..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Sam 18 Fév - 16:39

8 octobre

Qui était-elle ? Cette question hantait Sonny. Elle partait en vrille et elle en avait conscience. Depuis le cinq juin, sa vie partait à vau-l’eau et elle perdait pied. Elle avait fui, coupé les ponts avec son passé, n’avait même pas cherché à reprendre contact avec Jayden, elle s’était accrochée à Remington, et elle s’était comportée comme une peste envers Anne la veille. Bon sang, elle s’en voulait à mort…

Elle s’en voulait tellement qu’elle voulait se punir. Elle avait erré comme une âme en peine toute la journée, comme morte à l’intérieur. Elle avait bien pensé aller noyer sa colère entre les bras de Remington, mais elle ne voulait pas oublier. Elle voulait avoir mal.

Alors elle fit tout l’inverse de ce qu’elle était, de ce qu’elle aurait fait en temps normal. Elle alla dans un bar, évidemment pas celui où elle travaillait, elle ne voulait quand même pas prendre le risque de perdre son emploi, et elle bénit sa fausse carte d’identité. Sonny ne buvait presque pas, elle n’aimait pas ça et détester perdre le contrôle. De mémoire, seuls Anne et les frères Versaen avaient eu le privilège de la voir ivre. Et encore une seule et unique fois. Elle détestait boire, elle détestait les gens ivres. Mais là, elle se détestait.

Elle avait changé, elle était devenue un monstre débitant des horreurs, incapables de céder à ses pulsions. Et elle voulait étrangler cette force en elle. Alors elle commanda au barman un des alcools qu’elle détestait le plus : du bourbon. Et elle avala le premier vers cul-sec, s’arrachant la gorge au passage. Comme un enfant à qui on ferait manger des épinards, elle fit une grimace des plus ridicules, mais elle recommanda un autre verre, puis un autre. Des larmes lui montaient aux yeux maintenant, et tout se brouillait dans sa tête. Tout commençait à disparaître.

Elle avait chaud, elle avait mal, c’était parfait. Et alors qu’elle baragouiner un anglais approximatif pour réclamer un nouveau verre, elle entendit, dans le brouillard de son esprit, une voix qui ne lui était pas inconnue. Alors, elle regarda l’homme qui était à côté d’elle et qui commandait quelque chose au barman. Trop de bruit, trop de brume, impossible de savoir ce qu’il disait. Mais elle connaissait cette silhouette, elle connaissait ces cheveux châtains, ces yeux noisettes.

Non ? Non, elle devait vraiment être ivre pour voir ce qu’elle voyait. Hallucination d’alcoolique sans aucun doute, parce qu’il ne pouvait pas être là… il vivait à New-York sur la côte ouest… non, est, la côte est… oh, plus de neurones dans le cerveau.

Puis cet homme qui ressemblait tellement à Kyle se tourna vers elle. Ah, bah si, c’était lui. Kyle, qu’elle connaissait depuis toujours, depuis le premier été qu’elle avait passé chez ses cousins New-Yorkais, amis des Maxwell. C’était le type qui l’avait vu se casser la figure dans une énorme flaque de boue à six ans, qui avait été là quand elle s’était retrouvée les fesses à l’air à dix ans, dans l’une des escapades des frères Maxwell et Malone… et bien voilà qu’il la découvrait absolument ivre morte.

« Kyyyyyle ! Mon Kyle ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi tu me regardes comme ça ? » lui lança-t-elle en lui agrippant la chemise et en tanguant dangereusement sur son tabouret. « Enfin, si tu es bien Kyle, hein, parce que là, je ne vois plus très clair. Oh Kyle, si c’est toi tu m’as troooop manqué ».

Dans son état, mille choses lui passaient par la tête. Kyle c’était son passé, son passé qu’elle croyait avoir laissé brûler avec le Domaine. Kyle, c’était comme un membre de sa famille sur laquelle elle avait volontairement tiré un trait. Kyle qui avait dû la croire morte, comme tout le monde, depuis juin dernier. Tout ça tambourinait dans sa tête au point de lui faire mal, et elle ne se rendit même pas compte qu’une larme roulait sur sa joue.

Puis elle tenta de se lever, tout en s’agrippant toujours à l’homme qu’elle espérait bien être Kyle. Sauf que ses jambes devaient être imbibées d’alcool, parce qu’elles ne la retinrent pas du tout. Et Sonny se retrouva par terre, à moitié en train de rire, à moitié en train de pleurer.

