..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What a beautiful picture!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: What a beautiful picture!   Mer 29 Fév - 17:16

Il était encore tôt, mais Ingrid avait envie de faire de la photo. Cela faisait bien une heure qu’elle tournait en rond dans son lit sans savoir quoi faire. Lire, fait. Elle n’avait pas tenu. Compter les moutons pour se rendormir, fait. Mais ça n’avait pas fonctionné. Aller prendre son petit déjeuné, fait. Mais ça n’avait pris que cinq minutes. Au final elle revenait chaque fois au point de départ. C’était donc décidé, elle allait piquer l’appareil photo de Keaton et elle irait prendre quelques rues et personnes en photos pendant la matinée. De plus la luminosité matinale lui donnerait des photos particulièrement jolies.

Elle était d’humeur hyperactive alors Ingrid enfila un jean et un débardeur rouge vif. Elle releva ses cheveux en chignon pour que la brise matinale n’en fasse pas un tas de nœuds, s’arma de l’appareil photo et partit dans le centre de L.A. Elle n’avait pas dit au revoir à Keaton, mais il était à l’hôpital si elle se souvenait bien de ce qu’il lui avait dit la veille.

Elle était contente, elle avait fini par prendre ses marques dans l’appartement de son père d’adoption. Et elle recommençait à vivre petit à petit, une vie d’adolescence. Et d’ailleurs comme toutes les adolescentes elle craquait sur les garçons. Mais ça ne durait pas bien longtemps, bref… Ingrid rentrait dans sa nouvelle vie avec brio !

Alors qu’elle arpentait les rues des grands magasins, là où quelques jours plus tôt elle avait retrouvé Jayden, Ingrid prit quelques photos. D’abord une mamie qui donnait à manger à quelques pigeons, puis une serveuse qui apportait un café à un couple très apprêtés, puis un immeuble qui tombait en ruine, et un jeune homme qui descendait la rue à toute allure.

Il était beau, brun, les yeux foncé, fin et sportif à la fois. Ingrid le trouvait élégant. Mais lorsqu’il passa à côté d’elle en la bousculant, fallait dire qu’elle était en plein milieu du passage aussi, elle le regarda avec un regard noir.

« Heyy pardon ça existe aussi !! »

Ingrid lui avait limite craché ça en hurlant. Puis elle s’était pliée en deux pour ramasser son sac qui était tombé lors du choc. Heureusement qu’elle avait gardé son appareil bien en main. D’autant qu’elle ne voulait pas l’abîmer ce n’était pas le sien. Puis elle resta plantée là, en plein milieu du chemin en fulminant

« Raah les jeunes ils sont malpolis maintenant ! Et ceux qui sont beaux sont arrogants…Pffff »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Ven 2 Mar - 21:41

Quand j’ai ouvert les yeux ce matin, j’étais déjà à la bourre. Y’a des fois, j’me dis que je devrais plus faire la fête en semaine. Après le matin, j’entends pas mon réveil sonner et j’arrive en retard à la fac. Enfin ça c’est dans le meilleur des cas. Le pire, c’est quand j’me lève pas du tout et que j’loupe une heure, voire une demi-journée de cours. J’sais qu’à la fac, y’a pas beaucoup de suivi, mais quand même. Plus vite je termine mes études, plus vite je retourne à Boston. J’me lève donc à vitesse grand V, je file sous la douche et sort sans même prendre le temps de fumer la première cigarette du matin. En plus, c’est la plus importante de la journée celle là ! Bon, j’attrape mon skate et file en direction de l’UCLA. Dans cinq minutes, j’suis sensé être en classe. J’y serai pas, faut pas rêver. C’est une planche à roulettes que j’ai, pas une fusée.

En général, les gens râlent quand je roule avec mon bolide sur le trottoir. Pourtant, j’suis doué. Je reverse jamais personne. Un coup de bassin à droite et hop, la mémé est évitée ! Un coup à gauche et hop, j’passe entre les deux hommes en costard ! J’ai pas le droit de faire du skate sur le trottoir, je le sais. Mais là, j’ai pas le choix. Ca va toujours plus vite que la marche à pied et je déteste les transports en commun. C’est bondé et ça fleure bon la transpiration et les pieds. J’préfère encore marcher sous la pluie. Et en plus, ce matin, ça va, y’a pas trop de monde. Donc j’ai pas de mal à les esquiver s’ils ne restent pas dans le passage. J’ai été trop vite en besogne, comme d’habitude. C’était sans compter sur une gamine postée sur mon chemin.

