..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Sam 25 Fév - 19:17

Le membre 'Angel Musashi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Mer 29 Fév - 15:04

Jill avait été attachée par un autre que le chef ? Parfait. Elle était déjà détachée en fait. Elle avait réussie à défaire ses liens alors qu'un homme la frappait au même moment il y a moins d'un an, c'était pas un stupide noeud de pacotille effectué par Denzel Washington sur le retour qui allait l'effrayer. Mais elle devait garder les mains dans son dos. Elle n'avait plus son téléphone, une des blonde avait été au toilette avec l'un des braqueurs, l'autre était dans la salle des coffres... le chef un peu trop sur de lui était en position de vulnérabilité, et Jill allait le lui prouver. reculant d'un pas, elle avait aperçu quelque chose d’intéressant dans le sac à main presque renversé de l'une des otages : un Tazer.

Si ce type était si confiant ... soit il cachait quelque chose, soit il jouait la carte du bluff, mais depuis tout ce qu'elle avait vu et enduré, Jill n'avait pas de temps à perdre en futilité. Elle arriva de manière furtive à faire glisser le Tazer vers elle, avant que la dame en question ne lui fasse passer subrepticement dans les mains. C'était le moment ou la mort. Cette fois, elle n'aurait pas le droit à une troisième occasion d'agir. Elle pensait d'abord à cause du noeud et de l'erreur du téléphone, monter les braqueurs les uns contre les autres, mais en voyant le chef de meute, elle comprit rapidement que ce type était trop stoïque pour être honnête. Donc elle devait élaborer un nouveau plan étant donné que personne ne semblait vouloir agir à part la rousse qui protégeait l'enfant... c'est vrai, qui pouvait penser à pisser dans un moment pareil, et pourquoi un gosse de même pas 16 ans voulait jouer les Kick-Ass ? Elle avait avec elle une équipe pas vraiment fine, à moins que ces derniers ne se révèlent plus utile qu'aux premiers abords. La blonde partie aux chiottes semblait sur d'elle tout à coup et n'avait pas la démarche d'une fille qui était à deux doigts de la fuite d'urine. Peut-être préparait-elle son propre plan d'évasion.

Mais pour le moment, c'était Showtime ! La distance entre Jill et le braqueur principal n'était pas très grande, elle avait le Tazer, et son pouvoir. Comme dans Mario, c'était la dernière vie avant d’abandonner la Princesse Peach !


Si oui : Jill arrive à utiliser son pouvoir et fonce Tazer le docteur en chef après avoir esquivée une balle. Les autres braqueurs l'entendent. Angel l'entend et peut tenter un contact avec Jill. EDIT : Le mutant n'est donc pas le chef.

Si non : Jill n'arrive pas à utiliser son pouvoir donc le mutant est le chef. Ce dernier l'entend arriver et tire une rafale de balle au plafond car Jill a déviée l'arme, mais perd son avantage tout de même. Angel l'entend et la ce serait vraiment cool qu'il intervienne avant qu'il y ait des mort, moi la première Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Mer 29 Fév - 15:04

Le membre 'Jill Sullivan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Jeu 15 Mar - 21:50

Les otages comme les braqueurs commençaient à s’agiter. Dehors, les flics se mettaient en place et organisaient le comité d’accueil. Maggie observait tout ceci d’un œil distant. Si seulement elle avait une capacité un tant soit peu utile dans une telle situation. Quelque chose comme se rendre invisible, se transformer en éléphant ou encore pouvoir geler ses ennemis. Mais non, elle pouvait juste voir si les personnes présentes dans la salle. Capacité qu’en plus elle faisait tout pour dissimuler et pour freiner son développement. Bref dans un cas pareil, elle n’était pas d’une grande utilité. Et de toute façon, elle n’avait pas envie de se faire plomber. Elle avait déjà bien assez tenté le diable en se levant pour ramener le gamin à sa mère.

