..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Sam 12 Nov - 16:16

Directement après avoir déposé Jack sur le parking du port, Mary Jane était rentrée chez elle, chez son père en fait. L’appartement était toujours sans vie, enfin presque. Mistigri était là pour l’accueillir et réclamer à manger à grand renfort de miaulements insupportables. La jeune fille s’occupa de son chat puis alla dans la salle de bain. Elle avait besoin d’un bon bain pour se délasser après cette improbable soirée passée en compagnie d’un flic. Elle arrêta brusquement de se savonner en voyant le numéro de téléphone écrit sur son bras par Jack. Ouf ! Il ne s’était pas effacé. Elle le nota sur le carrelage avec un crayon à maquillage se trouvant à sa portée et continua de se laver. Pfff ! Le numéro ne s’effaçait pas. Elle allait devoir employer les grands moyens mais elle verrait ça plus tard, là elle était trop fatiguée. Elle avait besoin d’une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain matin… non après-midi, Mary Jane se réveilla comme une fleur, toute joyeuse. Elle avait très bien dormi et se sentait en pleine forme. Prête à faire le tour du monde à pied si on lui proposait. Elle avait envie de téléphoner à Jack, mais était-ce bien raisonnable ? Ca ne se faisait pas de rappeler un garçon dès le lendemain. Bah justement, puisque ça ne se faisait pas, elle le fit. Elle tomba sur la messagerie du beau brun mais ne laissa aucun message. Elle avait horreur de parler à une machine. Tant pis, elle verrait plus tard, demain ou après-demain. Deux ou trois jours après, elle finit par avoir son interlocuteur en ligne, il semblait ravi de l’entendre. Youpiiii !

Elle avait eu vent qu’une fête foraine s’installait dans la vallée, juste à côté lac. Elle avait hésité à proposer cette sortie à Jack pensant que ce n’était pas une activité prisée par un homme de son âge. Mais bon, après tout, elle ne risquait rien d’essayer. Il avait l’air enchanté d’une telle proposition et accepta sans hésiter. Re Youpiiiiii ! Seul petit problème, les forains n’avaient pas terminé d’installer leurs manèges. Elle allait devoir attendre de longs jours avec de revoir Jack. Pas grave, elle se trouverait des occupations en attendant. Ils se donnèrent rendez-vous le jour de l’ouverture programmée le 22 août. Date facile à retenir pour un flic non ?

Le jour du rendez-vous, la jeune fille ne tenait plus en place. Elle mit deux heures à trouver une tenue adéquate qui ne faisait pas trop gamine mais dans laquelle elle était à l’aise. Finalement, elle se décida pour un jean slim délavé, des bottines à petits talons dans lesquelles elle enfourna le bas de son pantalon et un top moulant à fine bretelles dont le décolleté laissait paraître la naissance d’une jolie poitrine. Elle arriva à l’entrée de la fête foraine cinq minutes avant l’heure fixée. Elle espérait que Jack ne serait pas en retard. La jeune fille détestait attendre, surtout quand elle avait rendez-vous. L’ambiance du lieu avec la musique, les odeurs des friandises, les cris et les rires donnait envie de s’éclater. C’était bien là l’intention de la demoiselle car pendant ce temps, elle ne penserait pas à ses petits problèmes. Et pour ne rien gâcher, la compagnie du beau brun serait la cerise sur le gâteau.

Alors qu’elle regardait les gens s’amuser, une main se posa sur son épaule. Elle n’aimait pas qu’on la touche comme ça, sans son autorisation. Affichant un air désapprobateur, prête à râler contre la personne qui osait prendre cette liberté, Mary Jane fit volte-face.


- Hey ! Fit-elle bêtement.

C’était Jack ! Ouh la la, il était encore plus beau en plein jour ! Les yeux de la chipie pétillaient d’admiration devant le bel homme. Elle avait du mal à croire qu’elle avait réussi son petit numéro de charme le jour où ils s’étaient rencontrés. Un adorable sourire se dessina sur les lèvres de la jeune fille légèrement intimidée. Bah oui quoi ! Ce n’était pas tous les quatre matins que Mary Jane avait rendez-vous avec un homme, elle n’avait pas l’habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Sam 12 Nov - 21:15

- J'suibête j'suibête j'suibête j'suibête j'suibête j'suibête j'suibête j'suibête j'suibête j'suibête... On ne laisse pas son numéro à une fille on prend le sien pour la rappeler plus tard. Gr.

