..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mar 13 Sep - 20:56


Plans sur la comète


29 août 2010 - 9 h 30
« Ô comme il est bon de savoir que cette fois, Genome a prévu de réfléchir avant de foncer tête baissée... Le petit pecnot qui les dirige s'est enfin décidé à prendre le temps de se préparer avant de merder, a-t-il appris de ses erreurs ? Espérons-le.
Cette fois, il s'entoure des mieux placés pour cela : Ross qui est là depuis le début, Adam qui possède une logique et une connaissance de tout ça très utile et Anne qui au fil de ses expériences à développer de nombreuses capacités à prévoir le pire... Oui, cette fois, il faut se préparer pour ne pas flancher. Les désastres antérieurs ont laissé bien trop de cicatrices et il ne faut pas que ça se reproduise. »

HRP : Enoncé court mais but très simple : préparer l'assaut. Il faut un plan d'action, une stratégie et ne rien laisser au hasard. Le problème ? On ne sait rien de l'échange : ni où, ni quand, ni comment. En gros, il s'agit là de tâtonner. C'est là que vont être formés des groupes d'action mais aussi que va être décidé qui est prêt et qui ne l'est pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mer 14 Sep - 22:26

J'attendais Ross, Anne et Adam. Je n'avais pas dormi de la nuit, je n'avais fait que ruminer tout ça. Je voulais des idées, des certitudes, des axes d'action... Et rien n'avait voulu germer dans ma cervelle. C'était le néant. Heureusement que je n'étais pas seul et que les autres avaient accepté de me suivre dans cette folie. Le "je" était fini, il allait falloir enfin laisser la place à un "nous" et ça me faisait le plus grand bien. Mes actions en solo s'étaient toutes terminées de façon catastrophique...

Mon bureau s'était gentiment transformé en une salle de réunion : j'avais viré le lit de camp miteux - enfin - et j'avais mis d'autres chaises ainsi qu'un vieux sofa qui était en trop dans la salle de vie. Le retrait de mon vieux lit de fortune avait sûrement été mon plus grand pas en avant et ça n'avait été possible que grâce à Holly : un lit de camp pour deux, ça n'était pas la meilleure des idées alors il avait fallu trouver mieux... Un sourire s'esquissa rapidement sur mes lèvres à cette pensée : nous trouvions toujours une chambre dans la zone de vie si jamais nous restions là pour la nuit...

Des feuilles s'entassaient sur mon bureau : depuis mon réveil, je tentais de concilier tous les moyens que nous avions à disposition pour réussir à échafauder des stratégies. Seulement, comment se préparer à un échange dont nous ne savions rien ? C'était comme se préparer à un cataclysme quand il n'y avait aucun signe avant-coureur. Nous étions dans une impasse et je misais sur nos quatre cervelles pour en sortir.

Anne était douée, je le savais. Nous ne nous étions pas beaucoup côtoyés mais nous avions communiqué via les moyens de communication moderne et je savais qu'elle était utile et qu'elle pouvait nous aider à sortir de ce trou. Ross, lui, avait la sagesse et la technique pour nous apaiser et nous aider à trouver le meilleur de nous. Il était aussi doué dans la conciliation entre les gens et les paramètres à ne pas bafouer. Adam... Etait Adam : le petit génie dont la culture générale permettait de trouver des axes pas forcément visibles aux premiers abords. Je comptais sur ses connaissances en histoire, et sur les grandes batailles, pour que nous réussissions à nous quatre à monter un plan en béton.

La porte derrière moi fut frappée de quelques coups discrets. « Entre entre ! » dis-je sans savoir à qui je m'adressais. De toute façon, je n'avais qu'une chance sur trois.
Je finis la préparation de la réserve de café pour nous donner du courage avant de me retourner pour voir qui était arrivé en premier. Et offrit un sourire sincère au premier venu. L'heure n'était pas à la joie mais je devais appliquer le positivisme pour ne pas craquer et exploser sous la pression.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Jeu 15 Sep - 12:29

Qu'est ce que j'avais fais ? Décidément, je ne faisais que des conneries depuis mon retour à Los Angeles ! Que m'avait-il pris de boire autant et de me donner en spectacle devant Ross ? Je ne me rappelais pas de tout exactement, mais assez pour savoir que j'avais des excuses à lui présenter. D'où ma fuite de chez lui... Il fallait que je répète avant de l'affronter et surtout que je trouve quoi dire. Bref, c'était l'horreur. Le chemin de l'appartement du psychologue jusque chez moi ne fut pas suffisant pour formuler correctement mes idées et j'avais plus l'impression de me chercher des excuses alors qu'il était évident que ce n'était pas le moment de faire ce genre de bêtises. Arrivée à mon appartement, je décidais de prendre une douche non sans avoir consulté mon répondeur au préalable. Bingo ! Un message !

Apparemment, le chef de Genome souhaitait regrouper quelques uns de ses membres pour discuter de l'échange ainsi que des détails auxquels ils seraient plus judicieux de se préparer. J'avais encore une petite heure avant le rendez-vous aussi était-il temps de s'activer pour donner à cette tête enfarinée, une apparence décente ou au moins potable. L'extérieur n'était pas très glorieux, mais ce n'était rien comparé à l'intérieur. Une ou deux aspirines seraient sûrement les bienvenues et après avoir observé la plaquette complète, je décidais de la placer dans mon sac. Au cas où... Un regard à la pendule pour m'indiquer qu'il était plus que temps de partir si je ne voulais pas arriver en retard. Mon père m'avait appris à quel point la ponctualité était importante. Je constatais qu'en deux jours, c'était la deuxième fois que j'allais dans les quartiers de Genome sachant que je n'y étais encore jamais allée auparavant. Je me faisais même convoquée par Aaron. Si ça se trouve j'allais retrouver Miss agent n°1 là bas et qu'elle en profiterait pour ajouter quelques bleus à son chef...

Le chemin se fit sans encombre et je me suis retrouvée assez rapidement devant le bureau de O'Hara. Respirant profondément, je frappais à la porte avant d'entendre la voix de celui-ci m'invitant à entrer dans son antre. Nous étions dans un bureau comme un autre, sans grain de folie, assez impersonnel. Quoi de plus normal si on devait recevoir des visiteurs. Je m'approchais vers Aaron, constatant que j'étais la première, et lui tendis la main.


- « Bonjour Mr O'Hara. Je suis assez étonnée d'avoir été appelée aussi rapidement, mais si je peux vous êtes utile, je vous apporterais tout l'aide que je suis en mesure de vous donner. »

J'ignorais la façon dont je devais m'adresser à ce jeune homme, mais vu sa position, je décidais de le considérer comme un égal. Autant de monde ne pouvait pas le suivre si celui-ci n'avait pas les épaules assez larges et les qualités requises pour un tel poste. En temps et en heure, j'étais certaine qu'il m'impressionnerait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Sam 17 Sep - 16:39

    Los Angeles, ou la ville où il est impossible de se garer.
    Adam promenait sa décapotable depuis environs 17 minutes, de rue en rue pour essayer de trouver une place où se poser. Mission impossible semblait-il. Tout le monde avait apparemment choisi ce jour-là, et cette heure-là pour venir trainer dans le coin et l’obliger à arriver en retard. C’est pas ça, Genome avait son garage. Mais Genome accueillait plus de gens qu’à l’accoutumée aussi, et son garage ressemblait aux rues alentours : bondées. Tant pis, Adam parqua sa voiture dans un recoin, protégé du soleil par quelques palmiers, et activa ses immenses jambes pour parcourir les dix minutes de marches qui le séparaient du bâtiment. Sur la route, il s’arrêta au premier Starbuck venu pour se prendre un café bien corsé, taille Mega XXL, chose qu’il n’avait pas encore eu le temps de faire ce matin.

    C’est qu’ils étaient bien gentil à Genetic, mais leur tomber dessus sans prévenir pour organiser un petit échange d’otage, ça contrariait tout son emploi du temps de la semaine ! Facile pour eux, c’était leur daily job ! Lui devait prendre congé du sien pour pouvoir assurer. Et prendre congé de l’UCLA, c’était plus facile à dire qu’a faire lorsqu’on avait plus de 160 de QI et qu’on enseignait deux matières, qu’on en apprenait une troisième, sans oublier le département des recherches qui ne cessait de lui courir après pour tel ou tel projet sans intérêt, pour vérifier telle ou telle thèse, recalculer ou calibrer telle ou telle machine. Du coup, les convaincre qu’il fallait lui lâcher la grappe pour au moins deux voir trois journées entières s’avérait un rien compliqué. Surtout maintenant que la rentrée avait sonnée depuis quelques semaines et que les étudiants reprenaient leurs cycles.

    Bref, café en main, il traçait vers Genome et y pénétra discrètement comme il avait l’habitude de le faire. Il grimpa les étages, rentra les codes des portes, et quelques escaliers plus tard, bras chargés de toutes ses affaires, se retrouvait devant le bureau d’Aaron.
    Il y rentra sans frapper d’ailleurs. Pas de chichis, c’était prévu qu’il y aille de toute manière alors il ne risquait pas de trouver Aaron les doigts dans le nez où en plein ébats avec l’une ou l’autre blonde de son choix, ou entrain de pleurer sur le sort de sa cousine et la cruauté de la vie.
    A la place, il le trouva debout derrière son bureau, face à une grande brune élancée dont la finesse des jambes lui tapa immédiatement dans l’œil.
    Apparemment, la petite dame venait d’arriver elle aussi. La petite dame c’était Anne Williams, il en avait entendu parler assez vite fait mais ils n’avaient jamais été introduits. Pour sûr qu’il aurait aimé s’introduire avec elle d’ailleurs…

    L’heure n’était pas à ce genre de pensée, alors il dissimula tout son attrait et se contenta d’afficher un vague rictus poli avant de jeter un coup d’œil à sa Rolex, un brin essouflé.

      « Pile à l’heure. Salut ! J’ai cru que j’arriverai jamais à me garer »


    Il adorait ça, arriver à l’heure.
    Il quitta le pas de la porte qu’il laissa entrouverte pour s’avancer à son tour vers les deux protagonistes. Il déposa son barda sur le bureau de son meilleur ami mais se tourna plutôt vers Anne. Les Dames d’abord.

      « Adam Spine » se présenta-t-il, avenant.


    Il lui serra la main à son tour, pour seulement réaliser après ça que leur doyen préféré, Ross, n’était pas encore arrivé.

      « On attend l’ancien du village ou on commence tout de suite ? » questionna-t-il à l’adresse d’Aaron.

Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 18 Sep - 16:49

Quelle soirée ! Tout d’abord, la réunion chez Genome pleine de tensions, puis les retrouvailles avec Anne et son flot d’émotions, suivies de péripéties dont il se serait bien passé. Le psychologue n’en pouvait plus, même son corps avait dit stop à un moment donné. La fatigue avait tout de même fini par prendre le dessus sur son état de nerfs mais il dormit peu et très mal. Lorsqu’il ouvrit les yeux, le temps que les derniers événements remontent à la surface, il se demanda où il habitait. Si ses souvenirs étaient bons, Anne était rentrée avec lui. Pourquoi n’était-elle pas là ? Il était encore tôt. Après avoir fait le tour du propriétaire en caleçon à la recherche de son amie, il se rendit à l’évidence : Anne avait pris la poudre d’escampette sans avoir pris le soin de lui laisser un mot. C’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Qu’avait-il donc fait, ou pas fait, pour la faire fuir à nouveau ?

