..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Sam 24 Nov - 21:23

~ 10 Janvier 2011 – Aux alentours de 21h ~

Une journée entière et aucun résultat. Pas de trace d'Ingrid. J'avais commencé par les choses basiques qui avait déjà été vérifiées : appeler sur son téléphone portable mais il était sur répondeur. Me rendre au lycée dans lequel elle était inscrite et interroger des camarades de classe et quelques professeurs. Discrètement, en prétextant une urgence. Il ne valait mieux pas révéler que le tuteur que j'étais, revenait de l'Afrique du Sud et qu'il avait abandonné sa filleule entre les mains de son meilleur ami qui détestait les enfants. Ce dernier, qui par ailleurs, ne répondait même pas au téléphone. Peut être qu'il était occupé pour ne pas changer. Au cours des derniers mois, j'avais vu son nom dans les dossiers de Genetic. Cela m'avait permis de mieux cerner la personnalité de Dwayne. Et de le remercier intérieurement de m'avoir gardé en dehors des listes alors qu'il savait pour mon don et aurait pu rajouter mon nom dessus. Cela n'empêchait pas ce qu'il avait fait, ou plutôt ne pas fait : omettre de m'appeler pour me dire qu'Ingrid était partie de chez lui. C'était Maggie qui me l'avait appris au téléphone. On se connaissait depuis plusieurs années avec Dwayne mais je lui en voulais pour ce coup. Et ça ne ferait qu'empirer si on ne retrouvait pas Ingrid. Non pas « si », on la retrouverait. Il le fallait. Je refusais de penser à une autre option.

Quand j'étais rentré dans mon appartement deux jours auparavant, j'avais espéré y trouver une présence familière. J'imaginais Kate m'attendant et venant se blottir dans mes bras. J'imaginais une porte de chambre s'ouvrir à la volée et une adolescente de quinze ans débarquant en trombe, le sourire aux lèvres. Il n'y avait eu que le silence pour m'accueillir, effritant mon rêve de famille recomposée et unie. Ce soir là, je m'étais senti bien seul chez moi. Si bien que le lendemain, j'avais fui à Genetic. Je n'aimais pas à la folie les locaux, ni les membres mais pour bizarrement, je m'étais senti davantage chez moi là bas que dans mon propre appartement. J'étais seul, c'était un choix de ma part. Pourtant, il fallait être fort. Je devais retrouver Ingrid, je devais représenter ma sœur au conseil d'administration de Genetic. Je devais également retourner à l'hôpital pour récupérer mon poste de pédiatre. On ne m'avait pas remplacé, mon absence avait été trop courte. J'avais tellement de choses à faire.

Mais ce soir, je n'avais envie de rien. Je me sentais épuisé en réalité. Je n'avais pas pris la peine de me reposer depuis mon retour à Los Angeles. J'avais encore le décalage horaire et les longues heures de vol qui se faisaient ressentir dans mon corps. A trop tirer sur la corde, je risquais de la rompre et me mettre dans un état lamentable ne m'aiderait pas. Il fallait que je m'accorde une soirée de repos. Quelques heures à dormir, pour me détendre et repartir de plus belle. Je ne pouvais pas le faire chez moi. Trop de souvenirs, trop de présence familière dans chaque pièce. J'avais une solution, celle de me bourrer la tronche sauf que je doutais que ça m'aide, sauf pour m'apporter une gueule de bois qui m'empêcherait d'avoir les idées claires et de réfléchir.

Alors, je me rendis à Genetic pour la seconde fois en deux jours. A cette allure, j'allais finir par élire domicile dans mon bureau. Enfin je le considérais davantage comme celui de Tammy que comme le mien. Je n'y avais fait un détour que de quelques minutes, le temps de m'imprégner de celui-ci. Je n'avais pas pris la peine d'y laisser une marque personnelle. Pas de photo de ma famille. En mettre serait une erreur qui ouvrirait la porte à Tussle pour pénétrer dans mon univers. Il en savait déjà trop à mon sujet. Il était temps de couper le cordon et de brouiller les pistes pour qu'il me devine moins facilement. La tâche s'annonçait ardue, longue et éprouvante. Je m'y attendais, elle ne m'effrayait pas.

Je fis un détour par une des machines à café des locaux pour m'en prendre un bien sucré. Ce n'était même pas pour rester éveillé que j'en buvais, la caféine n'avait plus ce pouvoir sur moi depuis le temps que je raffolais des cafés. C'était davantage une drogue plutôt qu'un stimulant pour garder les yeux ouverts. Puis mes pas me dirigèrent vers l'ascenseur. J'entrais à l'intérieur. Machinalement, j'appuyais sur le quatrième sous sol. Rien ne se passa. Accès refusé. Je m'en rendis compte alors je sortis mon badge pour le passer dans la boite, redemandant l'accès au quatrième sous sol. Cette fois, ce fut autorisé et l'ascenseur commença à descendre. Une fois parvenu au sous sol, je vidais d'une traite mon gobelet dans une poubelle puis je fis un tour d'ensemble des lieux, tentant de me remémorer ce que j'avais appris sur tous les étages. Celui-ci abritait les chambres des mutants les moins dangereux pour l'organisation. Il y avait même des volontaires parmi eux. Je détestais par avance cet étage et les deux suivants. Ils représentaient tout ce pour quoi j'allais me battre : utiliser l'homme comme un cobaye.

Je gagnais la salle commune. Elle était vide malgré l'heure qui n'était pas tardive. Le silence emplissait chaque recoin de la pièce mais étrangement, je ne le trouvais pas pesant. Pire que ça, il était presque réconfortant. Parce que je ne connaissais pas ce lieu, rien ne m'était familier. Je ne pouvais pas l'associer à des scènes que je connaissais. Je m'installais dans un des canapés de la salle commune, m'allongeant de tout mon long dessus. Mes bras se replièrent derrière ma tête et mes yeux se fermèrent. Peut être que j'allais enfin dormir. Qui se soucierait de ma présence dans ce lieu. Au mieux, je passerai inaperçu. Au pire, on me prendrait pour un des mutants qui vivaient à cet étage. Je sentais déjà que le sommeil n'allait pas tarder à venir, d'ici très peu de minutes prenant le pas sur la fatigue et tous les soucis qui me rongeaient de l'intérieur.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Sam 24 Nov - 22:39

Dix jours. Dix jours qu’Ingrid était enfermée entre quatre murs. Dix jours qu’elle était enfermée entre les murs de Genetic, à se demander quand est-ce qu’elle pourrait revoir Maggie, Sonny, Jayden, Andrew, et même les gens qu’elle ne connaissait pas et qu’elle ne voulait pas connaître. Sa chance : Dakota. Cette fille lui faisait froid dans le dos autant qu’elle était sympathique avec elle. Mais au fond elle l’appréciait. Car elle rendait son temps ici moins fade, moins inutile. Elle l’aidait à surmonter sa solitude, ce sentiment qui l’emprisonnait dans une prison de tristesse. Et surtout Dakota était comme un maître Jedi avec son Padawan. Elle lui apprenait le bon comportement, celui qu’elle devait adopter pour vivre au mieux entre ces fameux quatre murs.

