..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Jeu 10 Juin - 14:46

Une semaine s’était écoulée depuis la nuit qui avait fichu en l’air son statut de célibataire.
  • Flash back
    - Ross avait quitté l’hôtel en peignoir sans demander son reste, laissant Dunney derrière lui. Il s’était engouffré dans un taxi venu le chercher par la porte de derrière afin d’éviter le flot de journalistes postés à l’entrée. Il avait laissé son numéro de téléphone à l’accueil en demandant qu’on le prévienne dès que le personnel de l’hôtel aurait retrouvé ses affaires. Le taxi le déposa devant chez lui et il se fit le plus discret possible afin que personne ne le voit arriver dans une tenue autre que celle qu’il avait la veille. Heureusement, Wyatt dormait encore et Ian était absent. Il monta dans sa chambre et reprit une douche avant d’enfiler des vêtements descend. Ross prit soin de ranger le contrat de mariage qui l’unissait à Holster dans son coffre fort.

    La vie reprit normalement mais il ne se passa pas une journée où l’écossais ne pensait pas à l’énorme bêtise commise lors de sa beuverie. Heureusement, les médias n’avaient pas ébruité l’affaire. C’était sans toute trop banal pour eux ou alors Dunney avait fait en sorte de leur faire fermer le bec. De son coté, Ross avait contacté plusieurs avocats et tous lui avaient répondu la même chose : un divorce à l’amiable serait le plus facile et le plus rapide à prononcer.


Il se décida à téléphoner à Dunney pour convenir d’un rendez-vous. Ce dernier n’était pas joignable, il devait faire filtrer tous les appels par sa secrétaire. Pour convaincre cette dernière, il fut dans l’obligation de lui dire que c’était une affaire très urgente et de la plus haute importance. Après quelques minutes d’attente, sans doute le temps pour l’assistante de demander à son patron si il était d’accord pour recevoir un certain Ross McGregor, elle lui fixa rendez-vous à 14 heures le même jour.

A 13h50, Ross se présenta à la secrétaire du dirigeant de Genetic, dans les locaux de la multinationale. Elle lui demanda de bien vouloir attendre en faisant une moue expressive sous-entendant « qu’il risquait d’attendre assez longtemps, comme d’habitude ».

L’homme accepta avec plaisir le jus de fruits frais proposé par l’assistante et s’installa sur une chaise. Il entreprit de détailler la pièce sans oublier la jeune femme vers laquelle il jetait des regards discrets. Il en avait de la chance ce Dunney d’avoir une secrétaire aussi charmante. Le psychologue tenta d’engager une conversation mais elle lui fit comprendre qu’elle était très occupée et qu’elle n’avait pas le droit de bavarder pendant ses heures de travail. Ross n’avait plus qu’à prendre son mal en patience. Même si il devait attendre des heures, il était là et il n’en bougerait pas. Il fallait absolument faire le nécessaire au plus vite pour divorcer.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 11 Juin - 19:46

Lorsque Dammer l'avait dérangé alors qu'il était paisiblement occupé à admirer la pluie sur les vitres, Holster avait envisagé de râler. Il en avait besoin, avec ce qui lui arrivait en ce moment. Mais hurler sur une employée des lignes téléphoniques était inutile. Non seulement ça ne défoulait pas, mais en plus rabrouer Dammer risquait de freiner sa rentabilité. D'ailleurs, il n'aimait pas avoir affaire aux niveaux de confiance inférieurs à trois, fut-ce pour leur marcher dessus. Avoir un ascendant sur les faibles était à la portée de n'importe qui, et n'apportait donc aucun mérite.

Seulement, ses questions métaphysiques absolument passionnantes sur les mérites et les corvées assimilés à la tout-puissance se stoppèrent net lorsqu'il entendit le nom de la personne qui voulait le voir de toute urgence. Ross McGregor. *Oui, tu te souviens le type que t'as épousé après ta soirée au bar...* Ça, s'il avait pu l'oublier, il n'aurait pas été dans un tel état de nerfs. A craindre qu'un jeune journaliste aux dents longues décide de s'intéresser à la vie amoureuse des chefs d'entreprise. A redouter que le Maire décide d'annoncer cet heureux évènement. Et rien. Et plus le vide se manifestait dans les médias, plus il craignait d'avoir laissé échapper un entrefilet, une allusion, n'importe quoi.

Il redoutait aussi d'avoir prévenu lui même ses partenaires financiers. Bref, il marchait sur des braises: c'est tout juste s'il avait pu se mettre à la recherche des témoins. Et voilà que Ross appelait, qu'il exigeait un rendez-vous sur l'heure et que lui même s'entendait accepter de loin. Bien sûr, il ne pouvait pas l'ignorer tout bêtement, il fallait qu'il pousse le bouchon jusqu'à lui accorder un entretient. Alors même qu'il avait d'autres trucs de programmés (pour une fois), et en présence d'une des employées au niveau de confiance parmi les plus faible.

Car il ne se faisait pas d'illusions, Dammer ne manquerait pas de commenter un peu partout le fait exceptionnel suivant: Holster avait accepté un entretient d'un inconnu même pas célèbre et semblait le connaître. Ses employés en général se fichaient de sa vie. Et Dammer faisait partie des rares exceptions. S'il n'avait pas interdit au personnel de faire la conversation aux invités, il était certain qu'elle aurait tenté de lui tirer les vers du nez. Peut être même essayait-elle de le faire en ce moment précis, alors qu'il hésitait à faire entrer son conjoint qui n'avait décidemment pas mis longtemps à arriver.

Finalement, il se décida à appeler Dammer pour qu'elle fasse entrer monsieur McGregor. En fait, il avait plutôt bien fait de signer en page de la mariée: il n'avait pas à mentir sur l'identité de Ross. Quant à la sienne... Il préférait ne pas imaginer la tête de ses pairs s'il s'avisait d'ajouter à sa présentation une phrase du genre "c'est mon nom de jeune fille" le plus sérieusement du monde. Trêve de cinéma, il faisait mieux de reporter toute son attention sur un Ross passablement agacé et habillé normalement, c'est à dire avec autre chose qu'un peignoir.

Il ne se souvenait pas de ce que Ross portait durant la soirée, et n'avait donc retenu que le peignoir. *C'est vrai que c'est plus facile de discuter avec quelqu'un qui s'habille comme tout le monde, n'est-ce pas Dunney-je-frime-et-c'est-mon-droit ?* Rah, c'était pas de sa faute s'il s'habillait avec classe et si l'ébriété écourtait sa mémoire. D'ailleurs, Ross non plus ne devait pas se souvenir de grand chose de la soirée. *On se demande pourquoi*. Enfin. Holster aurait bien voulu élaborer un plan avec Ross pour les tirer de ce mauvais pas. Vraiment. Mais petit a ils n'avaient pas la même vision des choses et Ross avait clairement annoncé qu'il voulait divorcer. Petit b, ils étaient dans le bâtiment le plus truffé d'appareils d'enregistrement en tous genres après la maison du maire. Certes, il n'y avait rien dans son bureau, mais c'était puissant ces bijoux high-tech' et Dammer savait très bien s'en servir.


- "Bonjour monsieur McGregor, de quel sujet voudriez vous me parler ?"

C'était lâche, très lâche de faire comme si de rien n'était. C'était encore plus lâche de fuir les explications de cette manière. Mais il n'avait pas à se soucier de vexer un individu qui l'avait jugé sans même le connaître. *Tiens, tu veux que les gens te connaissent maintenant? Aux dernières nouvelles, tu ne supportait pas les psys pourtant...* En effet, il ne souhaitait toujours pas qu'on découvre la façon dont il fonctionnait, c'était le principe du jugement automatique qu'il réprouvait. Il avait de la morale parfois. Bien planquée. Sous des tonnes et des tonnes de signatures officielles.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Sam 12 Juin - 23:09

Après quelques minutes d’attente, le patron de Genetech ouvrit lui-même la porte de son bureau pour recevoir son visiteur. Finalement, Ross n’avait pas attendu aussi longtemps que la secrétaire l’avait laissé supposer. Dunney était pile à l’heure. Une qualité indispensable chez les hommes influents de ce monde affairiste. Ces derniers savaient aussi très bien se faire attendre dans certaines situations afin d’être en position de force vis-à-vis des demandeurs. Dans le cas présent, Dunney et Ross étaient sur un pied d’égalité : chacun attendait quelque chose de l’autre. Il n’avait donc aucune raison valable de faire attendre Ross, si ce n’était une envie pressante ou un coup de barre instantané.

- Bonjour Monsieur Holster. Je souhaiterais vous parler d’une alliance en diamant... Répondit-il sur un ton révérencieux avec un brin d’ironie dans les yeux.

