..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm wrong with you, am I ? [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maggie W

Invité

avatar


MessageSujet: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Mar 29 Nov - 22:48

« ♫ Nobody said it was easy ♫ »

Maggie n’arrivait pas à dormir. Elle n’était pas une grosse dormeuse en temps normal mais ces temps ci, avec l’échange qui approchait, les choses empiraient. Son état physique en faisait les frais. Les cheveux en bataille, le teint blafard et des cernes énormes en dessous des yeux. Sans parler des nerfs à fleur de peau et qui menacent de lâcher les uns derrière les autres. De plus, son travail était de plus en plus prenant, les gardes s’allongeaient et s’étiraient d’une telle manière qu’elle en voyait difficilement le bout. Agacée de se tourner et de se retourner entre ses draps, la rousse se releva d’un bond, s’habilla à la hâte et fila vers le seul endroit dans lequel elle se sentait plus ou moins bien. Comprenez dans lequel elle arrivait à dormir plus d’une heure par nuit. L’infirmerie de Genome.

Après avoir traversé la moitié de la ville, Margareth poussa la porte de l’immeuble. Les locaux étaient quasiment vides, enfin elle le présumait. La nuit était déjà bien entamée et avec les écouteurs vissés aux oreilles, elle n’entendait pas vraiment les bruits extérieurs. Et ce n’était pas plus mal. Elle était tellement fatiguée qu’elle n’avait pas franchement envie de voir du monde et encore moins de parler à qui que ce soit. Elle se dépêcha de rejoindre l’infirmerie et referma la porte derrière elle. La jeune femme s’installa sur une des lits habituellement réservés aux blessés ou aux malades.

Allongée sur le dos, les bras croisés derrière la tête, Maggie regardait fixement le plafond. La musique dans les oreilles, elle essayait tant bien que mal de trouver le sommeil. Son esprit était tellement encombré que ses pensées se bousculaient, s’entrechoquaient et la rousse avait l’impression qu’elles tapaient douloureusement contre ses tempes et son front. Sa tête allait exploser. L’envie, surtout le besoin, de nicotine grimpait en flèche, la poussant à se relever.

Soupirant comme une locomotive, elle s’extirpa du lit moelleux et alla s’asseoir sur le rebord de la fenêtre qu’elle ouvrit. Le bout incandescent de sa cigarette brillait dans la nuit, d’autant plus que la pièce était plongée dans la pénombre. La fraîcheur de la nuit lui faisait du bien. Regarder l’agitation de L.A de loin avait quelque chose de rassurant. Maggie aimait voir les lumières de la ville, c’était comme ci elle pouvait distinguer toutes les âmes des habitants. Pour la première fois de la journée, un sourire illumina le visage de la rousse. Elle se sentait bien ici.

Alors que les chansons s’égrenaient dans son MP3, la jeune femme se sentait de mieux en mieux. La quiétude venait même si elle s’envolerait dès le jour venu. Toujours assise sur le rebord de la fenêtre ouverte, la cigarette coincée entre son index et son majeur, Margareth tourna la tête vers la porte. Elle avait entendu les gonds grincer pendant le minuscule laps de temps qui s’écoulait entre la fin d’une chanson et le début de la suivante.

Elle avait de la visite.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Lun 5 Déc - 17:52

Finalement, le verre pris avec Emy m'avait fait du bien : nous n'avions pas dépassé la limite de la raison et nous avions profité de l'instant présent pour une fois. Nous nous étions détendus et même s'ils restaient encore un bon nombre de non-dits entre nous, les choses s'arrangeaient et c'était tout ce qui comptait.
Cette nuit; Holly n'était pas là. Elle avait quitté la ville en vitesse après avoir reçu un appel urgant de ses parents : elle avait pris la direction de San Fransisco pour retrouver sa famille et régler l'urgence. Quelque part, ça me soulageait : savoir qu'elle ne serait pas au coeur de l'action, qu'elle ne se mettrait pas en danger demain, ça m'enlevait un énorme poids. Aussi j'étais seul, dans mon lit de fortune entreposé dans mon bureau. Ce lit de camp m'avait accueilli tellement de fois que je connaissais par coeur chacune de ses irrégularités. Je savais où m'allonger pour ne pas être gêné par une latte déformée ou par un trou dans le matelas. C'était terrible de mieux connaître ce lit là que celui que j'avais depuis des années dans la maison de famille. Seulement, j'avais passé bien plus de nuits blanches dans le lit de Genome en quelques semaines que ce que j'en avais passé chez moi en plusieurs années. Quand je ne dormais pas, j'avais tout le loisir de laisser mes sens s'occuper avec des détails insignifiants en apparence.