Elle lui avait d’ailleurs conseillé de ne pas pleurer. Alors la jeune adolescente faisait en sorte de ne plus le faire, du moins jamais dans un endroit où une autre personne pouvait apparaître en quelques secondes. Ce qui limitait largement les possibilités. Bizarrement, bien qu’elle se sentait comme une coquille vide, ne plus pleurer l’aider à réfléchir et à se détacher du monde auquel elle appartenait avant d’atterrir ici. Elle n’oubliait cependant pas les gens qu’elle aimait. Cela lui était impossible, de même que c’étaient ces pensées, celle de l’espoir de les revoir, qui l’aidaient à affronter les entraînements et les tests.

Et tous les jours, elle avait pris l’habitude d’aller dans la salle commune. Pourquoi ? Il y avait plusieurs raisons. Elle espérait rencontrer quelqu’un avec qui parler lorsqu’elle y allait la journée, et le soir, elle espérait être seule pour se poser et réfléchir. Bien sûr, elle avait essayé de sortir d’ici, mais cela lui était impossible. Chaque fois, pour les entraînements, ou bien les analyses médicales, elle était accompagnée par un employé qui possédait une carte magnétique bien attachée, qu’il était donc impossible de récupérer.

Aujourd’hui, elle était épuisée. Elle s’inquiétait pour les gens qu’elle aimait. La cherchaient-ils ? Pensaient-ils à elle ? S’inquiétaient-ils de ce qu’elle devenait ? Elle ne voulait pas leur causer du tort, mais à la fois c’était rassurant de se dire que quelqu’un quelque part pense à nous et nous cherche. Surtout, elle était épuisée par l’entraînement. On l’aidait à maîtriser sa capacité, mais c’était dur. Cela sous entendait de la déclencher, puis de faire de gros efforts pour la contenir alors que son activation lui pompait déjà pas mal d’énergie. Et puis forcément, ils agissaient sur les émotions, sur sa vie, sur son moral, sur ses émotions. Ce soir, elle était donc vidée, et elle voulait de l’espace, et de la tranquillité.

Ingrid prit alors une douche, puis s’habilla avec un jogging et un t-shirt que l’organisation avait déposé dans son armoire. Et ce fut en chaussettes, sans chaussures ni chaussons qu’elle se dirigea vers la salle commune. A cette heure, elle était généralement désertée. Le chemin n’était pas long, mais il était dur, car souvent, Ingrid entendait les larmes des nouveaux ou celles de ceux qui craquaient. Parfois, il y avait même une perte de contrôle qui surprenait. Ce soir, tout était calme. Elle traînait donc un peu des pieds et s’attacha les cheveux en marchant.

Arrivée à proximité des fauteuils, elle constata rapidement qu’ils étaient occupés. Un homme. Elle le voyait de dos. Il semblait dormir. Il était blond, les mains qui soutenaient sa tête. Qui était-ce ? A cette heure-ci ? Tout doucement, pour ne pas réveiller la personne, elle contourna l’endroit, pour voir si elle avait ne serait-ce que croisé cette personne. Au début, elle était tellement concentrée pour ne pas faire de bruit qu’elle ne remarqua rien. Mais lorsqu’elle arriva enfin à destination et qu’elle se stoppa en face du blond, elle fut pétrifiée. Il … il ressemblait à …à Keaton. Non il ne ressemblait pas, c’était lui !

« Keaton ! » Avait-elle presque crié.

Ingrid avait alors couru dans ses bras se moquant totalement de son réveil en furie ! Affalée sur celui qu’elle pensait ne plus jamais revoir, une tonne de questions se bousculaient dans sa tête. Mais pour le moment rien ne sortait, elle profitait de la chaleur de ce père de substitution retrouvé ! Il avait toujours la même odeur, toujours les mêmes cheveux blonds ondulés, il était toujours lui ! Quelle réflexion stupide, avait-elle imaginé qu’il reviendrait différent ? Qu’il reviendrait avec les cheveux roses, ou bien un bras en moins ? Non jamais, mais c’était étrange, c’était comme si le temps s’était arrêté et que son cœur affolé par l’excitation ne voulait plus ralentir. En cet instant, son monde venait de changer et Ingrid était surement la personne la plus heureuse du monde. Tout ce qu’elle espérait, c’était que ce ne soit ni un rêve, ni une fausse joie, car elle attendait cet instant depuis si longtemps, qu’elle ne s’en remettrait pas, c’était certain. Rien ne pourrait la redresser.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Dim 25 Nov - 21:42

Comment réussir à s'endormir en très peu de temps pour faire ce que l'on pouvait appeler une micro sieste. Il fallait déjà trouver un endroit calme, où il y aurait le moins de bruit possible. Je l'avais trouvé au quatrième sous sol, dans la salle commune des mutants qui résidaient à cet étage. Il fallait ensuite trouver une position dans laquelle on se sentait à l'aise et détendu. Chose également faite. J'étais allongé sur un canapé, les mains derrière ma tête, les yeux fermés. Troisième étape et non des moindres, arrêter de penser et se couper de tout ce qui nous entourait. Ce n'était pas une mince affaire pourtant j'y parvins. Des années de pratique à enchaîner les gardes à l'hôpital. Oublier tout, jusqu'à son propre nom. Ne pas se laisser perturber par le moindre son qui viendrait parasiter cette phase dans laquelle on se plongeait dans le sommeil. J'y parvins. Ce n'était pas un sommeil profond. Il était léger. Quelque part j'avais encore conscience de ce qui m'entourait même si je m'en coupais. Je dormais sans dormir et c'était reposant. Quelques minutes ainsi et j'aurai la sensation d'avoir récupéré et de m'être reposé.

Juste quelques minutes... Peut être une heure ou davantage. C'était tout ce à quoi j'aspirais avant de reprendre ce que j'appelais mon combat. Ma respiration était lente et régulière. A me voir ainsi, on pouvait presque croire que j'étais serein et que rien ne me préoccupait. C'était presque le cas... Dormir et oublier... Jusqu'à ce que j'entende crier mon prénom. J'eus un léger sursaut, mes mains se retirant de derrière ma tête car je ne m'y attendais pas. Cette voix... étrangement familière. Ici, à Genetic ? Je devais rêver que j'étais réveillé, ça ne pouvait pas être réel. Cette bouille qui déboula dans mon champ de vision devait être une illusion. D'ici quelques secondes, il n'y aurait pas de point d'impact et elle s'évaporerait. Je me réveillerai en sursaut et ferai l'amère constatation qu'elle n'existait pas. Tout ceci n'était qu'un rêve, rien de plus.

Mon corps ressentit pourtant le choc quand elle vint me percuter, se jetant sur moi. Ce n'était donc pas un rêve mais bien la réalité. Ce corps frêle que mes bras entouraient pour le serrer contre moi appartenait bien à celui de ma filleule. « Ingrid.. » Ce fut comme si on ôtait un immense poids de sur mes épaules. L'inquiétude qui m'animait depuis que j'avais appris sa disparition, fut remplacé par le soulagement. Elle était en vie. Je n'avais pas pu bien voir quand elle s'était jetée sur moi mais elle semblait en bonne santé. Le soulagement dura un moment alors que je restais là, à la serrer contre moi, comme si je craignais qu'on ne vienne me la retirer. « On s'est tellement inquiété pour toi. » Le « on » incluait Maggie. C'était elle qui m'avait prévenu de la disparition de l'adolescente. C'était encore elle qui m'aidait à la chercher. Il faudrait que je la prévienne mais plus tard.