J’eus juste le temps de l’éviter, en faisant tomber son sac. Je décide de laisser ça couler, j’vais pas m’arrêter pour un vulgaire sac à main, c’est pas mon genre. Et c’est là, qu’elle s’est mise à gueuler, soit disant que j’suis pas poli. J’saute de ma planche à roulette et fais demi-tour. Non mais, elle se prend pour qui ?

« Dis donc, est-ce que tu m’as demandé pardon, la Crevette ? »

J’me permet de l’appeler Crevette parce qu’elle semble plus jeune que moi. J’aurais très bien pu dire Morveuse mais c’est pas très respectueux. Une crevette, c’pas insultant, c’est un fruit de mer. D’ailleurs, en parlant de fruit de mer, j’ai faim. J’ai pas eu le temps de déjeuner ce matin.

« C’est moi que t’appelles le jeune ? Mais t’as quel âge toi ? »

Non mais, j’vous jure ! Y’a plus aucun respect. J’la dépasse d’une bonne tête alors je contente de la toiser du regard. Cette fois, c’est sur, j’suis en retard à la fac.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Mar 6 Mar - 19:31

Ingrid venait de se faire bousculer par ce sombre inconnu en skate. De loin elle le trouvait super mignon et de près, l’image ne changeait pas même s’il avait été si rapide qu’elle n’avait eu que quelques secondes pour le voir près d’elle. C’était pour ça qu’elle avait été téméraire et l’avait grondé comme un gosse de son âge ! Oui mais les garçons sont beaucoup moins matures à l’âge d’Ingrid. D’ailleurs ça la soulait rapidement ce genre de comportement gamin ! Enfin bref elle avait quelque chose qu’elle n’aurait jamais fait la veille encore. Elle avait rabroué le jeune homme. Pourquoi ? Ingrid était une fille timide d’habitude. Peut être voulait juste t-elle une occasion supplémentaire de le voir de près ? En tout cas elle avait déjà des photos de lui, en action sur son skate !

Elle ramassait ses affaires, son sac plus précisément et se redressa avec l’appareil photo dans une main le reste de ses affaires dans l’autres. Lorsqu’elle se releva elle se retrouva nez à nez avec le jeune homme qui lui demandait si elle avait bien osé lui demander un pardon. Mais Ingrid avait soudainement perdu la parole. Pourquoi avait elle crié après lui ? Pourquoi ? Il était beau et avait beaucoup de prestance, et elle n’osait pas continuer dans son obstination.

« Euh ou..ou…oui » bredouilla t’elle

Elle mit alors son appareil photo dans son sac qu’elle mit sur son épaule. Ingrid n’avait que quinze ans, mais elle en paraissait un peu plus lorsqu’elle était sérieuse ou bien selon comment elle s’habillait, mais les gens ne cessaient pas de voir son jeune âge et jamais on ne la considérait pour ce qu’elle était vraiment. Mais plus que ça, depuis l’accident, le chagrin avait quand même pris place sur les traits de la jeune fille. La preuve, une nouvelle fois, la théorie de l’âge se dressait entre elle et le jeune homme. Jeune homme qui d’ailleurs avait osé l’appelé crevette. Quel surnom pas très flatteur ! Bon, bien sûr il y avait toujours pire, mais quand même il ne la connaissait même pas.

« Que je sache je ne t’ai pas donné de surnom dégradant sans te connaître, alors oui, de nous deux je pense que t’as l’esprit le plus jeune ! Tu n’es même pas civilisé… »

Oui, Ingrid évitait délibérément de dire son âge. Elle se défendait comme elle pouvait même si, elle savait qu’elle ne s’en sortirait pas comme ça. Mais d’un autre côté elle était impressionnée par ce garçon, même si elle savait aussi que ça ne serait pas son meilleur ami… Alors pour se faire pardonner de son effronterie, alors qu’après tout, les bousculades sont communes dans la rue, Ingrid devint encore plus téméraire.

« Tu veux que je t’offre quelque chose pour me faire pardonner ? » dit elle en devenant toute rouge de honte et d’embarras.

La jeune fille ne savait pas ce qu’il lui arrivait. A la base, elle était ici pour prendre quelques photos, et elle se retrouvait à proposer quelque chose à un garçon plus vieux qu’elle… au moins physiquement. Ca sentait mauvais tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Ven 9 Mar - 22:24

Je jette un coup d’œil à mon téléphone. Je soupire. Cette gamine a vraiment réussi à me foutre à la bourre, c’est loupé pour mon premier cours du matin. J’aime pas spécialement aller en cours mais entre discuter sur le trottoir avec la Crevette et faire des maths, j’crois que je préfère les maths. Pourtant, j’suis bien nul et je passe le plus clair de mon temps à roupiller sur la table du fond. J’suis même pas sur que la prof connaisse mon nom. Oh j’en suis même certain. D’ailleurs, j’en viens à me demander pourquoi je me suis levé ce matin. J’aurais du rester au lit. Maintenant, j’suis là avec Miss Politesse. Belle matinée. Remarquez, cela va me laisser le temps de fumer ma clope, c’est pas plus mal dans un sens.

