..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mar 8 Nov - 14:12

Au terme de sniper, William me vint immédiatement à l'esprit. Je n'étais pas certaine qu'il puisse tirer d'aussi loin, mais certaines de ses prestations avaient été pour le moins convaincantes. Bien sûr, avant de me mettre à table sur ce qu'il serait susceptible de voir ce jour, notamment nos capacités, il faudra que je m'assure de sa fiabilité et voir aussi s'il est capable d'être utile. Heureusement pour moi, Genome avait un autre choix possible, ce qui retirait le poids sur mes épaules. Par contre, je n'étais pas surprise de la question de Ross qui se demandait sûrement comment je pouvais connaître une telle personne. Aussi je préférais rester vague.

- « Un nouvel ami. Je m'assurerai au préalable qu'il est à la hauteur de la tâche. Mais pour le moment, il ne m'a jamais déçu. »

Peut être étais-je en train de le faire enrager. Je devais l'avouer mais pour ma défense, j'avais l'impression qu'il me cherchait également. Seulement, ce n'était ni le lieu, ni le moment de régler ce qui était en train de se passer entre nous, peu importe ce que c'était. Je devais m'inquiéter d'une autre personne qui n'était autre que Maxime. Aaron me proposa de la mettre en retrait. Je n'en avais pas demandé autant, mais cette idée me rassurait si elle se réalisait.

- « J'ai confiance en ma fille, même si j'ai peur pour elle. Elle vous aidera du mieux qu'elle peut là où vous lui demanderez de se trouver. »

Je ne devais pas agir comme une mère hystérique. J'avais dis ma fille, mais ce n'était pas le cas. Du moins biologiquement parlant. Je n'avais aucunement le droit de lui interdire de participer à cette action. Je respectais son choix et je devais faire du mieux que je pouvais pour la soutenir. N'était-ce pas cela aimer une personne ? Je vis Ross se rapprochait de moi pour me demander des précisions sur ma capacité, notamment le temps d'action. Par contre, il crut bon de jouer les inquiets au point de m'interdire quelque chose. De quel droit ? Je l'ignorais, mais une fois encore, ça ne faisait qu'accroître la colère qui bouillonnait en moi. S'il n'y mettait pas du sien, je doutais que l'on puisse terminer cette réunion sans que l'on se tape dessus. A ma réponse, il n'insista pas. Bonne attitude.

Je repris le fil de la conversation et nous tournions encore autour de Maxime qui se retrouverai dans une ligne à l'arrière. Ce fut un véritablement soulagement. Adam proposait de me mettre à un point culminant, ce qui me permettrait de mieux envisager la situation. Il est vrai que ce serait plus facile et si je me retrouvais avec William, je pourrais le garder à l'œil au cas où... A force, nous devenions tous paranoïaque. Au point que je voyais dans chacune des paroles de Ross, un sous entendu. Avant que je ne puisse plus cogiter sur la question, ils changèrent de sujet pour parler de personne que je ne connaissais pas. Cela me permit de faire une pause. Je suivais leur conversation sans trop chercher à en comprendre le sens. Jusqu'au moment où Adam évoqua un hélico et l'apprentissage de son maniement en quelques jours... Un regard à mes deux autres compères qui ne semblèrent pas tiquer à cette phrase. Avais-je rêver ? Non puisque notre psy venait d'en reparler à son tour. Tout se mélangeait et je préférais laisser tomber. Mais l'heure de la pause retentit et lorsque je sentis la main de Ross autour de mon bras, je compris que la mienne était finie. L'envie de l'envoyer balader me vint à la mémoire, mais il était temps de mettre les choses aux claires


- « Je crois que nous avons effectivement des choses à voir »

Nous quittâmes la pièce et je suivis Ross jusqu'à un endroit plus calme pour accueillir notre charmante conversation.

- « C'était quoi ça ? », dis je d'une voix sèche en pointant du doigt la direction de la salle de réunion. Qu'est ce que je t'ai fais pour que tu me traites comme une chose incapable de se défendre et de penser par elle même ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Jeu 10 Nov - 22:45

Ross souhaitait parler à Anne en privé pour mettre les choses au clair avec elle sur différents points dont certains ne regardaient ni Aaron, ni Adam. Durant la réunion, le psychologue s’était montré maladroit avec la jeune femme. Il lui avait interdit d’avoir une arme à feu lors de l’échange. Ceci partait d’un bon sentiment ; il ne voulait pas qu’elle commette un meurtre sur la personne d’Holster. L’écossais comprenait parfaitement les raisons qui la motivaient, il serait sans doute le premier à vouloir passer à l’acte si quelqu’un s’en prenait à ceux qu’il aime. Il n’en demeurerait pas moins qu’un homicide volontaire était passible de prison ferme ; les circonstances atténuantes diminuant très peu la peine maximale encourue, son amie passerait les trois quarts de sa vie derrière les barreaux. Il ne voulait pas ça pour elle. Pourtant la disparition d’Holster arrangerait bien ses affaires car elle mettrait fin au contrat de mariage le liant au dirigeant de Genetic !

