..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]   Ven 3 Aoû - 16:21


Jefferson se sentait mal, le sentait mal et commençait à ne plus rien sentir du tout... C'était quoi ces putains de fléchettes ? Il prenait des balles, des flèches, des coups et... et... Il commençait même à suffoquer. Sa vision se troublait, sa tête lui tournait, plus rien n'allait... Il n'avait fait que bouffer une pauvre junkie qui n'attendait déjà plus rien de la vie et le voilà qui maintenant était en train de ployer sous les assauts de connards qu'ils ne connaissaient même pas. Des années qu'il faisait tout bien comme il le fallait et aujourd'hui, tout dérapait... Il voulait leur peau et même plus, leur chair à chacun pour en finir avec leur goût à tous dans la gorge... Parce que oui, il se sentait partir... Mais il ne partirait pas seul. La chose - fille ou mec - qui se déchainait à coup de balles face à lui venait aussi de prendre une fléchette. Elle aussi elle vacillait. Elle aussi elle allait crever. Il ne respirait presque plus mais son corps avait accumulé suffisamment d'oxygène pour faire un carnage. Il s'avança vers elle, oubliant les tirs, les assauts. Il l'attrapa par le bras et mordit goulument dans sa gorge, arrachant un bout de trachée. Ou d’œsophage - les goûts différaient mais il n'était plus en état de les différencier. Il balança le corps qui convulsait maintenant au sol sans l'ombre d'un remord. Il tenta une dernière fois de trouver un peu d'air mais il tomba à genoux. Il était près d'une autre garce qui lui avait tiré dessus. Dans un dernier effort, il se jeta sur elle et la plaqua au sol avec force. Mais ne put plus rien faire... Il avait les paupières lourdes, bien trop lourde. Il rampa hors de la ruelle comme si sortir de là allait lui permettrait de vivre encore un peu... C'était peine perdue.« Je suis un monstre mais vous aussi, vous êtes comme moi, des monstres et un jour, vous crèverez tous comme des chiens... » Il cracha alors du sang... Voilà, les balles perdues dans son corps avaient fini par endommager ses organes et la chair ingurgitée quelques secondes plus tôt ne lui servait plus à rien. Une jambe passa près de lui, il la tira et la personne tomba de tout son poids sur lui...

HRP : Ismaël est morte, Capucine s'endort, Francine a été jetée au sol, Shante vient de tomber sur le cannibale. Dean est gravement blessé. Aaron s'écroule parce qu'il est gentiment en train de perdre son sang... C'est l'heure de conclure, de fuir très vite pour éviter l'assaut de la flicaille qui ne devrait plus tarder. Un fourgon de Genome arrive, ceux qui veulent y monter n'ont qu'à le mentionner dans leur prochain post. Un véhicule de l'Agence arrive. Pour Genetic, Jeremy est celui qui appelle les renforts. Vous pouvez achever Jefferson même si sa mort est déjà certaine. Votre prochain post sera le dernier si vous décidez de partir ailleurs qu'à Genome, Genetic ou l'Agence. Pour les autres, un autre tour de rapatriement sera fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: #Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]   Lun 6 Aoû - 4:34

    Touché, ça elle l'avait vu. En pleine poitrine. Pourtant, la cible ne vacillait pas, c'était tout juste si elle titubait comme si elle portait le meilleur de gilet pare-balle. Ça s'avérait très compliqué, rien de très rassurant en somme pour Fran, car si elle avait bien compris, la bête était non seulement cannibale mais aussi invulnérable. Concrètement comment était-ce possible ? Question sotte, songea aussitôt la jeune femme sachant bien sûr dans quel monde absurde et cruel évoluait aujourd'hui les créatures de Dieu.

