..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sorry but we only needed some fresh air [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Dim 29 Sep - 16:06

Sur le chemin pour Genetic – 5 mars 2011 – Vers 19h30

En pleine discussion sur le chemin du retour, Ingrid et Mary Jane ne faisaient plus vraiment attention à leur environnement. Trevor était passé, filé par personne, alors elles ne faisaient pas plus attention que cela. De même qu’Ingrid ne songeait pas du tout au fait que sa disparition ait pu être constatée, 19h00 étant l’heure habituelle où on lui apportait médicaments et nourriture. C’était un peu comme à l’hôpital. Pour l’instant, elle était bien plus inquiète parce qu’elle venait de voir. Rabat-joie peut-être, mais la situation n’avait rien du tout d’excitant pour elle. Des échanges avec Genetic qui impliquait un type du F.B.I, pour elle c’étaient les ennuis à plein nez.

L’adolescente rêvait d’une vie normale. Paradoxal quand on sait qu’un an plus tôt elle trouvait sa vie trop banale. Tout avait fini par basculer et tout s’enchaînait. Comme si une malédiction était tombée sur sa tête le jour où elle avait espéré changer de vie ; Des morts, des histoires de mutants et de gens qui veulent le pouvoir, des maladies qui tuent les mutants, tout ça c’en était trop.  Cela avait pourtant eu l’avantage de développer un certain instinct de survie chez Ingrid. Et puis elle avait quand même rencontré des gens super qu’elle aimait et qu’elle voulait protéger malgré son jeune âge.  C’était le but de la course qu’elles avaient entamée. Prévenir un proche dans les locaux de l’organisation pour que le nécessaire soit mis en place si jamais danger il y avait. Elle ne supporterait pas de perdre Keaton ou même Mary pour une connerie, ou parce qu’elles n’auraient rien dit. Quitte à se faire houspiller et enfermée pour le reste de sa vie. Bien qu’elle ne l’espère pas le moins du monde. Elle préférerait mourir que de rester enfermée.

Elle marchait en regardant le sol, épuisée, le pas ralentissant rapidement quand soudain elle heurta quelque chose de dur qui la fit tomber au sol sur le popotin. Tout son corps fut secoué d’une douleur sourde alors que quelque chose avait émis un craquement dans la chute. Elle ne sut pas dire quoi. Elle avait mal au coccyx en fait et à la cheville. C’était comme si elle était toute molle et aussi fragile que le verre. Elle se demandait ce qu'elle s'était prise de plein fouet comme elle savait si bien le faire et lorsqu'elle releva la tête elle ne vit qu'un poteau. Du Ingrid tout craché quoi...

Elle prit alors appui sur ses mains et tenta de se redresser à coup de grimaces. Ingrid ne comprenait pas la fragilité de son corps et pourtant on l’avait prévenu. Tension trop basse et elle ne mangeait pas assez, du coup elle avait perdu trop de poids.  Ajoutons à cela la maladie et le sérum… enfin heureusement pour elle, elles étaient arrivées dans les locaux de Genetic et il ne restait plus qu'à retourner au point de départ... Comment ? Bonne question?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Lun 30 Sep - 17:03

Après ma petite séance d’espionnage avec Ingrid, sortie du musée, je restais sur ma faim, Trevor n’était pas tout blanc mais il était tellement beau que je trouvais dommage d’avoir perdu sa trace. Je regrettais aussi qu’il se soit fait remarquer par un agent du F.B.I. Ingrid étant trop fatiguée pour continuer ; comme je n’avais rien de mieux à faire, j’avais décidé tout naturellement de la raccompagner chez Genetic. Peut-être que le beau chercheur y était retourné et que je pourrais continuer à l’espionner ? En tout cas, j’étais très fière de moi,  j’avais piqué le portefeuille au flic comme une vrai pro.  Ainsi, j’avais des preuves que je pourrais ressortir si on mettait ma parole en doute. Sur le chemin, Ingrid se prit un poteau ! Mais comment faisait-elle pour être aussi maladroite ? Les trottoirs étaient pourtant larges ! Je lui lançais un regard dépité.

- Tu l’fais exprès ou quoi ? Observais-je sachant parfaitement que ce n’était pas le cas.
- Non mais j’plaisante, mais avoue, t’es une vraie quiche quand tu t’y mets. J’te jure, heureusement que je sais que t’es malade, sinon, je croirais vraiment que tu le fais exprès.

Je lui tendis le bras pour lui servir de soutien. Autant éviter qu’elle se ramasse une nouvelle fois ! Après avoir gravi les escaliers de l’entreprise internationale, j’entraînais Ingrid vers l’ascenseur menant aux sous-sols.

- Allez, viens, tu vas te poser cinq minutes dans la salle de repos avant de rentrer dans ton royaume.

J’esquissais un sourire moqueur car je connaissais les appartements mis à la disposition des mutants vivant chez Genetic, on ne pouvait pas dire que c’était du luxe, mais bon, ce n’était pas des cellules de prison non plus. Je tendis le bras à Ingrid pour qu’elle s’appuit sur moi le temps de rejoindre la salle d’attente où se trouvaient les ascenseurs menant aux étages inférieurs. Je la forçais presque à poser ses fesses sur un des fauteuils qui s’y trouvaient, le temps de composer le digicode pour appeler l’appareil. Oups, c’était quoi le code déjà ? Je l’avais complètement oublié, c’était sans doute la peur ressentie quelques instants plus tôt qui avait fait tilter mon cerveau. Je revins près d’Ingrid toute penaude.


- Merde, j’me rappelle plus du code. Tu le connais toi ? Bah non, tu ne dois pas le connaître. Bon bah tant pis, on va attendre que quelqu’un vienne et on prendra l’ascenseur avec lui.  Il nous laissera entrer. Avançais-je sûre de moi.

Bah oui quoi, j’étais la fille de Dunney Holster, tout le monde ou presque connaissait ma frimousse.  Personne n’oserait me refuser l’accès aux étages inférieurs de peur de se faire taper sur les doigts par mon paternel. Ce n’était pas parce qu’il n’était plus le dirigeant qu’il n’avait plus d’influence ; il était à l’origine de Genetic et le resterait toujours.


- Au fait, pourquoi tu vis ici au lieu de vivre dans l’appart de Keaton ? Ah aussi, faut qu’on se mette d’accord pour savoir ce qu’on va lui raconter. En tout cas faut rien dire à Kate ou Dakota, hein ?

J’avais pris place sur le fauteuil se trouvant près de celui d’Ingrid et je parlais tout bas tout en jetant un œil vers les ascenseurs. Je ne voulais pas rater l’arrivée d’un membre de Genetic qui ouvrirait la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Mar 1 Oct - 17:32

Une chambre vide, voilà ce que j'avais trouvé une demi-heure auparavant quand j'avais ouvert la porte de celle d'Ingrid. Ma première pensée était que l'adolescente avait décidé de se dégourdir un peu les jambes avant le dîner. Cinq minutes avait suffit à mettre ma patience à rude épreuve. Ingrid ne revenait pas. J'avais parcouru les couloirs de l'étage, interrogé le personnel que j'avais croisé et rien. La jeune fille avait disparu et l'inquiétude commençait à me gagner. Où se trouvait-elle ? Il n'y avait eu aucune autorisation de sortie en ce qui la concernait. On m'aurait prévenu si quelqu'un l'avait fait, comme quelques semaines auparavant quand Cooper en avait déposé une. Et si cette fois, la jeune femme s'était amusée à la faire sortir, se servant de son influence sans avoir mon accord indirectement ? Bon sang, j'étais le tuteur légal et même si nous nous trouvions à Genetic, on ne pouvait pas avoir fait ça dans mon dos !

En fait si, je pensais que certaines personnes ne se gêneraient pas pour le faire. Alors je pris la direction de la salle de surveillance, là où étaient concentrés plusieurs écrans reliés aux caméras dans le bâtiment. Je n'aimais pas faire ça. Surtout que j'étais encore contagieux et je limitais mes déplacements au strict minimum. Mais Ingrid passait avant tout le reste. Une fois dans la salle, je demandais à voir les enregistrements donnant sur le couloir de la chambre de l'adolescente. L'homme en poste me demanda de patienter un instant. Il devait dans un premier temps trouvé la bonne caméra, et ensuite retrouver les enregistrements.

