..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keep holding on [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Keep holding on [Terminé]   Sam 12 Mai - 8:19

Keep holding on

Jayden… Cela faisait un mois qu’Ingrid n’avait pas eu de ses nouvelles, et lorsqu’elle la revoyait elle la bousculait et partait en courant vers une direction inconnue. L’adolescente ne sut jamais vraiment pourquoi, mais quelque chose l’avait poussé à la rattraper et amener la jeune femme avec elle à la maison. Bien sûr il fallait passer par la case Keaton avant. C’était normal. Et puis elle s’inquiétait pour lui aussi. En fait, Ingrid s’inquiétait tellement pour ces deux personnes…

*Et Sonny, elle aussi a une capacité ! Mon Dieu !!!!!!!!*

Oui donc elle s’inquiétait tellement pour ces trois personnes qu’elle en avait oublié sa propre capacité et les dégâts qu’elle pouvait faire si jamais elle perdait le contrôle. Si bien que rien ne se déclencha. Heureusement pour eux, car il ne manquerait plus qu’un incendie pour parfaire la soirée d’Halloween !

Enfin il y avait plus urgent. Méthodiquement il fallait : tirer Jayden près de Keaton, éloigner Keaton de cette pièce maudite et de cette bonne femme qui ne profitait même pas de sa liberté pour venir le retrouver, l’amener à l’hôpital et que tout le monde rentre ENFIN à la maison en sécurité. Voilà c’était ça le plan. C’était sans compter la petitesse de la voiture. Jayden conduisait ; oui d’ailleurs Ingrid avait fait de gros yeux ronds en voyant son père adoptif donner les clefs de sa précieuse voiture à la jeune femme ; Keaton était blessé, et elle était la plus petite, donc à elle l’espace riquiqui derrière les sièges avant. Oh joie !

L’hôpital avait été une étape importante, surtout pour Keaton. Ils y avaient passé quelques heures, mais finalement tout était en ordre, rien n’était vraiment grave et ils avaient repris la direction de la maison, Jayden conduisant avec les indications de Keaton. Ingrid, elle, était coincée à l’arrière et chantonnait à tue-tête une comptine apprise pendant son enfance. Tant que les adultes ne lui disaient rien elle n’avait aucune raison de se taire.

Puis ils arrivèrent enfin à la maison ! Instinctivement, l’adolescente tenait la main de Keaton, comme si elle avait peur de le perdre à nouveau. Elle faisait la fille forte mais elle n’oubliait pas la soirée et elle n’oubliait pas qu’elle l’avait perdu physiquement et qu’il avait été blessé par sa faute, parce qu’il voulait la protéger. Et de son autre main libre, elle saisit celle de Jayden.

« Home sweet home ! Je vais préparer du thé, installez-vous ! »

Ingrid les laissa donc en plan et se précipita vers la cuisine. Elle souffla un grand coup comme pour laisser s’échapper toute la tension qu’elle avait accumulé, puis laissa libre cours aux larmes silencieuses qui menaçaient déjà depuis un bon petit moment. Mais elle était seule, et elle avait quelques minutes pour se laisser aller alors elle en profita. En même temps, elle mettait de l’eau à bouillir, prit trois tasses et y mit deux sachets de thé et l’eau, et dans la troisième tasse elle y mit du café bieeeeeen sucré, comme Keaton l’appréciait. Elle posa le tout sur un plateau qu’elle vint déposer sur la petite table basse en face du canapé.

Comment allaient-ils se sortir de cette soirée ? Qu’allaient-ils faire ? Dire ? Allaient-ils pouvoir seulement dormir après une telle soirée ? Comment la vie pourrait-elle reprendre son cours ? Et le couple Keaton / Kate, qu’allait-il devenir après la scène de ce soir ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Sam 12 Mai - 14:42

Je ne sais pas si je serai en mesure de digérer la nouvelle... Kate qui avait été de mèche avec Tussle pour mettre au point ce virus qui inhibait les pouvoirs des mutants. Certains allaient le considérer comme un antidote mais pour moi, c'était bel et bien un poison qui allait permettre aux mutants de se renier eux-mêmes. Pourquoi ne s'acceptaient-ils pas ? Je n'étais plus en mesure de comprendre cette question, ni la réponse si je tentais de la découvrir. L'image de ma fiancée envahissait tout mon esprit. Je la voyais se tenant aux côtés du maire de la ville. Elle semblait en forme mais... Elle était avec Tussle. Je me sentais trahi. J'aurais du lui demander une explication. Monter sur cet estrade, casser la figure à Tussle puis prendre Kate à part pour avoir sa version. Je n'en avais pas eu le courage. Je me sentais de plus en plus mal, et j'avais surtout une adolescente sous ma responsabilité. Alors quand Ingrid était revenue vers moi avec son amie à ses côtés, la décision avait été dure à prendre mais je l'avais faite. D'abord elle, son bien être. Moi je pouvais attendre. Et si l'explication de Kate était bonne, elle pouvait attendre. Nous n'étions plus à un jour près après deux mois de séparation.

J'avais tendu les clés de ma corvette à Jayden. Je ne la connaissais pas, cela ne m'arrivait jamais de laisser les clés de ma voiture à une inconnue mais je n'avais guère le choix. Mon bras ne me permettait pas de passer les vitesses. Et si ma vue se troublait, il était hors de question que je risque un accident, entraînant les deux jeunes filles avec moi. Je ne voulais pas conduire en étant inconscient et pourtant, je n'eus pas d'autre choix que d'accepter que Ingrid se mette à l'arrière de la voiture, dans un espace confiné qui ne devait pas du tout être confortable. Je serrais les dents et culpabilisais un peu même si Ingrid avait l'air de ne pas trop mal le prendre. Après un détour de quelques heures à l'hôpital, nous étions sur le chemin du retour pour mon appartement. Alors que je donnais des instructions à Jayden sur la route à suivre, l'adolescente chantait derrière. Je ne reconnus pas la chanson, je ne fis rien pour la faire taire même si par moment, on ne s'entendait plus dans l'habitacle tellement elle hurlait et s'en donnait à coeur joie. C'était bizarre. Elle chantait après la terrible soirée que nous venions de vivre. Elle le prenait bien. Ou alors tout n'était que façade et elle dissimulait bien sa souffrance. Je ne posais aucune question, restant silencieux et desserrant les lèvres uniquement pour dire de tourner à gauche ou à droite.

Enfin, la voiture fut garée et on s'engouffra dans l'ascenseur montant jusqu'à l'appartement, Ingrid au milieu, nous tenant chacun par la main. Comme si elle avait peur qu'on s'envole Elle ne risquait plus rien. Le plus dur était passé mais il restait une étape importante. Celle de parler de tout ça pour que chacun dise ce qu'il ressentait et comment il le vivait. De mon côté, c'était déjà clair, je ne voulais pas aborder le sujet Kate. Trop récent, trop douloureux. Trop de suppositions et aucune réponse. Quand l'adolescente nous planta dans le salon pour prendre la direction de la cuisine, je jetais un oeil en direction de Jayden. Cette jeune femme était plus âgée qu'Ingrid. Il me semblait qu'elle m'en avait déjà parlé mais je n'étais plus sûr. Une amie ? Certainement, sinon elle n'aurait pas pris la peine de la ramener à la maison. Une mutante aussi, car sinon elle n'aurait pas été à cette soirée. Pouvoir destructeur ? Inoffensif ? Et est-ce qu'elle connaissait Genome et Genetic ? Je gardais le silence pour ne pas la bousculer même si des questions effleuraient mon esprit. Il ne me semblait pas l'avoir déjà vu dans les locaux de Genetic ni dans les dossiers que j'avais parcouru. Genome ou alors elle était en dehors de tout ça.

Ingrid revenait avec un plateau sur lequel étaient entreposés tasses de café et de thé. Je décidais à ce moment là de bouger. Sans un mot, je me dirigeais vers le téléphone fixe dont je débranchais le cordon. Puis mon portable que j'éteignis. Gestes bizarres, non attendus mais lourds de conséquence pour moi. Je savais que si je les laissais allumer, ils finiraient par sonner. Et je ne voulais pas lui parler. Pas maintenant. Peut être le lendemain. Si mon esprit le voulait.

« Je reviens. »

Et sans attendre leur réaction, je pris la direction de la salle de bain. Peut être que Ingrid avait besoin d'un peu de temps avec son amie pour discuter avant que je ne retourne dans le salon. Moi j'en avais besoin pour faire le point. Au moins une minute. Refermant la porte doucement derrière moi, je mis en route le robinet du lavabo. Puis je me reculais et m'appuyais contre la porte, fixant l'eau qui coulait sans la voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Dim 20 Mai - 9:01

Ingrid la tira avec une certaine vivacité jusqu'à la voiture. Toute la populace mutante se dispersait peu à peu dans la pénombre, hélant taxi ou autres transports, rentrant chez eux dans un mécontentement global. Jayden aperçut au loin, Remington et Sonny qui pressaient le pas, évitant les regards, pour disparaître au croisement d'une rue adjacente.

Keaton balança les clés de sa voiture en direction de la brunette, qui détacha subitement son regard du couple et attrapa de justesse les clés noires du véhicule. Dans un semi sourire, faussement aimable, elle s'installa au volant de la voiture. C'était un bel engin et poser ses mains sur le volant en cuir, lui donna une satisfaction particulière. Elle avait déjà conduit plusieurs voitures de sport, mais jamais plus de quelques minutes. Ce fut sans contentement que le plaisir de prendre place ne se fit attendre. Keaton maugréa quelques paroles incompréhensibles, mais assez distinctes pour que Jayden puisse comprendre qu'il avait mal et que l'attente n'était plus supportable. Elle démarra sans tarder d'avantage et prit la direction de l’hôpital. Tout se passa dans un silence morne. Une fois arrivés aux urgences, les deux jeunes femmes attendirent en silence, dans une ambiance particulièrement électrique et stressante. Pas un mot ne circulait dans l'air. Seul le regard triste de plusieurs personnages leur faisait face, et quelques blouses blanches claquaient au passage des différents médecins. Enfin, Keaton revint vers elles, le sourire fiché sur sa tête blonde. Jayden reprit le volant, direction la maison. Le pédiatre lui indiqua la route à l'aide de directives simples et efficaces. Le trajet fut plutôt succinct et agrémenté d'une petite touche mélodieuse, qu'Ingrid chantonnait dans un murmure onctueux.
Jayden se demandait presque si l'adolescente n'avait pas oublié la pénible soirée qu'ils venaient tous de passer, ou s'il s'agissait là d'une certaine forme de dépression post traumatisme. Enfin elle s'arrêta et les trois compères quittèrent l’habitacle dans un soulagement commun. Toujours en silence, ils prirent l’ascenseur et se retrouvèrent bien vite dans l'appartement du dénommé Keaton.

On voyait bien là que l'homme avait laissé entré l'adolescente dans sa vie. Un petit désordre y faisait place dans le salon, mais rien de bien dérangeant. Au moins, on y percevait une certaine prestance, une forme de caractère féminin qui se montrait bien. Un sourire se dessina sur le visage de Jayden, celui-ci couvert de petites balafres et égratignures superflues. Ingrid tenait beaucoup à Keaton et inversement. C'était plutôt touchant, mais également frustrant pour la musicienne. Elle qui s'était occupé de l'adolescente pendant plusieurs années, se retrouvait quelque peu mise à l'écart, du moins, se fut son ressentit. Keaton était là pour elle, il s'occupait merveilleusement bien de son éducation et semblait avoir remplacé son père défunt. Jayden ne connaissait pas ce sentiment partagé entre un père et sa fille. Même s'il s'agissait d'un père adoptif. Elle ne comprenait pas cet amour, mais il semblait qu'Ingrid avait bien de la chance.

Sans vraiment lui laisser le temps de s'installer ou même de laisser échapper le moindre soupire, Ingrid se faufila dans la cuisine pour y faire du thé. Le temps que l'eau boue, que l'infusion prenne, Jayden se retrouva seule en compagnie de Keaton. Un homme à l'allure charmante, dont elle ne connaissait que le métier, le nom et bien sûr l'amour qu'Ingrid lui portait. Elle le considéra un bref instant, lui adressa un large sourire, comme pour montrer qu'elle ne savait pas bien quoi lui dire. Alors elle s'installa sur le manche du canapé, sa veste encore sur les épaules et son sac à main sur les genoux. Jayden roula des yeux, observant la pièce, plutôt gênée. Que pouvait-elle dire ? Lui même ne paraissait pas être à son aise et semblait penser à tout autre chose qu'à cette invité peu attendue.

Soudain Ingrid fit son apparition, un plateau entre les mains, comportant trois tasses de thé. Elle le déposa sur la table basse en face du canapé et invita les deux protagonistes muets à séjourner autour de cette boisson chaude et réconfortante. Mais Keaton s'empressa de laisser les deux jeunes filles seules un instant, disparaissant derrière une porte blanche. Le cœur de Jayden reprit du service et elle laissa échapper un soupire de soulagement.

