..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keaton

Invité

avatar


MessageSujet: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Jeu 29 Déc - 16:27

1er septembre 2010 - Aux alentours de 7h du matin

Durant toute la nuit, il était resté au chevet de la petite fille. Depuis le retour du Blue Lake, il n’avait pas voulu s’éloigner. Cela n’allait pas enlever sa responsabilité mais il voulait être présent. Il ne songea pas un instant à mettre en avant ses connaissances du monde médical. Il était médecin certes, mais son esprit ne pouvait pas résonner en tant que tel. C’était seulement l’oncle inquiet qui prenait le dessus. L’oncle fautif. Il n’aurait pu rien faire s’il l’avait voulu de toute façon. Les médecins de Genetic s’étaient affairés très rapidement autour de Moïra. Comme s’ils avaient été préparés un jour à gérer cette situation. Des bandages recouvraient une partie du corps de la petite fille. Elle avait été reliée à une perfusion. Cela lui avait fait un choc de la voir ainsi, il n’avait plus l’habitude de voir un enfant relié à autant de tubes pour être maintenu en vie. Pourtant il était resté, dans un coin de la pièce, ne gênant pas le personnel.

Quand il se décida à quitter la pièce, le soleil était déjà levé. On devait être aux alentours de sept heures, le matin du premier septembre. Son dos était courbaturé, comme s’il avait fait du sport durant des heures. Il n’en était pourtant rien. La seule chose qu’il avait faite, c’était d’utiliser son pouvoir. Et beaucoup trop de puissance qui lui avait mis ses batteries à plat. Il commençait à le percevoir alors qu’il marchait dans les couloirs des locaux de Genetic. La poussée d’adrénaline qui lui permettait de tenir commençait à retomber. Du coup, la fatigue se faisait sentir de plus en plus. Il fallait qu’il trouve quelque chose pour se remettre d’aplomb.

L’ascenseur le fit remonter au premier sous sol. Il ne savait pas s’il pourrait redescendre à l’étage de Moïra pour retourner à son chevet. Il devait avoir connaissance de certains digicodes qu’il n’avait pas. Pour l’allée, il avait juste suffit de suivre le mouvement. Personne n’aurait pu l’éloigner de la fillette de toute façon. Pour le retour, ce n’était pas gagné. Au pire, il se dit qu’il appellerait Tammy. Elle lui donnerait les codes adéquats. A moins qu’elle ne lui en veuille de ce qui était arrivé et lui empêche de voir désormais sa nièce.

Keaton poussa une porte. Il découvrit une pièce assez grande mais vide. De nombreuses tables, soit avec des chaises, soit avec des bancs. Et contre un mur, plusieurs machines dont une à café. Il était sauvé. Il se dirigea d’un pas fatigué vers celle du café et introduisit une pièce, régla pour avoir un maximum de sucre. Un gobelet tomba et la machine se mit en route. Une fois qu’elle eut terminé, il récupéra son gobelet de café et se dirigea vers une table. Il posa son café dessus et s’assit sur le banc. Il émit un soupir, se passant en même temps une main lasse dans ses cheveux. Le silence de la salle lui faisait du bien. Quand il aurait bu son café, il retournerait auprès de la petite fille voir s’il y avait du nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Ven 30 Déc - 23:03

Moïra était tombée comme une plume au sol, cet événement clôtura cette nuit mouvementée. Genetic avait ramassé les agents, des deux bords, qui respiraient encore pour les amener à l’hôpital. Et on sépara tout le monde dans des fourgons, retour au bercail ! Durant le trajet, un visage hantait Alek’, l’homme blond, elle le connaissait mais d’où ? L’adrénaline était en train de retomber quand elle arriva à Genetic, alors que c’était l’effusion, les médecins commençaient à peine et la nuit allait être longue pour eux. La russe passa dans les premiers, elle n’avait pas de temps à perdre, on désinfecta les plaies, mais elle ne pouvait pas y échapper, il fallait s’occuper de son pied. Put*in de Walsh ! C’était que le pied, cela aurait pu être pire, oui, mais pour Romanov cette blessure, c’était déjà trop ! Elle espérait que de son coté, l’être chétif souffrait encore plus, la russe avait presque l’habitude des blessures et puis le pied, c’était un emplacement discret pour une cicatrice.

Aleksandra n’avait aucune idée de l’heure qu’il était, elle était assise dans son bureau. Elle ne ressentait pas l’habituel sentiment de satisfaction du travail bien fait, il y avait trop de taches sur le tableau. Personne aurait pu faire mieux que la russe, elle en avait conscience, mais elle aurait aimé, non elle aurait du faire mieux ! Holster était de retour, mais il y avait trop de dégâts collatéraux, à l’image d’Alix. Son dos s’enfonça dans sa chaise, soupirant Alek’ repensa aux dernière images qu’elle avait en tête. Ce petit ange qui tombe et ce visage... Keaton ! Mais oui ! Celui qu’elle avait soupçonné d’être un mutant avec Jeremy, les fleurs, le puzzle prenait forme dans sa tête, mais un flot de questions ne tarda pas a pointer le bout de son nez. Comment il connaissait Moïra ? Comment avait-il pu être là ? Il devait obligatoirement faire parti de Genetic pour savoir tout cela, alors comment pouvait-elle ignorer son identité ? Le repos ce n’était pas encore pour maintenant …

Elle pensa à aller voir Holster, mais plus tard il lui fallait du temps pour se reposer, ah elle connaissait ses petites manies et ses petites habitudes à celui la ! Imaginant que la chambre de la petite devait être prise d’assaut, elle avait besoin d’un petit remontant. Ou plutôt de quelque chose pour ne pas flancher, pour le moment, elle devait être encore disponible.

Dans le couloir, c’était calme, les rares personnes qu’elle croisa avaient le visage complètement fermé, c’était l’opposé de l’hôpital ou ca criait, entre douleurs et ordres des médecins. Ici c’était anormalement silencieux, la démarche de Romanov résonnait et elle se trainait. Un petit tour d’ascenseur pour économiser ses forces et elle arriva au premier sous-sol, il n’y avait pas plus de monde. Poussant une porte, elle entra dans une salle apparemment vide. Le bruit de la machine à café parut réveiller quelqu’un et Aleksandra le reconnut. Comme quoi, c’était loin d’être finit ! Keaton, le magicien des fleurs, l’homme de toute à l’heure, là en face d'elle ! C’était l’occasion d’avoir quelques réponses, il fallait la saisir. Et puis, c’était le moment de montrer un visage plus humain, il avait l’air fatigué et affligé. Elle avait mit plus de temps à découvrir qu’il était de Genetic, qu’à voir son attachement pour Moïra. Cette petite, c’était le rayon de soleil, dans cette organisation trop de fois présentée comme froide et glauque. Aleksandra repensa aux moments qu’elle avait partagé avec elle, cette chaleur qu’elle transmettait instantanément quand elle passait. Elle était trop jeune pour être une victime de ce conflit, cela ne faisait qu’augmenter la détermination de la russe pour sa cause.

Réfléchissant quelques minutes, elle trouva une technique pas très sure pour arriver jusqu’à l’homme sans verser son café sur le sol ou sur ses vetements. Tirant la chaise, Romanov s’installa en face de lui.


-Triste soirée …

Lança-t-elle pour débuter la conversation par une politesse, au vue de la situation. Alek’ avait la présence d’esprit d’engager le dialogue avant de le questionner sur son identité. Surement qu’avec des circonstances différentes, Keaton n’aurait pas eut droit à ce beau geste.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Sam 31 Déc - 10:59

Le trentenaire tournait machinalement la touillette dans son gobelet de café. Il ne l’avait toujours pas porté à ses lèvres. Il n’attendait même pas que le breuvage refroidisse. C’était comme s’il était devenu un automate qui accomplissait un geste mais qui n’avait pas de conscience pour s’en rendre compte. Une chaise qu’on tira le fit sortir de la torpeur dans laquelle il s’était plongé. Il arrêta de touiller son café pour relever la tête. Aleksandra venait de s’installer sur une chaise en face de lui.

« A qui le dites-vous… »

Il n’avait pas d’autre réponse à lui apporter. La soirée et la nuit avaient été tristes. Trop violentes également. Il y avait eu de nombreux morts, blessés et l’explosion de Moïra. Il se souvenait de la dureté du regard de la jeune femme quand elle les avait rejoints, demandant sèchement ce que la fillette faisait au milieu du désastre. Il n’avait pas répondu à ce moment là, n’ayant pas le temps de s’attarder pour répondre à sa question, et aussi pour se demander ce que elle, faisait sur les lieux.
Leur première rencontre remontait à moins d’un mois, vers la mi-août. Il était un peu éméché ce soir là mais se rappelait qu’elle avait tenté de lui faire utiliser son pouvoir. Savait-elle à ce moment là qu’il était un mutant ? Probablement. Ou pas. Si elle en doutait encore, elle avait eu une magnifique démonstration de son tour de magie avec les fleurs quand il avait été forcé d’utiliser son pouvoir pour tous les protéger de l’explosion. Il en gardait des courbatures d’ailleurs. Et toujours ce sentiment d’avoir ses batteries à plat.

« C’est de ma faute… »

Sa phrase resta en suspend, avec plein de sous entendus. Il ne se sentait pas le courage d’en dire davantage et tout expliquer. C’était lui qui était chargé de surveiller Moïra. Sa nièce lui avait menti délibérément, profitant de la confiance qu’il avait en elle, pour lui fausser compagnie et rejoindre Tammy. Autant ne rien dire. Son explication ne servait à rien à part le faire passer pour un crétin qui s’était fait duper par une gamine de huit ans. Il se décida enfin à porter son gobelet de café à ses lèvres. Il grimaça.
Ca manquait de sucre car le breuvage avait un goût de chaussette. Dans ce cas là, il n’y avait qu’une option pour arriver à le boire, le noyer dans du sucre. Mais cela voulait dire se lever, se traîner pour fouiller dans les placards en quête de sucre. Peut être plus tard. Quand il aurait trouvé le courage. Il n’avait même pas celui de continuer la conversation en demandant à Aleksandra une confirmation de son appartenance à Genetic. De toute façon, il avait déjà la réponse sinon elle ne serait pas présente au premier sous sol…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Lun 2 Jan - 13:16

Alek’s porta à sa bouche la tasse de café encore chaude, déjà qu’il n’y avait pas de quoi casser trois pattes à un canard avec son gout, ce café quand il était froid était imbuvable. Mais elle avait l'habitude de le boire, depuis le temps qu'elle faisait partie des rangs de Genetic, mais si elle pouvait échapper à ce café, elle ne faisait ! En face d’elle, Romanov avait Keaton, ou plutôt sa propre ombre …Sa voix traduisait bien son état, et la lamentation, ce n’était pas dans les habitudes de la russe ! Elle en avait eut des blessures, et pas seulement physique, mais elle avait toujours mit un point d’honneur à garder bonne figure. Si elle n’avait pas été curieuse de savoir qui l’avait recruté, ou d’obtenir des réponses, jamais elle n’aurait approché un type qui ressemblait à un déchet… La pitié c’est pour les faibles !

Il venait de la vouvoyer, ne se souvenait-il pas de cette soirée ?! Ni de leur rencontre ?! Alek’ se rappelait parfaitement qu’il en tenait une couche ce soir là et qu’il avait eut l’intelligence de se mettre au café pour ne pas aggraver son cas. Mais la russe se rappelait aussi, que ce soir là elle était venue pour rencontrer un informateur, par rapport à Holster. Et qu’à ce moment, lui était de retour, mais que bien des personnes manquaient dans les rangs de Genetic. Certains décès n’affectaient pas Romanov, ils étaient morts pour leur cause, mais dans toutes ses personnes, il y avait des agents dont Alek connaissait bien plus que le prénom. Aleksandra soupira, et envoya ses cheveux derrière ses épaules, à l’exception d’une unique égratignure, son visage était l’une des parties de son corps la moins « abimée ».

« C’est de ma faute… », Qu’entendait-il par là ? Alek’s ne savait vraiment pas comment interpréter cette phrase. C’était sa faute l’égratignure sur son visage ? C’était à cause de lui si Moïra s’était retrouvée au Blue Lake ? Ou il parlait des effets de l’utilisation de son pouvoir ? Il y avait des centaines d’explications plausibles, mais il y a avait une seule raison pour que ce soit sa faute et Romanov attendait une réponse, mais il n’avait pas l’intention de finir sa phrase. Mais la belle n’avait pas l’intention d’en rester là ! Elle le regarda grimacer, il n’avait pas encore l’habitude du café, n’avait-il pas vue le matin que les agents arriver avec leur propre café ?! Terminant le sien d’une traite, la russe le regarda.