Cette attente me parut interminable. La nervosité, même si elle ne transparaissait pas dans mon comportement, me donnait envie de fumer. Ne dérangeant pas l'agent pendant ses recherches, je regardais distraitement les écrans qui se dressaient devant moi quand soudain un attira mon attention. Je m'approchais et plissais les yeux pour mieux voir. « Vous pouvez agrandir l'image s'il vous plait ? » L'homme arrêta ses recherches pour me regarder, puis l'écran et de nouveau moi. Je ne savais pas ce qu'il pensait mais il s'exécuta. J'avais fait preuve de politesse mais c'était tout de même un ordre. Je patientais jusqu'à ce qu'il zoome. « Je n'y crois pas... » Bien sûr que oui j'y croyais. Sur l'écran, je pouvais distinguer Ingrid. À proximité, il y avait Mary Jane. Les deux adolescentes étaient ensemble alors que l'une était contagieuse et risquait de contaminer l'autre, et la seconde avait un bébé à s'occuper.

« Merci. » Je sortis en trombe de la salle de surveillance en direction de l'ascenseur. Ce n'était pas croyable. Elles étaient inconscientes. Qu'est-ce qui pouvait leur passer par la tête ou plutôt pourquoi le bon sens ne leur venait pas ! J'appuyais rageusement sur le bouton d'appel de l'ascenseur, passant mon badge. Le temps qu'il arrive, je sortis un paquet de cigarettes. J'en glissais une entre mes lèvres et l'allumais. Tant pis pour le lieu, j'attendais d'être à l'extérieur en temps habituel mais pour une fois, je faisais exception. Cela allait m'aider à me calmer le temps que la cabine me remonte jusqu'au rez de chaussée. En fait, ça ne me calma pas du tout et la clope était toujours allumée quand les portes s'ouvrirent.

Aussitôt, je vis les deux adolescentes à quelques mètres. Je ne sortis pas de l'ascenseur. Je tendis le bras pour appuyer sur le bouton de blocage des portes. Quelque part, j'étais soulagé de savoir Ingrid dans les locaux de Genetic. Mais j'avais également cette colère mêlée à de l'inquiétude dus au fait qu'elle était sortie sans autorisation. Quant à Mary Jane, n'en parlons même pas. J'adorais cette gamine sauf quand elle faisait preuve d'une insouciance qui prêtait à conséquences. Et chez elle, cela arrivait régulièrement malheureusement. Tout ça à cause d'Holster qui oubliait assez régulièrement qu'il avait une gamine à charge et qu'il était grand père à présent. « Vous avez trente secondes pour me rejoindre avant que je vienne vous chercher par la peau des fesses. » Le ton était ferme et n'admettait aucune réplique. Ce n'était pas dans mes habitudes d'être autoritaire mais leur comportement plaidait en ma faveur. J'avais deux mots à leur dire et elles allaient devoir m'écouter, qu'elles le veuillent ou non.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Mer 2 Oct - 5:37

«Non, je ne le fais pas exprès ! Et y’a pas que quand je suis malade que je me prends tout comme ça, tu devrais le savoir maintenant ! »

Ingrid était une maladroite chronique. Dès qu’il y avait un obstacle à éviter elle fonçait droit dedans, bien trop distraite pour faire attention à son entourage. Ça lui valait pas mal de bleus, mais elle avait appris à faire avec à présent. C’était comme ça. Elle ne changerait pas.  Et puis parfois ça lui valait de belles rencontres tout de même.

Quoi qu’il en soit, elles parvinrent à rejoindre les locaux de Genetic. Ingrid n’avait juste plus aucune idée de comment elles étaient sorties, tout simplement car c’était Mary Jane qui avait mené la danse depuis le début. Elle avait la chance, elle, de connaître les codes. Enfin, ne crions pas victoire ! Elle avait littéralement oublié le tout petit code qui aurait permis de les ramener dans la chambre d’Ingrid afin qu’elle ne soit découverte par personne du fait de son absence. Ça allait être loupé, Mary ne se souvenait plus du code et évidemment Ingrid n’avait pas le privilège d’en connaître. Elles devaient donc patienter le temps d ‘être prises sur le fait. Il y avait mieux pour passer inaperçu.

« Je vis ici à cause de la maladie… J’ai failli mourir et Keaton aussi. On ne dira rien aux deux, mais on doit dire à Keaton e qu’on a vu. Il sera juste furieux de savoir qu’on était là-bas… mais c’pas grave le connaissant il ne sera pas en pétard bien longtemps. Et au moins il sera ave… »

La voix de Keaton raisonna justement dans le couloir.

« …rti »

Ingrid, assise aux côtés de Mary Jane sur les fauteuils, releva lentement la tête. Keaton se tenait dans l’ascenseur. Elle jeta un coup d’œil à son amie avant de se lever péniblement pour s’exécuter. Que dire ? Il n’y avait rien à exprimer pour le moment sinon se taire et suivre docilement son tuteur qui avait l’air plus fâché qu’elle ne l’aurait imaginé.  A la fois Ingrid était tellement convaincue qu’on en avait rien à faire d’elle, que toute réaction à son égard l’étonnait. Mais jamais elle ne disait rien parce qu’elle savait que son raisonnement n’était pas viable.

« Attends avant de t’énerver et de nous punir il y a quelque chose d’important que tu dois savoir. Mary… explique lui… »

Ingrid l’aurait bien fait mais le mouvement de l’ascenseur lui donnait des vertiges et elle dut s’appuyer contre la paroi et regarder le sol pour ne pas tomber dans les pommes.  Elle avait trop poussé ce soir et maintenant son corps lui disait tout simplement STOP ! Il avait complètement raison, ce n’était pas de la sorte qu’elle se rétablirait. C’était bizarre d’ailleurs de se sentir tant réduite alors qu’elle pétait plutôt la forme autrefois.

« Le F.B.I… »

Compléta-elle en tendant la plaque de polie qu’elle avait encore dans la main. Elle le présenta à Keaton comme un trophée alors qu’il n’était qu’une preuve appuyant leur récit. Elles ne mentaient pas c’était bien certain. Malgré tout ce n’était pas ce qui allait les sauver. La punition profilait tout droit devant. Alors, appuyée contre la paroi de l’ascenseur elle observait successivement Keaton et Mary Jane sans savoir réellement quoi faire. Il y avait urgence, enfin selon les deux amies, alors que pour Keaton il s'agissait peut être d'une broutille très commune chez Genetic.

"Je ne veux pas que tu sois en danger" finit-elle par lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Ven 11 Oct - 16:16

- Ah…. oui…. la ma-la-diiiiiiie Dis-je en fronçant les sourcils.

Avec le sérum mis au point par les chercheurs de Genetic, pour moi, le danger était écarté. Je n’avais pas vraiment réalisé qu’Ingrid pouvait être encore contagieuse. En l’entraînant avec moi dans la filature du beau Trevor Epps, je m’étais peut-être mise en danger. Je ne dis rien mais je n’en pensais pas moins. J’allais être obligée de passer des tests pour savoir si je n’avais pas choppé ce foutu virus. Je tournai la tête vers le point de mire d’Ingrid qui s’était interrompu au milieu d’un mot.


*Houla il a l’air grognon le Kiki*

Je reportais le regard sur mon amie qui pouvait lire sur mon visage l’expression de ma pensée. Keaton ne me faisait pas peur mais quand il parlait ainsi, je savais qu’il était préférable de la mettre veille. Je n’avais pas envie qu’il me refile une tâche à faire comme il l’avait fait lors de notre première rencontre. Contrairement à beaucoup d’adulte, je respectais cet homme ; il levait rarement le ton et préférait le dialogue avant tout. J’avais l’impression qu’il me comprenait un peu, et même s’il ne captait pas tout, pour un vieux c’était déjà bien. De plus, il ne m’avait jamais traitée comme une gamine. Certes, j’avais le droit à quelques rappels à l’ordre mais jamais de façon autoritaire car il s’employait toujours à expliquer pour que je ne meurs pas idiote. Sauf que là, peut-être parce qu’il y avait Ingrid, il se la jouait « à mon commandement » et moi je n’aimais pas ça du tout. Je me levais et emboitais le pas d’Ingrid sans rien dire. En passant près de l’ancien fleuriste, je lui adressais un petit sourire faussement gêné.

