..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quel désordre... mental ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 28 Déc - 0:00

Début d’après-midi du 1er septembre 2010

Le Blue Lake la veille, c’était si près et si loin à la fois. Il était impressionnant de constater qu’en quelques heures, d’importants événements s’étaient succédés : l’échange de Shannon contre Dunney, un meurtre commis par un inconnu, des rixes et des tirs entre membres de Genetic et de Genome, une petite fille perdue devenue dangereuse de par sa capacité incontrôlée, des blessés, des morts, une explosion… Un véritable carnage où chacun fit ce qu’il put pour sauver sa peau. Tout s’était passé si vite ! Quelques heures à peine avaient suffi à rendre impraticable le Blue Lake. Cependant, ceux qui avaient vécu ce cauchemar avait trouvé le temps long, très long… trop long.
Ce n’était pas fini pour autant. Désormais, il fallait gérer les conséquences de cette ignominie. Chez Genome, tout le personnel médical et tous ceux qui avaient des notions dans le domaine étaient à pied d’œuvre. Chacun donnait de sa personne pour parer aux urgences et aider ceux qui en avaient le plus besoin. Il y avait eu assez de morts sur le terrain, il était hors de question d’en compter un de plus !

L’état de Wyatt préoccupait Ross plus que tout ; il avait reçu les premiers soins mais il était inconscient et d’après le médecin, il ne se réveillerait pas avant des heures voire des jours. Devant son impuissance évidente, afin de ne pas trop se triturer les méninges, Ross s’activait. Il naviguait entre la chambre de son fils et les autres pièces où se trouvaient les blessés choqués par cette horrible aventure.

Mises à part quelques égratignures, l’écossais n’avait pas été blessé. Par contre, il avait eu recours à sa capacité à plusieurs reprises et ce n’était pas sans suite. Il avait un mal de crâne insupportable et sa vue était trouble. Il avait avalé plusieurs antalgiques mais le fait de courir partout n’aidait pas à soigner ses maux.

En début d’après-midi, il n’en pouvait plus. Il n’avait pas dormi de la nuit, il devait faire une pause s’il voulait être un minimum opérationnel. Après être passé par la chambre de son fils une énième fois, il alla s’isoler au troisième étage. C’était à cet étage qu’il avait donné rendez-vous à la jeune femme blonde qui l’avait suivi la veille alors qu’il s’installait dans un des fourgons ramenant les blessés. Elle tenait absolument à le rencontrer et devant son insistance, il avait fini par accepter. Il devait voir aussi Shannon. La pauvre était sans doute en état de choc. Ross lui avait fait dire que si elle le souhaitait, il la rencontrerait à cet étage. Le psychologue avait simplement oublié qu’il avait fixé la même heure pour les deux jeunes filles. Il avait cependant bien précisé que le rendez-vous n’était pas sûr car il dépendait des urgences à traiter.

Le ventre vide, les traits tirés de n’avoir pas dormi, l’écossais se laissa tomber sur le premier canapé qui se présentait à lui. Le lieu de vie de Genome était pratiquement désert. Le silence lui faisait un bien fou mais pas assez pour retrouver la sérénité et la sagesse dont il faisait preuve habituellement. Il appuya la tête sur le dossier du divan et ferma les yeux. Faire le vide dans sa tête était ce qu’il avait de mieux à faire pour le moment.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 28 Déc - 15:33


Jill avait passé sa matinée à se reposer. Cet échange avait été un truc de fou... mais ici aussi apparemment. Il y avait beaucoup plus de monde qu'elle ne se l'était imaginé. Beaucoup de blessés surtout, et comparé à eux, elle, n'avait que de simples égratignures... entre les balles perdues, ceux qui étaient dans le coma, les autres bras, cotes et jambes brisées... c'était le bordel. De plus. Jill ne connaissait ou ne reconnaissait personne qu'elle n'avait vu en dehors d'ici ou sur le champ de bataille.

Elle était seule. Eric était désormais mort, et ses informations l'étaient donc également. Oui effectivement, faire preuve d'autant d’égoïsme à l'égard du seul ami qu'elle avait pour de simples infos, Jill s'en voulait, mais elle pensait surtout à l'après échange... qui allait enquêter sur les activités de son père ? Qui allait lui donner les réponses qu'elle cherchait ? Certes, pour la première fois dans sa vie, elle était entourée d'autres personnes comme elle, mais jamais elle n'avait ressentie une telle solitude.

Ses blessures avaient été soignées par un homme assez rapidement. Pour l'estomac, rien à faire, elle avait une ou deux cotes brisées, il fallait qu'elle attende tranquillement sa rémission. On lui fournit une atèle, afin d’immobiliser au maximum le bras sur lequel elle était tombée après son vol infligée par la brune. C'était de bonne guerre, après tout elle l'avait peut-être tuée... mais c'était de bonne guerre aussi, car cette femme avait tué Mary Jones, dont la mort avait été déclarée peu après leur arrivé au complexe, et Eric, laissé sur place, que Jill avait déclaré au membres de Genome qui le cherchaient.

Bref, sa matinée fut rude, rien qu'a la pensée de ce qui aurait bien pu arriver si elle n'était pas du tout intervenue. Maintenant qu'elle y pensait, le jeune garçon qui avait menacé Ross, elle l'avait reconnu : il était avec elle pendant la prise d'otage il y a quelques jours.

En parlant de Ross, elle voulait de ses nouvelles, et également discuter avec lui. Il était certainement le plus âgé présent ici, et donc le plus apte à répondre aux questions qu'elle se posait. N'ayant pas le temps de lui parler pendant la matinée, il lui avait donné rendez vous au troisième étage du complexe, ou elle le retrouva assoupi sur un divan... il semblait épuisé, mais comme tout le monde ici l"était...

- En général, c'est pas ceux qui prennent rendez vous qui peuvent s'allonger là? demanda Jill ironiquement.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 28 Déc - 15:47

Shannon en avait marre de rester allonger sur son lit et poiroter pour qu’un médecin lui dise enfin qu’elle pouvait sortir. Elle avait les hôpitaux en horreur et elle le montrait bien aux infirmières qui lui avaient posé une perfusion. En plus des deux doigts cassés et de quelques hématomes à surveiller, Shannon souffrait de déshydrations et d’épuisement. Ces crétins de Genetic l’avaient laissé dans un sale état.

Si Shannon ne pouvait pas rester dans son lit c’était également parce qu’elle n’arrivait pas à fermer l’œil. A chaque fois qu’elle voulait se reposer elle entendait la voix de son tortionnaire, elle voyait son visage terrifiant et ses yeux menaçant. Elle n’a pas réussi à dormir cette nuit ce qui n’arrangeait pas du tout son apparence physique. Habillée d’une blouse blanche beaucoup trop grande, Shannon paraissait plus maigre que jamais, ses clavicules ressortaient particulièrement dans le miroir. Elle avait les yeux rouges à force d’avoir pleurer et le teint grisâtre, sans compter les nombreuses ecchymoses qui recouvraient son corps. Elle ne supportait pas non plus son reflet. Même si la douleur physique était assommée par tous les médicaments qu’on lui faisait ingurgiter, Shannon était moralement détruite. Elle ne savait plus qui elle était, ni parfois où elle était. Elle était totalement déboussolée. Alors souvent elle se baladait dans les couloirs à la recherche de quelque chose ou quelqu’un qui pourrait apaiser la tempête qui se déchainait en elle.

Et ce n’est qu’en a peine une journée que Shannon trouva peut-être celui qu’elle cherchait. Ross celui qu’elle avait connu comme psychologue était la sur le divan accompagné d’une jeune femme blonde qui lui souriait. Shannon se mordit la lèvre inférieure. Elle se tenait là, avec son tuyau pour l’oxygène dans le nez et toute sa panoplie de survie qu’elle devait trainer avec elle pour ne pas arracher les perfusions. Les médecins lui avaient laissé toute cette artillerie pour la journée, histoire qu'elle ne tombe pas dans les pommes encore une fois. Ils étaient débordés et ne pouvaient pas constamment l'avoir à l'oeil. Elle devait donc vraiment faire peur à voir. Eux semblaient fatiguer, mais en meilleure forme. L’irlandaise toucha rapidement ses cheveux comme si son apparence allait s’améliorer… Elle avança à pas silencieux. Elle ne savait pas si elle pouvait déranger ou non. Après tout, Ross lui avait bien dit de passer le voir quand elle serait prête non ? Et même si elle ne l’était pas du tout, il fallait qu’elle parle à quelqu’un. Elle aurait aimé tout raconter à son cousin, mais il s’énerverait plutôt que de l’apaiser elle.

Shannon inspira, puis grimaça. Elle oubliait parfois que tout son corps était meurtri. Complètement à l’ouest, Shannon avança vers les jeunes gens et toussa pour signaler sa présence… Comme s’ils ne l’avaient pas entendu même vu s’approcher avant. L’irlandaise avait le regard perdu dans le vide fixé sur le divan, aucun sourire sur le visage, les yeux grands ouverts et les mains légèrement tremblantes

« - Bonjour. »
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 28 Déc - 20:57

Ross s’était assoupi et avait complètement oublié les rendez-vous fixés à Jill et à Shannon. Un bruit de pas l’immergea de son demi-sommeil.
*Et merde !*
Le ton était donné.