    Elle eut un mouvement de recul. Contrairement à l'expectative, la brume qui enveloppait la ruelle ne semblait pas se dissiper, bien au contraire, elle s'épaississait. La situation allait de mal en pis et il était difficile pour la jeune femme de garder son sang-froid dans de telles conditions. Le soir d'Halloween n'avait pas été aussi désastreux que cette nuit-ci, si elle arriverait à s'en sortir en vie, elle s'en souviendrait. C'était un cauchemar. Les balles qui fusent dans le silence mortuaire, l'odeur métallique du sang, de la poudre et de la chair pourrissant, les bruits des pas, les cris ponctuels, et le son désagréable du râle de la bête. Car oui, il n'était plus Homme, parce que jamais le bon Dieu n'aurait eu dans l'idée de créer un être si bestial, imparfait, violent et aussi monstrueux que le fléau qui se dressait devant eux. Non, c'était bel et bien un antéchrist, une créature du malin, dépourvue d'humanité. Aussi le premier réflexe de l'italienne fut d'en appeler à son Dieu et de prier la Vierge Marie autant que faire se pouvait. L'idée que Jésus son sauveur puisse l'aider dans cette impasse était la dernière chose à laquelle elle pouvait s'accrocher car il fallait être honnête : ce monstre ne craignait ni sa force, ni ses balles, ni les fléchettes tranquillisantes qui lui avaient été administrées, ni aucune attaque d'aucun genre, au contraire, plus on s'acharnait, plus son agressivité croissait. A court d'idée, elle choisi de battre en retraite dans un élan de lucidité. Elle repéra les deux hommes mordus et se faufila à leurs côtés dans la plus absolue discrétion que lui assurait la fumée.

    La respiration haletante, elle les entendait parler à voix basse et gémir faiblement. C'était une véritable boucherie. Des coups de feu retentissaient à nouveaux. Quelqu'un criait. C'était la bête dans un grognement féroce signe qu'il était reparti à l'offensive. Le besoin de se mouvoir apparu essentiel pour Francine qui était alors pourtant bien cachée, mais dans un absurde élan de panique elle cru que la bête en aurait forcément après elle, alors rester statique ne servirait pas son intérêt. Elle reculait voyant d'autres ombres se dessiner. Des femmes, à premier abord, donc une visiblement salement amochée. Fran sursauta. Elle entendit un autre son, plus léger qu'une balle, c'était doute encore des fléchettes. Toutefois, elles n'atteignirent pas seulement le monstre mais aussi deux des silhouettes qui se découpaient dans la brume. Ça avait été une bonne idée de reculer à temps. Tremblante comme une feuille morte, la jeune femme cherchait à garder un peu de contenance en se répétant dans sa tête les même inlassables prières. Puis à nouveau, rompant le silence de mort, un son d'une violence inouïe retentit dans la ruelle. La bête avait dévoré une nouvelle proie. On pouvait facilement comprendre que tous ces bruits étaient ceux de la chair et des os que l'on déchire avec cruauté et délectation. Les genoux souples, Francine tournait la tête dans toutes les directions, affolées par ses sens à l'affût du moindre mouvement dans sa direction. Mais, ce ne fut pas suffisamment.

    Elle rouvrit les yeux comme si elle sortait la tête d'un bassin d'eau glacé duquel elle avait manqué de se noyer. Un liquide rouge, chaud et poisseux lui coulait sur le visage. La tête sur le sol glacé, elle gardait le corps extrêmement chaud comme si elle avait la fièvre. Il était là. Sur elle. Bavant comme un chien. La bouche encore pleine du crime odieux qu'il venait de commettre. Ses yeux n'avaient rien de comparables avec ceux du plus atroce des prédateurs de cette terre. Ses traits figés dans la plus absolue monstruosité lui donnaient l'impression d'être le démon en personne. Francine souffrait de son poignet gauche, comme s'il avait été en feu. Il fallait ajouter à cela la détresse sa situation. Elle allait mourir, là, maintenant. Non, ça, ça ne se passerait pas comme ça. Le peu de force qu'il lui restait était dans ses jambes, elle pouvait encore essayer de lui broyer le bassin, toutefois il lui serait compliqué d'éviter sa puissante mâchoire en même temps. Tant pis, il faudrait essayer. Néanmoins, contrairement à toutes ses attentes, aussi inattendu qu'un signe céleste, la bête l'abandonna. Elle rampa sur le côté, rencontrant sans doute ses limites physiques et laissant Francine haletante, choquée au delà des mots et tremblante comme une feuille. La température de son corps tomba de façon vertigineuse comme si elle avait reçu une flopée d'eau froide sur le sommet du crâne. Elle n'en revenait pas d'y avoir échappé.

