..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Keaton W

Invité

avatar


MessageSujet: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Jeu 26 Avr - 15:50




Ingrid, Keaton & Maggie


26 Septembre 2010 – Début d'après midi

Ingrid était revenue avec moi la veille. Dès le premier soir, nous avions longuement discuté, notamment de sujets dont je pensais avoir un peu de temps avant de les aborder : son pouvoir, Genome et Genetic. Il y avait eu des hauts et des bas mais finalement, ça s'était plutôt bien passé et il n'y avait pas eu de catastrophe. Nous avions fini affalés sur le canapé à regarder un film de son choix, l'un avec son thé et l'autre avec son café trop sucré. Harry Potter mais lequel était-ce, j'étais encore incapable de le dire à l'heure actuelle. Ce genre de films demeurait un vrai mystère pour moi. Et je n'avais pas pu interroger l'adolescente pour comprendre certains passages car elle s'était endormie en cours de film.
J'avais continué à le regarder, même si c'était surtout pour enfants et adolescents, il me permit de me vider un peu l'esprit. Il enrichissait également un peu ma culture cinématographique et peut être que je saurais répondre désormais quand un enfant me parlerait de cette saga à l'hôpital. Même si ce n'était pas gagné du tout que j'arrive à tout différencier. Une fois le film terminé, j'avais réveillé Ingrid, la secouant très légèrement pour qu'elle aille se coucher. A moitié endormie, elle avait gagné sa chambre. Et moi j'étais resté avec mes démons pour le restant de la soirée. J'avais piqué un dossier chez Genetic pour le consulter à la maison, si bien que lorsque mon réveil sonna le lendemain matin aux aurores, je devais avoir dormi tout au plus quatre heures.

Avant de partir pour l'hôpital, je pris soin de laisser un mot à la jeune fille, lui précisant bien de faire comme elle l'entendait car elle était désormais chez elle. J'aurais aimé ne pas travailler ce matin là pour passer du temps avec elle et l'aider à prendre ses marques. Pourtant je n'avais pas le choix, il fallait que je me rende à l'hôpital. Je me disais également que la laisser un peu seule n'était pas plus mal. Cela l'aiderait à prendre ses marques, à découvrir l'appartement, tranquillement à son rythme sans que je sois sans cesse dans les parages. Alors, ma tasse de café vide, je l'avais posé dans l'évier avant de partir, refermant doucement la porte d'entrée derrière moi pour ne pas faire de bruit et la réveiller. Il était à peine six heures du matin.

La matinée à l'hôpital fut calme, pour une fois. Nous étions dimanche, les visites étaient plus nombreuses. Si en semaine, c'était généralement les parents à qui on avait affaire, les week end, venaient s'ajouter les grands parents que les parents emmenaient avec eux, les oncles, tantes, cousins. Il n'y avait jamais de repos dans le service de pédiatrie, c'était une vraie fourmilière. Même la salle de détente où j'aimais me rendre pour passer un peu de temps avec les enfants avait été prise d'assaut. En milieu de matinée, je décidais de faire une pause. J'informais un interne et l'infirmière en chef que je me rendais à la salle de repos du personnel boire un café. On pouvait toujours me bipper si besoin en cas d'urgence.

Une fois dans la salle de repos, mon café à la main, je m'installais confortablement dans le canapé, profitant du silence du lieu. Plus de piaillements enfantins, plus de grimace et de sourire d'enfants quand il découvrait les motifs de la cravate que je portais par dessus ma chemise. Certes elle n'était pas terrible et attirait l'oeil mais je la trouvais très bien ! Un fond marron/orangé avec des petits pois blanc/orange. Bon ok, elle était horrible, c'était le but qu'elle avait et ça fonctionnait à merveille. La porte de la salle se fit entendre dans un léger grincement, et j'ouvris les yeux que j'avais fermé pour les poser sur le nouvel arrivant. Plutôt la nouvelle arrivante... Et c'était une tête familière, Maggie Wellsan, l'infirmière des urgences.

Je la saluais et nous commençâmes à discuter comme nous avions coutume de le faire. Parler de tout et de rien sans aborder les sujets qui fâchent. Maggie savait sans doute que je bossais en pédiatrie depuis onze jours. Ce n'était pas une surprise puisque lors d'une rencontre à la bibliothèque j'avais un peu évoqué mon passé de médecin. Sans doute devait-elle également savoir que Kate ne travaillait plus à l'hôpital depuis presque un mois. Raison officielle, des vacances. L'officieuse, elle avait disparu. C'était un sujet personnel et la jeune femme avait le tact de ne pas m'en parler. Ce dont, je lui était reconnaissant intérieurement. Les seules choses personnelles que nous avions évoqué jusque présent entre nous, ce fut un échange de bretzels contre un cours de surf. Cela me donna d'ailleurs une idée au cours de la conversation. L'après midi, je devais me rendre en forêt avec Ingrid pour nous promener mais elle ne semblait pas plus emballée que ça. Peut être à cause de la peur de perdre le contrôle de son pouvoir et de brûler les arbres autour d'elle. Mais un cours de surf, c'était dans l'eau, donc aucun risque. Décidant de faire d'une pierre deux coups, je proposais alors à Maggie si elle était disponible pour un cours de surf l'après midi même. C'était une proposition à la dernière minute mais je lui en devais un et tant pis s'il n'y avait pas de bretzel à grignoter. Après une brève discussion, elle accepta et nous convînmes d'une heure pour se retrouver sur le parking jouxtant une des plages de Los Angeles. Je repartis ensuite en pédiatrie pour finir la matinée.

Une fois de retour à l'appartement, je retrouvais Ingrid. Nous discutâmes rapidement de nos matinées respectives avant que je lui annonce finalement mon idée pour l'après midi. Si elle était contre, je pouvais appeler Maggie pour décommander et remettre la sortie à un autre jour. Plage ou forêt ? Ce fut la première option qui l'emporta. Deux planches de surf furent chargées dans la voiture, avec des serviettes. Je laissais le soin du choix du ravitaillement en boissons et nourriture à Ingrid. Une fois prêts, nous partîmes, poste de radio allumé, direction la plage qui fut atteinte au bout d'un moment. Je coupais le moteur et me tournais alors vers Ingrid :

« Toujours motivée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Jeu 26 Avr - 18:50

La soirée avait été mouvementée pour Ingrid. Mais aussi pour Keaton. Cette première expérience, toute neuve et complètement différente ce qu’elle avait connu depuis quelques temps, l’avait faite passer par la joie, la tristesse, la colère mais aussi la frustration. Mais son nouveau tuteur était là pour elle et elle lui en était des plus reconnaissantes. Enfin, ce flot d’émotions avait fini par l’entraîner dans un sommeil. D’abord sans rêves, devant Harry Potter, puis dans un sommeil cauchemardesque alors qu’elle était soigneusement lovée dans les draps de son nouveau lit.

Comme toutes les nuits depuis l’incendie, Ingrid se remémorait la scène, et était spectatrice de la mort de ses parents. Cette fois ci elle ne s’évanouissait pas, non elle observait tout de l’extérieur, entendait les cris, voyait les peaux brûler, mais elle ne pouvait pas réagir, elle ne pouvait pas les sauver car elle était tétanisée. Peut-être que ce cauchemar finirait par l’abandonner avec son nouveau foyer, mais peut-être qu’il la hanterait à jamais… Elle ne le savait pas, mais elle avait l’habitude de se réveiller les larmes aux yeux en plein milieu de la nuit. Cela ne la touchait plus. Elle espérait juste que Keaton ne l’entendait pas sangloter.

Le lendemain matin fut difficile. En se réveillant, Ingrid était non seulement complètement dans le pâté, mais en plus elle était désorientée. Il lui fallut quelques minutes pour se rendre compte de l’endroit où elle se trouvait. En effet c’était la première fois depuis bien longtemps qu’elle ne se réveillait pas dans un décor tout blanc, glauque avec des odeurs de médicaments. Alors, la tête entourée d’un nuage de brume, elle se dirigea vers la cuisine, où elle découvrit un mot de Keaton. Son cœur se resserra… Comme si elle se sentait abandonnée… Mais lorsqu’elle lut la note, elle se rendit compte qu’il s’agissait simplement de la prévenir qu’il était partit travailler et qu’elle devait faire comme chez elle car elle était chez elle à présent. C’était étrange à lire, mais aussi à assimiler.

Pourtant, presqu’instinctivement, l’adolescente se prépara un petit déjeuné qu’elle dégusta devant la télévision ; il était dix heure du matin. Elle se posa, puis fit la vaisselle, et se prépara un repas pour le midi, ainsi qu’à Keaton. Il n’aurait qu’à se reposer en rentrant ainsi. Puis elle se souvint qu’il lui avait promis une balade en forêt mais dans ce cas, il fallait qu’elle s’habille. Heureusement pour elle, en septembre il faisait encore chaud, elle pourrait ainsi profiter, ENFIN, de l’éclat du soleil qui frôlant la peau avec délicatesse, la chauffant d’une manière suave jusqu’à provoquer un sentiment de bien-être.

Lorsque Keaton, rentrant enfin du travail, foula le seuil de la porte, Ingrid l’accueillit avec un énorme sourire aux lèvres. Elle avait visité l’appartement, et surtout la grande étagère remplie de livres. D’ailleurs elle tenait un livre de médecine à la main. Elle lui prit la main alors et l’assit avant de lui apporter une assiette de pâtes avec des légumes sautés.

« Ta matinée était comment ? »

Puis ils s’échangèrent leurs impressions. Ce fut alors que Keaton lui expliqua sa rencontre avec Maggie. Qui était Maggie. Enfin, de là une décision s’imposait à elle. Forêt ou plage ? Ingrid s’avouait plus que soulagée d’avoir ce choix à faire car elle aller directement dire :

« Surf ! »

Ainsi l’eau lui assurait une protection de choix contre sa capacité si jamais elle perdait le contrôle. L’adolescente ne se faisait pas du tout confiance, et elle préférait avoir quelque chose de sécurisant à ses côtés. De plus, elle aurait l’occasion de rencontrer quelqu’un qui faisait partie de la vie de Keaton. Alors Ingrid s’activa à préparer les casse croutes et à prendre des bouteilles d’eau et une de coca. La caféine serait de mise, surtout en fin de journée ! Son tuteur quant à lui mit les planches de surf dans la voiture et mit le moteur en route.

Le chemin ne fut pas très long, mais Ingrid se posait beaucoup de questions. Comment allait-elle tenir sur ces choses qui glissaient sur l’eau ? L’eau n’allait-elle pas être trop froide ? Sa peur de tomber ne risquait elle pas de provoquer un embrasement ? Pour enfin demander à voix haute.

« Qui est Maggie ? »

Le chemin continua et Ingrid se fit la remarque que Keaton conduisait plutôt bien. Elle avait même fait glisser sa fenêtre vers le bas pour avoir le vent sur le visage, picotant chaque trait fin de sa peau encore tendue par sa jeunesse. Ingrid se sentait enfin libre, et d’autant plus lorsqu’elle put enfin sentir les embruns de l’océan. Ils étaient arrivés.

« Ouiiiiiii » répondit alors Ingrid avec enthousiasme.

L’adolescente avait enfin décidé de laisser ses malheurs derrière elle ; Il fallait faire bonne figure devant l’amie de Keaton qui plus est. Et puis qui sait, peut-être qu’elle s’entendrait super bien avec elle ! En tout cas, la jeune fille était ravie de pouvoir enfin mettre le nez dehors. Elle sortit vite de la voiture, et se dirigea vers le pédiatre pour lui prendre la main.

