..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre hasardeuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lukas J. Olivera


avatar

Messages : 156

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Une rencontre hasardeuse.   Lun 27 Jan - 12:31

J'avais choppé une saloperie, genre une vraie saloperie... C'était un truc de dingue, un virus a priori... U, truc qui m'avait fait complètement dérailler après des heures et des heures de douleur. Mes veines avaient pris une coloration étrange, elles étaient noires. J'avais l'impression qu'on me transperçait sans cesse d'un fer rouge.

Dans un premier temps j'avais cru a une sorte de grippe mais c'était bien pire. J'avais craint d'y laisser la vie. J'étais allé à l’hôpital mais ils ne pouvaient rien pour moi, je les avais entendu parler de me mettre en isolement et je m'étais enfuis. Je ne supportais pas l'idée d'être enfermé.

Je m'étais enfermé chez moi et j'avais fait en sorte de m'hydrater au maximum pour ne pas crever. J'avais peur... Heureusement les tisanes de chez moi semblaient me faire du bien. A ce moment là j'ignorais que c'était parce qu'elles contenaient du sureau. Ça je l'avais découvert depuis peu. J'avais fait des recherches sur le net dans les moments ou ma capacité me laissait en paix. Le reste du temps je me baladais a poils dans mon appart complètement à coté de mes pompes.

Il y avait d'autres personnes comme moi, malades du même virus. On pouvait le lire à demi mots... Je ne comprenais que dalle. J'avais peur de demander de l'aide, peur de rencontrer d'autres mutants. Je ne voulais pas sortir de mon petit chez moi, j'étais trop faible de toute façon. Mes veines étaient entièrement noires, depuis quelques jours ma capacité ne se manifestait même plus. Je parvenais à peine à me lever pour me rendre aux toilettes ou pour boire.

Ce fut ce jour là que je pus lire les mots de ce révélateur à la con. Il se prenait pour dieu, il se la jouait vraiment... Mais il donnait un remède. Un remède qui fit tilt dans mon esprit embrumé. Cette tisane ? C'était pour ça que j'allais un peu mieux quand j'en buvais ? Je me traînais dans la cuisine à demi rampant et parvins à me mettre debout à l'aide du plan de travail. Il m'en restait quelque part, mais où ?
Quand je finis par mettre la main dessus j'étais exténué, mais, je tenais. Sur les nerfs, par la force de l'esprit. J'avais une chance de m'en sortir finalement...
Je préparais la tisanière la remplissant d'eau bouillante et de tout mon stock de tisane. Je me laissais ensuite glisser par terre. J'attendais qu'elle ai suffisamment refroidie avant de me mettre à l'avaler à grandes lampées. Est ce que ça me faisait du bien ? J'étais bien incapable de le dire... Quoique boire était agréable.

Je finis par m'endormir sur le sol de ma cuisine comme une merde. Quand je m'éveillais je ne savais pas quel jour on était, depuis quand je gisais là. Je me sentais à peine mieux, le sommeil reste réparateur en même temps... Je levais les yeux sur l'horloge qui indiquait la date, 7mai 2011, 13:44. J'avais dormi quelque chose comme 25 ou 26heures d'affilées.

Je me dirigeais vers ma chambre et enfilais des fringues. Il fallait que je sorte, que j'achète des baies noires de sureau. J'étais sale et a demi hirsute, plus rien du mannequin si séduisant. J'avais perdu du muscle et je nageais dans mon jean sombre. Pas grave...
Le voyant du répondeur clignotait, mes parents devaient être effondrés devant mon silence. Je n'avais pas la force, pas maintenant. Je devais me servir du peu de forces qui me restait pour aller dehors.

Un tee-shirt noir, un pull couleur pétrole par dessus et je pris la direction de la cage d'escalier. Heureusement, il y avait un ascenseur. La descente me donna la nausée mais je serrais les dents. Je n'avais même pas songé à commander un taxi, j'étais trop ralenti. Je rejoins la rue et me mit en mouvement. Direction l'épicerie fine deux rues plus loin... Pourrais je le faire à pieds ? Je l'ignorais... J'avançais en regardant mes pieds, chaque pas me demandait un effort terrible.
Je finis par sentir le malaise arriver, ma tête tournait, le sol tanguait... Je fermais les yeux un instant et tombais en arrière. Ma chute fut ralentie par la jeune femme blonde que je venais de renverser. Je m'écroulais tout de même par terre avant d'ouvrir les yeux et de voir la jeune femme au dessus de moi. Je ne l'avais pas fait tomber, c'était déjà bien. J'essayais de sourire mais ce fut à peine plus qu'un rictus. Je souffrais, j'avais peur, est ce que j'allais mourir ? Alors qu'un remède existait ?

« Je suis désolé. »

Oui, Lukas, parfait, t'es over crédible toute manière, allongé comme un con dans le caniveau...
Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre hasardeuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: STREETS & AVENUES-