Se dit Jack alors qu'il remontait dans sa guimbarde. Il donna un grand coup de front au volant, qui lui d'ailleurs n'eut pas mal, comparé à Jack qui sentit bien le coup passer. Il était tellement peu fier de lui. Il hésita à regarder rapidement dans son rétroviseur pour attraper le numéro de la donzelle, mais rien n'a faire, le peu de fierté qu'il avait avait été balayé par lui même, et MJ s'en allait, comme l'espoir qu'il avait de la revoir.

Il ne désespéra que le temps d'une nuit, puisque peu après; il reçut une offre d'un client. Il avait donc tout intérêt à se plonger tête la première dans cette affaire. Ce fut avec une peine effroyable qu'il vit un appel manqué - d'un numéro privé évidemment! Ils ont pas réussi à enlever ça avec le temps?! - alors qu'il était au téléphone avec son client, et il espérait secrètement que c'était la donzelle.

HEUREUSEMENT - et sinon ce topic n'aurait pas lieu d'être n'est ce pas? - qu'elle rappela, et là, il décrocha. 3jours plus tard, néanmoins, mais c'était quand même inespéré n'est ce pas?! Bref, elle annonça la couleur : il fallait qu'ils se voient. Et puisque leurs vies sont rythmés par un tout puissant Dieu qui permet tout, même de courbe l'espace temps pour leur permettre de vivre de frivoles péripéties dans tout Los Angeles, elle programma leur future rencontre au 22 Août. Un Lundi. Rien de mieux pour commencer la semaine.

Jack, bien que soucieux de l'apparence qu'il pouvait renvoyer à la jeune fille, n'en était pas soucieux au point de passer des heures à se pomponner et compagnie. D'ailleurs, il ne le pouvait se le permettre ! Lorsqu'il annonça à Cheyenne et Orlando qu'il avait un rendez vous, ces deux derniers ne purent réprimer un ricanement. Bah oui, Mr Brinks n'avait qu'une garde-robe : ces costards.

Orlando fit donc à son insu, des emplettes, et grâce à son instinct gay réussit par je ne sais quel miracle, à trouver un polo et un pantalon jean au détective privé, qui pouvait donc pour une fois, sortir en tenue " décontracté ". Bien que Jack ne se sentait pas particulièrement à l'aise dans ces fringues, il fallait admettre qu'il avait attiré pas mal de regards et de sourires en pleine rue, et que c'était donc, un bon signe.

Il arriva donc 15 min avant l'heure; Orlando prenant de le déposer car il avait laissé sa bagnole à retaper au garage - fuite d'huile oblige. Il quitta donc la carrosse de son ami muni de son porte feuille et d'un pécule suffisant pour assurer le rendez-vous, grâce à une avance de son barman préféré, ainsi que de son portable pour retrouver MJ dans la foule s'il y avait besoin/

De loin, il répara la jeune damoiselle. Toujours équipé de ses lunettes de soleil indémodable, il entama l'approche, finissant par poser sa main sur son épaule alors qu'elle était retournée. BIen évidemment pas sur ses gardes, elle sursauta, croyant qu'un énième malandrin venait l'accoster pour lui demander à quelle heure ses jambes ouvraient. Son visage laissa apparaitre un sourire lorsqu'elle reconnut Jack.


- Hey! Répondit-il, aussi bêtement. Il ne savait sur le coup, pas quoi faire pour lui dire bonjour. L'embrasser? C'était peut-être un peu trop vite en besogne, ce dit-il. Lui faire la bise? Ca serait comme revenir sur ses pas. Scrogneugneu. Quelle tragédie c'est l'indécision. Il préféra donc miser sur la sécurité et la prudence, et prit la demoiselle par la taille.