« Tu la vois ? Elle est arrivée ? » lui demanda t-elle un grand sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Dim 29 Avr - 22:00

Il n’y a rien de pire que de travailler un dimanche. Pourtant, cela lui permettait de se changer les idées. Depuis l’échange, Maggie n’était plus vraiment la même. Elle ne souriait déjà pas beaucoup avec ses collègues en temps normal mais alors là, même une porte de prison se révélait plus aimable qu’elle. Elle ne répondait pas aux salutations, s’occupait des patients en vitesse et marchait tête baissée dans les couloirs. Ce n’était pas de la méchanceté ou du snobisme, bien que cela en ait l’air. Simplement, elle avait l’impression que le mot « Meurtrière » était inscrit au fer rouge sur son front. Une brûlure, qui laisserait immanquablement une cicatrice sur sa peau. Et pour toujours, ce mot affreux resterait gravé dans sa chair. Elle avait tué une personne, elle avait pris la vie d’une jeune fille dont elle ignorait tout, jusqu’à son prénom. Enfin, tout ça pour dire que la rousse détestait venir au boulot le dimanche mais c’était encore pire en ce moment. Là, elle n’aspirait qu’à rester enfermée chez elle et se morfondre devant sa télé. C’est pas comme ça que les choses s’arrangeraient ? Elle le savait. Mais c’était tellement plus facile de se laisser aller que de se reprendre en main. En vingt six jours, Maggie n’avait pas songé une seule fois à se renseigner sur Miss Météo. Je m’en foutisme ? Non. Le fait d’être une meurtrière était plus facile à encaisser si elle restait une inconnue. Elle n’aurait ainsi pas peur de croiser ses parents ou encore ses amis. C’était mieux comme ça. Pour Maggie, c’était mieux comme ça.

Donc, en ce dimanche matin fort joyeux, la rousse mettait de l’entrain à travailler. Bon d’accord, ou pas. Cela l’ennuyait profondément d’être ici et elle savait que son travail laissait un peu à désirer en ce moment. Pas qu’elle travaillait moins bien, simplement qu’elle avait moins le cœur à l’ouvrage. Elle espérait que l’amour du métier reviendrait tôt ou tard. Cependant, la boucherie de l’échange l’avait complètement dégoutée. Voir toutes ces personnes blessées et ne pas pouvoir les aider. C’était terriblement frustrant. M’enfin, bref. Elle ne désirait pas s’étendre sur le sujet et quand on lui demandait ce qui n’y allait pas, elle se contentait d’hausser vaguement les épaules. Et quand les questions se firent plus abondantes, elle décida de s’isoler dans la salle de repos. Elle savait qu’à cette heure ci, elle serait vide ou presque. Maggie poussa donc la porte et découvrit un homme qui y prenait déjà son café. Elle eut un sourire, le premier de la journée, quand elle reconnut les traits de Keaton. Un fleuriste qui s’était révélé être un pédiatre, elle l’avait appris quand ils en avaient discuté à la bibliothèque. Elle alla prendre un café à l’automate, il n’était pas bon mais c’était le seul café disponible ici. Une fois son gobelet en main, elle s’installa à côté du médecin et ils commencèrent à discuter.

Comme à leur habitude, ils parlèrent de tout et de rien. Il lui rappela alors la leçon de surf qu’il lui devait en échange de quelques bretzels. D’accord pour cette après midi mais elle n’aurait jamais le temps de cuisiner. Pas grave, lui répondit il, ce serait pour une autre fois. Une fois ce marché conclu, ils prirent congés, se donnant rendez vous sur le parking de la plage. Le reste de la matinée lui parut longue, elle avait hâte d’aller s’amuser. Cela lui changerait vraiment les idées. Ayant son permis de conduire mais ne possédant pas de voiture, conduire à L.A était aussi agréable que de travailler un dimanche, Maggie décida d’aller en louer une pour le reste de la journée. Elle rentra chez elle en coup de vent, troqua sa blouse blanche contre un maillot de bain vert fluo et une robe de plage noire, plus adaptés à la situation. Serviette de bain, bouteilles d’eau et gel de douche furent ensuite jetés dans un sac de sport. Quant à la planche de surf, elle trouverait un loueur de matériel sur la plage. Elle se mit ensuite en route, faisant un rapide détour par une pâtisserie. A défaut de bretzels, il aurait des bagels au fromage.

Quelques longues minutes plus tard, la rousse gara sa voiture de location sur le parking de la plage, attrapa le sac qu’elle avait abandonné sur la banquette arrière et s’extirpa de l’habitacle. L’air était frais mais il faisait encore bon. Ses longs cheveux roux se balançaient au gré du vent et elle mit sa main au dessus de ses yeux pour se protéger du soleil et chercher Keaton du regard. Elle le remarqua enfin, à quelques mètres de là. Il n’était pas seul mais accompagné d’une gamine. Elle eut une moue, elle n’aimait pas franchement les enfants. Néanmoins, elle les salua d’un signe de la main.

« Hé, Keaton. » Elle s’approcha et posa son regard sur la jeune demoiselle qui était avec lui. Pas de conclusions hâtives, si cela se trouve, elle est super sympa cette môme. La rousse brandit le sac siglé de l’enseigne de la boulangerie. « J’ai pas eu le temps pour les bretzels, mais j’ai acheté des bagels. Tu nous présentes ? » Ajouta Maggie, en souriant à l’adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Mar 1 Mai - 6:53

Concentré sur la route, je ne remarquais pas que dans son coin, le cerveau d'Ingrid bouillonnait et qu'elle se posait plusieurs questions. Le silence s'était installé entre nous, seulement coupé par la musique qui avait envahi l'habitacle. Je ne ressentais pas vraiment le besoin de parler, je savais qu'une fois arrivé et que nous serions en compagnie de Maggie, ça serait un déluge de paroles. Sûrement de rires également quand le cours commencerait et que chacune se retrouverait avec les fesses dans le sable au lieu d'être debout sur la planche. J'aurais du me douter que le flot de questions qui envahissait l'adolescente allait finir par sortir pour finalement me poser une seule question. Qui était Maggie ? Je tournais brièvement la tête vers Ingrid pour lui adresser un sourire avant de reporter mon regard sur la route.

« Elle est infirmière aux urgences. Je suis sûr que tu vas l'adorer. »

En tout cas, moi je l'appréciais. Elle était un peu comme une bulle d'air qui me sortait du monde de mutants que j'avais l'habitude de côtoyer, beaucoup trop souvent à mon goût depuis quelques temps. Et puis Maggie, c'était la discrétion assurée. Elle ne m'avait encore jamais interrogé sur Kate et son absence ce qui m'aurait mis pied au mur et ne sachant pas quoi faire. Je l'appréciais, je ne voulais pas lui mentir et pourtant si cette question sortait un jour, je serais obligé de le faire. Car je ne pouvais pas dévoiler ma condition de mutant, ni celle de Kate, et à présent encore moins celle d'Ingrid. C'était triste de ne pas pouvoir se confier à une personne qu'on appréciait mais c'était ainsi. Je ferais avec comme je l'avais toujours fait. De toute façon, j'étais bien loin de me douter qu'elle n'était pas si différente de nous, et surtout qu'elle appartenait au camp opposé au mien. Si tentait est que Genetic était un camp pour lequel j'œuvrais, ce qui n'était pas tout à fait ça de mon point de vue.

Une fois arrivé sur le parking et la voiture garée, je demandais à Ingrid si elle était toujours motivée. Et son oui enthousiaste me rassura. Il fit même naître un sourire au coin de mes lèvres. L'option du surf plutôt que la forêt semblait être bien meilleure. Elle était détendue et à aucun moment elle ne m'avait parlé de dérapage de pouvoir. Devais-je m'en inquiéter ou laisser voir venir les choses ? J'optais pour la seconde solution. Il ne valait mieux pas la stresser sans le vouloir en lui posant des questions sur comment elle se sentait et si elle percevait son pouvoir ou s'il était endormi pour le moment.

Chacun sortit alors de la voiture. Au passage, j'attrapais mes lunettes de soleil que je glissais sur mon nez. Puis je sentis la main de la jeune fille venir se glisser dans la mienne. Je la serrais brièvement, lui souriant en retour. Je ne regrettais pas la forêt, oh non. Juste pour ce sourire, je n'aurais jamais échangé la plage pour tout l'or du monde. Et puis, il y avait le surf qui était une de mes passions. Et j'avais l'occasion de la faire partager à deux personnes que j'appréciais. Je jetais un oeil autour de nous sur le parking mais ne vis rien.

« Non, elle n'est pas encore là. »

J'avais parlé trop vite. Je ne connaissais pas la voiture de Maggie, je ne savais même pas si elle en avait une d'ailleurs. J'aurais peut être du m'inquiéter à propos de ceci avant de lui proposer le cours de surf pour l'après midi même en m'assurant qu'elle avait un moyen de locomotion. Je venais à peine de finir de parler que je vis une portière s'ouvrir non loin de nous. Puis une tignasse rousse. Et une robe noire qui l'accompagnait. C'était elle. Mon regard descendit vers Ingrid et d'un bref signe de tête, je lui indiquais la direction vers l'infirmière qui s'avançait vers nous.

« Hey Maggie »

Cela me faisait un peu bizarre de l'appeler par son surnom. Il n'y avait pas si longtemps, je l'appelais encore Margareth. Elle se rapprocha de nous et une fois parvenue à notre hauteur, elle tendit un sac sur lequel il y avait un sigle que je ne connaissais pas mais que l'on pouvait aisément reconnaître. Des bagels ? Je ne savais pas vraiment ce que c'était mais ce n'était pas ça qui allait empêcher mon estomac d'y goûter. Hors de question, même si j'étais pour le moment calé grâce au déjeuner qu'Ingrid avait préparé pour mon retour de l'hôpital.

« Les bagels sont inconnus au bataillon pour moi, mais on va te faire confiance sur le coup ! »

Et puis tant pis pour les bretzels, ça serait pour une autre fois et nous donnerait ainsi l'occasion de sortir pour nous revoir. En tout bien toute honneur, bien évidemment. Mon cœur n'appartenait qu'à une seule femme, et Maggie était une amie pour moi. Je ne savais pas si je pouvais mettre ce terme sur notre relation mais c'était le sentiment qui revenait de plus en plus au fur et à mesure de nos rencontres.

« Alors Ingrid, je te présente Maggie, infirmière aux urgences, très compétente et qui se fera un plaisir de soigner nos bobos si on se blesse, n'est-ce pas ? » déclarais-je un sourire aux lèvres en direction de la jeune femme. Puis je repris la parole. « Et Maggie, je te présente Ingrid. Je suis son tuteur depuis hier et je suis chargé de veiller sur elle. Du moins, je vais faire de mon mieux pour ça. » J'adressais alors un petit clin d'oeil en direction de l'adolescente. Elle pouvait compter sur moi et elle le savait. Je laissais les deux femmes un bref instant, si elles souhaitaient déjà échanger quelques mots pour faire connaissance et j'en profitais pour sortir les planches de surf de la voiture, en tenant une dans chaque main. Tout en tenant une planche, je fis balancer les clés de la voiture au bout de mes doigts en direction d'Ingrid. « Je te laisse prendre le reste et fermer. Et en route ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Mar 1 Mai - 9:57

Ingrid était franchement contente de la tournure que prenaient les choses. Elle devait encore s’accoutumer à sa nouvelle vie, et cela ne serait pas des plus évidents, elle le savait. Pourtant Keaton était un homme gentil et attentionné, et elle savait qu’il l’aiderait vraiment dans cette tâche. Elle le sentait. Peut-être était-ce le sixième sens des gosses ?

Ils étaient enfin en chemin pour la plage mais Ingrid se demandait qui était Maggie et surtout si elle était au courant pour les mutants. Mais elle n’avait posé que la première question pensant que le reste serait forcément abordé par son tuteur. Elle pensait peut être un peu trop. En tout cas, la bonne chose était que s’ils se blessaient ils auraient une infirmière à portée de main. Mais Ingrid se demandait toujours si elle savait pour les mutants. Car ils avaient beau partir pour une étendue d’eau si immense qu’elle était sûre de ne pas pouvoir mettre le feu à quoi que ce soir, mais Ingrid se demandait comment réagirait la jeune femme infirmière si elle voyait sa peau devenir cramoisie et bouillante parce qu’elle avait peur. Là était toute la question. Elle savait que ça allait être une épreuve pour elle, pour qu’elle se contrôle, mais le jeu en valait la chandelle. Ingrid était tellement contente de sortir et de s’amuser ! Elle pourrait enfin laisser son passé un peu derrière elle, et les sourires et éclats de rires pourraient enfin repeupler son monde.