Pour le moment, il y avait plusieurs questions qui se bousculaient dans ma tête. Je ne voulais pas perturber Ingrid mais j'avais besoin de réponse pour savoir quelle conduite adopter pour la suite. « Que fais-tu à Genetic ? » Quand je l'avais recueillie chez moi, je l'avais mise en garde contre cette organisation et ses membres. Je lui avais demandé de se tenir éloigner si jamais on la contactait. Il fallait qu'elle reste très loin de ce groupe, et même de l'autre pour sa propre sécurité. Alors comment diable était-elle arrivée jusqu'au quatrième sous sol ? Je bougeais pour me redresser. J'étais encore allongé jusque présent, avec Ingrid contre moi. Je me mis en position assise sur le canapé, agrippant au passage une des mains de l'adolescente pour la serrer dans la mienne. « Ils ne t'ont pas fait de mal au moins ? » Car si c'était le cas, je n'hésiterai pas à m'en prendre aux fautifs. Je n'aimais pas jouer de ma nouvelle position au sein de Genetic mais j'étais prêt à le faire si cela s'avérait nécessaire. Et la bonne santé d'Ingrid était une raison suffisante à mes yeux.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Lun 26 Nov - 17:26

Au bout de dix jours, Ingrid avait perdu tout espoir. Elle s’était résignée. Et elle faisait en sorte d’être dans les bons papiers, pour avoir un jour une chance de revoir l’air libre. Elle avait même parlé avec quelques mutants mais sans plus, elle leur conseillait juste de ne pas trop résister, que cela serait mieux pour eux. Quant à elle, elle ne passait pas une minute sans penser à ce qui l’attendait dehors, à ce qu’elle pourrait faire au moment même où elle se le demandait, plutôt que d’être enfermée entre ces quatre murs. Car ils avaient beau dire qu’ils n’étaient pas des prisonniers, ils l’étaient.

Et puis ce soir n’échappait pas à la règle. Le seul endroit où elle pouvait se balader était son étage, celui des mutants les moins dangereux. Alors elle s’y résigna et prit le chemin de la salle commune. Salle désertée, excepté par une seule et unique personne. Et quelle personne ! Ingrid n’avait mis que quelques secondes à faire le rapprochement et à comprendre ce qui était en train de se passer sous ses yeux : Keaton, son tuteur, son sauveur était revenu à Los Angeles. Ingrid n’avait donc eu d’autre choix logique que de fondre dans ses bras alors que le pauvre dormait encore. Une position semi allongée qui pouvait paraître inconfortable et pourtant, il ne bougea pas. Non il prit son temps, puis souffla son nom, comme si l’on venait de retirer quarante parpaings de ses épaules. Et elle de soufflait un « Oui Keat ! ». Et il la serra, fort, très fort, au point que sa respiration commença à faiblir. Puis elle aussi eu un soupir de soulagement lorsqu’il sous entendit que Maggie aussi au moins la recherchait. Elle se sentait tout à coup moins seule, moins perdue et beaucoup plus entourée.

Il lui demanda alors ce qu’elle faisait ici. Bonne question ! Enfin non, elle avait une partie de la réponse, mais à quelles fins ça, elle n’en avait aucune idée. Elle le laissa alors se redresser, s’agrippant fort à lui, comme si elle avait peur qu’on le lui vole en un éclair de seconde. A sa seconde question, elle se contenta de secouer la tête de manière négative. Elle avait les larmes aux yeux de contentement. Elle avait retrouvé celui qu’elle considérait désormais comme son père. « L’histoire est longues, je vais te la raconter, mais laisse-moi encore te faire un câlin ! Tu m’as manqué !!!!! »

Alors l’adolescente se laissa tomber une nouvelle fois contre Keaton et fourra son visage dans le creux de l’épaule. Et elle se laissa aller aux larmes quelques instants, tout en le serrant aussi fort qu’elle le pouvait ! Enfin, elle se redressa essuya ses yeux avec ses manches bien trop longues et reprit la parole : « Le 30 décembre avec Jayden on s’est vues parce qu’on voulait trouver un costume à Jared pour le jour de l’an, quand un groupe à côté de nous a parlé de Révélation. Jayden était curieuse et elle m’a entraîné au lieu de rendez-vous dont tout le monde parlait : Central Park. Et là, des gens ont commencé à parler de nos dons et d’autres se sont interposés et puis des mutants ont fait des leurs il y a eu comme des tremblements de terre, on s’est pris des coups de poings invisibles… » Ingrid montra un bleu résiduel sur son abdomen. « Puis ils se sont tous énervés, et nous on s’est retrouvés avec la boîte émettrice. On nous a crié dessus pour la détruire, puis après fallait plus la détruire. Je me suis énervée, j’allais la faire fondre, c’était une idée de Jayden je crois, et puis quand je me suis approchée de la boîte on m’a tiré dessus… » Ingrid montra sa cicatrice sur le bras. « Et il y avait aussi Aldo et deux autres types que je connaissais pas. Aldo s’est pris aussi des balles en me protégeant. Et puis après je ne sais plus trop bien, j’ai perdu connaissance, Jayden essayait de me garder éveillé et puis quand je me suis re réveillée, j’étais ici. Et y’a Aleksandra qui est venue me voir et m’a expliqué diverses choses aussi. »

Ingrid changea alors de position, passant ses jambes du même côté et se posant de côté contre le torse de Keaton. puis elle attrapa sa main dans laquelle elle fourra la sienne, comme pour se sentir en sécurité « On va pouvoir retourner à la maison tu crois ? »
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Ven 30 Nov - 15:01

En me redressant, je pris la main d'Ingrid dans la mienne. C'était un geste rassurant pour moi. Je m'assurais qu'elle était bien là, juste à mes côtés et réelle. Ce n'était pas mon imagination qui me jouait des tours et qui me faisait croire à un mirage dans mon propre rêve. Il y avait un contact physique, ce n'était plus un rêve. Et comme pour confirmer que ça n'en était plus elle, la jeune fille s'agrippa fort à moi. C'était comme si elle avait la même crainte de son côté, celle que je m'évapore de cette salle sans qu'elle puisse me retenir. Ce n'était pas ce qui se produirait. Nous étions elle comme moi bien présents. Le lieu n'était peut être pas le plus approprié pour des retrouvailles mais peu importait. Nous étions ensemble. J'avais besoin de savoir comment elle était arrivée à Genetic et si on lui avait fait du mal. Je me sentais déjà prêt à démarrer si c'était le cas. J'étais ému de la voir à mes côtés. Elle l'était tout autant et je pouvais voir les larmes perler à ses paupières. Ingrid me réclamait du temps, celui d'un câlin avant de me raconter toute l'histoire. Je le lui accordais. Je n'eus guère le choix de toute manière puisqu'elle se jeta contre moi. Ma main lâcha la sienne et une nouvelle fois mes bras l'entourèrent, la serrant beaucoup moins fort que la fois précédente pour lui permettre de respirer.