Anne était une femme de caractère. Elle avait de la suite dans les idées et cela inquiétait le psychologue. Il l’était d’autant plus que sous le coup de la colère, elle serait capable de tout pour assouvir sa vengeance. Il voulait éviter ça tout comme il voulait éviter qu’elle se laisse emporter dans le feu de l’action en utilisant son pouvoir plus qu’elle ne le pouvait. Quoi qu’elle en pense, il était bien décidé à l’empêcher de commettre l’irréparable.

- Je ne t’ai jamais considérée comme une chose
! Rétorqua-t-il sur le même ton employé par la jeune femme.
- C’est moi qui devrait te demander ce que j’ai fais pour que tu me traites ainsi ! Déjà ce matin, t’es partie sans rien dire, mais bon… encore là, on était que tous les deux ; pendant la réunion, tu m’envoies balader et maintenant tu sors tes griffes…
Bref… Je sais que tu es une femme très intelligente et que tu sais te défendre, mais la haine qui t’habite est mauvaise conseillère. Je sais aussi que je n’ai rien à t’interdire mais que ça te plaise ou non, je le redis, je ne veux pas que tu portes une arme à feu le jour de l’échange…


Pas de doute, la diplomatie du psychologue était restée aux vestiaires. En sortant du bureau d’Aaron, il voulait essayer de la convaincre gentiment mais il prit les accusations d’Anne comme une attaque. Le moral dans les chaussettes et la fatigue aidants, il n’en fallait pas plus pour braquer le psychologue et lui faire oublier ses bonnes résolutions.

- Qui sait comment tu réagiras quand Holster sera à quelques mètres de toi ? Ce n’est pas ce jour là que tu pourras régler tes comptes. Et si l’ami dont tu as parlé vient jouer les snippers, tu auras encore moins besoin d’une arme. Tu auras déjà assez à faire avec ta capacité sur laquelle tu devras te concentrer.

Ross s’était radouci. Il fronçait légèrement les sourcils. Il était véritablement inquiet pour son amie. Il regrettait déjà de s’être laissé emporter avant d’expliquer les raisons de son interdiction. Il espérait que son amie comprendrait qu’il n’était pas là pour la diriger mais pour la protéger.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Ven 11 Nov - 11:40

J'aurai aimé ne pas crier contre l'écossais, seulement c'était plus fort que moi. Cette haine qui m'habitait depuis trois mois me bouffait littéralement et je ne voyais pas comment je pourrais m'en défaire. Elle était devenue maîtresse non seulement de mon corps, mais également de mon esprit. C'était grâce à elle que j'arrivais à me lever le matin, grâce à elle que je continuais à vivre alors que l'envie n'y était plus. Je ne pouvais l'abandonner car elle seule m'aiderait à terminer ma mission. Ross ne me considérait pas comme une chose alors que j'en étais belle et bien une. Je n'étais que l'arme qui sonnerait la fin de Holster.

La voix de Ross me semblait lointaine à cause du bruit assourdissant de mon cœur. Je lui fis dos et pris appui sur une table qui traînait là tout en essayant de me concentrer sur ce qu'il me disait. Il me reprochait d'être partie en douce de chez lui, de l'avoir envoyé balader pendant la réunion. Oui, j'avais fait ça ! Et alors ? A quoi s'attendait-il ? Que je reste chez lui comme si j'étais sa petite femme et que je lui prépare son petit déjeuner ? Que je l'autorise à me donner des ordres sur ce que je dois faire ou non ? J'étais la seule à décider de mon sort ! La Anne qu'il connaissait était morte avec le Domaine. Mais le pire c'est qu'il puisse penser que je serais prête à sacrifier une enfant pour me venger... Je serais à des lieux de lui et il me sera totalement impossible de tuer Holster. Pour ce qui est de demander à William de tuer pour moi ce type, il ne fallait pas rêver. Je voulais le faire par moi même. Je me retournais vers lui en écartant les bras et en riant jaune.


- « Cette haine que tu sembles tellement détester est la seule qui me maintienne en vie, tu vois. J'ai besoin d'elle pour pouvoir supporter tout ça et pour parvenir à mes fins. Et désolé, si ça te déplaît mais je ne compte pas m'en débarrasser. A part toi, il n'y a plus personne pour s'en soucier ! Toute ma famille est morte par ma faute... Et je suis morte avec eux ce jour là. Laisse tomber Ross... Tu ne pourras rien y changer cette fois. » terminais-je calmement.

Je le suppliais presque d'abandonner cette guerre inutile. Si j'abandonnais, je ne voyais pas pourquoi il continuerait à se battre alors que je ne le désirais pas. Au contraire, il pourrait m'aider. Lui aussi avait des soucis avec Holster. La seule différence entre nous est qu'il avait Wyatt. Le jeune homme avait encore besoin de son père même si ses actes ne le montraient pas. Ross devait tout faire pour le récupérer et si je pouvais l'aider en mettant Holster sur la touche, je ne devais pas hésiter.


- « Si tu m'aides dans cette mission, je prendrais tout sur moi. Tu seras débarrasser de Holster et tu pourras tout faire pour récupérer Wyatt. Il ne peut pas rester là bas et il aura besoin de toi. Pour ma part, morte innocente ou coupable, ce sera la même chose. Si tu as peur que je le fasse le jour de l'échange, tu peux te relaxer. Je ne sacrifierai pas une jeune femme pour ma vengeance. J'ai encore quelques principes. »

Je me rapprochais de Ross et vint effleurer sa joue avec la main.

