..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Acte I, Scène II | Micah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Acte I, Scène II | Micah   Lun 1 Juil - 12:29

«  On va être en retard, tu le sais ça ? »

Amusée, Lana était appuyée sur la porte de la salle de bain de son frère alors qu’il sortait tout juste de la douche, les reins seulement ceint d’une serviette éponge et le rasoir effleurant la peau de ses joues.  Ils allaient diner chez leur parent et, déjà, la nervosité de Micah était palpable. Lorsque sa mère leur avait téléphoné, qu’ils viennent pour son anniversaire, Lana avait accepté sans poser de question. D’ailleurs, cela lui faisait plaisir d’y aller, ils ne se voyaient pas assez souvent. La faute a James, parce qu’a cause de lui, une rencontre sur deux finissait en bataille rangée entre lui et Micah. Elle retint un soupir. Pour elle se serait facile, pour lui, beaucoup moins. Elle le savait. Déjà qu’au quotidien ce n’était pas si facile qu’elle ne l’aurait cru, devant leur parent, ce serait sans doute pire. Il n’y avait que chez eux qu’ils pouvaient se laisser aller a quelques gestes d’affection, qu’ils pouvaient se toucher, en dehors, ce n’était pas possible. Pas qu’elle s’y opposerait mais elle se réfrénait pour Micah. Elle savait qu’il avait beaucoup plus de mal qu’elle a accepter la situation. Il lui jeta un coup d’œil par truchement du miroir et elle leva les yeux au ciel.

« Je ne pouvais pas dire non ! Et puis franchement, ce n’est pas en les évitant que tu te sentiras mieux. »

Son regard s’assombrit légèrement. Elle n’y pouvait rien elle. Elle faisait ce qu’elle pouvait pour alléger « le fardeau », dieu quel mot magique !, de son demi-frère. Mais là, refuser d’être là pour l’anniversaire de sa mère, ce n’était clairement pas concevable. Un soupir lui échappa avant qu’elle ne rentre plus avant dans la pièce, glissant les bras autour de la taille de Micah pour se nicher contre son dos. Elle baisa doucement son épaule nue et reprit, plus conciliante, moins agacée :

« Tout se passera bien, ce n’est pas marqué sur notre front et ils ne sont pas télépathes. Arrêtes de stresser, promis je me tiendrais bien. »

Elle frotta le bout de son nez sur la peau nue, humant l’odeur de savon et de shampoing qui émanait de lui. La rousse le regarda par-dessus sont épaule.

« Et souris un peu, si tu tires cette tête d’enterrement, maman va te harceler pour savoir ce qui ne va pas, tu sais comment elle est. »

Bon sang, Micah n’était pas un comédien, il faudrait qu’elle s’y fasse, ce serait a elle de le soutenir, au pire, elle attirerait l’attention sur elle et le tour serait joué.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mer 3 Juil - 8:32

    Dire qu'il y mettait de la mauvaise volonté n'aurait sans doute pas été très éloigné de la vérité. Il n'était absolument pas ravi à l'idée d'aller diner chez ses parents pour l'anniversaire de sa belle-mère. On aurait pu penser, en toute logique, que c'était parce qu'il ne pouvait pas encadrer sa belle-mère, mais en réalité, il s'entendait très bien avec elle et l'appelait même maman. Il était bien sûr, ravi de la voir, tout comme il avait envie de voir son jeune frère, mais c'était la présence de son propre père qui lui posait soucis. Et de surcroît, contrairement à d’habitude, cette fois, il y avait une nouvelle composante : le fait que Lana et lui sortent ensemble depuis presque un mois... Ce n'était pas rien et il était toujours aussi mal à l'aise avec l'idée que l'on puisse les découvrir. S'il se faisait petit à petit à l'idée que cela n'était pas incestueux, il n'était pas encore prêt à le revendiquer en public.

    Comme elle l'avait promis, Lana se comportait absolument comme d'habitude avec lui, quand ils n'étaient pas seuls. Des taquineries alors qu'ils se cherchaient réciproquement, mais finalement, il optait davantage pour l'évitement, cela ne l'obligeait pas à faire semblant de rien. Si Lana était excellente actrice, ce n'était pas son cas, il devait l'avouer. Et c'était la première fois qu'il retournait dîner en famille depuis ce fameux soir sur le bureau... Depuis, ils s'étaient rattrapés en terme de confort et leur appartement était un vaste terrain de jeu à explorer. Mais en dehors de ce petit cocon protégé, il fallait faire comme s'ils étaient encore frère et sœur.

    Et il n'était pas certain de faire illusion longtemps face à la perspicacité de sa belle-mère.

    Il avait donc traîné des pieds toute la journée, ne se préparant qu'au dernier moment, et il jeta un regard noir à Lana quand elle lui fit remarquer, encadrée dans le chambranle de la porte, qu'ils allaient être en retard. Elle se défendit aussitôt, naturellement, et il savait bien que cela aurait été délicat de décliner l'invitation. Leur mère en aurait été attristée.

    « Je sais, mais ta mère est parfois trop clairvoyante. »

    Et cela le rendait nerveux. Sans compter qu'il n'avait absolument aucune envie de passer une poignée d'heures en compagnie de son géniteur qui allait encore lui lancer des piques qui le mettraient hors de lui. Son père savait qu'il était un mutant, mais ne savait pas quel était son pouvoir, pas davantage que Micah, même s'il avait quelques hypothèses à ce sujet, qu'il se gardait bien de partager avec son père. Naturellement, celui-ci voulait lui faire passer des tests, mais le jeune homme se refusait à finir en rat de laboratoire pour scientifique (et père) en mal de petit mutant.

    Lana s'approcha alors de lui et vint se coller dans son dos, lui faisant fermer les yeux alors que sa chaleur irradiait et que son corps le brûlait presque. Son baiser léger le fit frissonner. Elle se fit un devoir de le rassurer et il eut un léger sourire, alors qu'il avait rejeté la tête en arrière et conservait les yeux fermés.

    « Ce n'est pas forcément de toi que je doute. »

    Il soupira et la regarda par le truchement du miroir. Il avait l'air sombre et elle lui fit remarquer.

    « J'ai la même tête que quand je dois me retrouver dans la même pièce que mon père pendant un moment indéterminé. Cela ne changera pas de d'habitude. »

    Il fit alors volte face pour se retrouver face à elle et l'embrassa doucement, savourant ses lèvres contre les siennes, sa simple présence contre lui et murmura avec amusement :

    « Si tu ne te décolles pas de moi dans les 5 prochaines secondes, on va vraiment être en retard, tu le sais ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mer 3 Juil - 11:22

« Elle n’est pas médium Micah. Bon, j’avoue qu’un coup d’œil bien lancé te donne envie de confesser le braquage du coin même si tu n’as rien fait, mais sortit de ça. »

Mais rassurer Micah serait difficile. Elle le savait pertiennement. A l’université, il l’évitait les trois quart du temps, tout comme elle ne cherchait pas particulièrement sa présence. Au moins, cela ne choquait personne, leur cursus était différents, ils ne se croisaient que peu. Mais une fois la porte de leur appartement fermée, c’était une autre histoire et c’était sans doute là l’evenement le plus notable, Lana ne sortait plus énormément, elle qui n’aimait que cela avant….Heureusement, ses études étaient assez lourdes pour qu’elle puisse les brandir en excuses pour éviter une sortie qui la priverait de son demi frère. Bon de temps en temps, elle était bien obligée d’y aller, mais elle ne restait jamais très longtemps. Cela dit, là, il ne s’agissait pas de sortie, mais de se retrouver autour d’une table avec James et sa mère. Et William évidemment. Si il devait y avoir une raison qui faisait que Lana agissait avec discrétion pour une fois, c’était bien son plus jeune frère. Le pauvre risquait d’être choqué d’une certaine façon.

Elle soupira avant de s’approcher de lui, laissant ses doigts parcourir paresseusement le ventre ferme du jeune homme, tentant de le rassurer comme elle le pouvait, même si elle savait que rien n’empêcherait Micah de culpabiliser.

« Tu devrais…Qui sait si je ne pousserais pas au vice au moment les plus opportuns… »

Murmura-t-elle avec un sourire amusé. Elle ne le ferait pas, c’était certain, il était déjà mal comme ça, alors autant éviter d’en rajouter, cependant, elle préférait éviter que Micah ne fasse une tête de cent pieds de long durant tout le diner.

« Je sais, mais maman ne le laissera pas faire, c’est son anniversaire après tout. Déjà qu’elle n’était pas d’accord pour cette histoire de test sanguin…Elle n’aime pas lorsque ton père remet ça sur le tapis et il le sait. »

Sa mère en colère était plutôt a éviter. Certes, elle devait beaucoup au père de Micah, leur rencontre tenait sans doute plus du miracle que de la banalité tant leur monde n’était pas les même et pourtant. Parfois, Lana se demandait ce que sa mère pouvait trouver a James, mais tant qu’il la rendait heureuse, elle ne posait pas de question. Et puis, outre son obsession pour la mutation, James était plutôt sympa, quand on savait comment le prendre évidemment. Il se retourna entre ses bras et elle s’appuya contre lui lorsqu’il l’embrassa, renversant la tête en arrière. Puis elle ouvrit les yeux. Un regard qui devint mi-amusé mi fortement tenté a mesure qu’il parlait…Oui mais….Non.

« Micah, j’ai passé deux heures a me maquiller, m’habiller et faire mon brushing, il est carrément hors de question que tu détruises tout ce travail en profitant honteusement de ma faiblesse, c’est clair ? »

A regret, elle se détache de lui, non sans avoir laissé une marque de rouge a lèvre sur sa poitrine, et recula vers la sortie, jetant un œil a sa montre.

« 4 secondes, je suis dans les temps….Allez dépêche toi de finir de t’habiller, maman n’aime pas que l’on soit en retard. »
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mer 10 Juil - 14:10

    Il lança un regard dubitatif à sa sœur et en même temps, légèrement teinté de reproches alors qu'elle lui faisait remarquer que sa mère n'était pas medium et ne pouvait pas deviner ce que sa fille et son beau fils pouvaient bien trafiquer. Pourtant, elle avait le regard acéré et connaissait bien Lana et Micah. Alors oui, il craignait qu'elle ne puisse lire entre les lignes et découvrir leur effroyable secret. Il aurait aimé prendre cela avec autant de calme que Lana. Était-ce du à son tempérament, ou simplement parce qu'elle était plus âgée et quelque part plus mâture ? En tous les cas, cela ne pesait pas du tout sur la conscience de la jolie rousse, alors que le brun avait l'impression que c'était gravé au milieu de son front, pourtant, ils n'avaient encore eu aucune remarque... Il fallait admettre aussi qu'ils avaient tous les deux levé le pied sur les sorties étudiantes... Ils préféraient se retrouver tous les deux, dans leur appartement, c'était le seul endroit où ils pouvaient cesser de faire semblant.

    Mais entre une fête et ce repas, il aurait 1000 fois préféré aller à la première. Rien que l'idée de se retrouver au même endroit que son père pendant plusieurs heures, sans possibilité de lui échapper le mettait de sale humeur. Ajoutons-y le poids de la culpabilité et c'était là un cocktail détonnant qui expliquait tout à fait l'humeur ronchonne du jeune homme et le fait qu'il traine tant des pieds, au risque de les mettre en retard. Pourtant, Lana avait raison, ils ne pouvaient pas esquiver l'invitation, leur mère ne méritait pas cela... Et elle aurait été extrêmement déçue, quelques soient les excuses qu'il aurait bien pu sortir pour y échapper.

