..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We are in pieces [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: We are in pieces [Terminé]   Ven 13 Jan - 22:24

Ce Jim était don malade mais Maggie n’en savait pas plus et Anne apparemment pas non plus. Après tout il ne le connaissait pas, il verrait peut être plus tard à voir comment allait l’homme…
Anne était une femme douce derrière ses airs de guerrières. Et elle aussi était drôlement affectée par les derniers événements. C’était la deuxième fois qu’elle le touchait depuis qu’ils se connaissaient. La première fois au café, il avait été presque choqué par se toucher, u toucher anodin dont il n’était alors pas habitué parce qu’il ne laissait jamais personne s’approcher de lui et encore moins le toucher. Bref Anne avait elle aussi besoin d’être rassurée, mais au lieu de ça elle faisait sa maman avec Ryan et aussi Maggie, à sa manière.

Lorsque Maggie revint avec de l’eau qu’elle posa près des deux autres, Ryan leur servit un verre qu’elles acceptèrent. Il descendit le sien d’un trait et leur proposa un bowling pour se détendre. Les deux refusèrent poliment invoquant un mauvais choix de moment. Il n’en perdit pas son entrain, un moyen comme un autre d’essayer de relativiser les derniers événements.

Alors qu’Anne lui tendait la main pour répondre à sa demande de câlin, Maggie vint se poser à côté de lui. Il passa alors son bras autour de la taille, et son sourire fondit. Il désespéra face aux deux jeunes femmes qui semblaient inconsolables. Lui-même il fallait le dire avait de l’entrain juste parce qu’il voulait essayer de soulager la conscience de ses nouvelles amies.

… Danger public ? Mais avant même qu’il ne demande des explications, Maggie le fit pour lui. Il laissa alors Anne répondre avant d’ajouter :

« Ecoutez les filles, je pense que tout le monde a besoin de dormir et de se détendre, ne soyez pas trop sérieuses, accordez-vous des moments de détente… Et pour le bowling on pourra se le faire plus tard, quand les choses se seront apaisées. Mais surtout si vous avez besoin même pour des soins, n’hésitez pas à m’appeler quand je serais sorti de là ! Je sais qu’il faut que je gère mieux maintenant !"

Pendant qu’il parlait, il faisait des caresses douces sur le dos de Maggie. Mais le sommeil le regagnait, il restait faible malgré tout. Il avait vraiment trop forcé sur sa capacité. Après tout c’étaient les risques, il devait apprendre comment tout ça fonctionnait pour après bien le gérer.

« Par contre je m’excuse les filles mais je vais me reposer, je suis courbaturé de partout et malgré ma longue absence de conscience mon esprit sombre à nouveau. Vous pouvez rester ici si vous voulez du calme, ça me dérange pas. »

Et sur ce Ryan s’allongea complètement sur sa couche, se détendit et ferma les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: We are in pieces [Terminé]   Dim 15 Jan - 23:29

Je n'avais rien à dire sur Jim puisque je ne le connaissais pas et n'avais eu aucune nouvelle de lui depuis ce fameux jour. Heureusement, d'ailleurs. Je doutais de pouvoir supporter à nouveau ses propos déplacés. Voir un mutant réagir de la sorte était affligeant et effrayant, à croire que ce qui se passait entre Genetic et Genome ne le concernait pas. Il était pourtant au cœur de cette bataille et un jour ou l'autre, il sera peut être obligé de choisir un camp. Lequel ? Il est le seul à pouvoir choisir en espérant qu'il puisse assumer les conséquences de ce choix.

La conversation se porta ensuite sur une soirée bowling. En l'état actuel des choses, je doutais de pouvoir faire des merveilles et quand bien même, l'envie ne se faisait pas sentir. Même si cela semblait difficile à concevoir, je cherchais à tout prix du silence et du calme. Aller dans un lieu bondé, les quilles qui s'entrechoquent... Non, je ne m'en sentais pas capable. Mais rester seule, n'était-ce pas une erreur ? Une ou deux heures auparavant, j'avais essayé de mettre fin à mes jours en présence de mon ex fille... Une fois seule, qui m'en empêcherai ? Étais-je en train de réaliser que ce n'était pas la solution ? Peut être bien. J'avais encore le temps de me faire une opinion sur la question.

