..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parle moi de l'évolution [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime M

Invité

avatar


MessageSujet: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Jeu 6 Mai - 10:04

- PV -


Lorsque Maxime poussa la porte de la bibliothèque de la ville, elle se sentit toute petite. Vu la taille du bâtiment, elle aurait de toute façon dû s’y attendre mais non, ça lui coupa le souffle. Rien à voir avec celle de sa petite ville. Elle tritura nerveusement la bretelle de son sac en toile et avança dans l’entrée. Au lieu de mettre autant de fric dans l’entretien d’un tel luxe, il aurait sans doute mieux fait d’aider les sdf de la ville, vu le nombre de concerné. La logique des pays riches.

La femme placée à l’accueil la dévisagea sans vergogne, affichant une moue où se mêlaient dégoût, dédain et surprise. Maxime la regarda froidement et passa son chemin. Certes, son jean était troué et sale, certes sa chemise blanche virait au gris et elle aurait eu besoin d’une bonne douche mais elle n’en perdrait pas pour autant sa dignité. De toute façon, c’était à peu près tout ce qu’il lui restait à l’heure actuelle. Pas d’argent, pas de boulot, pas de vêtements, pas d’endroit pour vivre, pas de famille.
De quoi tomber dans une dépression, de quoi laisser tomber et se laisser couler. Mais ça, ça ne l’intéressait pas. Oui, elle était peut-être dans la merde, mais elle ferait avec les moyens du bord et elle essaierait de tenir la distance jusqu’au bout. On ne sait jamais qui est le vainqueur avant l’issue finale d’une bataille.

Devant l’immense panneau, elle parcourut les nominations des différents étages et s’interrogea. Où était-elle censée aller pour trouver les renseignements voulu. Optons pour les sciences. Elle prit les escaliers, dédaignant l’ascenseur et s’avançant dans l’immense salle avec le même air insolent scotché au visage. Jusque là, savoir pourquoi et comment il était possible qu’elle soit dotée d’une capacité ne l’avait jamais intéressée. Depuis qu’elle avait découvert son « don », ou sa « malédiction » au choix, la jeune femme était resté comme insensible à se changement, semblant être à distance de ce qui pourtant la touchait de près. Aujourd’hui, elle voulait comprendre. Peut-être qu’en trouvant des réponses à ses questions, elle trouverait au passage un sens à sa vie. Faut pas rêver ma grande…

Elle ne trouva rien de bien intéressant dans le rayon des sciences dîtes « sérieuses ». C’est en fouinant, tout en bas d’une étagère, au milieu des œuvres théoriques et presque classé comme « science-fiction » ou même « ésotérique » qu’elle réussi à amasser quelques bouquins, dont un que l’auteur n’avait pas hésiter à intituler « L’évolution humaine ».

Maxime s’installa un peu à l’écart et entreprit de commencer sa lecture. Elle ne vit pas le temps passer. Le matin devint après midi et au bout de deux heures, ses yeux commencèrent à fatiguer. Mais elle se débattait, elle insistait. Les paupières lourdes à cause du manque de sommeil, le corps épuisé par trop peu de nourriture, elle finit par s’assoupir, ou s’évanouir….
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Mer 12 Mai - 21:56

C’était un jour de repos pour le professeur d’Université et il avait décidé d’aller faire un tour à la bibliothèque. Il avait quelques recherches à faire et c’était l’endroit idéal pour y trouver ce dont il avait besoin. Ross pénétra dans le hall d’un pas assuré et prit les escaliers pour se rendre dans la salle dédiée aux sciences. Il parcourut les rayonnages à la recherche de livres traitant de l’évolution humaine et de l’ésotérisme. Etrangement, il ne trouvait pas ce qu’il cherchait jusqu’à ce qu’il aperçoive une pile de livres sur une table, non loin d’une jeune fille endormie.
Ross s’approcha de cette jeune fille et l’observa quelques secondes. Elle était maigre et portait un jean troué et sale et une chemise dont le blanc immaculé n’était plus qu’un vieux souvenir. Il ne faisait aucun doute que cette jeune fille ne mangeait pas à sa faim tous les jours, pire elle devait vivre dans la rue. L’écossais se demandait toujours comment il était possible d’en arriver là et pourquoi personne ne viennait en aide à ceux qui en avaient besoin. Certes, il existait des irréductibles qui refusaient toute forme de compassion mais ceux-là étaient souvent plus âgés que cette gamine à peine sortie de l’enfance.

L’homme se pencha alors la jeune fille et posa une main délicate sur son épaule pour la réveiller. En la regardant de plus près, il reconnu un visage familier. Enfin, familier n’était pas vraiment le bon terme car il ne connaissait Maxime que par l’intermédiaire d’Anne qui l’avait recueillie dans son foyer, en France. Ross n’avait pas remis les pieds en France depuis plusieurs années mais il avait entretenu une correspondance régulière avec Anne. Cette dernière lui avait parlé à plusieurs reprises de Maxime qui lui posait pas mal de soucis. Mais que faisait Maxime aux états unis dans un état pareil ? Il se devait d’éclaircir ce nouveau mystère. Doucement, il secoua la jeune fille pour la réveiller.

- Mademoiselle, mademoiselle… Réveillez vous ! Ca ne va pas ?

Il avait parlé à voix basse pour éviter de déranger les personnes présentes et surtout pour ne pas éveiller leur curiosité.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Jeu 13 Mai - 8:57

Quelque chose de chaud et de rassurant sur son épaule glacée. Puis, une voix. Très loin. Une voix grave et basse qui semblait la tirer, la ramener vers quelque chose alors qu’elle n’était nulle part. Vraiment nulle part. L’ironie, c’était qu’elle ne se serait jamais rendue compte qu’elle avait trouvé le vide et la tranquillité si on ne l’en avait pas arraché. Un endroit noir, sans conscience, à la fois attirant et effrayant. Il lui sembla que son corps sursauta.

Maxime ouvrit grands ses yeux sans pourtant ne rien voir. Comme par écho, son cerveau analysa les propos de la voix pour qu’elle les comprenne. La jeune femme battit des paupières pour essayer de réadapter sa vue. Elle avait la bouche pâteuse, sa tête tournait comme dans un manège et son estomac semblait vouloir se retourner sur lui-même à la manière d’un gant.

-Pardon…. Parvint-elle à murmurer.

La jeune femme lutta pour se remettre en position assise et tourna son visage vers l’inconnu qui venait de la tirer du calme. Elle essayait de contrôler sa respiration pour parvenir à calmer le malaise de son corps. Il faudrait qu’elle trouve de quoi manger. Même juste un verre d’eau. Quelque chose. N’importe quoi.

- Ca va pas… Admit-elle, la tête encore en vrac et les pensées éparpillées. Les rassembler demandait un effort beaucoup trop conséquence pour qu’elle puisse le fournir.

Il lui fallu un moment pour comprendre ce qu’il se passait. Son regard vide finit par reprendre vie, bien que son visage reste livide. Et elle parvint à mettre de l’ordre dans ses idées. Quelqu’un… Elle s’était encore évanouie et quelqu’un l’avait fait revenir à elle. Ce ne serait sans doute pas toujours le cas. La tête encore dans le coton, Max n’était pas assez rétablie pour être agressive ou sauvage. Elle observa l’homme en plissant les yeux. Elle ne le connaissait pas…

Son regard glissa sur la table. Et merde…. Elle rassembla les livres en piles, les plaçant les uns sur les autres de telle façon qu’elle essayait de cacher les titres. Mais cette frénésie était trop violente pour son corps. Maxime tangua. Dangereusement. Elle se rattrapa de justesse à la chemise de l’inconnu. C’était mauvais signe ça.
Elle baissa la tête.