Ingrid finit par se dire que de toute manière Keaton était un adulte responsable et qu’il savait ce qu’il faisait alors elle se contenta simplement de lui donner un sourire en réponse. Elle avait tout de même hâte de voir qui était cette Maggie, et surtout elle espérait qu’elle n’avait rien contre les gosses. Bien que normalement, avec son métier ce ne devait pas être un problème.
Ils arrivèrent enfin, et descendirent de la voiture. Keaton mit ses lunettes sur le nez et là, Ingrid ne put s’empêcher une réflexion le sourire aux lèvres.

« Hey la classe ! Surfeur Hawaïen padawan ! »

Ingrid s’écarte un tout petit peu de lui en cas de représailles quelconques. Mais elle était fière d’avoir un tuteur si mignon ! Puis Maggie arriva. Vu la grimace qu’elle avait repéré de loin, elle ne semblait pas très encline à être là ou alors elle ne savait pas qu’Ingrid serait de la partie… Ah bah elle ne savait même pas qui était Ingrid. Tuteur Keaton avait fait une mauvaise blague à sa copine visiblement ! Mais l’adolescente ne se démonta pas pour autant et fit un immense sourire à la jeune femme qui venait d’arriver avec un bon sac de bagels à la main.

« Humm c’est trop bon les bagels ! » dit-elle comme hypnotisée par le sac qui traînait doucement de gauche à droite sous son nez.

Puis elle revint à la réalité lorsque l’infirmière demanda à Keaton de les présenter, ce qu’il fit sur le champ. Ingrid lui tendit la main alors, comme pour la serrer. Et elle entonna un :

« Enchantée Maggie infirmière des urgences !! » avant de continuer plus doucement « mais j’espère qu’on ne va pas trop se faire mal, personnellement j’ai aucun équilibre »

Puis soudain elle se retrouva avec les clefs de la voiture dans les mains et une mission à accomplir. Elle se mit alors droite la main sur le côté de la tête.

« Chef oui chef ! A vos ordres chef ! "

Puis elle courut prendre les sacs avec boissons, serviettes et sandwichs et ferma bien la voiture avant de rejoindre les adultes au petit trot. Elle essayait de ne pas être farouche pour ne pas effrayer l’infirmière à peine arrivée, mais Ingrid devait bien se l’avouer elle stressait un petit peu. Ses sourires n’en restaient pas moins sincères. D4ailleurs elle s’était arrêté à quelques mètres de la plage et respirait l’air marin à pleins poumons, fermant les yeux de félicité. A tel point que lorsqu’elle était revenue à elle, les adultes étaient déjà loin devant…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Jeu 17 Mai - 20:51

Maggie eut envie d’exploser de rire quand Keaton lui avoua ne pas connaitre les bagels. Comment était-il possible de vivre aux Etats Unis et ne pas connaitre les bagels ? En tout cas, l’enthousiasme d’Ingrid quand elle avait vu le sachet de la boulangerie faisait plaisir à voir. Il mettait du baume au cœur, une petite bulle d’insouciance, un moyen de faire un break dans sa vie plus que chaotique. Fin septembre arrivait et elle n’était toujours pas parvenue à chasser l’ombre de Miss Météo. Toutes les nuits, elle revivait le Blue Lake. Inlassablement. Cet épisode l’avait brisée, nettement et proprement. Et elle n’en parlait à personne, personne ne savait que cela la rongeait chaque jour un peu plus. Mais aujourd’hui, en ce dimanche après midi, la rousse n’avait pas envie de penser à ça. Certainement pas. Alors, elle se força à sourire tout en chaussant de larges lunettes de soleil.

Le regard de Maggie oscillait entre Keaton et la jeune Ingrid. Ainsi il était son tuteur depuis hier seulement. Elle comprenait pourquoi il n’avait jamais parlé d’elle quand ils se croisaient à la machine à café ou quand ils avaient discuté à la bibliothèque. Ou alors peut être que le pédiatre ne voulait pas s’étendre sur sa vie privée avec elle ? Oui. C’était probablement ça. Pourtant, elle le considérait comme un ami, à défaut comme un ami en devenir. Et à ce titre, elle devait se montrer sympa avec l’adolescente. Bien que les gamins ne soient pas son truc, mais alors pas du tout. Même lorsqu’elle était enfant, elle détestait les enfants, de ce fait elle n’avait pas beaucoup d’amis de son âge. Enfin bref, nous n’allons pas revenir sur le passé. Maggie adressa donc un sourire qui se voulait sincère à Ingrid.


« De même Mademoiselle Ingrid. Enchantée de te rencontrer. » Elle se pencha un peu vers la jeune fille et lui avoua, sur le ton de la confidence. « T’inquiètes pas, moi non plus, je n’ai jamais fait de surf. C’est une grande première. »

Elle conclu sa phrase d’un clin d’œil qu’Ingrid ne pouvait pas voir du fait des lunettes qui barraient son visage. L’intention était là, c’était le principal. La rousse les regarda sortir les planches de surf de la voiture quand elle se rendit compte qu’elle venu venue surfer… Sans planche. La boulette. Bon, elle n’avait plus qu’à trouver un loueur de matériel sur la plage. Il devait bien en avoir un quelque part dans le coin. Alors qu’elle s’approchait de l’océan, marchant à côté de Keaton, elle se retourna pour remarquer qu’Ingrid les suivait de loin, les bras chargés des affaires qu’ils avaient prises. Pourquoi avoir emmené autant de trucs ? Le cabas de Maggie contenait une serviette de plage, une bouteille d’eau et de la crème solaire. Et rien d’autre. Elle ne s’était même pas souciée de l’instrument le plus important pour le surf. Elle se tourna vers Keaton.

« Installez vous, j’ai pas de planche. Je vais aller en chercher une. Je vous rejoins après. »

Puis, elle accéléra le pas et parti en quête d’un loueur. Elle enleva ses tongs pour marcher plus aisément dans le sable. Assez vite, elle trouva ce qu’elle cherchait et loua une planche de surf pour l’après midi. L’objet la dépassait et elle avait du mal à la tenir convenablement. Elle avait surtout peur de blesser quelqu’un avec cette immense chose bariolée. Bien équipée pour le surf, elle rejoignit Keaton et Ingrid. Elle se débarrassa de sa robe de plage, de ses lunettes de soleil et attacha sommairement sa tignasse rousse. Des mèches de cheveux retombaient çà et là sur ses épaules nues. Elle cala son cabas et son sac de bagels. Cette fois, elle était fin prête à prendre son tout premier cours de surf de sa vie.

« Professeur Keaton. Vos élèves sont prêtes à monter sur leurs planches ! N’est-ce pas Ingrid ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Sam 19 Mai - 20:28

A voir la tête des demoiselles, j'avais subitement l'impression d'être un extraterrestre qui ne connaissait pas une chose si simple comme les Bagels. Était-ce si extraordinaire que je fasse parti apparemment de ce faible pourcentage d'américains non initiés aux beignets. La réponse était oui... Enfin bref... Je laissais Ingrid et Maggie se saluer, puis j'en profitais pour récupérer les planches de surf, confiant les clés de la voiture à l'adolescente. Il n'y avait plus qu'à se mettre en route en direction de la plage même si Ingrid semblait légèrement en retard par rapport à nous. Sans doute plongée dans ses pensées. J'espérais qu'elles étaient positives et qu'elle n'était pas en train de broyer du noir. Je me retournais pour lui jeter un bref coup d'oeil avant de reporter mon attention vers Maggie. Elle devait nous prendre pour des fous si elle regardait les bras chargés de la jeune fille. Je plaidais non coupable sur le coup, je l'avais laissée préparer les affaires et on ne pouvait pas nier que Ingrid était prévoyante. J'étais prêt à parier qu'il y avait bien un tube de crème solaire quelque part, chose à laquelle je n'avais pas du tout penser en bon tuteur non prévoyant et novice que j'étais.

« Comme tu veux. A de suite. »

Je laissais Maggie partir en direction d'un loueur de planches. J'aurais peut être lui dire que deux planches suffisaient pour trois personnes. Car je ne m'attendais pas vraiment qu'elles aillent défier les vagues au loin toutes seules dès le premier cours. Je m'abstenais de commentaire pourtant et une fois sur la plage, je plantais les deux planches dans le sable. Puis mes prunelles se posèrent sur Ingrid qui m'avait rejoint. Elle sortait tout juste de l'hôpital, et même si elle s'était décidée à se nourrir de nouveau correctement depuis quelques temps, elle me paraissait mince. Je me demandais si elle arriverait à contrôler la planche ou si elle se laisserait entraîner par le courant. Si bien que je n'étais pas très motivé pour la laisser y aller seule.
Il ne manquerait plus qu'elle manque se noyer et j'aurais tout gagné dès son premier jour sous ma garde. Les inquiétudes se réveillaient dans ma tête, alors que la veille, elles ne m'avaient pas envahi. Pourquoi ce jour là alors que ça devait être un moment de détente que l'on passait, en compagnie d'une amie. Je considérais Maggie comme une amie, ce n'était peut être pas le cas de son côté mais du mien, je ressentais ce feeling. Celui qui faisait qu'on n'avait pas besoin de déballer toute sa vie pour bien s'entendre. Et qui me disait que peut être elle comprendrait si je lui dévoilais nos statuts de mutants ou si le pouvoir d'Ingrid dérapait. Je me trouvais à mille lieues de là et ce fut Maggie qui me sortit de mes pensées en revenant auprès de nous et en se montrant fin prête pour le cours.

« A vos planches mesdemoiselles alors. »

J'attrapais la mienne que je posais à plat sur le sable. L'initiation n'allait pas se passer dans l'eau. Je n'étais pas fou au point de les envoyer vers l'accident ou la mort. D'abord les bases même si elles sembleraient longues, barbantes. Et peut être qu'elles leur sembleraient inutiles. J'abandonnais mes lunettes de soleil pour les poser sur un sac. J'attendis ensuite qu'elles prennent chacune leur planche pour la poser dans le sable comme je l'avais fait avec la mienne. Une fois que ce fut fait, je me décidais à commencer le cours.

« Suivez bien ce que je fais, même si je vais paraître ridicule en faisant les gestes sur le sable et non dans l'eau. Mais la honte ne tue pas n'est-ce pas ? Du moins j'espère. » Et je m'allongeais sur ma planche, la tenant fermement des deux côtés. « Tête alignée avec la pointe. Je nage. » Et là, je commençais à nager, faisant des mouvements de bras devant moi, creusant légèrement le sable de chaque côté de la plage. « Puis quand vient la vague, hop, je me relève. » Je positionnais mes mains de nouveaux de chaque côté de la planche puis je me relevais rapidement, mettant ma jambe droite à l'arrière de la planche et la gauche vers l'avant, les jambes légèrement fléchies. « Et je garde l'équilibre, ou du moins j'essaie. » Sur ces quelques mots, je descendis de la planche pour leur faire signe d'aller sur les leur. « Promis, si vous êtes embarrassées je ne dirais rien que ça soit au lycée ou à l'hôpital, ne disant mot de vos péripéties sur le sable. Il faudra juste me payer très cher en café. » fis-je dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Dim 20 Mai - 14:28

Ingrid prenait l’air et revivait ! Elle avait beaucoup a gagné à être dehors après un mois entier enfermé à l’hôpital. Déjà le soleil lui recolorerait la peau et lui donnerait bonne mine, paraît que ça donne une bonne dose de vitamine D en plus ! Puis l’air vrai emplirait ses poumons d’une nouvelle force ! Enfin la mer lui confèrerait la liberté dont elle avait été privée. Liberté de mouvements, de pensées, de respirer d’autres odeurs, comme celle de bons bagels par exemple ! D’ailleurs rien que pour ça elle appréciait déjà Maggie ! D’autant qu’elles pouvaient se moquer toutes les deux de l’ignorance de Keaton. C’était à la fois mignon et étonnant lui qui semblait aimer ce qui était BIEN sucré, comme en attestait son café. C’était peut être l’une des rares choses qu’Ingrid avait pu remarquer en s peu de temps. Keaton ADORAIT le café bien sucré !

Enfin, après avoir bien rêvassé, elle rejoignit Keaton et déposa toutes les affaires dans le sable alors que lui plantait les planches. Maggie était partie en chercher une autre pour elle. Où ? Dieu seule le savait mais l’important c’était qu’elle les rejoigne vite.

