..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Révélations... et conséquences... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Mer 2 Oct - 20:19

J'avais l'étrange sentiment que ma vie avait pris un drôle de virage. Comme si j'étais dans un bobsleigh en haut de la piste des jeux olympiques d'hiver. Tout ça avec en prime un abruti prenant plaisir à me pousser le plus vite possible de la pente.

J'étais sensée être capable de prendre les virages, d'aligner ma course pour m'en sortir indemne. Facile à dire sur le papier, sauf quand on avait jamais fait de bob de sa vie. Cette image me venait en tête parce que j'étais consciente d'être prise dans un étau serré autour de moi. Je n'avais plus vraiment de voie détournée possible.

C'était hyper angoissant, surtout quand on avait un tempérament indépendant. En même temps j'étais comme sur un petit nuage. Après tout les choses semblaient prendre une bonne voie. Un petit ange gardien m'avait posé un système de freinage sur le bob.

J'étais enceinte, d'une petite fille très attendue, j'étais richissime, j'avais retrouvé un poste au sein de Genetic, Holster avait retrouvé sa place, peut être me laisserait il la chance de m'expliquer... Voulais je vraiment retrouver la place que j'occupais du temps de ma grandeur ? Pas sur, mais je n'avais pas envie pour autant de rester un sous fiffre a qui on refilait la merde. Ca ne collait pas le moins du monde avec mon caractère.

J'avais également retrouvé Keaton et rencontré Ingrid. Avec la seconde les choses se faisaient petit à petit. C'était une relation inconnue pour moi, serais je un jour sa belle-mère ? Une sorte de mère d'adoption ? Je l'ignorais, la maternité c'était de toute façon très nouveau.

Avec le premier c'était tout aussi lent à se remettre en place. Passé l'euphorie de nos retrouvailles, j'avais recommencé à avoir peur. Il était délicat, me laissait de l'espace mais j'étais toujours tiraillée par le doute. Pouvais je vraiment lui faire confiance ? J'en avais profondément envie, mais j'avais tellement peur, qu'il me plante là une nouvelle fois. Je lui avais donné mon cœur, ma confiance, mon amour, tout ce que j'étais en mesure d'offrir, et on connaissait la suite...

D'un autre coté sa présence m'apaisait, j'avais envie de me fondre entre ses bras, de ne plus penser... De me laisser aller sans arrière pensée, de l'embrasser, de lui faire l'amour, je voulais être sa femme, que nous puissions enfin vivre l'histoire que nous méritions... Ce matin là je me levais dans ma jolie chambre d'hôtel, j'avais eu envie de l'appeler qu'il vienne passer la nuit entre mes bras mais n'avait pas osé.

Nos retrouvailles étaient fragiles, je ne voulais pas brûler d'étape, nous flirtions comme des ados plus qu'autre chose et après tout c'était assez grisant. Je me préparais avec minutie comptant bien passer un moment avec Keaton au bureau avant de regagner mes pénates.

Quand j'entrais dans le bâtiment sécurisé je pris immédiatement la direction de son bureau, enfin de celui de Tammy.
La porte était entrouverte aussi puis je pénétrer à l'intérieur. Il était là, devant la baie vitrée. Je souris tendrement avant de m'approcher par derrière aussi discrètement que possible. Je me plaquais contre son dos en me hissant sur le pointe des pieds pour déposer un petit bisou sur sa nuque.

« Bonjour. Tu m'as manqué, hier soir, j'ai failli t'appeler, je me sentais seule dans mon grand lit. »

Une courte pause et je continuais, c'était presque plus facile de parler dans son dos.

« Peut être qu'on pourrait s'installer ensemble ?. »

Voilà c'était dit, je faisais un pas en avant. Après tout si on voulait que notre histoire reprenne il fallait qu'on se lance à un moment donné.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Dim 6 Oct - 13:45

17 Mars 2011 – Au cours de la matinée

Je ne me sentais pas bien. Une boule me nouait l'estomac et me donnait envie de vomir. Elle était apparue la veille au soir et refusait de partir depuis. Après ma sortie à la Marina, j'étais rentré avec la tête sur le point d'éclater tellement il y avait d'informations qui s'entrechoquaient à l'intérieur. Dans le couloir, j'avais croisé Ingrid. L'adolescente avait senti que quelque chose n'allait pas, elle m'interrogea. Je prétextais une mauvaise digestion, sans doute à cause de l'antidote qui se répandait dans mon corps. Je lui avais soufflé de ne pas s'inquiéter, tout allait bien et ensuite j'étais parti m'enfermer dans ma chambre. Ce fut la plus longue nuit de ma vie. J'étais allongé sur le dos, les yeux grands ouverts, à regarder le plafond comme s'il cachait la plus belle merveille du monde. J'espérais peut être un miracle au cours de la nuit. Mais rien ne vint et les premières lueurs du jour avaient filtré à travers les volets sans que mes réflexions me donnent des réponses. Je ne me sentais pas mieux. J'avais à peine dormi une dizaine de minutes.  

Je ne souhaitais pas croiser Ingrid, refusant de l'inquiéter à cause de l'état dans lequel je me trouvais. Alors j'avais pris une douche rapide, m'étais changé – j'avais passé la nuit allongé sur le lit avec mes affaires de la veille – puis j'avais laissé un mot sur la table de la cuisine à l'attention de l'adolescente. Du travail m'attendait, je serai de retour pour le déjeuner sinon je la préviendrai. Comme un automate j'avais pris ma voiture pour me rendre à Genentech. À un feu rouge, j'avais observé mon reflet dans le rétroviseur intérieur et là je m'étais rendu compte que je ne m'étais même pas rasé. Tant pis, ce n'était qu'un détail à côté de tout ce qui me préoccupait.

Je passais machinalement mon badge pour emprunter l'ascenseur, composant mon code au passage. J'empruntais ensuite un second ascenseur qui menait au même étage que le bureau d'Holster. Quelques membres du conseil avaient leur bureau à cet étage. J'occupais celui des Beckett, de ma famille. Un dossier était posé sur mon bureau, c'était sûrement celui que j'avais réclamé la veille, celui de ce membre de Genome qui avait été capturé par deux de nos membres. Je ne savais pas qui il était, je ne voulais pas apprendre à le connaître. Son identité m'intéressait, j'allais m'assurer que certains employés ne feraient pas d'excès de zèle pour le maltraiter. La ligne de conduite du Cap était claire. Nous savions que nous ne pouvions pas nous opposer à la traque contre les membres de Genome. On pouvait seulement s'assurer qu'ils soient bien traités, que les méthodes soient douces.