- Est ce que vous auriez de l’eau ?
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Ven 14 Mai - 14:02

La jeune fille mit un certain temps à se réveiller. Ross se demandait si elle ne s’était pas plutôt évanouie. Elle était livide et semblait épuisée. Elle avait du mal à articuler, à se rasseoir correctement et à rassembler les livres près d’elle. Ce dernier geste ne manqua pas de le surprendre. Pourquoi tenait-elle tant à faire du rangement alors qu’elle ne se sentait pas bien. Elle faillit même tomber si elle ne s’était pas rattraper de justesse à sa chemise. L’homme n’avait pas d’eau sur lui mais il s’empressa de lui répondre.

- Ne bouger pas, je vais vous chercher une boisson au distributeur.

Ross fit ce qu’il dit et ramena, de plus, un sandwich car il était certain qu’elle ne s’était pas alimentée correctement de la journée. Certes, il n’était pas autorisé de manger dans les bibliothèques mais c’était toutefois toléré tant que les visiteurs nettoyaient leurs éventuels dégâts.

- Tenez ! Les sandwiches dans les distributeurs ne sont pas terribles, mais bon, c’est mieux que rien. Dit-il gentiment en posant la canette de jus de fruits et la collation près de la jeune fille.

L’écossais se mit à observer les faits et gestes de Maxime. Il la surveillait surtout afin de lui venir en aide si elle retombait dans les pommes. Il tâta la poche de sa veste pour s’assurer qu’il avait pris son portable avec lui. Au pire, il appellerait les pompiers si elle faisait un autre malaise. Il regarda ensuite autour de lui. Les rats de bibliothèque, plongés dans leurs bouquins, n’avaient rien vu de la petite scène qui se déroulait à quelques mètres d’eux. L’indifférence humaine dans toute sa splendeur !

- Je m’appelle Ross, et vous ?

Ce n’était peut-être pas encore le moment de faire les présentations, d’autant plus qu’il connaissait son nom, mais en lui demandant comment elle s’appelait, il voulait s’assurer qu’elle avait bien recouvré tous ses esprits. D’après ce qu’Anne lui avait dit, Maxime n’était pas très docile et se méfiait des étrangers. Là, il avait à faire à un petit animal blessé qui ne demandait qu’à être soigné.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Sam 15 Mai - 13:37

Ce n’était pas la première fois qu’elle demandait de « l’aide » aux inconnus mais entre mendier et réclamer de l’eau à une seule personne bien en face de vous, elle trouvait qu’il y avait une sacrée différence. Cela la dérangeait… Les passants dans la rue avaient le choix de lui donner ou non. Cet homme ne l’avait pas vraiment eu. La bonne conscience et la morale des mœurs lui avaient ôté tout libre arbitre.
Trop épuisée pour s’enfuir après cette demande humiliante, la jeune femme resta assise à fixer le vide, se concentrant avant tout sur sa respiration. Elle avait appris cela en s’entraînant pour son pouvoir. Contrôler les battements de son cœur par une respiration lente et profonde lui avait permis d’atténuer un bon nombre de fois le contrecoup. Cette technique était efficace pour toute forme de malaise.

Lorsque l’inconnu revint, il posa devant elle une canette de jus de fruit et un sandwich, elle le fixa quelques seconde. Les sourcils froncés, le regard froid. Maxime avait quelque chose d’agressif et de violent au fond des yeux. C’était comme ça. Entre orgueil et faim tenaillante le combat fut de courte durée puisqu’il était déjà perdu d’avance. La rue parvient à vous enlever de la dignité et sait parfois comment étouffer le trop plein d’ego.
Ses doigts lui firent mal au contact du métal froid tandis qu’elle détachait la languette. La première gorgée du liquide lui brûla presque la langue, réveillant son système digestif en révolte.

- Merci, grommela-t-elle tout de même en ouvrant l’emballage de son sandwich.

Elle planta ses dents dans le morceau de pain avance hargne. Les anorexiques ne savent pas ce qu’ils ratent. Maxime mâcha très lentement sa bouchée, préférant faire durée le plaisir le plus longtemps possible et ne dévora que la moitié du sandwich. Elle mangeait le reste plus tard, il fallait savoir se tenir puisqu’elle ignorait où elle serait le soir même. Elle porta à nouveau la canette à ses lèvres et s’arrêta à mi-chemin en entendant l’homme reprendre la parole.
C’était quoi ça ? Une conversation ? Voilà exactement pourquoi elle préférait mendier ! Jeter une pièce à une sdf ne nécessitait en aucun cas de lui faire la causette, de lui parler de la pluie, du beau temps et de la politique internationale. Elle n’avait besoin de rien d’autre qu’un truc à boire et à manger, et les passants en jetant cette petite pièce symbolique avaient la sensation de faire une bonne action qui lavait leur conscience. Pas de sentiments, pas d’attaches. Un échange de bons procédés sans risques.
Maxime posa la canette sur la table et appuya son dos sur la chaise de manière à pouvoir observer face à face le visage du bon samaritain pétri de bonnes intentions !

- Ross ? Comme dans friends ? Pas de chance !

Elle était ironique et mordante. C’était de toute manière plus fort qu’elle. Et puis, c’était un peu humiliant de devoir être reconnaissant envers quelqu’un qui ne cherchait qu’à blanchir son karma.

- J’ai pas de nom. C’était très gentil à vous ce que avez fait et je regrette de ne pouvoir vous rembourser mais ça ne veut en aucun cas dire que l’on doive parler ensemble. Je ne suis pas une œuvre de charité destinée à vous racheter pour vos pêchés.

Maxime le fixait froidement. Elle avait dit tout cela d’une voix glacée qui était pourtant teintée d’une agressivité sous-jacente. Elle avait annoncé la couleur, elle ne voulait rien, absolument rien de plus qu’un sandwich et à boire. Il n’avait plus qu’à partir et la laisser tranquille.
Elle n’avait besoin de personne, et personne ne devait prêter attention à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Dim 16 Mai - 16:28

Le regard de la jeune fille interpella le psychologue. Quelle agressivité au fond de ses yeux ! C’était caractéristique des personnes qui vivaient dans la rue. Ils ne voulaient surtout pas être redevables à qui que ce soit et ils avaient de la fierté, une fierté souvent mal placée. Même si il comprenait cette attitude, ça avait le don de l’agacer. Pourquoi les hommes avaient-ils la fâcheuse tendance de mettre tout le monde dans le même panier ? En venant en aide à Maxime, Ross n’attendait aucune reconnaissance, il fut presque surpris d’entendre un vague merci. Surpris mais pas mécontent ; le monde de la rue ne lui avait pas fait oublié l’éducation donnée par Anne et son mari.

Ross s’était assis face à la jeune fille et l’observait. Ce qu’elle rétorqua, après s’être présenté, le fit doucement sourire. Les répliques ironiques de ce style lui faisaient penser à son filleul qui n’avait pas la langue dans sa poche.
« Friends » une série pour adolescents sur laquelle il était tombé par hasard. Par curiosité, il avait suivi une ou deux épisodes afin de comprendre pourquoi les jeunes adoraient cette série.

- Pas de chance, effectivement ! Répondit-il d’un air faussement désolé.