Stop ! Inutile de poser des questions auxquelles il ne trouverait pas de réponses dans l’immédiat. Pour éviter d’extrapoler, Ross passa sous la douche et décida d’aller faire quelques brasses dans la piscine. Après une vingtaine de minutes, son estomac commençait à gargouiller. Il sortit de l’eau, repassa sous la douche et s’habilla avec ce qui lui tomba sous la main. Il avait la tête farcie mais le ventre vide. Il descendit dans la cuisine pour se préparer un petit déjeuner. La maison était calme, trop calme. Wyatt n’était plus là, Maxime avait sans doute passé la nuit dehors et même son serviteur avait déserté. Cette bâtisse commençait à ressembler à une maison fantôme.

Plus rien ne tournait rond ! Même le micro-onde dans lequel le psychologue enfourna sa tasse de café décida de jouer les rebelles. Tant pis, il ne boirait pas de café chaud ce matin, pourtant il en avait grandement besoin pour s’éclaircir un peu les idées. A la place, il ingurgita un verre de jus d’orange après s’être assis dans un des fauteuils du salon. La lumière clignotante du répondeur attira son regard. Il se précipita pour écouter le message en espérant entendre la voix d’Anne. Espoir gommé par une voix masculine bien connue, qui n’était malheureusement pas celle de Wyatt mais celle d’Aaron. Ce dernier le priait de se rendre à Genome ce matin à 9 heures 30. Ross consulta la pendule. Il était 9 heures 15.

- Et vas-y… ça continue. Je vais être en retard. Se dit-il à haute voix en pensant rappeler O’Hara pour le prévenir.

*Oh et puis après tout, il le verra bien ! Pour une fois que ça m’arrive ! Il n’avait qu’à me prévenir hier soir au lieu d’attendre ce matin*

Il était possible que le responsable de Genome ait voulu le joindre la veille mais cette éventualité n’effleura pas l’esprit du psychologue qui n’était pas à prendre avec des pincettes ce matin. Contre mauvaise fortune bon cœur, le psychologue monta dans sa voiture décapotable et se rendit, cheveux au vent, jusqu’au bâtiment abritant le Q.G. de Genome. Il se gara et rejoignit le bureau d’Aaron sans prêter attention aux personnes qu’il croisait. Il entra dans le bureau et fit un signe de la tête en guise de bonjour. Ross n’avait aucune envie de prononcer ce mot qui avait perdu tout son sens à ses yeux.

Depuis des semaines, sa vie tranquille foutait le camp petit à petit, mais depuis quelques jours, tout s’accélérait. Il ne comprenait plus rien à rien, il se demandait même ce qu’il faisait là car il risquait de ne pas être d’une grande utilité. Il était fatigué, il avait mal partout, il en avait ras le bol. L’homme fort et sage n’avait qu’une envie : mettre le bouton sur pause. A défaut, il s’assit sur la première chaise qui se présentait à lui.

- Bon alors, venons-en aux faits et réfléchissons bien !

Le ton sec et la voix grave de Ross n’étaient pas très engageants mais ils laissaient sous-entendre qu’il n’était pas venu pour discutailler des heures. Ross préférait le silence de la réflexion aux paroles futiles ou discours stériles, surtout en ce moment. Il posa un court instant son regard clair, qu’il voulait neutre, sur Anne puis sur Adam et Aaron tout en sortant un calepin de sa poche arrière de jean. Il prit un stylo qui traînait sur le bureau du dirigeant de Genome et commença à écrire les minces idées traversant son esprit embrumé. Il fallait prendre des décisions, et des bonnes, pour éviter de tout faire foirer.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mar 20 Sep - 18:56

« Pas de vous. En plus, techniquement, c'est à moi de dire vous mais on va éviter de se prendre la tête avec ça : ce sera tu et avec toutes les informations qu'on s'est échangées au fil du temps, je pense qu'on peut dire qu'on connait pas mal de choses l'un sur l'autre. Bref, tu es utile Anne, n'en doute pas et surtout, tu vas nous être d'une très grande aide... » Je ne finis pas mon discours d’encouragement puisque Adam entra et nous salua. Il ne manquait plus que Ross.

L'atmosphère était légèrement tendue mais nous faisions tout pour passer outre et nous arborions quelques sourires faussement engageant. Sourire avec entrain m'était impossible avec ce qui arrivait. J'étais bien trop perturbé par l'enlèvement de ma cousine, la seule famille qu'il me restait. Je ne voulais pas revivre ça, la perte d'un être cher, je le refusais.
Ross arriva alors et son ton refroidit une nouvelle fois l'ambiance. Nous n'étions pas là pour cueillir des pâquerettes, il avait raison sur ce point. Il nous fallait un plan, des axes d'action, de la préparation. Il fallait de l'organisation, chose qui nous avait fait défaut à plusieurs reprises par le passé.

« Tu as raison. Pour faire simple, il nous faut de l'organisation. Il nous faut préparer les volontaires, préparer un plan et des plans B, C et D. Il faut trouver comment les intercepter. Luna est déjà chargée de voir comment ils s'organisent là-bas mais rien ne dit qu'elle puisse nous donner des informations avant l'échange... » Elle prenait d'énormes risques et je lui avais dit qu'il ne fallait surtout pas qu'elle entre en contact avec nous si c'était réellement trop risqué. « Il faut qu'on fasse des groupes : un pour l'échange, les autres en cas de problème. Il faut que cette fois on sache comment limiter la casse... »

Je m'interrompis une fraction de seconde. Je pensais au pire. J'avais pris comme paramètre pour mes calculs l'affrontement, le combat, le sang. J'avais dans l'idée que tout allait mal tourner et que l'échange ne se ferait pas gentiment. Je le sentais. « Adam, crois-tu que tu pourrais analyser toutes les données que nous avons comme le nombre de volontaires, le nombre potentiel de membres de Genetic, les plans de défense envisageables et tout ce qui va avec ? » Je ne voulais pas que nous attaquions. Je n'envisageais que la défense. « Anne, tu penses pouvoir nous dissimuler en masse ? Ross, tu crois que tu pourras m'éclairer sur les meilleurs groupes à constituer ? J'ai peur de me planter, je ne veux pas échouer une nouvelle fois... »

Je ne voulais plus agir seul. J'avais peur et j'avais pleinement confiance en eux...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mar 20 Sep - 20:54

Aaron est un garçon arrangeant et il serait effectivement plus pratique dans les échanges à venir de se tutoyer. Lorsqu'il m'avoua que je serais d'une grande aide, il piqua ma curiosité. J'allais lui poser la question quand un autre jeune homme entra dans le bureau, sans frapper. Question savoir vivre, il allait devoir repasser l'épreuve. Enfin bref. Je regardais les deux jeunes et quelque chose me frappa. J'augmentais sérieusement la moyenne d'âge, à croire que pour être gentil, il fallait être jeune. C'était sûrement la fatigue de la veille qui me pesait sur les épaules et non les années. Il fallait que je mette ça de côté vu que le travail nous attendait. L'homme se présenta sous le nom d'Adam Spine et à mon tour, je me présentais en lui serrant la main.

- « Anne Williams »

J'ignorais ce que je devais penser d'Adam, mais quand il nomma Ross l'ancien, l'envie de le détester gentiment m'envahit. J'avais vraiment un problème d'âge ce matin. Les présentations faites, je décidais de m'asseoir pour avoir quelque chose à faire. La réunion ne commencerait pas tant que tout le monde ne serait pas là. C'était normal après tout. Heureusement, Ross arriva dans le bureau et ne semblait pas d'humeur à échanger des banalités. Il avait l'air pressé d'en finir d'ailleurs. Je n'allais pas l'en empêcher.

Après notre soirée de retrouvailles, j'avais imaginé un peu cette deuxième rencontre et elle n'avait rien à voir avec ce qui se passait actuellement. Peut être autour d'un café bien fort ou une balade dans un parc. Dans un territoire neutre où on aurait pu discuter... Là on pouvait se voir, mais il aurait été malvenu de parler de ce qui s'était passé. J'étais totalement ivre, il a bu un peu et je l'ai drogué... La nuit s'est mieux terminée, seulement, le matin boum ! Retour à la réalité. Je devais changer de vêtements et même si l'idée de piquer une des chemises de Ross m'était venue à l'esprit, je n'avais pas osé. Alors le retour à l'appartement m'avait semblé évident. J'étais restée devant les post it sans savoir quoi écrire avant d'abandonner. J'avais même failli lui faire son petit déjeuner. Là j'aurais été totalement envahissante.

Aaron me sortit de mes réflexions en prenant la parole et exposa les grandes lignes de la réunion. Avec ce qui nous attendait, il nous fallait être prudents et prévoir toutes les éventualités. L'échange pouvait très bien se passer comme devenir un vrai carnage. Les informations semblaient manquer mais une certaine Luna devait se trouver chez Genetic comme taupe. Je ne la connaissais pas mais j'espérais pour elle qu'elle ne se ferait pas prendre. Je ne disais pas un mot, me concentrant sur les paroles de Aaron. Il donnait ses idées et m'apprit ce qu'il attendait de moi. J'aurais dû m'en douter.


- « Tout dépend du lieu où l'échange aura lieu. Je ne peux pas rendre les humains invisibles, mais si nous sommes à l'intérieur d'un bâtiment, je peux le modifier à notre avantage comme leur donner l'impression de n'avoir qu'un seul chemin pour sortir. Par contre, s'il touche l'illusion, elle se dissipera quand même. »

Je préférais rester simple dans les explications et aller droit au but. Il y avait beaucoup de questions à aborder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mer 21 Sep - 17:51

    Oh yeah. Quelle ambiance feu !
    A peine arrivé, Ross annonçait clairement la couleur avec une tête de six pieds de long. Boulot boulot. Et ça n’était certainement pas Aaron qui allait le contredire, il était le plus directement concerné par toute cette histoire.
    Parfait ! C’était quelque chose qui convenait très bien à Adam. Pas besoin de se perdre en palabre et en échange sociaux rigoureux, on allait droit au but. Efficacité et rendement, ça avait toujours été son truc.

    A chacun sa partie du problème à résoudre ce matin. Adam avait tout naturellement acquiescé à la demande de son meilleur ami et déjà mentalement, le travail était lancé.
    La première étape logique était le recensement des ressources à dispositions. Des chiffres exacts, des estimations, des pourcentages et des suppositions.
    La seconde étape allait au plan d’action proprement dit, ou tout du moins à son ébauche compte tenu des éléments de la première étape. Il fallait organiser des groupes équilibrés aux fonctions différentes pour un maximum d’efficacité et un minimum de perte.
    La troisième étape était à la défense, et donc du domaine de la supposition, puisqu’ils n’avaient pas d’idée vraiment concrète ou tangibles des ressources dont bénéficieraient Genetic. Du coup, l’intervention de Luna aurait été la bienvenue.
    Mais s’ils devaient penser à long terme, ce qui, malgré l’urgence du moment, était une meilleure option, ils devaient privilégier sa couverture au sein de Genentech plutôt que les bénéfices que des informations pourraient leur apporter à court termes.