- Comment va la plus belle des filles de Los Angeles?
Dit-il en souriant. Les compliments de ce type ayant toujours fait leurs preuves, il serait dommage de s'en priver, pensa t-il en la fixant dans les yeux, fermement accroché à son regard tandis que son torse était fixé au sien, comme magnétiser.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Dim 13 Nov - 16:04

Jack n’embrassa pas Mary Jane, il ne lui fit même la bise. Bon bah tous ces jours d’attente pour rien. Pfff, décidément, elle n’arriverait jamais à séduire un homme qui lui plaisait. Il avait sans doute accepté cette petite sortie parce qu’il n’avait rien de mieux à faire. Un quart de seconde, l’adolescente se sentit encore plus bête qu’elle ne l’était déjà et resta les bras ballants comme médusée. Mais un miracle se produisit. Lorsqu’il la prit par la taille en lui faisant un compliment banal mais qui faisait toujours plaisir, alors là, la demoiselle n’en crut pas ses oreilles, ses yeux, ses cheveux, sa peau, enfin tout ses sens quoi. Elle se sentait pousser des ailes et avait l’impression que désormais tout était possible avec Jack.

Et oui, il ne fallait pas grand-chose pour inverser les pensées de la demoiselle. Son cœur battait la chamade au contact du torse musclé du trentenaire contre le sien. Ooooh la laaaa ! Qu’est-ce qu’il faisait là ? Un câlin ? Oh ouiiii, trooop bien ! Cependant, elle ne voulait pas réagir comme une gamine sauf qu’elle ne savait pas trop comment faire autrement pour ne pas paraître ridicule. Donc, elle ne fit rien et resta un instant interdite, incapable de sortir un son.

*Calme toi MJ, caaaalme toi* Pensa-t-elle en fermant les yeux pour faire le vide dans sa tête.

Pfff, n’importe quoi cette méthode ! Elle n’avait aucun effet sur la jeune fille qui sentait toujours son cœur battre plus vite qu’il n’aurait du. Avec Morgan, elle avait découvert l’effet Lotus, et là c’était l’effet Fripouille. Il n’était pas du même ordre et ça la chamboulait encore plus. Comme dans le grand huit, c’était un véritable tourbillon qui se produisait dans sa tête et dans son corps. Oh puis zut après tout, pourquoi se calmerait-elle ? La chipie mettait un point d’honneur à faire ce qu’elle voulait quand elle voulait. De toutes les façons, même si elle aurait aimé rester maîtresse de la situation, elle ne le pouvait pas. Comment résister à un tel regard en plus ? Impossible.

Mary Jane se laissa donc guider par ses sens. Après tout, elle ne risquait rien si ce n’était se faire remettre gentiment à sa place. Ce ne serait pas la première fois, et dans ce cas, elle savait très bien comment réagir. Elle passa ses mains autour du cou du beau brun, se mit sur la pointe des pieds – Bah oui, obligée, elle était plus petite que lui - et offrit ses lèvres comme on offrait timidement une fleur à une personne chère sans savoir si ça lui ferait plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Sam 19 Nov - 9:25

La belle MJ semblait crépiter lorsque Jack lui avait fait un compliment. Objectif atteint Jack, well done! On peut remballer maintenant. Non? On doit encore bosser dessus? Mais pour quoi faire voyons, on a la fille qui semble ne plus en pouvoir de son débardeur et de son jean! Mais ok, apparemment c'est la méthode, on ramène pas la gonzesse comme ça chez soit. De toute façon ça aurait été bête de faire un topic situé sur le lac si c'est pour la ramener chez soi en deux coups de cuillère à pot, hein?

MJ avait encore des ressources cachés, et semblait déterminée à les utiliser - pas comme Jack qui semblait nager dans la semoule, ne sachant décidément pas comment agir. Elle embrassa tendrement le détective qui, se laissant entrainer, resserra son étreinte sur les reins de la damoiselle, l'élevant malgré elle du sol.

Puisqu'il ne faut pas abuser des bonnes choses, Jack reposa sa " cavalière " après quelques secondes d'embrassades, à l'haleine de la jeune fille encore présente dans sa cavité buccale, il savait qu'il avait bien fait de pas fumer pour l'instant, et sentait autre chose : qu'il allait pas griller une clope de la journée malheureusement.

Entourés par une foule de plus en plus compacte au fur et à mesure que les heures passaient, Jack lui dit directement à l'oreille, au risque qu'elle n'entende rien de par le brouhaha ambiant.


