait. Mais il allait probablement la prendre pour une cinglée et ciao l'université.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Mar 7 Déc - 17:58

Sans que je m'en sois rendu compte, la marche rapide avait fini par se transformer en couse : une réponse de nos organismes face à la pression. Oui. Pourquoi ? Parce qu'elle était des nôtres. Ou parce qu'elle connaissait l'un des nôtres. Et j'étais sûr de moi pour une fois. Elle avait était trop précise, trop directe et trop... légèrement ennuyée par la suite parce qu'elle en avait trop dit. Du coup, pour se sentir mieux, cette sportive avait repris le pas de course que je lui avais emboîté. Sans m'en rendre compte.
Ce qu'elle avait dit était vrai : nous nous connaissions depuis quelques minutes seulement et nous en étions déjà à parler de choses assez... sensibles.

« J'étudie justement cette branche de la biologie. Alors si tu veux, je pourrais partager avec toi quelques petites choses. Parce que ce que tu dis à du sens. Beaucoup de sens : les cancers sont une forme de mutation due à des rayonnements mais aussi à d'autres choses plus naturelles. Les malformations dont tu parles seraient plutôt liées à ça. Pour ce qui est de "qualités plus développées"... Je me pose pas mal de question sur le sujet. Mais je n'ai rien de vraiment concret alors je compte bien rester à UCLA l'an prochain pour donner quelques cours et poursuivre mes recherches...»

Et c'était vrai. en plus, en passant à l'état de docteur grâce à ma thèse et aussi en obtenant ce poste d'assistant, je pourrais même l'aider sérieusement si elle voulait réellement reprendre ses études. Peut-être que ça me permettrait d'en savoir plus à son sujet et sur ce qu'elle savait. Parce qu'elle en savait des choses.
Un bref silence passa pendant que nous traversions une zone un peu plus bondée : une allée empruntée par les travailleurs du matin, café chaud à la main, journal dans l'autre, et kit oreillette en pleine activité. Tôt le matin, les gens avaient le don de commencer à se mettre dans le bain d'une journée stressante. La rousse et moi étions semblables dans le sens où nous commencions la journée par un footing, histoire d'évacuer les tensions à venir. Enfin, c'était un peu ma façon à moi d'aborder la journée en quelques sortes.
Mon souffle était court mais je réussis à répondre à sa dernière question.

« Mon programme ? Rien de très folichon : je vais aller à la fac pour noter quelques petites choses sur es dernières expérimentations, puis je vais sûrement voir où j'en suis côté futur poste. Ah oui : sache que je dois normalement être assistant enseignant à UCLA à la rentrée prochaine. Du coup, je t'encourage vivement à reprendre tes études parce que je pourrais réellement te filer un bon coup de pouce pour t'aider à te remettre dans le bain. »

Je lui souris. Ses cheveux roux se balançaient au rythme de notre course et ses joues étaient rougies par l'effort. Mais elle était bien mignonne quand même. Une beauté naturelle et surtout, elle était très avenante. J'appréciais cette fille que je ne connaissais absolument pas.
J'avais beaucoup de questions à lui poser mais je préférais attendre. Attendre de voir si nous allions être menés à nous revoir et si c'était le cas, j'aurais tout mon temps pour savoir ce qu'il en était vraiment. Mais si nous étions juste là pour une seule fois, j'allais me débrouiller pour surveiller son cas et surtout, savoir en quoi elle était mêlée à tout ça...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Mar 7 Déc - 20:12

      « Et je peux savoir pourquoi tu te poses autant de questions sur ce sujet précis ? »

    Question stupide qu'il allait probablement retourner contre elle mais qui ne tente rien n'a rien. Ils continuaient de courir sans vraiment s'occuper de ce qui se passait autour d'eux. A cette allure ils allaient finir à San Francisco sans aucun problème !

    Autant détourner le sujet et se concentrer sur l'avenir, c'est à dire sa futur reprise d'études. Parce que ce qui ne semblait être qu'un rêve se rapprochait de plus en plus. Elle allait le faire, elle allait tout reprendre et faire quelque chose d'autre qu'une superbe carrière derrière les bars.

    Au moins elle épaterait tout le monde avec sa science des alcools et la rousse était une pro du cocktails en tout genre. C'est sur qu'elle allait tout sauver aux soirées... ils faisaient bien des soirées à UCLA ? Pas vrai ?

      « Enfin je pense que je vais reprendre, j'en ai envie depuis des années et je travaille dur, j'ai un appartement mais je pourrais déménager si besoin est. Et si tu es dans le coin pour me supporter alors je ne pourrais même pas dire non. J'ai toujours voulu faire des études et je te rencontre toi et c'est comme si c'était... le destin ! »

    Elle pouffa de rire sans s'arrêter de courir et tourna son visage diaphane vers son interlocuteur.