En d’autres circonstances, il aurait souri à la plaisanterie de la jeune femme blonde. Comment s’appelait-elle déjà ? Il ne s’en rappelait pas. Ou alors, il était probable qu’elle n’avait pas eu le temps de se présenter. Dans les tumultes de la veille et de la matinée, les civilités étaient loin d’être une priorité.

- Sans doute… Répondit-il froidement.

Ross n’avait absolument pas envie de rire ; la jeune femme non plus sans doute, mais comme certaines personnes, elle tentait de tourner la situation en dérision afin de la dédramatiser. Sauf que là, Ross n’était pas disposé à rire ni même à sourire. Son temps était compté, il ne pouvait pas discuter des heures. Il souhaitait toujours soutenir ses congénères mais il ne fallait pas trop lui en demander. Il en était incapable physiquement mais surtout moralement.

- Venez-en au fait s’il vous plait ! Mademoiselle… Comment déjà ?

Il était préférable qu’elle aille à l’essentiel. Ross appuya son regard sur la jeune femme avant de le tourner vers Shannon qui venait de faire son entrée. Elle était bien amochée. Elle aurait mieux fait de rester coucher que de venir jusqu’ici avec tout son appareillage. Comme le lui avait dit Aaron, Shannon n’était pas de ces personnes qui obéissaient au doigt et à l’œil. Elle avait la fâcheuse tendance de n’en faire qu’à sa tête.

- Bonjour Shannon. Tu aurais du rester dans ton lit, je serais passé te voir.

Ross s’avançait beaucoup en disant cela. La jeune fille n’était pas idiote, elle se doutait qu’il n’aurait pas eu le temps. Aussi préférait-elle prendre les devants pour être certaine de le rencontrer. C’était sans doute urgent pour elle. Mais tout était urgent depuis trois jours. Gérer l’urgence dans l’urgence, le psychologue savait faire ; tenir le rythme pendant des jours était beaucoup moins évident, il n’avait jamais été formé pour ça.

- Allez, assieds-toi et dis-moi ce que je peux faire pour toi... Vite fait si possible.

Le ton employé par le psychologue n’était pas vraiment chaleureux mais il était moins froid qu’à l’arrivée de la première jeune fille. Il était évident que l’écossais n’était pas dans son assiette, sinon il n’aurait jamais fixé un rendez-vous à deux personnes en même temps. Ce n’était pas le jour pour une thérapie de groupe, exercice qu’il faisait rarement d’ailleurs. Cela dit, avec le carnage du Blue Lake, si ça continuait, il allait devoir s’y coller. Il ne pouvait pas aborder tous les désordres psychologiques individuellement, les membres choqués étaient trop nombreux. Certains devraient trouver une solution de rechange comme parler à un ami ou à un membre de leur famille. Ils n’avaient guère d’autres possibilités. S’ils consultaient à l’extérieur, ils risquaient d’être repérer comme porteur d’un gène mutant ou d’être internés sans pouvoir se défendre.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 28 Déc - 22:04

L'homme s'était réveillé comme un type assez grognon, mais on dira que sur l'instant, il s'agissait plus de frustration... ayant répondu froidement à sa question, il enchaîna rapidement, non pas qu'il eut l'air pressé, mais plutôt harassé de devoir discuter avec une inconnue...

- Venez-en au fait s’il vous plait ! Mademoiselle… Comment déjà ?demanda Ross.

- Jill Sullivan. répondit la jeune blonde. Disons que vôtre euh... échange, m'importe peu, malgré le rôle que j'y ai joué, mais j'ai perdu un ami et un indic la bas. Je peux paraître totalement égoïste parce que je ne suis pas en train de pleurer dans un coin, mais je voudrais avoir vôtre aide pour...

Mais elle ne put terminer la fin de sa phrase. Une jeune femme, qui aurait probablement due rester dans son lit, ou dans son coma dont elle venait de se réveiller, arrivait dans la conversation. Elle était relié de partout, presque effrayante.

- Bonjour. fit-elle faiblement.

- Euh, salut. fit Jill à son tour.

L'homme sembla porter un regard tout de suite différent sur elle, comme si elle était une amie de longue date, amie pour laquelle il portait de l’intérêt, mais sans plus. Ross semblait vraiment abattu. Que lui était-il arrivé pour qu'il ai une telle réaction ? Jill voulait bien comprendre que le combat fut éprouvant, mais au point d'être autant vanné ? Bref, l'atmosphère allait tout de même changer du tout au tout quand il allait dire le prénom de la jeune femme.

- Bonjour Shannon. Tu aurais du rester dans ton lit, je serais passé te voir. déclara Ross.

Jill s'électrisa... "la" Shannon ? Cette même Shannon pour qui toutes ces personnes étaient blessées aujourd'hui ? Et elle, agonisant presque, elle se lève ?

*Alors elle je sens que je vais pas la...*

- Allez, assieds-toi et dis-moi ce que je peux faire pour toi... Vite fait si possible. la coupa Ross dans son élan de colère pensif.

Elle semblait si frêle, et en même temps si jolie. Mais Jill n'avait pas ce genre de conception. Elle ne pouvait concevoir que tant de personnes, risquent leur vie pour elle. Si Jill l'avait fait, c'était uniquement par intérêt et nullement pour elle... d'un geste subtil, elle fit comprendre à Ross qu'elle allait s'écarter un moment pour les laisser parler...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 28 Déc - 22:42

    Shannon mit quelques secondes avant de comprendre que la jeune femme blonde s’adressait à elle. Elle posa son regard livide sur le corps de la femme et la regarda de haut en bas. Non, celle là, elle ne la connaissait absolument pas. Elle en était certaine malgré son état précaire qui pouvait lui jouer des tours. Elle cessa de la regarder avec sa tête de chien battu et posa son regard sur Ross. Elle se sentit un peu rassurée lorsqu’elle vit son visage. Il paraissait aussi fatigué et abattu qu’elle. Au moins, elle n’a pas été la seule à pâtir de ce virulent échange. L’irlandaise regrettait déjà d’être debout. Elle avait des vertiges et ne sentait plus ses jambes. Avant même d’adresser à nouveau la parole à quelqu’un et écoutant le psy d’une oreille, elle prit une place sur le divan posant tout son bordel devant elle. Elle avait tellement de fils de partout qu’elle aurait voulu tous les arracher. Mais elle n’était pas inconsciente au point de provoquer elle-même sa mort. Elle en avait assez bavé. Elle s’était bien rendu compte que la vie tenait parfois qu’a un fil même si elle ne voulait pas encore l’admettre.

    Shannon remarqua tout juste que la blonde était partie. Elle ne lui portait pas d’attention. Pas parce qu’elle ne le voulait pas, mais parce qu’elle ne pouvait pas. Quand elle tentait de réfléchir et de se concentrer, Shannon avait droit à des migraines interminables qui l’obligeaient à rester coucher pour de bon. Elle n’adressa donc pas un mot a la jeune femme et se tourna du mieux qu’elle pouvait pour regarder Ross. Il semblait impatient et pressé, mais l’irlandaise s’en rendait à peine compte. Elle tenta donc de rassembler ses idées dans sa tête et essaya d’en faire un tout cohérent.

    « - T’aurais pas une cigarette ? »

    Shannon n’avait jamais fumé avant son arrivée à LA. Elle avait toujours beaucoup trop fait attention à sa santé pour tenter de la ruiner d’une façon stupide. Ca faisait plusieurs jours qu’elle en rêvait et qu’elle n’avait pas le droit d’y toucher soit à cause de l’oxygène qu’on lui refilait par le nez soit parce qu’elle avait été tout bonnement attachée a un lit sans rien autour. Elle passa a sa langue sur ses lèvres et parla d’une voix un peu trop rauque a son goût.

    « - Ah non, c’est vrai. Je peux pas »

    Elle eut un demi-sourire désespérée puis elle se rappela la cause de sa venue. Elle voulait parler à Ross. Mais de quoi exactement ? De tout ce qu’elle avait vécu ? Son enlèvement, la torture ? Ou devait-elle remonté jusqu’au décès de ses parents et de sa cousine ? Elle sentit les larmes montées aux yeux. Ca n’allait pas être facile. Elle regarda Ross droit dans les yeux.

    « - J’ai perdu mes parents, ma cousine. Je suis une mutante. J’ai été enlevé pour plusieurs jours. Deux hommes m’ont torturé pour me relâcher et me faire voir un enfer. Tout ça en tout juste deux semaines. Arrange-moi. Fais quelque chose, je t’en prie. »

    Shannon frotta de sa main qui n’était pas abimé ses yeux. Elle ne voulait pas pleurer. C’était impossible, comme d’ailleurs, tout ce qui lui arrivait dernièrement.