Pas civilisé ? Moi je ne suis pas civilisé ? Non mais pour qui elle se prend celle là ! Encore une jeune fille de bonne famille, à cheval sur les principes. Tiens, je vais lui en donner moi, des principes. Et aussi une raison valable de me hurler dessus comme elle le fait à cet instant précis. J’allume donc tranquillement une cigarette avant de lui recracher toute ma fumée au visage, mine de rien. Oh pardon p’tite Crevette, j’te jure que j’ai vraiment pas fait exprès. C’est le surnom qui lui plait pas, dommage. C’est mignon pourtant, une crevette, surtout avec une tonne de mayonnaise dessus. Miam ! Ca me donne faim.

« T’en fais des manières pour un malheureux surnom. T’aurais préféré quoi ? Moustique ou Demi-Portion ? Et puis, c’est pas moi qui photographie les gens à leur insu, Mademoiselle Je-M’offusque-Pour-Rien. »

Les adolescents, ce n’est plus ce que c’était quand même. Elle ne peut pas aller jouer à la poupée avec ses copines et fantasmer sur le premier Boys Band venu plutôt que de me casser les pieds pour des broutilles. Je suis déjà suffisamment en retard. Pourquoi avait il fallu que cela tombe sur moi ? Voilà qu’elle me propose de m’offrir quelque chose en échange de mon pardon. Je la regarde en haussant les sourcils, perplexe. Elle doit avoir quoi cette gamine, quatorze ou quinze ans, pas plus. Je dois me retenir pour ne pas lui exploser de rire au visage. Elle est vraiment bizarre cette fille.

« J’pense pas que t’ai ce que je désire, Fillette. Et qui t’as dis que j’allais te pardonner ? J’suis en retard en cours à cause de toi. »

Paf, dans les dents. C’est même pas vrai en plus. J’suis en retard à cause de la fête mémorable d’hier soir. J’écrase ma cigarette. J’espère qu’elle va rapidement me lâcher les baskets. J’ai envie de boire un café. J’ai envie de retourner me coucher. J’ai envie d’être à des millions d’endroits, sauf que je suis ici, avec une demoiselle passablement casse pied. Il a des jours où on ferait mieux de rester au lit.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Lun 12 Mar - 19:11

Ce garçon avait beau être très mignon il agaçait Ingrid. A première vue, elle ne jugeait jamais personne, mais lui elle doutait l’apprécier un jour. Il se permettait les petits surnoms provocateurs et surtout, ça se voyait qu’il la prenait pour une moins que rien. Il n’était pas comme Morgan. Elle aimait les duels verbaux avec Morgan parce qu’au fond elle savait qu’ils s’appréciaient plus ou moins. Mais avec lui les choses étaient différentes. Elle avait l’impression d’être un moustique qui le gênait. Et il faisait exprès de l’embêter, comme avec cette cigarette. Elle ne dit rien au début et le laissa faire. Elle le laissa aussi déverser sa bille sur les petits noms qu’il pourrait bien lui donner. Et c’en fut trop alors, elle lui retira la cigarette du bec et la jeta par terre avant de l’écraser, puis lui dit les mains sur les hanches.

« C’est pas un gnome arrogant qui va me faire des leçons ! Quand je photographie des gens dans la rue les photos restent chez moi à moins que la personne ne soit au courant et que ça ne la dérange pas ! »

Ingrid n’aimait pas qu’on attaque ses photos. C’était la seule chose dans laquelle elle pouvait s’épanouir. Et puis elle était persuadée qu’elle pourrait mieux contrôler sa capacité ainsi. Mais pour lors c’était compromis puisque de côtoyer ce jeune homme l’énervait et contribuait à faire rougir dangereusement sa peau. Mais elle fit comme si de rien n’était et respira bien fort un bon coup histoire de se contrôler.

Mais vite il prononça le mot de trop.

« La fillette comme tu dis n’est pas une abrutie ! T’étais en retard avant même que tu me percutes et que je ne t’interpelle. Il est vingt passé et ça ne fait pas vingt minutes qu’on parle… Si on peut appeler ça comme ça. Quant à me faire pardonner je n’en ai même pas envie je n’ai rien à pardonné, mais c’était de la politesse de ma part que de te proposer quelque chose, en pensant à un café. Maintenant si ça ne te convient pas je ne te retiens pas ! »

Ingrid croisa alors ses bras en dessous de sa poitrine en attendant la réaction du garçon. Il était arrogant. Il était beau, il le savait et il s’en servait. C’était pas juste pour les autres ! Et en plus il voulait lui faire croire que c’était elle qui l’avait mis en retard, alors qu’il allait déjà trop vite parce qu’il était déjà en retard en la percutant. Il avait tout de même un sacré culot !

