..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I hope you aren't kidding me !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: I hope you aren't kidding me !   Lun 17 Fév - 21:01

I hope you aren't kidding me !



8 mai 2011


Mes brûlures ne guérissaient pas assez vite à mon goût, et ça m’énervait de devoir venir me faire enguirlander par cette harpie d’infirmière à chaque fois que je mettais les pieds à l’infirmerie de Genetic pour me faire changer mes pansements. A croire qu’il n’y avait quelle dans le service ! Elle n’avait vraisemblablement pas apprécié que je lui fausse compagnie le 5 mai, et j’avais du répondre de mes actes devant Romanov. Je m’étais sorti de ce mauvais pas en lui remettant mon rapport de mission et en lui expliquant que je voulais reprendre mon entraînement au plus vite, n’en pouvant plus de rester enfermé entre quatre murs, ce qui était une demi-vérité, pour l’enfermement du moins.

Mon coup de sang de ce jour là aurait pu me coûter cher. Très cher. Mais j’avais décrété que je n’avais plus rien à perdre. Ce que Sacha m’avait dit avait fait son bout de chemin dans ma tête. J’avais fini par lui donner raison. Accepter… et si c’était ça la solution ?
J’avais fini par admettre ce qui me crevait les yeux, quitte à ce que ça me rende définitivement vulnérable. C’était le prix à payer.

Je ne savais pas si Romanov avait gobé ma salade. Je m’étais montré très convainquant, du moins, le plus convainquant que je pu. Elle n’avait pas posé de questions.

De plus, l’autre bonne nouvelle, était que j’étais en phase de guérison de cette saloperie de virus, et ça, c’était pas trop tôt !

Je me rendais à ma visite médicale du jour pour mes brûlures. Aujourd’hui, j’aurais enfin l’honneur de voir le docteur Sanchez, si occupé par ses patients qu’il m’avait snobé jusqu’à maintenant lorsque j’avais demandé à l’infirmière de le voir. Ce fut celle-ci qui m’accueilli cette fois encore. Elle me fit entrer dans le cabinet, le toubib n’était pas là. Je commençais à le soupçonner de vouloir m’éviter. Je lançai un regard interrogateur à l’infirmière qui me fit prendre place sur la table d’examen. « Le docteur Sanchez sera là dans une minute. Il termine avec un patient. Faites moi voir ça ? » Je ne répondis rien, et m’exécutais sagement. Je retirais mes fringues, afin qu’elle puisse procéder et m’enlever les pansements. La douleur était encore présente, mais je ne bronchai pas, me contenant de serrer les dents, en silence. Certaines brûlures, plus superficielles s’étaient déjà presque résorbées, les plus grosses étaient encore marquées, à l’épaule, sur le torse et la cuisse droite. J’attendais le verdict du docteur, quand celui-ci daignerait nous faire l’honneur de sa présence.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Milo Sanchez


avatar

Messages : 306

MessageSujet: Re: I hope you aren't kidding me !   Mar 4 Mar - 21:02

I hope you aren't kidding me !




8 mai 2011


Milo se lava les mains, alors que la jeune femme repartait tranquillement. Il était songeur. Il l'était beaucoup ces derniers temps. Et tout était de la faute de Sacha. Il l'amenait à se poser beaucoup trop de questions, à remettre en cause beaucoup trop de choses qu'il semblait acquises et sûres. Et en réalité, rien n'était jamais acquis, ni sûr... Sacha lui ouvrait les yeux. Et cela faisait mal par bien des côtés. A son éducation, à des valeurs solidement implantées en lui, venaient se confronter une vision du monde bien différente. Et puis... Il y avait autre chose. Lentement, les deux jeunes gens se rapprochaient. S'il appréciait le Sacha joueur de volley pour son insouciance et sa légèreté, il avait apprit à connaître un autre Sacha, un Sacha ébranlé par le deuil, qui était venu chercher refuge chez lui. Cette nuit là avait fait basculer leur relation dans quelque chose de différent, de plus intime. Ils étaient amis.

Et ils étaient devenus autre chose encore. Pas des amants, Milo n'était pas prêt à se laisser aller dans ce sens, mais il avait indubitablement des sentiments pour Sacha et ça... Ce n'était pas acceptable. Le mieux aurait sans doute été de s'éloigner de Sacha. Trouver un prétexte pour partir, ou bien le blesser afin qu'il le haïsse. C'était ce que la raison lui soufflait, ce que des années passées à écouter son père, à suivre ses plans, lui avaient enseigné. Et bien qu'il sache exactement quoi faire il ne parvenait pas à s'y résoudre. Perdre Sacha... C'était se perdre lui même désormais.