Je laissais s'écouler les secondes, savourant cet instant. Celui où un père se rend compte qu'il est rentré à bon port après un long voyage car il a retrouvé son enfant. Celui-ci ne lui en veut pas, est content de le retrouver et mieux même, il espérait ce retour. C'était comme Maggie m'avait dit, je manquais à Ingrid. Je la laissais s'écarter légèrement et s'essuyer ses larmes pour écouter son récit. Ainsi, l'histoire du shopping était bien réelle. Et dire que j'avais soupçonné son amie Jayden. Par contre qui était Jared ? Un de ses amis ou un de ceux de Jayden ? Peut être un ami commun aux deux jeunes filles. Si je suivis jusque là, ça se corsa pour la suite. Révélation, mutants, dons. Je ne compris vraiment pas grand chose. Par contre je fronçais les sourcils à la vue de l'hématome qu'elle me montra sur son abdomen. Boite émettrice de quoi ? Encore une fois je ne compris pas et mon regard s'assombrit à la vue de la cicatrice sur son bras. De ce que je comprenais, elle avait été blessée le 30 décembre. Quelque chose d'important s'était produit à Central Park, un peu dans le genre du Blue Lake et de Halloween, tournant autour des mutants. Et Genetic était concerné.

Par contre, je fus soulagé d'apprendre qu'Aldo était dans les parages même s'il avait pris des balles pour protéger Ingrid. Il était fidèle à lui même et continuait à la protéger grâce à cette promesse que nous nous étions faites de préserver l'adolescente. Dans les prochains jours, il faudrait que je lui rende visite. « Je suppose que tu ne sais pas où se trouve Aldo ? » A supposer qu'il était encore en vie après les balles qu'il s'était pris. Je l'espérais. Une fois sorti, je mènerai ma petite enquête pour savoir s'il avait été emmené dans un hôpital de Los Angeles ou dans celui de Genetic. Je tiquais sur un second prénom. « Aleksandra ? Que t'a-t-elle expliqué ? » Par les temps qui couraient, la jeune femme était probablement ma meilleure alliée mais bizarrement je n'avais pas confiance en elle quand elle parlait à un adolescent et encore moins quand celle-ci s'avérait être celle que j'aimais comme ma propre fille. Si elle avait tenté d'endoctriner Ingrid et de lui faire comprendre que Genetic était ce qui était le mieux pour aller, j'aurai une confrontation avec Aleksandra, histoire de s'expliquer. Elle pourrait comprendre mon point de vue, elle comprenait bien celui de Tammy en ce qui concernait Moïra qu'elle adorait malgré ses apparences bourrues.

Je me laissais retomber contre le canapé, appuyant mon dos contre le dossier. Ingrid vint se caler contre mon torse et nos mains se joignirent. Elle me demanda si on pourrait retourner à la maison. Quelle question, bien évidemment. Sauf que de son point de vue, ce n'était pas clair. « A ton avis, tu crois qu'on peut nous garder enfermés ici ? » La réponse serait sans doute positive. Elle était négative de mon côté. Je bougeais un peu, sortant de ma poche avec ma main libre le badge qui m'avait permis de descendre jusqu'au quatrième sous sol. Il n'y avait pas grand chose dessus. Juste mon nom, celui de Genetic et l'indication confidentiel. Je le tendis à Ingrid pour qu'elle le prenne. Je me doutais qu'elle n'allait pas comprendre ce qu'il représentait et qu'une foule de questions allait surgir de son esprit. D'ailleurs comment réagirait-elle en apprenant que j'appartenais à ce groupe dont je lui avais demandé de se tenir éloignée ? Peut être mal mais je lui devais la vérité. Vivre dans le mensonge n'était pas une solution et je préférais qu'elle apprenne certaines choses de ma bouche que par l'intermédiaire de discussions de couloirs.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Dim 2 Déc - 8:22

On dit que l’on comprend l’importance qu’on les gens pour nous une fois qu’on les perd. Malheureusement cet adage demeure aussi réel que l’on peut l’être. En près de cinq mois, Ingrid avait perdu ses deux parents, son meilleur ami, et quelque part son père adoptif. Heureusement, celui était revenu. Elle s’agrippait tellement à ce retour, à cette figure paternelle qu’il avait instauré entre eux deux en si peu de temps, qu’elle serrait la main qu’il lui donnait aussi fort que possible, de peur qu’il s’évapore entre ses doigts en trente secondes, comme un rêve à notre réveil. Si heureuse de revoir Keaton, Ingrid en avait oublié de lui en vouloir pour ne pas avoir insisté qu’elle l’accompagne au Cap. On pardonne toujours aux gens que l’on aime. Elle était une adolescente qui avait besoin d’affection autant qu’elle avait besoin d’aimer. Donc elle pardonnait, assez facilement, ce que d’autres personnes auraient fait murir comme de la rancœur. Ce qui lui importait le plus était de se sentir en sécurité dans les bras de ce pédiatre qui l’avait sauvé de l’orphelinat.

Ainsi, elle se permit de demander un moment de proximité, avant de passer aux choses sérieuses. Un câlin si doux, si profond qu’elle le graverait à vie dans sa mémoire. Les câlins avec Keaton étaient différents de ceux qu’elle pouvait avoir avec Morgan, avant son décès, ou bien avec Sonny ou Jayden. Il exprimait la sécurité, la confiance et l’abandon à l’innocence de la jeunesse. Mais comme on le dit aussi très souvent, toute bonne chose possède une fin. Alors Ingrid se redressa, et se mit à l’aise pour conter l’histoire. Elle lia aux paroles les gestes et montra successivement à Keaton son abdomen et son bras. En dix jours tout avait eu le temps de cicatriser, malheureusement Ingrid marquait assez vite, et il restait la cicatrice due à la balle. Enfin, elle ne savait pas si son père adoptif comprenait tous les tenants et aboutissants de ce qu’elle racontait, cependant il pourrait toujours poser des questions, pour qu’elle essaye de l’éclairer. Après tout il était à des milliers de kilomètres ce jour-là.

Ingrid eut alors un sourire. La première question qui vint fut à propos d’Aldo. Elle savait qu’il allait bien, il devait peut-être même être encore à l’infirmerie. « Aldo s’est pris une balle dans l’abdomen, je suppose qu’il est encore à l’infirmerie. Il a voulu me protéger comme si c’était une promesse immuable qu’il t’avait faite à Halloween. Et c’est quand il a pris la balle que l’accumulation du reste plus ça m’a fait craquer et que ma capacité S’est déclenchée. J’en ai profité pour essayer d’attraper le boîtier pour le faire fondre. C’était du plastique et c’est là que j’ai pris la balle dans le bras. » Ainsi Ingrid faisait d’une pierre deux coups. Elle expliquait ce qu’elle savait pour Aldo et elle lui expliquait comment une balle avait pu atterrir dans son bras.