« Elle a l’air super gentille Maggie » remarqua Ingrid en faisant un clin d’œil à Keaton.

Elle connaissait la condition de Keaton, Kate, Moïra tout ça, mais elle avait pensé que la taquinerie n’avait aucun rapport et que ça ne pouvait pas faire de mal. Après tout, ils étaient là pour se détendre ! Enfin, Ingrid se mit en maillot de bain et laissa alors apparaître son corps frêle. Et oui, pendant son hospitalisation elle avait désespérément refusé de manger à tous les repas, préférant s’apitoyer dans son coin en faisant la grève de la fin. Elle n’avait repris du poil de la bête que depuis que Keaton l’avait pris en charge et que Clara avait compris ce qui était bon pour elle ou non. En somme cela se résumait à quelques jours auparavant. Il ne fallait plus qu’espérait qu’elle ne prendrait pas son envole pendant une tentative sur les vagues.

Puis Maggie refit surface et s’avoua prête pour la leçon ! Ingrid sourit, pas vraiment rassurée au vue de la taille des vagues, mais elle faisait confiance à Keaton aussi étrange que cela puisse être. Alors, elle observa le professeur en action tout en se positionnant sur sa propre planche qui lui semblait énorme devant elle. Puis elle observa bien Keaton en décortiquant les mouvements : nager, se relever quand y’a la vague, garder l’équilibre. Ca semblait presque trop simple dit comme ça mais Ingrid savait qu’elle allait méchamment se casser la figure et même sur le sable, elle pourrait presque le parier.

« Euuuh tu peux le dire au lycée, mais t’as prévu la crème pour les bleus ? » dit-elle en levant la main avant de se mettre à plat sur la planche.

Alors comme il l’avait fait avant, elle nagea en grattant le sable en même temps, puis elle fit els gros yeux ronds pour faire comme si la vague arrivait sur elle et elle agrippa la planche pour se mettre debout et bam ! Au sol. Et bah oui l’équilibre ce n’est pas vraiment son fort.

« Ouch ! »

Ingrid se releva en explosant de rire. Ils étaient vraiment ridicule à s’entrainer dans le sable, mais qu’est-ce que c’était utile pour les boulets qui n’avaient pas d’équilibre ! Et elle ne se laissa pas dépiter par ce premier échec et retourna sur la planche et recommença puis retomba. Elle essaya une nouvelle fois, et l’issue fut la même. Ce qu’elle n’avait pas remarqué c’est qu’elle s’emmêlait les pinceaux pour se mettre debout. Heureusement dans un sens qu’ils s’entraînaient dans le sable, parce qu’elle ne pariait pas beaucoup pour dire qu’elle n’aurait pas fait long feu dans l’eau. Alors, après avoir essuyé le troisième échec elle se releva et observa Maggie.

« Pfff j’y arrive pas ! » déplora t-elle en se frottant sa cuisse endolorie par les chutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Ven 1 Juin - 9:50

Le surf était une grande première. Si bien qu’elle écoutait attentivement les instructions données par Keaton. Alors qu’elle le regardait mimer les gestes essentiels à une bonne glisse, Maggie ne pouvait s’empêcher d’étouffer des éclats de rire. Elle s’imaginait les surfeurs un peu plus sexy. Jamais elle n’aurait pensé qu’ils batifolaient dans le sable pour s’entrainer. Ingrid s’était déjà jetée à l’eau, enfin au sable, il ne manquait plus que la rousse pour que le cours soit au complet. Alors elle installa sa planche à côté de celle de l’adolescente, se débarrassa de sa robe de plage et s’allongea. Bon alors, tête alignée avec la pointe. Ca ok, ce n’était pas compliqué. Ensuite, un moulinet avec les bras. Jusque là, tout va bien. Si ce n’est que Maggie avait la vague impression d’être un chien creusant le sable pour une obscure raison. Puis on se relève d’un coup…. Et là, boum ! Elle se retrouva bien vite les quatre fers en l’air, rigolant de bon cœur. Quand elle regardait les surfeurs à l’œuvre, elle s’était toujours imaginé que cela était d’une simplicité sans nom. Il suffisait d’avoir un bon sens de l’équilibre. Et bah en fait, non.

Elle jeta un coup d’œil à Ingrid. Elle non plus ne semblait pas bien douée. Elle venait de tomber pour la troisième fois. Maggie posa une main amicale sur l’épaule de la jeune fille et se pencha un peu vers elle.

« T’inquiètes pas, s’il raconte quoi que ce soit, on trouvera bien un moyen de se venger. Après tout, c’est lui qui nous a entrainées dans cette galère. T’es pas de mon avis ? »

La rousse ne savait pas encore très bien comment elle se vengerait, mais elle trouverait un moyen efficace. Une petite blague, une petite taquinerie. Si seulement elle avait pensé à prendre son appareil photo. Un petit cliché de Keaton moulinant le sable affiché dans la salle de repos du service serait du plus bel effet. Un sourire naquit sur ses lèvres rien que d’y penser. Au moins, cette après midi avait l’avantage de lui changer les idées et de la détendre. Elle ne pensait plus à l’échange, presque plus à Miss Météo. Enfin, ce fantôme se rappellerait à elle bien vite mais pour le moment, elle était trop occupée à rester debout sur sa planche. Après une énième tentative infructueuse, enfin un peu plus réussie que toutes les autres quand même, la jeune femme décida qu’il était grand temps qu’ils se mouillent un peu.

Tout en frottant son coude douloureux et couvert de sable, elle se tourna vers Keaton. Après tout, c’était lui le professeur. C’était à lui de juger si Maggie et Ingrid étaient fin prêtes à taquiner leur première vague. Pas une trop grosse, une toute petite. Une qui ne les fera pas tomber. Bon ça, c’était peut être trop demander étant donné qu’elles n’étaient pas fichues de tenir sur une planche alors que celle-ci est stable.


« Tu crois qu’on peut aller dans l’eau maintenant ? »

Peut être qu’une fois dans l’eau, les autres personnes présentes sur la plage arrêteraient de les regarder avec insistance. Le ridicule ne tue pas, qu’il avait dit. Oui enfin, presque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Dim 3 Juin - 7:18




De la crème pour les bleus ? Mais pourquoi Ingrid me posait une telle question. Je me retournais vers elle, l'observant alors qu'elle se positionnait sur sa planche. Elle gratta le sable. Je me retins d'éclater de rire quand je vis les yeux qu'elle fit, comme si elle voyait arriver une vague. C'était comme si elle arrivait devant elle alors qu'une fois dans l'eau, la vague serait viendrait de derrière. Elle ne la verrait pas mais la sentirait, décidant de la prendre ou non. Elle se remit debout et boum. Je compris pourquoi il fallait de la crème pour d'éventuels hématomes. L'adolescente ne se laissa pas démonter pour autant, éclatant de rire. De la voir ainsi avec une joie qui illuminait son visage, je trouvais ceci beaucoup mieux que la mine renfrognée et rêveuse qu'elle avait à l'hôpital. Elle tenta une seconde fois et ce fut un nouvel échec. Idem pour la troisième tentative. En théorie c'était simple, tout le monde disait qu'il pouvait le faire, mais en pratique, ça l'était beaucoup moins ! J'avais arrêté de compter le nombre de fois où je m'étais retrouvé également les fesses sur la planche et non debout dessus. Après la dernière tentative, je vis bien qu'elle était un peu dépitée de ne pas y arriver. Ma main se posa sur son épaule.

« Ne t'inquiète pas, ça viendra. Et puis tu n'es pas obligée de commencer direct debout. Juste glisser sur la vague en étant allongé, c'est amusant aussi. »

Il n'y avait pas de contrôle de la planche ainsi. Il ne fallait pas que la vague soit trop importante et il fallait laisser glisser la planche avec nous dessus. On avait juste à se laisser porter. Il m'arrivait de le faire parfois. Juste pour me détendre. Simplement parce que mon esprit était ailleurs et que je n'étais pas assez concentré pour vraiment surfer. Mon regard se tourna en direction de Maggie. Elle avait aussi posé sa main sur l'épaule d'Ingrid, de l'autre côté de là où j'avais posé la mienne. Trouver un moyen de se venger de moi ? Je souris à cette douce menace qui n'en était pas vraiment une. Deux femmes ensembles, elles arriveraient bien à trouver quelque chose, ça je n'en doutais pas. L'imagination d'Ingrid semblait être fertile. Quant à Maggie, je ne la connaissais pas encore bien mais elle avait une petite lueur qui brillait parfois au fond de ses yeux. L'air de dire qu'elle avait envie de s'amuser. Cette lueur était rare mais il me semblait la voir ce jour là.

Je retirais ma main de l'épaule de l'adolescente et m'installais assis sur ma planche pour observer les mouvements de Maggie. Elle imita Ingrid et je fis du mieux que je pus pour me contenir et ne pas sourire à chaque fois qu'elle se retrouvait les fesses sur le sable ou sur la planche. Je sentais que ça allait prendre des heures avant que leurs mouvements soient parfaits. Alors je me mis à mon aise, m'allongeant sur ma planche et m'appuyant sur mes avants bras pour garder un oeil sur les deux filles. Je vis bien que quelques personnes nous observaient. Je ne m'en préoccupais pas. Les habitués du surf ne diraient rien. Ceux qui prendrait la peine de rire ou de se moquer, c'était des ignorants qui n'avaient jamais pris une vague avec une planche.

Au bout de plusieurs tentatives, Maggie se tourna vers moi, me demandant si on pouvait aller dans l'eau. Elle venait encore de tomber, se frottant son coude. Mon regard se porta en direction de la mer. C'était assez calme pour le moment, les vagues étaient petites ce qui devaient frustrer plus d'un surfeur chevronné. Je me redressais, me remettant sur mes pieds.

« Pourquoi pas. Mettez bien la bride autour de votre cheville pour ne pas perdre votre planche si vous en tombez. Les vagues sont petites, on peut commencer par juste se laisser glisser en étant couchés. En route ? »

Je récupérais ma planche, et pris un bout de celle d'Ingrid dans ma main libre pour l'aider à la porter. Puis nous primes la direction de la mer. Une fois au bord de l'eau. Je mis la lanière autour de ma cheville. J'adressai un sourire confiant à l'adolescente. Puis je rentrait dans l'eau, portant ma planche que je finis par poser sur la surface, montant dessus et commençant à pagayer avec mes bras de chaque côté. Une fois à bonne distance, derrière la naissance des vagues que l'on prenait, je fis un mouvement pour retourner la planche. Je m'assis alors dessus, mes jambes dans l'eau de chaque côté et j'attendis que les filles me rejoignent.

« A vous l'honneur. Je reste derrière au cas où je dois me transformer en ambulancier des mers ! »
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Dim 3 Juin - 18:16

Il était clair que le surf n’était pas une discipline innée chez Ingrid ! Elle avait enchaîné les chutes, sur le sable, et le mot pommade, prenait tout son sens. Elle allait en avoir besoin si elle voulait pouvoir continuer à s’assoir en cours après cette séance. Elle était du genre têtu, alors, chaque fois qu’elle tombait elle remontait sur la planche. Bien sûr elle essayait chaque fois d’atterrir dans le sable, parce que la planche était vraiment dure, et que ça promettait des bleus bien plus importants en cas de chute répétée sur l’objet.

Keaton s’était assis sur sa propre planche et il regardait les filles enchaîner les chutes. En effet Maggie était toute aussi douée qu’Ingrid ! L’adolescente se sentait moins ridicule ainsi. Elle devait se l’avouer. Et puis Maggie était gentille. Elle ne savait pas si à la base elle appréciait ou non les adolescents, mais Ingrid ne ressentait aucune amertume en tout cas. C’était déjà ça, puis ça aidait à passer un bon moment. D’autant que Keaton la rassurer sur ses performances.
Un bon moment… depuis combien de temps n’en avait-elle pas eu ? Quelle bonne question ! Un mois pour sûre, deux mois sûrement même voire trois. En tout cas c’était autant de jours où elle n’avait pas eu un tel sourire et un tel fou rire. Lorsque Maggie lui avait dit se venger de Keaton si jamais il les compromettait, l’adolescente n’avait pas pu s’empêcher d’éclater de rire avant de recommencer les essais.