Le regard d’Ingrid était froid. Dépourvu de gentillesse sur le coup. Son regard azur était dur, quand soudain elle se rendit compte que malgré sa colère sa peau avait repris sa teinte normale ! Elle se mit alors à sourire, ce qui pouvait paraître étrange vu la situation et son état d’esprit quelques secondes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Dim 18 Mar - 23:31

Gnome arrogant ? C’est elle du haut de son mètre vingt qui me traite de gnome ? J’hausse les sourcils et mes lèvres s’étirent dans un sourire moqueur. Une pichenette et elle s’envole. Elle est toute maigre, j’devrais peut être lui offrir un bagel au fromage qu’elle reprenne un peu du poil de la bête. Oh et puis non, c’est pas à moi de me soucier de sa santé, elle doit bien avoir des parents pour ça. Si j’achète un bagel, ce sera pour ma pomme. En plus, vu l’heure qu’il est, il ne me reste plus qu’à passer m’acheter un café et d’attendre sagement le cours prochain. Oui, j’vais faire ça. Un café, un bagel et une cigarette pour passer le temps. Je pourrais aussi jouer avec mon téléphone super sophistiqué qui fait des millions de choses. Fillette me pique ma clope pour la balancer par terre. Crime. Sacrilège. Sale peste.

Je fulmine. Elle a réussi l’exploit de m’énerver. J’déteste les mômes.

« Tu te prends pour qui, toi, au juste ? T’es vraiment une petite peste. »

J’me retiendrais pas, je lui en collerais une à celle là. Cette journée a vraiment hyper mal commencé. J’inspire profondément pour me calmer. Cette gamine m’agace à un point incommensurable. Pourquoi il a fallu que la bouscule, elle ? Ca aura pu tomber sur une dizaine d’autres personnes. Une nana super jolie que j’aurais pu inviter à manger un bagel avec moi par exemple. Mais non, j’suis tombé sur la seule ado pré pubère de cette rue. Je commence à ramasser mon skate pour tourner les talons et partir loin de cette gamine quand j’manque de m’étouffer avec ma salive. Quoi ? Elle pensait me proposer un café ? La bonne blague.

« J’ai pas envie de prendre un café avec toi de toute façon. Si j’suis pas en cours, toi non plus. Papa-Maman vont pas être très contents quand ils apprendront que tu sèches les cours pour prendre des photos à la con. Tu nous fais quoi là, ta crise d’adolescence ? »

Nouveau sourire moqueur. J’suis méchant là et j’le sais. Mais cette fille m’a poussé à bout. On ne m’arrache pas des lèvres la première cigarette du matin. J’aurais pu être plus horrible que ça encore. Elle ne gagnera pas ce petit jeu avec moi. Elle est tombée sur un os. Elle ne me retient pas ? J’ai pas besoin de sa permission pour partir et de toute façon, j’comptais pas m’éterniser.

J’ramasse mon skate, pour de bon cette fois et j’hoche la tête de gauche à droite.

« J’me casse de toute façon, j’ai assez entendu de conneries pour la journée. Au plaisir de ne jamais te revoir, Fillette. »

Je fais volte face et reprends mon chemin. Je remonte pas sur mon skate, on ne sait jamais. Des fois que je retombe sur une autre gamine comme elle. J’allume ma deuxième première cigarette du matin, l’autre ayant été écrabouillée par une casse pied. J’inspire, moment de bonheur. Ma journée peut vraiment commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Mar 20 Mar - 8:12

Ingrid était agacé par ce garçon. Certes il avait la vingtaine, mais qu’est ce qu’il était colérique ! Il voulait lui faire la leçon de morale et lui montrer qu’il était le plus fort le plus intelligent le plus beau !! Mais que faut il pas entendre ! Il était agaçant, point final ! Jamais elle ne voudrait le revoir. D’autant qu’il se croyait malin en l’accusant de le retarder alors qu’il était déjà en retard. D4aillerus cette remarque n’avait pas eu l’air de lui plaire. Non seulement l’arrachage de cigarette l’avait rendu plus hargneux que jamais, mais en plus il se permettait une référence aux parents.

