..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John F.

Invité

avatar


MessageSujet: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Mar 24 Jan - 18:56



In the air by Phil collins


    Encore une journée de passer où le travail pour moi n'est pas le même que pour les autres. Au cabinet depuis mon arrivé on ne me voit pas souvent, c'est mon adjoint qui s'occupe de faire ce que je n'ai pas le temps de faire. Ma famille m'a demandé de surveiller un homme à qui j'aurais bientôt affaire, bien entendu je me suis renseigné sur lui, il vaut toujours mieux se renseigner sur ses clients au cas où ils ne font pas vraiment ce qu'on a envie. Il faut savoir prendre des décisions quand c'est vraiment nécessaire et ça ne donne pas toujours de bon résultats, ça finit dans un bain de sang mais on a beaucoup de bon jour où tout se finit bien et on est content d'avoir fini le boulot. Il y a des jours où je donnerais tout pour avoir une vie comme tout le monde, les petits problèmes habituels à savoir ce qu'on va manger le soir, où on va passer les vacances. Moi c'est toujours avoir son téléphone sur soi, ne pas faire de plan pour la soirée parce que souvent on doit partir en mission et il faut trouver un bon mensonge pour votre absence.

    J'avais eu une journée particulièrement chargée, ce matin je me suis dit que je passerais au bureau rien de bien prévu en soit, ah si l'après-midi je devais passer au stand de tir pour faire réviser mon permis de port d'arme. Je l'avais écrit en rouge et en gros dans mon agenda, si je ne pouvais porter d'arme je ne pourrais plus travailler pour ma famille et je sais qu'ils n'apprécieront pas que je leur dise que je ne peux rien faire sans mon accessoire de travail. Je reçu un coup de téléphone de mon client que je devais aller voir dans quelques jours parce qu'il n'avait pas payé en temps et en heure, j'avais été gentil et lui avait laissé quelques jours pour rassemblé l'argent. Il disait avoir tout sous la main et qu'il fallait que je passe aujourd'hui pour que ses dettes soient effacés. Je m'étais rendu au rendez-vous et mettais vite rendu compte que j'étais dans un guet-apens plus qu'autre chose, l'homme n'avait aucune intention de payer et il fallait en temps que représentant de la famille Cristiani que je montre le bon exemple. Il s'ensuivit une bataille comme on peut le voir dans beaucoup de film d'action, bien entendu j'oubliais rapidement mon rendez-vous à la salle de tir et me rendit compte à la fin de cet échange que nous avions bavardé toute l'après-midi.

    J'étais hors de moi, j'appelais le stand de tir pour leur dire que je passerais demain, que j'ai eu un empêchement, un rendez-vous de dernière minute avec un client que je ne pouvais pas manquer. Il me crut bien entendu je suis doué pour mentir aux gens. Je n'avais pas envie de rentrer chez moi maintenant, je me sentais mal et j'avais envie de boire un bon verre de scotch mais je ne voulais pas le faire tout seul chez moi, à admirer ma télévision. Je me rendis donc au bar où j'irais me soûler toute la nuit en me disant que vraiment j'avais eu une mauvaise journée qu'en plus de tout ça je me rappelais que je ne pourrais même pas aller chez Maggie rond comme une queue de pelle puisqu'elle avait décidé de refaire sa vie avec un autre. Comment s'était possible après moi d'aller voir ailleurs ? Je suis tellement génial, beau, fort alors aller avec un autre il faut être fou. Ou pas, je ne suis pas un homme facile à vivre je le reconnais mais elle non plus il ne faut pas me mettre tout les torts sur le dos.

    Une fois dans le bar, j'allais m'asseoir au comptoir et commandais un double scotch, le barman me servit en peu de temps, j'enchaînais plusieurs verres avant de faire une pause et de remarquer qu'un mec sur le côté me regardait. Je ne sais pas ce qu'il était en train de se dire dans sa petite tête mais j'aimerais qu'il efface toutes ses idées bizarres à mon sujet. Je n'aime pas quand les gens me regarde trop longtemps on ne sait jamais si il a envie de vous dégommer ou si il est attiré par moi. Je n'exagère pas plusieurs fois j'ai eu des hommes qui m'ont fait des avances, j'aime pratiquer l'acte physique d'amour mais il y a des limites, je ne suis pas de ce bord et j'espère que le jeune homme qui m'observe ne l'est pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Dim 29 Jan - 9:46

Callie Newark venait de terminer son interview, et Aldo estima qu'il était trop tard pour retourner dans les locaux de Genetic. Les dossiers pouvaient très bien attendre le lendemain.
Aussi s'apprétait-il à diner seul à son habitude dans ce bar qui était devenu son repaire. Depuis qu'il était arrivé à Los Angeles
Aldo avait fait très peu de connaissances. Les gens de cette ville se cotoient mais ne se parlent pas. Ce qui faisait dire à Aldo, que les gens de Los Angeles n'ont pas d'amis, ils ont des relations, un carnet d'adresse. Celà tombait bien Aldo n'aimait pas se meler des affaires des autres, cette vie de solitaire il l'avait choisie, et elle lui convenait parfaitement. Mais ce soir là, son état d'esprit est plus ouvert. Callie Newarch, avait-elle allumé chez Aldo, l'envie de s'ouvrir aux autres de s'intéresser enfin à eux ?

