..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au plaisir de vous revoir [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dunney H

Invité

avatar


MessageSujet: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Jeu 25 Mar - 18:25

Dunney n'avait rien à faire. Techniquement, c'était souvent le cas, mais là il ne parvenait même pas à s'ennuyer correctement. Il avait un tas de choses en tête et la plupart nécessitaient un traitement d'urgence, mais il préférait patienter quand même. Il valait mieux réfléchir posément aux problèmes en question et prendre le temps d'en planifier la ou les solutions avant de brailler des ordres. D'ailleurs, il ne braillait pas ses ordres. Il les donnait poliment au téléphone, à des heures certes discutables mais qui lui garantissaient le mérite de ses braves employés.

En l'occurrence, il savait déjà précisément quelles solution apporter aux problèmes qui le préoccupaient, mais il attendrait quand même, parce qu'il n'agissait jamais dans l'urgence ni sur un coup de tête, et parce qu'il tenait à maintenir ses horaires coûte que coûte. donner une mission importante à 5 heures de l'après midi eut non seulement chamboulé son emploi du temps, mais eut aussi discrédité son créneau habituel et l'aurait donc forcé à en changer.
Il ne voulait surtout pas en changer.
Donc, il attendait.

Seulement, à force d'attendre, il en vint à s'impatienter, comme toujours lorsqu'on n'est rien sensé faire dans l'immédiat. Et à force de s'impatienter, il en vint à énumérer mentalement les cas d'urgence qui le préoccupaient. Il y en avait plusieurs, des nouveaux inscrits notamment, et quelques évadés. Il y avait aussi une jeune femme qui n'était pas inscrite: il ne savait même pas son nom mais elle l'agaçait déjà. Elle avait un pouvoir particulièrement utile, un de ceux qui peuvent être décisifs dans des cas, par exemple, de guerre civile. Bien sûr, il n'avait pas l'intention de l'envoyer sur un front quelconque, elle était trop précieuse pour ça, mais il aurait apprécié pouvoir ficher son gène. Et éventuellement l'implanter à quelqu'un. Aucune greffe de ce genre n'avait encore eut d'effet autre que des "rejets violents avec dégradation de la souche cible" comme il pouvait le lire sur les rapports, mais il espérait.

Ceci dit, pour l'instant, les résultats ne le préoccupaient que peu. Ils finiraient bien par arriver à quelque chose, non ce qui l'inquiétait, c'était les quelques rébellions auxquelles il avait eu affaire, et tous ces gens non-fichés qui risquaient de disparaître des causes de leur peu de contrôle sur eux même avant qu'on ait pu identifier leur capacité exacte.

Pour en revenir à la fille, il était tombé dessus par hasard. Si, si, par hasard, alors qu'il ne les cherchait plus lui même depuis un bon moment et n'allait que rarement à leur rencontre avant leur fichage. Du coup, il n'avait pas souvent affaire aux capacités brutes. Bon, avec elle on ne pouvait pas parler de capacité brute: elle la maîtrisait plutôt bien, mais ça restait impressionnant pour un simple manipulateur comme lui. Il voulait absolument avoir le code de son gène, mais surtout il voulait la revoir jouer avec son environnement. C'est pour cette raison sans doute qu'il se rendit là où il l'avait vue la première fois: près d'un lac paumé qu'un client fauché lui avait conseillé pour se détendre (juste avant de faire faillite, mais bon c'était à prévoir).

Il s'assit à bonne distance du bord de l'eau (pas question de se mouiller non plus) et observa un peu autours de lui. L'endroit était effectivement apaisant.
Un endroit paisible, pratique pour s'entraîner... Bah, mieux valait ne pas y penser: il ne la reverrait pas si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Ven 26 Mar - 20:42

&&

    Les cours venaient de terminer. Alors que tous le monde rentrait chez eux, moi, ma journée était loin d'être fini. En effet, comme presque tous les soirs (un soir sur deux pour être exact), j'allais dans un endroit où à cette heure là, tout était calmé. Cet endroit là, c'était là où je m'entrainais. The Blue Lake était un lac qui me fascinait. J'aimais passer du temps ici. Cela faisait déja quelques mois que je connaissais cet endroit & que je m'entrainais pour métriser ma capacité. La levitation était plutot complexe sur certains point. En effet, j'avais un peu de mal a faire leviter des objets lourds en même temps que moi. Et aujourd'hui, mon entrainement porterait sur cela.

    A bord de ma voiture, je me dirigai vers la Vallée...plus précisement le Lac Bleu. Garrer à l'arrache, je sortis de ma voiture avec un petit carnet à la main. Ce carnet était important pour moi, c'était là où je marquais ma progression...ce que j'avais fait avec mes pouvoirs...ce que j'essayais etc. Bref, c'était un peu comme un journal intime mais n'abordant qu'un seul sujet : son pouvoir.