Quant à Aleksandra, toute cette histoire lui restait au travers de la gorge. Elle l’avait trahi et elle s’était jouée d’elle et de son innocence, de sa naïveté. « Je suis désolée Keat, mais c’est sûrement parce que j’ai été une cruche et que je n’ai pas été assez distante avec elle plus tôt dans le mois que je me retrouve ici… Je ne l’aime pas, elle a joué avec moi. En fait, j’étais à Central Park après une dispute avec Dwayne, d’ailleurs lui aussi je ne l’aime pas et c’est réciproque… Et alors que je prenais des photos accroupie entre les arbustes, elle est venue m’aborder et me parler d’un bel arbre. Je me méfiais, parce qu’une adulte qui parle à une ado comme ça sans crier gare je n’aime pas…Et puis elle a joué de ses charmes, je l’ai prise en photo et on s’est revues je lui ai redonné les photos. Mais je ne sais pas comment elle a su pour ma capacité. Elle m’a dit qu’ils étaient là pour m’aider, pour me donner une situation et m’aider à contrôler ma capacité. Elle m’a dit qu’elle m’avait mise sous protection… Mais comment a-t-elle su ? »

Ingrid pouvait enfin parler, enfin se confier et poser les questions qui lui trottaient dans la tête. Elle avait tellement à dire. Tout se bousculait dans sa tête, tout voulait sortir en même temps, alors elle était obligée de prendre son temps pour parler, pour ne pas créer d’incohérences et laisser le temps à Keaton d’assimiler ses mots et ses questions aussi bien que ses réponses aux siennes. « Mais je me suis laissée guidée parce que tu m’avais dit. Je me suis dit qu’en coopérant ils me laisseraient tranquille. Et je voulais contrôler ma capacité, ça m’a poussé à coopérer. Mais les entraînements sont durs, car ils me font ressasser tout ce qui me fait du mal. »Une larme perla, et elle demanda alors s’ils pourraient rentrer à la maison, ses petites mains serrant un peu plus celles de Keaton. Elle désirait plus que tout retrouver cet appartement où se trouvait sa chambre avec toutes les photos des gens qui lui étaient proches. Il faudrait qu’elle en rajoute quelques-unes. Celle de Maggie notamment et celle de… Elle fut coupée dans ses pensées par la question de Keaton. « Et bien il faut des badges pour sortir d’ici. J’ai observé les gens qui venaient me chercher à chaque fois pour me conduire à la salle d’entrainement ou bien à l’infirmerie. Et c’est impossible de sortir sans ces… » Cette fois ci elle fut coupée par un badge qui flottait devant ses yeux. Elle se retourna alors, observa Keaton, prit le badge entre ses mains, le détailla, et regarda à nouveau Keaton, le regard illuminé par un point d’interrogation mental. « C’est le badge qu’ils ont… Comment tu en as eu un ? Tu…tu … tu fais partie de Genetic ? »

Ingrid était choquée. D’un côté elle ne voulait pas le croire. Il lui demandait de faire attention à ces organisations, Genetic ou Genome, et d’un autre côté il faisait partie de l’une d’elle. Et d’un côté, les bouts se liaient les uns aux autres. Il connaissait les organisations, il connaissait Aldo et assez pour lui faire confiance pour la protéger, Aldo qui se trouvait être un agent de Genetic donc tout semblait si logique. Et pourtant elle secouait la tête. Elle ne voulait pas le croire. « Keaton… tu cautionnes tout ça ? Tu les suis ? » Ingrid ne comprenait plus. Elle avait bien compris que tous les membres de Genetic n’étaient pas des pourritures, mais que son père en fasse partie la choquait. Elle se sentait perdue. Elle se passa la main dans les cheveux, en pleine réflexion. « Tu sais s’il y a d’autres gens que je connais qui font partie de Genetic ou de l’autre organisation dont tu m’as parlé ? » Elle observa alors Keaton, son regard azur attendant les réponses à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Mer 5 Déc - 14:26

Il fallait analyser la situation, tenter de la comprendre tout en sachant que je ne pourrai pas entrer dans les détails ce même soir. Trop d'informations tuait l'information et nous égarait en route. Au fil des récits d'Ingrid, je tentais de faire le tri et de sélectionner les passages les plus importants. Ce n'était pas une chose facile à faire et je devais bien m'avouer que pour y voir plus clair, il faudrait que je lises les rapports faits par les agents de Genetic pour ce qui s'était passé ce fameux jour à Central Park. Aldo s'était donc pris une balle alors qu'il tentait de protéger l'adolescente. Décidément cet homme était une vraie perle, une des figures que Genetic devrait mettre plus en avant de par le comportement qu'il avait. A lui seul, il était capable de faire découvrir l'organisation sous un autre jour à toute personne qui était réticente envers elle. Mais nous n'en étions pas là, pas encore à cette image qu'il fallait redorer. Dès que je le pourrai, je me renseignerai pour savoir comment il allait. Je ne comprenais toujours rien à cette histoire de boîtier qu'il fallait absolument récupérer. Une boîtier qui contenait quoi et qui avait quelle finalité ? Encore des questions qu'il me faudrait éclaircir dans les prochains jours. Je les rangeais dans un coin de mon esprit, me concentrant sur le cas Aleksandra Romanov.

Et encore une fois, ce fut le trou noir face à l'explication de l'adolescente. Ou mon cerveau était très lent pour réagir, ou Ingrid n'était pas très claire dans ses explications. Aleksandra avait abordé Ingrid. Ce fameux 30 décembre ou avant ? J'étais un peu perdu et je supposais qu'elle l'avait fait quelques jours auparavant, pour au final la prendre sous son aile et sous sa protection quand les événements se produisirent ce fameux jour. Comment Aleksandra pouvait-elle savoir pour la capacité de l'adolescente ? Tammy savait que je m'inquiétais pour elle. Peut être que ma sœur avait demandé à son amie de garder un œil de loin sur Ingrid. C'était un peu ce que faisait Dwayne avec moi auparavant. Il me surveillait de loin, refusant de me mettre dans les bases de données de Genetic. Mais Aleksandra souhaitant offrir protection et aide pour développer le pouvoir d'Ingrid ? C'était... Contre ma volonté, contre ce que j'accepterai. Mais tellement typique de Genetic pour développer ses recherches sur la mutation. Enfin bon, je ne préférais pas crier au loup sans avoir eu les explications d'Aleksandra. Il y en avait peut être une logique à son comportement et à ses agissements et je pouvais lui laisser le bénéfice du doute. « Je ne sais pas Ingrid, Je ne suis là que depuis deux jours. » Et il était beaucoup trop tôt pour que je puisse apporter des réponses à toutes les questions qu'elle se posait.

« Mais je me suis laissée guidée parce que tu m'avais dit. » Je ne compris rien à cette phrase. Qu'avais-je donc dit qui avait poussé Ingrid à coopérer ? Tout ce que j'avais souvenir d'avoir fait, c'était de la mettre en garde et de lui demander de rester très loin de Genetic. Elle devait rester en dehors de tout ça et mon discours était toujours le même. Je comprenais son envie de vouloir apprendre à contrôler son pouvoir mais à l'heure actuelle, je ne pensais pas que Genetic était la solution à son problème. Pas en l'état actuel des choses. Pas tant que d'autres n'auraient pas changé. C'était d'ailleurs pour cette raison que j'allais la faire sortir de ce lieu. Même si ça impliquait de lui fournir quelques explications. Je n'avais guère le choix en même temps, je ne pouvais pas lui dire que j'avais trouvé mon badge dans une pochette surprise. Ingrid était en train de m'expliquer justement qu'il en fallait un pour sortir quand elle vit celui que je lui tendais. Ça la coupa net dans son élan. Ma tête se décala pour observer sa réaction et je vis l'incompréhension mais surtout l'interrogation qui naquit sur ses traits. Il y eut un léger trouble avant que la question fatidique soit posée. Est-ce que je faisais parti de Genetic ? « J'en fais parti en effet... »

