..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Ven 21 Sep - 15:03

Le membre 'The judgment' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Sam 22 Sep - 19:06

Encore un mutant qui n’avait pas été repéré à temps. Ce type là (Jeffrey), ne contrôlait pas sa capacité, quelle qu’elle puisse être. C’était bien sa veine ! Il fallait vraiment que quelqu’un reprenne le flambeau d’Anne et Liam, en accueillant et formant les jeunes mutants. Genome le faisait, d’une certaine façon, mais ce n’était apparemment pas suffisant. Et tout s’accéléra. Bientôt le type fut au sol aux prises avec Julian et Sonny tenta d’intervenir.

Un jour, il faudrait qu’on lui explique pourquoi on l’envoyait systématiquement valser dans les airs. Déjà lors de la fête d’Halloween, quand elle avait sauté sur le pompier pour aider Brennen, il l’avait projetée contre un mur. Et cela avait fait mal. Là, de nouveau, elle avait voulu aider quelqu’un et cela avait logiquement foiré. Résultat des courses, elle heurta de plein fouet la femme qui défendait Julian Lancaster, sans voir que Remington venait de plaquer Julian au sol. Les choses allaient bien trop vite. Trop de mouvements, pas assez de luminosité, Sonny ne voyait rien. Peut-être valait-il mieux, car si elle avait vu ce type (Crow) s’approcher de Julian et Remington en tendant cette main, leur infligeant dieu seul sais quel effet, elle aurait sûrement vu rouge. Elle ne voulait plus voir Remington en position de faiblesse comme cela avait été le cas au début du mois. Plus jamais. Mais elle ne le vit pas. Du moins, pas immédiatement. Bon sang, elle aurait bien eu besoin d’un coup de main. Dean ? Où était Dean ? Elle l’avait vu en action, elle savait de quoi il était capable… Allez, qu’il les explose tous comme il l’avait fait avec les russes ! Non ? Tant pis… Tout ça pour aider des types qu’elle ne connaissait pas… Sonny = triple idiote.

Il y avait trop de monde. Quelqu’un à terre (Wallas) qu’elle n’eut pas le temps de bien distinguer. Rem, pas très loin. Les coups pleuvaient et elle, elle valser en fonçant droit sur deux femmes qui se battaient comme des furies. Sauf que sa présence dans le corps à corps fut très vite écourtée… Elle s’était lamentablement vautrée sur la copine de Julian. Donc ça faisait 1-0 non ? Elle avait gagné ? Ah bah non apparemment parce que la charmante collègue de Rem la vira sans ménagement. Elle t’attrapa par le poignets en lui ordonnant de partir. Encore quelqu’un qui la virer, cela devenait lassant à la fin. En réponse, cette Loan se mangea un coup dans l’estomac. Dans un sens, ce n’était pas très cool, parce qu’elle l’avait tirée d’affaire, mais dans un autre… c’était certainement mérité. Après tout, elle avait fichu Rem dans un beau pétrin. Et Sonny ne l’aimait pas, voilà, c’était comme cela.

Et comme si cela ne suffisait pas, sans qu’elle comprenne pourquoi, elle se retrouva de nouveau par terre. Pourtant personne ne l’avait plaquée, mais c’était comme si un mur invisible l’avait percutée. Ou plutôt l’inverse… Alors qu’elle se redressait en titubant, encore sous le choc de l’onde invisible, elle sentit une vive douleur à l’arrière de la tête. Bon sang mais quelqu’un était en train de lui tirer les cheveux ! Non mais on était où là ? A la maternelle ? Et voilà qu’elle était encore virée…

Sonny se retrouva à genoux, un peu à l’écart des deux femmes, et en tournant la tête, elle put voir Loan asséner un coup de fouet à Leah qui chuta lourdement au sol * Bien fait *. D’un côté, il y avait ce duel, de l’autre, Rem et Julian. Les autres aussi, mais ils n’étaient pas sa priorité. Et elle avait encore son arme. Et Julian s'en était pris à Rem. Cela faisait deux informations pour le moins intéressantes. La troisième information et non des moindres, c’était que Julian paraissait tenir à sa copine brune, plus qu’à sa propre vie… Remington lui avait dit de se planquer, mais là, elle ne pouvait aller nulle part. C’était Lancaster version homme en métal, avec le risque d'un ricochet ou sa copine. Elle était coincée mais en même temps, elle tenait là sa porte de sortie.

Elle était dingue, mais il fallait qu’elle fasse quelque chose. Si ça ne marchait pas, au moins, cela ferait diversion pour que Rem se dégage de là et fasse ce qu’il faut. Le reste, elle s’en fichait. Et si ça marchait… Elle ne voulait pas les tuer. Et elle ne tuerait pas Julian ainsi, mais peut-être qu'elle le déconcentrerait. Parce qu’après tout, tout ce qu’ils avaient voulu, c’était de revendiquer le droit d’exister. Faire diversion en espérant que Rem comprendrait pourquoi elle faisait cela…

Alors elle brandit son arme. Remington lui avait dit de ne pas gâcher ses balles. Se concentrer…

Spoiler:
 

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Sam 22 Sep - 19:06

Le membre 'Sonny Malone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Dim 23 Sep - 11:48

La pénombre gagnait du terrain à chaque minute qui s'écoulait. Bientôt il ne serait plus possible d'utiliser une arme à moins de tirer à l'aveuglette. Il y avait peut être des réverbères qui s'allumeraient bientôt. Je n'avais pas le temps de regarder. J'étais aux prises avec Julian depuis mon placage sur lui. Je me rendis très vite compte que les coups que je donnais n'avaient pas grand effet à cause de son corps métallique. Par contre les siens, faisaient mal. Je tentais de le maîtriser mais c'était un enragé, se démenant pour se libérer de mon emprise. La lutte était acharnée et je me prenais quelques coups au passage qui me procureraient de nouveaux hématomes d'ici peu. Je voulus lui bloquer son bras mais Julian se montra plus rapide que moi et il me décrocha un direct dans la mâchoire. Cela me fit relâcher mon emprise. Ma main se porta au niveau de mon visage. Ça faisait un mal de chien ! Et heureusement pour moi, je n'avais senti que son poing normal et non le poing métallique. Julian était désormais libre et pouvait se relever. Tout continuait à aller très vite.

Loan était aux prises avec Leah. Sonny se trouvait en plein milieu. Me remettant de ce coup porté à la mâchoire, j'aperçus que Loan dégagea ma fiancée avant de se prendre un nouveau coup. Je voulus me redresser mais je perdis l'équilibre. C'était comme si une onde venait de nous toucher de plein fouet. Le temps de rétablir mon équilibre je vis que Julian avait été plus rapide et se précipiter déjà vers les dames. Loan prenait le dessus, plantant un couteau dans l'avant bras de Leah. Et Julian répliqua aussitôt, frappant de son poing métallique la jeune femme. Je n'entendis pas le bruit mais je me doutais de ce qui venait d'arriver. Analyse rapide de la situation : Leah blessée, Loan mal en point, Julian furax quant à Sonny... Mais pourquoi elle ne m'écoutait jamais quand je lui disais de se mettre à l'abri. Franchement oui, pourquoi elle ne m'écoutait pas alors que je tentais de la protéger ! Fichue bonne femme. Et je n'avais même pas le temps de maugréer, c'était ça le pire.

Je la vis brandir son arme dans la direction de Leah, et l'entendis hurler le prénom de Julian. J'allais la tuer. Mais vas-y, fais donc diversion pour t'en prendre plein la tronche, n'écoute pas le professionnel que je suis et met en danger notre bébé. Double fichue bonne femme. Je ne savais pas à quoi elle jouait mais si elle tentait de faire diversion, c'était une très mais alors une très mauvaise idée de sa part. Elle n'avait pas vu que Julian avait un pouvoir qui faisait mal ? Mon corps ressentait encore les coups que j'avais reçu. Et si elle s'en prenait un dans le ventre... Oh, et puis tant pis pour la pénombre. J'en avais rien à faire des autres, tout ce qui m'importait, c'était Sonny. Ma main se tendit dans mon dos et je repris l'arme que j'avais accroché à ma ceinture. Sonny voulait faire diversion ou je ne sais quoi, très bien qu'elle n'en fasse qu'à sa tête. Je ne me posais plus de question. Je ne me préoccupais plus du monde qui nous entourait et du sans bavure demandé par Loan.