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Mar 21 Fév - 20:48

Encore une bonne chose de faites. Kyle récupéra le couteau ensanglanté par terre. La cible qu'on lui avait désigné gisait à côté, la gorge tranchée, baignant dans son propre sang. Un truand de petite envergure, rien de plus. Le jeune homme n'avait eut aucun scrupules à l'éliminer. Il frotta le couteau pleins de sang contre la veste de l'homme et sortit tranquillement de l'appartement, en le remettant dans sa veste de cuir brune. Il se retrouva dans la rue, le ciel déjà sombre. Il sortit son porte-feuille et fouilla un peu dedans. Bon : il avait gaspillé la grande partie de son dernier salaire en boissons et en filles...mais il avait assez pour aller prendre un petit verre.

Il se dirigea vers un bar où il avait l'habitude d'aller. L'endroit était bondé, l'ambiance était chaude, bref, comme d'hab. Kyle se fraya un chemin dans la foule jusqu'au comptoir. Il regarda un peu autour de lui, voyant des personnes buvant leurs verres, en général accompagné, certains paumés draguant de belles créatures qui visiblement ne s'intéressaient pas du tout à eux. Il esquissa un petit sourire en se tournant vers le barman.

-Hé, Barry. Un whisky s'il te plait. Sans glace.

Alors qu'il venait de commander son verre, une voix de femme l'interpella, juste à côté de lui. Il se tourna vers elle quand elle dit son nom. Quelqu'un qu'il connaissait? Il fixa la jeune femme et...il ne crut pas ce qu'il vit. Sonny... Non pas Sonny. Quelqu'un qui lui ressemblait. Ca ne pouvait pas être elle? Elle était décédée... Brûlée avec sa résidence en Juin dernier. Il en avait été informé et avait déjà plus ou moins fait son deuil. Il la regardait comme si un fantôme se tenait devant lui.

« Kyyyyyle ! Mon Kyle ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi tu me regardes comme ça ? »

C'était bien elle. Impossible d'en douter. Mais elle n'était pas dans son état normal. Elle avait l'air légèrement...ivre. Il ne savait pas quoi faire. Rire de joie pour l'avoir retrouvé, ou avoir l'air attristé de la retrouver dans cet état. Il la connaissait. Si elle était comme ça, ce n'était certainement pas pour rien. Elle s'agrippa à lui mais tomba à terre, les jambes sans force, ce qui arrive souvent quand on a bien bu. Elle riait mais des larmes coulaient le long de ses joues. Il l'aida à se relever et l'emmena sur un petit sofa à l'écart des autres. Il la coucha dessus et s'assit à côté d'elle.

-Sonny? Je...je te croyais morte... Je suis content de te voir en vie. Qu'est-ce que tu fais à Los Angeles? Et dans cet état en plus. Tu n'es pas du genre à boire. Tu as des problèmes?

Il la regarda encore et ne put s'empêcher de faire un petit sourire. Elle était toujours aussi belle, elle n'avait pas changé. Il était content de la revoir, malgré les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Sam 25 Fév - 12:54

C’est fou ce qu’on ressent beaucoup plus les effets de la gravité et de la rotation de la terre quand on est ivre. Et Sonny venait d’illustrer à merveille une leçon basique de physique-chimie. Non, décidément, plus jamais elle ne boirait. Plus jamais, son corps n’était vraiment pas fait pour contenir ce genre de liquides.

Elle avait bu pour avoir mal, eh bien, elle avait réussi. Voilà qu’elle avait mal à la tête, mal aux fesses et mal au cœur. Et mal au cœur, entendons-nous, elle avait juste envie de vomir tripes et boyaux. Mais même dans son état elle avait encore conscience que ce genre de choses était à éviter en public.

Puis elle se sentit soulevée de terre, un bras s’enroula autour de sa taille et l’aida à se remettre sur ses jambes. Elle dut en revanche s’agripper fermement à ses épaules pour arriver à faire quelques pas. Le pire, c’était que tout le monde devait certainement la regarder. Une fille bourrée qui finit aplatie au sol après avoir agrippé un homme, cela devait rendre un beau tableau. Eh bien merde. Ils ne savaient pas ce qui s’était passé pour qu’elle en arrive là.

En y repensant, la dernière fois qu’elle avait à ce point attirer l’attention, c’était à central Park, avec Remington. Mais avec lui, c’était différent, elle était différente et prête à faire tant de choses. Là, elle était seule et complètement vulnérable. Par chance, il y avait Kyle. Car apparemment c’était bien lui. Et il la conduisit jusqu’à un sofa, un peu plus en retrait des regards amusés ou désabusés des clients.

Sonny s’y effondra comme une masse. Là, au moins, comme ça, elle ne risquait plus une mauvaise chute et la terre tournait un peu moins vite. Kyle prit place à ses côtés et commença à lui parler.