Par contre il fut véritablement navré par ce qu’elle dit ensuite. Visiblement, la jeune fille ne voulait pas décliner son identité et n’avait absolument pas l’intention de discuter. Ross se demandait ce qui c’était passé dans la vie de Maxime pour en arriver là. Certes, elle avait toujours été un peu sauvage, mais à ce point là c’était affligeant. L’écossais dénotait une grande souffrance mais il était bien incapable de trouver une explication. En effet, il ne connaissait Maxime que par les dires d’Anne. Ross aimerait bien que la jeune fille soit moins distante mais il ne pouvait pas la forcer. Ce n’était ni le lieu, ni le moment. De plus, il respectait trop les gens pour s’imposer alors qu’ils ne le souhaitaient pas.

- Je ne vous considère pas comme telle. J’ai compris le message cependant. N’ayez crainte, je vous laisse tranquille.

C’était avec regret qu’il allait la quitter mais il n’avait aucun moyen, pour le moment, de se faire accepter par ce chat sauvage. Avant de prendre définitivement congé, il lui demanda gentiment :

- En avez-vous terminé avec ces livres ? J’aimerais bien les consulter.

Du menton, il montra les livres empilés près de la jeune fille. Il était venu à la bibliothèque pour faire quelques recherches et les seuls livres qui l’intéressaient étaient aux mains de la petite tigresse. Il n’avait pas envie de se prendre un coup de griffes et ce fut avec patience qu’il attendit la réponse. Si elle n’avait pas terminé, il reviendrait plus tard ; ses recherches n’avaient pas de caractère d’urgence. Cela l’ennuyait un peu car il n’avait pas prévu de revenir un autre jour, mais il fallait bien s’adapter aux situations imprévues.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Dim 16 Mai - 17:24

La réponse de Ross la frustra et elle lui envoya un regard un peu trop expressif. L’espace de quelques secondes, elle lui montra qu’elle était blessée. Il avait compris, elle venait de l’envoyer sur les roses, et il acceptait de laisser tomber. C’était tout ce qu’elle voulait non ? Elle était même celle qui avait mis fin à cette conversation alors pourquoi se sentait-elle brusquement rejetée ? Paradoxe. Maxime baissa la tête, renfrognée, et croisa ses bras sur son ventre, comme pour se protéger. Elle venait d’agir exactement comme toutes les petites pestes de quinze ans qui hurlaient à tout va pour réclamer de l’attention et qui se plaignaient lorsqu’elles ne l’obtenaient pas. Exactement, une adolescente en crise. Et ça, ça ne lui convenait pas.

Quelque chose en elle aurait voulu s’excuser d’un comportement aussi ridicule et inapproprié mais son égo gagna la partie encore une fois. Cela ne servait à rien de s’excuser. Il fallait assumer, et voilà. Mais bon, elle se sentait assez mal de ne pas avoir été « correcte » envers quelqu’un qui avait pris la peine de la nourrir.

-Merci,
répliqua-t-elle sans pour autant lever les yeux.

Maxime n’osait plus bouger le petit doigt. Peut-être était-ce dû aussi à la différence d’âge entre elle et cet homme qui l’avait remise à sa place. En agissant ainsi, il avait quelque part gagner un petit peu, un tout petit peu, de ce que l’on pourrait appeler du respect. Le sandwich et la canette restait simplement sur la table. Et elle ne les regardait même plus. C’était un peu finalement, comme si, elle ne les méritait plus.
La question de Ross finit néanmoins par la tirer de son mutisme. Elle fronça les sourcils et leva la tête. Alors elle n’avait pas réussi à cacher assez vite les titres ? Les livres qu’elle s’était approprié traitaient tout du même d’un sujet très précis : la génétique et les mutations. Il était sans doute rare de rencontrer quelqu’un qui s’y intéresse, même de loin.

- Vous vous intéressez au sujet ?

Question idiote puisque la réponse était des plus évidentes mais dans sa surprise, rien de plus intelligent ne lui était venu à l’esprit. Les seules personnes avec lesquels elle n’avait jamais discuté des « dons particuliers » étaient celles du pensionnat. Maxime n’avait jamais réellement envisagée la possibilité que d’autres personnes soient touchées par ça. On lui avait bien dit que des capacités se développaient un peu partout dans le monde, mais elle n’y avait jamais vraiment cru. Peut-être avait-elle un esprit cartésien mais elle ne parvenait jamais à croire que ce qu’elle pouvait voir de ses propres yeux. La théorie était trop vague pour qu’elle y accorde trop de crédit.

- Je voudrais encore regarder certains bouquins mais je dois admettre que c’est souvent du charabia pour moi…

Implicitement : si tu sais quelque chose, je suis toute ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Mar 18 Mai - 21:27

Ross ne fut pas étonné par l’air frustré de la jeune fille. C’était une réaction très courante chez les personnes qui vivaient dans la rue ou qui vivaient en marge de la société. Ils ne voulaient pas être ennuyés et le faisaient savoir sans détour mais lorsqu’ils étaient laissés à leur triste sort, ils se sentaient rejetés. Le comportement de Maxime faisait peine à voir mais l’homme ne voulait, en aucun cas, s’imposer. Il lui avait payé une boisson et un sandwich sans espérer de reconnaissance, c’était un geste humain naturel chez lui.

- Il n’y a pas de quoi.

L’écossais regrettait tout de même de ne pas avoir établi le contact. Il connaissait Maxime par l’intermédiaire d’Anne et il aurait bien aimé savoir pourquoi elle se retrouvait aux états unis sans le sou. Il savait cependant qu’il ne pouvait pas l’interroger comment ça, de but en blanc, car cela risquait de la faire fuir. Il avait sa petite idée en tête pour attirer de nouveau l’attention de la jeune fille mais, contre toute attente, elle devint un peu plus communicative. Le sujet l’intéressait indubitablement, d’autant plus qu’il connaissait le pouvoir de Maxime.

- Evidemment ! Répondit-il tout spontanément.

C’était d’autant plus naturel qu’il lui avait fait comprendre qu’il souhaitait consulter les livres empruntés par la jeune fille. Manque de chance, elle voulait encore les lire en précisant ne pas y comprendre grand-chose. Etait-ce une invitation sous entendue à avoir des explications ? Ross n’en était pas certain mais il n’allait pas tarder à le savoir.

- Moi aussi, il y a des choses que j’ai bien du mal à comprendre. Ca vous dirait qu’on en discute ? A deux, on arrivera peut-être à quelque chose. Proposa-t-il gentiment avant d’anticiper sur une réponse négative.

- Mais bon, vous voulez sans doute être tranquille pour lire. On pourrait toujours se revoir un autre jour si vous voulez quelques explications de base. Entre temps, j’aurais peut-être complété mes connaissances… Sauf si vous emportez ces livres avec vous…

Ross était prêt à laisser la jeune fille tranquille même si ça le gênait de ne pas pouvoir en faire plus. Il était également ennuyé car il était venu à la bibliothèque pour consulter les livres actuellement dans les mains de Maxime. La bibliothèque était très imposante et contenait un nombre impressionnant de volumes mais il n’y avait qu’un seul exemplaire de ces livres ; c’était dommageable mais il n’avait aucun pouvoir de faire changer les choses. Il lui faudrait attendre le bon vouloir de Maxime si non il serait dans l’obligation de se les procurer il ne savait trop où.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Jeu 20 Mai - 9:51

Maxime le jaugeait du regard, étudiant la question sous tous les angles possibles. Malgré son apparence de chaton effarouchée, elle était une personne réfléchie. Elle avait devant elle un homme d’une quarantaine d’année, s’intéressant au sujet des mutations génétiques. Bien. Mais encore, que savait-elle d’autres ? Il lui avait offert de quoi se sustenter oui mais après ? Cela ne faisait pas de lui une personne fréquentable, l’habit ne fait pas le moine. Peut-être s’intéressait-il à ce sujet à des fins peu glorieuses ? Peut-être faisait-il partie des personnes qui la recherchaient.
Mais d’un autre côté, la chance d’avoir des explications ne se reproduiraient pas. Et il était près à la laisser tranquille si elle le demandait. Était-ce sincère ou était-ce un simple tour de passe-passe ?