- Ah bah bravo ! On fume dans un lieu public alors que c’est interdit ! Dans un ascenseur en plus, un endroit clos !

Je n’avais pas pu m’empêcher de faire cette remarque. J’avais volontairement employé le « on » pour éviter de l’accuser directement. Keaton voulait qu’on lui obéisse mais pour être crédible, ne devait-il pas montrer l’exemple en suivant les lois établies dans ce pays ? Bah oui quoi ? Pourquoi devrions-nous suivre le chemin d’adultes délinquants ? Et puis, quoi de mieux pour se défendre que d’attaquer ? Ingrid, quant à elle, opta pour la protection en annonçant une partie des résultats de notre escapade. Ne se sentant visiblement pas en forme, elle comptait sur moi pour donner des explications. Euh…. Comment dire que je ne savais pas encore si je devais ou non tout raconter à Keaton ? Après tout, il était à la solde de Genetic et ma confiance avait des limites pour tous ceux qui roulaient pour l’organisation secrète. D’un autre côté, si le FBI fourrait son nez dans les affaires des mutants, ça risquait d’être dangereux pour tout le monde. Ce serait dommage que Keaton soit en danger, mais ce serait encore plus dommage si c’était moi. Mais bon, pas de panique ! Même si Angel Musashi, sur qui nous étions tombées au musée, avait assisté à la petite démonstration de la capacité de Trevor Epss, il ne pouvait pas en déduire qu’Ingrid et moi étions des mutantes. En plus, il ne connaissait pas notre identité puisqu’on ne lui avait donné que nos surnoms.

- Mais nnnon ! Y’a pas grand-chose à expliquer en fait. Me dédouanais-je avant d’essayer de noyer le poisson.
- C’est juste une grosse quiche ce flic ! Il a pratiquement pas fait cas de nous. Par contre il a pointé son arme sur moi… Il m’a foutu la trouille ce con ! En tout cas, j’suis bien contente de lui avoir piqué son portefeuille, il ne s’en est même pas aperçu. Comme ça on sait qu’il nous a menti et que son vrai nom n’est pas Sam comme il l’a dit. Dis-je à Keaton dans un même souffle, passant d’un air critique à un air révolté pour finir par arborer un petit sourire satisfait et fier.

- Avoue Grigri, c’était pas une flèche ce flic, hein ?

Sous-entendant que nous étions plus malignes qu’au final nous n’avions rien à craindre. Ce n’était peut-être pas la peine de tout raconter à Keaton qui avait sans doute d’autres chats à fouetter qu’à nous faire la morale. Oui parce que je sentais le vent venir et il serait étonnant, après les quelques mots lâchés par Ingrid, que le pédiatre ne cherche pas à en savoir d’avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Dim 13 Oct - 13:14

Quand on était médecin, qu'on bossait pour Genetic et qu'on était malade, avoir une adolescente à sa charge terminait de nous épuiser. Quand en plus, une seconde adolescente venait se rajouter dans le lot, c'était la fin des haricots et l'épuisement pouvait laisser place à une certaine lassitude. Non contre elles mais contre la vie en général. J'étais fatigué, je rêvais de m'asseoir confortablement sur un fauteuil et de ne plus bouger durant l'heure qui suivrait. C'était un doux rêve car la réalité était toute autre. Je me tenais dans un ascenseur et je venais d'ordonner à Ingrid et Mary Jane de me rejoindre. Mon ton était un peu plus brusque qu'en temps habituel. J'espérais qu'elles ne polémiqueraient pas ou très peu. La première à réagir fut Ingrid. Elle se leva et s'avança. Je remarquais qu'elle semblait fatiguée, plus que de raison. Quelle idée de sortir sans mon autorisation. Où s'était-elle rendue ? Cela m'inquiéta un peu mais la colère était toujours présente. Je tournais ensuite mon regard vers la seconde adolescente.

Et paf dans ta tronche Wetherford. Mary Jane ne se laissait pas démonter, comme à son habitude. J'aimais  ce trait de caractère chez elle. Il l'aidait à garder la tête haute et à ne pas couler, peu importait les épreuves que la vie lui mettait sur sa route. J'enlevais  la cigarette d'entre mes lèvres. « Désolé. » Je l'éteignis du bout des doigts avant de ranger le mégot dans mon paquet de cigarettes. La remarque de la jeune fille était juste. J'étais en tort sur le coup, j'acceptais de le reconnaître alors je ne polémiquais pas. Je  partais du principe qu'une discussion allait dans les deux sens avec les adolescents et qu'un adulte devait reconnaître quand il merdait. Je venais de le faire, ne montrant pas le bon exemple, je rectifiais le tir et m'excusais, rien de plus normal.

J'enclenchais le bouton pour que les portes se referment, puis j’appuyais sur celui du sous sol. Ingrid m'avait demandé d'attendre avant de m'énerver et de punir, je m'exécutais donc, patientant jusqu'à ce qu'elles se décident à se lancer pour aborder le sujet. Qu'est-ce qui était si important que je devais entendre ? Elle renvoya la balle sur Mary Jane. Rien à expliquer. Hum... FBI ? Flic ? Mais bon dieu, où est-ce qu'elles étaient jusque présent ? Je ne comprenais absolument rien. Pointer une arme sur elles ? Un frisson me parcourut. Elles auraient pu être blessées, l'une ou l'autre, voir même les deux et pire que des blessures. Je ne comprenais absolument rien. L'une me sortait le badge de l'agent alors que l'autre déclarait lui avoir piqué son portefeuille. Des voleuses.... Qui avaient dépouillé un membre des forces de l'ordre. Je faisais un mauvais rêve et j'allais me réveiller n'est-ce pas ?

« Stop. Pause. Deux minutes. » Ma main s'abattit sur le bouton d'arrêt de l'ascenseur avant qu'on ne parvienne à l'étage demandé. Dans les couloirs de Genetic, il y avait des caméras et des micros ici et là. L'ascenseur était un endroit clos, plus propice à une discussion en toute confidentialité. Il fallait juste ne pas être claustrophobe. Quelques secondes s'écoulèrent à peine qu'il y eut un grésillement dans l'interphone. Je m'approchais et appuyais sur le bouton d'appel. « Tout va bien. Keaton Wetherford, représentant du Cap. Je règle un soucis et je remets la cabine en route. » Je relâchais le bouton puis fis face aux deux adolescentes.

« On reprend depuis le début. C'est quoi cette histoire de flic, de FBI, de badge et de portefeuille volés ? » Je tendis la main pour récupérer le badge qu'Ingrid tenait toujours. Ma seconde main s'avança en direction de Mary Jane. J'attendais le portefeuille. Hors de question qu'elles gardent ces objets qui ne leur appartenaient pas. « Et comment ça, il a pointé une arme sur vous ? Il vous a menacées ? Dans quelle embrouille vous vous êtes mises toutes les deux ? Et je veux la vérité, vous savez comment je fonctionne. » Je laissais à chacun une chance de s'exprimer et j'agissais en fonction. C'était ce qui avait valu une simple punition à Mary Jane pour la bêtise qu'elle avait faite quand je tenais la boutique de fleurs, plutôt que je porte plainte contre elle à l'époque. J'avais tenté de comprendre plutôt que de condamner son comportement. Et j'en ferai de même ce soir, j'étais toujours énervé mais je commençais tout doucement à me calmer.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Jeu 17 Oct - 11:13

Ingrid se sentait mais surtout elle ne savait pas quoi faire. Etre prise au dépourvue ne l’aidait pas à prendre les bonnes décisions. Elle savait qu’elle pouvait faire confiance à Keaton ici présent autant qu’à Mary Jane, du moins sur la situation actuelle. Mais par où commencer ? D’autant qu’elle avait clairement dépassé les limites et pire pour Mary Jane. Il fallait donc qu’elle arrive à tourner les choses de telle manière qu’elles ne s’en prennent pas trop en pleine poire, sinon elle pouvait parier sur un confinement dans sa chambre jusqu’à ses trente ans. Heureusement qu’elle n’avait pas parlé d’Andrew à Keaton d’ailleurs. C’était aussi pour ça qu’elle gardait pour elle sa tristesse à ce sujet. Bref. Mary Jane parlait, comme d’habitude, à toute vitesse et tout le monde s’y perdait. Keaton le premier. Et avant même qu’Ingrid atteste les dires de son amie, il avait bloqué l’ascenceur. La première pensée de l’adolescente fut « merde » avant de respirer et de se dire que de toute façon elles avaient commencé fallait aller jusqu’au bout. Elle laissa donc son tuteur finir de parler avant de prendre la parole.