« Lancaster ! » Je criais à mon tour pour attirer son attention et la détourner de celle de Sonny. Tant pis pour lui s'il ne tournait pas la tête dans ma direction. Je tirais.

Spoiler:
 

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Dim 23 Sep - 11:48

Le membre 'Remington Pillsbury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Lun 24 Sep - 19:35

Il se faisait encore réprimander. Il avait encore fait quelque chose qu’il ne fallait pas. Encore. Encore. D’accord, il n’était pas au courant de tout ce qui pouvait bien se tramer à LA. D’accord, il n’était pas familier de ce genre de situation. Mais Crow n’était pas un enfant. Même s’il avait agit sur un coup de tête quand il avait tenté de faire fondre Julian, il savait très bien que montrer qu’il avait une capacité aux autres revenait à perdre sa tranquillité. Et à devoir mener une vie beaucoup plus dangereuse que celle qu’il avait menée jusqu’à présent. Ce n’était pas grave. S’il n’avait pas été prêt à jouer à ce jeu-là, il n’aurait pas emmené ce dont il avait besoin pour utiliser son pouvoir sans se brûler. Et il aurait aussi bien pu s’enfuir avec les autres tout à l’heure. Il avait choisi, c’était aussi simple que ça.

Crow prit l’arme en grommelant :

« Bon écoute Dean, j’ai compris que c’était quelque chose de dangereux à faire et que je serais plus en paix après ça. Mais d’une part si je n’avais que ma sécurité en tête, je n’avais qu’à me barrer tout à l’heure, rien ne m’en empêchait. D’autre part, vois-tu quelque chose qui s’est passé à cause de moi autour de nous ? Moi non plus. Et pour cause, mis à part notre ami l’homme d’acier qui a du ressentir une sensation désagréable, il n’y a eu aucune manifestation d’un quelconque phénomène étrange. Et je ne pense pas que je sois la personne qu’il ait repéré, vu la situation… Là, plutôt que de penser à ma sécurité, peut être serait-ce plus judicieux de voir plus grand et d’essayer de faire quelque chose pour celles de beaucoup d’autres, je ne sais pas, en essayant de trouver un moyen de l’arrêter peut être ? »

Voilà, c’était dit. Dean n’avait pas l’air de s’attendre à cette réaction. Trop de choses se passaient en même temps, il n’avait pas pu se retenir. Si son interlocuteur avait un peu de jugeote, il comprendrait de toute manière. Et il n’était probablement pas venu là pour admirer les arbres, aussi devait-il aussi penser à ça. Maintenant, il était temps de réfléchir. Il avait repris forme humaine rapidement après que Crow ait essayé d’agir dessus. Probablement une bonne chose pour son adversaire. Il y avait certainement un moyen de le bloquer dans une forme ou dans l’autre, mais laquelle ? Crow ne pouvait pas se permettre d’utiliser son pouvoir à tout bout de champ pour le forcer à rester sous forme humaine, en peu de temps ce serait lui qui serait hors d’état de faire quoi que ce soit. Déjà que là, ce n’était pas franchement la gloire… Il avait l’air malin en plus, avec son filet de sang sur la joue, bref. En plus il se mouvait moins facilement sous forme métallique. D’un autre coté, il était plus fort et tenter de le maitriser à mains nues serait beaucoup plus douloureux s’il restait en métal. Que faire ?

Julian porta un coup bien placé à son adversaire et se dégagea. Il n’était pas sous forme métallique, c’était donc peut être le moment ou jamais d’intervenir. Crow espéra que ça ferait comme dans les films d’action où le héros de l’histoire qui n’a pas beaucoup d’habileté réussit une action incroyable mettant à mal les plans de l’antagoniste, et commença à lever l’arme de Dean vers Julian, espérant réussir à l’atteindre à une jambe et l’empêcher ainsi de courir. Mais ça ne se passa pas ainsi. Avant que le propriétaire de l’arme ne comprenne ce qu’il avait derrière la tête, une onde de choc projeta Crow à terre. Par chance, il n’avait pas encore le doigt sur la gâchette et aucun coup de feu ne partit. Lorsqu’il se releva, il vit que la situation était en train d’évoluer d’une façon plutôt ennuyeuse : la femme au fouet avait blessé la mutante au bras, et Julian, reprenant sa forme métallique, l’avait lui-même frappé au bras de toutes ses forces. Pas besoin d’un exposé pour comprendre que les deux femmes n’avaient plus utilité de leur bras gauche. Un partout.

Cependant, il n’y avait pas qu’eux. Le couple de tout à l’heure semblait d’humeur belliqueuse. La femme avait une arme et tenait à présent en joue la mutante. Elle cria le nom de l’instigateur de la révélation pour qu’il regarde vers elle, ce qui n’allait pas manquer de le rendre furieux, vu comme il semblait tenir à cette femme, mais quelques instants après l’homme sortit lui-même une arme et tira, touchant la mutante à son bras valide. Voilà qui posait des questions sur la situation présente. Était-elle hors d’état de nuire ? Mais sa force ne devait pas se résumer uniquement à ses bras. Ceci dit, elle était probablement moins dangereuse que précédemment. Par contre, Julian allait très probablement voir rouge et reprendre la lutte avec son adversaire précédent. Maintenant, il fallait agir maintenant ! Cinq secondes pour réfléchir, Crow Merill.

Impossible de lutter au corps à corps avec l’homme de métal. Crow était doué. Pas fort. Il pourrait certainement résister un peu, encaisser des coups ne lui posait pas de problème, mais là il s’agissait de coups beaucoup plus dangereux que de simples poings humains, et de toute manière rien ne lui disait que quelqu’un trouverait une solution pour le sauver de son passage à tabac. Donc inutile de tirer avec le revolver sur son amie, cela risquait de lui attirer ses foudres. Inutile d’utiliser son pouvoir, il bougeait trop et il ne serait jamais assez rapide. Et puis s’étant déjà servi de son pouvoir une fois, il aurait plus de mal que la première fois. Il réussirait certainement à s’en servir cette fois-ci, mais ça ne marcherait pas éternellement. Option à écarter. Utiliser un objet à faire fondre et à plaquer sur lui en espérant que ça le bloquerait dans cette forme, en espérant qu’en se solidifiant, l’objet permettrait de restreindre encore davantage ses mouvements ? Trop long à faire. À garder pour plus tard, mais là, c’était pas vraiment le moment.
Il ne restait que la possibilité de rester passif, ou celle de tenter une idée folle. Et ce soir, Crow était pour les idées folles. Il espérait qu’il n’y aurait pas de dommages collatéraux, mais ça, il ne pouvait pas savoir. Il était impossible de stopper Julian, de le calmer, de faire cesser les combats ou de le mettre hors d’état de nuire. Mais il pouvait toujours tenter de le surprendre et ainsi lui faire prendre quelques secondes de retard, voire le faire commettre une erreur. Bref, moment de vérité. Vos 5 secondes sont écoulées, monsieur Merill, il vous faut rendre votre copie. Espérant un miracle, il tendit un bras ferme, visualisant mentalement la ligne droite que la trajectoire de sa balle formait, visa et tira.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Lun 24 Sep - 19:35

Le membre 'Crow Merill' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mer 26 Sep - 18:22

Bon sang ! Quelle tête de mule ce garçon. Voilà, il voulait jouer les héros, alors qu’il n’avait aucune adresse, aucune compétence de soldat ou de chasseur de primes … je le considérais un instant, écoutant ses propos d’un air perplexe. Ça ne me plaisait pas du tout cette façon de parler. Qu’allait-il me sortir ? « je dois sauver le monde ! » Balivernes ! Je voulais le raisonner, lui dire de quitter cette scène folle, mais le jeune garçon se dirigea de façon obstiné en direction du combat. Une main au visage, je me massais vigoureusement la mâchoire, essayant de comprendre cette jeunesse qui me dépassait.

Je finis par me convaincre qu’il serait temps de donner un petit coup de main à Sonny et son copain. Elle avait le don pour s’attirer des ennuis, s’en était affligeant. Et dire qu’elle se trouvait au sein de Genome à présent … Enfin, Aaron l’avait accepté dans nos rangs, donc elle devait bien se trouver utile à quelque chose. Quoique … Aaron a parfois de drôles de façons pour choisir ses personnes à envoyer en mission. Pourquoi ne pouvais-je pas tout simplement bosser avec Anne ? Etait-ce trop lui demander ? C’était sûrement la seule personne sur qui j’avais une confiance aveugle.

