..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Ven 2 Sep - 20:24


Le sang, la douleur et les griffes


29 août 2010 - 14 h 30
« Wyatt Callahan, toute jeune recrue à former et Owen Harwell, recrue confirmée mais rétrogradée depuis peu sont couplés pour une mission plutôt intéressante... La jeune femme au centre de tout ce remue-ménage doit être interrogée : sait-on jamais, elle livrera peut-être ses secrets. Reynolds n'y compte pas trop, Beckett non plus mais il faut essayer. Beckett a conseillé la méthode douce mais Reynolds a insufflé à ses poulains d'y aller aussi fort que nécessaire : une dent contre les O'Hara, Kate ? Possible. En attendant, c'est la cousine qui trinque.

Wyatt va sûrement apprécier rendre la monnaie de sa pièce à la petite garce qui l'a frappé sans raison. Il ne voulait pas réellement suivre les conseils de Reynolds mais quand il sera face à Shannon et qu'il comprendra que c'est elle la jeune fille enlevée, il risque de changer d'avis. Owen, lui, va comprendre à quel point il a merdé ces derniers temps : cette brune attachée n'est-elle pas celle qu'il avait mise dans son lit au cours de l'été ? Et si mon petit gars, dommage pour toi, elle n'y reviendra pas de si tôt : mais tu sais prendre ton pied autrement, n'est-ce pas ? »

HRP : Shannon est dans l'une des cellules de Genetic. Elle est ligotée à un lit, un peu comme les personnes dangereuses à l'hôpital. Elle a reçu une dose de calmants suffisante pour bloquer sa capacité mais elle reste tout de même capable d'une grande répartie. Owen est remonté dans l'estime de Reynolds grâce au dossier de Zoé qui a permis la capture de Shannon et il est là pour enseigner l'art de la Question à Wyatt. La torture ne se fait qu'à partir du pouvoir des deux garçons : pas d'instruments qui pourraient laisser des traces. Le but est de faire croire qu'elle est en bonne santé au cours de l'échange à venir. Les chambres sont insonorisées. Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Sam 3 Sep - 12:11

Il lui avait fallu au moins une bonne dizaine de minutes pour savoir où se trouvait le lieu où il devait se rendre. Aller dans une des cellules de Genetic pour interroger une prisonnière. La théorie était très simple sauf que son dossier ne tenait pas compte du fait qu’il était une toute nouvelle recrue qui ne connaissait pas encore les locaux ! Il finit par trouver sa destination seul comme un grand (XD) et même la cellule concernée.

Arrivé devant, le jeune homme n’entra pas. Il consulta son portable et remarqua qu’il était un peu en avance. Il allait donc attendre patiemment son binôme du nom de Harwell. Il s’appuya contre le mur à côte de la porte de la cellule et observa le couloir des deux côtés. Pouvait-on fumer ? Il n’y avait aucun panneau qui l’interdisait. Donc cela voulait dire oui, non ? Et si c’était interdit, il se ferait bien voir dès le début et on le rappellerait à l’ordre. Le jeune homme sortit donc son paquet de clopes de sa poche et s’en alluma une.

Ses pensées revinrent la fameuse réunion qui avait eu lieu. Soudain quelque chose fit tilt dans son esprit. Ils savaient où était Holster ? Le Dunney S. holster qui se faisait également appelé Steeve et qui était son patron à Genentech ? C’était peut être bien lui après tout, Genentech et Genetic étaient deux noms qui se ressemblaient un peu.

Après quelques bouffées, le jeune homme finit par balancer ce qui restait de sa cigarette au sol et l’écrasa avec son pied. Il s’accroupit et ramassa le mégot, le jetant un peu plus loin, devant la porte d’une autre cellule. Bon que faisait cet Harwell ? Il préparait peut être sa liste de questions pour avoir les réponses sur Genome ? Et si la captive connaissait son père et savait également qu’il était à Genome. Le soupçonnerait-on d’être un espion au compte de son paternel ? Il ne manquerait plus que ça après tout ce qu’il avait vécu récemment à cause de son cher paternel…

Attendre Harwell et espérer qu’aucune information sur son père ne serait donnée. Il n’avait plus que ça à faire, ce fut ce qu’il pensa en soupirant et en regardant une nouvelle fois sa montre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Mar 6 Sep - 16:48

*Infliger les pires souffrances de sa vie à Shannon O'Hara, pour obtenir des informations sensibles d'être utile pour cerner leur ennemi, Genome et le fragiliser. Former Wyatt Callahan à l'art de la torture, vérifier s'il est vraiment apte à intégrer Genetic.*

Les yeux froids d'Harwell parcourait son ordre de mission, alors que son cerveau tournait à plein régime et que ses propres objectifs étaient déjà bel et bien fixés, dans sa tête. S'il ignorait parfaitement qui était Callahan, c'était aussi le cas pour O'Hara. La cousine du pathétique Aaron, semblait-il. Elle prendrait à sa place. Elle n'en ressortirait pas indemne. Physiquement comme mentalement. Et si, d'ordinaire, former une nouvelle recrue inexpérimentée aurait totalement déplu à Owen, cette fois-ci, le plaisir que lui inspirait déjà sa mission ne pouvait plus être gâché. Beckett lui avait conseillé d'y aller doucement. Elle n'y connaissait absolument rien. Croyait-elle vraiment que Shannon allait leur raconter sa vie autour d'un café, après des échanges de sourires amicaux ? Cette femme n'avait absolument rien à faire à la tête de Genetic. Pathétique.

C'était après avoir étudié plus que longuement son dossier, pendant un certain nombre de minutes, qu'Harwell se décida enfin à quitter la salle de réunion pour se rendre à l'une des cellules des quartiers de Genetic, où l'attendait déjà sa future victime. Ce n'était, d'ailleurs, apparemment pas la seule à patienter, puisque quand le psychopathe fut tout proche de sa destination, il remarqua un jeune homme devant la porte. Il était jeune. Sans doute trop. Mais après tout, l'âge n'avait aucune importance. Il verrait bien ce qu'il avait dans le ventre. Une fois arrivé à sa hauteur, il lui adressa un vague sourire, tendant la main pour serrer la sienne.

« Tu dois être Callahan ? »

C'était une question dont il connaissait déjà la réponse. Il ne prit pas la peine de se présenter lui-même, il devait deviné à qui il avait à faire. Il enchaîna, sortant une clef de sa poche pour ouvrir la porte verrouillée à double tour.

« Bon...On a pas de temps à perdre. On va y'aller franco. Tu sais pourquoi tu es là. J'veux pas travailler avec des tapettes, que ça soit clair. Tu suis mes ordres et tu te la fermes. T'es là pour être formé, moi, pour t'apprendre. Mais oublie pas que le but, d'abord, c'est d'obtenir toutes les informations que l'autre idiote est sensée nous fournir. Et tous les moyens sont bons. Si tu te sens pas capable de ce que j'te demande, si tu te sens mal, tu dégages et j'veux plus revoir ta gueule, compris ? J'ai compris que tu es un mutant, mais on a pas pris la peine de m'informer sur ton pouvoir, exactement. Alors, j't'écoute... »

Il appuya la main sur la poignée et poussa la porte, pour pénétrer dans la salle, plongée dans le noir, jetant un simple regard à Wyatt, sous-entendu qu'il fallait le suivre. Puis, il posa le doigt sur l'interrupteur à sa droite, et les lumières s'allumèrent, pour éclairer le visage de la jeune femme attachée à son lit. Shannon O'Hara...

« Bordel... »

C'était le seul mot qu'il était capable de mettre sur ce qu'il ressentait actuellement. Il était immobile, bien incapable de réagir à la découverte qu'il venait de faire. Non, cette O'Hara ne lui était pas totalement inconnue. Il l'avait déjà rencontrée. Il avait couché avec elle. Elle lui avait vomi dessus. Il l'avait étranglé. Il avait failli lui donner la mort. *Putain !* Et pourtant, au fur et à mesure qu'il comprenait, il ne pouvait s'empêcher de sourire. Un sourire froid, terrifiant.

« T'as signé ton arrêt de mort. Shannon...Très chère Shannon. Je suppose que tu as déjà entendu parlé d'Owen Harwell, dans ta merveilleuse famille, n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Sam 10 Sep - 15:45

    Shannon avait l'impression que sa tête allait exploser. Elle sentait que ses yeux avaient beaucoup de mal à s'ouvrir. c'était comme chercher à soulever une voiture à bout de bras. Quand elle voulu frotter son œil droit avec sa main, elle ne put. Elle tira deux trois fois sa main vers le haut. Ses yeux n'opposèrent quasiment plus de résistance. Elle était plongée dans le noir. Elle testa pour son autre main, et commença à paniquer lorsqu'elle comprit qu'elle était attachée. Ses mains étaient liées à une sorte de table avec un matelas qui n'était certainement pas son lit doux et moelleux. Sa respiration s'accéléra. Tout ne pouvait être qu'un cauchemar. Un fichu cauchemar. Elle vérifia quand même pour ses pieds. Si c'était une blague elle n'était vraiment pas drôle. Elle ne savait pas où elle était, ni quelle seconde de quelle heure de quel jour. Si ça se trouve un psychopathe était en train de l'espionner à l'autre bout de la pièce avec des lunettes infrarouges ? Mais lorsqu'elle se remémora les derniers souvenirs qu'elle possédait, elle comprit. Elle comprit qu'elle s'était évanouit et avait échoué dans sa mission. Qu'elle avait probablement été enfermé pour avoir fait tout foirer. Peut-être que c'était la façon d'Aaron de la punir. Certes c'était violent, mais elle préférait s'imaginer cela. Elle soupira avant de faire sortir ses griffes. Mais a nouveau, ce fut la surprise. Elle n'y arrivait pas. Chaque tentative était un échec qui l'affaiblissait. Elle commença vraiment à s'affoler. Et prise d'effroi, elle se mise à hurler de toutes ses forces. A crier le nom d'Aaron et à l'insulter tant qu'elle pouvait. Lui disant que ce stupide jeu n'était pas drôle et que s'il ne la sortait pas d'ici immédiatement il allait passer un sale quart d'heure. Mais Shannon restait plonger dans un silence total. Que pouvait-elle faire de plus ? Elle imagina des dizaines de plans pour sortir de là, mais tous avait une fin qui n'était pas joyeuse. Elle s'imaginait, tentant de faire rouler son corps hors de la table, mais elle était trop bien attachée. Au pire elle réussirait et se briserait la nuque quand la table se renverserait sur elle. Alors elle commença par calmer l'affolement de son coeur. Elle fit cesser les palpitations et réfléchis, plus sérieusement cette fois. Kate était là le jour de la mission. Ainsi que la brune. Faisait-elle parties toutes les deux de Genetic ? Cette soi-disant 'société' qui faisait des expériences sur les gens comme Shannon, sur des mutants ? Non, Kate ne lui ferait jamais ça. Après tout, elle ne la connaissait pas tant que ça. Shannon ne cessait de penser quand la lumière l'aveugla brutalement, suivie d'une voix masculine. Une voix masculine qui lui paraissait bien familière.