    « - Je peux pas le dire à Aaron, il… le supporterait pas ? Et j’ai personne d’autre

Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Ven 30 Déc - 16:37

Même s’il n’en avait pas l’air, Ross écouta attentivement la requête de la jeune fille blonde. Après l’avoir réveillé, voici qu’elle lui annonçait se foutre complètement de l’échange. Le « vôtre échange » signifiait clairement qu’elle ne se sentait absolument pas concernée. Elle en avait le droit mais dans ce cas que faisait-elle ici ? Qui l’avait introduite chez Genome ? Elle ne manquait pas d’air et était sans complexe apparemment. Se fichait-elle du monde ou juste de Ross ? C’était à devenir légèrement parano là !

- Effectivement, Jill, vous êtes totalement égoïste… Lâcha-t-il avant d’être interrompu par l’arrivée de Shannon.

Ce fut la première impression qu’il eut de cette jeune fille venue de nulle part. Elle s’était jointe aux membres de Genome mais il n’avait aucune idée de qui l’avait infiltrée. La seconde impression se fit moins dure à son égard. Elle eut la finesse d’esprit de vouloir s’écarter un instant afin de laisser Shannon s’exprimer librement. Elle n’était donc pas si égoïste que cela après tout ! En même temps, c’était peut-être une façon de faire pour arriver à ses fins. Ce serait à voir ultérieurement, après que Shannon se soit installée.

En voyant les larmes monter aux yeux de la jeune O’Hara, Ross commençait à regretter d’être là. Non pas qu’il ne voulait pas l’aider. Il était prêt à la soutenir mais ce n’était pas le meilleur moment pour faire une séance de psychothérapie. Il n’avait pas la tête à ça, la santé de son fils le préoccupait bien trop. De plus, si elle se mettait à pleurer, il risquait d’en faire autant. Quel beau spectacle se serait pour la jeune fille blonde ! Quelle image pitoyable il donnerait à cette inconnue ! Le numéro deux de Genome chialant comme un gamin, ce ne serait pas très sérieux. C’était hors de question. Il n’était pas homme à se laisser aller devant des inconnus. Même devant Shannon qu’il connaissait un peu, il ne le ferait pas. Sa fierté avait du bon dans ces cas là. Il ravala sa salive afin de répondre le plus calmement possible à la jeune fille.

- Pas facile tout ça ma pauvre Shannon. Mais tu sais, je ne suis pas le mieux placé actuellement pour t’aider. Je veux bien essayer mais ne m’en veux pas si je n’y arrive pas.
Ross pris la jeune fille par l’épaule et posa une main paternelle sur sa tête l’invitant à poser la poser au creux de son épaule.
- Tu t’en es sortie, c’est le principal. Déjà, il faut que tu récupères tes forces sinon on n’arrivera à rien. Dis-moi Shannon, les deux hommes qui t’ont torturée, tu les connais ?

Ross sortit son paquet de cigarette et le tendit à Shannon. Ce n’était pas vraiment bon mais après ce qu’elle avait vécu, ce n’était pas ça qui la tuerait.

- Pour tes parents et Abi, tu verras dans quelques mois tu souffriras moins de leur perte, mais il faut être patiente ; il faut laisser le temps au temps…

Elle devait aussi laisser sortir la pression emmagasinée depuis deux semaines avant tout.
L’écossais se tourna alors vers la jeune femme blonde. Ses dernières paroles s’adressait également à elle qui disait avoir perdu un ami, même si elle semblait ne pas vraiment en souffrir.

- Qui est cet ami dont vous avez parlé Jill ? Je ne vois pas trop ce que je peux faire pour vous aider…


Ross ne voyait pas ce qu’il pouvait faire pour cette jeune femme. Il ne la connaissait pas. Son comportement n’était pas fait pour lui inspirer confiance. Elle allait devoir se montrer un peu plus convaincante.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Sam 31 Déc - 9:44

    Shannon sursauta. Elle n’aimait pas le contact. Elle ne l’aimait plus. Du moins, elle ne le supportait plus depuis quelques temps. A chaque geste elle avait l’impression qu’on l’agressait et tous ses sens se mettaient en alerte. C’est pour cela aussi que les médecins la bourraient aussi de médicaments. Sans ces derniers, ils se seraient probablement pris un coup de griffes involontaire. D’ordinaire, Shannon ne maîtrisait que peu sa capacité, mais dans cet été c’était pire. Alors même si Ross se voulait probablement rassurant, l’irlandaise préféra se dégager par peur du contact et par peur de lui faire mal aussi. Elle baissa le regard pour lui répondre, elle ne voulait pas voir ses yeux. Elle ne voulait pas voir sa réaction face au geste qu’il venait de faire. Il la prendrait surement pour une folle, et Shannon n’avait absolument pas besoin de ça pour le moment.

    « - Tu sais, avant d’arriver ici, j’étais plutôt saine d’esprit. » dit-elle en étirant le coin de ses lèvres de façon exaspérée.

    Elle savait parfaitement qu’elle ne pouvait pas retourner dans le passé. Mais elle ne pouvait s’empêcher de le regretter à chaque seconde passée ici. Shannon aperçue un paquet de cigarette devant ses yeux. Elle le prit de ses mains tremblantes, et fit un sourire plein de gratitude à Ross. Doucement elle enleva le tuyau qu’elle avait dans le nez. Si elle pouvait éviter d’exploser maintenant et de faire exploser du monde autour d’elle ce serait mieux nan ? Elle mit une cigarette à la bouche et l’alluma. Elle toussa violement à la première bouffée mais après ça allait un peu mieux. A la question de Ross, l’irlandaise se figea. Bien sur qu’elle les connaissait. Elle inspira un bon coup pour éviter d’hurler. Chaque fois qu’elle pensait à eux, elle voulait faire un massacre autour d’elle. Elle regarda Ross et se plongea dans ses yeux fatigués pour éviter de le tuer à l’instant pour oser avoir fait ressurgir ses souvenirs dans la conscience de la jeune femme.

    « - Oui, je connaissais les deux. Owen… avait tenté de me tuer déjà une première fois dans la rue alors que je ne connaissais même pas son nom. Quand à l’autre, Wyatt, je l’avais vu lorsqu’il était venu chercher une certaine Capucine j’crois… »

    Elle tira une nouvelle bouffée de sa cigarette en regardant le mur en face. Le temps. Il parait qu’il lui en fallait pour oublier. Mais il lui en manquerait probablement. Comment se remettre de ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Dim 1 Jan - 16:02

La discussion battait son plein sur le divan. Les deux compères discutaient de tout, de rien... non en fait Jill n'en savait rien. Elle était trop loin pour entendre ce qui se disais, mais vu la tête de Shannon, qu'elle voyait par dessus l'épaule de Ross, il s'agissait d'une conversation assez sérieuse. Elle s'en foutait royalement, pour être honnête... mais était intriguée. Pour quelle raison une femme comme elle devait être sauvée ? Qu'avait elle de si spécial ? En quoi elle était "importante" ? Jill aussi l'était ! Elle avait subi de nombreuses épreuves, elle avait rencontré des gens dangereux, avait été dans des situations à risques ! Elle avait risquée sa vie elle aussi, et pour de meilleures raisons ! Pourtant, personne ne semblait s'accrocher à elle, ne tenir à elle assez pour faire ce genre de choses... l'échange concernait deux personnes : Genome avait saisi une opportunité de la libérer ? Ou bien même si ils n'avaient pas eu eux aussi un otage, ils auraient été la chercher ?

Ridicule ! Des hommes, des femmes, des enfants même, se battaient chaque jour pour que le monde puisse vivre en un semblant de paix, que les libertés individuelles soient préservées... et c'était pas une femme qui n'avait rien de particulier au premier regard qui allait changer ça. Du moins, pas du point de vue de Jill. La jeune blonde savait qu'elle n'aurait jamais, au grand dieu jamais accepté, que des personnes meurent pour elle. Elle tirait profit des situations, mais jamais au prix de la vie d'autrui. Avait-elle des informations précieuses pour Genome ? Des informations qui auraient pu compromette Genome ? Les personnes mortes pour qu'elle vive allaient-elles être remerciées ? S'était-elle déplacée personnellement pour voir chaque personne agonisante ? Jill était sure que non. Cette antipathie explosa lorsque Ross lui tendit un paquet de clopes...

Mais bien sur ! Pourquoi se priver lorsqu'on est en vie, mal en point, mais en vie alors que d'autres sont toujours en instance de mort ? Et après Ross semblait trouver Jill définitivement égoïste ? Quel sketch... c'était décidé, si Shannon ne prouvait pas à un autre moment ou une autre rencontre qu'elle était méritante d'être en vie, Jill et elle ne seraient pas ami. Le geste du senior avait également surpris la blonde. Jill fulminait, mais sa rage s'apaisa lorsque son téléphone se mit à sonner.

- Oui. fit sèchement Jill.

Il s'agissait de son patron, qui attendait toujours le départ des commandes du matin. Et comme Jill était ponctuelle, il était étonné.