Maggie prit au mot ma réflexion sur le fait que je serais un danger public. Si je n'arrivais pas à m'exprimer correctement, peut être qu'il valait mieux pour moi les quitter et rentrer à mon appartement. Pourtant, j'avais du mal à m'y résoudre. Je doutais de pouvoir trouver le sommeil après tout ces évènements, mais si je n'arrivais pas à me reposer un peu, je courrais le risque de perdre le contrôle de ma capacité. Nous avions déjà assez de problème comme ça... Ryan semblait d'accord avec ma réflexion sur le fait de dormir, mais je ne pouvais être d'accord sur sa proposition de soin. Il n'en était pas question.


- « Non ce n'est pas ça, Maggie. Je voulais dire que je doutais de pouvoir jouer ainsi. Je crois que mon esprit commence à saturer et qu'il est temps pour moi de prendre congé. »

Ryan nous fit part également de sa fatigue, preuve qu'il était temps de les laisser tranquille. Leurs cernes montraient facilement qu'ils avaient besoin de dormir et apparemment, ils y arrivaient en étant ensemble. C'était touchant et même si je ne les connaissais pas vraiment, je les voyais bien ensemble. Ils avaient tous les deux cette capacité à soigner les gens, cette envie de les aider. C'est souvent dans les épreuves que l'on se rend compte que le bonheur est plus proche qu'on ne le pense. Alors que Ryan s'allongeait et fermait les yeux, je fis signe à Maggie.

- « Tu ferais mieux de refermer après moi. On ne sait jamais et vous avez vraiment besoin de vous reposer. Garde un œil sur Ryan pour moi, s'il te plaît. »

J'ouvris le loquet, prête à sortir aussi rapidement que possible de Genome. Je ne voulais plus voir la souffrance et les larmes de mes congénères. Je devais m'isoler ! Le destin en décida autrement. A peine avais-je fait un pas dans le couloir qu'une jeune femme me percuta. La douleur de mon bras se réveilla et je dû serrer des dents pour ne rien dire. Était-ce nécessaire de foncer sur les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: We are in pieces [Terminé]   Lun 16 Jan - 19:14

Emy marchait hagarde. Elle se heurtait à tout le monde, fonçait droit devant elle dans l’espoir de trouver Aaron ou Ross. Mais ils n’étaient pas là. Nulle part. Pourtant, il le fallait, il fallait qu’elle les trouve pour savoir. Cela ne pouvait être qu’une rumeur, une rumeur stupide & sans fondements. Nathan ne pouvait pas se trouver sur le lieu de l’échange, c’était inconcevable. Pourquoi aurait-il fait ça alors qu’elle lui avait fermement demandé de ne pas venir ? Qu’elle lui avait promis de s’y rendre pour tenter de l’épargner. Qu’elle lui avait promis de tout lui raconter à son retour. Qu’il lui avait dit qu’il n’y mettrait pas les pieds. Pourquoi ? Cela devait être faux, il n’y avait pas d’autres choix.

Emy était blafarde. Sa joue était devenue bleue, & du sang coulait en abondance de l’arrière de sa tête, suite au choc qu’elle avait subi en tombant au sol. Elle n’arrivait pas à se détacher de l’image d’Aleksandra Romanov, la femme qui avait voulu la tuer. Son corps n’était qu’une immense souffrance, des côtes fêlées ou cassées sûrement. Une bonne commotion cérébrale. Des bleus sur la totalité du corps. Mais ce qui lui faisait le plus mal, c’était l’angoisse qui emplissait son cœur. Esteban avait été frappé sous ses yeux, & elle serait encore à ses côtés sur le champ de bataille s’il ne lui avait pas ordonné de fuir. C’était insupportable de ne pas savoir.

« Aidez-moi, aidez-moi. Aaron… Ross… »
Le sang. Il y en avait partout, partout. Sur tous ceux qui entouraient Emy, & sur la jeune femme elle-même. Le voyage en voiture avait été un calvaire. Wyatt a l’agonie dans le break, avec Capucine qui prenait soin de lui. Elle les avait ramenés à Genome, & puis elle était partie. Il régnait dans le bâtiment une ambiance d’angoisse extrême, intense. Une panique incroyable.

