..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Sam 6 Oct - 14:19

Le membre 'Kensie F. Lockwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Dim 7 Oct - 7:56

Les choses tournaient mal, très mal et j’en avais vraiment assez. Mon seul désir à cet instant fut de me transformer et de me carapater pour laisser ces cons de mutants se démerder tous seuls. J’étais flic avant certes, mais je me battais contre des taureaux de mon gabarit qui ne pouvaient pas faire joujou avec des capacités quelconques. Mais je devais rester, déjà pour la rouquine qui était déjà affaiblie, mais aussi par justice, car il fallait régler leur compte aux tarés. Mais comment ? Telle était la question. Ils semblaient avoir une parade à tout, et ceux qui avaient de quoi les affronter d’égal à égal n’agissaient pas vraiment. Pourquoi ?

Je voulus alors y aller en fonçant dans le tas, tel un abruti qui ne calcul pas puisque les deux mexicains semblaient désorganisés au possible et une telle attaque les déstabiliserait à coup sûr. Impossible. Je m’élançai, mais en réalité je restais sur place. Bloqué. Quelque chose m’en empêchait et c’était frustrant de se voir faire les choses mais de ne pas pouvoir les accomplir. Je voulus même enclencher ma capacité quitte à rester sous ma forme animale quelques temps vu que je ne servais pas à grand chose sans don offensif mais ça ne fonctionna pas.
C’est alors que la grande brute se saisit de Lana et lui planta un couteau bien profond dans la cuisse. Je voulus hurler sur cet enfoiré de fils de **** mais rien ne sortit non plus sur le coup jusqu’à ce qu’un gros rugissement sortit de ma bouche. Je fondis sur Pedro et Santos quand une boule de feu me frôla et partit e direction de Dylan. Put***, la ***** elle ne pouvait pas faire attention. Je n’étais pas le méchant de l’histoire ! Je la regardais et :

« Fais gaffe salamèche là ! »

Heureusement j’étais en débardeur comme j’avais donné ma veste à la jeune rouquine et ma peau avait été attaquée directement. J’avais une bonne petite brûlure, même si sa petite boule de feu n’avait fait que me frôler. J’en avais assez. Je bouillonnais intérieurement et là ça vint. Ce que j’avais souhaité dix minutes auparavant se produisit. Foutue capacité qui met du temps à se déclencher et qui arrive toujours, ou presqu’au mauvais moment.
J’avais mal, très mal, il ne fallait pas que je reste dans les parages. Quoi que mes cris de douleurs et les craquements sonores de mon squelette pouvaient aider à divertir les deux couillons pour que les autres agissent, même si j’en avais franchement assez de jouer les diversions. Je restais alors en place, puis un cri déchira l’espace. C’était le mien, avant la transformation complète dans un ploup et un craquement sonore du squelette. Bam ! L’écureuil en moi avait pris ma place.

Je restai quelques secondes au milieu des combattants avant de me dire que ma petite taille n’était peut-être pas adéquate ici. Je ne me souvenais pas très bienc e que je faisais dans cet endroit, ni qui étaient ses gens. Dans mon esprit j’étais surpris, mais je n’avais aucune idée de ce que cela pouvait donner de l’extérieur. En tout cas il fallait que je déguerpisse et que je trouve un moyen malgré ma petite taille d’aider les gens.
Mes petits yeux d’écureuil de même que mon flair, examinèrent rapidement les lieux. Il y avait des arbres et nous étions dans une forêt ou un parc. Je ne savais pas bien, je ne me souvenais pas. Rah quelle poisse ! En tout cas, je montai rapidement le long du grand chaîne qui se trouvait à côté du groupe, puis je me mis à ramasser rapidement des glands. Oui ça seble pathétique comme ça, mais une attaque de glands vaut mieux que rien non ?
Ma petite réserve confectionnée, j’essayais de me placer de telle manière que je puisse atteindre les deux greluches qui étaient au milieu du cercle de combattants et la blondasse qui, je ne savais pas pourquoi me disait quelque chose, mais ne me laissait pas une sensation de gentillesse. Je fis attention de ne pas être visible et la nuit m'aida fortement.
Et l’attaque de glands commença …

Dé # 1 :
Spoiler:
 

Dé #2 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Dim 7 Oct - 7:56

Le membre 'Jackson Chase' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Lun 8 Oct - 12:16

Ça faisait mal. Un mal de chien. Il entendit Lana lui dire qu'elle était désolée. Mais désolée de quoi ? Elle n'avait rien fait, ce n'était pas elle qui venait de lui démettre l'épaule à ce qu'il sache. Il se sentait nauséeux, un malaise qu'il ne parvenait pas à expliquer juste à cause de cette blessure, il avait déjà été blessé auparavant lors d'entraînements et cela ne lui avait pas fait cet effet là. Non, il n'avait pas ressenti cela depuis l'assassinat du coach qui avait osé touché Lana et qu'elle avait tué, avec la complicité de son frère. Il sentit son étreinte, presque maternelle, alors qu'elle assurait que cela allait aller. C'était pour le rassurer ou pour se rassurer elle-même ? Il aurait donné cher pour remettre l'articulation en place, mais ça, tout seul, ce n'était pas vraiment possible, à part dans les films. Il n'y avait que Mel Gibson dans l'Arme Fatale pour se remettre une épaule en tapant comme un sourd dessus contre un mur. Ou un poteau. Il ne se rappelait pas très bien. Elle l'enjoignit de se lever, hurlant aux autres de faire quelque chose. Micah restait totalement concentré sur lui-même, essayant de faire refluer malaise et douleur. Et il se sentit soudain totalement paralysé. Mais vraiment paralysé. Dans le genre, envie de bouger, mais incapable de faire agir son corps. Et comme dans un mauvais film, il vit Pedro fondre sur Lana et lui planter son couteau dans la cuisse, presque au ralenti, totalement impuissant à faire quoique ce soit, même hurler. Seul son regard trahissait sa panique soudaine, son horreur, alors que le sang coulait et que Lana, vive comme l'éclair, agressait le latino de ses ongles manucurés et lui lardait la joue.