« Tu as raison Maggie…euh je peux te tutoyer au fait ? »

Question existentielle qui avait pourtant toute son importance. Ingrid ne voulait pas froisser la jeune femme avant même qu’elles n’apprennent à se connaître ! Puis elle se remit en place, gratta à nouveau le sable et mit les mains sur la planche pour se soulever et bam ! Ingrid avait trop creusé le sable au point de faire un trou qui avait fait basculer la planche au moment même où elle avait voulu se redresser. C’est à ce même moment que Maggie vint à leur rescousse en proposant d’aller faire des essais dans l’eau. Et ouf ! Keaton acceptait parce que l’océan n’était pas encore trop agité.

Ils se dirigèrent alors tous les trois vers l’eau. Son tuteur l’aidait à porter la planche qui n’était pas toute légère soit. Et lorsqu’ils arrivèrent au bord de l’eau, elle imita Keaton et mit la bride de la planche à sa cheville. Arf trop grande !

« Keat, y’a un moyen de resserrer ce machin ? »

Puis elle observa le vaste océan qui se dressait devant elle puis respira une bonne goulée d’air frais. Un grand sourire naquit sur ses lèvres. Un sentiment de puissance, et de liberté l’envahissait. Elle se sentait à la fois toute petite, mais aussi libre que l’air à pouvoir parcourir le monde comme bon lui semblait. Bien sûr, la tristesse était là, au fond de son cœur, mais elle se laissait envahir par le bien être. Cela faisait tellement longtemps qu’un sourire n’avait pas illuminé son visage. Cela passait la maigreur au second plan et lui rendait un rayonnement d’adolescente.

Heureusement, Keaton restait derrière elles pour les récupérer au cas où. Cela ne la rassurait pas, car elle ne savait même pas si elle se souvenait de comment on nageait, mais elle préférait ne pas y penser. Alors elle s’allongea sur la planche lui pagaya avec les bras. Mon Dieu que c’était fatigant pour ses petits bras tout frêles qui n’avaient pas l’habitude de faire du sport ! Elle mit un bon bout de temps à arriver à hauteur de son tuteur, d’autant que les vagues qui la percutaient de plein fouet l’avaient fait reculer un bon nombre de fois. Lorsqu’elle atteint son but et qu’elle voulut s’assoir sur la planche, le courant l’avait avancé et elle fit un

« Plouf »

Ingrid était tombée à l’eau ! Lorsqu’elle sortit la tête, elle se rendit compte qu’elle avait vite récupérer son réflexe de battre des jambes pour rester à la surface ! Elle se posa les bras sur la planche.

« Je crois que je suis un cas désespéré ! »

Cria t-elle à Keaton et Maggie. Alors, à la force de ses bras, elle se hissa de nouveau sur la planche en essayant de pas refaire de plongeon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Mer 6 Juin - 21:23

C’est lors de journée comme celles-ci que Maggie regrettait d’être rousse. La plupart du temps, elle était fière de sa chevelure de feu et de sa peau couleur de lait. Mais là… Non. Sa peau constellée de tâches de rousseur avait la fâcheuse habitude de cramer au soleil. Elle ne bronzait pas, elle rougissait et terminait cramoisie. Cela était plutôt douloureux. Elle savait que si elle choppait un coup de soleil, elle en aurait pour une paire de jours à souffrir de la brûlure. Et puis, elle n’avait pas envie de se trimballer avec le nez rouge vif. Le pire n’était pas tant la couleur mais la peau qui pelle, cela n’a rien d’esthétique. Aujourd’hui, l’infirmière avait oublié sa crème solaire. Elle y avait pensé quand Ingrid parla de pommade contre les bleus. Tant pis, elle ferait abstraction pour cette fois. Ce n’était pas comme si c’était la première et la dernière fois de l’année qu’elle se rendait à la plage.

Elle eut un réel sourire quand Ingrid lui demanda si elle pouvait la tutoyer. Pour une fois qu’une adolescente n’était ni capricieuse, ni imbue d’elle-même, cela changeait. Elle eut un signe de la tête, lui signifiant que oui, elle pouvait la tutoyer. Cela serait certainement bien plus sympa pour le reste de la journée. Maggie jeta un regard en biais à Keaton alors qu’il se retenait de rire en la regardant imiter les mouvements qu’il venait de leur montrer. Ce regard était tout sauf agressif ou antipathique. Il était juste amusé. Elle aussi contenait tant bien que mal ses fous rires. Les gens présents sur la plage les regardaient d’un drôle d’air. Ce qui lui donnait encore plus envie de rire. Finalement, il les autorisa à se jeter à l’eau. La planche sous le bras, elle les rejoignit. Assise sur sa planche, elle attacha la bride à sa cheville.


« Ambulancier des mers ? T’as un gyrophare sur ta planche ? » lanca t’elle à Keaton, plus pour se moquer qu’autre chose. « Et puis, si ca se trouve, Ingrid et moi, on va être surdouées en surf. »

A peine eut elle terminé sa phrase, qu’elle vit l’adolescente faire un superbe plongeon. Bon, pour les surdouées, c’était loupé. Alors, elle s’essaya à son tour. Elle s’allongea sur sa planche et commença à ramer. Quand elle tenta de se mettre debout, elle glissa et termina sa course dans l’eau.

SPLASH !

Tout comme Ingrid l’avait fait quelques minutes auparavant. Elle se hissa sur sa planche et pagaya pour se mettre à la hauteur d’Ingrid. Une fois à proximité, Maggie plaça ses mains en coupe autour d’une oreille de sa nouvelle comparse et chuchota, de manière à ce que Keaton n’entende pas.

« Il n’y a pas de raisons qu’on soit trempées et pas lui. Ca te dit qu’on s’arrange pour le pousser à l’eau ? Il est meilleur que nous mais à deux, on devrait s’en sortir. Qu’en dis tu ? »

Bon ok, même s’il n’avait pas pu entendre ce que la rousse venait de proposer, il n’était pas aveugle et avait bien du comprendre qu’il se tramait quelque chose. Cela lui apprendrait à vouloir tout raconter de ce moment d’honte à l’état pure vécu sur la plage. Maggie lui décocha un grand sourire qui voulait tout dire. Un de ceux qui se veulent innocents alors qu’ils ne le sont pas du tout. Après u clin d’œil plus ou moins discret à l’attention d’Ingrid, la rousse s’avança lentement vers Keaton, espérant avoir été comprise par la jeune fille. Ils étaient venus là pour s’amuser et ce bien ce qu’elle comptait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Sam 9 Juin - 9:51

Je me sentais bien. De me retrouver ainsi, assis sur une planche, les jambes de chaque côté dans l'eau, à regarder Ingrid et Maggie me rejoindre avec leur planche, j'avais l'impression que c'était comme si j'étais chez moi. La mer était comme une seconde habitation pour moi. Elle arrivait à m'apaiser par son calme. Et même lorsqu'elle était agitée, elle s'accordait parfois à mon humeur. Même si rien que de voir des vagues venir se fracasser contre des rochers, cela avait une sensation d'apaisement pour moi. Avant de rentrer dans l'eau, je m'étais penché sur la bride d'Ingrid pour la resserrer et qu'elle ne perde pas sa planche si elle tombait à l'eau. A présent, je les attendais toutes les deux. Ma main gauche frôla doucement le bord de l'eau, laissant les vagues venir percuter sa paume au gré des mouvements. La voix de Maggie s'était également élevée. Un gyrophare sur ma planche ? A cette idée, je souris. Je n'aimais pas trop les ambulances justement à cause de leur sirène. Le gyrophare passait encore mais la sirène... J'évitais autant que peu de figurer sur la liste des médecins se joignant aux ambulanciers lors d'interventions. Je me sentais de toute façon plus utile sur place, à l'hôpital et dans mon élément. Maggie me charriait et j'appréciais. J'avais besoin de ça, de discussion légère sans se prendre la tête. Je l'appréciais beaucoup pour cette raison. Non pas qu'elle était simplement divertissante, non loin de là. Elle était davantage et je ne saurais expliquer clairement ce que je pensais d'elle à l'heure actuelle. Si j'avais tenté, ça n'aurait été qu'en termes bien et positifs. Un plouf se fit soudainement entendre.

« Tu disais quoi déjà à propos d'être surdouées en surf ? » demandais-je dans un sourire. J'avais tourné la tête en direction du plouf pour constater qu'Ingrid était tombée à l'eau. Je la suivis du regard alors qu'elle refaisait surface. Elle posa ses bras sur sa planche pour se permettre de rester à la surface de l'eau. Un cas désespéré. Le discours des demoiselles qui m'entourait contrastait. D'un côté j'avais celle qui pensait qu'elles seraient surdouées et de l'autre une qui pensait qu'elle était un cas désespéré. Je me mordis légèrement la lèvre inférieure pour m'empêcher de rire. Pourtant au splash que j'entendis et qui attira mon attention vers Maggie, je ne pus retenir mon rire cette fois. Mon infirmière préférée venait de tomber à l'eau à son tour. Surdouée n'est-ce pas ? Peut être d'ici quelques temps après de nombreuses heures de pratique.

« Respect Maggie. Tes gestes sont en harmonie avec ton discours. » Mais non je ne la chambrais pas. Enfin si, un tout petit peu. Voir même beaucoup. J'observais la jeune femme alors qu'elle se remettait sur sa planche. Au lieu de se rapprocher de moi, chose qu'elle aurait du faire si elle avait voulu quelques conseils pour ne plus tomber à l'eau, ou du moins tomber plus difficilement. Sa trajectoire dévia et elle se rapprocha d'Ingrid. Louche mais je ne dis rien. Et quand je vis ses mains se mettre en coupe pour parler l'adolescente, pour moi ce n'était plus louche mais un complot qui se préparait. Je ne savais pas ce qui se tramer mais je sentais que ça allait se retourner contre moi. J'avais juste à observer le sourire de la jeune femme. Un sourire innocent ? Mon œil, il était tout sauf cela. J'aurais pu choisir de les éviter quand je vis que Maggie se rapprochait à présent de moi. Il aurait fallu que je pagaie un peu, que je prenne une vague et me mette debout sur ma planche. Le tour aurait été joué, et je me serais retrouvé sur la plage avant même qu'elle se décide à réagir et à suivre le même chemin que moi. Et encore, si elles l'empruntaient, il fallait qu'elles restent en équilibre sur la planche pour me rejoindre facilement. Mais je ne bougeais pas. J'attendais patiemment qu'elle fasse leur bêtises. Car oui, en voyant leurs regards, ça en était une qui se préparait. Je n'avais plus qu'à me laisser faire ou à opposer de la résistance à ma façon. J'attendis patiemment que la planche de Maggie parvienne à hauteur de la mienne. Je ne suivais pas trop les mouvements d'Ingrid. Pour moi l'instigatrice de ce qui se préparait, c'était la jeune femme et non l'adolescente.

« Si je tombe, tu tombes aussi Magg'. » Et sur cette petite phrase, ma main s'avança et agrippa celle de Maggie. A présent, Ingrid pouvait faire ce qu'elle désirait, je ne serais pas la seule victime.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Sam 9 Juin - 20:56

Ingrid se sentait comme un poisson dans l’eau. Ca tombait bien, ils étaient dans l’eau ! Bon par contre elle était loin d’être un poisson. Elle avait un peu peur, c’est vrai, car elle n’avait jamais trop eu confiance en ce qu’elle pouvait trouver dans les eaux de mer ou oc »an. Toutes ces algues et ces bestioles l’inquiétaient un peu. Mais ils étaient là pour se détendre, et elle n’avait rien dit à personne, de peur d’embêter le monde et de gâcher tout. Puis elle s’était rendue compte qu’elle n’y pensait pas plus que ça. Mais s’il y avait un requin ? Non non il ne fallait pas penser à cela, d’autant que c’était le moment de se mettre à l’épreuve et de voir si l’entraînement sur le sable allait porter ses fruits ou si ça allait rester aussi catastrophique. Maggie semblait croire que ce serait plus facile dans l’eau. Enfin c’est ce qu’Ingrid avait compris de ce qu’elle avait dit, bien qu’elle n’en fût absolument pas convaincue.