    La bête rampait, elle l'entendait. Elle n'était pas loin. La jeune femme savait qu'elle allait le regretter mais avec sa main droit elle reprit fermement son arme de poing et bascula de l'autre côté afin d'avoir un visuel. Le monstre venait de faire tomber le jeune homme sur lequel Francine avait été elle-même projetée quelques instants plus tôt. C'était sa chance.

    Elle ne réfléchit pas, et pressa la détente.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: #Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]   Lun 6 Aoû - 4:34

Le membre 'Francine Ford' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: #Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]   Mer 8 Aoû - 17:34

Il n'y avait plus d'issue, plus de porte de sortie ou d'échappatoire. J'étais bel et bien seule face à Jefferson et je n'en éprouvais aucune crainte. J'ignorais si c'était la fatigue ou l'absence d'espoir de m'en sortir indemne qui m'aidait à tenir le coup, mais qu'importe. Les jambes ancrées dans le sol, je le provoquais pour l'amener jusqu'à moi et pouvoir lui porter un dernier coup. Peut être que Jeremy pourrait assurer le voyage de retour de ce monstre jusque Genetic et remplir ainsi la mission. Il me suffirait de hanter ce petit morveux jusqu'à la fin de ses jours pour lui faire payer sa lâcheté. C'était tout ce qu'il méritait ! J'en ferais également profiter Aaron, Wyatt et peut être même Sonny. En ce moment même, je les détestais tous. S'il y avait bien une chose que j'avais appris grâce à eux c'était qu'il ne fallait accorder sa confiance à personne. L'amour, l'amitié et l'attachement, tous ces bons sentiments n'étaient que du vent. J'avais été naïve de croire en eux.

Mon attention se porta de nouveau sur Jefferson et je pu remarquer un phénomène étrange. Il ne bougeait plus et la fumée s'épaississait autour de lui. Qui ? Comment ? Je me sentais faiblir rapidement. Trop rapidement. Une jeune femme s'attaqua au monstre. Qui était-elle ? Pourquoi attaquait-elle de front ? Elle allait mourir. Je sentis une piqure au niveau de ma jambe sans savoir d'où le projectile venait. Je me baissais un peu pour voir de quoi il s'agissait. Une fléchette tranquillisante. Jeremy partit, j'allais mourir. Le produit courait désormais dans mes veines et je ne pouvais lutter contre les premiers effets. Je me sentis m'écrouler sur le sol. Je ne pouvais qu'admirer la scène ou Jefferson arrachait la gorge de la jeune femme. Lui aussi avait dû se prendre des fléchettes car ses jambes ne le supportaient plus. Je le vis s'approcher de moi et s'en prendre à une autre jeune femme avant de s'en désintéresser. Il passa son chemin et continua à avancer.

J'avais une mission et si je ne la remplissais pas... Je devais la terminer. Il le fallait. Je me mis sur le ventre et rampais à mon tour jusqu'à lui saisir la jambe. Je l'entendis dire quelque chose, mais mon cerveau refusait d'assimiler les mots. Peu importe. J'avais seulement envie de dormir. Je le tenais, il ne pourrait pas s'enfuir sans moi. J'allais m'accorder quelques secondes de répit. Quelques secondes de trop. Je me sentis partir. Toutes les blessures, toutes les souffrances s'évaporaient une à une, sans que j'eusse besoin de les soigner. Était-ce la fin ? J'en avais déjà entendu parler, mais je ne pensais pas que ce serait aussi simple, aussi paisible. Au lieu de me battre pour une personne qui n'en valait pas la peine, j'aurais mieux fait d'abandonner dès le départ. Cela m'aurait évité toutes ces désillusions. La mort était simple, la vie était difficile. Là était la cruelle vérité.