Certes Ingrid n’avait pas du tout était cool avec lui mais jamais au grand jamais, ne le connaissant pas, elle n’avait attaqué ses parents ou l’un de ses proches. Lui ne s’était pas gêné mais il avait tablé sur la mauvaise personnes. Alors non Ingrid ne fondit pas en larmes, elle se le refusait. Mais elle s’énerva, ohh oui elle s’énerva.

Alors qu’il commençait à filer, comme si de rien était fier de lui, s’allumant une autre cigarette, elle vit qu’il avait fait tomber un cahier par terre. Elle le ramassa, et courut derrière lui. Au passage elle lui attrapa le bras. Le contact avait dû être brûlant car déjà Ingrid avait la peau qui rougissait. On aurait pu croire qu’il s’agissait là de l’énervement si ce n’est que sa peau était brûlante. Il avait tapé là où ça fait mal, ça on pouvait en être certains. Et dans un même mouvement, alors qu’elle lui agrippait le bras, elle ajouta, les mâchoires serrées :

« Avant de parler des parents des autres vérifie qu’ils ne sont pas mort enfoiré ! »

Puis Ingrid le lâcha, elle-même choquée par son langage. Elle se retenait quand elle vivait chez ses parents, mais c’était là son seul moyen d’évacuer sans créer une catastrophe avec sa capacité. Alors voyant son bras dénudé rougissant de plus en plus, elle s’éloigna, le regard flamboyant de haine.

« Tu peux me détester je m’en fiche, je ne te connais pas… Mais ne t’avise pas de parler de mes parents …. »

Cette situation la mettait dans de ces états. D’autant que la jeune adolescente avait ses problèmes de filles et pendant ces périodes là, ses émotions et donc sa capacité étaient plus sensibles. Si cela continuait une flammèche na tarderait pas à apparaître sur son bras, surtout si elle ne se contrôlait. Elle avait une envie irrépressible de la frappait, d’en faire de la chair à pâté. Peu importe qu’il soit plus grand et plus costaud qu’elle elle se sentait wonder woman et voulait le réduire au silence. Ses pauvres parents… Ils étaient morts, à cause d’elle. Elle ne supportait pas qu’on le lui rappelle, c’était une douleur encore trop présente.

Mais elle se rendit compte qu’elle ne lui avait pas rendu son cahier. Cahier qui allait finir par se consumer au contact de sa peau. Elle profita alors de la situation et le lui balança à la figure avant de se retourner et de commencer à s’éloigner de lui.

« Et pour ta gouverne je sors de l’hôpital voilà pourquoi je prends des stupides photos ! mon père adoptif et médecin ma autoriser une semaine d’adaptation espèce e vipère sans nom va brûler en enfer ! »

Ingrid se défoulait dans les paroles, loin du garçon pour ne pas le toucher et le brûler. Jamais elle n’avait été comme ça. Non au contraire, elle était plutôt du genre sage et sans histoires. Lorsqu’elle rentrerait et qu’elle verrait Keaton qu’il lui demanderait comment s’est passé sa journée et qu’elle le lui expliquerait, elle était persuadée qu’elle se prendrait un gros savon. Mais il l’avait cherché. Puis d’bord pourquoi s’était il arrêté ? D’habitude personne ne s’arrête quand on râle parce que l’on s’est fait bousculer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Lun 2 Avr - 20:06

Je marche tranquillement en direction de la fac, mon skate sous le bras. J’suis bien content de m’être débarrassé de cette demi-portion. Elle m’agace. J’espère ne plus jamais la croiser de toute ma vie. Comment c’est possible d’être aussi arrogante que ça à son âge ? Ses parents lui ont rien appris, c’est pas possible autrement. Enfin bref, un sourire se dessine sur mes lèvres. Ma journée va vraiment commencer cette fois. J’vais aller en cours, me poser dans le parc de l’UCLA du temps de midi et voir mes potes. Une super journée en somme. On va certainement préparer la soirée de demain soir. Une journée géniale quoi. C’était sans compter sur cette gosse qui m’attrape le bras et me force à la regarder. Ma peau, là où elle l’a touchée, est rougie et commence à me brûler. Je fais mine de rien, même si la sensation est pas super agréable.

Je la regarde en haussant les sourcils. Morts ? Pourquoi elle me dit ça, elle est complètement givrée celle là ! Je pousse un long soupir. Même si cela est vrai, j’en ai strictement rien à faire. Je comprends pas pourquoi elle me l’a avoué. Il doit lui manquer une case. Ouais, ça doit être ça.