- Désolée, Monsieur. Effectivement j'aurai dû prévenir. J'ai eu comme un accident hier soir. Je ne peux malheureusement vous en dire plus. Mais je serai à mon poste aux environs du 3 Septembre. Encore désolée. Oui Monsieur. Au revoir, bonne journée.

Elle raccrocha son téléphone, au moment ou Ross se tourna vers elle. Il devait en avoir fini avec Shannon, peu importe...

- Qui est cet ami dont vous avez parlé Jill ? lui demanda l'homme.

* Roh mais comme si c'était tellement important ! * pensa Jill.

- Il s’appelait... fit-elle par la suite avant de prendre conscience ce que Ross avait dit.

"Ami"... Jill avait effectivement parlé de lui comme étant un ami, ce qu'elle avait encore du mal à réaliser, mais depuis quelques jours... elle l'avait perçu différemment. A force de le fréquenter, de l'avoir près d'elle comme la seule personne à qui elle pouvait se confier... Eric n'était pas qu'un ami... elle l'aimait comme quelqu'un de sa famille.

- euh, pardon, se reprit-elle après cette absence, laisser tomber.

Jill, pour une raison qu'elle ne s'expliquait pas, n'avait pas envie de partager son souvenir. Elle seule s'en souviendrait, et c'était très bien comme ça.

- Je ne vois pas trop ce que je peux faire pour vous aider…

- J'ai besoin d'un nom. Vous avez tous des pouvoirs ici. J'en ai rencontré beaucoup aussi pendant la bataille, tous aussi impressionnants les uns que les autres, mais disons que j'en ai besoin d'un en particulier pour m'aider. Vous ne connaîtriez pas quelqu'un qui puisse m'aider à... je sais que ça parait dingue, mais tout l'est ici. Quelqu'un qui puisse me permettre de me faire revoir mes souvenirs distinctement. Sous forme d'hypnose ou de voyage dans le temps, peu m'importe, mais quelqu'un. S'il vous plait.



Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Ven 6 Jan - 21:22

Ross ne fut pas surpris de voir Shannon sursauter à son contact. Après ce qu’elle avait subi, cette réaction était normale. Seulement, il n’eut pas la présence d’esprit d’y songer avant de la prendre par l’épaule pour la consoler. En qualité de psychologue, c’était une erreur de débutant à éviter. Heureusement que Shannon le connaissait un peu ! Dans le cas contraire, elle aurait pu se montrer violente ou subir un traumatisme supplémentaire et s’enfuir comme un chat sauvage trop longtemps enfermé.

- Désolé…

Il l’était pour elle mais également pour lui. Depuis quelques temps il cumulait les bourdes et savoir son fils inconscient n’arrangeait rien. Lui aussi était sain d’esprit, avant. Depuis le mois de mai, tout allait de travers. L’homme sage et heureux de vivre était méconnaissable. Tout comme la jeune O’Hara, il commençait à se demander s’il ne devenait pas dingue.

- Je n’en doute pas Shannon. Dit-il sincèrement.

En regardant la jeune fille retirer le tuyau de son nez, il regretta de lui avoir proposé une cigarette. Jamais il n’aurait dû faire une chose pareille, il n’aurait pas dû s’en griller une non plus, aussi écrasa-t-il sa clope à moitié consumée dans une coupelle se trouvant sur la table basse. Ca n’allait vraiment pas fort et ce fut pire en entendant le nom de Wyatt. Il faillit s’étrangler et s’il n’était pas déjà été assis, il serait tombé sur le cul.

Ross ne posa aucune question. Il doutait de la responsabilité de son fils mais pas de celle d’Owen qu’il savait être un psychopathe se nourrissant de la souffrance d’autrui. Son fils n’était pas un tortionnaire. Même s’il avait rejoint les rangs de Genetic, ce n’était pas un monstre ; ou alors, il avait complètement perdu les pédales. Dans ce cas, l’écossais était le seul responsable. Désormais, il s’en voulait ; il aurait mieux fait d’aller chercher son fils par la peau des fesses plutôt que de le laisser faire ! Au lieu de vouloir aider son prochain, l’écossais ferait mieux de s’isoler. Il ne serait sans doute pas d’une grande utilité aujourd’hui.

- Shannon, je sais que ça ne va pas fort pour toi, mais on ne pourrait pas reparler de ça un peu plus tard ? Par contre, si tu veux, je peux rester avec toi un moment ici.

Shannon n’étant pas au courant du lien de parenté qui unissait les deux hommes, Ross préférait être seul avec elle. Intérieurement, il remerciait Jill d’être dans la pièce. Sa présence lui permettait de ne pas se lancer dans une discussion bien trop importante pour être abordée superficiellement.

- Excusez-moi d’insister Jill. Je ne vous connais pas et si vous ne me dites pas qui vous a introduit chez Genome, vous n’obtiendrez aucun nom de ma part.

Le ton du psychologue était courtois mais ferme. Il restait toujours sur ses gardes lorsque des personnes inconnues souhaitaient des renseignements. Jill semblait bien informée ; alors pourquoi ne trouvait-elle pas par elle-même. Ce n’était pas parce qu’elle était dans les locaux de l’organisation qu’elle était digne de confiance. D’ailleurs, il avait fait part de ses réticences à Aaron lors de la réunion avec Anne et Adam. Ross n’était pas très chaud pour que des non adhérents à leur cause interviennent le jour de l’échange.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 11 Jan - 16:16

    Shannon regarda Ross écrasant sa cigarette. Elle se garda d’ignorer à nouveau la blonde. Du moins, elle ne pouvait s’empêcher d’être encore à l’ouest avec tous ses médicaments. Même si elle n’avait pas été blessée comme la plupart de ceux de cette nuit la, même si elle n’avait pas péri au milieu des flammes, elle seule avait été retenue prisonnière pendant quelques jours sous les coups d’un tortionnaire. Et ça, personne ne pourrait probablement la comprendre. Elle ne souhaitait d’ailleurs à personne de pouvoir la comprendre un jour. La simple évocation de ce tourment lui avait fait monter quelque chose d’hystérique en elle que seuls les calmants semblaient arrêtés. Alors même si elle avait en horreur le fait d’être perpétuellement shootée jours et nuits, elle ne souhaitait pas devenir folle. Même si tout le monde la voyait déjà comme telle.

    Elle se concentra donc à nouveau sur le mur d’en face lorsque Ross se contenta de ne rien lui répondre. L’irlandaise n’avait même pas prit le temps de remarquer la façon dont il avait réagi. Elle n’aurait surement jamais deviné et fait le lien entre lui et Wyatt, qui plus est de père et fils, mais elle aurait pu se méfier. Parce que désormais, contrairement à avant, Shannon était devenue méfiante en très peu de temps. Elle venait d’apprendre la leçon. Et même si pour le moment ça ressemblait principalement à de la paranoïa ambulante et qu’elle se voyait elle-même en quelque sorte comme une névrosée, elle ne pouvait s’en empêcher. Elle savait que ca pouvait être irrationnelle, mais c’était plus fort qu’elle. C’était encore un de ses nouveaux trucs en elle qu’elle n’arrivait pas à accepter mais qui la dominait. C’était comme sa capacité, elle allait devoir apprendre à la contrôler un jour ou l’autre, même si c’était difficile, même si chaque fois qu’elle tenterait de s’apprivoiser elle-même quelque chose au fond l’en empêcherait.

    Malgré sa distraction, Shannon écouta Ross les yeux toujours dans le vague, la cigarette au bout des doigts. Rester avec elle ? Il voulait vraiment rester avec elle ? Comme si elle était de bonne compagnie, comme si elle allait lui redonner le sourire, mot qu’il semblait ne plus connaître tout comme elle par ailleurs. Elle se contenta de hocher la tête en signe d’approbation. Après tout, elle n’était pas certaine de puvoir retenir ses nerfs face à une inconnue. Et elle ne souhaitait certainement pas qu’elle la croit folle ou du moins encore plus folle elle aussi. Mais c’est seulement lorsque la blonde prononça le mot capacité que Shannon daigna enfin l’inclure dans cet « entretien ». La tête de l’irlandaise pivota directement en direction de celle qui venait d’alarmer son cerveau. Elle la dévisagea, c’était une inconnue. Et apparemment, Ross qui était un de ceux important à Genome ne la connaissait pas non plus. Alors comment pouvait-elle seulement être au courant pour les capacités ? Etait-elle de Genetic ? Faisait-elle partie de ceux qui avaient fait le combat ? Mais qu’est-ce qu’elle foutait ici bordel ! Shannon fronça les sourcils. Ce n’était absolument pas normal, et l’irlandaise n’avait pas besoin de ça en ce moment. Elle sentait qu’elle commençait à paniquer. Alors au lieu de crier comme une sauvage, elle regarda Ross pour s’apaiser. Mais son regard à lui aussi trahissait de la méfiance.