Il sortit de sa rêverie quand l'infirmière l’interpella d'un ton interrogatif.

« Docteur Sanchez ? »

« Oui, j'arrive. »

Il soupira, s'essuya les mains et s'empara du dossier médical de son prochain patient. Il eut un rictus. Jeremy Stenson. Une recrue de Genetic, bien sûr, mais aussi le meilleur ami de Sacha. Ils s'étaient bien trouvés bêtes tous les trois quand ils s'étaient retrouvés dans la même pièce et s'étaient aperçus qu'ils se connaissaient. Des secrets avaient éclaté, naturellement. Sur leurs natures, sur leurs pensées politiques... Et même sur leurs inclinaisons sexuelles, puisque Jeremy avait surpris Milo et Sacha très proches.

Il prit une ample inspiration, avant de se diriger vers le jeune homme installé par l'infirmière. Ses plaies étaient à l'air, soigneusement nettoyées par l'infirmière. Milo ne dit rien, imperturbable et se plongea alors dans le dossier de son patient récalcitrant. Il le referma d'un geste sec et le posa sur le plan de travail.

« Bonjour Monsieur Stenson. »

Il n'avait pas l'intention de jouer de familiarité avec Jeremy, pas devant témoin... Et pas tant qu'il saurait un peu mieux à quoi s'en tenir avec le jeune homme.

« Hum, on dirait que le processus de cicatrisation prend un peu plus de temps que prévu. »

Un coin de sa bouche se retroussa.

« Je me demande si votre zèle à rendre des rapports et à nous fausser compagnie peut avoir une incidence. La patience ne semble pas être votre fort. »

Milo regarda l'infirmière, avant de s'adresser à elle.

« Vous pouvez nous laisser, je vais m'occuper des pansements de notre jeune impatient. »

Elle hocha la tête et les laissa seuls. Il enfila des gants stériles, sortit des compresses et s'assit en face de Jeremy.

« Ça ne m'étonne pas que vous soyez amis avec Sacha. »

Il soupira et commença à enduire les brûlures avec une pommade.

« Enfin, comment te sens-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: I hope you aren't kidding me !   Jeu 20 Mar - 21:37



J’étais devenu plus raisonnable et plus docile depuis que je n’étais plus contraint de rester cloîtré à l’infirmerie. Mais ce n’était pas pour autant que j’avais meilleure mine. J’avais toujours les traits tirés, le visage fatigué et marqué, bien que je fasse tout mon possible pour paraître le plus naturel possible. J’accusais difficilement le coup de ces échecs successifs, de ces morts, de toute cette souffrance qui m’entourait et contre laquelle je ne pouvais rien. Je redoublais d’efforts afin de prendre considérablement sur moi depuis que Callie m’avait fait remarquer qu’on lisait beaucoup trop facilement mes émotions en ce moment. L’impassibilité dont je faisais preuve habituellement avait été cruellement mise à mal, même si j’avais horreur d’afficher ce que je ressentais. Et ça me faisait grave chier ! J’avais toujours l’alibi de mes blessures, de la récente mission qui avait royalement merdé, pour justifier ma gueule de six pieds de long, mais je ne pourrais pas éternellement me retrancher derrière de fausses excuses. Genetic n’avait que faire de mes états d’âmes et n’avait pas besoin d’un agent avec de telles faiblesses. Je devais m’endurcir et me montrer plus que vigilant, et pas uniquement pour eux d’ailleurs. Je me battais de toutes mes forces pour garder la tête hors de l’eau, mais je n’étais pas vraiment aidé par les évènements en ce moment, et j’avais beaucoup de mal à ne pas perdre pied.

J’étais resté muré dans mon silence depuis que j’avais mis les pieds dans le cabinet de Sanchez pour mes soins, laissant l’infirmière faire son travail comme il fallait, sans broncher. Je ne relevais même pas la tête lorsque j’entendis la voix du docteur. « B’jour » lâchais-je sur un ton dénué d’émotion, simple réponse de rhétorique.