- Crise oblige, on n’a pas renouvelé la machine à café …

Un peu de sympathie dans la conversation pour mettre Keaton à l’aise avant d’attaquer. Romanov n’était pas assise pour échanger des banalités. S’il avait quelque chose à voir avec la présence de la petite, qu’il souffre intérieurement, mais qu’il assume les répercutions !

-Keaton, pourquoi ta faute ?

Romanov avait appuyé sur le « ta », elle n’avait pas pour intention de lui alléger la conscience mais bien de savoir si oui ou non il était responsable. Ils ne se rencontraient que pour la troisième fois, si on prenait en compte la rencontre dans la nuit, et il avait déjà commit beaucoup de faux pas ! Mais qui avait pu le recruter ? Dommage … Avec sa gueule d’ange, il aurait été capable de beaucoup, ce monsieur devait se reprendre d’urgence. Mais bon, trêve de gentillesse et de compassion, qu’est-ce qui se reprochait ? Qu’avait-il fait ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Lun 2 Jan - 20:39

Genetic qui était couvert par Genentech ne pouvait pas s'offrir de nouvelles machines, avec un meilleur café ? Bien sûr, à d'autres cette explication. A moins qu'Aleksandra tentait de faire un peu d'humour pour l'aider à se détendre et à sortir de la petite bulle dans laquelle il s'était installée. Cela sembla fonctionner. Il reprit son café et l'avala d'une traite. Ainsi, il passa mieux. Il reposa ensuite le gobelet et se passa une main dans les cheveux. Il ne savait pas trop s'il devait remercier la jeune femme de l'avoir sorti de sa torpeur. Non, mauvaise idée. Elle dégageait trop une certaine assurance, et il sentait qu'elle appartenait à ce genre de personnes qui n'aimaient pas tergiverser, allant de l'avant, sans vraiment s'occuper des personnes qu'ils laissaient sur place. Elle lui demanda pourquoi il pensait que c'était de sa faute. Le regard du fleuriste se fixa dans le sien. Au point où il en était...

«  Moira m'avait dit qu'elle allait jouer avec Callie. J'aurais du me douter qu'elle trouverait un moyen de rejoindre Tammy dans mon dos. Elle sentait que quelque chose n'allait pas. Hier soir elle n'arrivait pas à dormir quand je suis allé voir ma soeur... Donc oui c'est de ma faute car je me suis laissé berné par une fillette de huit ans. »

Du moins une partie du déroulement de la soirée était à mettre contre lui. Pour toute la boucherie qu'il y avait eu avant, il plaidait non coupable. C'était soit disant un échange préparé. Qu'est-ce que ça devait être quand ce n'était pas préparé alors ! Les balles avaient fusé, les utilisations de pouvoir également. Il ne comprenait pas pourquoi chaque camp ne s'en était pas tenu à un simple échange, l'un rendant Holster, et le second la cousine O'Hara. S'il n'y avait pas eu la présence de Moïra, s'il n'y avait pas eu l'explosion provoquée par son pouvoir, combien de temps encore l'affrontement aurait-il duré ?

« En oncle gardien d'enfant, je peux revoir ma copie... » murmura-t-il davantage pour lui-même qu'à l'intention de l'agent de Genetic assise en face de lui.

Sa main se crispa sur le gobelet vide. Il ne le broya pas, réussissant à contrôler la colère contre lui-même qui était en lui et qu'il tentait d'enfouir. En même temps, Aleksandra le laissait perplexe. Il ne comprenait pas comment en façade elle pouvait afficher un tel relâchement. Elle n'avait donc perdu aucun ami, ne connaissait pas Moïra pour être affectée par ce qui lui était arrivé ? Même sans connaître la petite fille, on ne pouvait pas rester indifférent. A moins de n'avoir pas de cœur et d'être une femme de glace. A moins de n'être intéressé que par le côté scientifique de Genetic et de chercher à faire des prisonniers pour les étudier ou les monnayer contre quelque chose. Il arrivait à supporter le choc de tout ce qu'il découvrait. Pour ce qui était de l'accepter, c'était toute autre chose. Tout simplement parce que sa nature faisait qu'il était bon et se sentait incapable de faire du mal à une personne sans raison valable.

« Le soir où l'on s'est rencontré, tu savais déjà que j'avais un pouvoir ? »

Selon sa réponse, il serait au moins fixé pour savoir si leur rencontre tenait du hasard ou s'il faisait parti de la liste de mutants qu'elle traquait pour créer un dossier sur eux. Un dossier que Kate se serait sans doute empressée de supprimer pour tenter de le protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mer 4 Jan - 20:15

Alors là … Heureusement qu’Alek’s était bien assise, sinon elle serait tombée sur le cul ! Elle n’en croyait pas ses oreilles, mais pourtant elle avait bien entendu. Lui ! Keaton ! Frère de Tammy ! C’était Tammy, Tammy du CA ?! Tammy avec qui elle avait joué petite ?! Romanov ne pouvait pas en croire ses oreilles ! Keaton était un inconnu au bataillon il y avait peu, et voilà qu’il était à Genetic, mais pas comme balayeur, il est le frère de Tammy ! Pourtant depuis qu’elles se connaissaient, jamais Aleksandra n’avait jamais entendu parler de cet homme, ca sentait les histoires de famille à plein nez. Mais c’était une sacrée surprise qu’il venait de lui faire, mais bizarrement dans son esprit la russe n’arrivait pas à chasser l’image d’un homme presque saoul qui avait faillit se vendre. En parlant de gaffe, le fait d’être lié par le sang avec une personne haut placée, cela ne pouvait pas tout excuser ! La surprise de cette révélation sur son identité n’avait pas fait passer la pilule sur son erreur, il avait une grande responsabilité quand même sur l’état de Moïra. Non, quand Romanov lui avait posé la question elle ne s’attendait pas à entendre des choses pareilles…
Comme quoi les apparences pouvaient se révéler trompeuses, cet homme aussi élégant qu’apparemment incompétent était le frère d’une femme aujourd’hui respectée, à croire qu’avoir été éduqué loin de lui, avait permit à Tammy d’éviter de se faire rattraper par ses gènes familiaux.


- Cette petite fille est très intelligente, ce n’est pas des doutes que tu aurais du avoir, tu aurais du prendre des précautions. Malheureusement, c’est trop tard…


Elle aurait prit un plaisir presque sadique à l’accabler encore plus, mais il était déjà mal, son but n’était pas de se retrouver responsable de son suicide, surtout qu’il était le frère a Tammy. Alek’ n’arrivait toujours pas à s’en remettre comme on dit, mais bon, allait-il se cacher derrière elle ou s’assumer ? La russe devra patienter pour connaître la réponse, pour le moment il était en proie aux lamentations, il se faisait du mal au moral pour compenser celui qu’il avait fait indirectement à Moïra… Mais son état était purement improductif pour la petite, lui-même et Genetic. Ca ne servait à rien de se laisser aller au désespoir comme cela, ca n’allait pas alléger la situation ou soigner les brulures…
Aleksandra n’avait pas l’énergie pour s’énerver, il était déjà tellement pitoyable à regarder, autant qu’il continue à se détruire, pour cela il n’avait besoin d’aucune aide, il paraissait faire ca très bien. Elle sortie une cigarette avant de déposer le paquet sur la table, légère invitation si Keaton avait envie de s’en griller une. La première taffe était celle qui lui faisait le plus grand effet, mais face à la situation son effet n’était pas très efficace.


- Je suppose que tu as veillé dans sa chambre, comment va-t-elle ?

La culpabilité le rongeait, pourtant Alek’s n’arrivait pas à le comprendre. Avoir un comportement plus humain supposait qu’elle soit moins accablante, mais pour ce qui était d’être plus compréhensive, non là c’était trop. Elle ne le connaissait pas, pourtant elle était déjà déçue de lui, de son comportement, mais elle faisait un effort presque surhumain pour ne pas l’exprimer avec des mots. Quand il reprit la parole, il changea de sujet, tant mieux … Au moins Aleksandra pourra se concentrer pour faire descendre sa pression intérieure, malgré le froid et la distance quelle laissait paraître sur son visage et dans son attitude. Mais quel égocentrisme… Avait-il des doutes sur la sincérité de sa soeur ? En tout cas, cela prouvait qu'il se souvenait bien d'elle, aussi comment oublier qu'une femme aussi belle qu'Aleksandra vous a accosté ? Surtout quand elle vous avait promit a demi mot de passer vous voir dans votre boutique, chose que finalement elle n'avait pas faite, trop d'événements étaient venus chambouler son programme. Il y a un proverbe que dit que le monde est petit, sachez que celui des mutants encore plus ...


- Tu n'étais pas un ordre de mission, mais il ne m'a pas fallut longtemps pour le découvrir, encore et toujours un petit problème de précaution peut-etre.

Elle termina sur un petit pique, il avait affaire à Romanov, et non à une personne qui pouvait être touché par la détresse d'un semblable. Le miracle n'était pas encore pour maintenant, d'un coté pourquoi changer, Alek n'avait aucun problème ou conflit de conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Dim 8 Jan - 11:39

Il s'accordait à penser que la femme qui se tenait en face de lui avait raison. De tous les enfants qu'il avait rencontrés jusque présent, Moïra était bien la petite fille la plus futée entre tous. Il la trouvait intelligente, en avance pour son âge. Pourtant, jamais il n'aurait pensé qu'elle désobéirait pour tenter de rejoindre sa mère adoptive. Il se demanda ce qui avait pu passer par la tête de l'enfant pour commettre une telle folie. Il eut la réponse très rapidement car il avait été animé par les mêmes sentiments. Il avait été inquiet et avait eu peur de perdre sa soeur et sa fiancée. On avait tenté de le rassurer mais quand il était arrivé sur les lieux, il avait de suite constaté que c'était le bordel. Des pouvoirs... Des balles... Et une petite fille au milieu de tout ça.

Aleksandra avait raison, il était trop tard pour se demander ce qu'il aurait pu faire ou ne pas faire pour protéger la fillette. Elle sortit une cigarette et posa le paquet sur la table, lui laissant le choix de se servir ou pas. Durant quelques secondes, il eut l'envie d'en prendre une pour se la griller. Il n'avait pas fumé depuis l'époque du lycée. S'en fumer une ne pourrait pas lui faire de mal. Mais il n'eut aucun geste pour en prendre une dans le paquet. En fin de compte, cela ne lui donnait pas envie. Peut être que ça le détendrait un peu mais ça ne résoudrait rien aux problèmes qui le tourmentaient et qui concernaient pour le moment une petite fille allongée sur un lit d'hôpital.

« J'ai passé la nuit auprès d'elle oui. Elle est dans le coma, l'utilisation de son pouvoir a été trop intense. Elle aurait été éveillée, j'aurais recommandé qu'on la place en coma artificiel de toute façon... »

Le discours du médecin prenait le dessus sur celui de l'oncle. Et ce discours n'avait rien à voir avec le métier de fleuriste que Aleksandra lui connaissait. Les brûlures étaient présentes sur une partie du corps de l'enfant. Elle n'aurait pas été plongé dans un coma, cela aurait été difficile à vivre pour elle. Même avec des cachets, des perfusions, la douleur aurait été tout de même présente à un moment ou à un autre. L'étendue de ses blessures lui aurait peut être même fait peur si elle les avait vu. Non, il ne supportait pas de la voir dans cet état mais oui il savait au fond de lui que le fait qu'elle ne soit pas consciente était la meilleure option pour que ses blessures guérissent sans qu'elle n'en souffre. Une fois qu'elles auraient disparu, il faudrait trouver un moyen de la sortir du coma si elle ne s'était pas réveillée d'ici là. Il prendrait le temps d'y réfléchir. Quand il aurait pris du recul et y verrait plus clair dans tout ce bordel.

Il finit par poser une question à Aleksandra sur leur rencontre. Ecoutant attentivement sa réponse, la sienne fusa quasiment aussi sec.

« Genetic n'est pas mieux en matière de précaution il me semble... Le bordel du Blue Lake n'était pas prévu je suppose ? A moins que certains d'entre vous êtes assez dégénérés pour avoir espéré que cette situation se produise... »

Elle lui avait lancé une petite pique qui eut pour effet de le réveiller et de le sortir de la lamentation dans laquelle il se plongeait tout doucement.