    « T'as signé ton arrêt de mort. Shannon...Très chère Shannon. Je suppose que tu as déjà entendu parlé d'Owen Harwell, dans ta merveilleuse famille, n'est-ce pas ? »

    Les yeux mirent quelques secondes pour s'habituer à la lumière. Puis elle vit cet homme debout à côté d'elle. Celui de la piscine, celui sur qui elle avait vomi, celui qui avait failli la tuer devant tout le monde. Celui dont son cousin lui avait supplier de ne pas approcher. Celui qui travaillait à Genetic pour le simple plaisir de torturer quelques pauvres innocents. Elle était en colère, et de plus en plus terrifiée. Elle savait qu'il était un mutant, mais elle n'avait aucunes idées de quoi il était capable, Aaron n'avait jamais voulu lui dire. Il allait vraiment la tuer ? Shannon serra les poings pour tenter une nouvelle fois de faire sortir ses griffes. Mais elle comprit soudain, que soit il pouvait bloquer sa capacité, soit il lui avait donner un truc pour qu'elle s'arrête. Elle regarda autour d'elle encore un peu abasourdie et vit qu'elle portait une de ses combinaisons blanches, telles celle que les fous portent dans les asiles. En plus de l'avoir enfermé dans une pièce blanche sans vitre avec une unique porte, qui ressemblait a celle d'un coffre fort, ils l'avaient touché. Dans l'ombre de ce fameux Owen elle aperçut une connaissance aussi. Celui a qui elle avait cassé le nez. Génial, qu'est-ce qu'il faisait ici le gamin aussi ? Elle soupira. un soupir qu'elle aurait voulu un peu plus assuré, mais qui était ressorti plutôt comme un essoufflement. Elle tourna son visage avec toute la rage qu'elle pouvait vers Owen.

    « Ecoutes, si t'es le larbin qui fait le sale boulot et dont les gens ont du oublier de me mentionner l'existence, vas-y. Parce que te voir encore une fois me brule les yeux. »

    La voix de Shannon était rauque, comme si elle avait passé une nuit en boite à hurler pour chanter des chansons. Mais elle n'avait pas vaciller. En revanche vu l'allure et le regard de celui à qui elle venait de s'adresser, l'irlandaise préféra regarder le plafond pour se retenir de hurler. Elle savait qu'elle risquait gros d'avoir dit ça, mais elle ne pouvait pas se résoudre à couiner comme une petite souris prise au piège. C'était dans sa nature. Une fierté monstre dans un corps qui avait du mal à la contenir. C'est en ces termes qu'on pourrait qualifier probablement la brune au caractère bien trempé qui semblait déjà faire ses adieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Sam 10 Sep - 20:34

Les yeux du jeune Callahan quittèrent l’écran de sa montre au moment où il entendit des bruits de pas dans le couloir. Un homme arrivait à sa hauteur. Plus âgé que lui, un petit sourire au coin des lèvres qui pouvait mettre en confiance. Sauf que cet homme dégageait quelque chose qui faisait froid dans le dos. Il semblait inspirer la confiance autant qu’il semblait inspirer la peur. Owen Harwell, au premier abord, semblait être une personne assez difficile à cerner pour Wyatt. Le jeune homme lui tendit à son tour la main pour serrer celle qu’il lui présentait. Il se contenta de hocher positivement de la tête, se décollant du mur sur lequel il était appuyé. Son regard ne quittait pas le dénommé Harwell alors qu’il sortait une clé de sa poche pour ouvrir la porte.

Owen mit les choses au clair avant qu’ils n’entrent dans la cellule, annonçant direct la couleur. Il devait se la fermer et exécuter les ordres. Cela était clair et pourtant… Il n’était pas le genre de personne à faire tout ce qu’on lui dicte. La preuve en était le nombre de lycées desquels il avait été renvoyé. Pourtant, là ce n’était pas la même cour. Ce n’était plus l’époque du lycée mais celle où deux organisations s’affrontaient. Les raisons lui en étaient encore obscures. Son père était d’un côté, lui à présent était de l’autre. Harwell lui fit comprendre qu’il utiliserait la torture pour avoir les informations qu’il devait collecter. La mâchoire du jeune Callahan se crispa mais il ne répondit rien, écoutant la suite
.

« Mon pouvoir ? Disons que je suis capable de faire quelques petits tours avec le sang…. »

Ce n’était pas vraiment des petits tours, son pouvoir pouvait être destructeur s’il ne le contrôlait pas. Les fois que le jeune homme l’avait utilisé, soit c’était pour s’amuser, soit car il en perdait le contrôle. Jamais il ne l’avait utilisé sciemment pour torturer une personne. Quant à lui ôter la vie, il ne s’était jamais posé la question jusque présent et ne savait pas s’il en était capable.

« Et le tien ? »

Pour qu’on lui confie cette mission, Wyatt se doutait que Harwell devait avoir un pouvoir assez efficace. Pour récupérer des informations, on n’allait pas prendre une personne étant capable de créer des chocolats ou de transformer tout ce qu’il touchait en guimauve ou en bonbon. L’idée était amusante, il se souvenait d’avoir vu un dessin animé où un personnage transformait ses victimes en confiseries mais là… Voir un être humain se transformer en bonbon sous ses yeux, il sentait que cela allait le dégoûter des confiseries à vie. Surtout si Harwell était assez dérangé pour lui demander s’il voulait goûter au nouveau bonbon…

Ses pensées commençaient à sérieusement dériver, il était temps de revenir à l’instant présent et de suivre à l’intérieur de la pièce celui qui était en quelque sorte son instructeur. Le dos de Owen lui cacha la personne qui était allongée sur une table. Wyatt se décala un peu, tentant de comprendre la réaction de son collègue. Oh non pas elle… Le jeune homme ne savait pas vraiment quel sentiment était en train de l’envahir. L’occasion de se venger peut être ? Sur le lit, attachée, se trouvait Shannon O’Hara. Celle qui, quelques mois auparavant, lui avait mis son poing dans la figure un jour qu’il s’était rendu à la demeure des O’Hara à la recherche de Capucine. Cette fille était une tarée et qu’elle soit attachée ainsi, c’était quelque part un juste retour des choses. Shannon était une folle sans cervelle qu’il n’avait pas envie de connaître.

« On a le droit de lui casser le nez…. »

Cette question était davantage pour lui-même qu’à l’attention de Owen. Son partenaire allait lui répondre certainement par une affirmation vu que quelques secondes auparavant, il avait annoncé à la jeune femme qu’elle avait signé son arrêt de mort. Nul part dans le dossier qu’on lui avait donné il n’avait semblé voir qu’il était question de mort. Seulement de recherches d’informations. Alors si Harwell semblait avoir une dent contre Shannon et qu’il voulait la tuer, comment lui allait-il réagir ? O’Hara… Elle était de la famille à Aaron sans doute et Aaron était ami avec Ross. Quelle serait la réaction de son père s’il venait à apprendre qu’il avait participé à un meurtre. De la famille d’un de ses amis en plus ? Les questions se bousculaient dans son esprit et il commençait déjà à perdre la raison pour laquelle il se trouvait dans cette pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Mer 14 Sep - 15:37

La raison reprenait peu à peu le dessus sur l'impulsivité qui avait pris d'assaut Harwell lorsqu'il avait découvert le visage de la fameuse O'Hara. Pourtant, tout lui semblait encore irréel. La probabilité de la voir, là, elle, sur ce lit, attachée était si faible, voir carrément impossible. Et pourtant...C'était bien la même jeune femme qu'il avait rencontré à la piscine, le doute n'était pas possible. La même expression de peur sur son visage qu'il avait pu apercevoir lorsqu'il avait porté sa main à son cou, le jour où il était tombé par hasard, sur elle, dans la rue. Le hasard...Ou le destin ? Trois rencontres, avec la même personne, improbables, à chaque fois. Leurs routes étaient voués à être croisée. Il aurait pu jubiler de la voir en telle position, de pouvoir enfin se venger sur l'humiliation qu'elle lui avait infligé à Downtown, pourtant, il s'en voulait à lui-même. Il avait pris trop de risque. Et si elle avait accepté de le ramener chez lui, s'il était tombé sur son cousin...Aurait-il survécu au combat entre les deux hommes, à la haine d'Aaron, accentué depuis quelques mois par le décès de sa sœur ? Il n'en savait rien, ne voulait pas le savoir. Il accumulait les erreurs, ne faisait plus attention, se mettait lui-même en danger, pour une simple partie de jambe en l'air. Il ne pouvait pas continuer ainsi, sa place au sein de Genetic était déjà remise en cause. C'était la fois de trop, il allait se reprendre. Montrer à tous ce dont il était capable. Il ferait cracher le morceau à Shannon. Quitte à lui briser les membres un à un, mais il parviendrait au terme de cette mission. Coûte que coûte.

