..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recommencer... [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Recommencer... [terminé]   Sam 8 Mai - 20:24

Suite du RP Une crise de plus...


forget the past and start again...

Cette nuit avait été forte en émotion. Ma mission s'était révélée plus complexe que prévu et l'issue avait failli être tragique. Quoique, elle avait été tragique pour les deux types qui s'en étaient pris à ma mission. Parlons-en de cette mission : une jeune fille pleine de courage mais aussi de responsabilités. Cléophée. Cette gamine me touchait vraiment et je me sentais désormais responsable d'elle. Elle possédait un pouvoir aussi immense dans sa puissance que dans les risques qu'il comportait. J'en avais d'ailleurs eu la preuve. Il fallait à tout prix qu'elle apprenne à se contrôler mais pour l'instant, il fallait qu'elle se repose. D'ailleurs, il me semblait qu'elle commençait à s'assoupir.

Elle était toujours dans mes bras depuis que nous étions descendus du taxi et son sang coulait toujours. Cette plaie était profonde. il allait falloir s'occuper de ça en priorité. Nous étions dans les couloirs de Genome et l'endroit semblait désert. Pourtant, j'étais certain que quelqu'un était de garde. J'avais tout d'abord pensé à Aby avant de me rappeler qu'elle bossait à la bibliothèque. Avec qui avait-elle échangé sa garde ? De toute façon, nous finirions bien par le savoir puisque la salle de contrôle se trouvait sur le trajet vers la salle de soins. Je repris mon emprise sur Cléophée, la secouant légèrement mais suffisamment pour qu'elle ouvre les yeux. Au moins, elle était encore consciente.

    « Ne t'en fais pas, nous y sommes presque. On va commencer par stopper ton hémorragie parce que là, ça devient très inquiétant : tu as perdu beaucoup trop de sang. »


Je n'attendis pas de réponse et j'accélérai mon allure. Nous passâmes par un escalier qui nous mena vers les sous-sols. L'ascenseur aurait pu nous y mener sans trop de secousses mais j'espérais que la descente tiendrait la jeune fille éveillée. La porte qui se trouvait au bout de l'escalier s'ouvrait à l'aide d'un code. Je dus me tortiller pour pouvoir soutenir Cléophée d'un seul bras pendant que j'entrais le code dans le boitier métallique. Un petit bip m'indiqua que la porte s'ouvrait. Je vis alors que la salle de contrôle était éclairée. Une douce musique me parvint aux oreilles. Une musique qui me dévoila instantanément l'identité du veilleur de cette nuit. enfin, la veilleuse. En effet, cette personne, chère à mon coeur, fredonnait sur cet air qui m'était si familier. Une chanson que nous écoutions à chacune de nos gardes communes ou de nos entrainements. Bien sûr, cet air n'était pas le seul de notre répertoire mais voilà, n'importe lequel des morceaux que nous écoutions à deux nous rappelait des moments inoubliables.

    « Je vais te présenter ma meilleure amie, ma confidente. C'est une personne adorable et surtout époustouflante. Je suis sûr qu'elle t'aidera autant que moi. »


Je me dirigeai vers la porte, Cléophée toujours dans mes bras. Passant la tête par l'encadrement, je la vis, sautillant au rythme de la musique, toujours aussi fraîche et pétillante. Une sorte de joie et de bonheur humeur était imprimée sur son visage, comme à son habitude et cette bonne humeur communicative m'aurait transporté, comme d'habitude, si la situation pour la petite chose recroquevillée dans mes bras n'avait pas été si critique.

    « Et bien jeune fille, on peut dire qu'on t'entende de loin. Mais je crois que la petite danse est terminée pour ce soir : j'ai besoin de ton aide pour cette petite fille dans mes bras. Veux-tu être infirmière d'un soir pour m'épauler ? »


Je lui souriais mais mon sourire était crispé. J'avais du mal à me détendre, sachant que Cléophée se vidait toujours de son sang. Mais je savais que Luna allait m'aider. Oui, il s'agissait bien de Luna, cette fille avec qui j'aimais passer du temps.


_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Mar 31 Aoû - 20:08


Cléophée Kooros

    Cléophée se trouvait toujours dans les bras de Aaron, elle se sentait partir, où ? elle n'en avait aucune idée, mais elle commença à se dire que se laisser aller serait peut-etre plus simple. Pour elle mais aussi pour les autres. Elle ne serait plus jamais un danger pour les autres. Tous se melanger dans sa tête, elle revoyait le visage des deux hommes qu'elle venait de tuer, elle revoyait Aaron risquer sa vie pour la sauver. Et ce fut cette pensée qui la fit revenir à la raison. Elle ne pouvait pas abandonner, c'était impensable aprés ce que venait de faire aaron pour elle. A cet instant Aaron reprit son emprise sur elle ce qui l'aida à rouvrir les yeux. Elle n'avait pas la force d'observer autour d'elle, la seule chose qu'elle voyait c'était le regard d'Aaron plein d'inquiétude, elle le savait, il ne savait pas si il pourrait lui sauvez la vie et cela se ressentit dans ces paroles.
      AARON : « Ne t'en fais pas, nous y sommes presque. On va commencer par stopper ton hémorragie parce que là, ça devient très inquiétant : tu as perdu beaucoup trop de sang. »
    Cléophée réussi tout de même à voir cet escalier qu'emprinter Aaron, Il avait tout a fait raison, les secousses permettaient à Cléo' de rester consciente. La jeune femme sentait le liquide chaud coulait le long de sa peau, comme ci elle sentait la vie partir au rythme du sang qui coulait...
    Cléophée fut secouer dans tous les sens pour que Aaron réussissent à entrer un code dans un espéce de boitier métalique. Cléophée se serait crut dans un remake de James Bond, ce qui ferait d'elle une james bond girl, cléophée arriva à esquisser un leger sourire sur ces lèvres à cette pensée. Cléophée essaya de reunir ces forces pour dévoiler à Aaron la cause de ce leger sourire. Sa respiration était très lente et très bruyante. Elle transpirait aussi beaucoup.
      " Une vrai planque digne de james bond...

    Cléophée et Aaron entrèrent dans cette salle, Cléo put entendre une faible musique, trop faible pour qu'elle puisse déceler laqu'elle était-ce.
      AARON : « Je vais te présenter ma meilleure amie, ma confidente. C'est une personne adorable et surtout époustouflante. Je suis sûr qu'elle t'aidera autant que moi. »
    Sa meilleure amie ? Il avait la chance de travailler avec les gens qu'il aime. Si il lui accorder autant d'importance c'est que cette femme doit être vraiment extraordinaire. Cléophée ne bougea plus mais apperçut cette fameuse amie entrain de se déancher sur la musique. Aaron essaya de blaguer mais sa voix était trop crispée pour que sa blague ne passe bien. Il était trop inquiet. La femme était une femme très belle et qui avait l'air tout à fait gentille. Instinctivement Cléophée essaya de resserer son etreinte sur Aaron, elle n'avait confiance qu'en lui pour l'instant mais si lui avait confiance en elle, alors cléophée pouvait avoir confiance en cette luna....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Ven 17 Sep - 16:21


Luna Walsh

Malgré ma mission périlleuse dans les quartiers de Genetic, qui nécéssitait beaucoup de discrétion, je n'avais pas pu m'empêcher de retourner aux quartiers de Genome après ma rencontre avec Holster. Retrouver tous cas lieux familiers me soulageait, plus que rentrer à mon appartement où m'accueillerait un colocataire à qui je ne pouvais pas me confier. J'espérai trouver dans la salle de contrôle quelqu'un que je pourrai embêter en lui racontant tout ce que j'avais sur le coeur. Quelqu'un......... Aaron ? Oui, c'était lui que je voulais voir....

