..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let your soul be your pilot [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Keaton W

Invité

avatar


MessageSujet: Let your soul be your pilot [Terminé]   Sam 19 Nov - 16:04




Let your soul be your pilot


30 août 2010 ~ Soir

La journée avait défilé à une allure folle et il avait été impossible de la ralentir pour qu’elle s’écoule plus doucement à son goût. Keaton se trouvait dans son appartement, affalé sur le canapé et devant la télévision. La télécommande dans la main, le jeune homme zappait depuis un moment déjà. Il ne voyait pas grand-chose des chaînes qui défilaient, aucune attirait son attention Les volets étaient descendus mais la lumière du soleil filtrait encore au travers. La soirée débutait mais pas encore la nuit. Et il était là, seul et à s’ennuyer. Il aurait aimé passer la soirée avec Kate mais elle était de garde ce soir là et il ne la reverrait pas avant… Sans doute après leur fichu échange. Il avait tenté de la faire parler mais sa fiancée n’avait révélé que très peu de choses. Il n’avait pas réussi à l’attendrir pour en apprendre suffisamment à son goût. Et s’il tentait la même chose avec sa sœur ? Keaton se redressa brusquement et se releva pour se remettre sur pieds. La télécommande atterrit sur le canapé, rebondissant dessus. S’il n’arrivait pas à savoir ce qu’il voulait par Kate, il aurait peut être davantage de chances avec Tammy. Ses prunelles se tournèrent vers l’horloge qui était accrochée au mur non loin de là. Il était un peu plus de 21h, ce n’était pas encore une heure tardive. Tammy ne devait pas dormir, à moins qu’elle ne se couche comme les poules. Et puis avec l’échange qui approchait, il doutait qu’elle arrive à trouver le sommeil, donc si lui n’y arrivait pas, il devait en être de même pour sa sœur. Attrapant les clés de sa voiture et son portefeuille, le jeune homme prit la direction de la porte de l’appartement qu’il claqua derrière lui. Sur le trajet qui le menait jusque chez Tammy, il s’arrêta en route dans une petite épicerie de quartier. Au bout de quelques minutes, il ressortit de celle-ci, un sac en plastique dans la main. A l’intérieur de celui-ci, il y avait un petit pack de bières et des paquets de chips. Tout ce qu’il fallait pour une soirée télévision, à se saouler et pour se détendre. Il se passa une main dans le cheveux juste avant de remonter dans la voiture. Il avait indéniablement besoin de se détendre, c’était presque une question de survie depuis deux jours. Il aurait bien appelé son meilleur ami Dwayne à la rescousse mais impossible de le joindre depuis quelques temps. A croire que celui-ci avait disparu de la circulation. Il n’avait pas encore eu l’occasion de le présenter à Kate, ni à Tammy d’ailleurs. L’autoradio de la voiture allumée, durant le reste du trajet, le jeune homme tapota sur le volant tout en fredonnant les paroles des chansons qui s’enchaînaient. « You may say I’m a dreamer but I’m not the only one. I hope some day you’ll join us, and the wolrd will live as one. » Enfin la maison où résidait Tammy apparut face à lui. Peut-être qu’il rencontrerait enfin Moïra qu’il n’avait pas encore vu et qu’il devait garder durant l’échange. Un coup d’œil à l’horloge de la voiture, et il se dit qu’il était fort peu probable qu’il la croise. Même durant les vacances, il n’imaginait pas Tammy en mère laxiste qui laissait son enfant rester debout jusque point d’heure. Keaton gara la voiture devant les marches du perron de la demeure. Il agrippa le sac en plastique qu’il avait posé sur le siège passage puis sortit, prenant soin de ne pas claquer la portière en la refermant. Il gravit deux par deux les quelques marches du perron et se retrouva devant la grande porte. La sonnette se trouvait là, juste à portée de main pourtant il ne l’utilisa pas. A la place, il frappa quelques coups contre la porte, suffisamment fort pour signaler qu’il était là mais pas fort au point de réveiller toute une maison. Le jeune homme attendit, tournant le dos à la porte qu’on vienne lui ouvrir. Quand il entendit le bruit de la poignée qui tournait, il se retourna, un sourire aux lèvres pour faire face à la personne qui ouvrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Dim 20 Nov - 20:32

« Tu verras tonton Keaton demain Moïra, c'est promis. Mais là, il faut dormir sinon tu seras trop fatiguée pour t'amuser avec lui quand il sera là. Bonne nuit mon poussin. » Tammy déposa un baiser sur le front de la jolie petite princesse et, après l'avoir couverte, sortit de la chambre toute rose en éteignant la lumière.
Tammy redoutait la journée du lendemain. Elle savait que tout pouvait foirer aussi facilement qu'un feu de forêt pouvait ravager des hectares en un rien de temps. Elle savait que les agents de Genetic n'étaient pas tous fiables à commencer par les têtes les plus importantes : elle allait devoir trouver le moyen de gérer cette situation et ça ne sentait pas bon du tout. Elle avait la pression du C.A. sur le dos et avait préféré taire cette échange afin de ne pas avoir à mettre un terme définitif aux actions de ces terroristes. Si Tammy voulait les mettre hors d'état de nuire, ça ne voulait pas dire qu'elle accepterait que cela soit fait par le sang. Les autres membres du C.A., eux, auraient préconisé de trouver leur planque et d'y mettre une bombe. Tammy, elle, n'était pas comme ça.
Et depuis qu'elle avait Moïra dans sa vie, elle voyait les choses avec un regard neuf. Désormais, elle n'était plus seule. Elle vivait et agissait pour deux. Elle avait un exemple à montrer, elle avait une petite fille à faire grandir, à aider à se construire. Elle devait tout faire pour sa petite princesse, Tammy devait l'aider à se transformer en reine du bien.

La jeune femme s'activa dans la maison. Elle n'avait pas d'employés, elle n'en voulait pas. Elle avait opté pour une maison modeste, suffisante pour deux personnes et ne voyait pas l'intérêt d'avoir une femme de ménage sachant qu'en plus, elle avait le temps de s'occuper des corvées. En plus, ça lui rappelait les valeurs que son père lui avait inculqué : ils avaient toujours eu du personnel mais ça avait été surtout du à la mort de la mère de Tammy et aux absences répétés de son père. Seulement, Mr Beckett avait toujours interdit à la femme de ménage de s'occuper de la chambre de sa fille : il tenait à ce qu'elle se débrouille seule. C'était fou ce qu'il lui manquait...
C'était étrange de voir à quel point Keaton pouvait lui ressembler : même allure, même sourire. Ils avaient la même bonté d'âme aussi, même si Keaton semblait quand même être l'homme le plus généreux du monde. Elle pouvait comprendre la haine qu'il ressentait vis à vis de leur père puisqu'il ne l'avait pas connu et qu'il avait été abandonné. Seulement, elle espérait vainement pouvoir le faire changer d'avis...

Quand elle ouvrit la porte après avoir entendu frapper, Tammy ne fut pas tellement surprise de découvrir Keaton tout souriant. Seulement, elle fut surprise de le voir arriver... Avec un pack de bière. Croyait-il sincèrement que c'était le moment ? Croyait-il que l'heure était à la fête alors que le lendemain, une étape importante allait être franchie ? Elle soupira avant de sourire à son tour : son entrain naturel était malheureusement communicatif. Elle plaça un doigt sur sa bouche avant de lui faire signe de rentrer : « Va t'installer dans le salon. »
Elle lui indiqua le salon et le laissa s'asseoir sur le sofa. Elle prit place à côté de lui après avoir récupéré un plat en verre pour les chips qu'elle avait vus dépasser du sachet en papier : elle ne s'était pas détendue depuis des siècles alors c'était sûrement l'occasion.

« Alors, qu'est-ce qui me vaut cet honneur ? Si tu étais arrivé un peu plus tôt, tu aurais vu Moïra. Elle dort à l'étage maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Lun 21 Nov - 20:58

Il aurait sans doute du envoyer un texto à Tammy pour prévenir de son arrivée. Il aurait pu le faire, il avait son numéro et ils s’envoyaient des messages quasiment tous les jours. Le frère et la sœur ne tenaient pas de grandes discussions par message, c’était souvent des banalités qu’ils se racontaient. Des petits choses de la vie qui leur permettaient de se découvrir petit à petit. Un jour qu’il n’avait pas de client à sa boutique, le jeune homme avait pris son téléphone pour taper un message à sa sœur et lui demander son film préféré. Au bout de quelques minutes, le vibreur de son portable avait résonné et il avait eu la réponse : Dirty dancing. L’énoncé du film lui avait amené un sourire aux lèvres. Ce n’était pas lui qui aurait répondu ce titre, loin de là. Le sourire aux lèvres, il avait pianoté sur l’écran tactile pour envoyer un nouveau message à Tammy. Now I’ve had the time of my life, no I never felt like this before. Yes I swear it’s the truth. En toute fraternité bien évidemment ! Le film, il ne l’avait pas en tête, seulement la chanson car elle était interprétée par l’acteur et il ne l’avait pas trouvé mauvais dans Road House même si le film en lui-même n’était pas génial. En plus de leurs échanges par texto, ils avaient rapidement convenu de se retrouver une fois par semaine dans le café irlandais où leur fraternité avait réellement commencé. Autour d’un café et d‘un thé - ils n’avaient plus commandé de verre de scotch - ils prenaient du temps pour discuter, apprendre à se connaître. Et aussi pour aborder des sujets dont-ils ne pouvaient parler qu’en étant face à l’autre. Un sujet qui était épineux et sur lequel ils n’étaient pas réellement d’accord, c’était leur père. Keaton se rendait bien compte que Tammy l’aimait et qu’elle espérait qu’il lui pardonnerait son absence. Le jeune homme essayait, il faisait réellement un effort pour sa sœur mais il n’y arrivait pas. S’il n’avait pas su que leur père avait un don de voyance, sans doute aurait-il pu. Mais là, il en voulait à son géniteur, non pas de l’avoir abandonné, mais d’avoir sûrement su que sa mère allait mourir et de n’avoir rien fait pour l’en empêcher. Keaton lui en voulait pourtant il ne le détestait pas, tout ça à cause de sa philosophie de la vie. Il pardonnait trop facilement à son prochain et quelque part, il se disait que Thomas avait des raisons obscures qu’il ne connaîtrait jamais. Il se disait également qu’il ne pouvait pas haïr une personne qu’il n’avait jamais connue et que s‘il l‘affichait trop ouvertement, il risquait de perdre la seule famille qu‘il avait, depuis peu.