Il était tard, ou presque tôt, au choix. Je ne dormirais pas, je le savais pertinemment. Comment aurais-je pu ? Comment dormir en sachant que d'ici quelques heures, j'allais avoir l'occasion de retrouver Shannon mais aussi d'affronter mes ennemis ? Comment réussir à trouver le repos alors que je ne pensais qu'à ce qui allait se passer au Blue Lake ? C'était juste impossible.
Penser à autre chose n'était pas forcément mieux. Le départ définitif d'Eleanor à qui je m'étais tout de même attaché, la rancoeur de certains de mes proches, ma relation avec Emy que j'étais incapable d'identifier clairement, mes sentiments toujours plus forts pour Holly qui compliquaient quand même les choses... Trop de pensées qui faisaient que trouver le sommeil n'était plus au programme pour cette nuit.
Je me levai pour vérifier une dernière fois notre organisation, j'avais tout noté sur un carnet. Je le cherchai pendant plusieurs minutes mais rien, pas une trace... Je me rappelai alors que je l'avais laissé à l'infirmerie avant de filer avec Emy pour boire ce verre. Je pris mon portable, une tasse de café, et filai donc pour retrouver mon calepin qui occuperait le reste de ma nuit...

Poussant la porte de l'infirmerie, je sursautai légèrement : je ne pensais pas y trouver une autre personne, debout à cette heure-ci qui plus est. C'était Maggie, notre infirmière. J'arquai un sourcil : que faisait-elle là alors qu'elle n'aurait du arriver que demain matin ? Et elle fumait en plus... Comme beaucoup. Que pouvais-je ? Nous étions tous sur les nerfs alors, si moi je me shootais à la caféine, d'autres essayer des alternatives...
J'étais repéré donc je ne pouvais prendre mon carnet et faire demi-tour pour regagner mon bureau. Je m'avançai vers elle en souriant. « Bonsoir Maggie, tu n'arrives pas à dormir toi non plus ? » en réalité, mon sourire était las, fatigué, blasé. Je redoutais la journée du lendemain et je voulais que la nuit dure l'éternité...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Dim 11 Déc - 21:46

Cette nuit devait durer une éternité mais elle était extrêmement courte. Maggie jeta un coup d’œil à sa montre. La nuit s’écoulait aussi vite que se consumait sa cigarette. Le jour n’allait pas tarder à pointer le bout de son nez. Et il allait emmener l’échange avec lui. La journée qui s’apprêtait à commencer défilerait comme un film en avance rapide. Le surlendemain arriverait à son tour, le retour de manivelle de l’échange aussi. Les semaines à venir seraient extrêmement difficiles à gérer pour tous les membres de Genome qui se sont jeté corps et âme dans l’échange. Elle en faisait partie. Elle ne regrettait pas. D’une pichenette, elle envoya valser son mégot par la fenêtre ouverte. Elle le regarda tomber et s’écraser le bitume du trottoir. Puis elle se retourna et fit face au jeune homme qui venait d’entrer.

Aaron. Le fondateur de Genome. Elle l’avait déjà croisé deux ou trois fois mais ils ne s’étaient jamais retrouvés seuls dans la même pièce. D’habitude, il venait jouer les arbitres quand elle et Esteban étaient sur le point d’en venir aux mains. Par moment, la rousse avait l’étrange impression qu’Aaron avait une mauvaise opinion d’elle. Elle était arrivée à Genome bien après Esteban, les deux hommes étaient amis et Maggie avait parfois peur de jouer les fouteuses de trouble. D’autant plus, qu’elle ne s’entendait pas non plus très bien avec Soraya, une autre amie d’Aaron. Néanmoins, elle avait accepté de les aider. Elle soignerait les blessés, c’était son job après tout. Et puis, maintenant qu’elle était engagée, elle ne pouvait plus faire machine arrière. Peut être qu’elle réussirait par là à trouver une place dans l’organisation. Elle eut un bref sourire, les pensées sombres reprenaient vite le dessus en ce moment.


« Non, je trouve pas le sommeil. Chez moi c’est encore pire, donc je suis venue ici, mais je n’arrive pas plus. Je ne peux pas m’empêcher de penser à ce qu’il va se passer demain et les jours suivants. C’est flippant.»

Assise sur le rebord de la fenêtre, l’infirmière avait les yeux dans le vague. Elle s’imaginait ramasser les cadavres plutôt que d’aider les blessés. Et cela lui faisait horriblement peur. Bien sur, elle avait vu des gens mourir mais là, c’était différent. La mort serait violente, elle n’y pourrait rien. Les balles pleuvraient, les coups aussi. Elle risquait sa vie, ou pire sa liberté. Pour la cousine d’un type qui ne semblait pas l’apprécier plus que ça. Pourtant, Maggie leur serait loyale jusqu’au bout. Elle descendit de la fenêtre et s’approcha d’Aaron. Elle avait peur mais elle ne devait pas le montrer. Pourtant, elle ne devait pas être la seule dans ce cas là.

« Ils ne se contenteront pas de récupérer Holster et de nous rendre Shannon, pas vrai ? »

Elle en était persuadée mais elle voulait que quelqu’un le lui dise. Mais dire quoi ? Que demain, beaucoup allaient mourir, qu’elle ne pourrait pas tous les sauver et que l’échange terminerait dans un bain de sang ? Ca, Maggie le savait, Aaron le savait et tout Genome s’en doutait. La question était donc purement rhétorique. Après un long moment de flottement, la jeune femme se laissa tomber sur un des lits de l’infirmerie. Elle était exténuée mais le marchand de sable l’avait oubliée ce soir.