C’était si bizarre, d’entendre une voix connue. Une voix qui lui rappelait son enfance et sa famille. La voix de quelqu’un qui connaissait la Sonny Malone d’avant. La Sonny qui était censée être morte. Oui, petit détail technique en effet, comment lui expliquer ? Parce qu’elle avait beau ne pas avoir les idées claires, elle n’en gardait pas moins un système d’alarme mentale qui venait de se déclencher : ne jamais parler du Domaine. C’était l’une des règles fondamentales que lui avait imposées Anne lors de son arrivée. Dès lors, comment lui expliquer qu’elle avait fui l’incendie et surtout l’incendiaire qui avait mis le feu pour une bonne raison, pour éliminer des enfants ayant une capacité. Et comment lui avouer qu’elle n’était pas comme les autres, qu’elle avait un « don » ?

Trop de choses à penser et elle n’était pas en état.

« Personne ne doit savoir, Kyle. Jure-le moi. Personne ne doit savoir que je suis en vie, pour leur bien et pour le mien. »

Genre, il allait se contenter de ça ? Pour ce soir, en tout cas, il le faudrait bien. Il s’inquiétait pour elle, se demandait si elle avait des problèmes. Il la connaissait assez pour savoir qu’elle ne se mettait jamais dans un tel état. Redressant la tête, elle vit son sourire. Au moins, il ne la jugeait pas trop sévèrement.

« Je suis venue ici parce que je pensais que ce serait une bonne idée. On m’avait dit du bien de LA, alors je me suis inscrite à l’UCLA et j’essaie de jouer à la bonne petite américaine. Mais rien ne tourne bien. C’est des mensonges le rêve américain. C’est un cauchemar. »

Cauchemar. Anne. Dispute. Accident. Voilà, ça recommençait à tourner en boucle dans sa tête. Les insultes, le rejet. Stop. Stop, sinon ce serait reparti pour une crise de larmes.

« Jure-moi que si tu me reprends à boire tu m’enfermes dans une pièce sans issue avec un feu et des épinards pour toute nourriture. »

Châtiment ultime. Feu et épinard, tout ce qu’elle abhorrait le plus au monde.

« Mais toi ? Depuis quand tu as quitté New-York ? Qu’est-ce que tu fabriques ici ? »

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Jeu 1 Mar - 14:00

« Personne ne doit savoir, Kyle. Jure-le moi. Personne ne doit savoir que je suis en vie, pour leur bien et pour le mien. »

Mouais. Ce n'étaient pas vraiment les explications qu'il attendait. Mais bon, il allait devoir faire avec. Elle n'avait pas l'air d'être vraiment en état de donner des détails. Il lui sourit quand même, le même sourire qu'il lui réservait toujours auparavant quand elle avait fait une petite bêtise.

-Ok, ok. Personne ne doit savoir, personne ne saura. Tu as ma parole.

Elle s'était donc inscrite à l'UCLA "parce qu'on lui avait dit du bien de Los Angeles"? Kyle se demandait bien qui aurait pu lui dire ça. Los Angeles était pour lui la même ville que les autres. Avec son quota de pourritures, de dévergondées (bien que sur ce point, il n'était pas si mécontent), de trafics,... Bref, "le rêve américain" comme elle disait. et puis d'abord, c'était quoi cette expression bidon? Il n'était pas de nature patriotique. De toutes façons, il était unique, il appartenait à une autre espèce, un autre genre. Il n'y aurai jamais d'endroit bien spécifique pour lui. Mais bon, il ne voulait pas inquiéter Sonny outre-mesure.

-Bah, tu sais, faut voir les bons aspects. Si on ne te montre que les mauvais aspects de cette ville, c'est sur, c'est pas très reluisant. Mais y a quand même des beaux coins à visiter par ici, des...bâtiments et des...magasins et heu... Oui enfin, il y a de bonne choses ici. Et puis, je suis là moi. Quant à ta requête, ne t'inquiètes pas. Si jamais je te vois boire ne serait-ce qu'une goutte d'alcool, non seulement tu auras ton feu et tes épinards, mais en plus je serai là pour te surveiller.

Il eut un petit rictus. Des épinards...il ignorait que cela pouvait servir comme torture. Mais avec la jeune femme, on pouvait s'attendre à tout et n'importe quoi. C'est vrai quoi, ce n'est pas si mauvais que ça des épinards. Ensuite vint la question qui effaça le sourire de Kyle.