- « Je t'en prie Ross. Aides-moi... »
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Ven 11 Nov - 22:05

Oh que non, Ross ne laisserait pas tomber ! Anne ne souhaitait pas se débarrasser de la haine qui l’habitait, arguant qu’elle la maintenait en vie. Il n’était pas d’accord. Certes, par rapport à ce qu’elle avait vécu en France, c’était légitime de le croire mais elle se trompait. Si elle se levait tous les matins alors que le cœur n’y était plus, c’était grâce à sa volonté et à son caractère bien trempé. Sans cela, la haine ne lui serait d’aucun secours. Dans de telles circonstances, les personnes non armées psychologiquement se laissaient emporter par la peine et mourir à petit feu, si, poussées par le désespoir, elles ne se suicidaient pas avant. Anne était venue à Los Angeles et depuis qu’il l’avait retrouvée, le psychologue ne voulait pas la perdre. Aussi, ferait-il tout son possible pour ne pas qu’elle se perde elle-même.

Anne se trompait également en disant qu’il était le seul à se soucier d’elle. Maxime était encore vivante et même si elle était la seule rescapée du domaine, c’était pour lui, une raison suffisante pour qu’elle essaie de surmonter sa souffrance. Il était évident que ce ne serait pas facile, plus rien se serait comme avant. Tout comme quelqu’un perdant une jambe ou un bras, elle devra apprendre à vivre sans. Un handicap ne facilite pas la vie mais n’empêche pas de connaître des jours meilleurs et de faire des gens heureux Le drame vécu par Anne était encore trop récent ; chacune des parcelles de son cœur et de son esprit en souffrait, mais il viendra un temps où la douleur s’amenuisera, dès qu’elle aura appris à l’apprivoiser. A ce moment là seulement, Anne pourra de nouveau se projeter dans l’avenir et peut-être reprendra-t-elle ce qu’elle avait si bien commencé en France. Il était encore trop tôt pour lui faire admettre une telle idée mais Ross essaierait de la guider. Il se refusait à croire que la femme qu’il avait connue était morte et s’il restait une minuscule flamme au fond d’elle, il s’emploierait à la raviver.

- Je ne laisserai pas tomber Anne. Je ne te laisserai pas tomber. Dit-il fermement mais gentiment.

Et si la mort de Dunney Holster était la seule façon pour Anne de retrouver une certaine paix intérieure, même s’il en doutait fortement, l’écossais serait près à payer un tueur à gage pour éliminer le dirigeant de Genetic. En tout cas, il était hors de question de laisser la jeune femme commettre un meurtre. L’écossais fut légèrement rassuré quand Anne lui précisa qu’elle n’avait pas l’intention de commettre ses sombres desseins le jour de l’échange. Effectivement, une intervention de la sorte mettrait en danger la vie de Shannon. Saurait-elle gérer ses émotions à ce moment là ? Il voulait le croire.

Conscient des supplices endurés par la jeune femme, l’écossais regrettait encore plus amèrement de s’être laissé emporter. Ross saisit la main qui effleura sa joue, déposa un baiser sur la paume puis enlaça la jeune femme. Il voulait lui montrer qu’il ne lui en voulait pas de l’avoir envoyé sur les roses. Le désarroi d’Anne envahissait l’espace, y compris lui-même. Cependant, il ne se laissait pas déborder par des émotions négatives. Son amie n’avait pas besoin d’un dépressif mais de quelqu’un sur qui elle pouvait se reposer. Il s’étonnait toujours de constater que lorsqu’une personne chère à ses yeux était en difficulté, il en oubliait ses propres problèmes. A croire qu’en aidant les autres, il s’aidait lui-même. Il ne relâcha pas son étreinte espérant apporter un peu de tendresse à la jeune femme qui devait en manquer cruellement depuis la mort de son mari. Quant à Ross, avoir dans ses bras une femme qu’il affectionnait tout particulièrement, lui apportait une certaine sérénité.

- Je t’aiderai Anne, peut-être pas comme tu le souhaites, mais je t’aiderai, sois en certaine. Dit-il doucement.

Il ferma les yeux, vidant ainsi son esprit de toutes pensées parasitaire, il laissa son instinct prendre le dessus, prit le visage d'Anne entre ses mains et déposa un baiser sur les lèvres de son amie avant de murmurer :
- Je ne veux pas te perdre.

