..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Jeu 17 Oct - 20:49

Toujours sans emploi, et toujours dans ce trou à rats qui lui servait de toit, Ezekiel se vidait l'esprit, et entretenait son corps par son jogging et des exercices de musculation quotidiens. Pour plusieurs raisons.

La première est que courir, faire des pompes, revenaient bien moins cher que s'inscrire à un club de sport.
La deuxième est que vu le temps à Los Angeles, il risquait rarement de devoir rester chez lui à cause d'une averse carabinée.
La troisième est que statistiquement, en regardant bien devant lui, les risques de malheurs étaient bien moindres que s'il manipulait des appareils sophistiqués
La quatrième et dernière raison était que seul, la salle de sport avait ce côté déprimant et très narcissique, ce qui ne plaisait pas des masses à Ezekiel. Se tripoter le pectoral devant un miroir très peu pour lui, surtout qu'il ne recherchait pas à avoir un corps d'Apollon, mais à entretenir la musculature acquise depuis sa jeunesse. Et il n'avait pas à rougir de la comparaison.

Toujours est-il qu'au matin, profitant encore de la relative fraîcheur de l'air, Ezekiel faisait ses 20 kilomètres quotidiens. Il aimait les endroits assez éloignés des artères principales, et il avait repéré le complexe étudiant où tout était fait pour les différents sports, en ce compris ceux des "pauvres" comme lui.

Ezekiel courait donc tranquillement, tee shirt sans manche, sans musique MP3 non plus, sans chaussures dédiées à la course d'ailleurs, bref sans rien d'autre que sa bonne volonté. Il suivait son parcours habituel, alors qu'un bon point de côté comme on les aime s'invita furtivement et sournoisement à la fête, et coupa net l'élan d'Ezekiel. Ce dernier ralentit l'allure, grimaçant un peu, et vit de chaque côté du chemin une belle pelouse où des groupes de personnes vaquaient à leurs occupations. Certaines discutaient, d'autres lisaient tranquillement sous l'ombre d'un arbre, d'autres encore jouaient au frisbee ou à se faire des passes de football américain, bref, la belle vie en somme.

Ezekiel finit par s'arrêter, et trouva un coin à l'apparence tranquille, levant le bras opposé où se trouvait son point de côté, respirant bruyamment et longuement. Il était en nage, mais il savait qu'il devait continuer de fournir un effort, sinon ses jambes deviendraient aussi lourdes que le plomb, et il mettrait deux fois plus de temps pour faire le trajet retour.

Il s'assit alors, jambes tendues, touchant le bout de pieds avec ses doigts. Le point de côté commençait à agoniser, et Ezekiel retrouvait ses sensations. Il ne faisait pour une fois aucunement attention à ce qui l'entourait, sachant pertinemment qu'il ne risquait pas de causer le moindre problème là où il était.

Faisant rouler ses épaules pour les dégourdir, il s'apprêtait à se lever pour repartir à l'assaut du bitume.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Sam 26 Oct - 21:16

9 mars 2013
Depuis l’histoire du musée, Mary Jane Holster avait tendance à se lever tôt. Sans doute était-ce l’histoire du flingue pointé sur elle, pour la deuxième fois de sa vie, qui la perturbait. Comme elle n’aimait pas tourner en rond chez Shante et qu’elle ne voulait pas reprendre le chemin de l’école, elle devait choisir une destination plus attrayante. Pourquoi ne pas aller du côté du complexe sportif ? Pas pour faire du sport évidemment ; ce n’était pas son truc. Non mais il y avait toujours des jeunes dans ce coin qui s’appliquaient à faire grossir leurs petits muscles et à parfaire leur silhouette pendant que les moins jeunes s’évertuaient à conserver leur taille mannequin ou à perdre leur brioche. *Allez, hop, c’est décidé !* Après être passée sous la douche, l’adolescente enfila un jean noir, un haut blanc et des ballerines noires ; elle mit un fin collier avec un petit pendentif en argent représentant un ange et deux bagues assorties, une à la main droite, l’autre à la main gauche.

Elle descendit dans la rue et héla un taxi qui la déposa à l’endroit indiqué. Elle jeta un rapide coup d’œil aux alentours et choisit un endroit où il y avait un peu de passage mais pas trop. Très vite, son attention fut attirée par un énergumène soufflant comme un bœuf qui s’évertuait à faire des étirements au sol. Son accoutrement était quelque peu particulier pour un sportif ! Sa journée ne serait peut-être pas aussi ennuyante qu’elle le prévoyait. Attirée par des gens décalés, la jeune fille pensait toujours avoir plus de chances de s’amuser avec eux qu’avec des personnes ordinaires.  D’un pas décidé, elle s’approcha alors du jeune homme, un petit sourire en coin.  Posté derrière lui, elle admira le roulement d’épaules ; mimant un effleurement de ses mains, elle se pencha au moment où il se releva. Paf ! Le crâne du jeune homme rencontra le menton la jeune fille qui, sous l’effet de la surprise et du choc, tomba à la renverse en poussant un petit cri de douleur. Ne souhaitant pas jouer l’étoile de mer, elle releva son buste et s’assit en tailleur tout en frottant sa mâchoire, tête baissée


- Non mais ça va pas la tête ! Tu pouvais pas faire attention ? T’aurais pu me tuer en plus ! Reprocha-t-elle en fronçant les sourcils et en faisant une petite moue comme si elle souffrait le martyre.

Bah oui quoi, ce n’était pas parce que Mary Jane se trouvait derrière le jeune homme, qu’elle était en faute. C’était à lui de vérifier que personne ne se trouvait à proximité avant de se relever. Et oui, il aurait pu la tuer si sa tête avait heurté une pierre en tombant. Et non, elle n’était pas du genre à exagérer… Si peu ! Elle aimait bien jouer la comédie pour qu’on s’intéresse à elle ; là elle avait mal mais pas autant qu’elle le laissait paraître. La fille Holster posa ensuite son regard sur le buste et les bras du jeune homme dégoulinant de sueur ; une petite grimace de dégoût fit place à un petit sourire mutin. Sans doute utilisait-il un bon déodorant car il ne puait pas. Elle releva alors la tête pour voir à quoi ressemblait son agresseur involontaire. Et là, ce fut un autre choc qui la fit rester bouche bée un quart de seconde.


- JooOOOoosh ! C’est toi Josh ? S’exclama-t-elle surprise.
Persuadée que c’était Josh Trager, un employé de Gen&Tech, qu’elle avait face à elle, elle n’attendit pas de confirmation et enchaîna sans laisser le temps au jeune homme d’en placer une.

- Qu’est-ce que tu fous là ? Ca fait des mois qu’on s’est pas vu. J’ai appris aussi que t’étais plus chez Genetic. T’as donné ta dem comme t’avais dit. J’croyais qu’ t’avais quitté Los Angeles aussi ! Ca m’fait trop bizarre de te revoir ! Expliqua-t-elle.

A leur dernière rencontre, Josh avait dit à Mary Jane qu’il allait partir loin d’ici car il avait découvert ce que certains chercheurs fous faisaient dans les sous-sol de Gen&Tech. Il n’était pas d’accord avec leurs procédés et il craignait pour sa vie. Ne l’ayant plus croisé, la jeune fille en avait déduit qu’il avait mis à exécution ses projets. Ca l’avait confortée dans l’idée qu’elle pouvait désormais lui faire confiance. Elle pouvait donc parler de l’organisation créée par son père sans crainte.


- Mais t’as pas peur qu’ils te remettent la main dessus ? Il s’en est passé des choses depuis ton départ, tu sais…  C’est plus Holster l’patron, c’est Tussle ! Il est complètement dingue ce type ! Il a lancé une chasse aux sorcières, il les veut tous sous sa coupe. Non mais t’y crois ça ? Ce mec est mille fois pire que mon paternel.