« En fait, j'en ai rien à faire de vos missions, vos moyens de précaution et tout le reste. Tout ce qui m'importe ce sont les membres de ma famille qui sont dans votre fichue agence. Je ne la laisserai pas les tuer. »

Et là il ne parlait pas pour Moïra. Il faisait seulement référence à Kate et Tammy.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Ven 13 Jan - 20:00

Le silence aurait pu être pesant, ou déstabilisant pour certains, mais la russe n’en avait que faire. Bien sur qu’elle avait remarqué que ce silence n’était pas habituel, mais avec son pied, elle ne pouvait pas se lever et faire une pole dance. Il allait falloir s’y habituer, Genetic était un peu dans le coma, et le réveil allait être douloureux… Et surement violent, il fallait prier pour qu’aucune fouine balance des vidéos de l’événement au Blue Lake.
Sur le mur terne était accroché une horloge, le jour s’était levé depuis peu, le « ménage » était finit et bientôt Genetic allait pouvoir annoncer les pertes ; depuis qu’elle avait prit part à l’organisation, elle n’avait pas vécu depuis longtemps un affrontement aussi tragique. Alek’ se félicitait presque intérieurement d’être elle-même, peu d’accroches, voir aucune et cette attitude pouvait réduire considérablement les problèmes, les déceptions, mais surtout les blessures. Il suffisait qu’elle croise le regard de chien battu de Keaton, ou de voir les plissements sur son visages, pour remercier son éducation qui en était pour beaucoup.

Quand Keaton parla de l’état de santé du petit ange, qui était plus que préoccupant, il était loin du poivrot qu’elle avait vu ou du fleuriste à qui elle n’avait jamais rendu visite. Etait-il en train de reprendre ? D’essayer de se ressaisir ?


- Elle ne souffrira pas plus, c’est le mieux a faire, son pouvoir est d’une intensité impressionnante pour une petite si fragile …

Et même, si son visage ne laissait rien paraître, Romanov se demandait si en arrivant quelques minutes plus tot, elle aurait pu changer quelque chose. Cette pensée fit un tour dans sa tête et passa sous silence, il y avait d’autres choses à faire plutôt que des hypothèses. Monsieur paraissait répondre aux provocations, il faut dire gentilles, de la russe, c’était plutôt bon signe ! Elle tira sur sa cigarette avant de taper la cendre, en l’écoutant. C’était bien gentil de mettre tout sur le dos de Genetic, mais les bisounours n’étaient pas arrivé armé d’arc-en-ciel au Blue Lake. Et puis il y des choses qui sont inévitables, et c’était prévisible que cela allait se transformer en combat, pas si improvisé que ca !

- Avoir une arme, c’était soit faire preuve de précaution, soit être au courant de ce qui allait se passer, qu’en penses-tu ? Mais je crois que kidnapper, c’est aussi être dégénéré, je dirai même que c’est une provocation.

La question était rhétorique, elle n'attendait pas de réponse, et ce n'était pas Keaton qui allait la faire changer d'avis, surtout au sujet de Genetic
Pour Alek’s, Genetic avait assuré ses arrières en préparant un plan, et puis Genome n’avait pas qu’a taper dans la fourmilière : Toucher à Holster, puis laisser un fou-incontrôlable régler ses comptes dans un moment pareil.Fallait s'y attendre, qu'il y aurait un retour, digne de Genetic.

Pendant quelques secondes, Romanov imagina son père tenir le même discours et intérieurement, cela la fit sourire. Son père au contraire était fière, et il l’avait encouragé à prendre part et lui, Monsieur Keaton craignait pour sa famille, c’était un traumatisme de son enfance ? Ou il ne voulait plus craindre de perdre définitivement sa sœur ? Il manquait de confiance en vers eux surement…


- C’est noble de vouloir protéger sa famille, mais il faut savoir identifier la menace. Genetic ne tire pas sur ses membres

Romanov croyait réellement en sa dernière phrase. Les membres de l’organisation devaient se serrer les coudes ! Au final, Genetic n’était pas le coté sombre de toute cette histoire, regardez ce que le gène de Moïra lui avait fait ! Faire des recherches pour maitriser les mutations, ce n’était pas seulement dans un objectif de contrôler le monde, comme pouvaient le penser les rats d’Aaron.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Dim 22 Jan - 19:01

Le bruit des différentes machines auxquelles sa petit princesse était reliée lui devenait de plus en plus insupportable. Tammy ne pleurait plus, elle n'avait plus de larmes mais ses yeux étaient gonflés, ses traits tirés, son visage sans autre expression qu'une grande détresse. Elle devait sortir d'ici, surtout que ça défilait et qu'elle n'en pouvait plus. Pourquoi tout le monde pensait-il pouvoir venir dans la chambre de sa petite fille afin de faire semblant de compatir, de tenter quelques mots réconfortants mécaniques avant de repartir ? Elle n'en pouvait plus, elle avait besoin d'air, besoin d'air au milieu de la nuit. Elle laissa alors Keaton au chevet de leur jolie belle au bois dormant et sortie de la chambre, de l'immeuble à trois heures du matin. Que pouvait-elle faire ? Rien. Elle était impuissante, elle ne pouvait aider Moïra et ça la tuait. Elle se rendit chez elle pour récupérer les affaires de la petite fille : doudou, couverture préférée, ... Elle lui mettrait tout ça avec elle, dans sa chambre. Savoir que Moïra se retrouvait une nouvelle fois enfermée à Genetic la tuait...

Lorsqu'elle revint à Genetic il était six heures. Elle alla directement dans la chambre de Moïra mais n'y trouva pas Keaton. Elle déposa tout ce qu'elle avait récupéré et s'assit au chevet de la petite fille. Elle avait pu prendre une douche, elle avait encore pleuré et ressassé toute la nuit d'avant... Pourquoi Moïra avait-elle choisi de venir au lac ? Pourquoi avait-elle désobéi ? Pourquoi tout avait mal tourné ? Elle s'en voulait terriblement. Elle s'en voulait pour toutes les conséquences qui découlaient de cette nuit et qui allaient découler encore et encore de cette horreur.
Elle sentit les larmes monter à nouveau... Elle se leva précipitamment et sortit : elle avait suffisamment pleuré devant Moïra et même si la petite fille était dans le coma, rien ne disait qu'elle ne pouvait pas avoir conscience de tout ça. Tammy avait besoin de voir Keaton, de lui parler. Ils n'avaient pas beaucoup échangé en rentrant du lac : ils avaient été bien trop préoccupés par l'état de la petite. Et puis Tammy avait aussi un message à lui transmettre de la part de Kate... Un éclair de lucidité la traversa : Keaton avait passé la nuit au chevet de Moïra, mais qu'en était-il de Reynolds ?

Tammy se rendit alors à la zone qui servait de réception et demanda à la première personne censée savoir répondre dans quelle chambre était Kate. On lui répondit qu'elle n'était nulle part. Un frisson parcourut Tammy : elle savait que Reynolds n'avait pas été blessée mortellement mais après tout, tout était possible... Elle se dirigea alors vers le bureau de Kate à toute vitessen espérant l'y trouver... Elle n'y trouva que la dernière personne au monde qu'elle souhaitait voir : Emmet Tussle...

***


Tammy était toujours dans le bureau de Kate, elle y était depuis près d'une heure mais était seule désormais, seule avec la bombe à multiples directions que lui avait lancé Tussle... Kate avait été mise en lieu sûr... Autrement dit, le C.A. avait décidé de la garder au frais un petit moment pour "s'assurer qu'elle ne dérape pas". Tammy avait aussi appris qu'elle serait virée officiellement de son poste dans la journée. Elle était chargée cependant de remettre de l'ordre dans toute cette merde : pourquoi la virer et se taper ensuite le sale boulot, n'est-ce pas ? Perdre sa place au C.A. ne lui faisait ni chaud ni froid : elle avait détesté ces types dès son premier jour. Elle avait détesté leur sentiment de supériorité, elle avait détesté leurs mesures, leur fonctionnement, tout....

Elle finit par se lever, elle devait trouver son frère. Elle devait lui annoncer pour Kate... Pour l'enlèvement mais aussi pour le bébé... Pourquoi fallait-il que tout leur tombe dessus en même temps ? Pourquoi le monde était-il si cruel ?
Elle traversa les couloirs, cherchant désespérément son frère. Elle traversa les étages... Puis elle eut besoin d'un café pour s'assurer de tenir le coup durant la journée à venir... Elle poussa la porte de la première salle qu'elle savait dotée d'une cafetière et tomba sur Keaton et Aleks, ses deux alliés, ses amis, ses proches. Elle sentit une boule s'immiscer dans sa gorge, sa respiration devint difficile et les larmes commençaient à repointer le bout de leur nez... Elle devait lui dire, elle devait tout lui annoncer. Elle n'eut pas la force de le faire devant son amie de toujours cependant... « Keaton, je peux te parler ? » demanda-t-elle la voix tremblante, masquant avec peine ses sanglots. J'ai besoin de toi, tu as besoin de moi... Elle sortit de la salle, l'attendant dans le couloir...

Les larmes recommencèrent à couler, inondant une nouvelle fois son visage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Lun 23 Jan - 17:26

Aleksandra lui posa une question à laquelle il se mit à réfléchir sur la réponse. Preuve de précaution ou savoir ce qui allait se passer. Il ne valait mieux ne rien répondre car très probablement, il y avait peu de chances qu'ils tombent d'accord sur ce sujet. Faire preuve de précaution ne voulait pas dire arriver sur des lieux armés jusqu'aux dents. Quelques armes, quelques personnes mais pas davantage. Il y avait eu un otage de chaque côté, un échange. A ses yeux, il n'était pas vraiment nécessaire que chaque camp vienne avec tous ses petits soldats. Il ne comprenait pas ce raisonnement de masse. Il ne comprenait pas non plus que les deux groupes se méfiaient tellement l'un de l'autre qu'ils n'avaient pas eu d'autre choix que de venir en nombre. On connaissait le résultat, des morts de chaque côté. Tout ceci pour un échange de deux personnes qui semblaient compter pour chacun des camps. Le monde de Genetic s'écroulerait-il si Holster n'en faisait plus parti ? Aleksandra semblait le croire. Sinon, il n'y aurait pas autant de confiance dans ses propos qu'elle croyait juste. Oui, il valait mieux se taire sinon le débat allait durer des heures et il commençait à sentir la fatigue pointer le bout de son nez. Il tenait seulement à cause de l'inquiétude pour Moïra et pour sa famille. Voilà qui était un nouveau point de divergence entre eux deux. A l'énoncé des propos de la jeune femme, Keaton eut un froncement de sourcils, presque ironiques. Genetic ne tirait pas sur ses membres. C'était à lui prouver. Elle pouvait avoir raison certes, mais il demeurait sceptique.

« Je demande à voir. Tu vas me dire ensuite que Genetic est une grande famille où chacun se protège. J'ai du mal à y croire... »

Il n'y avait qu'à voir l'antipathie qui existait entre Kate et Tammy. Les deux femmes ne s'appréciaient pas beaucoup, ça se voyait comme le nez se situait au milieu de la figure. Elles faisaient un effort quand elles étaient ensembles seulement pour lui. Il ne se faisait pas d'illusion, il savait que ça ne serait jamais le grand amour entre sa soeur et sa future femme. Il espérait seulement qu'elles arriveraient à mettre les différents qui les opposaient à Genetic de côté. Pour lui, et pour leur famille. Il se rendit brusquement compte qu'il n'avait pas encore vu Kate. Elle était pourtant sur le lieu de l'échange, il le savait puisqu'elle n'avait cessé de lui dire de s'en tenir éloigné. Mais était-elle revenue entière ? Un mauvais pressentiment commença à l'envahir. Il ne voulut toutefois pas se laisser submerger par celui-ci. Kate allait bien. Elle devait être dans un coin à s'occuper des blessés, elle était médecin après tout. Peut être même qu'elle était en ce moment même au chevet de Moïra. Chevet qu'il avait déserté depuis un moment déjà et qu'il ne devrait pas tarder à regagner s'il voulait voir si Tammy était de retour.

« Il va falloir que j'y aille. »

Il posa en même temps que ses propos ses deux mains sur la table, dans l'intention de se lever. C'est alors qu'il aperçut une silhouette dans l'embrasure de la porte. Il la reconnut aussitôt et par habitude esquissa un sourire à sa vue. Son sourire se figea sur son visage quand sa soeur prit la parole. Il ne lui reconnaissait pas cette voix. Une peur irrépressible monta en lui. Moïra ? Il se leva brusquement alors que Tammy sortait de la pièce pour l'attendre dans le couloir.