Je m'installais sur mon fauteuil, ouvris le dossier pour le consulter. Une heure plus tard, je n'avais pas beaucoup avancé. J'étais incapable de me concentrer. Et je n'avais pas une seule goutte de caféine dans le sang depuis la veille. Je pensais à Kate, à Dakota, à ce qui s'était passé la veille au soir. Quand j'en vins à la conclusion que je n'arriverai pas à bosser, je finis par repousser le dossier sans pour autant le refermer, le laissant ouvert sur l'identité de l'homme, Esteban Calloway. Je m'approchais de la grande baie vitrée et mon regard se perdit. Je ne voyais pas les immeubles en face, ni les gens qui passaient devant l'immeuble quelques mètres en dessous. Je ne savais toujours pas quelle conduite adopter. J'allais devoir me décider, j'en avais conscience. Le bureau juste avant le mien allait être occupée dès le lundi suivant. Et Kate....

Je sursautais légèrement quand je sentis un corps se coller contre le mien et des lèvres se déposer sur ma nuque. Aussitôt j'entendis la voix de Kate et la boule qui me prenait au ventre se fit encore plus douloureuse. Ma main recouvrit la sienne posée sur mon ventre. Je fermais les yeux. J'eus envie de pleurer quand elle avoua avoir manqué m'appeler la veille. Si seulement elle l'avait fait... Si je ne m'étais pas rendu à la Marina et que je ne l'avais pas croisée... Je ne répondis rien. J'allais la faire souffrir, peu importe comment j'aborderai la discussion. Et je souffrais déjà d'avance de ce que j'allais lui faire endurer. Je ne savais pas comment la préserver, comment atténuer tous ces dégâts que j'étais en train de causer. Est-ce que je devais lui dire la vérité comme la dernière fois ? Tenter de l'atténuer ? Rejeter la faute sur Dakota ?

Ma main se crispa légèrement sur la sienne. Combien de fois j'avais espéré ces dernières semaines qu'elle prononce ces mots ? J'aurais dit oui sans hésiter jusqu'à hier soir. Je pourrais encore dire oui cette fois, taire tout ce qui s'était passé, demander à Dakota de tout garder pour elle également. Je pouvais faire le choix d'essayer de sauver ce qui restait entre Kate et moi, celui de mener une double vie. Un autre choix se présentait également. Il n'était guère mieux mais à chaud, c'était celui qui me semblait le moins pire. Pour nous trois. Les secondes s'écoulaient et je n'avais toujours pas prononcé un mot. Je le devais. Je respirais difficilement, je réussis à prendre une inspiration. « ça ne va pas être possible Katherine. » C'était enclenché. Je commençais à dresser une barrière, privilégiant le Katherine au Kate ou au Katie. Je l'aimais, j'aimais Lou mais je ne pouvais pas occulter ce qui s'était passé avec Dakota. Je me détestais déjà.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Mer 9 Oct - 11:44

Collée contre son dos, comme ça, c'était très con mais ça suffisait à mon bonheur. Je me sentais à ma place, rassurée, aimée ? Je ne savais pas vraiment s'il ressentait cet amour pour moi ? Je l'espérais mais le trouvais assez peu passionné depuis nos retrouvailles. Peut être voulait il me laisser du temps ? Je n'en voulais plus, je voulais avancer, le retrouver, vivre enfin de beaux moments à ses cotés. Attendre la naissance de notre petite fille avec son père à mes côtés.

Ce fut sans doute ce qui me poussa à lui proposer qu'on s'installe ensemble. J'avais envie d'aller de l'avant, de me jeter à l'eau... Restait à espérer que je ne perde pas pied.
Il inspira fortement avant de me répondre que ça n'allait pas être possible. Il m'appelait Katherine ? Et depuis quand ? Je me décalais pour me retrouver face à lui et plantait un bisou tendre sur ses lèvres.

« Katherine ? Et pourquoi pas miss Reynolds aussi tant que tu y es. »

Un clin d’œil espiègle avant de me retourner vers son bureau pour aller m'y asseoir.

« Quoique tu as raison, mon nom de famille pourrait bien changer. »

Je faisais allusion à notre possible mariage, pour le sonder sans doute... Je me sentais bizarrement mal à l'aise et je compris pourquoi en levant les yeux sur lui. Son attitude était étrange, il avait l'air presque torturé... Pourquoi ? Qu'avais je fait ?
Je ne comprenais pas du tout ou était le problème. Je remontais alors le fil et percutais.

« C'était une idée tu sais ? Si tu n'as pas envie de vivre avec moi et bien... Je comprendrais... »

Faux je ne comprenais pas du tout, je n'admettais même pas l'idée. N'était ce pas ce qu'il voulait ? Il m'avait fait un grand discours, des promesses d'amour... Avait laissé entendre que l'important pour lui c'était notre famille...
Je commençais à paniquer, je sentais le coup venir sans pour autant arriver à déterminer d'où il viendrait, ni pourquoi d'ailleurs ?
Pourquoi ne disait il rien ? Est ce que je le dérangeais en plein boulot ? Mon regard le quitta un instant pour parcourir la pièce, rien de particulier, jusqu'à ce dossier ouvert à coté de moi.

Mon regard le survola, je m'en foutais au final, jusqu'à ce que mes yeux accroche un nom... Esteban... Mon dieu, qu'est ce que c'était que ce délire ? Était ce pour ça qu'il était distant ? Avait il apprit mon histoire avec Esteban ? Et ou était Esteban ? Avait il apprit mes manœuvres pour faire disparaître le jeune homme des listings de Genetic ?

J'étais totalement perdue et je relevais un regard paniqué sur cet homme que j'aimais. J'avais peur, pour Esteban, pour moi, pour Keat, pour ce nous qui me semblait de plus en plus hypothétique.

« Keaton, tu me fais peur, que se passe t'il ? Parle moi... »

Mon visage devait être pâle comme la mort. Je ne me reconnaissais même pas dans cette petite voix suppliante, je me détestais d'être comme ça, mais après tout j'étais une femme... Rien de plus, rien de moins...
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Ven 11 Oct - 18:53

J'avais foulé de nombreuses planches de scènes de théâtre de petites villes en parcourant le pays durant de nombreuses années. Jamais je n'avais joué ce rôle. Celui de l'enfoiré de base qui trompait celle qu'il aimait et qui cherchait une sortie de secours pour s'en sortir. Si j'en trouvais une, je ne pensais même pas que j'allais l'emprunter. Je risquais de foncer tout droit, me décalant sur le côté pour m’écraser contre un mur. C'était une solution radicale et j'avais tendance à prendre cette direction. Il allait y avoir des dommages collatéraux dans mon accident et l'un d'eux se tenait devant moi. Malgré la proximité de nos corps, je tentais de mettre un peu de distance. J'espérais que Kate allait lire à travers moi et comprendre pourquoi. Ce ne fut pas le cas.