Une nouvelle tête entra alors dans le bar. Aldo qui habituellement l'aurait ignoré, commençà à l'observer discretement. Pourquoi ce type pouvait-il venir seul, dans un bar ou manifestement il ne connaissait personne ?
Le visage du type ne lui sembla tout de suite familier. Le nouveau était bien musclé, d'une musculature fine, l'avait-il croisé sur un tatami lors d'une compétition de judo ? L'avait-il croisé dans les couloirs de genentec ? Si c'était les cas qu'est qu'il pouvait bien y faire ? Quel liens pouvait-il avoir avec genetic, autant de questions auxquelles il était incapable d'avoir les réponses, à moins d'établir la communication.

Le type dans la trentaine, assis sur un des tabourets du bar en était à son quatrième double whisky, et il n'avait pas l'attention de s'arrêter là. Ce type est en train de se démolir, se dit Aldo. Que pouvait-il bien vouloir noyer dans ces verres de scotch ? Une réalité trop dure à affronter seul, un chagrin d'amour ? A l'allure, où il descendait les verres, si Aldo ne se décidait pas maintenant, engager la conversation tout ce qu'il pourrait en tirer serait des phrases incomplètes où les mots seraient écorchés, et où le propos d'une manière générale serait remplacé des phrases incohérentes, voire des onomatopées, s'il n'était pas déjà trop tard.

Aldo qui habituellement ne s'interessait pas aux autres, ne devait pas être particulièrement discret, et sans doute avait-il fixé trop longtemps, le jeune homme. Ce dernier paraissait géné, au du moins intrigué de l'attention que lui portait Aldo.

"Vous n'avez pas manqué, j'imagine de vous apercevoir que je vous observe depuis un moment, je me présente
je suis Aldo Klov, je travaille à coté à Genentec, vous connaissez ? C'est bien rare de voir des nouvelles têtes dans ce bar, d'autant que la votre ne m'est pas inconnue. Mais je suis un incapable de me rappeler où j'ai bien pu vous rencontrer, sans doute dans le milieu sportif, vous êtes judoka ? "
lança Aldo en tendant la main paume ouverte vers son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Ven 3 Fév - 17:17

    C'est devenu une habitude de boire beaucoup, je peux boire pas mal de verre et avoir pleinement conscience de ce que je fais et dit sans être soûl. On va dire que pendant trois ans l'alcool a été mon refuge pendant que je pleurais la femme de ma vie perdue par ma faute bien sur. Aujourd'hui je la pleurais encore, si je ne me réveille pas un peu je vais la perdre, j'ai lu dans ses yeux que je l'a perdais à moitié, que plus rien entre nous ne serait comme avant depuis que ce lombric lui a mis le grappin dessus. Je dis cela mais je me suis un peu renseigné sur le mec en question vu que j'ai fait craqué Francine et elle m'a dit le nom, il n'a aucun casier. Ce n'est pas possible un mec blanc comme neige il doit forcement avoir un truc à se reprocher, un mégot lancer par terre je ne sais pas moi, il a bien du tuer des araignées au moins une fois. Le dossier de Ryan était dans mon sac, je le regarderais ce soir ici il y a trop d’œils autour de moi, tout le monde fait semblant de ne pas vous regardez mais tout le monde regarde ce que vous sortez, je n'ai pas envie qu'on me demande pourquoi un directeur de cabinet d'avocat se penche sur ce mec qui n'a rien à ce reprocher. Je cherche une faille, quelque chose qui fera que Maggie le laissera tomber pour revenir auprès de moi, je cherche quelque chose qu'il lui a caché.