Elle avait la voix d’une enfant fatiguée, perdue. Au fur & à mesure de ses pas, les larmes glissaient sur ses joues sans qu’elle ne puisse les arrêter. Elle avait fait tous les lits de l’hôpital, sans retrouver son cousin. C’était qu’il était vivant non ? Mais pourquoi ne répondait-il par à son portable ? Elle n’aurait pas dû y aller. Pas dû regarder tous les lits de Genome. Voir tous ses amis si mal, Esteban les yeux clos qui ne répondait plus à rien. Elle avait mal. On lui avait proposé de l'ausculter, elle avait soit disant besoin de points de sutures & de repos. Mais elle n'avait pas le temps. Elle devait retrouver Nathan, c'était sa seule famille ici. Sans lui, elle était seule, affreusement seule.
Elle ne voyait plus rien. Si bien qu’elle heurta une femme. Elle la reconnaissait, elle le savait, c’était celle qui était à la réunion. Elle savait des choses. Pleins de choses. Elle devait savoir pour Nathan. Sans réfléchir, Emy saisit son bras fermement, comme un naufragé après un radeau & demanda d’une voix hystérique :

« Où est Nathan ? Dites-moi où est mon cousin ! Je le retrouve pas, on m’a dit qu’il était à Blue Lake, mais je le retrouve pas, aidez-moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: We are in pieces [Terminé]   Mar 31 Jan - 21:17

Maggie comprenait très bien ce que lui disait Anne. Elle non plus n'était pas sûre de pouvoir jouer convenablement au bowling dans l'état dans lequel elle se trouvait. Son esprit était aussi fatigué que son corps. Et cela n'allait pas aller en s'arrangeant si elle ne fermait pas un oeil de la nuit. Mais cette satanée Cléophée s'entêtait à venir la hanter, la faire culpabiliser et lui demander des comptes. La rousse l'avait tuée mais cela était purement involontaire. Elle souhaitait juste l'arrêter et sauver sa vie ainsi que celle des personnes qui se trouvaient là. Tout cela n'avait été qu'un regrettable accident, rien de plus. Si seulement cela pouvait enlever la culpabilité qui pesait sur ses épaules. Mais cela ne marcherait pas. Pas plus de cinq secondes et elles étaient déjà largement écoulées, non ?

La culpabilité la rongerait quoi qu'il arrive. Elle ne pourrait pas y échapper. C'était ainsi désormais. Elle devrait vivre avec la mort de Cléophée sur la conscience. Au mieux, elle deviendrait totalement alcoolique, au pire elle terminerait ses jours dans un hopital psychiatrique ou derrière les barreaux. Elle n'arrivait pas à décider ce qui serait le pire. Peut être les trois en même temps. Alcoolique, puis folle, puis case prison. Ou alors pas dans cet ordre. Enfin bref, sa vie était fichue. Et elle n'avait même pas trente ans.

Ryan souhaitait se reposer, normal après l'utilisation qu'il venait de faire de sa capacité. Il lui faudrait sans doute plusieurs jours à s'en remettre totalement. Elle se leva pour emboiter le pas à Anne et le laisser tranquille quand celle ci l’interpella, lui demandant de rester ici pour le veiller.


"Pas de soucis, Anne. On se voit tout à l'heure."

Elle la suivit jusqu'à la porte et la regarda s'éloigner dans le couloir. Maggie vit alors une jeune femme blonde, qu'elle connaissait un peu. C'était Emy, elles avaient suivi une séance d'entrainement toutes les deux. Avec Adam et cet abruti d'Esteban. La rousse esquissa un mouvement pour aller voir ce qu'il se passait puis jeta un coup d'oeil au jeune homme allongé sur le lit. Elle avait promis à Anne de le surveiller. Elle le surveillerait plus tard. L'infirmière referma la porte de la chambre pour que la conversation ne le dérange pas et s'approcha des deux jeunes femmes. Emy semblait complétement hagarde et perdue. Comment ne pas l'être dans une situation pareille ? Maggie posa une main sur le bras de la jolie blonde pour essayer de la calmer un peu.

"Il est peut être pas très loin. Tu veux qu'on t'aides à le retrouver ? On va aller voir si quelqu'un l'a vu."

Elle jeta un regard vers Anne. Pitié, qu'elle lui vienne en aide. Maggie était nulle quand il s'agissait de réconforter les gens.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: We are in pieces [Terminé]   Ven 3 Fév - 22:44

La jeune femme blonde, apparemment en état de choc, maintenait fermement mon bras tant et si bien qu'il m'était impossible de me soustraire de son emprise. Du moins, pas sans la bousculer. L'envie de le faire était grande mais vu son apparence et son état psychologique, il aurait été mal venu de ma part de la brutaliser. Que pouvais-je faire d'autre que serrer des dents ? Elle me posa une question que j'aurai aimé ne pas entendre. Comment ? Pourquoi ? Le fallait-il vraiment ? Oui. La seule solution était de dire la vérité, aussi terrible soit-elle à révéler. J'avais beau ne pas connaître cette jeune femme, elle ne méritait pas de rester dans l'ignorance le temps qu'un des deux chefs de Genome puisse lui avouer cette triste nouvelle.