Aaron avait sorti une arme déchargée, enjoignait la dénommée Anya de filer alors qu'elle avait été aspergée d'acide. Et il se retrouvait à devoir raisonner le type auquel il avait donné son arme et qui semblait décidé à la retourner contre lui. Non mais quel con ! Il ne pouvait pas l'envoyer à Micah son arme ! Il n'aurait pas hésité une seconde sur la cible à atteindre ! Le Dylan en avait rien à faire des autres, il avait un compte à régler, il le régla, tirant sur Aaron et le blessant à la cuisse. Mais quel bordel ! La blondinette se décida à attaquer avec ses boules de feu, en lançant deux, mais pas avec une grande précision. Le blondinet qui avait attaqué Aaron fut touché, très légèrement et le grand balèze qui était venu en aide à Micah et Lana faillit se faire cramer la tronche. Dylan avait raison, saletés de mutants, même pas foutus de se servir correctement de leurs pouvoirs ! Et Micah en était un ? Alors il était où son damné pouvoir !

Et si on résumait la situation, ça donnait quoi ?

Salamèche à terre, crevée par ses attaques.
Aaron touché à la jambe.
Anya, aspergée d'acide.
Dylan, indemne, seule sa veste venait de mourir au combat.
Jackson, toujours debout.
Micah, à terre, paralysé et l'épaule déboitée.
Lana, à moitié recroquevillée, du sang dégoutant de la blessure de sa jambe.

Et de l'autre côté, Pedro qui avait un œil en moins, une pommette presque éclatée, une joue griffée et Santos, légèrement roussi. Ils n'étaient que deux, voire trois avec le tourne casaque, mais ils avaient l'avantage.

Et puis soudain, Micah put bouger de nouveau, il se releva, poussé par l'adrénaline, par le besoin de protéger Lana, de lui attraper le bras, inquiet :

- Lana, faut qu'on vire d'ici, maintenant ! On n'est pas taillés pour ça !

Sauf que là, il y eut un truc bizarre. Le gros balèze devint un... un écureuil. Tout le monde s'en trouva décontenancé. Même Pedro... Ce salopard qui avait poignardé Lana... Parait qu'on peut pas remettre une épaule tout seul, comme dans un film de l'Arme fatale, hein ? Rageur, Micah se jeta sur Pedro, qui ne vit pas venir l'attaque surpris par l'écureuil. Son épaule blessée rencontra durement le corps du latino et il étouffa un cri de douleur, alors que son autre main essayait de récupérer le couteau.

Spoiler:
 

La rage donne des ailes... Sauver ou venger ceux qu'on aime permet de chercher dans des ressources insoupçonnées. Le scientifique, le pacifique petit génie s'était ruée sur Pedro, fou de rage, le faisant tomber à terre, lui arrachant son arme, avant de la planter avec force dans son abdomen, touchant peut être un organe vital ou une artère importante. L'étudiant risquait de devenir meurtrier, mais il s'en fichait, il n'avait qu'une pensée : meurs saloperie, meurs !!! Il se redressa, conservant le couteau et laissa les glands pleuvoir, se rapprochant de Lana et retirant sa ceinture pour faire un garrot autour de sa jambe blessée, pour éviter le sang de couler... Il retira son pull cette fois, demeurant en T shirt, le roulant au boule et appuyant fortement sur la plaie, quitte à lui faire mal.

- On va s'en sortir...

Il était maladroit dans ses gestes, une main étant quasiment hors service, la sueur perlait sur son visage pâle, mais la détermination luisait dans ses yeux sombres. Ils allaient survivre, et ce ne serait plus qu'un vilain souvenir. Il avait toujours l'arme du latino poignardé après tout, posée près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Lun 8 Oct - 12:16

Le membre 'Micah Anton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Mer 10 Oct - 20:06

    Anya s’était bêtement jeté en avant, droit sur Aaron soit le premier endroit où l’autre desperado jeta son jet d’acide. Il la frappa en plein dans le dos, et la petite blonde s’affala de tout son long. Une chute comme dans les films, sans le ralenti et avec la dureté de la terre pour l’accueillir. Elle hurla. Elle ne se souvenait pas avoir eu aussi mal, mais les douleurs présentes avaient toujours l’air d’être les pires. Non, là, l’acide qui rongeait la chair était définitivement la pire. Elle retira sa veste avec la voix d’Aaron en fond sonore, mais c’était déjà trop tard, on pouvait voir sur son flanc droit et sur son bras le trajet qu’avait fait le jet d’acide en la brulant jusqu’à sang. Son corps ne pu la porter que sur quelques pas et elle retomba à genou. Même bouger l’épaule lui semblait d’une douleur insurmontable tant la chair était à vif. Gémir de douleur pendant quelques secondes lui parut la seule chose possible à ce moment, et également s’asseoir. C’était exactement la position qui l’empêcherait de fuir toute nouvelle attaque, exactement la position qui lui montra l’épaule du petit brun craquer sous la pression, exactement la position pour voir un homme se changer en écureuil, - plus rien ne l’étonnait vraiment- exactement la position pour voir un grand blond, celui qui lui avait attrapé le bras précédemment pointé son arme sur Aaron et lui tiré un coup dans la jambe. Son cœur tressauta et la bile lui brûla les lèvres. Ca lui rappelait l’incendie du gymnase, c’était horrible. Et encore elle n’avait pas vu de ses yeux l’attaque de la rousse qui gisait maintenant à terre.
    Juste quand elle se demandait comment la situation pouvait être pire… Anya se releva tant bien que mal, son cœur qui frôlait l’arrêt cardiaque à force de battre si fort et son bras qui pendait contre son flanc la ralentissait grandement. Mais elle trouva juste assez de force pour refaire en arrière les quatre pas qui la séparait d’Aaron et le blond dont, bon sang, elle n’arrivait pas à fixer le nom. Elle s’agenouilla devant Aaron en repoussant blondinet, et tant pis pour ses désirs de vengeances, mais il pouvait bien aller se faire voir actuellement.