Je pénétrai dans la petite salle et soupira de dépit : personne. Je me préparai un café et m'assit pour le boire à petites gorgées. Personne à qui parler, je commençai déjà à m'ennuyer. Je sortis mon journal intime et me mis à relater les événements. Au moins, c'était un confident fiable. Puis le café commença à faire effet sur moi et je trouvai la salle bien triste. Je me dirigeai vers le poste radio et y mis un CD qui signifiait beaucoup de choses pour moi : Aaron l'aimait beaucoup, tout autant que moi, c'était en quelques sortes "notre" chanson. Le rythme m'entraîna et je me mis à marquer la mesure avec le pied. Je chantai, un peu faux d'ailleurs, les paroles que je connaissais par coeur et me mis à danser dessus. Oui, quoi, je n'avais besoin de personne pour m'amuser et me détendre après tout, et puis il m'en fallait si peu pour être heureuse...

Je sautillai depuis un bon quart d'heure déjà, quand j'entendis un claquement. Je n'y prêtai pas attention, on entendait tant de bruits de ce genre en plein Los Angeles, la fenêtre ouverte... je continuai de danser.
La fenêtre ouverte... sauf que la salle de contrôle n'avait pas de fenêtre. J'étais dos à la porte, et quand je me retournai, je sursautai : mais ce n'était que Aaron. Mon sourire d'affaissa : son visage était grave et il soutenait une jeune fille.

« Et bien jeune fille, on peut dire qu'on t'entende de loin. Mais je crois que la petite danse est terminée pour ce soir : j'ai besoin de ton aide pour cette petite fille dans mes bras. Veux-tu être infirmière d'un soir pour m'épauler ? »

Effectivement, la jeune fille était grièvement blessée. Je ne me demandai pas pourquoi Aaron l'avait fait entrer dans le quartier de Genome, je lui faisais confiance, il avait forcément ses raisons. Alarmée, je coupai la musique en toute hâte et jetai un coup d'oeil à la jeune fille : c'était Cléophée, celle dont on parlait tant en ce moment à Genome ! Mais sur le moment, peu m'importait son identité : son sang, coulant à grosses gouttes et souillait le lino gris de la salle. Heureusement, je supportais assez bien la vue du sang.
Je hochais la tête. Ce n'était pas que le rôle d'infirmière me convenait à merveille, mais je n'avais pas le choix ce soir. Je sortis un matelas en mousse poussiéreux de derrière une étagère, l'étendit et aida Aaron à porter la jeunne fille pour l'étendre dessus. Sous le regard attentif de mon ami, je sortis la boîte "premiers secours" conservée dans la pièce en cas d'utilité et entreprit de désinfecter la blessure. Cléophée perdait beaucoup de sang et il fallait agir vite.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Sam 18 Sep - 20:36

Luna prit très vite la situation en main. C'était ce que j'aimais aussi chez elle : elle savait faire la part des choses et chacun de ses actes était précis et efficace. Elle savait quand elle pouvait se disperser ou quand il ne le fallait pas. Elle étendit un matelas sur le sol, nous y déposâmes Cléophée et elle sortit une trousse de secours. Une vraie pro. Elle commença à nettoyer la plaie. Ses gestes étaient précis, comme si c'était ce qu'elle avait toujours fait.

    « Je vais préparer l'infirmerie. Je crois qu'il faut y faire un peu de place. Je reviens la chercher dès que tout est prêt. Je fais vite. »

La salle avait connu quelques désagréments dans la semaine. Un mutant recevant des soins avait eu un trop plein d'énergie qui avait mis la salle sans dessus dessous. Il devait y avoir encore quelques petites choses à réarranger. Avant de sortir de la salle, je lançai un regard à mon amie.

    « Merci Luna. »

Elle était là depuis longtemps déjà et heureusement. Sa présence et son amitié m'étaient bénéfiques. Une sorte de carburant en cas de coup dur.
L'infirmerie avait été nettoyée mais il fallait préparer un lit et toutes les machines pour prendre les différents mesures. Il fallait aussi que je trouve du sang. Elle en avait perdu une grande quantité. Je dirigeai mon regard vers le "frigo à sang". Nous avions tous les groupes. Parfait. Je branchai les différents moniteurs et préparai deux perfusions : une pour lui donner des calmants, une qui servirait pour la transfusion. Je retournai très vite auprès des deux jeunes femmes.
Luna s'occupait de Cléophée en la rassurant. Sa bonté était aussi une de ses qualités. Elle en avait beaucoup.

    « Tout est prêt. On peut la déplacer. »

Je repris la jeune fille dans mes bras. Elle était au bord de l'évanouissement. Je lui dis de tenir encore un peu. Qu'après, elle pourrait dormir. Aussi longtemps que nécessaire. Nous arrivions dans la salle de soin.

    «Tout va bien se passer. Tu es en sécurité ici. Tu es chez nous. Tu es chez toi. »

Je la déposai lentement sur le lit et commençai à relier les différents fils.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Dim 26 Sep - 16:33


Cléophée Kooros
    Cléophée se trouver encore dans les bras de Aaron, elle avait l'impression que le temps c'était arreter, comme ci le temps ne défiler plus, Elle ne sentait presque plus la douleur, complétement annéstisié. elle jeta un coup d'oeil vers cette jeune femme qui mit un matelas sur le sol. Cléophée ne savait pas quoi en penser mais elle ne voulait pas être séparée de son protecteur. De celui qui était devenu en l'espace de quelques heures son pillier... Par la suite Arron déposa cléophée sur le matelas, la douleur se refit sentir mais 10 fois plus. Cléophée esquissa un leger cris de douleur. La jeune fille eu le dernier reflexe de rattraper le bras d'aaron, elle ne voulait pas qu'il l'abandonne mais cléophée manquait de force, elle du donc laisser Aaron partir. Cléo essayait de lutter, la présence de Luna l'y aider mais elle n'était pas rassurée. Quelques minutes aprés Aaron revint et reprit Cléophée dans ces bras. Cléophée le regarda droit dans les yeux, elle savait ce qu'il allait arriver, on pouvait voir la peur dans ces yeux et en un quart de seconde, cléophée se mit en jigoter dans tous les sens se tordant de douleur, une brise de vent se créa, ces pouvoirs se déclenchérent mais cléophée étant trop faible aucun dégats ne fut à déplorer, puis plus rien, elle se stoppa raide sur le lit.... Elle ne bouger plus et ces yeux étaient fermés. Sa respiration s'éffacer petit à petit... Cléophée allait-elle mourrir ? Qui viendrait à son enterrement si cela se produisait. C'est donc vrai lorsqu'on part on voit sa vie défiler devant ces yeux, c'est exactement ce qu'il se passa. Elle se revoyait quand elle était petite à s'occuper des chevaux, à trainer dans les prairies avec ces frères et soeurs. Ils allaient souvent ce baigner à la rivière qui longer leur terrain. Leur mére l'est appeleaient pour le repas. Cléophée était toujours la dernière, trouvant toujours quelque chose qui l'a retarder. Et puis elle vit cette fameuse scéne qui mit un terme à sa vie... Lorsqu'elle découvrit son pouvoir, un jour qu'elle c'était disputer avec sa mère, elle s'enerva mais ne réussit pas à se controler. Son pouvoir se déclencha. Des éclairs se créérent, puis des mini tornade accompagné de grêle. Ces pouvoirs prirent le contrôle et elle devint de plus en plus en colère ne comprenant plus rien. Sa soeur Neela fut blesser lors de cet incident. Lorsque tous ce calma tous la regardèrent comme un monstre. Cléophée s'enfuya donc de chez elle et arriva ici.
    Sa famille ne sachant pas où elle est, il ne pourront pas se rendre à l'enterrement de leur fille si tant est qu'il veuille s'y rendre. Et puis de toute façon ils ne seront même pas au courant...
    Cléophée est jeune et ne veut pas mourir, Aaron arrivera t-il à la sauvez... ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Jeu 30 Sep - 17:18