Ce n’était pas le jour de leur rencontre, il n’apportait pas un café mais quelque chose de plus alcoolisé. Il voulait simplement voir Tammy et lui parler. L’aider à se détendre, la faire changer d’avis à propos de l’échange de sa présence non souhaitée. Il y avait tout ceci en raison qui l’avait poussé à venir mais celle qui prenait le dessus, c’était simplement l’envie de passer un moment avec sa sœur. On ne pouvait tout de même pas le blâmer pour cela. Keaton avait donc le sourire aux lèvres quand elle ouvrit la porte. Il faillit tendre les mains et lever le sac en plastique en disant surprise mais il s’abstint. De toute façon, il n’aurait pu le faire. Tammy l’empêcha de parler, plaçant un doigt sur sa bouche. « Va t’installer dans le salon. » Il comprit que Moïra dormait et qu’il ne devait pas faire de bruit sinon il la réveillerait. Keaton se contenta d’acquiescer de la tête. Il franchit le seuil de la demeure et se dirigea vers la pièce que Tammy lui désigna. C’était le salon, il jeta un coup d’œil à la décoration et trouva que celle-ci correspondait au caractère qu’il se faisait de la jeune femme. Son sac en plastique en main, le jeune homme se dirigea vers le sofa sur lequel il s’installa. Il posa le sac sur la table basse qui se trouvait à proximité et sortit les bières et le paquet de chips. Quand il vit arriver sa sœur, un plat dans les mains, il sourit se disant qu’elle devinait ses pensées. Elle lui demanda ce qui valait l’honneur de sa présence. « A ton avis ? » Il prit le paquet de chips et l’envoya dans sa direction, tentant de viser le plat pour qu’il atterrisse dedans. Au pire, il comptait sur les réflexes de Tammy pour que ça ne finisse pas au sol. « Je meurs d’envie de rencontrer ma nièce, ce qui sera fait demain, mais ce soir c’est ma sœur que je viens voir. » Pour ce qui étaient des raisons réelles de sa visite, il en avait plusieurs, des excuses bidons et valables également. Keaton n’était pas du genre à mentir alors comme à son habitude, il allait se montrer franc. « Kate est à l’hosto elle bosse, votre stupide échange approche trop rapidement, tu vas sans doute nier mais je suis certain que tu es nerveuse et que cette nervosité grandit plus ça approche. Donc, vu que je suis un grand frère attentif, je vais t’aider à te changer les idées avec des chips, de la bière et un film genre ton Dirty Dancing. Tu dois l’avoir en dvd je suppose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Jeu 24 Nov - 14:15

Tammy attrapa le paquet de chips au vol, en tendant par réflexe le plat en verre devant elle, sans même y penser. Sa relation avec Keaton prenait forme d'elle-même, comme ce réflexe : ils apprenaient vite à se connaître, à s'apprécier. Tammy n'aurait jamais espéré être proche de son frère aussi vite. C'était naturel, ça s'écoulait comme l'eau suit son cours. Leur lien se construisait, se solidifiait sans qu'ils aient besoin d'y réfléchir. Tammy ne savait pas encore tout de Keaton, elle en était pleinement consciente, par contre, elle savait déjà qu'il était généreux, drôle, patient, incroyablement plus fort que ce qu'on pouvait croire. Tammy avait eu peur que Keaton ne tienne pas le choc Genetic : il avait voulu intégrer l'organisation et la jeune femme avait cru que tout ce qu'il était ne supporterait pas la réalité de la science, la réalité du monde. Elle avait été surprise de voir avec quelle force il avait réussi à accepter une réalité différente de la sienne et elle l'admirait. Elle prit place à ses côtés sur le sofa tandis qu'il lui exposait les raisons de sa présence. Un sourire vint se nicher sur le visage de la jolie brune : Dirty Dancing était LE remède au stress, son film préféré ! Il ne l'avait pas oublié ! Ces échanges sms simples, légers mais tellement importants en réalité y étaient aussi pour beaucoup dans leur rapprochement. « Vendu ! » Elle occulta le passage sur Genetic et se leva directement pour aller chercher le dvd, tapant déjà du pied le rythme de la mélodie qui venait de s'immiscer dans sa tête. Elle attrapa le boitier et inséra le dvd dans le lecteur avant de rejoindre Keaton sur le sofa. Une nouvelle fois. Elle regarda la bière en grimaçant... Elle hésitait surtout : Tammy avait toujours été une adolescente et une jeune femme calme mais qui aimait faire la fête. En grandissant, elle s'était calmée sur son côté fétarde, sûrement à cause du poids des responsabilités. Là, l'appel de la bonde sur sa table basse était fort, elle lui faisait clairement de l'oeil, c'en était presque indécent. Est-ce que Keaton le voyait, lui aussi ? Est-ce qu'il voyait l'attitude aguicheuse de cette bière ? Non, il avait déjà le regard perdu dans le plat en verre désormais plein de chips. Tammy était seule face à elle-même pour le coup : boire la veille de l'échange ? Une bière, ça n'était pas grand chose mais pour la jeune femme, une bière en appelait toujours une autre... Elle craqua. Elle l'ouvrit, écoutant avec tendresse le bruit du relâchement de pression...

Le menu était affichait sur l'écran, le film, ne demandait qu'à être lancé, tout comme la bière ne demandait qu'à être bue et tout comme Tammy ne demandait qu'à retourner en Afrique avec son frère et Moïra pour vivre une vie tranquille... Seules deux des trois options étaient réalisables. Tammy but une gorgée de la bière mais elle ne lança pas immédiatement le film... Elle n'aimait pas converser durant Dirty Dancing et là, elle avait un peu envie de discuter avec Keaton. Juste un peu, pas trop, juste de quoi évacuer son trop plein de doutes. « T'as bien fait. Enfin, je veux dire, c'est une bonne chose que tu sois là. Je n'aurais pas pu dormir de toute façon. Il y a tellement de choses qui peuvent s'écrouler selon ce qu'il va se passer demain... » Les membres du C.A. lui tomberaient dessus en cas d'échec. Si les choses tournaient mal, Tussle serait envoyer sans l'ombre d'un doute. « Tu sais Keat, avec Kate, on ne veut pas te tenir à l'écart pour le plaisir, c'est juste que... C'est dangereux et tu n'es pas prêt, tu comprends ? » Elle espérait qu'il comprenne. Après tout, elle, elle n'était pas formée pour le terrain mais elle savait superviser et elle avait un pouvoir utile, très utile. D'ailleurs, elle savait ce qu'était le pouvoir de son frère, mais il n'avait jamais vraiment eu le temps de lui montrer comment ça fonctionnait... « Tu sais, ton pouvoir ne pourrait pas tellement te protéger et nous ne devons pas être distraites par ça... »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mer 30 Nov - 16:21

Il ne connaissait pas encore bien sa sœur, pourtant il avait su trouver les mots pour tenter de l’aider à se détendre et à la faire sourire. Le nom du film préféré de Tammy amena un sourire sur les lèvres de la jeune femme. Keaton était satisfait, il venait de la faire sourire deux fois en moins d’une dizaine de minutes. Il savait que ça ne durerait pas et que s’ils venaient à discuter de sujets qui fâchent, chacun perdrait son sourire. En attendant, l’ancien pédiatre regarda, heureux, le pied qui battait une mesure qu’il n’entendait pas alors que Tammy allait chercher le dvd. L’espace d’un film elle allait oublier l’échange qui aurait lieu, les risques qui seraient pris pour celui-ci. Dirty dancing n’était pas sa tasse de thé, pas du tout le genre de film qu’il regarderait. Il s’en accommoderait durant plus d’une heure, ferait semblant de s’y intéresser. Qui sait, peut-être même l’apprécierait-il, mais de là à demander à le revoir, il y avait encore un pas. Il allait enfin savoir ce que c’était que de regarder le film préféré de sa sœur. Durant son enfance, il avait regretté de ne pas avoir de petite sangsue qui viendrait le déranger, un dessin animé à la main, venant le trouver pour lui demander de le mettre pour la énième fois. Il n’était donc jamais trop tard pour voir ses rêves se réaliser même s’il vivait davantage sur l’instant présent et la réalité de la vie.
Tammy s’était réinstallée sur le canapé mais elle ne lança pas le film. Le fleuriste quitta le bol de chips qu’il était en train de fixer sans vraiment le voir quand il entendit le bruit de décapsulation de la bouteille. A son tour, il en prit une qu’il décapsula également puis il posa la capsule sur la table basse. Tammy lui avoua qu’elle n’aurait pas pu dormir, chose qu’il comprenait aisément. Il lui arrivait exactement la même chose à chaque fois qu’un évènement important s’annonçait. Elle semblait inquiète des conséquences de l’échange. Il l’était également mais pour elle, pas pour les conséquences. Egalement pour Kate. Peu importait ce qui pouvait se passer, il souhaitait qu’elles reviennent toutes les deux indemnes. Que Holster soit prisonnier et que la cousine d’un gars qu’il ne connaissait pas seraient échangés, il en avait un peu rien à faire. La réalité était là, il l’acceptait même si quelque part, il trouvait tout ceci irréaliste, comme si ça appartenait à un film de seconde zone. Et pourtant c’était la réalité et il devait faire avec. « C’est dangereux et tu n’es pas prêt, tu comprends ? »
Combien de fois avait-il entendu cette phrase au cours des deux derniers jours, il ne les comptait plus. Kate et Tammy tenaient le même discours pour l’éloigner de leur petite sauterie. Elles voyaient dans la même direction quand il s’agissait de le tenir à l’écart et c’était une chose qui l’exaspérait un peu. Il était tout de même majeur et vacciné. Et là, on le prenait pour un gamin, lui interdisant une chose et faisant tout pour qu’il ne la fasse pas. « Même si je ne comprends pas, j’ai l’impression qu’on me fait un lavage de cerveau depuis la réunion. Ca en devient pire que des répétitions de théâtre. »
Au moins, dans une pièce de théâtre, il pouvait apprendre le texte à son propre rythme. Tandis que là… Keaton laissa échapper un léger soupir puis il porta la bouteille de bière à ses lèvres pour en boire une gorgée. Au moins, la bière ne lui dirait pas de se tenir à l’écart et de se comporter comme ci ou comme ça, sans qu’il ait son mot à dire ! Et elle ne lui ferait pas l’affront de déclarer une telle absurdité sur son pouvoir. Il adressa un regard en biais à sa sœur. Ce n’était pas comme si elle était une extraterrestre d’avoir sorti une telle phrase mais presque. Dans tous les cas, il était légèrement étonné et ne s’y attendait pas. « Que sais-tu exactement de mon pouvoir Tam ? Si Thomas a eu une vision du jour de la mort de ma mère et qu’il t’en a parlé, aurait-il oublié de mentionner dans ses propos que c’est justement mon pouvoir qui m’a protégé et sauvé la vie. »
S’il ne s’était pas déclenché à l’instant où l’arme avait été braquée sur lui, il n’aurait pas été en train de discuter avec elle, assis sur le sofa. Cet épisode de sa vie resterait à jamais graver en lui. Il ne l’empêchait plus de dormir la nuit même s’il lui arrivait parfois de se réveiller avec une sensation désagréable. C’était sans doute un cauchemar mais il ne s’en souvenait jamais. Il n’arrivait même pas à le décrire. Il supposait que c’était à cause de cet épisode mais ne pouvait en avoir la confirmation. Peut-être qu’aller voir un psychologue l’aiderait à y voir plus clair à ce sujet. Il n’en avait pas besoin et pourtant si ça continuait, entre Tammy et Kate qui le tenaient à l’écart, il sentait qu’il allait devoir trouver un moyen de faire sortir sa frustration. Tiens, si le lendemain il faisait beau, il emmènerait Moïra à la plage et l’initierait au surf. Si elle aimait l’eau, c’était déjà gagné d’avance pour la convaincre. « Mon pouvoir, c’est un peu la nature… Et bien souvent elle est plus forte qu’on ne le pense... Je n’ai jamais cherché à l’utiliser pleinement, mais qui sait ce dont je suis capable si j’ai de réelles motivations pour le faire. Es-tu vraiment certaine du tien, qu’il ne te fera pas défaut le moment venu si jamais tu en as besoin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Lun 5 Déc - 19:47

Il mettait pile le doigt sur le doute ultime de chaque mutant : mon pouvoir me sera-t-il fidèle en cas de crise ? Pour l'instant, l'éducation de Tammy lui permettait de gérer son stress, son self-control. Son entrainement intensif lui permettait, lui, de gérer cette capacité qui faisait d'elle la digne héritière de Thomas Beckett. Seulement, elle savait que rien ni personne n'était infaillible, encore moins elle, surtout depuis qu'elle s'était rendue compte que tout ce qui touchait à Keaton ou Moïra lui faisait perdre les pédales. C'était aussi l'une des raisons pour lesquelles elle ne voulait pas que son frère soit sur les lieux de l'échange : elle ne pouvait pas se mettre de se laisser aller et de risquer de faire foirer l'affaire en créant un trop-plein de savon... Son savon à elle était un détergent puissant et il pouvait faire des ravages selon le dosage.... Elle préféra alors se focaliser sur le pouvoir de Keaton, ce qu'elle en savait... Ce qui n'était pas forcément tout ce que lui en avait dit leur père : Thomas Beckett avait toujours cultivé méticuleusement sa part de mystère. Il voyait des tas de choses mais ils ne les révélaient jamais. Tammy avait toujours pensé - et elle le pensait encore aujourd'hui - qu'il avait agi comme ça pour ne pas influencer l'ordre des choses, pour ne pas renverser la balance naturelle de la nature. Pour elle, Thomas avait été un homme aussi droit que ce qu'il avait pu être en étant l'un des grands penseurs de ce monde. Parce que c'était ça, Thomas Beckett, en étant issu de l'une des plus anciennes lignées de mutants, avait fait partie des grands, des puissances. Aujourd'hui, c'était au tour de Keaton et Tammy d'avoir cet héritage gravé en eux mais ils n'en avaient peut-être pas l'étoffe nécessaire... En tout cas, Thomas avait volontairement écarté Keaton en faisant les choses de sorte à ce que ce soit Tammy qui soit son héritière légitime. « Tu sais Keat, je te l'ai déjà dit : notre père ne partageait ses visions que rarement. Il avait tendance à vouloir porter sur ses épaules le poids de tout ce qu'il voyait alors qu'il n'aurait pas du. Il m'a juste parlé d'une sorte d'alchimie en ce qui te concerne, d'un pouvoir lié aux fleurs. Mais il n'en a pas dit plus. Il n'a jamais voulu s'étendre, même sur son lit de mort... » Elle s'arrêta quelques fractions de seconde. La mort de Thomas laissait toujours une plaie pas encore cicatrisée dans le coeur de la jeune femme, une plaie à l'origine d'un trou béant que comblaient peu à peu Keaton et Moïra.