    « Ca va ? Demanda-t-elle d’une voix alarmé qui s’envolait dans les aigus. La question était stupide, il avait une balle dans la jambe, mais c’était la seule chose qui lui vint à l’esprit avec le stress qui la paralysait. Ca va ? Ok. Ca va aller. C’est juste une petite balle. Rien du tout. Rien du tout. »

    Elle ne savait plus très bien s’il elle avait dit ça pour lui ou pour elle-même.
    On ne pleure pas. On ne vomit pas. Anya essaya de se rappeler ses cours. Rien ne lui revient à par ses indications. Alors qu’elle posait ses mains sur la jambe blessée en espérant se rappeler d’un truc plus utile qu’un simple garrot, mais le sang qui s’écoula sur ses mains lui souleva l’estomac. Rendre sur la jambe de quelqu’un qui venait de se faire tirer dessus n’étant certainement pas la chose qui aiderait le plus, à grand renfort de respiration forcée, elle déchira le bas de son t-shirt fragilisé par l’acide à certain endroit. Pour ce qu’il en restait après l’attaque, elle ne regrettait pas trop ce sacrifice.
    Ok maintenant garrot.
    La blessure de Lana était certainement tout aussi grave voir plus si l’artère était touchée. Mais elle s’appliqua d’abord à finir celui-là malgré la douleur dans son bras qui rendait la tâche bien plus difficile et lui arrachait des grimaces, et puis elle avait du mal à s’arracher à Aaron alors qu’ils avaient encore un flingue pointé sur eux. Mais en même temps, la fille allait peut-être se vidait de son sang. Et Anya ne supportait pas de rester là inutile comme une pauvre demoiselle en détresse.

    « Appuie aussi fort que tu peux, recommanda-t-elle alors qu’elle se mit debout chancelante. »

    Elle fit mine d’avancer vers Lana et lorsqu’elle fut à la hauteur de blondinet, elle se laissa tomber sur lui lorqu'elle espérait qu'il ne s'y attendrait pas. Les gouttes de sueur dû à l'effort qu'elle faisait pour se maintenir debout était la parfaite excuse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Mer 10 Oct - 20:06

Le membre 'Anastasia Jaye' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Jeu 18 Oct - 15:54

Tout allait trop vite mais Santos était plus ou moins confiant. Surtout que Barbie venait de se foirer lamentablement. Il eut un sourire bien mauvais, qui s'effaça aussi vite qu'il était venu : la rouquine venait de s'en prendre à Pedro ! « PEDRO ! » Fini de rigoler, c'était fini. Des hurlements attirèrent son attention : un mec se transformait en... Écureuil ? Vraiment ?! Santos aurait ri si son ami n'avait pas été aussi mal en point. A la place, il laissa le blondinet volontaire s'occuper du problème O'Hara, il laissa Barbie mourir d'ennui sur le sol - non sans lui balancer un somptueux coup de pompe dans la tête - pour se ruer vers Pedro. Il frappa au visage le brun avant qu'il ne puisse prendre son couteau et donna un coup de pied à la rouquine. « Santos ! Laisse-moi, faut d'abord les buter ! » A ton service mon vieil ami. Grande concentration, rage grandissante, envie de vaincre... Santos créa plus d'acide qu'il n'en avait jamais créé et bombarda.

Il attrapa le couteau pendant que le brun se morfondait dans son coin et se retourna vers le blondinet. « Il est temps d'en finir mon grand. » Il était occupé avec la petite blonde, qu'il lui fasse sa fête. Santos retourna auprès de Barbie, ignora gentiment les glands qui tombaient encore. Il l'attrapa par les cheveux et résista à l'envie de lui trancher la gorge : elle crèverait trop vite. A la place, il lui planta le couteau sous le coeur, pour que ça soit long et douloureux avant de la jeter sur le côté. L'écureuil à deux balles l'agaçait. Il courut vers l'arbre et lança un dernier jet d'acide avant de s'arrêter, essoufflé...


Informations RP Pedro ne peut plus utiliser sa capacité, il est en train de mourir. Santos asperge Lana, Micah, Aaron et Anya avec son premier jet d'acide. Il asperge généreusement Jackson avec le second : c'est un peu grosbill d'imaginer qu'un écureuil a suffisamment de force pour jeter des glands sur des gens plutôt éloignés, le côté "j'ai un cerveau d'écureuil" n'est pas suffisamment exploité. Le dé d'Anya ne donnant rien, nous estimons qu'elle est à la merci de Dylan. Kensie se prend un vilain coup de couteau dans l'estomac. Il est temps de commencer à essayer de tuer les PNJs pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Lana Stein-Anton


avatar

Messages : 304

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Sam 20 Oct - 8:50

Merde ! Cela faisait mal ! Les doigts crispés sur sa cuisse, Lana tentait comme elle le pouvait d’endiguer l’hémorragie, sans véritable succès et durant quelques minutes, une froide terreur la submergea. Elle était épuisée, la tête prise dans un étaut douloureux, pleine de vertige lui faisant manquer de perdre conscience. Elle n’était plus capable de protéger Micah, ni même de se protéger elle.

« Micah non ! »

Mais trop tard, le jeune homme s’était jeté sur Pedro, un couteau à la main, celui là même qui avait tranché dans les chairs de la jeune femme. Un coup de feu résonna soudain et Lana sursauta, craignait de voir une tache rouge maculer sa poitrine mais non, ce n’était pas elle qui était touchée. Fébrile, elle regardait autour d’elle, trouver une échappatoire, vite, vite ! Elle s’en voudrait toute sa vie d’avoir embarqué son frère dans cette histoire. Des larmes effleurèrent ses cils. Non ! Ne pas pleurer. Ne pas se morfondre. Ce n’était pas elle ! Micah réussit a poignarder l’hispanique et revint rapidement vers elle. Au travers un brouillard, elle le vit retirer sa ceinture, il avait du sang sur les mains et elle hocha la tête :

« Oui… »

Mais y croyait elle seulement ? Ils n’étaient que trois et pourtant, tous était a terre. Qu’espérer de cette situation ? Pourtant, l’instinct de survie de la jeune femme restait intact et ruait dans les brancards. Elle n’eut qu’un léger gémissement de douleur lorsque son frère serra la ceinture autour de sa cuisse.

« Attention ! »

Trop tard, face de Frankenstein avait fondu sur eux et Lana grogna sous la douleur qui explosa au creux de son estomac lorsqu’un coup lui fut donné. Elle serra les dents…Pouvait elle encore user de son don ? Elle n’en savait rien…Pourtant en elle se battait la colère, la peur, la douleur.