- Tu ne m'as quand même pas répondu! On va s'asseoir un instant, j'n'arriverais jamais à entendre ta voix ici.

Dit-il tout en lui prenant la main, pour l'entrainer vers un snack, ou autres cochonneries du type où il pourrait prendre leur aise.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Lun 21 Nov - 23:40

Diling, diling, diling dans sa tête et pia pia pia dans son corps. Ce fut l’effet produit par fripouille lorsqu’il répondit à son baiser en resserrant son étreinte. Pas de doute, Jack savait s’y prendre. Il était un cran au-dessous de ses petits copains adolescents. Elle appréciait la chaleur émanant du corps sculptural, son souffle tiède et ses bras musclés qui l’entouraient de façon protectrice.

Les agréables frissons parcourant son corps et le réchauffement de la planète provoquèrent comme un choc thermique ; la demoiselle se sentit toute légère, tellement légère qu’elle avait le sentiment de flotter dans l’air. Ah bah non, ce n’était pas qu’une impression, ses pieds ne touchaient plus la terre ferme. Dans son élan, le beau brun l’avait décollée du sol. Pas moyen pour la chipie de jouer les pin-up comme dans les films des années cinquante. (Vous savez, quand le garçon embrasse une fille et que cette dernière plie la jambe en arrière, celle-là même appelée « la jambe pin-up ». J’aimerais bien avoir un jour l’explication psychologique de cette expression corporelle. Ross ?) Ce petit aparté de la joueuse laissa le temps à Mary Jane de revenir sur terre et de se demander quelle était la question à laquelle elle n’avait pas répondu.


- Hein, euh… bah… Bredouilla-t-elle en cherchant au fond de sa mémoire.
- Mais ouiiiiii, ça va trrrrrès bien. Répondit-elle victorieuse, un grand sourire aux lèvres, les joues encore toutes roses de l’émoi ressenti quelques secondes plus tôt.

*Houla ! Attention MJ, si tu réagis comme ça, il va te prendre pour une vraie gamine. Une jeune femme ne se comporte pas comme ça.*

Si ? En fait, elle pensait qu’une jeune fille de 22 ans ne s’exclamait pas ainsi pour un rien. Elle n’avait jamais vu ça dans les films. Mais bon, elle n’avait pas vu tous les films non plus ! Elle préférait être actrice que spectatrice en plus.

*Allez hop, on se reprend hein*

Oui mais ce n’était pas facile pour la chipie qui n’était pas peu fière d’être au bras d’un bel homme tel que Jack sur lequel des regards envieux se posaient. Si cette histoire devait durer, elle n’allait pas jouer la comédie sans arrêt. C’était fatiguant à la longue. Et puis, il existait de vraies femmes qui se donnaient des allures de femmes-enfants dont certains hommes étaient friands. Oh puis zut après tout ! Pourquoi se prendre la tête ? A partir de maintenant, elle se comporterait naturellement. Si ça ne lui plaisait pas, tant pis ! Bien entendu, elle espérait le contraire.

De toutes les façons, même si elle avait voulu continuer à jouer les jeunes filles de bonne famille biens sous tous rapports, elle n’aurait pas pu. Etre maîtresse de ses émotions n’était pas son fort. Oui parce que là ! Jack avait dit un truc énooooorme : Il voulait s’asseoir pour entendre sa voix. Franchement, venir à une fête pour poser ses fesses sur un banc, ce n’était pas ainsi que la demoiselle envisageait de passer l’après-midi. Et les manèges alors ? Ils n’étaient pas là pour la déco quand même ! Ou alors, le beau brun avait ses raisons. Cardiaque ? Sourd ? Peureux ? Trop vieux ? Oh mais trente ans ce n’était pas si vieux ! S’il avait peur de faire des tours de manège, comment avait-il fait pour devenir flic ? Ce métier était bien plus dangereux. Il ne restait plus que des problèmes de santé qui pouvaient justifier cette proposition.


- Tu ne te sens pas bien, c’est ça ? Demanda-t-elle compatissante.