    Tout à ses pensés, il accorda tout de même une oreille très attentive à la réponse de Anne. On lui avait effectivement déjà parlé de sa capacité, mais de manière trop vague pour qu’il puisse se la figurer. Comme chaque détail était bon à prendre, mieux valait ne pas en rater une miette.
    Heureusement, sa capacité lui permettait d’être très polyvalent, et il pouvait donc écouter, parler et continuer de cogiter en même temps, et sans se forcer.

      « En parlant du lieu de l’échange » reprit-il en prenant appuis sur le dossier de sa chaise « on peut prévoir un maximum de choses mais tant qu’on ne saura pas où va se situer l’action avec exactitude, c’est difficile d’avoir la moindre petite certitude à propos de quoi que ce soit. Est-ce qu’on sait exactement quand est-ce qu’elles comptent nous contacter et de combien de temps on va disposer entre le moment du coup de fil et le moment de l’échange ? Si on reste dans le vague à propos de tout ça jusqu’au dernier moment, il va falloir miser sur la souplesse et savoir rebondir. Quoi qu’il en soit, on devra essuyer des imprévus. C’est presque mathématique » assura-t-il.


    Et par « imprévu », il voulait bien entendu dire « on va forcément se faire un minimum botter le cul, d’une manière ou d’une autre, c’est obligé ».
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mer 28 Sep - 20:28

Les yeux rivés sur son carnet où il notait ses minces idées, Ross ne manquait aucune des paroles prononcées dans la pièce. Il était satisfait de voir Aaron se comporter enfin en homme responsable. La perte de sa sœur jumelle l’avait fait grandir d’un coup. Il se posait en véritable dirigeant et indiquait précisément ce qu’il attendait de ses acolytes. Il voulait un plan A, ok, un plan B ok, mais un plan C… Il ne fallait pas pousser tout de même ! Pourquoi pas un plan correspondant à chaque lettre de l’alphabet pendant qu’il y était ? Le psychologue n’avait déjà pas beaucoup d’idées, aussi élaborer trois plans différents lui paraissait impossible. De plus, il coinçait sur la troisième lettre, des mots négatifs commençant par c envahissaient son esprit comme : catastrophe, cataclysme, cahot, calamité, chagrin, cimetière, connerie… Ah ça ! Dans ce domaine, l’homme se défendait plutôt bien depuis quelques temps. Tout ceci n’avait que trop duré. Cette fois, il était hors de question d’enregistrer de nouvelles pertes humaines. Il fallait envisager un maximum de possibilités pour se préparer à agir et à réagir au mieux.

Le psychologue avait cessé de griffonner et tapotait nerveusement son stylo sur la paume de sa main.

Si Luna n’arrivait pas à leur faire parvenir les informations récoltées, ils allaient devoir agir à l’aveugle. Cette opération s’avérait délicate car, avec Genetic, il fallait s’attendre à tout. Pour se défendre efficacement, un maximum d’informations sur l’ennemi devait être rassemblé. La principale difficulté était de préparer un plan précis avec de vagues informations. Anne et Adam en étaient pratiquement au même point que Ross. C’était agaçant d’être dans le vague et les « si » n’avançaient à rien.

- Il ne faut pas oublier qu’ils tiennent à récupérer Holster autant que nous voulons revoir Shannon saine et sauve. Il ne faut pas se laisser mener par le bout du nez. Il faut imposer nos conditions. Rappela-t-il avec détermination.

- L’échange doit se faire en terrain neutre, dans un lieu public et en plein jour. Il ne faudrait pas plus de deux personnes accompagnant chaque otage.

La proposition de Ross était tellement évidente qu’il se demandait pourquoi personne n’y avait pensé avant. Les deux organisations avaient tout intérêt à ce que l’échange se passe bien. Par contre, la suite risquait d’être plus périlleuse car il y avait de fortes probabilités pour que certains membres de Genetic veuillent se venger. L’après échange était à redouter et c’était pour cette raison que Ross proposait qu’il n’y ait que deux accompagnants par otage. Il serait sans doute nécessaire de disposer d’un maximum de main d’œuvre pour la suite.

- Je vais m’occuper des groupes Aaron, mais avant, j’ai une question à vous poser, à tous les trois : Vous croyez que des personnes ne faisant pas partie intégrante de Genome sont à inclure dans nos plans ?

Ross regarda ses interlocuteurs tour à tour et s'arrêta plus longuement sur Anne. Il s’inquiétait pour elle dont le pouvoir était pratiquement indispensable dans cette affaire. Il aurait aimé ne pas la voir mêler à tout ça mais Aaron ne lui avait pas laissé le choix ; il l’avait convoquée ce matin sans lui en parler. Sans doute redoutait-il un avis négatif de Ross qu’il aurait, de toutes les façons, passé outre pour le bien de la communauté.

Quant à la question lancée, l'écossais était plutôt contre car s’il connaissait certains des sympathisants de Genome, il n’avait pas toutes les données les concernant. Parmi eux, il pouvait y avoir un traître ; et même si ce n’était pas le cas, certains individus risquaient de ne pas supporter la pression et de faire n’importe quoi. Il était normal que le psychologue s’en méfie et s’en inquiète.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Ven 30 Sep - 14:07

J'avais un flot d'informations qui coulaient tout autour de moi. Anne pouvait nous aider. Adam pouvait nous créer des statistiques par rapport à chaque facteur que nous aurions à prendre en compte et Ross... Il représentait le pilier de toute cette histoire. Il savait ce qu'il fallait faire et surtout ce qu'il ne fallait pas faire, il savait comment nous ramener à l'essentiel, comment nous rappeler quelles étaient les choses à mettre en avant, à ne pas négliger.
Je n'avais aucune information sur la suite des événements. Tout ce que je savais se rapportait à une seule et unique chose : l'échange avait été promis sans encombre mais je n'y croyais pas et pour moi, ça allait vite dégénérer. Ce n'était pas ce que je voulais bien sûr, c'était simplement ce que je pressentais.

Le dernier point abordé par Ross était finalement le plus important et celui auquel je n'avais jusqu'à maintenant pas pensé : la loyauté. J'avais toujours eu en tête que les aides que nous avions étaient fiables mais c'était une pensée utopiste, une pensée de gamin. Pourquoi est-ce que ce serait le cas ? Parce que nous étions une organisation dotée de bonnes intentions ? Il était vraiment temps que je remettre enfin les pieds sur terre.

« Tu as raison Ross... Il va falloir faire un tri parmi les volontaires. Seulement, je peux quand même me porter garant pour certains. Mais ton avis sera très utile. » J'avais confiance en eux... Mais est-ce que j'avais raison ? Ross avait toujours été de bons conseils et je savais qu'il pourrait m'aider à y voir plus clair. « Bon pour l'instant, nous avons quelques pistes. Anne, tu pourrais t'occuper de cacher nos véhicules si jamais nous devions y aller avec plus de personnes que prévu ? Adam, je pense que l'échange se fera comme l'a dit Ross : dans un lieu public. Par contre, de jour ou de nuit... Je ne sais pas. »

J'espérais que Ross avait raison : que Genetic voulait un échange pacifique, sans remous ou autres conneries du genre. Bien sûr, c'était trop beau.

« En gros, il faut prévoir deux cas de figure : celui où tout se passe bien, où chacun de nous à ses hommes et assiste à l'échange dans le seul but de récupérer son membre... Et un cas de figure où Genetic a prévu de nous enfler bien gentiment et où les membres vont tenter de nous cueillir sans aucune délicatesse. Comment savoir combien ils seront ? Je ne sais pas. Comment savoir ce qu'ils vont prévoir ? J'en ai aucune idée. Tant que je n'aurais pas de coup de fil, on ne pourra pas être précis. Seulement, nous pouvons nous préparer en attendant... La question est : est-ce que nous devons préparer les volontaires pour un acte frontal ? Est-ce que nous allons avoir besoin... d'armes ? »

C'était ce dernier mot qui me tuait littéralement. Je ne voulais pas d'usage de violence mais nous n'aurions peut-être pas le choix...

« Il faut qu'on soit prêt pour le corps à corps, pour l'usage de nos pouvoirs et pour l'usage d'armes. Je ne veux pas qu'on entre dans leur jeu et qu'on tue gentiment les personnes gênantes seulement, comment faire si on est face au mur ? Est-ce qu'on doit préparer les volontaires à cette éventualité ? Personnellement, c'est ce point qui m'inquiète le plus... »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Sam 1 Oct - 16:11

En donnant ma réponse, j'imaginais les services que pourraient rendre mon pouvoir. Si nous devions semer les membres de Genetic dans les couloirs d'un bâtiment, je pourrais très bien inverser les couloirs de sorte à les faire prendre les murs, alors que les nôtres trouveraient facilement la sortie. Du moins, si aucun illusionniste/dissimulateur ne venait se mettre en travers de mon chemin. Se fut Adam Spine qui prit la parole ensuite. C'est vrai qu'en avançant à l'aveugle, on pouvait toujours prévoir un plan sans que ça se réalise correctement. Mais ne valait-il mieux pas prévoir un semblant de plan, d'organisation que rien du tout. Lorsque le mot « imprévu » surgit à voix haute, je sentis un frisson me parcourir. On ne pouvait pas tout prévoir, c'est vrai. Mais je ne voulais pas imaginer que les jeunes hommes ou femmes que j'avais pu voir hier à la réunion soient blessés. Seulement, quand on faisait face à Genetic... On ne peut jurer de rien.

Puis se fut à Ross de prendre la parole et là, je ne pu m'empêcher d'être contre ce qu'il disait. C'est bien une des rares fois... Ils avaient peut être envie de récupérer Holster sain et sauf, mais je doutais de leur bonne foi concernant la jeune fille ou Genome. Ils ne nous feront pas de cadeaux. Qui sait ce qu'ils étaient en train de lui faire en ce moment ? Je perdis le fil de ma pensée à la dernière question du psychologue dont le regard s'était attardé sur moi. Comment devais-je le prendre ? Avait-il peur que je les trahisse ? Que je n'ai pas ma place dans cette guerre contre Genetic ? Ross était quelqu'un de censé et il me connaissait. Il savait que je ne renonce jamais quand j'ai une idée en tête et dès qu'il s'agissait de ma famille, je mettais tout le reste de côté. S'il voulait jouer à ça, il allait être déçu parce que ça pourrait très bien signer la fin de notre relation amicale ou peu importe où nous en étions.

Je me taisais mais je n'en pensais pas moins. J'écoutais ce que Aaron me demandais et j'acquiesçais. Cacher des véhicules, rien de difficile. Quand ce fut autour d'Adam, j'eus l'impression qu'il demandait des données comme un ordinateur. Comme s'il cherchait à sortir tout un tas de statistiques. Peut être était-ce sa faculté... Pour les armes, j'avais ma petite idée.