    Rassurante et câline, la jeune femme se rapprocha de son frère et se colla dans son dos, ses doigts jouant sur son ventre et lui arrachant de délicieux frissons. Il avoua qu'il ne doutait pas d'elle, mais de lui et elle s'amusa à lui faire remarquer qu'elle pourrait très bien tenter le diable à tout moment... Il eut un petit rire nerveux.

    « Je pense que tu as loupé quelques leçons sur la façon de rassurer les gens. »

    Et concernant sa tête d'enterrement... Et bien, la présence de son père pouvait aisément l'expliquer après tout. Tout le monde savait que les rapports entre James et son fils étaient électriques... Pas étonnant que ce dernier ne soit pas ravi de retrouver son géniteur. Cependant, Lana fit remarquer que leur mère ne laisserait pas James gâcher le repas, rappelant qu'elle n'était pas d'accord pour les tests sanguins. Elle n'aimait pas qu'il parle tout le temps de mutation, qu'il harcèle son fils pour cela... Mais si elle avait un certain pouvoir sur son mari... Pas à ce point. Pas au point de lui passer cette obsession. Micah ignorait comment cela se passait dans l'intimité, ni même ce qu'elle trouvait à cet homme froid et égoïste, mais il semblait plus doux avec elle et elle, heureuse. Même si elle se crispait quand les disputes éclataient. Heureusement qu'il laissait Lana tranquille et ne se doutait pas de sa nature...

    Il se retourna pour faire face à la jeune femme et l'embrassa tandis qu'elle se pressait contre lui. Et il ne manqua pas qu'à ce rythme là, ils allaient vraiment être en retard, tant elle était tentante. Avec rationalité, Lana lui fit le listing de pourquoi ils ne pouvaient pas se laisser aller à quelques galipettes dans la salle de bain, puisqu'elle était fin prête et n'allait pas tout recommencer, même pour ses beaux yeux.

    « Ta faiblesse... On aura tout entendu. »

    Mais Lana se recula, jusqu'à la porte, avant de lui dire qu'elle était dans les temps. Il soupira et hocha la tête, avant de nettoyer la trace de rouge à lèvres et d'enfiler un jean sombre et une chemise. Il n'allait pas à un cocktail non plus. Un petit effort vestimentaire était le bienvenu, mais pas trop s'endimancher... Cinq minutes plus tard, il sortit de la salle de bain et s'empara des clés de la voiture.

    « C'est moi qui conduis, laisse-moi au moins ce plaisir. »

    Il lui décocha un sourire ravageur, avant de sortir, accompagné de la jeune femme et de s'engouffrer dans la voiture, direction la maison de leurs parents. Quand il se gara, ils avaient 5 minutes de retard. Lana sortit la première, allant sonner, alors que son frère traînait des pieds derrière elle. La porte s'ouvrit sur la mère de la jeune femme qui arborait un grand sourire.

    « Ma chérie ! Tu es superbe... Hum, tu as acheté un nouveau parfum ? »

    Souriant, elle se tourna vers son beau fils et le prit dans ses bras avant de l'embrasser.

    « Je ne vous vois que trop peu, je suis tellement contente que la famille soit réunie aujourd'hui ! Ton père a promis de ne pas parler de tu sais quoi, alors détends-toi chéri, d'accord ? »

    « Désolé. Je suis content de te voir. »

    Elle les fit entrer, avant que William ne dévale les escaliers et ne se jette sur son frère et sa sœur en babillant et en parlant de son nouveau jeu vidéo qu'il devait rester avec son frère aîné. Enfin, James sortit du salon, embrassant chaleureusement Lana et serrant la main de son fils sans dire un mot. Micah échangea un regard avec sa sœur. Cela risquait d'être long.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mar 16 Juil - 14:02

« Et moi que tu as loupé le chapitre ‘plaisanterie’ de mon mode d’emploi. »

Lana le regarda avec plus de sérieux cette fois et reprit :

« Je sais a quel point tu peux être mal à l’aise et a quel point tu le seras. Si pour t’aider je dois t’envoyer quelques piques bien sentit, je le ferais sans hésiter. Alors arrêtes, tu vas finir par me rendre nerveuse a mon tour. »

Enfin façon de parler. Lana n’était jamais nerveuse ou si elle l’était, elle le cachait très bien. Il était souvent difficile de savoir exactement ce qu’elle pensait ou ressentait, sauf sans doute pour ses proches. Sacha et Micah y arrivaient très bien pour leur part. Sa mère ? C’était un peu plus compliqué mais passons. La rousse aurait sans doute céder devant Micah si la perceptive d’arriver en retard, la mine un peu trop rayonnante n’était pas le plus sûr moyen d’alerter leur parent alors, vaille que vaille, elle se sépara de son demi frère, le poussant a s’habiller tandis qu’elle attendrait bien sagement dans le salon en soupirant de frustration. Silencieuse, elle croisa les bras sous sa poitrine, perdue dans ses pensées. C’était en quelque sorte leur baptême du feu et elle ne savait pas si elle aimait cette idée. Néanmoins, elle sourit légèrement lorsque Micah apparu et s’empara des clés.

« Micah, mec ou pas tu ne sais pas conduire une décapotable ! »

S’exclama-t-elle dans un rire avant de le suivre, son manteau sur le bras. Effectivement, ce fut lui qui conduit et lorqu’ils arrivèrent devant la maison familiale, la tension dans l’habitacle sembla décupler. Légère, sa main effleura la cuisse de son demi frère avant qu’elle ne sorte de la voiture en direction du seuil de la maison. Totalement a l’aise, Lana sourit a sa mère tandis que celle-ci l’embrassait, vantant son parfum. La rousse eu un rire léger :

« Un cadeau, tu aimes ? »

Kristin eu un coup d’œil en coin :

« Nouveau petit copain ? »

Lana fit la moue avant de lâcher l’air de rien :

« Nouveau petit copain gay comme un pinson…C’est un cadeau de Sacha m’man. »

Sa mère connaissait le comédien et sourit plus franchement :

« Il a bon gout. »

Puis, elle se tourna vers Micah et Lana pénétra l’entrée, entendant même avant de le voir le pas de son jeune frère a l’étage. Elle crispa les traits en le voyant soudainement débouler de l’escalier et plonger sur eux. Wiliam n’avait rien d’un enfant capricieux, rien d’un sale petit con d’enfant unique pourri gâté. Et il fallait dire que la fossette qui se creusait sur sa joue lorsqu’il souriait était tout simplement son arme fatale.

« Du calme morpion, tu vas froisser mon pantalon ! »

S’exclama la rousse avant de lui ébouriffer les cheveux, un sourire montrant bien qu’elle se fichait comme d’une guigne de son pantalon. Puis ce fut le tour de James, il apparut du salon et sourit avant de la serrer dans ses bras. Lana lui rendit l’étreinte de bonne grâce, même si elle pouvait lui en vouloir de ce qu’il faisait vivre a Micah. L’heure n’était sans doute pas au règlement de compte mais il viendra un jour où Lana ne se retiendrait pas. Elle le savait, néanmoins, ce n’était pas pour ce soir. Et pendant que William soulait son frère de parole, elle se défit de sa veste, captant le regard de Micah et y répondant par une petite grimace d’encouragement, bien qu’elle aurait sans doute préféré lui passer la main dans le dos mais bon…

« Bien maintenant que tout le monde est là, passons donc au salon, James, tu te charge des apéritifs ? »

Souriante et manifestement heureuse de les avoirs à la maison, Kristin rayonnait littéralement de l’intérieur et Lana cacha un léger soupir repensant soudainement a ces jeunes années…

« Maman, tu veux ton cadeau tout de suite ou on attend un peu ? »

Répondit elle malicieuse tout en se dirigeant vers le salon. Sa mère agita la tête négativement et claqua dans ses mains :

« Pour le gâteau ! »

Lana éclata de rire. L’air de rien, elle prit place sur le confortable canapé du salon, juste a droite de Micah, tandis que William grimpait sur sa gauche :

« Donc je te disais, l’interface ludique est totalement tactile et en 3D ! Tu devrais voir ça ! C’est de la bombe ! »

« William… »

Le garçon se renfrogna mais la lueur de ses yeux ne bougea pas d’un iota et il reprit :

« Pardon papa, alors je disais, que c’était totalement époustouflant de réalisme »

En insistant bien sur les mots, a tel point que Lana pouffa derrière sa main, jetant un regard a son demi frère qui voulait dire "Tu vois ? Tout va bien se passer."
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mar 23 Juil - 13:06

    C'était idiot, mais Micah se tendit quand sa belle-mère complimenta Lana sur son parfum en lui demandant si c'était un cadeau d'un éventuel nouveau petit copain. Ce n'était pas lui qui lui avait acheté, c'était clair, mais... Non en fait, c'était vraiment idiot de se sentir nerveux à ce point là. Il fallait vraiment qu'il se détende. Il inspira profondément, alors que Lana répliquait que c'était le cadeau de son meilleur ami gay, Sasha. Ah fameux Sacha, que Micah avait eu le plaisir de découvrir lors de ce trecking à la con. Il n'avait pas découvert forcément les meilleurs côtés du jeune homme d'ailleurs, alors qu'il y avait une sorte de rivalité entre les deux jeunes gens, mais les choses s'étaient tassées au fur et à mesure des heures.

    « Parait que c'est le cas de beaucoup de gays. »

    Oh mais oui, que c'est formidable d'avoir un homosexuel comme ami, il est si sensible, il assume sa part féminine, il me comprend et il a un goût exquis pour les fringues... C'était le genre de commentaires totalement clichés que l'on pouvait entendre malheureusement, de la part des filles. Lana le lui épargnait, heureusement, mais Lana n'était pas niaise, là était toute la différence.

    Kristin rassura alors son beau fils concernant la suite des événements. Tout se passerait bien. Elle n'était pas idiote, elle voyait bien que Micah évitait le plus possible le domicile familial et ce n'était pas à cause de Kristin, mais bien à cause de son père. Elle qui voulait une famille unie, ce n'était pas gagné... Mais elle faisait des efforts et Micah ne serait pas celui qui romprait l'harmonie aujourd'hui.

    Il entendit alors son frère cavaler dans les escaliers et se jeter sur Lana qui le reprit en plaisantant sur son pantalon, avant qu'il ne parte à l'assaut de son frère ainé et ne commence à lui parler de son super jeu vidéo. Micah écoutait d'une oreille distraite, tendu rien qu'en voyant son père qui salua Lana avec chaleur et se montra juste poli avec son propre fils, la chair de sa chair, qu'il savait être mutant, sans pour autant savoir en quoi résidait son pouvoir, ce qui devait le rendre dingue... Micah jeta un regard à Lana qui le lui rendit avec des encouragements muets, retirant sa veste, tandis que Kristin donnait ses ordres, chargeant son mari de l'apéritif, sans qu'il n'ai son mot à dire d'ailleurs.

    Lana demanda alors à sa mère quand est-ce qu'il fallait lui donner son gâteau et la réponse fit sourire Micah. Il y avait certaines traditions qu'il ne fallait pas oublier... Et qui les ramenaient dans leur enfance. Quand ils n'avaient pas tous ces problèmes et ces problèmes de conscience. Lana alla s'asseoir dans le canapé, rejoignant son demi frère et son frère alors que William était totalement intarissable sur son nouveau jeu trop super. Il était pourri gâté par James... Ce qui avait le don de susciter une légère jalousie chez Micah, même s'il l'étouffait et se morigénait tout seul d'être jaloux d'un gamin de 10 ans. Mais en même temps, son père avait été paternel avec Lana et William et pas avec lui. Il y avait de quoi avoir légèrement les boules. Enfin, cela ne servait à rien de ruminer ce genre de choses, sinon à assombrir son humeur qui n'était pas au beau fixe. Enfin, au moins, William était bien élevé et obéissant, même s'il avait tout ce qu'il voulait.