Comment allait-elle réagir à cette pulsion soudaine ? Il n’en avait aucune idée. Quoi qu’il en soit, il le lui avait dit, il ne la laisserait pas tomber tout comme il ne laisserait pas tomber son idée de l’empêcher de tuer Holster de ses propres mains.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Ven 11 Nov - 23:18

Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi Ross voulait se battre pour moi. Certes, nous nous connaissions depuis des années, mais lui plus que n'importe qui aurait dû comprendre ce que je ressentais. Pourquoi ne voulait-il pas admettre cette sombre vérité ? Malgré mon offre de liquider Holster pour régler son problème de mariage, il continuait à s'accrocher à ce que j'étais. Je venais d'utiliser la dernière carte qui aurait pu le convaincre de se ranger de mon côté. Diable que les écossais étaient têtus comme des mules. Lorsqu'il prit ma main pour la porter à ses lèvres, mes yeux se fermèrent instinctivement pour apprécier cette douceur. Cette sensation familière et pourtant si lointaine me revenait doucement en mémoire. La suite fut plus merveilleusement douloureuse quand ses bras m'emprisonnèrent contre lui. Les souvenirs de la veille remontèrent à la surface et je me sentis légèrement rougir à la vision de notre bref baiser.

Ross promit de m'aider, même si ce n'était pas de la façon dont je l'entendais. A ces mots, je sentis toute la fatigue de ces derniers mois me retomber dessus. Je n'osais imaginer ce que serait la suite si je devais vivre continuellement avec la haine, le dégoût et cette solitude. Quoique ces trois sentiments disparurent lorsque les lèvres de l'écossais se déposèrent sur les miennes un bref instant. Qu'est ce que c'était ?


- « Je ne veux pas te perdre »

Etais-je passée dans un monde parallèle ? Avais-je fais un bond dans le passé pour revenir à l'un de nos étés passionnés ? Je me sentais perdue et pourtant, je ne pouvais lui en vouloir. J'avais ressenti ce même besoin la nuit dernière. S'en souvenait-il ? Impossible ! Je réfléchissais activement sur ce qui venait de se passer au point d'en oublier Ross quelques secondes. Je n'arrivais plus à réfléchir aussi je décidais de suivre mon instinct pour embrasser l'écossais. Cette fois, ce n'était plus le baiser léger ou l'effleurement. Mes mains se mirent à caresser son torse, alors que je me pressais davantage contre lui. Quand je me rendis compte de ce que je faisais, je me reculais contre la table, laissant un écart plus que raisonnable entre nous.

- « Je suis désolée. Pardon... Tu ne mérites pas ça ! Je n'ai pas envie de t'utiliser pour tenter de ressentir à nouveau les choses. Ce n'est pas juste pour toi. »

J'avais honte. Même si mon corps réclamait cette étreinte, je ne pouvais pas faire ça à Ross. Il n'était pas un objet que je pouvais utiliser quand j'en avais besoin. Il n'était pas l'un de ces types d'un soir que j'avais déjà croisé. J'avais une profonde affection pour lui et lui coller une poupée cassée n'arrangerait pas ses affaires. Surtout que si Genetic m'avait toujours pour cible, Ross pourrait en subir les conséquences. Je devais donc rester à distance des personnes que j'aime... Allais-je finir le reste de ma vie seule ? Il fallait le croire parce que je ne laisserais plus jamais personne mourir par ma faute.

- « Et si Genetic s'en prenait à toi par ma faute... Je ne le supporterai pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 13 Nov - 1:06

L’écossais, lors de ses voyages en France, avait partagé des moments intimes avec Anne alors qu’elle était mariée. Leurs escapades passées étaient passionnées et passionnantes, mais l’écossais ne s’était jamais laissé déborder par des sentiments inutiles et inappropriés à la situation. A chaque fois qu’il se retrouvait seul avec Anne, il avait une pensée pour Liam qu’il appréciait beaucoup. D’ailleurs, il ne se rappelait plus trop comment la relation amicale avait glissé vers une relation intime. Sans nul doute, Anne aimait son mari mais peut-être partageait-elle des choses différentes avec le psychologue, à moins que l’appel de chair ne fût plus fort que la raison ! En tout état de cause, les choses étaient claires entre eux, Anne ne quitterait jamais son adorable mari et Ross ne souhaitait pas briser ce couple exemplaire.

Désormais, tout était différent. Liam n’était plus de ce monde. Anne était libre, seule et désemparée. Elle n’avait plus personne sur qui se reposer à part d’anciennes connaissances. Si elle était venue à Los Angeles, c’était pour tuer Holster mais peut-être aussi un peu pour retrouver Ross. Il se plaisait à le croire et ne laisserait pas échapper cette opportunité. L’écossais avait mis sa vie sentimentale entre parenthèse et si la solitude ne lui avait jamais pesé jusqu’à présent c’était grâce à son fils sur qui il reportait toute son attention et son affection. Mais, depuis les derniers événements, Wyatt était parti de la maison sans laisser d’adresse. Il aurait fallu être insensible et aveugle pour ne pas s’apercevoir que la vie de Ross était devenue vide de sens. Sans personne à protéger, à aimer et avec qui partager des instants de bonheur et même des instants moins attrayants, l’homme n’avait plus de raison d’être. Son identité n’était plus qu’un nom sur un registre relégué dans les archives d’une administration sans cœur.