- « En ce qui concerne les armes, nous devrions tout prévoir au cas où ils ne respecteraient pas les règles du jeu. Et nous savons d'avance qu'ils ne les respectent pas en temps normal. Ce n'est pas tuer de bon coeur, mais il faut savoir faire ce qui est nécessaire. Sinon, sans compter les armes, les jeunes que j'ai vu hier et qui semblent prêt à tout savent-ils se battre ? Balancer une bonne droite ? Se protéger ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 2 Oct - 16:24

    Ses yeux plissés et pensifs braqués sur Williams, Adam se permit de répondre à sa dernière question même si l’entrainement physique des troupes n’était pas sa spécialité première.

      « Les agents de terrain savent. Aaron, Jordan, Soraya ou moi par exemple. D’autres sont suffisamment débrouillard ou physiquement bien armé pour pouvoir s’en sortir » dit-il en désignant Ross.


    Leur psychologue préféré était loin d’être un guerrier, mais Adam savait aussi qu’il pouvait avoir ce qu’il fallait où il fallait en cas d’urgence ou de nécessité. Cela dit, et malheureusement, ça n’était pas le cas de tout le monde. Certaines personnes n’étaient juste pas faites pour la violence et n’avaient pas les nerfs pour supporter une vraie situation de crise.

      « Mais attendez un petit peu avant d’enchainer les coups de boules et de sortir le bazooka. Lieu public ça rime avec problématique » reprit l’Universitaire en revenant sur Aaron


    Il était un peu inquiété de la tournure que prenait déjà la conversation. Il était tout à fait d’accord qu’il vaille mieux se préparer pour le pire, mais il fallait le faire en tout connaissance de cause.
    Il ne doutait pas non plus que les trois autres sachent exactement à quoi ils s’engageaient, mais c’était de trop grande importance pour se priver de le dire tout de même à voix haute au moins une fois. Histoire que les choses soient bien claires pour tout le monde concernant ce qu’ils s’apprêtaient à faire tous les quatre ce matin.

      « On s’inquiète beaucoup des pertes internes éventuelles mais … je veux dire, je vous entends parler de baston, d’armes à feu et de capacités… quoi, de jour ? Dans un lieu public ? C’est… je ne sais pas, on n’a jamais fait ça avant, moi j’ai un peu du mal avec cette idée. Maintenant c’est vrai qu’on n’a guère d’autres choix, je suis d’accord. M’enfin un lieu public, ça implique forcément un public ! » lança-t-il d’une main levée au ciel pour souligner l’évidence « Donc tout un tas de non-mutants en ballade, hommes, femmes, adolescents, enfants, des magasins alentours, des caméras de surveillances, une surveillance élevée de trafics routiers, sans oublier la police ! Vous savez tout comme moi que les rues de Los Angeles ne sont jamais vides, surtout pas en journée. Alors si jamais un touriste japonais venait à prendre en photo notre ami Esteban en plein lancé de boule de lumière, je crois qu’on serait exposé à un très sérieux souci. Sans oublier qu’aujourd’hui tout le monde peut filmer avec son téléphone portable, et youtube fait des ravages. Si jamais une petite mère de famille se prend une balle perdue, c’est tout simplement dramatique. Et pas seulement pour la mère de famille, mais pour nous tous aussi. Autant nous coller une étoile de David sur le bras et mettre la tête dans le four tout de suite »


    Et ça n’était pas le seul inconvénient d’un échange en lieu public malheureusement…

      « Sans oublier que tactiquement, ça va être un vrai casse tête. Imaginons que l’échange se passe effectivement dans un lieu public et fréquenté, avec témoins, de jour. Il faut penser à la retraite. Et supposons que l’échange se passe mal, et que ça tourne à l’affrontement. Des coups de feu sont tirés, la terre se met à tremblée, certains se transforment, d’autres se téléportent, bref, vous voyez le topo. Dans cette ville on envoi les hélicos pour moins que ça. Je suppose que je ne suis pas le seul à regarder les courses poursuites en live à la télé. On peut toujours penser aux égouts m’enfin, ça fonctionne surtout dans les films ce coup-là »

Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mer 5 Oct - 22:42

Ross écouta Aaron, Anne et Adam sans les interrompre en prenant des notes de temps à autres. Chacun y allait de ses propositions et donnait son avis. C’était en cela qu’une concertation était utile ; elle permettait d’envisager plusieurs aspects sous des angles différents et d’écarter les propositions qui s’avéraient finalement inadéquates. Par contre, personne ne répondit précisément à la question lancée par le psychologue. Aaron était d’accord pour choisir des individus dignes de confiance mais il n’avait cité aucun nom. Certes, il n’était pas évident d’écarter certaines personnes car ces dernières risquaient de ne pas apprécier. Cependant, il était inutile de prendre des risques simplement dans le but de ménager les susceptibilités. Les menaces pesaient suffisamment lourd sur Genome pour faire de la démagogie. Pour établir un plan, il était nécessaire de déterminer qui en ferait partie. Puisque personne ne donnait de noms, l’écossais se lança.

- Si j’ai bien suivi, toutes les personnes présentes à la réunion son partantes. Par contre quelques membres manquaient à l’appel. C’est bien dommage car on pourrait avoir besoin d’eux. Je pense à Kensie, Bobby et Eleanor en particulier ; leurs capacités pourraient être utiles. Par contre, même si je sais qu’on peut compter sur Jordan, je la trouve trop impulsive et je n’ose imaginer ce qu’il adviendrait si elle n’arrivait pas à contrôler ses nerfs…

Tout le monde savait ce que ça avait donné au gymnase quand Aaron avait perdu le contrôle de ses émotions. Ross ne jugea pas utile de le rappeler, le dirigeant de Genome se sentait déjà assez coupable comme ça.

- Dans ceux qui ne font pas partie intégrante de Genome, il y a, si je n’oublie personne : Holly, Maxime, Daphney et Emy. Je connais bien Maxime, on peut lui faire confiance mais, tout comme Jordan, elle est impulsive. Quant à Holly, Daphney et Emy, je ne les connais pratiquement pas. A vous de me dire ce que vous en pensez.

Ross avait exposé ses réflexions quant à la sélection des participants. Il n’avait pas cité tout le monde mais il lui paraissait évident de compter avec Luna et Esteban. Quant aux autres, ils auraient un rôle à jouer mais pas sur le front. A la guerre comme à la guerre :les plus chevronnés et les mieux armés ouvrant la marche de leur compagnie, et ceux qui ne se battaient pas mais qui étaient indispensables à la survie des soldats, en arrière plan ou en réserve.

L’écossais tiqua quand Aaron et Anne parlèrent d’armes. Les membres de Genome comme ceux de Genetic n’étaient pas des tueurs à la base. Du genre pacifiste, Ross n’avait même pas envisagé cette éventualité. Elle lui paraissait complètement absurde en fait.

- Avant de parler d’arme, encore faudrait-il savoir qui sait s'en servir ! En tout cas, moi, je ne suis pas pour. Des bombes lacrymogènes, des fumigènes et au pire quelques armes blanches, mais pas plus. Nous avons des capacités, autant les mettre à contribution !

Il revint ensuite sur les dires d’Aaron.

- Aaron, tu parles de dissimuler les véhicules, mais je pense que ce n’est pas le meilleur moyen de transport. Il y a souvent des embouteillages, ils pourraient faire rater l’opération si tout doit être chronométré pour savoir qui fait quoi et à quel moment. Certains feraient mieux de prendre le métro et on pourrait amener quelques véhicules sur place bien avant. Ca ne facilitera pas la tâche d’Anne, mais je suis sûr qu’elle peut trouver une solution.

« La critique est facile mais l’art est difficile ».

Adam émettait des objections mais ne proposait rien de concret. Le psychologue n’était à priori pas d’accord avec lui mais en l’écoutant, le petit génie n’avait pas complètement tort. Ross rebondit sur ce qu’il dit tout en réfléchissant.

- Quand je parlais de lieu public je ne pensais pas spécialement à un lieu très fréquenté. C’est vrai qu’on s’expose aux regards des autres, mais n’oublions pas qu’il en est de même pour les membres de Genetic. Le fait d’être en présence de témoins innocents nous obligera tous à être prudents. Il est aussi plus facile de se fondre dans la foule. Sinon, qu’est-ce que tu proposes de mieux Adam ?

Ross se tourna vers Anne et lui demanda également :

- Et toi Anne, as-tu une idée de plan ?

Après avoir entendu les réponses et les propositions de ses interlocuteurs, l’écossais se leva. Il prit le carnet et le stylo et se dirigea vers la porte. Il avait besoin de s’isoler pour faire le point de tout ce qui avait été dit et établir un plan, s’il en trouvait un… La présence d’Anne après la nuit passée, même s’il n’en montrait rien, le perturbait. Il se demandait encore pourquoi elle était partie au petit matin sans un mot. Là, pendant la réunion, elle lui avait lancé un regard étrange, désapprobateur à son avis. Comme elle n’avait formulé aucune critique, il ne pouvait pas deviner la raison de son mécontentement. Etait-ce en rapport avec ce qui s’était passé la veille ou avec ce qu’il avait dit ce matin ? En attendant des éclaircissements, mieux valait se concentrer le l'urgence du moment.

- Je reviens dans dix minutes. Je vais prendre un thé et réfléchir aux groupes à constituer. Dit-il d’une voix monocorde avant de sortir du bureau.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Jeu 6 Oct - 20:21

Tout était à méditer, il fallait démêler le bon du mauvais, le sensé de l'insensé. Certaines de mes idées de base me semblaient tout à fait hors de propos désormais, alors que d'autres que j'avais cru dure à mettre en oeuvre commençaient à se révéler intéressantes. Avec Aby, nous avions toujours eu des visions complémentaires, nos esprits avaient toujours fonctionné différemment et ça avait été en ça qu'ils s'étaient toujours complétés à la perfection. Retrouver cette édification d'idées cohérentes à plusieurs me rappelait que même si j'avais perdu ma soeur, je n'étais pas seul.

Anne allait plus loin dans les idées sur les armes, Adam freinait carrément la démarche et Ross savait quoi dire pour trancher. C'était efficace et ça nous permettait de voir plus loin. « Comme le dit Ross, Genetic est dans la même situation que nous. La réelle différence vient de leurs moyens et de leur organisation : ils ont sûrement des agents formés pour des crises comme celle-là, pas nous. C'est cette faiblesse que nous allons devoir transformer en force... » Voilà un axe que je pensais mettre dans la liste des projets à approfondir. Il fallait casser les habitudes. Ceux qui allaient nous contacter poseraient forcément leurs conditions, des conditions les plaçant en position de force et c'était en les déstabilisant que nous aurions le plus de chance...