Impossible. Boulet. Pas douée. Voilà ce qu’Ingrid pensait d’elle. Mais elle sourit quand même lorsqu’elle vit que Maggie fit le même plongeon qu’elle. Elle se sentait moins seule d’un coup. Et Keaton pendant ce temps-là ne se gênait pas pour taquiner la jeune rouquine. D’ailleurs, accoudée à sa planche, Ingrid observait la scène avec un sourire. Elle ne connaissait Keaton que depuis quelques jours, quelques semaines, mais comme son médecin. Elle n’était chez lui que depuis la veille. Et pourtant le voir sourire ainsi, lui faisait chaud au cœur. Car elle avait remarqué ce changement chez lui entre la personne qu’elle avait vu au mois de juillet et celle qui l’avait pris sous son aile en septembre. Et d’un coup elle s’imaginait le voir avec Maggie. Après tout elle était là elle, et elle le faisait sourire, elle arrivait à le détendre. Enfin Elle s’égarait, aussi revint elle à la réalité en secouant la tête puis en remontant sur sa planche.

Maggie vint alors vers Ingrid, avec un sourire aux lèvres. Puis elle chuchota quelque chose à l’adolescente qui se mit elle aussi à sourire en acquiesçant silencieusement. Mais Ingrid n’avait pas eu le temps d’ajouter quoi que ce soit que déjà Maggie partait vers Keaton. Il n’était pas bête il savait que quelque chose e tramait. Et il savait que Maggie en était l’instigatrice. Un point pour Ingrid qui pourrait profiter de cet avantage. Il ne se doutait pas de ce qu’elle pouvait faire. Du coup Ingrid s’approchait plus lentement, elle avait moins de forces que Maggie. Quand celle-ci fut près de Keaton, il la prit en otage en lui tenant la main. Flûte ! Que faire pour mener à bien la mission. Au pire, elle pouvait toujours le faire tomber et sacrifier Maggie en même temps. Mais une ado maigrichonne contre deux adultes ne faisait absolument pas le poids.

Mais une grosse vague arrivait et une idée germa. Lorsqu’elle arriva sur eux, Ingrid donna un coup de hanche et sa planche chavira la mettant à l’eau. Elle profita de la confusion, pour prendre son souffle au maximum et rester sous l’eau. Elle y resta d’ailleurs un long moment, si bien que l’on aurait pu croire qu’elle s’était noyée. Mais non il en était tout autre. Elle était jeune et avait de bons poumons. Alors, elle s’était contentée de nager, profitant de la couleur foncée de l’eau à cet endroit pour se glisser sous la planche de Keaton. Heureusement, le fil qui la retenait à sa planche était long et permettait à celle-ci de rester à l’écart de la scène. Alors quand elle sentit que l’air allait lui manquer quelques secondes plus tard, elle remonta en poussant de toutes ses forces sur le côté droit de la planche de son tuteur pour la faire basculer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Sam 9 Juin - 20:56

Le membre 'Ingrid Amelia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Jeu 14 Juin - 22:11

Cette après midi passée avec Keaton et Ingrid lui faisait du bien. Elle lui vidait totalement l’esprit, c’était comme ci l’océan aspirait tout ses soucis et ses préoccupations. Assise sur sa planche, les cheveux dégoulinants d’eau salée, elle regardait les promeneurs, les baigneurs et les gens qui lézardaient sur la plage. Elle avait l’impression que le Blue Lake était bien loin. D’ailleurs, l’échange devait paraître bien étranger à la plupart des personnes présentes ici. A Keaton et à Ingrid surtout. Elle en vint à se demander ce qu’ils penseraient d’elle, s’ils venaient à apprendre qu’un mois auparavant, elle a assassiné une jeune fille. De sang froid, sans sourciller. Elle fronça les sourcils à cette pensée avant de secouer un peu la tête. Non, non. Ne pas se laisser envahir d’idées noires comme ça. Pas maintenant. Pas alors qu’elle s’amusait bien, avec un médecin qu’elle appréciait et une adolescente tout à fait gentille.

Elle revint à la réalité quand une main s’empara de la sienne. Keaton avait réagi à sa menace. Enfin, quelle menace. Il devait être terrifié, son sourire le prouvait d’ailleurs. Elle tourna vers Ingrid et lui adressa un signe de tête entendu. Il fallait que la jeune fille mette à bien leur plan diabolique. Comment ça, il n’est pas diabolique ? Même pas un petit peu ? Bon d’accord. C’était juste un plan tout bête. Elle regarda Ingrid plonger alors qu’une énorme vague arrivait sur eux. Plonger et ne pas remonter. Quoi ? Mais… Elle s’était noyée ou quoi ? Agrippant toujours la main du médecin, Maggie scrutait l’eau en dessous d’eux à la recherche de l’adolescente mais l’eau foncée à cet endroit ne l’aidait pas vraiment.

Quand soudain, la planche de Keaton tangua sans pour autant se retourner. La rousse partit d’un grand éclat de rire. Il fallait vraiment qu’elle arrête de penser au pire, tout le temps. Il ne pouvait rien arriver à Ingrid. Il y avait un pédiatre et une infirmière. Elle était entre de bonnes mains. Il fallait mettre leur plan à exécution maintenant.


« Bien tenté, Ingrid. Tu crois vraiment que tomber à l’eau me faire peur, Keat ? »

Sur ces mots, elle enjamba sa planche, de manière à ce que ses deux jambes soient du même côté. Elle resserra son emprise sur la main de Keaton et attrapa son avant bras avec sa deuxième main. Elle espérait qu’en se laissant tomber dans l’eau, elle entrainerait le médecin avec elle. Il était le seul des trois à ne pas encore être trempé des pieds à la tête. Et puis, l’eau n’était pas encore très froide bien que le mois d’octobre était presque là. C’était l’avantage d’habiter Los Angeles. Il n’y faisait jamais vraiment froid, à l’inverse de son Ecosse natale.

« A trois, je saute et je compte bien t’emmener avec moi. Un… Deux…. Trois ! » décompta Maggie en riant.

Puis elle sauta à l’eau, tirant sur le bras de Keaton pour l’emmener avec elle dans les profondeurs océaniques.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Jeu 14 Juin - 22:11

Le membre 'Maggie A. Wellsan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Lun 18 Juin - 14:34

Deux contre un, ce n'était pas du tout équitable. Il fallait que je m'offusque de cette situation, réclamant l'égalité. Non mais ce n'était pas parce que c'était deux femmes qu'elles ne faisaient pas le poids face à un homme. Surtout que je savais que l'une des deux avait un pouvoir qui pouvait se révéler terrifiant selon l'environnement où il se déclenchait. Je n'étais pas trop inquiet pour cette journée. Si Ingrid perdait le contrôle à cet instant, ça ne ferait rien si ce n'était réchauffé l'eau autour de nous. Mais il y en avait une telle quantité et le mouvement était si incessant qu'il n'y avait pas de risque qu'elle chauffe au point de bouillir et de nous brûler. Il était inutile que je m'inquiète pour rien, il fallait profiter de ce moment de détente. Et c'était ce que je faisais, le sourire aux lèvres. Je tenais fermement la main de Maggie dans la mienne, prêt à l'entraîner avec moi car leur plan ne demeurerait pas impuni si je devais plonger.

Le sourire toujours aux lèvres, je tournais le regard en direction d'Ingrid, me demandant ce qu'elle allait faire. Je la vis basculer au moment où une vague un peu plus haute que les autres arrivait à sa hauteur. L'adolescente disparut sous la surface de l'eau alors que sa planche commençait déjà à errer au dessus. Mon regard bleu ne quitta pas l'endroit où elle était tombée, attendant qu'elle remonte. Les secondes s'écoulaient, j'avais l'impression qu'elles défilaient trop vite à mon goût. Ingrid ne réapparaissait toujours pas. Sa cheville était fermement reliée à la planche, si elle coulait dans les profondeurs, on l'aurait forcément vu. Mais pourquoi ne refaisait-elle pas surface alors ? Plus les secondes passaient et plus une légère inquiétude s'immisçait en moi. Sans m'en rendre compte, je serrais la main de Maggie un peu plus dans la mienne, mes doigts se crispant sur les siens. Non, ça devait être une journée détente, il ne pouvait pas arriver un malheur.

Brusquement, je sentis un mouvement sur le côté droit de ma planche. Mes yeux quittèrent l'endroit où Ingrid avait coulé pour se reporter sur celui-ci. Elle venait de réapparaître, tentant de me mettre à l'eau en poussant sur la planche. En vain. Manque de force ou trop de poids dessus. A la mine déconfite qu'elle avait, Maggie partit d'un grand éclat de rire. Quant à moi, je relâchais un peu la pression que j'exerçais sur sa main, soulagé car je venais d'avoir une peur disproportionnée et qui n'avait pas lieu d'être. Je n'eus pas le temps de soupirer de soulagement que Maggie attira mon attention. C'était à son tour de s'y mettre. Décidément elles voulaient vraiment me faire tomber à l'eau ces deux là. Elle enjamba sa planche et cette fois ce fut sa main qui se resserra sur la mienne.

« Rêve mademoiselle l'infirmière. » Elle compta jusqu'à trois et toujours en riant, elle se laissa tomber à l'eau, tirant sur mon bras qu'elle tenait toujours pour m'entraîner avec elle. Rien ne se passa. Et cette fois, ce fut à mon tour de partir dans un grand éclat de rire, me moquant de cette tentative échouée. Non parce que pour quelqu'un qui comptait m'emmener avec elle, à présent elle était dans l'eau, me tenant toujours la main, et moi j'étais toujours tranquillement assis sur ma planche de surf, à les regarder toutes les deux.

«On dirait que vous avez besoin d'aide toutes les deux... Mais s'il n'y a que ça pour vous faire plaisir... Je vais me mouiller aussi.... » Et cette fois, ce fut à mon tour d'enjamber la planche pour me retrouver avec les jambes du même côté. Je ne lâchais pas la main de Maggie, hors de question. Non mais puisque tout le monde voulait m'entraîner à l'eau, il n'y avait pas de raison que je ne retourne pas la situation contre elles. Enfin du moins contre l'infirmière. Je me laissais tomber alors, et même couler, prenant soin de retenir ma respiration au passage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Lun 18 Juin - 14:34

Le membre 'Keaton T. Wetherford' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Mar 19 Juin - 19:01

Ingrid était fière de son coup mais moins de l’avoir loupé. C’est pourquoi elle eut la mine déconfite en voyant que Keaton n’avait pas bougé d’un poil sur sa planche. D’autant qu’il tenait Maggie. Bon elle espérait aussi ne pas lui avoir fait trop peur à mettre du temps à remonter, mais son pied était accroché à la planche donc il n’y avait aucun souci de noyade que l’on ne noterait pas. Enfin pour l’heure, il fallait trouver un moyen pour défaire son tuteur de son trône. C’est pourquoi Maggie se jeta à l’eau en tenant fermement la main du médecin, mais par un miracle qu’Ingrid ne comprit pas il resta une nouvelle fois sur sa planche. Et il éclata de rire par la même occasion.

« Tssh » dit Ingrid presqu’en signe de protestation.

Il n’avait pas le droit de rire parce qu’elles avaient lamentablement échouées ! Elles avaient beau être deux, elles étaient toutes fines ! Mais Ingrid ne se laisserait pas faire ! Et après tout ils étaient là pour se détendre et oublier les catastrophes du quotidien ! Et en voyant les deux adultes agir, elle se demanda aussi soudainement qu’une brise de vent, qui était le plus responsable !

« Ah un vrai p’tit couple tous les deux ! » dit elle alors avec un grand sourire.