« Moi, j’ai peur de ce qu’il va se passer demain, c’est quoi ton excuse à toi pour être encore éveillé à cette heure tardive. Ou alors, à cette heure bien matinale. Au choix. »

Peut être avait il encore deux ou trois trucs à régler, des personnes à contacter. Peut être avait il peur lui aussi. Initialement à la recherche de solitude, Maggie était finalement contente d’avoir un peu de compagnie. Ils pourraient se ronger les sangs à deux, quel superbe perspective.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Lun 26 Déc - 21:01

Qu'est-ce qui m'avait pris de boire ce soir ? Je n'avais même pas la tête qui tournait mais j'avais les effets plus psychiques : je broyais du noir... Et la question de Maggie n'arrangea en rien les choses : elle me mettait devant ce que j'avais tenté d'occulter durant ces quelques heures...
Allaient-ils nous laisser faire l'échange et basta ? Allions-nous pouvoir récupérer Shannon et nous tirer sans demander notre reste pendant qu'ils seraient trop contents de retrouver leur boss ? Je ne répondis même pas, me contentant d'un sourire forcé avant de laisser mon regard se perdre dans la pièce...

Oui, que faisions-nous ici à cette heure tardive ? Je ne pouvais oublier le fait que Shannon était chez l'ennemi, que l'ennemi était chez nous... Un véritable casse-tête. Holly était partie aussi, elle avait du filer à San Fransisco : ça me soulageait mais ça me faisait peur à la fois. Je me retrouvais seul face à tout ça, seul au moment où c'était elle ma bouée.
« J'ai peur pour Shannon. J'essaie de me dire qu'elle va bien mais en même temps, j'ai eu droit à un séjour à Genetic aux frais de la princesse et ça n'a pas été un moment agréable... » C'était suffisant comme raison pour ne pas dormir, n'est-ce pas ? J'étais terrifié. Je me souvenais de mon séjour là-bas, de Harwell, de Romanov, des cris de ma soeur... Ma soeur qui n'était plus là...

C'était trop d'horribles souvenirs liés à tout ça pour pouvoir trouver le sommeil. Pourtant, il allait falloir que je trouve de quoi dormir pour pouvoir être en forme : je ne pouvais pas me permettre d'être épuisé demain soir. « Je crois que le plus dur là-bas, c'est la pâleur de la chambre dans laquelle ils t'enferment... Peut-être qu'ils ont changé la déco en six ans mais ça ne doit pas aider beaucoup plus... »

Avec Aby, nous n'avions jamais réellement parlé aux autres de notre séjour là-bas: nous avions fait parlé ce qui en sortaient mais nous, nous gardions le silence. C'était un sujet tabou, un sujet qui n'appartenait qu'à nous et qui faisait notre lien... Mais elle était morte aujourd'hui, et pourquoi ? Pour ça ? Pour que Shannon subisse le même sort ? Ça me tuait littéralement.
Je regardais Maggie chez qui l'angoisse était aussi visible. Pourquoi avait-elle accepté de prendre le risque ? Pourquoi avait-elle dit oui ? « Merci. » C'était tout ce que je trouvais à dire. Je ne la connaissais pas beaucoup mais elle avait accepté de risquer sa vie pour sauver celle de ma cousine et ça signifiait beaucoup. « Merci de venir demain, merci de prendre ce risque et pardon d'avance. Pardon de t'avoir entrainée dans tout ça... »

L'alcool triste, l'alcool dramatique... C'était triste à voir, c'était pathétique. Je n'allais tout de même pas pleurer quand même ! Je n'étais pas saoul, pas joyeux malheureusement, j'étais juste moins maître de mes émotions...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Mer 28 Déc - 19:48

Maggie regardait Aaron lorsqu’il lui expliqua son « séjour » à Genetic. Elle ne savait même pas qu’il avait été enfermé et qu’on s’était servi de lui comme cobaye. Elle réalisa qu’elle ne connaissait rien de lui mais elle avait quand même accepté de risquer sa vie, ou pire sa liberté, pour aider à récupérer sa cousine. Mais sans Genome, sans les personnes qui la composait, la rousse ne serait peut être plus là aujourd’hui. Ils l’avaient aidée, à son tour de leur rendre la pareille. Elle eut un faible sourire quand il la remercia puis s’excusa dans la foulée.

Elle se releva et alla farfouiller dans le sac d’affaires de rechange qu’elle avait pensé à emporter. Il y avait quelque part là dedans une bonne dose de courage liquide. Elle l'avait pris, au cas où. Un courage ambré qui fleurait bon l’Ecosse, son pays d’origine. Elle posa la bouteille de whisky sur le bureau qui les séparait.