Il devait se montrer courtois tant qu’il y avait des témoins, en l’occurrence, l’assistante qui suivait de très près la scénette se déroulant sous ses yeux. Ironique, il y avait été poussé par la question idiote de son interlocuteur. Il voulait jouer, alors il était entré dans son jeu sans se faire prier. Ross n’avait pourtant pas l’habitude mais sa réaction avait été spontanée. Cela dit, Dunney ne pouvait pas tellement faire autrement. A cause de la spectatrice, Ross n’en dit pas plus. Elle ne connaîtrait pas la suite de l’épisode car l’écossais prit la liberté d’entrer dans le bureau et de refermer la porte derrière lui. Le visiteur jeta un œil furtif sur la pièce où il se trouvait désormais : un vrai bureau de grand manitou ! Il ne l’aurait pas imaginé autrement. La décoration collait bien au personnage.

- Trêve de plaisanterie. As-tu trouver une solution pour annuler le contrat ou pas ? Parce que moi, de mon côté, je me suis renseigné. Tous les avocats consultés m’ont dit la même chose. Mieux vaut un bon divorce qu’un mauvais accord !

Voici donc le sujet réel de cette entrevue. Ross n’était pas venu de gaîté de cœur mais par nécessité. Cette histoire de contrat de mariage n’arrêtait pas d’occuper ses pensées. Il avait beau faire des parties de tétris... rien n’y faisait. Il espérait vraiment que son officiel de mari avait une solution à proposer. Certes, une semaine s’était écoulée, c’était peu, mais connaissant un peu les personnes influentes que Dunney fréquentait, il avait peut-être résolu l’affaire.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Dim 13 Juin - 15:30

Ross avait donc de l'humour. Découverte intéressante, mais cependant problématique en ceci qu'il avait parlé devant Dammer. Enfin, il n'était plus vraiment à ça près. Une bague? Il pouvait aisément en acheter une. Mais une seule, parce que lui même n'avait pas l'intention d'en porter. Le seul point qui l'ennuyait vaguement était le diamant. Culturellement, les alliances étaient en or, sauf pour les duchesses d'il ne savait plus quelle contrée et dont la lignée s'était éteinte. Et puis, il s'imaginait difficilement entrer dans un bijouterie pour demander une seule alliance. Ceci dit, lorsque Ross énonça la raison qui l'avait traîné jusqu'à son bureau, il se demanda si ce n'était pas préférable.

Parce que divorcer, il n'en avait pas l'intention. En effet, s'il était sur d'une chose c'est que les divorces, contrairement aux mariages, ne passaient jamais inaperçus en particulier dans la haute société. Et lui, il tenait à ce que l'affaire ne s'ébruite pas. Plus exactement, sachant qu'aucun divorce ne se passait à huis clos, il préférait faire joujou avec le contrat en lui même pour le rendre nul. C'était tordu, mais il avait peut être une chance de s'en sortir médiatiquement. En attendant, il allait devoir expliquer ça à Ross, et vu sa détermination c'était pas gagné.


- "Pour l'alliance, c'est négociable, même si je trouve que l'or est plus discret. En revanche, je ...ne tiens pas à, divorcer. La mariage n'a pas été rendu public. Mais un divorce le serait, certainement."

Le plus gros était dit. Maintenant, il restait à convaincre son conjoint temporaire de fermer temporairement sa gueule et si possible de l'aider à faire annuler le contrat qui mettait en danger sa réputation et son compte en banque. Oui, parce qu'un divorce c'est bien joli mais sous la loi actuelle cela équivalait au partage équitable des biens du ménage: biens qui étaient mis en commun par le contrat sans restriction. Bien sûr, il ne pensait pas que Ross réclamerait la moitié de ses sous, mais qu'il le demande ou pas la loi était telle qu'il gagnerait un bon paquet de dollars s'il divorçait du dénommé Holster. Et ledit Holster n'y pouvait rien.

Il ne savait pas s'il avait été convaincant, mais il commençait à se demander ce qui lui avait pris d'accepter ce rendez-vous. Il savait déjà que Ross voulait divorcer, et il n'en avait pas envie. Il se doutait aussi que Ross ne changerait pas d'avis si facilement, et il ne tenait pas à le contraindre plus qu'il ne l'avait déjà fait, le souvenir d'un directeur d'hôtel lobotomisé lui dérangeant encore le peu d'éthique qu'il avait. En plus, il le recevait sur ses heures de travail alors qu'il avait surement un tas d'autres trucs à faire, de gens à voir peut être, il avait tout plaqué comme ça alors que pour une fois l'entreprise avait presque besoin de lui.

Enfin, besoin de lui... C'était beaucoup dire. Il devait juste modifier une partie du règlement interne de l'entreprise, enregistrer les plaintes, mettre les points à jour, tamponner deux ou trois autorisations et... Il était sur qu'il y avait autre chose. Pas un entretient d'embauche, Genetic n'avait besoin de personne de plus en ce moment. Pas une inspection "surprise" non plus. Une convocation disciplinaire peut être? Voilà, il avait convoqué quelqu'un. Sans écouter ce que Ross lui répondait, il prit un classeur afin de vérifier l'heure, espérant qu'elle n'empiète pas sur l'entretient qu'il avait en ce moment.

Il n'eut pas besoin de vérifier: la convocation était bel et bien sur le mauvais horaire. Il le savait parce que la poignée du bureau venait de s'abaisser, et que là, tout de suite, il allait devoir donner des explications. Parfois, il se demandait à quoi servait d'être Patron si on devait quand même donner des explication sur ses moindres faits et gestes.
Il manquait d'autorité parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Lun 14 Juin - 12:51

Kate ne se pressait pas dans les couloirs elle était partie pile à l’heure. Elle détestait être en retard c’était pour elle particulièrement vulgaire de plus quand son boss l’appelait elle se devait d’être prête. Il l’avait convoqué dans son bureau fait assez rare en général ils se voyaient au cours de réunions ou lors de ses visites au labo.
Elle n’était pas inquiète le moins du monde, elle n’avait rien à se reprocher comme à son habitude. Dans le boulot la femme de glace était parfaite, jamais une erreur et toujours discrète et pro.
Elle n’avait pas gravit les échelons par hasard.

Au cours de son chemin elle croisa un jeune homme dans l’ascenseur qui prit la parole se sentant certainement près à conquérir le monde. Kate le regarda dans les yeux avant de le toiser de bas en haut et d’esquisser un sourire moqueur. Cela fut suffisant pour moucher le jeune homme qui prit une jolie couleur vermillon avant de descendre le plus vite possible au prochain arrêt.
Au boulot le seul qui avait eu droit à son attention c’était son boss Dunney mais depuis quelques jours elle se posait pas mal de question.

Il avait toujours résisté à ses tentatives de séduction pourtant Kate était plutôt douée et il n’avait pas l’air indifférent. Quelques jours plus tôt cependant elle avait découvert un fait étrange, le mariage de Dunney avec un certain Ross Mc machin truc. Ce nom lui disait vaguement quelque chose d’ailleurs.
Ainsi Dunney était Gay? Etrange elle n’en avait pas la sensation…
Plongée dans ses réflexions elle parvint à l’antichambre du bureau et vit la secrétaire relever la tête d’un air revêche. Elle haussa les sourcils et fut ravie de voir l’employée d’Holster replongée la tête dans ses dossiers.

Le petit personnel perdait vite l’habitude d’adresser la parole à Miss Reynolds. Elle s’approcha du bureau et sans faire attention à une possible conversation à l’intérieur elle abaissa la poignée avant de pousser la porte. Elle était à l’aise avec Dunney et elle était convoquée donc pas de raison de frapper. De toute façon elle ne prenait jamais cette peine. En entrant elle observa Dunney face à elle et lui fit un sourire charmeur juste avant de remarquer la présence d’un homme.

Ce visage, elle l’avait déjà vu… Et là tout lui revint… Ross Mc Gregor le père adoptif de Killian enfin de Wyatt… Elle observa l’homme une seconde avant de s’approcher de son patron et de déposer un bisou à la commissure de ses lèvres.


« Hello, Boss !! »

Ceci dit elle s’assit sur le bureau de son patron croisant ses jambes interminables découvertes par une jupe à peine trop courte pour être raisonnable. Elle toisa monsieur Mc Gregor et reprit la parole.

« Mmm il semblerait que je dérange… Je ne voudrais pas contrarier vos projets de lune de miel. »

En effet les connexions venaient de s’établir c’était ce nom qu’elle avait observé sur les banderoles devant l’hôtel l’autre soir. Elle sourit cyniquement avant de regarder Ross de bas en haut et de s'adresser à Dunney pour dire.

« Je pensais que c’était plus mon style que le tien !»