Ses lèvres se posèrent sur les miennes. Je répondis à peine à son baiser, non par manque d'envie mais à cause de l'interdiction que je m'imposais. Elle semblait croire que je jouais en utilisant son prénom complet. J'aurais aimé que ça soit le cas, je n'aurais pas été aussi torturé de l'intérieur. Puis quand elle fit allusion à notre possible mariage, je palis légèrement. Il fallait que je lui dise. Ce n'était pourtant pas compliquer, ouvrir la bouche, remuer les lèvres, laisser des sons sortir pour exprimer des mots qui construiraient des phrases. Je t'aime Kate mais je t'ai trompée avec celle qui te déteste le plus à Genetic. Mes lèvres commencèrent à remuer sans qu'aucun son ne sorte. Ce n'était vraiment pas gagné. Et chaque phrase prononcée par celle que j'aimais était une véritable torture. Elle enfonçait le couteau dans la plaie sans même le savoir.

Elle tentait d'être compréhensive. S'aimer et vivre séparer, elle serait capable de l'accepter ? J'en doutais fortement. Kate était une passionnée. Quand elle laissait s'exprimer ses sentiments, elle ne le faisait pas à moitié. Elle m'avait ouvert son cœur, elle m'avait laissé pénétrer dans son jardin. J'allais le ravager, piétiner les fleurs sans être capable de les éviter. Il ne resterait ensuite qu'un vaste champ en friche. Mon silence n'aidait pas. Ce n'était pas dans mes habitudes de l'être autant. Cela l'inquiétait je le voyais bien. Chaque mouvement de son corps laissait transparaître l'angoisse qui grandissait en elle. Je fis quelques pas dans la pièce, n'arrivant pas à me décider. Je l'avais quittée du regard quelques secondes et quand mes prunelles se posèrent de nouveau sur elle, son regard était dirigé vers le dossier ouvert sur mon bureau. J'aurais du y mettre un veto. Elle ne devait pas le regarder, il était classé confidentiel.

Quand nos regards se croisèrent, ma peur se transforma en inquiétude. Son regard n'était plus le même après avoir consulté ce dossier. Est-ce que cet homme... ? Est-ce qu'elle le connaissait ? Lui avait-il fait du mal ? Je me rapprochais du bureau. Ma main referma le dossier. Nous devions faire un concours, celui qui était le plus pâle. Je m'accroupis alors à sa hauteur. «Est-ce que cet homme t'a fait du mal quand tu étais à Genome ? Je le ferai enfermer au niveau 6 si c'est le cas... » Il croupirait dans une cellule et ne verrait plus jamais la lumière du jour si jamais il avait osé lever la main sur elle. Je n'étais guère mieux, je méritais une cellule juste à côté pour ce qui allait suivre. Ma main chercha celle de Kate. Je la serrais dans la mienne. Une petite voix se faisait entendre, tentant de me faire comprendre que je pouvais encore limiter les frais.

Je ne l'écoutais pas, et à la place, je pris une profond inspiration, relevant mon visage vers elle. « Je te jure que j'y ai vraiment cru, que j'étais celui qui était capable de te rendre heureuse et de te donner l'amour que tu mérites. J'y ai cru de tout mon cœur Kate. Mais je ne peux plus faire comme si de rien n'était. Je t'ai fait souffrir il y a dix ans quand je suis parti sans me retourner. J'ai recommencé il y a quelques mois à Halloween. Et encore dernièrement... » Je marquais une courte pause, le temps de reprendre ma respiration. Ce n'était pass chose aisée que d'agir de la sorte.  C'était même tout le contraire. Je recevais un coup à chaque mot que je prononçais. « J'aimerais te dire que l'on va  se marier et vivre ensemble mais  je vais encore te  faire souffrir.. Je ne t'apporte rien de bon, excepté  notre enfant.. Je.... Je n'y arrive pas. Je suis incapable de tenir cette promesse que je t'ai faite. »

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Sam 12 Oct - 8:23

En relevant les yeux sur Keaton je compris que mon visage trahissait mes émotions. Je devais être pâle comme la mort. Esteban, mi Tesoro... J'avais tout fait pour le protéger de Genetic...
J'avais encore l'espoir que son dossier se trouve sur ce bureau alors qu'il était à l'abri ailleurs... Un espoir vite déçu.

Keaton c'était approché de moi, il me parlait délicatement comme si j'étais fragile. C'était adorable et je lui étais reconnaissance de ce désir de protection. Par contre il était totalement à côté de la plaque, jamais Esteban ne m'avait fait de mal, j'étais même à peu près certaine qu'il avait tout ignoré de ma captivité. Je ne pouvais envisager qu'il m’ait laissée croupir enfermée, pas lui, pas moi. C'était impossible, tout comme il m'était impossible de le laisser se faire enfermer au niveau 6.

« Non ce type ne m'a jamais touché. C'est juste la référence à Genome... »

Mensonge, trahison... Je ne me sentais pas bien du tout. Je lui avais demandé de me promettre la sincérité, de promettre que plus jamais Genetic ne se mettrait entre nous. Et maintenant ça ? Bravo Reynolds, belle mentalité, mentir au premier obstacle...
Peut être qu'il me fallait plus de temps pour apprendre à fonctionner autrement ? J'avais besoin de temps, d'évaluer la situation, de découvrir comment je pourrais aider Esteban.

« Son suivi médical est déterminé ?. »

Ton détaché et presque neutre, pourtant au fond de moi c'était le chaos. J'avais honte de mentir, mais c'était nécessaire, en tout cas je me justifiais mentalement comme je pouvais.
Peut être que c'était à cause de la culpabilité que je ressentais que je compris de travers le discours de Keat.

Il rompait en tout cas ça y ressemblait. Pourtant je n'entendis pas ça du tout. Dans ma petite tête perturbée ça ressemblait à un mea culpa. Il s'excusait de m'avoir abandonnée, il avait peur de ne pas être en mesure de me rendre heureuse.
Il m'avait pris la main et mes doigts se lièrent aux siens, caressants. Je lui fit un sourire doux avant de me coller contre lui le visage enfoui au creux de son cou.

« Tu m'as fait le plus beau cadeau du monde. Notre petite fille. Elle sera le prolongement de notre amour. Je t'aime Keat... »

Ce fut en prononçant ses mots que je compris. Ça n'allait pas du tout. Il avait dit qu'il n'y arrivait pas ? Qu'il ne pouvait tenir cette promesse ? Et moi qui me collait à lui, qui murmurait des mots d'amour ? Pauvre conne !!
Je libérais mes doigts et me redressais d'un coup, les mains sur ses épaules et je l'éloignais de moi avant de me remettre debout.