« Holly ne maîtrise pas son pouvoir lors des crises. Elle a été prise de court lors du gymnase... » Je déglutis difficilement en me rappelant tout ce que cette histoire avait impliqué : Holly aussi avait été mêlée de près à tout ça. « Elle... elle connait Genetic autant que moi : elle aussi a eu droit à son séjour tous frais payés. Si on peut trouver le moyen de faire travailler des groupes dans la maîtrise de tout ça, on pourra peut-être compter sur elle en seconde ligne... » Daphney... Tout ce que je savais d'elle remontait à notre enfance. Je ne savais rien de la Daphney d'aujourd'hui. « Je ne connais que Daphney sans mutation : je ne l'avais pas revue depuis mes dix ans... Et pour Emy, je pense sérieusement que son pouvoir peut nous être d'une grande aide. En ce qui concerne Eleanor... Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de la forcer à nous aider : je ne veux pas forcer qui que ce soit à réparer mes erreurs, surtout pas elle qui vient de débarquer et qui commence tout juste à tout prendre de face... »

Ross avait tout noté et il s'éclipsa. Son calme était salvateur, il permettait de ne pas se laisser emporter par l'angoisse. En réfléchissant à l'action, j'en oubliais le but : Shannon. c'était la meilleure des choses que je pouvais faire : je devais me concentrer sur l'essentiel pour bannir les distractions.
J'ouvris alors les yeux sur LE point important qui ne m'étais pas venu à l'esprit. Il y avait une chose principale à faire et je me serais donné des claques pour ne pas avoir pris ça en compte plus tôt.

« Il va falloir qu'on pense aussi à nous camoufler... Parce que l'idée de Ross est bonne en ce qui concerne les pouvoirs seulement, il ne faut pas oublier que parmi ceux qui vont nous aider, tous ne sont pas forcément connus de Genetic... » Je pensais à Daphney, à Emy, à Maxime peut-être... « Si on décide de les prendre avec nous et surtout de mettre leur pouvoir à contribution, il sera de notre devoir d'assurer leurs arrières. Je sais que s'ils viennent, ce sera de leur plein grès, mais ils ne doivent pas regretter amèrement d'avoir voulu agir justement... » A supposer que notre cause soit juste, évidemment... « Là aussi, il nous faut un plan : débarquer avec des cagoules me semblent une mauvaise idée si on se retrouve effectivement dans un lieu public bondé en plein jour... »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 9 Oct - 20:38

J'avais l'impression que tant que nous ignorions le lieu et l'heure de l'échange, nous tournerons en rond si nous ne décidions qu'un seul plan. En fait, le problème se résumait à être en présence d'un public ou pas. Si tel était le cas, nous devrons nous montrer d'autant plus prudents afin de ne pas alarmer les individus présents. Cependant, si l'échange avait lieu dans un endroit isolé, là nous aurons plus de marge de manœuvre, mais d'un côté les dangers seront multipliés. Quelle était la meilleure solution ? N'avions nous pas dans nos rangs un medium qui pourrait nous renseigner sur les points qui nous faisaient défaut ?

Maxime ? Ross venait d'évoquer le nom d'une de mes filles et même si j'étais contre Genetic, j'aurais préféré qu'elle ne soit pas impliquée dans cette histoire. La simple idée qu'elle puisse être blessée me rendait littéralement malade et dans un sens, je remerciais le ciel que Ross la trouve trop impulsive. Je me renfonçais dans ma chaise et gardais le silence pour le moment. Tant qu'elle était évincée, il était inutile d'en reparler. Mais quand vint la discussion sur les armes, Ross montrait son désaccord sur celles ci. Toujours aussi pacifiste, malgré ce qui était en train de se passé.

Au bout d'un moment, le psychologue me demanda si j'avais un plan. Pas spécialement, mais il s'était dit tellement de choses que j'avais de quoi répondre à chacun.


- « Déjà, je pense qu'il serait judicieux de travailler sur deux plans. D'ordinaire se disperser n'est pas une bonne solution, mais tant que nous ne saurons pas les conditions de l'échange, ce sera plus simple pour avancer et penser à tous les points en fonction de ces deux situations. Le gros problème c'est de savoir si nous serons en présence d'un public ou pas. Ensuite, il nous sera plus facile et surtout plus rapide d'adapter ces plans en fonction des informations récupérées chez Genetic. L'idée qu'une partie reparte par les transports en commun est intéressante en espérant qu'il n'y ait pas de chasse à l'homme »

Je fis une pause pour voir le prochain point de ma pensée.

- « En ce qui concerne les armes, je ne dis pas de les confier à des personnes qui pourront se blesser avec ou faire pire que mieux. Mais pour certains, c'est leur seul manière de se protéger de rayons laser, par exemple. Si ça peut en aider certains, je ne vois pas pourquoi on exclurai cette possibilité si, bien sûr, nous sommes loin d'un public. Sinon de savoir si j'ai un plan, je dois avouer que je n'en ai pas. Tout ce à quoi je pense c'est est-ce que nous connaissons des membres de Genetic qui seront obligatoirement là bas ? Si c'est le cas, connaissons-nous leur capacité pour essayer de les contrer avec l'un de nos membres au cas où ? Et surtout... Est-ce que Hölster a parlé ? N'y a -t-il pas moyen de lui extorquer des informations ? Pas forcément en utilisant la violence, entendons-nous bien. »

Certes, j'apportais plus de questions que de réponses, mais je n'avais aucune donnée sur les capacités des membres de Génome et de Genetic. Je ne m'y connaissais pas spécialement en stratégie et comme les autres, je ne connaissais aucune information sur l'échange. En gros, je ne savais rien. Ross sortit quelques instants pour réfléchir et Aaron reprit la parole.

- « S'il y a des membres qui n'ont pas besoin d'être physiquement au front pour se battre, je peux les dissimuler dans une bulle à l'arrière. De même que je peux y cacher une deuxième vague si vous décidez celle-ci nécessaire. Je pourrais également modifier le décors de nos adversaires à l'endroit de l'échange pour qu'il soit déstabiliser si cela devait mal tourner. Mais pour se faire, il me faudra voir le visage des nôtres pour éviter quelques gags.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mer 12 Oct - 17:02

    Adam fronça à peine les sourcils lorsque le psychologue du groupe évoqua Jordan, mais sa remarque l’avait interloqué pourtant. Trop impulsive ? Pas vraiment, mais elle avait le sang chaud assurément. De là à s’inquiéter qu’elle perde les pédales sur le terrain, c’était un peu poussé ! Elle s’était emballée sur Aaron lors de la réunion de la veille, d’accord, mais c’est parce que justement ils étaient proches et qu’elle s’était sentie trahie. Maintenant une fois dans le feu de l’action, c’était différent. C’était une guerrière et elle savait où étaient ses priorités.
    Et c’était surtout sa meilleure amie alors il n’était pas aussi objectif que d’habitude, il fallait bien l’avouer.

    Cela dit, l’idée des bombes lacrymo et des fumigènes le crispaient beaucoup moins que celle des armes à feu. Si Aaron et les deux autres avaient décidés d’en amener quand même, il aurait suivit sans trop rien dire, se fiant à l’avis général. Il était tout de même un rien soulagé de ne pas être le seul à qui cette idée faisait un peu froid dans le dos. Lui qui pouvait se projeter un bon millier de scenario à la minute, lui était venue l’image de Ross, ou d’Anne, ou pire encore, d’Aaron, blessé par balle, et lui-même, agenouillé devant la plaie sanguinolente dans le vaine espoir d’arrêter l’hémorragie avec les quelques connaissance chirurgical qu’il avait emmagasinées.
    Maintenant, s’ils laissaient cette idée de côté, ça ne voulait pas dire que ce scenario n’arriverait pas. Si les agents de Genetic avaient des armes, alors ils auraient l’air bien idiot face à eux, avec leur bombe lacrymo et leurs fumigènes…
    Dilemme. Mais dilemme qui passait au second plan de toute façon. Ca n’était qu’un détail nébuleux parmi tant d’autres…

    Il écouta attentivement les idées et arguments d’Aaron et d’Anne avant d’ouvrir la bouche à son tour :

      « Je pense qu’on pourrait, d’une manière ou d’une autre, faire évacuer la zone une fois sur place » répliqua-t-il à la question de Ross « S’il s’avère qu’ils nous donnent rendez-vous dans un endroit fréquentés, que ce soit de jour comme de nuit, je suis certains qu’un petit tremblement de terre réussirait à faire fuir les gens. Ca, où n’importe quelle autre diversion » ajouta rapidement Adam, après un coup d’œil à son ami de longue date.


    Il se souvenait bien de leur escapade au port il y a de ça quelques semaines avec Kensie. Cette fois-là, Aaron avait refusé d’utiliser sa capacité, alors même qu’ils étaient dans l’urgence. Il ignorait où en était son ami avec ça, et l’allusion au sujet était une perche tendue pour qu’il en parle avec eux.
    Si jamais ils devaient se passer de sa capacité, il fallait qu’ils soient au courant. Que tout le monde le soit. Ca faisait partie des préparatifs après tout. Savoir sur qui et quoi on pouvait compter.

      « Ca peut être un tremblement de terre comme un incendie, ou mettons, une fausse alerte à la bombe. Quelque chose qui fait fuir un maximum de personne. M’enfin, ça n’exclue pas le risque d’un témoin ou deux. Pourtant je ne pense pas qu’on puisse faire mieux quoi qu’il en soit, m’enfin ça réduirait déjà pas mal le nombre de victimes potentielles » conclut-il.


    Puis une fois que Ross se fut éclipsé en quête de caféine, il reprit la parole, plongé dans ses réflexions tactiques et à peine conscient qu’il en manquait un sur trois.

      « Si Anne peut dissimuler le plus gros des troupes, ça nous enlèves aussi une épine du pied. Personnellement, je ne suis vraiment pas fan de cette idée de cagoule » a quoi allaient ressembler ses cheveux après un pareil traitement ? « De toute façon, je suppose qu’avec le temps ils connaissent nos têtes. Pour les petits nouveaux par contre, c’est une bonne solution. Et un effet de surprise gardé sous le coude qui plus est ! Je suppose que les deux vipères qui vous sont tombées dessus seront là durant l’échange » enchaina-t-il pour rebondir sur la judicieuse remarque d’Anne.
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Ven 14 Oct - 16:39

D’ici à l’échange, ceux qui ne maîtrisaient pas leur capacité n’auraient jamais le temps de s’entraîner et encore moins d’apprendre à se battre ou à manier des armes. Il était donc hors de question de les envoyer en première ligne ; ce serait les jeter dans la gueule du lion. Comme le soulignait Aaron, Genetic disposait d’agents expérimentés qui ne feraient qu’une bouchée des jeunes gens de Genome même s’ils étaient de bonne volonté. Les positionnés en deuxième ligne étaient effectivement une solution, mais Ross la trouvait encore trop risquée. Quant à ceux qui ne s’étaient pas manifestés lors de la réunion, certes personne ne les forcerait à participer, mais il fallait vérifier qu’ils avaient bien été informés. Il serait dommage de se passer d’une personne volontaire à cause d’un petit défaut de communication.

- J’espère que tout le monde a bien reçu la convocation à la réunion d’hier soir.
Observa-t-il avec une certaine lassitude dans la voix.

Ce n’était pas que cette réunion l’ennuyait, au contraire, il pensait que c’était une très bonne chose de pouvoir se concerter avant d’agir, mais le psychologue était fatigué. Il aurait souhaité disposer d’un peu de temps pour se reposer afin de réfléchir à toutes les éventualités. Ross observa Anne alors qu’elle exposait son point de vue. Il acquiesça d’un signe de tête lorsqu’elle dit que le problème était de savoir s’il y aurait du public ou non. Deux plans étaient indispensables pour parer aux deux éventualités. Ce n’était pas aujourd’hui que l’écossais pourrait piquer un roupillon. Il savait que, même la réunion terminée, il ne pourrait pas s’empêcher d’élaborer d’autres plans. Pour l’heure il fallait déjà en trouver deux qui tiennent la route et répondre aux interrogations de son amie.