    James intervint alors, essayant de mettre un terme aux bavardages de son cadet, ce qui eut à peu prêt l'effet escompté.

    « Je te crois. On testera ça après le gâteau. »

    « Oh ouais, super ! »

    Et il y avait fort à parier que William n'allait pas tenir en place jusque là. Il intercepta le regard de Lana qui était totalement sereine.

    « Et en quel honneur tu as eu ce truc ? »

    « Il a ramené un 19 en maths. »

    James intervint et posa le plateau avec l'apéritif sur la table basse.

    « 19 ? Wouah, tu t'es surpassé pour le coup... »

    « Ouais hein ? »

    Fier comme un paon. Allait-il avoir la même intelligence scientifique que Micah. C'était probable. Mais Micah n'avait jamais eu de cadeaux avec ses belles notes...

    « J'ai fais du punch, vous en voulez ? »

    « Oui. »

    Micah tendit son verre à son père. Leurs échanges étaient empruntés... Ils faisaient des efforts tous les deux et cela se voyait.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Dim 18 Aoû - 16:12

Lana passa sur le gout qu’était censé avoir les gay non sans jeter un coup d’œil aigue a Micah. Elle n’aimait pas que l’on réduise Sacha a son orientation sexuelle. Son meilleur ami était certain homo mais sortit de cela, il avait un gout certain et cela n’avait strictement rien à voir avec ce qu’il aimait. Mais elle se contenta de pincer légèrement les lèvres avant de pénétrer la maison, retrouvant avec plaisir sa mère et son jeune frère. Bien évidemment, rien n’était chaleureux entre James et son fils, contrairement a la décoration de la maison d’ailleurs, néanmoins, la jeune femme n’en fit pas cas, préférant parler a sa mère et la taquiner un peu. Puis, ils passèrent au salon, laissant James faire le service et William s’enthousiasmer de son dernier jeu.

Elle se détendit un peu, contrairement à Micah d’ailleurs, bien qu’elle le soutienne discrètement, elle n’était pas sûre que la soirée se passe si bien qu’elle ne l’espérait. Mais prions. Fronçant légèrement les sourcils, elle entendit William se vanter de son 19 et esquissa un sourire railleur en se cachant légèrement derrière ses cheveux. C’était assez impressionnant la façon totalement différente qu’avait James de traiter ses deux fils. Même elle, avait toujours bénéficié d’un traitement différent. Cela tenait sans doute au fait que James avait tout fait pour gagner son affection et il fallait dire qu’elle en avait abusé, se moquant de ses efforts et s’en servant. Sans doute qu’inconsciemment, elle ne lui pardonnait pas son dédain pour Micah, sa façon de le considérer.

« Merci. »

Répondit elle lorsque son verre fut remplit, elle remua un peu son verre avant de porter un toast a sa mère.

« A tes vingt ans maman, parce que c’est l’âge que tu auras toujours a mes yeux. »

Et oui, nul trace de sarcasme dans sa voix, Lana adorait sa mère, même si rien n’avait été facile entre elles. Chacun trempa les lèvres dans son verre. Punch pour les adultes et verre de jus de fruit pour William. Lana soupira doucement avant d’observer son beau père d’un œil critique. Cela ne lui avait pas sauté aux yeux sur l’instant, mais il était étonnement silencieux sans compter son teint pâle et las.

« Tu as l’air crevé James, ça roule au boulot ? »

Là par contre, il y avait une pointe d’ironie dans sa voix, elle savait a quel point James avait harcelé Micah pour ses examens. Kristin la fusilla des yeux et Lana leva une main défensive :

« Et bien quoi ? Je ne fais que poser une question ! »

James sourit légèrement, un sourire qui lui rappelait Micah parfois avant de secouer la tête :

« Ca va, juste les dossiers qui s’empilent…Mais j’ai promis a ta mère de ne pas parler travail ce soir. Alors… »

A son regard, elle comprit que le sujet était clos et sourit a son tour. Au moins, elle était sûre que cela n’allait pas resurgir en plein diner, Micah pouvait se détendre et elle le lui fit comprendre d’un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Dim 25 Aoû - 16:10

    Le jeune homme sourit, une fois son verre plein, quand Lana porta un toast à sa mère. Beaucoup ne la voyaient que comme une sale garce qui ne savait que balancer des vacheries, mais il suffisait de la voir avec ses proches pour découvrir un tout autre visage. Et alors qu'elle parlait à sa mère, il ne faisait aucun doute qu'elle était sincère, ni combien elle aimait sa mère, malgré son enfance difficile, malgré les erreurs de cette dernière. Mais Kristin s'était rachetée ensuite. James était peut-être un père déplorable (quoique, avec William, il ne l'était pas, bien au contraire, sans être non plus un papa poule, il était plus que correct), mais il avait sauvé Kristin de ses démons en lui offrant une nouvelle vie et une famille. Et Micah n'avait jamais eu à se plaindre de sa belle-mère. Contrairement aux idées reçues, ce n'était pas obligé de détester sa marâtre... Au contraire, il avait trouvé une maman, attentive et douce, qui temporisait ses relations houleuses avec son père et le protégeait même.

    Micah leva son verre à ce toast sobre et pourtant bien suffisant, avant de goûter le punch, qui était, ma foi, fort réussi. William, lui, carburait au jus de fruit, même s'il avait voulu goûter. A 10 ans, il ne fallait quand même pas pousser trop loin. Quand Lana fit remarquer que James avait l'air crevé, Micah le regard enfin un peu plus attentivement. Lana n'avait pas tort, il n'avait pas l'air très en forme. Pourtant, le jeune homme se tendit quand elle parla du boulot. Surtout à cause de son ironie sous jacente en fait. Qui n'échappa pas davantage à sa mère qui l'épingla du regard. Lana s'en défendit naturellement, mais c'était dit.

    Il n'y avait pas qu'elle qui était sur la défensive. Micah l'était tout autant, mais il avisa le sourire fatigué de son père, qui se contenta de répondre par des banalités, rappelant la promesse faite à son épouse. Le jeune homme retint un soupir de soulagement, alors que son père semblait bien décidé à la tenir cette foutue promesse. Tant mieux, c'était un sujet désagréable en moins. Il intercepta le clin d’œil de Lana et lui adressa un léger sourire, un brin crispé. S'il n'y avait que ça.

    Pourtant, la suite se passa sans encombres. Ils passèrent à table et Micah insista pour aider sa belle-mère à faire le service, de un, parce qu'il était bien élevé et de deux parce qu'il avait besoin de bouger. Et même si elle lui dit que ce n'était pas la peine, le grondant presque pour qu'il aille s'asseoir, il n'écouta pas, se contentant de ramener les assiettes, non sans embrasser sa belle mère avec un air d'ange qu'il ne pouvait que lui faire rendre les armes.

    « Raa, Micah, tu sais que je déteste quand tu me fais ce regard là ! Ça marchait déjà quand tu avais 10 ans et ça marche toujours... Sauf qu'à mon avis, tu dois en faire chavirer des filles avec cette petite moue. »

    « Je ne m'en sors pas trop mal, c'est vrai. Mais tu sais que je ne réserve cette expression qu'à toi ? »

    « Menteur ! Mais c'est gentil de vouloir me le faire croire. Allez va t'asseoir, j'amène le reste. »

    Il finit par battre en retraite, retournant s'asseoir. William trônait en bout de table. A sa droite, James et Kristin et à sa gauche, Lana et Micah. Il retourna près de sa sœur, s'aseyant en attendant que Kristin revienne, sa jambe battant nerveusement la mesure sous la table, jusqu'à ce qu'une main inattendue vienne se poser sur sa jambe. Il échangea un regard avec Lana. Elle, elle était totalement tranquille et il se força à se détendre, posant brièvement sa propre main sur la sienne. Heureusement que la nappe était longue et que personne ne faisait attention à eux alors que la maîtresse de maison revenait, s'installant à son tour.

    Les discussions allaient bon train, alors que tout le monde parlait de tout et de rien, de l'école, des études, de la politique, du temps... Et puis bien sûr, au moment du désert, Kristin, avec sa perspicacité habituelle, regarda son beau fils, avant de lancer l'air de rien :

    « Tu es bien silencieux. Tu es avec nous Micah ? »

    « Oui, bien sûr que oui. »

    « Han, Micah pense à sa chérie, je suis sûr. »

    Cette remarque innocente de son jeune frère fut comme un éléctrochoc, alors qu'il répondait avec un peu trop de vivacité sans doute :

    « Non, il n'y en a pas. »

    « Ah bon ? Je croyais que tu t'entendais bien avec cette jeune fille de ta promo... »

    « Oui, mais c'est tout. Bon on peut parler d'autre chose si ça vous dérange pas ? Ma vie privée ne vous regarde pas de toutes façons. »

    « Donc, t'as une chérie. »

    Micah poussa un soupir d'exaspération, avant de se lever de table, histoire de mettre un terme à cette conversation délicate. Il alla jusqu'à la salle de bain, ouvrant le robinet pour se mouiller le visage et pousser un long soupir. Quand il se redressa, il vit Lana par le truchement du miroir.

    « Désolé, je n'arrive pas à être serein quand on me fout la pression. »
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Dim 25 Aoû - 17:42

Au moins, ils savaient à quoi s’en tenir. James ne parlerait pas travail, enfin éviterait le sujet pourtant cela n’eut pas l’heure de satisfaire Micah. Lana lui jeta un coup d’œil aigue mais n’insista pas pour autant, préférant faire honneur à la soirée et aux rougeurs qui étaient apparues sur les joues de sa mère. Finalement, cela s’annonçait plutôt bien, Lana pouvait se défaire de ses habits de sale gosse pourrie gâtée et profiter de sa famille. Evidemment, Micah était nerveux, tellement nerveux que sa jambe décida de jouer la samba sous la table. Lana glissa une main apaisante sur sa cuisse, crispant doucement les doigts pour lui signifier son soutien. Il y répondit en posant ses doigts sur les siens. Elle ne pouvait pas faire plus pour lui hélas, même si elle aurait aimé le toucher un peu plus ou du moins pouvoir l’enlacer.

Elle rit doucement avec William, discuta avec sa mère, son beau père. Tout y passa et mine de rien ou contrairement à ce que l’on pensait, Lana avait des avis sur tout ou presque, mais elle n’imposait pas, ce qui donnait lieu a des débats souvent argumentés. Jusqu'à ce que sa mère mette les pieds dans le plat et plus encore, William qui y rajouta une couche. Lana se crispa, même si elle n’en laissa rien paraitre. Là c’était un sujet plutôt sensible, voir très sensible. Elle ressentit même la morsure de la jalousie lorsque sa mère évoqua une certaine dinde, oups, Micah n’aimait pas quand elle les appelait comme ça, ses pensées ont fourchées.

La rousse esquissa une grimace lorsque, agacé, acculé même, Micah sortit de table. Sa mère la regarda, surprise :

-Qu’est ce qu’il a ?