- Non je ne compte pas les emmener.

C’était un début de réponse. Maxime allait du plus évident au moins évident. Elle n’avait de toute manière nulle part où emmener ces gros livres et elle n’avait aucune envie de traverser tout Los Angeles, son butin sous le bras. De toute manière, elle n’avait ni carte d’identité, ni carte d’emprunt pour la bibliothèque. Alors c’était râpé.

La jeune femme se redressa et planta ses yeux clairs sur l’homme. Oui, oui, planta. Comme si son visage avait pu lui dire s’il était ou non quelqu’un de fiable. Elle cherchait par son attitude à poser clairement les choses par le langage du corps. Non, elle n’était pas un petit objet fragile et sans défense, oui, elle n’hésiterait pas une seule seconde à lui sauter à la gorge s’il essayer de la piéger de quelque façon que ce soit.

- Je veux bien qu’on en discute
,
finit-elle par annoncer, si ça ne vous dérange pas.

Le problème, c’était que s’ils discutaient ici, ils ne seraient pas à l’abri des oreilles indiscrètes et ils gêneraient probablement les éternels accros au silence de cathédrale. Sauf, qu’ils n’auraient plus les bouquins sous la main s’ils partaient…

- Vous préférez qu’on reste ici ? Peut-être qu’on ferait mieux de descendre à la cafétéria non ?



[Non, non je débloque pas XD, il y a des cafétérias dans les grandes biblio non ? En tout cas, j’ai déjà vu n_n ]
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Sam 22 Mai - 22:12

Ross fut relativement soulagé car la jeune n’avait pas l’intention d’emprunter les livres. Il pourrait donc choisir celui dont il avait besoin plus particulièrement pour ses recherches. Quelques doutes l’envahirent quand Maxime le scruta de ses yeux clairs. Que cherchait-elle ? A lire dans ses pensées, non mais c’était l’impression qu’elle donnait. Voulait-elle revenir sur sa décision ? Là encore, c’était négatif car la jeune n’avait pas la langue dans sa poche et elle se serait ravisée aussitôt si cela avait été le cas. Il restait la possibilité la plus plausible : elle se méfiait de l’inconnu. Il ne se souvenait lui avoir dit son prénom mais cela ne faisait pas de lui une personne au dessus de tout soupçon.
Finalement Maxime finit par accepter sa proposition. Il était ravi de pouvoir discuter avec elle mais surtout de pouvoir faire sa connaissance et, peut-être en apprendre un peu plus sur son parcours.

- Non non, ça ne me dérange absolument pas, si non, je ne vous l’aurais pas proposé. Répondit-il gentiment tout en laissant sous-entendre qu’il n’était pas de ces personnes futiles qui ne pensaient pas ce qu’elles disaient.

Ross était entièrement d’accord avec la jeune fille. Ils ne pouvaient pas discuter au sein même de la bibliothèque. Ce lieu était fait pour lire et étudier et il était le premier à râler si des personnes se montraient trop bavardes.

- Effectivement, nous serons mieux à la cafétéria pour discuter. Dit-il en prenant deux livres parmi ceux choisis par Maxime.
L’un avait pour titre « L’évolution humaine » et avait été écrit par un scientifique de renom spécialisé dans la recherche fondamentale, et le second, écrit par un auteur parfaitement inconnu titrant « Les découvertes improbables du génome humain » faisait partie des romans de sciences fiction mais étaient basés sur des faits réels. Ross attendit que Maxime se lève pour descendre à la cafétéria et se dirigea vers l’escalier qui y menait.

Arrivé en bas, l’homme invita la jeune fille à choisir un coin tranquille le temps qu’il aille faire enregistrer les volumes empruntés. Ceci fait, avant de rejoindre Maxime, il acheta deux thés au bar et les ramena à table.

- J’espère que vous aimez le thé. Dit-il en prenant place aux cotés de la jeune fille.

Pressé de connaître les interrogations de Maxime, il entra dans le vif du sujet.

- Depuis maintenant une vingtaine d’années, les chercheurs approfondissent leurs connaissances et découvrent tous les jours de nouvelles évolutions. Comme dans tout, il y en a des bonnes et des mauvaises. Vous savez sans doute que les mutations génétiques existent depuis toujours et que celles-ci sont les causes de maladies génétiques aussi rares que variées ?...

Le psychologue marqua une pause afin de savoir ce que la jeune fille en pensait. La recherche fondamentale n’était pas un de ses sujets d’études mais depuis qu’il avait rejoint Genome, Ross s’y intéressait de près. A ses temps perdus, il se penchait sur la question afin d’en comprendre un peu mieux le fonctionnement. C’était extrêmement complexe mais il arrivait plus ou moins à comprendre le mécanisme.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Dim 23 Mai - 18:43

Maxime ne mit que quelques secondes à rassembler ses affaires. Elle rangea soigneusement le reste du sandwich dans son emballage et le mit dans son sac. Puis, elle posa les autres livres sur le meuble approprié en les emmenant tous à la fois dans ses bras maigrelets. Elle exécuta sa tâche rapidement et efficacement puis se saisit de la canette de jus de fruit. Ce petit manège signifiait qu’elle allait le suivre tout simplement et elle ne voyait pas l’intérêt de lui répéter une autre fois qu’elle était d’accord pour avoir une discussion.
Elle suivit Ross sans broncher et c’est la tête haute qu’elle envoya un regard dédaigneux à la personne chargée des prêts, la même qui s’était permise de la lorgner avec mépris quelques heures avant. Cette petite mise au claire achevée, la jeune femme finit sa boisson et la jeta dans une poubelle. Oui, les Sdf connaissent les poubelles mademoiselle-la-chargée-aux-prêts.

En pénétrant dans la cafétéria, Maxime fila vers la table la plus à l’écart des autres, tout au fond de la pièce et s’installa. Légèrement inquiète, elle regretta de ne pouvoir s’allumer une cigarette et entreprit de se recroquevillé sur la chaise pour masquer sa nervosité. Elle entoura ses genoux de son bras droit et tapota nerveusement des doigts sur la table. Son visage était peut-être impassible mais son corps parlait pour elle. Elle se demandait si elle ne prenait pas un trop gros risque avec cette discussion mais n’eut pas le loisir de se torturer plus longtemps les méninges car Ross arrivait déjà.

Maxime le gratifia d’un sourire et hocha la tête à sa question. Cet homme était poli et agréable sans être envahissant ou charitable. Oui charitable, dans le dictionnaire de la jeune femme, faisait partie des défauts . Il fallut attendre que la conversation démarre pour que la jeune femme se calme.

- Oui.


Il avait employé le terme de « maladie ». Est ce que son don était à ranger dans cette catégorie ? Était-elle malade ? Elle baissa un instant les yeux. Elle n’avait jamais été très attentive au cours de science durant son parcours scolaire, se contentant de se maintenir à une moyenne raisonnable pour éviter de devoir redoubler ou de se faire remarquer par ses professeurs. De fait, ses connaissances en la matière étaient plutôt réduites. Maxime ne savait pas trop comment aborder le sujet qui l’intéressait réellement, aussi tenta-t-elle une approche assez vague, après un court moment de silence.

- Il y a des théories qui affirment que ces mutations vont conduire certaines personnes à avoir des capacités, pensez vous que ce soit réellement possible ?

Puis, craignant d’en avoir trop dit et de s’être faite repérée, elle ajouta un mensonge de son crue.