« Merci Ingrid... Je pense qu'on a bien besoin d'un petit réconfort. Ça va toi ? »

Elle se précipita sur l'une des tasses et bue une gorgé. Le thé était vraiment trop sucré à son goût et d'un certain rictus qu'elle se serait bien prêté de garder pour elle, la brunette déposa la boisson chaude sur le plateau. Ingrid lui indiqua dans un petit rire, qu'il s'agissait de la tasse de Keaton. Ainsi, elle lui proposa un thé bien plus amère, chose que Jayden s'empressa de déguster avec un certain chic qui ne lui appartenait qu'à elle.
La musicienne s'était installée en face de son amie et n'avait pas prit la commodité de se dévêtir. Son manteau la réconfortait en quelque sorte, lui donnant un semblant de protection dût au résultat de cette soirée des plus étranges.

« Cette soirée est vraiment dingue … je pense que je te dois certaines explications du coup...»

Elle n'avait pas envie, mais n'avait pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Dim 20 Mai - 15:19

Un mois qu’elles ne s’étaient pas vues. Un mois qu’Ingrid n’avait pas eu une nouvelle de Jayden. Leur dernière rencontre avait été riche en émotions, et Ingrid n’avait de cesse que de lui avoir avoué ce qu’elle était, mais elle avait tellement besoin, à ce moment-là, d’avoir quelqu’un à qui se confier. Entre temps elle avait rencontré Sonny, mais à cet instant-là elle n’avait que Jayden, la seule personne qui s’était souciée d’elle, la seule qui était revenue après l’incendie pour voir comment elle allait bien. Et Ingrid s’était laissée attendrir, et elle avait pensé qu’elle… qu’elle aurait pu avoir quelqu’un comme elle avec qui partager son fardeau… Mais elle s’était fourvoyée et avait perdu son amie. C’est pourquoi, lorsqu’elle l’avait vu si désemparée, s’enfuir de la salle, elle n’avait pensé qu’à une chose, la rattraper.

Et à présent, ils étaient tous les trois à la maison. C’était d’ailleurs la première fois que Jayden venait, et elle pouvait enfin rencontrer la personne dont Ingrid lui avait tant parlé. Par contre, elle n’avait pas pensé à la gêne que pouvait ressentir la jeune fille dans un appartement qu’elle ne connaissait pas. D’ailleurs il faudrait qu’elles préviennent les parents de la jeune femme pour qu’ils ne s’inquiètent pas trop de l’endroit où se trouvait leur fille. Mais pour le moment, Ingrid décida qu’il fallait se remonter le moral avec un bon thé…enfin un café pour Keaton. Elle avait envie de craquer de pousser un soupir digne de ce nom pour relâcher toute la pression, elle se disait qu’elle n’aurait peut-être pas dû ramener Jayden vu l’état dans lequel devait se trouver Keaton après avoir revu Kate sur l’estrade aux côtés de son ravisseur apparemment, elle se disait qu’elle devait faire autre chose et au final toute la pression qu’elle se mettait sur le dos la rendait de plus en plus tendue. Et là, elle remarqua ce qui aurait dû se produire bien plus tôt... Sa peau… elle rougissait, et chauffait, sa capacité se réveillait. Alors pendant que tout chauffait, elle se passa de l’eau froide sur le visage et sur les bras, puis décompressa en respirant à fond plusieurs fois.

Son absence ne devait pas être trop longue, car Jayden serait surement mal à l’aise, et Keaton aurait surement besoin de prendre un peu de temps pour lui, alors Ingrid se dépêcha de tout ramener dans le salon. En voyant Jay, elle sut qu’elle avait raison car elle avait toujours son manteau sur le dos et son sac dans les mains, alors elle posa le plateau. Et Keaton partit de suite. Ingrid se saisit, pensant qu’elle avait fait quelque chose de mal, et l’observa juste s’en allait à la salle de bain, droite comme un « i » sans rien dire. Les larmes aux yeux, elle se retourna alors et s’assit sur le canapé à côté de Jayden. Pendant qu’elle prit sa tasse, elle fit semblant d’éternuer pour ensuite pouvoir s’essuyer les yeux i vu ni connu et s’esclaffa quand Jayden recracha à moitié le contenu de la tasse qu’elle venait de boire. Il s’agissait du café ultra sucré de Keaton. Elle lui donna alors l’autre tasse qui contenait le thé non sucré et lui présenta en même temps les sucres pour que la jeune femme sucre selon son envie. Et lorsqu’elle vit le soupir de Jay, Ingrid sourit.

« Secouée mais ça va et toi ? »

Pendant qu’elles parlaient, Ingrid faisait une liste dans sa tête : plaid, pansements, désinfectant, vêtements, appareil photo … Un petit nécessaire pour que la fin de soirée se passe plutôt bien. Mais elle avait aussi son esprit tourné vers Keaton. Que lui arrivait-il ? Mais elle revint à la réalité lorsque Jayden lui parla d’explications.

« Ecoutes, je comprends que tu es été effrayée lorsque je t’ai montré ma capacité… mais tu aurais pu me donner des nouvelles c’est vrai… Je me suis sentie un peu abandonnée. Mais je crois qu’on a eu notre lot d’émotions pour ce soir non ? »

Ingrid se leva et courut jusqu’à sa chambre. Elle récupéra ne couverture, l’appareil photo les pansements et le désinfectant qu’elle avait posé sur sa table de nuit (oui elle se faisait pas mal de petits bobo alors elle en avait toujours à portée de main) et elle attrapa le téléphone en même temps puis revint auprès de Jayden.

« Je crois qu’on devrait soigner les égratignures, et tu devrais appeler chez toi pour rassurer ta mère non ? Et j’ai pris l’appareil photo pour te montrer ce que j’ai fait jusqu’à présent si tu veux y jeter un coup d’œil ! »

Elle sourit faiblement, ses traits tirés par la tristesse et les restes de la peur qu’elle avait éprouvée durant toute cette soirée. Mais qui sait, peut-être que les deux jeunes filles pourraient renouer au travers de la photo, et peut être qu’Ingrid pourrait demander un service à Jayden pour son concours photo ! Même si pour lors, elle voulait dormir et oublier tout ce qui s’était passé ce soir, oublier la douleur, la culpabilité, et surtout elle aurait voulu que Keaton ne subisse pas le choc qu’il avait dû avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Lun 21 Mai - 3:08

Mon comportement n'était pas celui digne d'un hôte qui recevait une invitée de sa pupille. Je n'aurais pas du m'isoler comme je l'avais fait mais rester avec les deux jeunes femmes, parler un peu, m'assurer que tout allait bien. Puis seulement après je me serais isolé pour leur laisser libre loisir de discuter aussi longtemps qu'elles le désiraient. J'aurais du m'assurer du parfait état de santé d'Ingrid, j'étais pédiatre après tout. Mon cerveau refusait de fonctionner dans ce sens à cet instant. Je restais appuyer contre la porte, ne bougeant plus. Je ne tentais même pas de tendre l'oreille pour essayer de capter leur conversation. Mon esprit s'envolait en dehors de mon corps, je ne contrôlais plus grand chose. Je ne le vouais pas de toute façon.

Je laissais l'eau couler dans le lavabo. Doucement, je glissais le long de la porte et je me retrouvais assis, l'arrière de la tête appuyée contre celle-ci. Mes jambes se replièrent et mes avant bras vinrent se poser sur mes genoux. J'avais toujours cette même image en tête. Ma fiancée était aux côtés de son ravisseur. De ce que j'avais pu voir, elle ne me semblait pas si prisonnière que je l'aurais cru. Bien au contraire. Et cette constatation me procurait une douleur à l'intérieur. Cela faisait deux mois que je la cherchais et la voir ainsi, et complice du maire de la ville... Je poussais un profond soupir. Je ne savais pas si elle était réellement sa complice. Si tout ça n'était qu'une façade et que je me trompais encore une fois ? Personne ne pouvait répondre à mes questions à l'heure actuelle. A part peut être Tammy. Je bougeais pour ressortir mon téléphone portable du fond de ma poche. Je le fis tourner un instant entre mes doigts, hésitant à le rallumer ou non. Puis finalement je n'y tins plus et je composais le code pour le remettre en route.

J'appréhendais l'allumage du téléphone. Je regardais le logo d'accueil qui défilait sous mes yeux. J'étais déjà prêt à sursauter s'il se mettait à vibrer pour m'annoncer que j'avais un nouveau message. Rien. Aucun nouveau message. Quelque part j'en fus soulagé. Cette nuit là, je ne savais pas comment gérer la situation. Je n'étais plus cet être si organisé, sûr de lui et qui gardait le sourire à toute épreuve. Ainsi que sa confiance en soi et son positivisme. Je n'étais plus qu'un ramassis de doute et je le devais à une seule femme. Quand je voulus composer le message, je constatais que mes doigts tremblaient. Ma main se resserra sur le téléphone un bref instant. Je respirais lentement, pour me reprendre. Puis enfin j'y arrivais.

Code:
. - J'ai besoin de te parler. Même lieu que d'habitude demain après-midi ?

Je cherchais le destinataire, à savoir ma petite soeur puis j'envoyais le message. J'espérais qu'elle y répondrait positivement même si je ne lui en voudrais pas de ne pas le faire. Après tout, c'était moi qui l'avais fui depuis huit longues semaines. C'était encore moi qui répondais à peine à ses messages quand elle m'en envoyait. Quand je me rendais au chevet de Moïra, je faisais bien attention d'y aller aux heures durant lesquelles je savais qu'elle n'y serait pas. Je la fuyais tellement que je ne lui avais même pas encore présenté Ingrid. J'aurais du pourtant... J'avais beaucoup d'erreurs à réparer. Il fallait qu'elle accepte de me tendre la main. Je n'avais qu'elle en famille et j'étais tellement habitué à évoluer seul sur cette terre que je l'avais mis de côté. Pourtant à présent je m'apercevais que j'avais désespérément besoin d'elle.

J'éteignis une nouvelle fois le téléphone pour ne pas avoir à guetter une éventuelle réponse pour le restant de la nuit. Je savais que je ne dormirais pas. Le temps allait paraître long. En attendant, il fallait que je bouge. Je ne pouvais pas rester indéfiniment enfermé dans cette salle de bain. Je me relevais pour me passer un coup d'eau sur le visage. Ingrid avait besoin de moi. Son amie Jayden aussi peut être. Le robinet éteint, une serviette passée sur le visage pour m'essuyer, j'ouvris la porte pour prendre la direction de ma chambre. Je troquais mon déguisement de Jack Sparrow contre une tenue plus confortable. Un simple jean bleu et une chemise blanche. Ma main passa dans mes cheveux ébouriffés et légèrement trop long. Il fallait que je pense à les faire couper. Bientôt. Très bientôt même.

Je ressortis pour prendre la direction du salon. Ingrid et Jayden étaient installées autour de leur thé. Je remarquais qu'un café reposait aussi sur le plateau, m'attendant. Je ne le pris pas de suite. J'observais ma pupille. Elle paraissait toujours aussi forte. Soit elle contrôlait parfaitement la situation, soit quelque chose clochait et il faudrait une seule phrase pour que le bouchon saute et qu'elle craquer.

« ça va ? »

Ma question était aussi bien adressée à elle qu'à son amie Jayden. Je saisis la tasse de café et une cuillère. Je la touillais machinalement, reculant de quelques pas. Je me sentais de trop parmi ces deux là. Je ne me sentais pas du tout à ma place alors que j'étais chez moi. C'était bizarre, déstabilisant même. Je découvrais des sensations que je ne connaissais pas. Après un court silence, je repris la parole avant de porter ma tasse de café à mes lèvres.

« Je suis désolé pour cette soirée. Je n'aurais pas du t'y emmener Ingrid. Surtout si j'avais su pour Kate... Désolé aussi Jayden, c'est de ma faute. »

Cette dernière n'allait pas comprendre grand chose de ce que je racontais. Je pensais simplement qu'elle le prendrait mal si elle venait à apprendre que la complice de Tussle qui avait mis au point cette substance qui avait agi sur nos pouvoirs et qui avait provoqué des crises sur les humaines, et bien c'était ma future femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Lun 21 Mai - 19:18

Bien la situation était vraiment trop bizarre pour Jayden. Se tenir là, en face d'Ingrid, prête à pleurer au moindre mot prononcé de travers. Ça faisait presque un mois entier qu'elles ne s'étaient pas vues. Jayden s'en voulait et s'en mordrait sûrement les doigts. Déjà, elle avait laissé en plan son amie au coin d'une rue, alors qu'un tas de questions l'envahissait. Deuxièmement, elle ne l'avait pas traité comme part égal, lui disant une moitié de vérité. Ingrid n'était pas idiote et savait bien quel jeu cachait Jayden. Un thé était le bienvenue pour réchauffer les cœurs. Jayden bue une gorgée et capta l'attention de l'adolescente.