« Je m’ennuyais et Mary Jane et moi avons fraudé pour sortir d’ici. On est allées au musée. Y’avait une soirée spéciale, une inauguration et on a voulu y rentrer on a donc fait en sorte que le policier en question nous aide à entrer. Et quand ça a été le cas, nous sommes passées par les toilettes et on a vu un gars d’ici échangé quelque chose avec un gars d’ailleurs. Ma maladresse m’a fait tomber et j’ai entraîné Mary Jane avec moi. Quand on s ‘est relevées et qu’on a voulu aller voir dans les toilettes, le policier tenait son arme en l’air pointée sur Mary Jane qui a hurlé. Du coup on est vite partie. «

Un gros, très gros résumé qui éludait des passages pas mal importants pour une éventuelle punition plus élevée. Enfin ce qu’Ingrid pensait. Elle récupéra alors son souffle et glissa le long de la paroi de l’ascenseur ses jambes commençant à trembler plus que de raison.

« Pour le porte feuille c’est Mary Jane qui s’en est chargé… mais en gros il s’est mis à poursuivre les deux gars quand ils ont fuit le musée. Nous on s’est mises dans aucun pétrin, mais si le gars de Genetic est découvert par le FBI… Enfin, explique-lui Mary ! »

Pour sa part elle en avait déjà dit beaucoup et elle n’avait plus vraiment de forces, d’autant qu’elle n’avait que très peu mangé tout au long de la journée, par manque d’appétit mais aussi par ennui. Elle faisait l’inverse des gens quand elle tournait en rond. Elle ne mangeait pas. Mais elle en avait vraiment marre de rester enfermée entre ses quatre murs avec pour seule occupation un bouquin et quelques sodoku.

Quoi qu’il en soit, pour sa part le récit était clos et elle attendait la sentence. Privée de sortie, pour elle s’était le cadet de ses soucis elle n’avait déjà pas le droit de sortir de sa chambre sans autorisation, bien que Mary Jane ait outrepassé cette restriction. Donc bon elle s’attendait au pire tout comme à l’inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Mer 23 Oct - 18:59

J’acceptai les excuses de Keaton en lui adressant  un petit sourire en coin satisfait. J’aimais bien le pédiatre car il me traitait sur un même pied d’égalité que n’importe qui. Contrairement à beaucoup d’adultes  trop sûrs d’eux qui voulaient toujours avoir raison, il savait reconnaître ses torts. En plus, il était prêt à écouter nos explications avant de décider d’une sanction.  Perso, je m’en fichais, ce n’était pas mon père, mais je pensais à mon amie qui risquait de payer la facture. Je lançai un petit regard à Ingrid ; elle n’avait pas l’air dans son assiette. La pauvre ! J’étais consciente que je l’avais entraînée dans une histoire de filature sans m’occuper de savoir si elle pouvait suivre. Après quelques mots adressés au pédiatre, elle me demanda de donner des explications. Je n’avais pas trop envie de faire le récit de nos mésaventures mais je ne pouvais pas me défiler. J’étais coincée dans l’ascenseur avec Ingrid et Keaton. Je racontais donc brièvement ce que nous avions fait dans l’après-midi. J’en avais déjà trop dit car le fleuriste n’avait pas l’air de suivre. Il fut même obligé de stopper l’appareil pour se concentrer sur la discussion, à croire que ses neurones commençaient à vieillir.

- Mais nnnnnnnon  Keaton y’a plus de problème ! Protestais-je doucement après que le représentant du Cap ait informé la sécurité d’un petit souci à régler.

Pffff, toute une histoire pour si peu ! Nous étions rentrées chez Genetic en un seul morceau, ce n’était pas la peine d’en faire un drame. Bon ok, Ingrid n’était pas en super forme, mais bon, elle n’était pas agonisante non plus. Ca lui avait fait du bien de sortir un peu de son  trou à rat en plus ! *N’est-ce pas Grigri ?* Etait la question que je voulais faire passer par le petit regard lancé à l’adolescente pour qu’elle confirme ce que je venais de dire. Sans doute était-elle moins confiante que moi car elle n’hésita pas à s’embarquer dans la narration de nos mésaventures. Qu’avait-elle besoin de tout raconter en détails ?

Keaton avait récupéré la plaque de l’agent et il me tendait la main pour que je lui refile le portefeuille. Pourquoi lui donnerais-je ? C’était moi qui l’avait obtenu, il était à moi ; je l’avais planqué dans le dos en le coinçant avec ma ceinture. J’écartais les bras, paumes de mains vers le ciel pour montrer patte blanche pendant qu’Ingrid continuait de parler.


- Baaah t’as tout dit Grigri. J’ai rien à ajouter. Dis-je d’un air détaché en haussant les épaules.
- Nan mais t’inquiète Keat, y’a pas d’embrouille. Le flic ne nous a pas suivies. Affirmais-je en secouant négativement la tête.

A tous les coups, l’ancien fleuriste n’allait pas me croire. Avec ce qu’Ingrid venait de lui raconter, il allait nous asséner de questions à propos de Trevor Epps. Mais bon, à la limite je préférais qu’il nous questionne sur lui que de s’acharner à récupérer le portefeuille. Qu’il me laisse le temps au moins de récupérer le flic qu’il contenait éventuellement. Tout travail mérite salaire, n’est-ce pas ?  De plus, c’était la première fois que je volais un flic, je voulais garder son portefeuille en guise de trophée.  Et puis qu’allait-il faire avec les papiers de l’agent du FBI, hein ?

- Ah siiiii, j’peux t'dire qu’il s’appelle Angel Musashi.  Dis-je victorieuse en espérant qu’il n’insisterait pas plus.
- Mais faudrait p’t-être débloquer l’ascenseur Keat. Ingrid est crevée avec tout ça, la pauvre. Elle a besoin de se reposer… je crois. Ajoutais-je en feignant un air coupable pour tenter de noyer le poisson.

Je ne me sentais pas coupable en fait. Ingrid était assez grande pour prendre ses décisions elle-même. Je ne l’avais pas obligée à me suivre, je lui avais simplement proposé une petite sortie en catimini.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Jeu 31 Oct - 20:04

Biologiquement, je n'étais pas encore père. Pourtant, face à ces deux adolescentes, j'avais l'impression de l'être. J'étais le tuteur de la première et la seconde n'avait pas vraiment de modèle masculin qui la guidait et sur lequel prendre exemple. Je ne disais pas que j'en étais un à suivre, loin de là. À les voir toutes les deux ainsi en face de moi, je me demandais si Lou me rendrait dingue un jour. Est-ce qu'elle s'allierait avec une de ses amis et me sortirait un « papa j'ai volé un policier mais tout va bien, ne t'inquiète pas. » Si c'était destiné à me rassurer, cela aurait plutôt l'effet inverse. Je n'avais pas fini de me faire des cheveux blancs. Plus tard avec Lou mais déjà dans le présent avec Ingrid et Mary Jane. Je n'avais pas à me sentir responsable des deux et pourtant c'était le cas. Et ceci prenait tout doucement le pas sur la colère que j'avais pu ressentir quand j'avais pris conscience qu'elles avaient quitté Genetic sans qu'Ingrid me prévienne.