« Pas de quoi Aaron, je sais que vous avez besoin de toute l’aide possible. Mon don ne vous sera pas d’une grande utilité mais je ferai de mon mieux. »

Faire de son mieux. Dans le cas présent, cela signifiait rester en vie ou encore éviter de se faire capturer par le premier agent de Genetic qui passerait à moins d’un mètre. Faire de son mieux pour ne pas être un boulet. Plus elle le fixait, plus elle avait l’impression qu’il allait exploser d’une minute à l’autre. Comme une cocotte minute sous pression. Ah non, hein ! Il était leur chef, leur dirigeant, le chef de Genome. Si lui n’avait pas confiance en le lendemain, qui ici pourrait l’avoir ? Finalement, elle décida que boire n’était pas la meilleure des solutions. Manquait plus qu’ils aient tout les deux la gueule de bois et là, c’était la fin des haricots. Elle reprit donc son « courage » et le planqua dans un des tiroirs.

Bon, il ne fallait pas se voiler la face, à moins de les assommer, ni l’un, ni l’autre n’arriverait à dormir cette nuit. Elle contourna le bureau et s’appuya contre, sans quitter Aaron des yeux.


« Puisque le marchand de sable nous a oubliés, on a qu’à s’occuper, la nuit va être longue sinon. Si tu veux, j’peux t’aider, s’il te reste deux ou trois trucs à revoir pour demain. »

Peut être qu’il n’avait plus rien à préparer, peut être qu’il venait à l’infirmerie juste pour se détendre sur un des lits. Ce n’était pas des matelas cinq étoiles mais cela restait plus confortable qu’un canapé. Déjà, il était possible de s’y allonger sans se taper les pieds dans les accoudoirs. Et puis, il y avait des couvertures. En attendant la réponse d’Aaron, Maggie tapait des doigts contre le bois du bureau, le bruit résonnant dans le calme de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Jeu 5 Jan - 15:16

Voir tout ça, tout cet altruisme, toute cette volonté au sein de Genome, ça me rappelait pourquoi nous avions créé tout ça avec Aby. Finalement, ça me redonnait même un peu de courage, un peu de force pour affronter tout ça... La tequila m'avait peut-être bien apaisé... Elle me rendait mélancolique mais elle me permettait aussi de prendre tout ça avec plus de calme et de philosophie...
Non, je me racontais des histoires là. Comment prendre une sorte de bataille avec philosophie ? Ça m'était impossible. Mais au moins, j'étais moins pessimiste que quelques heures plus tôt : j'étais passé de "on va tous mourir" à "on va y perdre des plumes", c'était un bon début, non ?

« Merci Maggie... » soufflai-je encore une fois. Elle avait raison, la nuit allait être longue, le sommeil m'avait quitté ou plutôt ne m'avait jamais gagné et du coup, j'avais moi aussi besoin de m'occuper un peu. « Je suis venu pour récupérer mon carnet de notes... » dis-je en commençant à parcourir la pièce du regard. « Je suis certain de l'avoir laissé ici en fin d'après-midi, ma main à couper ! »
Je l'avais laissé quand j'étais partie boire un verre avec Emy et j'en avais presque besoin pour me remettre dans le bain de l'organisation. Là, tout était flou dans ma tête, comme avant un examen : j'avais l'impression que tout fuyait par mes oreilles ou quelque chose du genre. Je me sentais nerveux, vide, et pas du tout prêt. De toute façon, qui aurait pu être prêt pour ça ?
Je mis la main sur mon petit carnet : un simple carnet à anneaux en métal à couverture en carton et à feuille blanche. Il ne restait quasiment plus de pages blanches mais il y avait de nombreuses, bien trop nombreuses ratures qui témoignaient de toutes nos hésitations lors de la mise au point du plan... Je le refermai immédiatement et le mis à la poubelle. « Concentrons-nous sur des choses plus simples, moins prise de tête. »

Je pris une chaise pour m'asseoir et un passai une à Maggie. « On s'est organisé, on sait quoi faire et je ne vois pas ce qu'on pourrait trouver d'autres à ajouter à tout ça. » dis-je en souriant. « Par contre, je ne connais pas suffisamment bien chaque personne qui va se rendre sur les lieux et je trouve que c'est en se connaissant qu'on sait vraiment comment vraiment travailler ensemble au mieux alors... Qui es-tu Maggie Wellsan ? »
Je me rendais compte que je ne savais pas grand chose d'elle : je ne l'avais pas introduite à Genome, je ne m'étais pas occupée de l'accueillir, de vraiment parler avec elle. En plus, Esteban ne l'aimait pas tant que ça alors tout le temps que j'avais passé avec lui à Genome avait été autant de temps passé à l'éviter : je n'avais rien contre elle mais je ne savais rien non plus.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Mar 10 Jan - 11:26

Un carnet de note. Maggie n’avait même pas fait attention qu’un carnet avait été oublié dans l’infirmerie. Pourtant, elle était un peu comme chez elle ici. Elle balaya la pièce du regard mais Aaron le retrouva avant qu’elle ne puisse le voir. Décidément, elle n’était pas très bonne observatrice. Enfin, si en temps normal elle l’était un peu. Mais là, son esprit était occupé par l’échange et par les conséquences que cela allait avoir. Et si elle n’en revenait pas vivante ? Elle n’avait même pas dit au revoir à ses parents. Parents qui ignoraient tout de Genome, des agissements de leur fille et de l’existence des mutants. Margareth ne parlait jamais de son don, ne l’utilisait jamais et essayait de l’enfouir au plus profond d’elle-même. Seuls les membres de Genome et Francine étaient au courant de son gène mutant.