    Arrivé devant l'immense étendu d'eau, je m'arrêtai quelques instants. Je comtemplais le magnifique paysage qui s'offrait une nouvelle fois à moi. Cet endroit était vraiment magnifique. Et comme d'habitude, à cette heure là, il n'y avait personne. Je déposai mon carnet sur l'herbe seche et regardai autour de moi. Il me fallait un objet plutot lourd pour m'entrainer. Pour l'instant, c'était la poubelle qui allait subir...J'esperai seulement qu'elle n'étais pas super maintenu sur son socle...au pire je pouvai faire leviter la poubelle toute seule en arachant un bout de terre si elle était vraiment maintenu. Bref, avec mes idées dans la tête, j'pouvais commencer l'entrainement. Cependant, en détournant le regard, j'apperçu un homme au loin. Je n'arrivai pas à voir si je le connaissais ou pas. Quoi qu'il en soit, il m'était impossible de faire mon entrainement en sa compagnie. J'avais trop peur qu'il me voit & sache que je suis pas normale. Que faire ? Pour l'instant, mon corps décida de ne rien faire. En effet, j'étais debout, comme un piquet...attendant que quelque chose se produise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Ven 26 Mar - 21:12

Les miracles existaient. Le tout était de savoir à qui attribuer celui ci en particulier, car Dunney ne se souvenait pas à qui il avait adressé son souhait. Il se souvenait avoir prié tant de chose différentes au fil du temps qu'il n'avait pas la moindre idée de celui auquel il avait pensé pour ce vœu là. Dans le doute, il remercierait... personne. Il n'allait pas déranger le saint esprit pour le remercier d'un miracles dont il n'était peut être pas l'auteur. Et puis, le plus important, c'était le miracle en lui même non?

Tant qu'à souhaiter qu'elle revienne là, il aurait dû aussi souhaiter qu'elle décide tout à coup de rejoindre Genetic ou qu'elle tombe amoureuse de lui... Ou les deux. Enfin, c'était déjà bien que son vœu ait été exaucé. Le problème, c'est qu'il ne savait pas trop quoi faire maintenant. Il savait que pas mal de mutants étaient immunisés contres leurs semblables d'une façon ou d'une autre et il ne pouvait pas risquer de se faire repérer en utilisant sa capacité comme ça. Seulement, il avait perdu l'habitude d'y aller à l'ancienne, à force d'envoyer des gens au contact des nouveaux inscrits. Dans tous les cas, il devait tenter quelques chose.

Euh... Elle l'avait repéré là non? Ah bah si, elle l'avait vu. Mais pas reconnu apparemment. Dingue ce que certaines personnes pouvaient avoir de trous dans la mémoire. Certes, elle n'avait sans doute vu de son lui que son sourire, en passant, mais tout de même. Un visage comme le sien, c'était un crime de ne pas s'en souvenir, non? Non? Mouis, sans doute qu'un tas de gens l'avaient vu, puis oublié, et sans doute qu'il devait en être heureux. Après tout, s'il s'habillait avec sobriété, c'était justement pour qu'on ne le remarque pas. Juste que là, il aurait préféré qu'elle le reconnaisse. Il aurait du mettre ses lunettes (les énormes, celles dont même les stagiaires osaient se moquer) , au moins il aurait été sur de provoquer une réaction...

Elle ne faisait rien. On aurait même dit qu'elle attendait. S'il avait pensé en tant que chef d'entreprise, il aurait fait le choix de se taire, ou de quitter les lieux pour ne pas interférer dans la capture future de la jeune femme ni (pire) s'intéresser à elle de trop près. Il valait mieux ne pas connaître le visage des numéros, ça pouvait provoquer des crises de conscience inopinées. Mais là, il n'y pensait pas, et il ouvrit donc sa grande gueule.


- "Vous pouvez reprendre vos exercices, ce n'est pas comme s'il y avait quelque chose à cacher!"

Un jour, il nommerait un héritier au trône du roi des cons. Pour le moment, il y siégeait avec une dignité légendaire, c'est à dire nulle. A force de faire des gaffes aussi monumentales (car ce n'était pas la première), il en arrivait à se demander s'il s'en serait sorti dans la finance sans sa capacité. Oh, il aurait acquis une bonne renommée, pour sur, et des revenus exorbitants. C'était la moindre des choses et il suffisait pour cela d'un peu de logique, avec beaucoup de culot. Mais savoir s'il serait parvenu à un soutien gouvernemental aussi fort était déjà plus contestable. De plus, il était évident qu'il n'aurait jamais obtenu la légalité de son petit Projet sans sa capacité (pour laquelle il ne savait pas non plus qui remercier). Enfin, pour revenir à la situation présente, il était peinard, alors quitte à faire une gaffe, autant la poursuivre jusqu'au bout.

C'est dans cette optique qu'il se leva et se rapprocha un peu. A quelques mètres, tout au plus: visible quoi. Dans un film, il imaginait sans peine la caméra faire le tour du lac et entamer une musique mélodramatique... Euh... Comment ça mélodramatique? Il n'allait ni l'embrasser ni la tuer, alors ce genre de musique n'avait rien à faire dans la scène! Ouais mais en même temps il savait pas quoi mettre d'autre. Bah, son film mental serait muet, voilà tout. Avec un grand sourire (non pas celui des pubs pour dentifrices, l'autre), il pris la peine de regarder la jeune femme. Ainsi, il pourrait en dresser un portait-robot et mettre quelqu'un à sa poursuite. Non, ce n'était pas loyal, ni gentil, ni tout à fait légal, et alors? Sa conscience n'avait qu'à fermer fermer les yeux comme d'habitude. Et si elle pouvait se taire aussi, ça l'aurait arrangé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Sam 27 Mar - 7:12

