..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre mouvementée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arion Sherwind


avatar

Messages : 21

MessageSujet: Une rencontre mouvementée   Mar 25 Mar - 20:05

Quel hôtel... Peu de choses n'étaient pas couvertes d'un minimum d'or dans ce hall majestueux. Le plafond était à une hauteur vertigineuse, le comptoir était immense et sans doute ouvragé dans un bois de qualité, les employés portaient tous un uniforme impeccable,... Bref, un des hôtels les plus riches de tout Los Angeles. C'est ici que devait se trouver l'homme qu'Arion recherchait. Il s'avança vers un des employés derrière le bureau de l'accueil.

-Excusez-moi. Est-ce que cet homme loge bien ici?

Il tendit au réceptionniste un morceau de papier sur lequel se trouvait le nom de l'homme en question. Il ne leva même pas les yeux.

-Désolé monsieur, c'est contre la politique de la maison de dévoiler le nom de nos clients.

Arion resta là à le dévisager, sans bouger. Celui-ci leva enfin finalement les yeux vers lui, avec un grand sourire (commercial bien entendu).

-Puis-je faire autre chose pour vous monsieur?

-Oui, il y a bien quelque chose. Attendez un instant.

Le jeune homme sortit alors son portable et composa un numéro. Il tendit alors le portable vers le réceptionniste en disant que c'était pour lui. Celui-ci, surpris, le saisit et demanda à qui il avait affaire. Très vite, il sembla légèrement perdre en assurance. Il bafouilla. Se confondit en excuses. Dit qu'il allait arranger tout cela. Et enfin, il raccrocha et rendit le téléphone à Arion.

-Bien... dit-il. Alors euh, j'ai eut le lieutenant Tyler de la police. Il m'a expliqué qui vous étiez et...enfin, veuillez m'excusez monsieur. Croyez bien que si j'avais su qui vous étiez je...

-Je m'impatiente.

-Oh oui bien sur! Alors euh, monsieur Michael Torres... Oui en effet, il loge bien ici monsieur. Je ne vois pas sa clé, il doit donc encore être dans sa chambre. Il s'agit de la 301, au troisième étage. Je vais vous accompagner à sa...

-Pas la peine merci.

Il s'éloigna alors, sous les yeux scrutateur du réceptionniste. En dépassant une colonne de marbre un peu plus loin, il sourit en se voyant derrière, à l'abri des regards, un portable à la main. Il prit le portable et le rangea dans une poche en faisant disparaître son autre lui et en murmurant "merci à moi-même...". Ensuite il monta dans l'ascenseur, direction le troisième étage.

Les portes s'ouvrirent sur un grand couloir recouvert d'un tapis rouge à l'aspect luxueux. Arion l'arpenta jusqu'à trouver la chambre 301. Il frappa à la porte. Pas de réponse. Il frappa à nouveau plus fort, prétextant être du service d'étage. Toujours rien. Il utilisa alors le vieux truc de la carte de crédit afin d'ouvrir la porte et pénétra dans la chambre. C'était vraiment une chambre somptueuse, à l'image même de l'hôtel. Alors qu'il s'avançait vers l'une des grandes fenêtres, une porte s'ouvrit à la volée derrière lui et il eut juste le temps de voir un homme s'enfuir dans le couloir. Il se précipita à sa poursuite. Le voyant tourner à un coin, il suivit le mouvement et...tomba  - littéralement - sur une jeune femme.

-Ouïe... excusez-moi...

Il leva les yeux : Michael Torres était monté dans l'ascenseur et lui souriait d'un air narquois. Et il déchanta vite quand il s'aperçut, juste avant que les portes ne se referment, qu'un autre Arion était avec lui... C'est alors Arion qui sourit, reportant son attention sur la jeune demoiselle.

-Veuillez m'excuser, je devrais faire plus attention quand je cours après quelqu'un. Rien de cassé?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Mar 25 Mar - 23:42

Ayant appris que le quartier général de Genome avait été détruit, Mary Jane se douta fortement que Genetic était impliquée dans cette sombre histoire. Elle ne comprenait pas et ne cautionnait pas une telle violence. En colère après son paternel, qu’elle tenait pour responsable, elle lui envoya un sms afin de le rencontrer et de lui dire ce qu’elle en pensait. Il se ficherait certainement de ses états d’âme mais ça la soulagerait de lui balancer ses quatre vérités en pleine face. Evidemment, Dunney ne répondit pas dans la foulée et elle dût lui envoyer cinq sms d’affilés avant qu’il daigne lui accorder un peu d’attention. Il donna rendez-vous à sa fille dans un des plus beaux hôtels de Los Angeles. Elle ne fut pas étonnée par le lieu puisqu’il aimait se vautrer dans le luxe et  n’habitait plus l’appartement familial, tout comme elle d’ailleurs.

Mary Jane se rendit au troisième étage de l’hôtel, en direction de la chambre 311. Tête haute, elle marchait avec élégance sans presser le pas. Pourtant ce n’était pas l’envie qui lui manquait de courir rejoindre son père pour lui balancer tout ce qu’elle avait sur le cœur. Intérieurement elle était folle de rage mais elle ne laissait rien transparaître. Elle ne voulait pas être prise pour une hystérique ! Au détour d’un couloir, un choc brutal la projeta au sol et un bruit sourd se fit entendre. Elle se retrouva allongée au sol, les bras en croix avec un individu affalé sur elle. Le temps de comprendre ce qui venait de lui tomber dessus, elle entendit à peine les excuses formulées par le jeune homme à qui elle lança un regard noir. Sa colère contenue à propos de Genetic ajoutée à cette violente rencontre la fit exploser.