L’écossais avait failli baisser les bras plusieurs fois, mais une bonne fée devait veiller sur lui. A chaque fois qu’il en avait assez, elle mettait sur son chemin une personne qui lui redonnait l’envie de se battre. Aujourd’hui ce n’était pas une personne insignifiante qu’il croisait, c’était son amie Anne qui avait besoin de lui. En l’embrassant, il s’était laissé guider par son instinct. Il ne le regrettait pas d’autant plus qu’elle revint à l’attaque. Ce n’était pas pour lui déplaire, au contraire. A croire qu’il n’attendait que ça ! A croire aussi qu’il avait besoin de cette étreinte pour éclaircir son esprit embrumé. Moment de tendresse bien trop court à son goût car la jeune femme mit une distance raisonnable entre eux. S’il comprenait bien, elle ne voulait pas abuser de lui. Sage décision sans doute mais décision irrecevable pour lui, pas sur l’instant en tout cas.

- Qui te dit que je n’ai pas envie de jouer les hommes objets ? Plaisanta-t-il à moitié en se rapprochant à nouveau de son amie.

Ce n’était peut-être pas le moment de faire de l’humour à deux balles, mais ce fut ce qu’il lui vint à l’esprit. Ross agissait rarement sans réfléchir, mais depuis quelques jours, il laissait libre cours à des réactions spontanées. En y regardant bien, était-ce vraiment utile de vouloir tout analyser avant de prendre une décision ? Le résultat n’était pas toujours probant. Alors pourquoi s’embarrasser de considérations s’avérant superflues ? La seule chose paraissant évidente était qu’il avait besoin d’elle autant qu’elle avait besoin de lui. Alors pourquoi ne pas se lancer dans un échange équitable où chacun trouverait peut-être ce dont il avait besoin ? Ils n’avaient pas grand-chose à perdre en tout cas !

- Et arrête de penser que tout est de ta faute. Dit-il en levant le menton de la jeune femme afin de la regarder droit dans les yeux. Il avait encore envie de l'embrasser mais il n'en fit rien.
- Tu n’es pas l’instigatrice du drame qui s’est déroulé au domaine. Tu n’as tué personne à ce que je sache. Insista-t-il, sous-entendant que ça changerait si elle mettait ses menaces à exécution contre le dirigeant de Genetic.

- Genetic ne t’attend pas pour s’en prendre à quelqu’un… Mais je comprends très bien que tu ne veuilles plus prendre le risque de souffrir, je respecterai ta décision. Sache tout de même, que tu peux compter sur moi si tu as besoin, ok ? On va mettre notre petit laisser-aller sur le compte de la fatigue. On n’est pas des robots non plus hein ! Désolé...

Ross n’était pas très fier de lui. Il avait profité de la faiblesse de son interlocutrice et avait laissé parler la mémoire des sens. Ce fut bon mais trop bref. S’il avait été en pleine possession de ses moyens intellectuels, il ne se serait jamais comporté de la sorte. Une femme qui perdait son époux avait besoin de temps. Elle devait faire son deuil et se reconstruire avant d’envisager la possibilité de se lancer dans une nouvelle relation. Anne en était consciente et s’était montrée honnête envers lui. Rien que pour ça, il lui était reconnaissant de lui faire remarquer son manque de psychologie, même si sa fierté en prenait encore un petit coup sur la casquette. Bon, finalement, il aurait du réfléchir à deux fois avant de faire n’importe quoi.

- Allez, viens, faut rejoindre Aaron et Adam. Ils vont se demander ce qu’on fabrique si on reste ici plus longtemps.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 13 Nov - 14:46

Me détacher de lui m'avait demandé un effort considérable et je luttais toujours contre cette envie de me jeter dans ses bras. Seulement, ce n'était pas une solution acceptable. Nous aurions très bien pu coucher ensemble dans cette pièce, mais qu'est ce que cela aurait signifié ? Rien du tout si ce n'est une grossière erreur. Cet acte aurait pu faire penser à Ross que j'étais prête à reprendre notre « relation » comme avant. Malheureusement, ce n'était pas le cas. Je ne m'en sentais pas capable. Ce fait était d'autant plus risible dans la mesure où j'avais attendu d'être veuve pour être fidèle à mon mari. Quelle absurdité ! Et pourtant, sans arriver à l'expliquer, mes pensées étaient en grande majorité concentrées sur Liam. En tout cas, pas à cet instant précis où mon corps réclamait le psychologue comme s'il était la seule personne qui pourrait combler ce vide. Coeur, désir et raison... Un duel qui ne saurait trouver d'issue.

J'expliquais à Ross les raisons de mon recul espérant qu'il m'aiderai à ne pas succomber à cette douce tentation. Il serait sûrement d'accord avec cette décision. Mais je n'en fus plus aussi sûre lorsqu'il se désigna en homme-objet. Cette douce tentation se transforma en terrible tentation et l'attraction se fit d'autant plus forte. Allais-je me laissais submerger par cette vague. Ross ne valait-il pas mieux que cela ? Les pas qu'il fit dans ma direction n'arrangea pas la situation car j'en fis moi même un. Cependant, il changea de sujet en parlant de Genetic et de la possibilité qu'il s'en prenne à ceux que j'aimais, mêmes s'ils étaient en voie de disparition... Son ton était rassurant et j'aurai aimé croire à ses paroles. C'était impossible pour le moment. Peut être qu'un jour, je verrais la même chose que lui sur ce point. Malheureusement, il n'y avait que Genetic qui aurait eu des raisons de s'en prendre au Domaine. Cette raison c'était moi.