« Oui je vais bien, ne t'inquiète pas. Un peu déboussolée. Je ne m'attendais pas à ce genre de soirée. J'étais venu en compagnie d'un garçon plutôt charmant. Ça me désole un peu d'être partie comme une voleuse. »

Comme une voleuse, ça elle pouvait le dire. Le pauvre Craig avait été laissé à l'abandon parmi tous ces mutants. Enfin, il y avait cette fille, Callie, qui semblait bien lui porter compagnie. Jayden n'était pas jalouse, mais trouver son cavalier dans les bras d'une autre fille, alors que ce fut lui qui l'avait invité, elle digérait mal la pilule. Mais bon, après tout, ils ne se connaissaient pas vraiment bien. Jayden ne répondit rien à la remarque de son amie. Elles avaient bien trop souffert pour se mettre à parler de pouvoir, capacité hors norme et tout ce qui s'en suit. Elle n'avait pas la force, ni même le courage d'avouer sa capacité à se transformer en chat. Ingrid savait maintenant que Jayden était tout aussi mutante qu'elle et pouvait lui poser la question si ça lui chantait.
Soudain Ingrid quitta le salon et courut dans le couloir. Elle revint quelques micro minutes plus tard, une trousse de soin dans les mains. C'était mignon comme tout, jusqu'au moment où elle lui tendit son téléphone.
Jayden déglutit. Si elle avait voulu mettre au courant ses parents de la situation, elle aurait très bien pu utiliser son téléphone portable. Alors d'un simple geste de la main, la violoniste refusa aimablement.

« C'est bon Ingrid. Mes parents savent que je suis sortie. Ils ne m'attendent pas avant demain matin. Mais je veux bien jeter un coup d'oeil à tes photos! »

Un sourire charmant, une gorgée d'un thé chaud et réconfortant, Jayden s'enquit de l'appareil photo. Elle fit défiler les images sur le petit écran et fut quelque peu surprise de certaines images. Des photos de qualités qui montraient la un futur talent.

« Nous sommes à Los Angeles. Tu devrais montrer tes photos à quelques pro, je suis sûre que tu trouveras quoi en faire. J'ai vu une exposition de jeunes talents l'autre jour. Tu pourrais parler avec la galeriste et lui montrer tes œuvres. Certaines sont vraiment très belles ! Tu as bien progressé ! »

Jayden était sincère. Elle se voulait surtout réconfortante, mais la critique elle connaissait plutôt bien, vivant dans le monde de l'art. La danse, le violon … des domaines pas faciles, surtout lorsque l'on veut en faire son métier. Elle avait toutes les chances de réussir comme soliste aguerrie, fallait-il encore pouvoir entrer au prestigieux philharmonique de Los Angeles. Elle déposa l'appareil photo dans le creux des mains d'Ingrid et voulu lui toucher un mot sur l'art de la photographie, lorsque Keaton fit irruption dans le salon. Il paraissait tout aussi perdu que les demoiselles et s'enquit de la tasse de café que Jayden avait préalablement dégusté par inadvertance.
Soudain, le blondinet balança des excuses à l'encontre de l'adolescente et le plus étrange, envers Jayden. La musicienne leva un sourcil interrogateur. Qu'est-ce que cela signifiait ? Etait-ce lui qui était à l'origine de cette grosse plaisanterie de mauvais goût ?

« Pardon ? »

Se redressant, Jayden toisa le bel homme de tout son long. Voulait-il jouer avec ses nerfs ? Elle déposa la tasse brusquement sur la table basse et pinça les lèvres.

« Vous êtes en train de me dire que vous êtes l'auteur de cette stupide soirée ? Si j'avais su je … j'aurai accéléré dans le premier mur venu pour que vous ne puissiez plus jamais faire du mal à qui que se soit ! »

Énervée, elle avait du mal à tenir en place. Comment Ingrid pouvait-elle rester aussi calme face à l’aveu qu'il venait de faire. Alors elle se retourna vers son amie.

« Mais Ingrid, bon sang, comment peux-tu rester aussi calme ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Mar 22 Mai - 8:41

Il fallait qu’ils oublient cette soirée, qu’ils se détendent, qu’ils fassent bonne figure. Du moins Ingrid. Elle ne voulait pas qu’on s’inquiète pour elle, qu’on la materne plus que d’accoutumé alors qu’elle savait qu’au moins une personne dans cette pièce souffrait plus qu’elle et avait perdu tout autant. Voire plus, car quoi de plus horrible lorsque l’on perd les personnes que l’on aime sans réellement les perdre dans la mort. Pourtant, l’adolescente était déçue que Jayden ne lui en dise pas plus, même si elle comprenait car comme elle venait de le dire, le temps n’était pas franchement aux aveux.

Enfin pour l’heure, il fallait s’occuper de Jayden, alors elle déposa le plaid sur ses genoux pour qu’elle n’ait pas froid et se faire un petit cocon, et Ingrid s’y glissa avec elle. Puis elle burent le thé, et Jayden observa les photos sans même qu’Ingrid ait eu le temps d’expirer. Sur l’appareil, si elle regardait toutes les photos, elle pourrait voir Craig, Sonny et Morgan, mais aussi Maggie et Keaton. Et puis bien d’autres personnes. En fait depuis septembre, l’adolescente avait pris des centaines et centaines de photos, mais elle avait conservé quelques unes d’entres elles sur l’appareil, et toutes étaient sauvegardées sur l’ordinateur.

Jayden lui avoua alors qu’elle avait du talent et lui confia qu’elle pourrait très bien percer dans le domaine, ce qui fit sourire Ingrid, car elle se souvint de l’enthousiasme de Sonny lorsqu’elle lui avait parlé de son envie de reprendre la photo, et de l’aide non négligeable qu’elle lui avait apportée. Alors Ingrid aller lui avouer.

« Le 11 novembre, je dois rendre un book pour un concours que Sonny m’a trouvé… Elle m’a servi de modèle. J’ai hâte et je stress un peu même pour tout te dire. »
Mais en l’honneur de sa grande sœur de cœur, Ingrid s’était appliquée et avait fait un book digne de ce nom. Entre temps, elle avait trouvé d’autres sources d’inspirations pour l’aider à représenter l’espoir. La nature, des objets, enfin elle avait environ un centaine de clichés dans le thème. Mais lorsqu’elle voulut demander à son amie d’être son prochain modèle, d’autant qu’elle jouait magnifiquement bien de son instrument, Keaton revint dans la pièce.

Qu’est ce qu’il avait changé depuis la première fois qu’elle l’avait vu en juillet ! Déjà, en septembre, elle l’avait remarqué, mais en cette soirée, cela semblait d’autant plus flagrant. Ingrid se posait beaucoup de questions, mais par respect pour sa souffrance, elle les avait gardé pour elle. Aussi, lorsqu’il s’excusa, elle comprit pourquoi, et elle put garder son sang froid, ce que Jayden ne fit pas. Dans l’ignorance dans laquelle elle se trouvait, elle avait cru que Keaton était le responsable de cette soirée. Ingrid ne pouvait cette injustice se créer. Elle se leva d’un bond, attrapa le bras de Jayden et la poussa assise sur le canapé. Elle ne s’était pas rendue compte que ça peau s’embrasait, alors que ses émotions s’échappaient enfin.

Elle observa Keaton, puis Jayden, le regard noir, et toute la colère accumulée tout au long de la soirée fusée hors d’elle.

« Ca suffit, Jayden ! Il n’a rien fait absolument rien. Y’a juste que celle qui a créé le produit est sa fiancée qui a été enlevée ! Enfin soit disant ! Et plutôt que de courir dans ses bras en le voyant elle est restée figée. Il a mal c’est tout, il a rien, fait, il se sent juste responsable de choses qu’il n’a pas faites ! Il a souffert autant que toi ce soir, sinon plus alors STOP ! »

Ingrid s’était lâchée, et sa capacité activée. Ce n’était pas pour rassurer les deux protagonnistes qui se trouvaient avec elle, mais là ça avait été la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase. Ils s’étonnaient de son calme ? Et bien ils n’auraient plus à se poser des questions, elle avait ENFIN éclaté ! Soudain, elle se jeta contre Keaton et le serra aussi fort qu’elle put , brièvement parce qu’elle sentit une odeur bizarre.

Lorsqu’elle relâcha son étreinte elle vit alors la couleur de ses bras, et les secoua comme si l’air ambiant aller faire disparaître les résultats de sa capacité.

« Ecoutez, on a tous vécu des choses horribles ce soir, on se sent tous coupables de quelque chose, mais arrêtons de nous inculper les uns les autres dans quelque chose que nous contrôlons pas… J’en ai marre… Je vous aime tous les deux… toi tu es mon père… et toi ma meilleure amie… ne vous disputez pas s’il vous plaît… vous êtes tout ce qu’il me reste… »

Ingrid les avait regardé chacun leur tour, et à la fin de sa tirade, elle avait laissé tomber ses bras le long de son corps, d’une manière lasse. Elle espérait juste que le message était passé…

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Mar 22 Mai - 16:36

J'aurais mieux fait de laisser les deux jeunes filles seules pour aller m'enfermer dans ma chambre et ne plus en sortir avant le lendemain. Le problème c'était que je me sentais coupable à cause de Kate même si directement je n'avais rien fait du tout et je n'étais pas responsable. Les fautifs, c'était Tussle pour l'organisation de la soirée et elle pour l'annihilation de nos pouvoirs. Ce dernier point avait failli nous coûter la vie. Nous nous étions retrouvés enfermés dans une pièce sans avoir la possibilité d'en sortir en nous aidant de nos propres pouvoirs. Le mien aurait fonctionné, je l'aurais utilisé sans hésiter pour sauver Ingrid. J'aurais fait sauter cette porte, mettant toute ma détermination à la transformer en fleurs pour qu'elle nous libère le passage. Ça n'avait pas fonctionné. Une tornade avait même failli emporter Ingrid. Je n'avais pas mon pouvoir. Je m'étais senti impuissant. Et si Aldo n'avait pas été présent, croyant en quelque sorte en moi, je n'étais pas certain que j'aurais tenu le coup. Ou en tout cas beaucoup moins, juste pour que Ingrid ne panique pas.

Mon regard se baissa. Je comprenais la réaction de Jayden. Je ne lui en voulais pas. Je n'étais pas un gamin fautif, pris en faute en train de faire une bêtise mais presque. Non c'était pire. Deux mois de recherches pour ne rien trouver. Pour n'avoir pas pu empêcher ce qui s'était produit. Pour avoir laissé le C.A de Genetic jouer avec la vie de nombreux mutants. Mon point se serra brièvement. Jayden n'avait pas besoin de m'accabler, je le faisais déjà très bien moi-même. Et dans sa perspective, finir contre un arbre aurait été une délivrance passagère pour ne plus avoir à penser à tout ça. Pour ne plus me sentir coupable. Pour ne pas oublier que je devais continuer à me battre pour Ingrid, Tammy et Moïra.

Je ne comprenais pas non plus comment Ingrid pouvait rester aussi calme, elle si expressive. Depuis qu'elle vivait avec moi, elle m'avait habitué à de longues discussions, me racontant quasiment tout le temps ce qu'elle ressentait, comment elle vivait ses journées. Depuis la fin de la soirée, il n'y avait rien eu. Pas de larmes, pas de colère. Pas de déballage de paroles. Seulement du silence et une chanson qu'elle avait changé en boucle. Je craignais qu'elle ait été traumatisée et qu'inconsciemment elle se repliait sur elle même à cause du choc. Nos regards se croisèrent. Je compris aussitôt que ce n'était qu'une apparence. Elle n'était plus aussi calme qu'avant. Elle n'était pas triste mais en colère. Après moi ? Cela aurait été légitime. Après tout ce qu'elle avait vécu ces derniers mois, j'en avais rajouté une couche en l'emmenant à cette soirée. J'aurais du m'abstenir à cause du nom de Tussle. Pour son bien. J'étais égoïste.

Enfin, elle redevint elle-même. Et tout sorti. Mais pas contre moi. Contre Jayden mais surtout contre Kate. J'avais cru qu'elle n'avait rien remarqué de nos comportements, je me leurrais. Kate était effectivement restée figée à ma vue; tendant simplement une main dans ma direction. Je n'avais guère été mieux, tournant les talons pour ne pas la voir. Pour ne pas avoir à souffrir en pensant à ce qu'elle avait fait. Être mutant n'était pas une tare. Je m'évertuais à tenter de le faire comprendre à Ingrid. Et par une simple soirée, tout avait volé en éclat. On nous proposait un vaccin soit disant pour redevenir normal. La normalité n'était-elle d'avoir appris à vivre avec notre don, à avoir réussi à faire quelque chose de notre vie en l'acceptant et en le maîtrisant ? Je posais ma tasse de café sur le plateau. Ingrid....