Mes yeux étaient noyés de larmes, je retenais à grand peine un cri d'angoisse qui semblait vouloir fuser du creux de mon ventre. J'avais compris, tout était fini, dévasté... Il avait trahi sa promesse, trahi notre amour, tout foutu en l'air...

« Tu ne m'as pas fait ça ? Pas à moi ? Comment as tu pu faire ça ? Tu n'as donc aucun respect pour moi ? Pour la mère de ta fille ? Pour ta meilleure amie depuis tant d'années ? »

Je n'en revenais pas, je ne voulais pas y croire... Comment avais je pu être assez conne pour le croire ? Je n'avais pas pardonné ses écarts mais j'avais admis que sa parole avait de la valeur. J'étais certaine de pouvoir lui faire confiance. Au final c'était la preuve que je ne pouvais avoir confiance en personne.

« Tu as osé promettre sur Lou, sur ta présence dans sa vie... C'est la promesse de ta vie que tu as trahi... Pour cette pute ? »

Totalement sous le choc je déambulais dans la pièce, les larmes coulaient sur mon visage, mes bras étaient serrés autour de mon corps. J'avais froid, j'avais mal, mon cœur semblait sur le point d’arrêter sa course folle. N'était ce finalement pas ça la solution ? Arrêter de souffrir, mourir ?
Mon inquiétude pour Esteban était atténuée par cette chape de souffrance qui m'étreignait. JK Rowling avait du vivre ça avant de créer les détraqueurs...
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Sam 12 Oct - 11:59

C'était complètement irrationnel comme raisonnement. Je ne pouvais pas admettre l'idée qu'un membre de Genome ait fait du mal à Kate. J'étais même prêt à m'occuper personnellement de lui s'il s'avérait qu'il l'avait touchée. Et à côté de cela, j’étais celui qui avait le plus mauvais rôle, celui qui ferait souffrir la jeune femme non pas physiquement mais mentalement.  D'une certaine façon, je ne valais pas mieux que Genome qui l'avait enlevée, que Tussle qui l'avait fait kidnapper, et que Dakota qui avait veillé à la garder captive. J'étais descendu bien bas, j'en prenais de plus en plus conscience. L'idéaliste optimiste que j'étais, celui qui voyait le monde sous un angle trop positif, laissait tout doucement place à une part plus sombre de ma personnalité, qui n'avait jamais vraiment fait surface jusque présent. Une part qui pouvait se révéler violente sous certains aspects. « Ok. Désolé que tu sois tombée sur ce dossier, je ne voulais pas ranimer de mauvais souvenirs. » J'aurais du le refermer avant de quitter le fauteuil pour déambuler dans le bureau. Mais comment aurais-je pu prédire qu'elle rentrerait entre temps et qu'il y avait donc une chance qu'elle voit l'identité de cet homme ?

Je ne savais pas ce que Kate pensait. Elle désirait toutefois en apprendre un peu plus. « Tout est déjà en place oui. Une équipe médicale s'occupe de lui depuis plusieurs semaines qu'il a été capturé. Pour le moment, je n'ai pas eu d'écho de violence, que ce soit de son côté ou du notre. Il est plutôt coopératif. » Et ça c'était un bien grand mot qui voulait tout et ne rien dire. Le chapitre Calloway étant clos, je m'attaquais à un plus gros morceau, non pas réelle envie mais car c'était un devoir. Je ne pouvais pas agir comme si de rien n'était. Je ne pouvais pas non plus mentir à la jeune femme. Alors je me mis à sa hauteur et je tentais de lui expliquer bien maladroitement. Des mots qui raisonnaient comme une rupture et qui enfonçaient le clou chaque fois un peu plus. Elle aurait déjà du réagir, s'éloigner de moi. Me traiter de tous les noms. De sentir ses doigts qui se refermaient sur les miens me perturba complètement. Mes prunelles se posèrent sur nos mains enlacées. Je relevais la tête et vis son sourire. Je ne comprenais plus rien. J'avais seulement conscience de sa tête qui se collait contre mon cou.

Je me fis violence pour ne pas refermer mon bras libre autour de son corps pour l'étreindre. Ce n'était pas l'envie qui me manquait pourtant. Mes yeux fixèrent un point sur le mur en face de moi. Je ne cillais pas. Notre petite fille ne serait pas le prolongement de notre amour. J'aurais aimé pourtant. Mais non, elle ne serait que ce qui resterait de notre amour, notre plus belle réussite dans ce chaos qui composait nos vies et ces perturbations qui les traversaient. Elle comprit enfin ce que je tentais de lui dire. Tout vint progressivement. Des mots qui moururent... Des doigts qui se libéraient des miens... Deux mains qui me repoussèrent. Elle se releva alors que je restais accroupi. Je fixais le sol et chacune de ses questions me faisait l'effet d'un coup de poing que je recevais en plein visage sans tenter de me protéger pour les éviter.

Kate avait raison. Je n'avais pas de respect pour elle pour agir de la sorte. Et j'en avais encore moins pour ma personne. Je foutais tout en l'air, même cette amitié qui nous liait depuis tant d'années. Je ne savais même pas que j'étais prédisposé à tout détruire sur mon passage. À mon tour, je me relevais lentement, ne lui faisant pas face immédiatement. Je ne savais pas quoi dire. Démentir en disant que j'avais du respect pour elle et que c'était pour cette raison que je rompais ? Cela aurait été dérisoire par rapport à toute cette situation dans laquelle je nous avais plongés. Je vacillais quand elle reprit la parole. Cette fois, les mots m'atteignirent davantage et je dus serrer un poing pour garder le contrôle. « J'y croyais à cette promesse.. Vraiment. » Et plus jamais je n'en ferai. Je l'avais  déjà dit à Dakota la veille. Aucune promesse, pour plus personne, même pas  à moi même. La douleur de ne pas réussir à les tenir était trop importante. « Je suis désolé Kate. » Sincèrement je l'étais. Et je ne savais pas quoi dire ni quoi faire alors qu'elle déambulait dans la pièce en pleurant. « J'ai merdé. Je suis incapable de tenir mes promesses, d'être un compagnon digne de toi et qui te rendra heureuse. Je... Je n'ai aucune excuse. » Je ne m'en cherchais même pas. J'avais seulement peur. Renoncer à elle à cause de mes écarts était déjà douloureux. Mais si jamais elle me demander de renoncer à ma fille...

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Lun 14 Oct - 11:34

J'eus confirmation de la présence d'Esteban dans les murs, depuis plusieurs semaines. Non de dieu de merde, ce fut ma première pensée. Il était là, enfermé, subissant sans doute des tests et je n'en avais rien su... J'avais honte mais je me forçais à faire comme si de rien n'était. De toute manière Keaton ne me laisserait pas l'approcher, pas sans que je lui livre le pourquoi du comment en tout cas. Et je n'en avais pas la moindre envie au final...