Il y avait tant de choses dont j’avais voulu m’entretenir avec lui, dont certaines n’avaient rien à voir avec mon dossier médical… Sauf que je n’étais plus très sûr de vouloir aborder ce genre de sujet sensible, et encore moins devant l’infirmière.

J’écoutais Milo faire état de ma cicatrisation, le regard fixe, rivé sur un point, droit devant moi, le visage fermé. Rien dans mon attitude ne pouvait laisser entrevoir une quelconque familiarité avec Sanchez. Je ne guérissais pas aussi vite que prévu car j’avais pris des coups sur mes blessures trois jours plus tôt. Je m’étais bien gardé d’en faire part à l’infirmière, mais je crois qu’elle m’avait levé lorsqu’elle avait constaté l’état de mes pansements le lendemain de ma fuite.

J’encaissai le sarcasme du doc sans sourciller, faisant mine de ne rien avoir entendu. Je n’étais pas d’humeur à renchérir, et pourtant… la patience était pourtant une de mes vertus d’ordinaire. Quand à l’incidence sur la lenteur de mon rétablissement, je ne le lui faisais pas dire ! J’avais servi de défouloir et de putching ball à Maxime. Forcément… ça laissait des traces.

Il fit sortir l’infirmière afin de prendre place sur le tabouret en face de moi. Je détournai le regard avant même qu’il n’aborde le sujet « Sacha », afin de le focaliser sur le rebord du meuble sur la gauche. Ca m’aidait à garder mon calme ainsi qu'une apparente sérénité. Cependant, ce sujet sensible raviva le goût amer que m’avait laissée notre dernière entrevue. Une dispute… J’avais jugé bon de tout foutre en l’air. Comme d’habitude… C’était comme ça que je réagissais lorsque les gens me témoignaient un tant soit peu d’affection, fidèle au grand principe que je m’étais moi-même imposé : ne pas m’attacher. A personne. Jamais ! Quelle connerie ! Je n'étais même pas foutu de m'y tenir ! C'était pitoyable !

Je sentis la fraîcheur de la pommade qu’il commença à m’étaler sur ce qu’il restait de mon épiderme encore à vif. « Ca va. » mentis-je sur le même ton que celui avec lequel je l’avais salué, comme si je répondais à cette question pour la vingtième fois de la journée. Que dire d’autre ? Mes blessures, il les avait sous le nez, c’était lui le toubib, il devait bien savoir si ça allait ou pas ! Et le reste… ne regardait que moi.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Milo Sanchez


avatar

Messages : 306

MessageSujet: Re: I hope you aren't kidding me !   Ven 28 Mar - 13:05

I hope you aren't kidding me !




8 mai 2011


Jeremy avait une sale mine. Et Milo se demandait si c'était simplement du à ses blessures physiques ou s'il y avait là un malaise plus profond. Comme pour Sacha. Ils étaient jeunes tous les deux après tout. Et ils avaient déjà vécu des horreurs, perdu des êtres chers, été confrontés à des choses que la plupart des jeunes de leur âge ignorent encore. Cela laissait des traces, des séquelles. Jusqu'à maintenant, jamais Milo n'avait été blessé lors d'une mission ou n'avait été au cœur de l'action. Il faisait partie de l'équipe médicale, son rôle était plutôt d'intervenir après. Même si sa capacité à devenir invisible pourrait bien dans un futur proche le conduire sur le terrain. Davantage dans une mission d'infiltration ou d'espionnage qu'autre chose d'ailleurs.

Il reporta son attention sur Jeremy. Il était capable de se téléporter. Milo avait accès à ce genre d'informations en tant que médecin. Il savait de la même façon que Sacha était un empathe. On pouvait dire que Jeremy avait une capacité bien commode pour aller et venir finalement. Et il n'avait pas besoin de se dépouiller de ses vêtements LUI.

Professionnel, Milo resta dans son rôle de médecin, dans un premier temps. Étant donné l'état d'esprit de Jeremy, il ne voyait pas quoi de mieux à faire. Le jeune homme semblait fermé comme une huître. Et il y avait l'infirmière. Dont Milo se débarrassa dés qu'il le put, les laissant ainsi tous les deux, seuls. Là, le jeune homme se permit une certaine familiarité, moins froide. Pour mettre Jeremy à l'aise quelque part. C'était le meilleur ami de Sacha... Il avait découvert une certaine intimité entre Milo et Sacha et pour cela, Milo le tenait à l’œil, n'ayant guère envie que ce genre de chose soit ébruitée. Et puis, l'espace de quelques piques, il avait entrevu une possible alliance entre eux. Quelque chose de fragile, qui pouvait aussi bien être brisé, ou même avorté avant d'être concrétisé. C'était le moment de tâter le terrain.