« Désolé... »

Un simple mot en vague excuse pour planter Aleksandra en plein milieu de leur conversation. Il se fichait de savoir si elle serait vexée ou non. Il sentait que quelque chose venait de se produire et il fallait qu'il rejoigne le plus rapidement possible sa soeur. Il courut presque pour traverser la salle. Il ouvrit la porte à la volée et regarda d'un côté du couloir. Personne. Ses prunelles se tournèrent de l'autre côté du couloir et il la vit, le visage en larmes.

« Tam.. »

Il s'approcha de sa soeur et sans lui laisser le temps de protester si jamais l'idée lui venait, il la prit dans ses bras, la serrant contre lui. Il ne savait pas ce qui se passait. Il sentait juste que c'était grave pour qu'elle soit dans cet état. Il avait peur de ce qu'elle allait lui apprendre, peur qu'elle lui dise que Moïra avait succombé à ses blessures, qu'elle était morte par sa faute. Elle pouvait le blâmer, elle avait toutes les raisons de le faire. Il reproduisait les mêmes erreurs et ce même si le contexte était différent. Perdre encore un enfant... Comme son petit patient presque dix ans auparavant...

« Moïra...» réussit-il enfin à articuler, la gorge serrée sans réussir toutefois à finir sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mar 31 Jan - 21:01

Tammy ne put articuler le moindre mot. Elle ne put répondre, ne put expliquer. Elle se laissa aller dans les bras de son frères... Elle ne contrôlait plus rien et savait pertinemment que pleurer n'allait pas rendre les choses plus faciles ensuite. Ceux qui disaient que pleurer faisait du bien et aidait à mieux faire passer les choses ne savaient rien de la dure réalité. Pleurer ne l'aiderait pas à mieux accepter la situation, pleurer ne l'aiderait pas à vivre avec la destruction de sa famille... Parce que c'était bien ça : Moïra était entre la vie et la mort, Kate - qui était bel et bien sa belle-soeur désormais - n'était plus là, Keaton avait perdu par la même occasion son enfant, son neveu à elle... Sa famille était détruite, tout ça à cause de son boulot, de son héritage... Merci papa...

C'était injuste. Moïra n'avait rien demandé, elle n'était qu'une petite fille incarnant l'innocence même. C'était aussi injuste de blâmer Thomas : son père n'aurait pas pu prévoir tout ça... Enfin ? Après tout, il avait eu un pouvoir lié au futur et à sa prédiction, non ? Son père l'aurait-il avertie s'il avait su à quel point sa vie allait s'effriter entre ses doigts ? Aurait-il pris le risque de modifier le cours du temps pour la préserver ? Après tout, il avait bien préserver Keaton d'un danger en ne l'élevant pas... Alors il aurait forcément agi pour elle aussi...
Elle ne fouilla pas dans sa mémoire pour chercher des indices, pour voir s'il avait tenté de l'avertir ou s'il avait semble savoir quelque chose à ce sujet. Ne pas savoir était mieux que d'apprendre qu'il avait su et qu'il avait laissé l'horreur pénétrer la vie de sa fille. Elle ne chercha pas à savoir, bien trop bouleversée, bien trop anéantie. Elle ne pourrait de toute façon supporter une déception supplémentaire.

Toujours secouée de sanglot, elle finit par s'écarter de Keaton pour ne pas continuer à se reposer sur lui. Elle devait lui dire. il devait savoir... Tout savoir. Pour son enfant, pour cet enfant perdu, pour sa future femme perdue... Une nouvelle vague de sanglots vint la secouer. « Elle est stabilisée. Si elle est vivante c'est... C'est grâce à sa résistance à son pouvoir... » Elle avait envie de rire jaune. « Mais c'est aussi à cause de lui si elle est dans cet état. » Les larmes coulaient encore. Elle reniflait, tremblait mais aujourd'hui, toutes les règles de l'étique n'avaient guère d'importance. « Je... je me dis que notre nature n'est pas faite pour faire évoluer l'espèce... On a muté pour s'autodétruire plus rapidement... » C'était la triste vérité qui s'imposait à elle.

Elle n'osait pas abordé le sujet de Kate. Parler de Moïra était dur mais au moins, elle ne disait rien que Keaton ne savait déjà, elle n'ajoutait pas à sa peine, à leur peine... Seulement, elle n'avait pas le droit de garder le silence. Elle n'avait pas le droit de rien lui dire. Elle ferma les yeux, se dégageant complètement des bras de Keaton pour se préparer à le soutenir à son tour. Comment lui dire ? Comment lui expliquer qu'on l'avait privé de la femme de sa vie uniquement parce qu'elle s'était trop engagée dans ce boulot ? Comment introduire une telle information ? Comment faire ? Il n'y avait pas de phrase magique, pas d'expression typique, pas de ton habituel pour ça. Il n'y avait que lui et elle, elle écrasée par le poids de la culpabilité, par la tristesse et l'abattement. Elle se sentait coupable de ce qui arrivait à Kate parce qu'elle ne l'avait jamais soutenue auprès du C.A. : Reynolds avait toujours choisi d'oeuvrer sans l'avis de Tammy et lorsqu'elle avait appris pour l'enlèvement de Holster, Tammy n'avait pu trouver de moyen de tout cacher au C.A.... C'était sûrement de sa faute si Kate n'était plus là, si Tussle prenait la tête de Genetic et si Moïra était entre la vie et la mort.

Elle inspira longuement, évitant soigneusement de regarder son frère trop longtemps. « Tussle a pris la tête de Genetic. J'ai été virée du C.A. et je ne suis plus qu'un pion parmi d'autres... » L'introduction était minable... Mais elle n'avait eu que ça. « Tussle a commencé par... par... » Elle n'y parvint pas. Elle enfouit son visage dans ses mains, essayant de repousser des avant-bras son frère. Tout était de sa faute. « Il a emmené Kate, Keat. Il l'a prise comme gage, comme otage ou je ne sais quoi d'autre. Il l'a prise pour montrer qu'il a le pouvoir maintenant et parce qu'il l'estime dangereuse... » Elle le regarda enfin et articula un "désolée" inaudible. Elle devait ajouter qu'il était papa, qu'il allait l'être du moins, ou devrait l'être, ou... Sa voix était brisée, comme elle, comme eux, comme des dizaines de vie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mar 31 Jan - 22:22

Un sentiment de peur s'était emparé du corps de Keaton. Il serrait sa soeur contre lui, pour l'aider à se calmer car elle était secouée de sanglots. Pourtant il sentait qu'il n'en menait pas large et qu'il faudrait un mot, une phrase pour que le peu d'assurance qu'il lui restait vole en éclats. Il s'attendait au pire en ce qui concernait Moïra, et il était à des lieues de se douter des révélations à propos de Kate que sa sœur allait lui faire. Il lui laissait du temps pour qu'elle se calme d'elle-même, ne prononçant plus un mot. Il en était bien incapable de toute façon, sa gorge était trop nouée. Tammy finit par s'écarter, ôtant la tête qui reposait sur son épaule. Elle lui annonça que Moïra était stabilisée. Cette nouvelle aurait du le réjouir mais il sentait sa gorge toujours aussi nouée. On ne pouvait pas dire qu'il était heureux de cette annonce car il aurait préféré mille fois que rien n'arrive à sa nièce et que ça soit tout lui qui prenne à sa place. Lui qui devait être dans cette chambre, rattachée à plusieurs tuyaux qui le maintiendraient en vie.
Tammy était défaitiste en ce qui concernait leur nature. Il aurait aimé avoir le courage de prendre la parole à ce moment là pour lui déclarer qu'elle avait tort. Que le pouvoir de Moïra avait failli tous les tuer la veille mais qu'elle lui avait en même temps permis de se protéger de Genome, ce groupe que sa soeur considérait comme dangereux. C'était son propre pouvoir qui leur avait également sauvé la vie pour les protéger de l'explosion. Alors oui, peut être qu'elle n'avait pas tout à fait tort et qu'ils étaient destinés à s'entretuer. Mais d'un autre côté, il restait l'espoir, celui que le don qui leur avait été donné par la nature serve à sauver des vies. N'était-ce pas elle qui lui avait dit que Thomas l'avait abandonné pour le protéger d'une menace. Ni l'un ni l'autre n'en connaissait l'origine mais de la part de leur père, c'était un sentiment de protection qui l'avait animé et non celui de destruction. Voilà qu'il en était presque à trouver des choses bonnes chez leur géniteur, ce qu'il refusait de faire, s'accordant toutefois secrètement de s'avouer que la seule chose que son père avait fait de bien pour lui dans sa vie, ce fut de lui donner une sœur, une famille à aimer et protéger. Même si niveau protection, il avait complètement failli à sa mission.
Il laissa choir ses bras de chaque côté de son corps quand Tammy finit par s'éloigner de lui. Il sentit qu'elle n'avait pas fini de lui parler, qu'elle avait quelque chose de plus dure à avouer que l'état de Moïra. Il l'interrogea du regard, ses prunelles azures ne la quittant pas. Le regard de la jeune femme était fuyant, comme si le fardeau qu'elle portait était trop gros pour elle et qu'il allait finir par l'accabler lui également. Keaton avait l'impression de se trouver devant une porte close. Il lui suffisait de tourner la poignée pour l'ouvrir et savoir ce qu'il y aurait derrière. L'envie de savoir était grande mais l'appréhension l'était encore davantage. La porte devait pourtant s'ouvrir, pour que Tammy soulage sa conscience, quitte à alourdir la sienne. Elle reprit enfin la parole, parlant d'un certain Tussle. Ce nom lui disait quelque chose sans vraiment lui parler. Il sentait que le Tussle dont elle parlait ne lui était pas inconnu. Mais trop inquiet et angoissé par ce qu'elle allait lui dire, il n'arrivait pas à réfléchir pour mettre un visage sur ce nom. Ce Tussle avait viré sa soeur du C.A. C'était ce qui la mettait dans cet état ? Qu'elle ne fasse plus partie de ce conseil le soulageait, contrairement à elle. Elle ne se sentirait plus obligée d'œuvrer pour Genetic, de suivre les traces de leur père...
Mais elle reprit la parole avec du mal. Il sentait que la prochaine phrase ne lui plairait pas. Il avait la main sur la poignée de la porte, Tammy allait lui faire sa révélation, dévoilant ce qui se trouvait derrière le battant.
En réalité, il aurait préféré ne pas savoir ce qui se trouvait derrière la porte. Keaton blêmit. Il recula d'un pas et rencontra le mur du couloir. Celui-ci le soutint car il n'était pas loin de s'effondrer. Ses traits étaient blancs. La porte était à présent ouvert et ce qui se trouvait derrière l'atteignait de plein fouet. Kate... Non... il ne pouvait y croire. Il cherchait quelque chose dans le regard de Tammy qui lui prouverait qu'elle se trompait et qu'elle n'était pas certaine de ses dires. Mais elle venait de lui murmurer un désolée qu'il n'entendit pas. Il se trouvait dans un état second, comme si le temps était en suspend autour de lui, que les objets flottaient dans l'air et que brusquement tout allait s'effondrer.
« Dis-moi que c'est faux... »
Sa voix était aussi blanche que son teint. Il ne voulait pas y croire. Il ne pouvait pas y croire. Ce fichu C.A avait osé toucher à la seule femme qu'il avait jamais aimé. Il osait s'en servir comme otage pour servir d'exemple. Kate dangereuse ? C'était impossible, elle n'avait jamais fait de mal à personne. Elle était douce, aimante... Certes elle avait un fort caractère et ça faisait toujours des étincelles entre eux mais il l'aimait ainsi. Il n'aurait pas supporté une femme docile qui dise amen à tout ce qu'il aurait dit. Kate était sa femme... Son âme sœur. Ses poings se serrèrent. Ce n'était pas le moment de craquer, il n'avait pas le droit. Il devait rester fort et en apprendre davantage sur cet enlèvement pour retrouver sa fiancée.
« Je... Tu... Je suppose que tu ne sais pas où il l'a emmenée. »
Ce qui serait logique vu que le dénommé Tussle l'avait viré du conseil. Cela voulait dire qu'il n'avait pas confiance en Tammy et donc il ne lui confierait pas où il avait emmené Kate. C'est alors qu'il fit enfin le rapprochement du nom qui lui était familier. Il n'osait croire en sa supposition mais si celle-ci s'avérait vraie, il partirait aussitôt et irait trouver cet homme. Il le forcerait à lui rendre Kate sinon il en paierait le prix. Il était tout sauf violent, détestait les armes à feu. Mais quand il s'agissait de sa famille, il était prêt à tout pour la protéger.
« Ce Tussle... il est de la famille du maire de Los Angeles ? »
Ses yeux demandaient une réponse positive. Il était déjà prêt à se précipiter, sûrement pour se jeter dans la gueule du loup mais il n'était plus capable de réfléchir et prêt à faire des conneries pour retrouver Kate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mar 7 Fév - 15:32

Au milieu de ses larmes salées mais cependant bien amères, Tammy sentit la peur la tenailler plus encore : pourquoi Keaton cherchait-il à savoir qui était Tussle ? Non, elle se demandait pourquoi il le demandait sur ce ton et surtout pourquoi avec ce regard. Elle comprit que son frère pensait à cet instant à la vengeance : elle n'avait pas besoin de le connaître depuis des années pour le comprendre en cet instant. Elle n'avait pas besoin de le connaître entièrement pour savoir ce qu'il avait derrière là tête : ça ne lui ressemblait tellement pas que c'en était flagrant.
Elle déglutit avec difficulté avant d'essayer de se ressaisir. Elle devait essayer de le calmer, de lui faire comprendre qu'il était possible de retrouver Kate en la jouant fine et en évitant de foncer tête baissée sans réfléchir... Mais pour ça, elle devait surtout se calmer elle-même pour réussir à contenir son frère. Tammy était à des lieux d'une attitude calme et réfléchie malheureusement, elle n'arrivait pas à être capable d'analyser la situation avec recul, elle ne pouvait pas agir et penser au mieux... Et surtout elle n'avait pas encore révélé tout ce qu'elle savait à Keaton...