Elle se calla à côté de Keaton sans allumer le film mais en prenant tout de même la télécommande parce qu'elle savait qu'elle ne pourrait résister bien longtemps à l'appel sauvage que lui lançait le déhanché légendaire de Swayze. Elle attrapa ses mains et les pressa entre les siennes doucement. Sans les frotter, elle pouvait émettre un peu de savon qui n'avait rien de dangereux : seulement, s'il mettait ensuite les mains dans le saladier à chips, plus rien ne serait très bon. Au bout de quelques secondes, les mains de Tammy commencèrent à sécréter une matière visqueuse à l'odeur oscillant entre la javel et le produit pour sol parfumé. C'était étrange mais pas désagréable, heureusement. Elle lâcha alors les mains de son frère, sourit puis commença à souffler sur ses mains où de la mousse franche se formait désormais : de petites bulles capturant la lumière artificielle de la pièce et la reflétant en plusieurs couleurs s'élevèrent alors dans les airs et flottèrent tout autour d'eux. C'était une expérience qui pouvait être facilement reproduite avec un peu de liquide vaisselle seulement, la matière produite par Tammy était bien plus puissante et ses bulles plus solides, plus belles aussi. « Je ne sais pas si je suis capable de me maîtriser en tout instant par contre, j'ai appris à apprécier la beauté de mon pouvoir afin d'être sûre de ne pas le détester. Détester son don est le meilleur moyen de déraper et de commettre des erreurs irréparables. » Elle secoua ses deux mains et de petites bulles s'en échappèrent avant de s'éclater petit à petit en s'élevant ou en rencontrant des objets. Elle souriait, elle aimait se servir de son pouvoir de temps en temps, comme ça, juste pour se rappeler qu'elle aimait ces petits bulles de savon made in Tammy. « Aimes-tu ton pouvoir Keaton ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mar 6 Déc - 16:20

Il était une fois un ancien pédiatre qui était contrarié par le pouvoir de son père, par toutes les visions que celui-ci aurait pu et avait du avoir et qui auraient du changer le cours de plusieurs vies, dont la sienne. La contrariété n’était pas réelle et tenace dans l’esprit de ce homme. Il se rendait bien compte qu’un être doté d’un tel don ne pouvait pas voir tout ce qui était possible de voir pour changer le monde. Et quand bien même, des visions viendraient à lui, le poids de celles-ci devaient être énormes à supporter sur des épaules de ce qui n’était après tout qu’un homme. Thomas avait eu un don incroyable mais il n’avait été qu’un homme, comme lui. Et comme Dylan. Son jeune protégé avait le même pouvoir. Il avait du mal à le contrarier et quand des visions le frappaient, il perdait le contrôle et connaissance. Thomas avait-il eu les mêmes réactions ? Il ne préférait pas s’étendre sur le sujet et poser la question à sa sœur. La blessure de la morte de leur père était encore trop récente. Il sentait sa sœur fragile de ce côté et il ne voulait pas que cette fragilité prenne le dessus. Surtout à la veille de l’échange. Il fallait qu’il se concentre sur le présent et sur l’avenir proche sur lequel il pouvait agir et qu’il arrête de se poser des questions sur Thomas. Après tout, il avait bien demandé à Dylan de ne rien révéler de ses visions si elles le concernaient. Il fallait qu’il reste là-dessus, se concentre sur ce point.

Tammy évoqua ce qu’elle savait de son pouvoir, c’est-à-dire qu’il était lié aux fleurs. Elle parla également d’une sorte d’alchimie que Thomas avait évoqué. L’ancien pédiatre ne comprit pas très bien quelle était la nature de cette alchimie dont son père parlait. Une alchimie qu’il avait par rapport à son pouvoir ? Par rapport au lien qu’il aurait avec sa sœur ? Thomas Beckett était parti avec bien de questions sans réponses. Et s’il les cherchait toutes, il aurait droit à une migraine foudroyante. Autant se saouler à la bière et piquer des chips dans le saladier qui se trouvait juste devant eux. Keaton posa sa bière sur la table basse. Il allait avancer sa main pour prendre une poignée de chips quand sa sœur, qui s’était callée contre lui, saisit ses mains pour les prendre dans les siennes. Il eut un léger froncement de sourcils, se demandant ce qu’elle tramait. Pourtant il la laissa faire, ayant confiance. Au bout de quelques secondes, il sentit quelque chose sur sa peau. Une odeur parvint à ses narines, il chercha ce que c’était. Comme un produit de sol, parfumé, qu’on utilisait. Tammy lâcha ses mains. Il ne quitta pas les siennes du regard, observant la mousse qui recouvraient la paume. Le pouvoir de sa sœur était bien étrange, Si étrange à ses yeux qu’il observa silencieux les petites bulles qui s’élevaient dans les airs et qui avait une couleur indéfinissable. Cela lui rappelait un épisode de son enfance. Il était avec sa mère, l’aidant à faire la vaisselle dans une des caravanes de la troupe. Il avait mis beaucoup trop de liquide vaisselle. L’eau avait moussé et des bulles avaient flotté dans les airs. Cela n’avait pourtant rien de comparable à l’expérience qu’il était en train de voir. Les bulles de Tammy étaient beaucoup plus belles. Ce pouvoir devait plaire à Moïra et la faire rêver si elle l’utilisait devant elle, il ne pouvait en être autrement. Même lui était subjugué par cette vision.

La jeune femme prit la parole et mit le doigt sur un point épineux. Sur l’acceptation ou le refus de son don. Il observa les bulles qui s’échappèrent de ses mains quand elle les secoua quand elle posa la question fatidique. Celle qui tue et dont on ne sait pas à quoi répondre dans un premier temps. Est-ce qu’il aimait son pouvoir ? « Si je ne l’aimais pas, je ne serais pas fleuriste, tu ne crois pas ? »

Il se demanda qui il tentait de convaincre par cette réponse, elle ou lui-même. S’il avait vraiment raffolé de son pouvoir comme il le prétendait, il aurait choisi la voie de fleuriste beaucoup plus tôt. Il n’aurait pas pris la peine de suivre des études de médecine pour devenir pédiatre. Il n’aurait pas attendu qu’un évènement se produise dans sa vie pour s’enfermer dans le domaine des fleurs. Il se mentait à lui-même et la conversation qu’il avait eu avec Maggie le matin même commençait à lui ouvrir les yeux. En fait, ce n’était pas vraiment cette conversation qui le faisait réagir. Cela tramait déjà depuis quelques temps dans sa tête. « Je l’ai détesté quand je l’ai découvert. Quand j’ai compris qu’il m’avait sauvé moi, mais pas ma mère, je l’ai maudit. Ou alors c’était moi que j’ai maudit, je ne saurais pas dire, ça remonte à si longtemps… » Il marqua une pause et observa ses mains que sa sœur avait recouvert de la fine substance qu’elle avait créée. « J’accepte mon pouvoir Tammy, il m’a fait découvrir un métier que je n’aurais jamais exercé sans lui. Mais je crois que je me suis caché trop souvent derrière lui ces dernières années. Surtout après ce qui s’est passé à Chicago. » La blessure était encore présente mais il commençait à la prendre avec une toute nouvelle philosophie. Sans doute à cause des évènements récents. Il avait Kate, à présent Tammy. Bientôt Moïra. Il n’avait plus envie de se cacher et de fuir sa véritable vocation. « Ce n’est pas parce que mon pouvoir est lié aux fleurs, que j’ai une passion pour celles-ci que je dois rester accrocher à ce domaine, n’est-ce pas ? Je m’en rends compte depuis peu et tu es la première à qui je l’annonce. Je vais reprendre la médecine ». Il savait qu’il s’exposerait de nouveau au risque de perdre un jour un jeune patient sans qu’il puisse y faire quelque chose. Il savait que l’épreuve serait dure à surmonter si elle venait à se produire. Mais il savait à présent qu’il n’était pas seul et qu’il avait sa famille autour de lui pour le soutenir. Tout comme lui soutiendrait celle-ci quoiqu’il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mar 6 Déc - 18:07

Les enfants ont une sorte de sixième sens qui s’efface à l’âge adulte. C’est peut-être parce qu’ils ressentent et sentent plus qu’ils ne raisonnent.

Moïra n’échappait pas à la règle. Elle n’aurait pas su mettre des mots sur ça, ni mettre le doigt dessus mais ce fameux ça était très dérangeant et l’angoissait. Comme une fausse note dans la mélodie du bonheur. L’électricité dans l’air avant un orage. Ce genre de chose. Ca ne s’explique pas, ça se sait, c’est tout. Tammy était bizarre, quelque chose n’allait pas.
Pourtant, d’un point de vue extérieur rien ne clochait. Elle était venue la border, lui avait déposer un baiser sur le front en lui souhaitant bonne nuit, lui avait dit qu’elle verrait Keaton plus tard à la façon d’une mère qui prenait son rôle très au sérieux. Mais il y avait ça. Quelque chose au fond de ses yeux, dans le timbre de sa voix, ou tout simplement au fond de son ventre.

Moïra essaya tout de même de passer outre. Elle serra Sheenagh dans ses bras et ferma les yeux en tenta de penser à autre chose. Des choses rassurantes, comme la grande bibliothèque, les histoires de Peter Pan, les paysages d’Afrique qu’elle avait vue en photo. C’était Kate qui lui avait dit d’imaginer des choses agréables, des moments auxquels elle tenait juste avant de s’endormir. C’est de cette façon qu’on combat les cauchemars, lui avait-on dit.
Mais ça ne marchait pas.
Tapie au fond de son ventre, l’angoisse du grondait.
Moïra avait peur que le noir ne l’avale. Après tout, il l’enveloppait toute entière. Elle avait peur qu’une fois dévorée, elle ne retrouve plus le chemin de la lumière le lendemain matin. Et sans la lumière, aucune chance de trouver les escaliers et de rejoindre Tammy. En vérité, elle craignait juste que tout ce qu’elle vivait ne disparaisse.