Surtout que Milo n'ignorait rien de la dispute entre Sacha et Jeremy. Sacha semblait l'avoir inclus dans sa vie, dans son intimité, jusqu'à lui confier tout ce qui pouvait le chambouler, tout ce qu'il avait sur le cœur et nul doute que se disputer avec Jeremy lui pesait, autant que sa dispute avec Riley. Mais qu'est-ce que c'était que ces jeunes qui ne cessaient de se confronter ? Milo ne se souvenait pas de s'être jamais emporté dans toute sa vie. Jamais une dispute, jamais une rébellion... Sans doute était-ce là le privilège de ceux qui ressentaient tout avec passion. Ce qui n'était pas le cas du colombien qui appliquait un filtre sur ses émotions depuis toujours. Et pour se disputer avec quelqu'un de cher, il fallait encore avoir des amis, ce qui n'était pas son cas.

Il demanda alors à Jeremy comment ça allait, lui laissant une porte ouverte. Que le jeune homme referma presque aussitôt, avec une réponse bateau. Milo cessa un instant son geste pour l’épingler du regard, comme s'il pouvait lire dans l'âme de son patient. Il ne dit rien pour le moment, se contentant de retourner à son ouvrage.

« Hum, tu as encore besoin d'entraînement pour faire passer un mensonge pour vérité. Surtout avec ta tête de déterré. »

Il n'ajouta rien, continuant calmement ses soins sur son patient boudeur.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: I hope you aren't kidding me !   Sam 29 Mar - 22:26


L’infirmière avait été révoquée, mais ce n’était pas pour ça que j’étais devenu plus loquace. Un silence pesant s’installa dans le cabinet après que je me sois contenté de répondre des plus brièvement à la question de Sanchez. Il s’attendait à quoi ? A ce que je lui étale toute ma vie ?
Je n’étais pas Sacha !

A en juger par le temps d’arrêt qu’il marqua dans son geste, j’en déduisis que ma réponse ne l’avait visiblement pas convaincu. Pourquoi j’avais la désagréable impression qu’il n’allait pas en rester là et que d’autres questions suivraient ? Etait-ce parce qu’il jouait son rôle de toubib ou était-ce parce que Sacha lui avait déjà tout balancé ?
La colère s’emparait de moi. J’en avais après la terre entière, mais surtout après moi-même. J’avais horreur de ça, horreur qu’on puisse lire quoi que ce soit sur mon visage, et que je ne soit pas foutu cacher mon mal être ! Putain de bordel de merde ! Il fallait reconnaître que je dormais peu et mal, que mon séjour prolongé à l’infirmerie n’avait pas été de tout repos, et que la fatigue s’était accumulée à la souffrance que j’endurais depuis plusieurs mois maintenant. Tout ça avait fini par me marquer, par laisser des traces. Ca m’agaçait !

J’évitais soigneusement son regard car j’avais du mal avec mon self contrôle en ce moment. J’accentuais ma concentration sur le rebord de ce meuble afin de me contenir. Je me détendis quelque peu quand je le sentis se remettre à l’ouvrage.

Puis l’air de rien, il me balança un pic à travers la gueule. Je daignai enfin tourner la tête vers lui afin de le fusiller du regard cette fois-ci. Je me mordis l’intérieur de la joue afin de ne pas laisser échapper le juron qui me brûlait les lèvres et de ne pas le gratifier d’un somptueux « Je t’emmerde ! », mais l’intention y était quand même.

Un sourire mauvais étira mes lèvres : « Tu parles en toute connaissance de cause j’imagine ! Je suppose que j’ai affaire à un expert en la matière ! » répondi-je avec insolence. L’hôpital se foutait de la charité. C’était le mec que j’avais surpris en train de fricoter avec mon meilleur ami qui se permettait de me faire la leçon ! J’en avais rien à foutre de ses conseils à deux dollars !