La question d’Aaron la tira de sa rêverie et elle se rendit compte qu’elle se tenait encore debout alors qu’il était déjà confortablement installé sur une chaise. Un maigre sourire se peignit sur ses lèvres puis elle alla s’asseoir à côté de lui. Il désirait savoir qui elle était ? Légitime. Demain, ils se battraient côte à côte et ignoraient tout l’un de l’autre. Aaron était un ami d’Esteban. Esteban qu’elle passait son temps à rabrouer ou à éviter. Parfois les deux en même temps. C’était la première fois qu’elle discutait avec Aaron. Elle se demandait s’il fallait vraiment qu’elle lui raconte toute sa vie en détails ou simplement dans les grandes lignes. Ils avaient le reste de la nuit devant eux après tout. Maggie prit une longue inspiration avant de se lancer.


« Alors… Tout le monde m’appelle Maggie mais en réalité mon prénom c’est Margareth. J’suis née à Edimbourg d’un père écossais et d’une mère française. J’avais dix ans quand on est arrivé à L.A. Mes parents sont médecins tout les deux. J’ai étudié les soins infirmiers en France et j’suis revenue parce que cette ville me plait et qu’ici c’est chez moi. »

Maggie fit une pause. Peut être que c’est qu’elle lui racontait ne l’intéressait pas le moins du monde et qu’il avait posé cette question par pure politesse. Elle eut un instant d’hésitation avant de recommencer, elle allait aborder la période la moins plaisante de son histoire. Celle dont elle n’avait parlé qu’à Francine. Ils seraient deux dans la confidence à présent.

« J’ai découvert mon don il y a un peu plus d’un an. C’était pendant mon service à l’hôpital. J’ai su que l’enfant que l’on devait opérer ne survivrait pas. Je l’avais vu. Mais personne ne m’a écoutée. Depuis, j'essaie de ne plus me servir de ma capacité, c'est un fardeau pour moi. Après ça, j’suis arrivée ici. Maintenant je m’occupe de votre infirmerie. »

Elle l’avait fait courte, elle n’avait pas eu envie d’entrer dans les détails. C’était un souvenir encore trop cuisant pour qu’elle en parle ouvertement.

« J’suis désolée de t’avoir ennuyé avec ça… Mais j’te demanderai d’en parler à personne, il n’y a pas beaucoup de gens au courant. Avec toi, ça fait deux. »

Un moment de flottement. Elle ne savait pas pourquoi elle s’était sentie obligée de lui raconter sa vie comme ça. Il lui avait demandé qui elle était, pas pourquoi elle était devenue à moitié dépressive. Finalement, elle détacha son regard de la contemplation du carrelage pour le reposer sur Aaron. Elle lui avait raconté sa vie, au tour du jeune homme maintenant.

« Et toi, alors, qui es tu, Aaron ? »

Elle avait le droit de savoir pour qui elle allait se battre le lendemain, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Jeu 19 Jan - 16:23

Genome regroupait des éclopés, des personnes marquées par les merdes de la vie. Nous étions tous dans ce cas-là. Le commun des mortels vivait toujours son lot de malheurs mais nous, nous avions en plus du lot de base un package spécial qui nous avait été offert à la naissance avec des spécificités pour chacun d'entre nous, des spécificités faites pour nous rappeler à quel point nous étions responsables de nos actes et à quel point un pouvoir était plus un fardeau qu'un don.
Maggie était de ceux-là. Elle avait un don utile, un don lié à sa personnalité, à sa vie seulement, il n'était utile que si on en prenait compte et visiblement, elle avait été marquée par ça... Je hochai simplement de la tête face à sa demande de silence : je pouvais comprendre parfaitement ce que c'était que de ne plus vouloir utiliser sa capacité. Seulement, je me promis de trouver un moyen de l'aider avec ça après l'échange, une fois que nous aurions enfin sorti la tête de l'eau trouble dans laquelle nous étions.

Cette femme que je n'avais jamais vraiment cherché à connaître s'avérait être comme chaque personne à Genome : une personne digne d'intérêt ayant des tas de choses à offrir. Prendre de son temps pour aider les autres, c'était un geste grand qui nous était commun à tous. Elle avait parfaitement sa place ici : je n'en avais jamais douté mais là, je commençais à en être certain. C'était fou comme il était possible de croiser souvent des gens sans les connaître... Elle était là depuis un bon moment et c'était la première fois que nous discutions réellement : ça me rappelait à quel point je m'étais renfermé sur moi-même ces derniers mois, à quel point je m'étais coupé des autres par peur.