Alors que je m'apprêtait à ouvrir la bouche pour lui répondre, Maggie apparu à mes côtés. Elle tenta d'apaiser et de rassurer la désespérée en posant une main réconfortante sur son bras. Je sentis sa poigne se desserrer au point que je me permis un mouvement de recul pour que celle-ci me lâche. Aussitôt, je portais ma main sur l'endroit douloureux pour tenter de limiter la douleur. Peine perdue. Je n'avais aucune capacité de guérison et le seul moyen de la calmer était les analgésiques. J'entendis Maggie dire que Nathan ne devait pas être loin et lui proposais même son aide. Stop ! Ne lui donnez pas de faux espoirs ! Je me tournais vers Maggie.


- « Maggie, je m'occupe d'elle. Retourne t'occuper de Ryan... s'il te plaît. »

Puis, je me tournais à nouveau vers l'inconnue. Je la pris doucement par le bras pour l'amener dans un coin plus calme avant de la faire asseoir. Elle ne devait certainement pas comprendre pourquoi je ne lui proposais pas mon aide pour retrouver son cousin. La tâche ne serait pas aisée mais l'attente devait être pire pour elle. Je maintenais une saine distance entre nous au cas où elle aurait une réaction brutale suite à mes révélations. Je décidais d'y aller en douceur. Elle finirait bien par comprendre où je voulais en venir.

- « Je ne connaissais pas Nathan depuis très longtemps, mais il semblait être un jeune homme gentil et charmant. Un peu maladroit, certes, puisque le jour de notre rencontre, il est tombé d'un arbre. Mais c'était quelqu'un de bien... »

Je fis une pause, lui laissant le temps d'intégrer cette cruelle vérité avant de rependre :

- « Il n'aurait pas dû se trouver au Blue Lake, ce soir. J'ignore quelles raisons l'ont poussé à être là, mais il a décidé de venir et de prendre part à ce... à ça. Il n'existe pas de bonne ou de mauvaise façon de te le dire, mais Nathan ne reviendra pas... »

J'en étais malade de devoir faire ça. Je ne connaissais pas assez Nathan pour pouvoir partager la douleur de la jeune femme, mais le simple fait de devoir lui annoncer sa mort me rendait triste pour elle. Je revoyais ce jeune garçon courageux sourire et cette vision me fit un pincement au cœur. Je ne pouvais la laisser ainsi et ce que je m'apprêtais à faire ne m'enchantait guère.

- «Perdre un membre de sa famille est douloureux. C'est d'ailleurs l'une des épreuves les plus dures dans la vie. Mais je peux te promettre que la douleur que tu ressens à cet instant finira par s'estomper avec le temps... La mort n'est pas une fin en soit, mais le commencement d'une autre vie. Et Même si je le connaissais très peu, j'ai le sentiment que Nathan n'aurait jamais voulu que tu sois triste trop longtemps. La vie continue, la mort n'efface pas l'être aimé et te souvenir de lui est une résurrection permanente. Cette perte n'est point la victoire de la mort mais ton amour pour lui amplifié par l'absence et le souvenir. »

Je me rapprochais de la jeune femme et m'assis à côté d'elle.

- « Veux-tu que je contacte quelqu'un pour te raccompagner chez toi ? Un parent, un ami ? Tu ne dois pas rester seule. Le pire que tu puisses faire serait de te replier sur toi même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: We are in pieces [Terminé]   Sam 4 Fév - 14:18

"Il est peut être pas très loin. Tu veux qu'on t'aides à le retrouver ? On va aller voir si quelqu'un l'a vu."