Lorsque l'écossais s'excusa après avoir mis ce laisser aller sur le compte de la fatigue, j'eus à nouveau envie de l'embrasser. Chose que je fis. Ce n'était sûrement pas la meilleure façon de le remercier, mais c'était la manière dont j'avais envie de le faire. Ce n'était qu'un baiser et mes mains restèrent immobiles au niveau de ses épaules. Ce fut doux, tendre et respectueux. Après quelques instants, je séparais nos lèvres pour lui murmurer un « merci » Petit mot qui voulait dire plus qu'il n'y paraissait. Merci d'être là, d'être aussi compréhensif, de ne pas me laisser tomber. Peut être qu'en venant à Los Angeles, je ne cherchais pas uniquement à me venger d'Holster. Inconsciemment, je devais rechercher les personnes et, en l'occurrence une surtout, qui serait en mesure de me comprendre. Et je ne parlais pas de Maxime ou de Jeremy. Je les aimé toujours et les considérerai à jamais comme mes enfants, mais ne pas avoir de nouvelles d'eux me laissaient à penser qu'ils n'avaient plus besoin de moi. Ils étaient adultes maintenant, ils étaient libres de faire ce qu'ils souhaitaient.

Ross repris la parole et me rappela que nous étions attendus par Aaron et Adam. Je devais avouer que je les avais oublié. Oups... J'espérais que nous n'avions pas mis trop de temps pour sortir tout ce qui avait besoin d'être sorti.


- « Tu as raison ! Je n'y pensais plus ! Euh... Ils sont au courant pour nous ? », demandais-je en baissant la voix tandis que nous sortions de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 13 Nov - 23:06

Devant l’échappée de la jeune et pensant avoir compris sa position, Ross s’était résigné à ne plus profiter de la situation. Il avait résisté à l’envie de la serrer à nouveau dans ses bras et de l’embrasser. Cela n’avait pas été aussi simple qu’il y paraissait mais il la respectait trop pour aller à l’encontre de ses désirs. Il ne voulait pas brusquer le cours des événements et encore moins se mettre à dos son amie. Il l’avait retrouvée depuis deux jours, il ne voulait pas la perdre. Ils s’étaient déjà assez disputés comme ça.

Contre toute attente, ce fut Anne qui revint sur sa décision. A quoi jouait-elle ? Elle voulait le rendre dingue ou quoi ? Ce petit revirement le laissa perplexe mais il ne chercha pas longtemps à comprendre. Il ne put que répondre à son baiser dont il en avait éprouvé l’envie, certainement avant elle. Il prit cet élan de tendresse comme une marque d’affection et rien de plus. Ce que cela devait être puisqu’elle l’avait doucement remercié. Ceci dit, ce baiser inattendu avait tout de même un goût amer. Il ne savait plus trop quoi penser. Aussi décida-t-il de ne plus cogiter, il verrait plus tard, à tête reposée.

La fin du tête-à-tête avait sonnée, le couple avait d’autres chats à fouetter ce matin. Ross n’avait aucune idée du temps qui s’était écoulé mais il ne serait pas surpris de voir Aaron et Adam s’impatienter. S’ils étaient là tous les quatre, ce n’était pas pour régler des problèmes personnels.

- Non, ils ne sont pas au courant. Personne ne l’est d’ailleurs. Aaron sait que je te connais depuis longtemps mais pas plus.

Le psychologue trouvait étrange qu’Anne lui pose une telle question. Ross n’était pas le genre d’hommes à se glorifier de ses conquêtes. La relation intime entretenue avec la jeune femme s’était déroulée en France alors qu’elle était mariée ; ce n’était pas très glorieux pour lui, ni pour elle. Ne serait-ce que par respect pour Liam, l’écossais n’aurait jamais raconté la liaison qu’il entretenait avec sa femme. Il avait un minimum de principes !

Anne et Ross entrèrent dans le bureau où les deux jeunes hommes se trouvaient. Avant que l’un d’entre eux ne fasse une réflexion désobligeante, Ross relança le débat.

- Bon après cette petite pause, qu’est-ce qu’il nous reste à voir ? Il me semble qu’on a déjà pas mal avancé non ? Demanda-t-il en interrogeant du regard tour à tour Aaron, Adam et Anne.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mar 15 Nov - 12:26

Adam et moi avions profité de l'absence furtive de Ross et Anne pour régler les détails des groupes, aidés des notes de Ross : résumé des tâches, prévision du budget, prévision du stock médical... Tant de questions qui me rappelaient que ce que nous allions faire était dangereux. Le budget armes allait saigner nos comptes, il allait falloir trouver de nouveaux investissements pour regonfler tout ça... Mais ça, c'était pour la suite... si suite il y avait : je ne pouvais m'empêcher d'être défaitiste, de penser au pire. Je voyais du sang, des cris, des larmes, des effusions de capacités, des morts... Encore... C'était ma peur pour Shannon qui parlait, ma peut vis à vis de ce que j'avais déjà vécu avec Aby, vis à vis de ce que ma cousine avait vécu en perdant ses parents. Tout ça tourbillonnait dans ma cervelle pour donner une soupe de pensées abominables.