L'adolescente venait quasiment de crier un stop. Les vannes avaient été ouvertes. Je m'attendais à un débordement de sa capacité comme elle m'y avait habitué quand un trop plein d'émotions la gagnait. Elle se jeta brusquement sur moi. Mes bras se refermèrent autour d'elle. Je m'en voulais tellement pour elle. Je sentis une chaleur me parcourir dans le dos. D'abord infime puis de plus en plus intense. Son pouvoir se déclenchait. Elle s'en rendit compte aussitôt car elle s'écarta. Mes prunelles se posèrent également sur ses bras qui étaient devenus rouges. Je m'inquiétais. Je ne savais pas si Jayden était au courant pour son pouvoir. Et je ne savais pas non plus si on pouvait lui faire confiance. Je me tournais vers la jeune femme, guettant sa réaction, prêt à faire rempart pour défendre Ingrid s'il le fallait. Elle était certes une de ses amies mais je ne la connaissais pas. Et mon devoir c'était de protéger ma pupille.

De nous trois, c'était la plus jeune, mais ce fut celle qui prit ses responsabilités pour calmer la situation. Elle était très mature, j'aurais pu me dire que j'étais très fier d'elle si je n'étais pas rongé par ma culpabilité, juste avant de me figer en entendant ses paroles. J'étais son père... Du moins elle me voyait comme son père... Je dus paraître embarrassé sur le moment. Cela ne me gênait pas, enfin si un peu face à Jayden. Je ne savais même pas depuis quand elle avait cette vision de moi. Je ne l'avais pas vu venir. Nous étions devenus proches, mais à ce point ? C'était surprenant de l'entendre venant d'elle mais guère étonnant. N'avais-je pas pensé à l'adopter alors que nous étions au milieu de la tourmente dans la pièce ? J'y songeais de plus en plus, j'avais l'intention de lui en parler. Pas ce soir, pas devant son amie. Quand tout ceci serait passé. Quand le moment serait plus propice.

« Désolé Ingrid... »

Je l'étais vraiment à cause de tout ce qu'elle devait supporter à cause de nous. Intérieurement je bouillonnais, mais à l'extérieur, j'étais encore le seul à ne pas m'être laissé légèrement emporter. Je me tournais vers Jayden pour plonger mon regard dans le sien.

« Si j'avais su ce qui allait se passer, je n'aurais jamais pris le risque d'emmener Ingrid à cette soirée. Au contraire, j'y serais allé seul pour empêcher les gens d'arriver et qu'ils fassent demi-tour. Je connais Genetic, il y a des choses pas claires qui s'y passent. J'essaie de faire changer les choses à ma façon mais je n'ai aucun poids. »

Et la seule qui pouvait m'aider à le faire c'était Tammy. Sauf qu'elle n'avait plus sa place au C.A. Alors on revenait à la case départ. Est-ce que je ne devais pas lâcher prise. Me concentrer sur Ingrid, sur ma soeur. Aviser au fur et à mesure en ce qui concernait Kate. Mon combat semblait dépassé, je n'avais pas les armes pour lutter. Je me laissais tomber sur le canapé.

« Je vais quitter Genetic. »

Moïra était soignée à Genetic. Ma sœur m'aiderait à continuer à la voir. Je lui en parlerai le lendemain si elle acceptait de me voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Lun 28 Mai - 7:57

Bien, Jayden n'avait pas agit de manière très délicate. En fait, elle venait de commettre une gourde monumentale, mais comment pouvait-elle le savoir ? Le blondinet venait de demander pardon à Ingrid, comme s'il sous entendait qu'il était le maître de toute cette mascarade. Elle ne blâmait personne, mais sous les propos de Keaton, difficile de ne pas agir autrement. Mais bon, ce n'était pas l'agacement d'Ingrid ou les paroles de Keaton qui choqua Jayden, mais le fait que son amie dise haut et fort que cet homme là, était son père … Elle n'y comprenait pas grand chose. En fait, elle n'y comprenait plus rien. Les parents d'Ingrid, elle les connaissait suffisamment bien pour être capable de reconnaître le père biologique de la brunette. Il n'était pas blond et surtout pas en vie.
Avait-elle oubliée ses parents au bout de 4 mois seulement ? Oui, bien sûr, on pouvait éprouver de l'affection pour une autre personne, mais de là à la remplacer par un père, c'était un peu fort.
Enfin, Ingrid avait toujours eu tendance à exagérer les choses et Jayden n'en démordait pas.

Ça la chagrinait beaucoup, cependant, de voir Ingrid oublier si rapidement ses parents. C'était peut-être une méthode pour passer à autre chose, mais en quatre mois s'était un peu trop rapide selon Jayden. Mais bon, elle n'était pas à sa place. Elle ne connaissait pas ce Keaton, malgré toutes les éloges qu'elle avait entendu à son sujet. Pour elle, il s'agissait d'un mec paumé, qui prenait la place d'un homme qui avait contribué à une place importante dans la vie de son amie. Jayden avait connu ce père, un homme bien, un homme à l'humour facile et surtout ayant la patte généreuse. Il gratifiait toujours la musicienne d'un sourire bienveillant et jamais elle ne l'avait vu la mine déconfite.

Elle laissa couler l'eau sous les ponts, ne disant mots, observant la scène avec attention. Ingrid s'était précipité vers Keaton pour l'enlacer et lui prouver une affection que Jayden avait du mal à comprendre. Mais sa capacité lui faisait défaut. Ses bras se mirent à rougir et l'adolescente les secoua, comme pour éteindre un feu invisible, prenant vie sur ses vêtements. Jayden détestait quand Ingrid réagissait ainsi. En fait, Jayden n'avait jamais été très calins. La distance entre son père et elle ne lui avait jamais prodigué ce plaisir, et sa mère très pieuse, n'avait jamais posé la main sur sa fille. Remington ? N'en parlons même pas, il est parti quand elle avait tout juste 11 ans.

Keaton se laissa tomber lourdement dans le canapé, les bras ballants, regardant droit devant lui. Il avait l'air épuisé, exténué par cette nuit de folie, et s'en voulait encore malgré le soutient de sa soit disant fille. S'il n'avait aucun poids, pourquoi continuait-il a essayer de changer les choses ? Il était totalement contradictoire dans ce qu'il disait. Soit il ne savait pas ce qu'il se passait, du coup, vivant dans l'ignorance il était incapable d'agir. Soit il savait ce qu'il se passait, mais sa position ne lui permettait pas d'agir selon ses désirs. Jayden était confuse, encore une fois.
Cette soirée n'allait pas se finir aussi simplement qu'Ingrid le pensait. Elles étaient amies, certes, mais y'a des choses que Jayden ne laisse pas passer. Ces explications nébuleuses, par exemple.

« Heu … excusez moi mais... Vous venez de dire que vous ne saviez pas ce qui allait se passer à cette soirée... mais vous dites également ne pas pouvoir agir, parce que vous n'avez aucun poids. Ce n'est pas logique … Si vous ne vous doutiez de rien, pourquoi vouloir agir ? Vous êtes forcément au courant de quelque chose ... »

Silence. Elle considéra Keaton, délaissant presque l'air abasourdi d'Ingrid. Offusquée ? Elle pouvait l'être, à quoi bon. Jayden n'allait pas rester une minute de plus, si les choses n'étaient pas clair.

« Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de Genetic ? Ce n'est pas la première fois que j'en entend parlé ... »

Oui, ce n'était pas la première fois, et ça ne serait pas la dernière... Elle avait des doutes sur le sujets et voulait que ce très cher Keaton lui éclaire la chandelle.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Lun 28 Mai - 10:46

Oups. Ingrid avait commis plusieurs bourdes. Tout d’abord, elle avait oublié son principe selon lequel elle se devait de rester calme, de se contrôler et de paraître forte aux yeux de tous, et avait donc fini par craquer. Le second oups résidait en sa révélation sur Kate. Oui elle avait détesté cette femme depuis le moment où elle l’avait vu sur l’estrade. Elle l’aurait reconnue parmi des centaines d’autres. Car en effet, pour aider Keaton, et peut être en désespoir de cause, Ingrid avait gravé son visage présent sur la photo dans l’entrée de l’appartement, dès fois qu’elle la voit un jour. Ce jour avait été celui-ci même, en cette soirée, et en voyant son fiancé elle n’avait pas bougé. Elle n’avait pas couru dans ses bras, elle ne l’avait pas embrassé. Rien. Elle était restée figée, au milieu de l’estrade, et Ingrid avait été obligée de bousculer Keaton pour l’arracher à cette vision. Elle espérait juste qu’il y avait une bonne raison à ceux comportement car la double trahison qu’elle venait d’infliger à Keaton serait dure à digérer. Enfin la dernière bourde fut son comportement envers son tuteur. Déjà dans la soirée elle avait failli l’appeler papa car elle avait cru voir son père dans la salle des vents et là elle disait carrément qu’il s’agissait de son père. Elle savait que Jayden ne comprendrait pas. Oh que non Ingrid n’était pas prête d’oublier ses parents. Mais Keaton était tout de même une figure paternelle pour elle, il était son deuxième père. Le vivant, celui qui pouvait encore la protéger dans le monde des vivants. La personne qui l’avait sauvé, qui avait pris soin d’elle. Et puis c’était son ressentit du moment c’était son papa bis, deuxième du nom, enfin voilà !

Il s’excusait à nouveau, et Jayden elle restait entièrement silencieuse, pendant qu’il s’affalait sur le canapé et expliquait. Enfin tentait d’expliquer, car ses phrases pouvaient paraître nébuleuses lorsque l’on ne savait pas grand-chose de la personne. Cela pouvait même encore plus porter à confusion. Mais Jayden paraissait intransigeante envers cet homme qui n’en pouvait plus, qui souffrait autant que les autres, et qui était fatigué. Ingrid essaya alors de venir à son secours.

« Il ne savait pas pour ce soir, mais il sait que Genetic cache des choses, sans savoir ce que c’est Jayden, ça ne fait pas de lui un coupable. »

Elle prit alors Jayden par la main pour l’apaiser, et la repoussa vers la canapé pour qu’elle s’assoit auprès de Keaton. Elle les abandonna alors quelques secondes, le temps d’aller chercher un autre plateau avec une autre série de thés et café. Elle se passa aussi les bras sous l’eau froide, histoire de finir le refroidissement de ses pores, puis de laver les petites plaies, avant de mettre des pansements. Elle mit aussi un petit plat avec de l’eau pour laver les plaies de Jayden avant de les désinfecter et de les recouvrir d’un pansement elles aussi.

Lorsqu’elle revint, Jayden et Keaton continuaient de parler. Elle ne voulait pas que Jayden se méprenne et elle ferait en sorte qu’elle comprenne tout, qu’elle prenne garde aux problèmes que représentent ces sociétés, même si elle-même ne se rendait pas bien compte du danger qu’elles représentent. En revenant, elle évita de faire du bruit et se contenta de poser le plateau devant eux, de donner la tasse de café archi sucré à Keaton et une tasse de thé bien chaud à Jayden.

« J’ai ramené de quoi panser les blessures, et petits bobos donne-moi tes bras. »

Puis sans attendre, Ingrid s’occupa des bras de Jayden. Lentement, elle passa le tissu imbibé d’eau à température, puis essuya le tout, passa un coton avec du désinfectant pour enfin poser un pansement qui ferait office de barrière aux microbes.

« Keaton tu crois que ça va aller jusqu’où cette histoire ? »
demanda t-elle soudain.

Ingrid n’avait jamais paru aussi vieillie et mûre pour son page. Elle avait récupérer un calme affligeant, et paraissait si froide qu’un masque de clown d’Halloween lui aurait donné plus fière allure !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Mer 30 Mai - 14:10

Rejoindre une cause, quelle qu'elle soit pour protéger ses proches était une erreur surtout si on n'adhérait pas à celle-ci. On pouvait dépenser autant d'énergie que l'on voulait, croire que l'on avançait d'un pas. La réalité était plus brutale. C'était du surplace que l'on faisait quand on ne reculait pas. Trois mois que je m'évertuais à lutter contre quelque chose qui me dépassait. Pour aucun résultat. Cela n'avait fait que chambouler ma vie, me la perturber tant et si bien que je ne la contrôlais pas autant que je voulais le croire. Il était grand temps de renoncer. Rendre les armes. Reprendre un cours de vie plus ou moins normal. Et cette décision j'étais en train de la prendre dans la nuit du trente et un octobre et premier novembre. Il le fallait, je savais que je n'avais pas d'autre choix.

Jayden ne comprenait pas grand chose et je comprenais qu'elle pose des questions, trouvant des trucs illogiques. S'il y avait de la logique chez les mutants et dans les groupes qui les composaient, ça se saurait. Mais ce n'était pas le cas. Une chose où elle n'avait pas complètement tort, c'était que j'étais au courant de quelque chose. Sans le savoir, j'aurais du deviner que quelque chose se préparait. Ce n'était pas normal que le maire de la ville envoie des invitations ainsi pour une soirée. Quand j'avais reçu le carton, j'aurais du me contenter de le jeter à la poubelle. J'aurais du prendre la peine d'appeler Tammy, chose que je n'avais pas fait pour savoir si elle l'avait eu elle aussi. J'aurais du lui demander si elle avait des doutes. J'aurais du me renseigner pour savoir si d'autres l'avaient reçu. J'aurais du faire tellement de choses mais je n'avais rien fait. Je m'étais contenté de naviguer d'un boulot à ma vie privée et à fouiner le reste de mon temps dans des dossiers, à la recherche d'un indice pour retrouver Kate.