Alors que le monde extérieur m'était invisible et inaudible, je sentis mon corps à nouveau maltraité. Pourquoi devais-je endurer pareilles souffrances ? Tout n'était-il pas fini ? Mes yeux s'ouvrirent un court instant me laissant apercevoir un fourgon dans lequel j'étais avec Aaron. C'en était trop. Je ne voulais plus me réveiller. Ma vie devait s'arrêter là. Pour ce qu'elle valait...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: #Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]   Jeu 9 Aoû - 12:16

Je ne vis pas bien la conclusion de cette histoire, j'avais la tête qui tournait, des tas de vertiges, des fourmillements dans tout le corps... J'avais perdu tellement de sang... Oui, ça devait être ça... Si Calloway ne se dépêchait pas, ça allait être fantastique comme final, de quoi faire pleurer dans les chaumières, de quoi rappeler que la merde revenait toujours à la charge même vous vous évertuiez à nettoyer partout autour de vous pour la faire disparaître. Je dus m'appuyer contre le mur et heureusement, à peine eus-je le temps de poser mon dos contre la pierre que mes jambes décidèrent de cesser de fonctionner correctement. J'étais à côté de Dean, incapable de bouger normalement, tout était au ralenti, j'allais trop lentement... J'entendis un dernier coup de feu, je tentai de regarder d'où il venait, je vis le monstre à terre... Sûrement pour de bon. Je vis aussi le corps gisant de Capucine... Je voulais crier mais aucun son ne daigna sortir de ma gorge. Dans un dernier effort, je rampai vers Dean. Il n'était pas inconscient, peut-être pas tout à fait conscient non plus...

***

« Bordel O'Hara, tu pourrais faire un régime ! » Esteban tentait de me soulever, j'essayai de l'aider en cherchant à faire bouger mes jambes mais sans succès. « Je m'occupe de Swofford. » Est-ce que c'était Adam ? Oui, sûrement. Je ne pouvais que subir la situation. « Cap... » Esteban réussit à me soulever en grognant. « C'est pas l'heure d'un cap ou pas cap mon grand. Merde... Capucine. » Oui, Capucine, il l'avait vue, c'était bon, je pouvais me laisser aller... Non, je devais savoir, est-ce que... ? « Je m'en occupe. » Qui restait-il ? Comment tout cela s'était-il terminé ? Je voulais savoir, je devais forcer mon corps à se booster un peu, il fallait que je sache, Adam et Esteban n'avaient pas été là, peut-être que la situation était encore dangereuse... Ma tête me faisait mal, mon corps - ou du moins les parties que je pouvais encore sentir - aussi. « Max... » Esteban s'arrêta. « Quoi Max ? Elle n'est pas là. Elle était là ? » Je hochai la tête difficilement. « Merde... Il ne reste rien Aaron, juste un black qui s'est barrée en courant, choqué. Et du sang, beaucoup de sang. Et des cadavres... Et... Adam, on se tire ! » Des voitures arrivaient, du bruit, des cris puis le trou noir...