Elle rabattit le drap sur le côté et s’assit sur le bord du lit. A tâtons, ses pieds s’engouffrèrent dans les chaussons et elle se leva. Tout doucement, elle ouvrit la porte sans faire le moindre bruit, son tigre en peluche pendant toujours dans sa main. Elle ne ferait pas de bruit, ne dérangerait personne. Elle jetterait juste un coup d’œil pour se rassurer, se promit-elle. Après, elle retournerait dans son lit et obéirait. Personne ne saurait qu’elle avait eu peur…
La fillette se faufila dans le couloir et gagna les escaliers. Elle se recroquevilla en haut des marches, et se tordit le coup pour avoir une pleine vision du salon. Tammy était là. Une vague de chaleur naquit dans son ventre et la réchauffa. Ce ne fut pas pourtant sa tutrice qui retint son attention mais le frère de celle-ci. Keaton était là. La petite le détaillait du regard, admirant chacun de ses gestes, savourant sa voix. Comme elle le trouvait beau ! Presque autant que Jeremy à ceci près que Jeremy était un prince charmant (il n’en fallait pas moins pour être son amoureux !) et que Keaton lui faisait penser à un soleil dispensant ses rayons à coups de sourires et de regards. Et surtout, il gagna son estime en annonçant qu’il voulait être médecin : comme elle ! Il l’impressionnait.


Cette fillette, engoncée dans une légère chemise de nuit blanche, assise dans les escaliers, un tigre sur les genoux, ne pouvait plus détacher les yeux de son oncle qu’elle ne connaissait pas. Il la fascinait littéralement. A tel point qu’elle en oublia sa promesse de discrétion et glissa sur les marches inférieures pour le voir de plus près.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Lun 12 Déc - 15:08

Tammy écoutait attentivement son frère. Elle l'écoutait et dévorait littéralement ses paroles. La conversation n'était pas des plus joyeuses mais ça lui permettait d'en apprendre plus sur cette homme qui avait tant manqué à sa vie et ça, c'était important à ses yeux. Il allait reprendre la médecine ! Tammy n'avait pas encore eu l'occasion de creuser suffisamment le passé de son frère mais elle avait bien saisi que la pédiatrie avait tenu une place importante dans sa vie. Elle avait vu dans son regard des étoiles lorsqu'il avait appris qu'il avait une nièce. Elle avait aussi vu son regard s'illuminer à chaque fois qu'ils avaient croisé des enfants alors qu'ils étaient ensemble : au parc, dans la rue, en terrasse d'un café... Son amour des petits bouts était flagrant et Tammy comprit à quel point reprendre sa passion là où il l'avait laissé était tout ce qu'il avait toujours réellement voulu : le son de sa voix le disait, son visage aussi. « Keat... C'est merveilleux ! » C'était tout ce qu'elle avait trouvé à dire. C'était sorti tout seul, comme ça. Elle posa la main sur l'avant-bras de Keaton et le pressa affectueusement en souriant.

Oui, c'était merveilleux. C'était grandiose même et surtout, c'était à elle qu'il se confiait. C'était peut-être ça aussi qui touchait énormément Tammy : elle était devenue sa confidente, leur lien frère-soeur se précisait, se muait de jour en jour pour devenir plus fort, plus résistant. Elle avait une petite victoire personnelle au milieu de tout ça : le fait qu'il se soit confié à elle et non à Kate ou à d'autres de ses proches. Peut-être que ça allait mal avec Kate ? Peut-être qu'il doutait de son engagement, de sa promesse de mariage ? Étrangement, penser ça ne réjouissait pas Tammy... Se pouvait-il qu'elle commence à accepter l'union de son frère avec la Reine de Glace ? Peut-être bien... Après tout, elle savait qui pouvait être Kate Reynolds en dehors de Genetic, elle le savait grâce à Moïra et à l'amour que portait cette femme à la petite princesse. « Tu es fait pour ça, ça se voit. Bien sûr, ta boutique reflète ton amour des plantes, tu es un fleuriste bien trop doué pour aussi peu de reconnaissance même, mais tu n'as pas cette étincelle dans les yeux que tu as à chaque fois que tu vois un enfant. Tu sais... Je l'ai remarquée très vite et je n'ai juste pas osé te le dire de peur de paraître... Enfin tu sais, trop... Trop directe alors qu'on se connait encore très peu. Mais je le sens, c'est ce que tu aimes le plus. » Elle rougit. c'était terrible d'avoir à se dévoiler comme ça, d'un coup. Elle avait eu un mal fou à avouer à Keaton qu'elle l'avait observé : ça témoignait aussi du fait qu'elle l'avait analysé, détaillé et c'était gênant...

Elle allait continuer quand elle entendit un bruit... Ne pas avoir lancé le film avait fait résonner le silence et leurs paroles échangées... Mais aussi ce petit bruit dans l'escalier. Tammy se retourna et ouvrit de grands yeux quand elle vit Moïra, le visage tourné vers eux. Elle sourit dans un premier temps avant de se rendre compte de la conversation qu'elle avait peut-être surprise... Elle ne voulait pas que sa petite princesse grandisse trop vite, qu'elle se retrouve propulsée dans l'horreur du monde alors qu'elle avait déjà vécu le pire... « Keaton, je te présente Moïra, tu sais, la petite fille qui semble ne pas vouloir dormir alors qu'il est déjà très tard ! » Elle se mit à rire. « Tu peux descendre ma chérie, tonton Keaton vient d'arriver et il est impatient de faire ta connaissance, n'est-ce pas ? » La présence de Moïra permettrait aux deux adultes de laisser de côté la conversation sérieuse pour un peu de détente, d'amour et d'eau fraîche (ou de bière ...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mar 13 Déc - 16:39

L’idée l’avait effleuré durant sa discussion avec Maggie. Elle avait grandi et mûri durant toute la journée. Et le soir, sa décision était prise. Dès le lendemain, il rédigerait et enverrait des lettres à différents hôpitaux de Los Angeles. Il y en avait bien un qui accepterait sa demande même si la personne des ressources humaines trouverait étrange son parcours. Rester à savoir ce qu’il ferait de sa boutique. La mettre en gérance ou la vendre définitivement. Il n’avait pas encore réfléchi à la question. Il attendrait de savoir que Kate et Tammy rentreraient saine et sauve pour aborder cette réflexion dans sa tête. Il venait de prendre une décision, il n’allait pas mettre la charrue avant les bœufs. Et ce, même si sa sœur était en train de faire une éloge de lui en affirmant qu’il était fait pour la pédiatrie. Elle parlait de l’étincelle qu’il avait dans les yeux à chaque fois qu’il posait ses prunelles sur un enfant. Il espérait en avoir bien à lui un jour. En attendant, il reporterait son affection sur Moïra et ses futurs petits patients. Il sentit dans les propos de Tammy qu’elle se trouvait indiscrète de l’avoir ainsi observé. Il lui adressa un sourire qui se transforma en rire quand il la vit rougir.
« Si tu me détailles tout le temps ainsi, je vais bénir le ciel que tu sois ma sœur sinon je craindrais que tu ais des vues sur moi, ce qui ne serait pas au goût de Kate ! »

Cela faisait quelques semaines à peine qu’ils se connaissaient et pourtant il se sentait déjà parfaitement à l’aise avec elle. Keaton ne pouvait s’empêcher de la taquiner sur le moindre sujet qui prêtait à taquinerie. Il était ainsi, c’était sa nature et il n’allait pas la changer, même pour sa sœur. De toute manière, elle ne demeurait pas en reste même si son caractère était beaucoup plus réservé que le sien. Tammy ne se gênait pas pour lui envoyer parfois des petites piques qui le faisaient sourire. Elle lui semblait juste parfois… Trop sérieuse. Trop conforme à une éducation qu’on lui avait donné et qui pour lui, ne reflétait pas vraiment sa personnalité.

Keaton n’entendit pas le bruit mais son regard suivit la direction de celui de Tammy quand elle se retourna. Un sourire marqua ses lèvres quand il vit la petite fille assise sur les marches et tenant dans ses bras une peluche. Il n’avait pas besoin qu’on la lui présente, il savait qui elle était. Grâce aux photos que Tammy lui avait montré, et aux différentes discussions qu’il avait eu sur elle avec Kate et sa sœur. Il ne la connaissait pas encore mais l’aimait déjà. Et ce, malgré le pouvoir effrayant qui sommeillait en elle. Tammy fit les présentations, annonçant Moïra comme la petite fille qui ne voulait pas dormir alors qu’il était tard. « Je parie que c’est aussi une fan de Dirty Dancing. » déclara-t-il hilare à l’oreille de sa sœur.

Il se leva du canapé, essuyant ses mains sur son jean. Il les porta à son nez et sentit seulement l’odeur du savon, trace restante du pouvoir de Tammy quelques minutes auparavant. Délaissant sa sœur, Keaton s’avança en direction des escaliers. Il s’arrêta devant et posa ses prunelles sur la petite fille, le sourire aux lèvres. Son cœur se serra un peu. Elle était si belle et paraissait si innocente dans cette chemise de nuit blanche. Pourquoi fallait-il que ce pouvoir lui soit tombé dessus. Il ne devait pas s’attarder là-dessus, après tout, elle méritait une enfance comme tous ceux de son âge. Il fallait juste être plus attentif à ses émotions pour éviter que ça dérape.
« Coucou Moïra. Tammy se trompe, je ne suis pas impatient mais très impatient de faire ta connaissance. Et aussi de celle du tigre en peluche que tu tiens dans tes bras. Personne ne m’en a parlé, c‘est honteux. Comment il s’appelle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mar 13 Déc - 21:32

Oups, elle s’était faite repérée. Comme une bleue. Et elle n’avait même pas vu que Tammy s’était tournée vers elle tant la petite fille était occupée à observer Keaton. Il fallait se rendre à l’évidence, comme espionne, elle était nulle. Le rose lui monta aux joues et elle baissa les yeux. Heureusement, sa tutrice ne semblait pas fâchée et elle l’autorisa même à descendre. La fillette se hissa sur ses deux jambes aussitôt mais quelque chose l’empêcha de descendre. Keaton était vraiment très impressionnant et elle savait bien qu’elle n’aurait pas du être encore debout. Du coup, elle hésitait à descendre les dernières marches, d’autant plus que Keaton était déjà debout et s’avançait vers elle.

La petite rosit de plus belle. Un sourire timide et malicieux s’accrocha à ses lèvres quand l’homme se campa devant elle et lui parla directement. Une chaleur lui envahit le ventre. C’était rassurant et doux. Il avait envie de la connaître ! Elle ! Alors qu’elle était toute petite et assez insignifiante. Mais il voulait la rencontrer ! C’était juste… trop bien !!

Moïra se sentait soudainement très chanceuse. Non seulement elle avait le droit de descendre, mais en plus Keaton était venu la saluer directement. Avec un peu de chance, elle aurait peut-être même le droit de rester un peu avec eux. Pour elle, c’était un peu magique, que les grands lui ouvrent les portes de leur monde de cette façon. Elle n’aurait pas besoin qu’on lui parle ou qu’on s’occupe d’elle, le simple fait d’être avec eux serait suffisants.

- Coucou, fit-elle timidement. Elle gardait son visage baissée mais avait déjà relevé les yeux vers Keaton. Il en fallait de toute façon bien peu pour apprivoiser cette petite fille, mais lui, se montra particulièrement doué. Il suffisait de parler des choses importantes. C’est Sheenagh. C’est Tammy qui me l’a offert, c’est un tigre du Bengale, tu connais ?

Elle n’alla pas jusqu’à lui dire qu’elle murmurait souvent des secrets aux oreilles de sa peluche et qu’elle était persuadée que Sheenagh était en fait réel et qu’il veillait sur elle, et que, si un jour quelqu’un essayait de lui faire du mal, il se transformerait en vrai tigre pour le dévorer. Non, si elle avait dit ça, elle aurait eu l’air d’une enfant et puis de toute façon, c’était un secret. Les secrets, ça ne se dit pas.