Mais comment lui dire que son enfant, l'enfant que portait Kate alors qu'il ne le savait même pas était lui aussi en danger ? Comment lui expliquer qu'il ne saisissait pas encore l'ampleur de sa perte ? Elle en était incapable. Elle tremblait, elle suffoquait. Elle voulait fermer les yeux, compter jusqu'à dix et oublier tout ça, atterrir dans un monde où ils seraient tous réunis et heureux d'être ensemble, même avec Kate. Voir la détresse de son frère lui faisait comprendre que Reynolds n'était pas son ennemi. Avoir préparer l'échange avec elle l'avait aidée à apprécier les qualités de la femme de glace. Elles n'étaient pas amies, loin de là, mais désormais, Tammy estimait Kate et ça n'était pas rien vu leurs débuts.

Elle n'essaya même pas de s'approcher de lui pour le prendre dans ses bras, pour être physiquement compatissante : elle n'en avait pas la force et elle avait même peur que Keaton la tienne en partie responsable de la situation, elle s'en sentait responsable elle-même alors. Elle se contenta de l'observer de loin, de renifler - oubliant les apparences, sa dignité, son maintien - et de se laisser gagner encore et encore par le désespoir. Elle pensait à Moïra, à Kate, aux pertes humaines... Pourquoi ? Pourquoi eux ? Pourquoi tout ça ? Pourquoi tout avait du dérailler à ce point ?
Elle s'imaginait mal tirer un trait sur toute cette histoire alors elle ne se sentait pas le droit de dire à Keaton de se calmer, de relativiser, de réfléchir. Pourquoi lui demander de faire des choses sensées quand elle en était incapable elle-même ? Elle n'aimait pas les donneurs de leçons alors elle n'allait pas en devenir un.

« Oui, c'est lui. C'est le maire. » Elle avait failli rajouter mécaniquement que c'était grâce à sa position de maire que Genetic pouvait avoir autant d'ampleur au sein de la Cité des Anges, elle avait failli sortir ça comme une leçon apprise depuis des années avec lassitude mais elle se retint. « Il est puissant Keaton. Bien trop puissant pour risquer quoi que ce soit. Ce serait prendre trop de risques étant donné que... » Un sanglot s'échappa de sa gorge et vint se perdre sur ses lèvres. Elle ne pouvait lui annoncer une aussi bonne nouvelle que celle d'être bientôt père au milieu d'un tel malheur. Elle ne le pouvait pas, elle n'en avait pas le droit. Elle en voulait à Kate de lui avait jeté cette information au visage sans prévenir, à elle, et pas à lui ! Pourquoi n'avait-elle rien dit à Keaton ? Pourquoi n'avait-elle rien dit au principal intéressé ?

Toutes ces questions que se posait Tammy lui faisaient mal, elles la brûlaient peu à peu dans un feu de culpabilité, de conséquences. Moïra payait, Kate payait, Keaton payait... Tout ça pour qui, pour quoi ? Elle avait assyé de faire de son mieux durant l'été mais avait-ce été suffisant ? Non...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Jeu 9 Fév - 17:21

Un poing serré. Un sentiment qui ne l'avait jamais parcouru jusque là. Durant sa période rebelle, il avait bien eu des moments où il avait serré les poings pour donner quelques coups, sans vraiment qu'il y ait de raison valable derrière. Mais jamais, il n'avait connu le sentiment de vengeance comme il le ressentait à l'heure actuelle. Quand sa mère était morte, ce n'était même pas ce sentiment qui l'avait animé contre le meurtrier. Mais là, il s'agissait de Kate, de celle qu'il aimait du plus profond de son être. Il n'imaginait plus la vie sans elle même s'il avait passé quasiment dix ans sans lui donner de nouvelle car il avait disparu brusquement. Comment se réveiller tous les matins dans un lit vide, s'étirer sans que son bras ne rencontre le corps chaud de sa fiancée ? Comment dormir sans la sentir à moitié endormi se glisser contre lui en pleine nuit, revenant de l'hôpital ? Il n'était pas prêt à renoncer à ce qu'ils avaient commencé à construire. Il ne le voulait pas et le refuserait toujours de toute façon.

Il fallait donc que sa soeur lui dise si l'auteur de l'enlèvement de Kate avait un rapport avec le maire de la ville. Il attendait la réponse avec impatience, se retenant à moitié de secouer Tammy pour qu'elle lui réponde enfin. Car les secondes qui s'écoulaient lui paraissaient interminables. Il la voyait bien trembler, renifler sous son nez. Pourtant il n'avait pas le courage, ou plutôt pas l'esprit de la prendre dans ses bras. Il ne se sentait pas de jouer le grand frère protecteur qui dirait à sa soeur que tout se passerait bien, quoiqu'il arrive. Pas quand la perte qui venait de se produire était celle de sa fiancée. Keaton chassa ce mot perte de son esprit, le remplaçant très vite par enlèvement. Car c'était bien ça qui s'était produit. Kate avait été enlevée car elle était trop gênante, ce qui laissait l'espoir de la retrouver en vie. Mais quand ? Et dans quel état ?

Enfin, Tammy lui répondit, faisant la relation entre le nom de Tussle et celui du maire de la cité des Anges. C'était bel et bien la même personne. Il était déjà prêt à bondir, en se précipitant pour aller à la mairie même si celle-ci devait encore être fermée vu l'heure matinale qu'il était. Personne ne l'empêcherait de passer le barrage du bureau de la secrétaire. Il défoncerait ensuite la porte du bureau du maire et le choperait. Pour lui dire quoi et lui faire quoi ? Ce sentiment de violence n'était pas dans sa nature, il n'arrivait pas à réfléchir, sachant exactement quoi faire et surtout quoi dire. Et sa soeur qui lui disait à présent que Tussle était puissant, bien trop pour eux.

Keaton se passa une main sur le front, cherchant une idée. Il avait quitté son état statique pour faire quelques pas dans le couloir, ne tenant plus en place. Cet homme ne pouvait pas être plus puissant que Genetic et que ses membres tout de même. Et si lui se rendait accompagné de sa soeur voir cet homme, ne seraient-ils pas assez fort en combinant la puissance de deux mutants ? Et s'il demandait l'aide d'Aleksandra qui se trouvait dans la pièce juste à côté ? Cette femme semblait être sûre d'elle-même en toute circonstance et savoir quoi faire. C'était ce qu'elle lui inspirait, alors peut être qu'elle accepterait de les aider ?

Mais Tammy ne finit par la fin de ses propos, ravalant difficilement un sanglot. L'homme s'arrêta brusquement de faire les cent pas, se retournant pour fixer sa soeur. Etant donné que... ? Elle n'avait pas fini sa phrase, comme si les mots qu'elle devait prononcer étaient vraiment trop durs pour qu'ils soient sortis. Kate n'allait pas bien ? Elle était blessée ? De nouveau il blêmit, n'osant imaginer l'état de sa fiancée. Elle ne pouvait pas être mourante, grièvement blessée. Elle savait quoi faire, elle était médecin et s'en sortirait. Mais si on ne lui en laissait pas l'occasion ? Si elle n'avait à proximité aucun pouvoir d'un mutant guérisseur pour s'aider discrètement elle-même...

« Etant donné que...? Que me caches-tu ? Kate est blessée ? »

Il ne reconnut pas le son de sa voix. Elle lui paraissait rauque, davantage que d'habitude, guidée par le sentiment d'inquiétude qui emplissait son corps et son esprit. Autant cela pouvait paraître dur à Tammy de parler, autant Keaton avait hâte qu'elle crache le morceau. Si ça pouvait la soulager tant mieux. Et tant pis si cela augmentait son état de stress et d'anxiété. Au moins il serait fixé et aurait tous les éléments en main pour réfléchir, sans avoir à imaginer les pires choses en laissant courir son imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Dim 12 Fév - 17:27

Tammy voyait déjà des centaines de scenarii différents défiler dans sa tête : Keaton tué par tussle, Keaton tué par les hommes de Tussle, Keaton tué sur ordre du C.A., ... Aucune de ces petites histoires ne se terminait bien malheureusement... Elle était tétanisée par cette peur, cette peur de le perdre lui aussi alors qu'elle venait déjà de voir Moïra sombrer dans un coma dont personne ne pouvait dire ce qu'il en était réellement.

« Keaton, calme-toi, je t'en prie... » susurra-t-elle entre deux sanglots. « sa blessure n'était que superficielle quand on l'a mise dans un de nos fourgons. Elle a reçu une balle dans un bras mais rien de grave, l'hémorragie a vite été maîtrisée la balle a traversé des tissus qui peuvent se réparer... » Elle ne voulait pas qu'il s'inquiète pour rien, surtout qu'elle était certaine - ou qu'elle voulait se persuader - que Kate était bien traitée par Tussle, il ne pouvait pas la laisser sans soin, pas une personne qui savait des tas de choses dangereuses mais aussi utiles sur Genetic. Elle voulait croire à ça de toutes ses forces, y croire à s'en faire mal. « Ils ne prendront pas le risque de lui faire du mal, Keat, je peux te l'assurer : elle peut être bien trop utile à leurs yeux. Elle leur fait peur, c'est pour ça qu'ils l'ont confiée à Tussle : ils espèrent qu'elle finira par leur être fidèle... » Tammy voulait le calmer, elle voulait le rassurer parce qu'elle savait que la suite n'allait pas être toute rose.
Elle savait que lui annoncer la grossesse de sa compagne alors qu'elle était retenue contre son grès dans un lieu tenu secret n'allait pas l'aider à se calmer, n'allait pas l'apaiser. La joie d'être père allait lui être volée par la détention de Kate et ça tuait Tammy. Elle aurait tellement voulu qu'il puisse avoir droit à son moment à lui, à son moment à lui et à Kate surtout. Pourquoi n'auraient-ils pas droit eux aussi à savourer ce bonheur que celui d'apprendre qu'ils allaient être parents ensemble ? Ils ne pourraient pas concevoir des plans ensemble, chercher un cocon familial, préparer une chambre pour cet enfant, acheter mille et une petites choses juste pour le plaisir. C'était injuste et cruel. « Keaton... » Elle s'arrêta et fit un pas vers lui.