    L'homme sur ma gauche n'arrêtait pas de me regarder, ferait-il partie d'une bande qui n'a pas été contente de mes services ? Cela pourrait être possible après tout il y a toujours des gens qui ne sont pas contents de ce qu'on a fait pour eux. Je n'avais pas envie de me prendre la tête avec ce gars qui avait l'air d'un gamin plus qu'autre chose, je ne suis pas d'humeur et j'aurais plus le réflexe de prendre mon revolver que d'être gentil et lui coller un pain dans la figure. Il y a des jours comme ça où je n'ai pas envie d'être gentil, j'ai envie qu'on me laisse en paix et aujourd'hui j'avais eu une sale journée donc je pensais pouvoir boire mes verres tranquillement sans tuer personne si possible. Ce n'est pas que tuer quelqu'un me fasse du bien, je le fais uniquement quand j'y suis obligé. Le jeune homme vint vers moi, je me demandais bien ce qu'il allait me sortir. En effet il avait vu juste en matière de discrétion j'ai vu mieux mais bon tout le monde n'est pas doué pour tout sinon ce ne serait pas drôle, il se présenta et me demanda si je travaillais à Genetic ou si j'étais judoka.


    Je connais juste de nom et la dernière fois que j'ai mis les pieds dans une salle de sport j'avais 15 ans … Et bien je viens très souvent dans ce bar vous avez pu me voir ici

    Il me tendit une main, il faut faire attention quand on serre la main à une personne on ne sait jamais il peut avoir tourné sa bague et vous empoisonnez ou vouloir vous brouillez la main d'une poignée. Je ne pense pas que ce fut le cas ici, je fixais les yeux de Aldo et je ne voyais rien de bien méchant, il voulait juste faire comme l'usage le disait serrer la main à un homme lorsqu'on le rencontre pour la première fois. Au bout de quelques secondes qui furent assez courtes je pris sa main et la serra, je lui souriais pour lui montrer que non je ne suis pas un bougre il ne doit avoir peur de rien face à moi sauf si il montre de l’agressivité. Je lui fis signe s'asseoir à côté de moi, on allait discuter un peu vu qu'il était venu vers moi c'était bien son but faire la conversation. Je fis venir le serveur et lui demanda de me resservir un double scotch, je demandais du regard si je pouvais offrir un verre à Aldo, j'attendais que le serveur partit pour préparer nos boissons pour me présenter dans les formes officielles.

    Je suis John Ford, je me suis toujours demandé le genre d'entreprise qu'était Genetic mais vous allez peut-être pouvoir m'éclairer, personnellement je dirige un cabinet d'avocat si vous vous posez la question
Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Mar 21 Fév - 21:05

En s'approchant de plus prêt, du jeune homme alors qu'il lui tendait la main, Aldo pu constater qu'il était à peine plus vieux que lui. Sans doute venait-il d'avoir 30 ans. D'un signe, il commanda un autre double scotch au barman, en invitant du regard Aldo à faire de même.

"Un double scotch pour moi ", lança Aldo au barman. Malgré le nombre de verres engloutis, le type avait encore l'oeil vif et assurait un max, comme s'il n'avait bu jusque là que de l'eau. Pas question pour Aldo de le suivre sur ce terrain, même s'il avait du retard

La poignée main en dit plus qu'on en croit sur les individus. John Ford qui avait pris quelques secondes avant de tendre la main, était quelqu'un de décidé, de sur de lui, il émanait de lui une expression de prestance, à l'image d'Aldo. Sans doute était-ce un leader naturel, comme lui.
La poignée de main, Aldo le savait est le reflet de l'âme. Mais combien font attention à leur poignées de main ? Celle de John Ford à l'image de la sienne montrait respect et engagement, pas une main fuyante ou molle, de faux jeton, mais bel et bien une poignée d'ouverture.
Aldo ne savait pas trop pourquoi mais il entrevoyait en ce type son alter ego, ou plutôt son reflet, sa propre image en plus sombre. Coté contre lequel il luttait habituellement.

"je connais juste de nom, et je n'ai pas mis les pieds dans une salle de sport depuis l'âge de 15 ans" , avait-il répondu quand Aldo avait évoqué le fait que sans doute s'étaient-ils déjà croisés. Aldo pensait avoir décélé un brin d'humour dans la réponse. Dans tout les cas il avait l'impression que cette réponse n'était absolument pas sincère, quelque chose n'allait pas ?

Son impression fut confirmée quelques secondes plus tard quand John Ford, lui demanda de l'éclairer sur Genetic. Pas question de parler de Genetic. Qui était ce John Ford, pour connaitre Genetic. Aldo n'en avait pas parlé. Il n'avait fait qu'évoquer que le fait qu'il travaillait à Genentec. Lle discours de John Ford était en contradiction avec ses gestes. Pourquoi donc avait-il éludé la question sur l'endroit de leur rencontre ? Voulait-il le tester? Etait-ce une technique de manipulation ? Trop tôt pour lui faire confiance dans ce domaine. Même si Aldo présentait qu'il pourrait sans doute devenir amis.