« Mais toi ? Depuis quand tu as quitté New-York ? Qu’est-ce que tu fabriques ici ? »

Ben oui, parce que la réalité revient toujours au galop. Comment lui expliquer? Lui dire que le garçon qu'elle avait connu a changé, que c'est maintenant un tueur? Qu'il a déjà quelques morts sur la conscience, qu'il travaille pour une organisation mafieuse,... et surtout qu'il n'est plus un humain normal. Il ne voulait déjà pas en parler à ses parents alors si Sonny le découvrait... Soit elle trouverait ça intéressant, soit elle le prendrait pour un monstre, au choix. Il chercha vite fait une excuse en passant sa main dans ses cheveux.

-Quoi, ici? A Los Angeles? Oh rien, rien, on m'a dit qu'il y aurait un petit travail pour moi peut-être alors heu, je me suis installé ici. Ouais. Donc heu, c'est pas rien en fait, c'est une très belle opportunité de travail pour moi, c'est super. Là je travaille actuellement dans heu... Comment on dit déjà, haha c'est bête je l'ai sur le bout de la langue! Dans le nettoyage! Oui c'est ça, une grosse compagnie de nettoyage. Enfin soit, tu veux que je te ramène?

Il détourna le regard. Il avait honte de mentir comme ça à quelqu'un qu'il considérait comme sa propre sœur. Mais bon, il fallait bien lui répondre quelque chose. Et puis comment il allait la reconduire, il avait fait le chemin à pied ce soir. Il soupira. Peut-être que dans son état, elle ne poserait pas trop de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Ven 2 Mar - 22:01

Par bonheur, Kyle ne lui posa pas plus de questions. Il n’était certainement pas dupe de ce qu’elle lui racontait. Il ne se contenterait sûrement pas de ses balivernes une fois qu’elle serait en état de lui répondre. Il chercherait le fin mot de l’histoire, cela, Sonny en était sûre. Mais il avait compris que ce n’était pas le moment.

Et de toute façon, il ne pouvait pas se permettre de lui faire la moindre réflexion, car Sonny avait beau être saoule, elle était suffisamment intelligente pour sentir qu’il venait de lui sortir un gros n’importe quoi. Une société de nettoyage… Kyle ? surtout qu’il avait hésité avant de prononcer ce mot. C’était bidon. Comme sa propre histoire était bidon.

Des menteurs. Ils n’étaient que des menteurs tous les deux. Et cela inquiéta Sonny. Elle avait toujours eu une confiance absolue en Kyle qui l’avait toujours protégée et qui avait toujours joué le rôle du grand frère qu’elle n’avait jamais eu. Et là, il y avait du mensonge de part et d’autre… Le tout était de voir jusqu’où ce mensonge s’étendait…. Jusqu’où il les conduirait, s’il allait les séparer…

Mais tout cela, elle ne pourrait pas le tirer au clair dans son état. Elle entendit qu’il lui proposait de la ramener chez elle. Cela vaudrait peut-être mieux en effet. Alors, elle tenta de se redresser, mais tout se mit à tourner dans sa tête et ses bras, sur lesquels elle tentait de prendre appui, l’avaient pas la moindre force. Elle réussit toutefois à poser sa tête sur l’épaule de Kyle.

« Je ne suis pas sûre d’y arriver. Ça tourne un peu trop pour moi là… Merci d’être là… »

Il lui avait promis de ne plus jamais la laisser boire. Cela voulait-il dire qu’il s’occuperait d’elle ? Qu’il ne la laisserait pas tomber ? Qu’il veillerait sur elle comme à l’époque où ils étaient gamins ? Parce qu’elle avait bien besoin d’un point de repère stable. Il lui avait dit qu'il était là... Perdre sa « mère » et retrouver un « frère », le deal était-il correct ? Etait-ce le prix à payer ? Elle avait réclamé une famille à Anne, et Kyle réapparaissait dans sa vie maintenant. Karma ? Destin ? Pur hasard ? Avec lui en tout cas, elle ne voulait pas tout gâcher comme elle l’avait fait avec Anne. Elle ne devais plus se comporter comme une petite fille égoïste. Elle devait écouter.