Luna Walsh

« Merci Luna. »

Je souris à Aaron. Pendant que je m'occupais de Cléophée en désinfectant la plaie et en essayant vainement d'apaiser la jeune fille, il n'avait pas perdu de temps : il avait activement préparé de quoi préparer une perfusion. Une perfusion... Cléophée avait elle perdu autant de sang que cela ? Il suffisait de lui jeter un coup d'oeil pour avoir la réponse : oui, elle était très faible. Il fallait agir vite, que je me concentre pour oublier tout le reste. Oublier Genetic, ma mission périlleuse, l’effrayant Dunney Steve Holster, mais aussi… oublier le pincement au coeur que j'avais ressenti quand Cléophée avait agrippé Aaron comme un naufragé s’aggrippe à une bouée. Ce n'était vraiment pas le moment de faire ma jalouse !

*Luna, arrête de t’imaginer je ne sais quoi… une jeune femme est en train de mourir… tu es Kebija, agis !!!*


Honteuse de la réaction silencieuse et heureusement invisible que j'avais eue, j'aidai Aaron à relever Cléophée pour la déplacer dans la salle de soins où elle recevrait ses perfusions. Mais à ce moment quelque chose se produisit.

Pauvre jeune fille qui n'avait rien demandé, à qui il arrivait tout ça ! Pourquoi avait il fallu qu'elle ait cette capacité destructrice ? Cléophée paniquait elle avait peur, et c’était compréhensible pour moi, j’essayais de me mettre à sa place. Aaron et moi asseyaient de l'apaiser en vain, car elle même ne se contrôlait plus et gigotait dans tous les sens. Ses pouvoirs se déclenchaient. Elle était trop faible pour être dangereuse et nous réussîmes à l'immobiliser facilement. Mais elle était aussi sans doute trop faible pour y résister. D'un seul coup, elle se figea, et perdit connaissance : elle avait usé toute son énergie.

« Oh non ! Il faut la ranimer ! ...on devrait faire la transfusion maintenant, le temps presse ! »

Nous allongîmes la jeune fille et je lui passai le garrot au bras. Un autre problème nous faisait face :

« Je suppose que tu ne connais pas son groupe sanguin ? » demandai-je, anxieuse.
Il y avait peu de chance que mon ami le savait, et Cléophée était sans connaissance, elle ne pourrait donc pas le leur dire ! Mais dans la situation présente, rien ne pouvait être pire, et nous n'avions plus qu'à tenter le tout pour le tout... autrement dit prendre un groupe au hasard. Non, c'était dangereux, nous ne pouvions pas faire ça, il y avait bien une solution ! Peut être que Cléophée avait cette information quelque part sur elle ?
Il fallait vraiment se dépêcher nous n'avions pas le temps de fouiller dans ses affaires, les heures de Cléophée étaient comptées. Je ne la connaissais pas mais d'une façon ou d'une autre je la comprenais....... je ne voulais pas qu'elle meure !
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Sam 9 Oct - 21:51

Tout alla très vite : les convulsions, la perte de connaissance, le calme... Comment la vie pouvait-elle s'enfuir si rapidement d'un être aussi complexe que l'être humain ? C'était une question à laquelle on pouvait tenter de répondre simplement : parce que la vie se créé en très peu de temps. Mais alors, les années passées à vivre n'avaient donc aucun prix, aucune incidence sur la mort ? Je n'avais pas le temps de me poser ces questions là. Pourquoi ? Parce que Cléophée n'allait pas mourir ! Je ne le voulais pas, je ne le concevais pas. Je ne savais pas vraiment pourquoi ni comment, mais cette jeune fille m'avait encore plus touchée que toutes les personnes précédentes à qui nous étions venus en aide. Un des mystères de mon esprit. alors que je faisais tout pour garder un comportement rationnel et posé, il y avait toujours des événements de ce genre pour me rappeler que j'étais avant tout humain. C'était rassurant mais ça amenait parfois quelques difficultés...

Luna fit une remarque censée. Nous ne savions pas l'essentiel. Je jetai un bref coup d'oeil à notre réserve sanguine et compris que la situation était grave. Il ne nous restait qu'une seule poche d'O, le fameux sésame universel. notre arme contre les hémorragie.

    « Il nous reste seulement une poche d'O-. Ça ne sera pas suffisant. »

Je commançai aussitôt à fouiller le corps inerte de Cléophée. Je fus d'ailleurs parcouru d'un long frisson lorsque je compris que la vie s'enfuyait d'elle... Je mis la main sur ce que je cherchais : son porte-feuille. J'y trouvai une photo de famille. Un point à aborder avec elle, à condition qu'elle s'en sorte. Non ! Elle allait s'en sortir ! Elle possédait aussi plusieurs permis différents. Depuis quand était-elle en cavale ? Je mis alors la main sur ce petit bout de papier si important : celui de son groupe sanguin. AB. Plutôt rare. Voilà pourquoi nous en avions toujours en stock, afin de prévenir ce genre de cas.

    « AB. Il nous reste suffisant de poches. Elles sont dans la seconde porte. »

Je commençai à prendre son bras pour préparer l'aiguille... je vis alors que son bras connaissait bien ces instruments là. Ses veines oscillaient entre le bleu et le violet, meurtries par de nombreuses piqûres. Cela ne faisait aucun doute : elle se droguait. Ce fut un choc. Je ne m'attendais pas à ça. J'étais habitué à voir pas mal d'horreur au contact des autres mutants mais là, c'était différents : il s'agissait de l'horreur qui ne dépendait pas du gène. C'était l'autodestruction quasi volontaire. Je n'aimais pas ça. Surtout que ça pouvait compliquer les choses côté soins.

    « On a un problème. Elle se drogue. Il va falloir y allait doucement sur les analgésiques... »

Elle n'était pas en arrêt cardiaque mais son pouls était de plus en plus faible, j'avais du mal à le sentir manuellement et la machine semblait fonctionner elle aussi au ralenti. Je sentais une vague de stress m'envahir....