De toute façon la suite de la conversation fut suffisamment choquante pour mettre de coté mon inquiétude pour le jeune homme. Mes rêves s'écroulaient comme un château de cartes, une véritable lame de fond qui venait de me saisir aux chevilles pour m’entraîner dans le courant. Pouvais je faire autre chose que me noyer ? Je déambulais dans la pièce persuadée que cette douleur allait me mettre à genoux. Pouvait on survivre à ça ? J'avais trahi ce que j'étais en m'obligeant à pardonner.

J'avais accepté de renier ma fierté, de devenir une pauvre petite chose, tout ce que je haïssais. Tout ça pour qu'il me plante un couteau en plein cœur ? Il se disait sincère au moment de sa promesse et je laissais échapper un rire amer plus douloureux encore que des sanglots.
Il faisait son mea culpa... Espérait il mon pardon ? Me croyait il assez conne pour passer la dessus une nouvelle fois ?

« Non, en effet, aucune excuse. Tu es une ordure, toi le gentil garçon qui se fait passer pour un grand homme. Tu es pire que tout ce que cet endroit peut compter de monstres. »

Ceci dit sans même le regarder avant de prendre la direction de la porte de sortie. Je marchais comme un automate a peine consciente de ce que je faisais. Il m'avait tout enlevé, toute estime de moi même, toute certitude, je n'étais plus rien... Je ressentais uniquement un vide, un puits sans fond sur le point de m'engloutir. J'avais envie de disparaître, de ne plus rien sentir, de mourir.

Une fois sur le pas de la porte je me retournais et ouvrit la bouche... Je voulais l'insulter, lui dire a quel point je le haissais mais rien ne sortit. J'étais rendue muette par la souffrance. J'avisais une perforeuse a papier, lourde, grosse et je m'en saisi avant de la balancer de toutes mes forces dans la baie vitrée. La vitre était sécurisée et elle se craquela a peine mais tint bon.

« Tu m'auras fait chié jusqu'au bout. Apparemment tes putains de vitres sont aussi connes que ta pétasse. »

La vulgarité était très rare dans ma bouche et montrait bien a quel point j'étais mal.
J'avais voulu sauter ? Oui sans doute... Idiot, je devais vivre, envers et contre tout, pour Lou... En même temps étais je capable d'être une bonne mère ? De la rendre heureuse ? Wyatt m'avait dit que je ne méritais pas d'avoir un bébé... Keaton m'abandonnait... Peut être qu'il valait mieux que je crève ?

Je quittais le bureau et me mit a déambuler dans le couloir, des larmes coulant sur mon visage. Pâle comme la mort, inconsciente des gens que je pouvais croiser, du bruit derrière moi... Etait ce lui ? Allait il me poursuivre ? Mentir encore ? Voulait il détruire la dernière étincelle de vie qui brûlait en moi ? Je n'en savais rien, je ne connaissais pas cet homme... Le Keaton que je connaissais et que j'aimais n'aurait jamais pu me faire ça... C'était un étranger, un monstre, un enfoiré, pas mon grand amour, impossible...
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Lun 14 Oct - 18:45

Quelques mois... Quelques mots... Très peu de choses finalement. C'était suffisant pour faire éclater un lien qui avait mis plus de vingt ans à germer et à se développer. La vie était injuste pour agir de la sorte. En réalité, nous étions trop cons pour l'apprécier à sa juste valeur et on ne se rendait compte des conséquences de nos actes qu'une fois qu'il était trop tard pour revenir en arrière. Je n'aurais jamais pensé être dans cette situation un jour. Pas moi alors que j'avais tant de valeurs auxquelles je tenais. À l'heure d'aujourd'hui, toutes ces valeurs avaient brûlé. Elles se consumaient jusqu'à finir en cendres. Ne pas boire ? Je n'avais jamais bu autant que depuis septembre dernier. Ne pas fumer ? Voilà trois mois que ma consommation débuté et augmentait plus que de raison. Ne pas tromper Kate ? Encore une chose que j'avais foiré. Est-ce que j'avais seulement fait quelque chose de bien ces derniers temps ? Je ne le pensais pas.

Ah si... Peut être me faire passer pour un grand homme seulement car je m'étais trouvé au bon endroit au mauvais moment pour sauver de nombreuses personnes. C'était cette facette que Genetic avait décidé de retenir. Ceux qui me voyaient comme un héros, membre d'une famille siégeant au conseil d'administration, oubliaient la raison de ma présence ce jour là. Une enfant sous ma responsabilité m'avait faussé compagnie. Les dégâts que j'avais limités ? J'en étais l’instigateur en quelque sorte. Est-ce que cela faisait de moi un monstre ? « Je n'ai jamais torturé personne ni fait d'expériences sur des êtres humains. » C'était un processus de défense qui venait de s'enclencher mais que je regrettais aussitôt. Je n'aurais jamais du prononcer ces mots. Kate allait peut être se sentir visée alors que ce n'était pas elle en particulier que je cherchais à atteindre. Juste ces monstres dont elle m'accusait de faire parti alors que je faisais tout au niveau du conseil pour que les méthodes s'adoucissent au sein de Genetic. Et je me perdais en cours de route.

J'enviais Lucky Luke. Ce pauvre cowboy seul, sans attache qui parcourait les routes du pays sans jamais se retourner. Sans réellement prendre de responsabilités au point de s'attarder plus que sa raison ne l'autorisait dans un lieu. Et sans sentiments pour personne si ce n'était son cheval. Je n'avais pas de Jolly Jumper à part peut être ma planche de surf. Je n'avais même pas de rantanplan. Et je n'avais même pas le courage de courir après Kate pour la retenir. Je lâchais prise alors qu'elle se retournait sur le seuil de la porte. Je m'attendis à des propos durs qui ne vinrent pas. Mes lèvres remuèrent mais tout comme elle, aucun son ne sortit. Depuis octobre dernier, on n'arrivait plus à communiquer quand on s'engueulait. Notre seul moyen de réconciliation, c'était quand nos corps ne faisaient plus qu'un. Cette solution n'existait plus, je ne l'envisageais même pas.