Elle ne le tutoyait pratiquement jamais encore moins en public mais elle était déstabilisée pour une fois et réagissait comme elle pouvait. En même temps les deux hommes avaient de grandes chances d’être choqués eux aussi tant par son entrée que par sa tirade.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Mer 16 Juin - 21:40

Ross avait parlé d’une alliance en diamant devant l’assistante de Dunney. A ses yeux, il n’y avait aucune chance qu’elle devine de quoi il était question réellement. Son patron était dans les affaires, ce n’était pas étrange de le voir négocier des pierres précieuses ou des bijoux de valeur. L’écossais avait lancé cette idée uniquement pour faire passer son stress. En effet, rien que le fait d’être venu dans les locaux de Genetech lui faisait mal au ventre. Il ne savait pas tout ce qu’il s’y passait mais il n’était pas complètement ignorant de ce qui s’y tramait. Et si on le voyait dans le bureau d’Holster, que penseraient les membres de Genome, Aaron en tête ? Ce dernier avait beau lui accorder une confiance sans borne, il lui demanderait des explications. Il devrait alors se justifier et trouver un bon gros mensonge pour ne pas révéler l’objet réel de sa visite. C’était la honte tout de même ! Même l’histoire de bijoux et de pierres précieuses risquerait d’éveiller les soupçons, Ross ne pouvait pas traiter avec « l’ennemi ».

En attendant, pour être libéré de ce contrat de mariage ridicule qu’il avait signé, il avait du prendre les devants. Ross voulait divorcer au plus vite mais Dunney n’était pas d’accord et préférait une annulation. Il tenta de justifier son choix mais ce n’était pas très convainquant. Si le mariage n’avait pas été divulgué, il pouvait en être de même pour le divorce. L’écossais ne voyait vraiment pas pourquoi il en serait autrement. Il fronça les sourcils, essayant de trouver les véritables raisons de ce refus. N’y aurait-il pas une histoire d’intérêts là-dessous ? Mais oui, mais c’est bien sûr mon cher Watson : Un divorce après un mariage où aucun contrat devant notaire n’avait été fait, impliquait le partage équitable des biens acquis avant et pendant l’union. Dunney était bien plus riche que Ross et il n’avait certainement pas envie de se voir dépouiller d’une partie de sa fortune à cause d’un bout de papier officiel signé sous l’emprise de l’alcool.

- Mouais… Je crois comprendre. Admit-il à contrecœur

- Mais ça va prendre combien de temps ton histoire d’annulation ? Tu as un bon tuyau pour que ça se fasse aussi rapidement qu’un divorce ? Demanda-t-il avant de préciser avec conviction :
- Parce que je n’ai pas l’intention d’attendre des lustres !

C’était certain, Ross n’attendrait pas le bon vouloir de Monsieur Dunney Steeve Holster et de ses sbires. Après tout, pourquoi il se prenait autant la tête ? Il pouvait très bien lancer une procédure de divorce sans avoir le consentement de son époux. Mais un divorce sans consentement mutuel serait beaucoup plus long, peut-être encore plus long qu’une annulation, et là, ça risquait vraiment de faire beaucoup de bruit. Ross préférait tout de même éviter cela.

Par contre, il n’évita pas la surprise de voir entrer dans le bureau, sans frapper, le sosie de Nicole. Ses bras en tombèrent. Heureusement qu’il était assis ! Il fut tellement stupéfait qu’il comprit « Ross » au lieu de « Boss ». Il n’entendit pas la suite, ne vit pas vraiment ce qui se passait sous ses yeux et était dans l’incapacité de prononcer un mot. L’écossais était devenu sourd, aveugle et muet. Son esprit s'était évaporé dans le passé et bloquait complètement. Voir sa meilleure amie décédée depuis des lustres était un véritable choc.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Jeu 17 Juin - 8:57

En fait, convoquer Reynolds quelle qu'en soit la raison avait été une très mauvaise idée. D'une part parce que cela signifiait que Reynolds avait la permission temporaire de venir dans son bureau, c'est à dire beaucoup trop près de lui. D'autre part parce que de toutes façons elle n'allait certainement pas se plier à de nouvelles règles élaborées afin de l'éloigner. Donc, il aurait du prévoir dès le début qu'elle allait venir comme sur un champ de bataille et faire monter sa température corporelle d'au moins 6°C avant de s'en aller enfin sans même tenir compte des raisons de sa convocation. Mais ce n'était pas le plus grave.

Elle était au courant. Ses réflexions ne laissaient aucun doute sur le sujet: elle savait qu'il était marié. A Ross. Ici présent. C'était on ne peut plus grave et la situation était tellement embarrassante qu'il ne se rendit même pas compte que Reynolds l'avait tutoyé. Il se serait probablement étranglé à ce sacrilège dans le cas contraire, le vouvoiement et l'usage des nom de famille n'étant pas un simple décor: ils entretenaient dans l'entreprise un climat disciplinaire essentiel à son bon fonctionnement. Ceci dit, la situation était critique, et s'il devait réagir ce n'était certainement pas au sujet des formes.

Et en plus, Ross restait les bras ballants à la regarder comme si c'était un fantôme. C'était quand même lui qui avait exigé un rendez-vous sans tenir compte de ce qu'il pouvait avoir d'autre à faire. D'ailleurs, pourquoi cela le choquait-il tant que quelqu'un sache pour leur mariage? Bien sûr c'était la pire catastrophe possible, l'apocalypse, le retour de l'antéchrist et les anges qui se cassent la figure, mais une telle gravité entrainait généralement plus de panique que de surprise, non? Non? Non apparemment. C'était donc à lui de meubler le long silence qui avait suivi l'entrée fracassante de Kate Reynolds, harceleuse professionnelle (et cardio-chirurgienne mais cette fonction là ne lui donnait encore aucun fil à retordre)

- " Reynolds, asseyez-vous et expliquez clairement de quelle façon vous avez été mise au courant. Et mon style ne vous concerne pas."

Bon, son discours sur le maquillage désormais interdit dans les locaux n'était plus vraiment de mise alors autant entrer dans le vif du sujet. En effet, si Reynolds avait eu connaissance de l'information, il était possible que d'autres soient dans le même cas, et il fallait neutraliser au plus vite la source de cette information classée secret de Genetic et qui le resterait jusqu'à ce que les chats aient des ailes. Ce qui ne prendrait peut être pas tant de temps que ça au vu des récents changements de l'être humain mais au moins il serait déjà mort. Avec un peu de chance.

- " Ross, reprenez-vous je n'ai pas de temps à perdre à attendre que vous soyez remis de votre choc. Si cela peut vous rassurer ce contrat sera invalidé avant que je n'ai eu le temps de vous offrir une alliance, je veux bien en porter une moi même si cela prend plus de temps, alors réveillez vous une bonne fois pour toutes."

Il était dans son élément, pour une fois. Prendre la situation en main, donner des ordres, moraliser les troupes, rendre l'impression qu'il suffit d'agir avec méthode pour que tout devienne exactement comme on le souhaite. En réalité, ce n'était jamais tout à fait le cas, mais pour peu que les gens y croient il devenait facile d'obtenir un résultat satisfaisant. Sauf que là, ce n'était pas Genetic qu'il défendait mais lui même. Et il avait devant lui non pas des soldats mais des êtres humains qui pouvaient paniquer à la moindre anicroche. Il n'avait pas l'intention de les envoyer à la guerre, mais ne pas pouvoir se fier totalement à eux le mettait mal à l'aise, et il était moins sur de lui. Moins sur de parvenir à ce qu'il voulait.

Qu'est-ce qu'il voulait d'ailleurs?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 18 Juin - 14:47

Entrée fracassante version Kate Reynolds. En même temps elle ne pouvait pas deviner la présence du mari de son boss au même moment si?
Un mari… Quelle idée… Elle qui avait si souvent déployé ses charmes à ce cher Dunney se voyait légèrement vexée. Elle n’avait jamais eu l’ombre d’un doute. Elle était même persuadée qu’elle aurait pu arriver à ses fins depuis belle lurette si elle n’avait pas été une employée.

En entrant elle ne pu s’empêcher de se montrer provocante, ce n’était pas dans ses habitudes de femme de glace mais Dunney connaissait plutôt la version volcanique et Rossy allait apprendre à connaître cette facette en quasi exclusivité.
Une fois assise sur le bureau de son patron les jambes haut croisées elle toisa le boy-friend du boss avant de se montrer légèrement sarcastique. Dunney allait la remettre en place enfin essayer mais il en fallait plus pour impressionner Kate surtout qu’elle était bien lancée.

Quand il prit la parole se fut pour lui demander de s’assoir et comment elle était au courant…


**Au courant du mariage mmm parce que c’était un secret… Intéressant !!**

Elle n’eut pas le temps de répondre qu’il se tournait vers Ross qui avait l’air tout simplement estomaqué pour lui demander de se remettre. Ross… Elle ne le connaissait pas mais il la regardait avec une intensité étrange. Il la regardait comme s’il venait d’apercevoir un fantôme. Alors elle comprit… Un fantôme en effet celui de Nicole Callahan. Cette femme qui lui ressemblait comme une sœur, cette femme qu’elle avait regardé mourir avant de découvrir son fils… Ainsi Ross connaissait la mère et l’enfant avant d’être le « père adoptif » de Wyatt.