Alors que le barman déposait sur le zinc deux doubles scotch, Aldo leva son verre et lança :
"Je travaille pour Genentec, à la partie Laboratoire, Il est possible que nous nous soyons croisés dans les couloirs, même si j'en doute car je suis assez physionnomiste ! A quoi voulez vous trinquer "
John ford ne manquait pas de s'apercevoir de son lapsus, et ni l'un ni l'autre ne seraient dupes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Ven 9 Mar - 20:12

    Je regardais l'homme qui se tenait devant moi, il était charmant je suis même étonné qu'il n'y ait pas une femme à son bras. J'avais été un peu surpris qu'il choisisse de prendre un double scotch. Je ne veux pas être raciste ou autre mais en général les hommes qui boivent du scotch sont un peu mieux habillé. Non pas qu'il soit mal habillé mais il n'était pas en costume fait sur mesure Hugo Boss, mais en simple jean. Enfin bon je ne vais pas m'étendre d'avantage sur le sujet tous le monde à le droit de boire ce qu'il veut, je fais juste une constatation. Je buvais tranquillement ma boisson que le barman posa sur le comptoir. Il semblait perplexe quand à ma réponse, je n'avais rien dit de bizarre pourtant. Ça fait en effet des années que je n'ai pas mis les pieds dans une salle de sport, je pense que je n'en ai pas besoin et puis ce n'est pas mon genre d'aller dans ces endroits. Ce sont les hommes qui ont envie de plaire qui vont là bas, qui ont envie que les femmes qui font du sport les regardent et se disent qu'elles aimeraient bien passer un moment dans leurs bras. Ils veulent aussi attirer le regard des autres hommes pour qu'ils les envient ou qu'ils aient eux aussi envie de passer un moment sous leurs couettes. Tout ça très peu pour moi, je sais que je dois perdre un peu de poids et que le sport est la meilleure solution. Mais si une femme doit m'aimer, vouloir passer un agréable moment avec moi il faut qu'elle m'accepte comme je suis, parce que moi je risquerais de ne pas être sympathique en retour.

    Je le trouvais bien silencieux pendant un moment, je me demandais à quoi il devait bien penser pour rester ainsi. Il devait commencer à se poser des questions sur moi, les gens se posent souvent des questions à mon sujet je ne sais pas trop pourquoi. Je ne pense pas paraître si mystérieux que ça. Je ne pourrais lui répondre honnêtement en tout cas. J'aimerais bien avoir le pouvoir de lire dans les pensées juste pour savoir à quoi pense les gens, ce serait bien utile. Mais bon revenons à la réalité ce genre de chose ça n'existe que dans les romans fantastiques. Mais ce serait tellement bien de pouvoir faire ça, on aurait plus d'effet de surprise donc je pourrais avoir facilement tous mes ennemis. Il voulait trinquer, si il veut je ne vois pas d'occasion particulière pour faire cela mais bon c'est son souhait je me dois de le respecter, je levais mon verre à mon tour.


    Je ne sais pas pour vous mais je trinque à mon retour à Los Angeles … Oh excusez moi pour cette erreur Genentec, Genetic ça commence à peu près pareil. En effet je n'ai jamais mis les pieds là bas sauf votre respect nous avons du nous croiser ici

    Je venais de faire une erreur, je n'avais jamais eu affaire à un des membres de Genentec ou Genetic, sinon je me serais souvenu du nom de l'entreprise. Je devais être un peu fatigué pour confondre des entreprises. Il devait sûrement penser que j'avais un peu trop bu, donc que je ne savais pas trop ce que je racontais. Je le regardais en souriant, je buvais une longue gorgée sans le perdre de vue. Je me léchais les babines et posais mon verre, il était vraiment très bon ce scotch.

    Je ne sais pas pour vous mais je trouve ce scotch tout simplement délicieux
Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Mar 3 Avr - 21:22

Le barman qui avait pris soin de servir le double scotch dans un verre à whisky écossais traditionnel , lança à Aldo
"Et voici votre pichet d'eau comme d'habitude " avec même satisfaction de toujours avoir à faire à un connaisseur lorsqu'il servait Aldo.

Il comptait parmi les rares habitués du bar à regarder, sentir et gouter son scotch.
Aldo pris le temps de verser un peu d'eau dans son verre. L'eau troubla instantanément les reflets oranges du scotch, semblables à la couleur cuivrée des chevelures irlandaises. Les larmes de l'alcool à l'image du chagrin glissaient sur le verre. L'eau à température ambiante libérait les arômes de tourbe de ce Pulteney prisonnier dans l'alcool, qui ainsi atténué n'agressait plus le nez et permettait d'éviter de se bruler le palais.