Je suivis la silhouette de Crow comme une ombre, en catimini, me cachant des regards assassins ou des balles perdues. Avant que je ne puisse atteindre mon objectif, qui se trouvait être Crow tenant mon revolver entre les mains, une force étrange et invisible me propulsa en arrière. Je fis plusieurs mètres en arrière, tombant lourdement sur un sol dur et humide. Je me relevais presque aussitôt, me massant le bas du dos. Bon sang, ce n’était pas une petite onde de choc …

Plissant des yeux, j’essayais de comprendre ce qui pouvait bien se tramer là-bas. Où se tenait Julian, cet enfant de salaud ? Et son acolyte, la femme aux poings d’acier ? Je grinçais des dents en repensant aux coups qu’elle m’avait donnés, quelques minutes plus tôt. Il fallait se débarrasser de Julian et de cette jeune femme. Bien qu’Aaron préférait les voir en vie, pour ma part j’optais pour l’éclat de leurs cervelles sur l’herbe de Central Park. Des gars comme ça, y’en a des dizaines. Si on ne les butte pas, ou qu’on ne les enferme pas, on n’aura jamais fini ce jeu de chasse.

Je levais mon Walther en direction de Sonny. Elle tenait en joue Leah. Crow venait de tirer une balle. Une balle qui avait ricoché le buste d’acier de Julian … Ce mec était visiblement indestructible. Peut-être qu’en visant la tête, son cerveau exploserait comme tout humain normalement constitué ? Cette mascarade avait assez durée. Je me trouvais à quelques mètres à peine de Leah, sans plus attendre, je tenais en joue Julian. Ils étaient cernés, plus la peine de vouloir jouer les héros.

« Maintenant ça suffit ! On se calme et on pose les mains au sol ! »

Ce type m’exaspérait. Il voulait jouer les prophètes, croire qu’en dévoilant notre véritable nature tout allait changer, mais il avait tort. Il fallait soit le raisonner, soit le butter … il n’y avait aucune autre alternative. S’il bougeait, je n’hésiterai pas à user de mon pouvoir et lui montrer de quoi était capable l’autre Dean. Après tout, je m’étais assez entrainé pour ne pas tomber dans les pommes et feindre ma faiblesse.

« C’est quoi ce bordel ?! Pourquoi vouloir dévoiler au monde l’existence des mutants ? A quoi ça rime ? Déclencher une guerre, voilà tout ce que tu trouveras à faire ! »

J’hésitais franchement à tirer. Mais je me rappelais des paroles d’Aaron. Ne pas agir spontanément, et essayer de soutirer le maximum d’informations. Ce genre de gars devait très certainement jouir d’un plaisir malsain à se trouver en situation de faiblesse pour dévoiler tout son plan. Parce qu’il avait beau se montrer sauveur d’un monde libre, il était loin de représenter mon image idéaliste du grand messie…

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Ven 28 Sep - 20:10

Le noir... l'obscur, la pénombre profonde, les ténèbres, les affres froids et infinis de l'invisible... on s'y perd. J'ouvre les yeux... la lumière, divine, funeste, pure, intense, trop intense, j'ai mal aux yeux. Autours de moi, ca mitraille sa se bouscule ca se tape dessus... homos sapiens et homos brutasses dopés à la testostérone. Et en plein milieux, j'ai été choisi pour représenter l'intelligence supérieure, l'homme avisé BREF je suis le Dumbledore des hôtes de ce parc. En l'occurrence, l'intelligence supérieure fait la sieste. Elle adopte la technique avisée et millénaire du C.T.U.T.E.R.Y.

Je regardais le ciel, de temps en temps un cris ou un tir venait troubler ma paix relative et puis il y a eu... LUI. Mon héro, mon chevalier blanc, mon Shrek ! Il est venu et et et... il m'a prit la tête et LA j'ai vraiment cru qu'il allait me faire un bouche à bouche mais heureusement, il n'en fit rien. Il a pris un air concentré et euh j'ai senti un petit picotement sur mon front, là où je pissait le sang en fait. J'ai pris ça pour une douleur en rapport avec la plaie mais c'était un peu étrange. En même temps je viens de déguster sévère donc plus rien ne m'étonne.

Citation :
Reste à terre pour le moment! Récupère tes esprits et part d’ici au plus vite si tu ne veux pas être blessé plus gravement.

Ha ! C'est balo, moi qui voulais me taper une petite danse et me taper l'incruste dans ce repaire à clodos et à psychopathes sous endorphine... va falloir que je me fasse une raison je suppose. C'est con, j'aimais bien le suppôt de Hitler, et puis le mec là bas. Le roux. Je le connais pas mais il a l'air gentil, même si il est roux. Si il avait un barbe on aurait même pu être amis. Je m'égare.
Concernant le doc, j'hésite. Aura-t-il droit à l'une de mes répliques de tueur, pleine de profondeur ? J'opte pour une approche plus terre-à-terre pour cette fois.

Ouais.

Simple, basique, directe et clair. Y'a pas plus rapide que la lumière pour voir une bonne idée en action. Puis je décidais de m'intéresser à l'action ambiante. Très vite j'ai pu dresser un constat efficace de la situation de la bataille. C'est la loose. Mon regard vagabonde... je retire ce que je viens de dire : c'est la loose MAIS j'ai une arme à ma portée. Mon flingue est juste là, je peux le sentir, le voir, presque le sentir au creux de ma main mais... pour le moment il est dans celle du doc. Va falloir que je lui pique et que j'explose toutes les têtes qui empiètent sur mon espace vital.

L'homme avisé a parlé.

Je commence à me relever, douloureusement, je réfléchissais à ce que j'allais dire pour embrouiller mon bon samaritain quand tout à coup, mes oreilles se sont bouchées. Impression très étrange. Un sifflement, un souffle dans la nuque et... je n'ai compris que j'avais fait un vol plané que quand la saveur maintenant familière de la terre emplit à nouveau ma bouche, toujours suivie et accompagnée par celle du sang. Là, j'ai juste rien compris. Il a du y avoir une explosion ou un truc du style derrière moi. Bref, je retourne à mon bon vieux C.T.U.T.E.R.Y.
C'est avec lenteur et désespoir que je récitais à voix basse

Creuse Toi Un Trou Et Reste-Y.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mer 3 Oct - 21:41

La douleur intense qui lui scie la poitrine en deux se dissipe peu à peu, laissant place à un malaise comparable à un infarctus. Son cœur s'emballe, puis ralentit, puis manque un battement. Jeff grimace et pose une main sur sa poitrine en essayant de se redresse. Tout son corps lui fait mal, il sent une énorme ecchymose se former sur le côté de son visage qui avait été écrasé contre le sol, ses côtes cassées poignarde son poumon et il a de plus en plus de difficulté à respirer. Il relève tant bien que mal la tête, il a l'impression que tout ce qui est normalement immobile tourne comme une toupie infernale.

Jeff entend des cris, des coups de feu encore. Il tente de discerner ce qui se passe autour de lui, ne serait-ce que pour évaluer les dommages qu'il vient de provoquer involontairement. Il espère sincèrement ne pas avoir blesser personne. Ses yeux clairs se promène anxieusement de gauche à droite, il ne sait pas où regarder. Des gens sont couchés par terre, d'autres sont déjà en train de se relever. Jeffrey secoue la tête, tentant de combattre ses étourdissements et son épuisement. La bataille dure encore, ce n'est vraiment pas le moment de devenir un fardeau. Et dieu sait qu'un Jeffrey inconscient, c'est un lourd fardeau !

Cependant, ses forces s'épuisent rapidement. Sa respiration se fait de plus en plus rauque et difficile, sa vision se brouille et ses bras finissent par flancher. Jeff tomba sur le côté, son corps s'éteignit, au bout de ses ressources. Une pensée traversa soudain son esprit : Il n'aurait pas du écouter sa curiosité et suivre tous ces gens qui se dirigeaient vers Central Parc, il aurait du prendre ses jambes à son coup comme son instinct lui avait dit de faire. Plus rien ne sera plus pareil, il sait maintenant qu'il n'est pas qu'un mutant, mais qu'il fait partie d'une bien plus grande conspiration.