La blonde assise à côté d’elle demanda à aller aux toilettes, l’autre blonde attachée à l’entrée défiait un des braqueurs. Maggie suivit du regard la demoiselle qui se dirigeait vers les toilettes puis revint sur celle qui devait être attachée mais qui ne l’était plus vraiment. Et là, elle tenta quelque chose de totalement inconsidéré. Elle se jeta sur un braqueur avec un Tazer. La rousse profita de cet instant de panique un peu général pour s’éclipser dans les toilettes. A deux contre une, elles devraient bien réussir à régler son compte à Docteur Quinn, femme braqueuse. A peine arrivée dans les toilettes, l’affreuse odeur de brûlé lui assaillit la gorge. Putain, cette cinglée de voleuse avait du foutre le feu dans une poubelle ! Il ne manquait plus que ça. Quand ses yeux s’habituèrent à la fumée ambiante, elle vit qu’en réalité, c’est la braqueuse qui était en train de prendre feu.


« Bordel ! C’est quoi ça ? »

Et là, elle distingua la blonde qui avait envie de pipi, un briquet à la main. Deux solutions : où elle est pyromane ou… Elle est pyromane. Non, il n’y avait qu’une seule solution en réalité. Seulement, avec une torche humaine dans une banque fermée de tous les côtés, bonjour les dégâts ! Maggie décida alors que c’était le moment pour elle d’agir. Mais pour faire quoi ? Elle regarda vite fait aux environs et remarqua une poubelle à moitié vide. Elle la rempli d’eau et en jeta le contenu sur la braqueuse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Jeu 15 Mar - 21:50

Le membre 'Maggie A. Wellsan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Mar 27 Mar - 20:53

Jeremy n'avait pas pu s'empêcher d'ouvrir sa gueule quand les braqueurs s'en prirent à la blonde. Le temps de réaction fut très court cette fois et Jeremy failli ne pas avoir le même traitement de faveur que Jill. House pointa son flingue sur lui et tira. Une goute de sueur froide perla sur le front de Jeremy et il sursauta quand le coup de feu retentit. Il entendit la balle siffler à côté de son oreille avant d'aller se loger dans le mur derrière lui. Il avait eu chaud aux fesses, c'était le moins qu'on puisse dire.

Tout s'accélérait, une des blonde était partie au toilettes, monopolisant l'attention toute entière de la braqueuse, un des braqueurs était au coffre et il n'en restait que deux dans la salle pour les tenir tous. Un des deux rejoignit son collègue dans la salle du coffre. Jeremy sentait l'adrénaline l'envahir maintenant que la surprise et la peur disparaissaient.

La blonde ligotée au sol se jeta sur le chef des braqueurs et ce fut le signal de départ. S'il y avait quelque chose à faire, c'était maintenant où jamais ! Elle flanqua un coup de teaser au chef, la rouquine se rua dans les toilettes d'où provenaient des cris de femme. Jeremy profita de la confusion générale pour se ruer sur l'arme que le chef avait laissé tomber. Il ramassa le révolver au sol d'un geste rapide avant de disparaître dans le dos de Jill.

Il se téléporta dans le bureau de son banquier, seul autre endroit de la banque qu'il connaissait et se hâta d'en sortir pour aller se planquer dans le bureau d'à côté tandis qu'un des braqueurs revenait voir ce qu'il se passait dans le hall de la banque. Jeremy attendit qu'il passe avant de se ruer vers les toilettes où il retrouva la rousse et la blonde, ainsi que la braqueuse gisant au sol après avoir pris un sérieux coup de soleil. Il flottait une odeur de chair calcinée, c'était à vomir. Jeremy ne voulu pas savoir comment c'était arrivé et fut content de constater que les otages étaient sauves.

Jeremy les regarda rapidement, tour à tour et avant que l'une d'elles n'ouvre la bouche, il leur fit signe de se taire, tendant l'oreille pour savoir ce qu'il se passait en dehors des toilettes. Il leur montra le flingue qu'il avait ramassé et chuchota :


"Il faut sortir d'ici, ils vont pas tarder à rappliquer."