Depuis son séjour en écosse, sa passion du whisky ne l'avait plus quitté. Il était intarrisable sur le sujet.

Incrédule il avait assisté au rituel qu'il pratiquait désormais. Ses premières impressions, et les recommandations pour déguster le scotch étaient ancrées désormais en lui.

Aussi quand John lui lança :
"Je ne sais pas pour vous mais je trouve ce scotch tout simplement délicieux"
Aldo répondit sans vanité et en réel connaisseur qu'il était:
"j'adore cet arôme de tourbe et l'odeur de fumée si caractéristique du Old Pulteney 12 ans âge". Aldo connaissait la carte par coeur.

"Alors trinquons à votre retour à Los Angelès, John ! Qu'est-ce qui vous avait amené à vous en éloigner ? Votre métier j'imagine " le visage illuminé par un large sourire. Un profond sentiment de sympathie envahissait peu à peu Aldo. Sentiment auquel il n'était pas habitué. Qui pouvait être ce type ? Il avait envie d'en savoir plus sur lui.
Il continua :
"Avocat quel métier passionnant ! Vous dirigez une équipe de combien de personnes ? " sincèrement intéressé, et bluffé que John soit le patron d'un cabinet d'avocat alors qu'il devait sans doute avoir le même âge que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Sam 14 Avr - 15:50

HJ: désolé pour le retard, je te prie de bien vouloir m'excuser :caaalins:



The only one by The black keys


Je buvais mon verre sans me poser trop de question. J'avais remarqué le barman apporter un pichet d'eau. Je levais un sourcil et vis que Aldo mélangeais le cher alcool à de l'eua. Il était fou, il allait gâcher tout le goût. Enfin je dis ça, ça me surprend toujours mais il me semble que lors d'un de mes déplacements j'ai vu des personnes qui mélangeaient aussi de l'eau à leur scotch. Je ne voyais pas l'intérêt de le faire. Je trouvais fort dommage de mettre de l'eau avec un si bon alcool. Je n'ai jamais essayé pour ne pas être déçu et altérer le goût du scotch. Je ne lui ferais aucune remarque à ce sujet, il fait ce qu'il veut avec ce qu'il boit. Je lui avais dit que ce scotch était tout bonnement délicieux, j'ai été dans plusieurs bars mais le goût laissais parfois à désirer alors qu'ici je n'ai jamais été déçu. Il me répondit en réel connaisseur. En effet j'avais bien reconnu qu'il avait 12 ans d'âge mais pour ce qui est des arômes je ne suis pas très fort pour la dégustation. C'est comme le vin, j'apprécie le bon vin et je pourrais dire ce qui est bon et pas bon. Mais jamais je ne pourrais dire les arômes qu'on y trouve, toutes les notes qu'on peut remarquer. Je n'ai pas un bon palet, c'est déjà bien de savoir apprécier les bonnes choses de la vie.

    A ce que je vois vous savez apprécier les bonnes choses et vous êtes un véritable connaisseur. Je n'avais vu qu'une fois il me semble quelqu'un déguster ainsi son scotch


Je lui souriais. Je venais de lui faire un compliment j'espère qu'il en tiendra compte ce n'est pas tous les jours que j'en fais. Encore moins quand j'ai un peu trop bu, je ne suis pas non plus soûl mais je sens bien que si je bois encore un verre je me mettrais à rire pour pas grand chose, voir à danser sur le comptoir. Non ce n'est pas dans mes habitudes de danser sur les tables, j'ai plus tendance à chercher noise au premier qui me regarde de travers. Je n'ai pas envie ce soir de me frotter à quelqu'un. Je faisais signe au barman de venir vers nous, je lui demandais si il n'avait pas des cacahuètes ou des pistaches. Il partit chercher quelque chose en cuisine et mit devant moi une petite coupelle de cacahuètes. Je le remerciais et commençait à en manger un peu.

    Non la famille, il est difficile de lui dire non


Il commençait à poser un peu trop de question sur moi. Je me demandais si ce n'était pas un flic venu de Washington pour me coller cette histoire de meurtre sur le dos. Je n'avais vraiment pas besoin de ça en ce moment, déjà que c'est tendue avec ma famille. En plus je ne suis pas du genre à m'épancher sur ma vie avec un homme que je connais depuis quelques minutes. Je ne vois pas en plus qu'est-ce que ça peut lui faire de savoir combien de personne j'ai à géré dans mon bureau. Il pense qu'avec le costume que je porte je travaille dans un petit cabinet minable. Vu comment il est habillé c'est normal qu'il ne connaisse pas mon cabinet, il n'est entouré que de bureaux pour des personnes ayant les moyens d'avoir un avocat qui prend des honoraires avec un bon nombre de zéro derrière le premier chiffre.