Pensant avoir trouvé la solution, Mary Jane voyait ses espoirs d'amusement s'envoler. . Adieu veaux, vaches, cochons… et tout autre manège à sensation. Elle fit une petite moue déçue. Pour une fois, elle espérait se tromper car elle avait une envie folle de profiter de la fête.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Mer 23 Nov - 17:58

Ah, ça allait mieux. Jack se doutait bien qu'elle allait bien, elle rayonnait MJ. C'était comme si les problèmes lui passaient au dessus de la tête, tout le contraire de Jack, d'une tête plus grand qu'elle, qui les prenaient en pleine poire. C'était peut-être ça la clef du bonheur hein, être plus petit pour ne pas se soucier des problèmes? Ceci expliquerait l'innocence et la désinvolture des marmots vis à vis des problèmes de la société n'est ce pas?

Il ne comprit pas très bien la question de MJ. Pas très bien, c'est à dire? Jack était en pleine forme! Enfin, en pleine forme, c'était sans compter son foie déjà bien entamé par l'alcool, ses poumons par la cigarette ou encore son coeur qui n'était pas de la première décennie. Néanmoins il pétait la forme! Comme à chaque rendez vous, comme chacun, grâce à l'adrénaline procurée par les attentes de la sortie.

Il ramena MJ par la taille près de lui et ne répondit pas de suite. Ils firent quelques pas et trouvèrent leur -enfin SON- St Graal : un snack bar où ils pouvaient s'asseoir. Bon, c'était pas évidemment l'Hilton du coin et ça payait pas de mine, mais vu l'odeur de barbec qui s'échappait des fourneaux ça avait le mérite de mettre en appétit.

Il se décida à répondre à MJ


- Mais si j'me sens bien! J'veux juste m'assurer que tu ne me vomiras pas dessus pendant les manèges; Orlando m'a d'ailleurs demandé si je comptais revoir " la fille qu'avait vomi dans sa bagnole sans lui dire bonsoir ".
Dit-il l'air taquin. Mais t'en fais pas, j'te donne juste un petit quelque chose et on file sur le grand 8.

Il sortit de la poche arrière de son jean un morceau de papier apparemment plié en 8. Si elle décidait de l'ouvrir sur l'instant, elle pourrait avoir une bien jolie surprise : la cible sur laquelle elle avait tenté de tirer le soir où il s'était rencontré. Jack était parti la récupérer le lendemain - plus dans un soucis de confidentialité qu'autre chose- et avait songé que ça serait une bonne idée de cadeau pour MJ. Ainsi, elle pourrait l'afficher à sa guise dans son appartement. Hey, c'pas de l'idée de génie ça, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Sam 3 Déc - 15:52

Mary Jane se laissa diriger par Jack. Elle ne pouvait pas faire autrement que de le suivre puisqu’il l’avait prise gentiment par la taille. Une fois installée à une table du snack bar, il lui répondit enfin en lui rappelant le début de leur première rencontre. Elle ne savait pas si elle devait sourire ou râler. Le ton taquin de son compagnon la fit tout de même sourire.

- Bah si on mange avant d’aller faire le grand huit, c’est pas dit… Observa-t-elle sur le même ton.

Non, elle ne vomirait pas. Elle l’avait décidé et espérait bien que son corps lui obéirait. Une fois pouvait passer mais deux, ce ne serait vraiment pas glamour. Aujourd’hui, la jeune fille voulait profiter de la fête foraine et du beau brun.

Elle ne cacha pas sa surprise lorsque Jack lui tendit un morceau de papier plié de sa poche arrière de jean. C’était quoi ? Un petit mot doux ? Ooooh ouiii. La facture de nettoyage de la voiture d’Orlando ? Ah bah non, c’était la cible sur laquelle elle avait tenté de tirer le soir de leur rencontre. L’étonnement laissa place à l’incompréhension. Pourquoi lui donnait-il ce bout de papier qui lui rappelait qu’elle était nulle ? Etait-ce pour se moquer d’elle ? A moins que ce ne soit une invitation à recommencer ? Mouais… Bizarre comme cadeau quand même ! Mary Jane ne savait quelle attitude adopter. Devait-elle rire ou pleurer ? Ne pas en faire cas ou se révolter ? Pfff, c’était trop compliqué pour elle. Ne comprenant pas cette attention, au lieu de s’énerver comme elle le faisait habituellement, elle resta sans voix, son visage trahissant le désordre de ses pensées.