- Moi aussi je veux être docteur plus tard, tu sais ! Pour pouvoir soigner les gens, comme Kate, et puis comme toi aussi. Tu pourras m’aider ? Tu sais, je connais déjà tous les os de la main, je les ai appris à la médiathèque ! Demande à Tammy, elle te le dira. Hein, c'est vrai, Tammy?

Et discrètement, tout doucement, elle glissa sa main vers celle de son oncle pour qu’il la lui prenne et l’emmène vers canapé. Vers le monde des grands, où elle aurait une petite place et serait en sécurité.

- Et puis, tu sais, fit-elle en se tournant vers Tammy.C'est pas que je veux pas dormir, mais j'y arrive pas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Lun 26 Déc - 19:17

Voir Keaton, son frère, et Moïra, sa petite princesse, discuter ensemble avec un tel naturel, une telle complicité, ça lui suffisait. C'était tout ce dont elle avait besoin pour oublier ce qu'il allait se passer le lendemain, pour oublier que d'ici quelques heures, elle allait devoir mettre sa vie et celle des agents de Genetic en danger à cause d'un groupe de gosses qui ne savaient même pas contre quoi il se battait. Cette situation la rendait malade mais Keaton et Moïra, par leur simple présence, l'avaient apaisée. Elle se sentait bien, vraiment bien. Même entendre Moïra parler de Kate ne lui arracha pas une grimace. Par contre, entendre Keaton suggérer que Dirty Dancing pouvait être un film pour Moïra... Elle était un peu jeune pour certaines phrases du film, certaines scènes dont certaines impliquant la violence... Ou peut-être que c'était Tammy qui la trouvait jeune ? Après tout, elle avait déjà huit ans, un âge où l'on passe de l'enfance innocente à l'enfance réfléchie... La petite princesse étonnait de jour en jour sa tutrice avec ses répliques bourrées de sens, ses idées géniales, ses interventions efficaces. Peut-être qu'elle commençait à être grande après tout...

Tammy fut tirée de cette petite réflexion par sa petite chérie. « Oh oui c'est bien vrai, elle adore regarder et apprendre toutes les planches d'anatomie qui lui passent sous la main. » Elle eut une subite envie de la prendre dans ses bras et de la serrer jusqu'à n'en plus pouvoir. Elle ressentait une angoisse qu'elle ne connaissait pas encore : celle de ne pas revenir. Et si elle y restait ? Qui s'occuperait de Moïra ? Elle savait que Kate et Keaton seraient parfaits pour ça mais ça ne l'aidait pas à se sentir mieux. « Tu veux rester avec tonton Keat et moi pour regarder Dirty Dancing ? Je sais bien que je n'ai jamais voulu que tu le voies mais tu es grande maintenant. » Pourquoi est-ce que ça l'émouvait de prononcer ces mots ? Elle devait se ressaisir et ne pas se laisser envahir par un sentiment aussi pessimiste : elle reviendrait et pourrait passer encore des jours et des jours auprès de sa petite puce. Et puis tout avait été réglé au millimètre près pour que rien ne dérape alors il fallait voir les choses de façon optimiste.

Elle fit de la place sur le canapé et laissa Keaton et Moïra les rejoindre, offrant bien sûr la place du milieu à la petite poupée. Elle se leva alors d'un bond en se rappelant qu'il n'y avait que de la bière. « Attends, je vais chercher du jus de fruit ! » Elle fonça vers la cuisine, attrapa au vol un verre et ouvrit le frigo pour prendre la bouteille de jus d'orange. Elle se retourna et, avançant vers le canapé, sentit encore ses émotions faire des bêtises : voir son frère et sa petite ensemble, c'était bien trop beau. Elle avait peur que tout bascule. Elle vint s'asseoir et commença à servir Moïra. « Tu es grande mais pas assez pour boire de la bière ma chérie, n'est-ce pas ? » Elle ne voulait pas que Moïra grandisse trop vite et elle essaya de ne pas l'imaginer à l'âge légal pour boire... Elle voulait qu'ellereste toute petite et toute mignonne comme ça, au moins pour cinq ou six ans encore...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Lun 26 Déc - 21:26

Il détaillait la petite poupée qui se tenait en face de lui. Il avait tenté de la mettre à l’aise en parlant de la peluche qu’elle tenait dans les bras. Si elle avait pris soin de quitter sa chambre en l’emportant dans ses bras, cela voulait dire qu’elle avait une importance particulière à ses yeux. Sinon, elle l’aurait laissée dans son lit et serait venue seule écouter la conversation des grands. Il lui posa donc une question sur un ton naturel, car il était normal de connaître l’identité du compagnon de sa nièce. Ainsi, il s’appelait Sheenagh. Par contre, il n’avait pas souvenir que l’on trouvait des tigres du Bengale en Afrique ce qui l’étonna un peu à cause des origines de sa sœur. Il aurait pensé qu’elle aurait offert à la fillette un animal en peluche typique de l’Afrique. Il était possible aussi que Moïra ait eu le coup de foudre pour cette peluche, vu comme elle la tenait, ça ne serait guère étonnant. « Je connais oui même si je ne suis jamais allé en Asie pour en voir de vrais dans une réserve. Peut être un jour qui sait ? »

Peut-être aussi que ce jour là Moïra l’accompagnerait. Si elle avait autant de lumière dans les yeux en voyant un vrai tigre qu’elle en avait quand elle parlait de sa peluche, le voyage promettait d’être passionnant. Il faudrait juste attendre qu’elle soit un peu plus grande et qu’elle contrôle un peu mieux son pouvoir. Car si elle venait à réclamer lors de leur périple un vrai tigre, il sentait d’avance que Tammy allait le tuer. Il sourit à cette pensée alors que Moïra déclarait avec enthousiasme qu’elle voulait devenir médecin comme Kate et lui. Kate qui travaillait encore ce soir là et qui aurait pu être avec eux au cours de cette réunion familiale. Depuis quelques jours, Keaton la trouvait fatiguée quand elle rentrait de l’hôpital. Il pensait que c’était la tension de l’échange doublé de son travail. Il lui avait demandé de se reposer et enfin elle avait accepté à sa requête, acceptant de prendre quelques jours de congés. Du moins après l’échange, car ce soir là, elle travaillait encore… « La relève est assurée ! »

Il n’y avait rien de tel pour lui faire plaisir. Que sa nièce s’intéresse au monde médical et souhaite devenir médecin. Il fallait juste qu’elle prenne son temps et qu’elle reste encore une enfant suffisamment longtemps pour qu’il puisse la gâter et apprendre à connaître sa personnalité avant qu’elle ne rentre dans la dure phase qu’était l’adolescence. Tammy confirma les propos de Moïra sur sa passion pour la médecine. Keaton adressa un sourire à sa sœur avant de reporter son regard azur sur la fillette. Elle tendait sa main vers la sienne. C’était discret mais il le remarqua de suite et n’hésita pas. A son tour, il tendit sa main pour prendre celle de l’enfant dans la sienne. La main qu’il tenait était petite. Elle semblait si fragile par rapport à la sienne. La serrant brièvement dans la sienne, il adressa un petit clin d’œil à Moïra après la proposition de Tammy. « Dis-oui Moïra, tonton Keat ne veut pas affronter cette épreuve seule avec Tammy. »

Et quelle épreuve ! Mais quelle idée il lui avait pris de proposer à sa sœur de regarder Dirty Dancing. Tout ça car il avait voulu l’aider à se détendre, pour qu’elle arrête de penser à ce qui allait se passer le lendemain. Avec la tension qui l’habitait, elle transmettait ses craintes à Moïra sans s’en rendre compte. Si elle n’arrivait pas à dormir, il y avait une raison. Elle devait sentir que Tammy était tendue ce qui la stressait indirectement. Il ne se rappelait plus combien de fois il avait dit à des parents angoissés d’éviter de montrer leur état devant leur enfant pour ne pas le lui transmettre. Il allait observer tout ça de son côté durant quelques temps, et il parlerait à Tammy s’il sentait qu’elle n’était pas assez détendue en présence de Moïra.

Main dans la main avec l’enfant, il regagna le canapé, s’installant à l’autre bout de celui-ci pour laisser la petite prendre place entre eux. Cette fois ce fut Tammy qui eut la meilleure réaction car elle se rappela soudain qu’il n’y avait que de la bière. En effet, il n’avait pas prévu que Moïra ne dormirait pas.. Quand la jeune femme revint avec du jus de fruits, Keaton prit la bière qu’il avait posé près du bol de chips. « Jamais de bière lors de la première soirée. Tonton Keaton l’initiera à la seconde. » Il adressa un grand sourire à sa sœur. « Je rigole, on attendra que Moïra et Sheenagh aient dix huit ans, n’est-ce pas vous deux ? » fit-il à l’intention de la fillette et de la peluche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mer 28 Déc - 11:09

- Ce serait bien, fit-elle en affichant une petite moue dubitative, moi, je vais aller en Afrique avec Tammy un jour ! Mais pas tout de suite…

Pas tout de suite parce qu’elle était encore trop petite, que Tammy avait beaucoup de travail mais que surtout, il y avait son pouvoir qui demandait une surveillance constante et des rencontre bihebdomadaires avec les médecins. Pour vérifier si tout allait bien, et si le traitement fonctionnait correctement. Moïra avait beau être conscience que toute cela était important, elle n’en était pas moins une enfant rêveuse qui se serait bien passé de toute ça. Pour tout dire, cela l’aurait franchement agacé si ce n’avait pas été Kate qui s’occupait régulièrement d’elle. La présence de la jolie médecin rendait les choses beaucoup plus agréables et diminuait son envie de se plaindre.
Sa tutrice lui proposa ensuite officiellement de rester et la fillette ne pu cacher sa joie. Elle sautilla et son sourire s’agrandit franchement. C’était vrai qu’elle était grande, elle allait bientôt avoir neuf ans !
À vrai dire, Moïra n’avait pas une très grande conscience de son âge. N’ayant jamais fréquenté d’écoles publiques, elle savait juste qu’elle était beaucoup plus petite que son entourage et deux fois plus jeune environ que Callie. En vérité, elle ne savait pas vraiment ce que cela signifiait et cela n’avait pas d’importance. Elle vivait tranquillement, grandissant à son rythme. Plus mature sur certains points que les enfants de son âge, très en retard sur d’autres. C’était comme ça, et n’ayant aucun point de comparaison, elle s’en fichait.

Et puis, la plupart des adultes qu’elle voyait la traitait bien. La preuve, Keaton et Tammy la considérait comme une grande ! Assez grande pour passer toute une soirée avec eux ! Elle tourna les yeux vers son oncle et hocha la tête vivement. Elle chuchota :

- T’inquiète pas, je vais venir…

Et elle fila s’installer sur le canapé, entre les deux adultes. Son jus de fruit entre les mains, elle mordillait machinalement la paille tout en se calant dans le fond du canapé, ramenant ses jambes contre elle.

- Je sais pas, ça quel goût la bière ? Et pourquoi on a pas le droit d’en boire avant dix huit ans ?

Ça, ça lui échappait complètement. Elle savait que les adultes avaient le droit de faire des choses qui étaient interdites aux enfants. En revanche, elle ne comprenait pas toujours pourquoi. Ça ne lui semblait pas trop logique. Ce qui était mauvais pour des enfants devaient aussi l’être pour les grands non ?

- C’est comme le café ? Tu sais, Keaton, j’ai pas le droit de boire de café non plus.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Jeu 5 Jan - 16:38

Tammy ne put s'empêcher de regarder sa propre bière d'un air coupable... Comment expliquer à une petite fille que l'alcool était mauvais parce qu'il trompait la capacité de jugement et qu'il rendait les gens différents tout en rajoutant que c'était autorisé pour les adultes ? Tammy regrettait de ne pas avoir l'innocence de sa petite Moïra : la princesse savait poser les questions les plus délicates, les moins attendues et surtout, celles dont les réponses n'étaient pas toujours faciles à donner. « On ne peut pas en boire avant vingt et un ans en fait. » dit-elle en espérant que ça suffirait amplement à calmer la curiosité de sa petite chérie. Elle but une gorgée, une toute petite gorgée de bière.