C'était un peu le comble, lui demander de se tenir éloignée d'une organisation dont je faisais moi-même parti. Mais c'était ainsi. Au contraire, je savais contre quoi je la mettais en garde à présent. Elle me demanda si je cautionnais tout ça. Mais tout ça quoi ? Les recherches sur la mutation ? J'étais favorable à celles-ci. Les méthodes employées ? Pour certaines je l'étais beaucoup moins. « Je cautionne certaines choses Ingrid mais je ne peux pas t'expliquer, il faut que tu me fasses confiance. Je n'ai toujours voulu que ton bien et je continuerai ainsi. Et je continuerai à te dire de rester loin de Genetic. Moins tu en sauras et mieux tu te porteras. » Est-ce qu'elle allait comprendre la teneur de mes propos ? Une foule d'interrogations devaient surgir dans son esprit. Elle en formula une à voix haute. Nos regards se croisèrent. Je me doutais qu'elle attendait une réponse, peut être même qu'elle espérait que je lui donne des noms. « Je ne répondrai pas à cette question Ingrid. Mon but, c'est de te tenir éloignée de Genetic et je le poursuivrai même si tu ne comprends pas pourquoi. C'est trop complexe pour que je t'explique. Je te traite en adulte mais pour ça, c'est beaucoup trop tôt. Je vais te sortir d'ici et tu ne remettras plus les pieds à Genetic. C'est la seule chose que je demande. »

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Jeu 6 Déc - 20:08

Tout était confus. Ingrid se rendait compte qu’elle n’avait pas toujours le recul nécessaire. Elle noyait Keaton sous ses explications qui ne devaient cependant pas être tout à fait claires, alors qu’elle parlait déjà beaucoup. Souvent en cours, on lui avait dit qu’il était facile de faire synthétique et compréhensible, mais jamais elle n’y arrivait. D’autant qu’elle avait l’impression que le moindre détail avait sa propre importance. Enfin, elle se disait que de toute manière son tuteur était assez grand pour lui poser des questions, si jamais il voulait de plus amples détails à propos de tel ou tel détail. De toute manière, elle était trop contente de le retrouver pour pouvoir penser au moindre détail qui pourrait l’aider à comprendre. D’autant que pour tout comprendre, il faudrait qu’elle explique exactement chaque détail. Ce qu’elle ne pensait pas du tout à faire, l’important pour elle en cet instant précis étant de retrouver le père qu’elle s’était découvert lors du départ de Keaton.

En effet, Ingrid, à son départ, s’était rendue compte qu’il était ce qu’il y avait le plus près d’un père. Et aussi difficile que cela puisse être à comprendre, Ingrid avait terriblement besoin de cette présence paternelle dont elle s’était privée déjà une fois dans le passé. Cependant, son retour signait aussi, pour elle, le retour des explications sur les choses étranges qu’elle vivait depuis quelques temps. Grâce à lui, grâce à son retour, elle avait un espoir, même minime, de trouver une réponse à ses questions. « Désolée… » dit-elle alors pour s’excuser de l’avoir brusqué avec des questions assez complexes à peine de retour à L.A.

Et, l’adolescente fut fière de dire à son tuteur qu’elle avait suivi ses conseils. Indirectement du moins. Il lui avait dit de faire attention, qu’ils pouvaient être dangereux. Dans sa psychologie d’adolescente complètement perdue, Ingrid avait pensé que si elle coopérait, ils seraient moins dangereux pour elle. Car au fond, elle savait qu’elle devait se méfiait. Elle jouait un double jeu pour se préserver de leur fourberie, et de leur dangerosité. Elle espérait que cela avait été le bon comportement. D’autant qu’en ces quelques jours, la curiosité avait pris le pas sur la frayeur. Quoi que…

Alors qu’elle lui expliquait que pour sortir des locaux, elle avait remarqué qu’il fallait un badge qu’elle n’aurait jamais, Keaton lui en sortit justement un gravé de son nom. Ingrid passa d’abord par l’incompréhension, puis le doute, la peur et l’interrogation. Le choc de la révélation la fit déglutir péniblement. Son tuteur faisait partie de l’une de ces organisations desquelles il l’avait plus d’une fois mise en garde. Etait-ce l’hôpital qui se fichait de la charité ? Ou bien était-ce une technique d’infiltration, ou quelque chose dans le genre ? En soit, après un moment de réflexion, elle comprenait qu’au moins il l’avertissait en bonne connaissance de cause. Mais il lui avait caché des choses. « Pourquoi ne pas me l’avoir dit avant ? Pourquoi ne pas avoir été honnête ? »

Ingrid devenait méfiante. On l’avait trahi, une trahison qui l’avait mené ici même. Son tuteur était parti plus d’un mois sans qu’elle n’ait trop de nouvelles sur sa vie en Afrique. Il aurait pu se passer n’importe quoi. Et à présent, il voulait maintenir éloignée de quelque chose qu’elle voulait comprendre, et de personnes dont elle avait la confiance, et tout ça sans rien lui dire. Pas même l’appartenance à Genetic ou Genome de certaines de ces connaissances. Comment pouvait-il cautionner cela ? Comment pouvait-il-lui faire risquer sa vie, sa sécurité ou même sa liberté ? Si elle connaissait d’autres gens de Genetic sans le savoir ou même de l’autre organisation, elle voulait en prendre connaissance pour les radier de sa vie. Ingrid se leva et partit s’assoir en tailleur sur le fauteuil à côté de celui de Keaton. « Et toi tu me fais confiance ? … Keaton je ne veux pas finir encore enfermée si jamais on sort d’ici. Je ne veux pas me faire à nouveau trahir… Si tu sais quelque chose pourquoi ne pas me le dire ? Je pensais que tu voulais me protéger… » fit-elle alors avec une moue enfantine.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Mar 11 Déc - 6:50

Pourquoi fallait-il que l'on ait cette discussion alors que l'on venait à peine de se retrouver ? L'inquiétude qui m'avait animé depuis que j'avais appris la disparition d'Ingrid aurait du disparaître. Pourtant, je la sentais toujours présente en moi, c'était comme si mon corps ne souhaitait pas s'en départir. Il comprenait peut être quelque chose que mon esprit n'était pas encore à même de comprendre. Il faudrait du temps, et des mots prononcés pour que les choses aillent mieux. Je commençais à percevoir ce fait aux deux questions de l'adolescente qui se demandait pourquoi je ne lui avais rien dit et pourquoi je n'avais pas été honnête avec elle. Deux solutions se présentaient face à moi. Je pouvais faire la politique de l'autruche et répondre l'éternelle réponse des parents qui ne souhaitaient pas s'expliquer. Parce que.... Ou je pouvais tenter de lui expliquer en espérant qu'elle soit assez mature mais surtout qu'elle prenne suffisamment de recul pour comprendre et ne pas m'accabler.

« C'était trop compliqué avant... Et ça l'est toujours. Je connaissais Genetic mais je n'appartenais pas vraiment à ce groupe. » Et pour cause, c'était Tammy et Kate les dignes représentantes de Genetic. La première avait été évincée du conseil d'administration durant un moment et la seconde, on n'avait pas hésité à l'enlever pour avoir un moyen de pression sur la première et sur moi. Que pouvais-je dire à Ingrid ? Genetic agit parfois mal, certains de ses membres sont sans scrupule et n'hésiteraient pas à jouer avec des vies pour parvenir à leurs fins mais que malgré tout, je pense qu'il y a quelque chose de bon dans ce groupe ? C'était paradoxal et sans doute incompréhensible pour une adolescente.