C'était à mon tour. Qui étais-je vraiment ? Je n'en avais plus vraiment l'idée depuis quelques temps, je m'étais perdu et pas encore tout à fait retrouvé. J'inspirai longuement. « Mes parents sont irlandais mais je suis né à Chicago avec ma soeur jumelle Abigaël. La Windy City est juste la ville de mon enfance, la ville qui représente l'époque la plus heureuse de ma vie. » J'eus une pensée pour Daphney que j'avais connue là-bas et que j'avais retrouvée quelques semaines auparavant à Los Angeles. Le monde était bien petit. « On était gosses quand nos parents nous ont entrainés ici. On s'est vite fait à la vie californienne mais mon coeur est resté à Chicago. Mon adolescence a été assez banale : des amis, des petites amies, des ennemis, du sport, des bals... Puis nos parents sont morts. Et on s'est retrouvés plongés dans la mutations de plein pied : déclenchement du pouvoir plus annonce de la vérité. Nos parents étaient des agents de Genetic et ça non plus, tout le monde ne le sait pas... »
Nouvelle pause. Je venais d'aller assez loin. « On a été gardés à Genetic quelques mois contre notre volonté. On a eu droit aux tests, à certains tests bien trop poussés même et on a aussi eu la chance de côtoyer leurs meilleurs agents. Holster s'est présenté comme un très bon ami de nos parents et il nous a dit que c'était ça notre héritage et qu'on allait devoir l'accepter. » Chose que nous n'avions jamais fait et que je ne ferais jamais. « On a réussi à s'enfuir, on a rencontré Ross et Genome est né. »

« Je suis devenu cet étudiant en génétique avec un but, un idéal. Avec ma soeur, on s'est battus pour la liberté de certains de nos amis, pour d'autres personnes que nous ne connaissions même pas. Et puis cet idéal s'est écorné en mai quand elle est morte... » Nouvelle pause. L'alcool n'était pas à la fête ce soir, vraiment pas... « Et aujourd'hui je ne sais plus très bien si je suis cet étudiant qui se bat pour ce en quoi il croit ou si je suis un type qui n'a plus grand chose à perdre et qui tente bêtement le tout pour le tout. Ma seule famille reste ma cousine qui elle est entre les mains de Genetic. A croire que c'est un rituel initiatique pour les O'Hara. » dis-je dans un rire cynique.
Je n'aimais pas ma façon de présenter les choses, ma façon de me voir. « Je ne veux pas utiliser mon pouvoir parce que je suis certain que c'est lui qui a fait que ma soeur est morte. » Et qu'un type aussi avait perdu la vie en avril, lors de ma rencontre avec Maxime mais ça, c'était une autre histoire encore moins connue...

« Tu vois ? On a tous notre place à Genome, on a tous eu droit à notre petite aventure pas très drôle. Peut-être que c'est ici notre place ou peut-être que c'est simplement une étape de transition. »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Lun 30 Jan - 20:15

La vie était parfois étrange. Il y a encore quelques heures, elle ne connaissait Aaron que de vue et voilà maintenant qu'ils discutaient comme deux grands amis. Ils se livraient, déballaient tout ce qu'ils avaient sur le coeur à la veille de l'échange. Bizarrement, cela lui fit du bien d'en parler à quelqu'un, elle qui d'ordinaire ne disait mot de ce qu'elle ressentait. C'était comme si elle se libérait du poids qui pesait sur ses épaules. Maggie considérait sa capacité comme un fardeau, aussi encombrant qu'inutile. Demain, si les choses tournaient mal, elle ne pourrait pas compter dessus pour se défendre. A moins d'annoncer à son adversaire qu'il est malade. C'était pas super comme technique offensive quand même.

Au fur et à mesure qu'elle l'écoutait, la rousse se rendit compte du chemin qu'il avait parcouru avant de fonder Genome. L'idée ne lui avait pas effleuré l'esprit un beau matin en se réveillant. Il n'avait pas crié Eurêka. L'organisation était née après de douloureux mois en cellule chez Genetic, après qu'il ait eu à subir les affres de la captivité. Il évoqua sa soeur, Maggie ne l'avait pas trop connue. Elle était arrivée ici peu de temps avant l'incendie du gymnase, juste à temps pour soutenir Esteban dans le soin aux blessés. D'ailleurs, c'était bien la seule fois qu'elle l'avait côtoyé sans qu'ils ne se disputent. Quand il lui demanda de garder le silence sur l'appartenance de ses parents à Genetic, Maggie acquiesça d'un signe de tête. Elle emporterait cette confidence dans la tombe, elle n'en piperait mot à personne. Cette conversation restera entre eux deux.

Lui aussi semblait avoir un soucis avec sa capacité. La jeune femme aurait bien aimé le rassurer, lui débiter des paroles banales mais qui se voulaient rassurantes. Lui dire que non, ce n'était pas sa faute si sa soeur avait péri dans le gymnase. Mais elle n'était pas présente ce soir là, elle s'était contenté de soigner les blessés. Elle se contenta donc de poser une main compatissante sur l'épaule d'Aaron, parfois certains petits gestes avaient plus de sens que les mots.