Lana haussa une épaule :

« Disons qu’elle est blonde, porte des lunettes et est plus douée que lui en maths avec un caractère de cochon. Disons qu’il cherche juste un moyen de la plaquer sans la blesser…Tu connais Micah. »

Kristin fronça légèrement les sourcils, était-elle convaincue ou non ? Difficile a dire, néanmoins, Lana tapait juste en parlant des précautions que prenait Micah pour plaquer quelqu’un, il ne l’avait jamais fait avec désinvolture, sauf celles qui n’étaient bonnes que pour une nuit. William leva un regard emplit de culpabilité sur sa sœur.

« J’aurais dû me taire hein ? »

Lana ouvrit la bouche mais James la devança :

-Ce n’est pas ta faute, finis ton gâteau.

La rouquine s’essuya doucement les lèvres de sa serviette avant de se lever :

« Je vais voir ce qu’il a. »
-Merci chérie.

Oui bien sûr, merci maman. Si elle savait…Mais Lana écarta une quelconque forme de culpabilité d’un mouvement d’épaule et partie a la recherche de son amant qu’elle trouva dans la salle de bain du rez de chaussé.

« Pour ton information, elle est blonde, meilleure que toi en maths et tu sais pas comment la plaquer sans lui faire de mal…Au cas où on te poserais la question. »

Fit elle sur le pas de la porte avant d’entrée, ayant vérifié que personne ne l’avait suivit. Un soupir la traversa et elle passa une main dans ses cheveux avant de se porter à la hauteur du jeune homme, caressant doucement sa joue.

« Je pense qu’ils ne reviendront pas sur le sujet. »
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mer 28 Aoû - 19:47

    Micah se retourna pour regarder Lana quand elle rompit le silence et lui apprit qu'elle lui avait inventé une copine à larguer. Malgré lui, il se permit un petit sourire, ce genre de sourire qui faisait totalement chavirer Lana.

    « Pas crédible ce mensonge. Personne n'est meilleur que moi en maths. »

    Petite blague pour essayer de détendre un peu l’atmosphère. Pour se détendre lui en fait, parce que Lana, elle, était totalement à l'aise. Et elle le connaissait bien, parler de devoir larguer sa copine sans trouver le moyen était une excellente solution pour que sa belle mère et son frère ne jouent plus les indélicats et le laissent tranquille. Bien trouvé, même s'il la chambrait au sujet des mathématiques. Elle s'était portée à sa hauteur, lui caressant chastement la joue, mais cela avait pourtant le pouvoir de l’électriser. Il poussa un profond soupir, avant de s'éloigner légèrement de la jeune femme, fermant la porte à clés pour s'assurer que personne ne viendrait les surprendre en flagrant délit. William pouvait très bien partir à leur recherche pour s'excuser, ou être envoyé par les parents pour qu'ils reviennent à table. Ou cela pouvait même être Kristin ou James. Cela serait catastrophique.

    Mais une fois protégé par la porte fermée, il se permit d'enfouir ses doigts dans les cheveux roux de la jeune femme et de lui murmurer :

    « Je préfère les rousses. »

    Il l'embrassa alors, trouvant un peu de réconfort et de sérénité dans cette simple étreinte, qui se devait d'être éphémère. Une étreinte interdite, le lieu où ils se trouvaient le lui rappelait sans cesse, mais bon sang, il en avait bien besoin. Il ferma les yeux et passa sa langue sur ses lèvres quand le baiser prit fin, moins nerveux que durant le dîner.

    « Je t'envie, tu sais. Je t'envie de pouvoir être aussi tranquille. On a l'impression que rien ne t'atteint. Je suis jaloux. »

    Lana avait toujours été une excellente comédienne, montrant plusieurs visages, en fonction des personnes qu'elle avait en face d'elle et des situations. Il était difficile de savoir à quoi elle pouvait penser précisément. Pour Micah, c'était plus compliqué. S'il se planquait souvent derrière une façade, les choses le touchaient bien plus que sa sœur. Il était plus sensible qu'elle, cela avait toujours été le cas et il désespérait que ça change. Comme lors du 30 décembre. Il n'en était toujours pas remis, alors que Lana ne semblait même plus y penser. Est-ce que c'était juste une impression qu'elle donnait, ou bien avait-elle tourné la page, il n'en savait rien, ne s'étant jamais vraiment risqué à en reparler. Il avait failli la perdre, il avait bien failli y passer lui aussi, il avait tué et chaque jour ou chaque nuit que dieu faisait, il y repensait. Il espérait que le temps allait faire son œuvre, et reléguer ce sinistre épisode au rang de vieux souvenir désagréable, mais ce n'était toujours pas le cas. Et en lui disant que rien ne pouvait l'atteindre, il ne parlait pas que de leur relation, mais également de cet événement. Ou de la mort de cet entraîneur, il y a une décennie de cela. Ils n'en parlaient quasiment jamais. Mais cela n'avait pas été sans impact sur le jeune garçon qu'il était, même s'il n'y était pour rien, même s'ils avaient compris après que c'était Lana qui avait fait cela, pour se protéger. Un acte qui ne l'avait apparemment pas affecté davantage que cela.

    Il entoura la jeune femme de ses bras, croisant ses doigts dans son dos pour la garder contre lui, simplement rasséréné par ce contact simple, avant de lui demander :

    « Tu crois qu'on a combien de temps avant qu'ils ne viennent nous déloger de là ? »

    Une question posée, non pas pour satisfaire quelque envie primaire avec elle, le simple fait de savoir sa famille à côté lui coupait toute envie, mais juste être sincère et ne pas jouer la comédie du frère et de la sœur encore quelques instants. Une façon de recharger les batteries avant de remonter sur la scène... Une entracte.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Ven 30 Aoû - 11:56

La jeune femme haussa un sourcil amusé. Effectivement, Micah était, ce que l’on appelait couramment, une tête et une grosse en prime. Elle aussi jonglait avec les chiffres, mais cela n’avait rien a voir avec ce qu’il faisait lui.

« Si ce n’était pas aussi vrai, je te traiterais de vantard. »

Malheureusement, c’était la vérité. Lana rentra plus avant dans la pièce, regardant sans vraiment le voir le carrelage et l’ensemble chic et épuré de la salle de bain. Drôle d’endroit pour un peu de tranquillité, mais Lana ne s’en offusqua pas vraiment, tout au plus esquissa-t-elle une moue dubitative lorsqu’il ferma la porte à clé.

« Tu sais, autant s’embrasser devant tout le monde tant le fait de nous enfermer a clé est…coupable. »

Mais au fond, elle s’en fichait pas mal alors qu’elle sourit lorsqu’il l’enlaça, lui affirmant préférer les rousses. Elle lui donna ses lèvres lorsqu’il les réclama, soupirant sous leur caresse et leur saveur. Elle était consciente d’être dans la maison de ses parents et que, quelque part, c’était presque gênant de l’embrasser sous leur toit, mais elle s’en moquait un peu. Ils ne faisaient rien de mal, absolument rien. Ses bras s’enroulèrent autour de sa taille tandis qu’il lui faisait part de ses doutes ou même de sa jalousie, ce qui la fit légèrement rire.

« Je suis tranquille parce que je n’ai pas l’impression de commettre une crime, tout simplement, quant a dire que rien ne m’atteint, c’est faux et tu le sais. M’atteindre…C’est quelque chose que tu fais très bien. »

Elle soupira doucement, posant son front contre son épaule, le serrant doucement contre elle, ses mains frottant son dos avec tendresse. Elle ne lui en voulait pas de savoir la blesser bien plus sûrement que n’importe qui d’autre, c’était quelque chose qu’elle avait fini par accepter, même la douleur qui allait avec évidemment.

« Mmh…Pas beaucoup, c’est bientôt l’heure des cadeaux. »

Elle rejeta la tête en arrière, le regardant avec acuité. Ses traits tendus de se trouver en compagnie de son père et de devoir cacher leur relation. Micah était sensible, bien plus qu’elle ou du moins, le montrait plus facilement qu’elle. C’était certain.

« Tu t’en sors bien Micah. Détends toi, profite de la soirée et en rentrant, tu profiteras de moi. »

Reprit elle avec un clin d’œil mi amusé, mi brûlant. Du bout des doigts, elle effaça une ride sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Ven 30 Aoû - 17:31

    Le jeune homme lança un sourire déconcertant à Lana alors qu'elle lui rétorquait qu'il aurait été un vantard s'il n'avait pas raison. Quoique... il exagérait, il avait déjà croisé des élèves plus doués que lui, ce qui ne lui donnait que l'envie de bosser avec acharnement pour les surpasser de nouveau. Mais c'était tout à fait plausible qu'il sorte avec une camarade intelligente. Les pompom girls sexy, c'était bien pour s'amuser, monter sa côte de popularité, mais à part coucher avec, il n'avait pas vraiment d’atomes crochus avec elles. Il était plus exigeant pour quelque chose de plus sérieux. Bien que jusqu'à maintenant, sérieux, il ne l'avait jamais été. La question était de savoir s'il le serait avec Lana... Et si jamais, l'un ou l'autre, se lassait ? Quelle relation leur resterait-il ? Pouvaient-ils encore être proches après avoir été amants ? Ils pouvaient tout aussi bien se déchirer et se haïr... Et cela, il n'était pas certain de pouvoir le gérer. Mais il était trop tard pour faire marche arrière désormais.

    Il ferma la porte pour être certain de ne pas être dérangés. Que leurs parents ne tombent pas sur un scène incongrue ou interrompent une discussion qu'ils ne comprendraient pas. La remarque de Lana raviva un instant ses craintes alors qu'il se tenait et jetait un regard nerveux vers la porte. Il se ressaisit pourtant.

    « Pas tout à fait. Je pourrais encore expliquer qu'on ne veuille pas être dérangés, partageant une discussion qui ne les regarde pas, alors que je ne pourrais pas expliquer pourquoi je fais ça. »

    Il l'enlaça alors.

    « Mais si tu préfères, on peut les rejoindre tout de suite. T'as peut-être raison. »

    Ce qui ne l'empêcha pas de baiser ses lèvres en affirmant préférer les rousses. La préférer elle à toute autre finalement. Jamais il n'aurait pensé pouvoir dire cela un jour ou même se retrouver dans ce genre de situation. Une situation inconfortable, peut être trop dangereuse à son goût et pourtant délicieuse. Lana était une femme remarquable, n'en déplaise à tous ceux qu'elle humiliait ou écrasait. Quand on était dans le cercle de ses amis ou de sa famille... Elle était bien différente, révélant un diamant. Il lui enviait son assurance et sa façon de dissimuler ce qu'elle pouvait ressentir. Elle lui rétorqua qu'elle était sereine parce qu'elle n'avait pas l'impression de faire quelque chose de mal, contrairement à lui ? Ah c'était plus facile en ne se sentant pas coupable, c'était certain. Mais quand elle lui avoua que lui, il arrivait très bien à l'atteindre, à la blesser, il se rembrunit, ne se souvenant que trop bien du camouflet qu'il lui avait jeté en la rejetant dans le jacuzzi. Une expérience douloureuse pour Lana... Et même pour lui. Il savait la blesser, mais la réciproque était vraie également.