Il un dernier mouvement de désespoir, sa tête se redressa puis retomba lourdement sur le sol. Les yeux fermés, un nuage épais et noir l'enveloppa. Il perdit conscience ...

(Alors oui, si je veux être fidèle à ma capacité, je perd conscience après avoir déclenché une onde :S)
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Jeu 4 Oct - 18:51

Rien ne se passait comme prévu. Julian avait envisagé de nombreuses hypothèses mais il n'aurait pas pensé que des mutants se retourneraient contre lui et se montreraient aussi belliqueux. Il voulait seulement ouvrir les yeux aux gens, leur dévoiler la vérité sur ce qu'ils étaient : l'évolution. Ils ne méritaient pas de vivre cacher. Ils ne méritaient pas d'être un peuple opprimé que l'on regarderait d'un air réprobateur, craintif avec un mélange de haine. Les mutants valaient beaucoup mieux que cela, ne le voyaient-ils pas eux autour ? C'était trop tard pour discuter. Trop tard pour parlementer et tenter d'exposer son point de vue. Julian ne réfléchissait plus. Leah, sa bien aimée avait reçu un coup de couteau dans l'avant bras gauche. Il avait répliqué en cassant l'épaule gauche de la femme (Loan). Où se trouvaient ses partisans ?

On l'appela. Julian tourna la tête. Une jeune femme visait Leah. Elle allait mourir. Aussitôt derrière, on l'appela de nouveau et cette fois c'était un homme, celui qui l'avait plaqué. Il tira sur Leah, lui arrachant un cri alors que la balle pénétrait dans son bras droit. Elle était mal en point. Et lui voyait rouge. Cet homme était mort, s'il devait mourir, il le précéderait. Un nouveau coup de feu partit. Julian ressentit un chatouillement au niveau de son torse. Son regard se tourna en direction de deux hommes (Crow et Dean). « Nous ne méritons pas de vivre dans la pénombre ! N'en avez-vous pas marre de vous cacher ! » Aussitôt après, Julian toujours sous forme métallique se précipite sur Remington, il n'a pas oublié que c'était lui qui devait payer en premier et grâce à son pouvoir, il ne risque rien contre les balles tant qu'il reste activé. Il le plaque et le roue de coups. Des poings d'acier ça fait mal.

Pendant ce temps, Loan et Leah ont repris la lutte. Malgré ses blessures aux deux bras, Leah utilise son pouvoir et envoie valser Loan qui retombe à moitié assommée. Une en moins. Aussitôt après, elle se précipite en direction de Crow et Dean, profitant de leur attention tournée vers Julian. Ils sont armés, mais elle donnerait sa vie pour défendre celui qu'elle aime.

Oui : Crow va goûter à la force surhumaine de Leah sous une avalanche de coups de pieds. Le premier le désarme
Non : La cible est Dean, le premier coup de pied le désarme et il se reçoit une pluie de coups qui font très mal.

Informations RP : Jeffrey est inconscient, il faudrait peut être songer à l'évacuer. Loan est également à moitié sonnée et hors service pour le moment. Dean et Remington sont bloqués par Leah et Julian. Pour qu'ils s'en sortent, il faut venir les aider. Vous avez le droit de blesser mortellement un PNJ au choix entre Julian et Leah. (Attention, blesser mortellement ne veut pas dire que le PNJ va mourir dès la fin de votre post ! ) En ce qui concerne Leah, vous devez tenir compte de sa force surhumaine et de ses réactions vives. Si vous choisissez Julian, vous devez obligatoirement avoir un premier lancer de dés qui désactive sa capacité.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Jeu 4 Oct - 18:51

Le membre 'The judgment' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Sam 6 Oct - 13:11

Brandir une arme sur quelqu’un… le tenir en joue, comme elle l’avait été au début du mois. Si elle avait cru en arriver là… Sonny s’apprêtait à tirer sur Leah. Elle le ferait au moindre danger. A la moindre menace contre Rem, le bébé ou elle. Mais pour l’instant, elle voulait surtout distraire Julian, afin de laissait un peu de mou à Remington sur qui pleuvaient les coups. La nuit commençait à tomber… Et cela ne tournerait pas à leur avantage. Il fallait que les choses cessent très vite. Et Julian se leva… Sonny prit alors conscience de son geste et braqua son arme sur lui, même si cela ne servirait à rien. Bon sang, il était en métal et furieux… t elle avait fait ce qu’il ne fallait pas faire. Quelle solution ? Lui tirer dessus ? Inutile… Se sauver en courant ? Ok, c’est une bonne idée ça. Départ dans 5… 4… 3… Oh merde ! Rem venait de tirer sur Leah !

Ok, c’était le moment là, Sonny ne demanda pas son reste et se mit à courir vers le buisson, comme elle aurait du le faire depuis le début, en serrant bien son arme dans la main. Que lui avait dit Remington ? Se coucher au sol, ne pas lever la tête. Ok, donc Sonny était désormais à plat ventre, à peine cachée par les branchages. En dépit de l’obscurité, elle vit des armes passer d’une main à l’autre. Dean était avec quelqu’un. Pourtant elle ne reconnaissait pas l’autre type (crow) qui brandit à son tour une arme pour tirer. Elle se redressa quand elle vit que la balle frôla Rem. Mais quel est ce crétin fini ? ce pauvre type qui ne sait même pas viser. Elle était prête à aller lui défoncer sa face de chimpanzé, mais elle vit Dean tenter de … de quoi ? D’impressionner Julian ? Comme si ce type allait l’écouter, non mais franchement, dans le genre réactions débiles, elle avait de la concurrence ce soir-là !

Et Julian qui tentait de leur expliquait. C’était horrible comme sensation. Elle le comprenait. Elle non plus elle ne voulait pas vivre en se cachant éternellement. Elle comprenait. Ce désir de vivre enfin libre, c’était tout ce qu’il y avait de plus normal et ils ne méritaient pas autant de haine de leur part. Mais les gens n’étaient pas prêts. Cela allait se retourner contre eux. On les chasserait comme des monstres comme à l’époque on l’avait battue au lycée. Sauf que cette fois, ils seraient traqués… ce serait à plus grande échelle et ils ne seraient en sécurité nulle part.

Et les autres… où en étaient-ils ? Un type au sol d’un côté (kaine), un second de l’autre (Jeffrey) et un troisième pas mieux (Wallas). Eh bien, très glorieux, ils étaient une belle brochette de brebis galeuses…

Et là elle vit… Julian était en train de ruer Remington de coups alors qu’il était sous sa forme métallique. Sonny fut pétrifiée. Elle ne voulait pas revivre ce qu’elle avait vécu avec Carl. Elle ne voulait pas qu’il soit de nouveau mal en point, qu’il finisse de nouveau dans le coma. Les autres, les deux femmes, Dean, le type hyper maladroit, elle n’en avait rien à faire. Ils n’existaient plus. Il n’y avait plus que Julian qui ruait de coups l’homme qu’elle aimait. Il allait le tuer ! Mais que pouvait elle faire ? S’en prendre à sa copine ? Non, on avait bien vu le résultat, c’était une mauvaise idée. Elle ne pouvait pas lui sauter dessus, hors de question de prendre un risque pour elle ou le bébé. Toutefois, il était hors de question de laisser mourir sous ses yeux. Alors elle sortit de son buisson.

Logiquement, si elle écoutait Remington, elle aurait dû rester planquée dans son trou et ne plus bouger. Si elle écoutait les conseils de Genome, elle aurait dû venir en aide aux deux types à terre. Peut-être même à la « collègue » de Remington, histoire d’être altruiste jusqu’au bout. Oui, tout cela appartenait à la logique. Mais la logique n’était pas à l’honneur ce soir. Et si elle voulait revenir dans le cerveau de Sonny, c’était peine perdue, car la vie de Rem était en jeu. C’était cela sa seule et unique priorité. La vie de l’homme qu’elle aimait. Elle refusait de le perdre après tout ce qu’ils avaient vécu, c’était au-delà de ses forces.