Il leur fit signe de se grouiller, au vue du vacarme qu'il y avait eu, le temps devait se compter en secondes avant que les deux autres ne se pointent. Il ouvrit prudemment la porte et regarda dans l'entrebâillement si la voie était libre.

1er dé :
Oui : la voie est libre et Jeremy parvient à faire sortir les deux filles des toilettes avant qu'un des braqueurs de se pointe. Ils sortent tous les 3 se planquer dans un des bureaux de la banque.
Non : Un des braqueurs débarque dans les toilettes pour voir ce qu'ils foutent.

2 eme dé si non :
Oui : c'est l'inhibiteur de pouvoir, Jeremy ne peut rien faire. Il n'a pas le choix et tire dans le tas.
Non : Ce n'est pas l'inhibiteur de pouvoir, Jeremy se téléporte juste derrière le braqueur et enlève la sécurité du flingue derrière celui-ci en lui lançant sur un ton sarcastique "On ne t'as jamais appris que c'était mal poli de rentrer dans les toilettes des dames ?"

3 ème dé si oui:
Attaque précise : Il vise mal mais touche quand même le braqueur au bras à bout portant. Le braqueur est blessé.
Attaque imprécise : Il loupe complètement sa cible et là... ils sont dans la merde...



Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Mar 27 Mar - 20:53

Le membre 'Jeremy Stenson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :


--------------------------------

#3 'Précision attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Ven 13 Avr - 17:28

Les hurlements du Docteur Quinn avaient résonné dans toute la banque. Le docteur Kovac et le docteur Doolittle échangèrent un regard surpris avant que ce dernier ne quitte le coffre pour découvrir ce qu'il se tramait. A peine fut-il arrivé dans les toilettes qu'il tomba nez à nez avec trois des otages. La blonde qui était partie au toilette, le jeune homme qui par sa désinvolture avait failli prendre une balle, et l'autre blonde qui se prenait pour un chevalier en armure.
" Mais qu'est-ce qui se passe ici ?"
Une odeur de chair calcinée lui montait au nez, & Doolittle s'empêcha de regarder le corps brûlé de sa complice. Jeremy tira vers le docteur, mais sa balle se perdit dans le couloir. Le regard de Doolittle brilla & il attrapa la blonde avec le briquet avant de plaquer son arme contre sa tempe. " Ton arme." ordonna-t-il à Jeremy. Puis, le docteur les guida à travers le hall d'accueil où il trouva House inconscient. La tension augmenta dans l'esprit du braqueur. Ses cris attirèrent le docteur Kovac qui vint constater aussi la débandade de l'équipe de médecin. Aussitôt, les deux braqueurs restants demandèrent à parler à Angel. Ils voulaient l'hélicoptère pour le prochain quart d'heure. Passé ce délai, ils élimineraient un des otages.


( Tous les otages sont revenus dans le Hall )
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Angel Musashi

Nouveau Closer de Frisco

avatar

Messages : 765

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [8/8]

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Sam 21 Avr - 18:21

Le yankee avait réussi à intégrer l'équipe des négociateurs et surtout celle-ci qui tenterait une intervention au sein de la banque. Le grand brun avait revêtu une tenue noire ,des Rangers, un pantalon multipoche.Le haut il portait un gilet pare-balle, en dessous un veste épaisse, quand le téléphona sonna. Les ravisseurs exigeaient que l'hélicoptère devait être présent dans le quart-heure qui suivait. Pendant que Angel avait conduit le bus, le chef des négociateurs avait demandé un plan de la banque notamment des conduits d'aération. Il avait ordonné d'envoyer de appareils miniaturisés pour connaître la place et la situation des braqueurs et otages. Quand Angel Musashi avait rejoint officiellement l'équipe, le chef des négociateurs avait la majorité de l'espace en visuelle.