      « Je ne suis pas folle et je ne te drague pas ! Je te le promets ! Mais c'est juste que tu es exactement dans la branche qui me plaît... je trouve ça fou ! Juste fou. »

    Peut-être qu'elle allait devoir rentrer réveiller Tim et lui annoncer la nouvelle. La canadienne reprend ses études !

      « Il faudrait que vous me donniez votre numéro ou alors que vous me dîtes où je pourrais vous trouver pour mes... enfin bref. »

    Elle allait vite en besogne, très vite avec ce pauvre garçon qui n'avait rien demandé, juste proposé un peu d'aide à une rouquine un peu perdue dans sa vie professionnelle. Les bars ça allait deux minutes enfin plutôt quelques années.

      « Et ça me fera du bien de rencontrer de vraies personnes... autres que des animaux et des poivrots à mon bar... Parce que je travaille derrière un bar les nuits et parfois la journée, c'est pas bien glorieux. Mais c'est mieux que rien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Ven 10 Déc - 11:06

C'était vrai que c'était étrange. Peut-être un peu trop même. Toute cette facilité, ces coïncidences, cette fille aux cheveux flamboyants. J'avais comme dans l'idée que quelque chose clochait ou tout du moins, allait clocher sous peu.
Enfin, pour l'heure, j'essayais de répondre aux questions que je me posais sur cette fille tout en continuant le fil de la conversation. Je la sentais différente. Je la sentis différente dans le sens mutante. Oui, je la sentais comme moi, comme nous. Mais était-ce bien le cas ? Question à laquelle j'allais chercher une réponse. Et puis, je la sentais comme une personne bonne. Pas bonne au sens faisant le bien chaque jour de sa vie; Bonne au sens comme une personne droite, pas une personne vivant dans le vice. Comment pouvait-on voir autant d'une personne en quelques minutes ? C'était un mystère. Il m'arrivait de réussir à cerner les gens au premier regard mais aussi de me tromper lourdement. Là, j'avais le sentiment d'être sur la bonne voie.

    « Le sujet m'intéresse parce qu'il est au centre de mes études. » lui dis-je dans un demi-sourire. « Et si je poursuis mes études dans le domaine, c'est parce qu'étant gosse, je me suis passionné pour les comics et ça a titillé ma curiosité. Du coup, j'avais dans l'idée de créer pour de vrai des super-héros.... » Et c'était un peu de ça qu'il y avait dans mon histoire, même si c'était loin de résumer la réalité de ma décision. « ... en grandissant, je suis revenu à la réalité et je me contente d'étudier l'évolution de l'humanité. »

Je repris quelques instants le cours de mes pensées, en me calquant sur sa remarque. C'était vrai que ça allait vite. Echange de numéro ? Et si j'avais été un psychopathe ou autre chose du genre ? Elle n'avait pas froid aux yeux la joggeuse. Forte de ce qu'elle voulait, elle fonçait.
C'était un peu la naturel qu'il manquait à ma vie ces derniers temps : foncer sans se poser de questions, sans trop penser aux conséquences. Parce que c'était tout là le problème : je devais faire attention à tout, au moindre signe, la moindre parole, le moindre geste. Genome pouvait être en danger à chacune de mes gaffes et surtout, les personnes que nous aidions pouvaient l'être et ça m'était insupportable. Aussi, je devais faire attention avec toutes les personnes étrangères.
Mais j'avais étrangement un bon feeling avec cette fille. Peut-être même que j'allais tenter la spontanéité qui autrefois était l'une de mes qualités les plus visibles.

    « Donc c'est certain, tu comptes reprendre tes études ? Parce que dans ce cas, il va falloir que je te briffe un peu sur le sujet. Et puis il y a toute cette paperasse aussi. Un calvaire mais je comme je suis bien ridé pour le coup, je pourrais te faciliter la vie. »

Et puis, il y avait aussi le retour aux cours. C'était dur de se remettre au travail. Si vraiment la biologie la passionnait, ça l'aiderait à se remettre en selle. Sinon, ça risquait de prendre du temps. Mais je préférais rester positif et ne pas aborder ce point noir. Et puis, c'était une tout petit aspect bien minuscule des études comparé à tout le reste : la connaissance, le retour à la vie, la découverte, ... J'aimais apprendre. Et je comptais bien lui refiler ce virus là.