**Sans doute pas si adoptif que ça…**

Elle lui fit un sourire adorable et doux avant de se tourner de nouveau vers son patron. Elle n’était pas sensée connaitre cet homme pas plus que Nicole donc status quo. En plus elle n’était même pas certaine que la raison qu’elle invoquait soit la bonne. Du coup elle avait décidé d’être une adorable jeune femme avec Ross avant de se faire un avis sur la personne.

« Mmm Boss je suis déjà assise merci. »

Sourire toujours ambigu et jupe toujours trop courte assise sur une jolie pile de dossier sur ce beau bureau Kate s‘amusait comme une gamine. Elle allait sans doute le faire tourner en bourrique car il détestait qu’on ne lui obéisse pas au doigt et à l’œil mais Kate n’avait jamais eu l’âme d’un caniche. Version chien elle se voyait plutôt en Pitbull à qui on ordonne rien mais à qui on pardonne tout.

« Pas étonnant qu’il soit sous le choc le pauvre, à peine marié et vous voulez déjà l’éloigner de vous. »

Ton ironique à souhait décidemment elle se payait sa tête. C’était amusant follement même. Pourtant Kate n’oubliait pas que c’était son boss et qu’elle se devait de répondre à ses questions même si elle le faisait à sa façon. Une preuve d'ailleurs elle était repassée au vouvoiement sans même s'en rendre compte. Enfin vu ses remarques elle n'en paraissait que plus mordante.

« Pour ce qui est de comment je le sais… J’étais présente à l’hôtel et j’ai eu la chance de voir les jolies banderoles à vos noms. Ca manquait de photo par contre ça aurait été beaucoup plus sympathique. »

Elle n’en rajouta pas immédiatement. Après tout il n’avait qu’a lui demander s’il voulait savoir avec qui elle était, si elle en avait parlé à d’autres… Elle ne put par contre se retenir et repris la parole.

« Mmm je voyais pourtant votre style moins.... Hmmm viril… »

Ceci dit presque en chuchotant et en dévorant de ses jolis yeux la stature de Ross qui lui plaisait assez. Elle qui n’avait jamais montré que désintérêt pour les autres hommes en présence de Dunney… Allait il être jaloux? Peut être oui mais de là à le montrer… Il ne fallait pas rêver même si cette idée plaisait beaucoup à Kate. Elle ne connaissait pas la raison de sa convocation mais s'amusait bien trop pour s'en soucier une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 18 Juin - 22:58

Ross était en état de choc. Les yeux rivés sur le sosie de Nicole, il n’entendait rien. Il était imperméable à la petite scène de séduction qui se déroulait sous ses yeux. Il ne comprenait rien et il ne cherchait pas à comprendre. C’était comme si une vitre s’était dressée entre le gentil petit couple et lui-même. Il ne pouvait cependant pas confondre cette femme sublime avec son ami d’enfance. Cette dernière était très naturelle et ne jouait pas de ses charmes comme le faisait son sosie qui ne lésinait pas avec son pouvoir de séduction. Incontestablement, elle était consciente de sa beauté et elle tentait ouvertement de faire succomber le dirigeant de Genetic. Ce dernier paraissait indifférent mais Ross n’en aurait pas mis sa main à couper. De toutes les façons, c’était bien le dernier de ses soucis. Les petits sourires et les sarcasmes de Miss Reynolds ne l’atteignirent absolument pas. Il avait l’impression d’être dans la quatrième dimension.

Au « réveillez-vous » l’écossais cligna des yeux et remua la tête d’avant en arrière comme si il émergeait d’un sommeil profond.

- Hein, quoi ? Oui oui…
Ross réagit comme un enfant qui venait de se faire surprendre à dormir par la maîtresse pendant un cours de mathématiques. Pourquoi les mathématiques d’ailleurs ? Tout simplement parce que le petit Rossy n’était pas marié avec cette matière. Marié… Sacrilège ! Ce mot raisonna comme une clochette dans la tête de l’écossais et le ramena à la dure réalité du moment. Il se trouvait dans le bureau de Dunney pour régler cette histoire de mariage une bonne fois pour toute. Malheureusement, la belle Reynolds était au courant, elle avait vu les banderoles mais également les deux hommes en peignoir. L’affaire ne serait donc pas réglée aujourd’hui ; elle risquait même de se compliquer sérieusement. Comme si elle ne l’était pas déjà !

Après Dunney, l’enjôleuse jeta son dévolu sur Ross. Déconcerté, il haussa un sourcil interrogateur sans dire un mot. Décidemment, il n’était pas bavard depuis l’entrée fracassante de la jeune femme. Ce n’était pas dans ses habitudes de rester muet, mais devant Nico… Reynolds, il avait des raisons et des excuses.

Il se redressa sur son siège, toussota discrètement bouche fermée et reprit une attitude qualifiée de normale. Il se leva avec assurance et s’approcha de Dunney.

- J’ai quelque chose à te dire, en privé.

Il se tourna vers la femme fatale en lui souriant gentiment comme si il la voyait pour la première fois.

- Vous voulez bien nous excuser deux minutes, s’il vous plait Miss Reynolds ?

Le ton était cordial, presque chaleureux. Avant de se diriger dans un coin de la grande pièce, il esquissa un petit salut de remerciement à l’attention de la jeune femme. Il avait une petite idée en tête mais il n’était pas certain que c'était une bonne idée et encore moins que Holster le suivrait.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Jeu 24 Juin - 21:49

Une banderole. Une *** de *** de banderole. Mais qu'est-ce qu'il avait fait à la Grande Terre Mère pour qu'il lui arrive autant de tuiles coup sur coup? Enfin, au moins il n'y avait pas les photos assorties, mais tout de même ils n'avaient pas été rapides à enlever cette mauvaise plaisanterie de la façade, pour que Reynolds tombe dessus par hasard. A moins qu'elle n'ait décidé de l'espionner, mais il en doutait. Ou plutôt, il espérait que ce ne soit pas le cas: son leitmotiv en sa présence étant "non, elle ne le fait pas exprès". En même temps, c'était ça ou "trop sexy" (ou un dérivé), donc il préférait jouer les nigauds. C'était ce qui lui permettait d'éviter une crise de conscience.

Euh... Elle draguait Ross là non? Il devrait songer à ouvrir une agence matrimoniale, peut être qu'on lui ficherait la paix dans ce genre d'entreprise. Et encore, même pas sur. En tout cas, pour une fois que ça ne lui tombait pas dessus il était plutôt content. Oui enfin presque, parce là la façon dont elle le regardait était on ne peut plus explicite et il ne voulait absolument pas les imaginer ensemble. Son employée et son mari... Help! Pauvre directeur d'entreprise pris entre deux feux cherche îlot de tranquillité loin de sa propre imagination.. Et flûte, destination non disponible évidemment.

- J’ai quelque chose à te dire, en privé.

Un bouton sur le nez peut être? Mouais d'après le ton c'était pas ça. Il avait eu envie de se lever dès que Ross lui avait proposé cette porte de sortie mais ce n'est qu'après un regard noir à Reynolds qu'il se dirigea vers un coin de la pièce. Il pouvait s'interpréter comme une preuve de jalousie envers elle, ou envers Ross, ou une injonction à rester bien sagement à sa place. Tant qu'à faire, il préférait qu'elle ne l'interprète pas, mais c'était trop demander.

Le plan de Ross l'amusait. Personnellement, il y gagnait sur plusieurs tableaux, mais au vu de la situation ce n'était vraiment pas la peine. Et puis, si lui ne risquait rien, Ross en revanche se plaçait en ligne de mire d'une source d'ennuis pas possibles. Et Holster avait une certaine compassion pour les cibles de cette source d'ennuis en particulier. Par conséquent, il prit la peine de dissuader son conjoint d'appliquer le plan dont il avait eu l'idée. Simple précaution. Il avait légèrement minimisé les risques mais puisque le plan était abandonné d'un commun accord jusqu'à nouvel ordre ce n'était pas si grave que cela.

Revenant à sa place, il se sentit immédiatement mal à l'aise. Et ce pour une raison simple: Reynolds. Il devrait jouer avec cet élément instables pour le moment, et il y mettait une assez mauvaise volonté. Il aurait presque été plus enthousiaste en allant acheter une alliance unique en dépensant le salaire annuel d'un employé lambda qu'à la seule idée de coopérer avec... elle. Juste elle.

Nom d'une chaise, mais pourquoi elle n'était pas partie aussi?

- "Bien, je suppose qu'un bilan de la situation ne nous ferait pas de mal. Reynolds, gérez ceci comme un secret d'état concernant les failles de l'armée maritime. Ross, vous vous débrouillez comme vous préférez. Pour commencer une évaluation des dommages encourus et à encourir serait appréciable."