J'écoutais les explications d'Ingrid. Nous étions pas passés loin du pire même s'il ne s'était pas produit. Et si ce policier avait appuyé sur la gâchette alors qu'il pointait son arme en direction de Mary Jane ? Le pire se serait produit, pourtant il n'avait pas eu lieu et il ne fallait donc pas que je m'attarde trop dessus. Il y avait un point plus intéressant dans le récit d'Ingrid. Un agent de Genetic s'était trouvé en présence d'une autre personne et quelque chose de louche s'était produit. Il y avait eu un échange. Des documents ? Le.... sérum ? Bizarrement, la première hypothèse me dérangeait davantage que la seconde. Si des documents avaient été sortis et transmis, il y avait un risque de mettre des agents en danger. Pire, si c'était des mutants innocents placés sous surveillance, on n'avait aucune idée de ce que contenait leur dossier et si leur vol avait pour but de leur nuire. Je préférais que ça soit le sérum qui sorte. C'était contre la politique de Genetic et du conseil d'administration mais en tant que médecin, j'approuvais le geste si c'était celui-ci. Davantage de mutants bénéficieraient du sérum sans que tout soit sous notre contrôle.

J'avais récupéré la plaque du policier. J'espérais récupérer à présent son portefeuille. Celui-ci ne vint pas. Mary Jane ne semblait pas décidée à vouloir me le remettre. Elle se comportait en... Mary Jane, égale à elle-même. Je notais mentalement le nom qu'elle me donna au passage. Angel Musashi. Il me disait quelque chose, du moins il me semblait mais je ne réussis pas à me remémorer le contexte précis. Il ne devait être guère important, sinon je l'aurais retenu ou je me le serais noté quelque part. « Donne moi ses papiers d'identité et tu peux garder l'argent. » Je suggérais cette solution à l'adolescente qui ne voulait toujours pas me remettre le porte feuille. Je n'approuvais pas le vol mais j'avais besoin de m'assurer qu'il n'était pas une menace pour l'une des deux. Puis également de faire en sorte qu'il n'en serait pas une non plus pour Genetic même si je ne savais pas ce que j'allais faire au sujet de cet homme dans les prochains jours.

Le cours de mes pensées fut interrompu brusquement par une phrase de Mary Jane. Je tournais aussitôt la tête en direction d'Ingrid pour l'observer plus attentivement. Elle tenait à peine debout. J'étais si aveuglé par le début de colère qui m'animait que je n'avais pas remarqué son état. Pire, j'avais eu l'idée d'arrêter l'ascenseur. Je poussais un profond soupir en guise d'approbation. Mon bras se tendit vers le bouton pour le remettre en route. Je m'approchais ensuite de ma filleule pour poser une main sur son front. « Tu as couru longtemps ? » J'avais cru comprendre qu'elles avaient fui, donc je supposais que c'était en courant. Sauf que dans l'état d'Ingrid, ce n'était guère prudent. Je passais un bras autour de ses épaules pour la soutenir, prêt à la prendre dans mes bras si elle s'effondrait complètement.

« Tu as raison Mary Jane, Ingrid a besoin de repos. » Je jetais un coup d’œil en direction de la fille d'Holster qui elle, semblait être débordante de vitalité. « Et toi, ne devrais-tu pas être auprès de ton enfant ? » C'était sans doute petit et mesquin une telle question mais je désirais la mettre face à ses responsabilités également. Elle avait eu deux enfants. Un était encore vivant. Il avait besoin de sa mère même si celle-ci n'était pas un modèle, et ne le serait pas avant longtemps, de maturité. Je ne savais pas ce qu'elle avait décidé à son sujet. L'élever ? Le faire adopter ? J'avais du mal à concevoir la seconde option. Abandonner l'une de mes filles me déchirerait complètement le cœur. Lou était ma chair, quant à Ingrid, j'étais revenu spécialement pour elle, pour la retrouver. Et on connaissait le résultat, je l'avais contaminée et elle se trouvait dans cet état à cause de moi même si je ne pouvais pas prévoir que je véhiculais un virus qui se propageait de plus en plus.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Sam 9 Nov - 19:57

Ingrid savait que ce qu’elle avait fait n’était pas bien mais elle était assez grande pour savoir dans quoi elle s’entrainait quand Mary Jane est venue la chercher. C’est pourquoi elle ne se cacha pas des événements qu’il y avait eu d’autant que sur le point de vue de la sécurité que ce soit elle ou son amie elles étaient toutes les deux d’accord, il s’agissait d’une priorité.  Parce que si jamais quelqu’un venait à découvrir tout ce qui se tramait ici, surtout un humain normal, des personnes seraient peut être sauvées mais d’autres étaient en réel danger et c’étaient les plus importants aux yeux de l’adolescente qui l’étaient ? C’est pourquoi elle prit sur elle de tout raconter à Keaton, répondant par l’affirmative aux regards de Mary Jane. Ce qu’elle espérait c’était qu’elle ne prendrait pas trop cher. Après tout, elle n’avait fait qu’aider un peu Ingrid et la sortir de ces quatre murs dont elle était emprisonnée.  Elle eut alors un regard d’excuses envers son amie. Puis elle laissa gérer son père d’adoption concernant le portefeuille. C’était son trophée et elle comprenait la jeune fille. Par contre utiliser la ruse comme faisait Keaton arracha un sourire à Ingrid. Mary Jane plongerait-elle ?

« Non on n’a pas couru très longtemps. Et comme ledit Mary Jane il ne nous a pas suivi, mais il en poursuivait deux autres, dont celui de Genetic. » dit-elle alors essoufflée alors que Keaton lui demandait avec gentillesse.

Ingrid avait l’impression d’être injuste quand elle voyait Keaton être plus sec envers Mary Jane. Certes, elle était pro dans les coups fourrés mais en l’occurrence l’adolescente avait elle aussi sa part de responsabilités. Elle qui d’habitude était pleine de sagesse s’était volontiers laissée entraînée sans opposer aucune résistance. Un besoin inconditionnel de liberté et de se sentir comme l’adolescente qu’elle était. Le besoin de paraître normale, de faire des bêtises comme tout être de son âge.

« Keaton, ne sois pas trop sévère avec Mary Jane. Elle m’a juste donné un coup de main pour m’échapper d’ici mais c’était mon idée. J’avais envie de sortir. «

Mentir pour amenuiser la sentence de son amie. Etait-ce la bonne solution ? En tout cas elle savait que la plus grosse bêtise était de son fait, alors elle voulait un peu la protéger comme un soudain instinct maternel. Ce qui était tout à fait paradoxal étant donné que c’était Mary Jane la maman. D’ailleurs, Ingrid se demandait comment son petit allait. Elle eut le cœur qui se serra en repensant à l’enterrement qui avait eu pour issu une grande soirée débauche. Heureusement, Keaton n’en savait rien. Qu’aurait-il dit sinon ? Tout ce que l’adolescente savait c’était qu’elle ne s’était jamais sentie aussi vivante et aussi adolescente que cette soirée là et ça lui manquait. Quelque part, faire des bêtises c’était ça dont elle avait envie. Fini la sagesse qui ne lui appartenait pas, qui s’était façonnée avec les pertes de proches et avec la solitude d’une personne marginale.

« D’ailleurs c’est quoi son prénom Mary Jane, je ne le sais toujours pas ? »

Changer de discussion tout en restant proche ? Oui c’était un peu l’idée. D’un autre côté, Ingrid aurait aimé avoir du temps un peu avec Keaton et rester aussi avec Mary Jane à faire des trucs d’adolescente. Son cœur se déchirait en deux.  Mais par instinct, elle se redressa et se colla à Keaton. Le sentir avec la chaleur qui dégageait tout prêt d’elle la rassurait. Finalement il était devenu son pilier. Se doutait-il seulement de combien elle l’aimait ? De combien elle ferait tout pour ne pas qu’il s’énerve tout en vivant sa vie d’adolescente ? Se doutait-il d’à quel point elle étouffait ici, à Genetic, sans aucune possibilité de voir le dehors.