Personne ne s'était posé des question et Genetic avait encore agi à sa guise. Pour ne pas changer. Les histoires n'étaient pas les mêmes mais se répéter. Et de plus en plus de mutants commençaient à avoir connaissance de ce groupe. Tussle avait visé juste. Avec cette publicité lors de la soirée d'Halloween, il avait certes échoué dans l'utilisation de sa substance qui inhibait les pouvoirs, mais en contrepartie, il s'était fait une publicité monstre. Tout le monde s'interrogeait et voulait en savoir davantage. Comme cette jeune femme qui se tenait assise à mes côtés sur le canapé. Et elle comptait sur moi pour éclairer sa lanterne. Si seulement je pouvais répondre à ses attentes. Je n'étais qu'un mince grain de poussière qui se situait dans une énorme machine et je n'avais aucune emprise sur celle-ci.

« Genetic est un groupe faisant des recherches sur la mutation. Si ça s'arrêtait là, tout serait si simple. Les mutants volontaires iraient les trouver, ils leur prélèveraient du sang et l'utiliseraient pour continuer leurs recherches. Ils pourraient arriver à mettre au point certains vaccins, ou même des substances comme celle qu'ils ont utilisé cette nuit. »

Je marquais une pause. Si seulement ça s'arrêtait là, on pouvait dire que le tableau de Genetic n'était pas aussi sombre que cela. Hélas, il y avait une toute autre face.

« L'envers du décor, c'est que certains dans ce groupe font tout pour parvenir à leurs fins. Je ne crois pas que les expériences soient faites uniquement sur des mutants volontaires. Ils utilisent en quelque sorte des « cobayes ». C'est déjà de trop tout ça, mais ça ne s'arrête pas là. Quelques uns, comme Tussle n'hésite pas à jouer avec la vie des gens. A utiliser les pires desseins pour réaliser leur but. ».

La boucherie du Blue Lake. L'enlèvement de Kate. L'utilisation comme jouets de nos vies cette nuit là. Nous n'avions été que des cobayes pour réaliser leur expérience. Et chacun avait failli y laisser sa vie avant que toute cette mascarade soit finalement interrompue. J'avais juste à penser à la douleur de mon avant bras pour me rappeler que nous n'étions rien pour Tussle et pour quelques autres. Je replongeais dans le silence. Ingrid qui s'était absentée, revint avec de quoi soigner Jayden. Je la laissais faire, suivant sans vraiment ses gestes. Puis elle me posa une question. Jusqu'où tout ceci irait ? Je la regardais un instant en silence durant un instant.

« ça ne s'arrêtera pas. Genetic est trop bien organisée pour le moment pour tenter quoique ce soit. La seule chance de la faire plier, c'est qu'elle explose d'elle-même de l'intérieur. Alors nous, on va se tenir très loin de tout ça Ingrid. » Je tournais alors mon regard vers Jayden. « Si tu connais quelqu'un de fiable pour te protéger, demandes lui de le faire. Ils avaient sans doute des caméras lors de la soirée. Et ils n'hésiteront pas à retrouver ceux qu'ils jugent les plus faibles. Autant te préparer si tu peux. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Ven 8 Juin - 22:00

Quelle soirée. Quel cheminement jusqu’à maintenant. Jayden n’arrivait pas à y croire. Du moins, ça la dépassait complètement. Pourquoi vouloir s’en prendre à elle ? Son pouvoir n’était pas important, il était d’ailleurs très insignifiant. A quoi servirait-il ? Sauver des vies ? Devenir une arme ? Sûrement pas. Personne ne voudrait être à sa place. Personne ne voudrait subir les douleurs et les souffrances qu’elle endurait lors de ses transformations. Non, Jayden ne comprenait pas. Se tenir à l’écart. Mais de quoi ? De qui ? Keaton parlait d’un noyau indépendant du nom de Genetic. Une branche de Genetech, un groupe pharmaceutique dont elle avait lu quelques brides d’informations dans les journaux. Rien de bien important. Une simple société qui produisait des médicaments en lien avec des maladies génétiques. Un projet tout à fait honorable. Il était étrange que Keaton parle d’une si grande boite de façon aussi péjorative.

Ingrid soigna personnellement les blessures de Jayden dont les bras, essentiellement, entreprirent dès lors de se cicatriser. Elle n’avait pas grand-chose, seulement quelques bleus et égratignures peu profondes. Elle n’avait rien dit, mais au moins ça occupait son amie et la soulageait. Du moins, c’est ce qu’elle supposait. Keaton semblait être quelqu’un d’intelligent. Totalement perdu, déconnecté du monde réel, mais intelligent. Il savait comment parler aux gens, les rassurer et balancer les bons mots pour ne pas le détester. Jayden avait appris à être méfiante, mais il était le « nouveau » père d’Ingrid. Chose qu’elle n’approuvait guère. Même si Ingrid aimait beaucoup Keaton, Jayden ne comprenait pas comment elle pouvait l’appeler « Papa ». Même si Ben serait remplacé par un autre homme, jamais elle n’arriverait à l’appeler par ce nom. Car elle n’avait qu’un père après tout. Même s’il se trouvait être tordu, borné et maroufle.

Elle s’emmitoufla plus étroitement dans sa veste à cette pensée. Et si son père faisait partie de toute cette mascarade ? Ses agissements étaient des plus étranges ces derniers temps et elle avait bien peur d’avoir fait preuve d’imprudences. Ses transformations n’étaient plus aussi ponctuelles qu’avant et il était parfois difficile de les cacher. Même si sa mère était au courant de son « problème », celle-ci ne semblait jamais s’en rappeler. Chose étrange pourtant, pour une femme aussi saine d’esprit et croyante. Garder les secrets n’était pas une chose facile chez les Blackwell. On mentait à tu tête, on inventait des histoires pour se faire bien voir, on racontait les ragots pour se faire plaisir … une chance que Jayden ne consommait pas ce délicieux breuvage de commérage. Elle préférait les choses vraies et laisser les gens dans leur tranquillité. A quoi bon détruire leurs rêves ? Leurs passions secrètes ? N’ont-ils pas le droit de vivre tout simplement ?

Ainsi ce que contait Keaton, lui faisait curieusement penser à ses parents. Ils n’étaient pas les dirigeants d’une grande société, ne s’intéressaient pas aux mutants, mais aimaient casser les rêves de leur voisinage. Etait-ce le cas pour Genetic ? Prenaient-ils un malin plaisir à vouloir détruire les mutants ? Les rendre coupables d’un monde qui va mal ? D’en faire des cibles et de les menacer comme étant un danger potentiel pour la population, dite « normale » ? Elle n’en savait rien. Personne n’en savait rien. Qui pouvait le savoir d’ailleurs ? Car même Keaton qui se trouvait être un employé de Genetech n’était au courant de rien. Il fallait pouvoir infiltrer la chose, pouvoir creuser d’avantage, plus en profondeur et y déposer la bombe. Se débarrasser d’eux.

Le seul qui en était capable ? Un inconnu. Un mutant aux pouvoirs impressionnants. Si grandioses que personne ne pourrait l’arrêter. Mais que pouvait-elle faire, elle ? Que pouvait faire Ingrid ou Keaton ? Leurs pouvoirs étaient-ils aussi risibles que le sien ? Jayden en avait rencontré, un tout petit nombre, mais ça faisait déjà beaucoup pour son compte. Mais chaque don, chaque pouvoir restait superflu. Rien ne les menait vers une guerre. Rien ne prouvait qu’ils fussent des êtres destructeurs. Alors pourquoi ne pas les laisser tranquille ? Pourquoi ne pas leur donner l’occasion de vivre comme des citoyens modèles et honnêtes. Tout ça, pour de simples expériences ? Sur le coup, elle détestait les scientifiques. Mais la vie lui avait appris à ne pas mettre tout le monde dans le même lot. Elle inspira profondément, puis haussa légèrement les épaules, après qu’Ingrid eut terminé son affaire.

« Quelqu’un de fiable ? Je ne crois plus en personne ces derniers temps … même ma meilleure amie s’est retourné contre moi. Pour une bête histoire, alors que j’essayais de me défendre. Je n’ai même pas confiance en mes propres parents pour dire … »

Jayden lâcha un soupire d’exaspération. Sa tasse qui se trouvait sur le bord de la table basse ne lui donnait plus envie. Une boule douloureuse, lui nouait l’estomac. Pourquoi devoir toujours se protéger ? La vie n’était-elle pas déjà dure ainsi ? Elle avait perçu dans la voix de Keaton de la crainte et de la nostalgie. Il ne jouait pas un rôle, il semblait être sincère. Alors l’écouter était une chose importante, car il en savait plus qu’elle. Mais rester coïte ne l’aiderait pas à avancer dans ses questions. Elle avait besoin d’avoir les idées clairs.

« Mais vous parlez de Tussle comme s’il s’agissait d’une personne ignoble. Il a quand même trouvé un remède contre notre malformation génétique. Certes, l’idée d’enfermer un tas de gens dans une pièce et de leur faire subir un choc émotionnel fort, n’est pas la meilleure des solutions … mais il savait pour nous. Il nous a conviés pour nous aider … en quelque sorte, non ? »

L’homme aux boucles blondes n’était pas convaincu. De même pour Ingrid qui se rembrunit. Mais Jayden attendait ce moment avec tellement d’impatience. Elle rêvait depuis longtemps de se débarrasser définitivement de sa malédiction. Car même si bien des gens rêveraient de pouvoir se transformer en animal, Jayden ne le supportait plus. Ça lui faisait d’autant plus peur qu’elle ne contrôlait rien. Retrouver une vie normale, reprendre ses études sans craindre le pire, avoir un petit copain sans devoir cacher un énorme problème, devenir une artiste célèbre sans devoir mentir au public : voilà tout ce qu’elle demandait. Tussle le lui offrait sur un plateau d’argent. Elle n’avait qu’à attendre quelques jours encore et tout serait fini. Mais si des gens pensaient comme Keaton, alors elle savait que le remède serait plus complexe à obtenir. Avant qu’il n’intervienne, elle souleva son indexe et regarda l’homme d’un air interrogateur, avec une certaine insistance.

« Vous parlez de réaliser un but. Mais de quel but s’agit-il ? Est-ce un crime de vouloir rendre les gens normaux ? Est-ce un crime de leur prendre de l’ADN muté et de pouvoir créer des vaccins, des remèdes et sauver des vies ? Je ne vois pas où est le mal en fait. En y réfléchissant bien, nous avons paniqué pour un rien. On a suivi bêtement des gens nous montrant une porte avec un point d’interrogation, sans se poser de questions. On aurait dût attendre les instructions. On aurait dût demander pourquoi avoir été invité. Ne pas simplement suivre bêtement le mouvement. On ne peut s’en prendre à nous même, en fin de compte. »

Jayden n’était pas sûre des propos qu’elle avançait. C’était juste un point de vue, rien de plus. Elle voulait simplement ne pas voir les choses trop noires. Elle espérait simplement que Keaton se trompait. Que le Maire de Los Angeles n’était pas aussi avide de pouvoirs, cupide et qu’il n’était pas simplement là pour assouvir un certain sadisme qu’il exercer avec un plaisir peu partagé sur ses convives. Par ailleurs, elle se demandait même si Tussle était un mutant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Dim 10 Juin - 5:27

Je demandais à Jayden de trouver une personne fiable pour la protéger. En avais-je seulement une de mon côté pour ma propre protection ? Je croyais pouvoir faire confiance à la femme que j'aimais et je m'étais amèrement rendu compte que ce n'était pas le cas. Elle avait participé à toute cette mascarade qui avait failli nous coûter la vie. Après était-ce de force ou volontairement qu'elle l'avait fait ? A la base, cela changeait quelque chose mais au final non. On avait joué avec des vies et c'était une chose que j'avais du mal à concevoir. Sans doute à cause de mon statut de médecin. J'avais prêté serment pour sauver les gens, pas pour les aider à mourir ou jouer avec leur vie. Kate avait fait la même chose mais elle semblait l'avoir oublié. Alors qui me restait-il ? Tammy. Il n'y avait plus que ma demi-soeur. Je savais qu'elle répondrait présente. Elle ne demandait que ça même si c'était moi qui me montrait distant. Elle appartenait certes à Genetic mais elle était quelqu'un de fiable à mes yeux.