Alors avec le peu de jugeotte qui lui restait, elle se mit à courir en décrivant un arc de cercle afin d’éviter soigneusement les zones de combat. Puis elle se planta fermement sur ses pieds, tendit le bras et visa comme Rem le lui avait appris et comme elle l’avait peaufiné avec l’aide de Soraya et elle tira sur Julian, en prenant soin de compter ses balles… toujours compter… il suffisait d’une balle…

Spoiler:
 

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Sam 6 Oct - 13:11

Le membre 'Sonny Malone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Précision attaque' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Dim 7 Oct - 14:43

Si j'avais attendu quelques secondes de plus, est-ce que Sonny aurait tiré sur cette femme ? Ou aurait-elle retourné l'arme contre Lancaster pour lui tirer dessus ? Il n'était plus temps de me poser la question. Tout ce qui comptait, c'était que je la protège et c'est ce que j'avais fait en tirant sur la femme. Et je venais de la toucher au bras, ce qui allait peut être l'handicaper quelque peu. Au moins l'attention de Julian était désormais reporté vers moi. Du coup de l'oeil, je vis Sonny qui se décidait enfin à courir pour se mettre à l'abri. Il était temps ! Mon bras avait pivoté, je tenais désormais en joue Julian. S'il tentait quoique ce soit, je tirais. Tant pis pour cette carapace en métal qui le protégeait. Tant pis pour les risques de ricoches, Sonny n'était plus dans les parages, les dommages collatéraux ne m'importaient plus. Surtout qu'un coup de feu retentit et je sentis une balle passait très près de moi au dessus de ma tête. Je ne me retournais pas mais si je chopais le crétin qui venait de faire ça, il allait mourir avant Julian. Ce dernier tenta une explication dont il aurait pu se passer. Ce n'était plus du tout le temps à la discussion. Blablabla. Je n'avais même pas envie d'argumenter dans son sens ou à son encontre.

De toute manière, je n'en eus pas le temps car il se précipita sur moi. Enfin il réagissait. Je ne tirais pas, ça n'aurait servi à rien. Quand il balança son poing de métal dans ma direction, j'eus tout juste la présence d'esprit de ne pas mettre mon bras en opposition. Il aurait fini cassé comme l'épaule de Loan. Je pivotais pour lui saisir le bras des deux mains, lâchant mon arme au passage, et bloquant son coup. Merci l'armée et les prises qu'on nous avait appris. La lutte démarra entre lui et moi et il avait le dessus une nouvelle fois. Je tentais de lui donner un coup mais ressentis une douleur à la main gauche. Il ne pourrait tout de même pas tenir éternellement sous cette forme. Il fallait l'espérer sinon ça en serait fini de moi. Je ne tiendrai pas éternellement en tentant de bloquer ses coups indirectement. Je m'en recevais de plus en plus. Et pour chaque, j'imaginais déjà l'hématome que j'aurai. Puis, il y en eut un que je ne vis pas arriver. Ma main se tendit et saisit le poignet de Julian sans l'arrêter. J'eus le souffle coupé et l'espace d'un instant je crus voir trente six chandelles. Tiens j'aurais du compter pour voir si elles étaient vraiment toutes là et dire si l'expression était juste ou fausse. Il venait de vraiment m'atteindre ce con. Sous l'impact, je tombais à genoux, cherchant à retrouver ma respiration. Je voyais trouble. Il me sembla distinguer mon arme à proximité mais comment savoir si c'était bien elle. Position de faiblesse. S'il me frappait en plein visage sous sa forme métallique, ça en serait fini de moi. Je ne tentais même pas de me relever, ça ne servirait à rien, avec une respiration coupée. La fin au prochain coup ?

Un coup de feu retentit. Mes yeux se plissèrent pour tenter d'y voir plus clair. Ce n'était pas contre moi qu'on tirait. A part ce problème de respiration et ces douleurs dans tout mon corps, je n'en ressentais pas de nouvelle. Contre Julian ? Je tentais de me concentrer pour mieux voir dans sa direction et il me sembla qu'il était blessé au bras. Plus de forme métallique ? Voilà qui me donna un coup d'adrénaline. Je ne savais pas qui avait tiré mais je le remerciais. Je rampais pour récupérer mon arme qui était à deux mètres de moi. Une fois en main, je me tournais, allongé et tirais en direction de Julian.

Spoiler:
 

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Dim 7 Oct - 14:43

Le membre 'Remington Pillsbury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mar 9 Oct - 12:27

Cette fois-ci, tu ne t’en sortiras pas indemne, mon bon Crow, et tu le sais. Tu le sens en toi, tu progresse inexorablement vers l’obscurité totale. Tu es encore debout, mais le champ de bataille se brouille. Tu as du mal à distinguer qui est qui, seule ta mémoire te permet de relier telle silhouette floue à tel visage connu. Dean. Julian. Leah. L’homme et la femme du couple. La femme aux fouets. Trois autres hommes au sol. Ceux-là n’avaient pas eu de chance, depuis le début ils n’arrêtaient pas de se faire malmener sans qu’eux-mêmes aient l’air d’avoir fait grand-chose. Peut être que tu as raté quelque chose, mais de ton point de vue, c’est comme ça que la situation parait. Le sang coule toujours un peu de ta plaie, quoique ça commence à coaguler. Mais tu l’as déjà oubliée. La douleur qui tambourine ton crâne est bien plus forte. Mais… Tu ne veux pas faiblir, n’est-ce pas ? Tu veux tenir ne serait-ce qu’un peu plus longtemps, au cas où tu pourrais faire quelque chose dans ton état ? Soit.

Qu’est-ce qui l’avait mis dans cet état, alors qu’il semblait jusque là miraculeusement épargné par le destin par rapport aux autres personnes présentes ? Lui-même. Il avait fait un aller simple aux limites de sa capacité, et il fallait en payer les conséquences. Récapitulons les derniers évènements : après le coup de feu de Crow, Dean avait mis Julian en joue et l’avait sommé de cesser cette mascarade, en lui demandant à quoi ça rimait. Mais lui avait vu rouge car sa copine s’était faite tirer dessus, et, après une brève phrase explicative, certes pleine de sens, car ce n’était bien sûr pas agréable de devoir vivre en partie caché et d’être contraint de rester perpétuellement sur ses gardes, mais en même temps si naïve, digne d’une personne ne comprenant pas le monde dans lequel elle se trouvait, il avait fondu sur l’homme qui avait tiré sur Leah. Cette dernière était apparue comme une furie dans le champ de vision du jeune homme et avait sauté sur Dean, et maintenant les deux compères rouaient de coups leurs adversaires qui se défendaient tant bien que mal.

Cependant, Julian était à bout de force et sa capacité avait des ratés, et la femme (Sonny) en avait profité pour tirer sur lui, ce qui l’avait légèrement blessé au bras. Elle s’était ensuite carapatée, ce qui était probablement une décision des plus censées. L’adversaire de Lancaster avait tenté de profiter du même répit, mais l’armure d’acier s’était de nouveau montrée et la balle avait ricoché. Heureusement pour eux, c’était encore Leah qui avait été blessée, bien que ce ne soit qu’une petite égratignure. Enfin, de toute manière, la situation était quand même plutôt moche. Il ne restait que quatre personnes qui avaient encore leur liberté de mouvement, mais deux des hommes au sol semblaient trop mal en point pour faire quoi que ce soit, et le dernier était bien plus loin que Crow. Il avait le choix : s’enfuir à son tour, ou choisir une cible. L’instinct de survie aurait choisi la première solution, mais ce n’était pas lui qui dictait les règles. Mais s’il restait, qu’allait-il faire ? S’il se concentrait sur Julian, Dean serait battu à mort par Leah, car même s’il se défendait et qu’elle était blessée, c’était toujours elle qui avait le dessus, et rien ne semblait pouvoir l’arrêter, et s’il venait au secours de son mentor, l’autre homme risquait la même chose. Cruel dilemme.

Et puis, que pouvait-il faire ? Il avait une arme blanche, une arme à feu et son pouvoir. Rien qui pourrait neutraliser pacifiquement les deux brutes. Mais pouvait-il se permettre de blesser voir d’occire quelqu’un ? Ce n’était pas juste, il fallait… Stop. La réalité frappa Crow et il eut un grognement résigné. Si on ne faisait rien contre eux, c’étaient eux qui allaient tuer leurs adversaires. Et il n’y avait pas d’autre moyen. Il avait été impossible de les raisonner. Maintenant, il fallait frapper. Pouvait-il le faire ? Oui, sûrement. C’était de la légitime défense. Ce n’était pas lui qui était visé, mais l’article… hum lequel déjà… ah oui, le 197, alinéa 2, du code civil disait qu’on pouvait blesser grièvement ou tuer dans le cas où il se trouvait actuellement. Et puis si l’un des deux se retournait contre lui, il avait le premier alinéa à sa charge. Vive les cours pour savoir ça, hein… Il fut presque triste de devoir en arriver à ce genre d’extrémité, c’était une forme d’échec pour lui. Un échec cuisant.