Prenant une feuille, il commença à griffoner des éléments isolés. Par exemple, le nombre d'individus ayant peut être vu la banderole, les gens qui ont pu être prévenus par le maire ou les témoins, et les gens de l'hotel qui étaient au courant. Ou encore la masse de fric que représentait la moitié des biens du ménage (il raya cette mention). Il décida de s'arrêter lorsqu'il en arriva à entammer les premières lettres de "garde alternée".
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 25 Juin - 12:28

Kate Reynolds dans toute sa splendeur… On ne pouvait dire si elle respectait quoique ce soit sur cette terre… Enfin si quand même son travail ce qui ne voulait pas forcément dire son patron…
Elle s’amusait comme une folle dévorant Ross des yeux alors qu’il semblait sur une autre planète. Planète qu’il fut obligé de quitter ramené à la réalité par ce cher Dunney qui n’avait pas l’air de s’amuser le moins du monde.
Ce petit Rossy demandant à parler à Dunney en privé et la congédiant d’un sourire. Mauvaise idée… Autant Kate avait un a priori plutôt positif autant elle n’accepterait jamais d’être traitée en employé à faire sortir pour parler entre adultes…

Elle répondit à son sourire par un haussement de sourcil délicat et un sourire en retour avant de détourner le regard. Dunney choisit ce moment pour intervenir en entrainant son cher et tendre mari à l’écart. Son boss l’a connaissait y’avait pas à dire. Par contre il lui jeta un regard noir diablement sexy qu’elle ne parvint pas à interpréter, jalousie? Colère? Elle n’en savait rien mais ne daigna pas s’en soucier longtemps.

Les deux hommes isolés dans un coin de la pièce Kate regarda la vue de la fenêtre elle n’avait pas pour habitude d’espionner à moins que ce ne soit nécessaire pour sa mission. Du coup pour le moment ce que pouvaient avoir à se dire les deux amoureux ne l’intéressait pas. Enfin amoureux a priori ce n’était pas trop ça vu que le contrat était déjà prêt à se voir annulé. Peu de temps après ils revinrent vers elle et Dunney repris la parole.


« Ok je traite l’info sur un mode confidentiel. »

Cette phrase assortit d'un sourire radieux. Ni plus ni moins elle n’allait pas faire de beau discours ni de promesse mais il savait normalement pouvoir compter sur sa discrétion elle n’avait pas monté les échelons par hasard.
Une idée cependant germa dans son esprit qu’elle fit partager sans trop réfléchir.


« Pour ce qui est de votre contrat… Je ne pense pas qu’ils aient eu le temps d’informatiser les données donc ce n’est qu’un bout de papier ce qui pourrait se corser ensuite. Il suffirait peut être de s’occuper de ce document? »

Ce qui sous entendait de s’occuper également du détenteur mais ça Ross ne pouvait le savoir. La délicate Kate ne l’était pas vraiment mais il l’ignorait.
Ceci dit elle sourit et se leva contournant le bureau de son patron pour s’assoir dans un fauteuil en cuir juste face à lui. Elle ne savait pas pourquoi elle était là mais se doutait qu’il se désirerait à en venir au fait. Si c’était désagréable elle préférait être dans une posture plus confortable que celle qui dévoilait ses jolies jambes du haut du bureau.
Elle ignorait Ross ne sachant trop quelle attitude adopter vis-à-vis de lui. Elle laissait venir. Après tout elle était pour sa part dans une situation amusante pour les deux hommes le qualificatif devait plutôt être gênant voir mortifiant.
Une seule chose intéressait la jeune femme pourquoi ces deux gus étaient maintenant mariés… Pas le genre de Dunney de faire des trucs irréfléchis… En plus Ross n’avait pas l’air plus gay que son patron… C’était vraiment bizarre.

Elle ne voyait pas comment aborder le sujet étant certaine de se faire rembarrer par Dunney. Sauf si... Elle arrivait à lui faire comprendre qu'elle pouvait être utile pour obtenir cette annulation sachant qu'elle était déjà au courant et toute dévouée à sa cause la plupart du temps. Mmm la jolie Katie avait son objectif le combat allait s'engager.
Il faudrait convaincre Ross egalement mais après tout Dunney devait avoir des arguments sinon Kate en avait elle aussi^^
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 25 Juin - 22:26


Ross avait souhaité parler en privé à Dunney d’une idée qui avait fleuri dans son esprit. Après avoir échangé leur point de vue et leurs arguments, ils avaient décidé de ne pas retenir le plan saugrenu et assez risqué de Ross, à moins que… La suite des événements les feraient peut-être changer d’avis. Miss Reynolds attendit patiemment (ou pas) et chacun reprit sa place initiale, à un détail près, Ross ne s’assit pas. L’effet de surprise passé, la présence du sosie de Nicole le troublait encore. Il éprouvait des difficultés à ne pas faire un transfert. Debout, il se sentait un peu plus sûr de lui, un peu seulement. Ce n’était pas tous les jours qu’il rencontrait une morte, vivante !

Les oreilles dressées à écouter Holster et les yeux rivés sur Kate, Ross avait tous ses sens en éveil. Il ne devait rien rater de ce qui allait suivre. Difficile de rester serein, de ne pas fuir la réalité, de ne pas perdre la raison, dans un tel moment ! Ses capacités intellectuelles en prenaient un coup. Il préférait donc laisser les rennes à Dunney, pour le moment.

Kate était d’accord pour garder le secret. Tant mieux ! Respecterait-elle sa parole ? C’était moins sûr. Si cela avait été Nicole, il n’en aurait pas douté un instant, mais Kate, il ne la connaissait ni d’Eve ni d’Adam, alors comment lui faire confiance ? Il jeta un œil interrogateur au dirigeant de Genetic, ne dit mot et reporta son attention sur la magnifique créature faite femme qui lança une idée avant de s’asseoir plus confortablement dans un fauteuil.

Ross resta debout et passa derrière le fauteuil sur lequel il était assis quelques minutes auparavant. Ainsi, il ne voyait plus le visage de Kate et pouvait reprendre tous ses esprits. Il en avait besoin pour régler l’affaire du contrat de mariage. Il se répéta la suggestion de Kate et y trouva un bémol.

- En une semaine, je doute fort que les services du maire n’ait pas fait l’enregistrement informatique… Où alors ils sont nuls !

Ross trouvait toujours que les administrations mettaient trop de temps dans tout. Là, à tous les coups, ils avaient fait vite. Pour un peu que l’employé de la mairie ait fait du zèle et c’était fichu. Donc bout de papier ou pas, ça ne réglerait rien. Il y avait toujours la possibilité de vérifier mais l’écossais n’avait aucun moyen pour cela.

- Tu crois que tu pourrais voir ça Dunney ? Mais bon… Je pense toujours qu’un divorce serait moins compliqué…

Moins compliqué et moins risqué. Ross était plus ou moins au courant des agissements du dirigeant de Genetic. Ils n’étaient pas tous très légaux. Pour vérifier ce qui avait été fait ou non au sein de la Mairie, il n’y avait pas d’autres moyens que d’agir discrètement pour ne pas éveiller les soupçons. L’écossais ne voulait pas être mêlé à une affaire d’espionnage ou de vol de données. Il préférait encore voir le mariage étalé sur la place publique plutôt que de commettre un crime. Après tout, il avait signé ce contrat absurde, il en assumerait les conséquences. Cependant, il comptait encore sur une idée de génie respectant la loi que Dunney, Kate ou lui-même pourrait avoir subitement.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Dim 27 Juin - 21:54

Elle souriait. Encore. Elle n'avait visiblement toujours pas compris que cela l'agaçait au plus haut point. Ou alors elle agissait ainsi afin de l'énerver. Quelqu'un d'énervé étant toujours plus vulnérable. Non, il était le seul, le grand, l'unique manipulateur-né de cette boîte et il le resterait. Quant à Reynolds, il valait mieux pour elle qu'elle ne tente pas de le manipuler car elle s'y briserait les dents. En attendant...

En attendant s'il ne rêvait pas elle proposait la destruction du document, avec un immense sourire. Sauf que le document avait très certainement été officialisé par le maire assez vite, par pure vengeance, alors ça ne risquait pas de... Oh non, non, non et encore non. Elle n'envisageait quand même pas de supprimer Ross si? C'était son mari. Forcé, mais quand même ce n'était pas un simple inconnu comme ceux qui disparaissaient parce qu'ils en savaient trop. D'ailleurs, ceux là n'avaient que ce qu'ils méritaient, tandis que lui.. c'était juste un pauvre type qui avait rien demandé.