Elle trouvait surprenant de revoir Josh maintenant, alors que Tussle avait lancé une chasse aux mutants. Le jeune homme étant un ancien employé de Gen&tech bossant aussi pour Genetic sous la coupe de Kate Reynolds, il devait être sur la liste noire. Sans doute n'était-il pas au courant ?
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Lun 28 Oct - 16:17

Enfin ce maudit point de côté avait décidé d'embêter quelqu'un d'autre, et la douleur s'estompait. Terminant ses étirements, il se leva prestement, pour encaisser une autre douleur au niveau du crâne, pas prévue celle là...

Surpris, se massant le crâne, il entendit une douce et mélodieuse voix - tout ironie mise à part - lui hurler dessus. Comment en se levant, aurait-il pu tuer quelqu'un ?... Encore qu'à la réflexion, vu la poisse qui l'accompagnait, il en serait bien capable. Plusieurs fois il s'était demandé s'il n'avait pas été espionné, pour faire les différents films Destination Finale. Car côté pas de bol, ils faisaient fort eux aussi !

Toujours est-il qu'il n'eut même pas le temps de bredouiller des excuses, que la jeune fille se mit à débiter sans discontinuer un pavé dont il ne comprit pas un traître mot.

L'air ahuri d'Ezekiel ne lui fit même pas prendre conscience qu'elle se fourvoyait complètement, tant elle semblait assurer qu'il était ce .... Josh.

Tout en l'écoutant, son corps se refroidissait, et le point de côté lui refit un petit coucou pas piqué des hannetons. Il se tenait alors le côté, tout en essayant de collecter, et ranger les dizaines d'informations qui lui arrivaient en pleine figure. Tussle, Gen&Tech, Holster, chasse aux sorcières.
Un bref regard vers les yeux de la demoiselle ne lui donna pas l'impression qu'elle avait fumé des substances illicites.

Une fois le monologue terminé, Ezekiel resta encore quelques secondes silencieux, accusant le contrecoup de la tornade qui venait de l'emporter, avec une marche arrière pour finir de l'achever.

- Euh... Je .... comment dire .... Je ne vous connais pas moi ... Et je ne connais pas ce Josh non plus. Je m'appelle Ezekiel, vous devez me confondre avec quelqu'un d'autre je crois..

Il allait partir avec un vague sourire en guise d'excuse, quand les paroles de la demoiselle lui revinrent à l'esprit. Si elle l'avait confondu avec ce Josh, peut-être que d'autres en feraient de même, et vu que ce Josh s'était foutu dans un beau pétrin apparemment, il allait encore prendre pour les autres. Même dans mon physique je n'ai pas de bol, c'pas possible songea-t-il ....

- Ce Josh là, il avait des soucis ?... Parce que bon, j'ai d'jà suffisamment de problèmes pour récolter ceux des autres vous comprenez. Manquerait plus que j'ai un sosie tueur en série pour que ce soit le pompom.... C'est quoi Genetic, une grosse société ?

Ezekiel passa la main sur son visage, enlevant un peu la sueur faisant luire son visage rougi par l'effort.

- Je ne veux pas de problème moi, je fais juste mon jogging, donc prévenez votre M. Tesseire que je n'ai rien à voir avec je sais pas quoi d'ailleurs pour sa coupe - logique la coupe de fruits quand on s'appelle Teisseire pensa-t-il -. Mais si votre père est mélé à tout cela, vous pourriez glisser un mot peut-être, j'ai pas du tout la tête d'une sorcière, juste d'un sportif qui n'a rien demandé à part enlever son point de côté ....

Sur quoi était-il tombé encore, il n'en savait rien. Vu son accoutrement, elle n'avait rien de la sportive, elle devait préférer se prendre des coups de boule arrière comme divertissement dominical. Tout inexpérimenté fut-il, il avait connu mieux comme technique d'approche. Par contre, il commençait un peu trop à enchaîner les coups de tête avec les femmes, et il se demandait si c'était courant pour apprendre à faire connaissance avec le sexe opposé.

- Et vous sinon, vous vous appelez comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Dim 3 Nov - 19:41


L’air ahuri du jeune homme n’empêcha pas l’adolescente de débiter ce qu’elle pensait. Elle mit la réaction du jeune homme sur le compte de la surprise. Lorsqu’enfin il put placer un mot en la vouvoyant comme s’il ne la connaissait pas, Mary Jane pensa qu’il se moquait gentiment d’elle. Il disait s’appeler Ezefiel, bah voyons ! A qui voulait-il faire croire ça ? Il ne ressemblait pas à Josh, c’était Josh. Un petit sourire et un haussement d’épaule traduisit ses pensées.


- Han, arrête de vouloir me faire marcher. C’est pas possible que tu sois un sosie ! T’as la même tête, la même voix et les mêmes attitudes en plus.

Ce ne fut que lorsqu’il s’inquiéta de savoir si Josh avait des soucis que la chipie commença à croire qu’il n’était le garçon qu’elle connaissait et qui s’était fait la malle quelques mois plus tôt sans rien dire à personne pour sortir des griffes de Genetic. S’apercevant qu’elle en avait trop dit sur l’organisation, elle tenta de se rattraper.


- Ah bah désolée ! C’est dingue ça quand même, comment tu lui ressembles trop. Mais t’inquiète c’est pas un tueur en série, c’est un mec bien. Il a juste quelques problèmes relationnels avec certaines personnes, mais rien de grave, pas de quoi se mettre la rate au court bouillon. De toute façon, il ne vit plus aux Etats-Unis d’après ce que j’ai compris.

Oh la menteuse ! La chipie était désolée pour elle, pas pour lui. Même si elle n’était pas d’accord avec les agissements de Genetic, il n’était jamais bon de dévoiler les dessous de Gen&Tech. Elle tenta de noyer le poisson afin qu’il oublie très vite ce qu’elle avait raconté en omettant sciemment de répondre à la question du jeune homme sur l’organisation secrète. Elle minimisa également la situation de Josh qui, s’il n’avait pas quitté Genetic, serait sans doute dans une merde noire. Par contre, elle rebondit sur Mister Tesseire, nom compris par Ezekiel qui ne manqua pas de la faire sourire.

- Tu ne connais pas le maire de Los Angeles ?  Emmet Tussle qu’il s’appelle, pas Tesseire comme tu dis. Non mais tu sors d’où ? Tu viens de débarquer à L.A. ou quoi ?

Heureusement qu’elle n’avait pas évoqué les problèmes de mutation sinon elle saurait pas comment s’en sortir. Elle avait quand même parlé de chasse aux sorcières, et là il lui fallait un temps de réflexion pour trouver une explication cohérente. Comme elle n’en trouvait pas, il était alors temps de jouer les idiotes.

- Nan mais j’ai dit ça juste ça. Y’a toujours des gens qui veulent s’en prendre à d’autres sans raison, juste parce qu’ils ont la haine. En plus, c’est vrai, t’as pas la tête d’une sorcière. Sinon moi c’est MJ et toi c’est bien Ezekiel alors ? J’voudrais pas dire, mais pour un sportif t’as une drôle d’allure quand même. Observa-t-elle en le détaillant de la tête aux pieds.

Un regard mutin accompagné d’un petit sourire ravi éclaira le visage de la jeune fille. Il n’avait pas la carrure d’un athlète de haut niveau mais il n’était pas mal du tout. Il était aussi mignon que Josh en fait. Normal puisque les deux énergumènes se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Intéressant !


- Mais t’es sûr que t’as pas un frère jumeau ? Insista-t-elle avant de passer aux questions sérieuses.
- Sinon, tu fais quoi dans la vie ? Tu viens d'où ? T’as des amis, une petite amie ?... T’as quel âge au fait ?
Elle regarda son interlocuteur droit dans les yeux, un léger sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Sam 9 Nov - 2:58

Ezekiel clignait des yeux, il n'en revenait pas. Sur un monde comptait plusieurs milliards d'individus, il fallait qu'il eut un sosie parfait, jusqu'à la voix et les gestes, à l'endroit même où il avait décidé de refaire sa vie, à tout le moins un nouveau départ.