Emy reconnut tout d'abord Maggie. Cela la ramena à quelques jours auparavant, lorsque tout était encore simple, qu'ils s'entrainaient pour l'échange. Par mesure de précaution, tout en croyant fermement que tout allait bien se passe. Mais rien ne s'était bien passé. Ils avaient eu tort d'y croire, tort de croire que personne ne mourrait, que personne ne serait blessé. Tout se passe dans le sang ici, ils auraient dû le prendre en compte.
Sa main se détendit, & elle laissa échapper le bras de la femme. Anne, c'était ainsi qu'elle s'appelait, Emy venait de le lire dans les pensées de la rouquine. & si pendant quelques secondes d'espoir, les pensées d'Anne ne lui permirent pas d'y croire. Il devait être blessé c'était tout. Peut-être dans le coma comme Wyatt & Esteban, mais rien ne pouvait lui être arrivé, c'était impossible.

- « Maggie, je m'occupe d'elle. Retourne t'occuper de Ryan... s'il te plaît. »

Emy accompagna Anne jusqu'à un endroit un peu à l'étroit. Elle entendait les pensées d'Anne, & elle aurait voulu fermer son esprit, mais il n'y arrivait pas. Pourquoi ? C'était injuste.

- « Je ne connaissais pas Nathan depuis très longtemps, mais il semblait être un jeune homme gentil et charmant. Un peu maladroit, certes, puisque le jour de notre rencontre, il est tombé d'un arbre. Mais c'était quelqu'un de bien... »

La poitrine d'Emy se souleva convulsivement. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux, tandis qu'Anne essayait tant bien que mal de mettre des mots sur cette situation. Immédiatement, la télépathe saisit l'emploie de l'imparfait. Nathan était. Nathan n'était plus.

« Nathan, Nathan... »
« Il n'aurait pas dû se trouver au Blue Lake, ce soir. J'ignore quelles raisons l'ont poussé à être là, mais il a décidé de venir et de prendre part à ce... à ça. Il n'existe pas de bonne ou de mauvaise façon de te le dire, mais Nathan ne reviendra pas... »

Le reste des paroles d'Anne se perdirent. C'était comme si on venait de lui retirer un sparadrap. La douleur était atroce, & elle laissait apparaitre en-dessous une plaie suintante. La télépathe fondit en sanglots. De grosses larmes abondantes qui glissaient sur ses joues, nettoyant les traces de sang qui couvraient son visage. Elle laissa échapper un cri déchirant, puis se mit à scander le prénom de son cousin décédé. Oui, c'était un jeune homme adorable, charmant, souriant, drôle, naïf, et intrépide. & jeune. & il n'aurait pas dû mourir, il n'aurait pas dû se trouver sur le champs de bataille, pas dû être présent. Quel con, quel affreux con. Les sanglots étaient bruyants, & Emy laissa tomber sa tête entre ses mains. Elle agrippa les cheveux, martela ses jambes de ses poings, puis elle reposa sa tête entre ses mains.

Elle avait tout fait, tout fait pour qu'il ne vienne pas, tout fait pour qu'il ne participe pas une seconde fois à un affrontement Genome/Genetic. Mais il fallait l'admettre, depuis Mai, Nathan n'était plus que l'ombre de lui même, l'épisode au cinéma le lui avait bien montré. Mais la blonde n'avait pas réussi à le protéger. Même avec un pouvoir tel que le sien, elle n'avait pas réussi à comprendre son cousin, & à alléger ses peines. Aller à Blue Lake hier soir, c'était du suicide, & il devait bien le savoir. Pourtant, il l'avait fait quand même.

En pleurant encore & toujours, Emy se repassa les moments qu'ils avaient vécu ensembles. Newx York, leurs retrouvailles à Los Angeles, leur famille, les soirées tous les deux, Genome, le cinéma, eux en train de repeindre la chambre étudiante d'Emy, les sms qu'il recevait, son air sombre à la réunion pour l'échange, à sa promesse de ne pas y aller si elle le tenait au courant. Ce fut lorsqu'Anne s'assit à ses côtés qu'Emy reprit contact avec la réalité.

« Veux-tu que je contacte quelqu'un pour te raccompagner chez toi ? Un parent, un ami ? Tu ne dois pas rester seule. Le pire que tu puisses faire serait de te replier sur toi même. demanda-t-elle. Le choc fit oublier la mort de Nathan pendant quelques instants. & puis, tout lui revint en mémoire avec la force d'une gifle. Elle venait de se rendre compte qu'elle venait de perdre la seule personne de sa famille qui savait qu'elle était une mutante. Qu'elle n'avait désormais plus personne ici, & qu'elle allait devoir affronter le regard de sa famille, trouver des explications. Son corps fut pris de tremblements, sa respiration haletante.