Les braqueurs masqués avaient demandé un hélicoptère, Angel proposa de mettre un traqueur et une consommation de gasoil limitée. L'ex-lieutenant de police de New-York avait demandé aussi une solution pour envisager une opération. Il prit le plan et il regarda les bouches d'aération ou si on pouvait accéder à l'intérieur à travers cet espace. Entretemps, l'hélicoptère militaire décollait d'une base, il arrivait très prochainement vers la banque. Les barrières de sécurité étaient reculées encore plus que pour le bus scolaire. Le chef des négociateurs plaça en plus sur le plan la position des snipers. Les spécialistes regardaient les possibilités en l'infiltration pas les conduits d'aération, les ordinateurs donnaient une réponse.

L'écran afficha le plan avec tous les chemins des différents conduits qui balayaient la banque. Angel Musashi demanda alors de mettre en évidence les différents possibilités vers le hall. En fonction du conduit, il y avait un pourcentage de surprise mais le yankee voulait un fort taux de réussite. Il fallait opérer rapidement car le temps de l'opération devait être synchronisée avec celui de l'arrivée de l'hélicoptère.

Le yankee vit le résultat affiché sur l'un des ordinateurs et il décida de joindre à l'équipe qui partait à la poursuite de l'hélicoptère qui allait être réquisitionné par les braqueurs. Le grand brun avait demandé aussi d'utiliser un satellite militaire pour visionner au plus près les prochains mouvements des ravisseurs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Sam 21 Avr - 18:21

Le membre 'Angel Musashi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Mer 23 Mai - 21:06


Cette histoire commençait à tourner au vinaigre et Jeremy qui n’était pas foutu de viser correctement ! En même temps, il avait peut être mieux valu qu’il le loupe sinon, ça aurait pu tourner encore pire ?

Le braqueur se saisit de la blonde et intima au jeune homme de lâcher son arme. Jeremy ne se fit pas prier. Il remit la sécurité sur le flingue et l’envoya loin sur le côté, de façon à ce qu’il ne soit pas à portée immédiate du braqueur. Il fit tout cela sans le quitter des yeux bien entendu.

Les trois otages s’exécutèrent et retournèrent dans le hall. Ils durent se mettre de nouveau à genoux et Jeremy entendit nettement que les braqueurs perdaient patience. Ils demandèrent un hélico plus rapidement que prévu pour évacuer les lieux en menaçant de descendre les otages s’ils n’avaient pas ce qu’ils voulaient.

Jeremy savait qu’on ne pouvait pas faire confiance à la police. Un quart d’heure, ce n’était pas assez long. S’ils ne se bougeaient pas plus vite que ça, les otages allaient y passer.

Il fallait qu’il tente autre chose, mais son opération « jouer au héros » avait lamentablement échoué. Il ne pouvait pas se risquer à parlementer avec eux, s’il les énervait trop, la première balle serait pour lui.

Il n’avait plus beaucoup de temps. Soit il patientait sagement en priant pour qu’un hélico se pointe dans les 15 minutes soit…il était à court d’idées et il ne pouvait pas user de sa téléportation en présence de ce type. Il ne pouvait même pas sauver ses propres miches.

Il essayait d’examiner toutes les possibilités et la dernière qu’il envisageait, si jamais les choses viraient au drame, c’était de jouer carte sur table et de leur proposer une collaboration. Il pourrait proposer de leur rendre service, mais pour cela, ils devraient se séparer. Il jeta un coup d’œil à Jill, qui avait l’air plutôt débrouillarde et il espérait obtenir son soutien dans le cas où il serait obligé de tenter cette manœuvre désespérée… Kate allait le tuer…