Il s'appuya contre le mur, ignorant la remarque de sa victime, qui, apparemment, n'avait pas grand intérêt à rester en vie, vu l'insolence qui résonnait dans ses paroles. Le jeune américain tourna la tête vers Callahan, qui envisageait de lui briser le nez. Haussement de sourcil. Ils avaient reçus l'ordre de ne pas lui infliger de coups physiques, et de n'user que de leur pouvoir, pour qu'elle paraisse en bonne santé lors de l'échange. Owen n'en était pas pour autant convaincu de pouvoir rester maitre de ses actes et de renoncer à la toucher. Wyatt non plus, apparemment. Harwell ne savait pas s'il fallait en être étonné, ou non. Personne n'avait pris la peine de l'informer plus que ça sur son coéquipier. Il ignorait tout de lui, excepté son nom. Etait-il comme lui ? La vue du sang lui était aussi agréable qu'à lui ? Se plairait-il à entendre les gémissements de douleur ? Le psychopathe restait pantois, du fait de son jeune âge, malgré le fait qu'il n'était pas bien plus vieux que lui, et que son dérangement psychologique datait déjà de quelques années. Il n'avait pas le profil, n'était pas assez froid, insensible. Cela se voyait. Ou il cachait bien son jeu. Peu importe. L'américain était là pour le former. Et il le ferait, à sa manière.

« Pas tout de suite...Commence par me montrer ce que tu sais faire de ton pouvoir. J'en ferais de même avec le mien, dès que j'aurais vu vite fait de quoi tu es capable. D'ailleurs, Mademoiselle O'Hara en a déjà eu un petit aperçu. »

Il adressa un sourire malsain à cette dernière, accentué par un regard dans lequel luisait une lueur malveillante. Elle ignorait la source de ses douleurs lorsqu'elle avait eu à faire à lui, mais elle comprendrait bientôt. Il s'approcha à pas lents, afin de s'arrêter près d'elle, dans l'intention de la dévisager, dans le silence parfait qui régnait dans la pièce, pendant de longues secondes. Puis, il se décida à prendre son menton entre ses doigts, doucement. Un contraste avec sa personnalité. Qui ne dura pas. Sa prise sur elle se resserra, et brusquement, il la força à pencher la tête sur le côté, maintenant la face gauche de son visage contre le matelas. Puis, il se pencha vers elle, afin de venir lui susurrer quelques mots à l'oreille, qu'eux seuls pouvaient entendre.

« Tu te souviens de ces douleurs aux genoux, au ventre, lorsqu'on s'est croisé ? Je sais faire bien pire...Et mon collègue, également. »

Ses mots avaient été tranchants comme une lame, froids, dénués de sentiment. Il n'avait pas pris la peine de lui demander si elle devait leur informer de quelque chose d'utile sur Genome. Non. Il voulait d'abord la voir pleurer toutes les larmes de son corps, la voir hurler à s'en briser les cordes vocales, la voir les implorer d'arrêter le supplice. Il adressa un signe de tête à l'intention de son coéquipier, signe que les festivités allaient commencer.

« Vas-y, maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Lun 19 Sep - 17:48

    Shannon tentait de garder les idées claires. Comment avait-elle pu se retrouver dans une situation pareille ? Comment avait-elle pu croire aussi naïvement, que sa première mission serait un succès ? Elle n'était même pas surprise de la position dans laquelle elle était. Depuis moins d'un mois, Shannon vivait un cauchemar permanent. Tout d'abord, le décès brutal de ses parents. Ca avait été le point de départ de toutes ces atrocités. Puis la perte de sa cousine le lendemain. Du moins elle l'avait appris le lendemain. Et pour terminer la découverte du monstre en elle. Monstre qu'elle était loin de maitriser et qui l'avait conduit droit sur ce lit, dans une tenue digne de ceux qui vivent dans un hôpital psychiatrique, attachée par des nœuds impossible à enlever et suffisament shootée pour être a la merci de ceux qui participent au projet "Genetic". Aaron ne lui avait fait qu'une brève description de ce sordide plan et de cet endroit glauque. Mais ce qui était certain c'est qu'il n'en avait pas du tout fait l'éloge et qu'il méprisait la plupart de ses membres. Aaron... Il devait surement être fou de rage. Lui qui avait tant cherché à protéger sa famille, voilà qu'il serait à nouveau confronté à la mort d'un de ses proches. Rien que le fait de l'imaginer en larmes nouait la gorge de la belle irlandaise. Elle avait été infecte avec lui alors qu'il ne le méritait probablement pas. Elle avait été insupportable et irrespectueuse avec les personnes qui travaillaient aux côtés du eu qui lui restait de sa famille. Au moins, elle était sûr qu'il ne le laisserait pas tomber, enfin... Elle l'espérait.

    A cet instant Shannon était certaine de mourir. Elle ne voyait pas d'autre issue. Elle avait senti dans la voix du psychopathe toute la haine qu'il avait pour elle. Elle avait lu dans le regard du plus jeune qu'il ne voulait pas la voir sortir vivante de cet endroit. Ca ne la dérangeait pas de mourir. Ca ne la dérangeait pas de mourir aussi jeune. Elle estimait avoir été heureuse pendant 20ans, peu de personnes pouvaient en dire autant. Elle était heureuse de retrouver ses parents et Aby qui lui avaient tant manqué. Ce qu'elle redoutait le plus c'était l'agonie dans laquelle elle allait passé ses dernières heures. Elle était consciente qu'elle allait souffrir, mais elle était encore loin de se douter a quel point les deux hommes dans la pièce étaient dangereux... Elle se jura de ne pas pleurer, elle se jura de se taire et de mourir avec dignité. Alors qu'elle commençait à faire ses adieux dans sa tête a son cousin, la voix du bébé retentit. Elle voulut accélérer le rythme auquel ses pensées martelaient son esprit car dans cinq minutes elle ne pourrait plus penser. Mais une main ferme attrapa sa mâchoire pour lui faire tourner le visage de côté. Comment ce Owen osait-il la toucher? Leurs regards se croisèrent l'espace d'une seconde : le jeu avait commencé. Il lui murmura à l'oreille qu'il était capable de provoquer chez elle des douleurs pires que celles qui lui avaient causer la dernière fois, lors de leur dernière entrevue. Shannon bouillonnait tellement que les jointures de ses mains devenaient translucides. Elle aurait voulu lui arracher l'oreille avec ses dents mais il tenait si fermement son visage avec sa main qu'elle du se contenter de lui mordre le pouce. Elle lui mordit si violement qu'elle sentit du sang coulé. Elle n'avait pas réfléchit. Elle avait même cessé d'écouter les stupidités effrayantes dont il lui faisait part. Le sang commençait a s'infiltrer dans sa bouche, et par dégout Shannon lâcha prise. Involontairement, et probablement son subconscient avait agit pour elle, elle cracha au visage de l'homme qui semblait plus horrifié et plus haineux que jamais.

    L'irlandaise reprit son souffle, souffle qui serait probablement le dernier et hurla dans un cri perçant :

    "Espèces d'ordures ! Allez en enfer... "

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Dim 25 Sep - 9:59

Le jeune homme voulait l’autorisation de lui casser le nez, juste pour lui rendre ce qu’elle lui avait fait quelques mois auparavant. Ce jour là, elle ne l’avait pas aidé. Il ne réclamait pas grand-chose pourtant, simplement qu’on lui donne les moyens de retrouver Capucine. Il était reparti bredouille, blessé et ruminant sa colère contre cette folle qu’il venait de rencontrer. Harwell ne lui donna pas cette autorisation lui demandant plutôt de faire une petite démonstration de son pouvoir. Il pouvait le faire mais il souhaitait déjà se venger même si depuis la nuit qui venait de s’écouler, il n’avait plus vraiment de raison de le faire vu qu’il avait retrouvé Capucine. La soirée qu’il avait passé avec elle était à des lieux de ce qui se passait dans cette cellule, ce n’était pas la même ambiance.

Harwell s’était penché près de la jeune femme. Bien trop près au goût de Callahan. Certes, elle était attachée mais elle n’en restait pas moins consciente. Et un être humain désirant survivre à n’importe quel prix pouvait réserver bien des surprises. Son coéquipier murmura quelque chose à l’oreille de Shannon, Wyatt ne chercha pas à entendre ce qu’il disait, ça ne concernait qu’eux. A moins que ceci relevait de la sphère des informations qu’ils devaient récolter ? Harwell finit par tourner le regard vers lui pour lui faire signe qu’il pouvait commencer. Il n’eut pas le temps de déclencher son pouvoir que la jeune femme prit le pouce de l’homme entre ses dents. Outch, ça devait faire mal. Et quelque part, c’était risible car quand elle l’eut lâché, elle lui cracha au visage. C’était lui le bleu normalement et qui devait commettre des erreurs, et non l’inverse. Et il n’allait pas se gêner pour le faire gentiment remarqué à son coéquipier.


« Pas mal Owen, tu devrais t’approcher une nouvelle fois pour voir ce qu’elle va te faire, même attachée… »

Un tout petit sourire flottait au coin de ses lèvres. Callahan se moquait ouvertement d’Harwell. Il ne devrait pas, mais il ne connaissait pas cet homme. Alors malgré la méfiance qu’il pouvait lui inspirer, il n’avait aucune raison d’avoir peur de lui. Et si de colère, il tentait quelque chose contre lui, il répondrait par l’exercice de son pouvoir et dirait qu’il n’avait pas su le maîtriser. Treize ans de pratique, il lui arrivait de faire encore des erreurs, malgré sa volonté. Wyatt s’approcha de la jeune femme mais resta à distance respectable d’elle. Au moins, elle ne lui cracherait pas au visage comme pour Owen !