En tout cas, c'était ce que cette jeune fille semblait croire, et à la voir lui parler de choses lui étant totalement inconnues, elle y croyait dur comme fer. Il dut s'y reprendre à plusieurs fois pour qu'enfin elle réalise qu'il disait la vérité : non, il n'était pas ce Josh.

Ezekiel soupira un peu de soulagement, son sosie ne devrait pas lui apporter un peu plus de poisse qu'il n'en avait déjà. Enfin, ne pas être un tueur en série ne signifiait pas ne pas être une source d'ennuis, et vu tous les noms bizarres employés par la fille, il se dit qu'il valait mieux rester prudent.

- Emmet Tussle ? Non désolé, je ne connaissais pas le nom du maire de cette ville, j'y suis arrivé il y a peu, et j'essaye déjà de me repérer dans les choses qui me sont accessibles avant de m'intéresser aux personnes que je ne rencontrerai jamais. Mais Emmet Tesseire, ça aurait été sympa aussi comme nom non ? En tout cas, si je ne ressemble pas à une sorcière, je vais prendre cela comme un compliment. Ezekiel sourit, songeant l'espace de quelques secondes à quoi il ressemblerait en sorcière, ou en vampire, ri-di-cu-le !! MJ, ce sont des initiales, pour .... Mary Jane, comme dans Spiderman ? Parce que je vois mal Michaël Jackson comme prénom féminin.

Il ne peut s'empêcher de rire légèrement, avant de jeter un regard à sa tenue. Elle avait quoi sa tenue ?.... Fronçant un peu les sourcils, il regarda MJ de nouveau.

- Hé bien, j'ai des baskets toutes simples, des vêtements tous simples, pour un sport tout simple. C'est sûr que face aux étudiants dont les parents payent leur budget habits, je fais pâle figure, mais ça ne m'empêche de leur mettre la pâtée en sprint pour autant ! Pas besoin d'avoir une virgule sur le côté du pied pour courir vite.

En parlant de cela, il commençait à refroidir et son corps se mettait à produire ce .... cet... acide il ne savait plus quoi, et les courbatures n'allaient pas tarder à rappliquer. Il sautilla sur place, levant les jambes une par une vers son fessier, pour ne pas perdre sa chaleur corporelle.

- J'ai un paquet de frères et soeurs, mais aucun jumeau à l'horizon. Ou alors on a été séparés à la naissance, comme les films aiment si bien créer ce genre d'histoires, mais je ne vois pas pourquoi on aurait fait ça. Ça fait un peu cliché non ?

Quelle idée saugrenue d'aller enlever un clampin du Nevada qui avait un frère jumeau, dans une famille de fermiers ?... Non, ça faisait trop gros pour être vrai.

Il n'eut pas trop l'occasion d'y réfléchir, que cette MJ le bombardait déjà de questions, de plus en plus personnelles de surcroît. Il rosit un peu, et mit quelques secondes avant de réussir à rassembler les idées dans son esprit.

- Je cherche un travail pour le moment, dans le monde de l'écriture, des livres pour résumer. A l'heure de la technologie, ce n'est pas la voie la plus facile, mais tant qu'il y a de la vie, y'a de l'espoir !! Sinon, je suis arrivé il y a peu donc du Nevada, et .... Ezekiel s'arrêta un instant, fixant MJ. Pourquoi je vous raconte ma vie moi, vu que vous avez fait erreur sur la personne ? Vous demandez toujours autant de choses au premier sosie que vous croisez ?

Bien que perplexe, Ezekiel sourit à son interlocutrice, étonné du culot qu'elle avait à parler de cela l'air de rien, alors que quelques minutes à peine, elle s'était mis au dessus de lui et cogné sur l'arrière de son crâne. Les gens sont étonnants dans cette ville décidément ....

- Vous êtes étudiante dans ce campus vous ? Encore que vous paraissez jeune, et votre tenue ne fait pas très sportive non plus. Il la détailla à son tour de haut en bas, comme elle l'avait fait juste avant. A la différence qu'il n'avait lui aucune arrière pensée à l'esprit.

- Par contre vous avez l'air d'être d'ici depuis plus longtemps que moi, donc si vous connaissez des endroits à visiter absolument, ou des sociétés qui ont besoin de rédacteurs, ou d'écrivains, je suis preneur ! Votre société là, Genetic, elle n'en cherche pas ? Hmm... Encore que vu le nom, je doute que ce soit une maison d'édition, dommage.

Arrêtant un peu de sautiller sur place, il ramena ses cheveux en arrière, avant de s'éponger le front légèrement en sueur.

- Je ne vais pas vous proposer de courir avec moi, ça n'a pas l'air d'être votre truc. A part vous cogner sur ma tête, vous comptiez faire quoi de votre matinée ?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Lun 11 Nov - 23:36

Ezekiel ne connaissait pas le nom de la ville où il vivait. Cela devait vraiment faire peu de temps qu’il avait débarqué. La chipie esquissa un petit sourire en coin lorsqu’il indiqua que le nom de Tesseire aurait été plus sympa que Tussle, mais ce n’était qu’un nom, il n’y avait pas de quoi s’esclaffer. Il prit comme un compliment le fait qu’il ne ressemblait pas à une sorcière ; tant mieux ! Comme ça elle n’avait pas besoin de justifier ses propos. En même temps, si elle avait du le faire, elle aurait trouvé un joli mensonge pour éviter le sujet de la mutation. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle elle avait changé de thème et mis sur le tapis la tenue sportive du jeune homme. Oups, il avait mal pris sa remarque ; tant pis, elle n’allait pas s’excuser pour si peu. Elle haussa simplement les épaules d’un air de dire qu’elle se fichait pas mal de ses arguments. Déjà qu’elle n’aimait pas le sport, alors un sportif mal fagoté n’était pas fait pour la faire changer d’avis, ou alors il lui fallait d’autres arguments physiques.

- Si ça s’trouve, comme tu dis, vous avez été séparés à la naissance. Mais t’as raison, c’est surtout dans les films qu’on voit ça !

Une nouvelle fois, Mary Jane détailla du regard Ezekiel, arborant un petit sourire mutin pendant qu’il s’employait à faire des exercices pour ne pas se refroidir. Le jeune homme avait bien d’autres arguments plaidant en sa faveur. Ressemblant comme deux gouttes d’eau à Josh qu’elle trouvait très mignon, elle ne pouvait pas penser autrement pour Ezekiel. De plus, ce dernier gagnait des points puisqu’il ne bossait pas pour Genetic, ou alors il cachait bien son jeu. Non mais, si le sosie de Josh bossait pour l’organisation, elle le saurait.

Mary Jane s’amusa de voir le jeune homme rosir après sa petite série de questions, c’était troooooop mignon ! En tout cas, ça ne l’empêcha pas de répondre, enfin à moitié. Il arrivait du Nevada, il avait un paquet de frères et sœurs et il cherchait du boulot dans l’écriture. Intéressant tout ça mais pas autant que les questions éludées.


- Bah oui, toujours quand je rencontre quelqu’un, sosie ou pas. Faut bien sinon on ne peut pas savoir à qui on à affaire. Dit-elle avec candeur.

Il n’y avait aucun mal à poser des questions, même indiscrètes. Libre à l’autre de choisir d’y répondre ou pas. Quoique, si la curiosité de la chipie n’était pas satisfaite, il y avait de grandes chances pour qu’elle en rajoute une couche plus tard.


- Tu vois ! Toi aussi tu poses des questions ! Observa-t-elle en redressant la tête de façon altière, contente de lui retourner la remarque.

C’était également une façon de gagner du temps pour réfléchir à ce qu’elle allait raconter au jeune homme. Dire la vérité, broder ou mentir ; tout dépendrait de la suite des événements. Alors qu’il la détaillait du regard, la jeune fille se réinstalla de façon à paraître plus posée et donc plus mature. Effectivement elle n’avait pas encore l’âge d’aller à l’université, mais ses origines lui octroyaient la chance de pouvoir se vieillir de quelques années ; les blancs n’étaient pas très doués pour donner un âge exact aux jaunes, et elle s’en amusait. Par contre dire qu’elle allait à l’université alors qu’elle était encore au collège qu’elle séchait allégrement, ça risquait de ne pas passer.