    « Des animaux ? Tu vis avec tout un zoo ou quelque chose comme ça ? »

Je souris franchement. Nous étions presque arrivés au bout de la piste. Mais depuis combien de temps parlions-nous au juste ? Ça m'avait semblé bien court mais peut-être qu'en réalité, c'était bien plus long que cela. Et puis, c'était bien connu : parler d'un sujet passionnant faisait passer le temps plus vite.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Dim 12 Déc - 12:42

      « Un zoo ? »

    La rousse ouvrit grand ses yeux bleus et arrêta de courir un instant pour s'étirer, ils allaient s'écrouler s'ils ne ralentissaient pas la cadence. Ce qui était maintenant certain c'est que cet homme était un adversaire de taille en course, et cette idée plaisait énormément à la barmaid habituée à la solitude.

      « Non, non, c'est mon petit ami qui a quatre chiens... et un perroquet aussi. Et y'a aussi la ratte. Ca peut paraître bizarre parce qu'il est bizarre mais tout ce monde fonctionne terriblement bien, à croire qu'il arrive à leur parler... »

    Elle rit un instant avant de jeter un regard à Aaron, désormais immobilisé à ses côtés.

      « Enfin bref, je suis certaine de reprendre si je sais que j'aurai un soutien comme toi. Ca me conforte dans mes idées tu vois ? »

    Passionnée ? Un peu trop souvent même si la demoiselle ne s'en rendait pas réellement compte.

    Et comment ne pas l'être quand on rencontre quelqu'un comme Aaron ? Quelqu'un qui semble partager tant de points communs avec soi ? C'était juste impossible.

    Tim ne la croirait jamais si elle lui racontait la rencontre qu'elle avait fait simplement en courant. D'ailleurs il faudrait arriver à le motiver aussi pour qu'ils aillent courir tous les deux. Ce n'est pas comme si son petit ami n'avait pas de temps devant lui.

    Parce qu'à part inventer des trucs loufoques, promener les animaux (et se promener avec), flâner à la plage et dormir à n'importe quelle heures, Timothy Cogan n'avait rien de bien fou à faire.

    Et elle n'avait pas autant de loisirs, on pouvait même dire que ses journées étaient bien souvent chronométrées. Cela dépendait des jours où elle travaillait ou non. Mais Eleanor se levait tôt, prenait une douche, faisait un footing, allait faire quelques courses deux fois par semaine, s'occupait de son courrier, mangeait et partait travailer.

    Mais ce petit ordre si bien établi avait été quelque peu changé par sa relation naissante avec son voisin de palier et restait à voir si c'était une bonne chose ou non. Et apparemment, tout allait encore changer avec sa rentrée. Trouver du temps pour dormir allait être une de ses préoccupations principales.

      « Si tu devais choisir un pouvoir comme dans les comics, ce serait quoi toi ? Je sais que c'est bizarre comme question mais vu que tu as l'air d'aimer vraiment ça, je suis certaine que tu y as déjà pensé. »

    La canadienne arrêta un instant d'étirer ses mollets pas encore endolori et sourit à son compagnon à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Dim 12 Déc - 20:53

En gros, c'était son petit ami qui possédait un zoo. La même chose quoi : elle vivait dans un zoo. Je souris en passant à cette image. Une ou deux heures de jogging avaient le superbe effet de me rendre plus léger et positif : voilà pourquoi le sport était indispensable à ma vie.
Je tirai ma jambe droite vers la arrière, sentant encore les effets de ma crampe qui avait provoquée notre rencontre. Pour une fois, c'était un mal pour un bien. Je venais de rencontrer une personne tout à fait charmante. Et je savais en plus qu'une petite cure de magnésium ne serait pas de trop pour mes muscles.
A moi le chocolat avec une superbe excuse en prime !