Par reflexe, elle réussit à se jeter sur son frère au moment où une pluie d’acide s’abattait sur eux. La douleur irradia son dos.

[spoiler : Oui : Micah est protégé partiellement
Non : Lana…Lana…Lana…On t’a toujours dis que jouer les héros n’apportait rien tu sais.[/spoiler]

Elle se mordit la lèvre jusqu'au sang pour ne pas hurler.

"Je...Je ne peux plus...Utiliser mes pouvoirs Micah..."

Si elle le faisait, elle plongerait directement dans l'inconscience et ne serait alors qu'un poids mort. Elle s'en sortirait avec de jolies cicatrices finalement...Si elle n'avait pas aussi mal, sans doute aurait elle avec dérision.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Sam 20 Oct - 8:50

Le membre 'Lana Stein-Anton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Mar 23 Oct - 7:54

« CONNARD ! » Une superbe insulte que je hurlai au moment de l'impact, quand la balle pénétra mes tissus, déchirant le tout au passage. C'était mon cri de douleur et de rage tandis que je m'effondrais au sol telle une vulgaire poupée de chiffon. Mais à quoi il pensait cet abruti ? Est-ce qu'il se rendait seulement compte de ce qu'il venait de faire ? Est-ce qu'il comprenait qu'il venait clairement de signer un contrat stipulant qu'il ferait tout pour anéantir Genome ? Parce qu'au-delà de sa haine pour moi, il avait dit clairement qu'il englobait tout Genome... Est-ce qu'il savait seulement qu'il venait de se mettre en guerre contre Emy par la même occasion ? Et contre ma cousine ? Pauvre ignare, pauvre merde !

J'essayais de me relever mais en vain et j'eus tout juste le temps de croiser le regard de Kensie... « NON ! » Mais c'était trop tard... Elle s'était effondrée en essayant de s'occuper de Santos et Travis à la fois. Je ne méritais pas qu'elle fasse ça. Je ne méritais rien de tout ça. Surtout pas cette balle... A moins que Dylan ait des choses à me reprocher ? Des choses que je ne savais pas ? Putain mais j'étais sûrement en train de me vider de mon sang et j'essayais encore de chercher des excuses à ce minable ? La petit blonde de Calloway se précipita vers moi pour m'aider, j'appuyais comme elle me le demandait, j'essayais de lui sourire pour la rassurer mais c'était de la douleur qui transparaissait sur mon visage. Je n'avais plus rien, plus rien du tout. Il était peut-être temps de donner le signal à Calloway pour qu'il ramène notre camion de transport magique, nous étions perdus... Sauf que le faire venir alors qu'il était encore fatigué ne me plaisait pas du tout. Et mes pensées furent vite anéanties par un nouveau jet d'acide... Je me protégeai d'instinct le visage et réussis à ne prendre qu'une goutte ou deux sur la peau... Mais pas la peau de mon bras puisque je n'avais plus ma veste... triste réalité. Cette fois, je criai de douleur principalement. Je sortis de ma poche à l'aide de ma main gauche mon portable et appelai rapidement Calloway, touche raccourcie providentielle. « Il faut venir maintenant. Pas seul, avec de quoi vous défendre au cas où ! » Je raccrochai illico. Pas besoin de lui dire qu'Anya était là, pas besoin de le forcer à se rendre au front.

Ce qui se déroulait sous mes yeux me tuait... Littéralement malheureusement. J'étais impuissant, incapable de me remettre debout plus de quelques secondes. Je sentais bouillir en moi une rage que je n'aimais pas, une rage qui me rappelait trop... Anya était entre les mains de Travis, un regard vers Kensie me glaça le sang... Son sang à elle coulait ! Elle était au sol, faible, trop faible. Non, il ne fallait pas que je flanche, il ne le fallait pas, pas dans cet état, pas comme ça... Trop tard... Ma vue se brouilla, mon coeur valsa avec un rythme si effréné que la mort était proche, tout mon corps se mit à trembler, presque convulser, j'étais trempe de sueur, mes lèvres tremblaient et mes mains cherchaient désespérément à s'accrocher au sol pour y guider mon esprit... Je fis une nouvelle fois corps avec la terre, laissant ma tête analyser avec précision chaque particule, chaque structure, laissant mon inconscient dicter à la place de ma raison à tout mon être ce que je devais faire. J'étais ma propre marionnette, victime de ma perte de contrôle, victime de ce pouvoir qui m'échappait de plus en plus...


Attaque précise - Aaron s'effondre après avoir réussi à rendre instable le sol sous les pieds de Santos, Dylan, Kensie, Anya et lui-même. C'est une sorte de sable mouvant en moins efficace mais suffisant pour déstabiliser tout le monde.
Attaque imprécise - Aaron s'effondre après avoir réussi à rendre instable le sol sous les pieds de Dylan uniquement. Le blondinet s'enfonce dans une sorte de sable mouvant mais c'est rien de bien folichon malheureusement.
Attaque déviée - Aaron est essoufflé, vidé. Il a seulement fait perdre un peu d'équilibre du côté de Santos.

Je vis simplement le sol s'affaisser sous leur poids... sous le mien aussi. Je m'enfonçais tout doucement dans ce sol plus meuble que d'origine que je venais de mettre au point. Ma tête vacilla et je m'étalais complètement au sol, incapable de bouger réellement. Mon dernier réflexe avant de lutter contre l'évanouissement qui me guettait fut de tout faire pour garder la tête sur une zone moins meuble... Mourir étouffé par son propre pouvoir en plongeant la tête la première dans la terre, il y avait mieux, non ?