« Tu vis où maintenant ? Tu as quelqu’un dans ta vie ? Tu as retrouvé celui qui s’en est pris à ton frère ? »

Ça y est, la pipelette de service était de retour et elle posait des questions qui allaient dans tous les sens. Des questions futiles et une qui l’était moins. D’habitude, les précautions étaient de rigueur quand il s’agissait de parler du frère de Kyle, assassiné. Mais là, Sonny n’avait plus vraiment le sens de la convenance. Toutes ces interrogations étaient sincères, mal posées ou plutôt, posées à un mauvais moment et dans un mauvais endroit. Pourtant, ça l’intéressait. La vie de son ami comptait pour elle. Elle avait besoin de savoir…

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Mer 7 Mar - 13:07

Comment lui avouer? De quelle manière lui dire? Il fallait vraiment tout lui dire? Il se posait beaucoup de question. Ce n'était facile pour lui de mentir à Sonny, à sa Sonny. Mais peut-être qu'il valait mieux que cela soit ainsi après tout. Kyle s'était fait des ennemis, il ne faudrait pas que ceux-ci aient la riche idée de s'en prendre à ses proches, dont elle. D'un autre côté, elle serait plus facilement sur ses gardes s'il lui disait la vérité. Alors, vérité ou mensonge? Oui...il faudrait lui dire. Mais pas tout de suite. Il doutait qu'elle soit en état d'accepter une telle vérité en ce moment.

Elle essaya de se relever mais apparemment, elle n'était pas en état de marcher. Elle laissa juste sa tête se poser sur l'épaule du jeune homme. La voir comme ça, dans cet état de fatigue, la tête contre son épaule... Ça lui rappelait des souvenirs. Le temps où Kyle était Kyle, et où Sonny était Sonny. Maintenant, il avait l'impression que leurs deux vies avaient dérivés, changés. Elle cachait des secrets, il en était quasiment sur, il en cachait aussi. Ça lui faisait un peu mal, oui, et il se demandait si leur relation reprendrait comme avant. Ferait-elle toujours aussi confiance au tueur qu'il était devenu? rien n'en était moins sur. Il passa une main dans ses cheveux et lui embrassa tendrement le front.

-C'est pas grave, on a tout notre temps, t'en fais pas. Et, je te dirai bien de rien, mais il n'y a pas à me remercier, je vais quand même pas t'abandonner. S'il faut, je te porterai comme un sac de pomme de terre, sans aucun scrupule.

Il rit doucement. Bien sur que ce n'était pas sérieux. Il voulait juste essayer de la faire rire un peu, c'est tout, retrouver son beau sourire. Puis elle lui posa trois question. La première était assez facile à répondre. La deuxième, oui ça pouvait aller. Et la troisième, il saurait y répondre facilement mais il faut avouer qu'elle le gênait, le contrariait un peu.

-J'habite pas très loin d'ici, à environ quinze minute de marche. Et je ne sais pas si j'ai quelqu'un...je crois que oui. C'est un peu compliqué. Et l'assassin... Non. Je ne l'ai pas trouvé. Ce n'est pas comme si je le cherchais de toute façon. Et ce n'est surement pas la police qui va se bouger...enfin soit.

Il préférait se taire maintenant. Ressasser ces souvenirs ne l'aidait pas vraiment à garder un moral joyeux. Il décidé de changer de conversation.

-Et toi? Tu vis ici à Los Angeles? Avec quelqu'un peut-être? Jolie comme tu es, j'opterai pour un oui personnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Jeu 8 Mar - 17:21

C’était presque normal, tout ça, cette situation. Enfin, normal… Disons que d’être appuyée là, contre l’épaule de son plus ancien ami, c’était comme renouer avec sa vie d’avant le drame. Il ne posait pas de questions et c’était très bien comme ça. Tant pis pour les mensonges et les zones d’ombre. Tous ces mystères s’éclairciraient bien un jour… ou pas.

Elle sentit les lèvres de Kyle sur son front. Cela la rassura un peu. Beaucoup même. Enfin un peu de tendresse, enfin quelque chose d’autre que des cris, des cendriers qui volent et des accidents de voiture. Un peu de paix, un peu de calme, un peu de normalité, un peu de stabilité. Et un peu d’humour aussi. Pour la première fois depuis quelques jours, elle se surprit à sourire, à défaut d’éclater de rire. Elle imaginait très bien Kyle mettre sa menace à exécution et la porter d’une façon ridicule jusqu’à chez elle. Oh oui, il en serait bien capable. Et elle ne pourrait pas faire grand-chose dans son état pour lui opposer quelque résistance.