- C’est pour mon cours à la fac.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Lun 24 Mai - 19:42

En descendant pour aller faire enregistrer les deux livres empruntés, Ross remarqua l’échange hostile de regards entre Maxime et l’employé de la bibliothèque. Cette dernière s’était montrait hautaine et n’avait pas l’air d’apprécier la présence de la jeune fille en ce lieu. Certes, elle ressemblait à une sdf mais elle n’était pas répugnante. Elle n’avait pas à la toiser de cette façon, c’était un être humain qui méritait le respect. Pendant que Maxime partit s’installer à la cafétéria, le psychologue fit part de son mécontentement à la jeune femme irrespectueuse. Il lui rappela que personne n’était à l’abri d’un problème et que n’importe qui pouvait se retrouver à vivre dans la rue sans l’avoir voulu. Ceci dit, il demanda une carte de bibliothèque au nom de Maxime Matthews.
Après s’être installé à la table de la cafétéria et fait une petite introduction à la discussion, la jeune fille posa une question fort pertinente. Il ne fut pas surpris par cette demande car il savait qu’elle était dotée d’une capacité difficile à maîtriser et encore plus à accepter.

- Oui, bien sûr, que c’est possible. Dit-il calmement dans un demi sourire.
- Il n’y a qu’a regarder l’évolution de l’homme au travers des millénaires. Au départ, il était plus proche de l’animal et certains de ses sens étaient bien plus développés que maintenant. Avec le modernisme, l’homme s’est civilisé et certains de ces sens ont été affaiblis car il n’en a plus la même utilité. Je pense que les mutations s’adaptent à l’évolution tout simplement.

Maxime ne connaissant pas Ross, elle restait sur ses gardes et crut bon de préciser que sa demande était en rapport avec ses cours de fac. Un mensonge énorme que n’importe qui aurait deviné car elle n’avait pas l’allure d’une étudiante. Pour éviter de la froisser, Ross hocha la tête d’un air compréhensif.

- Alors, celle qui n’a pas de nom, elle suit quoi comme études à la fac ? A l’UCLA je suppose ?

Le professeur était curieux de connaître la réponse de la jeune fille qui serait sans doute un mensonge de plus, mais il voulait savoir pendant combien de temps encore elle allait jouer à ce petit jeu. Par la même occasion, il lui rappelait gentiment qu’elle avait omis de se présenter.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Mer 26 Mai - 12:08

- Oui c’est vrai, mais ces modifications, ces évolutions sont toutes nées à cause d’une nécessité pour l’homme de s’adapter à son environnement non ?

Voilà, elle venait de résumer en une phrase ses connaissances en matière d’évolution humaine. Ross venait néanmoins de souligner un point important qui attira l’attention de Max. Les hommes avaient perdu leurs liens avec l’instinct en se détachant du monde animal. Toute évolution nécessitait-elle une perte de quelque chose ? Si oui, alors qu’avait-elle perdu en gagnant le droit de détruire les matières vivantes ?

- Je ne comprends pas quelle serait le facteur qui pousserait l’homme à évaluer cette fois-ci et visiblement, ceux qui supportent cette théorie essaie de noyer le poisson au milieu d’un lac d’hypothèse.


Était-ce négatif comme évolution ? Positif ? Et en admettant que des capacités émergent un peu partout, comment pourrait-on faire pour gérer et s’adapter ? Pour empêcher que des êtres dotés de pouvoirs nuisent à d’autres êtres humains. C’était un peu à double tranchant, tout ça. Et c’était surtout atrocement effrayant.
Toute passionnée qu’elle était par la conversation, Max paru surprise lorsque Ross la questionna sur ses études. En piètre menteuse, elle porta son thé à ses lèvres et but lentement pour se donner le temps de réfléchir. Elle finit tout de même par hocher la tête :

- Oui, je suis à l’U.C.L.A, je suis un programme de littérature avancée mais j’ai pris des plusieurs options que me semblaient intéressantes.

Ce qui aurait été parfaitement possible si elle n’avait pas été à la rue et surtout si elle avait su ce que c’était que l’U.C.L.A. Quoi que les dernières initiales devaient probablement se rapporter à Los Angeles. Puis, en réponse au si subtil rappel de son interlocuteur vis à vis de son prénom, elle reprit :

- Désolée. Je m’appelle Maxime.


Pour le nom de famille, il ne fallait pas pousser quand même ! Mais ne restons pas sur la pente glissante et risquée des informations personnelles :

-Mais que pensez-vous, vous, de tout ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Jeu 27 Mai - 15:08

- Vous avez entièrement raison. Acquiessa-t-il sur l’homme et l’environnement.

Effectivement jusqu’au XIXème siècle environ, l’évolution de l’homme suivait l’environnement. Après, ce n’était plus tout à fait le cas car l’homme avait pris le dessus sur cet environnement. La révolution industrielle et toutes les superbes découvertes ont amenées un confort que nul n’a envie de laisser tomber. Cependant, ces progrès fulgurants ne se sont pas faits sans risques et certains ont été, et sont encore, au détriment de la nature.

- Par contre, l’homme à, comment dire…., forcer certaines choses et il en résulte des évolutions imprévues avec lesquelles il faut faire face désormais. Certaines de ces évolutions sont bénéfiques et d’autres pas. Mais bon, l’homme, dans toute sa splendeur, a toujours été imparfait. Il faut donc s’en accommoder.

Ross sourit dans sa barbe en voyant la jeune fille réfléchir à ce qu’elle allait répondre sur son cursus scolaire. Comme il s’en doutait fortement, Maxime se donna un petit répit avant de répondre par mensonge. En effet, il savait qu’elle mentait mais il comprenait également pourquoi elle ne voulait pas étaler sa véritable vie.

- Dans ce cas, on risque de se rencontrer. Je suis prof à l’UCLA. Dit-il dans un sourire amusé.

Il ne savait pas ce qu’elle faisait dans la rue mais comme toute personne ayant une once de fierté, elle n’avait pas envie de le dire à un inconnu. Si elle avait fabriqué cette histoire c’était tout simplement pour camoufler son intérêt porté aux mutations génétiques. L’écossais comprenait parfaitement cette dissimulation car il avait été, lui-même, plus d’une fois dans ce cas. Avec les bruits qui courraient sur les gènes mutants, ceux qui en étaient dotés, ceux qui savaient, ceux qui spéculaient et ceux qui ne savaient rien, il était préférable d’être prudent. On ne savait jamais à qui on avait à faire. De plus, il y avait des groupuscules anti-mutants qui agissaient dans l’ombre pour éliminer ces personnes qui n’étaient, pour eux « pas normales ». Mais cette normalité, qui la définissait ? C’était tellement relatif. Si être normal était de faire partie du plus grand nombre, alors Ross tout comme ceux qui avaient un pouvoir, était anormal. Dans quelques années, ce serait certainement le contraire.

- Je pense et je sais qu’il y a des personnes porteuses d’un gène mutant qui a développé une capacité latente que l’on peut appeler don ou pouvoir.
Ross avait répondu sans détour. Il savait que Maxime était porteur du gène, donc il n’avait rien à craindre d’elle. Bien entendu, il ne parla pas de lui car il n’avait absolument pas l’intention de lui dire qu’il était également porteur du gène. Cependant, pour éviter de l’effrayer, il fallait qu’il en dise un peu plus. Après tout, aux yeux de la jeune fille, il pouvait être un de ces hommes « chasseur de mutants ». Il était donc indispensable, si il ne voulait pas la voir partir en courant d’ajouter un point important.