- Je pourrais être à l’Ucla, mais je préfère étudier autrement.

Et voilà, une réponse évasive dont il devrait se satisfaire pour le moment. S’il voulait en apprendre plus, il allait devoir montrer patte blanche. Or, il prenait la mauvaise pente en lui demandant des infos sur des potentiels employeurs et notamment Genetic. Elle n’avait pourtant pas la tête d’un recruteur ! Cependant elle devait rattraper le coup pour lui faire oublier le nom de l’organisation secrète.

- C’est pas Genetic, c’est Gen&Tech, j’me suis trompée. Ils recrutent toujours mais oublie les, ce sont de gros profiteurs. D’toute façon, j’vois pas pourquoi ils embaucheraient un écrivain, à part dans leur service de presse et encore ! A mon avis, faut être callé en sciences pour ça. Après, si ça te dit d’écrire des articles, t’as qu’à voir du côté du L.A. Times, mais j’sais pas s’ils embauchent.
La chipie s’était montrée sympathique et à l’écoute, ce qui ne lui arrivait pas tous les jours.
- Euh moi ? Courir ? A moins d’avoir un lion à mes trousses, ça risque pas. J’ai pas fait de plan pour aujourd’hui. J’avais juste envie de venir dans le coin pour admirer les beaux muscles des sportifs. Plaisanta-t-elle à son tour.
- Mais te gènes pas pour moi, si tu veux continuer de suer comme un bœuf, vas-y. Moi j’reste là. Mais au fait, tu m’as pas dit si t’avais des amis, une petite amie, tu m’as pas dit non plus ton âge. Attends ! Laisse-moi deviner… Tu dois avoir 28, 29 ans, non ?

L’âge préféré de Mary Jane pour les garçons. A cet âge ils n’étaient plus des ados et ils n’étaient pas encore trop ringards pour elle, encore que, tout dépendait du métier qu’ils exerçaient et s’ils étaient ou non casés. MJ se releva pour se mettre debout et fit semblant de se tordre la cheville. Elle grimaça d’une douleur imaginaire mais fit comme si c’était secondaire après s’être accrochée au bras d’Ezekiel.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Mer 20 Nov - 9:45

- Séparés à la naissance ... pensait-il tout haut, séparés à la naissance, oui c'est hautement improbable, sauf si la maternité était à la tête d'une organisation secrète qui volerait les enfants. Un bon scenario de thriller tout ça !!

Au point où il en était, Ezekiel songea que ce cas de figure pourrait ne pas être si improbable que cela, vu la malédiction qu'il traînait. Ce Josh semblait avoir réussi dans une entreprise de génétique apparemment, alors qu'il avait trimé dans une ferme à subir les brimades de sa famille. Et si en fait ce n'était pas une famille, mais qu'il avait été recueilli comme dans Harry Potter pour le protéger d'un mal plus grand ?!! Secouant un peu la tête, il redescendit sur Terre alors que la jeune demoiselle le bombardait de questions en tout genre. Il fallait vraiment qu'il arrête d'échafauder des délires sur un passé trouble, son présent était déjà assez folklorique ainsi.

Il continua ses étirements en faisant toucher le bout des doigts de chaque côté de ses jambes écartées. Ce n'était pas bon de trop attendre avant de se remettre à courir, et déjà il sentait poindre cette fatigue d'après effort envahir progressivement son organisme. Mais ce n'était pas tous les jours qu'on venait l'aborder, même d'une façon si originale, et la demoiselle débordait d'énergie rendant la discussion vivante.

- Oulà oulà que de questions ! Comme je l'ai dit, je viens à peine d'arriver, et je prends mes marques dans cette grande ville. Il n'y a pas tout cela au Nevada. Donc non je n'ai pas d'amis, ni de petite amie, en omettant bien de dire que cette situation n'avait jamais évolué depuis sa naissance. Et vous ?...

Pour le coup, savoir si elle avait ou non des amis - vu son dynamisme il ne doutait pas qu'elle en ait - ou un ou une petit(e) ami(e) était plus une façon de lui rendre la politesse, car il n'était pas un expert dans les relations sociales. Il avait toujours eu l'impression que poser des questions personnelles gênaient plus la personne en face qu'autre chose, mais puisqu'elle les lui avait posées, il se sentait moins mal à l'aise à en attendre la même chose.

- Etudier autrement ? Chez vous par exemple ? Les familles aisées peuvent embaucher un précepteur pour des études spécialisées, c'est votre cas ? A moins que je ne me trompe complètement....

Ezekiel s'arrêta de gigoter sur place, et plaça ses mains sur les hanches, bras pliés. Croisant de nouveau le regard de la jeune fille. Etrange phénomène celle-là se dit-il, et l'espace d'un instant il lui envia son bagout et son caractère avenant. Cela lui aurait permis de saisir au vol plein d'opportunités désormais hors d'atteinte. Il haussa un sourcil quand il se rappela qu'elle avait vu juste pour son âge. Il se regarda de haut en bas, un peu étonné

- Effectivement, j'ai 29 ans, je ne savais que mon âge se devinait si facilement !! Bravo. Et vous ? Je ne vais pas tenter de donner un nombre, 9 fois sur 10 ça vexe les femmes quand on se trompe !

Il sourit un peu, il connaissait les questions tabous au moins ! Hors de question de subir le courroux divin féminin en posant cette question !! Pas fou le Ezekiel ! Il s'épongea de nouveau le front, la fraîcheur matinale propice à la course commençait à perdre du terrain alors que le soleil continuait son ascension vers le zenith.

- Si vous ne venez pas ici pour lire - il avait tout de suite remarqué l'absence de livre, déformation professionnelle - ou pour courir vu que les lions ne sont pas légions dans le coin, vous venez juste admirer le paysage du complexe sportif ? Ah non, juste les beaux muscles des spor....

Il ne termina pas sa phrase, réalisant qu'il venait de devenir objet d'attention de celle devant lui. Sa tenue ne le mettait pas en valeur, par rapport aux sportifs fils à papa ou aux cadres supérieurs richement vêtus.

- Oh, en effet, vous aurez de quoi faire ici c'est sûr, ça doit défiler les ptits jeunes en short court et aux muscles saillants.
Mais j'y pense d'ailleurs, ça va votre tête ?...


Il venait de se rendre compte qu'il ne lui avait même pas demandé si elle allait bien, bien que l'aplomb de la jeune fille suffisait à le rassurer comme quoi elle n'était pas au seuil de l'agonie.

Alors qu'elle se relevait, il vit sa cheville prendre une direction originale par rapport à là où elle aurait dû aller, et tomba suffisamment pour se tenir sur le bras encore transpirant d'Ezekiel.

- Euh, ça va, vous ne vous êtes pas foulée quelque chose ?

Voyant MJ boitiller, il se dit une fois de plus que la guigne avait emporté avec elle cette pauvre demoiselle dans son sillage, et qu'après une coup de tête, elle venait de se tordre la chevilel.

- Vous voulez de l'aide ?... Je peux vous aider à aller quelque part, ou même à vous porter vu que vous n'avez pas l'air bien lourde - Ezekiel fit une grimace pour lui-même vu qu'il venait d'aborder un autre sujet tabou - mais j'ai peur de salir votre tenue.

Il se doutait bien que la transpiration n'était pas un critère qui plaisait le plus aux femmes, surtout bien habillée comme elle. Encore que, cette jeune femme ne semblait pas trop se plaindre d'être accroché à lui. Les femmes, on disait d'elles qu'elles restaient le plus grand mystère du monde. Et pour Ezekiel, de l'Univers entier. Il opta donc pour une question ouverte :

- Dites moi concrètement ce que je peux faire pour vous aider là.