Je me décalais d'un pas, croyant que c'était moi qu'elle visait. Il y eut un bruit sourd, mais pas celui du verre brisé. Je baissais le regard sur la perforeuse qui gisait au sol, triste victime d'une guerre pour laquelle elle n'était pas concernée. Cette douleur qui déformait les traits de Kate, je la ressentais de l'intérieur. Différemment, mais elle était bien présente. Je savais depuis le début qu'elle faisait allusion à Dakota. Je n'avais jamais prononcé son nom mais nous savions tous les deux l'origine de mes dérapages. Je ne blâmais pas la jeune femme tout comme je ne cherchais pas d'excuse pour la défendre. Elle était une autre histoire même si elle faisait partie de l'équation qui détruisait celle que j'avais avec Kate. Je perdis cette dernière de vue. Elle n'était plus sur le pas de la porte et s'en allait. Est-ce que je devais écrire le mot fin ? Lui courir après ? Pour quoi faire ? Je ne pouvais plus être celui qui l'aimait. Je ne pouvais plus prendre soin d'elle car elle me repousserait. J'étais la cause de sa douleur. Et je ne voyais qu'une solution pour tenter de l'atténuer. Irréfléchi soit dit en passant mais qui me parut la plus juste sur le moment.

Je gagnais le couloir à mon tour et je lui emboitais le pas, l'allongeant pour la rattraper. Quand je parvins à sa hauteur, je n'hésitais pas et je sortis mon badge pour ouvrir une porte. Je lui agrippais le bras fermement pour l'entraîner à l'intérieur et refermer la porte sur nous. La pièce était faiblement éclairée. Je ne savais même pas où nous étions. Peut être une pièce annexe où étaient rangées certains documents. Je relâchais ma prise sur son bras, ne lui barrant pas la route vers la sortie. Toute cette douleur, cette culpabilité, cet amour que je ressentais pour elle malgré ma trahison, disparurent de mon regard. Les années à suivre la troupe de ma mère puis à fouler les planches dans différents théâtres allaient m'aider. Du moins je l'espérais. J'adoptais un air neutre, presque détaché. Typiquement celui d'un enfoiré que je ne voulais pas être avec elle mais que j'étais. « C'est allé trop loin, tout a dérapé alors que cela n'aurait pas du. Parce que je suis un enfoiré qui ne supportait pas qu'un autre homme te touche, qui voulait te protéger par pur égoïsme pour que tu ne trouves pas le bonheur ailleurs. Qui s'est servi de tes sentiments pour te mettre dans son lit et qui n'arrive plus à maintenir cette comédie qui dure depuis plusieurs mois. Sauf que là, je ne peux plus, je suis fatigué de jouer la comédie, de faire comme si je ne voulais que toi alors que je couche avec une autre par derrière. Tu ne mérites pas ça et moi j'ai besoin de ma liberté. » Et puis merde. Si je la poussais à me haïr encore plus, je savais qu'elle s'en remettrait. Tout au fond je la connaissais, elle réussirait à se relever en me haïssant. C'était le but mais peut être que j'avais faux sur toute la ligne.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Mar 15 Oct - 11:35

Il m'attaquait, revenait sur les tests sur des mutants. Pour qui me prenait il ? Croyait il vraiment que j'ai pu torturer des gens ? Peut être que sa pétasse lui avait retourné ce qui lui servait de cervelle ? Bonne question. Je savais que je n'avais pas fait que de belle choses, mais je ne regrettais rien. Je l'avais fait pour de bonnes raisons et avec e maximum de délicatesse et de douceur possible.

Avant d'être un agent de Genetic j'étais un médecin. S'il l'ignorait c'était une preuve de plus qu'il ne comprenait rien. Il cherchait à me blesser ? Inutile, je n'avais plus rien, je n'étais plus rien d'autre qu'un gouffre et il était impossible d'ajouter à ma souffrance, elle prenait déjà toute la place.

Après mon coup d'éclat, je m'éloignais lentement, je ne savais même pas où je comptais aller. Je déambulais sans but, tout simplement pour continuer, pour survivre. Il fallait que je m'éloigne de lui, que je prenne du recul, que je me laisse du temps pour réfléchir, pour digérer.

J'étais sous le choc, comme si une bombe venait d'exploser dans ma vie. J'avais plein de projets, plein d'envies, j'étais persuadée que ma vie retrouvait des rails. Maintenant je me rendais compte qu'au contraire, je venais de dérailler, a très grande vitesse.

Mon esprit déraillait lui aussi, je n'arrivais plus a penser, je ne pouvais plus organiser mes idées. Comme si une chape de plomb prenait toute la place. Quand il m’attrapa le bras tout mon corps se crispa. Je refusais qu'il me touche... Plus jamais... Il me libéra rapidement et je me frottais le bras comme pour effacer son contact.

« Ne me touche plus jamais. Tu me dégoûtes. Garde tes sales pattes pour Cooper elle ne mérite pas mieux. »

Les paroles étaient blessantes et mon ton exprimait pleinement ma conviction. Il se mit à parler et je descendis un cran de plus, un cran de plus dans l'horreur... Il me jetait au visage n'avoir jamais souhaité m'épouser, avoir dit ça comme ça... Quel enculé... Je n'essayais même pas de raisonner, ma main partit et je lui griffais le visage. Trois estafilades sanglantes.

« Rassure toi je ne veux plus de toi. Plus jamais. Tu vas disparaître de ma vie et de celle de ma fille. Elle n'a pas besoin d'un connard incapable de savoir ce que veut dire « aimer ». De toute manière rien ne prouve qu'elle est ta fille au fond. C'est juste que ça m'arrangeait de le croire. »

Une courte pause avant de redresser le menton et de planter un regard haineux dans le sien.

« Prend garde de ne jamais regretter ces paroles Keaton Wetherford. Moi je ne les oublierais pas. »

Parfaitement exact. J'aurais pu lui pardonner, pour Lou. J'aurais pu prendre sur moi et avoir avec lui des relations cordiales. Maintenant ? C'était impossible. Pas alors qu'il faisait comme si j'avais mendié sa demande en mariage, pas alors qu'il disait ne m'avoir jamais aimée et avoir profité de moi sur toute la ligne.

Il voulait retrouver sa liberté, grand bien lui fasse. Je n'avais plus rien a faire en sa compagnie, plus jamais. De toute manière je ne comptais plus faire de vieux os ici.