Revenir en haut Aller en bas
Kensie F. Lockwood

Sexy Naughty Bitchy Me

avatar

Messages : 3408

All about you
Your secret life:
Disponibilité: Réservations ouvertes

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Mar 29 Mai - 17:13

    L'odeur était insupportable, mais ce n'était que le cadet de mes soucis. J'avais envie de vomir. Envie de pleurer. De me cacher sous ma couette et de ne jamais en sortir. Pourquoi avais-je utiliser mon pouvoir ? Je restais debout, sans bouger, à fixer cette femme couverte de flammes, qui hurlait de douleur et j'étais incapable de bouger. Mon pouvoir ne devait être utilisé qu'en cas de dernier recours et je savais qu'il y avait d'autres solutions. J'avais choisi la plus facile par fainéantise, par idiotie. Je m'en voulais. La culpabilité me rongeait l'estomac. J'avais envie de vomir. J'allais me précipiter dans la cabine que je venais de libérer lorsque quelqu'un entra. Quelqu'un avec les cheveux roux. La fille de tout à l'heure. Je tremblais. Je le savais parce que sous les tremblements, mes doigts relâchèrent leur prise sur le briquet qui tomba au sol dans plop presque silencieux. Les flammes venaient de s'éteindre, la femme venait de s'effondrer, comme mon briquet. Est-ce qu'elle était morte ? Est-ce que je ... est-ce que j'avais réellement tué quelqu'un ? Les images du hangar enflammé, le souvenir du corps de mon frère, tout cela me revenait en mémoire et c'était trop. Mon corps fut secoué de sanglots, mais aucun son ne sortit de ma gorge ou de ma bouche. Aucune larme ne coula sur mes joues, c'était déjà ça de gagner.

    J'allais me baisser pour ramasser mon briquet lorsqu'un garçon entra à son tour. J'allais l'engueuler, lui dire qu'ici c'était les toilettes des filles et qu'il avait franchement rien à foutre ici, mais c'était ridicule. On était otages dans un putain de braquage de banque, qu'est-ce que ça foutait qu'il soit ici ou au pays des pissotières ? C'était un cauchemar. Un vrai cauchemar. J'avais tout pris avec humour, jusqu'ici. J'avais même réussi à ne pas pleurer comme une gamine, à ne pas paniquer au coup de feu tout à l'heure, mais utiliser mon pouvoir avait été la goutte qui fait déborder le vase. Étais-je destinée à foutre la merde partout où je passais ? Le garçon avait un flingue. Par réflexe, je faisais un pas en arrière. Je voyais ses lèvres bougées, j'entendais ce qu'il disait, mais je ne comprenais pas le message. J'avais envie de sortir, de partir, de pleurer dans les jupes de ma mère. « Est-ce qu'elle est morte ? » avais-je envie de demander. Mais je ne pouvais pas. Les braqueurs étaient de retour. Ils avaient probablement entendu les cris de leur complice. Le garçon tira et je sursautais, plaquant mes mains sur mes oreilles, fermant les yeux au passage pour ne pas revoir cette même scène que je revivais dans mes pires cauchemars. Sauf que le cauchemar du jour était encore en train de se dérouler. Trop occuper à contrôler mes souvenirs, je ne m'étais pas occupée du braqueur. De quel docteur il s'agissait, je ne savais plus. Je m'en foutais. Tout ce que je savais, tout ce qui m'importait était le fait que j'avais le canon d'un flingue coller à ma tempe et je priais le ciel pour qu'il ne tire pas. Je ne pouvais pas faire ça à mon père. Ni à ma soeur. Je ne pouvais pas leur faire ça. C'était pas juste. Je gardais le silence, mais je savais que la frayeur se lisait dans mon regard, sur mon visage. Je le savais, parce que je sentais les larmes chaudes couler. Qu'est-ce que j'avais fait ?