- Euh… et ? Fit-elle en fixant Jack dans les yeux.

Si elle ne s’était pas révoltée, c’était uniquement parce qu’elle s’était mise en tête de profiter des manèges avec un beau mec à ses cotés sur qui les regards ne manquaient pas de se retourner. Il était canon le flic sans son costume du dimanche. Il devait en faire tourner des têtes ! Oui bah, Mary Jane aussi était canon, non ? Les deux réunis faisaient un joli couple, n’est-ce pas ? Mais cela allait-il vraiment se concrétiser ? La jeune fille en doutait quand même. Il ne fallait pas croire, sous ses airs assurés, elle n’en menait pas large face à un homme comme Jack. Elle n’arrivait pas à le décrypter ; ça avait le don de l’agacer mais également de susciter son intérêt
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Dim 11 Déc - 20:01

Jack avait bien lu l'expression chaotique sur le visage d'MJ, et il était donc certain d'avoir échoué dans sa manoeuvre.

- Maiiis ! C'était censé te faire plaisir! Te rappeler le soir de notre rencontre ! J'ai pas su exactement quoi prendre, les fleurs ça faisaient trop clichés et rien emmener ça faisait un peu péquenaud...

Dit-il tout en fronçant les sourcils. C'est vrai, il était pas très débrouillard lorsqu'il s'agissait du second rendez vous. En général cela n'allait pas jusqu'à là, les femmes qu'il retrouvait disparaissait volontairement de sa vie, vu qu'il effaçait les fichiers les concernant! Mais là, c'était différent, elle avait ACCEPTE de le revoir, et en tant qu'homme bien fondé sur tous les points, il ne pouvait faillir à sa tache !

Mais là tout partait en sucette, son idée de cadeau qu'il avait trouvé génial partait en sucette, en fumée que dis-je, et cela le déplaisait au plus haut point. Il sortit donc une cigarette de son paquet, qu'il ne s'était pas décidé à laissez chez lui, et en alluma une, mécontent de sa démarche catastrophique.


- Bon. Quel manège plairait à Miss Mary-Jane? Que j'analyse un peu tes gouts en matière de dangers....


Fallait voir ce qu'elle réservait à Brinks quand même. Sans oublier qu'il n'a jamais aimé les manèges de fête foraines. Quand il était jeune, c'était avant tout un plaisir de bourgeois, pas des mecs de quartier, donc il était assez difficile de se payer ce petit luxe. Mieux valait s'payer à bouffer, c'était déjà ça de gagner, après on pensait au loyer. Enfin bref, une vie d'adolescent de quartiers pauvres normal quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Dim 18 Déc - 19:15

C’était censé lui faire plaisir. Ah bon !!!!! Bah non, pas vraiment ; c’était plutôt l’effet inverse. Comment pouvait-il croire qu’un bout de carton répondrait aux désirs de la chipie ? Il en avait de drôles d’idées pas drôles ce flic. Il voulait lui rappeler se soir de leur rencontre : ça c’était mignon tout plein. Mais bon au lieu de rapporter la cible manquée par Mary Jane, il aurait mieux fait de lui donner celle sur laquelle il avait brillamment visé.
Aaaah d’accord, Jack avait tenu à lui offrir quelque chose à leur deuxième rencontre, quelle belle intention. Même si Mary Jane aimait beaucoup les fleurs, ça ne l’aurait pas fait ; elles l’auraient encombrée et n’auraient pas résisté aux tours de manège à venir.


- Ah ! Ok.

Mary Jane était dubitative mais lorsqu’elle vit que sa réaction contrariait Jack, elle se sentit un peu idiote. Elle détestait être mise en difficulté de la sorte. Pour retrouver un peu de constance, elle sauta sur l’occasion, ou plutôt sur le paquet de cigarettes du beau brun.


- Je peux ? Demanda-t-elle en prenant une cigarette sans attendre son accord.

Elle porta la cigarette à ses lèvres et demanda du feu par un petit signe de la main. Mary n’achetait jamais de cigarettes mais elle aimait bien fumer. Depuis qu’elle était enceinte, elle avait arrêté, sauf quand l’occasion se présentait. Là, c’était l’occasion, le flic n’était pas au courant de son état, il ne pourrait donc pas lui faire de reproche et encore moins l’en empêcher.