« Tu paieras, pour ça. Un jour ou l'autre... Je t'en fais la promesse. Et moi je sais ce que ce mot veut dire ! »

Ceci dit avant de me tourner et de m'appuyer sur l'étagère qui se trouvait derrière moi l'instant d'avant. Ce jusqu'à la faire basculer et la foutre par terre. Il fallait que j'expulse un peu de ma tension interne sinon j'allais me jeter sur lui pour l'étrangler ou bien me mettre à hurler comme une bête blessée. Les flacons explosèrent en une nuée de petits morceaux de verre tandis que leur contenu se déversait sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Mar 15 Oct - 18:27

Plusieurs fois déjà qu'elle faisait allusion à Dakota et je ne relevais pas, n'en rajoutant pas une couche mais ne cherchant pas non plus à la défendre de tous les sobriquets que Kate pouvait l'affubler. La discussion allait au delà. En fait, il n'y en avait pas car c'était une rupture. Ce n'était pas la première que je vivais et que je provoquais mais c'était certainement la plus douloureuse à mes yeux. J'avais de vrais sentiments pour Kate même s'ils n'avaient pas été assez forts pour m'empêcher de déraper. Je ne comprenais pas comment nous en étions là, je comprenais encore moins comment je pouvais choisir la plus stupide des options. Celle de faire mal à un point inimaginable et de ressentir à l'intérieur chaque coup que je portais à l'extérieur. Il nous arrivait à tous de perdre la raison à un moment ou un autre de notre vie. Je choisissais ce moment, ayant conscience sans vraiment l'avoir que j'étais en train de détruire ce lien qui nous unissait depuis plus de vingt ans. Des meilleurs amis ne devaient pas franchir le pas, ne devaient pas aller au delà d'une simple amitié car si ça ne fonctionnait pas, il n'y avait plus de retour en arrière possible. Sauf si on avait assez de jugeote pour discuter calmement et se séparer en bons termes.

Je sentis une douleur me parcourir la joue. Elle fut dans un premier temps général mais rapidement je ressentais trois pointes qui me faisaient mal. Kate avait abattu sa main sur moi, je n'avais même pas réagi, sûrement trop abasourdi par les énormités que je venais de proférer. Au delà de cette douleur physique, j'obtenais l'effet escompter. Pas complètement en fait. Le verbe disparaître déclencha un frisson dans mon dos. Je ne voulais pas qu'elle disparaisse de ma vie. Je ne pensais pas un traître mot de ce que je venais de dire. Je voulais continuer à la voir même si on ne pouvait plus être ensemble à cause de mon comportement. Nous avions une fille qui naitrait bientôt. Un bébé qu'on devait épargner de nos déchirures...

Une douche froide s'abattit sur moi, beaucoup plus cinglante que la douleur des griffures. Elle voulait que je tienne ma promesse, que je disparaisse de la vie de Lou. Je n'en étais pas capable. La panique dut se lire sur mon visage. Je ne pouvais pas renoncer à ma chair. Je l'aimais. Je rêvais de la prendre dans mes bras, de vraiment savoir ce qu'on ressentait une fois qu'on tenait son enfant. J'avais vu de nombreux parents agir de la sorte. Je souhaitais savoir ce que ça faisait. Tenir mon bébé. Je me crispais brusquement. Je venais de recevoir un uppercut mental qui était en train de me mettre KO. J'avais souhaité que Kate me haïsse. Au delà de ça, je ne pensais pas que ça la pousserait à semer le doute dans mon esprit sur ma paternité. Lou ne serait pas ma fille ? J'étais pâle. Je n'avais même pas la tête à penser rationnellement. Peut être que si je l'avais pu, j'aurais compris qu'elle bluffait. Que tout ce que nous avions traversé ces derniers mois ne pouvaient pas semer le doute.

Je ne réagissais même pas. Je ne savais même pas de quelles paroles elle parlait. Je tentais de me remettre de ce coup qui m'avait atteint. Il n'y avait pourtant pas grand chose qui pouvait me toucher en général, sauf ces derniers mois, tout prenait une ampleur considérable quand il s'agissait de mes proches. Cette liberté que je réclamais mais que je ne souhaitais pas vraiment dans le fond, était peut être une aubaine. Elle me permettrait de me reprendre, de dresser les barrières que j'avais abattues pour laisser s'exprimer ce que je ressentais depuis tant d'années. Est-ce que le père de Lou était ce type qui avait abandonné Kate ? J'eus brusquement envie de vomir à cette pensée. Je ne savais pas qui il était, je ne l'appréciais pas à la base sans le connaître et même si je n'agissais pas mieux, j'avais une raison supplémentaire à présent de lui présenter mon poing.

Ce fut le bruit d'une étagère et de son contenu qui percutaient le sol qui me sortit de cette semi torpeur dans laquelle je m'étais plongé. Kate venait de me faire une promesse, celle de se venger. Mon regard se posa sur elle. Il n'y avait aucune ironie dans le mien. Je prenais sa menace au sérieux mais elle me dépassait déjà. Si seulement elle savait ce que j'en avais à faire de moi. Strictement rien à cet instant. Tout comme je n'avais rien à faire de ces fines traces de sang qui coulaient le long de ma joue. Je serais marqué pour les prochains jours. On m'interrogerait sur l'origine de ces griffures, notamment Ingrid. Des rumeurs allaient courir sur cette dispute car forcément on nous aurait vus. Je m'en foutais. Je me foutais de tout. Je cherchais sa haine, à présent que je l'avais, peu m'importait. « Je demanderai une comparaison d'adn quand Lou naitra... Et si jamais elle est ma fille... » Qu'est-ce que je ferais à ce moment là, utiliser l'argent des Beckett pour me lancer dans de longues procédures pour avoir sa garde exclusive ? C'était une idée à envisager que je ne pouvais pourtant pas approuver.

« Tu ne me l'enlèveras pas Kate. Je me fiche d'être le pire des connards à tes yeux, il est hors de question qu'elle passe par ce que j'ai vécu. Encore une promesse que je ne tiendrai pas de disparaître de sa vie, désolé. J'espère que tu as raison, qu'elle n'est pas ma fille dans le fond. Tu n'entendras plus jamais parler de moi. Mais si tu te trompes, tu devras apprendre à faire avec. » Même si cela devait être par le biais de nos avocats pour que j'obtienne un droit de visite. Ça bouillonnait à l'intérieur, beaucoup plus que je ne le souhaitais. Cette rupture me retournait. Je ne laissais rien exprimer à travers des objets cassés. C'était son truc pour extérioriser. Ce n'était pas le mien. J'étais capable d'encaisser encore et encore jusqu'à finir par exploser sauf si je trouvais une autre alternative pour me calmer. J'en voyais une. Cette fois, ce fut mon tour d'ouvrir la porte et de sortir de cette remise où l'on se trouvait.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kate Reynolds


avatar

Messages : 1635

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Mer 16 Oct - 12:34

Un test AdN ? Voilà ce qu'il voulait ? Il pouvait se le carrer bien profond dans le rectum. On ne ferait aucun test sur ma fille. Il rêvait éveillé s'il pensait que je laisserais faire ce genre de démarche. Si je voulais vraiment être une garce je ferais même reconnaître Lou par quelqu'un d'autre. Seulement je n'avais personne en qui j'avais suffisamment confiance pour ça. Il continua sur sa lancée, disant qu'il espérait que Lou n'était pas sa fille...