Bon, elle ne pouvait pas refaire le coup de la noyade, déjà ça allait provoquer une crise cardiaque à Keaton et puis c’était du réchauffé, elle ne pouvait pas non plus lui sauter dessus parce que déjà ça lui faisait peur et puis que son poids plume ne risquait pas de faire grand-chose puisqu’il n’avait déjà pas réussi à faire basculer sa planche, alors quoi ? Peut être que si elle faisait semblant d’être vaincue et qu’elle retentait sa chance plus tard, alors qu’il ne s’y attendrait pas, cela pourrait fonctionner ? Bon ce n’était pas franchement pensable, mais qui ne tente rien n’a rien…

Puis Keaton eut l’idée suprême et il entraina Maggie avec lui sous l’eau. Ingrid ne savait pas pourquoi mais elle avait peur que la soudaineté du phénomène ait empêché Maggie de prendre son souffle avant de plonger la tête sous l’eau et qu’elle ne s’étouffe sans que Keaton s’en rende compte. Les accidents étaient si rapides dans l’eau. Même sur Terre, mais dans l’eau encore plus. Puis l’adolescente observa les alentours et ne vit qu’une étendue d’eau, les vagues cachaient la rive. Et la panique s’installa et sa peau commença à chauffer. Et elle regarda en dessous elle et elle ne les voyait pas remonter. Elle les cherchait du regard en totale panique pendant que sa capacité lui faisait défaut. Elle perdait à nouveau le contrôle.

« La blague est très mauvaise Keaton, remonte de suite avec Maggie S’IL TE PLAIT ! »

Ingrid commençait à avoir les larmes aux yeux. Elle paniquait pour pas grand-chose, peut être, mais en ne les voyant plus, en s’imaginant ce qu’il pouvait leur arriver, elle avait revu ses parents en train de se consumer dans les flammes, et elle s’imagina de nouveau seule. Non ça ne pouvait être possible. Combien de temps pouvaient il rester la dessous.

Ingrid avait une réaction disproportionnée elle le savait, mais elle n’arrivait plus à s’arrêter et …et elle commençait à boire la tasse et à s’épuiser. La veille cela lui avait fait la même chose. En paniquant et en activant sa capacité, son énergie avait littéralement était pompée. Elle s’agrippa alors de toutes ses forces à la planche et commença à les appeler en se lamentant.

« Keaton, Maggie, revenaient…. S’il vous plaît…. »

Son corps était rouge braise, mais l’eau alentour apaisé la chaleur, et refroidissait un peu sa peau. Mais son énergie s’en allait petit à petit, car l’adolescente n’arrivait pas à se calmer. Quelques secondes et c’était la catastrophe. Elle n’était même pas capable de se contrôler. Et soudain, elle se dit qu’heureusement ils étaient allé à la plage et non en forêt…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Dim 24 Juin - 21:00

Bon bah c’était raté. Mais alors raté de chez raté. Maggie était lamentablement accrochée au bras de Keaton, à moitié immergée. Il avait réussi à la retenir alors qu’elle pensait pouvoir l’entrainer avec elle dans les profondeurs océaniques. A la place, la jeune femme rigolait comme pas permis. Suspendue au bras du pédiatre, elle oubliait ses tracas et ses peines du moment. Cela faisait du bien, c’était salvateur. Ne plus penser au Blue Lake, ne plus penser à Miss Météo, ne plus penser aux zombies sanguinolents qui erraient dans les couloirs de Genome en quête de soins. Ne plus penser à rien, comme ci l’eau, la présence de Keaton et de sa pupille et surtout le fait de rire, vidaient complètement sa tête. Elle se sentait légère, si légère qu’elle avait l’impression qu’elle s’envolerait au premier coup de vent. A la place, elle eut juste le temps de voir Keat plonger et d’être entrainée dans son sillage.

Etre sous l’eau, c’est comme être dans un monde à part. Elle serrait toujours la main du pédiatre, au rythme là, les autres nageurs finiraient par croire qu’il se passe quelque chose entre eux. Ou bien qu’il y a déjà quelque chose. Un couple venu nager avec leur fille. Non, ce n’était pas franchement plausible. Ingrid devait avoir une quinzaine d’année et elle, elle allait seulement fêter ses trente ans en décembre. Et Keaton devait avoir à peu prêt le même âge qu’elle. Enfin bref, dans un sens, elle s’en fichait un peu de ce que les autres pouvaient penser. Keaton était son ami, un ami rencontré à la machine à café de l’hôpital. Comme elle avait été surprise de la réaction du pédiatre, elle n’avait pas eu le temps de prendre sa respiration et là, elle commençait sérieusement à manquer d’air. Alors elle s’extirpa, un peu à regret il fallait l’avouer, dans l’emprise de la main de Keat et donna un coup de jambe pour remonter. Quand sa tête rousse creva la surface, elle prit une immense inspiration et laissa l’air frais emplir ses poumons. Puis elle s’appuya contre la planche du médecin, c’était plus simple que de battre sans cesse des pieds. Elle fronça les sourcils alors que son regard se posa sur l’adolescente.


« Ingrid ? T’es sûre que ça va ? On retourne sur la plage si tu veux. »

Dans le doute, elle savait qu’un malaise dans l’océan pouvait vite être dramatique, elle contourna la planche de Keat pour s’approcher de l’adolescente. Elle semblait complètement épuisée. Une fois à sa hauteur, Maggie posa une main sur l’épaule d’Ingrid et eut un vif mouvement de recul. Comment la peau d’une ado de quinze ans pouvait elle être aussi brûlante ? Presqu’incandescente. Se pouvait il qu’elle ait à faire à une mutante ? Une mutante capable de se consumer de l’intérieur ? Non, pas possible. Il devait bien y avoir une explication physiologique à tout ça. Le soleil, le stress, le manque de sucre… N’importe quoi mais pas ça ! Pas ce putain de gène mutant qui lui gâchait la vie depuis quelques années. Pourtant, si Maggie mettait son propre don en route, elle pourrait savoir de suite si Ingrid souffrait d’une maladie quelconque. Elle s’y refusa néanmoins, préférant appeler Keaton en renfort. Passant outre toutes ses émotions, la rousse s’approcha une nouvelle fois de l’adolescente, s’appuyant à côté d’elle. Elle ne voulait pas s’éloigner. Au cas où.

« Keaton ! On a un problème…. J’crois qu’Ingrid est en train de… de… Prendre feu.»

Il trouverait surement cela aussi incongru qu’elle, surtout s’il ignorait l’existence des mutants. Mais il était pédiatre et Ingrid une enfant. Maggie pensait qu’il serait plus à même de l’aider. Elle, elle était nulle avec les gosses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Mer 27 Juin - 7:28

L'eau, et plus particulièrement la mer, était un monde hors du commun, dans lequel je me sentais tellement bien. On pouvait angoisser à se retrouver ainsi dans cette étendue, davantage quand on s'immergeait. Pas moi, j'avais toujours été apaisé par l'océan. Je préférais été comme hiver m'y rendre plutôt que d'opter pour la piscine. Le climat californien le permettait et c'était une chose que j'appréciais depuis que je m'étais installé à Los Angeles. C'était très loin du temps pluvieux que j'avais pu connaître durant mes années de médecine à Chicago. Ici, le soleil était présent quasiment toute l'année alors ce n'était pas le temps qui pouvait nous déprimer. Je tenais toujours la main de Maggie dans la mienne. J'avais pourtant desserrer mon étreinte. Je m'étais amusé à l'entraîner avec moi sous l'eau mais n'étais pas inconscient pour autant. Si elle n'avait pas eu le temps de prendre sa respiration, je n'allais pas la garder de force auprès de moi. Aussi bien que je me sentais à cet instant. Je l'observais alors qu'elle était là en face de moi. J'étais bien, je me détendais. Je n'en oubliais pourtant pas Kate. Elle était présente, toujours dans un coin de mon coeur. J'évitais simplement d'y penser pour l'empêcher de se serrer et de m'ôter ce qu'il me restait de souffle.

L'espace de quelques secondes, je me demandais ce que l'infirmière savait à propos de l'absence de Kate. Des bruits avaient du circuler dans l'hôpital. J'avais réussi à voir avec le directeur de l'hôpital pour qu'il donne un congé sans solde à Kate, prétextant des affaires urgentes de famille à régler. Mais cela avait-il suffi pour ne pas faire naître les rumeurs. Sans doute pas mais qui pourrait faire le rapprochement avec un monde de mutants et un enlèvement ? De toute manière, très peu connaissait la relation que j'avais avec Kate. Alors on ne venait pas me déranger. Et si jamais j'entendais parler d'elle au détour d'un couloir, je traçais mon chemin comme si de rien n'était. Ils pouvaient parler, ils ne savaient rien. Qu'ils aillent voir ailleurs avec leurs suppositions à quelques dollars. Je sentis la main de Maggie se détacher de la mienne, m'éloignant des pensées dans lesquelles je m'étais plongé. Je lui fis un bref signe pour signifier que je restais là encore quelques secondes sans savoir si elle l'avait vu ou non. Ma main libre, il m'était plus aisé à présent de me maintenir sous l'eau. Je fermais les yeux un bref instant, profitant de ce silence.

Quand je les rouvris, il me sembla qu'il y avait de l'agitation à la surface. Alors d'un battement de jambes, je remontais rapidement. Ma tête émergea de l'eau et mes prunelles se posèrent sur Maggie qui me tournait le dos. Elle avait contourné ma planche et se tenait auprès d'Ingrid. Quelque chose ne semblait pas aller. Et là j'entendis sa phrase. C'était presque la réplique du film Apollo 13, en remplaçant le Houston par mon prénom. Si la situation s'y prêtait, j'aurais pu sourire de cette phrase et me moquais gentiment de Maggie. La situation ne s'y prêtait pas. Les deux derniers mots me figèrent. Ingrid était en train de perdre le contrôle. Sans hésiter, je replongeais sous l'eau pour passer en dessous de ma planche et réapparaître à leur hauteur. Ma première constatation fut de voir la rougeur anormale de la peau de l'adolescente.

« Ingrid, regarde-moi. Ça va aller, tu ne risques rien et nous non plus, on est dans l'eau. Respire profondément. » C'était plus facile à dire qu'à faire, je le savais. Ce n'était peut être pas les bons mots non plus. C'était tout ce que j'avais pour le moment pour tenter de la calmer. Je n'avais pas d'autre choix que de faire face à la situation pour qu'elle reprenne le contrôle. Car elle était sous ma responsabilité et que je me devais de l'aider. Je lui avais dit que je le ferai alors je tiendrai parole. Je n'oubliais pas pour autant la présence de Maggie qui était avec nous. Elle ne devait rien comprendre à ce qui se passait. Mais comment lui expliquer de but en blanc que Ingrid était une mutante, que j'en étais un également et qu'il y en avait plein à Los Angeles. Sans compter qu'il y avait deux organisations qui se tiraient dans les pattes pour des idéologies qui me dépassaient. Non, à coup sûr si je lui disais elle me prendrait pour un fou. Pourtant avec ce qu'elle était en train de voir, je n'aurais pas d'autre choix que de lui parler. Et de lui demander de garder le silence pour le bien d'Ingrid. Cela risquait de signer la fin de notre amitié, elle me regarderait autrement. Mais à choisir entre cette enfant que je devais protéger et l'amitié que je lui portais, je ne voulais pas faire de choix et pourtant il s'imposait à moi.

« Ingrid ? Tu crois que les poissons aiment les hammams ? Si ce n'est pas le cas, il vaut mieux leur éviter de réchauffer davantage l'eau. Par contre je ferai appel à toi le jour où il n'y aura plus d'eau chaude et que je voudrai prendre un bain. Tu passeras avant moi plonger ta main dans l'eau pour la mettre à bonne température. Ou si tu ne veux pas, j'utiliserai la bouilloire, ok sans problème. » Ma question était ridicule, mes autres phrases également mais elles auraient peut être pour mérite de la détendre et de la faire rire pour l'aider à se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Dim 1 Juil - 18:48

Bon le moment était critique. Ingrid paniquait, Ingrid s’embrasait, et de fait elle devait se calmer au plus vite avant que les regards ne se portent sur elle. Oui mais lorsqu’elle pensait ainsi, ça la paniquait encore plus. Et l’activation de sa capacité l’épuisait, elle avait de plus en plus de mal à se faire flotter. C’est pourquoi sa planche était d’un secours immense en cet instant ! Elle réussit aussi à se faire la remarque que l’océan valait mieux que la forêt, elle en était à présent persuadée. Mais bon sang que faisaient-ils la dessous, à ne pas remonter ? Une vague arrivait. Ses yeux s’arrondirent. La panique la prit de plus belle.

