..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hate on me, now or later [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Remington Pillsbury

We will fight to the death
To the Edge of the Earth

avatar

Messages : 10864

All about you
Your secret life:
Disponibilité: A voir directement avec moi

MessageSujet: Hate on me, now or later [Terminé]   Lun 27 Fév - 16:20

15 octobre 2010 – Début de matinée

Il était extrêmement rare que cela m'arrive. Depuis plus d'un an, je ne faisais que passer en ces lieues. J'y venais pour recevoir une mission, emprunter plus rarement un véhicule et renouveler mon stock personnel d'armes. Je ne m'attardais jamais, je ressentant aucun besoin de me mêler à ces gens qui appartenaient à mon monde mais que je ne considérais pas comme les miens. Ils étaient des contacts, dans le meilleur des cas de simples connaissances de travail. Je ne connaissais rien de leur vie et ne voulais rien savoir. Ca ne m'intéressait pas que untel venait de divorcer, qu'untel avait eu un enfant, que lui venait d'être engagé et qu'un autre était mort. Mourir était une chose à laquelle on s'attendait quand on acceptait un contrat de l'Agence. La date n'était pas définie par contre et ceux qui se débrouillaient le mieux survivaient plusieurs années. Comme moi depuis plus d'un an car oui la vie était une survie à mon sens.

J'avais passé la nuit dans la dépendance qui se trouvait un peu à l'écart de la demeure familiale. C'était rare que j'y dorme, on pouvait compter les fois sur les doigts d'une main. Cette fois je le fis pour une raison qui n'était pas encore très bien précise à mon esprit. Quatre jours auparavant, il y avait eu cette dispute. Suivit ensuite le besoin de me retrouver mais pas de mission en vue, il fallait patienter. Ce que je faisais très bien normalement mais là j'avais un trop plein d'énergie qu'il fallait que j'évacue. Dommage, je n'appartenais pas à la catégorie des personnes pétant un câble, prenant une arme et débarquant dans un lieu public en tirant à vue sur tout ce qui bougeait. Non, j'étais beaucoup plus discret comme être, mes cibles étaient précises et je ne tuais que sur contrat même si je pouvais accepter de faire de rares exceptions. Je n'en avais jamais fait jusque là mais qui sait ce qui pouvait se produire ?

Une fois ma douche prise, fraîchement rasé et les cheveux encore humide, je quittais la dépendance. La longue promenade que j'avais fait le long de la côte m'avait fait du bien. Elle m'avait aidé à y voir plus clair, à réfléchir à certaines choses et je savais à présent quelles décisions je devais prendre ou non. J'aurais pu rester là dessus et quitter l'enceinte de la propriété mais je fis un détour par la demeure. Avant d'y pénétrer, mes doigts frôlèrent la surface de l'eau de la fontaine. Mes prunelles lagon se posèrent sur les femmes portant une jarre sur leur épaule par laquelle l'eau se déversait. C'était reposant et à la fois impressionnant. L'architecte paysagiste avait fait du bon travail, j'aimais cette fontaine et la verdure qui se trouvait tout autour.

Quelques minutes plus tard, je me trouvais dans le grand salon. Celui-ci était vide, ce qui n'était guère étonnant vu l'heure matinale. Il y avait toujours de l'activité en ces lieues mais selon les heures, on pouvait dénicher quelques havres où le silence régnait encore. Le grand salon faisait parti de ceux-ci. Je me dirigeais vers le bar pour me servir un verre. Pas de l'alcool, je n'en buvais pas. Je pris une bouteille de jus d'orange. Une dose de vitamines, voilà de quoi bien commencer la journée. Mon verre à la main, je m'installais dans un des fauteuils se situant dans un coin de la pièce. Mes yeux se fermèrent. Je posais mon coude sur l'accoudoir, repliant mon bras pour porter ma main à hauteur de ma tête. Je posais le verre de jus de fruits contre mon front et restais là, profitant du silence du lieu. Juste quelques minutes puis je partirai et rentrerai chez moi. Le temps de boire ce verre et de disparaître avant qu'une personne ne remarque ma présence et vienne me faire la conversation.

_______________________________________________________________





Would you lie with me and just forget the world ?


Rem en bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Hate on me, now or later [Terminé]   Jeu 1 Mar - 19:50