    Je ne veux pas vous paraître mal poli mais vous posez beaucoup de question sur mon travail, vous êtes de la police ?


Si il était bien de la police je venais de le démasquer. S'il ne l'est pas j'espère qu'il ne prendra pas mal ma phrase. Je devrais aussi lui poser des questions sur son travail histoire que moi aussi je me renseigne un peu. J'ai le droit après tout, il se permet bien de me poser des questions sur des choses qui ne le regarde absolument pas. Je sortais mon portable de ma poche pour voir l'heure, 21 heures, cela faisait déjà une bonne heure que j'étais assis ici. Je commençais à en ressentir les effets, j'avais mal aux fesses. Il va falloir un jour que je trouve un moyen pour contrer ce problème, je n'ai pas envie de partir d'ici moi.

    Si on parlait un peu de vous, c'est quoi votre boulot ?
Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Ven 20 Avr - 21:22

"A ce que je vois vous savez apprécier les bonnes choses et vous êtes un véritable connaisseur. Je n'avais vu qu'une fois il me semble quelqu'un déguster ainsi son scotch". La sincérité du compliment alla droit au coeur d'Aldo.
"Merci" dit-il l'oeil pétillant, avant de reprendre : "C'est une tradition irlandaise, que j'ai découverte lors d'une dégustation de Scotch en Irlande, et que j'ai depuis adoptée. Vous verrez c'est surprenant". conseilla t-il.

Le courant semblait passer entre eux, du moins c'est ce que ce disait Aldo. John était souriant et attentif.

Il était revenu à Los Angeles, pour des histoires de famille et n'avait pas vraiment envie de s'épancher sur le sujet. Certes il avait bu, mais pas assez pour se confier; tel une forteresse imprenable, John éludait les questions;" Et tant pis si les portes reste closes se "dit Aldo.

Alors quand John Ford lui demanda s'il était de la police. Aldo ne pu s'empecher de se dire interieurement " Ah ça je ne dois vraiment pas être très doué en interview , bon bon bon ", un sourire crispé fendit son visage.
"Oulala trop direct dans les questions, ce ne marche pas avec lui. Pour qu'il me demande si je suis de la police c'est qu'il doit vraiment trouver mes questions incongrues". continua t'il interieurement. Aldo ne pensait pas avoir été indiscret, avait du mal à cerner la personnalité de John Ford.

"C'est moi je m'apercois que j'ai du vous paraitre indiscret, Pardonnez-moi. Croyez moi celà n'était pas mon intention" continua t-il, s'excusant avant de reprendre.

"Je travaille dans le labo de genentech, depuis 6 mois. Un petit job de laborantin, dans l'équipe de Daisuke Nishimura. J'analyse, je décortique, je manipule".

Habitué à parler simplement de son travail Aldo enchaina avec passion :

"J'assiste le chercheur dans son travail de recherche. Dans notre labo, nous étudions les protéines transporteuses de molécules des cellules végétales.

Nous modifions le gène correspondant à cette protéine, dans des plants de tabac.
"

"J'assure moi-même la transformation génétique, mais je peux aussi semer et recolter les plants de tabac, pour broyer les feuilles afin de séparer les organites de la cellule en effectuant une centrifugation, en fonction de ce que l'on veut étudier.
"Bref je me tape tout le boulot de à A à Z" c'est passionnant" ponctua t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Dim 29 Avr - 13:17

On a l'habitude de dire que les gens ayant un peu trop bu s'épanchent sur leurs problèmes, leurs vies misérables. Ce n'est pas mon cas, fort heureusement sinon tout le monde saurait ce que je fais en vérité comme travail, mes vraies relations avec les autres personnes et ce que je pense des gens. Je réserve ce genre d'épanchement pour mes frères ou les personnes de ma famille avec qui je peux m'ouvrir complètement. Je sais que jamais ils ne vont chercher à me taquiner sur ce que je fais ou ce que je pense. Au moins ils peuvent compter sur mon silence en toute circonstance, jamais je ne dirais un mot sur ma famille et sur nos affaires un peu louches. Si Aldo espérait que je lui en dise plus sur mon départ et mon retour il se mettait le doigt dans l’œil, pour la bonne et simple raison que ce n'est pas parce qu'on parle depuis cinq minutes ensemble que je vais lui parler comme si nous avions garder les cochons ensemble.