    « - C’est qui celle la encore ? « se demanda la jeune femme dans sa barbe les dents serrées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 11 Jan - 16:54


Ross avait encore une fois rejeté en quelque sorte sa décision pour ensuite reprendre par une autre question, qui cette fois ne lui laissait plus qu'une seule occasion de pouvoir discuter sereinement et d'avoir une réponse positive de sa part. C'était évident après tout. Elle n'était connue chez eux, elle n'avait probablement rien à fiche ici, mais malgré tout, elle était présente, et en train de demander des infos peut-être confidentielles. Normal que Ross soit sur ses gardes.

- Je suis... j'étais, une connaissance d'Eric Grisk. Donc après, je ne sais pas vraiment si il était vraiment un membre à part de vôtre organisation, mais il me faisait apparemment assez confiance pour lui venir en aide.

Et c'est la que Jill réalisa l'ampleur des dégâts : Eric lui avait confié une mission. De plus, il détenait des informations concernant son père assez importantes... elle avait tout perdu. Son ami Eric, échoué dans sa mission à protéger Mary Jones, toutes les infos... Jill avait tout raté. Et c'était un erreur irréparable. Personne ne pouvait dire qui ni quoi que ce soit qui pourrait remonter le moral de la jeune blonde à ce moment la... alors elle se contenta de reprendre, et allait assumer ses erreurs.

- La mission qu'il m'avait donnée était simple : protéger et sauver Mary Jones. J'ai essayé, pour la voir mourir sous mes yeux avant de me faire presque tuer par la même personne. Eric, je n'ai pas pu le protéger non plus lorsque j'ai tenté de vous sauver des mains du gosse qui vous tenait. J'ai échouée à tous les niveaux. J'étais devenue son ami, et je l'ai laissé partir sans prendre de précautions. C'était pourtant simple à deviner : il voulait mourir pour la protéger, et comptait sur moi uniquement afin de la faire sortir...

Jill exprimait sa douleur, pourquoi ? Aucune idée, mais tant qu'a faire, autant aller jusqu'au bout. Malgré tout elle en avait suffisamment dit, et allait maintenant réitérer sa demande, malgré le regard livide de Shannon, mais alors ça par contre, c'était vraiment le cadet, le dernier, de ses nombreux soucis maintenant.

- J'ai vu beaucoup de monde souffrir ces derniers jours, bien que j'ai du mal à comprendre pourquoi, ajouta elle en regardant très brièvement Shannon, mais cela si j'ai bien compris ne sont pas mes affaires, et c'est pas plus mal car je ne pense pas être faite pour ce genre de sacrifice. J'étais la pour une tout autre raison et quant au fait que je sois ici aujourd'hui, c'est vous qui m'avez fait venir, navrée que vous ne vous en souveniez pas, j'imagine que vous avez d'autres choses à penser. J'ai juste besoin de savoir "qui" peut m'aider, pour tout autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Dim 15 Jan - 0:59

Ross pensait que sa présence n’était pas complètement inutile même s’il ne souhaitait pas aborder les sujets qui préoccupaient Shannon. Peut-être qu’une fois seul avec elle, il reviendrait sur ses inquiétudes et ses questionnements. Il aimerait également en apprendre un peu plus sur ce que Wyatt avait fait chez Genetic alors qu’elle était prisonnière. La détention ayant sans doute faussé la perception de Shannon sur le déroulement des événements, il préférait attendre encore un peu. Ross craignait d’appendre des atrocités qu’il n’était pas en mesure d’entendre, même si au fond de lui il restait persuadé de l’innocence de Wyatt dans cette affaire.

A la question de Shannon, Ross répondit par une légère expression de visage indiquant qu’il n’avait aucune idée de qui était Jill. Il se méfiait de la jeune fille mais il n’était pas inquiet pour autant. L’état de sante de son fils le préoccupait bien plus. Par ailleurs, il n’avait pas l’intention de laisser Shannon seule avec une inconnue. Elle n’était pas en mesure de se défendre si Jill venait à s’en prendre à elle pour quelque raison que ce soit.

Jill connaissait Eric Grisk, un détective privé, qui était amoureux de Mary Jones, membre active de Genome malheureusement décédée au Blue Lake. Ce jeune homme n’avait jamais posé de problème à l’organisation mais il n’en faisait pas réellement partie. C’était donc ce jeune homme qui avait embarqué la jeune fille dans toute cette histoire. L’amour faisait faire n’importe quoi ! Jill n’avait rien à faire au Blue Lake et encore moins risquer sa vie pour des inconnus. Désormais il se rappelait qu’il l’avait lui-même ramenée dans les locaux de Genome. Avec toute la pagaille qu’il y avait eu lors de l’échange et avec la fatigue accumulée de ces derniers jours, Ross avait complètement oublié ce fait.

- Effectivement, j’avais oublié. C’est bien moi qui vous ai ramené ici. Vous vous êtes battue pour nous, c’était la moindre des choses. Cela dit, rien ne me prouve que vous n’êtes pas de l’autre côté.

Les explications de Jill étaient loin d’être limpides. Elle s’était effectivement battue aux côtés de Genome mais disait ne pas être prête à faire des sacrifices et n’y rien comprendre. Alors, pourquoi était-elle venue ? Pour une autre affaire, certes, mais laquelle ?

- Qu’est-ce que vous cherchez exactement ? Qui cherchez-vous ? Et... Pourquoi ?

Peut-être que l’écossais aiderait Jill dans sa quête mais encore fallait-il qu’elle lui donne un peu plus de précisions. Il jeta un coup d’œil vers Shannon afin de s’assurer qu’elle n’allait pas moins bien, puis reporta son attention sur Jill. Il était tout ouîe.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Dim 15 Jan - 18:15

Ross restait toujours sur la défensive : c'était dingue la capacité qu'il avait à poser les questions qui retardent, qui fâchent, mais tout aussi pertinentes. Si ce type la avait été un genre de psy, flic, ou autre, il aurait cartonné ! Néanmoins, la franchise de Jill ne l'avait toujours pas convaincu de ses intentions, bien au contraire, il se braquait de plus en plus.

- Effectivement, j’avais oublié. C’est bien moi qui vous ai ramené ici. Vous vous êtes battue pour nous, c’était la moindre des choses. Cela dit, rien ne me prouve que vous n’êtes pas de l’autre côté. avait-il lâché avec une simplicité qui frisait le ridicule. Qu’est-ce que vous cherchez exactement ? Qui cherchez-vous ? Et... Pourquoi ?

*J'aurai du présenter un CV avant de vous sauver la peau, peut-être ?* pensait Jill.

Il est vrai que cet homme avait la mémoire courte tout de même. Avait-il oublié que Jill l'avait sauvé d'un ado en pleine puberté ? Certes, il pouvait penser que c'était justement un moyen d'intégrer Genome plus rapidement, mais malgré tout, il aurait du en tenir compte et apprécier Jill à sa juste valeur.

- Ma plaidoirie n'est pas en béton, je vous l'accorde, mais très franchement, une taupe cachée ici servirait à quoi en ce moment ? Parce que perso, j'ai soigné des blessés, j'ai dormi, je vous ai cherché et j'ai même demandé mon chemin une bonne dizaine de fois, pas forcément futée pour une taupe vous en conviendrez.

Jill n'avait pas le temps pour jouer à ce genre de jeu puéril. Convaincre une personne de sa fidélité, c'était hors sujet maintenant, qui s'en souciait ? Des dizaines de personnes agonisaient, temps idéal pour enquêter ? De plus, c'était lui qui avait mentionné le fait que cette conversation devrait-être écourté...

- Après si vous voulez mon avis, en général, je me méfierai plus d'une personne comme vôtre amie ici présente qui à passé pas mal de temps chez vos amis d'après ce que Eric m'avait dit. Ils ont des pouvoirs eux aussi à ce que j'ai compris : qui sait de quoi ils sont capables ? Métamorphose, lavage de cerveau, manipulation mentale... le fait qu'elle vous reconnaisse n'apporte aucune preuve non plus que c'est bien elle... après moi ce que j'en dis...

Jill avait soulevé un bon point : se méfier d'une personne inconnue alors qu'on avait parfois "la" personne à craindre sous nôtre nez, c'était le scénario de pas mal de bons films... ou de bons navets.

- Et c'est justement pour cette raison que si je dois vous parler de "mes" projets privés, ce avec quoi je n'ai aucun problème, je vois pas pourquoi je devrais le faire devant "elle", à moins qu'elle par contre, ai un problème avec ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Dim 22 Jan - 18:32

    La jeune femme blonde dont Shannon ne connaissait pas le nom ou tout simplement dont elle n’avait pas retenu le prénom, débitait des paroles qui cherchaient à la discriminer des soupçons portés sur elle. Personne ne semblait la connaître ici, pas même Ross qui était depuis un bon bout de temps un membre de Genome. L’irlandaise se contentait de froncer les sourcils lorsque la blondinette justifiait sa présence ainsi que ses requêtes plus que douteuses. Elle paraissait en savoir bien assez long sur les deux firmes ainsi que sur les pouvoirs qui pouvaient être plus ou moins mis à disposition. Un de ses soi-disant ami avait péri lors du combat, le même qui lui avait tout raconté et qui l’avait embarqué dans cet enfer. Shannon posa un regard sur elle, lorsqu’elle évoqua le combat. Elle semblait réellement émue. Shannon aurait presque prit pitié d’elle si elle ne lui avait pas jeté ce regard glacial comme si elle était la cause de son désarroi. Elle aurait pu se contenter d’expliquer ce qui se passait à Ross, mais non. Au lieu de calmer le jeu parce que l’affrontement était terminé, elle risquait d’en provoquer un autre.