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Dim 10 Oct - 14:49


Cléophée Kooros
    Effectivement Cléophée se droguer, depuis pas mal de temps déja. Enfaite elle se drogue depuis qu'elle est arriver dans cette ville. Lorsqu'elle est arrivée, elle n'avait rien, pas de famille, pas d'amis et pas d'endroit ou aller. C'est alors un jeune délinquant qui l'hebergea en échange de ça, elle devait aller livrer sa drogue au quatres coins de la ville. Une chose en entrainant une autre, Cléophée se retrouva à se piquer les bras ou encore à sniffer de la coke. Elle fut ensuite embauché dans un bar de la ville, boulot plus respectable mais ces anciens "patron" ne l'entendais pas de cette oreille et voulait la récupérée. Cléophée deteste cette partie d'elle. Elle à honte de ce droguer mais amlheureusement elle ne peut pas s'en empecher. C'est aussi pour cette raison qu'elle pense ne pas mériter l'aide d'aAron.
    Cléophée n'était pas encore morte, Son coeur ralentissait petit à petit. Aussi bizarre que cela puisse parraitre, elle entendait ce que Aaron disait. Il avait regarder dans son portefeuille et y avait trouver la photos de sa famille ainsi que tout ces permis, Cléophée c'était faite appeler Madison Davis, Angela Stones, Marie jonas, Chloé stanford. Elle était passer par beaucoup de prénoms et de noms mais aprés avoir jugée être assez loin de chez elle, elle reprit son véritable nom.
    Par la suite Aaron trouva sa carte de groupe sangain, Cléophée avait une chance d'être sauvez. Aaron découvrit aussi les marques de piquures, qu'allait-il penssait d'elle a présent ? Cléophée avait envie de lui expliquer mais elle n'arrivait pas à se reveiller, elle avait l'impression d'être attirée par le fond, elle avait du mal à se retenir, elle usée toute ces forces pour ne pas tomber, elle savait que si elle lachait, elle mourait. Et aussi étonnant que cela puisse parraitre Cléophée ne veut pas mourir...
    Des brives de sont passé ressurgir, elle se revoyait montant les chevaux de sa mère dans les plaines de son village. La première fois qu'elle monta à cheval c'était avec sa grande soeur, Cléophée marchait à peine. Depuis elle ne lacha plus les chevaux, elle se sentait mieux avec eux. Sa vie d'avant lui manque, elle donnerait tous pour les retrouver, pour qu'ils l'acceptent comme elle est. Mais Cléophée refuse de mettre sa famille en danger, son pouvoir étant beaucoup trop incontrolable. D'ailleurs Cléophée c'est toujours demander si ce pouvoir pouvait être un jour contrôler....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Mar 12 Oct - 16:49


Luna Walsh

Luna commençait vraiment à craindre le pire. Elle essaya vainement d'apaiser Cléophée, tout en remarquant que Cléophée n'avait pas besoin d'être apaisée puisqu'elle était presque sans connaissance, mais peut importait, Luna avait besoin de faire quelque chose ne attendant le verdict de Aaron.

    « Il nous reste seulement une poche d'O-. Ça ne sera pas suffisant. »


Luna se mordit la lèvre et Aaron commença à fouiller Cléophée. Pourquoi Luna n'y avait-elle pas pensé avant ? Son portefeuilles... la jeune femme espérait que Cléophée avait fait au moins une prise de sang dans sa vie qui lui aurait permis de déterminer son groupe sanguin. C'était presque sûr, mais avait elle cette précieuse carte sur elle ? Aaron trouva le portefeuille, y fouilla quelques instants et finit par sortir la carte d'un air victorieux au grand soulagement de Luna. Il la consulta rapidement et décréta :

    « AB. Il nous reste suffisant de poches. Elles sont dans la seconde porte. »


Luna choisit la poche AB d'une couleur rouge foncé, presque brun, comme les autres poches, dans le petit réfrigirateur à sang et la tendit à Aaron. Il découvrit le bras de Cléophée, l'examina d'un air soucieux. Qu'est ce qui n'allait pas ? Aaron apporta bientôt la réponse à cette interrogation muette :

    « On a un problème. Elle se drogue. Il va falloir y allait doucement sur les analgésiques... »


Cléophée se piquait ? Voilà qui était un problème supplémentaire. Luna n'aimait pas cela du tout. Si seulement la blessée aurait pu s'abstenir en pensant à un jour comme celui ci... mais elle ne pouvait pas le deviner. Et Luna sentait que cela risquerait de lui coûter la vie. Il fallait essayer, coûte que coûte, et surtout, réussir. Aaron et Luna avaient de devoir de sauver Cléophée. Luna ne savait plus quoi faire pour aider Aaron. Elle lui répondit :

    -Tant pis, nous n'avons pas le choix !


Ce qui était malheureusement plutôt vrai. Luna jeta un oeil à la machine qui marquait les pulsations du coeur de la blessée : le coeur ralentissait. Et s'il continuait à ralentir....... Luna préférait ne pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Dim 17 Oct - 14:57

Je fis la transfusion. Je n'étais pas médecin, loin de là, mais nous avions pris l'habitude de ce genre d'intervention. D'ailleurs, Abigaël avait mis en place des sortes "d'ateliers" pratiques pour que nous puissions être le plus efficaces possibles en cas de stress. Je me rendis compte que j'avais à peine le temps de voir ma soeur ces derniers temps. C'était dur pour moi parce que j'avais besoin de sa présence à mes côtés. Elle était la seule face à qui je pouvais me laisser aller. Elle était la seule à m'avoir vu pleurer. La seule face à qui j'étais réellement moi en fin de compte : ce gamin de 24 ans qui ne pouvait vivre une vie normale à cause de l'évolution. Je me promis de profiter de mon prochain "pseudo temps libre" pour la voir.

Le rythme cardiaque de Cléophée était stable. Toujours lent mais il avait cessait de chuter. Sa blessure était profonde et elle allait la faire souffrir. Beaucoup plus que la normale d'ailleurs... Je me tournai vers Luna, un sourire gratifiant affiché sur mon visage.

    « On a réussi. Merci Luna. Encore une fois, merci. Tu es toujours là quand il faut. »

Je pris même le temps de me détacher du chevet de Cléophée pour prendre ma meilleure amie dans mes bras. Je ne la voyais pas souvent elle non plus. Et je m'inquiétais beaucoup pour elle ces derniers temps. Savoir qu'elle trainait dans les bureaux de Holster ne me plaisait pas beaucoup mais elle avait tellement insisté que la seule façon pour moi d'être tenu au courant de ses actes était de lui donner mon accord : elle l'aurait fait sans que je le veuille et je n'en aurais rien su ce qui aurait été pire. Je la relâchai.

    « Je veux qu'il n'y ait que toi ou moi pour s'occuper d'elle. Pas la peine de mettre tout le monde au courant du fait qu'elle se drogue. On lui met la dose minimale de calmant tant qu'elle ne reprend pas conscience. Ensuite, on la lui laisse une journée puis on lui enlève. Il ne faut pas prendre de risque qu'elle devienne dépendante de ça aussi. »

J'étais légèrement crispé. Je ne comprenais pas les gens qui se droguaient. Je ne comprenais pas pourquoi certains se détruisaient juste pour ne pas "sentir" la douleur. Après tout, n'était pas avoir mal qui nous rappelait que nous étions en vie ? Je stoppai là mes pensées. Je ne voulais pas la juger sans savoir ce qui l'avait poussé à faire ça. Je me le refusais. Je pris une chaise et la posai juste à côté de son lit avant d'y prendre place.