Je le soupçonnais d'ailleurs, d’avoir volontairement fait allusion à Sacha quelques instants plus tôt, afin de tester ma réaction. De quoi était-il au courant ? D’ailleurs, il foutait quoi avec Sacha ?
Je me remémorais la dispute que nous avions eue, mon ami d’enfance et moi… avant que je ne l’envoie chier… il avait été question de Sanchez à un moment… entre autre…

J’étais soudain devenu plus hargneux bien que je n’élevasse pas la voix. Mon ton était sec au demeurant :« Tu veux quoi ? Si t’as quelque chose à me dire, balance ! Joue pas au psy avec moi ! »

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Milo Sanchez


avatar

Messages : 306

MessageSujet: Re: I hope you aren't kidding me !   Mer 2 Avr - 20:11

I hope you aren't kidding me !




8 mai 2011


Il y avait des silences qui étaient nécessaires. Milo savait les respecter lorsqu'il le fallait. Pourtant, il devinait que c'était davantage parce que Jeremy se retenait d'exploser qu'autre chose. Sa façon de crisper la mâchoire, de regarder fixement un point alors que Milo œuvrait. Sauf que le médecin n'avait pas l'intention de le laisser filer sans qu'un mot ne soit échangé, hormis des banalités. Avec finesse, il fit remarquer à Jeremy qu'il mentait mal en affirmant qu'il allait bien. Et le jeune homme mordit à l'hameçon, rebondissant sur cette phrase, saisissant la perche sans même le savoir. Il renvoya à Milo, que lui, devait être un expert. S'il pensait déclencher une vive réaction chez son interlocuteur, il en fit pour ses frais. Milo n'était pas du genre à s'énerver parce qu'un gamin faisait sa petite crise devant lui. Il en fallait bien davantage. Il sourit intérieurement. C'était si facile de tirer les ficelles, les bonnes ficelles, et de susciter ce qu'il voulait chez les autres... il ne connaissait pas bien Jeremy, mais pour ce qu'il savait de lui... Il avait visé juste.

« En effet. »

Pourquoi le nier ? Oui, Milo était un menteur, un dissimulateur. Quand il voulait quelque chose, il se donnait les moyens de l'avoir. De par son éducation, de par sa nature même, il était obligé de toujours tout dissimuler, de jouer sur plusieurs tableaux, d'enfiler bien des costumes et de porter bien des masques. Cela, Sacha l'avait compris et ne l'avait pas jugé pour cela. De quel droit Jeremy s'en donnait-il l'autorisation ? Il n'avait aucune légitimité pour cela. Ce gamin tempétueux, pas vraiment au clair avec ses émotions et sa place dans l'organisation, risquait fort de se faire descendre un de ces jours. Un peu comme Sacha.

De nouveau, Jeremy l'agressa alors qu'il demeurait parfaitement calme et serein. Les émotions du jeune homme se heurtaient sur Milo sans l'atteindre. Comme le vent qui hurle sur une montagne, ou des vagues furieuses qui attaquent encore et encore des rochers immuables. Il s'épuiserait rapidement, sa colère finirait par retomber. Par contre, que répondre à sa question ? Milo lui-même ne savait pas ce qu'il voulait de Jeremy.

« Pour l'expertise psychiatrique, c'est plus loin. Chacun son job. Même si je ne doute pas que tu y passeras si je glisse un mot à la hiérarchie comme quoi tu es instable, trop irritable et j'en passe. »

Et oui, il avait un certain pouvoir et pouvait bien en faire chier à Jeremy si l'envie lui en prenait.

« Qu'est-ce qui ne tourne pas rond Jeremy ? Pourquoi cette défiance avec moi ? On ne se connaît même pas. »

Ou si peu. Il était sans doute temps de mettre quelques petites choses à plat... Jeremy avait vu ce qu'il n'aurait jamais du voir. Il était en proie à la révolte et ce n'était pas bon pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Stenson


avatar

Messages : 2856

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: I hope you aren't kidding me !   Dim 6 Avr - 18:23

Il n’avait pas fallu grand-chose pour que je cède à mon emportement. Je m’étais fait avoir comme un débutant, mais en toute connaissance de cause. J’étais pourtant expert à ce jeu d’habitude, et j’adorais faire tourner les autres en bourrique afin d’obtenir ce genre de réaction chez mes interlocuteurs. Sacha pourrait en témoigner. Sauf qu’aujourd’hui, je n’étais pas au meilleur de ma forme et j’étais vulnérable. Quelle ironie du sort !