- Mon fils Wyatt est porteur de ce gène. Murmura-t-il en se penchant vers la jeune fille pour éviter les oreilles indiscrètes.
- Et toi Maxime, ça fait combien de temps que tu as découvert ta capacité ?

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Jeu 27 Mai - 20:11

Ils ne risquaient très certainement pas de se rencontrer mais bon…

- Oui, très certainement.

Son visage avait beau rester neutre, Maxime essayait de se noyer dans son thé pour ne pas avoir à poursuivre. Elle espérait qu’il la verrait comme une de ces personnes qui détestent parler d’elle-même, ce qui en soit, n’était pas tout à fait faux.

Ross reprit la parole et elle se figea. Malgré elle, son estomac se retourna. Elle sentait qu’elle perdait le contrôle de cette conversation et cela lui déplaisait. Ses traits se durcirent et elle détourna les yeux. Qui était ce type ? Que savait-elle de lui ? Il n’était peut-être pas ce qu’il prétendait être. Que savait-il exactement de tout cela. Maxime entreprit de finir à grande gorgée son thé dans le but de s’enfuir à toute jambe. La fuite est toujours la solution et ceux qui disent le contraire ne savent décidément pas de quoi ils parlent.
Elle s’apprêtait à prétexter un rendez-vous quand il se rapprocha d’elle et lui fit une annonce qui la laissa paralysée. Il mentait ! Il ne pouvait que mentir ! Elle se força à afficher un sourire sceptique.

- Et toi Maxime, ça fait combien de temps que tu as découvert ta capacité ?

Elle le fusilla littéralement du regard. Ça ne sentait pas bon du tout. Elle sentit le sang lui monter au visage et son cœur se mit à battre à tout rompre. Maxime était comme prise au piège, et elle n’avait qu’une envie : s’enfuir à toute jambe sans se retourner.

- De quoi vous parlez ?! dit-elle à moitié en s’étranglant. Je suis désolée de vous décevoir mais vous devez vous tromper de personne.

La jeune femme parlait rapidement et de manière hachée. Elle avait envie de hurler. Comment savait-il ? Que savait-il ?

- Qui êtes vous ? fit-elle en le fixant dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Jeu 27 Mai - 22:25

Sans le vouloir, Ross avait tutoyé la jeune fille. Jusqu’à présent il s’était forcé de la vouvoyer mais il avait du mal car, même s’il ne l’avait jamais rencontrée, il la connaissait au travers d’Anne. Sans doute était-ce parce qu’il avait parlé de son fils et que Maxime avait l’age d’être sa fille aussi. Apparemment, la jeune fille n’avait même pas relevé ce détail. Par contre, elle eut une réaction très particulière qui n’échappa pas psychologue qu’il était. Enfin, particulière mais pas inapproprié car la jeune fille ne savait pas vraiment à qui elle avait à faire. Elle avait toutes les raisons de se méfier et il le comprenait parfaitement. Malgré l’angoisse évidente dont elle faisait preuve, elle arborait un air sûr d’elle presque provoquant.

- Pas de panique Maxime. Je ne suis pas un ennemi, au contraire. Je suis Ross McGregor mais mon nom ne te dira rien. Dit-il pour la rassurer sachant très bien qu’il en faudrait bien plus pour cela.

- Par contre si je te dis Anne, Anne Wlliams, tu connais ! Moi aussi je la connais. Précisa-t-il calmement en lui tendant la carte de fidélité de la bibliothèque sur laquelle était indiqué le prénom et le nom de la jeune fille.

Ross espérait qu’en parlant d’Anne, il n’avait pas soulevé un autre problème. Il ne savait pas ce qu’il y avait eu entre les deux pour que Maxime se retrouve à des milliers de kilomètres de la France dans une situation aussi peu confortable. Il espérait également qu’elle n’allait pas le prendre pour ce qu’il n’était pas. A moins qu’elle le considère comme un mutant du fait qu’il savait comment elle s’appelait. Il aurait très bien pu être devin. Il crut bon de rajouter :

- En tout cas, sache que je ne ferais rien qui puisse t’ennuyer. Tu es majeure et libre de faire ta vie comme tu l’entends. En tout cas, sache que si tu as besoin d’aide, si tu ne sais pas où aller, je pourrais te donner un coup de main.

Pour bien montrer à la jeune fille que ce n’était pas des paroles en l’air et qu’elle était totalement libre, il se leva et déposa sa carte de visite sur la table.

- On ne sait jamais…

Connaissant Anne, Ross était prêt à héberger Maxime. Wyatt ne serait pas être ravi d’avoir une invitée surprise surtout sans avoir été prévenu, mais il en ferait son affaire. Vis-à-vis d’Anne, il ne pouvait pas ne pas lui tendre la main ; si elle savait qu’un de ses protégés vivaient dans la rue, elle en tomberait malade d’inquiétude. Il espérait que Maxime allait se calmer et sauterait sur l’occasion mais il était très sceptique. Il attendit quelques secondes afin de voir sa réaction.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Ven 28 Mai - 17:24

Elle n’avait pas soufflé un mot. Trop d’informations lui étaient parvenues d’un seul coup et elle avait besoin de faire le tri. Cette histoire était complètement démente. C’était insensé, irréaliste, et tout pleins d’autres adjectifs qualificatifs de la même trempe.
Récapitulons, il prétextait connaître Anne. Sa mère de substitution. Et visiblement, cette dernière lui avait parlé d’elle puisque Ross lui tendit une carte bibliothèque à son nom et prénom. Or, Maxime n’avait a aucun moment donné son nom de famille.

- Vous….

Sa voix vacilla. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux et dut se faire violence pour garder son masque de froideur. Anne, le pensionnat, Jeremy. Tout ce qu’elle avait perdu en l’espace d’une petite soirée. Sa vie avait éclatée un mois auparavant et depuis, il n’en restait que des lambeaux auxquels la jeune femme se raccrochait désespérément pour ne pas sombrer. Mais sombrer ce n’était pas son style, pleurer, ce n’était pas son style.
Raisonnons. Elle observa avec attention la carte de visite qu’il lui avait donnée. Au moins, il n’avait pas mentit sur son nom.

- Attendez…

Maxime se massa le front. Elle allait avoir une migraine si ça continuait. Ce type, il ne pouvait pas être du côté des « méchants ». Anne n’aurait jamais parlé d’elle ou de sa capacité à quelqu’un de dangereux, ou à une personne malhonnête. Cette femme aurait encore préféré mourir que de lâcher la moindre information sur ses protégés. Par déduction, Ross devait être quelqu’un de fiable. Cela restait encore à prouver mais tout de même. La jeune femme lâcha un soupir et leva ses yeux vers cette personne qui semblait en savoir beaucoup plus qu’elle.

- Comment vous connaissez Anne ? Et comment vous me connaissez?

Maxime n’était plus agressive désormais, elle était juste en quête de réponse, en quête de vérité, pour donner un peu de sens à tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Ven 28 Mai - 20:08

Ross avait fait faire cette carte de fidélité à l’hôtesse pendant l’enregistrement des deux livres empruntés, pour le jeune fille puisse aller et venir sans être ennuyée. Etant nominative, il avait été dans l’obligation de donner les prénom et nom de la jeune fille. Il savait qu’elle risquait de faire son petit effet car la jeune fille ne lui dirait sans doute pas son nom ; ce fut pour cette raison qu’il attendit avant de la lui remettre.
Bien évidemment, la jeune fille était déstabilisée. Elle devait se demander comment il connaissait son identité et ce que l’homme lui voulait. Il ne s’attendait pas à lui faire monter les larmes aux yeux. Il baissa la tête par pudeur et pour éviter de mettre Maxime encore plus mal à l’aise.