Je comprenais pourquoi il le disait mais malgré tout cette phrase me hérissa au plus haut point. S'entendait il parler ? Si on l'écoutait c'était lui la victime de toute cette merde. Non mais franchement ? Il se prenait pour Caliméro ou quoi ?
Je n'avais pas eu le temps d'organiser mes pensées pour lui répondre que ce trou du cul se barrait. Il me plantait là, genre point à la ligne. Je sortis à sa suite.

« Tu rêves Wetherford, ni ton argent, ni ta place au C.A ne te permettront de te mettre entre moi et ma fille. Lou est mon enfant avant toute autre chose. Tu ne l'as jamais désirée, tu ne voulais même pas de moi. Ne viens pas maintenant faire comme si elle était une priorité. Tu as été capable de promettre de disparaître de sa vie. C'est bien la preuve du peu de valeur qu'elle a pour toi. »

Je parlais à son dos mais je m'en foutais.

« Tu te vois expliquer a une petite fille qu'elle est un accident dans ta vie ? Que tu as fait un môme à sa mère sans même savoir ce que tu foutais avec elle ? Faut arrêter. »

Finalement c'était ce que je digérais le plus mal... Qu'il me trompe c'était un truc qui arrivait même si mon égo et mon orgueil en prenait un coup. Mais qu'il m'ai menti ? C'était fou... Tout n'était que mensonge... Tous les efforts que j'avais fait, tout ce que j'avais été prête à révolutionner pour lui... Je lui aurais tout donné, mon corps, mon cœur...  Les larmes se remirent à couler et je me repris en attaquant à nouveau.

« Cooper est bien assez jeune pour te faire une ribambelle d'enfants pour satisfaire ton désir. »

Je secouais la tête à cette pensée. L'idée même qu'il puisse lui faire des enfants me donnait envie de vomir.

« Tu ne peux pas avouer avoir jouer avec moi à ce point et espérer que je ne protège pas ma fille de toi. Quand elle aura besoin de toi, tu feras quoi hormis disparaître ? En même temps c'est ce que tu fais de mieux... »

Ceci dit avant de faire demi tour et de prendre moi aussi la direction de la sortie. Je me dirigeais vers l'ascenseur bien décidée à quitter les locaux. Je me justifierais plus tard pour cette absence si nécessaire. De toute manière j'étais incapable de bosser.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   Ven 18 Oct - 21:18

C'était beaucoup plus dur que dix ans auparavant. Peut être car devoir la quitter était une véritable torture. Quand j'avais perdu mon premier patient, on ne m'avait pas vu durant quelques jours à l'hôpital. Il me fallait le temps de tenter d'encaisser le choc. Je n'y étais pas arrivé. J'avais profité d'un jour de repos de Kate pour rencontre le directeur de l'hôpital. J'avais remis ma démission. Puis j'étais parti sans me retourner. De l'eau avait coulé depuis. La vie avait apporté son lot d'épreuves. En théorie, je devais être capable de mieux encaisser une rupture. Le problème c'était qu'à l'époque, il ne s'agissait que d'amitié. À présent c'était de l'amour et je ne réussissais pas à déterminer ce qui était le plus dur. Perdre Kate ou risquer de perdre Lou. Peut être les deux en fait.

J'avais besoin de m'aérer. J'étais sur le point d'exploser sans ne plus pouvoir rien contrôler. Je venais de quitter la remise quand je l'entendis dans mon dos. Elle me suivait. Ses paroles étaient amères et blessantes. Est-ce qu'elle s'entendait seulement ? « Ma place au C.A.... » Elle pensait donc que j'allais tenter d'en user pour avoir ma fille. On ne devait plus laisser Genetic se mettre en travers de notre route. C'était perdu. Je m'en rendais compte, surtout si elle me croyait capable de ce genre de chose. Utiliser l'argent de ma famille pour payer un avocat, je le ferai sans hésiter. User de mon influence pour arracher une enfant à sa mère, jamais. J'encaissais sans broncher. Si je répliquais, mes paroles risquaient d'être cinglantes. Elle savait que j'avais toujours voulu avoir un enfant. Je ne m'en étais jamais caché. Certes la conception de Lou était un accident mais jamais je n'aurais eu l'idée de lui proposer d'avorter. Être père, c'était tout ce que j'avais voulu être. Elle voulait me retirer ce droit. Pire, elle avait sous entendu que ce n'était peut être pas ma fille.

Et à présent, elle me disait d'avoir des gosses avec une autre. « Je lui soumettrai ton idée. Elle devrait apprécier. » En réalité, elle serait plutôt horrifiée. Cette femme ne supportait pas les enfants, je ne comprenais pas très bien pourquoi elle avait voulu adopter la petite Adalia. Sûrement pour ne pas avoir à changer des couches. Elle ne devait pas s'imaginer avec un nourrisson dans les bras. Je ne l'imaginais pas non plus d'ailleurs. Il n'était même pas question de toute manière que je me mette en couple avec elle. Je quittais Kate car j'avais fauté et que je n'étais pas capable de lui être fidèle, cela ne voulait pas dire que j'allais me jeter dans les bras d'une autre et encore moins que je serai capable de lui être fidèle. J'aimais Kate et vu le résultat que ça donnait...

Je me crispais encore une fois. Elle y croyait vraiment à présent que j'avais joué avec elle. Même elle ne pensait plus qu'à ça. Au moins, ça m'éclairait sur une chose. Elle ne me connaissait pas aussi bien que je le pensais. Ou alors la colère et la douleur l'aveuglaient. Bref, je me retournais lentement alors qu'elle prenait la direction opposée. Je l'observais quelques secondes, comme si je la voyais pour la dernière fois. Cherchant à graver cette image de cette femme que j'aimais. Je n'aurais pas été coupable ni l'instigateur de cette rupture, je lui aurais couru après. J'en mourrais d'envie d'ailleurs. Je m'obligeais à reculer d'un premier pas. Puis d'un second. Je lui prouverai qu'elle se trompait. Je ne disparaitrai pas de la vie de Lou si elle était ma fille. Je serai un père présent, non parfait mais prêt à tout pour elle. J'apprendrai en même temps qu'elle grandirait. J'apprenais déjà avec Ingrid des erreurs que je faisais avec elle. Je tournais à mon tour les talons pour la seconde fois, laissant partir Kate. Je repris la direction de mon bureau et quand je le rejoignis, la porte claqua derrière moi. Un tour de clé fut mis pour ne pas être dérangé. Et le premier objet qui fut à porter de main vola à travers la pièce pour exploser violemment contre un mur. Tout ce que je ressentais sortait enfin, le mal était fait, des deux côtés.

FIN

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Révélations... et conséquences... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Révélations... et conséquences... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: SALLE DE REUNION-