« Je n'ai plus personne ici.» sanglota Emy entre ses larmes. « Nathan était ma seule famille, & je l'ai perdu. Je suis toute seule à Los Angeles, toute seule. & qu'est-ce que je vais dire à ses parents? Qu'est-ce que je vais leur dire? & comment je vais faire sans lui maintenant qu'il est parti, toute seule ? Je veux pas être seule. »

La crise d'angoisse s'accentuait. Elle avait de plus en plus de mal à respirer, entre les sanglots & la crise. Son corps était pris de tremblements, comme si elle était brusquement touchée par une crise d'épilepsie.

« Il ne me reste plus que Genome. & Wyatt est dans le coma, & Esteban aussi. & je sais pas où est Aaron... »
Revenir en haut Aller en bas
Anne W.

Invité

avatar


MessageSujet: Re: We are in pieces [Terminé]   Jeu 9 Fév - 11:35

Je n'étais certainement pas la mieux placée pour annoncer la mort de son cousin, mais qui d'autre aurait pu le faire en ce jour funeste ? Les blessés devaient se faire soigner et les quelques « chanceux » aidaient dans les soins ou pleuraient leurs morts. Puis, au final, que cette nouvelle vienne de moi ou de quelqu'un d'autre, cela ne la rendait pas moins atroce. Même en ne connaissant pas Nathan, j'étais un peu triste que ce garçon si joyeux, si plein de vie ait été fauché de la sorte. Ses derniers instants, au milieu de cette pagaille, n'ont pas été des plus paisibles. Toute cette peur, toute cette violence... Personne ne méritait de voir ça un jour dans sa vie, mais les êtres humains étaient stupides, ambitieux et égoïstes. Ils se sentaient obligés de se faire la guerre. Et pourquoi ? Un territoire ? La gloire ? Le pouvoir ? Une idéologie ? Est-ce que cela justifiait ce déchaînement ? Peut être... mais je n'en étais plus aussi certaine qu'avant.

Je proposais à la jeune femme de contacter quelqu'un pour la raccompagner et veiller sur elle pour le reste de la journée. Seulement, elle n'avait plus personne. Du moins c'est ce qu'elle disait. Si Nathan était effectivement son cousin et qu'elle devait annoncer à ses parents qu'il était décédé c'est quelque part, elle avait un oncle et une tante. Mais peut être qu'ils ne se parlaient plus. Cela arrivait parfois dans les familles. Et vu son état, je n'allais pas insister sur ce point. Je n'avais aucun droit sur elle et ne la connaissait pas suffisamment pour me permettre d'arranger les choses. Mais que pouvais-je faire d'autre ? Il aurait été irresponsable de la laisser tomber et comme personne ne pouvais venir... J'allais devoir mettre les pieds dans le plat.


- « Je ne connais pas ta situation familiale mais tu as encore de la famille si les parents de Nathan sont toujours vivants. Si vos rapports ne sont pas bons peut être que c'est l'occasion de renouer des liens. La perte d'un être proche peut rapprocher. »

Je sentais qu'elle commençait à s'énerver. Il était temps d'abréger cette conversation trop désagréable pour la jeune femme et l'emmener se faire soigner. Vu son état, elle ne pourrait pas contester très longtemps. Elle parla de Wyatt qui était dans le coma, d'un certain Esteban et d'Aaron qui était introuvable.

- « Aaron a été blessé et il doit se reposer. Mais peut être pourra -t-il te voir plus tard dans la journée ou demain. Je ne connais pas Esteban mais en ce qui concerne Wyatt, le docteur a dit qu'il avait bon espoir que celui-ci se réveille rapidement. Parfois, le corps a besoin de se mettre sur pause pour guérir. On peut supposer qu'il ne souffre pas. Mais il ne faut pas céder à la panique. Il y a toujours de l'espoir. Quoiqu'il en soit, je vais t'emmener te faire soigner. Tu ne peux pas rester dans cet état et personne ne te laissera sortir d'ici ainsi. »

Je me levais et attendis que la jeune femme en fasse autant. Chaque chose en son temps et la première étape était d'abord de se soigner elle. Après, elle s'occuperait des autres de manière plus efficace. Ce simple échange avait fini de m'achever. J'allais certainement passer le reste de la journée enfermée dans mon appartement. Je débrancherais même le téléphone pour être certaine de ne plus entendre de nouvelles. Car en cet instant, elles ne pourraient être que mauvaises.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: We are in pieces [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

We are in pieces [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-