Je sentis une distance se creuser entre elle et moi. Pas seulement physiquement car elle s'était levée pour s'installer dans le fauteuil d'à côté. C'était comme si un gouffre était en train de s'ouvrir entre nous et qu'on ne pouvait rien faire pour le combler. Je connaissais cette sensation, je l'avais déjà vécue avec Kate quand je refusais de comprendre les motivations qui l'animaient et que je ne voyais que les méthodes employées. Ma tête retomba sur le dossier du canapé. Est-ce que je faisais confiance à Ingrid ? Sûrement, à n'en pas douter même. C'était une évidence et je hochais doucement de la tête sans prononcer un mot. La suite par contre, me fit davantage réagir. Je me redressais et mes avant bras vinrent s'appuyer sur mes cuisses. Mes prunelles fixèrent Ingrid et je gardais malgré tout le silence durant quelques secondes, me contentant d'observer cette moue légèrement boudeuse, celle de l'enfant qui voulait faire craquer ses parents pour obtenir ce qu'il désirait ou parce que les réponses ne lui convenaient pas.

« Écoute moi attentivement Ingrid. Déjà ce n'est pas « si jamais » mais on va sortir d'ici. C'est un acquis, tu ne dormiras pas dans ces locaux ce soir, et je m'occuperai des formalités de ta sortie demain. Ensuite, tant que je serai à Genetic, tu ne seras plus jamais enfermée car le premier qui osera faire une telle chose, il devra m'affronter. Je ne te trahirai pas... Au contraire je vais tout faire pour te protéger mais il va falloir reprendre une vie normale, retourner en cours et ranger tout ça dans un coin en me faisant confiance. Je ne sais pas comment te l'expliquer.. Disons que c'est un peu comme les parents qui ne peuvent pas tout dire à leurs enfants pour les protéger et pour leur bien. Tu comprends ? » Non pas certain qu'une adolescente qui avait été retenue captive chez Genetic puisse comprendre. Elle désirait des réponses. Sûrement que certaines choses voulaient sortir mais ne pouvaient pas encore. C'était comme un enlèvement classique, sauf que là c'était un peu amplifié à cause de cette fichue mutation. Peut être qu'il faudrait que j'envisage la possibilité qu'Ingrid ait besoin de voir un psychologue pour parler si on n'arrivait pas à se comprendre. Encore fallait-il en trouver un mutant... Mais il était encore beaucoup trop tôt pour prendre une telle décision. Je devais laisser passer quelques jours, il y avait encore tellement de sujets non abordés et dont il faudrait parler.

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Mar 11 Déc - 12:27

S'il était une chose pour laquelle Ingrid était entièrement en phase avec elle même c'était bien la manière dont elle avait imaginé ses retrouvailles avec Keaton. Elle les avait imaginé à l'aéroport, elle l'attendant avec Maggie puis courant et lui sautant dans les bras en le voyant. Elle les avait imaginées simples et sans prises de tête. Tout le contraire de ce qu'il se passait. Car à peine étaient ils dans les bras l'un de l'autre, à peine retrouvait-elle son père que déjà les explications fusaient. Heureusement, Ingrid n'était pas stupide et elle savait que tout ça était nécessaire. Elle se rendait bien compte que Keaton faisait son nécessaire pour la protéger et même si elle aurait voulu plus que tout être une adolescente normale dont le seul souci est de courir après les garçon ou de savoir comment elle s'habillerait pour le bal de fin d'année, elle savait que ce n'était pas le cas, et qu'elle devrait compiler avec sa jusqu'à la fin de sa vie.

Ingrid essaya alors de prendre du recul lorsque Keaton lui donna l'explication la plus bateau à laquelle Ingrid s'attendait. Dans ce genre de situation, les adultes fournissent rarement de réelles informations." Tu n'en faisais pas VRAIMENT partie?" L'adolescente avait du mal avec cette conception du plus ou moins. De toute manière, elle en savait assez pour se rendre compte que les gens faisant parti de cette organisation n'étaient pas tous des malades mentaux qui voulaient se servir d'elle comme d'un cobaye. Aldo en était la preuve vivante, de même que Keaton. Mais fallait-il avoir vécu une telle situation à l'aveugle pour se rendre compte qu'ils n'étaient pas tous des pourris? Keaton aurait expliqué ça à quelqu'un qui avait souffert à cause de Genetic, la personne aurait elle comprit les choses de la même manière. Ingrid en doutait. Et en cet instant, elle admirait Keaton pour le courage dont il faisait preuve.

Mais voilà, elle voulait qu'il lui fasse confiance, qu'il la considère d'égale à égale, même si un père est censé considérer son enfant comme une petite chose à protéger avant tout. Ingrid voudrait savoir, tout savoir, même si elle savait que ce n'était pas possible, qu'il lui faudrait être patient. Elle tenta cependant la moue enfantine qui fonctionnait bien souvent. Et elle fut rassurée. Rassurée de savoir qu'elle ne dormira pas à Genetic ce soir, rassurée de savoir que Keaton comptait bien rester la protéger. il lui avait tellement manqué. "Non je ne comprends pas mais je te fais confiance." Pourquoi mentir? Non elle ne comprenait pas pourquoi elle n'avait pas le droit de savoir, pourquoi on lui cachait des choses. "Mais quand tu auras trouvé l'intérêt que j'ai pour Genetic tu me le diras?" Quant à elle, elle allait droit au but. Comme ça, elle aurait peut être certaines réponses. Car depuis qu'elle était enfermée dans ses quatre murs, c'était la question qu'elle se posait. Quel intérêt? Quelles fins?

Elle avait la bougeotte, et surtout, elle voulait à nouveau supprimer se fossé que la distance physique qu’elle avait imposé avait creusé. C’est pourquoi elle vint à nouveau se caler sur les genoux du pédiatre. « Keaton tout ce qui m’importe c’est que tu sois de retour. T’es le seul père qu’il me reste et je n’ai pas envie de t’en vouloir, j’ai plus la force de toute manière. Je sais que je ne suis qu’une ado, chiante et qui pleurniche tout le temps, mais ce n’était pas facile tout ça… Dis tu me promets de rester avec moi cette fois-ci ? Tu ne repartiras pas, hein ? On va reprendre une vie normale? » C’était un regard de chat poté qui accompagnait cette question, ainsi qu’un câlin si fort qu’elle s’en serait presque désarticulé les épaules. Mais les souvenir de Morgan la hantaient tout le temps, ainsi que Central Park et toutes les misères qui lui étaient arrivées en si peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Keaton T. Wetherford

Représentant du Cap
C.A. de Genetic

avatar

Messages : 1013

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Voir dispo avec moi

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Dim 16 Déc - 7:07

Certaines choses ne pouvaient pas être prononcées. Certaines choses devaient demeurer secrètes. Elles avaient des conséquences, c'était une incompréhension et de nouvelles questions qui émergeaient dans les esprits. Je n'aimais pas trop agir de la sorte pourtant je n'avais pas le choix. Ingrid ne comprenait pas ce que j'entendais par je ne faisais pas vraiment parti de Genetic auparavant. Elle désirait des explications mais je ne pouvais pas lui en fournir. Je devais la protéger mais j'avais également Kate et Tammy à protéger. Moins l'adolescente en saurait à leur sujet et mieux elle se porterait.
C'était dur, un choix difficile à faire, pourtant je m'y tiendrai. Car même si Ingrid était mâture pour son âge, elle n'en restait pas moins une adolescente qui pouvait déraper à chaque instant, tout comme un adulte. Si elle ne comprenait pas, au moins elle me faisait confiance, et ça c'était un point positif. Par contre pour ce qui était de l'intérêt qu'elle avait pour Genetic. « Oui je te le dirai. » Et pour la première fois, je lui mentis réellement, utilisant mes talents de comédien pour que ça passe comme une lettre à la poste.