Il ne sembla pas se formaliser de ses questions abruptes, du manque de tact dont elle avait fait preuve. Bien au contraire, il répondit même à ses interrogations. Il n’était donc pas de passage à Los Angeles, mais il s’y était installé, vivant d’ailleurs à proximité. Et il semblait bien mener sa barque puisqu’il avait un travail – quel qu’il soit – et quelqu’un dans sa vie. Une histoire compliquée ? Il devait être en phase d’approche pour dire cela… Kyle était quelqu’un de bien, quelqu’un en qui on pouvait avoir confiance. Et il était bel homme. Elle aurait été surprise qu’il lui dise être célibataire cent pour cent. Ce qui amusa Sonny fut qu’il n’avait pas l’air de vouloir s’étendre sur le sujet… Depuis quand cela le gênait-il de lui parler de ses conquêtes ? Mais Sonny était curieuse, il devait se doutait qu’elle le rattaquerait sur ce sujet. Quant à son frère, il ne s’y attarda pas non plus. Il prétendait ne pas rechercher son assassin… mais Sonny avait bien du mal à le croire. Non qu’il soit rancunier, mais elle avait elle aussi perdu des êtres qu’elle considérait comme ses frères et sœurs. Et depuis elle rêvait de les venger, de tordre le coup de celui qui les avait tués. Kyle devait ressentir la même chose… peut-être avait-il honte de lui avouer ce désir de mise à mort. Ou peut-être avait-il tout simplement fait son deuil, contrairement à elle.

« Ton histoire, avec cette fille… Pourquoi elle est « compliquée » ? Elle est mariée ? Elle est plus vieille ? Oh non, elle est mariée ET plus vieille ! »

Elle avait relevé la tête en disant cela. Elle s’amusait presque maintenant et un sourire venait de naître sur son visage. Imaginer Kyle en jeune amant caché d’une vieille femme avide de nouveauté l’aidait à dégriser. C’était une image qu’elle n’était pas prête d’oublier, même si elle savait qu’en réalité il n’en était rien.

« Depuis quand une fille te résisterait, franchement… »

Oui, depuis quand ? Kyle était un dragueur impénitent et de mémoire de Sonny qui l’avait déjà vu en opération séduction, aucune n’avait résisté. Cette fille devait avoir quelque chose de spécial pour qu’il ne lui en parle pas et pour qu’il ne l’ait pas encore mise dans son lit.

Malin, il lui retourna ses propres questions. Elle soupira. Pas d’énervement ou de fatigue, mais parce que la pression qu’elle s’était mise toute seule était en train de tomber. C’est elle après tout, qui avait ouvert la porte aux questions, elle devait s’attendre au retour du boomerang. Elle pivota sur le sofa, se dégagea du corps de Kyle. Elle pouvait tenir assise toute seule maintenant. Assise de trois quart sur le sofa, elle appuya sa tête contre son propre bras droit. Sa main libre, elle la posa sur l’avant-bras de son ami. Elle eut un petit sourire gêné. Gêné à cause du compliment de Kyle et gêné parce qu’elle hésitait sérieusement à lui parler de Remington. Il réagissait souvent comme un frère, alors lui expliquer qu’elle avait une liaison avec un homme de neuf ans son aîné, avec lequel elle avait couché quelques minutes à peine après l’avoir rencontré, cela faisait trop. Et puis, qu’allait-il penser de son état ? Il allait soit croire qu’elle avait bu à cause d’une éventuelle dispute, soit se demander pourquoi elle n’était pas en train de pleurer dans ses bras.

« Je vis sur le campus. J’ai eu une chambre là-bas. C’est moins cher qu’un appart mais j’ai quand même besoin de deux jobs pour vivre. Je bosse dans un bar entre autres… quelle ironie. Et à la bibliothèque de la fac. Je continue mes études sinon. La littérature française, ça me permet de garder un lien avec la maison… Et pour ce qui est d’avoir quelqu’un dans ma vie… il y a bien quelqu’un. Je l’aime bien mais c’est… compliqué aussi. Mais il n’est pas marié rassure-toi. »

Ils devaient être beaux tous les deux… deux jeunes gens malins, plutôt séduisants, réduits à papoter de leurs histoires d’amour compliquées au lieu de les vivre. Elle avait envie d’en savoir plus sur cette fille qui donnait du fil à retordre à son ami, mais elle craignait qu’il ne retourne ses questions contre elle. Que la vie était simple quand ils n’étaient que des gamins ignorant les bonnes comme les mauvaises choses de la vie… Alors Sonny prit la main de Kyle, comme elle l’avait si souvent fait par le passé et se pencha pour l’embrasser sur la joue.

« On est ridicule, non ? »

Et elle certainement plus, quoiqu’elle commençait, tout doucement et lentement à dessaouler. Et elle n’avait même pas vomi. Un café. C’était un café qu’il lui fallait.