Au moins, il ne commettrait pas d'impair, montrerait sa bonne volonté à aider son prochain, et ne passerait pas pour un rustre alors qu'elle s'était faite mal à deux reprises juste à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Dim 24 Nov - 14:59

Ezekiel n’avait ni ami, ni petite amie. Voilà une information qui intéressait vraiment Mary Jane. Tout frais débarqué du Nevada, elle pourrait peut-être faire en sorte de combler ce vide ?  S’en faire un pote par exemple –précision nécessaire pour ceux qui s’imaginent déjà autre chose- Un pote sur qui elle pourrait compter en cas de problème. Il fallait le dire, la chipie avait un tas de potes mais elle les trouvait trop jeunes ou trop cons ; ils étaient toujours bons pour la rigolade mais ils ne valaient pas un clou pour les choses sérieuses. Un jeune homme comme le sosie de Josh, avec l’âge qu’il avait, pourrait sans doute lui apporter ce dont elle avait besoin. L’indiscrétion de l’adolescente poussait son interlocuteur à faire de même. MJ disait rarement son âge mais elle ne se démonta pas en répondant un joli petit mensonge, comme d’hab.

- Moi, j’ai vingt ans. Pour ce qui est études, j’avais des précepteurs mais ils n’ont pas tenu la distance. C’était trop casse pieds en plus d’étudier comme ça. J’ai besoin de voir du monde, des personnes de mon âge, pas des vieux croûtons qui pensent connaître tout sur tout. Bon j’avoue qu’étudier n’est pas ce que je préfère mais faut dire aussi que le système scolaire n’est pas top, n’est-ce pas ? En tout cas, moi j’en apprends plus dans la rue que sur les bancs d’école. Pas toi ?

Elle laissa à Ezekiel le loisir de répondre puis enchaîna avec un entrain non feint.

- Etre écrivain, comme toi, je trouve ça cool. Bon après, faut avoir de l’imagination et un style d’écriture qui plait. Tu vois, écrivain, c’est pas un métier qui est enseigné à la fac. On a le don ou on l’a pas, c’est tout ! Moi j’suis douée pour la musique, je joue du piano et j’adooooore chanter. Tout le monde dit que j’ai une belle voix ; si si j’t’assure, c’est pas pour m’vanter. C’est quoi le genre d’histoire que t’écris ? Des histoires qui font peur ou des romans à l’eau de rose ?  Des poèmes peut-être ? Au fait, t’as déjà été publié ?

Mary Jane n’était pas une férue de lecture mais quand elle tombait sur un bon livre, elle le dévorait en l’espace d’une ou deux soirées maxi. Elle trouverait super de connaître l’auteur d’un livre qu’elle aurait lu. Elle pourrait lui poser un tas de questions ; savoir comment lui était venue l’idée du fil conducteur, pourquoi avait-il écrit un truc plutôt qu’un autre, combien de temps lui avait-il fallu pour boucler l’histoire, etc. Elle trouverait génial aussi d’avoir la possibilité de lui souffler des idées et d’en retrouver une partie dans les pages d’un livre.

- T’as une muse toi ? Demanda-t-elle innocemment.

La chipie s’imaginait très bien dans ce rôle. Cela devait être trop bien d’être la source d’inspiration d’un artiste. Un artiste qui, sans elle, ne serait bon à rien ; ce serait valorisant, enrichissant et amusant. Aussi sûrement qu’elle venait admirer les sportifs.


- Non mais, pas les p’tits jeunes ! Les mecs de ton âge c’est mieux. Rétorqua-t-elle gentiment en faisant un petit clin d’œil à son interlocuteur qu’elle détailla rapidement des yeux des pieds à la tête.

En parlant de tête, celle de la chipie se portait bien. D’ailleurs, s’il ne lui avait pas demandé comment elle allait, elle n’y aurait plus pensé. Elle lui fit un signe de tête indiquant qu’il n’y avait plus aucun problème de ce côté-là ; ce qui n’était pas le cas du côté de la cheville qu’elle faisait passée pour foulée. Bingo ! Ezekiel proposait son aide ; même s’il n’avait pas l’air très à l’aise, il ne l’abandonnait pas au bord de la route.


- Foulure ou entorse, je n’sais pas. Faudrait que je passe une radio, mais passer trois heures dans une salle d’attente, c’est pas dans mes plans pour aujourd’hui. Mais si ça s’trouve, c’est rien, ça va passer.

Mary Jane faisait son petit cinéma car elle ne voulait pas être prise pour un boulet ou paraître trop encombrante. Ce n’était jamais bon lors d’une première rencontre. Ce serait vraiment dommage de voir partir ce beau jeune homme, serviable de surcroît, à cause d’un manque de tact. Mais bon, comme il insistait, elle n’allait pas se faire prier plus longtemps.


- Me porter jusqu’à la terrasse de la brasserie, ça serait bien je crois ! On prendrait quelque chose de chaud, le temps que ça se passe…. Mais je ne voudrais pas abuser… Dit-elle avec une petite lueur d’espoir dans les yeux tout en feignant un air gêné.
- J’peux monter sur ton dos si tu t’accroupis, parce que je ne pourrais pas sauter. Ca sera moins dur pour toi comme ça. Mais bon, j’imagine que t’es assez fort pour supporter mon poids, quelque soit la position. Dit-elle pour rire en se permettant de tâter le biceps du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Mer 27 Nov - 22:21

La demoiselle ne devait pas manquer de tempérament, assurément. Elle était issue d'une famille aisée, pour que ses parents s'offrent le luxe d'enchaîner plusieurs percepteurs. Et aucun n'aurait réussi à "dompter" cette furie aux origines asiatiques. Elle avait encore ce grain d'insouciance que l'on commençait à perdre petit à petit une fois la deuxième dizaine d'âge amorcée. Sans aller jusqu'à être sa nemesis, elle ne devait pas avoir beaucoup de points communs avec lui. Surtout entre l'extraversion de la jeune femme vis à vis de sa timidité.

- 20 ans, le bel âge, à une marche de la majorité. Je ne doute pas que la fête sera grandiose non ? Mais les études sont importantes, même si elles ne donnent pas forcément un emploi automatique en bout de course. Tout le souci, sur ce système justement, c'est qu'on peut difficilement faire sans. Les chefs d'entreprise aiment se rassurer en embauchant des individus qui entrent un tant soit peu dans le moule. Les marginaux y ont rarement leur place, et l'école de la rue n'est pas forcément bien perçue à leurs yeux. Après, ce n'est pas un sans emploi comme moi qui vais commencer à jouer le donneur de leçons !! dit-il en souriant.

Il devait en effet débuter par appliquer ces conseils à lui-même, et peut-être aurait-il plus de chance pour dégoter un boulot dans cette mégalopole. Le naturel optimiste du jeune homme finissait toujours par le convaincre que tôt ou tard, il trouverait.

- Je ne sais pas si écrivain est cool, en tout cas, c'est très difficile d'en vivre sauf à être un auteur connu et à succès. Et je ne suis ni l'un ni l'autre ! riant cette fois. Mais j'écris surtout des choses liées à l'imaginaire, au poétique également. Je n'ai pas assez de culture pour me lancer dans les reconstitutions historiques, surtout que tous les sujets ont déjà été éculées par bien meilleur que moi. J'attends de me faire un nom pour être publié, et de toute façon, je pense qu'il faut se faire un nom pour l'être, c'est un peu le serpent qui se mord la queue.

En ces temps de crise, on faisait confiance aux acquis, aux valeurs sures, et se risquer à miser sur un parfait inconnu était exceptionnel, pour ne pas dire rarissime. Et le monde passait à côté de pépites, de joyeux qui resteraient inconnus et réservés au seul cercle familial et amical de son auteur. Tellement dommage. Ezekiel fut étonné par la question de MJ, se demandant où elle voulait en venir.

- Une muse ?... Oh non, je n'ai aucune muse qui irait inspirer ma plume, seul mon cerveau fonctionne ! C'est peut-être pour cela que je ne suis pas encore multi-milliardaire, il me manque une muse pour alimenter mon petit crâne de piaf !!

Ezekiel rit de bon cœur une fois encore, il ne se prenait guère au sérieux malgré la passion dévorante pour l'écriture et la lecture.