« Je parle de fiabilité pas de confiance. Tu peux ne pas avoir confiance en une personne, en ses méthodes, mais elle peut être la plus à même de te protéger. Non pas à cause de la confiance que tu lui portes mais pour sa fiabilité. »

Jayden avait-elle une telle personne dans son entourage ? Je l'espérais sincèrement pour elle. Trouver un pilier derrière lequel se cacher et apprendre à devenir suffisamment forte pour prendre son envol un jour sans avoir plus besoin de son aide. Durant de nombreuses années, ce pilier avait été Kate pour moi. J'avais confiance en elle. Elle était fiable pour m'aider à apprendre à contrôler mon pouvoir. Elle arrivait à me canaliser pour que je ne tourne pas mal et fasse quelque chose de ma vie. Ce temps là était désormais bien derrière moi. Il n'était pas oublié mais c'était simplement le passé. Je ne pouvais pas le regretter, simplement composé avec même si le présent était moins réjouissant.

J'avais l'impression que la jeune femme pensait que je noircissais le portrait que je faisais de Tussle. Si je n'avais pas de raison de le faire, je ne l'aurais pas tenu ce portrait. Mais Tussle me donnait au contraire toutes les raisons que je pense en négatif de lui. Il avait trouvé un remède pour le problème mutant, si problème il y avait. Ça ne venait pas de lui. Ce n'était pas lui qui travaillait en laboratoires, passant des heures sur la recherche. Lui ne faisait que dicter des ordres, étaler l'argent et faire en sorte que ses chercheurs ne soient pas bloqués. Peut être que c'était une aide à sa manière oui. Mais pas avec cette soirée. Je crus halluciner avec la suite des propos de Jayden. En gros elle retournait la faute contre nous et non contre lui car nous n'avions pas été assez prudents. Était-ce de notre faute si sur le carton d'invitation il y avait marqué soirée d'Halloween et non piège à rats où nous jouerions aux cobayes ? Comment pouvait-elle rejeter la faute sur nous-même ?

«  La substance a de drôles d'effets secondaires sur toi. Ou si je suis déconnecté de la réalité, tu l'es davantage. Je ne dis pas que c'est mal de vouloir créer un vaccin pour ceux qui le désirent ou de sauver des vies. Au contraire, je suis médecin et c'est ce que je veux aussi. Sauver des vies et que chacun puisse avoir le choix. Mais la méthode de ce soir.... Je ne comprends que tu puisses remettre la faute sur notre dos. »

Je ne sais pas ce qui s'était passé dans la pièce où elle se trouvait mais elle devait avoir reçu un sérieux coup sur la tête. J'oubliais mon café posé devant moi. Il ne m'attirait plus. Et la caféine n'allait pas m'aider à trouver le sommeil de toute manière.

« Tu aurais été au Blue Lake, tu saurais de quoi je parle et ce qui s'est passé ensuite... » Pente glissante. Il ne fallait pas parler de ce qui s'était passé au bord du lac. Genetic avait bien fait les choses pour camoufler la vérité. Je me levais alors. Il était grand temps pour moi de prendre congés.

« Je vous laisse entre vous. Les anti douleurs me mettent un peu dans les vapes. Bonne nuit Jayden. » Je m'approchais d'Ingrid pour poser une main sur son épaule. Mes yeux cherchèrent les siens. « Demain je dois voir Tammy, Si on ne se croise pas avant mon départ, n'hésite pas à appeler si besoin, ok ? » Mes doigts exercèrent une brève pression sur son épaule, en un geste rassurant. J'abandonnais ensuite les deux jeunes filles pour gagner ma chambre et refermer la porte derrière moi. Je m'appuyais un bref instant contre avant de m'avancer vers le lit et de me laisser tomber dessus. La nuit allait être longue pour arriver à rejoindre Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Dim 17 Juin - 10:21

Ingrid s’ennuyait un peu. En fait après une soirée si agitée, elle avait envie de s’agiter encore plus. Alors elle écoutait Keaton parler de Genetic à Jayden qui se posait pas mal de questions légitimes, et en même temps elle lui pansait les blessures dont elle savait s’occuper. L’adolescente n’aimait pas penser que Jayden ne faisait pas confiance à Keaton, car après le décès de ses parents, alors que tout le monde l’avait abandonnée, c’était le seul qui était venu la voir et qui avait pris soin d’elle, au point même de l’héberger chez lui.

Mais voilà Ingrid s’intéressait de plus en plus aux paroles de Keaton, et surtout elle se demandait jusqu’où iraient toutes ses histoires. Est-ce qu’ils devraient fuir un jour, ou se cacher ou carrément changer d’identité ? Elle savait qu’ils n’étaient pas dans Heroes, mais tout de même parfois tout cela faisait vraiment flipper, surtout quand des hommes véreux les entraînaient dans des soirées comme celle qui venait de se dérouler. Enfin, la réponse de son père adoptif lui fit froid dans le dos, et l’ajout de Jayden qui précisait qu’elle ne faisait plus confiance en personne en rajouta une couche. Surtout qu’elle décrypta entre les lignes de ses mots, qu’elle et Sonny, ce n’était pas ça en ce moment, aussi, elle se rapprocha de la jeune femme et se lova contre elle.

Mais Jayden ne comprenait pas, elle ne comprenait pas que Keaton remettait en cause les méthodes et non pas les buts. Trouver un vaccin oui, encore qu’Ingrid ne comprenait pas pourquoi Jayden perdait son temps à se prendre pour un monstre plutôt que d’essayer de contrôler son don et de vivre avec. Au contraire, quand on y songeait, bien utiliser cela pouvait être une avancée magique ! Et puis qui ne rêverait pas de pouvoir faire quelque chose de singulier par rapport à son voisin ? Elle… elle se serait bien passée de brûler la maison de ses parents et eux par la même occasion… Elle se serait bien passée d’entrer dans ce monde de fou où des gens cherchent à vous tuer ou à se servir de vous comme d’un cobaye. Mais ce n’était pas le cas, et Ingrid, avec le recul, se disait que lui enlever sa capacité serait comme lui enlever une partie de son âme. Elle serait un puzzle incomplet. Mais elle ne disait pas un mot et continuait de se taire, écoutant les discours de deux protagonistes qui essayaient mutuellement de se comprendre.

Jusqu’à ce que soudain, Keaton se lève pour prendre congé. Il vint vers Ingrid et la prévint de son planning pour le lendemain. Elle imaginait qu’elle-même resterait enfermée à la maison le lendemain. Enfin si elle pouvait échapper aux cours. Quoi qu’aller à l’école pourrait aussi lui changer les idées. Enfin elle verrait bien. Mais ce fut avec un gros pincement au cœur qu’elle le laissa s’en aller après lui avoir donner un sourire d’encouragement et de remerciements. Elle se positionna alors ne tailleur, et observa Jayden.

« Ça va ? … Dis j’ai bien compris, tu t’es disputée avec Sonny ? »

Elle se demandait bien pourquoi les deux jeunes femmes s’étaient disputées, d’autant que Sonny ne lui avait dit que beaucoup de bien de Jayden. Elle l’avait même rassurée quant à son silence, alors qu’Ingrid lui en voulait quelque peu.

« Enfin tu veux peut être quelque chose à manger ou à boire avant de me raconter quoi que ce soit ? »

Ingrid en tout cas avait faim, et elle avait bien envie de se prendre quelques carrés de chocolat. Bon elle avait la bougeotte aussi, et se demandait vraiment si elle arriverait à dormir cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Mar 19 Juin - 7:46

Le blue Lake ? De quoi parlait-il ? Elle se redressa légèrement sur son fauteuil. Ok, Keaton n’avait pas les mêmes points de vues que la demoiselle, mais il n’avait pas besoin de sortir ce petit air de monsieur je sais tout. Elle resterait sur sa position en pensant que Tussle n’était pas un si mauvais bougre que ça. Peut-être avait-il eu ses raisons que d’enfermer cinq personnes dans une même pièce et les soumettre à un effet d’illusion proche du réalisme. En tout cas, il était le seul à proposer un antidote, chose qu’elle attendait depuis des lustres.

Tous les mutants semblaient pouvoir s’accommoder de leurs pouvoirs, Jayden non. Elle ne le supportait plus et l’idée même de se transformer une seconde fois la mettait hors d’elle. Mais bon, Jayden n’était pas chez elle et sa bonne éducation avait porté ses fruits. Elle se contenta d’afficher un sourire, quand Keaton décida de quitter le salon pour laisser les deux jeunes filles papoter. C’est vrai que Jayden avait quelques petites explications à donner. Elle ne voulait plus mentir à Ingrid. Elle voulait pouvoir avoir quelqu’un de confiance et pouvoir tout raconter sans devoir se sentir honteuse d’avoir caché un élément important.

Quand le blondinet disparut dans l’encadrement de la pièce, Jayden se retourna automatiquement vers l’adolescente. Celle-ci ne tarda pas à poser une question des plus difficiles à répondre. Elle aurait bien voulu devenir sourde ou muette sur le coup. Raconter cette histoire ? Etait-ce vraiment important ? Oui ça l’était. Car depuis qu’elle avait commis cet acte, Jayden n’était plus la même personne.

« Oui … enfin non. On s’est réconcilié. C’est un peu compliqué… »

Elle soupira un bref instant, puis avant qu’elle ne puisse raconter quoique ce soit, Ingrid lui proposa aimablement quelque chose à boire ou à manger. Mais la musicienne n’avait plus faim. Cette soirée lui avait coupé l’appétit, elle qui avait espéré s’empiffrer de délicieux canapés et petits fours. Après tout, les soirées mondaines étaient connues pour le buffet hors norme et le champagne à volonté. Elle haussa les épaules et répondit pas un hochement de tête, signifiant qu’elle ne désirait rien. Juste l’écoute et la présence de son amie.

« Bien … En fait, voilà. Je ne te l’ai pas dit, mais Remington, mon frère adoptif est venu me rendre visite au début du mois d’octobre … Je n’ai pas eu le temps de t’avertir parce qu’il s’est passé plein de choses qui ont bouleversées ma vie … En fait, Remington a menacé de tuer mon père. Et puis il avait tellement changé ! J’ai cru que ce n’était pas vraiment lui tu vois … que c’était un inconnu qui se faisait passé pour lui … qu’il était venu agresser ma famille … du coup, je lui ai planté un couteau dans l’épaule. »

Voilà, c’était dit. Elle se mordit la lèvre inférieure, espérant qu’Ingrid ne se lève pas d’un bond et la regarde avec des yeux aussi gros que des pastèques. Jayden avait terriblement chaud tout d’un coup. Elle se délecta de son imperméable et le posa sur le manche du canapé. Sa tenue de Cheerleader était complètement usée et déchirée par quelques endroits. Un costume qu’elle n’utiliserait définitivement plus.

« C’était juste pour me défendre, et puis je ne pensais pas qu’il s’agissait réellement de Remington ! » dit-elle automatiquement pour se défendre. « Mais c’était bien lui. Lorsque Sonny a appris pour le coup de couteau, elle est venue un matin alors que j’allais en cours, pour me faire une leçon de moral. Je ne l’avais jamais vue dans cet état. J’ai compris la leçon, croit moi, je ne toucherai plus à son Rem chéri… »

Qu’est-ce qu’elle pouvait détester son frère pour ça. Car elle le savait. Plus Sonny se rapprochait de Remington, plus elle s’éloignait de la musicienne. C’était évident et flagrant. Le sentiment de jalousie ne l’avait encore jamais envie. Du moins, elle ne l’avait encore jamais connu aussi intense. Quand elle était avec Hayden, les filles qui papillonnaient autour du garçon, n’arrivaient jamais à leurs fins, et ça, Jayden le savait très bien. Du coup, elle n’avait jamais éprouvé de la jalousie.

Pourtant, depuis que Remington avait fait son apparition dans sa vie bien tranquille, tout avait basculé. Elle avait frappé un homme de sang-froid, alors qu’elle ne pensait jamais pouvoir en être capable. Elle s’était engueulé avec sa meilleure amie, sur le point de la perdre, mais heureusement tout était rentré dans l’ordre, du moins, elle l’espérait. Elle toisa Ingrid un instant, ne sachant quoi décrypter dans ses prunelles sombres. De l’inquiétude ? De la déception ? De la colère ou de la crainte ? Peut-être même que l’adolescente s’en fichait et qu’elle trouvait cette histoire juste dommage. Pourtant, Jayden avait bien changée depuis cette agression. Elle le savait, elle le sentait au plus profond d’elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Dim 24 Juin - 17:39

Ingrid, après la discussion que Jayden et Keaton avaient eu ne savait plus vraiment comment réagir. Pourtant elle avait aussi une panoplie de questions assez remplie. Parfois elle se disait que Sonny déteignait sérieusement sur elle. D’ailleurs Sonny, c’était bien là le sujet. Quand Ingrid et elle s’étaient retrouvées à l’université, sans avoir prévu quoi que ce soit et donc dans une heureuse surprise, celle-ci avait appris que Jayden et Sonny étaient de très bonnes amies. Une coïncidence assez drôle lorsque l’on sait que Jayden est l’ancienne nounou de l’adolescente. Mais visiblement il y avait eu anguille sous roche entre els deux amies, et l’adolescente trouvait cela dommage. Et comme elle avait une envie insatiable de changer de sujet, celui des mutants l’incommodant particulièrement suite à la soirée qu’ils avaient vécu, elle sauta sur l’occasion.