« On devrait faire comme quand on était gosse. Se construire un fort et ne laisser personne rentrer dedans. On se gaverait de bonbons et aux cochonneries et personne ne viendrait nous emmerder. Qu’est-ce que tu en penses ? »

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Lun 19 Mar - 9:19

Avant de lui répondre, Sonny relança le fameux sujet : sa relation avec la fille qu'il "fréquentait". Comment lui expliquer? Lui dire qu'il pensa "se ranger", laisser tomber sa grande réputation de coureur de jupons pour enfin tomber sous le charme d'une seule et unique fille? Et qu'en plus, il avait jeté son dévolu sur une fille déjà prise? Pas facile à dire. Il chercha ses mots et vit le petit sourire amusée qu'elle affichait en le regardant. La situation semblait l'amuser.

-Quoi? Aaah, je te vois venir... Non, je te rassure, je ne suis pas du genre à coucher avec une femme mariée et à me planquer dans une armoire quand le mari revient. Bon ok, je l'ai peut-être fait une fois, mais c'était pas du tout prévu. Non, elle n'est pas mariée. Mais disons qu'elle est déjà avec quelqu'un donc voilà, c'est un peu compliqué. Mais tu sais, c'est une fille vraiment super, c'est la première fois que j'en croise une qui capte autant mon attention. Elle n'est pas comme les autres. Et je pense qu'elle le sait, et qu'elle n'est pas indifférente non plus. Tu sais Sonny, je crois que je tombe vraiment amoureux pour la première fois. Quoi? Ne me regarde pas comme ça, oui c'est possible que je puisse tomber amoureux, mes conquêtes ça ne veut rien dire.

Il avait dit ces dernières paroles avec un petit sourire amusé lui aussi. Il savait quelle était sa réputation pour beaucoup de personnes, dont Sonny. Un coureur de jupons, un séducteur, un grand dragueur, un macho peut-être pour certaines, bien qu'il essaye toujours de se montrer galant avec les demoiselles. Il était plutôt bien fait de sa personne alors pourquoi ne pas en profiter? C'est ce qu'il avait toujours pensé. Et Sonny qui lui demandait comment une fille pouvait lui résister...ça voulait tout dire non? Elle posa sa main sur l'avant-bras de Kyle et rougit légèrement. Toujours la même réaction face aux compliments. Elle aussi apparemment avait une relation compliquée. Décidemment, ils se retrouvaient, avaient les mêmes genres de problèmes,... Beuacoup de coincidence. Mais Kyle s'en fichait, il était heureux de la voir en - plus ou moins - bonne santé, c'était l'essentiel.

-Tu travailles à la bibli, c'est bien. Tu as toujours aimé lire non? Enfin, si tu étudies la littérature, je suppose que tu adores toujours ça. Moi c'est pas trop mon truc. De toutes façons tu sais bien que moi et le français... Sinon tu travailles dans un bar? J'ai du mal là... Aaaah si, tu es celle qui finit les futs quand il en reste après le service c'est ça?
Il rigola, fier de sa petite boutade. Il savai qu'elle ne se formaliserait pas. Il ne s'était jamais moqué d'elle, il l'aimait trop pour ça. Et puis, un peu d'humour ça ne faisait jamais de mal. Elle se p)encha pour l'embrasser sur la joue et lui prit la main. Il la serra gentiment.

-Alors tu as quelqu'un aussi. Enfin, presque à ce que je comprends. On a tous nos petits problèmes hein? Tu m'en dis un peu plus? J'aimerais bien le rencontrer. Histoire de mettre les choses au clair avec lui... Non, détends-toi, je plaisante! Un fort? Ici? Regarde la foule amassée dans ce bar. Ils sont un fort à eux seuls, surtout les gros loubards qui viennent se saoûler. Il s'occupentpas de nous, on peut faire ce qu'on veut qu'ils ne broncheraient pas. Mais c'est vrai que je me ferais bien une petite orgie de bonbons la... C'était le bon temps. Mais toi tu devrais pas forcer. Tu sais où ça retombe tout ça non?

Il jeta un coup d'oeil en coin aux fesses de Sonny avant d'éclater de rire. Oui, il la charriait et alors? Elle lui donnerait un petit coup dans l'épaule à la limite. De toutes façons, elle n'était pas en état de déploier une force herculéenne. Et puis, c'était une plaisanterie rien de plus.

-Tu veux que je t'apporte quelque chose? Un soda, un café, de l'eau?
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Malone

La Fille de vos Rêves… ou de vos Cauchemars

avatar

Messages : 9103

All about you
Your secret life:
Disponibilité: demandez-moi ^^

MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   Ven 30 Mar - 18:43

Amoureux ? Kyle Maxwell amoureux… eh bien. Probablement la meilleure de la soirée. Sonny était contente, elle savait que sous ses allures de séducteurs, il avait un grand cœur. Cette fille ne devait pas mesurer la chance qu’elle avait. C’était marrant de le voir se dépatouiller, essayer de lui dire qu’il voulait se ranger. Parce que c’était ça en fait. Il était prêt à ne plus jouer le séducteur que pour une fille. Adieu le Kyle qui se cachait dans les armoires… et à cette image, Sonny ne put retenir un éclat de rire. Et cela faisait un bien fou.