La question qu'elle me posa me surprit. Pas tellement parce qu'elle était étrange, mais plutôt parce que je fus de surpris de constater que je ne me l'étais jamais posé avant. C'était vrai, pourquoi ne me l'étais-je jamais posé ? Si j'avais pu avoir LE choix, qu'aurais-je fais ? Parce que c'était ça qui nous manquait dans toutes ces histoires de mutation : le choix. Nous n'avions rien choisi et nous devions assumer les conséquences de ce que la nature nous avait imposé. C'était à mon avis tout ce qui rendait la chose dramatique et cynique. Le Destin s'était joué de nous depuis le début et je le savais, comptait faire durer tout ça le plus longtemps possible.
Mais qu'aurais-je choisi, si j'avais pu prendre moi-même la décision ? Sûrement pas mon pouvoir. Il m'effrayait trop et je le sentais bien trop instable. Peut-être la possibilité de se rendre tout petit pour échapper au monde, la possibilité de stopper le monde autour de moi pour pouvoir me reposer un peu sans avoir affaire aux autres. Le pouvoir de courir vite pour échapper à tout ça. Celui de pouvoir revenir en arrière pour empêcher l'évolution de s'enclencher trop vite...
Toutes ces échappatoires à ma vie présente. Si j'avais vraiment eu le choix maintenant, c'était l'une de ces possibilités qui me serait venue en tête. Mais dans le passé, j'aurais sûrement choisi tout autre chose. Un pouvoir comme voler parce qu'étant ado, j'adorais l'évasion. Ou encore le pouvoir de respirer sous l'eau, ça ça m'aurait bien plu.
Soudain, je compris. Si j'avais pu avoir le choix en combinant mes envies d'avant et celle de maintenant, je crois que j'aurais eu le pouvoir d'Aby. Celui de générer des illusions. Sauf que je ne créerais pas des illusions pour les autres, mais uniquement pour moi. Pour me perdre et oublier. Pour vivre une autre vie, dans un autre monde plus doux et plus coloré. Oui, ça aurait été mon choix. Je n'enviais pas le pouvoir de ma soeur, je l'aimais beaucoup trop pour ça, mais je savais que ce pouvoir, je l'aurais choisi.

Ma réflexion avait du paraître longue. Mais en même temps, sa question n'était pas vraiment anodine. Enfin, pas pour quelqu'un comme moi. Et peut-être même quelqu'un comme elle s'il s'avérait que mes soupçons soient fondés. J'avais l'intime conviction qu'elle était liée d'une manière ou d'une autre au gène responsable de tout ça. Et puis, cette conversation n'était pas si légère que ce qu'elle semblait être et une telle question était bien trop complexe pour être innocente. J'arrêtai de m'étirer et je lui fis face.

    « Je pense que j'aurais choisi la création d'illusions, pour pouvoir rendre le monde plus beau quand il est bien trop sombre pour être agréable à vivre. Et toi ? Tu aurais choisi lequel ? »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Eleanor

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   Sam 18 Déc - 20:06

    Au choix ? Tout sauf ce qu'elle avait parce que ce 'don' lui pourrissait bien la vie et elle s'en passerait avec grand plaisir.

    Alors quoi ? Le traditionnel « habilité de voler » ou quelque chose du genre ? Non bien sur que non. Et puis quelle idée de poser une question pareille, c'était quand même super complexe avec des milliards de choix.

      « Je sais pas vraiment... j'y ai jamais vraiment pensé. J'imagine qu'être tout simplement normale sans faire de mal à son prochain en le touchant c'est déjà un super don en soi. »

    Là, elle s'était vendue sous le coup de la question, idiote de canadienne.

      « Enfin j'imagine... »

    Mais encore ?

      « Donc concernant un choix possible, je plancherai pour le choix de me metamorphoser en n'importe qui pour aller dans des endroits dingues ou alors... la téléportation. Oui c'est ça, la téléportation. Du genre, tu vois une carte postale et tu te téléportes là. C'est pas cher et tu respires. »

    Eleanor sourit en imaginant ce pouvoir si particulier qui lui offrirait tellement de possibilités absolument parfaites. La rousse avait toujours rêvé d'aller en Antarctique et ce petit truc spécial lui permettrait d'économiser pas mal d'argent !

      « Je sais que c'est juste dingue mais ça me plairait bien, au moins c'est facile de contrôle, pas moyen de faire trop de préjudices au monde. Je voudrais ça, c'est certain ! »

    Trop d'enthousiasme sur le coup, elle en oublia presque de ce qu'elle possédait déjà, ce qui était bien moins agréable.

      « Alors attends, je vais prendre ton numéro de téléphone, je vais te faire sonner comme ça tu auras le mien au cas où tu souhaiterais me mettre sur liste des interdits parce que je fais peur. »

    Ce qui était peut-être bel et bien le cas.

      « Ce ne serait pas avant cet été que je te contacterai donc tu as le temps de me voir arriver... ou pas. »

    Elle parlait trop, vraiment trop et s'enfonçait dans une conversation sans queue ni tête de demoiselle gênée de rencontrer un inconnu aussi avenant et agréable avec elle. La barmaid avait même réussi à caler le mot « petit ami » dans la conversation, ce qui lui donnait l'impression qu'il n'en avait pas non plus après son physique.

    Eleanor prit son numéro qu'il lui donna sans sembler trop traumatisé et elle prit la poudre d'escampette pour échapper à un refus du jeune homme de la revoir.

    Après tout, on était jamais trop prudent !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Because running is a way of life [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Because running is a way of life [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: VENICE BEACH-