C’était sans compter sur le choc des révélations. Pour ce qui était de se lever d’un bond, Ingrid n’en fit rien, par contre les yeux rond comme une pastèque…et bien comment dire que ce fut exactement leur forme au moment où Jayden ferma la bouche. Puis Ingrid fit aussi le poisson, ouvrant, puis fermant la bouche, car elle voulait dire quelque chose, mais ne savait pas quoi. A vrai dire que pouvait elle dire ? Cela paraissait fou, complètement fou. Jamais, oh grand jamais elle n’aurait imaginé son ancienne nounou en agresseur. Après Ingrid ne pouvait pas juger son amie, car dans sa situation, elle n’aurait surement pas planté un couteau mais elle aurait littéralement pris feu.

Puis Jayden enchaîna un monologue de défense. Ce qu’elle ne savait pas c’est qu’elle n’en avait pas besoin. Ingrid pouvait comprendre, ou du moins essayer, en fait il faudrait qu’elle demande plus de détails. Mais quelqu’un qui arrive et nous dit qu’il veut tuer notre père, il y a de quoi avoir des doutes. Elle y avait peut être était un peu fort, mais l’adolescente essayait surtout de comprendre ce que son amie avait ressenti à ce moment là. Et comment Sonny avait pu lui fiare une leçon de morale sachant ce qu’il s’était passé. Pour le coup, Ingrid aurait plus tendance à être déçue de Sonny que de Jayden.

Enfin l’heure n’était pas vraiment à la réflexion, Jayden avait ôté son blouson et observait Ingrid avec inquiétude. Celle-ci comprit qu’elle attendait une réaction, peut être la pire. Alors, dans un élan de compassion, Ingrid se jeta au cou de Jayden et la serra fort dans ses bras, lui offrant un peu plus de chaleur, humaine cette fois, et compréhensive. Elle la conserva ainsi dans ses bras, sans mot dire peut être deux trois minutes, avant de s’écarter, et de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de l’ouvrir.

« Pourquoi ton frère voulait il tuer ton père ? »

Volontairement, Ingrid ne fit aucun commentaire sur les actes de Jayden. Elle savait qu’il fallait avoir toutes les données avant de juger. Néanmoins, c’était dur pour elle de ne pas penser que son amie avait peut être été trop rapide en besogne et avait eu une réaction bien trop disproportionnée. Mais elle savait aussi que la peur pouvait nous faire faire d’innombrables erreurs. Alors, elle ne la jugerais pas, pas sévèrement du moins. Et puis, elle était tellement contente d’avoir retrouvé son amie, même un mois après sa révélation.

« Ne t’inquiète pas Jayden, tu restes à la vie à la mort ma nounou préférée » lui dit elle alors avec un grand sourire d’encouragement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Lun 2 Juil - 17:28

La question qui tue. Jayden reposa la tasse de thé sur la table basse d’une manière délicate et raffinée. Elle ne laissa percevoir aucun signe de stupeur face à la question que venait de poser Ingrid. Lui dire que Remington avait été un enfant totalement négligé ne qualifiait en aucun cas l’envie de tuer son père adoptif. Ben ne l’avait pas simplement rabaissé durant sa maigre existence au sein de la famille Blackwell, mais il avait poussé le vice bien plus loin. Il avait creusé au fond de son âme, il avait voulu le manipuler, en faire son pantin, lui briser ses rêves … Mais contre toute attente, Remington s’était rebellé. Il avait quitté la maison à l’âge de 17 ans, loin de la famille Blackwell pour y refaire sa vie, prendre son élan et façonner ses rêves comme il l’entendait. Bien sûr, les choses n’avaient pas tournées ainsi. L’armée, la torture, la déchirure. C’est une coquille dont le cœur est dur comme pierre qui s’était formée. Au loin les armes d’un dessinateur aguerri, au loin les murmures des louanges d’une âme artistique qui aurait pu voir le jour sous un soleil chaleureux et resplendissant. Non, Remington agissait dans l’ombre, nageait dans la vase tel un têtard, artiste inconnu. Il vivait avec la rancœur, la haine et la souffrance qui durcirait son cœur de jour en jour. Il vaquait dans les méandres d'une vie sans issues.

Tuer Ben Blackwell était peut-être sa seule délivrance, son seul moyen d’échapper à cette vie morne et déprimante. A présent Jayden savait ce que ressentait son frère. Car malgré les efforts, elle encaissait les coups bas de son père depuis trop longtemps. Le violon était sa passion, mais en aucun cas celle de Ben. Il avait toujours refusé de voir ses enfants comme des prodiges, des artistes nés, qui devaient exploiter leurs talents. Il aurait voulu voir sa fille dans des études de médecine, avocat ou encore dans les finances et l'économie. Une fille pieuse qui suit les règles d’une maison catholique. Une bonne fille qui prend du plaisir dans l’acharnement du travail, qui se présente face au monde telle une conquérante. Ben avait réussi son coup, mais pas dans sa totalité.

Jayden était bel et bien une battante, une femme de pouvoir, une femme qui voulait gravir les échelons, toucher les étoiles et imposer ses goûts au monde. Mais c’est par le violon, par son talent et son harmonie qu’elle voulait toucher les gens. Non pas par sa réputation, son succès ou encore les coups bas du monde de la médecine ou les coups fourrés des avocats. Elle ne voulait pas devenir le patron d’une grosse entreprise, sous payer ses employés et se faire de l’argent sur le dos des autres. Ellen l’avait guidé, poussée à entrer à l’Occidental College, y faire ses études et rencontrer de grands artistes, des gens passionnants et cultivés. Un petit campus, mais qui regorgeait d’arts libéraux.

Elle s’y plaisait, mais pourtant Ben arrivait à la faire culpabiliser. Combien de fois lui avait-il dit que payer aussi cher des études de musique ne la mènerait nulle part ? Ce n’était pas l’avis de ses professeurs, mais Ben s’en fichait. Il préférait passer son temps à la rabaisser, lui cracher son venin à la figure, pour qu’au final, elle baisse les bras... Ça faisait maintenant deux ans que Jayden vivait un enfer quotidien. Sa maison était devenue sa prison. Tout le monde lui disait de fuir, partir, mais à quoi bon ? Avec quel argent ?

La période de crise n’arrangeait rien et incitait la demoiselle à devoir supporter les propos vils et cruels de son père. Sa mère n’était plus qu’une coquille vide, qui errait tel un fantôme dans la vaste demeure des Blackwell. Elle ne répondait présente que par un bref « comment ? » ou « hein ? ». Partir était la solution, mais elle n’était pas évidente. Car si partir voulait dire laisser tomber ses études, ses rêves, Jayden préférait devenir folle que se retrouver ouvrière ou à la rue. Elle n'était pas Remington. Elle n'était pas lâche.
Elle inspira profondément, puis posa ses mains jointes sur ses genoux, tout en observant curieusement Ingrid, comme si elle s’apprêtait à raconter un conte de fée à une petite gamine de huit ans.

« Et bien mon frère a eu quelques soucis avec mon père dix ans plus tôt. Je pense qu’il est revenu pour assouvir une sorte de vengeance qu’il n’aurait toujours pas digérée. Mais je ne m’inquiètes plus. Remington est parti pour de bon, il ne reviendra pas de sitôt. Ce qui est bien dans un sens, c’est que ce coup de couteau l’a écœuré. Donc pas besoin de psychoser dans mon coin, à attendre son retour, il ne reviendra pas ! »

Ingrid n’avait toujours pas lâché son sourire amical et qui portait tant de poésie et de soutient, que Jayden ne put s’empêcher de lui tapoter la tête comme s’il s’agissait là d’un petit chat qui faisait ses yeux doux.

« En tout cas, je suis contente de savoir que tu m’apprécies pour ce que je suis. Moi-même j’ai du mal à m’accepter totalement … Je ne sais pas comment tu fais pour vivre avec ce … cette capacité. Ça doit être hooorriiible de brûler ses vêtements auxquels tu tiens le plus ! »

Jayden éclata de rire. Un rire quelque peu forcé, mais pas dans toute sa totalité. Elle tenait bien trop à ses vêtements pour accepter un tel pouvoir. Sérieusement, comment faisait Ingrid ?
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Dim 8 Juil - 9:45

Ingrid comprenait que Jayden avait eu d’autres soucis, mais elle ne comprenait pas pourquoi elle avait voulu tuer son frère qu’elle recherchait avec tant d’ardeur depuis si longtemps. C’était comme si la jeune femme s’était transformée. Mais elle se doutait qu’il demeurait une raison sous-jacente, raison qu’elle voudrait savoir. En effet être amie avec quelqu’un sous-entend pouvoir lui faire confiance, mais lorsque cette personne vous avoue avoir voulu tuer un membre de sa famille, même si Ingrid ne laissait rien transparaître et se montrait toujours présente pour elle, elle se posait des questions. Il était vrai qu’Ingrid ne connaissait pas beaucoup de choses sur Jayden et sa vie d’avant ou même présente, ses relations avec sa famille n’étant pas les sujets qu’elles abordaient habituellement. En réalité, tout ce que savait Ingrid c’était que son frère Remington était partit de la maison il y avait un moment et donc qu’elle le recherchait. Mais attendez Remington…. Le copain de Sonny ? Non ce n’était pas possible, quoi que cela explique la dispute entre les deux amies.

« Ça n’excuse pas les gestes violents… J’espère juste que vous ne vous ferez pas de mal quoi qu’il arrive. Mais dis, ton frère est le Remington de Sonny ? Je n’avais jamais fait le rapprochement, je suis nulle… »

Jayden avait un comportement étrange. Elle semblait mal à l’aise. Et même si elle n’avait pas révélé à Ingrid le coup de couteaux, la gêne semblait venir d’ailleurs. Peut-être était-ce le fait d’avoir été découverte au niveau de sa capacité ? Quoi qu’il en soit, Ingrid ne changeait pas franchement sa vision de son amie. Non au contraire elle était contente de l’avoir auprès d’elle. Elle l’empêchait aussi de s’inquiéter trop pour Keaton qui était partit s’enfermer dans sa chambre.

Enfin, elle décida de dire la vérité à Jay. Elle serait toujours sa nounou préférée. Elle était son pilier de son ancienne vie, ce qui la raccrochait à ses origines, ce qui la raccrochait à une vie passée pas si lointaine. Ce qui la raccrochait à son enfance heureuse.

Elle éclata alors de rire avec elle lorsqu’elle évoqua les habits. Heureusement pour Ingrid elle n’avait pas repris feu depuis l’accident dans la maison de ses parents et n’avait rien brûlé de grave. Ah si le cahier de maths de Craig, mais c’était bien fait ! Et puis elle s’en fichait de ses habits, du moment qu’elle avait toujours de quoi se mettre sur le dos, l’important restait d’être bien dans sa peau et surtout de pouvoir contrôler sa capacité.

« Haha, bah tu sais je n’ai pris feu qu’une fois lors de l’accident quand la maison a brûlé… Depuis ça ne m’est jamais arrivé. Ou alors une fois avec Keaton mais uniquement mes bras découverts et une fois j’ai brûlé le cahier de math de Craig. Mais sinon j’arrive à me contrôler maintenant grâce à Keaton et Sonny. Et si par malheur je dérape je demande à la personne avec moi qu’elle me choc pour que je me concentre sur autre chose que sur mes émotions. Mais sinon si tu étais à ma place jt’aurais conseillé de mettre une combinaison et de te déshabiller quand tu sens que ça arrive comme ça pas de problèmes de vêtements ! »

Puis Ingrid réfléchit au mal être de Jayden, mais aussi qu’elle ne savait toujours pas en quoi consistait sa capacité. Elle se demanda jusqu’où la jeune femme pourrait aller pour ne plus avoir cette capacité.