« Tu essayes de m’faire chialer, c’est ça ? »

Elle croit que c’est ça qui va me faire changer d’attitude envers elle, elle se fourre le doigt dans l’œil. C’est elle qui m’a attaqué et quand on m’attaque le matin, je suis pas franchement la meilleure personne qu’il soit. J’suis méchant quand on m’emmerde avant midi. Après, je m’offusque plus. Je tire une grande bouffée sur ma cigarette. Tout ce qu’elle va gagner en jouant comme ça avec mes nerfs, c’est de se prendre une bonne baffe ou alors que je la ramène par la peau des fesses chez ses parents. Ou son tuteur ou peu importe, je m’en fiche en fait. J’ai bien entendu ? Elle vient bien de me dire : « Ne t’avises plus de ? ». Ma mâchoire se crispe dans un geste de pur énervement. Ce qui m’ennuie, c’est que si elle continue comme ça, c’est que mon don risque de débarquer sans trop prévenir. Je cohabite plutôt bien avec mais je ne le contrôle pas encore tout à fait. Et ça m’emmerderait qu’il arrive là, maintenant.

« C’quoi ça, une menace ? Non mais sérieusement, j’te repose la question. Tu te prends pour qui au juste ? »

Et là, elle me parle d’hôpital et de père adoptif. J’ai fait quoi de si mauvais pour être obligé d’écouter la complainte de cette gosse ? Je me frotte le front avec la main qui ne tient pas le skateboard. Bon là, il faut vraiment que ça s’arrête. En plus, elle a mon cahier de maths. Si je vais en cours sans, je vais me faire zigouiller par la prof. Me faire enguirlander, je m’en fiche royalement. Mais à cause d’elle, ça m’ennuierait fortement.

« Remarque, sortir de l’hosto c’est une super excuse pour sécher les cours. J’en ai un peu rien à faire de ta vie, tu sais. Tu crois que ça me touche que tu sortes soit disant de l’hôpital ou que tu me balances la mort de tes parents ? J’vais pas te présenter mes excuses ou être plus sympa. Donc ton laïus de Cosette, tu peux te le garder, ça me passe trois kilomètres au dessus de la tête. »

Je jette mon mégot par terre tout en sachant que là, j’suis allé beaucoup trop loin. J’ai pas à lui parler sur ce ton et franchement, ça me ressemble pas. Mais elle m’a poussé dans mes retranchements et ça, j’aime pas. J’écrase ma cigarette du bout de ma basket avant de jeter un regard glacial à la gamine.

« T’sais quoi, tu me rends mon cahier et on va partir chacun de notre côté. Si ça continue, j’vais vraiment être odieux et j’m’en voudrais de t’faire pleurer. »

Non, en fait, j’m’en fiche pas mal de la faire pleurer. J’veux juste pas passer pour un monstre auprès des passants. J’ai pas envie d’attirer l’attention de toute la rue sur moi. J’suis pas d’humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Sam 7 Avr - 15:30

Quel facétieux personnage arrogant et sans limites niveau connerie ! Ingrid s’énervait de plus en plus et arrivait de moins en moins à se contrôler. Il allait bien trop loin, bien bien trop loin et fallait qu’il stop son manège. Soit il partait sur le champ, soit il changeait de comportement. Mais les implications de ces mots auraient un effet inattendu s’il continuer sur ce chemin sinueux. Ingrid ne garantissait pas pouvoir se contrôler encore bien longtemps.

L’adolescente ne savait même pas pourquoi elle s’obstinait à vouloir arranger la situation ou même à se justifier puisqu’elle le voyait bien, cela ne servait à rien. Elle avait le titre de peste et morveuse aux yeux de cet inconnu, et ce titre lui avait été collé à la glue sur le visage. Mais cela lui faisait mal. Non seulement Ingrid n’avait pas l’habitude que les gens soient si méchants avec elle, mais en plus il osait s’attaquer à sa famille, et ironiser ce qu’elle disait. Alors que la mort de ses parents et son séjour à l’hôpital étaient ce qui lui était arrivé de pire dans sa petite vie.

Il ne comprenait pas, qu’elle essayait de le prévenir, et non de se prendre pour plus qu’elle ne l’était, mais il risquait de lui arriver un pépin s’il continuait à lui parler ainsi. Elle continuait de se concentrer, alors que la chaleur montait en elle, mais rien à y faire il continuait à jacasser en face d’elle. Et elle ne savait pas quoi faire, fuir ou rester planter là. Passé pour plus folle qu’il ne la prenait déjà ou bien protéger son secret. Un adulte normal aurait fui, car il savait que la protection de sa capacité était le principal, le reste c’était du surplus, mais pour Ingrid, l’adolescente, les choses n’étaient pas si évidentes. Et pourtant elle se rappelait la réaction première de Jayden, et elle savait que si sa capacité éclatait devant lui, il appellerait quelqu’un ou bien la pointerait du doigt.