- Tu peux éviter de m’appeler miss.

Mary Jane trouvait ça nul et surtout elle avait l’impression qu’il se moquait d’elle. Jack souhaitait analyser ses goûts en matière de danger mais elle aussi voulait cerner un peu mieux le personnage. Pour cela, il n’y avait pas mieux que de répondre à une question par une question.


- Et toi ? Tu veux faire quoi ? T’as pas parlé de grand huit tout à l’heure ?

Fripouille ne se souvenait-il déjà plus de ce qu’il avait dit deux minutes plus tôt ? Ses neurones marchaient-ils déjà au ralenti à son âge ? Elle espérait que non car ça la saoulerait d'avoir à lui rappeler à chaque instant ce qu'il avait dit. Il devait faire attention avec la chipie, elle avait une très bonne mémoire sauf quand elle était dans les nuages, et encore ; même ainsi, il lui arrivait d’avoir une oreille qui traînait. Mary Jane se leva et tendit une main à Jack, prête pour le grand frisson
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Jeu 29 Déc - 20:54

Bon. Jack avait aussi pensé à lui offrir des fleurs. Mais les fleurs franchement, c'était pas trop cliché et trop ringard de nos jours - sans vexer un certain mutant qui en use et en abuse, allant même jusqu'à en faire son pouvoir ? Fallait être plus original! Bon, p'têtre pas trop original comme un certain mecs qui offrit un beaucoup de légumes à son second rendez vous, mais quand même. Jack avait cru trouvait mieux mais il s'était fourvoyé et voilà la belle Mary Jane toute désemparée.

- Bon, promis, à notre prochain rendez vous je reste dans les classiques, dit-il en tirant une latte sur sa cigarette.


Et pas sitôt tirée qu'une demoiselle s'en prenait au paquet-mère. La vilaine, Jack n'avait pas entendu parler d'autant de vices la nuit où il s'était rencontré! Bon, l'alcool c'est compréhensible, les virées nocturnes le shopping et les interdits comme utiliser une arme sans permis, aussi, mais la clope, c'est dangereux ça peut tuer quand même.

Elle demandait si elle pouvait la mignonne. Bon, c'était presque un faux semblant de demande de permission, vu qu'elle prenait allègrement dans le paquet. Heureusement que le prix du paquet avait stagné, Jack plaignait l'Europe où ça coutait l'appeau d'Ecouille avec leurs taxes à la noix. Ils taxent sur ce qui se vend bien, et n'arrivent même pas à boucher leur vide fiscal. Blaireaux !

Et il fallait éviter de l'appeler Miss aussi. Mais bon sang pourquoi cette jeune fille ne réagissait jamais comme il fallait aux frasques de Jack? POURQUOI? Il allumait sa cigarette en se disant qu'il se faisait peut-être vieux dans le jeu de la séduction, qui sait, peut-être que maintenant on draguait avec des "lol" et des "rofl" à tout va, qui sait.


- Si si j'ai parlé de Grand Huit tout à l'heure, mais je rigolais, j'pensais que tu savais qu'il y avait une taille minimum pour y rentrer...
Dit il les yeux pétillants sous ses lunettes et toutes les dents dehors.

- JE RIGOLE
, annonça t-il avant de voir une veine frontale explosée et se prendre la cigarette en plein au milieu du front. Au fait Mary-Jane, ça t'as pas fait mal? J'vois pas d'bleus ni d'hématomes visibles ça m'intrigue...
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3349

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Dim 1 Jan - 23:12

Il commençait à la saouler avec son cadeau qui n’en était pas un. Au lieu de passer à autre chose, il revenait dessus. C’était quoi son problème hein ? Il était fétichiste ou quoi ? Pour les classiques, il se mettait le doigt dans l’œil, Mary Jane préférait les choses qui sortaient de l’ordinaire. Des fleurs ok, mais par centaines au moins et livrées directement à son domicile pour ne pas être encombrée ; ou encore une caisse de champagne, parce que une bouteille, c’était minable à ses yeux ; et pourquoi pas un hélicoptère, c’était pratique et original ? Et oui, la demoiselle était habituée à recevoir des cadeaux assez coûteux… quand elle en recevait. Ce n’était pas de sa faute, c’était celle de son paternel. Evidemment, le père Holster ne faisait pas de cadeau mais lui donnait assez d’argent pour compenser. C’était pour se débarrasser de sa fille et combler le manque d’affection qu’il était incapable de lui donner, mais au moins, elle pouvait se payer ce qui lui passait par la tête ! Enfin pas tout et c’était bien dommage. Bref, la chipie n’allait pas tergiverser des heures là-dessus. Elle était là pour s’amuser !