- Holster ne donnera jamais d’informations. Faut faire sans lui. Pour ceux Genetic qui seront présents, ça m’étonnerait que le garçon du vestiaire (Owen) soit là, il a du être mis sur la touche, mais bon avec Genetic il faut s’attendre à tout. Par contre, je suis presque certain que Kate Reynolds sera de la partie. Elle a trop besoin de redorer son blason vis-à-vis de son patron. Cette femme à la capacité de copier le don d’une autre personne… Tiens, ça me donne une idée. On aurait besoin, pour la neutraliser, d’une personne dotée d’une capacité inoffensive, mais qui ? Adam, tu pourrais voir qui ferait l’affaire ?

L’écossais avait aussi entendu les suggestions d’Adam. Il l’avait laissé parlé mais à l’évocation d’un tremblement de terre, ses mâchoires se crispèrent. Il regarda tour à tour les deux jeunes hommes.

- Faire diversion, bonne idée Adam, mais pour le tremblement de terre, oubliez, c’est hors de question ! Trancha-t-il avec fermeté.

Aaron avait déjà assez fait de dégâts comme ça, il s’en s’entait coupable et il l’était en partie. Il était inconcevable de le laisser faire une seconde fois. Certes, c’était une idée d’Adam mais le psychologue préférait prendre les devants au cas où Aaron serait d’accord avec cette idée. De plus, c’était prendre un risque inutile pour tout le monde.

- L’alerte à la bombe est une très bonne idée. Conclut-il avant de s’éclipser.

Ross s’absenta un petit quart d’heure, le temps de prendre un thé et de coucher sur le papier la composition des groupes en suivant deux plans distincts. Il rapporta un plateau avec des verres de jus de fruits, du café, du thé et quelques gâteaux secs qu’il posa sur le bureau. La discussion risquait d’être encore longue et un petit remontant ne ferait de mal à personne.

- Alors, vous avez avancé de votre côté ? Demanda-t-il en montrant son carnet de notes.

Lui, était prêt mais il craignait que les groupes constitués ne fassent pas l’unanimité. Aussi préférait-il avancer sur d’autres points avant de tergiverser sur qui sera où et qui fera quoi, et pourquoi lui et pas un autre, etc...

- J’en pensé à une chose aussi, je ne sais pas si vous en avez déjà parlé pendant mon absence mais Il ne faut pas oublier qu’Holster sera en première ligne et qu’il est capable de nous influencer dans la mauvaise direction. Là, j’avoue que je n’ai pas encore trouvé de parade. Et vous ?

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Lun 17 Oct - 13:27

« Nous avons donc une alerte à la bombe en cas de lieu fréquenté. Pour Kate Reynolds, si on jouait sur Wayne ? Il lui a fallu du temps pour ne pas se laisser submerger par les émotions des autres et là, si on l'envoie vers la blonde de Genetic, ça pourrait l'occuper à elle un bon moment, non ? Il y a aussi Soraya : le changement d'apparence pourrait troubler et rendre méfiant ses alliés... Et Holster, je pense que dans son cas, le sédatif sera la meilleure des solutions. Son pouvoir est trop dangereux pour qu'on le laisse capable de faire quoique ce soit... » dis-je.

Je compris alors qu'un autre gros problème allait se poser... Nous tentions de nous organiser pour combattre avec nos capacités seulement, Genetic avait une arme terrible : Romanov. Il lui suffisait de canaliser quelques minutes les capacités des mutants présents pour que les agents surentrainés de Genetic fassent le boulot. Si elle était capable d'agir sur une aussi grande portée, nous étions foutus...
Mes poings se crispèrent tandis que je prenais de LA chose importante : nous n'avions aucune chance. Nous allions nous faire écraser si le but de Genetic était de profiter de l'échange pour donner l'assaut. Notre seule issue était de prier pour que l'échange soit leur seul objectif. C'était tellement injuste...

« Il faudra aussi et surtout s'occuper d'Aleksandra Romanov. Elle se chargeait d'Aby et moi de temps en temps, c'est une de ses erreurs qui nous a permis de fuir. Elle bloque les capacités des autres mutants. Si elle a la possibilité de bloquer toutes les capacités, nous sommes foutus. Nous ne ferons pas le poids face aux agents de Genetic. Si on en vient à cet extrême, l'usage d'armes sera notre seule chance... » Ça me tuait de penser à cette éventualité. Je ne voulais pas que nous soyons réduits à une guerre de la sorte...

Les axes à suivre avec le peu d'informations que nous avions étaient clairs. Il y avait Reynolds, Holster et Romanov dont nous connaissions les capacités. « Il faut que nous ayons des personnes pour s'occuper de Reynolds et Romanov. La russe est entrainée à l'extrême mais personne n'est infaillible. Sans son pouvoir, rien ne dit que Jordan saura faire face à l'entrainement de la russe mais Soraya ne doit pas sa force de combat à sa capacité... Pour Reynolds, envoyer Wayne seul serait le condamner. S'il accepte, nous pourrions former une équipe autour de lui : il s'en sort bien avec Jordan il me semble. Si nous n'avons plus de capacité... » Je savais que je pouvais utiliser la mienne. J'avais refait un essai au port, rien de bien concluant, mais j'avais débloqué quelques portes dans ma tête. Si je pouvais faire abstraction du monde autour, je pourrais sûrement agir sur des points précis et donc créer des sables mouvants. Seulement, c'était risqué... « Sans capacité il faudra mettre en première ligne les personnes entrainées uniquement... Et il faudra surtout un moyen de comprendre très vite quelle sera la tactique à aborder... »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Jeu 20 Oct - 16:09

Certains points m'échappaient, mais je ne voulais pas couper la conversation pour demander de plus amples informations. Je savais tout ce dont j'avais besoin et j'imagine que si je ne connaissais pas les évènements passés bon ou mauvais, je n'aurais aucune appréhension le jour J. Ensuite, une trop grande confiance serait d'autant plus dangereuse. Mieux valait m'en tenir à l'essentiel. Quand Hölster fut mis sur le tapis, je du me contrôler pour ne pas dire ce que je pensais de lui. J'avais été la première à évoquer le Diable. Malheureusement, je manquais de contrôle aujourd'hui et au lieu de le penser, je le dis à voix haute. Manque de sommeil sûrement et petite gueule de bois.

- « Le sédatif ou une balle en pleine tête... »

Il me fallu une seconde pour comprendre mon attitude et aussitôt je m'excusais pour cette intervention totalement inutile. Je repris ma position précédente, au fond de la chaise à regarder le sol tout en les écoutant. Aaron parla d'une jeune femme qui pouvait annihiler les capacités des mutants. Grande capacité et très intéressante dans ce genre de situation. Mais pas impossible à détourner. En recueillant mes enfants, j'avais observé leur capacité et constatais que nous n'étions pas des dieux. Nous avions tous des limites. Pourquoi en seraient-ils autrement pour eux ? Le problème est que nous ignorions ces limites et former des hypothèses sur des faits non prouvés seraient fous. Aaron continuait de parler sur les personnes qui pourraient faire face physiquement à ces furies. Sur ce point, je ne pouvais que lui faire confiance, ne connaissant ni Wayne, ni Soraya. Donc finalement, on mettrait les personnes entraînées devant. Ca me semblait logique et plus sage.

- « Je suis d'accord sur ce point, mais chaque capacité a ses limites et cette Romanov ne doit pas faire exception. Même si cette femme s'entraîne à l'extrême et est assez âgée pour avoir la pleine possession de celle-ci, il n'en reste pas moins que soit elle ne peut pas couvrir une zone trop large, soit le nombre d'adversaires peut lui poser problème. Comme tu viens de le dire, Aby et toi avaient pu lui échapper parce que vous étiez deux. Le cerveau humain ne peut pas s'occuper de plusieurs choses à la fois. C'est à cause de cas comme ça qu'une seconde ligne dont les capacités peuvent être utilisées à distance pourrait être nécessaire. Il faut que les premières lignes aient conscience qu'ils ne sont pas seuls et que nous pourront les aider s'ils en ont besoin. Mais d'un autre côté, je précise pour que ceux qui sont contre y voit un intérêt, les armes ne seront peut être pas inutiles. Si les capacités fonctionnent, ils n'en auront peut être pas besoin. Exclure cette possibilité pourrait être tout aussi dangereuse si elles ne fonctionnent pas. »

Pour moi, toutes ces idées découlées de manière logique. Après, je pouvais me tromper et dans ce cas, j'écouterai la bonne réponse. Cependant, y en avait-il une ? Pour ce genre d'évènement, j'en doutais. En face de nous, nous aurons des mutants qui seront peut être près à tout pour récupérer leur « chef ». Si au passage, ils pouvaient en avoir un ou deux, je ne pense pas qu'ils feront de sentiment. C'est là que je me souvins que Ross avait fait une liste des différents groupes. Peut être cela nous donnerait des idées de les entendre.

- « Et toi Ross ? Qu'as tu prévu avec les groupes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Sam 22 Oct - 19:37

    On n’avait beau dire qu’Holster était une raclure, Adam lui laissait tout de même qu’en tant que patron, il était plutôt bon. En tout cas, il savait recruter, c’est un fait.
    Cette Kate Reynolds qui absorbait les capacités des mutants alentours telle une éponge aurait fait un sujet d’étude fabuleusement passionnant et mettait son cerveau en ébullition. L’embêtant c’est qu’elle songeait certainement la même chose de chacun d’entre eux. Il était persuadé qu’elle aurait adoré leur mettre la main dessus et découper le tout au scalpel…
    M’enfin concrètement, contrer son pouvoir en la laissant faire face à un mutant dont la capacité n’était pas offensive semblait effectivement être le seul et unique moyen de la contrer à court terme.

      « Wayne pourquoi pas oui » acquiesça-t-il « Sinon il y a aussi Maggie, mais elle n’a jamais fait de mission de terrain elle non plus et ça serait la jeter tout droit dans la gueule du loup. Je crois que personne n’y tiens, mais quelqu’un devra forcément y passer »


    Et Adam aurait préféré qu’Aaron lui réponde à ce propos plutôt que d’embrayer sur le sujet Romanov…

    Ah ça, pour bloquer les capacités elle les bloquait oui, et il en avait fait les frais. Sauf qu’il n’avait parlé à absolument personne de ce qui s’était passé le soir où il avait croisé Aleksandra, et qu’il ne comptait pas le faire. D’ailleurs, lui-même préférait faire comme s’il n’était au courant de rien du tout. Il laissa donc couler le sujet en fixant un point du décor d’un air extrêmement concentré jusqu’à ce qu’Anne reprenne la parole.

    Sa remarque précédente sur le sédatif qu’il valait mieux injecter à Holster pour l’échange lui revint en mémoire et il claqua des doigts pour attirer l’attention sur l’idée qui venait de germer dans son esprit.