« Et si on allait manger quelque chose de décent ? » demanda-t-elle avec son regard de caniche en regardant Keaton.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Mer 13 Nov - 22:59

J’avais communiqué le nom de l’agent du FBI à Keaton mais il tenait quand même à récupérer le portefeuille. Je posais ma main sur la poche arrière de mon pantalon pour m’assurer que je le possédais toujours. C’était mon trophée, il était à moi ! L’ancien fleuriste tenta de négocier en me disant que je pouvais garder l’argent mais pas les papiers d’identité. Ce n’était pas le fric qui m’intéressait en premier lieu. Pensant qu’il ne devait pas y avoir grand-chose, je n’avais même pas pris la peine de regarder s’il y avait des billets. Les papiers d’identité étaient beaucoup plus intéressants pour moi. Je pourrais les monnayer au prix fort, certainement beaucoup plus que ce que le portefeuille contenait. Mon regard se fit soupçonneux.

- Tu vas en faire quoi de ses papiers ? Je t’ai donné son nom et tu as sa plaque du FBI. Ca n'te suffit pas ?

Non, connaissant Keaton, ça ne lui suffirait pas ! Je fis ma moue d’enfant triste sachant très bien qu’il ne cèderait pas. Ce fut à contre cœur que je dégainai le portefeuille et sortis les papiers d’identité que je tendis au jeune homme. Je lançais un regard complice à Ingrid, car même si je n’en avais pas besoin, je trouvais sympa qu’elle plaide ma cause.

- Tu pourras m'les redonner après ? S’il te plait…. Keeeeaaat ! Implorais-je en rangeant le restant de mon trophée dans la poche arrière de mon pantalon.

Ce n’était pas trop dans mes habitudes, mais pour lui faire comprendre que c’était très important pour moi, j’employais la politesse. En essayant de l’attendrir, il accèderait peut-être à ma requête, qui sait ? Je n’avais rien à perdre. Par ailleurs, je trouvais surprenant que Keaton porte plus d’intérêt à l’agent du FBI qu’à la trahison de Trevor Epps. En tout cas, ce n’était pas moi qui lui rappellerais le sujet. Il était beau ce type, ce serait dommage qu’il disparaisse ou se retrouve cloitré parce qu’il avait refilé des échantillons du sérum à un inconnu. Quoique, je pourrais lui rendre visite et le faire sortir pour me faire bien voir. C’était un scientifique, il voulait sans doute aider d’autres mutants que ceux oeuvrant pour Genetic.

L’urgence maintenant était qu’Ingrid reprenne des forces. Keaton était obligé d’accepter l’évidence.

*Oui oui, j’ai raison* Approuvais-je d’un signe de tête, un petit sourire satisfait aux coins des lèvres,  tout en jetant un nouveau regard vers mon amie qui était à deux doigts de tomber dans les pommes. A l’évocation de mon gamin, mon sourire se transforma en grimace et mes sourcils se froncèrent.
*Non mais il me fait quoi là, le fleuriste ?* Ah oui, j’oubliais, il était pédiatre à ses heures ! Mais bon, cela n’excusait pas cette intrusion dans ma vie privée. Qu’est-ce que ça pouvait lui faire ? Il voulait l’élever ou quoi ? Noooon, bien sûr que non.  Avec son métier, à tous les coups il voulait me faire, et la leçon, et la morale ! Il commençait déjà à le faire. Mécontente et vexée, je me renfrognais avec la ferme intention de ne pas répondre à Keaton.

- Shalin… Marmonais-je quand même pour satisfaire la curiosité d’Ingrid.

Au moins elle, elle n’avait jamais tenté de me faire la morale. De plus, dans l’affaire du jour, elle endossait ses responsabilités et prenait ma défense. Je ne pouvais pas trop lui faire la gueule. En attendant, je n’avais qu’une hâte, sortir de cet ascenseur qui devenait oppressant.


- Ouais, c’est ça, allons manger… Approuvais-je alors que je n’avais pas faim… plus faim.
- Je crève de soif aussi, pas toi ? Demandais-je à Ingrid en faignant une certaine désinvolture tout en évitant le regard de Keaton.
Passons aux choses sérieuses et à cette insouciance que j’affectionne. Le pédiatre m’avait coupé l’appétit mais j’étais partante pour  un bon cocktail, alcoolisé de préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Mar 19 Nov - 21:10

Il n'existait point de regard plus attendrissant que celui de deux adolescentes dont les prunelles étaient fixées sur  moi, tentant de m'attendrir à leur façon. Nul ne devait avoir conscience de ce pouvoir qu'elles possédaient, pas même ces deux demoiselles. Généralement, il n'était pas si aisé de m'attendrir et pourtant toutes les deux étaient bien parties pour. Rusées ? Il y avait probablement de la ruse dans leurs comportements, non c'était même certain. D'où ce petit regard attendri que je finis par avoir face aux yeux de chiens battus de Mary Jane et d'Ingrid. Les deux étaient en train de m'avoir, lentement à l'usure. Ma colère s'envolait à vue d’œil. J'acquiesçais même d'un signe de tête pour signaler à la fille d'Holster que je lui rendrai les papiers de cet agent du FBI. Pas dans l'immédiat par contre. Plus tard, quand j'aurais vérifié son identité, également vérifié s'il représentait un risque pour elles et surtout si je n'oubliais pas en cours de route. Ou si je faisais tout comme, déployant la politique très fine de l'autruche tout en espérant que Mary Jane oublie.

Ingrid m'implorait presque pour que je ne sois pas trop sévère avec son amie. Je comprenais son élan de protection envers elle mais comment lui expliquer sans le dire que c'était une des seules solutions avec Mary Jane. Avoir un comportement trop cool avec ne l'aidait pas. Trop sévère non plus. Je tentais de rester entre les deux, d'être un adulte à son écoute mais qui savait également rester ferme face à elle. Le moindre relâchement pouvait être fatal et la miss n'hésiterait pas à se glisser dans la brèche pour l'exploiter. Je commençais à la connaître à force de la côtoyer. Il fallait lui indiquer la limite de la main et du bras tendus pour l'empêcher de le croquer entièrement. Ou la contrarier, tout comme je venais de le faire en lui rappelant à son bon souvenir qu'elle avait un enfant à charge. Et voilà la petite moue boudeuse de l'adolescente dans toute sa splendeur. Elle se renfrognait, répondant à Ingrid tout en m'ignorant quelque peu au passage. Elle ne me répondit pas d'ailleurs.

Je me mordis la lèvre pour ne rien répliquer. Sinon, j'aurais tenté de lui expliquer que si elle n'avait pas besoin de son enfant, lui avait besoin de sa mère. Ou du moins d'une personne pour qui il comptait et qui lui accorderait beaucoup d'attention. Ce n'était pas le moment de lancer la discussion, de déterminer si elle était capable et surtout si elle avait la volonté d'être cette référence dans la vie de Shalin. La soirée ne s'y prêtait pas. Son déroulement non plus. Et si j'avais eu quelques informations jusqu'à alors sur cet Angel Musashi, je n'avais encore rien sur l'agent de Genetic. Peut être que nous pourrions le faire au cours du repas, car tout comme elles, je n'avais pas dîner. « Un repas quatre étoiles aux frais de Genetic ? » Autrement dit un simple plateau repas effectivement aux frais du groupe. Sauf si elles insistaient pour que j'aille chercher quelque chose à manger à l'extérieur et que je leur ramène. Sauf que si ça se produisait, je demanderai à un adulte de garder un œil sur elles, juste au cas où que l'envie de fuguer les reprenne !