Bon, sa conscience le haïssait déjà, il était déjà criminel, et n'avait jamais spécialement porté son intérêt sur des sujets aussi futiles que le respect de son prochain. Ceci dit, il n'aimait pas tuer pour autant. D'abord parce que ça ne servait à rien. Pire: c'était carrément un échec, la preuve qu'on n'avait pas trouvé d'autre solution. Et ensuite, bon sang, c'était risqué. Il y avait toujours le danger d'un procès, et tout procès menait à un discrédit immédiat. Certes, il y avait des méthodes qui garantissaient la sécurité de tels règlements de comptes. Ce qui le ramenait à ses autres raisons: le tuer serait admettre qu'il était incapable de retourner la situation à son avantage, et ce pauvre type n'avait aucune raison de finir en... il ne voulait pas savoir quoi. Les pros effaçaient les traces comme ils voulaient mais il préférait ne pas imaginer la chose de trop près.


- Tu crois que tu pourrais voir ça Dunney ?

Que... quoi? Non mais il était malade ou quoi? Il voyait pas qu'elle était en train de proposer de se débarrasser de lui? Bon, en respirant par le nez il pouvait admettre que le sous-entendu de Reynolds ne devait pas prendre sens pour Ross. Ce qui ne l'empêchait pas de regarder ce dernier avec des yeux ronds comme des soucoupes. A peu près comme il aurait regardé un individu qui l'aurait informé sur le ton de la conversation de ses pratiques sado-masochistes en fait. Sauf que Ross n'était pas maso : il n'était juste pas habitué à des solutions aussi radicales que celles de Genetic. Celles que Reynolds lui suggérait avec un grand sourire.

Et là, ça ne lui plaisait pas du tout. Et Ross qui insistait avec son divorce à la con, mais qu'est-ce qu'il avait dans le crâne aussi? Comment pouvait-il être tellement clair, tellement simple à comprendre alors qu'il se trouvait en présence des pires manipulateurs que la terre ait portés? Comment pouvait-il être aussi peu méfiant non d'un chien? *Et qui es-tu pour t'être marié à quelqu'un qui te ressemble si peu, Dunney?* Question subsidiaire, à effacer si possible. L'important, c'était d'épargner à Ross une méthode brutale sans contester Reynolds ouvertement.

- " Le dossier? Je le connais pas cœur, chéri, pas la peine de vérifier quoi que ce soit. D'ailleurs Reynolds, supprimer les dossiers est illégal et je n'ai pas envie d'impliquer l'entreprise dans mes affaires intimes. Et je vous prierait de laisser mon mari tranquille, attaquez-vous à n'importe quel mâle dans votre style mais pas à lui, est-ce clair?"

Ross allait le tuer. C'était pour son bien mais Ross allait le tuer quand même, surtout après les arguments qu'il lui avait exposés lui même. De toutes façons, il était en danger alors autant le protéger un peu, ça ne lui ferait pas de mal. Par contre, il valait mieux ne pas impliquer l'entreprise, comme il l'avait fait remarquer. Bah, il contacterait quelqu'un pour surveiller la situation. Taylor par exemple, elle était talentueuse et n'avait à sa connaissance jamais fait la moindre erreur. Certes, elle n'était pas spécialisée dans la protection mais elle en était certainement capable. Et puis, ça lui ferait du bien de parler avec une égale pour une fois. Quelqu'un qui n'essaierait ni de l'écraser, ni de se débiner. En attendant, il fallait qu'il se débarrasse de Reynolds avant qu'elle ne fasse vraiment peur à Ross. Et elle en était capable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Lun 5 Juil - 12:22

[Vraiment désolée pour le retard...]

Kate était assez surprise de la façon dont tournait son entretien avec son patron mais ne s’en plaignait pas. Il avait toujours ou presque des réactions qui amusaient beaucoup la jeune femme. Cependant elle n’aimait pas rester à l’écart et du coup elle proposa implicitement son aide dans la suppression du problème.
La réaction de Ross fut à la hauteur de ses espérances il acquiesça avec conviction à ce qu’elle proposait sans comprendre qu’éliminer les gêneurs pouvait comprendre sa si jolie personne. Elle lui fit un sourire gentil avant de se tourner vers monsieur le big boss qui s’énervait au point qu’elle ne put s’empêcher de le voir comme une cocote minute ce qui fit redoubler son sourire.

Il ne voulait pas qu’elle touche à son mari message très clair, elle n’avait pas le droit de le faire éliminer… Très clair à ses yeux mais il n’en serait pas forcément de même à ceux de Ross. Décidemment ça devenait cocasse… Elle n’avait pas suggérer directement d’éliminer Ross pensant plutôt à descendre le maire ou son cher adjoint mais il devait apprécier ce Rossy pour vouloir le protéger ainsi. Information intéressante qu’elle s’empressa de classer dans un coin de son esprit. Cet homme l’intéressait maintenant doublement.

Il était proche de Killian enfin de… Wyatt et il pourrait lui permettre de l’approcher de façon douce. Elle n’avait pour le moment pas trouver la tactique d’approche idéale et ça lui prenait de plus en plus la tête. Si elle se rapprochait de Ross elle pouvait donc obtenir ce qu’elle souhaitait en entrant dans la vie de ce jeune homme et en prime cerise sur le gâteau faire tourner en bourrique son cher Dunney. Que demandait le peuple…

Ceci étant elle avait conscience que sa ressemblance avec la défunte Nicole jouait autant en sa faveur qu’en sa défaveur car elle ignorait quel mode de relation ils entretenaient.
Par contre elle avait vu cette femme et avait eu son dossier entre les mains. Ca pouvait lui servir. Elle pouvait calquer son comportement sur celui de la jeune femme, être plus douce plus posée…
Ceci étant décidé pendant que Dunney s’évertuait à la détacher de Ross par tous les moyens elle commença à mettre son plan à exécution.

Son sourire se fit plus doux et sa pose nettement moins provocante ceci très progressivement comme si elle retirait un masque alors qu’elle le revêtait au contraire. Elle baissa les yeux avant de répondre à Dunney d’un air attendrissant.


« J’en prend note monsieur. Je voulais simplement rendre service. »

Ceci dit de sa voix la plus douce ce qui risquait de surprendre Dunney. Mmm phase deux du plan elle releva les yeux et les planta dans ceux de son patron avant de reprendre la parole.

« Par contre pour ce qui est de choisir un mâle dans mon style comme vous dites ce sont Mes affaires intimes ce qui sous entend que vous et votre entreprise n’avaient rien à y voir. »

C’était assez amusant pour Kate de jouer la candeur et la fausse indignation. En même temps c’était sa qualité première d’être une excellente comédienne. Dunney aurait un doute c’était évident mais difficile de le transmettre à Ross non? Elle fit alors un sourire timide à Ross et dit.

« Je pense que votre cher et tendre mari et tout a fait capable de savoir lui-même s’il a envie de me revoir ou non un jour. »

Elle le regardait ses prunelles brillant de mille feux. Elle déployait tout son charme mais pas dans le genre vénéneux qu’elle réservait à Dunney. C’était plus doux, plus posé, plus profond même. C’était sans doute une façon de laisser entrevoir la Kate qu’elle serait devenu si sa vie ne c’était pas transformer en drame grandeur nature.

« Pourrais je maintenant savoir ce que me vaut cette convocation? A moins que ça aussi ce soit secret défense? »

Conclusion de sa tirade avant de reposer ses mains croisées sur ces genoux. La gentille et discrète employée malmené par un patron indélicat on croyait rêver. Kate n’avait honte de rien et osait tout quand il s’agissait d’atteindre un objectif qu’elle se fixait. Restait maintenant à observer la réaction de ses interlocuteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 6 Aoû - 20:38

Le dirigeant de Genetic était borné et les arguments du psychologue ne le feraient pas changer d’avis. Ross devait se rendre à l’évidence, Dunney ne divorcerait jamais. Il n’avait plus qu’à s’en remettre au génie de son époux, si génie il avait. Sinon, son statut d’homme influant devrait les aider à sortir de cette impasse dans laquelle ils s’étaient engouffrés sans réfléchir comme des gamins. Le psychologue n’osait pas imaginer les méthodes que pourraient employer Dunney mais il espérait pouvoir le convaincre de ne pas avoir recours à des extrêmes. Ross poussa un soupir de soulagement lorsque Dunney confirma qu’il n’avait pas l’intention de se mettre dans l’illégalité pour ses affaires personnelles.

A aucun moment, l’écossais n’avait compris le sous entendu fait par Kate. Il n’aimait pas les agissements radicaux, il n’était pas psy pour rien. Il privilégiait toujours la discussion et l’échange d’idées pour trouver une solution satisfaisant toutes les parties. Jamais il n’imaginait régler un problème en rayant de la planète la ou les personnes se mettant en travers de son chemin. Oh certes, il lui était arrivé de dire « je vais le zigouiller si ça continue » mais ce n’était que des mots permettant d’évacuer un trop plein de colère. L’heure n’était pas à la colère mais à la surprise.

Ross ouvrit de grands yeux ahuris à la dernière phrase prononcée par Dunney à l’attention de Kate. Il secoua la tête ; et non, ce n’était pas le fruit de son imagination, le dirigeant de Genetic l'avait appelé "chéri" et venait de prier son employée de « laisser son mari tranquille ».