Aller, il était temps d’arrêter de réfléchir, même si ça ne lui prenait que quelques secondes de penser à tout ça, chaque seconde était précieuse. Il n’était pas dans son fauteuil, chez lui, à déterminer quelle pièce il devait bouger. Il était sur le terrain. Agir vite et bien. Utiliser son revolver n’était pas une bonne idée, il avait bien réussi à toucher Julian mais rien ne lui disait que ce n’était pas un coup de chance, et même alors qu’il était à plusieurs mètres de qui que ce soit, le ricochet de la balle avait failli atteindre son adversaire actuel en pleine tête. Le garder pour plus tard. Le poignard ? Sur Julian, ça n’aurait aucun effet. Sur Leah donc ? Mais l’autre allait se faire tabasser à mort par… Non, il pouvait affecter les deux. Il y avait un moyen, un seul. Il allait morfler avec ça. Mais pour l’instant, il n’y avait pas beaucoup d’autres candidats pour aider. Et Dean et l’autre homme ne pourraient pas s’en sortir seul, c’était évident. Dans quoi s’était-il fourré ?

Il ne l’avait jamais fait. Il n’en avait jamais eu besoin. S’il réussissait, ça pourrait le faire un peu avancer sur la connaissance de ses capacités. Test numéro un sur la division de l’attention pendant l’usage de son pouvoir. En suivant toute logique, l’utiliser sur deux endroits différents devrait diviser la puissance par deux. Ceci dit, ce n’était pas trop important. Il allait l’utiliser sur le poignard et sur Julian, mais l’utilisation du pouvoir ne devait pas servir à blesser, seulement à donner une opportunité à ceux qui se battaient au corps à corps. La première fois qu’il avait tenté d’utiliser son pouvoir sur Lancaster, celui-ci s’était remis sous forme humaine. Il fallait donc que ça remarche de la même manière cette fois, ainsi l’autre homme pourrait peut être saisir cette chance pour se tirer de cette situation. Il ne pouvait rien faire de mieux.

Quant au poignard, il voulait au moins beaucoup chauffer la lame, vu que Leah semblait ne pas prêter attention à la douleur que lui causaient les balles, Crow voulait affoler les nerfs de l’endroit qu’il blesserait, car d’une, un poignard dans le corps ça fait terriblement mal, et de deux les brûlures font partie des blessures qui font le plus réagir les nerfs, au moins s’il elle était suffisamment vive pour accepter rapidement la douleur occasionnée par la lame, la brûlure interne la ralentirait, et Dean pourrait avoir un peu de répit, et lui-même aurait le temps de se barrer avant de se prendre un coup. Il le fallait, car il allait être très mal en point après ça. Il le savait. Il n'osait même pas imaginer les séquelles qu'il risquait d'avoir. Mais bon, l'humain a parfois des réactions étranges. Il sortit enfin sa lame, prit sur lui afin de bien visualiser deux points distincts où sa capacité serait dirigée, et se lança dans son idée folle.

Spoiler:
 

Ouais, mal en point, il ne pensait pas que ça allait être à ce point non plus. Il avait été éjecté du terrain et avait encore eu le souffle coupé. Mais pire, il était arrivé à ses limites. La douleur qu’il ressentait au creux de son crâne le transperçait littéralement, il n’arrivait plus trop à se concentrer sur la réalité autour. Le monde devenait flou. Il tentait de respirer calmement, même s’il avait oublié ce que calmement voulait dire. Vu comme ça, on aurait dit un zombi. Il s’était relevé lentement, les yeux hagards, en perdant la compréhension de ce qui se passait. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il avait blessé un ennemi et qu’il avait été frappé. Il regarda sa main droite. Du sang en coulait. Il n’avait pas lâché son arme, et dans la chute il avait réussi à s’entailler avec. Mais il l’avait toujours. Le revolver, qu’il avait rangé dans son sac, était toujours là aussi. Seul son esprit manquait à l’appel. Presque. Il n’allait pas tarder à défaillir. Plus très loin… Il voulait encore un peu rester éveillé. Même s’il ne servait à rien, il voulait encore voir un peu… Juste un peu… Ce qui allait se passer… Même si les silhouettes étaient floues… Il puisait dans ces dernières ressources. Lorsqu’il tomberait, ce serait pour un sacré bout de temps.

(HRP :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mar 9 Oct - 12:27

Le membre 'Crow Merill' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Précision attaque' :


--------------------------------

#2 'Précision attaque' :


--------------------------------

#3 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mar 23 Oct - 8:27

Julian était à bout. Définitivement. Lorsqu'il sentit enfin la chaleur se répendre dangereusement dans son corps, il cessa d'activer sa capacité. Au moment où Leah se prenait un violent coup de couteau. Au moment où il se rendait compte que la balle le faisait saigner. Il espérait que tout cela n'avait pas été vain, il espérait qu'au moins, la diffusion de son message allait dévoiler leur secret. « Leah ! Il faut qu'on se tire ! » Mais fuir était impossible tant qu'ils étaient là.

Leah sentit la lame chauffée à blanc s'enfoncer en elle mais elle ne cria pas. Elle se contenta de se retourner pour voir qui s'en était pris à elle. Un pauvre gosse en train de payer le prix de ses erreurs. Elle se contenta de lui envoyer un violent coup de pied dans le ventre avant de se tourner vers Julian. « On doit les... » Un coup de fouet dans son dos, pile là où la lame s'était enfoncée lui coupa le souffle, ouvrant ses yeux en grand. « C'est finit pour vous. » Haletante, la tête en vrac, Loan se releva en chancelant avant de sortir de sa poche à l'aide de son bras encore valide une petite arme à feu. Elle visa difficilement Leah et tira. Elle n'avait pu lui loger une balle entre les deux yeux, elle avait pu simplement toucher la surface la plus grande : l'estomac. perforant un organe vital, provoquant une grande hémorragie.

« NON ! » Dans un dernier effort, Julian se releva et se précipita vers la femme de sa vie, la seule qu'il avait jamais réellement aimé. « Sauve ta peau et continue pour nous... Je... t'aime... » Du sang sortait déjà de sa bouche, l'empêchant de continuer à parler. L'homme, fou de rage, animé par une nouvelle force, retrouva un aspect métallique mais inconstant. Il courut tant bien que mal vers la garce qui avait sûrement porté un coup fatal à la seule qui comptait pour lui et abattit son poing dans son visage.

Informations RP : Leah meurt. Elle agonise et le prochain tour sera son issue fatale. Julian met à mal Loan qui se retrouve une nouvelle fois à terre, sonnée. Il est temps de le tuer (toujours avec les dés). Wallas est à terre, inconscient. Kaine et Jeffrey sont mal en point et le cadet des soucis de Julian.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mar 23 Oct - 17:40

Elle avait blessé Julian…Cela serait-il suffisant ? Tout ce qu’elle voulait, c’était donner un peu de mou à Rem pour qu’il puisse se dégager de l’étreinte de ce type et se libérer. Elle avait eu tellement peur qu’il lui arrive un problème similaire à celui qu’il avait connu au début du mois… Elle avait brandi une arme et avait tiré sur Julian. Pas de réflexion, juste le besoin irrépressible de protéger l’homme qu’elle aimait. Et ce n’était pas la première fois qu’elle accomplissait ce geste… déjà à Halloween, elle avait tiré sur quelqu’un pour le défendre. Bon, cette nuit, elle avait échoué… La balle n’avait touché qu’un mur. Cette fois ci en revanche, elle avait atteint Julian… Au bras, certes, et une blessure non mortelle, mais elle espérait que cela suffirait. Elle ne s’y attarda même pas, préférant retourner se planquer dans son bosquet… Tirer sur des gens lui devenait de plus en plus aisé et cela n’était pas pour la rassurer… Quoique, au moins, elle ne flancherait pas face aux incendiaires du Domaine. Et elle serait en mesure de défendre sa famille. D’ailleurs, elle porta la main à son ventre. Elle pouvait deviner la « boule » qui commencer à se former. Elle était si mince que cela commençait à se voir, même si c’était discret. Mais elle, elle savait. Elle avait ce petit être à protéger, et son père était là-bas, à terre.