Ross et Anne réapparurent. Nous terminions de nous mettre d'accord sur tout ce qui avait était dit lorsque mon téléphone sonna. Je le sortis de ma poche : appel masqué. Pas de surprise, c'était le cas pour la plupart des appels reçus. Je décrochai et compris alors que notre réunion allait prendre un nouveau tournant suite à cet appel : c'était Reynolds...
Elle m'indiqua ses conditions, je ne pouvais qu'écouter. Et acquiescer. Quel autre choix avais-je ? Elle avait ma cousine et je ne pouvais jouer sa vie sur un accès de rage ou une requête futile. « Nous serons là. » Elle ajouta quelques "civilités" et raccrocha. Je gardais le combiné collé à l'oreille, la main main légèrement tremblante : je devais analyser tout ce que je venais d'entendre. Je posai enfin mon téléphone sur le bureau et me tournai vers les trois autres personnes présentes...

« L'échange aura lieu mardi soir à 21 heures 30 sur la plage principale du Blue Lake. Ils ne veulent pas plus de cinq personnes de chaque côté en plus de la personne à échanger. Ils veulent Holster vivant uniquement : rien d'autre n'a été précisé donc on peut l'endormir sans rompre le contrat. Ils se chargent de dissuader les gens qui auraient dans l'idée de passer la soirée sur cette place : ça signifie qu'ils prévoient comme nous des débordements... » Je m'arrêtai. C'était à peu près tout ce que nous avions mais c'était déjà beaucoup. « Vu l'endroit et l'heure, ils auront du renfort. Je connais cette plage, deux routes en partent : l'une vers le périphérique de la ville, l'autre aussi mais par un autre côté. »

Nous avions deux voies d'évacuation mais nous serions deux groupes à devoir partir du lac : ça allait compliquer les choses. Peut-être allions-nous devoir choisir une troisième voie, à travers les bois bordant le lac...


_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mer 16 Nov - 21:17

La question pouvait paraître stupide lorsque l'on connaissait Ross, mais en ce moment j'étais légèrement paranoïaque. Comme en plus, l'écossais avait l'air de s'entendre plutôt bien avec Aaron, il aurait pu l'évoquer une fois. Les hommes parlent autant que les femmes entre eux. Nous retournâmes dans le bureau de Aaron où les deux hommes nous attendaient. Je fis comme si de rien n'était et Ross embraya tout de suite. La meilleure des défenses était l'attaque. Pour ma part, je ne voyais pas ce que je pourrais ajouter lors de cette réunion. Nous avions évoquer toutes les hypothèses et vu tous les moyens de limiter les dégâts. Je haussais les épaules pour le signifier aux autres. Avec aussi peu d'éléments, nous ne pouvions guère faire mieux.

Le téléphone de Aaron se mit à sonner et son propriétaire décrocha. Je vis le changement d'expression sur le visage du jeune homme. En quelques secondes de communication, l'ambiance de la pièce devint pesante, menaçante et ceci n'avait été provoqué que par trois petits mots. « Nous serons là » Il était inutile de demander qui était à l'autre bout du fil. Son nom n'avait aucune espèce d'importance pour moi, je préférais la qualifier d'ennemi. La main du chef de Genome tremblait légèrement et curieusement, ça ne me rassurait pas. Pourquoi une telle réaction ? Qu'est ce qui allait clocher ? C'est à cet instant qu'Aaron nous fit part des informations recueillies. Deux voies pour quitter le lieu de l'échange... Cela ressemblait presque à un cul de sac, un piège. Malheureusement, nous n'avions pas d'autres choix que de nous y rendre.


- « Finalement, l'option hélicoptère ne me paraît plus si folle... Désolé, ça n'aide pas. Seulement deux sorties... Nous devrions peut être faire un tour pour repérer les lieux avant l'échange et voir ce qu'il y a autour. »

Je fis une pause pour regarder les autres et reprit :

- « Le problème c'est que si nous cachons la plupart de nos troupes sur le lieu même de l'échange, nous courons le risque de se faire prendre en tenaille si les membres de Genetic surveillent les deux sorties. Par contre, si nous, nous surveillons les deux sorties et qu'ils font la même chose, nous aurons deux batailles... Je ne vois pas qu'elle est la meilleure solution. »

Soudain le portable d'Adam sonna à son tour. Allons bon ! Qu'est ce qui allait nous tomber sur la tête encore ? Le jeune homme regarda l'écran, s'excusa et sortit de la pièce. Etrange mais je ne relevais pas plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Sam 19 Nov - 23:43

Le moment tant attendu et tant redouté avait sonné par l’intermédiaire du téléphone portable d’Aaron. Ross n’était pas devin mais à voir l’expression de visage du dirigeant de Genome, il comprit immédiatement qui était son interlocuteur ; un membre de Genetic à coup sûr. La réponse du jeune homme le confirma. « Nous serons là ». A cet instant précis l’écossais pensait qu’il se serait bien passé de cette rencontre. Il espérait que tout se passerait sans trop de difficultés. Ces espoirs s’envolèrent quand Aaron annonça la couleur : le soir au lac, dans deux jours. Ce laps de temps était insuffisant pour préparer les troupes. Ils allaitent devoir faire vite et bien ! Cela était possible lorsqu’il s’agissait d’une chose pratiquée régulièrement, mais dans le cas présent, c’était tout sauf une activité régulière. Les membres de Genone n'étaient que des amateurs dans le domaine mais Ross savait qu'ils s’appliqueraient à faire de leur mieux. Ce serait sans nul doute insuffisants car les partisans de Genetic étaient bien mieux préparés qu'eux pour ce genre d’intervention.