    Poussée par le braqueur, j'avançais jusqu'au hall. L'arme n'était plus sur moi, mais je n'étais plus capable de faire quoique ce soit pour essayer de les neutraliser. Même en voyant l'un d'eux inconscient sur le sol. Si la rousse et le garçon voulaient continuer à jouer les héros, grand bien leur fasse, je rangeais mes collants, mon slip moulant et ma cape. J'étais peut-être égoïste, mais pas au point d'oublier que ma famille avait besoin de moi. Ma famille qui avait perdu deux de ses membres en l'espace de trois ans. Docilement, je retournais m'asseoir à ma place et collais mes cuisses contre ma poitrine. Posant ma tête sur mes genoux, j'essayais tant bien que mal de reprendre le contrôle de mes émotions et d'arrêter de trembler. Le deuxième braqueur revint rapidement, lorsque celui qui venait de la menacer se mit à crier. Ils n'étaient plus que deux. Si je n'avais pas été dans un tel état, j'aurai peut-être essayé quelque chose, mais il n'était plus question que je touche à mon briquet. L'objet était serré dans mon poing, mais je n'y toucherai pas. Il resterait là jusqu'à ce que l'air étouffant de Los Angeles ne me frappe de plein fouet, une fois sortie de cet enfer. Qui aurait pu croire que l'enfer n'était pas l'endroit où on cuisait sur place, mais bel et bien le lieu avec air climatisée et fontaine d'eau à gogo ? Pas moi. Même si ... même si les banques sont toujours ce qu'il y a à éviter au maximum. Rappelez-moi de supplier mon père de ne plus jamais envoyer de chèques et de faire des virements sur mon compte par ordinateur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Jeu 14 Juin - 20:17

L’odeur de chair brûlée la prit à la gorge et la fumée l’aveuglait. C’était affreux, c’était dégoutant. Elle en eut un haut le cœur si violent qu’elle eut juste le temps de se retourner et d’aller vomir dans le lavabo. Penchée au dessus du lavabo, la rousse ne pouvait s’empêcher de dégobiller tripes et boyaux. C’était l’odeur la plus ignoble qu’il lui avait été donné de sentir. Pourtant elle était infirmière et des horreurs, elle en voyait tous les jours. Mais les brûlés, ça a jamais été son truc. Jamais elle n’aurait pensé vivre quelque chose d’aussi violent simplement en voulant retirer vingt dollars pour pouvoir aller chercher un paquet de cigarettes. Fumer tue à ce qu’il parait. Cela n’a jamais été aussi véridique que ce jour là. Elle était prise dans un braquage parce qu’elle n’était pas fichue d’avoir vingt pauvres dollars sur elle, c’était un comble tout de même. Elle fit couler de l’eau et s’en passa sur le visage avant de s’essuyer la bouche. Elle se retourna d’un coup quand elle entendit la porte s’ouvrir en grand.

Un second braqueur entra, certainement attiré par le bruit qu’elles venaient de faire. Mais il était suivi de prêt par un autre otage, armé. Maggie eut juste le temps de porter ses mains à ses oreilles que le coup de feu parti, logeant une balle dans le bras du braqueur. Okay, deux malfrats de moins. Robbers : 0. Hostages : 2.

Il fallait décamper. Partir, oui. C’était un bon plan. Elle se décolla enfin du lavabo auquel elle était restée accrochée et s’apprêta à emboiter le pas à ses compagnons d’infortune. Elle ne savait plus trop où donner de la tête, elle avait encore envie de vomir mais elle faisait de son mieux pour se retenir. Elle ne voulait pas être un boulet pour les autres. C’était sans compter sur un troisième braqueur, venu en renfort, qui piqua l’arme de notre chevalier. Bon là, cela sentait vraiment le roussi, sans mauvais jeu de mots. Maggie poussa un long soupir et, obligée par le braqueur, elle regagna le hall. Là, elle s’installa à côté de la blonde incendiaire.


« Arrête de pleurer, tu as bien réagi. C’était elle ou toi de toute façon. Elle n’aurait probablement pas hésité à appuyer sur la gâchette. » Chuchota la rousse.