Mais voilà qu’il se relevait et elle put respirer bien mieux. Elle l’observa lui et seulement lui. Le reste, les autres n’avaient aucune espèce d’importance à ses yeux. Sa famille était de nouveau en danger et c’était tout ce qui l’intéressait. Sauf que ce qu’elle vit lui déplut fortement… Remington voulut tirer mais Julian redevint d’acier et la balle ricocha, allant blesser Leah. Bon sang, Julian allait péter un câble, à n’en pas douter. Et là… elle le vit… il tomba au sol. Remington venait de tomber et Sonny eut un sursaut d’inquiétude. Pas encore, pas un arrêt cardiaque ! Ce fut à peine si elle le vit, le type qui parlait avec Dean planta un couteau dans le dos de la petite amie de Julian. Un massacre, cela allait virer au massacre. Mais celle-ci l’envoya valser. Surhumains, ils l’étaient tous, assurément. Mais là, ça tournait à l’avantage de Julian et de sa copine.

Et là, un coup de feu retentit… Fort, puissant, déstabilisant et Sonny quitta Remington des yeux pour voir d’où venait ce BANG terrifiant. Loan, la collègue de Rem s’était relevée et venait de tirer sur Leah… Leah qui s’était effondrée. Encore un mort… encore… Pour une vérité qu’il ne fallait pas révéler… Pour être libre. Du sang coulait de l’estomac de la femme et Sonny ne put empêcher une réminiscence l’envahir. Remington se vidant de son sang plus tôt dans le mois. Et voir Julian se précipiter auprès d’elle lui retourna le cœur. Elle le comprenait, tellement… Elle savait tout ce qu’il ressentait. Elle savait quelle haine devait l’envahir, quelle douleur, quelle rage. Elle savait…

Elle vit Julian délaisser le corps de sa bien-aimée pour se précipiter sur Loan et la ruer de coups. Un instant, le cerveau de Sonny s’arrêta. Trop d’informations. Remington au sol. Julian qui venait de perdre la femme de sa vie et qui ne cherchait qu’à se venger. Mais là… il y avait un meurtre qui se préparait, ni plus ni moins. Elle n’aimait pas spécialement Loan mais elle était obligée de se poser cette question : pouvait-elle laisser une femme se faire massacrer sans intervenir ? Et franchement, ce n’était pas cette bande de brebis galeuses complètement amorphes et déjà KO qui allait lui venir en aide. Et elle bossait avec Remington. Est-ce qu’il n’aurait pas de problème si rien n’était fait et que la jeune femme crevait sans avoir reçu la moindre aide ? Mais si elle intervenait… si elle tuait Julian. Ce serait elle la meurtrière. Et il faudrait bien qu’elle vive avec ça et qu’elle réalise l’absurdité de son raisonnement. Mais Julian… après avoir tué Loan, il s’en prendrait à Remington, cela ne faisait aucun doute…

Remington… Etait-il encore conscient ? Pour la énième fois, Sonny quitta l’abri de son bosquet et courut en direction de l’homme de sa vie. Elle se mit à genoux près de lui et constata qu’il était en vie mais qu’il éprouvait des difficultés à respirer.

« Je te demande pardon… »

Elle lui déposa un baiser sur les lèvres et se releva, tendit son bras et se concentra. Il lui restait une balle. Une seule pour que tout soit fini, pour que Julian rejoigne sa belle. Et pour que sa vie change ? Elle tira.

Spoiler:
 

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mar 23 Oct - 17:40

Le membre 'Sonny Malone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mer 24 Oct - 16:14

Inspirer... Expirer... Se concentrer uniquement sur ces deux points. Ne pas tenir compte de cette respiration qui avait tendance à se bloquer. Et surtout ne pas paniquer car ça ne ferait qu'empirer ma situation. Sur ce dernier point, c'était une chose que je savais faire, garder mon sang froid quand il le fallait, davantage lorsque j'étais en mission. Même si je me retrouvais trop souvent à terre ces derniers temps, je réussissais toujours à me relever. Pour combien de temps encore avant que je n'y arrive plus ? Mes yeux fixaient la pénombre qui s'étendaient au dessus de ma tête. J'avais vraiment besoin de vacances, de m'éloigner un peu de l'Agence et de sous traiter mes contrats à une personne de confiance. Le problème c'était que je n'en connaissais pas en dehors de Brennen. Il y avait bien Loan... Mais je n'avais pas envie de subir ses remarques même si dans le fond je ne m'en préoccupais pas. Et puis vu l'état dans lequel elle était, ma collègue pouvait aussi réclamer des vacances...

Il y eut un bruit. Je reconnus celui des fouets de Loan qui claquait. Quand on parlait du loup, elle était toujours en action. Et moi, j'étais toujours au sol. Je voulus me relever mais peut être que mon cerveau n'envoya pas l'ordre à mon corps car je ne bougeais pas. J'entendis ensuite un coup de feu. Et le cri de Julian qui me rassura. Ce n'était pas Sonny qui était touchée, mais l'autre femme. Sûrement un coup de feu tiré par Loan. Sur le coup, elle était beaucoup plus efficace que moi. Il fallait dire aussi que j'étais censé être en touriste dans ce parc. Je n'avais pas prévu de me retrouver face à ce genre de situation ni de me retrouver de force embarqué dans une mission.

Inspirer et expirer lentement... Je continuais à le faire. J'éprouvais toujours des difficultés à retrouver ma respiration mais je sentais déjà que l'air parvenait plus facilement dans mes poumons. Il me fallait encore un peu de temps. Ne pas bouger et garder mon arme en main pour parer à tout imprévu si Lancaster ou une personne de son groupe m'approchait. Je relevais pourtant la tête pour voir ce qui se passait dans la pénombre. Il venait de se précipiter sur Loan pour l'amocher salement au visage. Elle s'écroula, sonnée. C'était du propre. Deux agents présents et les deux étaient à terre. L'Agence était en train de faillir et ça en était presque risible. Je tentais de prendre appui pour me redresser quand j'aperçus du coin de l'oeil une silhouette qui s'approchait de moi. Je ne remarquais pas tout de suite qui c'était. J'eus un geste pour lever le bras et l'arme dans sa direction mais m'interrompit en entendant le son de sa voix.

Sonny me demandait pardon pour ? Être sortie de sa planque alors que je lui avais dit de ne pas bouger ? De s'être mise à découvert ainsi car elle s'inquiétait de mon état ? Ses lèvres se déposèrent sur les miennes, un bref baiser avant qu'elle ne s'écarte et se relève. Je vis son bras se tendre et là je compris. C'était pour ça qu'elle me demandait pardon. « Sonny... Non.. » J'éprouvais des difficultés à parler. Ma voix était faible, soit elle ne l'entendit pas, soit elle décida de l'ignorer et elle tira. Mes paupières se fermèrent quelques secondes. Quand je les rouvris, je constatais que Julian était touché. Et vu la nature de la blessure, il ne tiendrait pas longtemps avant de s'écrouler. Ma fiancée me demandait pardon pour ce qu'elle allait et venait de faire. Elle savait que j'étais contre et que je ne souhaitais pas qu'elle se transforme en meurtrière. Ce n'était pas le moment de lui faire la morale. Julian était encore debout et il restait une chance pour qu'elle n'ait pas entièrement sa mort sur la conscience. J'inspirais profondément, et toujours à terre mon bras se tendit en direction de Julian. Ma respiration se bloqua, d'elle-même car j'avais encore le souffle à moitié coupé, ou volontairement. Je ne savais pas trop. Mes yeux se plissèrent et je tirais.

Spoiler:
 

« Sonny... Faut récupérer Loan... On se tire.. » Il était temps de partir. Nous étions déjà salement amochés. Elle était encore intacte mais si on s'entêtait à rester, elle ne le serait pas éternellement et finirait par être touchée. Aussi bien le bébé qu'elle. Loan était à quelques mètres. Il fallait qu'on la dépose à l'hôpital le plus proche. Et qu'on se tire également sans s'attarder une fois que ça serait fait. J'avais besoin de soins mais je ne pouvais pas prendre le risque de suivre Loan à l'hôpital.Ma respiration finirait par revenir à la normal. Et les hématomes, je saurais m'y accommoder même si c'était douloureux. A moins que j'ai quelque chose de cassé pourtant je n'en avais pas l'impression.