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Mar 23 Oct - 7:54

Le membre 'Aaron O'Hara' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Mar 23 Oct - 11:44

Dans quel pétrin s’était-il fourré ? Dylan n’était pas un assassin … non, il n’avait pas l’étoffe de celui qui porte l’arme, qui tire et qui tue sans scrupule. Il voulait la mort d’O’Hara, mais n’avait pas une volonté aussi forte pour le voir réellement tomber à terre, le regard vide. Tant pis, le coup était parti, il avait blessé cet enfoiré. Il connaitrait la douleur et savait à présent ce qu’il pensait de lui. Alors qu’il reculait de quelques pas pour prendre la fuite - car rester ici une minute de plus était du suicide pur et dur -, une boule de feu se dirigea droit vers lui. Doté d’un réflexe stupide, mais efficace, Dylan leva le bras pour ne pas se retrouver défiguré. La boule de feu passe à ras de sa manche, assez pour lui bruler son pull. Le jeune homme se roula sur le sol, grinçant des dents. Bien, Aaron avait des gens sur qui compter, incapable de se battre seul, comme d’habitude.

Lorsque Dylan vérifia s’il n’avait pas le bras totalement carbonisé par cette fichue boule de feu, l’un des agresseurs lui demanda d’en finir avec le reste de mutants qui se trouvaient sous ses yeux. Il déglutit et répondit d’un vague signe de tête, exprimant son accord. Il ne voulait pas descendre ces gens, les éliminer un par un d’une simple balle dans la tête, mais s’il devait le faire pour sauver sa peau, alors il n’hésiterait pas. Puis après tout, ils n’étaient pas vraiment humains …

Dylan était animé par la colère, l’angoisse et ne savait plus vraiment où donner de la tête. Devait-il suivre les ordres d’un inconnu qui ressemblait vaguement à un homme des cavernes, ou suivre sa conscience qui lui disait de partir le plus loin possible. Dylan se maudissait d’avoir tiré. Il s’en voulait presque pour Aaron. Mais quand celui-ci lui gueula ouvertement qu’il se trouvait être un connard, le blondinet se raidit. Connard ? C’était plutôt lui le salaud qui avait couché avec Emy, c’était lui qui pensait pouvoir diriger le monde avec ses idées à la con. C’était lui qui embarqué le monde dans les catastrophes. Alors, parce que monsieur se reçoit une balle dans la jambe, Dylan se trouve être un connard ? C’est plutôt une balle en pleine tête qu’il aurait dut recevoir !

Il serra la mâchoire, brandit son arme en direction d’Aaron et visa la tête. Il était prêt à commettre l’irréparable, effacer O’Hara de cette planète et qu’il parte avec tout son bordel et ce petit monde qui ne cause que l’ennuie. Mais avant qu’il n’ait le plaisir de descendre ce trouble-fête, une jeune blonde feint de lui tomber dessus. Dylan s’écarta et la demoiselle tomba sur le sol. Mais ce fut assez pour laisser du temps à O’Hara d’activer son pouvoir, malgré sa faiblesse. Dylan prit rapidement Anya dans ses bras et lui planta le pistolet sur la tempe.
Il n’en voulait pas particulièrement à la jeune blonde, mais le regarde de Santos pesait sur ses épaules. Dylan avait bien trop peur de perdre sa vie et préférait faire semblait de vouloir sauter la cervelle de l’otage qui se trouvait entre ses mains.

« Aaron tu fais le moindre geste, je la bute ! »

C’était insensé. Dylan ne se reconnaissait pas. La peur pouvait bien jouer des tours, et s’en était vraiment étrange. Mais avant même qu’il n’eut le temps de faire quoique ce soit, la terre s’ébranla sous ses pieds. Il perdit l’équilibre et lâcha prise, tombant lourdement sur le sol. Instinctivement, Dylan se rua sur le pistolet qu’il venait de perdre. Il braqua son arme face à lui, mais plus personne ne semblait se trouver sur son champ de vision. O’Hara avait pris la fuite …

« Merde ! »

Il n’avait plus rien à faire ici … vraiment, la seule chance de pouvoir s’en sortir était la fuite. Il n’allait certainement pas devenir un tueur sous les ordres d’un chef de gang. Il était maintenant hors de portée, mais s’assurait quand même que personne ne soit assez proche de lui pour l’agresser. Au moindre son, au moindre bruit, il était prêt à tirer. Le jeune homme marchait dans la pénombre, son coeur battant à tout rompre. Une peur tentaculaire semblait embrasser ses entrailles, tant l'idée qu'O'Hara lui tombe dessus ou que Santos le renvoi sur le front de la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Mer 24 Oct - 19:46

Laissez-moi m'esclaffer. Pas sans défense ? Contre Santos ? J'étais aussi inoffensive qu'une fourmi face à la menace de la botte. Mon briquet ne m'avait servi à rien. Je n'avais même pas eu le temps de l'allumer que le couteau m'avait transpercé comme si j'étais du beurre. Ce n'était plus la colère qui m'animait, mais la douleur. Au fond, je ne savais pas ce qui faisait le plus mal. Être poignardé ou savoir que je risquais de ne pas pouvoir appeler mon père lorsque tout serait terminé. C'était une belle fin, mourir au combat, même si je ne pouvais pas me venger. Ce n'était plus tellement de la vengeance en plus. C'était de la survie. Et j'avais été mauvaise sur ce coup.

Larmes aux yeux, mains posées sur la plaie, je m'étais allongée sur le côté. Être sur le dos me rappelait trop les derniers instants de Bryton. Et depuis récemment, cette scène me faisait me souvenir de certaines scènes d'un rêve que je préférais oublier. Je ne voulais même pas penser à Sonny. Je ne savais pas où elle était et je m'en foutais, tant que c'était loin d'ici. Vu les évènements, j'étais plutôt contente de ne pas l'avoir prévenue. Mais je ne voulais pas penser à elle. C'est pour ça que j'y pensais. Ma logique était implacable. Posant les yeux sur Aaron, j'essayais vainement de trouver de la force quelque part pour me relever et aller l'aider. La gamine blonde était sur place, mais le temps de cligner, elle était prise en otage par l'eunuque blond. Pourquoi est-ce que les gens allaient aussi vite ? Qui avait appuyé sur le bouton accéléré ? Je ne comprenais plus rien. Tout ce que je savais c'est que j'avais mal. Le connard. Trop lâche pour me couper la gorge et en finir immédiatement. Ou alors trop sadique.