Elle ponctua sa phrase d’un petit sourire qui se voulait réconfortant. Son regard se reporta sur les braqueurs dont l’équipe était sacrément amputée. Bon, ils avaient mâchés le travail des forces de l’ordre. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’ils viennent rapidement les chercher. L’espoir fait vivre, à ce qu’il parait.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   Dim 17 Juin - 7:48

Cette mascarade avait duré assez longtemps. Sur le plan théorique, tout se déroulait comme prévu. Par contre dans les faits et gestes, il y avait beaucoup de dérapages. Entre les cheveux à moitié brûlés du docteur Quinn et le docteur House qui était sonné, Doolittle n'avait pas eu d'autre choix que de prendre les commandes. Kovac s'occupa d'inspecter rapidement l'état de sa collègue. Puis il réveillé House de quelques claques. Contrairement aux apparences et au tazer qu'il avait reçu, ce médecin était beaucoup plus résistant qu'on aurait pu le supposer. « C'est prêt...? » demanda-t-il en se frottant la tête. Doolittle acquiesça d'un signe de la tête. La police allait envoyer un hélicoptère qui n'allait pas tarder à arriver. Sauf que ce n'était pas ce que ce groupe avait prévu. Un coup fut tiré en l'air pour attirer l'attention des otages. « Tout le monde dans la salle des coffres ! » cria Kovac. Et comme pour ne pas laisser une hésitation se formuler dans l'esprit des personnes qui se trouvaient devant lui, il pointa son arme en direction d'eux. Le premier qui n'obtempérerait pas, se ferait abattre. Le jeu avait assez duré. Tout le monde fut ainsi rassemblé dans la salle des coffres. La grille fut refermée, enfermant les otages là. Doolittle et Kovac leur jetèrent un dernier regard puis ils tournèrent les talons.

Quelques minutes plus tard, il y eut une grosse explosion au sein de la banque. Une bombe venait d'être déclenchée, explosant les fenêtres du bâtiment. Le bruit résonna jusque dans la salle des coffres, faisant mal aux oreilles des otages. Puis un instant de silence. Avant que les forces de l'ordre pénètrent dans la banque, armes à la main, armées jusqu'aux dents. Le changement de plan avait été brutal et Angel Musashi avait réussi à suivre le mouvement. Dans la cohue, au milieu de la poussière, il réussit à se faufiler avec quelques agents jusqu'à la salle où il trouva les otages sains et saufs.

Quant aux braqueurs... Il y eut un ratissage minutieux de la banque. Des alentours, des conduits. De tous les lieux où un être humain pouvait se glisser. Mais nulle trace d'eux. Des suppositions se firent. On se demanda s'ils ne s'étaient pas fait exploser en même temps que la banque, considérant leur situation comme désespérée. La police cherchait une explication logique, rationnelle. Pour les mutants présents parmi les otages, les suppositions étaient beaucoup moins rationnelles. Et si parmi les braqueurs, il y avait un seconde mutant ? Si celui capable d'inhiber leurs pouvoirs avait bloqué son pouvoir pour laisser libre cours à un autre ? Et s'il y avait un mutant téléporteur qui les avait tous amenés ailleurs ? Tout le monde se regarda. Les questions étaient là mais personne ne les formulaient à voix haute. Chacun se contenta de regarder son voisin avant de laisser les équipes de soins vérifier qu'ils étaient en bonne santé. Chacun voulait rentrer mais tout le monde allait devoir patienter. Ce ne fut qu'au bout de quelques heures, après avoir enregistré les dépositions de chacun que les forces de l'ordre se décidèrent à libérer les otages. La journée n'était pas encore terminée et pour ces gens, elles allaient paraître interminable après cet épisode. Et le pire dans tout ça, c'est qu'on ne sut pas ce que les braqueurs étaient venus chercher et s'ils l'avaient trouvé.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

0.2 Cop, Robbers & Hostages [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: STREETS & AVENUES-