Je dus ouvrir les yeux une ou deux fois dans le fourgon, juste le temps de voir Capucine et Dean... Nous étions vivants... Pour le moment en tout cas. Je sombrai à nouveau dans le noir... Pour me réveiller sûrement quelques heures plus tard dans l'infirmerie de Genome, le bras charcuté par une aiguille pour une transfusion... Capucine était à côté de moi, attachée, Dean aussi. Je refermai les yeux...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Shante T. Cassidy

o.n.i.f.c.

avatar

Messages : 964

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [0/2]

MessageSujet: Re: #Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]   Jeu 9 Aoû - 13:39

Du sang... Du sang partout. Au sol, sur mes mains, sur mes vêtements... Mais ce n'était pas le miens, du moins pas encore. Du moins pas avant que j'utilise mon pouvoir... Là c'était mon sang que je sentais couler le long de mes joues, ce goût de fer dans ma bouche n'était autre que mon propre sang, s'échappant par mes yeux et mon nez... Il fallait que les gens présents dans la rue, ceux possédant une arme à feu, réagissent vite, je ne pouvais pas l'empêcher de respirer indéfiniment, et j'allais bientôt devoir lâcher prise. J'avais dû mal à maintenir la fumée dans ses poumons, c'était la deuxième fois que je faisais ça à quelqu'un d'autre, et là j'étais loin de la bouffée de fumée d'un joint... Non, là c'était la catégorie au dessus. Et c'était difficile, surtout avec la douleur présente dans mon bras. Mais je tenais bon, il fallait le tuer, il le fallait...

Le grand carnivore commençait à vaciller, il fallait croire que les fléchettes de l'autre guignol étaient efficaces après tout... Mais ça ne l'empêcha pas de tuer à nouveau... De la même façon, en croquant... Le bruit et la vision me firent lâcher prise. La fumée sortit lentement de ses poumons tandis que je posais la tête contre la poitrine de Dusty, me bouchant les oreilles et fermant les yeux. Je voulais me réveiller de ce cauchemar, me réveiller dans mon lit et me dire que tout ceci n'était que le fruit d'une imagination débordante, mais à l'évidence, cela n'allait pas se passer ainsi, tout ceci était bel et bien réel... J'entendais au loin des voitures approchés, plus loin encore des bruits de sirènes de police... Le bruit des sirènes me fit bouger. Je relevais la tête, puis mon corps et pris Dusty dans mes bras... Je la lâchai bien vite lorsque mon coude m'ordonna de le laisser tranquille. Je chuchotai alors à Dusty que je reviendrai, qu'elle n'en avait pas fini avec moi et qu'on se reverrait... J'étais fou.

Je marchai en titubant vers la sortie de la ruelle, mais quelque chose m'arrêta, une main me saisit la jambe... Dans un élan d'espoir fanatique, je tournai la tête, espérant voir le visage de Dusty, sa main me retenir avec elle. Mais c'était un tout autre scénario qui se déroulait ici, les doigts qui entouraient ma jambe étaient ceux du monstre et me firent tomber au sol. Sur le coude. Je mis mon coude dans ma main, pensant atténuer la douleur... Puis, au fond de moi, me résignais à bouger... Ses paroles résonnèrent dans ma tête... Des monstres... C'est un monstre... Nous sommes tous des monstres... Des monstres de foire, différents des autres... Je suis un monstre... Non... Si. Je tapais doucement ma tête contre le sol, essayant de sortir cette idée de ma tête, mais rien à faire, à l'instar d'une chanson pourrie que l'on entend et qui nous reste, qui tourne en rond, je ne pouvais l'oublier.

Mais un coup de feu me fit réaliser que je ne pouvais pas rester là. Je mis un coup de pied dans la gueule de l'animal abattu et me relevais difficilement, commençant à courir alors que je n'étais pas tout à fait debout. Je tenais toujours mon coude et courais aussi vite que je le pouvais vers l'hôpital le plus proche... Puis l'instinct prit le dessus, je ne pouvais pas aller dans le plus proche, couvert d'un sang qui n'est pas le miens... Je serrais alors les dents et continua de courir pendant quelques kilomètres... Puis j'arrivais enfin devant les portes d'un hôpital... Les portes s'ouvrirent... Je fis quelques pas au ralentit et m'effondrais quelques mètres après l'entrée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: #Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

#Intr. 3.2 Mystère - Groupe JEFFERSON [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: STREETS & AVENUES-