Lentement, mon regard se posa sur Santos qui s'était éloigné pour aller vers un arbre ... l'écureuil ! Le crâne d'oeuf. Putain. Pourquoi est-ce que personne n'arrivait à le tuer ce type ? Aaron, il fallait oublier ton obsession pour les blonds et s'occuper de gueule de serpent. C'était lui qu'il fallait éliminer. Mais je ne pouvais qu'émettre un bruit étranglé. Mon coeur battait fort, peut-être un peu trop sachant que j'étais trouée et que le sang coulait. Je le sentais sur mes mains devenues poisseuses et sur mon briquet devenu glissant. Je le sentais sur mes fringues devenus un peu plus lourds et je le sentais parce que ça faisait des guilis. Si j'avais pu, j'en aurais ri. Bon dieu ce que j'étais blonde.

À la manière d'un serpent, en hommage à Santos l'homme bientôt mort, je me faisais glisser sur le sol. J'étais beaucoup moins gracieuse que le reptile, mais d'un côté, je n'avais ni l'apparence, ni la vivacité de l'animal. J'en profitais pour tenter d'essuyer mes mains sur l'herbe, laissant des traces rouges là où il n'y aurait dû y avoir que du vert. La gorge sèche, j'avalais le peu de salive qu'il me restait dans la bouche pour l'hydrater un peu. Je ne voulais plus regarder Aaron. S'il savait ce que je m'apprêtais à faire, il serait devenu fou. Je l'étais déjà, c'était sûrement pour ça que je voulais faire ce que j'allais faire. Mais j'aurai quand même dû le regarder. Au moins une fraction de seconde. Parce qu'alors que j'allais allumer mon briquet pour ma dernière attaque de la journée - et si je ne faisais pas attention, la dernière de ma vie - le sol s'affaissa sous mon corps. Aïe. Le souffle coupé, je dus ramener mes mains sur ma plaie pour empêcher le sang de trop couler. J'avais la tête qui tournait, j'avais un peu froid aussi, mais je préférais me dire que c'était la faute au mois de décembre. L'alternative m'effrayait et je ne pouvais pas avoir peur. Si je devais mourir, je savais que je retrouverais Bryton et maman. Je m'en voudrais de laisser mon père et ma soeur, mais je pourrai enfin arrêter de culpabiliser, non ?

Un énième regard dans la direction de Santos arrêta net le fil de mes pensées. Il n'était pas question que je crève sans avoir tenter une dernière fois d'en finir avec lui. La douleur laissa place encore une fois à la colère et avec la colère, l'adrénaline commença à couler dans mes veines. Appuyant sur la mollette, je laissais la flamme se libérer du briquet pour atterrir au creux de ma main ensanglantée. Je savais que c'était une limite que je ne devrais pas franchir. Je savais ce que je risquais. Je n'avais plus d'énergie, j'étais déjà presque en train de mourir. Je savais que j'étais folle. Je savais que si je survivais, je me ferai gifler par beaucoup de monde. Mais je savais aussi que c'était nécessaire. Et dans la paume de ma main, la flamme avait pris une forme de boule et cette boule grandissait. Mon coeur battait de plus en plus fort, pompant encore plus de sang, me rendant encore plus fébrile, me rapprochant encore un peu plus de la mort. Je devais bien en avoir la couleur et la température. Mais le pouvoir de Santos le rendait plus résistant aux brûlures. À moi donc de faire en sorte qu'il ne puisse pas en sortir vivant, quitte à me sacrifier.

Sentant la boule faiblir au lieu de continuer à grossir, j'arrêtais d'essayer. C'était l'heure. Le regard posé sur Santos, je la libérais de ma paume et dans un dernier contrôle, je transformais la boule en un jet continu de flammes déchaînées.

dé 1:
 

dé 2:
 

Le sourire satisfait qui étira mes lèvres en le voyant brûler disparut bien vite. Je ne savais plus si mon cœur battait à tout rompre ou s'était arrêté. Je ne sentais plus mes jambes, ni mes bras, mais je sentais mon corps, lourd comme du plomb. Et mes paupières, incapables de supporter le poids se fermèrent. Ma dernière pensée fut une question. Une simple question. Allais-je les rouvrir un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Mer 24 Oct - 19:46

Le membre 'Kensie F. Lockwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Précision attaque' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Lun 29 Oct - 12:27

Ah, bravo. Bien joué. Du grand art. Sa tentative de distraction s’était soldée par un échec cuisant, et elle finissait de nouveau otage, du blond cette fois qui sentait moins mauvais que Santos. Si la douleur de la nouvelle éclaboussure d’acide ne la réduisait pas à l’état de larve et qu’elle pouvait faire usage de son bras, Anya se serait certainement applaudi. Elle se contenta de gémir de dépit alors qu’elle sentait le canon froid sur sa tempe. Elle se sentait prodigieusement inutile, naïve et incroyablement faible. Elle n’avait jamais aspiré à être une demoiselle en détresse, celle que tous les gentils doivent toujours sauver et qui, soyons franc, ne sait rien faire sinon attendre les renforts. Ca la révulsait. Mais il fallait se rendre à l’évidence, elle était piégé dans ce rôle.
Et voilà, maintenant, il fallait qu’elle ravale ses larmes pour ne pas égratigner encore plus sa dignité. Si elle devait mourir aujourd’hui, elle préférerait ne pas avoir les yeux rouges et enflés. Cela dit, il avait l’intention de lui exploser le crâne…

Mais alors qu’elle serrait les dents, ses appuis s’effacèrent sous ses pieds. Anya mit du temps à comprendre que cela était du au pouvoir d’Aaron qui venait de se volatiliser dans des sables mouvants. La terre s’ébranla durement en faisait son kidnappeur d’un côté et elle de l’autre. Elle reçut le choc de la chute dans son bras déjà blessé ce qui la étourdi, et happa l’air autour d’elle pour ne pas étouffer sous la terre. Ses jambes la poussèrent aussi fort que possible pour la tirer hors de piège, mais à peine sentit-elle la terre dur sous ses bras qu’elle fut ébloui par le déchainement de feu produit par la blonde.
C’était le chaos. Peut-être que c’était mieux qu’elle ferme les yeux tout de suite. La fatigue et la fièvre la tiraillaient déjà tellement, ça serait aussi beaucoup plus simple. Si elle avait de la chance et que le paradis existait en réalité, elle pourrait revoir ses parents.
C’est marrant comme au bord du néant qui allait l’engloutir, elle était beaucoup plus ouverte à cette idée de vie après la mort. Elle y avait droit non ? Même si elle était un monstre. Son esprit divagua vers Esteban. Elle aurait bien aimé le voir quand même une dernière fois, juste pour lui dire qu’elle aurait pu crever pour lui.