    « Tu peux aller te reposer Luna, je prends la relève. J'irai faire un tour à la salle de contrôle régulièrement. Avant de partir, dis-moi comment se passe ta mission... »

Je sentais que ma mâchoire se crispait...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Dim 17 Oct - 16:38


Cléophée Kooros
Aaron avait réussi ! Il avait réussi à stabiliser le rythme cardiaque de Cléophée et maintenant on pouvait dire qu'elle allait s'en sortir. Il avait raisons sur le point des calmans, il ne fallait pas risquer de l'a rendre dépendante. Mais détrompez vous, cléophée n'est pas une de ces filles qui pourrait remplaçez n'importe quoi pourvus que sa l'est choute. Non elle n'est pas comme ça. Elle croyait juste que sa l'aiderais.... Comme beaucoup qui ont commencer, et puis elle remarqua qu'en se droguant les crises qu'elle avait a cause de ces pouvoirs diminuer... alors voila... la triste histoire d 'une droguée, paumé, et orpheline.
Au bout de quelques temps Cléophée commença à sentir que la pression qui l'entrainer vers le bas se calmer, elle entendais de nouveau la voix d'Aaron,
    « Tu peux aller te reposer Luna, je prends la relève. J'irai faire un tour à la salle de contrôle régulièrement. Avant de partir, dis-moi comment se passe ta mission... »
Quelques temps passa, Cléophée n'aurait pas pu dire combien de temps s'écoula mais elle réussit alors à ouvrir les yeux, tout fut flou d'abord, elle vit alors autour d'elle et sursauta, comme ci elle avait oublier tous ce qu'elle venait de "voir" dans son comat, comme ci elle avait oublier comment elle était arriver là. Elle regarda et vit des transfusions sur ces bras mais elle n'avait pas encore la force de trop bouger, la douleur était bien là, elle tourna le regard et vit alors Aaron.
    " Où on est ? Qu'est-qui c'est passer ?
Cléophée se souvenait bien des hommes, de la blessure du taxi... mais aprés le taxi le trou noir. Elle posa sa main sur sa blessure tout en serrant les dents. Elle tourna les yeux puis vit les poches de sang, tous le matériel médical et ... son porte feuille sur la table. Cléophée regarda alors Aaron, il venait de lui sauvez la vie, elle ne savait pas comment mais elle l'avait fait.
    " Merci...
Cléophée regarda alors son bras, il avait forcément vu les piquures de son bras... Elle baissa les yeux et essaya alors de chercher les mots... Comment lui expliquer... ? Cléophée ne mériter pas l'aide d'Aaron elle en était sûr et maintenant elle savait qu'il ne voudrait plus l'aider aprés ça. Aprés tout qui à de la compassion ou quoi que ce soit d'autres pour les drogués ?
..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Sam 13 Nov - 14:51


Luna Walsh

( HJ : je suis vraiment désolée, j'étais certaine d'avoir répondu... je réécris ma réponse. =/ )

Aaron reprit le bras de Cléophée, et fit la transfusion. Luna se tenait non loin d'eux. D'où elle était, elle pouvait voir le visage de la jeune femme et celui de son ami. Il semblait très concentré, tandis que Cléophée arborait un air tranquille. Elle était sans connaissance. Le jeune homme effectua donc la transfusion. Luna redarait la scène attentivement en se mordant les lèvres. La tension était à son comble et le moindre petit bruit faisait sursauter les occupants de la pièce. Puis au bout d'un moment, Aaron se tourna vers Luna, son visage affichant un soulagement sans borne. Alors Luna put enfin se détendre.

« On a réussi. Merci Luna. Encore une fois, merci. Tu es toujours là quand il faut. »

Luna inclina la tête et afficha un sourire radieux. Venant d'Aaron, ce genre de compliment lui allait droit au coeur. Celui ci s'approcha et l'étreignit. Luna répondit à son étreinte et appuya sa tête contre l'épaule de son compagnon. Celui ci affirma presque en chuchotant :

« Je veux qu'il n'y ait que toi ou moi pour s'occuper d'elle. Pas la peine de mettre tout le monde au courant du fait qu'elle se drogue. On lui met la dose minimale de calmant tant qu'elle ne reprend pas conscience. Ensuite, on la lui laisse une journée puis on lui enlève. Il ne faut pas prendre de risque qu'elle devienne dépendante de ça aussi. »

Luna hocha encore la tête. Garder le secret, cela lui paraissait être une évidence. Concernant le fait que Cléophée se drogue, elle répondit d'un air entendu :

-Tu as raison. C'est le mieux que l'on puisse faire. Et après il faudrait l'aider à se passer de drogue...

Pourquoi cette jeune femme avait elle fait ça ? Pourquoi cherchait elle à se détruire de cette façon ? C'était une des choses que Luna ne pouvait pas comprendre, chez n'importe qui. Cléophée avait toute sa vie devant elle... alors pourquoi ? Elle espérait aussi que la jeune femme reste dans leurs rangs et surtout ne rejoigne pas Genetic. D'après ce que l'on disait sur Cléophée, si Genetic la forçaient a rejoindre leurs rangs cela risquerait d'avoir des conséquences désastreuses pour tout le monde, vu ses dons.

« Tu peux aller te reposer Luna, je prends la relève. J'irai faire un tour à la salle de contrôle régulièrement. Avant de partir, dis-moi comment se passe ta mission... »


Luna secoua la tête. Elle ne voulait pas laisser Aaron maintenant. C'était à lui de se reposer. De plus, c'était sa façon de se racheter d'avoir été trouvée en train de se défouler dans la salle de contrôle alors que pendant ce temps Cléophée avait de gros ennuis...

-Non. Tu en as plus besoin de moi...

Plus ses pensées revinrent à ses premiers jours à Genetic. Pas des pensées très réjouissantes. Elle avait l'impression qu'on lisait à livre ouvert dans son esprit. Pourtant logiquement c'était elle qui était censée lire dans les souvenirs des autres ! Elle sentait qu'on ne lui faisait pas confiance et cela la rendait nerveuse. Mais d'un autre côté peut être qu'ils ne faisaient confiance à personne... il faudrait qu'elle persévère pour gagner la confiance de ses ennemis !

-Je suis prise comme scientifique à Genetic... j'ai rencontré Holster. Je trouve qu'il a l'air imprévisible... et dangereux. Et je crois qu'il ne m'aime pas.

Comme Aaron était insistant, Luna se retira et se promit de revenir dans une heure.
Se pourrait il qu'elle soit déjà démasquée ? Non, impossible. Et pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Sam 13 Nov - 18:05

Luna ne voulait pas partir. Quelque part, j'en étais heureux. Elle me manquait. On se voyait souvent à Genome mais ça restait des rencontre éclair. Et puis, avec sa mission... Je ne voyais pas ça d'un très bon oeil. Elle avait tant insisté... Pourquoi fallait-il qu'elle soit si bornée ? Sûrement parce que je l'étais aussi et que nous étions semblables. C'était ce qui nous rapprochait.

    « Je suis prise comme scientifique à Genetic... j'ai rencontré Holster. Je trouve qu'il a l'air imprévisible... et dangereux. Et je crois qu'il ne m'aime pas. »

Elle avait réussi et ça ne m'étonnait pas. Elle était forte, très forte. Parfois, je me demandais d'où pouvait bien sortir une telle créature. Mais la fin de sa phrase m'inquiétait. Holster ne l'aimait pas... Après tout, ce type n'aimait personne. Mais selon le degré de haine, il valait mieux faire attention.