Alors que l'ascenseur s'arrêtait au sous sol réclamé et que les portes s'ouvraient, je jetais un œil en direction de Mary Jane tout en gardant Ingrid contre moi. Elle évitait mon regard. Crainte que je n'en rajoute une couche sur son enfant ? Sans nul doute. « Allez, ne fais pas la tête Mary Jane. » Sous entendu que je ne la relancerai pas pour ce soir sur sa maternité. « Allons manger et vous pourrez me parler des deux autres gars dont celui de Genetic. Ils étaient mignons au moins ? » C'était bien la première préoccupation d'adolescentes, classer la beauté masculine selon des critères bien particuliers, non ? Cela pouvait me servir car selon la description qu'elles en feraient, peut être que je pourrais identifier l'agent de Genetic avant de me renseigner plus en détails sur ce qui s'était passé ce soir.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Dim 24 Nov - 20:56

Les évènements prenaient une tournure tout à fait différente alors que Mary Jane et Ingrid faisaient les yeux doux à Keaton. L’une pour garder son butin l’autre pour que son amie ne se fasse pas trop disputée, car elle appréciait Mary Jane et que grâce à elle, elle avait pu mettre le nez dehors au bout de temps de jours enfermés et malade à ne pouvoir tenir sur ses jambes. Comme maintenant. Heureusement, Keat la tenait contre lui et elle appréciait plus que tout ce contact qui lui manquait horriblement. Maggie ne la prenait jamais dans ses bras quand elle l’avait gardée, et Dwayne… bah Dwayne relevait plus du macaque indépendant et mangeur de poux que du paternel affectueux. Alors, elle en profitait, pendant qu’elle profitait également de l’occasion donnée par Keaton pour savoir comment s’appelait l’enfant de Mary Jane. Elle se doutait, à son visage, que ce n’était pas son sujet de conversation préféré mais Ingrid adorait les enfants, alors elle était curieuse.

« C’est joli. Tu me laisseras la garder ? … quand j’irais mieux bien sûr. »

Ce serait un plaisir pour elle, cependant, elle se disait que Mary Jane avec son caractère n’était pas faite pour être mère et elle se posait des questions, notamment celle de savoir pourquoi on lui laissait la charge de son enfant. Pensaient-ils qu’elle allait se responsabiliser comme par miracle ? Ne valait-il pas mieux qu’elle soit accompagnée et aidée ? Prise sous tutelle peut être même ? enfin, ce n’était pas son problème après tout et puis Keaton était là pour jeter un œil sur la petite, elle espérait du moins.

Pour le moment, elle voulait changer de sujet pour Mary et elle proposa de manger. Elle sourit quand son amie évoqua la boisson ; Keaton n’avait pas relevé mais elle devinait que boire équivalait à boire de l’alcool et pas un simple coca. Puis vint alors la sentence. Un plateau repas de Genetic… Vive le repas quatre étoiles. Pour le coup, Ingrid releva la tête vers Keaton et fit une mine complètement dégouttée. Elle avait perdu beaucoup de poids, et Kate lui avait dit de manger plus, mais pour ce faire elle lui ramenait aussi souvent que possible des mets de l’extérieur.

« On peut pas plutôt manger des sushis ? Ou quelque chose de meilleur, c’est franchement dégueu les plateaux d’ici, on se croirait à l’hôpital… ça me rappelle cet été… berk »

C’était peut-être un peu culotté de sa part, mais elle observa Mary Jane pour qu’elle atteste ses dires et qu’elle obtienne gain de cause. Puis elle songea à un petit problème…

« Promis on restera sage, si tu veux qu’on le soit. On ne sortira pas… »

Elle se doutait bien qu’à présent qu’elles avaient fugué une fois, elles pouvaient très bien recommencer. Ce n’était vraiment pas l’envie qui manquait, mais elle avait tellement faim qu’elle était prête à tout pour avoir autre chose qu’un repas façon hôpital.

« On ira chercher à boire dans les machines si tu veux pendant ce temps-là ? »

Elle pensait au distributeur qu’elle avait vu une fois mais elle était incapable de se souvenir où il était et là c’était sur les talents de Mary Jane qu’elle comptait. Après tout, qui ne tente rien n’a rien. Mais retrouver Keaton et avoir l’opportunité de lui parler du reste ravivait son entrain.

« Personnellement je les trouvais moches, mais pas Mary Jane, hein ?? »

Oui le gars de Genetic n’était pas du tout à son goût et encore moins l’autre. Cela dit, elle avait toujours un garçon de son âge en tête et qui venait de trouver la mort à cause d’elle…
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Lun 9 Déc - 20:19

Keaton était d’accord pour me rendre les papiers de l’agent du FBI. Il avait intérêt sinon je lui rappellerai mon bon souvenir. En guise de réponse à Ingrid, pour garder le bébé quand elle irait mieux, je haussais les épaules. Je ne savais déjà pas quand il allait sortir de l’hôpital, alors je n’avais rien prévu pour la suite. J’avais mal pris la question de Keaton concernant ma position vis-à-vis de Shalin. J’étais prête à filer dès que la porte de l’ascenseur s’ouvrirait s’il me faisait encore une remarque. Soutenant Ingrid, il ne pourrait pas me rattraper et me faire la morale. Heureusement, il eut l’intelligence de ne pas relancer le sujet ; au contraire il laissait tomber ce sujet houleux pour aujourd’hui. Tant mieux !

- Non, j’fais pas la tête ! Rétorquais-je en forçant un sourire.

Je n’avais plus l’intention de partir dès que Keaton aurait le dos tourné. J’avais faim moi aussi. Ingrid avait raison, la bouffe de Genetic n’était pas mieux que ce qui était servi dans les hôpitaux.


- Moi aussi j’préfère des sushis. Promis, on s’ra sages comme des images. Pendant que tu iras chercher à manger, Ingrid se reposera un peu et moi je m’occuperai des boissons.

Pour moi, l’affaire était dans le sac. Un dîner en compagnie d’Ingrid et Keaton me plaisait ; c’était un peu comme un petit repas de famille que je n’avais guère le loisir de partager avec mon paternel. C’était mieux même ! Avec mon amie et son père adoptif, je pouvais aborder cent fois plus de sujets qu’avec Dunney, la tension en moins. Concernant le physique des hommes repérés dans le musée, j’ouvris de grands yeux en entendant la réponse d’Ingrid. Abusé ! Ils étaient loin d’être moches.

- Grave ! L’autre type qu’on ne connaît pas était bof, mais le flic était pas mal, mais c’est trop un abruti celui-là. Par contre, le mec de Genetic, wahouuuuu, trop beau. C’est pas pour rien que j’l’ai suivi pendant plusieurs jours.

Mes yeux étaient admiratifs en évoquant Trevor Epps. En plus d’être beau, j’étais convaincue qu’il était intelligent sinon il ne  serait pas scientifique et ne bosserait pas pour Gen&Tech.  Ce n’était sans doute pas Einstein sinon il aurait remarqué que j’étais à ses trousses. Mais bon, je m’en fichais un peu beaucoup à vrai dire. En tout cas, si je ne l’avais pas répertorié comme canon de beauté, nous n’aurions pas vu ce qu’il trafiquait.

- A part ça j’ai rien à dire sur ces types !

Non mais oh ! On m’a toujours dit que ce n’était pas beau de rapporter. Ce n’était pas parce que c’était Keaton qui le demandait que j’allais jouer les fayottes et arranger les affaires de Genetic. Du moment que Gen&Tech faisait du bénéfice, ça ne mettait pas en danger mon héritage.


- T’as qu’à demander à ton armada d’agents de terrain ou à leurs p’tits chefs.  Ils devraient être plus au courant que deux filles comme nous !
Je jetais un œil à Ingrid en espérant qu’elle irait dans le même sens que moi.
- Y’a les membres du cercle aussi…

Et toc ! Ces hommes en costumes cravates qui prenaient des décisions sans tenir compte des conséquences et en fermant les yeux sur des agissements plus que douteux. Ils se prenaient pour des pontes, alors en tant que tels, ils devraient être informés sur tout. Si ce n’était pas le cas, bah tant pis pour eux. Bon, passons aux choses sérieuses.