Je regrettais déjà d’avoir réagit au quart de tour en constatant le calme manifeste que Sanchez affichait. Le fait qu’il ne démente pas me pris légèrement au dépourvu, et me renvoya la démesure de mon agressivité non justifiée au visage.

En d’autres circonstances, je n’en aurais rien eu à foutre qu’il joue de faux semblants dans sa vie, mais étrangement, le fait qu’il ne s’en cache pas me dérangeait quelque part. Pourquoi ? Serais-ce à cause de Sacha ? Où alors, j’avais pris la mouche car il s’était permis de me juger sans me connaître, et aussi parce qu’il avait touché une corde sensible, sans le savoir. Je mentais mal car, contrairement à ce qu’il pouvait bien penser, je n’étais pas un menteur !
Enfin… c’était ce que je croyais...
Mais je venais de me rendre compte que je n’avais fait que tromper tout le monde, moi-même y-compris, en voulant faire ce que j’avais estimé juste, et tout venait de me péter à la gueule. Ma spécialité : le mensonge par omission. J’avais toujours pensé que ne pas dire les choses valait mieux que certaines vérités indicibles. Visiblement je m’étais fourvoyé… Ce n’était guerre mieux…

Bien que Milo affiche un calme à toute épreuve, je percevais ses paroles comme des attaques insinueuses répétées, malgré le fait que je l’eusse sèchement incité à se mettre à table, sans détours. Il continuait de me piquer l’air de rien. Il était sourd ou quoi ! Mon regard était toujours aussi éloquent même si je retenais avec difficulté ma langue de persifler. Connard ! Mais je t’emmerde ! Tu sais ce qu’elle te dit mon irritabilité ! Tu me prends pour un con ! A quoi tu joues !
Ce fut au prix d’efforts considérables que j’optais plutôt pour :
« Te donnes pas cette peine ! ... Ils sont en manque de patients tes confrères ? » d’un ton doucereux et faux cul.
« Où bien ils ont que ça à foutre s’occuper de tous les mecs « irrités » qui peuplent les locaux de Genetic ! » Je soutins son regard avec défi. Si les psys de Genetic faisaient leur taf, ils ne laisseraient sans doute pas quelques uns des plus beaux spécimens de psychopathes en liberté. Je pensais très fort à Harwell, mais je m’abstins toutefois de balancer un de mes confrères. Et oui, maintenant que j’étais agent de terrain, ce type était un de mes collègues… C’était à gerber ! J’aurais très bien pu en rajouter d’autres sur la liste. Si moi j’étais dérangé, que dire de ce connard de Tussle ! qui nous avait tous envoyés au casse pipe avant de faire péter ce putain de bâtiment ! Je n’avais hélas, aucune preuve pour l'étayer pour l’instant. Mais je comptais bien en dénicher, et j’étais déterminé à le faire tomber ce fumier !

Je parvenais difficilement à garder mon calme. Mais il le fallait. Je ne voulais pas donner un quelconque pouvoir sur moi à Sanchez, et encore moins lui donner raison, c’était hors de question ! J’étais plus fort que ça ! Je tentais de m’en persuader. Reprends-toi Jeremy ! me répétais-je inlassablement.

« Je vois pas de quoi tu parles ! » Jouer au con, je savais faire aussi. C’était lui qui me cherchait et maintenant, il venait me parler de défiance ? Je nageais en plein délire, ou bien il se foutait encore une fois ouvertement de ma gueule ! « A toi de me le dire ! » répliquai-je avec ironie.
On ne se connaissait pas, non. La seule chose que je savais à son sujet, c’était qu’il était toubib et fils d’un haut placé à Genetic. De plus, mon meilleur ami m’avait avoué qu’il « l’aimait bien »… je redoutais le sens de cet aveux, tout comme je soupçonnais Milo d’avoir quelque chose à voir avec l’enrôlement soudain de Sacha à Genetic, et…connaissant suffisamment le tempérament impulsif de ce dernier, bien qu’il ai formellement démenti l’implication de Sanchez, j’avais peur qu’il ne se soit enflammé un peu trop vite et qu’il regrette tôt ou tard sa décision.

_______________________________________________________________

"I'll be here...
I'll be waiting...... for you... so......
If you come here......
You'll find me......
I promise."

You know what :
 

Revenir en haut Aller en bas
http://edfantasy.over-blog.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I hope you aren't kidding me !   

Revenir en haut Aller en bas
 

I hope you aren't kidding me !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: TESTING TIME-