(La première personne était un essai Razz J'prefere rester à la troisième xD)

    Capucine n'avait pas pu commencer son entrainement. Un homme, qui se trouvait pas très loin d'elle, lui en empechait. Faire son entrainement devant lui etait impossible. Et c'était normal ! Capucine n'était pas du genre à dévoiler sa capacité comme ça...au grand jour. Elle voulait vivre simplement. Quoi qu'il en soit, cet homme empechait le commencement de son entrainement. Mais ne sachant pas quoi faire, Cap' restait debout, droite. Elle n'arrivait pas à voir correctement le visage de l'homme...Bien que de loin, il lui disait quelque chose ! Mais elle n'était vraiment pas sur. Et ne voulant pas faire de gourde, elle n'ouvrit pas sa bouche. Une atmosphère silencieuse se mit donc en place. Mais elle fut vite rompu lorsque l'homme prit la parole.

    - "Vous pouvez reprendre vos exercices, ce n'est pas comme s'il y avait quelque chose à cacher!"

    Capucine fut dans un premier temps choqué...puis après elle ne comprit pas. Comment savait-il qu'elle avait une capacité ? Sa réponse ne se montra que lorsque Capucine fut le rapprochement avec l'un de ses précédents entrainement. Devant elle se tenait le même homme qui l'avait "espionné". Elle qui voulait le voir, la voila servi ! Mais maintenant que faire ? Lui repondre ? Détourner ses paroles ? Continuait son entrainement comme s'il n'était pas là ? Capucine décida de prendre le 2ieme décision. Tout simplement parce qu'elle avait envie de savoir qu'il était !

    "Qui êtes vous ?!"

    Capucine ou l'art de détourner les paroles d'une personne. Enfin bref. C'était une question très très simple...Mais Capucine ne savait pas quoi dire en sa présence. D'ailleurs, lorsqu'il avanca de quelques mètres, sa pensée se confirma. C'était bien lui. C'était bien l'homme qui l'avait vu utiliser sa capacité. Et maintenant, Cap' voulait juste savoir qui il était, avant de reprendre peut-etre son entrainement. Ce dont elle ne pensait pas & qu'elle ne savait du tout, c'était le fait que cet homme faisait parti du Génétic...et en était carrement le chef. Mais bon, pour l'instant, ni l'un ni l'autre ne se connaissaient...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Sam 27 Mar - 9:43

Il y avait quelque chose de dérangeant dans sa façon d'être sur la défensive. Les gens comme eux étaient bien sûr toujours sur la défensive, qu'ils aient connaissance de la situation ou pas, mais la jeune femme semblait extrêmement prudente. Comme si on l'avait mise en garde, en fait. Mais bon, il n'y avait pas de raison que quelqu'un lui ait dit de se méfier des gens sans lunettes qui squattent les bords du lac et ne s'effrayent pas quand ils vous voient faire de la magie. Non, ce n'était pas de la magie mais ça s'en approchait pour un néophyte. La troisième Loi de Clarke ne s'appliquait pas à proprement parler, mais on s'en approchait dangereusement.

"Any sufficiently advanced technology is indistinguishable from magic", c'était la formulation exacte. D'ailleurs, savait-elle seulement d'où venait sa capacité? Elle pouvait très bien croire à l'une ou l'autre fantaisie... Quoiqu'elle n'eut pas été aussi patiente et méthodique si elle avait pensé avoir affaire à de la magie. Elle n'avait pas peur de lui (il n'y avait pas de raison), mais elle était visiblement mal à l'aise. Dommage, il aurait bien voulu la voir s'entraîner encore. C'était fascinant. Quant elle ouvrit la bouche, il se prit à espérer que ce fut pour lui demander de se taire par la suite, parce que cela eut signifié qu'elle allait pratiquer son pouvoir.


"Qui êtes vous ?!"

Ha bah ça il ne s'y attendait pas. Elle voulait quoi au juste? Son identité officielle? Sa définition de lui même? Son passeport? Sa carte de membre du Club des Maniaques Anonymes? La question pouvait être prise dans n'importe quel sens, mais cela l'arrangeait. En effet, il n'aimait pas que les gens en sachent trop sur lui, et son nom évoquait immédiatement la liste des plus grosses fortunes du pays. Il aurait pu donner son prénom seul si celui n'avait pas été... ridicule. Tout simplement ridicule. Il se demandait même s'il existait quelque part un autre pauvre gosse que ses parents avaient eu le sadisme d'appeler Dunney.

En tout cas, il ne voulait pas nom de famille. Hésiter est un acte particulièrement visible et révélateur, aussi se s'attarda-t-il sur le problème que 10 secondes en espérant ne pas avoir éveillé de soupçons. C'était déjà difficile d'avoir un nom connu et un prénom enfantin, si en plus on se méfiait de ses noms d'emprunt, il ne saurai plu où se mettre.


- "Heu, vous pouvez m'appeler Steve, mais si vous préférez m'appeler autrement n'hésitez pas: je n'aime pas tellement mon prénom."