- Et toi dis moi - usant pour la première fois du tutoiement, probablement parce qu'il connaissait son âge - qu'aimerais-tu faire plus tard, une passion anime tes journées ou tu hésites encore sur ton avenir ?!

Il la voyait bien dans la mode, ou un milieu où rester le cul vissé derrière un bureau était le pire blasphème possible et imaginable. C'était une pile sur ressort, il lui fallait de l'action et de l'adrénaline en perfusion.
Quand il s'inquiéta de son état, il fut rassuré que globalement, ça allait. Même si l'idée d'aller passer une radio ne le mit pas forcément à l'aise. Elle semblait prendre cela par dessus la jambe - ou la tête pour le coup - mais elle n'avait pas l'air dans un état qui justifie qu'il la force à y aller.

- Ça ne me dérange pas de te porter jusqu'à cette terrasse non, mais je ne peux rien boire ni t'offrir à boire. Je n'ai pas pris d'argent, ne pensant pas quand je suis parti que j'allais siroter un verre avec une fille qui s'est foulée la cheville à côté de moi.

Cela lui fit penser qu'à l'avenir, avec sa chance légendaire, il prendrait toujours un peu de monnaie, au cas où. Sauf que toujours avec cette même chance légendaire, il pouvait être sûr que la poche de son short finirait trouée, que la pièce tomberait dans la bouche d’égout, ou qu'il se ferait agresser comme la fois précédente. Quoiqu'il ferait, ce serait toujours le moins scénario qui arriverait.

- J'espère que tu n'es pas précieuse, ou que tu ne tiens pas à la vie à la mort à tes vêtements, car comme tu as pu le remarquer, je suis un peu transpirant.

Sauf si elle venait à s'en rendre compte et à refuser, Ezekiel se tourna et s'accroupit pour lui présenter son dos, et l'aider à grimper dessus. Il ne put s'empêcher de sourire discrètement alors qu'elle lui tâtait son biceps, étrangement flatté et amusé par ce geste faussement innocent.
Ses mains et bras supportant le poids de la demoiselle, désormais plus haute que lui, il prit le chemin vers le café sous le regard curieux des badauds du coin. Il n'y avait rien de mal pourtant à ce qu'ils faisaient, ce n'était pas comme si ils s'étaient mis à courir nus dans l'herbe en chantant du Village People !!

Il traversa la rue sur le passage piéton jusqu'à arriver à la terrasse, et tournant la chaise du pied, il fit s'asseoir MJ délicatement, avant de se tourner vers elle.

- Terminus, tout le monde descend !

Supposant qu'elle avait un peu d'argent sur elle, il lui proposa d'aller chercher sa boisson au bar. Il n'avait pas encore l'habitude qu'ici, les serveurs venaient aux clients en terrasse pour passer commande. Dans son patelin paumé du Nevada, on n'était jamais mieux servi que par soi-même.

Une fois MJ servie, il s'assit à côté d'elle, en se disant qu'il allait rire en rentrant dans son appartement miteux, après avoir cassé son effort ainsi. Il avait commandé un verre d'eau, gratuit donc, histoire de l'accompagner, et surtout de ne pas la faire payer. Et puis, un peu d'hydratation ne lui ferait pas de mal.

- Ça t'arrive souvent, de te faire porter par un inconnu pour boire ensuite un verre ? Le pire dans tout cela, c'est qu'il ne serait même pas étonné si elle venait à répondre par l'affirmative, ce serait bien le genre du personnage.

- Tu habites dans le coin sinon ? Si tu dois te taper à pied la route pour revenir jusqu'à chez toi, ça va être compliqué non ? Et t'as pas ton permis vu ton âge, pas de chance ça ....

Ah ça, comment en aurait-il pu être autrement ?...

- Je peux rester avec toi si tu dois appeler quelqu'un pour qu'il vienne te chercher, ça me fera plaisir en tout cas.

Ezekiel but une gorgée de son verre, avant de fixer MJ, se demandant bien quelle serait la prochaine tuile qui allait leur tomber dessus.

_______________________________________________________________


Don't care where leads the road if you travel with me.

Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Lun 9 Déc - 22:32

L’adolescente écouta d’une oreille distraite le petit discours d’Ezekiel sur les études et le travail. Si il savait comme elle se fichait de toutes ces théories à deux balles, il n’aurait pas argumenté autant ; et pour le travail, c’était encore plus inutile, MJ ne travaillerait jamais ! Ne souhaitant pas paraître impolie ou trop gamine, la chipie ne le contredit pas ; elle se contenta d’acquiescer de la tête comme si elle était d’accord. Par contre, elle réagit au quart de tour concernant le métier exercé par le jeune homme.

- Nan mais même si tu ne gagnes pas ta vie avec ça, c’est trop cool d’être écrivain. Tu pourras m’faire lire ce que t’écris un jour ? J’pourrais peut-être te filer un coup de main pour que tu deviennes célèbre aussi.

La jeune fille s’avançait sans avoir la moindre idée de ce qu’il fallait faire pour être publié. Mais bon, un coup de fil à l’avocat ou au conseiller du paternel et le tour serait joué, non ? Elle préparait le terrain en espérant ne pas essuyer un refus car elle s’était mise dans la tête une chose qui l’amusait follement.

- Bon bah, si t’as pas de muse, j’peux l’être alors ? Ca serait trop trooooooooop bien ! Toute façon, ça coûte rien d’essayer. Hein ? J’suis sûre que tu vas écrire des super trucs avec moi. Si, si !

Son enthousiasme n’était pas feint. Son idée était tellement géniale qu’elle n’imaginait même pas un refus. Comme elle venait de le dire, Ezekiel n’avait rien à perdre en considérant Mary Jane comme son inspiratrice. Au pire, il en resterait au point où il en était et ça ne chamboulerait pas sa vie. Au mieux, il deviendrait un auteur à succès. A aucun moment l’adolescente imagina qu’elle pourrait produire un effet inverse comme le syndrome de la page blanche. La question sur ce qu’elle aimerait faire plus tard était devenue complètement superflue.

- Et si je ne savais pas trop quoi faire avant de te rencontrer, je sais ce que je veux faire maintenant : être ta muse.

Un regard espiègle et un sourire amusé éclairèrent son visage. Avec l’idée qu’elle s’était mise en tête, les histoires de sueur ne lui faisaient pas peur. Aucune inquiétude à avoir pour les vêtements, la garde-robe de la chipie était bien remplie. Allez hop ! A dada, direction la brasserie. Le regard des gens était le moindre de ses soucis. Elle faisait ce qu’elle voulait quand elle voulait, que ça plaise ou non. Elle s’installa sur la chaise qui se présentait à elle. Ezekiel partit chercher ce qu’elle avait commandé et ramena pour lui un verre d’eau.

- Bah tu ne veux pas prendre autre chose ? C’est moi qui régale. J’te dois bien ça ! Non, ça ne m’arrive pas souvent de me faire porte. J’me tords pas la cheville tous les jours quand même. Mais ça m’arrive de boire un verre avec des inconnus. Pas toi ? C’est une bonne façon de faire des connaissances, n’est-ce pas ?

Parler, ça donnait soif ! Fallait bien alimenter le moulin à paroles pour qu’il ne se tarisse pas. Et puis c’était plus agréable, pour elle en tout cas. Mary Jane ne comprit pas trop pourquoi il disait qu’elle n’avait pas l’âge pour avoir le permis de conduire. Ne l’avait-il pas cru quand elle avait avancé qu’elle avait vingt ans ? Possible. Aussi leva-t-elle le doute.

- Non mais tu sors d’où toi ? Tu ne sais pas qu’on peut passer son permis à 16 ans ! J’l’ai pas encore passé, c’est vrai, mais je sais conduire. De toute façon, c’est pas un problème, j’prendrai un taxi pour rentrer. Et toi, t’es venu comment ici ? Si tu veux, j’pourrais te déposer ?

Ne sachant pas encore à qui elle avait affaire, il était hors de question qu’elle dise à Ezekiel où elle demeurait. Par contre, savoir où il habitait était une nécessité ; ne serait-ce que pour se rendre chez lui et jouer son rôle de muse.