Il avait paru étonner que je lui demande s'il était de la police. En tout cas il n'était pas non plus journaliste, ils ont une autre manière de poser les questions fort détestable. J'avais été peut-être un peu froid avec lui, un peu dur mais au moins j'ai le mérite de dire quand quelque chose ne me plaît pas. Il a de la chance, j'aurais pu payer l'addition et sortir du bar pour rentrer chez moi, je le ferais s'il se remet à me poser des questions personnelles qui ne le regarde en rien. Il s'excusa poliment de son attitude, il semblait sincère. C'était à mon tour de lui poser des questions sur son travail, pour que l'échange ne se fasse pas que dans un sens. Il me parla avec animation de son poste passionnant au sein de cette entreprise dont je devrais faire quelques recherches, c'est toujours bon de faire des recherches sur ce qui nous entoure. Je finissais mon assiette de cacahuètes pendant son discours et en demanda une autre, le serveur m'en apporta une en peu de temps qu'il ne faut pour dire ouf.

Et bien vous avez trouver le métier idéal on dirait, il est rare de nos jours de trouver des gens qui aiment ce qu'ils font. Peut-être que vous devez trouver des fois cela un peu … comment dire … répétitif
Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Sam 26 Mai - 12:16

Désormais, c'était john qui posait des questions, et comme il avait éludé toutes les questions d'Aldo, celui-ci avait l'impression que john ne l'interrogeait que par pure politesse.
Les questions ouvertes qu'Aldo avait posées avaient été systématiquement éludées. "Ce type n'a aucune envie de se confier. Je l'importune, malgré mes excuses je vais le laisser tranquille, c'est déjà bien qu'il ne m'ait pas rembarré plus tôt. Qu'est-ce qui m'a pris de l'aborder" se dit à lui même Aldo. La sympathie qu'il éprouvait était belle et bien à sens unique. Peut-être était ce du à l'état d'esprit dans lequel se trouvait John, ou lié à la dose d'alcool qu'il venait d'ingurgiter. Aldo conclu qu'il était temps de laisser John à ses préoccupations puisqu'il n'avait aucun besoin, ni l'envie de partager ses pensées. "Ce sera sans doute pour un autre soir, si on se revoit un jour" continua t-il en poursuivant son dialogue intérieur.
Cette impression fut confirmée par les détails que john souhaitait connaitre sur son métier.
Alors qu'il en avait parlé avec passion, John lui demanda s'il ne le trouvait pas un peu trop répétitif. L'avait-il seulement écouté. Probablement pas ! Sinon, il aurait lu la passion dans les yeux d'Aldo, lorsqu'il en avait parlé avec ferveur.

C'était lui qui avait pris l'initiative d'aborder John, c'était donc à lui de proposer de se quitter. Habituellement il ne se posait pas se type de question, n'avait aucune stratégie, et laissait faire son instinct, mais là, il sentait qu'il était temps!
"non, c'est très varié " répondit-il sobrement en souriant
"J'ai été ravi de faire votre connaissance. Je vais vous laisser ", dit-il en regardant l'heure sur téléphone portable.

"Auriez-vous une carte de visite si d'aventure j'avais besoin de contacter un prestigieux avocat". compléta t-il en réajustant sa veste.

Leur relation allait sans doute s'arrêter là. A moins que John n'ait envie de continuer, dans ce cas il ne manquerait pas de le retenir ou de le laisser partir en lui demandant sa carte de visite. Mais rien dans son attitude ne permettait de présager de sa réaction et aucun indice n'avait permit à Aldo de savoir si la sympathie qu'il éprouvait était réciproque. Malgré cela, il se refusait à utiliser sa capacité, et à recevoir le flot d'information qui habituellement lui permettait savoir quelle question poser à ses interlocuteurs, pour qu'il adhérent à son point de vue, en tant que leader. Pas de manipulation, pas d'orientation. John ne devait dire que ce qu'il avait envie de dire, et pas autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Lun 4 Juin - 17:31

On aurait dit que Aldo avait senti comme le besoin de couper court à la conversation, j'espérais ne pas l'avoir trop blessé en demandant si il n'y avait pas certaines tâches dans son métier trop répétitives. C'est vrai on peut aimer son métier mais dans chacun d'eux il y a quelque chose qui nous déplaît parce que c'est répétitif et un peu lassant. J'aimais mon métier d'avocat, mais il est vrai que parfois s'occuper des divorces c'était un peu lassant, c'était toujours la même chose et il fallait écouter deux personnes qui ne pouvaient pas s'entendre. Alors que bizarrement quand il s'agissait d'affaire entre entreprise, qui pendant le jugement devant le tribunal s'échauffait un peu c'était passionnant de fouiner dans les affaires des autres afin de trouver le point faible de l'autre. Je ne voyais pas ce qu'il y avait de passionnant à travailler dans un laboratoire, je trouvais ça d'un ennui mortel, le principal c'est que ça lui plaise à lui. Ça n'était pas méchant ce que j'avais dit, c'était juste une question comme ça histoire de continuer la conversation. Je n'étais pas fâché qu'il veuille y mettre fin, j'avais jeter un œil sur ma Rolex et vu qu'il était bien tard.