C'était en partie vrai : il n'aimait ni son premier, ni son deuxième prénom, mais l'avantage du second, outre le fait qu'il était courant, donc discret, c'était que les gens n'avaient pas un sourire moqueur en l'entendant. C'était lâche, mais il n'avait pas choisi son prénom, alors il n'était pas question d'assumer les neurones manquants de sa mère qui, même s'il l'appréciait, avait toujours été d'une irresponsabilité qui eut du lui retirer la garde de ses enfants pour négligences répétées, et apport non désiré d'une forme de conscience. La petite voix aiguë qui lui disait *menteur, tu t'appelles Dunney* (était-ce d'ailleurs normal d'avoir une conscience aussi casse-pieds et aussi... présente? Quand même, il aurait presque pu la prendre pour une personne à part entière, à force de s'opposer à elle).

C'eut été intéressant de la voir choisir un nom, mais bizarrement les gens préféraient l'appeler par le sien, si ridicule fut-il. Pourtant, baptiser quelqu'un n'avait jamais fait de mal à personne, et pouvait même créer une relation privilégiée, mais rien. Nada. Le monde entier s'obstinait à l'appeler Dunney, ou Patron. A la rigueur, il préférait encore Patron, mais il ne pouvait pas demander à son interlocutrice de l'appeler comme ça. Et puis, qu'est-ce qu'il avait à autant réfléchir sur une histoire de nom? Ce qu'il voulait, c'était qu'elle s'entraîne comme la dernière fois.


- " Puis-je conaître le votre, avant que vous m'en donniez un?"

*Si elle veut t'en donner un, ce qui n'est surement pas le cas* Décidemment, elle ne se taisait jamais celle là. Il ne pouvait pas rêver un peu sans qu'elle la ramène à la réalité avec une cruauté glaciale. Le pire, c'est que c'était une partie de lui même qui lui collait des baffes mentales chaque fois qu'il quittait un tant soit peu le domaine du possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Sam 27 Mar - 10:57

    Capucine était bien évidement sur la défensive...déjà parce qu'elle ne le connaissait pas. Mais en plus, il savait qu'elle avait un pouvoir. Que de bonnes raisons que d'être sur la défensive. Mais en même temps, elle voulait en savoir plus sur son interlocuteur. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle avait n'avait pas répondu à la remarque du l'inconnu mais qu'elle lui avait posé une question à la place. D'ailleurs, après quelques secondes d'écoulement que Capucine n'avait pas tellement remarqué (elle n'y prêtait pas attention), l'inconnu lui répondit.

    - "Heu, vous pouvez m'appeler Steve, mais si vous préférez m'appeler autrement n'hésitez pas: je n'aime pas tellement mon prénom."

    Capucine arqua d'un sourcil. Elle ne comprenait pas pourquoi il n'aimait pas son prénom. Steve n'était pas un prénom moche ou autre. Mais bon, chacun ses gouts. Et puis beaucoup de personne n'aime pas le prénom qu'il porte. Pour Capucine, ce n'était pas ça. C'était même le contraire ! Elle aimait son prénom qui était à la fois original & jolie. Quoi qu'il en soit. Capucine allait l'appeler par son prénom...ce qui lui semblait logique vu que c'était son prénom et qu'elle ne le connaissait pas assez pour lui donner un surnom. Mais avant même que Capucine prenne la parole, Steve la reprit pour lui poser à son tour une question.

    - " Puis-je connaître le votre, avant que vous m'en donniez un?"

    Il avait donné son prénom (en espérant qui lui ai donné son vrai prénom) alors pourquoi ne pas lui donner son prénom aussi. Et puis, c'est qu'un prénom. Ce n'était pas comme s'il pouvait trouver toutes les informations sur elle grâce à son prénom...Bref. Cependant, elle n'allait pas appeler Steve par un autre prénom. Cela ne servait à rien. Et son prénom était bien comme ça.

    "Moi, c'est Capucine. Mais je vous appellerais Steve."


    Maintenant que les présentations étaient faites...elle pouvait commencer son entrainement. ou pas ! Enfaite, Capucine n'était pas sur. Même si il l'avait mise un peu plus en confiance...elle ne savait pas si c'était le bon moment. Mais de quoi avait-elle peur au juste ?! Ils n'étaient que tout les deux donc elle pouvait s'entrainer même devant lui & il ne pouvait rien arriver à Capucine car elle savait se défendre avec son pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Sam 27 Mar - 11:27

Et voilà, encore une adepte du nom donné à la naissance qui refusait de l'appeler autrement. Il avait bien fait de ne pas donner le premier, c'était une question de dignité personnelle. Et puis, qu'est-ce que ça changeait après tout qu'il donne son premier ou son deuxième prénom puisqu'ils étaient tous les deux officiels? Ce n'était pas vraiment un mensonge... enfin, peut être un peu. disons, un mensonge par omission, mais c'était pour une bonne cause: la sienne.

Une minute... elle avait dit Capucine? Mince, un nom de fleur. et lui qui se plaignait du sien... Il préférait encore s'appeler Dunney que Capucine. Ceci dit, il n'était pas une fille et n'avait donc pas à disserter sur les prénoms que celles ci pouvaient avoir. Il avait lui même un prénom niais et compatissait sincèrement à toutes les personnes dans son cas, homme ou femme, mais il préférait quand même ne pas trop y penser: ça le déprimait.