- Tu vas écrire quand alors ? T’es sur quoi en ce moment ? Je pourrais venir pour t’aider à boucler si tu veux ? Au fait ! Tu sais que chaque année, le maire organise un concours pour les écrivains qui n’ont jamais été publiés ? Tu pourrais t’inscrire ! Il y a une belle somme à gagner pour les trois premiers.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Sam 21 Déc - 1:15

Elle devait probablement être issue d'une famille riche, pour trouver ça cool d'être écrivain et être sans le sou. Devoir vivre de petits boulots ingrats, juste pour boucler ses fins de mois, ce n'était pas une vie stable. Et on ne faisait pas la plonge, le service, la distribution du courrier, ou des pizzas, avec une belle plume.

Enfin, il préférait à choisir une personne qui appréciait la lecture, aux réfractaires de l'art noble de la littérature.

- Euh, je ne sais pas trop pour me lire, enfin, pas tout de suite, je fais surtout dans les petites histoires, les recueils, des poèmes ici et là, rien de cohérent. C'est surtout sur l'instant que je me mets à écrire. Mais je compte bien à terme écrire une histoire de mon cru, qui va de A à Z. Tu aimes quel genre d'écrits toi ?

Il marchait tranquillement, et manqua de rater la bordure du trottoir quand il entendit sa proposition de devenir sa muse.

- Hein ?! Toi, tu veux devenir ma muse ?! Pourquoi cela, tu ne sais même pas ce que j'écris, ni même si ça te plairait... Et puis, je te dis, j'en ai jamais eu, comment tu ferais pour m'aider d'ailleurs ?!

Ezekiel avait peur dans ce qu'il pouvait s'embarquer, il ne savait même pas ce que ça pouvait impliquer derrière, ni les obligations qu'il pourrait avoir envers la jeune femme. Une muse, à la base une muse était censée l'inspirer pour coucher sur le papier ses émotions, ses pensées, ses sentiments.

Il jeta un coup d’œil vers l'arrière en direction de MJ, l'analysant dans ce rôle aussi particulier qu'original. Ils étaient si différents, même l'âge créait une sorte de fossé. Quasi une décennie de différence en y réfléchissant bien. Mais ces mêmes différences pourraient justement lui faire prendre confiance dans ses défauts, et notamment son absence crasse de sociabilité.

- Euh, hé bien, ça mérite réflexion oui, même si je pense que pour être une muse, il faut mieux se connaître non ? Je doute qu'une cheville foulée et un verre autour d'une table suffise. Après si tu arrives à me

Il ne fermait pas la porte, mais n'acceptait pas non plus juste pour éviter de la contrarier. Prudence est mère de sûreté, surtout avec sa malédiction planant au dessus de sa tête. Une fois installés sur la terrasse du bar, il but une gorgée de son verre d'eau.

- Autant figure toi que j'ai grandi au sein d'une famille nombreuse, autant je n'ai jamais été trop doué pour me faire des amis. Alors imagine à aller discuter avec le premier inconnu qui passe, sans façon … Et toi, tu as des frères et sœurs ? Si tu tiens impérativement à m'offrir quelque chose, un jus d'orange fera très bien l'affaire, j'ai très peu mangé avant de partir courir, et les fruits c'est bon pour la santé !

Assez creux comme phrasé, mais que pouvait-il dire d'autre en cet instant ? Il n'allait tout de même pas boire un cocktail, ou de l'alcool alors qu'il devait rentrer ensuite chez lui en courant. Ce d'autant qu'il évitait autant que faire se peut les boissons alcoolisées. Il causait suffisamment de dégâts à jeun pour rajouter une louche éthylique dans l'équation,

- Je sors d'un trou paumé du Nevada mad'moiselle, et si je n'en ai pas honte, je suis bien heureux de l'avoir quitté. Moi je suis venu ici en mode jogging comme je le te disais. Le sport c'est la santé, surtout quand on commence à vieillir. Ca permet d'entretenir son corps. Donc merci pour la proposition de me déposer, mais je vais culpabiliser à rentrer en voiture quand je suis venu ici pour le faire à pied.

Il remarqua que les questions d'ordre un tant soit peu privées étaient vite élaguées pour un subtil changement de sujet, ou par une célèbre technique de la réponse par une question. Il comprenait bien que les jeunes femmes avaient leur jardin secret (c'est ce qui se disait sur le web en tout cas), mais Ezekiel ne se sentait pas intrusif au travers des questions qu'il lui posait. C'était somme toute des interrogations classiques à ses yeux pour faire connaissance. Il dut cependant faire face à une nouvelle volée de questions de la part de la jeune femme.

- J'écris souvent quand l'envie m'en prend, ça peut être de bon matin, en plein après midi, devant un coucher de soleil face à la place, ou en pleine nuit sur mon canapé. Par contre j'ignorais qu'il y avait ce genre de concours organisé par la mairie !! C'est super ça !! J'irai me renseigner pour savoir quand a lieu le prochain concours, merci pour le tuyau en tout cas !

Ezekiel ne put cacher son enthousiasme à cette nouvelle. Il espérait idéalement terminer dans les trois premiers, histoire d'arrondir un peu ses fins de mois, mais il pourrait aussi faire la rencontre d'autres passionnés anonymes de la littérature comme lui. Il irait dès demain arpenter les couloirs de l'édifice public.

- Je ne préfère pas inviter des personnes chez moi. J'habite dans un taudis plus qu'un appartement, faute de pouvoir me payer mieux. Même la liberté a un prix !! Mais quand je serai un auteur à succès, je t'inviterai dans mon appartement de 200m² en plein cœur de la ville, promis !!

Le genre de promesse qui n'arrivait jamais, car d'ici qu'il devenait effectivement cet auteur à succès, les deux moins inconnus auront déjà tracé leurs propres chemins. Et Ezekiel sentait bien qu'un appartement de 200m² ne devait guère impressionner la jeune femme.

- Tu ne saurais pas par hasard si le thème pour le concours est libre, ou si le sujet est imposé? S'il faut tabler sur de la littérature historique ou biographique, ça va être compliqué pour moi de me faire un nom !  

En soi il allait quand même tenter l'aventure, il n'avait pas encore trouvé d'emploi stable – et le mot stable avait toute son importance – il avait le temps de se lancer dans ce concours.

- Au final, tu as déjà rempli ton rôle de muse d'une certaine façon. Tu m'as donné envie de participer à un concours littéraire dont j'ignorais l'existence il y a quelques minutes encore. Je te remercie ! Mais un conseil, comme « but dans la vie », trouve mieux que la muse d'Ezekiel, tu vas vite t'ennuyer sinon je crois, et tu n'es pas fille à aimer te tourner les pouces je me trompe ?... N'oublie pas de consulter un médecin par contre, ce genre de douleurs à la cheville, ou au genou par exemple, c'est assez traître si on laisse refroidir la blessure. Il faut vite la masser, puis mettre de la pommade réchauffant les articulations. Sinon c'est un coup à traîner ça des semaines.

_______________________________________________________________


Don't care where leads the road if you travel with me.

Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Mer 1 Jan - 21:39

Qu’aimait-elle comme genre d’histoires ? Bonne question ! MJ aimait lire des romans de sciences fictions, des histoires qui faisaient peur, des poèmes et des textes de chansons. Et oui, souvent les paroles de chanson passaient derrière la musique alors qu’elles racontaient des histoires intéressantes.

- J’aime un peu tout, sauf les histoires d’amour à l’eau de rose. C’est d’un nuuuul ces histoires.

La chipie se cramponna un peu mieux au cou d’Ezekiel quand il faillit rater la marche. Il ne manquerait plus qu’elle tombe à la renverse ! Elle s’amusa de voir la surprise du jeune homme quant à sa proposition. Il n’y avait pourtant rien d’étrange dans celle-ci. Tous les écrivains avaient une source d’inspiration, qu’elle vienne de leur expérience, de lieux, d’odeurs ou de personnes, ils en avaient besoin pour écrire. C’était quand mieux quand ça venait de quelqu’un ; ça permettait un échange et il pouvait en découler une complicité fort sympathique. Pas besoin de connaître sa muse pour avoir de l’inspiration, seule sa présence pouvait suffire, non ? Visiblement le jeune homme était dubitatif et n’était pas aussi emballé qu’elle. Pas grave, au moins il n’avait pas dit non ; à elle de faire ce qu’il fallait pour obtenir cette distinction particulière et valorisante.