Ross n’émit aucune observation. Il n’avait rien à dire car tout avait été envisagé au préalable sur les possibilités d’actions. Il hocha la tête approuvant la réflexion d’Anne sur l’option hélicoptère même s’il aurait préféré un objet volant moins bruyant. De toutes les façons, conduire un hélicoptère ou un ballon dirigeable ne s’apprenait pas en deux jours. Seul Adam en était capable, et encore, l’écossais en doutait. Ce jeune homme était un petit génie mais en situation de crise, il était préférable d'avoir de l'expérience et pour cela seule la pratique apportait ce qui était nécessaire.

- Bon et bien, il ne nous reste plus qu’à faire un bon repérage et voir ce qu’on peut mettre en place. On n’a pas de temps à perdre, on devrait y aller maintenant non ? Mais peut-être devrions-nous nous partager la tâche. Deux d’entre-nous vont au lac pour faire un plan et des photos, et les deux autres commencent à organiser ce qui peut l’être en attendant.

Il y avait tout un tas de choses à mettre en place. Coups de fil à passer, entraînements, vérification des matériels, approvisionnement en armes et produits médicaux, etc… Ross se tourna vers Aaron.

- A toi de décider Aaron. Dit-il en poussant un long soupir qui en disant long.

Les quarante huit heures promettaient, à son grand regret, d’être difficiles à vivre. Ce n’était pas encore maintenant que le psychologue allait pouvoir se poser.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 20 Nov - 16:59

Les choses étaient bien trop compliquée, la situation allait certainement tourner au drame mais mes coéquipiers cherchaient quand même des solutions, ils ne se laissaient pas abattre. Je devais suivre leur exemple et me montrer digne de toutes ces personnes qui avaient décidé d'avoir confiance en moi. Je ne me faisais moi-même pas confiance mais je devais essayer encore et encore, je ne devais rien laisser au hasard quant à mon état d'esprit le soir de l'échange. Il était hors de question de réitérer les erreurs du passés.

« Pour le repérage, c'est la meilleure des solutions, je suis d'accord. Je pense que le mieux serait de réussir à se créer une troisième voie d'évacuation : on leur laisse la route et on coupe à travers bois pour essayer de rejoindre autre chose. Il me semble qu'il y a un petit village pas trop loin du lac alors avec quelques véhicules tout terrain, on devrait pouvoir couper à travers champs si nécessaire. » dis-je en tentant de me rappeler combien nous avions de véhicules à disposition. Pas un grand nombre. A trop vouloir concentrer l'argent de Genome dans la remise à neuf des lieux, nous avions laissé l'équipement de côté. « On va louer des véhicules, pour un mois. Si on les défonce en chemin, on se débrouillera. »

Nous n'avions plus qu'à répartir les tâches, mettre un point final aux groupes et surtout, prévoir comment nous allions faire pour nous tenir prêts le jour de l'échange. Holster devait être préparé pour l'occasion, nos membres aussi. Nous devions nous-même être prêts à affronter tout ça... Ça n'allait pas être simple, bien au contraire. Nous allions nous heurter à de nombreux problèmes, c'était certain.

« Je propose de ne rien dire à holster jusqu'au moment de partir : il pourrait trouver le moyen de retourner l'information contre nous... Et il va falloir faire attention à ce que nos membres vont dire aux personnes extérieures : il y en avait déjà lors de la réunion et si certains ont dans l'idée de prévenir du monde en espérant avoir plus de personnes de notre côté, ça risque de se retourner aussi contre nous. Je propose qu'on se retrouve ce soir pour faire le point. Encore merci pour tout... »

Je n'étais pas seul dans mon combat pour sauver Shannon et c'était ce qui m'aidait le plus...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 20 Nov - 17:08




« Réunion qui a plus ou moins porté ses fruits dirons-nous...

Genome semble croire en un affrontement plutôt qu'à un échange : mais pourquoi ? Serait-ce à cause des différents comptes qui seraient susceptibles d'être réglés ce soir-là ? Oui, bien sûr, quel membre de Genome n'a pas son grain de sel à rajouter quand il s'agit de mettre Genetic à mal ? Aucun. Tous ont forcément quelque chose à reprocher à l'organisation... Que ce soit justifié ou non. Seulement, Genome a déjà fait les frais de dérapages et les dirigeants ne veulent pas réitérer le désastre du gymnase de UCLA. Aussi, ils décident de ne pas prendre n'importe qui au front, de calculer chaque pan du plan d'action et de prévoir toutes les issues possibles... Seulement, sans information sur l'échange, ils tâtonnent. Puis Reynolds téléphone à O'Hara : l'échange est prévu pour le 31 août 2010 à 21h30, au Blue Lake...

Genome saura-t-il gérer la pression ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-