Un long silence suivit cette réflexion intense et muette de "Steve". Il ne se passait rien. Dans un film, il aurait casé le bruit du vent à ce moment là, mais il n'y avait pas de vent en l'occurrence. Les éléments n'étaient jamais là quand on avait besoin d'eux pour combler un vide. Le malaise s'installait.
Il se demandait comment faisaient les personnages de roman pour toujours savoir en un temps record ce qu'il fallait faire (ou ne pas faire). Leur rapidité a exécuter les coups de maître et les gaffes l'avait toujours impressionné, lui qui mettait des plombes à se décider pour finalement faire des bourdes.

Enfin, au moins maintenant il avait son prénom, et son visage. C'était suffisant pour ordonner une recherche! Il était si content qu'il se mit a danser... mentalement bien sûr. La sobriété, toujours la sobriété, le reste ne lui allait pas de toutes façons. Ceci dit, danser mentalement ne changeait rien à l'ambiance pesante qui s'était installée.


- "Vous avez peur de me blesser ou vous avez peur que je vous blesse?"

Ça, c'était vraiment pas malin de sa part. L'humour ne lui allait pas du tout, ça clochait avec son image. En plus, il n'avait pas d'humour reconnu par ses pairs, qui le prenaient toujours au mot, ou bien lui faisaient remarquer qu'il n'avait aucun talent en la matière. Ses employés ne le respectaient pas tellement, à bien y réfléchir...


[HRP: Sorry, c'est moins bien cette fois ci, je ferais mieux au prochain post]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Sam 27 Mar - 15:43

    Capucine avait décidé d'appeler l'homme en face d'elle par le prénom qu'il lui avait dit. Elle ne voyait pas pourquoi elle lui donnerait un autre prénom. C'était son prénom...Mais bon. Certaines personnes sont complexés par leur prénom alors que c'est juste un prénom. C'est pas comme si le prénom en disait long sur le caractère ! ou pas. Car des fois, le prénom était en concordance avec le caractère. Enfin bref...On va pas passer la vie à parler de prénom quand même !

    Puis Capucine lui dit à son tour comment elle s'appelait. Puis le silence retomba. L'atmosphère pesante s'installait peu à peu. Capucine n'aimait pas cette atmosphère mais il n'y avait pas grand chose à faire pour changer ça. A part parler mais Capucine ne savait vraiment pas quoi lui dire. C'était pas étonnant non plus...Que lui dire alors qu'elle ne connaissait que son prénom. Mais il restait une autre possibilité : S'entrainer enfin ! Mais Capucine n'arrivait pas à s'entrainer devant un inconnu...même si elle connaissait son prénom x) Peut-être que c'était de la timidité. La jeune étudiante ne savait pas vraiment. Quoi qu'il en soit, pour l'instant, la situation était toujours pareil avec une atmosphère horrible pour les deux individus.

    Mais heureusement, Steve prit une nouvelle fois la parole. Cette fois-ci, se fut une question qu'il posa à la jolie blonde.


    - "Vous avez peur de me blesser ou vous avez peur que je vous blesse?"

    Peur de le blesser, absolument pas. Elle savait contrôler son pouvoir à force d'entrainement. Cependant, Capucine ne comprit pas la fin de sa phrase. En arquant une nouvelle fois d'un sourcil, elle posa une nouvelle question à son tour.

    "Comment ça ? Peur que vous me blessiez ? Que voulez vous dire par là ?!'

    Capucine commençait à sérieusement se poser des questions. Voulait-il dire qu'il avait une capacité ? Était-elle puissante pour qu'il lui demande si elle avait peur qu'il l'a blesse ? Miss Rider voulait en savoir plus, toujours plus comme d'habitude ! La jeune étudiante attendit impatiemment une réponse de sa part. Elle espérait qu'il réponde...& surtout qui lui dise la vérité. Si il était comme elle ou pas !


[HS : Franchement, tes RP sont 10 fois mieux que les miens Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Sam 27 Mar - 16:50

Le problème des phrases sorties par caprice, c'était qu'on ne savait quasiment jamais expliquer pourquoi on avait dit ça et pas autre chose. Accessoirement, il devenait aussi très difficile d'en expliquer le sens. Dans le cas présent, il savait pourquoi il l'avait dit, mais il n'avait pas envie d'en faire part à la jeune fleur blonde. En effet, ses considérations personnelles sur les éventuels dégâts causés à ceux auxquels il insufflait des idées contraires à leur personnalité n'étaient pas de mise, d'autant que connaître son pouvoir aurait pu la faire fuir. Aussi émit-il la première explication plausible qui lui passa par la tête. Heureusement, il ne mettait jamais longtemps à inventer des mensonge crédibles.

- "En fait, mon petit frère refuse de m'approcher depuis qu'il s'est découvert une capacité, comme il dit. D'après ce que j'en ai compris, cela le rendait extrêmement fragile de s'en servir, et il ne fallait pas grand chose pour qu'il s'évanouisse. "

Dunney Holster, ou comment faire dans le pathétique pour qu'on ne vous pose pas trop de questions et qu'on suppose que vous êtes vous même inoffensif. En plus, il pourrait demander à l'un de ses employés de jouer le rôle de son "petit frère" si nécessaire, ce qui serait une excellente occasion de capturer la demoiselle si elle était d'une nature compatissante ou, mieux, si elle connaissait des membres de ce groupe qui lui tenait tête.