Elle trouva étrange que le jeune lui indique qu’il n’était pas doué pour se faire des amis. Il ne ressemblait pas à un homme bourru, il était attentionné et sa frimousse était loin d’être repoussante. Mary Jane regardait Ezekiel comme si elle se trouvait devant une énigme. Qu’est-ce qui clochait chez lui pour affirmer une telle chose ? Ah bah voilà ! C’était de la faute du Nevada et du trou paumé où il avait vécu avec sa famille. Trop de frères et de sœurs, donc pas besoin d’amis quand on s’entendait bien avec eux, non ?


- J’suis fille unique, enfin j’crois.  Et heureusement, avec un paternel comme j’ai, j’te raconte pas la cata si on était plusieurs.

La mauvaise estime portée à son père se devinait facilement. Ca la contrariait toujours mais elle ne le montrait pas faisant comme si elle en avait pris son parti depuis longtemps. Ca ne servait à rien de se morfondre pour quelqu’un qui se fichait complètement de sa vie. Mary Jane était heureuse qu’Ezekiel accepte de boire autre chose qu’un verre d’eau. Ca prouvait qu’il n’était pas pressé de partir. Un joli sourire adressé au jeune homme traduisit sa pensée. Elle était aussi contente de lui avoir appris qu’un concours était organisé par la ville. Si avec ça, il ne l’engageait pas pour être sa muse, ce serait vraiment de l’ingratitude.

Son sourire s’effaça quand il lui dit qu’il ne l’inviterait pas dans son taudis et attendrait d’avoir un 200 m2.  Déjà qu’il avait refusé qu’elle le dépose en rentrant…
*Il me prend pour une idiote ou quoi ?*  Ne voulant pas passer pour une gamine, elle réprima son envie de l’envoyer bouler et de ne pas répondre à ses questions au sujet du concours. Son petit air renfrogné laissa la place un sourire presque avenant qui se confirma lorsqu’il indiqua qu’elle venait de remplir son rôle de muse.

- Wouaaahh, c’est génial alors ! Pour le concours, c’est pas historique ou biographique. Je n’sais pas exactement mais j’crois qu’il y a plusieurs catégories au départ, et à la fin, ils retiennent les premiers de chaque pour faire la finale. Tout doit être expliqué sur le site de la ville je pense.

En fait, elle n’en avait aucune idée mais c’était mieux de faire une réponse évasive que de ne pas répondre du tout.

- Tu sais, j’ai déjà dormi dans la rue ou dans des squats ; ça m’fait pas peur un taudis !

Si ça pouvait le faire revenir sur ses paroles, ça serait bien pour ce qu’elle avait en tête. Maintenant, la balle était dans son camp. De toutes les façons, s’il ne lui disait pas où il habitait, elle trouverait toute seule. Ce serait quand même plus facile pour elle de ne pas avoir recours à un détective ou à des potes qui pouvaient lui servir d’indics. Il avait vu juste le bougre ! MJ n’aimait pas se tourner les pouces, mais quand ça valait la peine, elle était prête à faire quelques sacrifices.

- T’as raison ! Mais bon, je sais aussi être trrrrès patiente.

Oh la menteuse ! Mais qui ne la connaissait pas ne pouvait pas deviner qu’elle était experte en baratin. Elle demanda au serveur de lui appeler un taxi et se leva après avoir terminé son verre.

- Tu ne veux vraiment pas que je dépose ? Tant pis, comme t’as dit, j’vais aller voir le médecin et rentrer.

Encore un mensonge puisqu’elle n’avait pas vraiment la cheville foulée, mais si ça pouvait le rassurer et lui montre qu’elle était docile, ça ne faisait de mal à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Styn


avatar

Messages : 1318

MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   Jeu 16 Jan - 14:23

Les histoires d'amour à l'eau de rose .... Si ça n'était pas non plus la littérature préférée d'Ezekiel, elle ne manquait pour autant pas d'intérêt. Ces histoires n'arrivaient pour lui que dans les livres, ce drama d'amour impossible qui finit toujours bien à la fin. Il n'avait rien connu de tel, rien connu tout court à dire vrai, mais il avait toujours été admiratif des auteurs s'étant spécialisés dans cette discipline. Ce n'était pas tant le vocabulaire bien souvent basique qui primait dans ce genre d'ouvrages, mais la force que l'écrivain devait insuffler pour captiver le lecteur jusqu'à la dernière page. Le postulat de base étant la fin heureuse, il fallait réussir à surprendre celui qui avait confié au fil des pages un peu de son temps. La force des mots ne provenaient pas tant du thème abordé, mais de l'objectif à atteindre.

- Il n'y a pas que du nul dans les histoires à l'eau de rose. On peut ne pas aimer certes, mais ça reste une épreuve de plaire au plus grand nombre pour un scenario souvent cousu de fil blanc. On se doute que monsieur X va tomber amoureux de Melle Y et vice versa, alors pourquoi dévore-t-on les pages pour connaître le dénouement si prévisible ? Et puis, l'Amour avec un grand A mérite toujours la meilleure des attentions.

Mary Jane parla de sa famille, assez réduite au demeurant. Fille unique, du moins elle le croyait. Comment peut-on croire être fille unique, et non en être sûr ?.. Ezekiel haussa un sourcil, mais ne l'interrogea pas. Surtout qu'elle ne fit mention que de son père, sans aucune référence à sa mère. Peut-être était-elle orpheline ?

- Les enfants en font toujours voir des vertes et des pas mures à leurs parents, moi le premier bien malgré moi ! Mais avec le temps, tout devient sujet à en rire.

Il en était moins sûr pour lui et sa famille, surtout vu la façon dont il avait quitté son "cocon familial". D'ici quelques années peut-être, et encore .... Il ne regrettait pas son choix de toute façon.

Quand elle lui dit avoir déjà vécu dans la rue ou dans des squats, Ezekiel afficha une mine perplexe. A la façon dont elle s'habillait, ses manières et manies, elle n'était pas du tout - selon lui à tout le moins - dans le catégorie des personnes pouvant renoncer aisément à leur confort personnel et douillet. Ou en cas d'extrème nécessité et pour un laps de temps très court.
Cela dit, ce genre de jugement à l'emporte pièce n'avait aucun fondement, ne connaissant Mary Jane que depuis quelques dizaines de minutes au plus.

- Je vis dans ce studio, si on peut appeler cela ainsi, par obligation, n'ayant pas les moyens de payer plus. Dès que je trouverai un emploi, je pourrai vite quitter cet endroit. Si on est amenés à se revoir, j'espère avoir pu déménager d'ici là.

Ezekiel termina son verre, et se leva en même temps qu'elle.

- Bonne idée oui d'aller voir le médecin, tu n'as pas encore l'âge pour boîter !! Donne moi ton numéro de téléphone au pire, je te donnerai le mien également. Tu sauras qui joindre si tu te foules de nouveau la cheville comme ça lui dit-il en souriant. Passe une bonne fin de journée, je vais reprendre ma course bon an mal an pour ma part.

Alors que le taxi emmenait Mary Jane vers une rue adjacente, Ezekiel reprit le chemin du retour à petites foulées. A peine avait-il fait cent mètres que ses muscles refroidis lui signalèrent qu'ils n'avaient plus trop envie de courir. Il ne rentra que bien plus tard chez lui, mais cela ne le dérangea pas. Il n'était jamais heureux d'ouvrir la porte branlante de son appartement, bercé par les cris de sa voisine prostituée ....

_______________________________________________________________


Don't care where leads the road if you travel with me.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le sport c'est la santé, à ce qu'il paraît...[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: COMPLEXE SPORTIF-