Anne ne lui avait pas donné de nouvelles depuis quelques temps. Comme disait le proverbe, le « pas de nouvelles, bonne nouvelles » s’appliquait entre les deux amis. Maxime, une de ses protégées, étant aux Etats-Unis dans une situation difficile, quelque chose de grave s’était probablement poduit. Mais que s’était-il passé en France ? Une fois seul, il lui passerait un coup de fil pour le savoir.

Après tout ce qu’il avait dit et du fait de la réaction de la jeune fille, il s’apprêtait à prendre congé en lui laissant, toutefois, sa carte de visite comme preuve de son identité. Il espérait qu’elle ne s’en débarrasserait pas dès qu’il aurait le dos tourné.

- Je connais Anne depuis une dizaine d’années. A chaque fois que je vais en France, je lui rends visite. Mais fait cinq ans, je n’ai pas remis les pieds sur son domaine. Répondit-il d’un air languissant.

- Depuis, on est toujours en contact. C’est comme ça que j’ai appris ton existence. Anne m’a parlé de ton déni par rapport à ta capacité et de tes difficultés. J’ai fait ce que j’ai pu pour la conseiller mais ce n’est pas évident à distance…Regretta-t-il en posant un regard désolé sur la jeune fille.

Si cela se trouvait, il n’avait pas réussi à lui donner les bons conseils. Pire, si Maxime était là aujourd’hui, c’était peut-être de sa faute. C’était plausible, car habituellement, lorsque Anne et son mari avaient des difficultés avec un de leurs protégés, elle s’empressait de lui téléphoner, et là depuis quelques temps rien ; plus de nouvelles. Ou alors, il y avait eu un drame ? La peine éprouvée par Maxime juste avant, était peut-être en rapport ? Trop que questions se bousculaient dans son esprit. A son tour, il avait besoin d’éclaircissements.

- Rassure-moi à ton tour… Il n’y a rien eu de grave au domaine j’espère !?

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Sam 29 Mai - 12:20

Voilà pourquoi elle ne le connaissait pas. S’il n’était pas revenu en France depuis cinq ans, il était logique que Maxime ne l’ai pas vu étant donné qu’elle y avait vécu ces quatre dernières années. Elle était pourtant surprise qu’Anne ne lui en ait jamais parlé. Mais quelque part, c’était normal. On a tous notre vie privée. Maxime ne s’agaça nullement en apprenant qu’Anne avait parlé d’elle à Ross. Elle était consciente d’avoir été un cas plutôt difficile bien qu’elle n’ait en aucun cas cherché à l’être.
Elle les avait tous pris pour des cinglés en puissance.

- Je vois…


Dire qu’en ayant été honnête Ross avait gagné la confiance de la jeune fille aurait été un mensonge. Mais au moins, elle avait quelque peu baissé sa garde et réduit sa méfiance à son strict minimum. Même si le strict minimum pour Maxime représentait déjà pas mal de chose.
Elle secoua la tête lorsqu’il lui demanda s’il s’était passé quelque chose de grave.

- Non, ils vont bien.

Elle avait appelé quelques jours auparavant pour raccrocher immédiatement. Mais le simple fait d’entendre la voix d’Alexandre, l’un des protégés, lui avait fait chaud au cœur. Ça avait été, pendant quelques secondes, comme si elle n’avait jamais quitté le domaine.

Maxime inspira profondément. Elle allait devoir se montrer convaincante.

- Anne ne doit pas savoir que je suis ici. J’ai dû m’en aller, mais ce n’est pas leur faute vous savez ? Je n’ai pas eu le choix mais quoi qu’il en soit, il ne faut pas qu’elle sache où je me trouve, sinon, elle va vouloir sauter dans le premier avion pour venir me chercher par la peau des fesses et rien ne pourra l’arrêter. Et moi, je pourrais jamais retourner là-bas, ce serait trop risqué vous comprenez… ?

Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Dim 30 Mai - 15:14

En expliquant comment il avait rencontré Anne, Ross n’était pas convaincu de gagner la confiance de Maxime. Le « Je vois… » ne le persuada pas plus. La jeune fille avait raison de se méfier, il y avait tellement de gens bizarres ! La vie dans la rue, une vraie jungle, accentuait la méfiance. La réaction de Maxime était donc tout à fait normale.

Ross était inquiet d’apprendre une mauvaise nouvelle. C’était fou le nombre d’hypothèses qui traversèrent son esprit entre la question et la réponse. Ross poussa un soupir de soulagement. Ouf ! Anne et son mari allaient bien. En voyant Maxime inspiré profondément il se demanda encore ce qu’elle allait lui annoncer. En fait, demandait à l’écossais de ne pas avertir Anne de sa présence à Los Angeles. Connaissant son amie, il était certain de la voir débarquer aux états unis si elle l’apprenait. D’après ce qu’elle dit, ce n’était pas la faute d’Anne et de son mari. Que s’était-il donc produit ? Pourquoi Maxime ne pouvait-elle pas retourner en France. « Trop risqué » disait-elle. Non il ne comprenait pas tout.

- Je voudrais bien comprendre ! Mais franchement là, j’avoue que je ne te suis pas.

Maxime pouvait très bien prévenir sa mère de substitution afin de la rassurer sur son état sans pour autant que ce soit dangereux. Sa disparition, domaine devait fortement l’inquiéter. Anne devait être aux quatre cent coup à se demander si la jeune fille était encore vivante, si elle se portait bien. Il avait du mal à comprendre sa demande.

- Mais ça fait combien de temps que tu as quitté le domaine ?

Il ne savait pas depuis quand elle était partie de France. Cela devait faire un petit bout de temps. Ross ne savait pas si il pourrait laisser son ami dans l’angoisse. Cela dit, elle ne lui avait donné aucune nouvelle depuis quelques temps mais c’était peut-être pour ne pas l’inquiéter. Les kilomètres qui les séparaient n’arrangeaient pas la communication. Maxime allait devoir se montrer très persuasive pour ne pas qu’il prévienne Anne. De son côté, l’écossais tenterait de convaincre la jeune fille de donner signe de vie.

- On peut peut-être faire un deal… Dit-il pensif.

En effet, l’idée qui lui avait traversé l’esprit quelques instants plus tôt devenait de plus en plus appropriée. Dans sa grande maison, il pouvait héberger la jeune fille. Ce serait déjà un problème de moins pour tout le monde, sauf peut-être pour Wyatt qui risquait de ne pas voir cette intrusion d’un bon œil. Cela permettrait à l’homme de veiller sur la protégée de son amie en attendant un revirement de situation.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Lun 31 Mai - 9:25

Maxime soupira et se mordilla la lèvre inférieure avant de s’expliquer plus convenablement. Elle ne pouvait pas prendre le risque qu’il parle à Anne. Celle-ci débarquerait et les personnes qui la poursuivraient risquaient de prendre connaissance du domaine. Peut-être était-ce même pour ça qu’ils suivaient Maxime, pour arriver jusqu’à Anne et Liam. Et ça, la jeune femme ne le permettrait pas, elle avait déjà perdu Jeremy par négligence. Cette erreur ne se reproduirait pas.

- Il y a des gens qui sont après moi et je ne sais pas ce qu’ils veulent. Je ne veux pas qu’il sache qu’un endroit comme le domaine existe. Si jamais vous décidez d’en parler à Anne je serais obligée de m’en aller d’ici et de trouver un autre endroit où vivre.