- "Comme ce n'est pas la première fois que j'entendais parler de ce genre de dons, j'ai fait le rapprochement avec vos entraînements. J'espère ne pas vous avoir effrayée..."

Se justifier pour se justifier n'avait de toutes façons jamais servi à grand chose. Tout l'art de la manipulation consistait à retourné à son avantage les pires situations. Et pour une fois, il savait qui remercier: c'était à sa sœur aînée qu'il devait les bases de son talent. Mais il était loin le temps ou il empruntait des crayons pour un temps indéterminé, et les missions qu'il exécutait pour son propre compte pouvaient lui valoir un peu plus que des lignes à copier si on apprenait qu'il avait, par exemple, poussé un général curieux à se pendre. Cet idiot, aussi, était venu le faire chanter malgré un début de déprime, et il avait suffi d'un léger coup de pouce pour qu'il se trouve de bonnes raisons au suicide, tout seul comme un grand.

*Et t'es fier de toi?* Oui, il était fier de lui, quoi qu'en dise sa propre conscience. Et il était aussi fier de son énorme bobard du moment, bien que celui ci n'aie servi que les intérêt de son projet. En effet, son intérêt personnel, c'était de la revoir s'entraîner, et parler d'un petit frère virtuel n'avait que peu de chances de la rassurer suffisamment pour cela. Il tenait à cela comme un gamin tenait au lot de sucette en vente dans la boulangerie du coin, aussi décida-t-il de tenter (un peu) la franchise. Mais vraiment avec parcimonie, hein?


- "Accepteriez vous de me montrer l'étendue de vos talents ou suis-je définitivement un importun?"

Franc, c'était franc. Mais au moins, si elle refusait, il pourrait toujours se dire qu'il avait essayé et la persuader moins poliment. Il aimait être poli, mais cela ne lui jamais permis de gagner gros. La politesse était, utilisée à bon escient, une prime sur le prix des marchandises, ou les faveurs d'une belle femme. Mais ce n'était jamais quelque chose d'important.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Sam 27 Mar - 17:55

    Toujours sur la défensive, Cap' questionnait son interlocuteur, tout comme il la questionnait. Un vrai jeu de question/réponse ou plutôt de remarque/remarque etc était entrain de s'installer. Et là la jeune blonde venait de prendre la parole. En effet, Capucine lui avait demandé ce qu'il voulait dire par sa précédente question. Il n'avait pas tarder à répondre...

    - "En fait, mon petit frère refuse de m'approcher depuis qu'il s'est découvert une capacité, comme il dit. D'après ce que j'en ai compris, cela le rendait extrêmement fragile de s'en servir, et il ne fallait pas grand chose pour qu'il s'évanouisse. "

    Son frère avait donc une capacité...Mais il avait raison. S'en servir fatiguait beaucoup. Du moins, c'était la même chose pour Capucine. Mais peut-être pas au point de tomber dans les pommes. Suite à la remarque de Steve, Capucine eu un léger sourire...presque invisible. Il était entrain de gagner sa confiance...

    "Vous avez raison. Lorsque j'utilise ma capacité, à la fin, je suis fatiguée...faible. Enfin tout dépend de ce que je fais avec ma capacité et puis aussi son morale & humeur du moment...Et ..."

    Stop ! Capucine était de raconter "la vie" de ses capacités. Il n'avait pas besoin de savoir tout ça. Mais comment avait-elle pu dévoiler ça comme ça ? Il savait maintenant comment Capucine fonctionnait avec son pouvoir...& les conséquences de son utilisation. Mais bon, plus elle s'entrainait, moins elle devenait faible lorsqu'elle s'en servait. Bref...Une question trottait encore dans la tête de la belle blonde. Elle décida de lui la poser en esperant qui lui réponde.

    "Mais vous n'avez pas de capacité ? Enfin je veux dire, c'est bizarre que votre frère en ai une mais pas vous. Je croyais que c'était génétique. Je me suis peut-être trompée ..."

    Capucine était en plein doute. Elle se posait plein de question. Mais si elle s'en posait trop, sa tête allait finir par exploser. Surtout que la plupart de ses questions étaient sans réponses. Après cette question qui attendait une réponse, Steve reprit la parole en faisant une nouvelle remarque.

    - "Comme ce n'est pas la première fois que j'entendais parler de ce genre de dons, j'ai fait le rapprochement avec vos entraînements. J'espère ne pas vous avoir effrayée..."

    Il n'y avait pas de doute. Cet homme était intelligent. Capucine eu un plus large sourire...qui était amusé. Oui, il lui avait fait peur...évidement. Un homme qui vous espionne, ça fait toujours peur. Mais maintenant, cette peur s'effaçait peu à peu. L'homme avait réussi à gagner un bout de confiance de Capucine. Mais pas totalement non plus !

    "J'avoue. Vous m'avez un peu fait peur. Mais maintenant, ça va."