Tous deux se connaissaient bien, et il n’avait pas tort. Elle et les livres, une grande histoire d’amour. par contre, elle avait presque oublié son humour. Quand il s’exclama qu’elle devait finir les fûts après le service, elle ne put s’empêcher de lui donner un coup de coude. Elle ne buvait pas – en temps normal… – et il le savait. Il ne la jugeait pas à cause de ce qui s’était passé ce soir, au contraire. Il en plaisantait et c’était exactement ce dont elle avait besoin. Elle l’embrassa sur la joue, comme ils l’avaient si souvent fait depuis les vingt ans qu’ils se connaissaient… parce que oui, Kyle avait toujours fait partie de sa vie, ou plutôt de ses étés… tous ses étés depuis sa naissance. Donc ce geste, entre eux, était tout à fait normal.

Mais il rebondit sur le cas épineux de Remington. Il n’était pas du genre intrusif, loin de là, même s’il avait une ou deux fois joué le rôle du grand frère avec des garçons qui s’étaient un peu trop approchés de Sonny. Mais allez savoir pourquoi, elle savait que Rem et Kyle ne s’entendraient pas. D’ailleurs, elle imaginait très mal une rencontre avec leur famille respective. Non… Mais par chance, Kyle ne s’attarda pas. Il avait compris qu’elle ne souhaitait pas en parler et respectait son silence, en digne ami qu’il était. Il plaisanta aussi sur son idée du fort… Effectivement, dans une grande ville comme LA, vous n’êtes rien de plus qu’un fantôme et les gens vous oublient aussitôt qu’ils vous ont vu… Peut-être, mais les gens comme Anne ? Impossible de lui parler d’elle et de leur « incident » pour le moment.

Elle se réveilla complètement quand il sous-entendit d’un regard appuyé qu’elle ne devrait pas manger de friandises. Sonny prit l’air le plus outré dont elle était capable en poussant un « Haaaaaaaaaaaaaaaaan » faussement vexé avant de le frapper au bras. Elle courait souvent et avait perdu du poids depuis le drame. Elle n’était pas comme toutes ces filles parfaites qui se trouvaient pourtant trop grosses… alors oui, elle savait qu’il plaisantait. Et elle finit par en rire. La journée avait été horrible… la soirée promettait d’être meilleure. Mais Sonny en aurait bien plus profiter si elle n’avait pas un marteau piqueur à l’intérieur du crâne.

Comme s’il lut dans ses pensées, Kyle lui proposa un café. Oui, oui. Un café, elle en avait besoin, juste pour achever le processus de dégrisement. Elle filerait se coucher après cela, la caféine n’avait aucune incidence sur son sommeil.

« Alors si j’adorerais rencontrer cette fille qui fait battre ton cœur, je ne suis pas sûre que tu aimerais rencontrer mon copain. On va juste rester toi et moi pour l’instant, ok ? Et va pour un café. Aide-moi juste à me lever, on va aller le prendre au bar. »

Cette fois, au prix d’un effort d’équilibriste, elle parvint à tenir sur ses jambes et à avancer jusqu’au bar, sans trop tituber… mais heureusement que Kyle était là. Sans lui, qui sait dans quel caniveau elle aurait fini… Le café fut véritablement le bienvenu. Il était un peu fort et amer mais cela eut au moins le mérite de faire tomber le dernier voile qui embrumait son esprit. Puis elle sentit soudainement la fatigue l’envahir. Il s’était passé tant de choses depuis deux jours. Tellement d’émotions contradictoires. Très lasse, elle se tourna vers Kyle, son ami, son seul espoir de rentrer en un seul morceau :

« Je peux te demander un service ? Le campus n’est pas très loin… tu veux bien me raccompagner s’il te plaît ? Il faut vraiment que je dorme là et je crois que je n’arriverai pas à rentrer toute seule sans me casser une nouvelle fois la figure… Je sais qu’il est tard, j’ai une chauffeuse, à l’appart, tu pourras rester si tu veux… »

Oui, elle avait besoin de son « frère », de se sentir en sécurité, de le savoir aussi en sécurité, au moins pour quelques heures, que tout soit comme avant, avec une famille…

_______________________________________________________________




Nobody said it was easy, I'm going back to the start



Sonny c'est aussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

On dirait que tu as vu un fantôme bourré [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: PUBS & CO :: CLUBS & COFFEE SHOPS-