    Les pensées de la brune se faisaient de plus en plus confuse. A chaque parole que la blonde osait prononcé, de violents tremblements secouaient le corps de Shannon. Mais pour qui se prenait-elle à la juger ainsi ? Alors peut-être que pour elle tout ceci n’a été qu’un simple cauchemar qu’elle allait rayé de sa mémoire, mais Shannon avait vécu quelque chose de bien pire encore. Et elle ne paraissait pas en avoir conscience. Elle n’était probablement pas au courant d’ailleurs. Mais peu importait, Shannon allait exploser d’une minute à l’autre si elle ne la bouclait pas.

    Elle serra les poings pour se calmer et se taire. Elle fixa ce mur qui finalement lui paraissait de moins en moins ennuyeux. Puis elle regarda Ross. Étrangement, l’épuisement qui marquait son visage était apaisant. Il ne cherchait pas les ennuis, juste la tranquillité. La féline inspira tranquillement, et posa sa respiration au rythme de celle de Ross. Elle commençait tout juste à desserrer les poings, quand la blonde avec un regard hautain se permit de prononcer quelques phrases déplacées la concernant. Comment osait-elle insinué que Shannon était une taupe ? Mais elle l’avait bien regardé ou quoi ? L’irlandaise tourna lentement la vers la blonde et se leva bien trop précipitamment. Sa tête tournait, ses larmes pleine de rage brouillaient sa vue, contrairement à son sourire qui devenait de plus en plus carnassier. Les griffes de sa main droite sortirent malgré elle et se placèrent juste à côté de son visage. Agitant les doigts, Shannon attira automatiquement l’attention. Bien trop au goût de Ross qui devait probablement fulminé derrière. Mais là tout de suite elle s’en fichait.

    « - Si tu veux blondasse, je peux toujours te transformer en Frankenstein? »
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Ven 27 Jan - 22:41

Les questions de Ross étaient directes. Il estimait normal de vouloir en savoir un peu plus sur Jill, une parfaite inconnue avant le Blue Lake. Pourquoi ne répondait-elle pas simplement au lieu d’avancer des théories foireuses ? Ce n’était pas parce qu’elle avait soigné des blessés, dormi chez Genome et demandé son chemin que ce n’était pas une taupe comme elle le suggérait. Les agents secrets savaient très bien jouer les ignorants si cela leur permettait d’être crédibles. Ross n’avait pas envie de tergiverser sur ce point et ne réagit pas. Par contre, lorsqu’elle suggéra que Shannon pouvait être une espionne de Genetic, son sang ne fit qu’un tour. Elle le prenait pour un débutant ou quoi ? Si elle était là pour semer le doute et la pagaille, elle n’avait rien à faire ici ! Voyant que Shannon tremblait, l’écossais serra les poings pour réfréner sa colère. Il jeta un regard désapprobateur à Jill mais ne dit mot. S’il prenait la parole, il risquait de s’emporter et d’accentuer la tension déjà existante. Trop tard ! Shannon répondit à la provocation avant qu’il ne puisse lui faire signe de ne rien dire.

Ross se leva alors pour faire face aux deux jeunes filles. Il les regarda tour à tour d’un air excédé.

- Shannon, tu ne vas rien transformer du tout ! Dit-il sévèrement.

Malgré la fébrilité de la jeune O’Hara, ses nerfs risquaient de prendre le dessus et de déclencher sa capacité. Ce n’était pas souhaitable car il ne pourrait sans doute pas la calmer et il ne voulait pas voir un autre drame se dérouler sous ses yeux.

- Quant à vous, Jill, je n’ai que faire de votre avis. Au lieu de tourner autour du pot, répondez à mes questions ! Ordonna-t-il sèchement.

Non mais, elles n’allaient pas lui pourrir la vie plus qu’elle ne l’était déjà ! Si elles continuaient toutes les deux sur cette pente, elles allaient finir par se battre. Le psychologue n’avait aucune envie de jouer les arbitres. Il se rapprocha de Jill et se positionna de façon à faire écran entre elle et Shannon.

- Je vous écoute. Ajouta-t-il en la questionnant du menton.

La patience de Ross avait des limites, surtout actuellement. Si la jeune fille émettait un avis quelconque ou critiquait encore un des membres de Genome, elle n’obtiendrait aucune information de sa part. Il lança un bref regard vers Shannon afin de s’assurer qu’elle n’était pas sur le point de faire n’importe quoi.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Sam 28 Jan - 1:02

La jeune folle venait de se lever, avant de menacer Jill et de s'emporter de colère.

*Elle va faire quoi ? Me tremper avec sa perfusion ?* pensa Jill.

Pourquoi pas ? Après tout, cette fille n'était clairement pas capable de mettre un pied devant l'autre sans souffrir le martyre, alors tuer Jill... soyons sérieux. Mais quelques secondes après, Ross, se leva à son tour, mettant en garde Shannon sur les conséquences de ses futurs actes.

- Shannon, tu ne vas rien transformer du tout !

* Transformer ? pensa Jill. "Se" transformer ? En quoi ? Amy Whinehouse ?

D'autant que la différence ne serait pas franchement flagrante au vus de son état actuel. Jill en ria déjà intérieurement : Shannon avec une perfusion et une choucroute sur la tête à chanter "Rehab" avec en fond les morts dont elle était responsable qui chanteraient en coeur... cette femme ne lui faisait pas peur, elle n'avait qu'a approcher. Jill n'était même pas sur ces gardes, les cadavres ambulants ne l’intéressait pas.

Cependant Ross prit un ton plus condescendant et sec cette fois. Il demande promptement à Jill de lui répondre, et c'était probablement sa dernière chance, mais elle aimait profondément la réaction qu'avait eu ces deux personnes... se sentir attaqué les aurait laissé de marbre s'ils pensaient qu'ils n'avaient rien à prouver et que Jill avait tort sans en faire une affaire d'état. Voila ce qu'il en était : Shannon réagissait excessivement, quant à Ross, bien que calme, il cachait bien son jeu. Mais Jill n'était pas sa fille, ni son chien. Lui en revanche, n'était qu'un homme comme un autre qui aurait pu travailler dans les services des renseignements.

- J'ai failli me faire tuer par un inconnu et j'aimerai bien... une seconde : Frankenstein ? s'interrompit elle même Jill en regardant Shannon avec un sourire amusé. C'est vraiment tout c'que t'a trouvée ou ça te rappelle des souvenirs de vacances au camping Genetic ? Désolée ! L'habitude ! Bref ! se reprit-elle, j'aimerai savoir pourquoi. Personne ne me connait ici, je suis arrivée il y a peu et je suis très discrète, de plus ce type savait comment faire face à mon pouvoir, donc j'en déduit qu'il est soit d'ici, soit qu'il vient de chez vos potes. J'ai besoin de fouiller ma mémoire ou quelqu'un qui sache le faire pour savoir chez qui je reviendrai pour poser des questions, et certainement avec une attitude encore plus mauvaise... que maintenant. termina t-elle après avoir regardé sciemment Shannon au dessus de l'épaule de Ross.

Puis, elle se reprit serieusement en enlevant ce coté ironique qui illuminait son visage.

- Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Dim 29 Jan - 9:37

    La réaction de Ross ne se fit effectivement pas attendre. A la fois énervé et exaspéré, il se plaça automatiquement entre les deux jeunes femmes. Lorsqu’il apparu aux yeux de Shannon, la première réflexion qui vint dans l’esprit de cette dernière c’était qu’il était assez stupide pour vouloir faire ça. Etait-il conscient que si elle ne se maitrisait pas, et dans son état mental, elle pourrait lui planter ses griffes en un rien de temps ? Elle le tuerait probablement sur place qu’elle le veuille ou non, juste pour s’être mis entre elle et sa proie. C’était plus fort qu’elle. Malgré son état physique, elle aurait tenté de déchiqueter le visage de la grande blonde aussi vite que ses bras lui aurait permis. Mais non, il avait fallu que Ross s’interpose. Shannon n’en fulmina que d’autant plus. Si elle lui faisait quelque chose, elle s’en voudrait à vie. Lorsqu’il s’adressa à elle, dans un soupir, elle laissa ses griffes se rétracter, et se contenta de serrer le poing. Trop de sang avait couler déjà, il était inutile d’en rajouter comme ça. Mais l’irlandaise ne quitta pas pour autant des yeux la jeune femme planquée derrière l’épaule de Ross, comme une petite fille. Cette dernière commença à parler, puis s’interrompit pour s’adresser à Shannon.