    On avait l'impression que l'atmosphère s'était peu à peu détendu. Pas complètement non plus...Car Capucine était toujours un peu sur la défensive. Mais elle "s'ouvrait" peu à peu à cet homme qu'elle ne connaissait même pas. Puis Steve reprit la parole. Une nouvelle question....Mais cette fois, elle fut plus directe. Ce qu'il voulait c'était voir l'étendu des pouvoirs de Capucine...Mais elle n'était pas prête de lui offrir cette chance...cette chance de voir ce qu'elle savait faire. Pas maintenant du moins. Capucine se mordit légèrement la lèvre inférieur. Que répondre ? Il ne fallait pas qu'elle prenne 3 heures à répondre quand même...

    "Je sais pas...Pas aujourd'hui. Laissez moi réfléchir tranquillement chez moi et dans quelques jours, on se retrouve ici pour vous montrer une petite démonstration. Vous êtes d'accord ?"

    De toute façon, il n'avait pas le choix. C'était soit ça, soit rien. A lui de voir s'il voulait vraiment voir sa capacité ou renoncer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Lun 29 Mar - 19:44

    Fatiguée, hein? Donc, son pouvoir était bien de ceux qui puisaient dans les réserves d'énergie. Cela limitait son pouvoir qui, par ailleurs, restait tout de même puissant. De plus, si celui ci était influencé par son humeur, il pouvait suffire d'un peu de colère ou d'une bonne crainte avec poussée d'adrénaline pour l'amener à provoquer des catastrophes... Mais bon, il n'avait pas vraiment envie de convertir ce pouvoir là en arme. L'usage des capacités à des fins militaires n'était pas son objectif principal, surtout parce que peu rentable. D'autant que la plupart des concernés n'avaient pas forcément envie de s'engager. Ça lui arrivait, de respecter l'avis des gens. Et puis, il n'avait jamais été très patriotique de toutes façons.

    Lorsque la possibilité de son propre pouvoir fut mentionné, il eut l'impression que son sang avait arrêté de circuler. Il afficha aussitôt une mine soucieuse de façade et réagit par automatisme. **Il a dit autre chose. Ce n'est pas vraiment important qu'il n'ait pas de pouvoir après tout **. Il regretta immédiatement: rien n'était plus instable que la peur, ni rien de plus dangereux que les actes qui en découlaient. Pour peu qu'elle soit encore en position très défensive, avec un peu de jugeote, elle pouvait remarquer que cette pensée n'était pas vraiment la sienne. C'était risqué.

    Heureusement, elle ne sembla pas le remarquer. Peut être parce qu'elle avait réellement autre chose à penser et n'y avait pas fait attention. Peut être aussi qu'elle était tout simplement immunisée, ou peut être qu'elle avait été influencée, il n'en savait rien. Sur l'instant, ce qui importait, c'était qu'elle ne s'intéresse pas à sa capacité. Les dons qui touchaient au libre arbitre des gens, il l'avait vu, étaient rarement bien vus. Il était si soulagé qu'elle ne relève pas son silence vis-à-vis de lui même qu'il mit quelques secondes avant de l'écouter de nouveau...


    -"...Et dans quelques jours, on se retrouve ici pour vous montrer une petite démonstration. Vous êtes d'accord ?"

    Euuuh? s'il était d'accord? Argh, c'était pas prévu un plan comme ça. Si elle avait refusé net, il aurait su comment réagir, mais là la situation n'était pas du tout à son avantage. S'il revenait ici, seul, il prenait le risque qu'elle fasse partie du groupe d'illégaux et qu'elle soit alors accompagnée. Là, il serait chanceux s'il ne se faisait pas repérer: il devait bien y avoir quelqu'un capable de lire les pensées ou un truc du genre. C'était toujours les autres qui avaient ce genre de pouvoirs dans leurs rangs. Même dans les romans, d'action ou à l'eau de rose.

    En attendant, il devait donner une réponse. S'il refusait, il ne la reverrait jamais. Dans le pire des cas, il pouvait organiser sa capture à ce moment là, c'était jouable. Mais il préférait y aller seul, du moins en apparence. S'il pouvait la recruter sans avoir recours à la force, cela vaudrait mieux.


    - "C'est entendu. Si vous le voulez, nous pouvons convenir déjà d'une date. Je suppose que ce sera ici?"

    Le sort en était jeté, il prenait le risque d'avoir affaire à un ou plusieurs gardes du corps. Certes, il aurait lui même quelques employés embusqués, mais il n'aimait pas vraiment utiliser la force. Cela le décevait de voir que les gens de nos jours ne parvenaient plus à renoncer. Cela les blessait plus qu'autre chose, tant dans leur honneur que dans leur chair, et pourtant ils s'obstinaient dans de mauvais choix... Mais bon, il n'y pouvait pas grand chose. Il espérait juste que la jeune fleur ferait le bon choix. D'ailleurs, il pourrait sans doute l'y aider un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Lun 5 Avr - 14:05

    Le pouvoir de Capucine ne faisait pas tellement de dégât. Quoi que, si elle était vraiment très très énerve, elle pourrait peut-être faire léviter tout les objets/humains se trouvant dans un petit rayon. Mais cela ne s'était pas encore produit. Et ne se produira peut-être jamais. Cet aspect la de son pouvoir semblait bien trop puissant aux yeux de Capucine pour qu'elle y croit. Mais bon, sait-on jamais. Peut-être que le pouvoir de Capucine était plus puissant qu'elle ne le pensait.