" Je suis arrivée ici un peu par hasard, je dois l'avouer. C'est un mutant que j'ai rencontré dans la salle d'attente de mon psy de l'époque qui m'a parlé de vous et de Genome. Je me suis engagée à vos côtés à un moment de ma vie où j'avais besoin de me prouver que je pouvais encore aider des personnes qui en ressentaient réellement le besoin. "

Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait dit ça. Ses mots étaient sortis sans qu'elle ne puisse faire quelque chose pour les retenir. Elle se pencha un peu en avant, pour pouvoir regarder son interlocuteur.

" Je vois très bien, ma place est ici. Je vous aiderai demain, du mieux que je peux. Je ne vous laisserai pas tomber. "

Même si elle devait le payer de sa vie ou encore pire, de sa liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Mer 1 Fév - 17:35

J'avais envie de la remercier encore une fois, de lui dire qu'elle nous était d'une grande aide, que ses connaissances nous permettaient souvent de sauver des vies, ou de soulager des blessés... Mais elle le savait déjà. « Je ne doute pas de toi Maggie, j'ai confiance. C'est vrai qu'on n'a jamais réellement pris le temps de discuter mais ça ne m'empêche pas de savoir ce que tu fais pour Genome et d'avoir excellents échos de toi... » Même si certains échos n'étaient pas franchement bons comme ceux d'Esteban...
J'avais bien saisi que mon ami ne portait pas la jolie rousse dans son coeur sans trop savoir pour quelle raison : une chose était sûre, ça ne concernait pas le boulot qu'elle faisait à Genome. Peut-être qu'il ne m'avait pas tout dit, chose typique de Calloway... Je repensais pour le coup à Emy et à ma révélation du soir : elle était LA Emy de Esteban. J'avais couché avec une ex de mon meilleur ami, c'était comme un inceste à mes yeux. Enfin, peut-être pas, mais c'était étrange. Bref, je ne m'étais jamais basé sur l'avis de Calloway concernant Maggie et ce soir, je savais que j'avais eu raison.

J'avais envie de mettre les pieds doucement dans le plat d'ailleurs en ce qui concernait Esteban : il serait là le lendemain, ils auraient à bosser ensemble et il fallait que tout se passe dans le calme... Mais était-ce une bonne idée ? Fallait-il aborder le sujet ? Voudrait-elle en parler ? Je doutais de la chose. « Tu sais, Esteban peut être un vrai con parfois, mais c'est pas un méchant con, juste un con, tu vois ? » tentai-je. « Je te dis ça parce qu'il m'a dit qu'entre vous c'était pas le grand amour mais il n'a jamais dénigré ton travail, il a juste parlé de caractères trop différents... » Bon, il n'avait pas été aussi poli dans ses termes mais ça restait du détail superflu...

Je me sentais con maintenant... Je faisais glisser la conversation d'un sujet profond et sérieux à... ça. J'étais sûrement aussi con que Calloway, nous n'étions pas potes pour rien. C'était quand même mon con préféré et je savais que c'était un type en or. Allais-je réellement tenter de convaincre Maggie ? Non, pas du tout, tout le monde ne pouvait pas aimer tout le monde malheureusement, sinon, nous n'en serions pas là.
Je ne savais même plus quoi dire, j'avais juste envie de me plonger dans l'inventaire pour le lendemain, histoire de me faire tout petit. Mais qu'est-ce qui m'avait pris ? Pourquoi cette envie soudaine de me mêler d'un truc qui ne me regardait pas ? La veille de l'échange en plus... Bref, tant pis, le mal était fait... Si elle avait envie de régir, elle le ferait et voilà. Elle pouvait aussi éviter la remarque, faire comme moi et s'intéresser aux irrégularités du sol - mes yeux y étaient rivés pour le coup - pour se donner une pseudo-contenance.

Finalement, penser à l'échange était peut-être moins déstabilisant que faire des bourdes comme celle-là. J'avais vraiment du mal avec mon côté sociable en ce moment : il avait disparu depuis si longtemps que j'étais rouillé, je ne savais plus comment me comporter sans aller trop loin : je l'avais pourtant dit, on ne se connaissait pas très bien !
Mais on s'était confiés l'un à l'autre, peut-être que cette discussion était de circonstance... Ou peut-être qu'elle allait nous conduire à aller nous coucher... Parce que mine de rien, le temps défilait et il fallait être d'attaque demain... Je n'en pouvais plus de toutes ces choses tournant et retournant dans mon crâne, de tous ces doutes, de toute cette pression. Je voulais en finir avec cet échange au plus vite pour retrouver une vie normale, pour enfin vivre mon histoire avec Holly, pour apprendre à connaître ma cousine, pour renouer avec mes amis...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Mar 7 Fév - 7:29

Sans qu’elle ne le prévoie, la discussion dériva sur Esteban. La bouche de Maggie se déforma en un rictus plutôt moche. Elle n’avait pas franchement envie de parler de cet idiot maintenant. Penser à lui la veille de l’échange lui mettait encore plus le moral dans les chaussettes. Enfin, Aaron avait mis les deux pieds dans le plat et la rousse se demandait comment quelqu’un d’aussi compréhensif que lui pouvait être ami avec un type comme Calloway. Elle sourit quand il le qualifia de con.