-…Euh…

C’est tout ce qui sortit de sa bouche. Une onomatopée idiote qui en disait long. Elle traduisait la surprise et l’incompréhension. Est-ce que son époux du moment se lançait dans le petit scénario dont ils avaient discuté quelques instants à l’écart et qu’ils avaient fini par écarter car trop risqué ? Il lui lança alors un regard interrogateur et scruta la moindre de ses réactions dans le but d’obtenir un éclaircissement.
A moins que ce ne soit simplement le comportement de Kate qui l’excédait et qui lui faisait dire n’importe quoi ? Ross ne connaissait pas le genre de relations qu’entretenaient ces deux personnes de Genetic mais elles s’avéraient assez tendues ; elles faisaient penser au jeu du chat et de la souris.

La présente de cette femme, sosie de Nicole, ne facilitait pas les choses. Ross ne savait plus trop quoi penser ni quoi dire et encore moins quand cette dernière déploya tout son charme, et du charme, elle en avait à revendre. L’objet de cet entretien devait revenir au premier plan. Ross se ressaisit tant bien que mal.

- J’aurais été ravi de vous revoir si les circonstances avaient été autres. Mais sachez que je ne ferai rien qui puisse froisser Dunney.

En disant cela respectueusement, pour ne pas heurter la jeune femme, l’écossais se lançait sur une pente glissante. Sa dernière phrase était à double sens. Elle pouvait très bien entrer dans le scénario réfuté au préalable comme elle pouvait signifier qu’il ne voulait pas se mettre à dos le dirigeant de Genetic. Ross devait ménager les humeurs de Dunney, sinon il pouvait dire adieu à la rupture du contrat de mariage, ce qui était absolument inconcevable pour lui.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Jeu 12 Aoû - 16:15

Il n'en croyait pas ses yeux. Ni surtout ses oreilles. En ce jour béni, devant son bureau (qu'il devrait penser à faire sacrer lieu saint pour son pèlerinage personnel) et devant témoin, Kate Reynolds venait de l'exclure de sa vie sentimentale. Se mettre à danser étant un comportement à proscrire, il se contenta d'un discret sourire à l'évocation de ce qui relevait ou non du domaine "privé" par opposition au domaine professionnel. De plus, non seulement elle n'allait plus lui courir après, mais elle sous-entendais également vouloir dissocier complètement ses aventures de Genetic (son entreprise), ce qui augmenterait certainement la productivité de Reynolds, de lui même et de son entreprise, bien qu'il n'ait eu jusqu'ici aucun écho de Reynolds déconcentrant ses collègues. C'était une des choses qu'il ne pouvait pas lui reprocher.

Il était juste euphorique. Au point qu'il tendit à Reynolds le nouveau règlement du laboratoire sans se départir de son sourire tout en expliquant (vaguement) qu'elle devait le lire à voix haute devant l'ensemble du laboratoire et l'afficher lisiblement. Et puis il réalisa qu'elle était en train de draguer Ross. Oh qu'elle s'intéresse à lui de cette façon ne le dérangeait pas. Vraiment pas. Ou si peu. Le problème, c'était que peut être n'avait-elle pas tant que ça l'intention de le laisser tranquille. A cette seule idée, son sourire se fit plus crispé. Il préférait ne lui prêter aucune intention, c'était sa ligne de conduite et il s'y tiendrait.


- " Bien sûr, vous le respecterez vous même, mais je ne doute pas que vous ayez la discipline suffisante pour supporter quelques règles de vie en communauté. Surtout si elles sont nécessaires au bon fonctionnement de cette entreprise dont la réussite vous tient à cœur, j'en suis persuadé. Nous avons besoin de vos recherches autant que vous avez besoin de nos moyens après tout."

Il avait volontairement utilisé cette même phrase qui résumait la pure formalité qu'avait été l'entretient d'embauche de Kate Reynolds. En espérant que cela la rendrait un peu plus impliquée dans ses recherches et en peu moins présente à son bureau. Elle avait beau avoir certifié ne pas s'intéresser à lui, il se méfiait. D'ailleurs, à bien y réfléchir, elle n'avait que sous-entendu un tel engagement. Déjà qu'il fallait se méfier de ses promesses, une telle attitude ne devait susciter que la méfiance, une méfiance d'autant plus en alerte qu'elle semblait avoir décidé de s'intéresser à Ross de très près.

Tiens, Ross au fait, il avait parlé peu de temps avant pour dire quoi déjà... Ah oui: "ravi de vous revoir". Grand bien lui fasse, quoiqu'il en doute un peu. Ses employés n'avaient que rarement le profil adéquat pour vivre des aventures à l'eau de rose et de jasmin sous le soleil couchant dans la forêt enchantée des rêves bleus. Étant donné le caractère-type qu'il recherchait, la plupart des employés de Genetech étaient destinés à faire sinon un mariage d'argent, du moins un mariage d'intérêt. Pas qu'il s'y intéresse particulièrement mais c'était de cette façon là qu'il envisageait leur vie externe à l'entreprise : de loin et approximativement.


- "Mais sachez que je ne ferai rien qui puisse froisser Dunney."

Trop aimable, mais vraiment déplacé vu les circonstances. Il n'avait pas besoin qu'on lui obéisse aveuglément. Enfin, si, mais pas maintenant, pas lui, et pas devant Kate Reynolds. C'était à s'en tirer les cheveux . A s'en cogner contre les murs. A s'en offrir une corde dans un papier cadeau. A croire en Dieu. Bref, à péter un câble. Il avait l'impression qu'une divinité antique et mesquine s'échinait à le faire tomber de Charybde en Scylla. De deux démons combat le moindre, ça fera moins mal que d'attendre en silence.

- "Débrouilles-toi avec elle, tu n'es pas un pantin que je sache, je me serais débarrassé de toi de manière plus radicale sinon. Maintenant sortez. Tous les deux. Je t'enverrai un courrier s'il le faut, je peux même t'offrir une alliance en platine si ça t'amuse, mais sors."

De deux démons combat le plus faible. Mais si tu le peux, fais plutôt demi-tour et enfuis-toi en courant hors de leur portée. Le tout en faisant une grimace au plus faible si tu as le temps. Pas très malin de sa part mais il était à bout de nerf. Debout, les yeux écarquillés, la façon dont il enjoignait ses deux démons personnels à quitter la pièce lui faisait penser à une mégère hystérique d'une série américaine dont il avait oublié le nom. Assez dévalorisant, mais il fallait reconnaître qu'il était bel et bien hystérique. Ou à tout le moins paniqué, et absolument pas en état de gérer quoi que ce soit. Si en plus son mari décidait de jouer à la marionnette, il valait mieux laisser tomber. Ou en tout cas gérer les deux problèmes séparément, mais pas les laisser devenir incontrôlables juste sous son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 13 Aoû - 10:04

Une jolie fleur dans une peau de vache… Ca pourrait résumer Kate surtout en cet instant béni ou elle voyait son boss se dépatouiller avec son nouveau mari et sa présence si gênante en cet instant. Elle avait enregistré que Dunney refusait qu’elle efface son problème notant au passage qu’il se mettait à l’appeler chéri et s’en amusant. Par contre il voulait lui dicter sa conduite lui demandant de s’en tenir éloignée et de choisir un autre mâle dans son style et automatiquement par pu instinct de contradiction elle regarda Ross autrement déployant tout son charme pour lui proposer à demi mot de se revoir.

Elle se fit même une choix de sortir une phrase trop souvent entendu dans la bouche de son boss sur la séparation de la vie privée et de la vie professionnelle… Elle s’amusait comme une reine d’autant plus quand Ross lui répondit gentiment qu’il en serait ravi mais ne voulait pas froisser Dunney.


**Moi j’adore au contraire!**

Pensée peu charitable mais elle ne s’était jamais décrite comme telle. Elle lui sourit gentiment avant de reprendre la parole pour demander la raison de sa convocation. Elle se retrouva avec un règlement dans les mains à lire au labo et a afficher. Il la prenait pour une vulgaire secrétaire ou quoi? Reynolds collerait ce boulot à son assistant dès son retour au labo mais daignerait peut être quand même le lire.

Elle écouta attentivement Dunney qui parlait de leur besoin mutuel. Le sien pour le budget et l’infrastructure et celui de Genetech pour ses qualités scientifiques. Ceci la fit sourire froidement c’était vrai et faux à la fois. Kate considérait ne rien devoir à personne et n’avoir besoin de personne elle se servait de l’entreprise mais s’en moquait éperdument ne croyant en rien sinon en ses recherches. Son boss avait d’ailleurs du comprendre qu’elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds et ne supporterait pas qu’il intervienne de trop près car il lui laissait la bride sur le cou.