    « C'est vrai. Mais en général, c'est quand tu m'as toi-même blessé. Ou pour me protéger... »

    De ses sentiments, des ennuis. Ne pas fendre la carapace qu'il s'efforçait de se forger... Et qu'elle arrivait à franchir sans le moindre effort, hélas. Le va et vient de ses mains dans son dos le détendit. Il en avait mal aux épaules, ne se rendant compte qu'à cet instant combien son corps le trahissait. Il demanda alors s'ils avaient encore beaucoup de temps... Pas assez à son goût suite à la réponse de Lana. Elle leva alors le visage vers lui, et il plongea dans ses yeux verts d'eau, dans ses immenses yeux clairs. Elle lui asséna qu'il s'en sortait bien, qu'il devait pourtant se détendre, en profiter pour ensuite profiter d'elle. Le sourire revint sur les lèvres du jeune homme, un sourire en coin qu'elle connaissait bien :

    « Ah oui ? Tu sais que là, je risque juste d'être intenable et de vouloir partir rapidement ? Pas très sympa pour ta mère. »

    Il ferma les yeux sous sa caresse, essayant de gagner en sérénité et en assurance. Parfois, il se faisait vraiment l'impression d'être un enfant comparé à elle. A 20 ans, il oscillait encore entre deux mondes, pouvant se montrer aussi mature qu'infantile. Il reprit son sérieux, malgré la perspective alléchante de la fin de journée avec Lana.

    « Je ne sais pas si je me fais des idée,s mais je trouve mon père... étrange. On dirait qu'il n'est pas vraiment là. Qu'il ne parle pas du boulot, des tests, de ma mutation, c'est une chose, mais là, il a l'air préoccupé... Non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Ven 30 Aoû - 20:47

« Parce que j’ai besoin d’un calin affectueux? »

Bon, autant avouer que ce genre d’excuses ne tromperait absolument personne. Déjà parce que Lana n’était pas quelqu’un de foncièrement tactile et que la voir avoir besoin d’un calin, c’était…Comment dire…Impossible de sa part. Même aux membres de sa famille elle apparaissait sans failles. Ce qui était faux, elle avait les siennes, mais Lana était habile a les cacher, tellement qu’on les oubliait parfois. Elle haussa un sourcil :

« Et provoquer une triple crise cardiaque ? Hors de question. »

Parce que même si pour elle, il n’y avait rien de gênant dans le fait de sortir avec Micah, ce n’était pas sûr que leur parent voit cela d’un œil attendrit. Déjà que lui avait du mal…Elle ne le lui avait jamais reproché ceci dit, c’était déjà un poids a porter sur ses épaules, autant ne pas en allourdir le fardeau. Même si parfois, la frustration ou la jalousie pouvait faire affleurer a ses lèvres des mots qu’elle regretterait par la suite. Pour une fois, elle préférait respecter le choix de son amant et advienne ce que pourra. Elle ne s’interogeait pas tellement sur l’avenir, préférant vivre cette situation au jour le jour sans se prendre inutilement la tête. Déjà que se cacher était une prise de choux…Cela dit, elle ne s’attendait pas a ce qu’il la voit comme intouchable ou insensible, il savait mieux que personne que ce n’était pas le cas et il s’excusa presque, tellement que cela la fit rire.

« Je sais, tu as de grandes dents, j’ai bien compris le message, elles mordent assez efficacement. »

Mais c’était le passé, inutile de s’y appesantir. Elle n’avait pas oublié non, parce que c’était impossible, mais disons qu’elle avait pardonné. Pas tellement a lui d’ailleurs, mais plutôt à elle. Etrange n’est ce pas ? songea-t-elle tandis qu’elle le rassurait doucement, frottant son dos et lui assurant que tout allait bien. Lui faisant même une promesse qu’il ne loupa pas.

« Non, mais très sympa pour moi. »

Susurra-t-elle en frôlant ses lèvres des siennes. Oh elle n’approfondit pas comme elle avait eu envie, ils se devaient tout de même un peu de tenue sous le toit famillial et elle n’était pas persuadée que Micah accueille des avances plus sensuelles avec sérénité. Dommage, pensa-t-elle encore mais elle ne tenta pas le diable au risque de se retrouver avec une belle frustration à la clé.

« Mmh ? »

Commença-t-elle lorsqu’il évoqua tout à coup James, tuant dans l’œuf toute idée mal placée qu’elle aurait pu nourrir. Elle fronça un peu les sourcils.

« Etrange mais plus que ça, tu as vu les cernes qu’il se trimballe ? Elles lui mangent la moitié du visage, sans compter son teint un peu pâlot. Je sais pas ce qu’il a, maman n’a pas l’air plus inquiètes que cela mais ça m’étonnerait qu’elle n’ait rien remarqué. Il n’y a pas l’air d’avoir de problème entre eux donc ça ne nous laisse que le boulot… »

Reprit elle un peu pensive, revoyant en esprit le visage las de son beau père.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Dim 8 Sep - 14:24

    « Affectueux n'est peut-être pas le terme que j'aurais utilisé... »

    Il répondit avec un petit sourire. Non franchement, qui pourrait croire, en les voyant dans les bras l'un de l'autre, que c'était là quelque chose... d'affectueux ? Lana était bonne comédienne, mais peut-être pas au point de cacher ça. Ou de le travestir. Surtout s'ils pensaient ne pas être vus. Pourtant, il fit semblant de jouer la voix de la raison, alors même que tout dans son attitude trahissait ses intentions... A savoir de ne pas retourner tout de suite à table, ne serait-ce que parce qu'il avait besoin de quelques instants pour retrouver contenance. C'était sans doute stupide, mais il avait l'impression que n'importe qui pouvait deviner en le regardant ce qu'il éprouvait pour Lana. C'était sa propre culpabilité qui était sans doute à l’œuvre, mais c'était plus que gênant pour se sentir à l'aise. Au contraire de Lana qui savait qu'ils n'enfreignaient aucune terrible règle. Il lui enviait cette façon de penser ou de se comporter, mais c'était se méprendre que penser que rien ne l'atteignait, ce qu'elle lui rappela l'air de rien... Oui, lui, il savait lui faire mal, mais ce n'était, généralement, que sa façon de se défendre ou de se protéger des attaques de la jeune femme, qui étaient dévastatrices, même s'il avait apprit à encaisser avec l'âge.

    « Je dirais qu'en l'occurrence, j'ai eu un excellent maître. »

    Et bien oui, finalement, qui lui avait apprit à se comporter ainsi ? Qui l'avait endurci ? C'était elle. Elle le lui avait d'ailleurs rappelé lors de cette petite fête où ils avaient basculé tous les deux... Elle tenta de le détendre, lui faisant la promesse qu'ils auraient tout loisir de rattraper la frustration présente une fois rentrés chez eux, ce qui ne fit que pousser le jeune homme à vouloir écourter ce moment en famille, qui n'était, de toutes façons, clairement pas sa tasse de thé. Mais cela serait grossier envers la mère de Lana, qui avait tout fait pour que cela se déroule sans soucis. Il soupira aux paroles de la jeune fille, faussement dépité :

    « Tu ne m'aides pas là. »

    Et pour sa propre sécurité et son équilibre mental, il parla de l'attitude étrange de son père, ramenant Lana vers la réalité et des considérations plus terre à terre. Oh, il saurait bien la remettre dans les bonnes dispositions le moment venu, mais là, il avait besoin qu'elle change elle aussi de sujet où il risquait de mettre à mal ses résolutions. Même si rien que l'idée de faire quelque chose sous le toit de leurs parents lui coupait toute libido. Et dieu savait qu'il devait avoir un réel blocage avec ça, parce que Lana était capable de réveiller un mort à ce niveau là. Mais contre les barrières psychiques, elle était perdante. Elle avoua avoir remarqué également sa mine défaite. Cela ne rassurait pas Micah le moins du monde. S'il avait des soucis au travail, c'était que cela concernant les mutants... Et donc eux.

    « Je pense aussi que c'est le boulot... Et ta mère attend peut-être le bon moment pour qu'il lui parle... S'il n'en a pas envie ou a décrété que ce n'était pas important, elle n'en tirera rien. »

    Il savait cela de son père, il l'avait côtoyé assez longtemps. Et quand cela touchait à son travail, James était souvent une tombe. Micah ignorait sur quoi il travaillait exactement, mais il semblait être tenu au secret ou du moins à la discrétion.

    « Sauf que ce qui peut l'inquiéter a tendance à m'inquiéter quand on sait sur quoi ou sur qui il travaille. »

    Il ne voulait pas alarmer inutilement Lana mais... Il avait suffisamment confiance en elle pour lui faire part de ses propres doutes.

    « Je sais que ce n'est sans doute pas très raisonnable, mais je pense que je vais tenter de savoir ce qui ne va pas... Quitte à rompre la paix fragile instaurée par ta mère pour aujourd'hui. »

    Il fit une petite grimace en parlant ainsi, conscient que cela risquait d'être délicat et de mal finir... mais incapable de passer outre sa curiosité... ou son inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Lun 14 Oct - 14:08

Même si elle le taquinait, et dieu savait qu'elle aimait cela, Lana n'avait pas derrière la tête de fauter sous le toit de leur parent. Elle pouvait se foutre du monde et des conventions, elle avait tout de même un certain respect pour sa mère et James, sans compter que Micah ne se laisserait pas forcément faire...Dommage, songea-t-elle avec un soupir mental mais un sourire malicieux aux lèvres.

"Je sais."

Non, elle ne l'aidait pas, mais en même temps, rien que l'endroit aidait pour elle donc pas de soucis a se faire. Ils ne pouvaient pas quitter la fête comme ça d'une façon ou d'une autre, mais cela n'empêchait pas le flirt, à condition que cela reste dissimulé aux yeux des autres membres de la famille évidemment.

Mais la conversation prit un tour beaucoup plus sérieux tout à coup alors que Micah évoquait l'étrange comportement de son père. Lana ne pouvait qu'être d'accord avec lui. James semblait fatigué, stressé aussi. Il avait écourté la discution sur son boulot, sois disant par respect pour sa mère et sans doute était ce le cas, mais elle avait cru déceler une étrange lueur dans ses iris. Tout comme il lui avait dérobé son regardé.

"Il est têtu, je sais. Mais je ne vois pas tellement ce qui peut le stresser a ce point. Après tout, il ne t'a pas laché durant un moment après ta prise de sang. Pourquoi cela le dérangerait il soudainement ? Il n'appelle plus à l'appart et n'insiste même plus pour que tu viennes a son travail."

Sur le moment, elle n'avait pas fait vraiment attention a ce la, elle avait même penser que James s'était lassé. Pourtant, il n'était pas le genre a se lasser si facilement...Maintenant qu'elle y songeait...

"Tu crois que cela te concerne ? Mais dans ce cas, que s'est il passé pour qu'il laisse tomber ?"

C'était des questions qui n'avaient pas forcément de réponses, du moins, pas sans interroger le principal intéressé. Elle grimaça légèrement lorsque Micah émit l'idée de lui en parler directement. Elle n'aimait pas forcement cela et n'était même pas sûre que ça serve a quelque chose.

"Et si il ne veut pas t'en parler ?"

Risqua-t-elle en s'asseyant a moitié sur la baignoire, croisant les bras sous sa poitrine avant de hausser une épaule.

"Tu sais que je connais le mot de passe de son portable ?"

Au pire, elle pourrait y jeter un coup d'oeil l'air de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mar 29 Oct - 10:45

    Après le flirt, il y eut les préoccupations familiales, un sujet beaucoup moins désinvolte, mais un peu moins dangereux. Un peu seulement. Micah n'était pas proche de son père, il était même incapable d'affirmer ou non s'il aimait son géniteur... Parfois, il se disait que si son père mourrait, cela ne lui ferait rien. Il ne ressentait que mieux, que de l'indifférence, au pire, du mépris. Il ne le haïssait pas, sauf quand ils se disputaient... Et pourtant, dans les jours comme aujourd'hui, quand rien ne venait se mettre entre eux, comme le problème mutant, il regrettait violemment de ne pas être proche de son père, de cet homme au regard intelligent, mais qui semblait si las. Préoccupé. Voire inquiet. C'était sans doute trop tard pour tisser des liens avec lui. Il y avait trop d'incompréhensions entre eux, trop de rancœur. Micah ne s'intéressait à la mauvaise mine de son père que par curiosité. Du moins c'était ce qu'il se persuadait de penser.