Elle regarda furtivement Moïra et comprit qu'elle n'allait pas pouvoir couper à une réponse plus développée, une réponse qui répondait à sa question et non pas à côté. Elle posa sa bière et inspira longuement. « Tu sais Moïra, je t'ai déjà parlé du chocolat et du fait d'en manger de façon raisonnable : avec la bière, c'est la même chose. Quand tu manges trop de chocolat, tu peux être malade mais en général, ton corps réussit à te dire d'arrêter avant : c'est le moment où tu n'as plus faim qui t'avertit. Pour la bière, le corps n'avertit pas avant alors les hommes qui font les lois ont décidé que seuls les adultes pouvaient en boire car ils savent à quel moment s'arrêter sans que le corps le leur dise. » Elle ne reprit pas sa bière, elle ne s'en sentait plus capable.

Elle se leva avant que Moïra ne pose d'autres questions pour aller se chercher un verre aussi qu'elle remplit de jus de fruit. Elle n'avait même pas pris sa bière pour la vider. Elle revint s'asseoir sur le canapé, sirotant son jus non alcoolisé : plus elle était au contact de ce petit bout de choux, plus elle prenait conscience de ce qui était réellement important dans ce monde. Elle ne voulait pas décevoir Moïra, elle voulait la rendre fière et être un exemple pour elle...

Seulement, comment être un exemple quand on était dans une firme spécialisée dans l'exploitation d'êtres humains ? Bon, c'était exagéré, Genetic n'était pas que ça, rien n'était tout blanc ou tout noir... Mais une enfant de huit n'avait que le noir et le blanc pour se repérer dans la vie, dans le monde. Cette petite fille lui donnait plus de courage et de motivation encore pour changer les choses à Genetic : après l'échange du lendemain, la jeune femme s'entretiendrait avec Holster pour commencer le changement. Elle ne voulait plus de ça pour elle, pour sa petite non plus.

« N'essaie pas de grandir trop vite Moïra, profite de ton enfance : tu verras que quand tu sauras grande, il y aura des choses que tu ne pourras plus faire, des choses réservées aux enfants et non aux adultes. Profite de tout ça ma petite puce, profite tant que tu le peux. » Elle serra alors Moïra dans ses bras sans prévenir, manquant de renverser le verre de la petite fille. Elle ne voulait pas la lâcher, elle ne voulait plus aller sur les lieux de l'échange... Elle avait bien trop peur de tout ça.

« Bon, on se le met se film ou tu as d'autres questions ? » Tammy souriait : c'était ça le bonheur, elle le savait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mar 17 Jan - 16:10

La consommation d'alcool n'était autorisée qu'à partir de vingt et un ans et non dix huit ans ? Il avait complètement oublié ce détail, se souvenant d'avoir commencé avant l'âge légal à l'époque, vu que physiquement, on lui donnait l'âge d'en acheter, et donc d'en consommer. Il pouvait oublier de signifier ce détail au passage, en premier lieu car il y avait la présence d'une enfant dans la pièce. Et en second lieu car pour un pédiatre qui allait reprendre son travail, cela marquait mal. Il allait vraiment devoir se remettre à la page et s'informer des dernières actualités du monde médical dans le domaine de la pédiatrie. Il s'abstint donc de prendre la parole, laissant Tammy répondre aux questions de Moïra.

Et Keaton fut impressionné. Sa soeur n'était pas la mère de l'enfant et pourtant elle avait la fibre maternelle en elle, il ne pouvait en douter. Elle prenait le temps d'expliquer les raisons en donnant des exemples auxquels la petite fille pourrait se référer. Le chocolat en était un bon même si lui aurait plutôt l'envie de grimacer vu qu'il n'aimait pas ça. La jeune femme avait raison, du moins à moitié. Les adultes savaient s'arrêter mais bien souvent certains ne le faisaient pas et se retrouvaient bourrer, ou en prenaient dangereusement le chemin. Lui-même avait eu le coup quelques semaines auparavant en se rendant dans un bar. Il s'était à moitié saoulé et s'il n'avait pas été interrompu par deux personnes qui étaient venues lui parler, sans doute aurait-il continué et n'aurait plus été en état de rentrer ni de comprendre grand chose.

Tammy se leva, abandonnant sa bière. Il regarda celle qu'il tenait en main durant un bref instant. La laisser pour prendre à son tour un jus de fruits en présence de l'enfant ou continuer à la boire, telle était la question. Contrairement à sa soeur, il ne reposa pas sa bière. Il pouvait comprendre qu'elle se sente coupable de boire devant une enfant. Pourtant, ce n'était pas une soirée bourrage de gueule. Cela aurait pu l'être s'ils avaient été seulement tous les deux, mais là avec Moïra, il n'était pas question de se saouler, seulement de regarder un film et de passer un bon moment ensemble. Et boire une fois et un peu devant elle ne l'influencerait pas pour qu'elle se mette à boire en cachette ou en grandissant. Elle était suffisamment intelligente pour comprendre ce qui était autorisée ou non. La preuve avec le café, ce breuvage dont il raffolait et dont parfois il faisait une consommation trop excessive.

Le film. Dirty Dancing, il l'avait complètement oublié jusqu'à ce que Tammy l'évoque de nouveau. Combien de temps durait-il. Une heure de souffrance, un peu davantage ? En présence de sa soeur et de sa nièce, peut être que la torture serait plus agréable et qu'il l'apprécierait même si ce n'était pas du tout son genre de films. Il but une gorgée de sa bière et la gardant en main, il s'installa plus confortablement au creux du canapé. Ses prunelles se fixèrent sur l'enfant, attendant de voir si elle avait une question. Inconsciemment, il espérait qu'elle en ait encore des dizaines. Cela prendrait du temps pour lui répondre et lui expliquer avec des mots simples pour qu'elle comprenne, mais quitte à choisir entre le film et une avalanche de questions qui l'aiderait à mieux connaître sa nièce, le choix était fait dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Lun 13 Fév - 12:07

La fillette hocha doucement la tête en signe de compréhension. En réalité, c’était plus pour ne pas décevoir Tammy car la réponse ne la satisfaisait pas complètement. Pour elle, les adultes se compliquaient grandement les choses et elle n’était pas très sûre que les adultes soient plus capables de s’arrêter que les enfants. Mais ça, c’était une autre histoire et elle n’avait pas envie de se lancer dans un grand débat ou de toute façon, elle devrait se ranger à l’avis des adultes. Mieux valait garder pour elle ce genre de considérations si elle voulait pouvoir regarder tranquillement le film avec son oncle et sa tutrice.

Tammy, pour appuyer son propose se fit exemple à suivre en allant se chercher un jus de fruit. Puis elle la serra fort dans ses bras en lui répétant qu’il ne fallait pas grandir trop vite.
Moïra avait l’impression de connaître la mélodie sans comprendre complètement les paroles. Elle saisissait vaguement le sens de ce conseil mais n’aurait su l’expliquer avec ses propres mots. Par exemple, les adultes avaient toujours des responsabilités qui les empêchaient parfois de faire ce qu’ils voulaient vraiment. Et ça, ça les rendait un peu malheureux parfois. Et aussi, ils manquaient toujours de temps. Les grands n’ont jamais le temps de rien. Alors non, elle n’avait pas vraiment hâte d’être grande ! Par contre…

- J’ai pas envie d’être adulte tout de suite, mais j’aimerais bien aller dans une école,
chuchota-t-elle les yeux dans le vague.

Une nouvelle fois, elle réitérait une demande qui lui tenait beaucoup à cœur, celle d’aller de fréquenter une vraie école, avec d’autres enfants de son âge à qui elle pourrait parler et qui pourraient lui apprendre des tas de jeu. Des enfants comme elle. Avec qui, elle pourrait se sentir normal. Ne pas être la petite fille-bombe à retardement.

Moïra mordilla sa paille et secoua la tête pour refouler la tristesse qui s’emparait d’elle. Elle ne voulait pas se mettre à pleurer. Elle n’avait pas vraiment de quoi se plaindre. Elle était bien avec Tammy, elle se sentait beaucoup plus heureuse que lorsqu’elle vivait dans sa chambre à Genetic. Elle rencontrait plein de gens, pouvait voir le monde extérieur, découvrir plein de nouvelles choses, de nouveaux endroits. C’était déjà magique. Il ne fallait pas qu’elle en demande trop n’est ce pas ? Au risque de tout perdre.

- Enfin je comprends que ce soit pas possible pour l’instant, mais j’aimerais bien. Aller à l’école…Enfin, c'est pas grave, je pourrais y aller plus tard!

Et elle sourit. Du mieux qu’elle put, en jetant un regard lumineux à Tammy. Pour la rassurer. Je vais bien, ne t’en fais pas. Il fallait qu’elle change de sujet…

- Keaton, tu fais quoi comme travailles si t’es pas encore médecin ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Lun 13 Fév - 14:49

L'école... Tammy aurait tellement voulu pouvoir exaucer le souhait de sa petite princesse, elle aurait tellement voulu pouvoir endosser le costume de la Marraine la Bonne Fée et avoir juste à donner un coup de baguette tout doux sur le petit nez tout mignon de Moïra pour que cette capacité s'envole et la laisse enfin tranquille... Seulement, elle ne le pouvait pas et ça la rongeait. Elle se sentait impuissante. Elle aurait voulu être scientifique et pousser la recherche jusqu'au bout uniquement pour que sa petite puce puisse aller à l'école.

Tammy savait qu'elle n'avait pas le droit de faire une promesse qu'elle ne pouvait pas tenir à une petite fille aussi fine d'esprit que Moïra. Elle se contente de sourire, submergée par une nouvelle vague de chagrin mêlée à la culpabilité. C'était injuste, vraiment. Moïra était la meilleure personne au monde et elle avait le droit à tous les malheurs du monde. Et Tammy exagérait à peine en songeant à ça, elle en était certaine ! Elle méritait cent fois mieux cette petite, mille fois mieux même.
Comment pouvait-on s'attacher à ce point à une aussi toute petite chose ? Tout simplement parce qu'elle remplissait l'espace de vie, elle embellissait le quotidien et rendait la vie belle, belle à vivre. Avec elle, le sens de vivre était véritable, on n'était plus dans la survie. Tammy voulait la serrer encore et encore mais elle savait que ça n'était pas la solution. La solution serait de trouver le moyen de bloquer la capacité de Moïra sans l'assommer à coup de calmants dosés comme pour des éléphants. Elle donnerait l'ordre dès la fin de l'échange de doubler les efforts de ce côté-là, pour elle, pour cette petite puce.

Apparemment, regarder le film n'était plus d'actualité et ça n'était pas bien grave : Tammy voulait bien plus de ce moment en famille qu'une vulgaire relecture d'un film des années quatre-vingt. C'était Moïra et Keaton avant le reste. Sa famille avant tout. « Oublions le film, Moïra, couvre-feu repoussé ce soir ! » Après tout, la rencontre de son oncle était un événement exceptionnel, non ?

Elle regarda les deux - désormais - amours de sa vie échanger, se découvrir. Elle se rappelait sa découverte de Moïra, leur apprentissage de la vie à deux, leurs débuts comiques, presque chaotiques côté organisation. Elle se souvenait, le sourire aux lèvres, de leurs premières sorties - furtives et surveillées bien sûr - ensemble, de leurs premiers gâteaux, de leurs premières crêpes, des histoires le soir, des ateliers farfelus, de la chasse à la mauvaise herbe dans le jardin, du jeu avec le tuyau d'arrosage... Tout ça, ils le partageraient à trois désormais.
Ou quatre. Après tout, peut-être qu'il était l'heure de faire un effort vis à vis de Kate ? Après tout, elle aimait Keaton et elle voyait aussi Moïra comme sa propre fille... Pourquoi ne pas tenter l'aventure à quatre ? Tammy voulait que ça marche et elle se sentait prête à faire de gros efforts, de très gros efforts même. Elle se sentait prête à accepter Kate si celle-ci se sentait prête à faire de même...