Ses yeux clairs portaient la garantie que Maxime ne mentait pas. Elle n’avait envie de s’en aller de L.A alors qu’elle y prenait à peine ses marques mais si la situation l’y forçait, elle n’hésiterait pas une seule seconde.
La seule chose à espérer était donc que Ross l’écoute. Il semblait être quelqu’un d’intelligent, le serait-il assez pour accepter d’outrepasser une morale commune vétuste, pavés de bonnes intentions à l’image de l’enfer.
A sa question suivante, Maxime plissa les yeux. Elle ne voyait pas bien l’intérêt de répondre mais après tout ce qu’elle avait déjà dit, elle n’avait plus grand chose à cacher.

- Je suis arrivée ici, il y a un mois, à peu près. Je n’ai plus vraiment la notion du temps.

Pour elle, les jours passaient et se ressemblaient tous plus ou moins. Elle marchait toute la journée, apprenait à se repérer, se fondait dans la masse dès qu’elle se sentait suivie et se débrouillait comme elle pouvait pour avoir un peu d’argent. Mais elle n’avait pas réellement de repère temporel et ne cherchait pas à en avoir. Elle vivait et se battait pour protéger ses proches. C’était ça, finalement, qui lui permettaient de tenir le coup, bien que ça n’ait pas toujours été facile.
Maxime laissa filer quelques secondes quand il proposa un deal, essayant d’en comprendre les tenants et les aboutissants.

- Quel est ce deal ?

Après tout…. Elle n’avait plus grand chose à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Lun 31 Mai - 21:20

Ross écouta attentivement les explications de Maxime. Il ne comprenait pas tout car il lui manquait des éléments. Apparemment la jeune fille n’en savait pas beaucoup plus, sauf si elle ne voulait pas entrer dans les détails. Qui étaient ces gens, d’où venaient-ils et que lui voulaient-elle exactement ? Il y avait des chances pour que ce soit des groupes anti-mutants ou des organisations comme Genetic. Roos ne connaissait pas encore toutes les branches de ce type d’organisations à travers le monde. Il devait s’enquérir de ces éléments auprès d’Aaron. En tout cas, il saisissait très bien sa demande. De ce fait, il ferait en sorte de ne pas mettre en danger la jeune fille ni les habitants du domaine. Il était dans l’obligation d’accepter en regrettant toutefois de na pas pouvoir prévenir Anne.

- Dans ce cas, Maxime, je ne dirais rien.

Avec un peu plus d’informations sur l’histoire de Maxime, il devrait avoir la possibilité de trouver un moyen pour faire dire à Anne que la jeune fille était toujours vivante et en bonne santé. Enfin, en bonne santé, en apparence car elle était un peu trop chétive à son goût. Cela faisait un mois qu’elle était arrivée aux états unis et il ne donnait pas très cher de sa peau si elle restait vivre dans la rue. Il fallait aussi compter avec les membres de Genetic. Si ces derniers repéraient une mutante comme Maxime, ils ne tarderaient pas à être sur son dos pour l’enrôler dans leur organisation. L’idée lui ayant traversée l’esprit quelques minutes auparavant se transformait en nécessité. Il devait faire de son mieux pour la protéger. Il lui dit alors de façon très sérieuse :

- Tu n’as aucun lien de parenté avec moi. J’ai une grande maison. La rue est trop dangereuse pour toi ; même si tu ne t’en sors pas trop mal jusqu’à maintenant… Tu pourrais venir habiter chez moi le temps de te retourner. En contre partie, je te demanderais de ne pas dire à Wyatt ce que je t’ai dit sur lui. Il faudra aussi trouver un moyen de prévenir Anne pour la rassurer sur ton sort. J’ai des connaissances qui pourront nous aider je pense. A part cela, tu seras libre de faire ce que bon te semble. Par contre, si un jour l’envie te prend de partir, je souhaite vivement être prévenu. Ok ?

Si Maxime acceptait ce deal, elle devrait le suivre sur le champ. Ainsi, il lui éviterait de passer encore une nuit à la belle étoile. Il pourrait discrètement veiller sur elle à la place de sa chère Anne.
Il se faisait tard et la bibliothèque allait bientôt fermer ses portes. Par son attitude, Ross invitait la jeune fille à le suivre. Si toutefois elle refusait cette proposition, il se verrait dans l’obligation de lui forcer la main. En effet, il avis pris sa décision : Il ne laisserait pas plus longtemps Maxime vivre dans la rue.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Maxime M

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   Mar 1 Juin - 8:19

La jeune femme hocha la tête en signe de gratitude. Elle aurait aimé que Ross comprenne que ce n’était pas un choix de sa part, qu’elle ne demandait son silence que pour protéger les siens. Il fallait qu’elle le fasse. Les autres au pensionnat n’avaient pas besoin de se retrouver dans la même situation qu’elle. Car il était évident pour elle, que si on leur arrachait le domaine, Anne, et Liam, cela arriverait.

Maxime pensait que la situation était réglée. Il était même possible que Ross puisse l’aider dans une certaine mesure, même si elle ne savait pas bien laquelle. Mais elle ne s’attendait très certainement pas à une proposition comme celle-ci lorsqu’il reprit la parole. Par conséquent, elle resta un peu interdite. Les yeux plissés, elle examinait l’homme qui se tenait devant elle et qui représentait sans doute sa seule chance de se tirer de là. Est ce que ce ne serait pas trop dangereux ? Pour elle autant que pour eux….
Il avait soulevé un point important, effectivement, il y avait de grande chance pour qu’elle ne tienne pas des mois et des années dans la rue. Elle arrivait à se débrouiller tant bien que mal, mais ce n’était rien que ça : de la débrouille.

- Okay…


Elle secoua légèrement la tête, essayant de faire le tri dans les informations. Maxime était persuadée que le coup de la contrepartie avec Wyatt était une méthode pour la convaincre. De toute manière, elle ne se serait pas permis de s’immiscer dans des histoires de familles. Mais elle ne devait pas dire quoi au juste ?

- Votre fils ne sait pas qu’il a des pouvoirs ? demanda-t-elle, dubitative.

Maxime se passa la main dans les cheveux. Elle aurait un endroit où vivre, la possibilité d’accéder à une douche et à un lit digne de ce nom. Pour la première fois, la jeune femme mit son orgueil de côté et accepta à voix haute la proposition de Ross.
Nerveuse, elle ramassa ses affaires et suivit Ross jusqu’à sa voiture. Toute cette histoire était invraisemblable, elle suivait un homme qu’elle connaissait à peine et comptait s’incruster chez lui. Oui, mais d’un autre côté, c’était une perspective moins dangereuse que celle de retourner dans la rue. Sa première question quand elle s’installa dans la voiture fut :

- Je peux fumer ?

Mais maintenant qu’elle avait deux minutes pour comprendre ce qu’elle venait d’accepter, elle avait bien d’autre question. Aussi sur le chemin, Maxime en posa quelques une, ne laissant le temps à Ross que de répondre par oui ou par non ?

- Il y a un couvre feu ?
Je suis pas obligée de reprendre des études si ?
A part vous et votre fils, il y a d’autres personne ?
Vous voulez que je paie une pension ? Parce que je pourrais me débrouiller, j’ai un petit « job » ? Enfin de temps en temps…
- Vous êtes sûr que c’est pas trop dangereux que je vienne avec vous, je veux dire, si ces gens me suivent, ils vont vous trouver…


Et puis finalement, après sa salve de question, lorsque la voiture s’arrêta, Maxime détacha sa ceinture et se tourna vers Ross.

- Merci.

Ce n’était qu’un remerciement sans grand sourire et sans effusions dégoulinante de fausses émotions, mais son petit « merci » froid et impersonnel était au moins sincère.


- Terminé, direction Chez Ross -
Mieux que l'armée du salut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Parle moi de l'évolution [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parle moi de l'évolution [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: L.A. LIBRARY-