- Non mais t’es complètement taré toi ! Tu t’crois où là ? Dans un stade ? Dégénéré mental, t’es bigleux en plus ! J’ai p’t’être rien d’cassé mais j’ai super maaaal. C’est pas après qu’il faut faire attention, c’était avant.  Pauv’ tache !

Sur ces derniers mots doux, Mary Jane repoussa le jeune homme de toutes ses forces afin de pouvoir se relever. Quelque peu sonnée par le choc, elle ne put se remettre immédiatement sur ses jambes. Une vive douleur se fit ressentir au niveau de son postérieur quand elle voulut s’asseoir.

- P’taaaaain, j’crois bien que mon coccyx en a pris un coup !
Elle s’agrippa alors au bras du jeune homme et se redressa doucement en faisant la grimace.
- Si j’ai un truc de casser, j’vais te traîner devant les tribunaux. Tu n’vas pas t’en sortir avec des excuses bidons… Kisama
Mot japonais, signifiant connard/enfoiré, qu’elle cracha sans retenue.

Pour déposer une plainte contre son agresseur involontaire, encore fallait-il qu’il y ait des témoins. Elle jeta un œil aux alentours mais le couloir était vide.


- Y’a quelqu’un ? V’nez viiiiiiiiiite ! Hurla-t-elle en espérant qu’une âme charitable arriverait pour, au moins, constater les dégâts.

La panique passée, elle songea que même s’il n’y avait personne, il y avait sans doute des caméras de surveillance bien planquées, comme le voulait le service de sécurité des grands hôtels afin d’assurer la protection de ses clients. Elle se tourna vers le jeune homme en le défiant du regard.


- Bon, maintenant t’as plus qu’à m’emmener à l’infirmerie de l’hôtel si tu ne veux pas avoir mon père sur le dos.

Oui parce que même si l’inconnu ignorait à qui il avait affaire, sauf s’il avait déjà été en possession d’un dossier sur Dunney Holster, il devrait toujours se méfier des pères qui, généralement, faisaient tout et même trop, pour protéger leur fille. De plus, une jeune fille fréquentant un hôtel cinq étoiles, à moins d’être une fille de petite vertu, indiquait qu’elle était nantie et avait les moyens de faire agir en sa faveur un certains nombres d’intervenants.
Revenir en haut Aller en bas
Arion Sherwind


avatar

Messages : 21

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Lun 7 Avr - 12:39

Le moins que l'on puisse dire c'est que la jeune femme avait...du vocabulaire. Elle repoussa Arion avec rage, l'inondant de mots plus doux les uns que les autres. Il se releva quand elle poussa un faible gémissement. Visiblement, elle s'était fait assez mal. Elle agrippa son bras pour se remettre doucement debout. Holala... Il commençait à perdre patience à ne pas avoir le temps d'en placer une! Voilà qu'elle le menaçait de le faire passer devant les tribunaux, et bla, et bla, et bla... Tellement énervé la fille qu'elle lui balança une insulte en japonais. Peut-être qu'elle s'était dit, vu son physique, qu'il comprendrait. Et, oui, bien évidemment il comprit. Elle regarda autour d'elle en criant pour que quelqu'un accourt. "Cette femme est désespérante..." pensa-t-il. Puis il sentit que son autre lui avait fini son travail dans l'ascenseur et qu'il revenait vers lui. Arion se sentit alors légèrement nauséeux et se plaqua la main contre son front à cause de la douleur.

C'est alors qu'il le vit. Son démon, juste là, flottant à côté de celle qui le défiait maintenant du regard en lui donnant presque l'ordre de l'amener à l'infirmerie. Le jeune homme savait ce que cela voulait dire : les pensées qu'il avait maintenant se bousculaient dans sa tête.

"Arion, finis en avec elle. Un meurtre de plus ou de moins, qu'est-ce que ça peut faire?"

"Ça peut faire beaucoup de choses... Non je peux pas. Autant la supporter."

"Oh allez, tu sais aussi bien que moi que tu en as envie... Regarde tes poings ses serrer, ta mâchoire se crisper,... Un coup, rien qu'un seul... Et cette petite peste ne t'insultera plus!"

"Laisses moi! J'ai dis non! Pas aujourd'hui du moins."

Intérieurement, la discussion sembla durer longtemps, mais dans la réalité un bref instant s'était passé. Cette "confrontation" avait fait disparaître le démon et Arion fixait maintenant la jeune fille, un sourire faussement peiné sur les lèvres.

-Oh mais bien sur mademoiselle! Je suis vraiment navré, je mérite tout ce que vous m'avez dit! Venez, je vous conduit de ce pas à l'infirmerie. Encore toutes mes excuses. Ah oui, je m'appelle... Tyler. Steve Tyler, je suis de la police.

Soudain, une voix résonna dans l'hôtel. Arion reconnu la voix du réceptionniste. Il semblait paniquer et appelait "le policier de tout à l'heure" de toute urgence. Oui bien sur... On avait du trouver le corps de Michael Torres dans l'ascenseur. Le jeune homme voyait là une excellente occasion de fausser compagnie à cette charmante demoiselle.

-Ha, c'est moi! Je suis désolé, je dois me dépêcher alors euh, hé bien ne bougez pas. Je reviens dès que possible. Attendez-moi la.

Il se retourna alors et fit semblant de se dépêcher de prendre un des ascenseurs (pratique quand on sait lequel ne marchera pas).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre mouvementée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: HOTELS-