« Que pourrais-tu nous dire d’utile sur Genome ? »

La question était posée mais restait vague intentionnellement. A présent, ils savaient que Aaron O’Hara était à la tête de Genome. Sans doute avait-il des bras droits mais Wyatt ne souhaitait pas connaître leur nom. Il ne voulait pas d’une mauvaise surprise si un nom familier sortait du lot. Harwell lui avait demandé de faire une démonstration de son pouvoir, il n’en fit rien. Le jeune homme n’était pas comme lui. Il posait les questions avant d’utiliser la force, surtout quand il s’agissait de torture par pouvoir. Si Shannon ne leur apportait aucune information, alors peut être qu’à ce moment là, il ferait l’effort de déclencher son pouvoir. Mais pas avant, il n’était pas un monstre qui se délectait de la douleur des autres. Pourtant cette fille méritait de souffrir pour ce qu’elle lui avait fait !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Mer 28 Sep - 16:39

Un souffle chaud, des lèvres qui effleurent sa main, un contact presque agréable...Et puis, des incisives qui se plantent dans son pouce, sans pitié. Cette garce était pleinement entrain de le mordre. Ses crocs s'étaient refermés sur son doigt, et il en était désormais prisonnier. Il avait été trop lent pour réagir à temps, pour se retirer. Il n'avait pas prévu que sa victime serait encore en possession de telles capacités, pour s'en prendre à lui. Une douleur presque immédiate remonta jusqu'à son poignet, lui arrachant un rictus. Les tissus qui composaient sa peau finirent par abdiquer face à la pression qu'exercer les dents de l'Irlandaise, un mince filet de liquide couleur vermeille commençant à s'échapper de sa blessure. Harwell sentait son sang se mélanger à la salive de celle qui le dominait désormais, alors que la souffrance n'en était que plus décuplé. Puis, sa mâchoire se décrispa, et ses crocs lâchèrent prise. Pour finalement lui cracher au visage.

« Salope... »

Il avait murmuré l'insulte, tout en examinant l'état de sa plaie, après s'être relevé et s'être écarté d'un ou deux mètres, par précaution. Elle n'y était pas aller de main morte, et le sang du psychopathe coulait maintenant à flot. Pourtant, il n'y faisait pas plus attention qu'aux railleries de la nouvelle recrue de Genetic, qui se trouvait derrière lui, et qui avait contemplé la scène, sous un œil amusé, certainement. Non, tout son esprit était voué à une seule et unique tâche, tout son corps cherchait à se contrôler. Et ses yeux étaient fixés sur elle. Son visage était éteint. Excepté son regard, qui reflétait la rage qui était entrain de l'envahir. Cette même sensation de colère qui parcourait ses entrailles, au plus profond de lui-même. Cette même sensation contre laquelle la raison qui lui restait essayait de lutter. Combat inégal et perdu d'avance. Shannon avait la capacité de le mettre hors de lui, alors qu'il était d'ordinaire glacial et animé par aucuns sentiments. Deux fois. Deux fois qu'elle l'humiliait en public. Deux fois de trop. Il n'y en aurait pas de troisième.

La gifle partit toute seule. Sa main claqua contre la joue de celle qui ne pouvait pas renier son lien de parenté avec Aaron. Elle avait le même don que son cousin pour lui pourrir la vie. Et cette fois-ci, elle, il l'avait sous la main, elle était à sa merci. Elle regretterait jusqu'à sa mort ce qu'elle venait de faire. Le temps que le jeune homme avait pris pour tenter vainement de reprendre son self-control, son coéquipier, lui, l'avait utilisé pour commencer l'interrogatoire. Sans lui obéir. C'était en faisant volte-face vers lui qu'Harwell s'était rappelé combien lui aussi venait d'être insolent. Constatant également que Genetic était tombé bien bas. Un conseil d'administration pathétique, des préconisations pour des emplois de méthodes douces, des nouveaux adhérentes trouvés on-ne-sait-où...Mais il ne laisserait pas un gamin tout juste sorti de l'adolescence lui marcher sur les pieds. Peu importe qui il était, pourquoi il était ici, et surtout, comment il y était arrivé.

Il fit quelques pas afin d'atteindre son soi-disant partenaire, pour l'attraper par le cou et le plaquer violemment contre le mur. Il l'avait pris au dépourvu. Il était entré dans une colère noire et personne ne l'arrêterait. Surtout pas ce petit prétentieux.

« Ferme-la, bordel ! T'obéis et tu fermes ta grande gueule ! Ou j'te fais bouffer mon poing ! J'sais pas ce que tu fous ici, mais la règle était claire. C'est MOI, putain, moi et juste moi qui commande ! T'as une dernière chance, Wyatt, une dernière...Après, c'est soit tu t'casses, et j'me ferai un plaisir d'en dire deux mots à mes supérieurs. Soit, j'm'occupe de ton cas, personnellement... »

Il le lâcha finalement, lui adressant un regard méprisant, pour se retourner vers la jeune brune. C'était elle qui prendrait. Pour eux deux. Il ferma les yeux, se concentrant sur son pouvoir. Et il commença à opérer, infligeant une souffrance aussi violente que l'était sa haine visant tout d'abord ses pieds pour remonter le long de son corps, lentement. Une illusion qui durerait le temps qu'il faudrait pour l'entendre hurler à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Lun 3 Oct - 15:25

    Shannon ne savait plus où donner de la tête. Etait-ce l’effet d’anesthésiants qu’on lui aurait injecté pendant qu’elle était inconsciente ou était-ce simplement le fait que tout allait trop vite pour elle ici dans cette pièce ? Trois choses se passèrent simultanément.

    La première chose fut le dégout que Shannon ressentit en sentant le sang du psychopathe coulé dans sa gorge. Cette sensation horripilante obstruait tout son et tout mouvement autour d’elle. Elle commençait tout juste à se re-concentrer sur ce qu’il se passait dans la pièce, comme si elle avait eu une sorte d’absence, un blanc. Avait-elle eu une réelle perte de connaissance ou était-elle réellement perturbée par la situation dans laquelle elle s’était retrouvée ? Probablement les deux. Mais elle n’eut pas le temps de se donner une réponse, qu’une insulte fusa suivie d’une gifle magistrale. Une gifle si violente que Shannon se retrouva la tête désarticulée à l’ opposé de la vision des deux hommes et probablement une ou deux vertèbres déplacées. Au moins, il n’y avait aucuns doutes, elle était bien vivante. Pourtant, la douleur contenue dans sa joue s’atténua plus rapidement que d’habitude, malgré un filet de sang qui badigeonnait ses lèvres de rouge.

    Le temps de réaction de Shannon se faisait de plus en plus long. Elle ne s’aperçut pas qu’avant même de recevoir une gifle, le Wyatt, à qui elle avait cassé le nez, avait tenté de lui soutirer des informations, presque poliment. Elle commençait tout juste à réagir lorsqu’Owen menaça sans hésitation avec un regard furibond et une voix terrifiante. Shannon tourna le visage vers cette dispute et tenta le plus discrètement possible de défaire les liens qui retenaient ses poignets. Mais à nouveau elle fut trop lente. Le taré qui avait osé l’insulter et lui manquer de respect n’avait pas l’air d’en avoir finit avec elle étant donner le regard qui lui jetait à présent. Il déversait sa haine sur elle comme un nuage de brouillard se déposait sur vous lorsque vous vous baladez dans une forêt. Mais cette fois ci, il ne lui dit aucuns mots, il ne prononça aucunes paroles. Il se contenta de fermer les yeux restant comme paralysé sur place.

    Shannon avait déjà entendu parler du pouvoir, du moins de la capacité de cet Owen. Réussir à donner l’illusion d’une douleur physique. Il s’en était déjà donner à cœur joie lors de leur dernière rencontre. Mais comme il lui avait sous-entendu avant qu’elle ne le morde, il était capable de bien pire. Et, malgré son corps de statut presque trop parfait, les traits de son visage trahissaient toute la haine qui lui portait. Shannon prit une inspiration et tenta de se concentrer pour ne pas crier. Car elle sentait la douleur montée en elle. Elle la sentait s’insinuant dans chaque parcelle de chaque centimètre de chaque cellule de son corps. Toutes ses jambes criaient au supplice, et Shannon dut se mordre les lèvres le plus fort possible pour ne pas hurler, pour ne pas hurler à la mort. Elle aurait voulu le supplier t’arrêter, le supplier de l’achever le plus rapidement possible, parce qu’elle savait qu’elle était condamnée. Mais a nouveau, la fierté d’une O’Hara n’a pas de prix, et n’a pas de limite non plus. Inspirant un grand coup, inspiration qui par ailleurs lui valut une grimace, elle souffla dans un demi-rire acerbe :

    « - C’est tout ce que tu sais faire ? T’es aussi doué qu’une fillette. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Mer 5 Oct - 18:51

Dans un interrogatoire, il y avait en général toujours le gentil et le méchant flic. Ni l’un ni l’autre n’était policier. Pourtant, d’un point de vue extérieur, Wyatt pouvait passer pour le gentil de l’histoire. Il avait posé une simple question à Shannon, pour en apprendre un peu mais pas de trop. Owen avait endossé le rôle du méchant de service. Quand le jeune Callahan posait une question, lui se laissait dominer par sa colère et giflait Shannon. Elle ne l’avait pas volée certes, mais Harwell devait être tombé bien bas pour s’en prendre à une femme. Il tenta d’évaluer dans quel état se trouvait Shannon après cette claque quand il sentit un regard posé sur lui.

Harwell le fixait, et l’expression de son regard ne disait rien qui vaille. Wyatt aurait du reculer pour l’éviter mais cela n’aurait servi à rien. De toute façon, il se serait fait plaquer contre le mur. Sa respiration fut coupée par la main de Owen posait sur sa gorge. Son dos percuta violemment le mur mais pas sa tête, fort heureusement sinon il aurait sans doute pu commencer à compter les chandelles qui auraient tourné au dessus de sa tête. Son collègue du jour l’apostropha avec violence, lui demandant de se la fermer. Wyatt posa sa main sur le poignet d’Harwell pour tenter de lui faire lâcher prise. Il n’y parvint pas, la pression des doigts sur son cou était trop forte. Il allait s’en tirer avec de bonnes traces de doigts, enfin si ce dingue consentait à le relâcher.