- Alooors, on mange quoi ? Demandais-je innocemment, un petit sourire malicieux en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Dim 15 Déc - 19:46

Une colère pouvait partir aussi vite qu'elle était arrivée. Tout comme une contrariété. Il suffisait de prendre sur soi, de favoriser l'échange et d'être à l'écoute de l'autre. Je ne savais pas si j'étais à ce niveau d'écoute que Mary Jane et Ingrid espéraient de ma part. En tout cas, je tentais et cette méthode était mienne, même si elle pouvait paraître maladroite de la part d'un tuteur qui était supposé être un adulte responsable et une sorte de référence dans la vie d'un enfant. Je finis par choisir d'écarter les sujets épineux, me concentrant sur ce que les demoiselles désiraient. Manger. J'aurais du y penser de moi-même. Les adolescents aimaient manger, dormir, faire la fête. Et accessoirement se rebeller contre les adultes qui les entouraient car inconsciemment ils se rendaient compte qu'ils feraient bientôt partis de ce monde là. J'optais pour la solution la plus simple, un repas que l'on pouvait trouver à Genetic. C'était suffisant, nourrissant malgré ce qu'on pouvait en dire. Et ce n'était pas au goût des demoiselles, j'aurais du m'en douter. J'eus un regard, puis un second braqués dans ma direction. Deux contre un, quelles étaient mes chances d'avoir le dernier mot avec ceux deux là ? Surtout quand l'une réclamait des sushis et que la seconde l'appuyait ?

J'ouvris la bouche pour protester mais aucun son ne sortit quand j'entendis le mot « sage ». Comme des images qui plus est. Elles me prenaient vraiment pour un bleu, surtout après leur petite fugue de la journée. « Je ne sais pas ce qui doit le plus m'interpeller venant de vous deux. Sage ou comme une image. » J'esquissais un sourire, trouvant leurs propos amusants. Avant d'être un adulte – presque – responsable, j'avais été un adolescent avant elles. Et pas du tout calme contrairement à ce que l'on pourrait penser. Est-ce que je pouvais les laisser seules le temps d'aller chercher à manger ? Le temps de m'interroger à ce sujet qu'elles se décidaient déjà à me répondre sur les types qu'elles avaient suivi. Décidément, elles devenaient coopératives. Pas vraiment en réalité. Ingrid les trouvait moche quant à Mary Jane. Elle en trouvait un seul canon et c'était celui qui m'intéressait, l'agent de Genetic. Je prêtais une oreille un peu plus attentive à la suite mais elle dut flairer le coup, déclarant qu'elle n'avait rien d'autre à dire. Décidément, cette gamine avait oublié d'être bête. En plus, elle me renvoyait dans mes buts, me suggérant d'interroger de vrais employés de Genetic.

« Bien vu. Je me débrouillerai pour avoir les informations que je recherche. Et pour la prochaine réunion du Cercle, cela m'évitera de citer vos deux noms devant ses membres. » Mary Jane n'avait pas tort dans le fond. Moins je les impliquais et mieux elles se porteraient. Je ne savais pas si Holster se préoccupait que sa fille apparaisse dans des rapports en étant directement concernée dans des affaires. Personnellement, je souhaitais les préserver, aussi bien Ingrid que Mary Jane. Donc nous allions faire ainsi, oublier pour le restant de la soirée cette histoire et remplir nos ventres vu que le sujet revenait déjà sur le tapis. Je poussais un petit soupir, abdiquant.

« Sushis, vous avez gagné. J'y vais. Mais toi tu te reposes un peu. Et toi tu te charges des boissons mais tu oublies l'alcool pour vous deux. » Je les regardais l'une après l'autre tout en parlant. Je ne savais pas si Mary Jane avait une idée derrière la tête mais je préférais prendre les devants quitte à la faire ronchonner un peu et qu'elle me traite de rabat joie. Je n'étais plus à ça près de toute manière. Je m'écartais d'Ingrid pour reprendre place dans l'ascenseur. Vu la première fugue, j'étais tenté de demander à un membre du personnel de les surveiller. C'était ma première idée même mais je décidais finalement d'employer une autre méthode. « Je vous épargne la baby-sitter jusqu'à mon retour. Ingrid, j'espère que tu te souviens des trois règles. » Et sans un mot de plus, j'appuyais sur le bouton pour réclamer l'étage et repartir en sens inverse.

Spoiler:
 

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   Mer 15 Jan - 18:24

Ingrid observa Mary Jane d’un drôle d’œil lorsqu’elle assura qu’elles seraient « sage comme des images ». C’était peut-être un peu trop appuyé, surtout après ce qu’elles venaient de faire, c’est-à-dire trahir la confiance de Keaton, en partant hors des locaux de Genetic alors qu’Ingrid était malade. C’est pourquoi elle n’attesta pas et ne releva pas non plus lorsque celui qu’elle considérait comme son père adoptif fit la remarque. Elle sourit faiblement et essaya de paraître la plus neutre possible. Cela dit, ce n’était pas avec son état actuel qu’elle risquait de réitérer son exploit.
Elle avait faim et elle avait une profonde envie de dormir. Elle se sentait des plus réduites et cela la frustrait de ne pouvoir agir comme une adolescente normale. Comme si tout autour d’elle allait bien plus vite qu’elle ne pouvait le vivre. Ingrid avait la sensation de manquer beaucoup de choses et de passer à côté d’une partie de sa vie. Quelque part, elle n’avait pas tort.

Heureusement que ces deux-là était présents pour la sortir de son quotidien morose. D’ailleurs elle ne cesserait jamais d’être surprise par l’aplomb de Mary Jane. Il était plus qu’évident qu’elle en savait long sur cette organisation ; A cet instant,  sans vraiment savoir pourquoi, alors qu’elle renvoyait un énième but à Keaton, Ingrid se souvint de la discussion qu’ils avaient eu lorsqu’il l’avait accueilli chez lui. « Fuis le gens qui évoquent génome et Genetic » , « je ne veux pas qu’ils te manipulent ». Paradoxal quand on sait que deux des personnes auxquelles elle tient le plus font partis de l’une de ses organisations. Encore plus quand on prend le temps de remarquer que l’auteur de l’avertissement n’est autre qu’un membre du CA de l’organisation à fuir. Sans s’en rendre compte, elle se mit donc à sourire. De toute manière, s’agissant des agissements et de la manière de fonctionner de Genetic, Ingrid était totalement out.

Finalement, le repas l’emporta sur le reste. Ingrid était bien contre Keaton et fut presque tentée de suivre son mouvement pour rester dans ses bras alors qu’il s’éloignait déjà de l’ascenseur pour le remettre en marche.

« Oui, je m’en souviens ! » dit-elle avec un sourire... « Honnêteté, confiance, prudence … » chuchota-t-elle pas sûre de son coup pour le dernier au moins.

Elle avait beau compter sur ses mains tous les adjectifs possible, elle n’en voyait pas d’autres et pourtant elle avait la sensation qu’elle se plantait quelque part. Visiblement, Keaton ne semblait pas avoir entendu ce qu’elle avait dit, ou bien il attendait qu’ils ne soient que tous les deux pour la reprendre. Ça ne lui ferait pas de mal. On dit bien que l’indifférence est le pire des mépris, et il était vrai que même s’il prenait soin d’elle, parfois elle se sentait tellement seule qu’elle se pensait totalement délaissée. Elle comprenait quelque part. D’autre part, par contre, son besoin d’attention du à son adolescence demeurait plus fort.

Ils sortirent, keaton partit de son côté après qu’Ingrid lui ait déposé un bisou sur la joue puis elles partirent de l’autre côté en direction de sa chambre.

« On va boire une bière en t’attendant ! » dit-elle en se retournant, un grand sourire malicieux aux lèvres.

Bien sûr c’était faux et elle disait cela pour le taquiner. Elle était épuisée donc la première chose qu’elle ferait serait de se poser sur son lit avant de débriefer avec Mary Jane. Probablement.


[ FIN ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sorry but we only needed some fresh air [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sorry but we only needed some fresh air [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: GEN&TECH-