    - Frankenstein ? C'est vraiment tout c'que t'a trouvée ou ça te rappelle des souvenirs de vacances au camping Genetic ? Désolée ! L'habitude ! Bref !

    La réaction de Shannon ne se fit pas attendre. Ses bras tombèrent le long de son corps secoué par des tremblements. Des larmes coulèrent malgré elle le long de ses joues, et comme si toute la fatigue qu’elle avait accumulé tombait sur elle, elle dut s’assoir sur le canapé quelques secondes. Lorsqu’elle regarda à nouveau la blonde, et qu’elle vit son sourire, Shannon n’en ressenti pas moins que de la haine.

    «Désolée ? tu es désolée ? Et tu prétends seulement être affecté par la mort de ton ami ? As-tu la moindre idée de ce que c’est de se faire torturer par un psychopathe ? Sais-tu ce que c’est de se faire briser les doigts un à un ? Si t’avais un soupçon de jugeote, si tu n'étais seulement pas aussi blonde que t’en avais l’air, tu aurais compris que là tu vas trop loin. Alors que je ne revoie plus jamais ton visage, ou il finira lacéré. Et je n’hésiterais pas, Ross ne sera pas la pour sauver tes fesses. »

    Elle se releva, jeta un regard en biais à Ross. Mais s’il ne s’en rendait pas vraiment compte, il servait de remerciements. Elle n’aurait pas à expliquer un éventuel meurtre supplémentaire à son cousin.

    « - On en reparlera plus tard. Passes dans ma chambre si tu veux. Mais je peux plus rester ici. »

    Shannon retourna en direction de sa chambre, n’écoutant pas ce que la blonde ajoutait derrière et retourna se coucher pour dormir. Elle en avait besoin, ses jambes la soutenaient à peine.

Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 1 Fév - 0:05

En temps normal, Ross aurait laissé couler en attendant que la tension retombe. Au pire, il serait intervenu pour séparer les deux tigresses d’un petit coup de baguette magique. Actuellement, il n’était pas encore remis de l’utilisation de son pouvoir. Il avait toujours la vue un peu trouble et les maux de tête ne l’avaient pas lâché. Il n’avait aucune envie d’entrer en conflit avec qui que ce soit, cela lui demandait trop d’énergie. Energie qu’il préférait réserver à son fils pour le jour où il se réveillerait du coma. C’était sans compter sur Jill. Cette jeune fille employait des mots qui avaient le chic de lui taper sur les nerfs déjà mis à rude épreuve depuis quelques temps. Qui était-elle pour critiquer les membres de Genome ? A sa connaissance, elle n’avait rien fait de probant pour l’organisation. Elle débarquait de nulle part, avec ses gros sabots pour ne pas dire sa grande gueule. Elle ne semblait pas comprendre pourquoi autant de personnes avaient risqué leur vie pour libérer Shannon et elle la tenait pour responsable en quelques sortes. Il ne pouvait pas la laisser parler ainsi plus longtemps. Il laissa tout de même Shannon s’exprimer avant de réagir.

- Si vous êtes assez idiote pour mettre votre vie en danger sans savoir pourquoi, c’est votre problème. Vous n’aviez qu’à vous renseigner avant, pour savoir où vous mettiez les pieds. Alors, cessez de rejeter la faute sur les autres et assumer les conséquences de vos choix ! Dit-il passablement énervé.
- Je pourrais tout vous expliquer mais je n’ai aucune envie de satisfaire la curiosité d’une personne telle que vous.

Jill n’en avait rien à faire de Genome. Elle s’était greffée durant l’échange en espérant trouver un mutant capable de fouiller sa mémoire. Elle n’avait pas agit par conviction mais uniquement par intérêt. Ross n'avait pas de temps à perdre avec cette jeune fille. Cependant, il était obligé de reconnaître qu’elle avait donné un bon coup de main en se mettant de leur côté. En y réfléchissant, peut-être était-ce simplement la peur ou l’anxiété qui la poussait à parler ainsi. Ce n’était tout de même pas une raison d’être aussi acerbe.

– Mais je vais voir ce que je peux faire. Attendez-moi deux minutes. Je reviens. Dit-il en rejoignant Shannon qui était sur le point de partir. Il lui tendit le bras pour l’aider à garder l’équilibre et sortit de la pièce.

- T’as eu raison de partir Shannon. Cette jeune fille à visiblement un petit problème à régler avec son égo. Laisse tomber et repose toi bien. Reprend des forces, je passerais plus tard. Dit-il en raccompagnant la jeune O’Hara jusqu’à sa chambre.

Ce petit intermède permit au psychologue de retrouver son calme. Il n’était jamais bon d’agir ou de parler sous la colère. Il revint dans le salon pour en finir avec Jill.

- Je vais vous donner le nom d’une personne qui pourra peut-être vous aider, je dis bien peut-être. Malgré tout, on vous doit bien ça !

C’était une façon comme une autre de la remercier d’avoir risqué sa vie pour Genome même si ce n’était pas délibéré. Elle avait de la chance de ne pas être tombé sur un membre de Genetic, elle aurait sans doute agit de la même façon dans l’autre camp mais les retours n’auraient pas été les mêmes. Cette jeune fille ne semblait pas en être consciente et ne pensait qu’à elle. Qu’elle se concentre sur son nombril alors !

- Ne vous avisez pas à revenir ensuite avec de mauvaises attentions en tout cas. Après avoir vu Luna, si votre état d’esprit n’est plus aussi négatif qu’à l’heure actuelle, je me ferais un plaisir de vous recevoir. Si ce n’est pas le cas, je vous conseille de passer votre chemin. Faites quand même attention à vous et évitez de prendre des décisions à la légère.

Sur ces mots, Ross tourna les talons, fit un signe d’au revoir de la main et sortit de la pièce pour rejoindre son fils.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mer 1 Fév - 17:44


"Désolée ? tu es désolée ? Et tu prétends seulement être affecté par la mort de ton ami ? As-tu la moindre idée de ce que c’est de se faire torturer par un psychopathe ? Sais-tu ce que c’est de se faire briser les doigts un à un ? Si t’avais un soupçon de jugeote, si tu n'étais seulement pas aussi blonde que t’en avais l’air, tu aurais compris que là tu vas trop loin."


*Et elle pleure pour ça ? Pauvre petite fille perdue*, ricana Jill dans ses dents. *Elle n'a sa place nul part, elle n'a personne à aimer !*

Jill se fichait royalement de ce qu'une fille comme elle avait à répondre, surtout si on comptait le fait que niveau répartie, c'était surtout la dessus qu'elle devait se reposer. L'homme sage, elle aussi elle avait réussi à le mettre en colère... tant mieux ! Il répondrait peut-être plus vite à ses questions de cette manière ! Quelle personne voulait rester au calme, seule et faire les choses en vitesse pour ensuite attendre sa collègue Kelly Osbourne pour procéder à un interrogatoire ? Jill n'était pas sa marionnette, et en provoquant délibérément Shannon, elle lui avait prouvé que surtout par ses temps de "conflits", il valait mieux y répondre plutôt que de la forcer à s'en prendre à tout le monde. C'était comme ça avec Jill. Mais nooooon il voulait "encore" se justifier ! C'était une manie chez ses types, vouloir prouver à tout le monde qu'en fait, c''est eux les gentils ?


- Si vous êtes assez idiote pour mettre votre vie en danger sans savoir pourquoi, c’est votre problème. Vous n’aviez qu’à vous renseigner avant, pour savoir où vous mettiez les pieds. Alors, cessez de rejeter la faute sur les autres et assumer les conséquences de vos choix ! lâcha sèchement Ross

* Mais je le savais papy ! pensa Jill avec humour. Le fait est qu'on m'avait pas prévenu que je bosserai pour les méchants sinon Hulk aurait certainement été ma meilleure amie pendant le combat !*

Les paroles de ces deux soldats lui revenaient en tête à chaque seconde d'ailleurs depuis qu'elle était ici : "vous n'avez plus rien à faire ici, l'échange s'est bien passé, barrez vous"... ils étaient honnêtes... mais Genome voulait tenter une percée ou bien tenter de s'enlever du boulot en tuant un max de mutant de chez eux.... cet échange ne concernait pas que cette fille, c'est impossible, le gros nombre de Genome devait dissimuler quelque chose... une infiltration...

- Je pourrais tout vous expliquer mais je n’ai aucune envie de satisfaire la curiosité d’une personne telle que vous. siffla t'il avant de suivre Shannon pour faire patienter Jill.

- Mais merci bien ! fit Jill quand il eut été avec la femme Whinehouse.

Puis il revint, lui faisant la morale sur son comportement, ce dont Jill se fichait royalement en fait... puis il en vint aux vraies infos, enfin...

- Après avoir vu Luna, si votre état d’esprit n’est plus aussi négatif qu’à l’heure actuelle, je me ferais un plaisir de vous recevoir.

- Aucun risque de ce coté là. murmura Jill.