      « Hm, les sédatifs en fait ça n’est pas bête du tout. Des pistolets tranquillisants, voilà ce qu’il nous faudrait. Ca résoudrait le problème des armes à feu. On neutralise sans tuer ni blesser. On peut miser sur les Tasers aussi. Une fléchette dans la nuque ou 50 milles volts dans les dents et on n’entend plus parler ni de la voleuse d’ADN ni de la russe. Evidemment, le problème est toujours le même : il nous faut des gens qualifiés et qui savent viser avec une arme, malheureusement on n’a qu’une majorité de débutants. Cela dit, un sniper situé dans à un point culminant de la zone d’échange et avec une bonne visibilité sur le site peut faire autant de dégât qu’un Taser dans chaque mains mal entrainée »


    Le point fort de cette idée restait tout de même l’absence de mort à faire peser sur leurs consciences à tous. Evidemment, Adam savait que c’était les risques à courir lors de ce genre d’affrontement, et il savait surtout qu’il était plus qu’improbable que Genetic éprouve les mêmes réticences qu’eux. Tant pis, le respect de ces principes là, c’était justement ce qui les différenciaient de l’autre camp.
    Il ne tenait pas de passer du statut de résistant à celui de terroriste.
    Avec une alerte à la bombe ça n’était pas gagné…
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mar 25 Oct - 19:39

Un sédatif pour Dunney Holster : c’était tellement évident, pourquoi n’y avait-il pas pensé ? A croire que le psychologue n’était pas en possession de toutes ses capacités intellectuelles aujourd’hui. Sans aucun doute, la nuit précédente y était pour beaucoup. Il n’était pas plus mal que cette petite réunion ait lieu finalement ! Chacun apportait une pierre à l’édifice, mais tant que les fondations n’étaient pas construites, l’édifice restait fragile. Ross écouta attentivement toutes les remarques de ses interlocuteurs tout en continuant de prendre des notes.

Wayne contre Kate, bonne idée en espérant qu’il tiendrait le choc. Aleksandra, il l’avait oubliée celle-là ! Pourtant elle était une des plus actives de Genetic et sa capacité était obligatoirement à prendre en compte. Ne sachant pas vraiment si elle pouvait tenir en respect plusieurs mutants à la fois, il fallait faire comme si elle en était capable. Cet élément obligeait les membres de Genome à ne pas compter uniquement sur leurs capacités. Si l’échange se passait mal, il serait nécessaire d’en venir aux mains et… aux armes.

Rah... Cette idée ne plaisait pas du tout à l’écossais, et encore moins quand Anne parla de mettre une balle dans la tête au dirigeant de Genetic. Il fronça les sourcils. Telle qu’il la connaissait, elle en serait capable. Cependant, les armes s’avéraient nécessaires s’ils voulaient mettre le maximum de chances de leur côté. Comme l’avait souligné Aaron et Anne, les membres de l’autre organisation ne feraient pas dans la dentelle. Il espérait que la jeune femme ne profiterait pas de cette occasion pour tuer Holster. Et là, Adam eut une idée lumineuse. Des armes de dissuasion et d’autres avec des sédatifs : anéantir l’ennemi sans le tuer, c’était une très bonne alternative mais serait-ce suffisant ?

- Bon, je commence à y voir plus clair. J’avais préparé deux listes d’intervenants mais je vais revoir ma copie car je n’avais pas pensé à tout. Désolé, je ne suis pas en grande forme en ce moment.

Le psychologue reprit ses notes et fit quelques corrections tenant compte des observations de ses trois compères. Ce n’était pas une mince affaire, il avait l’impression que tout reposait sur lui désormais. Il ne devait pas se tromper. Il composa alors une nouvelle liste et la lut à haute voix.

- En première ligne Adam, Esteban Waye et Jordan. Juste derrière Aaron, Emy, Soraya et moi. Anne ne se montrera pas mais agira en fonction de la situation, elle aura sous sa coupe Holly, Maxime, Daphney et Maggie qui seront en quelques sortes les réservistes.

Ross s’attendait à des questions et à des critiques. Il était pratiquement certain que ses interlocuteurs trouveraient à redire, notamment sur le fait de ne pas se mettre en première ligne avec Aaron. Pourtant, il avait tenu compte des observations précédentes tendant à contrecarrer en premier lieu Aleksandra et Kate qui étaient les plus difficiles à mettre hors d’état de nuire. Là était le problème, pour éviter les débordements, il fallait écarter d’emblée les personnes les plus dangereuses.

- Pour les armes, je crois malheureusement qu’on va être obligé d’y recourir. L’idée d’Adam est très bonne je trouve. Des tasers, des coups de poing américain, des seringues et des fusils de somnifères devraient suffire. Pour les armes à feu, si on pouvait s’en passer…. Mais bon, si vous pensez que c’est indispensable, je n’irais pas contre, mais seules deux ou trois personnes en porteront, d’accord ? Je ne veux pas d’effusions de sang à la moindre panique.

Ross se leva et s’approcha d’Anne pour s’adresser à elle personnellement. Il savait que la jeune femme était capable de dépasser ses limites pour le bien de tous. Cette idée l’inquiétait. Il ne voulait pas avoir à la ramasser à la petite cuillère et encore moins la voir mourir d’épuisement.

- Ton idée de changer le décor est excellente, mais tu risques d’être épuisée si ça dure trop longtemps, non ? Combien de temps peux-tu tenir sans que tu sois diminuée ? En tout cas, pour toi, pas question d’avoir une arme à feu.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Dim 30 Oct - 22:58

Peut être avions nous trouver un compromis pour les armes. Des fléchettes tranquillisantes et des tasers. Pourquoi pas. Au moins, cela évitera à Ross de montrer sa réprobation d'un haussement de sourcil quand j'ai évoqué mon envie de mettre une balle dans la tête de Holster. Il est si sensible... Seulement, il ne restait plus qu'à croiser les doigts pour que ça suffise. Quoiqu'il en soit, réprobation ou pas, je comptais garder mon arme. Par simple précaution. De toute façon, je serais obligée de me trouver dans un coin assez calme me donnant une vue sur l'espace à couvrir pour travailler correctement. Mais quand Adam parla d'un sniper pour nous épauler, mes pensées dérivèrent directement vers William Smith. Je lui étais reconnaissante de m'avoir donner des leçons de tirs tout en essayant de me libérer de la culpabilité de faire du mal à autrui. Mais de là à l'impliquer dans nos histoires ! Surtout qu'il faudrait le mettre au courant qu'il existe des gens comme nous. Comment réagirait-il ? Me prendrait-il pour un monstre ? D'un autre côté, je sentais que de son côté il n'était pas blanc comme neige. Est-ce que cela suffirait à le faire taire sur notre existence ? Peut être, s'il était bien rémunéré. Je préférais tenter et mettre toutes les chances de notre côté.

- « Je suis d'accord pour les fléchettes tranquillisantes si ça peut vous rassurer à propos des armes à feu. Par contre, s'il vous faut un tireur en embuscade, j'ai peut être quelqu'un... J'essayerais de le joindre pour voir s'il est intéressé. »

[i]Après que nous nous soyons mis d'accord sur ce point, sur la sédation de Holster et tout, j'interrogeais Ross sur les groupes qu'il avait formé. Pour ma part, cela me servirait presque pas dans la mesure où je ne connaissais pas les personnes, mais cela aidera peut être Aaron et Adam à visualiser la scène. Je souris doucement lorsque l'écossais avoua qu'il n'était pas en très grande forme. Je plaidais coupable sur ce coup ! J'avais peu de souvenirs de la nuit, mais au réveil j'avais encore mes vêtements et un mal de crâne carabiné. Conclusion : j'avais été sage.

Maxime sera là ! Non, non, non. Je voulais aider Genome, mais s'il avait été possible que l'on n'implique pas Maxime dans cette affaire, j'aurai aimé. Surtout qu'elle ne savait rien des derniers évènements. Quelle galère !


- « Je ne connais pas tout le monde, donc je ne peux dire si tes groupes sont bons ou pas. Par contre, je ne veux avoir aucun contact avec Maxime avant ou pendant l'échange. C'est peut être étrange comme demande. Mais elle n'est pas au courant de ce qui s'est passé en France. Le lui dire avant que cette histoire soit bouclée serait courir un trop gros risque qu'elle soit déconcentrée. Je ne peux pas lui interdire de participer ou de vous demander de vous passer d'elle, mais ça je crois que ce n'est pas grand chose et que tout le monde a à y gagner.

Puis Ross revint sur l'idée des armes en acceptant qu'une ou deux personnes puissent y avoir recours. Sage décision. Je me perdais une nouvelle fois dans mes pensées qui tournaient désormais autour de Maxime. Ce n'est que la voix de Ross qui réussit à m'en sortir. Il s'était rapproché pour me parler seul à seule. Et ce qu'il disait ne me plaisait pas.

- « C'est étrange. Aux dernières nouvelles, j'étais majeure, vaccinée et non mariée... » Ce dernier point me fit un pincement au cœur, mais je ne me dégonflais pas et repris : Tu n'as pas le droit de m'interdire quoique ce soit. Alors tâche de rester neutre si cela t'es possible. Nous avons d'autres chats à fouetter et notamment une jeune femme à sauver. Concentrons nous là dessus. Pour en revenir au temps d'action de la dissimulation, je pense pouvoir tenir une heure. Pour cela, il me faudra un endroit calme me permettant de voir la scène pour que je puisse me concentrer et réagir au rythme de vos actions. »

Je n'en revenais pas. L'attitude de Ross avait réussi à me mettre en colère et si la réunion avait été sur le point de se finir, je n'aurais pas hésité une seule seconde à les laisser terminer sans moi. Les mots « diminuée », « pour toi », « pas question » tournaient en boucle dans ma tête. A l'entendre, j'avais l'impression d'être une petite chose fragile qui, s'il avait été possible, devrait rester en retrait. J'allais devoir mettre les choses au clair avec ce psychologue du dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Mer 2 Nov - 16:20

Au milieu de ce brouillard je voyais presque une lueur d'espoir. Elle était faible, vacillante, pouvant s'éteindre au moindre courant d'air mais elle existait. J'avais besoin de cet espoir pour ne pas me laisser aller à des émotions parasites. Je devais rester concentrer et pour ça, il fallait que je me maîtrise : c'était plus simple en sachant que nous avions nos chances.
L'idée des armes à sédatifs était bonne. Il faudrait juste qu'on trouve le moyen de s'en procurer une quantité importante en très peu de temps : je sentais que nous n'allions pas tarder à avoir des nouvelles des deux garces de Genetic et j'avais cette horrible impression qu'elles feraient tout pour nous prendre de court. Après tout, une telle organisation devait être préparée pour les situations d'urgence, non ? Ils devaient savoir comme agir vite, comment tirer avantage de tout ça. Nous, nous étions dans une belle merde mais une merde que nous pouvions apprivoiser en la prenant petit bout par petit bout, comme avec cette histoire d'armes.
Anne avait quelqu'un, nous aussi : ça nous faisait deux fois plus de chances. Même si le flic auquel je pensais était légèrement trop impulsif à mon goût, nous n'avions pas le choix. Et qui disait flic, disait hackeuse chiante à ses basques...