Tout ça après l'échange, tout ça quand tout serait redevenu calme et aussi normal que possible...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Ven 17 Fév - 17:31

« J'aimerais bien aller dans une école.. » Cette phrase résonna dans la tête de Keaton, le replongeant dans ses souvenirs d'enfance. Tout comme la fillette, il l'avait prononcé quelques fois à l'attention de sa mère. Il voulait être comme tous les enfants de son âge, avoir des amis et une vie stable. La vie de voyages que menait Demi Wetherford ne l'avait pas permis. Il n'avait pas pu étudier comme tous les autres, se contentant de devoirs à domicile que sa mère corrigeait ou envoyait à un organisme. Bien souvent, il ne voyait plus le retour des copies, car le suivi du courrier était difficile.

Comme il comprenait Moïra sur cette envie. Il avait partagé la même, pour des raisons différentes. Il se rendait compte que c'était difficile pour sa soeur de lâcher du lest et de laisser la petite fille vivre comme tout le monde. Car elle n'était pas comme tout le monde justement. Elle était différente et possédait en plus un pouvoir très destructeur, capable de raser une ville et ses environs s'il explosait en laissant libre cours à toute sa puissance. La maturité de Moïra l'étonnait, elle comprenait alors qu'elle était si jeune. On aurait dit une mini adulte, qui grandissait bien trop vite pour son âge. Du moins mentalement car physiquement, elle était plus petite que les enfants de son âge. Et elle prenait le soin de détourner la conversation pour ne pas mettre mal à l'aise Tammy. Cet enfant était vraiment trop mature.

« Je suis magicien débutant. Attends je vais te faire voir »

Il se redressa pour poser sa bière sur la table basse. Et puis sa soeur venait d'annoncer officiellement qu'il fallait oublier le film, donc autant saisir l'occasion pour ne pas le voir. Le futur pédiatre avança ses deux mains devant Moïra. Il les écarta pour lui montrer qu'il ne tenait rien puis posa ses paumes l'une contre l'autre, courbant légèrement ses doigts pour former un creux. Ses doigts remuèrent un peu. Puis il retira la main qui recouvrait l'autre pour laisser apparaître une fleur dans sa paume. C'était une fleur d'hibiscus, de couleur blanche. Son coeur était ornée d'un petit cercle rouge. Il tendit sa main pour la donner à l'enfant.

« Je suis fleuriste et j'ai une grande boutique avec de nombreuses espèces de fleurs. Si tu les aimes, je t'emmènerai avec moi pour te la faire découvrir. On pourra même aller se promener tous les deux en forêt et je te ferai découvrir les fleurs sauvages. Du moins si ça t'intéresse et que Tammy est d'accord ? »

Il lança un regard interrogateur à sa soeur. A cet instant, il songea qu'il n'aurait peut être pas du utiliser son pouvoir devant Moïra mais il n'avait pas pu résister à l'envie de lui faire un petit tour de magie. Même si en lui-même ça n'en était pas un vu qu'il possédait ce don en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Lun 20 Fév - 18:30

Magicien, vraiment?

Elle ouvrit grand les yeux, surprise et impatiente avant de se rappeler que la magie, ça n’existait pas vraiment. La petite fille regarda Keaton avec suspicion. Elle n’était pas bête, même si elle était jeune. Elle avait compris que la magie, ce n’était rien qu’une succession de tours et de trucs et astuces. Enfin, pour ce qui était des tours de cartes et des femmes qui se faisaient couper en deux à la télé. Bien sûr, ça l’impressionnait toujours ! Certains tours, plus que d’autre. Mais elle, ce qu’elle trouvait le plus magique, c’était les trapézistes et les femmes qui dansaient sur des rubans pendus au plafond du chapiteau.
Elle avait vu ça une fois à la télé. Elle avait trouvé ça magnifique. Pour ce petit bout de femme, c’était ça, la vraie magie. Cette alliance de grâce et d’élégance

Ne voyant ni trapèze, ni ruban, Moïra s’attendait à ce que Keaton lui fasse un tour de passe-passe avec des cartes. Sauf qu’il n’en sortit pas, attisant par conséquent sa curiosité.
La fillette observa avec attention les paumes de son nouveau tonton. Elles étaient vides. Puis tout d’un coup, il fit apparaître une superbe fleur blanche. Sa bouche s’arrondit tandis qu’elle lâchait un « Waouh » appréciateur.

- Ca c’est trop cool ! affirma-t-elle avec sérieux.

Avec beaucoup de précaution, Moïra prit la fleur entre ses doigts et la porta à son nez. Ca sentait bon. Tout en admirant son précieux cadeau, elle écoutait Keaton. A sa proposition, elle virevolta vers sa tutrice en lui lançant un regard enjouée. Elle débordait d’enthousiasme.

- Oh dis oui, Tammy s’il te plaît ! Ce serait tellement bien ! Je peux hein ?
Elle aimerait tellement aller se balader en forêt avec des bottes en plastiques jaune. J’serais sage, j’te promets. Et je m’éloignerais pas de Keaton. C’est d’accord ?

Il fallait qu’elle dise oui. Alors, Moïra usa de tous les artifices qu’elle avait à sa portée. Elle arrondit des yeux brillants d’excitation pour les fixer sur sa tutrice. Ce qu’elle ne manquerait pas de faire n’est ce pas ? Car qu’elle risque courrait sa petite protégée accompagnée de Keaton ? Aucun, elle en était sûre. Elle serait en sécurité, comme elle l’était maintenant.

- Il faut la mettre dans un vase, sinon, elle va faner, décréta-t-elle en se levant d’un bond.

Moïra était bien déterminée à prendre soin de ce cadeau. Aussi bien qu’elle le pourrait en tout cas. Et durant ces quelques minutes, elle oubliait complètement sa capacité, son pouvoir destructeur. A vouloir protéger son hibiscus, elle oubliait qu’elle pouvait l’abîmer à cause de son don. Là, elle n’était qu’une petite fille. Normale. Heureuse. Et ça lui suffisait, c’était déjà tellement.
Elle amorça un mouvement vers la cuisine avant de faire demi-tour pour planter ses yeux malicieux dans le regard de son oncle. Elle en avait oublié la question la plus importante.

- Mais comment t’as fait pour la faire apparaître Keaton ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Ven 24 Fév - 14:43

Tammy restait impressionnée par le pouvoir de son frère... Elle ne fit aucun cas de l'utilisation de sa capacité devant Moïra : c'était un pouvoir si simple, si beau que ça restait naturel de le voir l'utiliser devant la petite fille. Elle se rendit compte que c'était la première fois qu'elle voyait réellement Keaton l'utiliser et c'était un moment qu'elle n'oublierait pas parce que sa petite princesse venait elle aussi de le vivre avec elle. De tous petits détails comme celui-là finissaient toujours par raconter de belles histoires... Cette soirée était une belle histoire, Tammy en était sûre.

« Bien sûr que je suis d'accord, mais uniquement si j'ai le droit de venir avec vous de temps en temps. » dit-elle en agrémentant sa réponse d'un clin d'oeil complice.

Le futur s'annonçait plein de promesses... Une famille, le bonheur, l'amour, la joie... Tout cela réunit pour permettre à Moïra d'avoir une vie pleine et belle. Elle le méritait. Tammy était heureuse ce soir, elle se sentait bien et ses doutes concernant l'échange du lendemain étaient un à un balayés par le beau sourire de la petite fille. Que pouvait-il se passer de grave ? Keaton ne viendrait pas sur les lieux pour les déconcentrer à elle et Kate, et Moïra était tenue à l'écart d'une telle horreur depuis le début... Tout irait bien.

Elle laissa les deux amours de sa vie discuter, faire des projets. L'esprit vif de Moïra ne trompait personne et Tammy décida - un sourire moqueur du le visage - de laisser son frère se débrouiller avec la question de la petite fille. Elle se leva à son tour, prit délicatement la fleur à l'odeur envoûtante de la main de Moïra et se dirigea elle-même vers la cuisine pour y attraper un vase. Elle le remplit d'eau et y glissa la jolie fleur avant de retourner auprès de "sa famille". Elle déposa le vase sur la table basse du salon et reprit place sur le canapé, curieuse de savoir ce que Keaton allait dire à Moïra.

Après tout, la petite fille savait que le monde des mutants existait, elle le savait à sa façon, elle l'expliquait avec ses mots - le cas Ryan McCallan en était un parfait exemple - et elle était loin d'être bête. Elle savait que Tammy avait un pouvoir, qu'Aleksandra Romanov avait un pouvoir capable d'alléger son fardeau régulièrement, que Kate aussi en avait un... Alors pourquoi n'aurait-elle pas compris que Keaton en avait un lui aussi puisqu'il était le frère de Tammy ?

Tammy aimait son pouvoir, elle avait appris à l'apprivoiser. Seulement, elle savait aussi que Moïra avait des tas de raisons de ne pas aimer le sien à cause de ce qu'il lui faisait subir à elle mais aussi aux autres... La petite fille n'en était pas pour autant effrayée par celui des autres, les révélations pouvaient être faites sans craintes...

« Alors ? Comment a fait tonton Keaton ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Sam 25 Fév - 6:47

Le coup de dire qu'il était magicien fit mouche le temps de quelques secondes. Moïra semblait surprise mais très vite il remarqua dans son regard qu'elle était un peu sceptique sur ce qu'il avançait. Si jeune et pourtant si intelligente. Elle remettait déjà en doute les tours de magie. Certes, ça n'existait pas. Mais à son âge, c'était normal de rêver. C'était normal d'y croire et d'être émerveillé par des choses qu'on voyait mais qu'on n'expliquait pas. Le problème était sans doute ce pouvoir qui était comme une maladie pour elle et qui faisait qu'elle en avait déjà beaucoup vu pour une enfant de son âge. Qu'à cela ne tienne, il allait lui prouver qu'on pouvait encore rêver et qu'on pouvait avoir des étincelles qui brillaient au fond de nos prunelles. Keaton fit apparaître une fleur d'hibiscus dans ses paumes qu'il tendit ensuite à l'enfant. Si elle l'avait regardé avec suspicion, il eut un sourire au coin des lèvres quand elle lâcha un waouh appréciateur. Il venait peut être de lui remettre de la magie dans la tête pour rêver sans en être pourtant certain.

Puis, il dit à l'enfant le vrai métier qu'il exerçait actuellement et lui proposa de l'amener avec lui, aussi bien à la boutique qu'en forêt pour lui faire découvrir plein de fleurs dont elle ne devait pas soupçonner les existences. Il fallait pourtant que sa soeur soit d'accord pour que tout ceci se réalise. Alors il accompagna sa proposition d'un regard interrogateur à l'intention de Tammy. Il remarqua que la petite fille faisait les yeux doux à sa mère adoptive et réprima un rire. Entre lui et Moïra qui la fixaient, il allait être dur pour sa soeur de désapprouver sa proposition qui ne ferait courir aucun rien à l'enfant. Elle accepta sous condition qu'elle puisse venir avec eux.

« Marché conclu, on devrait pouvoir supporter ta présence de temps en temps soeurette. » fit-il en lui souriant.