    Lana souligna exactement les détails qui faisaient penser à Micah que quelque chose n'allait pas. James lui foutait la paix, alors qu'il savait que son fils était un mutant. Alors que dans la logique, il aurait du le harceler encore et encore pour savoir ce qu'était son pouvoir. Mais il l'avait lâché subitement, sans que son fils ne comprenne pourquoi.

    « Je sais pas Lana... Mais son comportement n'est pas logique... Il se voit enfin confirmé que je suis un mutant, il m'a harcelé pendant des semaines pour découvrir mon pouvoir et soudain, plus rien... J'aime pas ça... Ce n'est pas très rassurant. Et je doute que ta mère ai quelque chose à voir dans ce soudain changement de comportement. Et si c'est à cause de son travail... Ils cherchent les mutants et Dieu sait ce qu'ils en font... Je ne voudrais pas être dans leur ligne de mire. »

    Finalement, il raisonnait à voix haute, aussi sûrement que s'il y avait réfléchi en silence. Son père était obnubilé par les mutants depuis toujours, les cherchant partout et jusque sous son propre toit. Mais concernant son fils, cela avait été une quête personnelle. Avait-il déjà envisagé de divulguer les résultats à Genetic ? Au risque de mettre son fils en danger ? Micah n'avait pas confiance dans ce genre de scientifiques. James saurait-il étouffer ses ambitions pour protéger son fils ? Savait-il pour Lana ? Rien ne permettait de le penser. Mais à moins de l'interroger à ce sujet, ni Lana, ni Micah ne pouvaient deviner ce qui se tramait. Et le jeune homme était tenté d'y aller frontalement. Ce à quoi Lana répliqua qu'il pouvait ne pas avoir envie d'aborder le sujet avec sa famille. Il s'était montré fuyant au repas... mais en même temps, il y avait tout le monde. Elle laissa alors entendre qu'elle pouvait avoir accès à des informations secrètes et s'attira un regard ahuri de son frère... amant... Enfin peu importe.

    « Comment tu l'as eu ? Je crois que tu ne cesseras jamais de m'étonner... »

    Lana était pleine de ressources. Et sans scrupules. Si elle voulait quelque chose, elle l'avait. C'était un côté de sa personnalité que Micah admirait et regrettait en même temps. Tout dépendait de la façon dont elle se servait de ça en réalité. Aller fouiller dans les affaires de son père ne lui plaisait pas... Mais si cela le concernait, il avait le droit de savoir, non ? Bon sang que c'était tentant... Ce n'était pas permis de l'aguicher à ce point, de le tenter pour aller sur la mauvaise voie.

    « Il faudrait encore que tu puisses accéder à son portable sans être dérangée... »

    Et c'était sûrement là qu'ils allaient devoir travailler en équipe.

    « Je peux peut-être le prendre à part et tenter ma chance... Essayer chacun de notre côté. »

    Cette idée le mettait mal à l'aise... mais la fin justifiait les moyens, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Dim 10 Nov - 20:44

Effectivement, ce n'était pas logique. Si Lana avait pu noter ce changement étrange venant de James, elle s'était bien gardée de le titiller son beau père a ce sujet. Appuyée sur le lavabo, la jeune femme croisa les bras, songeuse et certainement intriguée. Elle ne savait pas ce que voulait Genetic aux mutants et elle ne voulait pas le savoir. Elle ne voulait absolument pas servir d'animal de laboratoire en mal de nouveauté. Mais que James lâche l'affaire aussi soudainement avait quelque chose de légèrement inquiétant.

"Peut être que justement, il sait ce qu'ils en font. C'est vrai, au final, on ne sait même pas pourquoi ils cherchent a tout prix des mutants. Mais je ne vois pas en quoi ils pourraient t'avoir en ligne de mire. James est si bourreau de travail qu'il t'aurait fiché ? Je doute étant donné que tu n'as même pas fait étalage de capacité."

Ce n'était pas dit méchamment, ni même comme une critique loin de là, c'était un fait tout simplement. Quand à elle, ils n'étaient pas nombreux ceux qui savait pour son don et elle doutait qu'on la dénonce. Enfin....c'était a espérer. Alors elle proposa tout naturellement de prendre les devants, genre en crackant l'ordi de James par exemple. Pas très légal mais après, elle n'était pas a ça près. Elle se tapota le bout du nez d'un index moqueur :

"Ca mon grand, c'est un secret."

En vérité, cela n'avait pas été très dur.

"Oh...tu pourrais l'occuper non ?"

Objecta-t-elle avec un sourire innocent comme un agneau qui vient de naitre. Ou un chat sur le point de manger, c'était selon le point de vue évidemment. Elle écarta les bras :

"Et bien voilà ! Tu l'occupe en le cuisinant et je me faufile dans son bureau ni vu ni connu. Je n'en aurais pas pour longtemps et j'obtiendrais certainement plus que toi."

Parce qu'au moins, ses mails ou ses documents professionnels ne mentiraient pas, tandis que James...James pouvait raconter ce qu'il voulait a son fils et Lana n'était pas sûre qu'il lui dise toute la vérité. Mais ma foi, Micah avait sans doute raison d'essayer et au moins, il aurait la conscience tranquille. En bon samaritain qu'il était, songea-t-elle avec une tendre ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Dim 1 Déc - 19:04


    Les paroles de la jeune femme firent naître un long frisson le long de l'échine de Micah. Si James savait effectivement ce que Genetic faisait aux mutants et s'il avait décidé de laisser son fils tranquille, alors cela n'avait absolument rien de tranquillisant. Au moins, si c'était la raison, c'était que quand même, James préférait le bien être de son fils à ses recherches. Est-ce que cela pouvait être un lot de consolation pour autant ? Le scientifique avait tellement peu montré d'amour à son fils qu'il tenait pour acquis de n'être que le fruit d'une expérience que James avait longtemps pensé ratée, jusqu'à ce que de récentes analyses prouvent que finalement, le jeune homme avait bien une capacité, encore à déterminer à ce jour. Cependant, Lana se montrait rationnelle et plus rassurante en demandant tout haut pourquoi il aurait été fiché alors que sa capacité n'était pas encore trouvée.

    « Je suppose que tu as raison. »

    James était un scientifique, il lui fallait des preuves, il n'aurait pas fait un rapport aussi rapidement. Et puis, Micah pensait depuis toujours qu'il était l'expérience personnelle de son père. Qu'il garderait jalousement son fils. Il valait mieux songer à cela. Il n'irait pas confier son fils à des scientifiques qui ne verraient là qu'un cobaye quand même ? Il ne pouvait pas manquer d'humanité à ce point... Mais il le faisait bien à d'autres. Ce n'était pas moins répréhensible. Pourtant, le comportement du chef de famille inquiétait les deux aînés et ils voulaient des réponses à leurs interrogations et hypothèses. S'ils doutaient que simplement demander leur apporterait des éléments de réponse, Lana suggéra de cracker l'ordinateur personnel de James. Une solution qui surprit son demi frère. Mais comment avait-elle eu le mot de passe ?

    « Tu sais que tu es effrayante parfois. »

    Cela était dit avec humour, mais aussi une pointe d'admiration. Mieux valait ne pas se faire de Lana une ennemie. Micah avait déjà testé, quand ils se disputaient. Et elle était très imaginative en termes de coups tordus. Ils s'étaient détestés longtemps, ou du moins avaient cru que c'était le sentiment qui prédominait chez eux. Mais c'était beaucoup plus complexe que cela en vérité. Ils étaient animés de bien des sentiments, positifs et négatifs, étaient très complices. Une complicité qui les amena à monter un plan, se comprenant très rapidement, sur la même longueur d'onde.

    « On se croirait dans un film d'espionnage. Sauf qu'en général ça capote, on va essayer d'éviter ça hein. »

    Lui, en train d'occuper James et Lana qui allait fouiller l'ordinateur. Il avait intérêt à être bon pour garder son père assez longtemps. Lui, il questionnerait à la loyale, Lana s'occuperait du boulot vicieux. Finalement, c'était sans doute comme cela que leur duo fonctionnait le mieux. Il se redressa en frappant dans ses mains comme pour se donner un coup de fouet. Il s'approcha de Lana et lui vola un baiser.

    « C'est que t'es sexy en agent secret. Allez, en scène. »

    Il ouvrit la porte de la salle de bain. Leurs parents et leur frère avaient eu la décence de ne pas venir les déranger. Micah retourna dans la salle à manger avec un air décontracté.

    « Désolé, j'aurais pas du réagir comme ça, il y a des sujets sensibles. »

    « C'est rien chéri, nous n'aurions pas du te taquiner. »

    Il sourit et s'installa à table, de même que Lana, alors que le repas reprenait son cours. Micah avait un objectif en tête et était du coup moins nerveux. Moins perdu. Ce n'était plus son idylle avec Lana qu'il devait cacher, c'était une occasion de parler avec son père qu'il devait trouver. Il retrouva son bagout habituel, plaisantant avec tout le monde, chambrant son petit frère. La convivialité était de retour dans la maison. A la fin du repas, il se leva pour aider sa belle-mère à la vaisselle, avant qu'elle ne le congédie gentiment. Il souffla alors à William d'aller avec maman. Lana s'était éclipsée l'air de rien. Allez, c'était le moment. Il s'approcha de son père, prenant son courage à deux mains.

    « Je me demande ce qui te préoccupe à ce point au boulot pour que tu sois si absent aujourd'hui. »

    « Tout un tas de choses, Micah, tu verras quand tu travailleras. »

    « Tu sais, au sujet de ma... capacité. J'y ai réfléchi, je n'ai toujours pas trouvé. Je ne pense pas que ce soit quelque chose de visible... Cela doit être plus subtil. »

    « Et depuis quand tu as envie de parler de ça avec moi, Micah ? Tu as toujours refusé cette idée et tu as voulu couper les ponts quand il s'est avéré que tu avais cette capacité. »

    « Je sais... Mais depuis ce qu'il s'est passé à Nouvel An... Quand j'ai vu tout ce que les mutants pouvaient faire... C'est effrayant. »

    Il remarqua que son père tiquait à la mention de ces événements.

    « C'est dangereux quand ce n'est pas contrôlé. Ou mal exploité. Nous ignorons tant de choses à ce sujet. Pourquoi certains sujets plutôt que d'autres ? Tu es un scientifique toi aussi, cela ne t'interpelle pas ? »

    « Si, bien sûr... »

    « Ce qu'il s'est passé ce soir là a bouleversé la donne. Ce qui était secret ne l'est plus. Les médias s'en sont emparés. La lumière a été jetée sur beaucoup d'individus. Beaucoup de monde a vu ces hommes et ces femmes faire des choses qui devraient être impossibles... »

    « Est-ce un mal que tout le monde le sache ? »

    « Tu ne sais rien de ce qu'il peut se passer. »

    « Alors dis-le moi. »

    Il y eut un moment de silence, où le père et le fils se regardèrent les yeux dans les yeux.

    « As-tu l'intention de venir travailler avec moi quand tu auras ton diplôme ? »

    « Quoi ? Non, je ne m'intéresse pas spécialement aux mutants. Tu t'y intéresses suffisamment pour deux. »

    « C'est bien ce que je pensais. »

    Sans autre cérémonie, James mit fin à la discussion. Micah ne serait donc pas dans la confidence. Il se dirigea vers la cuisine, où se trouvaient son épouse et son fils. Mais nulle trace de Lana. Il fronça les sourcils.