Aussi subitement qu’il l’avait agrippé, Owen le lâcha. Ce fut à la fois une douleur et une délivrance pour le jeune homme. L’air passait de nouveau mais il avait l’impression que la première inspiration qu’il venait d’avoir lui avait fait autant de bien qu’elle lui avait brûlé la gorge. Il se passa les doigts sur sa gorge, tentant de reprendre sa respiration. Il était toujours collé contre le mur, celui-ci étant devenu un allié de fortune sur le moment pour l’aider à rester debout et à complètement reprendre ses esprits. Owen s’était retourné en direction de Shannon et il ne comprit pas de suite ce qui se passait. Ce fut aux petites mimiques de la jeune femme qu’il réalisa. Elle serrait les lèvres pour ne pas crier. Non content de l’avoir giflé, il utilisait à présent son pouvoir sur elle. Harwell était vraiment un gars pitoyable.


« T’es qu’un con Harwell ! »

Il n’avait pas prononcé ces mots qu’il s’était dirigé vers le jeune homme. Cette fois, ce fut à son tour de profiter de la situation pour l’avoir par surprise. Cet idiot avait fermé les yeux pour utiliser son pouvoir. Donc il avait baissé sa garde. Wyatt se précipita sur lui et le plaqua à son tour violemment jusqu’à ce qu’ils finissent non pas contre le mur, mais tous les deux à terre. Il n’utilisait toujours pas son pouvoir, à quoi bon quand il pouvait encore utiliser ses poings comme n’importe qui. Et son poing droit partit en direction du visage de celui qui était censé être son supérieur.

« Ce n’est pas en la tapant et en voulant la tuer comme tu sembles le désirer qu’on obtiendra des informations tête de nœud ! Je ne sais pas si on te l’a dit mais je ne suis pas du genre à me la fermer et à obéir non plus. Ma grande gueule l’est tout autant que la tienne, ce qui semble nous faire un point commun. »

Il marqua une pause le temps de reprendre son souffle. Son poing n’était pas desserré et prêt à partir une nouvelle fois sur la figure de Owen.

« Maintenant, tu peux aller toucher deux mots de moi à tes supérieurs mais tu passeras pour le gros blaireau incapable de se faire respecter d’un gamin comme moi. »

Et c’est vrai que comparé à lui, Wyatt semblait un gamin. Il ne savait pas quel âge avait Harwell, mais il était plus âgé que lui. En matière de réaction par pulsion, il ne semblait pas être mieux l’un que l’autre, chacun prêt à se friter avec l’autre. Au moins, pendant qu’ils s’expliquaient, Shannon avait un répit pour reprendre ses esprits. Peut être pas en fait. Le regard azur de Wyatt se tourna en direction de la table. Aucun son et aucun mouvement n’en provenait ce qui pouvait paraitre suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Jeu 6 Oct - 19:25

Deux secondes plus tôt, il était entièrement consacré à son pouvoir, aveuglé par sa haine. Et puis, une chose lui était rentré brutalement dedans, le propulsant quelques mètres plus loin. Il avait subitement rouvert les paupières pour remarquer une tache floue, dans le feu de l'action. Ça ne pouvait être que Callahan. Les lèvres de ce dernier s'étaient entrouvertes pour prononcer quelques mots qu'Harwell n'avait pas saisi sur le moment. Son attention était entièrement voué à son équilibre, alors qu'il se sentait irréversiblement attiré par le sol. Mais ses efforts avaient été vains, et il sentit tout son corps basculer en arrière, alors qu'il entraînait avec lui son agresseur.

Sa tête rebondit contre le sol, pour cogner ce dernier une deuxième fois, alors que son buste assumait tout le poids de Wyatt, qui lui retombait dessus. Il n'eut pas le temps de reprendre ses esprits et de constater les dégâts de sa chute que sa nouvelle recrue lui décocha un coup de poing en plein visage. En pleine mâchoire, plus précisément. Ce crétin avait réussi à toucher son point faible, du premier coup. Sa tête partit brutalement sur le côté, suivant la main responsable, alors qu'Owen luttait pour réprimer un gémissement, témoin de la douleur qui le rongeait actuellement. Non seulement la partie de son crâne qui avait touché le parterre le lançait, mais tout le bas de son visage s'était enflammé, sans oublier ses côtes qui le brûlait à chaque inspiration, pour retrouver son souffle. Et il attendait, immobile, affichant un rictus de souffrance, que son adversaire frappe de nouveau, puisqu'on ne pouvait pas être plus en situation de faiblesse qu'il ne l'était. Mais rien ne vint. Juste des explications, des phrases qui s'enchaînaient, des mots qui se mélangeaient dans la tête du psychopathe. Il ne comprenait rien et ne cherchait pas à saisir. Tout était flou, il était encore dans les brumes.

La douleur était si présente, si insupportable que son esprit n'avait d'intérêt que pour elle. L'idiot avait frappé là où O'Hara lui avait déjà infligé des fractures. Ces mêmes dernières qui avaient du mal à se cicatriser et qui lui arrachaient encore de nombreuses grimaces. En prime, l'impulsion de Wyatt lui avait causé une lèvre fendue, ce qui obligea Harwell à cracher un mélange de sang et de salive, laissant le rester couler librement le long de son menton. Enfin, il se décida à relever les yeux vers son presque-coéquipier, pour remarquer qu'il le menaçait toujours.

Il était encore trop secoué pour lui en vouloir, tout de suite. Le choc avait été comme un rappel à la réalité, et il l'avait calmé. Il était maintenant entièrement conscient que d'entamer une violente altercation avec lui ne les mèneraient à rien, et qu'il en ressortirait forcément perdant, au vue de son état. Il était là pour réussir sa mission, il n'aurait pas de troisième chance et ne laisserait pas passer la deuxième. La seule qui devait saigner aujourd'hui, c'était Shannon. Alors quitte à oublier sa fierté le temps d'un moment, il fallait passer sur ce que venait de faire Callahan. Pas définitivement, non. Il payerait pour son insolence. Un autre jour. Il était inutile de préciser que le jeune homme était rancunier. Terriblement rancunier.

Il profita de l'instant d’inattention de celui à qui il était censé enseigner l'art de la torture, à la base, pour le pousser sur le côté et pouvoir ainsi se relever, non sans mal. Tentant de reprendre ses esprits, il s'appuya contre le mur afin de faire passer les souffrances qu'il endurait, en sachant pertinemment que c'était d'avance peine perdue et qu'il fallait désormais faire avec. Ce ne serait toute fois pas très gênant, tant que personne ne songerait à s'en prendre à lui. Il fallait d'ailleurs calmer les ardeurs du gamin qu'il était sensé avoir sous son autorité, maintenant. Tâche ardue, mais pas impossible.

« Bon...Admettons que j'aurais pas dû te parler comme ça, et que...T'aurais pas dû faire ça, non plus...On va peut être pas se foutre sur la gueule devant elle, je ne suis pas là pour ça. Et je ne crois pas que toi non plus...On réglera nos différents plus tard. Si t'juges que c'est nécessaire, et que t'as la capacité de t'en prendre à moi, quand j'te tourne pas le dos... »

Il avait parlé d'une voix faible, trahissant à quel point il se sentait mal et combien il avait du mal à parler d'une traite. Pourtant, il luttait pour ne pas lui exposer ouvertement son affaiblissement. Il leva la main pour essuyer le sang qui coulait encore de sa blessure, à la lèvre inférieure, tout en tournant la tête vers le lit où était attachée la victime du jour. Aucune réaction, aucun mot, aucun mouvement. Elle semblait être dans les vapes. Pourquoi, il n'en savait rien et s'en fichait. Néanmoins, cela posait un problème. Il fallait qu'elle retrouve connaissance. Vite, très vite. Il fallait qu'elle réponde à ses questions.

« Je crois qu'on a un petit problème...Notre amie ne semble plus être de la partie. Peu de résistance. Il va falloir y'aller doucement, quand elle reviendra à elle. Môsieur-je-sais-tout propose quoi, puisqu'il tient à s'impliquer ? Et qu'il a peur de lui faire mal... »

Il avait prononcé les mots avec ironie, tout en gardant un œil méfiant sur son interlocuteur. Il lui donnait l'opportunité de pactiser avec lui, et de s'allier tous les deux pour revenir aux objectifs de leur mission commune. C'était à lui de choisir son camps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Lun 10 Oct - 18:28

Le regard du jeune homme était fixé sur la table sur laquelle était allongée la jeune femme. Il guettait un mouvement de mains même si ses poignets étaient attachés, ou un mouvement de pieds, voir même une parole pour entendre la jeune femme se moquer une nouvelle fois de Owen et le provoquer. Mais rien ne vint, pas un son, pas un mouvement. Le seul qu’il y eut, ce fut son partenaire qui le poussa sur le côté pour se relever. Les prunelles azures de Wyatt revinrent alors vers lui. Il le fixa et remarqua les difficultés qu’il avait. Pour se relever, il ne semblait pas être sûr de ses appuis. Et pour tenir debout, à présent il s’appuyait contre le mur. Ce n’était tout de même pas lui qui l’avait mis dans cet état ? Le jeune homme comprit très vite que c’était impossible et que Owen avait quelque chose qui clochait physiquement mais qui n’avait rien à voir avec lui, ou encore Shannon. Il se releva à son tour, réajustant ses vêtements.

Owen prit la parole à ce moment là, exposant leurs erreurs, ou faisant semblant d’admettre que chacun avait des torts. Wyatt l’écouta sans rien dire, son regard de nouveau fixé sur la jeune femme. Il n’avait rien contre régler leurs différents plus tard, ce qui le dérangeait c’était la méthode Owen contre Shannon. Si encore il avait tenté de lui poser une question pour lui soutirer une information avant de commencer à la torturer. Même pas, quand il avait vu la jeune femme, le corps d’Harwell s’était enflammé et une colère l’avait envahi. Wyatt n’en connaissait pas la cause et il ne voulait pas la connaître. Il n’acceptait simplement par le fait que son partenaire semblait avoir fait passé un problème personnel avant la mission qu’on leur avait confié. Certes, lui n’était guère mieux. Il avait demandé s’il pouvait mettre son poing dans le nez de Shannon simplement par vengeance. Sur ce plan là, Harwell et Callahan semblaient se ressembler. Mais ça, Owen n’était pas obligé de le savoir.