Elle voulait le serrer dans ses bras, elle voulait lui montrer qu'elle était là pour lui, qu'il pouvait compter sur elle. Elle voulait le protéger, le traiter non pas comme son grand frère mais comme un petit frère, un petit être qu'on veut protéger du monde pour pouvoir voir encore et encore son beau sourire si rassurant s'afficher sur son visage. « Keaton, Kate m'a avoué quelque chose avant d'être transportée dans le fourgon, juste après l'impact de la balle... Elle... » Tammy déglutit péniblement. C'était bien trop dur. Pourquoi est-ce que tout s'acharnait contre eux ? « Elle est enceinte Keaton. Tu vas être papa.Tu vas avoir un petit bébé dans quelques mois... » Elle voulait être sûre que la grossesse arrive à terme, elle voulait que Keaton puisse voir son enfant naître, qu'il puisse partager cette joie avec la femme qu'il aimait. Elle pleurait encore et elle se jeta dans ses bras, serrant aussi fort que possible pour qu'il ne la repousse pas, pour qu'il n'essaie de vivre ça seul. Elle avait besoin de lui mais il avait aussi besoin d'elle. Ils allaient devoir avancer à deux dans cette épreuve s'ils voulaient s'en sortir. Il fallait qu'ils se soutiennent et qu'ils agissent ensemble. « On va s'en sortir Keaton, il le faut. Moïra va aller mieux, on va retrouver Kate, je te le promets.... Tu pourras goûter au bonheur que tu mérites. Vous préparerez l'arrivée de cet enfant ensemble, je te le promets... Je vais me battre pour toi, pour eux... On va se battre... »

Seulement, il ne fallait pas se battre bêtement de façon frontale, il allait falloir qu'ils soient unis, réfléchis et qu'ils n'agissent pas sur un coup de tête. Tammy ne savait pas encore comment faire pour récupérer Kate mais elle savait tout ce qu'il ne fallait pas faire. « Keaton, il ne faut pas que tu t'attaques à Tussle, on le prendra à son propre piège, je te le promets... » lui souffla-t-elle au milieu de ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mar 21 Fév - 22:46

( HS : Pardon, pardon pour le retard. Je compte sur vous pour intercepter Alek's, mais si mon post vous convient pas, je modifie )

La russe n’avait ni le temps, ni l’envie de lui expliquer sa conception de la famille, et ainsi celle qu’elle avait pour Genetic. Imaginez quelques secondes avec moi, vous êtes à une table, il y a entre dix et vingt personnes, voir plus si vous êtes maso', tous sont de votre famille. A ce moment là, arrive comme sujet, quelque chose qui vous divise. Vous voyez où je veux en venir ? Une famille, ce n’est pas toujours une entente parfaite, c’est souvent des chocs, des opinons divergentes. Mais la russe n’avait pas envie de lui montrer ses valeurs, de parler parce que Keaton en avait surement rien à faire vue la situation et que pour le moment, elle ne désirait pas se rapprocher de lui. Après leur rencontre, elle lui aurait bien sauté dessus, mais rien que son lien avec Tammy la refroidissait pas mal..

De plus, le moment était mal choisit pour un débat enflammé parce que Tammy entra dans la pièce. Si elle avait tenté une entrée neutre, avec un masque, il n’avait pas été assez épais pour cacher l’état dans lequel elle était… Romanov la salua, avec un sourire. Entre elles, il n’y avait jamais eut de grande démonstration d’affection, cela n’allait pas commencer aujourd’hui. Aleksandra avait toujours pensé qu’elle avait quelques valeurs en commun avec Tammy, et que ce n’était pas le genre de personne à aimer la pitié, alors la russe ne posa pas de main chaleureuse sur son épaule, elle ne lui lança pas de grandes perches pour lui dire qu’elle était là si elle en ressentait le besoin. Non rien de tout cela, Alek’s se contenta de les accompagner du regard pendant qu’ils sortaient de la pièce. Elle n’essaya pas d’imaginer la douleur, de celle qu’elle pouvait appeler son amie. Son père lui avait transmis des valeurs, certes parfois discutable, mais il lui avait appris que la famille c’était un trésor sans prix et bien plus précieux que l’or. Alors oui, Aleksandra Romanov était en état de comprendre que Tammy, et accessoirement Keaton, avaient le cœur en miettes, mais cela ne se voit pas seulement…

La belle attrapa sa jambe et la posa sur la chaise. Elle entendait ce qui semblait être des sanglots étouffés et des voix, alors elle patienta par respect pour ne pas les déranger. La fatigue ne rendrait-elle pas notre terrible Alek un poil aimable ?! Ne vous y habitué pas trop… Premièrement, parce que poiroter dans une pièce, c’était pas forcément ce qu’elle avait envie de faire à ce moment précis. Et que, Romanov … Et bien c’est Romanov, d’où le problème par moment. Les secondes commençaient à lui paraître longues, et elle ne ressentait pas le besoin de rester ici inactive. Elle soupira en se levant, son pied ne la faisait pas souffrir, il la gênait et ca, ca irritait la russe. La scène repassa devant ses yeux, une balle perdue qui aurait du se loger dans un autre endroit pour faire plus de dégâts et le tireur, qui s’était fait aussi petit que la balle par peur. Si le jeune homme a qui elle avait écrasé le visage avec une arme venait a se plaindre, il n’aurait qu’a aller voir l’être chétif, cette balle avait décuplé la haine de la russe.

Bref, elle n’avait pas envie de s’attarder trop sur cela, elle s’attardera sur cet événement une fois que celle qui l’avait commit serait devant elle.

Aleksandra s’avançait, à son rythme, devant la porte, elle commençait à distinguer les deux voix, il semblait que leur conversation était grave. A croire que les bonnes nouvelles ce n’était pas pour le moment encore, il allait falloir s’habituer, la mauvaise période avait l’air de s’être installé parmi eux… Elle ouvra tranquillement la porte pour les prévenir de son arrivée, elle croisa les visages marqués qu’elle s’attendait à voir. Tammy avait l’air encore plus mal qu’en arrivant, un problème avec Moïra ? Tout les deux étaient bouleversés, mais leur tendre des mouchoirs n’allait pas suffire, surtout qu’elle n’en avait pas … La belle comptait sur son amitié avec Tammy, si elle avait besoin de quelque chose, elle n’avait qu’à le lui demander.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mer 22 Fév - 21:52

Comment sa soeur pouvait lui demander de se calmer alors qu'il n'avait qu'une seule envie, c'était éclater. Laisser péter le bouchon de la cocotte minute, exploser et laisser la vapeur sortir. En forte quantité puis en diminuant, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus et que son esprit redevienne calme. A mesure que Tammy parlait, il était là en train d'imaginer Kate blessée au bras. Droit ou gauche ? Pourquoi ce détail prenait une telle ampleur. Il résonnerait en médecin, il s'accorderait à dire qu'elle avait raison, qu'une balle ayant traversée juste des tissus ne faisait pas d'important dégâts. Le problème c'était qu'il ne résonnait pas du tout en médecin, seulement en petit ami très inquiet pour sa fiancée et qui craignait le pire.

Les propos de Tammy rentraient et sortaient quasiment aussitôt, l'esprit du fleuriste n'arrivant pas vraiment à tous les analyser. Mais quand elle énonça que Tussle espérait que Kate leur serait fidèle, il eut envie de hurler mais se retint. Pour qui cet homme se prenait-il ? Il eut le sentiment de se retrouver dans un cinéma qui passait un film de seconde zone où il y avait seulement les bons et les méchants. Et une personne au milieu qui devait faire son choix. Elle devait choisir son camp, leur prouver sa fidélité. En faisant quoi ? Exécuter un ordre, risquer sa vie pour une cause qui la dépassait ? Ou plutôt qui le dépassait lui complètement. Il n'était pas fait pour l'univers de Genetic, il n'était pas prêt à accepter toutes leurs bizarreries. Il supportait seulement pour Kate et Tammy. Mais si on lui enlevait une des deux, aurait-il le courage de se battre pour la seconde ?

Cette dernière prononça son prénom. Il se tourna vers elle, guettant ce qu'elle avait encore à lui dire. Se calmer, il n'y arrivait pas. Les paroles qui suivirent lui firent pourtant l'effet d'une douche froide. Il était à mille lieues de se demander ce que Kate avait pu avouer à Tammy. Il ne cherchait même pas à savoir ce que c'était car son esprit ne tiendrait pas compte des bonnes hypothèses. Il fixait les lèvres de sa soeur, s'impatientant qu'elle ne les remue pas plus vite pour lui faire cette nouvelle révélation. Que pouvait-il y avoir de pire que l'enlèvement de Kate ?

« Elle est enceinte Keaton. Tu vas être papa. » Sa bouche s'ouvrit pour se refermer aussitôt, son esprit ne prenant pas complètement conscience de ce qui venait d'être dit. Il finit par déglutir sans réussir à prononcer le moindre son. Tammy venait de lui donner un joli coup dans l'estomac qui lui coupait le souffle. Cela aurait du être la plus grande nouvelle qu'on ne lui ait jamais annoncé et qui devait le remplir de joie. Il attendait ce moment depuis si longtemps. Il l'avait espéré, toujours voulu. Ils n'en avaient jamais parlé avec Kate, c'était trop récent entre eux et pourtant, il n'imaginait pas avoir des enfants avec quelqu'un d'autre qu'elle. Il aurait du se réjouir de cette grande nouvelle mais cela lui était impossible.

Au contraire, il avait envie de pleurer. Ce n'était pas la joie mais le goût amer de la peine, de la souffrance. On avait creusé un trou et on était en train de l'enterrer vivant. Soudain, il eut besoin d'être seul, de ne plus voir personne pour digérer cette nouvelle. Mais Tammy comprit peut être ce qu'il ressentait. Elle se jeta contre lui pour le serrer. Il aimait sa soeur mais ce n'était pas elle qu'il voulait contre lui à cet instant. Il voulait Kate, voir son sourire. Se réjouir du fait qu'ils allaient être parents. Père. Il allait être père. Ou pas. Pas si Tussle lui enlevait à la fois sa femme et son enfant. Il avait déjà une raison de se venger de cet homme, à présent elle était double. Et rien que son esprit effleure la pensée que son enfant ne pourrait pas naitre, il en était malade. Les bras de Keaton se refermèrent enfin sur sa soeur qui l'étreignait. Il la serra fort contre lui cherchant un réconfort qu'il ne trouvait pas. Ses prunelles se fermèrent alors qu'il posa sa tête contre l'épaule de la jeune femme. Il voulait croire, lui faire confiance mais n'y arrivait pas.

Est-ce que le malheur dont leur père avait voulu le protéger était ceci ? Si c'était le cas, leur géniteur avait bien foiré son coup. Si c'était autre chose, il était vraiment à côté de la plaque. Keaton avait longtemps été seul, sans famille mais Kate avait toujours été là pour lui. Il n'y avait pas pire à ses yeux que de la perdre et cette crainte était double à présent qu'il la savait enceinte. Et si la blessure à son bras n'était pas aussi superficielle que Tammy l'affirmait et que ça aurait des répercussions sur le petit bébé qui grandissait en elle ? Il finit par relever la tête pour chercher le regard de Tammy.

« Comment veux-tu que je me calme après ça... Tussle a ma femme.. mon enfant.. Et tu veux que je vive avec ça sur la conscience alors qu'il est si proche... S'il arrive quelque chose à Kate... »

Il s'interrompit, ne pouvant continuer. Il lui était impossible de vivre dans la même ville que cet homme sans vouloir l'égorger. Il ne pourrait plus voir ses affiches de campagnes électorales qui orneraient les murs sans avoir une furieuse envie de les enlever et de se rendre à son bureau pour lui arracher les yeux.

Il remarqua alors la présence d'Aleksandra qui les avait rejoint. Il se fichait qu'elle ait tout entendu de leur discussion. Desserrant son étreinte, il s'écarta un peu de Tammy et adressa un regard glacial à Aleks.

« Genetic ne tire pas sur ses membres n'est-ce pas, c'est bien ce que tu disais. Quelle cruche... »

Elle n'y était pour rien mais tant pis. C'était elle qui lui avait vanté les louanges de Genetic quelques minutes auparavant. Voilà qui ne venait pas confirmer ses dires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Lun 27 Fév - 14:51

La douleur de Keaton la transperçait de toutes parts, elle n'avait pas besoin d'un don d'empathie pour ressentir toute sa peine. Et ça la tuait. Cette histoire, Moïra dans le coma, toutes ces choses qui ne tournaient pas rond et qui les écrasaient...
Aleksandra était là mais Tammy n'éprouvait aucune honte à pleurer, aucune gêne... C'était la première fois qu'elle était faible et c'était tout à fait justifier alors les apparences, elle s'en balançait. Elle n'y pensait même pas pour tout dire. Elle pensait juste à Moïra, à Kate, à son frère... Et elle sentait le poids de la culpabilité lui serrer la gorge, lui brouiller la vue, arrêter son coeur...