    Bizarrement, lorsque que Capucine lui fit part de ces intuition à propos de l'apparition de ses capacités, Steve fut comme paralysé. Il ne parla pas, ne bougea pas. Qu'avait-elle dit pour créer une réaction comme celle là. Capucine, dans sa tête, récita ses paroles. Il n'y avait rien de choquant ou autre dans ce qu'elle avait dit. Mais la jeune femme préféra passer outre. Cela ne servait à rien de compliquer cette rencontre d'avantage. Elle le lui demanderait la prochaine fois qu'elle le reverrait.

    Car en effet, Capucine allait le revoir. Elle ne savait pas encore quand, ni où, ni si elle allait y aller seule. Pour le lieu & la date, ils allaient en discuter tout les deux, là, maintenant. Mais pour savoir si elle allait venir seule ou pas...c'était à elle d'en décider. Et lui, ne devait rien savoir.


    "C'est entendu. Si vous le voulez, nous pouvons convenir déjà d'une date. Je suppose que ce sera ici?"

    "Pour le lieu, ça me va."

    La question du lieu était réglé, maintenant, il restait la date. Capucine réfléchit. Il n'y avait qu'une chose dont elle était sur : Cela ne devait pas être trop tôt. Mais pas trop tard non plus. Mais quel date conviendrait-il le mieux ? Réfléchir trop, Cap' n'aimait pas ça. Alors elle décida de répondre sans tellement penser que la date qu'elle allait dire n'était pas tellement loin d'aujourd'hui.

    "Que diriez-vous...dans 15 jours ?"

    15 jours, ça faisait 2 semaines. Ce n'était pas trop loin de ce jour là. Mais qui sait...peut-être trop tôt. Capucine n'en savait trop rien. Oh puis, c'était juste pour lui montrer ce qu'elle savait faire. Et puis, elle pourrait toujours amener quelqu'un si elle le voulait...si elle ne le sentait pas.

    En attendant une quelconque réaction ou réponse de Steve, Capucine, dans sa tête, procéda à une "analyse" sur qui elle pourrait amener. La première personne qui fut rayer de cette liste de potentiel était tout simplement Aaron. Son cousin...qui ne savait pas qu'elle avait un don. Pareil pour sa cousine, Aby. Bref. Pas la famille. Ce serait alors quelqu'un proche de la jolie blonde comme Wyatt par exemple. Oui, tiens ! Pourquoi pas lui ?! Ou peut-être qu'elle irait seule. Pour le moment, Capucine ne savait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dunney H

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   Mar 6 Avr - 18:03

Bon, au moins, le lieu c'était bon. Pas que ça le dérange vraiment d'aller ailleurs: il pouvait se rendre n'importe ou, mais ce lieu était on ne peut plus approprié, et ce pour une raison simple: il était isolé. Tout bêtement. Il y avait peu de chances pour qu'ils y soient dérangés, et cela l'arrangeait. Évidemment, il se doutait qu'elle n'aurait pas choisi un lieu public. Elle n'était pas sotte et il savait qu'elle tenait à son secret. Il pourrait peut être essayer de la convaincre par l'offre de l'anonymat... Non, ce n'était sûrement pas suffisant.

- "Que diriez-vous...dans 15 jours ?"

C'était logique qu'elle hésite, logique aussi qu'elle cherche un date suffisamment lointaine pour se sentir à l'abri. C'en devenait presque moins logique de choisir malgré tout une date assez proche mais à bien y réfléchir, lui non plus n'avait pas envie de trop se casser la tête sur cette histoire. Il serait discrètement accompagné, dans le cas ou il se ferait repérer, et ce serait bien suffisant.

- "Ca me va.

C'était dit, il n'y avait rien à ajouter. C'était précisément le problème qui se posait à lui à présent: que dire de plus? A bien y réfléchir, il eut été de mauvais ton de s'éterniser sur les lieux, puisque la jeune femme ne voulait pas s'entraîner en sa présence. Il y avait peu de chance qu'elle reprenne ses activités comme si de rie 'était après son départ mais il valait mieux lui en laisser la possibilité, ne serais-ce que par simple délicatesse. En même temps, le jour ou il ferait preuve d'une délicatesse spontanée n'était pas arrivée: il voulait juste qu'elle soit dans de bonnes dispositions à leur prochaine rencontre. Parce qu'ils se reverraient, maintenant. La seule inconnue restait l'issue de cette... troisième rencontre, après calcul.


- "Bon, hé bien il ne me reste plus qu'à vous laisser. A dans deux semaines donc."

La phrase aurait aussi bien pu ne pas être prononcée. Cela ne servait jamais à rien de dire ce qu'on était en train de faire (en l'occurrence, partir) et en plus ça donnais l'air niais. Certes, il se devait de paraître aussi niais et inoffensif que possible, mais il devait aussi admettre ses erreurs. Et là, c'en était une. Une faute de style pour être précis. La plupart de ses employés se seraient foutus de sa gueule (c'est beau la loyauté), et son propre comportement lui restait en travers de la gorge tandis qu'il tournait résolument le dos au paysage et à la jeune fleur blonde. Il ne lui restait plus qu'à préparer leur prochain rendez-vous, si possible avec un peu plus de classe que maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Au plaisir de vous revoir [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au plaisir de vous revoir [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: THE BLUE LAKE-