- Si ce n’est pas le cas, je vous conseille de passer votre chemin. Faites quand même attention à vous et évitez de prendre des décisions à la légère.

- ...merci. fit simplement Jill. Je pense que le gamin qui à faillit vous tuer n'avait néanmoins pas totalement tort : ce combat n'avait pas de sens.

Ross ne releva pas et tourna les talons avant de faire un signe de la main tel un héros mystérieux qui s'en allait vers d'autres aventures...

- Mais quel cinéma cette organisation j'te jure...

Puis Jill sortit du couloir également, elle avait rendez vous...



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Dim 5 Fév - 17:00

    Shannon était rentrée dans sa chambre. Elle avait quitté l'endroit un peu trop précipitamment, et Ross était venue l'aider pour la raccompagner. Elle savait que leur discussion n'était pas finie. Elle n'avait d'ailleurs pratiquement pas commencer. Shannon avait du partir sous les effets de la colère et de la tristesse. Les deux choses étaient assez confuses dans sa tête. Les calmants qu'on lui donnait lui faisaient cet effet là. C'est donc sans la moindre hésitation, que l'irlandaise s'allongea dans son lit et ferma les yeux. Epuisée par cette petite marche, elle ne mit que quelques minutes avant de s'assoupir. Quelques heures plus tard, lorsqu'elle se réveilla, des infirmières étaient venues lui changer ses perfusions pour la nuit. Demain, normalement, si les constantes de la belle restaient stables elle n'aurait plus de tuyau partout dans son corps durant la journée. Elle devra seulement garder son masque à oxygène près d'elle au cas où. Elle mit quelques minutes à émerger, et remarque que la nuit commençait à tomber. Au travers de sa minuscule fenêtre, Shannon pouvait voir le soleil se coucher. Elle avait toujours cru ne jamais le revoir. Et pourtant elle était encore là, probablement changée à jamais, mais toujours vivante. Et c'était tout ce qui comptait.

    Quand l'irlandaise posa enfin le regard sur la table de chevet pour regarder l'heure, elle aperçue un petit mot au coin de sa table. Elle ne connaissait pas l'écriture. Elle s'assit au bord du lit, et prit le papier de ses doigts encore tremblant. Elle parcourut rapidement les quelques mots, avant de comprendre que l'auteur de ce message n'était autre que Ross. Il désirait la voir pour terminer leur discussion. Il n'y avait pas d'heure d'indiquer. Mais peu importait. Shannon allait rester probablement coincée dans cette chambre pour quelques jours encore. S'il voulait lui parler, il savait où la trouver.

    Ne sentant plus sa tête tournée, Shannon décida de retourner dans la salle principale pour aller chercher quelque chose de potable à manger dans le distributeur. Vu l'heure, ils devaient déjà être partis, enfin surtout la blonde. Elle se leva prudemment et pas à pas rejoignit la pièce où Shannon s'était retrouvée quelques heures plus tôt. A son grand soulagement, elle ne croisa personne. Elle n'aurait pas vraiment pu supporter le regard de ceux qui lui en voulait pour cette tuerie, ou encore le regard de ceux qui se demandait si c'était bien elle 'la cousine O'Hara'. Elle alla jusqu'au distributeur, et mit quelques pièces dedans. Il en sortit un jus de pomme et des minis cookies. Rejoignant un sofa, l'irlandaise s'y installa et commença à manger, son estomac la remercia dans un grondement qu'elle était la seule à pouvoir l'entendre. Elle allait se mettre à boire, quand elle entendit des pas. Bien sûr il venait dans sa direction. Attentive au bruit, Shannon attendit que la personne se montre. C'était Ross qui arrivait. Elle bu une autre gorgée avant de s'adresser à lui.

    « - Hey... -dit-elle dans un demi-sourire- dis moi que tu es seul cette fois-ci ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   Mar 7 Fév - 21:53

Après avoir rencontré Shannon et Jill dans la salle principale, Ross rejoignit son fils, légèrement excédé par l’attitude de la jeune fille blonde. Il resta tout l’après-midi à son chevet à ressasser les derniers évènements. Comment Genome et Genetic en étaient-ils arrivés là ? Genetic était une organisation dont l’écossais n’approuvait pas les agissements, Genome essayait de combattre leurs pratiques peu scrupuleuses mais leurs buts initiaux n’étaient pas d’éradiquer les mutants se trouvant dans l’opposition. Ou alors, Ross était très naïf et n’avait rien compris ? Cette possibilité était fortement envisageable. Il était souvent à côté de la plaque depuis quelques mois, principalement lorsqu’il s’agissait de ses proches.

Ces derniers jours avaient été forts en rebondissements. Un peu perdu, l’écossais s’était laissé embarquer dans la danse sans réfléchir. Cela dit, que pouvait-il faire d’autre ? Arrêter la machine infernale en empêchant l’échange ? Seul, c’était impossible. Ne pas s’en mêler et laisser Aaron se dépatouiller seul au milieu de la jungle ? C’était une option inenvisageable. Aurait-il dû se concentrer sur le devenir de Wyatt et ne s’occuper de rien d’autre ? Cela lui aurait peut-être évité de se retrouver inanimé dans ce lit d’hôpital ? Peut-être ou peut-être pas. Que de questions sans réponses sur lesquelles il aurait aimé débattre afin d’avoir un avis extérieur. Il aurait aimé que son amie Anne soit présente pour en parler ; elle était souvent de bons conseils. Cependant, elle n’avait pas donné signe de vie depuis l’échange. Cette attitude le surprenait mais, tout comme lui, elle avait ses problèmes et ses priorités. De toutes les façons, il était inutile d’en parler, cela ne résoudrait rien si ce n’était de faire passer le temps plus vite.

Machinalement, Ross regarda sa montre. Il était dix neuf heures. Finalement, il n’avait pas vu le temps passer. Bercé par ses pensées, il s’était sans doute assoupi sans s’en rendre compte. Il se leva de son fauteuil, s’approcha du lit afin de vérifier les perfusions. Tout était en ordre. Il posa délicatement sa main sur le front de Wyatt. Il n’avait pas de fièvre et son sommeil était paisible, en apparence en tout cas. Ce n’était pas aujourd’hui encore qu’il sortirait du coma. Mais quand ? Quand allait-il ouvrir les yeux ? Quand allait-il entendre le son de sa voix ? Quand allait-il jouer les gros durs et l’envoyer bouler ou lui mettre son poing dans la figure ? Le psychologue n’aurait jamais cru souhaiter une telle chose ! Il était tellement angoissé qu’il espérait tout et n’importe quoi venant de son fils plutôt que de ne pas le voir se réveiller. S’il ne voulait pas devenir dingue, il devait sortir de cette foutue pièce un instant. Il retourna alors dans la salle de vie de Genome en espérant, cette fois, être seul tout en ayant l’infime espoir d’y croiser Anne ou Aaron. Il fut surpris d’y trouver Shannon. Il n’était pas mécontent de la voir car leur précédente discussion était restée en suspend.

- J’espère ! Répondit-il en scrutant les recoins de la pièce pour vérifier qu’aucune autre âme ne s’y trouvait.
- Alors, tu as pu te reposer un peu ? Tu sembles moins fatiguée en tout cas ! C’est bien de manger un peu. Il n’y a rien de tel qu’un peu de carburant dans la machine pour la faire repartir.

Tout en parlant, Ross s’était servi un thé et avait rejoint Shannon. Il s’était installé dans le fauteuil fasse au sofa sur lequel elle se trouvait. Ainsi, il respectait la distance de sécurité à laquelle chaque individu tenait pour ne pas se sentir agressé.

- On n’a pas vraiment eu le temps de parler tout à l’heure. Constata-t-il.
- Pour tes parents, je ne peux rien faire malheureusement. Regretta-t-il.
- Par contre, si je peux t’aider à surmonter cette épreuve, je ne demande pas mieux. Mais tu sais, en ce moment, ça va pas très fort pour moi non plus, mais bon… Il parait que c’est moi l’adulte, donc je devrais pouvoir gérer. Observa-t-il avec une touche d’ironie dans la voix.

En connaissant l’état mental actuel de l’écossais, ç’en était risible mais peut-être qu’en aidant Shannon, il s’aiderait lui-même ? Elle le méritait bien cette petite ! Il n’en coûtait rien d’essayer en tout cas. Il but une gorgée de thé, reposa la tasse sur la table basse et s’installa confortablement dans le fauteuil au point d’être à moitié avachi.

- Il faudrait que tu m’en dises un peu plus sur toi quand même. Qu’est-ce que tu ressens, comment tu te projètes dans l’avenir… Enfin tu vois, des choses comme ça...

Ross fut interrompu par la sonnerie de son portable. Le médecin l'appelait pour l'entretenir de l'état de santé de Wyatt. Il voulait aider Shannon à y voir plus clair mais son fils passait avant tout.

-- Désolée Shannon, le médecin m'attend. Je te laisse. On se reverra plus tard. Assura-t-il avant de quitter la pièce.


_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quel désordre... mental ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quel désordre... mental ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-