Elle était là, les bras ballants, le coeur gros, les yeux rougis, le nez gonflé... Elle écoutait Keaton, le regardait, regardait Romanov puis baissait les yeux vers ses pieds... Tammy devait essayer de trouver des solutions, elle devait échafauder des plans, trouver une excellente monnaie d'échange susceptible d'intéresser Tussle. Elle devait aussi trouver de quoi guérir Moïra...
Le bonheur était à leur portée, c'était simplement une épreuve de plus qui avait été mise sur leur route pour qu'ils sachent que le bonheur était un bien précieux, voilà tout. Oui, c'était de ça qu'elle tentait de se convaincre : un obstacle pour qu'ils prennent conscience de la chance qu'ils avaient d'avoir une telle famille... Il fallait montrer qu'ils étaient dignes de toutes ces belles choses pour enfin les toucher du doigt.

Elle essayait de trouver un moyen de relever la tête, de ne pas baisser les bras et d'être forte pour deux... Parce que Keaton semblait avoir perdu toute lueur d'espoir. Il était hors de lui et Tammy avait peur... Elle le connaissait mais en même temps, elle se rendait compte qu'elle n'en savait pas assez sur lui pour prévoir ce dont il était capable. Et si... ?
Il lança une phrase assassine à Aleks... Comment lui en vouloir ? Après tout, il avait raison, non ? C'était bien Genetic qui s'était chargé de Kate... Enfin, Tammy en savait suffisamment pour savoir que Tussle n'était pas Genetic... Mais au fond, les accusations de Keaton n'étaient pas dénuées de sens.
Ses pensées s'embrouillaient à nouveau, elle devait s'efforcer de les éclaircir pour ne pas se laisser submerger encore une fois. Ses larmes avaient arrêté de couler et elle ferait tout pour qu'elles ne recommencent pas. « Keaton... Tussle n'est pas Genetic, il fait un coup d'état, un coup d'état consenti par ses collègues du C.A. et c'est pour ça qu'il a Kate... » Un coup d'état... C'était la première fois que les mots s'imposaient comme ça dans son esprit... C'était ça, Tussle s'était approprié une place que Holster avait façonné, avait gagné... Combien de temps tiendrait-il avant que tout ne s'effondre ? Avant que les membres de Genetic ne finissent pas décider qu'il n'était pas à sa place ?

Elle regarda Aleksandra, se demandant où elle se situait dans tout ça... Fille d'un type du C.A., dévouée à Holster, détestant Kate... Elle ne savait peut-être encore rien. « Holster et moi avons été virés de nos postes, Tussle est désormais le PDG de Genentech et le boss de Genetic. Il a aussi enlevé Kate. » Elle avait réussi à ne pas se laisser écraser par les sanglots, les larmes ou autres. Elle avait réussi à exposer la situation sans défaillir et c'était un début. « Tu sais aussi bien que moi quelle sorte de vermine est Tussle... Je pense que les choses vont changer et que ça va mal tourner... » Tammy en aurait frissonner... Seulement, elle reprenait le dessus comme elle le pouvait et ça commençait par une maîtrise de son corps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Sam 3 Mar - 22:29

A peine sortie, que Romanov se fit prendre à partie par Keaton. Pour entendre des répliques si sympathiques et enfantines, elle regretta presque d’avoir attendu dans la pièce pour les laisser parler. Comme il valait mieux ne pas être aimable !

Une cruche, c’est un objet qu’on remplit ou une femme débile. Mais Aleksandra n’était ni l’un ni l’autre. Par contre, les cruches contiennent souvent de l’alcool et ca, il devait le savoir mieux que personne. Mais elle n’allait pas répondre, non il ne se servirait pas d’elle pour vider ses nerfs. Il devait apprendre à être un adulte ! C’était à cause de merdeux dans son genre, qui ne savent pas garder le contrôle de leur émotions que les pires choses arrivent, l’événement du Blue Lake ne pouvait qu’appuyer ce que pensait la jeune femme.
Elle lui aurait bien dit qu’il arrivait parfois qu’on soit entouré de minables, d’incapables, parce que sinon pourquoi était-il ici lui ?! Mais elle se passa de commentaire, le niveau de ses attaques devait se situer entre 6 et 8 ans et cela ne valait même pas la peine de répondre. Ou alors il aurait fallut se mettre à son niveau pour faire sonner un « pouce » ! Par un regard plutôt froid, la russe lui fit remarquer à quel point il était pitoyable, situation tragique ou pas ce n’était pas une raison. Aleksandra ce n’était pas Mère Theresa, et il n’y avait qu’a regarder son corps pour le voir, mais là on dérive…

Romanov le laissa patauger seul, se heurtant au silence de celle-ci. Ce fut Tammy qui le brisa. Et là beaucoup de mots attirèrent son attention, mots qui n’avaient rien à faire ensemble. L’incapable Kate se retrouvait encore au milieu d’une histoire, et si elle était citée, c’était surement car quelqu’un ici tenait à elle, quelqu’un comme Keaton. Ils avaient des points communs tout les deux, comme leur incapacité. Mais le prénom « Kate » était le mot le plus superflue de la phrase. Que venait faire dans la conversation le C.A ? Et le doux nom de Tussle ? Mais Tammy par sa deuxième intervention, permit à Alek’s de comprendre. Et merde. Oui, merde ! Elle avait respiré le même air que Kate pendant plus d’une heure pour rattraper sa boulette. Elle était allée sur le terrain, elle avait cette putain de balle dans le pied et pour quoi ? Holster viré ! Finit les rêves de repos bien mérité, la dernière phrase sonnait comme un appel à la guerre. Tammy savait à qui elle s’adressait, elle savait aussi ce qu’elle disait.

Tussle, était un homme de pouvoir détestable et pour qu’Alek pense ca, cela laissait supposer qu’il était plutôt du genre pourri jusqu'à la moelle celui la … Elle n’avait pas été prévenu par son père, ce qui pouvait lui laisser croire encore qu’il avait organisé cela tout seul. Même si au fond, elle savait, mais comment avait-il fait pour se mettre le C.A. dans la poche ?!


- Non, c’est simple non. Sa tête fit le signe en même temps. Le C.A était endormi depuis un moment, mais c’est l’éruption maintenant et ils nous prennent pour des pions.


Aleksandra était quelqu’un de loyal jusqu’au bout, et pour le moment, elle ne se sentait pas tiraillé. Elle ne choisissait pas entre son père ou Holster, elle s’opposait à Tussle. Ce type était capable de trahir sa propre famille, alors être sous ses ordres. Non. Elle se voyait bien lui marcher dessus, dans les deux sens, et hop un petit centimètre de talon qui s’enfonce dans la chair de son bras, ou pourquoi pas le centre de sa main ? La russe voyait des questions se bousculer, en quelques secondes, en quelques mots Tammy avait fait un tremblement de terre.

Elle posa son regard sur Tammy, si son amie lui disait tout ca, ce n’était pas pour le plaisir de discuter. Et finalement, les larmes n'étaient pas pour l'occasion, c'était plutot les cris, la rage qui s'alliaient bien avec la conversation


- Qu’est ce que tu vas faire… Non, qu’est ce que tu attends de moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Sam 10 Mar - 9:24

La souffrance. La haine. La colère. Un sentiment froid et inexplicable qui l'envahissait. Il n'en avait pas après sa soeur, c'était Aleksandra qui avait fait les frais de sa mauvaise humeur. En même temps, on ne pouvait pas le blâmer d'être dans cet état. Le monde qu'il connaissait et qui lui avait apporté un certain équilibre dans sa vie ces derniers temps était en train de s'écrouler. Son esprit restait bloqué sur Kate. Sur cet enfant à naître et dont il n'avait aucune certitude pour savoir s'il existait encore ou non. Sur sa rage envers Tussle, ce cher maire de Los Angeles pour lequel il avait voté aux dernières élections. Il regrettait amèrement son choix. Et Aleksandra et Tammy qui se trouvaient toujours dans le couloir.

Sa soeur reprit la parole, tentant de lui expliquer que Tussle n'appartenait pas à Genetic. Il n'en avait que faire. Il faisait parti de ce conseil d'administration dont elle avait été virée et qui était aux commandes de Genetic. Peut être pas directement jusque présent, ils se contentaient de tirer les ficelles. Mais ça revenait au même à présent. Tussle tenait Kate et son enfant. Coup d'éclat ou pas, il allait lui payer cet acte. Et tant pis s'il commettrait une bêtise qu'il se reprocherait peut être ensuite toute sa vie. Quoi que non, on ne pouvait pas se reprocher de vouloir protéger ses proches. De tenter de les retrouver pour vivre heureux avec eux. On n'avait pas le droit d'ôter ce qui remplissait un coeur au risque de le détruire. C'était ce que Tussle tentait de faire, même si ce n'était pas lui était visé personnellement, et ça il ne le pardonnerait pas.

Il entendit Tammy qui expliquait brièvement la situation à l'agent de Genetic. A l'écoute de ses propos, il s'écarta de sa soeur. Elle n'était toujours pas bien, limite d'un nouveau déluge de larmes. Il aurait du tenter de prendre sur lui pour la réconforter mais il n'y arrivait pas. C'était beaucoup trop tôt, il avait besoin de digérer. Et surtout il y avait cette boule au ventre qu'il ressentait brusquement et qui lui faisait mal. Il fallait qu'il parte, il avait besoin d'être seul. Les deux jeunes femmes n'avaient pas besoin de lui pour échafauder des plans à l'encontre de Tussle. Tammy et Kate l'avaient bien tenu éloigner de la petite sauterie du Blue Lake. Et on en voyait le résultat à présent. Si les décisions étaient les mêmes, il n'y aurait pas de résultat. Et il lui en fallait. Quelque chose d'efficace, une idée pour l'aider à retrouver Kate. Il adorait sa soeur mais il ne voulait pas la mêler à tout ça. Il fallait qu'il prenne du recul, qu'il prenne le temps de réfléchir. Et il ne pourrait pas le faire tranquillement en présence des deux jeunes femmes.

« J'ai besoin d'être seul... »

Il murmura cette phrase à l'intention de sa soeur, ignorant délibérément Aleksandra. Il savait qu'il était en tort vis à vis d'elle, qu'il aurait du s'excuser pour la phrase déplacée qu'il avait eu envers elle. Mais pas pour le moment. Il le ferait un jour, quand tout serait plus clair dans sa tête. Il attrapa la main de Tammy et la serra brièvement dans la sienne. C'était comme pour lui dire de ne pas s'inquiéter pour lui alors qu'il savait qu'elle ne pourrait pas s'empêcher de le faire. De nouveau cette douleur au niveau du ventre. Il commençait à avoir du mal à respirer. Il fallait qu'il parte. De suite et sans plus attendre. Sa main lâcha brusquement cette de sa soeur. Il tourna les talons et laissa les deux jeunes femmes entre elles, leur laissant tout le loisir qu'elles voudraient pour mettre au point un plan qui se révèlerait peut être un nouvel échec. Comme le Blue Lake. Les situations changeaient mais les erreurs se répétaient souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mer 14 Mar - 20:59

Tammy regarda Keaton partir. Elle le suivit du regard aussi longtemps que possible, les yeux humides, gonflés, rougis. Elle avait les mains qui tremblaient, la gorge toujours nouée, le regard perdu... Elle sentait tout le poids du monde sur ses épaules, tout le poids des événements de la veille, toutes les conséquences... Les dommages collatéraux avaient été prévus mais rien de ce genre n'aurait du arriver... Elle ne voulait pas qu'il parte, elle avait besoin de lui, elle voulait lui dire de rester mais les mots se perdirent dans sa gorge pour mourir comme un soupir entre ses lèvres tremblantes. Il avait besoin de temps, elle devait le comprendre. Elle devait le laisser encaisser tout ça, digérer, tempérer... Elle espérait qu'il y parviendrait, il le fallait. Ils avaient besoin d'être deux pour surmonter tout ça, elle ne se sentait pas la force de le faire seule.