*Non non non Ingrid calme toi flûte! Keaton va pas être content s’il te voit comme ça CALME TOI ban SANG!*

Plouf ! Maggie venait de remonter à la surface. Une bribe de soulagement s’empara d’Ingrid, lui faisant oublier la vague qui la souleva d’un coup, sans même qu’elle ne puisse lutter contre. Elle but la tasse et s’agrippa de nouveau comme elle put à la planche, avant que Maggie ne la rejoigne. Elle aussi s’appuya sur la planche de Keaton. Il était vrai que cela soulageait énormément tout le corps plutôt que de battre sans cesse des pieds.

Alors que la jeune fille devait être blanche, enfin non rouge incandescente, mais la fatigue devait transpercer ses trait au travers d’affreuses cernes, Maggie lui demanda si ça allait. Comment dire qu’elle était en train de brûler et de réchauffer l’eau autour d’elle. Heureusement qu’ils étaient dans un océan, elle aurait bien transformer une piscine en jacuzzi sinon ! Ingrid se contenta alors de secouer la tête, sans dire un mot. Que pouvait elle dire ? Qu’avait elle le droit de dire ? Et surtout quel bobard raconter ? Tout ce qu’elle savait c’était qu’il ne fallait pas qu’elle sorte de l’eau et qu’elle s’expose aux yeux des plagistes et autres.

Maggie vint à ses côtés et recula vivement lorsqu’elle la toucha. Oui elle était brûlante. Ingrid s’exprima de suite avec un petit « désolée » Mais ne put rien ajouter d’autre. En fait elle était à la fois tendue et effrayée. Et ce fut alors qu’une autre vague de soulagement intervint. Maggie venait de la faire sourire, elle venait de prononcer une phrase digne d’un film sur les fusées. D’ailleurs elle avait déjà entendu ce type de réplique « Houston on a un problème » mais elle ne savait plus dans quel film. Enfin le sourire fut de courte durée, car elle appelait Keaton mais il n’était pas remonté. Du moins elle ne l’avait pas vu. Et elle ne voulait pas encore perdre quelqu’un. Pas une fois de plus, elle n’était pas assez solide, et pas assez vieille pour le supporter encore.
Mais Keaton arriva à sa hauteur. Pfiou il était temps, mais pour autant elle n’arrivait pas à se détendre, encore moins avec ce qu’il lui dit. Ahh les adultes avec leurs phrases bateau !

« Vous ne remontiez pas ! J’ai paniqué, j’ai parfois peur de l’eau !!! »

Les larmes perlaient au coin de ses yeux, elle avait vraiment eu peur, très peur, et maintenant elle perdait le contrôle et ne savait pas comment faire pour le récupérer. Maggie, la pauvre, devait être complètement perdue. Puis Keaton changea de tactique, et ce qu’il dit la fit éclater de rire ! Ce fut radicale, et sa peau commença à reprendre une couleur normale. Un hammam, haha, quand on fait chauffer l’eau c’est un jacuzzi pas un hammam, ahaha puis on est pas sur le bon continent !


« Keat, un jacuzzi pas un hammam, mais les pauvres poissons. D’accord pour le bain !! Mais s’il vous plait me laissez pas couler… J’ai plus de forces… »

Elle commençait à avoir les bras tout engourdis. Et se demandait bien encore combien de temps elle pourrait tenir à la surface de l’eau. Mais elle prit quand même le temps de faire face à Maggie.

« Je suis désolée Maggie… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Mer 4 Juil - 15:09

Les pensées se bousculaient dans la tête de Maggie sans qu’elle ne parvienne à y mettre de l’ordre. C’était anormal. Tout était anormal. Cette gamine ne devrait pas être si chaude, les corps humains ne sont pas conçus pour supporter une chaleur telle, presqu’incandescente. Encore un peu et Ingrid deviendrait rouge fluo. Et puis d’abord, elle sortait d’où, cette adolescente ? Du service pédiatrie ? La rousse y mettait rarement les pieds et râlait quand on l’y envoyait en remplacement. Keaton lui avait dit être son tuteur depuis la veille seulement. Où étaient ses parents ? Si elle en avait encore, bien entendu. Des millions de question, qu’il faudrait qu’elle pose au pédiatre, lui donnait la nausée. Celles-ci ne lui étaient même pas venues en tête lorsque le tuteur et sa pupille l’avaient saluée, sur le parking de la plage. Juste une seule chose lui apparaissait maintenant comme évidente : Ingrid n’était pas comme les autres, l’adolescente était comme elle. Une chose. Un monstre. Un mutant.

Est-ce que Keaton était au courant de l’existence du gène mutant ? Est-ce qu’il faisait partie de Genome ? Non, probablement pas. Elle l’aurait certainement croisé dans les couloirs, cela faisait plus d’un an que Maggie y dirigeait l’infirmerie. Genetic alors ? Elle était sceptique. Après l’échange, elle doutait que des gens si sympathiques que Keaton en fasse partie. Pourtant, le discours qu’il tenait à Ingrid lui laissait à penser que le pédiatre n’était pas indifférent du monde dans lequel elle vivait. Enfin, la première partie du discours parce que son histoire de poissons et de hammam, c’était du délire à l’état pur. Si la situation n’avait pas été si dramatique, Maggie aurait certainement explosé de rire. Là, elle se contentait de suivre la scène du regard, sans broncher. Keat avait l’air de bien maitriser et de savoir comment calmer Ingrid. Quoi que, quand bien même elle aurait pris feu… Non, c’était stupide. On ne peut pas prendre feu dans l’océan. Quoi que, est-ce que des flammes issues d’une ado mutante résistent à l’eau ? Elle ne s’était jamais posé la question. En même temps, elle n’avait jamais eu à le faire non plus.

Elle voyait bien que la pauvre Ingrid était complètement à bout de force. Maggie se rappelait parfaitement quand elle avait du affronter la découverte de son pouvoir et son déclenchement intempestif. Dans les cas là, elle voit en négatif et les personnes atteintes d’une quelconque maladie rayonnent d’un rouge vif aveuglant. Ca lui donne le tournis, l’envie de vomir et déclenche des saignements de nez. C’est affreux. Maintenant ça va un peu mieux, même si cette malédiction lui joue parfois des tours
.

« Ce n’est pas grave, Ingrid. Je sais très bien que tout ce qui t’arrives n’est pas de ta faute. Tu n’as pas à être désolée.»

Ou comment lui faire comprendre à demi mot, il y avait des gens autour d’eux, qu’elle compatissait et qu’elle savait parfaitement de quoi il en retournait. Maggie s’était faite à l’idée de côtoyer des mutants et d’en rencontrer plus souvent qu’elle ne le voudrait. Elle donnerait n’importe quoi pour retourner à sa vie d’avant. Avant la mutation. Avant le Blue Lake.

« Ca vous dit d’aller manger des bagels au fromage ? Ils vont finir par être rassis si on les laisse trop longtemps au soleil. » Elle se tourna vers l’adolescente. « Allez grimpe sur cette planche, je te ramène sur la plage pendant que Keaton va remballer les deux autres. »

Et hop, comment faire d’une pierre deux coups. Elle empêchait Ingrid de couler à pic et se déchargeait sur Keat de la corvée que consistait le rangement. Maggie aida la jeune fille à se hisser sur la planche. Merci la poussée exercée par l’eau, elle n’aurait jamais réussi à porter Ingrid avec sa force de moucheron. Puis la rousse commença à pousser la planche et sa passagère vers le rivage, laissant le pédiatre s’occuper de ramasser leur bazar.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   Ven 6 Juil - 19:14

Méthode Keaton : Tourner en dérision quelque chose même quand la situation ne s'y prête pas. L'effet est radical et atteint. On pouvait dire que sur ce coup là, j'avais une belle réussite. J'aurais pu dire sauna en bêtise au lieux de hammam. N'importe quel mot tant que je ne disais pas jacuzzi. Et l'image des poissons, je n'y pouvais rien, c'était la première idée qui m'était passé par la tête. Au moins, ça avait fonctionné. Ingrid avait éclaté de rire. Sa peau reprenait une couleur normale, ne virant plus au rouge si inquiétant. Même si la situation restait tout de même préoccupante. Ingrid semblait à bout de force. J'avais sous estimé qu'elle avait complètement récupéré alors qu'elle venait tout juste de sortir de l'hôpital. Mais quel idiot je faisais parfois. J'avais voulu qu'elle se change les idées et ça se retournait contre elle car je n'avais pas réfléchi assez longuement aux conséquences de cette sortie.

Et Maggie qui venait de voir cette scène mais qui ne semblait pas particulièrement effrayée. C'était étrange comme réaction. Je la ressentais malgré mon inquiétude pour Ingrid. J'écoutais l'échange entre les deux filles et les propos de Maggie m'interpellèrent. Elle savait très bien tout ce qui arrivait à Ingrid ? Dans le sens elle la comprenait, mais ? Quelque chose m'échappait. Maggie était comme nous ? Je la côtoyais depuis peu de mois mais je n'avais rien remarqué ? En même temps, ça ne se lisait pas non plus sur mon visage que j'avais un don. J'observais l'infirmière en silence alors qu'elle suggérait de regagner la plage. J'acquiesçais en silence. Ce n'était pas le bon endroit pour avoir une discussion avec elle. La priorité était de ramener Ingrid sur la terre ferme. Ce qu'on fit. Elle monta sur la planche alors que je m'occupais des deux autres. Et ainsi, on regagna la plage, Maggie s'occupant de ramener Ingrid.

Une fois sur le sable, les brides furent enlever. Je pris une planche sous chaque bras et avançais avec elles pour rejoindre le coin où nous avions laissé les serviettes et tout le reste. Arrivé à cet endroit, je posais les planches à plat sur le sable. Sans un mot, je récupérais mes lunettes de soleil mais ne les mis pas immédiatement. Est-ce qu'il fallait que j'attende que Ingrid s'éloigne un peu pour parler à Maggie ? Je ne savais pas trop quelle attitude tenir pour l'instant. Alors, je m'assis sur une des planches en silence. Mon regard azur se porta sur l'adolescente. « ça va mieux ? C'était peut être un peu tôt, je suis désolé. On renouvellera l'expérience une autre fois, quand Maggie t'aura gavé de bagels. Du moins si ça vous dit à toutes les deux. » Peut être que l'expérience surf s'arrêterait là. Peut être que je me contenterai de revenir seul comme j'avais l'habitude de le faire même s'il m'arrivait de surfer en compagnie de Dwayne qui s'amusait à me charrier car il se trouvait plus doué que moi alors que c'était l'inverse. Ou peut être pas, ça n'avait guère d'importance, le surf était un sport qui me détendait ce qui ne semblait pas être le cas de ces deux demoiselles. J'observais les gestes d'Ingrid et au bout d'un moment, je me décidais à détourner mon regard, rassuré. Elle était fatiguée, mais ça semblait aller. Son pouvoir avait également l'air sous contrôle. Je poussais alors un léger soupir car je ne savais pas dans quoi j'allais me lancer. Pourtant il le fallait. J'aimais bien Maggie mais ma priorité était Ingrid et sa sécurité. Alors mes prunelles se reportèrent sur l'infirmière et se fixèrent dessus. « Tu es différente aussi n'est-ce pas ? Tu ne sembles pas effrayée par ce que t'as vu. Pourtant il y a de quoi.. » Ce n'était pas tous les jours qu'on rencontrait une adolescente dont la peau chauffait au point de nous brûler et de prendre feu. Et ça n'effrayait pas Maggie. Ou alors elle voyait tellement de cas étranges aux urgences que plus rien ne l'étonnait. Mais tout de même, j'avais de sérieux doutes pour que ce dernier point soit plausible. « Si tu pouvais garder ça pour toi Magg, ça nous arrangerait s'il te plait. Autant pour la sécurité d'Ingrid, que pour la tienne et la mienne. Je souhaite la protéger de certaines personnes... » Même si c'était plutôt des groupes dont un auquel j'appartenais sans adhérer à leur cause. Je jouais avec les branches de mes lunettes machinalement, attendant la réaction de la jeune femme et tout en gardant du coin de l'oeil celle d'Ingrid.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maybe tomorrow is a better day, but now It's time to surf ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: VENICE BEACH-