Le jeune Callahan s’approcha de la table. Il hésita un instant, guettant la moindre réaction qui pouvait venir de la jeune femme. Owen avait raison, ils avaient un problème. Leur détenue à qui ils devaient sous tirer des informations leur avait faussé compagnie pour rejoindre de force Morphée au pays des rêves. Ou des cauchemars, cela était plus envisageable et surtout plus agréable à la pensée de celui qui nourrissait une rancœur contre elle. Son partenaire prôna la douceur ? En retour à sa phrase, il n’eut en réponse sur le moment qu’un regard ironique de la part de Wyatt. Ce dernier reporta ensuite une nouvelle fois son regard sur Shannon.


« Tu te trompes… Je n’ai pas peur de lui faire mal… »

Il s’interrompit et avança sa main vers Shannon. Ses doigts s’arrêtèrent en route, bougèrent doucement comme s’ils semblaient hésiter sur la marche à suivre. Mais rapidement, les doigts se refermèrent dans la paume de la main, l’index restant le seul doigt tendu. Et du bout de ce doigt, Callahan appuya sur l’épaule de Shannon, guettant de voir si elle avait une réaction. Pour le moment, il n’y en avait pas, elle ne voulait ou ne pouvait se réveiller et ils allaient devoir faire avec durant quelques minutes.

« Après ce qu’elle m’a fait, je lui rendrais bien la monnaie de sa pièce… Mais mon pouvoir.. Enfin bref. On peut essayer une méthode sans pouvoir voir si ça fonctionne. On veut des informations, si on lui fait croire qu’on en a déjà et qu’on prêche le faux pour avoir le vrai, elle se mettra peut-être à table toute seule. Et ce qui pour elle sera des affirmations, pour nous ça sera des révélations. Enfin, je dis ça, je dis rien, après tout c’est toi le chef… »

Et en dernier recours, il leur resterait l’utilisation de leurs pouvoirs. Ce qu’il voulait éviter car il n’avait jamais utilisé son pouvoir pour torturer une personne. Par perte de contrôle souvent, sous le coup de la colère ou d’une autre forte émotion, souvent. Mais intentionnellement dans le simple but de faire mal et de se faire tordre de douleurs une personne, non. Ca serait une grande première pour lui et il ne pouvait pas affirmer qu’il était prêt pour ça. Pas après si peu de temps passé à Genetic, et ce même s’il était encore en colère contre son père.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Dim 16 Oct - 15:50

Il n'avait pas peur de lui faire mal ? Quelle bonne blague ! Ce gosse était probablement incapable de s'en prendre à une mouche. Alors torturer une jeune femme, attachée, qui avait perdue tous ses moyens et qui était face à deux hommes, dont un psychopathe...Il le regretterait toute sa vie, s'il en venait à le faire. Chaque matin, en se réveillant, il penserait à ce qu'il avait fait et ne s'en remettrait jamais. Il souhaiterait, à chaque seconde qui s'écoulerait, pouvoir revenir en arrière, modifier ses actes, pour avoir la conscience tranquille. Harwell avait encore eu une once d'espoir quand il avait approché sa main d'O'Hara, mais ça n'avait été que pour vérifier si elle était bel et bien endormie. Et pourtant, pourtant, il semblait que Callahan ait lui aussi une dent contre elle. Mais même ceci ne l'avait pas poussé à obéir à ses ordres. S'il la haïssait autant qu'il le prétendait, les obligations qui lui avaient imposés son supérieur aurait dû être un cadeau pour lui, un moyen de se venger. Mais il ne l'avait pas saisie. Non, il avait préféré mettre une droite à Owen.

Ce dernier acquiesça la tête à la proposition de Wyatt. Si celui-ci ne lui servirait certainement pas pour la torture - et le dégénéré en était convaincu -, il serait au moins utile pour poser les questions. Parce que oui, il avait désormais choisi de ne lui attribuer que cette tâche. Nouvelle stratégie. Ils ne travailleraient plus à deux, mais chacun de leur côté. Tant pis, il n'apprendrait rien à son coéquipier, mais il l'avait bien cherché. En prime, si leur mission n'aboutissait pas, il aurait tout le loisir de remettre la faute sur la jeune recrue inexpérimentée, en prétendant qu'il s'y serait mal pris dans ses interrogations, qu'il aurait dérapé et que lui n'aurait pas eu le temps de le rattraper avant qu'il ne commette l'erreur. Il avait décidé d'aggraver son état physique déjà lamentable, Harwell, lui, avait fait le choix de lui pourrir son avenir à Genetic. Œil pour œil, dent pour dent, petit !

« Ça marche. Puisque tu ne sembles pas encore prêt à utiliser intelligemment ton pouvoir sur elle, on va plutôt te former à lui poser des questions, pour dénicher quelques infos. Soit dit, tu commences. Reste vague dans ce que tu vas lui dire. Si tu es trop précis, tu risques de tomber dans le faux, et là, elle va remarquer qu'on la manipule. Ou alors, si elle est maligne, elle va acquiescer pour nous donner de fausses informations. Un tout petit peu après le début de ton interrogatoire, place une information que nous savons vraie, ou pose lui une question dont on connait déjà la réponse, pour vérifier si elle te ment depuis le début, ou non. Du genre, "qui est à la tête de Genome ?". Pèse chacun de tes mots. Fais attention à chaque syllabe que tu prononces. Si tu trompes, si tu mélanges tout, elle le verra tout de suite. Elle est méfiante et sur ses gardes. Si on veut la tromper, il va falloir être plus fort qu'elle. Si tu as besoin d'aide, je suis juste derrière. Si tu renonces, si tu n'es pas à la hauteur, si tu n'as rien à faire à Genetic, je serais là pour réparer les dégâts. »

Une lueur d'amusement dansait dans ses yeux, alors qu'il le fixait, tout en s'approchant pour vérifier l'état de leur victime. Un sourire en coin étira ses lèvres. Il venait de lui lancer un défi. Il le repousserait jusque dans ses retranchements, s'il le fallait. Il lui mettait la pression, et là était tout le but. Il savait désormais que s'il échouerait, il serait humilié par le psychopathe. Il était trop impulsif et trop jeune pour ne pas mordre à l'hameçon. Le regard du jeune américain remonta vers leur prisonnière, et il remarqua qu'un de ses doigts venaient d'esquisser un mouvement. Elle commençait à reprendre connaissance, à revenir à elle, au moment idéal. Il espérait que sa perte de conscience l'avait affaiblie et qu'elle opposerait moins de résistance, maintenant. Elle savait à quoi s'attendre, désormais...

« Tu peux y'aller, il me semble. »

Il adressa un signe de tête à Callahan, reculant d'une part pour lui laisser champs libre, d'autre part pour ne pas que Shannon l'atteigne une seconde fois. Sa blessure au doigt et celle à la lèvre ne s'étaient pas encore refermées, et le sol était recouvert par-ci et par-là des gouttes de son propre sang. Son T-Shirt avait, quant à lui, pris une couleur vermeille, par endroit. Ce n'était rien comparé à l'entièreté de son corps qui criait au supplice. La douleur ne s'était pas encore éteinte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Lun 17 Oct - 17:22

Shannon n’avait pas eu le temps de prononcer correctement ses mots que son cerveau était déjà déconnecter de la réalité. Elle se sentait glisser dans le néant. Elle n’arrivait pas à comprendre ce qui lui arrivait. Elle était totalement perdue. Se pouvait-il que la douleur si intense que lui avait provoqué cet espèce de psychopathe l’avait fait tomber dans les bras de Morphée ? Ou avait-il simplement décidé de la shootée le temps que les deux hommes se préparent à la torturer un peu plus ? Ce qu’elle trouvait encore plus stupide c’est qu’ils jouaient avec elle pour soi-disant lui soutirer des informations. Etaient-ils assez stupides pour croire qu’elle en savait plus qu’eux sur Genome ? Etaient-ils au courant que cela faisait moins de 3 semaines que Shannon était à Los Angeles ? Avaient-ils la moindre idée que Shannon, hormis son cousin et encore, n’avait que des ennemis au sein de la compagnie où elle s’était engagée aveuglement ? Non, probablement pas. Après tout, ils l’avaient attrapé sur un pur hasard. Comment auraient-ils pu deviner ne serait-ce que l’existence même d’une cousine ? Aaron l’avait si bien caché… Quoi que, elle avait quand même réussi à faire des bêtises avec celui qui était entrain de lui infliger des douleurs à la limite du soutenable. Même la mort semblait plus paisible et plus simple à côté. A ce stade, Shannon la voyait comme une délivrance. Mais même dans les vapes, elle sentait encore des sortes de décharges électriques dans les jambes qui lui rappelaient sans hésitation l’endroit où elle se trouvait, pourquoi elle était ici et surtout avec qui.

Petit à petit elle retrouvait des sensations à peu près normales et naturelles dans ses jambes puis dans ses bras, seule sa tête la lancinait. Elle se contenta donc de bouger ses mains en tentant d’être discrète plutôt que de rouvrir directement ses yeux sur la lumière qui l’avait éblouie un peu plus tôt. Elle était rassurée comprenant qu’elle ne serait peut-être pas paralysée lorsque les deux monstres tenteraient probablement de détruire son corps à petit feu. Inspirant doucement et régulièrement, Shannon sentait sa lèvre gonflée. Elle ouvrait millimètres par millimètres ses yeux quand elle sentit un souffle sur son visage. Elle fut donc en moins d’une seconde les yeux grands ouverts sur le visage de celui qu’elle avait mordu. Surprise, elle retint un cri en se mordant la lèvre. Puis se concentra sur sa respiration qui s’était de nouveau accélérée. Une fois calmée, elle regarda de plus près le jeune homme qui s’était éloigné faisant une remarque que Shannon ne comprit pas, comme si ses oreilles étaient des bouchons. Il était salement amoché. Son tee-shirt était recouvert de sang, sa lèvre gonflée son œil qui était violacé. Elle tourna légèrement pour regarder la tête de l’autre qui portait des marques rouges autour du cou. Probablement les symptômes d’une bagarre entre les deux. Un rire rauque sortit de la gorge à Shannon suivie d’une toux incontrôlable. Sa gorge était aussi en feu. Ce n’est pas pour autant qu’elle allait garder le silence. Surtout pas quand deux hommes qui étaient censés la tuer s’entretuait déjà. Quelle bande d’amateurs sans cervelle. Heureusement que Shannon n’était pas physiquement au mieux de sa forme, ou son instinct lui aurait probablement permis de s’échapper aussi vite qu’ils se mettaient sur la gueule.