Elle ne savait pas s’il se rendait compte qu’il parlait tout seul depuis quelques minutes, mais Ingrid était tellement concentrée pour ne pas éclater qu’elle n’avait pas pu dire un mot. Puis les larmes commencèrent à couler de ses yeux, car sa colère était plus puissante que sa volonté de stopper le processus. Il voulait son cahier en plus… et bien cela promettait de lui indiquer le problème de la jeune fille qu’il croyait hautaine, vipère et tout autre petit nom désagréable qu’il pouvait bien trouver pour la qualifier.

« Ok mais je crois qu’il va y avoir un problème » dit-elle la voix tremblante.

Ingrid tendit la main qui tenait le cahier en direction du garçon arrogant. Son bras avait une couleur cramoisie et une chaleur assez intense s’en dégageait. Le rouge atteignait à présente toute sa main et le cahier tomba en cendre aux pieds de jeune étudiant.
« Au lieu de faire ton prétentieux qui sait tout sur tout et juste capable d’insulter les autres, fais attention à qui tu as à faire. »

La colère de l’adolescente atteignait son paroxysme et une flammèche bleue s’alluma sur son bras. Ingrid commença à paniquer et alors elle eut une idée.

« Gifle-moi, vite !!!! »

Ohh que oui elle le détestait, mais il fallait qu’elle reprenne ses esprits ou qu’elle pense à autre chose parce que ça courrait à la catastrophe et il était hors de question que la vie de personnes soit en danger, et qu’elle s’expose aux yeux du monde comme ça. Surtout que cacher ses avants bras ne servait pas à grand chose car le tissu ne ferait pas un pli, tout comme les pages de ce pauvre cahier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Mar 17 Avr - 11:51

Ok, là j’crois que je me suis foutu dans un merdier pas possible. D’une, j’ai fait chialer une gamine et donc je vais passer pour le connard de service. Il suffit de voir comment les mères de famille bien pensantes me regardent. J’ai l’impression d’être une curiosité. Oui, j’ai fait pleurer cette gosse mais elle l’a bien cherché. En plus, elle raconte des bobards plus gros qu’elle. Faut arrêter de prendre les gens pour des idiots. Je ne suis pas né de la dernière pluie et son histoire de parents décédés, d’hôpital et compagnie, j’y crois pas de trop. Franchement, il vous serait arrivé une chose aussi affreuse dans votre vie, vous iriez le chanter sur tous les toits ? Non. Elle m’a raconté ça uniquement pour se rendre intéressante. J’en suis persuadé et personne ne me fera changer d’avis. Mon skate sous le bras, une main dans ma poche, je la regarde d’un air blasé.

Enfin, mon regard changea rapidement. Si j’avais su que cette nana était la fille cachée de la Torche Humaine des 4 Fantastiques, je ne me serais certainement pas risqué à l’énerver. Mon cahier de maths ? Comment j’vais expliquer ça à la prof maintenant ? Et surtout, comment j’vais préparer mes partiels ? Bon, ce n’est pas comme ci j’étais le plus grand bosseur de la planète mais il y a des limites. J’me recule d’un pas, j’ai pas envie qu’elle me défigure. Elle est tarée cette fille, j’vous dis. La prochaine fois que je la croise, en espérant qu’il n’y ai jamais de prochaine fois, je changerai de trottoir. En plus, voilà qu’elle recommence ses leçons de moral. « Fais gaffe à qui tu as à faire » et gnagnagna. Qu’est-ce qu’elle peut être lourdingue !

« En quelle langue va falloir que je te le dises ? J’en ai rien à faire de qui t’es. Je me contrefiche de ta petite vie. T’as pas capté ça ? »

Et là, c’est le drame. J’aurais jamais, mais alors jamais, du dire ça. J’vois une petite flamme bleue naitre sur sa peau rougie. Au départ, j’croyais que c’était la colère qui faisait ça. Maintenant, j’me dis que cette gosse est comme moi. Un être à part. Un être qui a une capacité que les autres n’ont pas. Dans un sens, j’ai pas envie de la gifler, quoi que ça me ferait bien plaisir. De l’autre, j’ai pas envie d’attirer l’attention sur nous. Surtout si cette gamine prend feu, comme ça « Pouf ! », en plein milieu de la rue. Alors, j’lève la main, lui demandant d’attendre. J’entre dans le premier troquet que je vois et commande un café avec un verre d’eau. J’avale le café d’une traite et paye le barman avant de partir avec le verre d’eau. J’reviens devant Miss Torche Humaine et je lui balance l’eau dans la figure. C’est pas génial mais c’est toujours mieux qu’une gifle. J’vais ramener le verre au barman et reviens me planter devant la gamine.