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Mer 24 Oct - 16:14

Le membre 'Remington Pillsbury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Ven 26 Oct - 11:17

Froid. Il faisait froid. Normal dira-t-on, on était en hiver. Mais là, dans ce genre de situation, ça faisait un problème supplémentaire. Bénin, certes, mais un problème quand même. Les petites blessures de Crow le brûlaient à cause du froid, et le sang qui coulait doucement sur son visage et sur sa main droite, se refroidissant au contact de l’air, lui donnaient la désagréable sensation qu’on a lorsque quelqu’un vous jette soudainement de l’eau froide un jour de chaleur. Et puis la température ne faisait que l’engourdir davantage. Il avait vraiment du mal à accomplir le moindre petit geste, le flot continu de pensées qui peuplait son esprit, intégrait les informations, analysait le monde extérieur, s’était presque tari. Il pouvait encore comprendre deux ou trois détails. Comme les trois coups de feu qui retentirent les uns après les autres. Le premier avait fait mouche, ça, c’était sûr, vu comme Julian avait crié. Les deux autres ? Il ne savait pas. Il ne voyait plus grand-chose.

Il continuait lentement à marcher pourtant. Crow avait oublié qu’il était en mouvement, ses jambes avançaient toutes seules. Et il allait dans la pire direction qu’il aurait pu choisir s’il était encore totalement conscient : celle d’un Julian perdant la tête et redoublant d’agressivité. Ceci dit, il ne l’avait pas encore vu, les coups de feu venaient d’un autre coté et Leah était plus loin, et c’était cette partie du champ de bataille qui l’intéressait. Champ de bataille ? Champ de bataille… L’esprit amoindri du jeune homme se bloqua sur ces mots pendant quelques instants. Probablement à cause de ça qu’il se prit les pieds dans quelque chose (ou peut être dans rien du tout ?) et tomba à quatre pattes sur le gazon. Il laissait de petites traces rouges là ou sa main droite passait. Par endroit, il y avait d’autres tâches de sang, qui celui-ci ne lui appartenait pas.

De l’agitation tout autour. À n’y rien comprendre. Le monde était devenu inconsistant. La seule chose qu’il pouvait encore percevoir, c’était les sons que les mouvements produisaient, bien qu’ils étaient de plus en plus étouffés par l’espèce de sifflement qui emplissait sa tête, ce genre de sifflement qu’on entend quand on va à un concert et qu’on a le privilège de se trouver tout près de la scène, et vaguement quelques formes et couleurs. Il voyait qu’il s’approchait d’une grosse boule grise un peu allongée, sans comprendre ce que c’était. Ou alors, c’était la boule qui venait vers lui ? Ou les deux ? Est-ce que c’était lui qui perdait la boule ? Probablement. Par contre, il fut certain de se sentir soulevé du sol par le col. Tiens, il volait maintenant. Boum, explosion de douleur dans la mâchoire. Ah non, finalement il retombait. Le choc avec le sol le secoua grandement. Ce n’était pas Julian, cette boule, en fait ? Mais s’il était gris, cela voulait dire qu’il était repassé en mode métallique, pourtant il était beaucoup moins dur qu’il n’aurait du l’être. Le pouvoir de Crow aurait il été si efficace ? Non, dans ce cas, il serait également bien plus chaud.

Les pensées de Crow se mélangeaient. Sa main rencontra un objet froid. Julian l’avait effectivement trouvé sur son chemin, l’avait attrapé et frappé, et comme le jeune homme ne tenait plus trop sur ses jambes, il était retombé par terre, renversant le contenu de son sac… et faisant donc tomber le revolver. Heureusement, il était bien tombé et aucun coup n’était parti. Mais sa main se referma automatiquement dessus, et il se demanda s’il devait l’utiliser. Comme il avait entendu des coups de feu plus tôt, il supposa que oui. Mais vers qui, ou quoi ? Ce type gris, qui semblait avoir quelque chose contre lui ? Qui était-ce déjà ? Il venait de l’oublier. Quelques instants après il avait même oublié que c’était quelqu’un, il ne voyait plus qu’une surface informe, et ça faisait mal, donc il fallait faire quelque chose. L’objet qu’il avait dans la main pourrait peut être l’aider.

Julian avait toujours ses cibles, ceux qui avaient fait du mal à sa bien-aimée. Crow n’était pas sa priorité, mais il l’avait poignardée, ce qui était une raison suffisante pour lui faire payer. Qu’il soit déjà à terre l’importait peu, il était encore en train de bouger, et il était sur le chemin entre lui et les autres. La main tenant le revolver était appuyée par terre, dans le dos du jeune homme, ce pourquoi l’investigateur de la révélation ne la vit pas. Peut être y aurait-il fait un peu plus attention s’il l’avait vu, mais, de toute façon, est-ce que, dans son état, Crow était capable de se servir d’une arme ? Il ne pouvait déjà plus parler. Il voulu dire à ce qui l’agressait de se tirer, la seule chose qui sortit de sa bouche fut un « Irrh… aah » dénué du moindre sens pour quiconque n’était pas dans sa tête. Quoique même en étant dans sa tête, pas sûr que ça aurait eu plus de sens. Pourtant, il voulu quand même se servir de l’arme. Ou alors avait-il dit ça après avoir tiré ? Ce n'était déjà plus sûr.

Spoiler:
 

Quelque chose de chaud et poisseux l’éclaboussa. La tâche grise devenait en partie rouge, et il ne se sentait plus agressé. Qu’est-ce qu’il faisait à quatre pattes déjà ? Il se releva et continua à marcher lentement sans savoir où il allait (HRP : vers Dean). Crow était au plus mal, il n’arrivait plus du tout à penser, le sifflement s’emplissait dans sa tête et il n’arrivait plus à imprimer ce qui se passait autour. Il n’était pas conscient d’avoir tué. Il n’était pas conscient de marcher tel un mort-vivant avec une arme dans la main. La bagarre commençait à s’occulter dans sa mémoire, d’ailleurs sa mémoire entière ne fonctionnait pas à ce moment. Il lui faudrait du temps pour se remettre autant physiquement que mentalement. Le jeune homme avait envie de dormir. Sa vision redevint plus précise et il vit vaguement ce qui se passait autour, sans comprendre pour l’instant. Cependant, tout commençait à clignoter et il n’entendait plus rien d’autre que le sifflement.

Et puis l’obscurité tomba pour de bon sur ses yeux, et tous les sons se turent. Est-ce qu’il était mort ? Le vieux Townshend ne serait pas content, pour sûr. Il allait lui passer un sacré savon. Enfin, s’il était mort, ça n’avait pas d’importance. Par contre, Papa et Mama, eux… Ils seraient sûrement en colère. Il avait le sentiment qu’il avait fait des bêtises, mais il avait oublié quoi. Son esprit vagabondait sans but, il était incapable de se rappeler de quoi que ce soit, et ce qui lui venait en tête s’y imposait sans qu’il choisisse d’y penser. Non, s’il était mort, il ne penserait plus. Il ne croyait pas en dieu. Il ne savait pas pour la vie après la mort, mais ça paraissait impossible que ce soit ça, l’obscurité et le silence total, et pourtant le cerveau qui fonctionne encore. Il devait rentrer chez lui, Papa et Mama l’attendaient sûrement, il ne devrait pas être dehors à cette heure. Il…

L’esprit de Crow finit par lâcher prise, et ce dernier rêve s’estompa. S’il n’était pas couvert de sang, que ce soit le siens ou pas, on aurait cru qu’il faisait la sieste. Là, on aurait plutôt pu penser qu’il était mort. Mais heureusement pour lui, il vivait toujours. Le jeune homme ne se réveillera pas avant plusieurs jours, mais il se réveillera. Mais où ? Et comment va-t-il supporter les souvenirs de cette horrible soirée, pendant laquelle même lui a été poussé a des extrémités qu’il ne pouvait pas envisager ? Il fallait attendre. On verrait bien.

(HRP : Crow s'est bien évidemment effondré sur l'avant-dernier paragraphe. Je ne suis plus responsable de lui pour la fin de l'intrigue 😄 le laissez pas mourir de froid hein No )
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   Ven 26 Oct - 11:17

Le membre 'Crow Merill' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2   

Revenir en haut Aller en bas
 

Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: CENTRAL PARK-