D'un regard attendri, il observa sa nièce qui se levait pour mettre la fleur dans un vase. Quel bon sens elle avait à son âge. Mais avant de se diriger vers la cuisine, elle pivota pour lui demander son truc de magicien. Elle était émerveillée par la fleur mais pas suffisamment pour rester logique et tenter de vouloir comprendre. Keaton jeta un bref regard à sa soeur qui ne lui adressa qu'un petit sourire moqueur, le laissant se débrouiller avec la réponse qu'il devait fournir à l'enfant. La bougre, elle osait l'abandonner dans cette situation qui l'amusait en plus, préférant prendre la fleur des mains de l'enfant pour la mettre elle-même dans un vase.

« Et bien... »

Sortir à l'enfant une explication compliquée ? Un mensonge ? Ce n'était pas la solution et de toute manière, il trouvait Moïra suffisamment mâture pour son âge. Elle comprenait beaucoup de choses, peut être trop même. Il vit revenir Tammy un vase en main qu'elle déposa sur la table basse, à côté du saladier de chips oublié. Elle reprit place avec eux sur le canapé et et posa à son tour la question, sachant qu'il n'avait pas encore répondu. Elle ne perdait rien pour attendre mais il ne se laissa pas démonter par les deux paires d'yeux qui le fixaient.

« C'est mon pouvoir Moïra. Tu en as un, Tammy et Kate aussi. Sans doute d'autres personnes que tu connais également. On a chacun un don différent et le mien c'est celui des fleurs. Il ne sert pas à grand chose, seulement à émerveiller les demoiselles. »

Il préféra dire émerveiller plutôt que draguer sinon Moïra n'aurait pas compris. Il sortait avec Kate, allait se marier avec elle alors pourquoi aurait-il sous entendu qu'il draguait d'autres femmes. Et de toute façon, ce n'était pas son style d'utiliser son pouvoir pour agir ainsi et se mettre une femme dans sa poche. Encore fallait-il pour que ça fonctionne que toutes les femmes aiment les fleurs, ce qui était loin d'être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mer 29 Fév - 16:45

Moïra poussa une exclamation de joie et vint poser un bisou sur la joue de sa tutrice, plaçant ses petits bras autour de son coup. Elle voulait bien ! Tammy voulait bien ! Mieux encore, elle avait envie de venir avec eux se balader en forêt.

-Merci, merci, merci ! fit-elle en sautillant. Ca va être génial ! Je te ferais un maaaaagnifique bouquet, avec les fleurs que Keaton me montrera et il sera au moins gros comme ça ! ajouta-t-elle en écartant les bras autant que possible.

Ses yeux clairs pétillaient d’une joie tout enfantine. Naturelle et spontanée. Elle ne feignait pas, ne trichait pas. Personne ne le lui avait jamais appris. Genetic avait sans doute ses défauts, peut-être même que leur but final avait été de faire d’elle un agent, ou pire encore. Dans tous les cas, il lui avait laissé son enfance. Le peu qu’il était possible de lui laisser sans faire d’elle un danger pour la sécurité publique en tout cas.

Tammy prit l’hibiscus sous bonne garde et s’éloigna quelques instants pour la mettre dans un vase. Et lorsqu’elle revint, la petite, toujours debout, s’assura du regard que sa tutrice n’avait pas oublié de mettre de l’eau. Du point du vue de Moïra, les adultes perdaient souvent de vue ce qui était essentiel. Que la fleur ait de quoi survivre était essentiel. Elle s’apprêtait à se rassoir lorsque son nouveau tonton (et un tonton super cool en plus qui lui donnait l’impression d’avoir un cadeau de noël avant l’heure) lui expliqua que son don à lui, c’était les fleurs. Il prit le ton qu’on adopte parfois avec les enfants pour qu’ils comprennent bien les choses, expliquant pas à pas à grand renfort de logique. Ce n’était pas forcément nécessaire étant donné qu’elle vivait au milieu des dons et de la science depuis sa petite enfance mais elle ne s’en formalisa pas, bien plus impressionnée par la chance qu’il avait.

- Il est trop cool ton pouvoir !
Bien plus que ne l’était le sien. Tammy faisait des bulles, Keaton créait des fleurs, elle détruisait les choses. Elle écarta vite cette pensée, virevoltant d’une émotion à une autre pour se concentrer sur quelque chose d’autre. Elle fronça les sourcils. Des demoiselles ? Mais t’es l’amoureux de Kate ! T’as pas le droit d’offrir des fleurs aux autres filles ! Enfin, sauf à moi hein ? Et Tammy aussi ! Et Callie aussi si tu veux, mais on dira que ça vient de ma part ! Non parce que…

Sa voix s’éteignit. Moïra chancela, comme prise d’un malaise mais parvint un maintenir son équilibre. Elle battit des paupières mais fut incapable de retrouver le fil de la conversation. Il lui semblait pourtant que c’était important. Tant pis, elle se sentait soudain trop fatiguée pour chercher. Elle avait la tête comme dans du coton. Un des effets de son traitement.

Pour autant, comme elle ne voulait pas aller se coucher tout de suite, ce qui aurait signifié quitter les deux adultes, l’enfant se força à sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Mer 29 Fév - 21:00

Elle était merveilleuse. Tammy se demandait comment il était possible de s'émerveiller autant de jour en jour devant une aussi petite fille. Elle pouvait passer des heures à la contempler, à l'écouter, à apprendre à être une maman aimante à ses côtés... Parce que c'était ce qu'elle était tout au fond d'elle désormais : une maman pour Moïra. Pas une maman comme la véritable mère de la petite fille, certes, mais une maman de coeur, une personne qui était prête à soulever des montagnes pour sa petite fille. Tammy était capable de tout pour ce petite ange, elle le savait, elle le ressentait au plus profond de ses entrailles... C'était un sentiment de plus en plus fort, comme si elle avait élevé Moïra depuis sa naissance, comme si elle faisait partie d'elle-même... Non, elle faisait bien partie d'elle-même désormais.

Voir l'excitation de la petite fille lui rappelait à quel point le bonheur pouvait être simple : à eux trois, ils étaient l'image même du bonheur. Un bonheur bien plus éphémère que ce que Tammy aurait pu croire malheureusement... Le vacillement de Moïra n'échappa pas à l'oeil aiguisé de la jeune femme qui se rappela - bien trop vite - que sa petite fille n'était pas comme les autres et qu'elle était bien trop fragile... Elle se leva d'un bond et posa une main sur la toute petite épaule de la petite princesse. « Moïra... » Son visage portait toutes les marques de l'inquitétude : les lèvres tremblantes, les rides mauvaises sur le front, les sourcils froncés, le regard trahissant sa peur... « Ma chérie, tu vas bien ? Tu as bien pris ton traitement avant de te coucher ? Oui, je t'ai vu le prendre... C'est celui de la nuit... Il faut que tu te reposes. » Elle la couvait trop mais elle n'y pouvait rien, elle l'aimait trop pour la voir si fatiguée, elle l'aimait trop pour prendre le moindre risque. « Si ça ne va pas, je préfère que tu retournes te coucher. Tu sais, tonton Keaton reviendra demain, et après-demain même si tu veux le revoir. Pas vrai Keaton ? » Elle cherchait un air pour la rassurer, une phrase pour l'appuyer...

Keaton avait été pédiatre mais le cas de Moïra était à part. Lui demander de vérifier comment elle allait ne servirait sûrement à rien et puis Tammy savait parfaitement que c'était le traitement de nuit de la petite fille qui faisait son effet. Elle savait tout ça mais elle n'arrivait pas à s'y faire, voilà tout. Elle était inquiète, elle était sur-protectrice et tout ça parce que Moïra était désormais la chose la plus précieuse qu'il soit à ses yeux.
Elle attrapa la main de Moïra dans l'espoir que la petite fille accepte de dire bonne nuit et d'aller se coucher pour se reposer. Elle ne voulait pas avoir à la conduire d'urgence à Genetic ou la voir souffrir à cause du traitement, c'était trop dur à supporter. « Allez ma chérie, je ne veux pas que tu t'écroules par terre et que tu te fasses mal... Ce serait dommage de ne pas pouvoir aller en forêt, tu ne crois pas ? »

L'image de Moïra allongée dans son lit de Genetic s'imposa alors à elle, elle se rappela de comment vivait la petite fille avant et elle ne voulait plus la revoir là-bas. Elle n'avait pas été malheureuse ou maltraitée, loin de là, mais elle n'avait pas pu grandir comme les autres enfants de son âge et ça, ça fendait le coeur de Tammy... Elle se jura de vite remuer ciel et terre pour que Moïra puisse intégrer une école au plus vite, juste pour qu'elle ait le droit de goûter à cette normalité qui lui faisait tant envie, pour qu'elle puisse s'y faire des copains, des amis, des amoureux même... Mais plus tard, bien plus tard les amoureux : quand elle aurait vingt-cinq ou trente ans !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   Ven 2 Mar - 17:50

Moïra était vraiment une enfant trop adorable. Elle avait ses petites mimiques propres aux enfants et qui arrivaient à faire fondre la grande majorité des adultes qui les entouraient. Ses yeux qui pétillaient dans l'espoir d'aller se promener en foret avec Tammy et lui. Le bouquet qu'elle voulait faire pour sa mère adoptive et qui était plus grand dans sa tête qu'il ne le serait en réalité. Et son pouvoir qu'elle trouvait trop cool apparemment. Si elle le disait, il voulait bien le croire. Il devait exister des pouvoirs plus cools que le sien de toute façon. Il avait le sourire aux lèvres alors qu'il l'écoutait relever ses propos. Oui il était l'amoureux de Kate et il écouterait la petite fille en n'offrant des fleurs qu'à sa fiancée, sa soeur ou elle. Et Callie ? Voilà quelqu'un qu'il ne connaissait pas encore même s'il lui semblait que sa soeur avait prononcé ce prénom au cours de l'une de leurs discussions. Il ne se rappelait tout simplement plus quelle place elle exerçait dans la vie de la fillette.

L'enfant s'interrompit en pleine phrase. Il la vit chanceler et par réflexe il se leva d'un bond pour la rejoindre et s'accroupir à sa hauteur. Sa soeur avait fait la même chose. La petite sourit mais il sentit bien que quelque chose n'allait pas. Son esprit était déjà en ébullition pour trouver les causes de ce symptôme. Il lança un regard à sa soeur, cherchant une explication. Il en eut un début quand elle parla du traitement que la fillette prenait. Apparemment celui-ci était lourd à supporter. Ce n'était pas un traitement contre une leucémie, c'était bien pire car il permettait de canaliser son pouvoir et de l'empêcher d'exploser. Pourquoi fallait-il qu'elles endurent tout ça ? Moïra avec son traitement et Tammy à voir l'enfant qu'elle aimait supporter cette vie. Sa soeur parla à l'enfant, l'invitant à aller se reposer pour qu'elle ne force pas. Elle chercha un point d'appui auprès de lui et il n'hésita pas, répondant aussitôt à sa demande silencieuse.

« Je reviendrais tous les jours même. Comme ça on pourra apprendre à se connaître, je te ferai découvrir les fleurs et plein d'autres choses... Mais tu as besoin de repos pour qu'on fasse tout ça. »

Il se tourna vers le canapé où Moïra avait laissé sa peluche. Prenant celle-ci dans sa main, il se retourna ensuite vers deux des femmes de sa vie. L'inquiétude semblait insupportable pour Tammy. Elle ne voulait pas obliger l'enfant à aller se coucher car elle ne pourrait pas profiter d'un moment passé avec eux. Mais en même temps, ce n'était que partie remise et ce qui était prioritaire, c'était sa santé. La jeune femme tenta de la convaincre en donnant un argument de choc. Il espérait que cela fonctionne. Il se pencha à la hauteur de Moïra et tendit la peluche qu'il tenait en main.

« Tu veux que je vous raccompagne Sheenagh et toi ? Lui aussi a besoin d'être en forme pour aller en forêt avec nous, tu ne crois pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Let your soul be your pilot [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let your soul be your pilot [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: WETHERFORD & AMELIA'S PLACE-