    « Où est Lana ? »

    Kristin jeta un regard autour d'elle.

    « Je la pensais avec vous. »

    Aïe... Là, il serait judicieux que Lana ai terminé de fouiner. Micah prit son portable, envoyant un sms à la jeune fille : vite.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Dim 15 Déc - 13:50

Lana eut un rire sec et amusé a la réflexion de son frère. Elle ? Effrayante ? Si peu et sans doute n'avait il pas totalement conscience d'être justement l'ancre qui l'empêchait de totalement sombrer et cela l'avait toujours été :

"Comme ça, ça t'évite de l'être et je sais que tu n'aurais pas la conscience tranquille a l'idée d'avoir fouiller le pc de ton père alors...autant que ce soit moi qui m'y colle, je dormirais très bien ce soir."

Elle lui fit un clin d'oeil avant de trouver exactement comment ils allaient faire, haussant un sourcil ironique elle tapota la poitrine de Micah de son index :

"Avec moi, ça ne peut pas capoter vois tu, assures toi juste de l'occuper assez longtemps et tout ira bien."

Simple non ? Bon après, ils n'étaient pas a l'abri de se faire chopper, Lana serait capable de s'en sortir d'une pirouette mais elle n'était pas sûre que Micah ai assez d'aplomb pour réagir au quart de tour et trouver un truc crédible. Mais bon, elle lui faisait confiance dans sa partie et puis, elle tenterait d'être rapide c'était tout. Un demi sourire incurva ses lèvres avant qu'elles ne disparaissent sous celle de Micah lui arrachant un petit soupir puis il quitta la salle de bain, la laissant a sa partie.

James ne fermait jamais son bureau, c'était l'inconvénient de faire toujours confiance a son ordinateur. Oh elle ne doutait pas que certains tiroirs étaient verrouillés mais ce n'était pas ce qui l'intéressait. De retour a table, Lana réfléchissait a ce qu'elle allait faire.A vrai dire, cela allait l'amuser c'était certain aussi lorsque Micah se leva, elle fit de même :

"Je m'éclipse une seconde, un coup de fil a passer, je reviens."

Agitant son smartphone, sa mère eut une moue désaprobatrice et Lana lui sourit :

"Je n'en ai pas pour longtemps maman..."

Puis elle s'éclipsa dans le couloir, à peine fut elle hors de vue qu'elle se dirigea vers le bureau de James. Quelques secondes plus tard, elle ouvrait l'ordinateur portable de James et entra le mot de passe avec un ricanement....Il n'avait pas changé depuis au moins quatre ans, c'était d'un prévisible, elle se demanda durant une seconde ce que penserait Micah de ce mot de passe mais pas sûr qu'elle le lui révèle...Penchée sur le bureau, Lana se mit a chercher avec méthode et rapidité et fini par trouver. Lorsque le document s'ouvrit devant elle, elle s'attendait sans doute à tout mais pas a une liste de mutant potentiel, une liste dont Micah et elle faisait partit. Le document était accompagné de photos des événements de noël dernier et Lana ne put s'empêcher de frémir. Elle n'aimait pas se souvenir de cela, c'était prendre conscience de ses faiblesses et devoir les affronter. Elle pinça les lèvres et copia le tout sur son téléphone avant que celui ci ne se mette a vibrer. Elle n'eut même pas besoin d'ouvrir le message pour savoir ce qu'il contenait. Micah avait fait ce qu'il pouvait n'est ce pas ? Quant a James...Elle serra les dents, c'était pour cela qu'il était si inquiet ? Que faisait sa boite avec les mutants en vérité ? Elle était cataloguée potentiellement dangereuse et de fait, elle l'était mais comment pouvait il garder tout cela pour lui au risque de mettre son propre fils en danger ?

Une étincelle belliqueuse dansait dans ses iris lorsqu'elle revint dans la cuisine, mais par égard pour sa mère elle affecta un ton désinvolte :

"Lana vous avez dit qu'elle avait un coup de fil a passer...Bon, en vérité, j'essayais d'échapper a la corvée de vaisselle je l'avoue."

Acheva-t-elle sur une petite pointe d'humour sans vraiment réussir a dissimuler l'éclat de ses prunelles mais il n'y avait vraiment que Micah pour interpréter correctement la lueur tronquée, même sa mère s'y laisserait prendre mais il n'y avait aucun doute qu'elle était en colère. Heureusement pas assez pour user de son don par accident. Coinçant une mèche de ses cheveux derrière son oreille, elle s'avança plus avant dans la cuisine, l'air décontracté.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Ven 20 Déc - 23:25

    Micah laissa échapper un discret soupir de soulagement quand la voix de Lana résonna derrière lui, alors qu'elle arrivait pile au bon moment, répliquant d'un petit air nonchalant. Sa mère éclata de rire alors qu'elle glissait avoir voulu échapper à la corvée de vaisselle.

    « Et bien, voilà une habile manœuvre, c'est Micah qui en a écopé. »

    Ce dernier se força à rire pour ne pas montrer sa nervosité, mais il était sans doute heureux que personne ne l'observe attentivement à ce moment là. Hormis Lana peut-être dont l'expression lui laissait comprendre qu'elle avait réussi sa mission de son côté. Mais il y avait également quelque chose d'autre... Quelque chose dans son regard qui ne le rassura pas vraiment. Naturellement, ils ne pourraient parler de tout cela qu'une fois seuls... Soient quand ils partiraient. Encore une paire d'heures avant d'enfin apprendre de quoi il en retournait.

    Et autant dire que le temps parut long très long à Micah. Il se força à être là, à sourire, à faire la conversation, mais son esprit était ailleurs. Ils offrirent les cadeaux à Kristin et il y eut de chaleureuses effusions. Autant qu'elles pouvaient l'être en certains membres de la famille cela dit. Et il crut percevoir une certaine raideur de la part de Lana envers James. Est-ce qu'il se faisait des idées ? Tous deux donnèrent le change avant de prendre congé en fin d'après midi.

    Une fois dans la voiture, Micah donna le ton :

    « J'préfère qu'on en parle calmement à la maison. »

    Il n'était plus à quelques minutes près. Et il préférait être dans un endroit calme que dans la voiture pour écouter ce que Lana avait lui dire. Tout comme il pouvait réfléchir librement à ce que James avait laissé échapper. Qu'il y avait des choses que Micah devait ignorer. Que le fait que les mutants se soient dévoilés ne restait pas sans conséquences... Et subitement, il cessait de harceler son fils. Et il y avait un lien, c'était une évidence. Finalement, ils arrivèrent chez eux et pénétrèrent dans l'appartement. Micah referma la porte, avant de s'affaler dans le canapé.

    « OK, t'avais l'air furieuse quand tu es revenue dans la cuisine. Qu'est-ce que tu as découvert au juste ? »

    C'était normal cette boule au creux de l'estomac alors qu'il le lui demandait d'un air détaché ? Oui, parce que parfois, la vérité n'était pas agréable à entendre du tout. Mais ils n'avaient pas fait cela pour se voiler la face. Il tendit la main vers la jeune femme, l'invitant à le rejoindre sur le canapé, en quête de sa présence et de sa chaleur, pouvant enfin cesser de jouer au frère et à la sœur parfaits et pouvant se montrer un couple.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Sam 11 Jan - 19:13

« Pauvre petit Micah, mais a ma décharge, je la fait toujours à la maison, chacun son tour ! »

Répliqua Lana avec un rire moqueur tout en évitant de regarder James au risque d’exploser et de lui balancer ces quatre vérités a la figure. Mais elle n’oubliait pas que cette soirée était pour sa mère et hors de question d’être celle qui la troublerait. Aussi garda-t-elle une attitude détendue et désinvolte tout le long du reste de la soirée.

Lana agita la main tout en s’installant dans la voiture au moment de repartir, un sourire factice aux lèvres mais auquel sa mère répondit avec enthousiasme en leur faisant promettre de venir plus souvent. Oui alors ça, ce n’était pas gagné d’avance, mais Lana hocha la tête. Ils venaient a peine de prendre la route que Micah ouvrit la bouche et la jeune femme haussa une épaule tout en s’intéressant aux lumières de la ville qui défilaient :

« Comme tu veux. »

Répondit elle sans insister, de toute façon cela ne servirait a rien. Une fois chez eux, elle lança son manteau sur le dossier d’un fauteuil avant d’envoyer balader ses escarpins, plongeant ses pieds nus dans le moelleux de la moquette épaisse pour rejoindre son frère installé sur le canapé.

« Furieuse ? – elle eut un bref éclat de rire d’une ironie mordante – Le mot est bien mal employé pour ce que je ressens, dégout serait sans doute plus juste mêlée a une sacro sainte colère légitime. »

Fit elle en prenant place sur le canapé, glissant ses pieds sous les cuisses de Micah, puis, elle lui lança son portable.

« Tiens regarde, j’ai tout là dedans, ton père a une liste complète des mutants potentiels de la ville et devine quoi ? On est tous les deux dessus, je suis même cataloguée « A risque », je me sens exceptionnelle tiens. »

Expliqua-t-elle sardonique en se demandant ce que pouvait faire James avec une telle liste, cela n’apporterait rien de bon, elle renversa la tête en arrière, rivant son regard sur le plafond :

« Il y avait même des photos des évènements de Noël… »

Continua-t-elle en serrant légèrement les dents. Elle n’aimait pas se rappeler cet épisode et rien que d’y penser, sa cicatrice a la cuisse le démangeait. La frottant inconsciemment, elle reprit :

« Je n’ai rien trouvé sur ce qu’ils comptent faire de cette liste par contre, enfin, je n’ai pas eu le temps de vraiment fouiller mais ce n’est que partie remise. »

Parce qu’elle comptait bien évider le contenu de ce pc jusqu'à ce qu’il révèle tous ses secrets, oh que oui.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Dim 12 Jan - 16:40

    Micah fronça les sourcils quand ils abordèrent enfin ce que Lana avait pu découvrir et ses sentiments vis à vis de cela. Du dégoût ? Il n'était pas certain de vouloir entendre la suite, mais ils s'étaient donnés trop de mal pour renoncer maintenant. Trop tard pour se cacher la tête dans le sable et faire l'autruche. Il n'avait plus 6 ans. Mais quelque part, il se disait que cela allait encore le séparer de son père. Et s'il le détestait le plus souvent, lui en voulant énormément pour beaucoup de choses, ce n'était pas simple d'entretenir cette relation avec sa propre famille... Et une pierre allait encore s'ajouter à l'édifice. Lana s'installa près de lui, lui lançant son téléphone pour qu'il voit de lui-même.

    Il baissa le regard, commençant à fouiller alors que Lana commentait déjà ce qu'il allait découvrir. Il se figea à la mention d'une liste de mutants où ils figuraient tous les deux. Et Lana était cataloguée dangereuse.

    « Cela n'a pas de sens... Comment est-ce que je pourrais être soupçonné alors même que je ne sais rien faire de spécial ou d'extraordinaire ? »

    Il fronça les sourcils, perplexe. Que Lana soit cataloguée dangereuse n'était pas très étonnant. Après tout, elle pouvait blesser un homme sans le toucher. Il se concentra davantage sur la raison d'une telle liste. Quand elle parla des circonstances et photos, il sentit un poing lui taper dans l'estomac alors que les souvenirs affluaient. Lana semblait mieux le vivre, mais sa main se porta pourtant sur la cicatrice qu'elle gardait de cette fois là et qui avait failli lui coûter la vie.