Sans avoir parcouru le dossier, je savais l'intérêt qu'elle pouvait avoir pour l'organisation. Une adolescente avec un pouvoir destructeur qui semblait être orpheline. Il n'en fallait pas davantage à certains pour exploiter ce point. Une personne qui se dirait bienveillante approcherait Ingrid, si ce n'était pas déjà fait, elle lui dirait qu'elle avait de l'or entre les mains avec son pouvoir, qu'elle pouvait l'aider et très lentement, elle chercherait à la changer. Un endoctrinement lent, non forcé dont Ingrid n'aurait pas conscience car au fil du temps, elle trouverait cela « normal ». Et en débarquant à Genetic à quinze ans, dans dix ans, elle dirait que ce groupe était toute sa vie et lui avait tout offert. Cela s'inscrirait dans la normalité alors que ça ne le serait pas vraiment puisque indirectement, son don ainsi que sa personne seraient exploités.

L'adolescente bougea, elle revint s'installer sur moi. C'était un peu comme une enfant qui avait besoin de sentir la présence rassurante d'un adulte. Et dire qu'au début, elle ne voulait pas que je la touche car elle craignait de ne pas contrôler son pouvoir. Ingrid me demanda de lui faire une promesse, même deux voire trois d'un coup. Rester avec elle. Ne pas repartir. Et reprendre une vie normale. Le tout accompagné d'un regard qui en attendait beaucoup et de bras qui m'enserrèrent de toute la force dont ils étaient capables. Que répondre à cela ? Faire une promesse était une chose si facile mais la tenir était tellement plus difficile. « Je resterai à Los Angeles c'est promis. » En voilà une que je pouvais tenir même si quelque part j'avais l'envie de prendre l'avion pour Londres et de rejoindre Kate. C'était un choix cornélien à tenir mais je le ferai.

« Pour ce qui est des deux autres promesses, je vais m'y employer. Il y a plusieurs points dont on doit discuter mais ce lieu n'est peut être pas le plus approprié pour les aborder. Peut être devrais-tu aller chercher tes affaires qu'on rentre ? »

[hrp : Je te laisse conclure sauf si tu as de quoi relancer]

_______________________________________________________________




Take strength from those that love you


Genetic, c'est ça:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   Dim 16 Déc - 11:49

Avait-elle raison de faire confiance à son tuteur ? Dakota ne lui avait-elle pas appris à être plus méfiante, et à ne faire confiance à personne ? Après tout elle avait beau avoir des airs de pimbèches mademoiselle je sais tout, mais s’il était une chose sur laquelle elle avait eu raison, c’était qu’Aleksandra l’avait trahi et que rien n’empêcherait d’autres personnes de le faire, surtout les gens proches qui n’étaient pas là pour la sortir de ces quatre murs. Ingrid secoua la tête pour se remettre les idées en place, et se rappela qu’il s’agissait de Keaton. Celui qui lui avait donné l’espoir d’une vie normal, en dehors d’un orphelinat. Celui qui avait promis de l’aider, et qui était revenu pour elle, pour la trouver. Alors lorsqu’il lui dit qu’il lui dirait ce que Genetic voulait d’elle, quel intérêt elle avait pour eux, elle sourit pour le remercier. Même si au fond elle avait des doutes. Il refusait de lui end ire plus sur son « plus ou moins » alors pourquoi irait-il plus loin sur les raisons de sa détention ? Enfin, l’adolescente avait besoin d’avoir au moins un repère solide, elle n’allait tout de même pas remettre sans cesse chaque mot en cause.

Elle n’avait plus la force de se battre contre tout et de contrôler son comportement. Jouer la comédie était un emploi à plein temps dans les locaux de Genetic, elle l’avait fait un nombre incalculable de fois avec Dakota, parce qu’elle lui apprenait à être ainsi, mais aussi parce qu’elle ne voulait pas s’attirer ses foudres. Mais au moins, elle avait fait de son séjour ici quelque chose de moins pénible. Mais comment demander à Keaton comment faire pour la contacter une fois dehors ? Elle ne s’y risquerait pas et une idée venait de germer de toute manière avant que sa mine ne s’attriste à nouveau. Il promettait de rester à Los Angeles, mais les deux autres promesses, il ne pouvait pas les faire. Mais s’il restait il ne repartait pas. Et là, elle était complètement perdue dans la logique des adultes. S’il restait à Los Angeles, il ne repartait pas. Pourquoi ne pas faire la promesse de ne pas repartir alors ? Ce n’était pas du tout logique pour Ingrid. Elle ne s’attarda pourtant pas sur ce point, apparemment, ce soir, la logique n’était pas au rendez-vous. Quant à avoir une vie normale, elle ne savait pas pourquoi, mais elle s’en doutait. Keaton revenait et en travaillant pour Genetic c’était peu probable qu’ils aient une vie normale, surtout à présent qu’elle était fichée. Par contre, elle se devait de retourner au collège, d’étudier, et elle devrait d’ailleurs surement se retrouver un autre petit boulot. La poisse !

Keaton voulait qu’ils discutent du reste plus tard. Mais Ingrid avait tellement de choses à lui dire, notamment sur ce qu’elle avait vu ici, sur Mathilde qui connaissait à présent des choses sur elle, sur Dakota qui pouvait empoisonner qui elle voulait, sur sa peur d’être suivie à l’extérieur de cette enceinte, sur la manière dont elle pourrait reprendre une vie normale alors qu’elle allait filer entre les doigts des chercheurs qui semblaient la prendre pour un vrai petit joyaux, alors que sa vie à l’extérieur était chaotique. Elle n’avait plus eu contact avec personne depuis dix jours voire plus, est ce que ses amis s’inquiétaient pour elle ?

Enfin, elle se leva et quitta l’étreinte rassurante de Keaton pour aller chercher ses affaires. Elle n’en avait pas beaucoup de toute manière. Ce n’étaient même pas les siennes. A part ce qu’elle portait le 31 qui avait été lavé. Elle tomba aussi sur le tailleur que Dakota lui avait donné. Elle le laissa sur la table, et y glissa un petit papier dans une poche où elle lui avait écrit son adresse mail. Peut-être qu’ainsi, si elle découvrait le papier, et l’adresse, Dakota n’aurait pas la sensation d’avoir été trahie par Ingrid et surtout elle ne ferait pas de mal à Keaton pour se venger de l’avoir sortie d’ici et arrachée à elle.

« Keat, il faudra que je te parle de personnes que j’ai vu ici et qui peuvent être…dangereuses. Enfin je ne sais pas comment le dire… Mais rentrons à la maison d’abord. »

Ingrid avait les larmes aux yeux. Elle ne comprenait pas d’où elles venaient, mais elle ne cherchait pas non plus. Après tout depuis quelques mois, elle passait beaucoup de temps à pleurer, cela devenait presqu’une habitude malsaine.

[To be followed]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Take my hand take a breath, pull me close and let me be your guide [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: JAILS-