De qui elle se moquait là ? Elle ne pouvait pas mourir comme ça, pas pendant que les gens tombaient comme des mouches autour d’elle. Elle se devait d’essayer d’agir. C’était tellement rageant de voir les idiots qui prenaient le dessus, de ne rien pouvoir faire, de toujours être une demoiselle en détresse. Elle se redressa sur ses coudes, puis sur ses genoux jusqu’à retrouver une position debout. Sa respiration était difficile, lourde mais elle gérait encore à peu près tout son corps. Qu’est-ce qu’elle faisait maintenant ? Le blond à l’opposé d’elle avait l’air de mourir de peur et ne semblait pas une grande menace, Santos tentait de survivre au déluge de feu. Il ne restait que Pedro là-bas vers le frère et la sœur.
Des filaments coururent le long de ses doigts. Elle ne rechignait plus à le faire et elle s’en foutait royalement qu’il soit à terre. Elle verrait plus tard pour les doutes et la culpabilité, là elle n’était plus tout à fait maîtresse d’elle-même. Avant qu’il ait eu le temps de comprendre, elle s’était penchée sur Pedro, elle avait posé ses doigts sur ses tempes. Il y avait du sang partout, mais elle en était déjà couverte. Le salaud allait essayer de se relever pour la repousser malgré qu’il ait probablement le rein en miette après les coups de couteau. Allez, elle abrégerait peut-être ses souffrances après tout.

Spoiler:
 

L'énergie coulait dans ses doigts et se dispersait dans l'air. Et comme la vie de Pedro glissait alors qu'il essayait de se débattre de plus en plus mollement, Anya se sentait, elle, de plus en plus vide. Elle n'avait plus la force de faire appel à tant de concentration, ses muscles finirent par ne plus lui répondre et elle s'allongea doucement sur le sol. Mais elle en avait fait juste assez. C'était fini.

« Eh ! souffla-t-elle avec un sourire tiré par la douleur à la rousse qui avait l’air de souffrir plus qu’elle. Eh. Ca va aller. »

Elle aurait bien aimé que quelqu'un lui dise ça aussi.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Lun 29 Oct - 12:27

Le membre 'Anastasia Jaye' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Micah Anton


avatar

Messages : 777

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [2/3]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Jeu 1 Nov - 14:15

Ah, c’était bien de se montrer héroïque ! Mais ce qu’on ne disait pas dans les livres ou les films, c’était que planter un couteau dans de la chair humaine faisait un bruit écoeurant et une sensation très désagréable, c’était que de voir qu’on pouvait tuer pour survivre quand on était plutôt du genre à se faire tabasser quand on a 10 ans parce qu’on est petit et malingre et qu’on se retrouve à tenter de tuer quelqu’un n’avait rien d’honorable. Micah ne se sentait pas triomphal d’avoir foncé sur son adversaire pour récupérer son couteau et le lui planter dans le ventre. Il se sentait souillé et avait envie de vomir en voyant l’autre qui gisait ainsi à terre. Il aurait sans doute été judicieux de l’égorger pour en finir une bonne fois pour toutes, plus facile que de lui plonger le couteau dans le cœur, parce qu’il fallait encore réussir à bien viser. Mais l’héroïsme avait des limites. Il avait agi sous le coup de la colère, de l’instinct de survie, éliminant la cause de danger immédiat, la personne qui menaçait sa vie et surtout celle de sa sœur qui se retrouvait blessée et saignant beaucoup trop pour son bien. Il avait foncé sans réfléchir, pas le temps, il fallait agir.

Et s’il garda le couteau, il s’éloigna de sa victime agonisante, ravalant la bile, avant de revenir vers sa sœur, tentant d’endiguer le flot de sang comme il le pouvait, pas loin de céder à la panique. Mais l’autre taré fonça sur eux et avant que Micah n’ai pu réagir, il se prit un coup en plein visage qui le sonna un moment. En plein dans la mâchoir,e de quoi lui faire voir 36 chandelles alors que Lana se prenait également un coup. Il entendit de très loin Pedro enjoindre l’autre de les tuer avant toute chose. La vache, il n’y était pas allé de main morte, il était complètement groggy. Entre ça et l’épaule démise, il avait l’impression d‘être un océan de douleur. Mais lui, au moins, ne perdait pas son sang, pas comme Lana ou Aaron. Ou même Kensie qui gisait au sol, salement amochée. Il restait une petite blonde encore debout, occupée avec le salopard qui s’était rangé dans l’autre camp.

Le dénommé Santos làacha alors son acide et Lana se jeta sur son frère alors qu’il hurlait un Non retentissant. Mais elle était totalement folle ou quoi ? Il fut aspergé lui aussi, mais moins que la jeune femme qui devait avoir le dos totalement brûlé. Lui… Lui, il en avait sur les jambes, sur les bras, il repoussa Lana et commença à frotter frénétiquement ses vêtements comme pour se débarrasser de l’acide qui rongeait les vêtements et les chairs alors qu’elle souriait pauvrement.

- Toi, tu ne fais plus rien, sauf rester en vie et éveillée ! Tu es complètement folle Lana ! Pourquoi t'as fait ça, t'es pas assez blessée comme ça ?!

Autour de lui, c’était l’anarchie. Anya était otage du connard qui s’était retourné contre eux. Il avait la vue trouble, mais le sol semblait bouger sous les pieds de certains, Santos venait de prendre feu, apparemment touché par la blonde au sol que Micah avait pensé inconsciente. Et soudain, la blonde qui avait été deux fois otage se dirigea vers eux, avant de toucher Pedro qui se vidait de son sang suite au coup de couteau de Micah lui faisant… il ne savait trop quoi. Un truc de mutant sans doute. Et elle finit par s’allonger épuisée, avant de rassurer Lana. Micah se leva, furieux, avant de balancer un grand coup de pied dans la tête de Pedro, s’il n’était pas tout à fait mort, ce coup là risquait bien de l’achever ou du moins de le plonger dans une inconscience qui le rendrait inoffensif. Il frappa une fois, deux fois, trois fois, avant de s’interrompre.