« C’est quoi ta capcité Jayden ? Dis tu sais quoi qu’il en soit tu n’es pas un monstre. Je pense que si nous sommes nées comme cela, c’est qu’il y a une raison. C’est un peu comme une partie de notre caractère qu’il faut juste apprendre a dompter. Tu sais, à cause de ma capacité j’ai tué mes parents, dévasté ma maison, et bouleversé toute ma vie. Question monstre, je peux te dire que j’ai passé un long moment à me prendre pour un monstre sanguinaire. Puis Keaton est arrivé et m’a expliqué, que même si nos capacité nous font faire des choses horribles, au font c’est comme si ce n’était pas nous car nous n’en sommes pas conscients, et que le but c’est de la contrôler pour la tourner à notre avantage et faire le bien avec. Car tout est possible. Ou alors la contrôler pour l’endormir. Tu n’as pas besoin du soit disant remède de Tussle. TU ne sais même pas les effets à longs termes. Si ça te trouve ça te rendrait malade, ou te développerait une autre capacité que tu ne supporterais pas. Fais attention à toi ma belle… »

Ingrid lui donna un nouveau sourire et ne put s’empêcher de lui faire un énorme câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Dim 8 Juil - 16:59

Elle hocha simplement la tête tout en gardant son sourire amical et réconfortant. Oui, son frère était bien le Remington de Sonny. Elle aurait voulu que les choses se passent autrement, que Sonny garde toujours contact avec elle et que leur amitié n’ai aucun lien avec l’amour que Sonny pouvait éprouver pour son frère … mais c’était impossible. Elle détestait Remington, jusqu’à la moelle des os. Ingrid ne pouvait visiblement pas comprendre que Jayden n’avait fait que se défendre. Elle n’avait pas voulu ce coup de couteau, mais il était parti. Qu’aurait-elle fait si quelqu’un censé avoir disparu depuis dix ans revenait dans sa vie, et qu’il lui proposerait sans une once de remords, de tuer son père ? Ne se serait-elle pas défendue ? Surtout quand l’homme en question s’était fortement rapproché de sa victime. Qu’importe, Jayden n’allait pas rentrer dans les détails. C’était du passé à présent.
Quand Ingrid lui conta comment elle gérait son pouvoir, la musicienne fit les yeux ronds, pétillants d’admiration. Mon Dieu, pensait-elle, cette gamine est bien mature pour son âge. Ingrid avait perdu ses parents, sa seule et unique famille, mais pourtant elle émanait une sorte d’espoir insatiable que Jayden admirait avec beaucoup d’entrain. Elle reconnut avoir un peu baissé les bras ces derniers temps, mais portait toujours la tête haute et droite. Jayden n’aimait pas faire étalage de ses émotions, même auprès de ses amis. Ce n’était pas son genre, elle qui s’était toujours montré forte, devant les épreuves les plus rudes.

Mais lorsqu’Ingrid lui posa cette question fatidique sur sa capacité, Jayden se rembrunit. Ingrid l’enlaça fortement, comme pour lui exprimer une sorte de compassion. La brunette ne put s’empêcher de lui caresser les cheveux, mais se détacha bien rapidement de l’étreinte. Elle se leva doucement, joignant ses mains en avant, l’air complètement désemparée. Que lui dire ? Elle détestait en parler, car tous les mutants qu’elle connaissait, ne savaient pas ce qu’elle éprouvait lors de sa transformation. Une douleur indescriptible, qui arrachait cœur et tripes, comme si quelqu’un vous assénait une multitude de coups, pendant des heures et des heures. Sans relâche. Elle était partie prier un nombre incalculable de fois à l’église, dans les temples bouddhistes et autres lieux de cultes, pour qu’un jour, quelqu’un puisse trouver un remède à sa maladie. Car bien que les mutants puissent trouver ça amusant de maitriser une capacité hors du commun, Jayden voulait revivre une vie parfaitement normale. Mais ça, elle ne était maintenant convaincu, peu pourraient le comprendre.

Elle se dirigea vers la fenêtre et regarda la rue, plongée dans la pénombre. Dire qu’elle serait en train de danser avec le beau Craig en ce moment, si cette fête n’avait pas tournée au désastre. Il est vrai que Tussle avait employé une manière forte, mais la musicienne était prête à prendre le risque. Quitte à se transformer définitivement en chat, tant pis. Elle n’aurait plus à supporter ces horribles transformations. Elle n’aurait plus à se réveiller avec une boule de poils dans le fond de la gorge. Elle n’aurait plus à se cacher du regard des autres, quand elle sent ses canines pousser et ses ongles lui faire mal. Elle voulait simplement en finir une bonne fois pour toute. Ce n’était surement pas Ingrid et encore moins Sonny qui allaient l’en dissuader.
Jayden se retourna vers Ingrid et pour éviter le sujet, elle s’étira de tout son long.

« Il est tard, non ? Je suis claqué en tout cas… je pense qu’il serait peut-être mieux que je rentre chez moi. Tu devrais jeter un coup d’œil dans la chambre de Keaton. Voir si tout va bien. Il avait l’air vraiment perturbé toute à l’heure. Merci pour les soins et le thé Ingrid. »

Un sourire faussement sincère, puis Jayden se vêtit rapidement de son imperméable, cachant ce costume de cheerleader ridicule. Elle posa la main sur la poignée de la porte d’entrée, quand tout à coup …
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Ven 20 Juil - 8:08

Toute cette histoire avec Remington ne la regardait pas et Ingrid n’avait pas envie de rentrer dans les détails, car elle estimait que cette histoire ne regardait que Jayden, Remington et Sonny. Encore qu’à la base, cela ne regardait pas vraiment Sonny, selon elle. Mais bon entrer dans un triangle qui ne la concernait pas, très peu pour elle. Elle pouvait tous les comprendre, si tant est qu’ils aient tous une bonne excuse. Mais de ce qu’elle savait, que Remington veuille tuer son père, même si c’est assez violent brutal et peu commun elle pouvait le comprendre. Que Jayden se défende en revoyant son frère disparut depuis des années qui veut en plus tuer son père, elle peut le comprendre aussi, que Sonny défende son homme elle pouvait aussi le comprendre. Malgré tout, elle ne jouerait pas l’arbitre entre eux, à moins qu’on le lui demande, ou qu’on lui demande son avis. Mais ce n’était pas le cas, alors elle restait bien muette, et passait volontiers à un autre sujet.

Encore une fois, elle fut déçue. Jayden la fuyait, elle fuyait la réalité et en plus elle n’était pas équitable. L’amitié était don à sens unique entre elle ? Ou semi sens unique ? Ingrid ne pouvait décemment pas dire qu’elle était la seule à s’inquiéter pour Jayden puisque la jeune femme l’avait tout de même retrouvée. Mais elle ne se confiait pas, et c’était frustrant. Elle fuyait encore et toujours. D’ailleurs elle invoquait l’heure pour s’enfuir et repartir chez elle. Mais bien sûr à cette heure de la nuit en plus ! Ingrid n’était pas dupe, elle se détournait, elle ne voulait pas parler de sa capacité. Mais avait-elle décimé sa famille à cause de celle-ci ? Ingrid en doutait, pourtant elle c’était ce qu’elle avait fait et elle en parlait. Et si Jayden ne lui disait rien elle ne pourrait pas comprendre, jamais. Non c’en était trop.

Lorsque Jayden posa la main sur la poignée de la porte, Ingrid prit sa décision et courut après elle, puis lui attrapa le poignet avec force.

« Oh non tu ne vas pas encore fuir ma vieille ! »

Ingrid tira sur son bras pour la forcer à se retourner et à lui faire face.

« Ecoute ce n’est pas parce qu’on a cinq ans d’écart qu’il faut me prendre pour une cruche ! Y’en a assez de tes fuites à la noix ! Tu me prends pourquoi sérieux Jayden, pourquoi tu ne parles pas au lieu de jouer le calimero de base ? Tu veux tout perdre ou quoi ? Parce qu’avec un tel comportement oui tu vas tout perdre, tu as perdu Sonny déjà et moi c’est à deux doigts là ! Tu te dis tenir à moi mais tu fuis en apprenant ma capacité, et tu ne te confies pas quant à la tienne, comment tu veux que je comprenne ce qu’il t’arrive ! Et au passage ce n’est pas parce que tu te considères comme un monstre et que tu as tes opinions que tu dois reporter ta vision des choses sur les autres. Parce que j’ai une capacité horrible, moi aussi je me suis prise pour un monstre mais j’essaye de vivre avec maintenant et de la contrôler, donc être prise pour un monstre par son AMIE ce n’est pas terrible vois-tu ? »

Ingrid n’avait pas encore tout dit, mais elle s’embrouillait l’esprit. Elle ne voulait pas perdre sa seule amie qui la raccrochait à son passé. Elle ne voulait pas perdre la seule personne qui la connaissait bien. Et elle la voyait s’éloigner de jours en jours. Elle l’avait retrouvée en l’attrapant à la sortie de la salle où se déroulait Halloween. Mais aurait-elle reprit contact si cela n’avait pas été le cas ? Elle ne savait pas et avoir ainsi des doutes sur Jayden la mettait mal à l’aise et lui serrait le cœur. D’ailleurs des larmes coulaient déjà.

« Ne comprends tu pas qu’avoir une capacité ne fait pas de nous des monstres. Elles peuvent avoir de mauvais côté, mais elles peuvent aussi nous sauver. Surtout dans le monde actuel. Moi je le vois comme ça, alors même si tu le vois autrement, je respecterai, j’en attends autant de toi Jayden. Tu es mon amie, je ne veux pas te perdre…. »

HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jayden

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   Ven 31 Aoû - 21:18

Ingrid n'avait pas tort. Pour son jeune âge, elle encaissait les coups avec fermeté. Elle n'était ce genre de greluche qui pleure à la moindre difficulté. Depuis quelques mois, les choses n'allaient pas bon train pour l'adolescente et étrangement, Jayden ressentait toute sa douleur. Elle comprenait Ingrid mieux qu'elle ne pouvait l'espérer. Elle se maudissait de ne pas avoir été autant présente qu'elle l'aurait souhaité, mais malheureusement, de son côté aussi, Jayden avait des soucis. Bien moindres certes, mais elle avait du mal à tout maitriser.

Elle qui avait toujours été souriante, pétillante, pleine de vie, se retrouvait au bord du gouffre. Son frère avait fait un come back misérable, sa meilleure amie lui en voulait, même si les choses tendaient à s'améliorer et son père devenait de plus en plus irritable. Elle avait des doutes quant à son avenir dans la musique. Elle avait des doutes quant à sa capacité et maintenant encore plus en voyant tous ces mutants à la soirée d'Halloween. Elle qui se croyait seule avec Ingrid et Sonny … elle se fourrait le doigt dans l'oeil. Qu'avait-on pu leur faire ? Pourquoi ? Personne ne se posait ce genre de question ? Etait-il normal de posséder des capacités hors du commun ? Certainement pas. Et pourquoi ce pouvoir ne s'était-il pas déclenché dès la naissance ? Elle aurait tant voulu avoir des réponses à ses questions, reconnaître tous ces visages et parler à tous les mutants présent. Mais c'était impossible.

Jayden posa une main docile sur le visage d'Ingrid lui adressant un sourire malingre. Elle aurait voulu lui répondre qu'elle n'avait pas peur, qu'elle ne lui cacherait rien et qu'une sincérité fraternelle pouvait se poser entre elles. Mais rien. Rien ne sortie de sa bouche, du moins pas les propos de ce genre.

« Je suis tellement désolée Ingrid. J'aurai voulu être la sœur que tu n'as jamais eu, mais je ne peux pas … Je … nous n'avons pas la même vision de notre capacité. Et je ne suis pas prête pour t'en parler. Ce n'est pas une question de confiance, c'est juste que je n'aime pas en parler. Pour moi il s'agit d'un lourd fardeau à porter. Une chose qui me détruit petit à petit. J'ai perdu mon petit ami à cause de ça, je dois rester dans le secret à longueur de temps et ça me rend dingue. Tu vois, ça me rend dingue d'avoir peur qu'on découvre qui je suis réellement, de savoir qu'en faisant des courses, je peux me transformer à tout moment … je … je voudrais simplement vivre normalement. Sans avoir constamment peur. Sans devoir me cacher, souffrir et me dire chaque soir que tout ira bien. Car je sais qu'à chaque réveil, tout est pire que je jour précédent. »

Elle s'arrêta un instant, jeta un coup d'oeil vers la porte de la pièce dans laquelle Keaton s'était enfermé quelques minutes plutôt.

« Retourne voir Keaton, embrasse le fort. Dis lui que tu l'aimes. Sache que je serais toujours présente, que tu ne me perdras pas pour une bête histoire de mutation génétique comme ils disent... C'est juste que … mon père a sûrement dût appeler la garde national pour me retrouver. Je n'avais pas le droit d'aller à cette party. Je préfère rentrer et ne pas te causer plus d'ennuis. On se retrouve bientôt ? Tu sais comment me joindre. On parlera sur Skype au pire des cas. »

Jayden se pencha légèrement vers Ingrid et lui déposa un baiser sur le front. Elle ne voulait pas la voir souffrir, ni pleurer et pivota sur ses talons pour rejoindre l'ascenseur. Il fallait qu'elle rentre, qu'elle s'explique avec son père. C'était dur, mais c'était ainsi. Elle devait respecter les règles, si elle voulait continuer à voir la lueur de la scène. Jayden inspira profondément, jeta un dernier coup d'oeil vers la porte entrouverte de l'appartement de Keaton et adressa un petit salut de la main à Ingrid, avant de disparaître derrière les portes de l'ascenseur.

Bye ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Keep holding on [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep holding on [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: WETHERFORD & AMELIA'S PLACE-