« Shane Jones peut nous être utile pour cette histoire d'armes. Il est flic, sait forcément tirer - je l'ai d'ailleurs déjà vu à l'oeuvre - et je pense qu'il pourrait en plus de ça nous trouver quelques tasers. Peut-être pourra-t-il aussi former rapidement quelques uns d'entre nous pour des tirs de courte portée... » Même en sachant que nous avions opté pour la solution non mortelle, parler de "tirs" et "d'armes" me filait froid dans le dos. « Pour les groupes cependant, ne serait-il pas plus judicieux de laisser Maggie hors du terrain, de la mettre plutôt dans les véhicules de rapatriement ? Après tout, elle est médecin et elle nous sera plus utile en un seul morceau... Et puis nous envoyons déjà Esteban sur le front... » Une scène moyenâgeuse, voilà ce que c'était. Parler des blessés, de lignes d'attaque, de médecin, de repli, d'armes... On se préparer à une bataille, une vraie. Je n'aimais pas ça.
Pourquoi avais-je bêtement foncé tête baissée dans le piège tendu par les deux femmes de Genetic ? Pourquoi avais-je laissé Shannon seule ? Pourquoi avais-je merdé encore une putain de fois ? Je me détestais.

Une heure... Au maximum, c'était le temps dont nous disposions. Je trouvais ça déjà trop long. en une heure, des corps pouvaient tomber par dizaines. J'avais des visions de cadavres uniquement, pourquoi ? Après le gymnase, j'avais fait de nombreux cauchemars mais j'avais fini par en venir à bout... Sauf que d'autres plus sanglants venaient de faire surface. Je devenais peut-être réellement cinglé. Non, j'avais juste une trouille immense...
« Pour Maxime, si en plus tu ne veux pas être distraite, on peut la changer de ligne pour quelques minutes, de quoi empêcher les hommes de Genetic de progresser vers nous. Seulement, elle sera vite épuisée et c'est risqué... Peut-être la coupler avec Maggie pour qu'elle protège notre médecin en dernier recours via sa capacité ? »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Sam 5 Nov - 1:25

    Adam écouta les premiers jets du psychologue concernant les groupes, bras croisés, le poing sur le menton et l’air pensif. Première ligne pour lui et ça lui paraissait plutôt évident, mais est-ce que ça voulait dire qu’ils auraient en charge cette raclure de Holster ? Difficile de visualiser les choses pour lui, puisqu’il n’avait pas assez d’informations tangibles et confirmées sur ce foutu échange. Il ne pouvait établir que des statistiques scabreuses et des schémas incertains et c’était frustrant.

    Tout en écoutant Anne aborder le sujet de Maxime, il décida de prendre simplement du recule sur la situation et d’ordonner ses pensées en suivant une logique théorique. Une situation de conflit se gérait généralement sur trois plans : l’attaque, la défense, la logistique. Trois groupes, comme l’avait très justement énoncé Ross. A cela venait se combiner les données relatives aux protagonistes. Age, spécialité, personnalité, et surtout capacité.

    Simultanément, il songeait également que décidemment, on parlait vraiment pas mal de Maxime ces quelques dernières minutes. Anne avait évoqué la France et un évènement récent apparemment dramatique dont elle devait encore faire part à la jeune femme. Difficile de comprendre tous les tenants et les aboutissants sur le sujet puisqu’il ignorait exactement les liens qui liait Anne avec Maxime, pas plus qu’il ne connaissait ceux qui la liait à Ross. Ils avaient l’air proche, d’avoir un bagage, mais impossible de définir le quel et il n’avait pas assez de finesse émotionnelle pour le détecter sans que l’on le lui explique.
    Adam ignorait également ce qui s’était passé en France, mais il avait entendu les bruits de couloir, et ça concernant Genetic. Alors rien de bon forcément.

    Mais bref, tous ces éléments évoqués autour de lui l’amenaient à repenser à ce qui s’était passé avec Max la première fois qu’il l’avait croisée. Mis à part une partie de jambe en l’air spectaculaire et leur incartade désagréable avec Andreas, le soit disant ex boyfriend d’Aby, il y avait aussi eu le passage concernant ce fameux Jeremy.
    Un Jeremy Français lui aussi, décidemment, ami de longue date de Maxime, et qui venait du même orphelinat. Et qui accessoirement pouvait se téléporter et bossait aujourd’hui pour Genetic.
    Est-ce que ça méritait d’être signalé tout haut ou pas ? … Hm, il y avait fort à parier que oui. Enfin c’était bien beau de penser à deux choses en même temps mais il n’avait tout de même qu’une seule bouche alors ses arguments viendraient à la file indienne.

      « Je pense que Anne pourrait se placer avec l’un de nos deux snipers, à un point culminant, pour avoir une bonne vue d’ensemble sur la situation. Dés qu’on aura plus d’info je me chargerai de sortir une carte des lieux pour qu’on établisse rapidement les points stratégiques. Pour Esteban en première ligne, j’hésite. Sa capacité pourrait faire vraiment très mal si Reynolds parvenait à la lui voler. J’aurai bien dit la même chose concernant la capacité de Jordan, mais les Tasers et les tranquillisants résolvent la question, il s’agira surtout de reste hors de porté si ça devait arriver » il haussa tout de même un sourcil l’air de dire ‘plus facile à dire qu’a faire, m’enfin !’.


    Et si jamais c’était sa capacité à lui que décidait de piquer Reynolds eh bien… bonne chance à elle dans ce cas…
    Il se redressa sur sa chaise puis reprit la parole, se tournant vers Aaron :

      « Pour la retraite justement : Si jamais on applique l’idée de l’alerte à la bombe pour faire bouger un maximum de monde de là, il ne faut pas oublier que ça sera certainement la débandade un peu partout. Depuis le 11 Septembre, dés qu’on dit le mot bombe ici c’est la crise. Sans compter que le trafic est toujours bouché en périphérie. Je pense qu’au moment de se replier il faudra se disperser un maximum, en petits groupes. Quelques motos peut-être, pour échapper au trafic, mais on n’y est jamais plus de deux, ça n’est pas suffisant et tout le monde ne sait pas manier un deux roues. De toute façon il faut prévoir des véhicules pour les éventuels blessés à rapatrier jusqu’ici. Je pense qu’on peut prévoir tout ça et garer des véhicules à l’avance autour de la zone d’échange. On laisse les clés dans le pare-soleil et le coffre ouvert » il haussa une épaule « A part nous louer un hélico, je ne vois pas comment on pourrait être plus rapide » il médita la question un petit instant « Mais j’peux nous louer un hélico et rapidement apprendre à piloter si vous préférez » proposa-t-il très sérieusement.


    Sûr et certain que Genetic ne penserait pas à la voie des aires en tout cas, alors pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Ross F. McGregor

Psy chic | Admin de choc

avatar

Messages : 11654

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [1/3]

MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   Lun 7 Nov - 23:37

Ross était contre les armes mais il s’était rendu à l’évidence : les membres de Genetic n’avaient pas autant de scrupules que lui. A contre cœur il se rangeait à la majorité essayant tout de même de minimiser leur utilisation par des membres de Genome non entraînés. Aaron pensait avoir recours aux services de Shane Jones et Anne avait quelqu’un à proposer.

- Si tu penses que Shane peut faire l’affaire Aaron, pourquoi pas. Mais je doute qu’il puisse apprendre à tirer à quelqu’un en deux ou trois jours. Ou alors, il lui faut un très bon élève. Dit-il sans grand engouement.
- Et toi Anne, qui est cette personne que tu voudrais nous recommander ? Demanda-t-il légèrement soucieux.

Il était hors de question de s’adjoindre les services d’un tireur d’élite inconnu de Genome. De plus, ces gens là faisaient payer très chers leurs services si particuliers. Il fallait être un peu fou pour faire un tel métier, si on pouvait appeler ça un métier. Aussi comment faire confiance à cette catégorie de personnes sans scrupules ?

L’écossais ne comprit pas pourquoi Anne ne voulait pas être en contact avec Maxime. Elle était une des enfants du domaine. Que s’était-il passé entre elles ? Pourquoi Anne refusait de prendre sa « fille » sous sa coupe ? Malgré les questions qu’ils se posaient, Ross ne dit rien à ce sujet. Il n’allait pas contrarier d’avantage la jeune femme qui avait mal pris son interdiction d’avoir une arme à feu. Il reconnaissait bien là la femme volontaire qui préférait mener son petit monde à la baguette plutôt que de recevoir des ordres. En étant directif, Ross avait manqué de diplomatie. Au lieu d’essayer de la convaincre de ne pas porter d’arme, il s’attirait les foudres de son amie. Il voulait simplement la protéger. Comme quoi, les meilleurs sentiments ne trouvaient pas toujours grâce aux yeux d’autrui.

- Comme tu veux… Avait-il dit entre ses dents.

Ross essaya alors de se concentrer sur les dires d’Aaron et d’Adam. Chacun apportait des solutions qui étaient à prendre en considération. Plus il y avait de possibilités d’agir et plus ils seraient à même de réagir au mieux le moment venu.

- Pour Maggie et Maxime, c’est ce que je pensais en fait. Quand je parlais de troisième ligne, c’est celle qui n’a pas besoin d’être en relation directe avec l’ennemi. On n’aura qu’à désigner un responsable du groupe de « secours ». Anne sera à un point stratégique et pourra se concentrer pleinement sur sa mission. L’idée d’Adam est excellente, comme ça, le sniper aura aussi une vue d’ensemble et Anne ne sera pas seule.

Sous-entendu qu’il pourrait aussi la protéger si ça tournait mal, mais il se garda bien de le dire. Il n’avait pas envie d’essuyer de nouvelles remarques désobligeantes de la part de son amie. Il revint sur les propositions d’Adam qui n’étaient jamais à court d’idées.

- Je crois qu’Esteban doit être en première ligne. Il sait se battre. Il faudra simplement lui dire de ne jamais s’approcher de Reynolds. D’ailleurs, elle ne vole pas la capacité d’un mutant, elle la copie, et pour ça il faut qu’elle touche la personne. Si Wayne précède Esteban, on n’a pas trop de soucis à se faire.

Le psychologue soupira. C’était vite dit ! En tout cas, pour la dispersion, il allait de soit que des véhicules seraient postés au préalable.

- Des voitures, des motos et pourquoi pas des vélos. Pour l’hélico, ce serait l’idéal, mais je crois qu’il faut une autorisation spéciale pour pouvoir voler au-dessus de Los Angeles. Si ce n’est pas le cas, il en faut une pour pouvoir se poser. Ou alors, il faut maquiller l’appareil en hélico de secours. Franchement, ça m’étonnerait qu’on y arrive… c’est très contrôler tout ça ! Bon, je crois qu’on a bien avancé, qu’en dites-vous ? Une petite pause, ça vous dit ? Proposa-t-il au trio avant de s’adresser particulièrement à Anne.
- Je pourrais te parler en privé, s’il te plait ? Dit-il en prenant le bras de la jeune femme.

_______________________________________________________________

Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ In#2.2 ♦ Plans sur la comète [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-