Le soutient d'Aleksandra était sincère, elle pouvait le sentir. Sa vieille amie était une personne différente des autres, leur amitié était d'ailleurs plutôt atypique, mais au moins, Tammy savait qu'elle pouvait compter sur elle et ça voulait dire beaucoup. Surtout dans l'état actuel des choses. Elle passa ses mains sur ses yeux pour essayer une nouvelle fois de balayer ses larmes. Elle n'avait jamais autant pleuré. Même pas lors de la mort de son père, peut-être parce qu'elle avait eu le temps de s'y préparer alors que perdre Moïra et Kate, ça faisait beaucoup trop de surprises d'un coup... Elle inspira longuement avant de se retourner vers Aleksandra, laissant fuir l'ombre de Keaton à l'angle du couloir. « Des pions oui... » répéta-t-elle doucement... Elle n'avait pas été longtemps au C.A. mais elle avait tout de même réussi à comprendre ça, à comprendre que tout était fait pour que cette élite qu'ils étaient reste au sommet. Tout tournait autour de leur suprématie, de leur pognon et de leurs caprices. Tammy aurait été soulagée d'avoir été remerciée si seulement ça n'avait pas signifiait qu'elle n'allait plus pouvoir mettre son nez dans tout ça. « Ce qu'on va faire ? » Tammy eut besoin d'un temps de réaction pour comprendre ce que Romanov lui disait... Est-ce qu'elle insinuait que ... ? Oui... Oui ! Mais oui ! Pourquoi n'avait-elle pas percuté plus tôt ? Pourquoi avait-elle laissé tout ça l'abattre au lieu de chercher à se relever immédiatement ? Tammy regarda autour d'elle et attrapa le bras d'Aleksandra pour la ramener dans la salle d'où elle sortait : tant pis si elle avait d'autres plans. La jeune femme ferma la porte derrière elle avant d'aller s'asseoir en compagnie d'Aleks.

Le regard de Tammy s'était allumé d'une tout autre lueur... La peine et le désespoir venaient d'être balayés, remplacés par une envie de lutte, par un regard chargé de rancoeur... Moîra lui avait été prise, il était hors de question qu'on enlève à son frère le bonheur qu'il méritait impunément. Elle ne savait pas quoi faire exactement mais elle savait déjà quelles étaient les précautions à prendre absolument. Elle savait aussi qu'il fallait faire gaffe. « On va petit à petit aider les types de Genetic à contester l'autorité de Tussle. Il n'a aucun droit sur Genetic, c'est un salaud qui compte rafler le mérite revenant à Holster. On doit l'empêcher de s'installer confortablement dans le bureau qui n'est pas le sien. » Elle se rapprocha d'Aleksandra, comme si on pouvait les entendre. « il faut qu'il soit occupé à rétablir l'ordre pour qu'on puisse mettre le nez dans ses affaires et pointer du doigt son incompétence... » C'était ça. C'était ce qu'elles allaient faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mar 8 Mai - 19:15

Keaton et son lien avec Tammy c’était passé en second plan, ce n’était plus croustillant ou intéressant face à ce que Tammy venait de lui révéler. La russe remarqua à peine le départ de l’homme, tant mieux, elles allaient pouvoir discuter tranquillement ! Alek’s avait la sensation d’avoir loupé un train et son amie venait de lui déposer les valises des passagers devant ses pied, en lui dévoilant les secrets, les magouilles et les petits plans de certains qui se trouvaient dans les bagages. Elle ne put retenir un soupir, Genetic avait été une fourmilière parfaitement fonctionnelle, avec une organisation et une hiérarchie irréprochable. Et depuis que le C.A commençait à peser directement, à se montrer, voilà que l’équilibre établit voulait en éclats. Ce n’était pas dans l’intérêt des membres du Conseil que l’organisation devienne un joyeux bordel, ils savaient qu’Holster était une figure emblématique, qu’on ne pouvait pas le remplacer comme ca, sans que la mer s’agite, sans que les habitants de la mer décident de rejeter la pollution, la pollution c’était Tussle. Qu’avait-il fait ?! Pourquoi aucune information avant maintenant ne s’était échappée ?! Parfois, les entreprises se portent mieux quand les sièges sociaux restent à leur place d’observateur à regarder les profits et les résultats. Si seulement les membres du C.A s’en étaient tenus à ce rôle, mais la folie des grandeurs de Tussle était en chemin, son plan d’action en marche ! Merde !

Aleksandra se laissa entrainer dans la pièce sans réticence, au contraire elle avait presque hâte d’entendre ce que Tammy allait lui proposer comme plan d’action. La jeune femme allait étudier toutes les propositions avant de choisir son camp, mais une chose était sure, Alek’s prendrait position en faveur de Genetic, sous entendu Holster. Sa seule chose capable de faire changer la donne, c’était son père. S’il avait un ordre à donner à sa fille, il l’aurait fait, car il savait. Il avait transmis à sa fille ses valeurs, il savait donc que son enfant allait défendre l’homme qui lui avait donné cette place au sien de Genetic. Le pied de Romanov commençait à lui lancer, elle s’installa et invita son amie à faire de même. Le dos sur la chaise, elle était prête à entendre ce que Tammy allait lui proposer ou lui demander. La russe se délecta de la lumière qui émanait des yeux de l’autre protagoniste. Cela promettait d’être intéressant !
Finalement, Tussle n’allait peut-être pas attendre si longtemps que ca pour voir se dresser dans l’ombre une opposition. Et une opposition de choix, parce que Romanov était un élément en or !


- L’occuper ailleurs…

Marmonna-t-elle, il suffisait d’agiter un peu la poudrière et attendre quelque temps. Il fallait attaquer par le bas, au centre propre, les laboratoires. Des cobayes en liberté, des erreurs fréquentes qu’il fallait coller sur le dos de Tussle pour que sa manière de gérer Genetic soit remise en cause, ainsi et surtout que sa place au sein de l’organisation soit remise en cause. Ce n’était pas un plan composé d’action, mais cela paraissait efficace. Le plan de Tammy allait se réaliser petit à petit, les résultats n’allaient pas être visibles de suite. Mais ce plan laissait place a beaucoup de possibilités, ce qui était pratique. De plus, l’une comme l’autre, elles avaient un réseau de personnes qu’elles pouvaient d’embler savoir de leurs cotés. Cela pouvait rajouter du poids dans la balance et ce n’était pas négligeable !


- Je marche, il n’y a plus qu’à attendre l’occasion, ou a la provoquer.


Le plan de Tammy était-il tout établit dans sa tête ou débitait-elle les idées comme cela ? S’il était établie, avait elle anticipait les éléments qui venaient de se dérouler ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Mer 16 Mai - 20:40

Elle se sentait frémir, bouillir de rage. Elle voulait que Tussle paie, elle voulait que tous paient. Moïra était au plus mal, sa belle-soeur avait disparu avec son neveu dans son utérus et son frère allait sûrement subir la pire descente aux enfers qu'il soit... Ils allaient tous payer et cet usurpateur en premier, elle s'en faisait la promesse.

« Il va suffire de commencer par les proches de Holster. Il nous faut une liste : les plus fidèles, ceux qui, comme nous, comprennent la portée de toute cette histoire, ceux qui savent que c'est le début de la fin... » Tammy avait déjà quelques idées : la jeune Newark avait grandi ici, Stenson était le protégé de Reynolds, les petits jeunes seraient facile à convaincre, les anciens aussi... « Il faut aussi identifier les alliés de Tussle, ceux dont on doit absolument se méfier. » Et là, les noms seraient plus délicats à obtenir puisque Tussle venait de débarquer. Il fallait aussi se pencher du côté des personnes se méfiant de Holster. Du côté de ses ennemis.

Tammy repensais à Moïra, à son air si calme, si apaisé... Elle repensait aussi à ses pleurs lorsqu'elle s'était retrouvée au coeur du champ de bataille, à Keaton la protégeant de tous et les protégeant tous d'elle... Comme une aussi petite fille pouvait-elle porter sur les épaules tout le poids de la fin de cet échange ? Pourquoi est-ce que ça avait été elle ? Pourquoi le destin avait-il décidé que c'était ce petit bout tout innocent qui devait payer ? Elle payait sûrement pour les erreurs des autres... « Tussle va regretter son envie de pouvoir... Il va regretter toute cette histoire. » Elle était déterminée.

Elle n'avait pas de plan et c'était là le problème : elle n'était pas du genre à agir sans réfléchir, à foncer tête baissée mais en même temps, elle ne se sentait plus tout à fait elle-même depuis quelques heures... Son instinct maternel sûrement, son instinct de préservation de la famille, sa famille. Son frère. Elle n'avait peut-être pas les idées très claires mais c'était le cadet de ses soucis. Elle allait avoir un grand vide à combler et elle savait exactement comment elle allait occuper son temps désormais. « Je pense qu'on va devoir se retrouver régulièrement pour faire le bilan. Il ne faut surtout pas expliquer aux employés ce qu'on compte faire : on les aide simplement à comprendre qui est réellement Tussle et pourquoi Holster est le meilleur. Ils ne doivent pas savoir ce qu'on cherche exactement sinon je suis certaine que Tussle aura notre peau. » Tammy plongea son regard dans celui de son amie. « Je l'ai sous-estimé Aleks, je ne pensais pas qu'il réussirait à prendre la place de Holster, c'est pour ça que j'ai foncé tête baissée dans cette échange. Je crois que toute cette histoire a précipité les choses et il faut que j'arrange tout ce que j'ai fait. Je vais le renvoyer au C.A. vite fait bien fait. Avec les compliments de mon frère en prime. » Elle ne reculerait plus...
Revenir en haut Aller en bas
Aleks

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   Lun 28 Mai - 11:12

La russe écoutait attentivement, réfléchissant déjà aux noms qu’elles pourraient inscrire sur cette liste. Cela faisait un bon moment que Romanov faisait partie des rangs de Genetic, elle avait entrainé bien des éléments qui constitués aujourd’hui l’organisation. Cela pouvait être un avantage ! Elle avait déjà quelques idées en tête de personnes pro-Holster et de personnes dont il allait falloir se méfier. Par contre, les pro-Tussle n’étaient pas du genre à l’afficher, cela allait s’avérer donc plus compliqué de les éloigner de cette petite révolution en préparation. Ruser allait être le maitre mot pour les démasquer et les tenir éloigné de ce projet. Tussle était pas complètement débile, il n’avait pas envoyé tous ses alliés s’engager en même temps, mais en croisant des dates importantes avec celles des nouveaux engagements, il pouvait y avoir quelques résultats. Même si la plus part des fouines alliées à cet homme devaient trainer leur odeur nauséabonde depuis un moment dans les couloirs de Genetic. Qui va à la chasse perd sa place, quand ce très cher maire sera occupé à faire taire l’opposition hop il basculera de son siège et le cours des choses reprendra. Mais avant que cela se réalise, il fallait se mettre au boulot !

- Il va regretter, sois en sure, nous sommes là pour ca

Aleksandra laissa un petit rictus s’afficher sur son visage. Quand la jeune femme s’engageait dans une cause, elle n’arrêtait qu’une fois la victoire dans son camp. Cela prendra le temps qu’il faudra, mais Tussle rentrera chez lui la queue entre les jambes ! Oh oui, il n’allait pas se balader longtemps en chantonnant dans les couloirs de Genetic !

Ca allait être une opération « sous-marin », la surface ne devait pas trembler. L’effet de surprise devait être total, pour que cela marche, ca allait de soi. Il suffisait de rallier à elles, les personnes de confiance, puis après il fallait compter sur la participation de Tussle ! A chaque erreur qu’il allait commettre, une des deux sera là pour la mettre en évidence.

-Ne t’inquiètes pas, je serais discrète et très convaincante. Mais surtout priorité aux pro-Tussle, j’entends par là que si tu as des doutes sur quelqu’un, fais moi signe, que je me méfie aussi. Et si tu sens que notre petit manège est sur le point d’être exposé au grand jour pareil.

Tammy avait raison, sous-estimer son adversaire c’était lui donner l’avantage. Et si la communication, entre les deux était bonne, ce projet ne pouvait que bien fonctionner. Mais avant de l’appliquer, Tammy devait aller se reposer. Romanov avait acquiescé d’un hochement de la tête la mise en garde de son amie sur Tussle. De toute façon, en un laps de temps, cet homme était passé de presque inconnu siégeant au C.A à maire de LA et chef de Genetic, sans se faire stopper, cela montrait bien qu’il était redoutable et que son réseau de contacts devait etre actif.


-Maintenant que nous savons dans quelle direction nous allons, le chemin se dessinera petit à petit. Je ne manquerais pas de te communiquer les choses qui me semblent importantes pour la réussite de notre projet, et je sais que tu en feras de même.

Alek’s laissa quelques petites secondes s’écouler, elle dessina sur son visage une expression chaleureuse.

- Concernant ce projet, je crois qu’on s’est tout dit. Il est temps d’aller se reposer, ca a été long pour toutes deux.

La russe ne lui lança pas le fameux « si t’as besoin je suis là » parce que ce n’était pas le genre des deux femmes. Alek’s n’était pas l’incarnation de la générosité et Tammy était bien trop fière pour demander de la pitié au du réconfort. Romanov rassembla ses petites affaires, attendant Tammy pour se lever et quitter la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Like a hurt lost and blinded fool I set it up [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: 1ER SOUS-SOL-