« - Alors dès que je suis légèrement dans les vapes, vous vous amusez sans moi ? »

Shannon attendait le visage crispé une nouvelle vague de douleur qui se faisait étrangement tardive…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Mer 19 Oct - 16:32

Callahan ne répliqua rien, s’abstenant pour une fois de faire tout commentaire. Owen pensait qu’il n’était pas prêt à utiliser intelligemment son pouvoir et puis quoi encore… Ce dingue se rendait-il compte qu’il n’était pas mieux dans l’intelligence et dans l’utilisation de son pouvoir. Probablement pas, sinon il s’en rendrait compte et arrêterait. Une autre explication était que Harwell était en réalité complètement dingue et qu’il prenait pour normal des choses que Wyatt ne soupçonnerait pas du tout. Malgré ses réticences à écouter son équipier, Wyatt le fit, écoutant les conseils qu’il pouvait prodiguer sur la manière d’interroger. Il lui demandait de rester vague dans son interrogation. Chose facile à faire mais plus dure à mettre en pratique car il avait lui-même des petits informations concernant Genome. Certes, il y en avait peu mais il en savait suffisamment pour trahir son père.

Il se passa une main dans les cheveux, se demandant comment il allait tourner tout ça, déjà dans sa tête puis en paroles. Le jeune Callahan en était là de ses réflexions quand il vit son partenaire s’approcher de Shannon. Il regarda alors plus attentivement le lit et remarqua qu’elle recommençait à bouger, quittant Morphée pour les rejoindre de nouveau. N’aurait-elle pas pu rester inconsciente encore quelques minutes pour lui laisser le temps de réfléchir. Il se demandait pourquoi il s’était laissé embarquer chez Genetic. Si encore la vraie raison était la colère qu’il avait contre son père. Mais ce n’était même pas celle-ci la vraie, il ne l’avait avoué à personne, pas même à Capucine.

Le rire de Shannon le sortit de ses rêveries. Celui-ci fut suivi d’une toux et Wyatt espéra quelques secondes qu’elle ne s’en remettrait pas, ou du moins que cette toux l’empêcherait de parler. C’était vraiment beau de rêver car lorsqu’elle en fut capable, elle prit la parole pour se foutre de leur gueule. Oui, ils s’étaient battus et alors, ça ne la concernait pas. Elle ferait mieux de se taire, de reprendre sa respiration et de se concentrer. Si elle était capable de parler pour se foutre d’eux, elle le serait bien pour répondre à quelques questions. Et si elle refusait… L’idée du pouvoir fut éloignée une nouvelle fois par Callahan. Le jeune homme s’approcha du lit. Ses prunelles azures croisèrent le regard de Shannon. Il garda le silence durant un moment, quelques secondes qui pouvaient paraître une éternité sans doute à Owen qui devait être pressé d’en finir pour la torturer de nouveau. Finalement, il se décida à prendre la parole, en sortant une phrase bateau, et n’étant pas certain d’écouter les conseils prodigués par Owen un instant auparavant.


« De combien de membres environ est composé Genome… ? »

Une question à laquelle elle ne répondrait sûrement pas. Soit car elle ne le savait pas, soit car elle ne le voudrait pas. Mais pour une force comme Genetic, il était un minimum important de connaître les forces en présence en face. Wyatt réfléchit de nouveau durant quelques secondes, non pas à la prochaine question qu’il devait poser mais plutôt à sa rencontre avec Shannon. Quand il était avec Capucine, à chaque fois qu’il s’était rendu chez les O’Hara, il lui était arrivé de croiser Aaron, ou alors sa sœur aujourd’hui décédée. Mais jamais elle, la seule fois qu’il l’avait vu, c’était quand il avait recherché Capucine et on connait la suite. Donc, il en concluait que soit elle habitait ailleurs, soit elle était chez son cousin depuis peu. Et si c’était la seconde option, elle méritait d’être confirmée car si elle s’avérait vraie, Shannon ne servait strictement à rien dans cet interrogatoire.

« Ca fait longtemps que tu vis chez ton cousin ? Car j’y suis allé assez souvent et je ne t’ai jamais croisé. Tout comme je trouve bizarre que tu ne connaisses pas l’existence de la personne que je cherchais le jour où l’on s’y est rencontré. Je me demande donc si tu ne sors pas d’un chapeau sur lequel on a donné un coup de baguette magique. Peut-être après la mort de ta cousine… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Mer 26 Oct - 9:32

    Au lieu de ressentir une douleur provenant du psychopathe dont la voix n'agaçait plus les oreilles de Shannon, la jeune femme vit le visage du plus jeune se rapprocher d'elle. Plutôt téméraire étant donné la façon dont elle avait craché au visage d'Owen, et dont elle lui avait gentiment arraché un morceau de peau. Alors qu'elle croisait les yeux bleus qui se voulaient probablement effrayants de Wyatt, Shannon réfléchissait à la façon dont elle pourrait lui faire payer à lui aussi s'il avait le malheur de toucher la moindre petite parcelle de son corps. Le silence était de plomb, et pendant quelques secondes les deux jeunes gens se défièrent du regard, question de pur égo. L'irlandaise avait toujours eu l'habitude de ne jamais baisser le regard la première lorsqu'elle croisait celui d'une autre personne (excepté ses parents bien sûr), quitte à ce que cela dure plusieurs minutes. Généralement, ceux en face d'elle ne tenait pas plus de 30 secondes, ce qui satisfaisait amplement la belle.

    Shannon continua donc de regarder les yeux bleus azur du jeune homme. Son corps commençait lui envoyer des sortes de contractions musculaire. Cela ne venait pas d'Owen, oh non. Shannon connaissait bien cette sensation. Elle ne supportait pas d'être attachée, d'être en position de soumission, et tout son corps le lui rappelait a chaque fois que l'un des deux hommes ici présent lui lançait un sourire narquois. Elle dut faire un effort considérable pour ne pas arracher le nez de Wyatt de ses propres dents. D'une parce qu'elle se sentait encore trop secouée pour relever la tête sans s'effondrer, et de deux parce qu'elle redoutait malgré tout la douleur que lui avait infligé l'autre névrosé.

    Finalement, Wyatt se décida à parler. Il lui demandait combien de membres composaient Genome, et depuis combien de temps elle vivait chez son cousin. Croyait-il vraiment qu'elle allait lui réveler tout cela comme par enchantement ? C'était cela qu'il cherchait ? Des informations sur Genome ? Genetic était assez stupide pour envoyer deux tortionnaires au lieu d'une personne qui lisait tout simplement dans les pensées ? Peut-être ne connaissait-il pas d'être humain ayant cette capacité ? Ou était-ce leur méthodes habituels afin d'éliminer un à un les membres de Genome ? Des dizaines de questions défilèrent dans l'esprit de Shannon en quelques secondes.
    Quand elle réalisa que Wyatt s'impatientait réellement pour une réponse, elle lui fit son plus beau sourire.

    « - T'es pas au courant ? Je m'appelle Cendrillon, j'attends mon prince charmant qui viendra me délivré de mon méchant cousin qui me retient prisonnière depuis ma naissance. Pendant un instant j'ai cru que c'était toi, et puis j'ai réalisé que t'étais bon qu'a me questionner aussi stupidement que tu le parais. Désolée de te décevoir mon chou, j'attendrais le suivant. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Dim 13 Nov - 17:28

Comment ça, "ça fait longtemps que t'habites chez ton cousin" ? Etait-ce une version détournée du traditionnel "tu habites encore chez tes parents ?" ? A quoi jouait Callahan, au juste ? Ce n'était pas le moment de compter fleurette à leur invitée, encore moins de se renseigner sur elle. Elle n'était qu'un pion, utile uniquement pour les renseigner sur Genome. Sa vie personnelle était sans importance. Harwell jeta une fois de plus un regard noir à son coéquipier, lui-même qui ne respectait toujours pas les consignes imposées par le psychopathe. Il était, au départ, question de lui fournir de fausses informations pour qu'elle les démente, et non pas poser les questions directement. Ce gosse n'était décidément pas fait pour Genetic, s'il était incapable de se plier aux ordres. Et, en prime, il commençait doucement à taper sur les nerfs du psychopathe, qui avait réussi quelques minutes auparavant à reprendre sa froideur apparente. On lui avait vraiment refourgué une recrue inappropriée pour cette mission.

Après un moment de réflexion quant à la marche à suivre, puisqu'il avait à faire à un incapable, il s'avança vers le lit, pour se poster à ses côtés, lâchant un soupir exaspéré, pour lui faire comprendre le message. Il resta un instant silencieux, avant de tourner lentement la tête vers lui.

« Bon...Tu sais quoi ? Tu vas aller faire un tour dans le couloir, pour mettre tes neurones en état de marche. Dans la mesure où ils existent...J'sais pas si t'as remarqué, éventuellement, que c'pas bien brillant, jusque là. Donc, tu vas sortir, réfléchir un peu. Intelligemment, si possible. La sortie, c'est par là. »

Il leva la main pour l'abattre sur son épaule, et le guida, d'une main de fer, jusqu'à la porte, pour le conduire jusque dehors de la pièce. Enfin, il referma la porte derrière lui, prenant la peine de le verrouiller, au cas où Wyatt aurait l'idée saugrenue de protester contre cette décision hâtive. Puis, il se tourna vers O'Hara, restant toujours à distance raisonnable d'elle, cherchant à analyser l'expression de son visage. Elle ne devait pas encore être remise tout à fait de son moment d’inconscience. Pas suffisamment encore pour être consciente totalement de la peur qui se ferait de plus en plus grandissante, au fur et à mesure qu'elle se réveillerait complètement de son court sommeil. Il lui fallut donc attendre une dizaine de minutes, dans un silence parfait, en faisant les cent pas, pour passer aux réjouissances et reposer les yeux sur elle. Il éleva alors la voix, au risque de surprendre la jeune femme, s'arrêtant enfin de marcher.