Pedro était hors service.

Santos jouait les torches humaines.

Dylan gardait son flingue mais ne s’en servait pas, indécis.

Kensie, Lana, Aaron et Anya étaient blessées, morts de fatigues.

Micah souffrait, de son épaule, de son visage, des brûlures d’acide. Si seulement il avait eu le flingue, il aurait abattu Santos et cela en aurait été terminé. Mais il n’avait rien sous la main, absolument rien et aucun pouvoir offensif.

- Eh le tourne casaque !

Il s’adressait à Dylan qui ne bougeait plus.

- Abats le putain ! Tire lui dessus ! Il va tous nous étriper, alors fais quelque chose, tue le ou file moi ce putain de flingue si t’as pas les couilles de le faire. Je sais pas ce que t’as contre cet Aaron, et j’en ai rien à foutre, mais moi, j’aimerais seulement aller à l’hôpital avec ma sœur et mettre fin à ce cauchemar et toi, t’as le pouvoir d’y mettre un terme alors bute le !

Sans compter que ce serait mettre un terme aux souffrances de Santos, se consumer vivant, ça ne devait pas faire du bien. Allait-il tirer de son acide ? En étant en feu, cela serait suicidaire, bonjour le mélange, mais s’il le faisait, nous risquions de morfler quand même et il me semblait que c’était suffisant comme ça.

- Ça va aller les filles, c’est bientôt fini, il va crever… Il brûle, il peut que crever. Appuie sur ta blessure Lana, les secours vont pas tarder, c’est obligé qu’ils aient été appelés avec une telle agitation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Ven 2 Nov - 9:51

HRP: Ceci est le dernier post de Jackson puisqu'il meurt. Désolé c'est court mais j'ai plus d'inspi ...Pleure

Je ne savais pas vraiment ce qu’il passait. Tout ce que je savais c’était que mon instinct animal n’aimait pas certaines personnes qui se trouvaient en bas de moi, sous l’arbre. Enfin Finalement, en jetant mes projectiles je me rendis compte que l’arbre était bien loin de tout ce beau petit monde et au final il me fallait beaucoup de forces pour jeter mes projectiles. Bien trop pour une petite chose pour moi. Il faudrait que je descende de la branche pour aller plus près. Mais j’avais peur de tous ces grands qui se donnaient des coups et se parlaient avec une voix étrange.

Je vis alors une espèce de liquide que je ne connaissais pas se diriger vers moi. Je voulus m’échapper, mais ce fut trop rapide, et je ne fus pas assez réactif. Je fus touché, et ça me brûla. Vite très vite, mes poils n’existèrent vite pus et ma peau, elle brûlait de plus en plus. Ca faisait horriblement mal. Ma réaction fut alors de courir sur la branche courir pouvait peut être m’aider à oublier la douleur. Mais ça ne fonctionnait pas ma peau fut rongée petit à petit et la fuite fut le drame… je tombai. Ma panique m’avait fait faire n’importe quoi. Et moi petit être insignifiant pour tout être humain sur cette terre, j’étais voué à la mort. M’en rendais-je vraiment compte ? Je crois que oui. Je voyais le sol se rapprocher affreusement de moi.

Dans un fracas minime pour les hommes qui s’affrontaient à côté au point qu’ils ne pouvaient même pas s’en rendre compte, je heurtai le sol. Un sol meuble. Mes petits os étaient cassés, et je saignais de la tête et du nez. C’était la fin. Je le savais, j’avais l’impression que mes organes c’étaient tous mélangés les uns et les autres. Puis ma vision se brouillait, et j’avais mal partout, comme si on me plantait des couteaux partout. C’était la fin …

En mourant, Jackson redevint un homme. Le choc ? La fin ? Comment savoir. Sa dernière pensée en tant qu’homme fut pour sa fille qu’il n’avait toujours pas retrouvée et qui se retrouvait désormais orpheline. Pauvre petite qu’allait-elle devenir ? Son contact à la police prendrait il la relève ?
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   Sam 3 Nov - 19:06

La dernière image que vit Pedro fut une chaussure s'abattant avec violence sur son crâne. Puis ce fut le trou noir, le froid, la respiration ralentissant au rythme de son coeur épuisé... Puis plus rien. Juste du sang, un visage tuméfié et des membres refroidis par le froid... Et maintenant la mort. Une triste mort. Une mort sale, honteuse mais une vie sacrifiée pour son gang, pour Santos, son chef, son meilleur ami.

Santos, lui, hurlait. Il brûlait, il essayait de se débarrasser de ses vêtements mais rien n'y faisait. Pour la première fois depuis bien longtemps, il perdit le contrôle et sa capacité se délencha : le résultat fut violent. Les flammes s'arrêtèrent doucement de crépiter mais la douleur ne s'arrêta pas, elle. Elle était insoutenable, horrifiante. Même pour lui qui avait connu des tas de situations dangereuses et douloureuses. Il ne sentit pas les mains se posant sur son crâne carbonisé. Il sentit seulement sa vie lui échapper, si vite que c'en était libérateur. Oui, il se sentait libéré. Il était presque heureux de mourir et personne ne le saurait. On le traiterait en héros et son neveu prendrait la relève. Sauf que son neveu aussi était mort. Et il ne savait pas qu'avec lui s'éteignait toute La Mano Negra. Personne ne réussirait à unifier les hommes encore là, tous se battraient bec et ongles pour le pouvoir et rien de bon n'en sortirait. Il ne le savait pas et partait presque apaisé. Son plus grand regret fut de ne pas savoir s'il avait buté Barbie et Ken...

Informations RP Les deux PNJ sont morts. Jackson est mort, son corps peut être récupéré si vous voulez évité que l'autopsie ne révèle sa nature de mutant. Anastasia s'est brûlée en achevant Santos. La fin de l'intrigue se passe ici
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

Int #3.3 ♦ La Grande Révélation ♦ Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: CENTRAL PARK-