Juste après son topo sur le règlement du labo il sembla réaliser que Ross avait répondu à la proposition de Kate et il réagit d’un coup d’un seul. Son mari n’était pas un pantin sinon, il l’aurait effacé… Il se foutait du monde à monter sur ses grands chevaux deux minutes avant pensa la jeune femme… Encore que ce mot n’avait pas forcément le même sens pour eux deux. Trois secondes après Dunney décidait de les mettre à la porte agité comme elle ne l’avait jamais vu. Elle ne savait pas au juste ce qui le rendait dingue comme ça mais adorait le résultat.

Elle se leva et s’approcha de Ross un sourire aux lèvres avant de prendre la parole elle leva la main pour effleurer sa joue mais s’arrêta à quelques centimètres de sa peau comme intimidée. Elle était assez près de lui pour sentir son odeur mais aussi un frémissement le long de sa peau… C’était un mutant… Il devenait de plus en plus intéressant.


« Vu que nous sommes mis à la porte et que votre tendre époux n’est pas froissé à l’idée que l’on se revoit, que diriez vous d’aller boire un verre? »

Sur ces heures de boulot eh oui mais bon il serait malavisé de lui faire une remarque tant elle ne comptait pas son temps en règle générale.
Elle espérait ne pas se faire envoyer bouler surtout devant Dunney mais ça ne la découragerait pas pour autant.
Elle laissa retomber sa main doucement et planta son regard brillant dans celui de l’écossais attendant sa réaction un sourire timide au coin des lèvres.
Pour Dunney c’était nouveau sans nul doute, Reynolds dans son bureau l’ignorant superbement on aurait tout vu.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 13 Aoû - 22:53

« Il aurait été ravi de revoir Kate si les circonstances avaient été autres mais il ne voulait pas froisser Dunney. »
Cette phrase prononcée par Ross n’eut pas l’effet escompté. Il avait beau être psychologue et essayer d’analyser les réactions de ses deux interlocuteurs, là, il était complètement largué et ce n’était pas peu dire !

Kate ressemblait, trait pour trait, à son amie décédée. Si cela n’avait pas été le cas, il serait sans doute tombé immédiatement sous son charme. Pour l’heure, c’était impossible, il ne pouvait pas, il ne devait pas céder à la tentation. Si tel était le cas, il ne pourrait pas s’empêcher de penser à Nicole et au moment d’égarement qui avait fait naître, neuf mois plus tard, un charmant bambin prénommé Wyatt. Ces éléments constituaient, pour Ross, les circonstances actuelles.

D’autre part, ne sachant pas si Dunney avait, volontairement ou non, commencer à jouer le petit scénario dont ils avaient discuté quelques instants auparavant, Ross avait tenté une réplique pudique. Il aurait mieux fait d’ignorer ce fait ou encore de garder le silence. Mais quelle idée Dunney avait-il eu de l’appeler « chéri » aussi ! En y réfléchissant, c’était peut-être ironique mais il était difficile de le savoir. Ross connaissait à peine Dunney, il ne pouvait donc pas deviner ce qu’il avait derrière la tête et encore moins anticipé. En tout état de cause, jamais il n’aurait imaginé une telle réaction. Le dirigeant de Genetic était devenu comme hystérique. Quelle mouche l’avait piqué ? Que pensait-il pour agir ainsi ? Ross ne voulait pas le savoir, enfin si, il aurait bien aimé, ne serait-ce que pour comprendre l’état psychologique dans lequel il se trouvait et quelles étaient les véritables raisons de ce comportement inapproprié. En tout cas, si il pensait intimider l’écossais, c’était raté. Il en fallait bien plus pour cela.

En étant éconduit de la sorte, le psychologue fut tout de même piqué au vif. Jamais il n’avait subi un tel affront. Etre traité comme une vulgaire pouffiasse vénale dépassait les bornes. Si il n’avait pas un minimum de contrôle sur sa capacité, c’eut été avait un plaisir non dissimulé qu’il aurait fait cramé la tignasse de son mari. Au lieu de s’emporter inutilement, il se contenta de lui lancer un regard noir qui en disait long.

- J’attendrai donc ton courrier confirmant l’annulation pure et simple du contrat de mariage, mais… je n’attendrai pas dix ans !

Mais pour qui se prenait-il ? Ce n’était pas parce qu’il était à la tête d’une énorme entreprise qu’il pouvait tout se permettre. Ah oui, c’était vrai, c’était Genetic et tout ce qui allait (ou pas) avec ! Ross l’avait presque oublié.

**Et ton alliance en platine tu peux te la mettre où je pense… Je n’ai pas besoin de toi pour m’en payer une si ça me chante.**

Si Kate n’avait pas été présente, Ross aurait verbalisé sa pensée, mais il avait un minimum de savoir vivre et il n’aimait pas paraître grossier devant la gente féminine. Cette dernière, incarnée dans toute sa splendeur par Kate, se montrait imperturbable. Elle continuait son numéro de charme comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. Ross amorça un mouvement de recul lorsqu’elle voulut lui effleurer le visage mais elle s’arrêta avant de le toucher.

Entre l’agitation frénétique de Dunney et la démonstration envoûtante de Kate, Ross avait l’impression de jouer dans un film de série B. Si il n’avait pas été au centre de l’action, il aurait trouvé cette scène plutôt comique. Seulement, là, il n’avait pas envie de rire, mais alors pas du tout. S’il avait eu une télécommande, il aurait appuyé sur le bouton pause, le temps d’aller boire un café avant de se replonger dans l’histoire car l’écossais finissait toujours de visionner un film même si celui-ci n’était pas à son goût.
La proposition de Kate tombait à point.

- Volontiers Miss Reynolds.

Ross avait besoin d’un petit remontant. Sans y réfléchir, il accepta en esquissant un sourire de courtoisie. Sans plus attendre, il se leva de son fauteuil, traversa le bureau du big boss de Genetic et ouvrit la porte pour laisser passer la jeune femme. Il lança un regard froid à Dunney sans manquer de le saluer d’un petit signe de tête. Il n’avait rien d’autre à ajouter mises à part quelques injures qui n’auraient eu aucun effet si ce n’était de calmer son indignation.


_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Dunney H

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   Ven 27 Aoû - 17:38

Il aurait voulu se défouler, mais en était incapable sans se blesser. Les murs, c'est solide. Du coup, il se contenta de faire les cents pas, attendant que le couloir soit libre pour quitter les lieux. Marcher lui ferait du bien. Marcher vite surtout. Et après ça il pourrait réfléchir correctement. Parce que, pour l'instant, il n'était pas en état d'additionner deux et deux sans se planter, alors résoudre ses problèmes... Même pas la peine. Et ce con qui s'en remettait à lui, il avait bien envie de le laisser se dépatouiller avec le contrat. Sauf que s'il faisait ça, il était sûr que l'autre irait demander un procès à l'amiable au premier avocat venu.

L'annulation du contrat de mariage, il en avait de bonnes. S'il y avait une chose impossible en ce monde, c'était bien de briser un contrat. On pouvait l'ignorer bien sûr. On pouvait aussi le rompre, mais il y avait une contrepartie financière "à la hauteur de l'engagement" comme disait Machin. Et dans le cas d'un contrat de mariage, la contrepartie, c'était la moitié des biens, plus un procès public et parfois une humiliation en prime. Uniquement des choses qu'il ne pouvait pas se permettre en somme.

Tiens, il en oubliait presque Reynolds. Reynolds, "la femme de glace". Il n'avait jamais compris ce surnom d'ailleurs : pour lui elle était loin d'être de fer. Il aurait même préféré qu'elle soit plus distante, d'ailleurs. Enfin, il n'avait pas beaucoup de contrôle sur elle. Et à bien y réfléchir, c'était plutôt mauvais. Il avait déjà une sainte trinité complète qui ne l'écoutait pas, et ne tenait absolument pas à remplacer son chat par Kate Reynolds. Il devait bien le reconnaître, elle était une bonne manipulatrice. Et elle avait décidé de le faire céder.

Il s'était jusque là refusé à admettre qu'elle le faisait exprès, mais la petite scène qu'elle avait joué devant lui lui prouvait qu'elle ne réagissait pas à la légère. Il était évident qu'elle ne l'aurait jamais "allumé" inconsciemment. Elle savait ce qu'elle voulait. Et il n'aimait pas du tout être la cible d'une femme si... Imprévisible ? Diabolique? Envahissante? Désirable? La dernière mention était à rayer. Ou a souligner. S'il ne l'admettais pas il risquait de se laisser piéger. Jour à marquer d'une pierre noire, reconnaître ses faiblesse avait beau être noble, et efficace, sa dignité n'en prenait pas moins une sacrée claque.

Maintenant, il lui restait à lui échapper. Et à régler le problème du contrat de mariage. Et a trouver quoi écrire à Ross avant dix jours pour qu'il n'essaie pas de briser ce contrat à l'amiable.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Con...fusions & Dés...accords. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: HOLSTER'S ROOM-