    « Donc, ils ont du se servir de ce qu'il s'est passé ce soir là pour nous repérer... En fonction des blessures, d'avec qui on se trouvait. Des témoins ont du deviner que tu avais un lien avec des blessures qui apparaissaient seules... Et pour moi... Ben j'étais juste présent, ça suffit à me soupçonner. »

    Lana ajouta qu'elle ne savait pas à quoi servait la liste, mais comptait bien le découvrir. La main du jeune homme vola jusqu'à celle de la rouquine qui se démangeait, la faisant cesser.

    « James a toujours travaillé sur l'étude des mutants. Ce qu'il s'est passé nous épingle comme des individus dangereux. Alors il est probable que nous soyons surveillés. Je ne sais pas si c'est juste pour nous étudier ou pour... neutraliser les plus dangereux. »

    Il eut un petit rire, comme s'il se moquait de lui même.

    « Merde, on en deviendrait paranoïaque. »

    Mais ils pouvaient l'être non. En tous les cas, cela rendait prudent...

    « On se croirait dans un film... La vilaine organisation qui tient une liste des mutants, prête à... A quoi, c'est justement la question. Mais ce que m'a dit James me laisse penser que c'est un problème. Que les mutants se soient dévoilés. Et que toi et moi soyons sur cette liste. C'est peut-être cela qui le rend nerveux. Non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mar 21 Jan - 14:51

Lana soupira légèrement avant de claquer la langue, agacée.

« Je n’en sais rien, peut être que c’est adepte du tuez-les tous, dieu reconnaitra les siens ? Je n’ai strictement aucune idée de ce qu’ils veulent faire de cette putain de liste. »

A vrai dire, cela l’énervait prodigieusement. Lana n’aimait pas être cataloguée et encore moins en tant que mutant. Elle avait passé sa vie a le cacher, s’appliquant a contrôler ses propres émotions pour qu’elles ne viennent pas perturber sa petite vie tranquille et là, d’un coup, boum ! Tout ça parce qu’ils s’étaient trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Notons qu’au lieu de venir leur porter secours, on les avait juste listés, bravo !

Surprise, elle baissa les yeux sur la main de son frère, se rendant compte qu’elle se massait la cuisse, distraite, s’en rendre compte la contraria encore plus et elle pinça les lèvres en arrêtant aussitôt, préférant nouer ses doigts a ceux de Micah. Dans un mouvement d’humeur, elle s’installa en tailleur et ironisa :

« Pour ma part, ça fait longtemps que je suis paranoïaque, chéri. Quand a neutraliser les plus dangereux, je ne vois pas comment, d’après ce que j’ai vu, je suis une petite joueuse comparé a certains alors quoi ? Nous enfermer dans une salle obscure ? Nous euthanasier ? Ou encore faire de nous des animaux de cirque ? Ou mieux encore ! Trouver le gêne mutant et jouer a Magneto, ça se serait le pompon. »

Elle fini par soupirer lourdement, haussant les épaules en signe d’ignorance.

« Les films n'ont rien inventé on dirait. On le serait pour moins tu ne crois pas ? A ton avis quel choix va-t-il avoir hein ? Ils savent forcément qu’on est de la même famille alors peut être qu’ils vont faire pression sur lui. »

Dans ce cas-là, il pouvait courir pour la faire craquer, c’était certain, Lana était un roc et James risquait de s’y cassait les dents si il tentait quoique ce soit dans l’espoir de les faire intégrer leur programme a la con dont ils ignoraient tout. Il avait intérêt a leur donner rapidement des explications sinon, Lana irait les chercher elle-même. Parce que l’inquiétude de James n’était pas des plus rassurante, ni le fait qu’il ne leur en parle pas. Leur cacherait il le sérieux de la chose ? Elle n’en savait rien mais elle irait de nouveau fouiller dans son ordi, c’était certain, en attendant, il faudrait faire profil bas.

« J’espère qu’ils ne nous on pas mit sous surveillance… »

Murmura-t-elle légèrement absente en songeant a l’espèce de tarée qu’elle avait croisé en ville il y a peu. Sans même le vouloir, Lana lui avait donné un aperçu de ce qu’était son don et si elle était surveillée…Oh bon sang ! Micah avait raison, ils allaient finir paranoïaque aigue…
Revenir en haut Aller en bas
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mer 5 Fév - 14:37


« Rassurant comme idée ça tiens. »

Si sa sœur s'emportait, lui, il demeurait assez calme, même si, effectivement, l'idée que ce soit juste pour faire un massacre de mutants lui filait des sueurs froides. Son père bossait pour Genetic quand même... Il pensait qu'ils étaient intéressés par l'aspect scientifique de la chose. Mais que pouvait-il bien en savoir ? Une pensée glaçante le traversa : et l'Agence dans tout ça ? Avant de disparaître Zeke lui avait parlé de cet autre organisme, qui traquait les mutants et les éliminait... Pas tous, mais certains. Y avait-il une relation entre les deux ? Cette liste était-elle seulement pour Genetic ? L'avaient-ils élaborés, ou bien récupéré ? Son cerveau fumait avec toutes ces hypothèses et cela partait dans tous les sens, au point qu'il ferma les yeux et se massa les tempes.

Il inspira profondément, avant de poser la main sur celle de sa sœur, qui grattait machinalement sa cuisse, se rappelant avec une acuité douloureuse de ce moment où il avait pensé la perdre, où il s'était senti complètement inutile. Une raison de plus de se demander pourquoi on l'avait listé lui aussi, tant il n'avait absolument rien fait et avait été inutile ! Les doigts de Lana agrippèrent les siens et leurs regards se croisèrent alors que Micah plaisantait sur un film. Elle changea de position, répondant avec ironie. Il se mordit la lèvre, avant de souffler doucement et sans vouloir l'accabler :

« Tu es capable de tuer... »

Elle ne se pensait pas dangereuse. Certes, d'autres mutants avaient des pouvoirs plus impressionnants... Balancer du feu, ou de l'acide, ça faisait mal... Mais Lana pouvait arrêter un cœur. Cela ne s'est jamais reproduit, mais cela ne signifiait pas que ça ne pouvait pas arriver un jour. Quoique, vu l'état de stress, elle aurait du être capable de le faire, non ? Mais elle pouvait blesser d'une pensée. Sans rien faire d'autre. Et elle ne se jugeait pas dangereuse ?

« Je pencherais pour trouver le gêne mutant. »

Comprendre, être capable de reproduire cette évolution, pour ceux qui n'y avaient pas eu droit... Ou alors faire des mutants de simples humains, brider leurs pouvoirs ? Les soumettre pour en faire des armes ? Il y avait tellement de pistes possibles...

« Genetic reste un groupe scientifique... Mais tous les groupuscules ne le sont pas... C'est inquiétant que cette liste existe et soit détenue par eux mais j'avoue que j'ai encore plus peur qu'elle soit détenue par une organisation dont le but est moins nébuleux et plus radical... »

Il n'avait pas parlé de l'Agence à Lana. Il n'en avait pas eu l'occasion jusqu'à maintenant en fait. Et il ne voulait pas non plus l'alarmer. Mais il ne pouvait pas ignorer plus longtemps les mises en garde de Zeke. Et sa disparition suspecte. Il avait du être tué. Par ses employeurs. Quand Lana évoqua la pression dont James pouvait faire l'objet, il se raidit. Il allait se confronter à son père, ils n'avaient plus le choix.

« Je ne sais pas ce qu'il a en tête... Peut-être qu'il ne le sait pas lui-même, ça expliquerait sa nervosité. »

Quand elle ouvrit de nouveau la bouche, ce fut, encore une fois, pour soulever un point préoccupant. Sous surveillance ? Elle avait le chic pour trouver les bons mots en tous les cas.

« J'espère aussi... Mais s'ils devaient le faire avec tous les noms de la liste, il leur faudrait énormément d'agents... »

Il essayait de faire appel à la logique... Enfin lui, il n'avait pas grand chose à craindre après tout, il n'avait manifesté aucun pouvoir visible. Le seul truc qu'il pouvait craindre, c'était qu'un découvre sa relation avec sa demie sœur... Pas réjouissant, mais pas mortel non plus.

« J'ai l'impression que plus on en parle, plus mon cerveau fait des nœuds... je n'ai pas envie de vivre en regardant tout le temps au dessus de mon épaule dans l'hypothèse où je serais épié... »

Il lâcha la main de Lana et s'adossa contre le fauteuil.

« Tiens, j'adorerais avoir un pouvoir genre technopathe et pouvoir effacer leurs fichiers et cette saloperie de liste. Au moins, ce serait utile. »

Il était fatigué, tendu et à cran. Super journée vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   Mar 1 Avr - 12:42

Lana vrilla son regard clair sur son demi frère, le fixant un instant comme s'il était devenu un extraterrestre sans prévenir:

"Comment tu peux rester aussi calme ?! Personnellement, j'irais bien boter quelques culs moi merde !"

S'emporter ? Si peu. La rousse avait hélàs un caractère bien affirmé et absolument retorse en fonction de quel côté de la barrière vous étiez. En l'occurence, elle était en colère, dégoutée, agacée, énervée et toute sorte de synonyme dans le même gout et généralement, ce n'était jamais très bon pour l'objet de sa colère. Enfin là, ils parlaient tout de même du père de James...

Balayant l'argument de Micah d'un revers de la main, Lana esquissa une légère grimace :

"Ce n'est arrivé qu'une fois et plus jamais depuis..."

Pourtant, elle aurait parfois aimé, ne serait ce que pour se débarrasser de la menace qui pesait sur eux. Elle était partisane du nettoyage par le vide, c'était certain, au moins on ne risquait pas de mauvaises surprises genre le grand méchant qu'on croyait mort et qui revient. D'ailleurs, au final, les films n'étaient pas si éloignés que cela de la réalité en fait. C'était presque ...terrifiant d'une certaine façon. Lana ricana avec ironie :

"Dis donc, tu connais pas l'histoire du savant fou on dirait...C'est des scientifiques dont je me méfie le plus. Les autres sont prévisibles, pas eux, on ne sait jamais ce qu'il se trame dans leur caboche de malade."

Evoquant son père, elle remarqua sa soudaine raideur. Et oui, là, ce n'était plus drôle, si toute fois cela l'avait été un jour et cela, elle en doutait franchement.

"Ou qu'il a la trouille de nous en parler, d'après ce qu'il sait...Je dirais qu'il tremble dans sa culotte a l'idée que l'un de nous deux ai un don aussi meurtrier ou terrifiant de ceux dont ils ont été témoins...Enfin, là, je suis sans doute méchante, disons plutôt qu'il s'inquiètes pour nous va."

C'était soit l'un soit l'autre et honnêtement, les actes et les paroles de James faisaient automatiquement pencher la balance du côté j'ai peur...Mais Lana n'était pas assez cruel pour l'affirmer sans preuve évidemment. La rousse hocha la tête aux paroles suivantes de son frère, oui, effectivement ce serait grandement pratique, songea-t-elle en soupirant avant de souplement se jucher a califourchon sur les genoux de Micah, nouant ses bras autour de sa nuque.

"Si ça se trouve tu l'as, on en sait rien je te signale. Ou alors le pouvoir de te transformer en musaraigne, ça pourrait être pratique aussi. J'achèterais un gros chat malheureusement, je n'aime pas trop ces bestioles..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Acte I, Scène II | Micah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Acte I, Scène II | Micah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: ANTON'S PLACE-