    « Encore une fois, promets-moi d'être prudente. Je ne supporte pas de te savoir là-bas. Entre ces murs. Tu sais ce que j'y ai vécu : il ne faut pas qu'il t'arrive la même chose... »

Mon ton n'était pas autoritaire. il était teinté d'une voie inquiète. J'avais peur. Et j'avais besoin de me changer les idées parce que là, ma soirée n'avait pas été très joyeuse. Je me promis d'aller courir dès le lever du jour, histoire d'oublier un peu les problèmes de Genome.
Par la suite, j'avais du m'assoupir; Pourquoi ? Parce que la toute petite voix de Cléophée me sortit de mon petit somme. Je regardai l'heure : trois heures. J'essuyai mes yeux et me tournai vers elle. J'essayai de sourire. elle n'avait pas l'air très en forme. En même temps, c'était normal vu la nuit qu'elle venait de vivre. Luna était encore là. Elle dormait. Une thermos de café juste à côté d'elle.

    « Merci... »

Je me levai et pris sa main dans la mienne. Je la regardai un long moment. Elle allait devoir être forte; Mais elle devait savoir qu'elle n'était plus seule. Que nous étions là pour elle.

    « Je ne sais pas si tu t'en souviens, mais je t'ai amené à Genome. Tu as fait un arrêt... Et j'ai du te transfuser. Tu peux rester ici le temps de ta convalescence. Et même après si tu le désires. Nous avons de la place. Et besoin d'un peu de main d'oeuvre aussi... »

Je baissai les yeux vers son bras. Je devais aborder le sujet. Je n'avais pas de reproche à lui faire. Je devais lui dire ce qui allait se passer désormais. Le sevrage n'allait pas être des plus simples...

    « Pour ce qui est de la drogue que tu prends... Sache que nous arrêterons les antidouleurs demain soir. Tu vas donc souffrir. Et puis, tu ne reprendra pas de drogue tant que tu seras ici. Ça aussi ça va être dur. Mais on est là pour toi... »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Mer 8 Déc - 17:59


Cléophée Kooros
Cléophée venait de se réveiller, elle se sentait faible mais par rapport à ce qu'elle se souvenait de la nuit enfin de la fin de la soirée, cela aurrait pû être bien pire ! Elle regarda autour d'elle, une jeune femme dormait, elle avait surement dû aider Aaron à la sauvez. Cléophée avait remercier Aaron, aprés tout c'était la moindre des choses mais elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Rester ici et profitez d'eux ? De leur temps et de leur gentillesse ? Non ce n'est pas le genre de Cléophée, elle à dû apprendre à se débrouiller seule, elle continuera ainsi.
    « Je ne sais pas si tu t'en souviens, mais je t'ai amené à Genome. Tu as fait un arrêt... Et j'ai du te transfuser. Tu peux rester ici le temps de ta convalescence. Et même après si tu le désires. Nous avons de la place. Et besoin d'un peu de main d'oeuvre aussi... »
Genome ? C'est donc ainsi que s'appel cet endroit. Cléophée était loin de se douter à qu'elle point elle à faillit mourir. Comme quoi ont peut avoir un pouvoir immense mais mourir à cause d'un simple couteau... Rester. Non, elle ne leurs imporseraient pas sa présence. Et puis, elle serait trop dangereuse pour eux, Cléophée ne leurs infligerait pas ça.
Par la suite, Cléophée vit les yeux de Aaron se tourner vers son bras, vers ces piquures... Cléophée baissa alors les yeux, comment lui expliquer ? La première fois que Cléophée à prit de la drogue c'était pour calmer ces crises, ces crises violente qui déclenche son pouvoir sans qu'elle ne contrôle rien. Par la suite, elle continua à en prendre pour calmer encore et encore ces crises. Et puis, elle est devenue accro... le principe même d'une drogue..
    « Pour ce qui est de la drogue que tu prends... Sache que nous arrêterons les antidouleurs demain soir. Tu vas donc souffrir. Et puis, tu ne reprendra pas de drogue tant que tu seras ici. Ça aussi ça va être dur. Mais on est là pour toi... »
Cléophée n'avait pas peur de souffrir, elle voyait bien qu'Aaron essayer de l'aider, mais Cléophée ne peut pas être aidée. Plus maintenant. La jeune femme prit toute ces forces et se leva du lit, elle regarda Aaron.
    « Merci pour tout, vraiment, vous m'avez sauvez la vie et je vous en serait redevable mais... Je... je ne peus pas rester, vous avez bien d'autres choses à faire et je suis trop dangereuse pour vous. Pour ce qui est de la drogue... je... elle calme mes crises... »
Lui dire la vérité était la moindre des choses. Cléophée à maintenant une confiance absolue en Aaron mais elle n'est pas du genre à vouloir embeter les gens et imposer sa présence. Cléophée commença à avancer mais elle était beaucoup trop faible pour partir...




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Mar 21 Déc - 10:57


Luna Walsh

Luna dormait. Après les dernières paroles d'Aaron, elle avait sentit le sommeil l'envahir. Elle avait lutté, elle ne voulait pas, et désirait rester et aider son ami. Mais même le café n'avait pas réussi à la maintenir éveillé. En retombant le stress lui causait toujours une grande fatigue. Si bien que la jeune femme avait senti sa tête tomber sur son épaule et avait tout oublié. Momentanément. Elle était à des kilomètres de là mais son r^ve n'était pas rose...

Je suis allongée quelque part. Autour de moi les murs sont blancs, tout est blanc. Je n'arrive pas à deviner où je suis. J'ai mal, je suis à moitié assommée. Je perçois ce qui se passe autour de moi mais je suis incapable de réagir. Tout cela ne me dit rien. Comment suis je arrivée là ? Je ne m'en souvient plus...
Quelqu'un s'approche. C'est une femme, elle est habillée en blanc et à un masque. Elle rit. Une deuxième personne, au fond, derrière elle, un homme est debout, il regarde le déroulement des opérations. Et là, je le reconnais. HOLSTER. Et tout me revient. La lecture des souvenirs. Quand j'ai été démasquée. Un homme de main de Holster. Un coup. Du noir. Du vide. Et je comprends où je suis. Je veux crier mais je ne peux pas ouvrir la bouche. J'ai échoué. En d'autres termes, je suis devenue une des cobayes que je voulais sauver...


-Non... murmura-t-elle.

Luna se réveilla en sursaut, se releva, se frotta les yeux et vit Aaron. Et Cléophée. Dans les quartiers de Genome. De soulagement, elle soupira et se laissa retomber là où elle avait dormi en attendant que sa respiration se calme. Cléophée s'était levée du lit. Luna se remit sur pieds. Combien de temps avait elle dormi ? Elle se tourna vers Cléophée :

-Est ce que ça va ? Non, il ne faut pas que tu te lèves...

Puis, s'adressant à Aaron, elle murmura :

-Je suis désolée, je me suis endormie...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Mar 21 Déc - 20:45

Calmer ses crises ? Elle a vraiment cru que se détruire ainsi était la solution ? Mais c'était n'importe quoi ! Ce qu'elle disait n'avait aucun sens ! Comment pouvait-elle imaginer un instant vivre toute sa vie dans cet état ? Ce n'était pas vivre, c'était regarder le monde défiler sous ses yeux en tant qu'esclave ! Oui, parce que c'était ce qu'elle était : elle était une esclave, esclave de ces merdes qu'elle s'envoyait dans les veines.
Mais ce n'était pas en déversant tout mon ressentiment sur le sujet d'une seule traite comme ça que j'allais lui être d'un grand secours. Loin de là. Elle n'était pas la première junkie que je croisais et je commençais à savoir quoi faire avec eux. Premièrement : sevrage. Et c'était ce que nous avions commencé à faire avec Luna.
J'allais répliqué lorsque Luna se réveilla en sursaut et en sueur. Visiblement, cette petite sieste n'avait pas été si salvatrice que ça. Je lui lançai un regard inquiet cherchant à savoir quel était le problème, si tout allait bien. Elle me le rendit en me calmant. Je me promis de voir avec elle plus tard ce qui n'allait pas parce que, telle que je la connaissais, je n'obtiendrais rien d'elle si je n'y allais pas en insistant longuement. Elle était comme ça ma Luna : elle adirait aider les autres mais préférait garder pour elle ce qui n'allait pas. Sauf qu'elle était ma meilleure amie et qu'il était absolument hors de question de la laisser intérioriser ses problèmes. Et puis, elle faisait tellement pour moi que je ne pouvais pas ne pas lui rendre la pareille.