Le plaisir est partagé, j'espère vous revoir

Je lui offris un sourire, c'est le moins que je pouvais faire pour lui. Il me demanda une carte de visite, bien entendu que j'en avais sur moi, j'en avais toujours. Ne serait-ce que pour donner mon numéro de téléphone à une fille. J'avais gardé cette vieille habitude de l'université, époque où j'étais volage et je courais de fille en fille comme d'autre collectionne les timbres postes ou les pièces. Je lui tendis ma carte de visite après en avoir pris une dans mon porte-feuille, je la lui tendis.

N'hésitez pas à m'appeler même si vous avez un tout petit problème d'ordre juridique que vous aimeriez éclairer, je suis … souvent disponible

J'avais un peu hésité à dire souvent disponible, parce que comme je suis souvent en réunion il n'est pas toujours aisé de passer un coup de téléphone. Mais si je peux aider un charmant garçon comme lui je n'hésiterais pas un seul instant. Je finissais mon café, descendis de mon tabouret et lui serra la main. Je lui souhaitais une bonne soirée et prenait le chemin de la porte d'entrer pour appeler un taxi et aller vite me blottir sous les draps chauds en soie de mon lit, la température avait chuté en peu de temps.

HJ: je te laisse clôturer si tu le souhaites Very Happy ce fut un plaisir de rp avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Aldo Klov


avatar

Messages : 301

MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   Ven 15 Juin - 22:03

Aldo prit la carte de visite que John lui tendit, c'était une carte de visite de bonne facture, à l'image du costume de John Ford."
" N'hésitez-pas à m'appeler" avait ponctué John, tandis qu'il s'éloignait du bar pour heler un taxi. Même si Aldo avait senti que le ton de John Ford avait été réellement sincère, quelque chose clochait ? Pourquoi n'avait-il pas demandé les coordonnées d'Aldo ? Etait-il trop soul ?
Habituellement c'était plutôt l'inverse. Aldo répugnait à s'interesser aux affaires des autres, et s'était forgé une carapace de solitude, dans laquelle il se sentait bien, alors lorsqu'il faisait des rencontre il ne prenait jamais de carte de visite, mais n'hésitait pas à distribuer les siennes. John était en ce sens bel et bien l'alter-ego, qu'il avait décelé dès leur premier contact. Il lui faudrait le re-contacter.

Aldo ne pu s'empécher de se constater que malgré les nombreux verres de whisky que John venait de boire, celui-ci tenait encore debout et ne titubait même pas, alors qu'il s'engouffrait dans son taxi. "Sacré bonhomme" se dit en lui même Aldo, qui avait peine à imaginer son état dans le même cas. Manifestement John n'avait pas begayé une seule fois et rien dans son discours n'avait été discourtois, ou exagéré. Aldo se demanda si finalement il ne s'était pas trompé sur le compte de John ? Sans doute n'était il qu'un alcoolique mondain, c'était possible vu son métier. N'étant pas de cocktail ce soir, il venait rechercher sa dose quotienne plutôt que de boire en solitaire chez lui et de s'avouer qu'il avait un vrai problème avec l'alcool. Dans tous les cas c'était un solitaire comme lui sans doute. C'est fou comme on se projette dans les autres, non rien ne pouvait le laisser paraitre.
"pure spéculation" ce dit-il a lui même regrettant presque de ne pas avoir laissé sa capacité s'exercer. Au moins il serait à quoi s'en tenir !.
Qu'espérait-il en l'abordant ? Que john s'épanche sur ses problèmes si toute fois il en avait, dans ce bar, avec lui un inconnu ? Non ce type avait probablement des amis, et ce type de confidence leur etait réservé. Et même dans le pire des cas il se serait confié au barman habitué à écouter les histoires de ses clients à l'image d'un psychologue, plutôt qu'à un inconnu fusse t-il animé de bienveillance comme lui.

Aldo scanna la carte de visite avec son téléphone portable pour l'intégrer à son répertoire, puis la déchira en petit confétis dans le cendrier du bar.
Aldo récupéra son imperméable beige au portemanteau, et décida qu'un peu de marche lui ferait le plus grand bien, puis il quitta le bar à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

My hands are dirty and i have drunk and you ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: PUBS & CO :: CLUBS & COFFEE SHOPS-