Aaah, enfin, il parlait de choses sérieuses : le grand huit. Le grand sourire éclairant le visage de l’adolescente s’estompa quand Jack précisa que c’était une blague lorsqu’il avait parlé de cette attraction. En plus il lui fit une remarque sur sa petite taille ; derrière ses lunettes noires et toutes dents dehors, elle ne pouvait pas deviner qu'il plaisantait!


- Tu rigoles ? Tu parles… T’es venu ici parce que tu n’avais rien à faire. Dis ça plutôt ! Et comme t’es mort de trouille et que t’aimes pas les attractions, tu te fous de moi sachant très bien que ça va pas me plaire. Fulmina-t-elle.

Elle lui lâcha la main en envoyant balader son bras.


- Tu ne prends pas beaucoup de risques dis-donc pour un flic ! C’est facile de se moquer du physique des autres. C’est pas parce que toutes les filles se retournent sur ta belle gueule qu’il faut te croire supérieur à tout le monde. Je suis peut-être petite mais toi t’es un grand connard !

Mains sur les hanches, face à Jack, Mary Jane avait hurlé les deux derniers mots pour que tout le monde entende. Non mais oh ! On ne se moquait pas d’elle comme ça gratuitement.

- J’veux plus jamais te voir, plus jamais…. Dit-elle en tournant les talons avant de se fondre dans la foule.

Elle avait les larmes aux yeux de rage et pensait ce qu’elle disait. Il faudrait qu’il fasse un miracle pour la faire revenir sur sa décision. .Ok le bel homme attirait beaucoup la jeune fille, mais il y avait des limites à ne pas dépasser. S’il avait l’habitude d’avoir des femmes se prosternant devant lui, il n’avait qu’à retourner les voir.

Revenir en haut Aller en bas
Jack B.

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   Jeu 5 Jan - 22:13

Allez, c'est reparti.

Cette fille était une vraie chipie. C'était, comme un furoncle sur les fesses. Ca s'oublie quand vous arrêtez de tripotez et ça revient quand vous vous asseyez. Mary Jane en colère, c'est quand vous vous asseyez que sa nature reprend le dessus. Elle lui prend le bras et le balance de l'autre côté, faisant valdinguer par la même occasion sa clope pas terminée. De quoi rendre fou un homme accroc.

Et voilà le savon que vous attendiez tous. Jack avait la désagréable impression qu'elle n'entendait que la moitié des choses. Il avait bien dit qu'il rigolait, il avait mit toutes ses dents dehors, que fallait-il de plus? Une pancarte où serait inscrit " IM JOCKING!!! " ? Non, même ça ça ne serait pas suffisant.

Mais comme Jack était quelqu'un de gentil, calme, et surtout qu'il ne voulait pas qu'elle s'énerve d'avantage; il joint ses mains entres elles et baissa la tête. Préférant laisser la damoiselle le traiter de connard, de grand connard, par ailleurs.

Et elle partait. Comme toutes les femmes partent un jour ou l'autre, en laissant derrière elles des insultes, des douleurs psychologiques et physiologiques, mais surtout, surtout des marques de leurs passages.

Jack laissa donc la douce MJ s'en aller, si on peut l'appeler douce, et il s'offrit donc une nouvelle clope en guise de consolation. Cependant, parce que Jack était quand même cynique avant tout, et que le joueur qui l'incarne adore le sarcasme, il termina quand même sa blague.


- Ca a dû faire sacrément mal quand t'es tombée du paradis quand même, sacré petite diablesse, dit-il tout bas.

Et voilà comment on mettait fin à un rendez vous prometteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon manège à moi, c'est toi ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: THE BLUE LAKE-