« Cléophée... Ce n'est pas comme ça que tu calmeras tes crises... Bien au contraire. D'accord, tant que le produit agit, ton corps est anesthésié et ta tête aussi. Mais n'as-tu pas remarqué que tes crises se frayent de plus en plus de chemins dans ta vie depuis que tu te drogues ? Parce que l'état de manque engendre un grand stress pour ton corps qui n'est plus capable de gérer la pression par la suite. C'est ce genre d'état qui fait que ton pouvoir se manifeste violemment. Et plus tu te drogueras, plus tu seras sujette à ce genre de crises... »

Je ne pouvais pas la garder ici contre son grès mais tant qu'elle serait dans cet état, elle ne pourrait avoir la force de partir. Et à en juger de sa blessure, elle était là pour une ou deux semaines au moins. Ça me laissait le temps de commencer ce fameux sevrage. Et pour que ça fonctionne, il allait falloir trouver de quoi l'occuper. Mais ça, ce n'était pas un problème parce qu'il y avait largement de quoi faire à Genome.
Pour l'heure, c'était clair dans ma tête : j'avais une semaine pour lui faire comprendre que la voie qu'elle avait choisie n'était pas la bonne et j'avais donc une semaine pour lui donner de nouveaux objectifs comme par exemple reprendre ses études ou encore trouver un boulot et pourquoi pas s'engager à nos côtés...

« De toute façon, tant que tu seras dans cet état, tu resteras ici. Et ici, pas de drogue. Pour combler tout ça, je t'aiderai à apprendre à avoir le contrôle sur ta capacité. Crois-moi, on est tous passés par là un jour ou l'autre et comme tu as pu le voir, mon propre pouvoir peut s'avérer aussi dévastateur que le tien alors je peux parfaitement comprendre ce que tu traverses. »

Je ne la regardais pas avec un regard sévère mais avec un regard qui montrait toute la gravité de la situation. Elle avait des choix à faire, c'était certain. Mais tant qu'elle était ici, le choix de la drogue, je le ferais pour elle...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Dim 26 Déc - 14:20


Cléophée Kooros
L'ambiance était tendue, pleine de gravité et Cléophée le ressentait. Elle sentait très bien qu'Aaron n'avait pas une bonne opinion des Drogués au contraire même. A cet instant, comme souvent, Cléophée se sentait une moin que rien, elle regarda Aaron mais son regard se déporta sur Luna, la jeune femme qui avait aider Aaron à sauvez Cléophée. Elle c'était endormie et venait de se reveiller en sursaut. Cléophée était toujours debout main sur sa blessure. Bien evidemment elle n'était pas en etat de trop marcher et Luna confirma cela.
    « -Est ce que ça va ? Non, il ne faut pas que tu te lèves...»
Elle avait l'air de s'inquièter pour elle. Mais Cléophée se douter qu'elle n'était pas la première qu'ils aider, et elle ne savait plus quoi penser. Perdue, oui elle était totalement perdue. Aaron essaya par la suite de résonner Cléophée
    « Cléophée... Ce n'est pas comme ça que tu calmeras tes crises... Bien au contraire. D'accord, tant que le produit agit, ton corps est anesthésié et ta tête aussi. Mais n'as-tu pas remarqué que tes crises se frayent de plus en plus de chemins dans ta vie depuis que tu te drogues ? Parce que l'état de manque engendre un grand stress pour ton corps qui n'est plus capable de gérer la pression par la suite. C'est ce genre d'état qui fait que ton pouvoir se manifeste violemment. Et plus tu te drogueras, plus tu seras sujette à ce genre de crises... »
Cléophée releva les yeux et le regarda, elle se mit à réfléchir sur ce qu'il venait de lui dire, il n'avait pas tort, ces crises avaient empirer depuis qu'elle prenait de la drogue mais en même temps elle arriver à les calmer grâce à cela. Le sevrage peut-etre très dangereux avec Cléophée, et elle en est tout à fait consciente. Lorsqu'elle sera en manque elle pourrait devenir dangereuse très dangereuse... C'est pour cette raison qu'elle n'a jamais essayer d'arreter, par peur...
    « C'est vrai... mais se serait encore plus dangereux d'arreter. Je suis bombe qui peut exploser à n'importe qu'elle moment, je ne pourrais jamais contrôler mon pouvoir, je ne suis pas assez forte... »
A son arrivée en ville, Cléophée avait fait des recherches sur les pouvoirs, elle avait lus que certains mutants aux pouvoirs très puissants n'arrivèrent jamais à se contrôler et finissait par mourir à cause de se "surplus" d'energie. C'est ce que Cléophée c'est mise en tête. Pour elle, elle est ce genre de mutant. C'est pour cette raison qu'elle à en quelques sortes baisser les bras.
    « De toute façon, tant que tu seras dans cet état, tu resteras ici. Et ici, pas de drogue. Pour combler tout ça, je t'aiderai à apprendre à avoir le contrôle sur ta capacité. Crois-moi, on est tous passés par là un jour ou l'autre et comme tu as pu le voir, mon propre pouvoir peut s'avérer aussi dévastateur que le tien alors je peux parfaitement comprendre ce que tu traverses. »
Cléophée tiqua aprés ces paroles, elle le regarda droit dans les yeux, il comter la retenir ici ? Cléophée n'a jamais accepter les ordres, mais elle se calma à la fin de la phrase d'Aaron, effectivement son pouvoir à lui était tout aussi puissant que le sien et il avait l'air dans avoir un contrôle parfait. Cléophée reverais de contrôler son pouvoir comme lui mais la peur guide sa vie. Cléophée essaya de bouger mais a cause de sa maladresse elle fit tomber tout ce qui se trouver sur une étagère dont son porte monnaie que Aaron avait prit. Elle le regarda et vit la photo de sa famille, elle l'a ramassa aussi vite qu'elle pu et la rangea dans sa poche et répondu à Aaron pour ne pas commencer cette discution sur sa famille.
    « Je ne sais pas... c'est dangereux et puis il n'y a pas que sa. Je suis d'une maladresse incroyable et il faudrait au moin 50 ans pour que je contrôle mon pouvoir, et apparement tu à d'autres choses à faire. »
Cléophée opta pour le coté compréhensif, elle laissa son côté méfiant et associable de côté, ce n'était plus utile avec lui. Mais apparement, la jeune femme, Luna, avait des ennuis, cela se voyait à des kilométres.
Cléophée fatiguer, se rasseya sur le lit, de toute façon il ne l'a laisserais pas sortir alors autant d'assoir.





Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Ven 21 Jan - 21:05


Luna Walsh

Quand Luna se leva, réveillée par son cauchemar, Aaron lui adressa un regard inquiet. La jeune femme s'était empressé de rassurer son ami, mais elle savait qu'il n'était pas dupe. Il aurait tôt fait de lui poser question sur question pour savoir ce qui n'allait pas. Luna se trouva ridicule, d'un seul coup : après tout, quel était le problème ? Sa mission venait de commencer, elle n'avait encore rien découvert de vraiment intéressant, et Holster ne la soupçonnait probablement pas même s'il en donnait l'impression ! Pourquoi s'inquiétait elle ? L'espionne eut soudain honte d'elle même, honte de se montrer si peu courageuse. C'était sa mission la plus importante. Bon, elle avait bien recueilli et aidé des mutants à contrôler leur capacité, mais c'était surtout considéré comme des bonnes actions. Car pendant qu'ils faisaient cela, Genetic continuait d'étendre son ombre sur les USA... Alors en espionnant, Luna n'aidait personne directement mais au moins elle avait l'impression de faire quelque chose qui pouvait être déterminant par la suite. A condition que Holster ne devine pas tout... sinon, elle était bonne pour être cobaye involontaire. Mais même si cela arrivait, elle ne trahirait personne pour sauver sa peau... elle aurait au moins le courage de faire ça. Elle se le jura.

« C'est vrai... mais se serait encore plus dangereux d'arreter. Je suis bombe qui peut exploser à n'importe qu'elle moment, je ne pourrais jamais contrôler mon pouvoir, je ne suis pas assez forte... »

"Je ne suis pas assez forte"... combien de personnes au juste pensaient cela d'eux même ? Luna imaginait facilement ce que devait ressentir Cléophée, ce sentiment d'impuissance, car elle le ressentait elle même assez souvent. Comme des dizaines de mutants, cette phrase lui revenait à l'esprit. "Je ne suis pas assez forte..."

-Si, Cléophée. Tu es assez forte. Pense a ce que tu as déjà surmonté, et à ce que ta vie sera quand tu contrôleras ta capacité. Mais oublie les drogues. Elles ne te mèneront à rien. C'est à toi seule de te contrôler, mais nous t'y aideront.

Le tout, c'était de lui redonner confiance en elle, pour un moment au moins. Si Cléophée gardait de l'espoir sur sa capacité à se contrôler, à LE faire, à y arriver... eh bien tout serait possible. Presque. Aaron renchérit :

« De toute façon, tant que tu seras dans cet état, tu resteras ici. Et ici, pas de drogue. Pour combler tout ça, je t'aiderai à apprendre à avoir le contrôle sur ta capacité. Crois-moi, on est tous passés par là un jour ou l'autre et comme tu as pu le voir, mon propre pouvoir peut s'avérer aussi dévastateur que le tien alors je peux parfaitement comprendre ce que tu traverses. »

Soudainement, Cléophée se raidit imperceptiblement. Comme Luna, elle n'aimait pas cette idée d'enfermement. Mais Aaron avait ajouté une touche de légèreté à sa déclaration en affirmant qu'il pouvait comprendre. Il avait raison. Luna ne le pouvait peut être pas : sa capacité ne lui avait pas beaucoup posé de problèmes. Au début, elle était sans cesse assaillie par le flot de souvenirs de n'importe quel passant qu'elle croisait dans la rue, mais c'était vite passé. Elle avait pu rapidement empêcher sa capacité de se déclencher n'importe où, n'importe quand... avec un peu d'entraînement.

Mais avec un don comme celui de Cléophée ou encore d'Aaron, Luna se doutait que c'était une tout autre paire de manches.

« Je ne sais pas... c'est dangereux et puis il n'y a pas que sa. Je suis d'une maladresse incroyable et il faudrait au moin 50 ans pour que je contrôle mon pouvoir, et apparement tu à d'autres choses à faire. »


Luna sourit, en replaçant lentement les objets sur l'étagère que Cléophée avait renversée comme pour illustrer ses propos. Celle ci ramassa la photo que Aaron avait trouvé dans son portefeuille avec empressement. Elle ne souhaitait sans doute pas ressasser des souvenirs de famille maintenant. Luna n'avait pas lu dans ses souvenirs, elle ne connaissait pas son passé, mais elle estimait que le moment était très mal choisi...

-Il n'y a pas de problème. Je pense que notre maladresse n'influencie pas notre don, heureusement d'ailleurs ! Luna sourit à cette pensée. Si c'était le cas, certains mutants auraient eu plus de problèmes ! Elle reprit : -Et puis, nous ne sommes pas les seuls à Genome...

Luna remarqua que Cléophée continuait à penser aux autres, peut être même plus qu'à elle même. Malgré tous ces propres problèmes, elle arrivait encore à se soucier du temps libre de son ami et elle. Elle devait avoir une nature très gentille...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   Dim 23 Jan - 17:46

« De toute façon tu n'as pas le choix : tant que tu es blessée, tu restes coincée ici et tu vas devoir te plier à ces règles. Après, tu feras ce que tu voudras. » Cela signifiait que la conversation sur le sujet était close. De toute façon, je comptais bien l'aider là-dessus et me débrouiller pour qu'elle réussisse à arrêter, du moins, tant qu'elle serait à Genome. Si une fois rétablie elle décidait de partir, alors je ne pourrais pas la retenir et l'empêcher de recommencer. Voilà pourquoi à Genome, elle suivrait mes règles.

Cette fille m'avait touché dès le départ, dès que je l'avais vu lutter dans cette ruelle, seule, contre son pouvoir. Et j'avais envie de la protéger. Mais en même temps, je détestais toutes ces personnes qui refusaient la réalité et qui se plongeaient ailleurs grâce à toutes ces merdes. Mon avis était d'un seul coup complètement mitigé la concernant. Je ne savais plus trop quoi faire.
En tout cas, elle n'était visiblement pas seule : la photo de famille que j'avais aperçu en témoignait. Et sa carte d'identité, réelle ou fausse, indiquait qu'elle était mineure : que faisait-elle ici bon sang ? Je ne pouvais ne rien tenter : il fallait que je me débrouille pour la garder ici au moins jusqu'à ce qu'elle soit majeure et qu'elle puisse se débrouiller administrativement.
Ceci me conduit à une nouvelle question : que faisait-elle exactement ? Des études ? Avait-elle un boulot ? Elle m'avait dit qu'elle n'étudiait plus dans la ruelle. Vérité ou mensonge ? Il fallait qu'elle étudie si une voie la passionnait...

« Tu as pensé à tes études ? Ce que tu voulais faire de ta vie ? Parce qu'il me semble que tu devrais encore être au lycée vu ton âge. En tout cas, si tu veux reprendre, on peut t'aider. On est capable de beaucoup de choses chez nous : tu t'en rendras vite compte, au fil du temps... » Je partais de l'idée que j'allais la convaincre de rester. Et puis ma petite Luna était là et elle m'aidait à merveille sur ce coup là : elle était très douée pour calmer les gens et les mettre dans sa poche. C'était une fille bourrée de charisme qu'on ne pouvait qu'aimer tout de suite. En tout cas, c'était comme ça que ça s'était passé pour moi. Je n'avais pu ne pas succomber à sa bonne humeur contagieuse et à son côté si humain. Et puis, grâce à son pouvoir, elle pouvait facilement capter un pan de votre histoire ; assez effrayant au début mais elle ne vous comprenez que mieux par la suite. Une fille en or cette Miss Walsh.

[je sais pas ce que vous en pensez, mais je crois qu'on a pas besoin de trop s'éterniser sur ce sujet Smile ]

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Recommencer... [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Recommencer... [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-