« Je suis parfaitement capable de mettre mes griefs de côté et de bosser en binôme avec lui demain. S’il n’en fait pas qu’à sa tête et qu’il m’écoute un minimum, ça devrait le faire. »

C’était ce qu’elle lui reprochait le plus. Il n’écoutait jamais rien, ce gars était une vraie tête brûlée. Il n’avait pas vu d’un très bon œil son entrée à Genome. Comme elle exerçait le métier d’infirmière depuis un petit bout de temps, c’est tout naturellement qu’elle avait pris les rennes de l’infirmerie genomienne. Elle était convaincue que c’était ça que Calloway n’avait pas digéré. Pourtant, elle était sûre qu’ils auraient pu faire du bon boulot ensemble. Maggie était pour la paix des ménages, elle ne répliquait que parce qu’Esteban avait décidé de faire d’elle son bouc émissaire.

« Tu devrais essayer de lui en toucher deux mots. Si c’est moi qui vais le voir en lui demandant un cesser le feu durant l’échange, il va m’envoyer balader. Je crois qu’il n’aime pas que je m’occupe de l’infirmerie, je dois marcher sur ses plates bandes. »

Là, elle ne put s’empêcher de rire. Un rire jaune mais un rire quand même. Parler de choses aussi futiles à quelques heures du massacre qui se préparait semblait hors du temps. Futiles mais importantes quand on y repensait. Une querelle entre membre de Genome en plein milieu du champ de bataille ne pouvait que desservir leur cause. Elle se leva et s’étira de tout son long. La fatigue la gagnait malgré l’heure avancée. Pourtant, elle était presque sûre de ne pas réussir à trouver le sommeil.

« On devrait peut être aller dormir. A moins qu’il y ait quelque chose à faire pour demain. J’suis ton homme ! »

Une petite touche d’humour ne pouvait pas faire de mal. Elle avait l’impression qu’Aaron était sur le point de se briser en un million de petits morceaux. Maggie avait hâte que demain soit terminé, d’être déjà au mois de septembre. De recommencer sa vie d’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   Lun 13 Fév - 0:09

« Esteban reste très vieux croûton qui ne partage pas vraiment son statut, ça doit être pour ça, oui... » dis-je en souriant... Puis mon sourire s'évanouit en me rappelant qu'il n'aimait pas tout partager et Emy devait faire partie de la liste... Faudrait-il en parler avec lui ? Peut-être bien. Ou peut-être pas... Peut-être en parler franchement avec Emy avant ? Tout ça me semblait si futile par rapport à ce qui nous attendait demain...

Je me levai finalement de ma chaise et tendis une main à Maggie pour l'aider à se relever. nous ne pouvions être plus prêts que ce que nous étions déjà alors s'acharner ne servirait à rien. « Allons-nous coucher, tourner en rond ne nous aidera pas. Si jamais, prends quelques cachets pour trouver le sommeil plus vite... A condition de taper dans la réserve plutôt "douce". » dis-je en lui indiquant l'armoire à cachets de plantes et autres petites douceurs de la médecine alternatives.
Nous allâmes chacun vers une pièce avec un lit qui nous attendait, le petit lit de mon bureau m'ayant déjà accueilli tellement de fois que les compter n'était plus possible.

Cette nuit n'avait pas été vaine : j'avais pu communiquer en - presque - toute sérénité avec Emy et j'avais commencé à en apprendre plus sur Maggie. Le chemin à parcourir avec Emy allait être long, je le savais et je préférais ne pas y penser, le lendemain se chargerait de nous rappeler qu'il y avait des choses bien plus importantes que notre petite gêne digne de celles des adolescents. Maggie, elle, s'avérait être une personne que je n'avais jamais pris le temps de comprendre, d'apprendre, d'écouter, d'observer... Pourtant, elle avait beaucoup à offrir, c'était évident. J'espérais alors que le lendemain ne couperait pas court à se début de prise de contact, j'espérais réellement que nous en sortirions indemne parce que cette fille avait quelque chose, une fraîcheur, une spontanéité que j'aimais particulièrement.

Et puis si en plus de ça, j'arrivais par la suite à faire comprendre ça à Calloway, ce serait un peu comme une petite victoire personnelle... On ne pouvait pas aimer tout le monde mais en même temps, il n'était pas non plus possible de rater de belles rencontres juste pour une question d'orgueil ou de territoire à préserver...
Genome était une famille, j'en étais plus que certain ce soir, cette nuit, et je devais tout faire pour que cette famille soit unie, s'aide, s'entraide et se soutienne, quels que soient les différents caractères, les différentes façons de penser et de voir le monde...

Je m'endormis avec tout de même m'angoisse de l'échec, la peur de tout faire foirer le lendemain... Ma nuit fut jalonnée de cauchemars, de sueurs froides, de réveils en sursaut, de doutes... Et de tout ce qui faisait que le réveil se ferait dans un état d'esprit tout sauf serein...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I'm wrong with you, am I ? [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm wrong with you, am I ? [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-