« Calmée ? Bon maintenant, on fait comment pour mon cahier ? Y’avait tout mes cours là dedans. Si j’rate mes examens, ça sera uniquement de ta faute ! »

Furibond, je la regarde d’un œil noir. Elle vient de me gâcher ma journée toute entière avec ses conneries d’hôpitaux et cette stupide manie de prendre feu. J’regarde ma montre. Si j’me dépêche pas, j’vais en plus rater mon second cours de la matinée. Ca, ce serait le pompon !
Revenir en haut Aller en bas
Ingrid Amelia


avatar

Messages : 1821

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   Mer 18 Avr - 18:29

Ingrid ne voulait pas provoquer d’autres dégâts. Elle s’en voudrait, pendant longtemps… Mais au moins, ça lui apprendrait à être moins à cheval sur ses règles, ou du moins à contrôler mieux ses nerfs. En tout cas, le problème était plus urgent que quoi que ce soit puisque leur argumentation prenait des proportions telles que des jeunes mamans commençaient à les observer et très vite une petite flammèche bleue apparut sur le bras de l’adolescente. Lorsqu’elle s’aperçut du résultat de cette dispute, Ingrid fit tout pour cacher son bras des passants, mais ce n’était pas évident de faire ça sans brûler ses affaires ou bien celles de garçon qui lui faisait face.

C’est alors qu’elle percuta. Si sa peau s’embrasait et était capable de supporter le feu, elle pouvait étouffer le « feu » avec ses mains. Elle plaqua alors sa main sur son bras, où la flammèche était apparue. Au moins les passants ne verraient rien et prendraient ses rougeurs pour un grand énervement. Elle l’espérait du moins. Quelle panique ! Oui par-dessus tout ça la jeune fille paniquait aussi intima-t-elle Craig, dont elle ne connaissait pas le nom de lui donner une baffe. Cela lui remettrait les idées en place. Et vu comme il avait été ignoble avec elle, il lui devait bien ça !

Il avait levé la main et était parti dans un bar ! *Grumpf c’est pas le temps de boire un café espèce de débile* pensa –t-elle. Elle se contenta de ronchonner intérieurement, c’était pas le moment d’envenimer les choses. Elle se rendit compte alors qu’il n’avait pas l’air surpris ni choqué par ce qu’il venait de voir. Quoi que peut être que si, mais elle n’avait pas fait attention dans sa panique. Enfin, elle tournait en rond et trépignait pendant qu’il allait chercher ce dont il avait besoin. Une passante lui demanda si elle allait bien, Ingrid se força un sourire et la remercie, puis se mit un peu à l’écart vers un mur, pour éviter les regards à être en plein milieu du chemin.

Le garçon revint alors, un verre d’eau à la main. Quel stéréotype ! Puis sans crier gare, il lui jeta le verre à la figure. Saisie ! Ah bah ça pour être saisie elle l’était ! L’eau était gelée en plus. Mais le choc lui remit les idées en place, elle put alors se concentrer sur sa respiration. Elle ne prit même pas la peine de répondre au garçon qui déjà ramenait le verre. Elle ne savait pas pourquoi elle n’était pas partie dans ce laps de temps, puisque déjà il l’agaçait avec son fichu cahier de maths. Non il n’était pas choqué, il prenait ça comme un fait tout à fait normal.

« Mon bras prend feu et tu t’inquiètes pour ton cahier de maths ! »

Ingrid était plus calme, beaucoup plus calme mais surprise par ce fait. En fait elle n’attendait pas spécialement de réponse, même si elle était curieuse, car celle-ci semblait évidente. Il appartenait au monde des mutants comme elle, très certainement. Mais une phrase lui revint en mémoire, celle de Keaton, lors de sa première soirée chez lui. Elle devait faire attention à ce genre d’individu, car il y avait des sociétés qui n’œuvraient pas spécialement pour le bien des mutants, et peut être sous son air de beau gosse arrogant, était il de la partie.

Alors, elle ne répondit pas à Craig pour ses cours. Elle l’observa, le regard dur, souffla l’air de dire *n’importe quoi, t’es débile*, tourna les talons et partit. Elle allait rejoindre son tuteur à l’hôpital, parce qu’à l’heure actuelle, elle ne savait pas quoi faire, et mine de rien elle n’était en rien calmée par tout cet épisode. Au contraire, elle ne faisait que bouillir de l’intérieur, et même si elle maîtrisait sa capacité elle n’était pas sûre de pouvoir le faire longtemps. Et elle savait que Keaton l’aiderait, il était si apaisant parfois.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: What a beautiful picture!   

Revenir en haut Aller en bas
 

What a beautiful picture!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: STREETS & AVENUES-