« Bien. Tu sais, il serait préférable que tu me dises tout ce que tu sais, là, maintenant. Je ne suis pas Wyatt et il n'est plus là pour m'arrêter. Je n'hésiterai pas à te faire subir un enfer, pour obtenir ce que je veux. Tu as vu ce que je savais faire, n'est-ce pas ? Tu l'as subis quelques secondes, une minute, peut être. Imagine, oui, imagine que ça puisse durer des heures, des jours...Je ne te ferai pas le plaisir de te donner la mort...Non. Pas avant que tu me délivres tous tes secrets. Mais, peut être, si tu es coopérative, je te laisserai la vie sauve, je te laisserai tranquille si j'obtiens ce que j'exige. Alors...Qu'est-ce que tu choisis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Mer 16 Nov - 16:10

    Shannon s'attendait peut-être à un retour de bile sur son visage, ou à une gifle perdue, au moins à une once de violence venant de la part de Wyatt. Après tout, elle lui avait quand même cassé le nez une fois. Le jeune homme n'était-il finalement pas un cas assez désespéré pour qu'on l'abandonne dans les bras de Génome ? Venait-il d'arriver ? Owen était-il chargé de lui apprendre les ficelles de la torture ? Peut-être qu'il suffirait d'un coup de pouce, d'un instant révélateur pour que Wyatt puisse partir de cet endroit. Pendant que Shannon réfléchissait à la manière de retourner le cerveau du jeune homme, elle ne vit pas ce qu’il se passait réellement dans la pièce. Owen endossait le rôle de moralisateur afin de faire comprendre a Wyatt que ce qu’il venait de faire était complètement stupide et inutile. Et sans plus attendre il le mit à la porte pour qu’il puisse terminer sa ‘mission’ seul.

    A l’instant où Shannon entendit le bruit du verrou, elle sentit le peu d’espoir qu’elle avait de rester vivante s’envoler dans les airs. Elle allait se retrouver seule avec un psychopathe sans cœur, sans sentiments et sans âme. Lui n’était pas jeune et inexpérimenté. Il était du genre à violenter le moindre petit être innocent sur cette Terre qui se mettrait en travers de son chemin. Il était du genre à savoir utiliser son pouvoir pour terrifier les gens, pour les torturer et finalement les tuer après d’atroces souffrances. Il avait probablement le don de faire perdurer la douleur sans que le cerveau de la victime n’endorme son propre corps. En d’autre terme, il savait prolonger une douleur intense, la prolonger à tel point que les martyrs parlaient.

    L’irlandaise, reprit petit à petit connaissance, elle sortait de cette sorte de transe, et elle redevenait lucide. C’est-ce moment qu’à choisit le déséquilibré pour s’adresser à elle. Ces propos était clair. Soit elle parlait et peut-être il ne lui ferait aucun mal, soit elle se taisait et il se ferait un plaisir de lui envoyer ses décharges électriques les plus puissantes.

    Aaron avait toujours appris à sa cousine de ne pas parler, pour la simple et bonne raison qu’un aliéné ne laisserait jamais aucun témoin derrière lui. Pourquoi Owen la laisserait-elle en vie ? Certainement pas pour satisfaire son appétit sexuel, vu le regard haineux qu’il lui lançait chaque fois que leur yeux se croisaient. Il n’y avait donc aucunes réponses à lui fournir. Même si l’instinct de survie de Shannon crierait de peur et la supplierait de parler, elle ne le ferait pas. C’était une question de fierté, de fidélité, et d’honneur. Si elle devait mourir ici dans cette pièce avec la personne qu‘elle détestait le plus au monde, autant que ce soit la tête haute. Elle ne doutait pas un seul instant qu’Aaron la vengerait. Au pire des cas, Shannon hanterait les nuits de son tortionnaire pour lui faire payer.
    Elle inspira un bon coup, même si la pièce semblait manquer d’oxygène. Ce serait sûrement l’une des dernières respirations qu’elle pourrait prendre et dont elle profiterait comme un souffle de liberté.

    « - Causes toujours crétin… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Dim 20 Nov - 17:44

Mauvais choix, très mauvais choix. La garce ne céderait pas et elle avait tort sur toute la ligne. Que perdait-elle, au juste, à dire ce qu'elle savait ? Son honneur ? Elle mériterait sûrement le courroux de son cousin, mais il ne pourrait que lui pardonner, après l'angoisse et l'inquiétude qu'il ressentait certainement à cet instant. Elle y gagnait la vie sauve. Mais non, elle préférait mourir, après des heures de souffrance et de torture, seule, et comme un animal, avec pour seule compagnie l'homme qu'elle détestait actuellement le plus au monde. Harwell ne comprenait pas pourquoi elle se sacrifiait de telle manière pour sa famille et pour Genome. Les réponses à ses questions lui échappaient. Elle donnait sa vie pour protéger des mutants, des dégénérés qu'elle ne connaissait même pas, pour un projet qui n'était pas le sien, pour un homme qui n'était que son cousin. Comment ne pouvait-on pas être égoïste dans une telle situation ? Comment ne pouvait-on pas être égoïste, tout court ?

Et pourtant, ce qu'elle ne savait pas, ce qu'elle ne croyait pas une seule seconde, c'est qu'elle ne périrait pas aujourd'hui, dans cette salle, que ce ne serait pas Owen qui lui donnerait le mort. Pas ce 29 août 2010, en tout cas. On lui avait interdit formellement de s'en prendre à sa vie, ou même de lui laisser n'est-ce qu'une malheureuse cicatrice. Et s'il voulait regagner sa place au sein de Genetic, il était contraint de suivre les ordres à la lettre. Et s'il voulait remonter en grade, il fallait également qu'il mène à terme sa mission. Sauf que jusqu'ici, c'était le calme plat. Non, pire, c'était catastrophique. La formation de Callahan était un échec pur et simple, et l'interrogatoire d'O'Hara ne menait à rien puisqu'elle s'obstinait à rester muette comme une tombe ou à l'insulter, en bonne suicidaire qu'elle était.

Il fallait donc procéder autrement, étant donné qu'elle était prête à endurer tout et n'importe quoi pour sa fierté, pour l'honneur. C'était sa dernière tentative de manipulation. Ça marcherait ou non. Après, il s’installerait dans un coin de la salle, et il se concentrerait sur son pouvoir, jusqu'à ce qu'elle lui délivre ses secrets. Il y passerait les heures qu'il faudra, mais il ne lâchera pas l'affaire. Son avenir était en jeu.

« Tu es pathétique, O'Hara, vraiment. Tu fais ça pour quoi ? Pour mourir la tête haute, que tous clament ton nom à Genome, parce que tu es celle qui a osé défier l'ennemi, qui est restée fidèle à sa cause juste et honnête jusqu'à sa mort ? C'est émouvant, oui. Et aussi stupide que tu l'es. Tu es assez prétentieuse pour pouvoir affirmer haut et clair que tu ne céderas pas, après des heures de souffrance, insupportables ? Tu ne vas pas résister, crois-moi. Aucuns, avant toi, n'y sont parvenus, et tu ne seras pas la première, non. Et quand tu me demanderas la vie sauve, quand j'aurais appris tout ce que je voulais savoir, quand tu m'imploreras, je prendrais un tel plaisir à t'achever, tu n'imagines pas. Tu mourras pour rien, O'Hara, pour rien...Et quand bien même, tu arriveras à te taire jusqu'à la mort, ta gloire sera éphémère. Ils vont t'oublier. Vite, très vite. Dans quelques mois, ils se souviendront à peine que tu as existé. Parce qu'Aaron a déjà perdu cette chère Abigaëlle, et que tu n'es rien à côté. Il promettra de te venger, il me haïra d'autant plus qu'il me haït déjà, l'espace de quelques semaines, puis, il reviendra à sa tâche principale : être à la tête de Genome et continuer à lutter contre nous. Et puis, un beau jour, Genetic écrasera Genome, parce que nous sommes plus puissants, plus nombreux, plus riches. Vos jours sont comptés, et encore une fois, tu n'auras servi à rien. Rien du tout, le néant...Il est encore temps de tout arrêter, de tout quitter. Ne gâche pas ta vie pour quelque chose qui est voué à être détruit, tôt ou tard, ce serait regrettable, n'est-ce pas ? »

Durant tout le long de son monologue, il avait planté son regard dans le sien, sans afficher n'est-ce que l'ombre d'un sentiment. Puis, une fois terminé, il reprit son souffle, ce qui lui arracha une grimace de douleur. Inspirer de trop grandes bouffées d'air lui provoquait encore des douleurs. Enfin, il croisa les bras sur sa poitrine, attendant une quelconque réaction de la jeune femme, ne la quittant toujours pas des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Lun 21 Nov - 20:20

    Owen n'avait certainement pas apprécié la remarque de Shannon, comme toutes les autres qu'elle avait du prononcer depuis le début. Malgré le ton monotone de sa voix, elle sentait qu'en son fort intérieur tout pouvait exploser à chaque seconde qui passait. Une seule insinuation sur son cousin, sur ses parents décédés ou encore sur ses nouvelles griffes et elle craquerait. Elle ne savait pas très bien si c'est la colère qui prendrait en premier le pas sur la crise de larmes ou inversement, peut-être les deux en même temps. Tout ce que l'irlandaise pouvait faire, c'était de se concentrer sur la haine qu'elle portait au jeune homme. Attachée comme un animal, priver de toutes défenses, prise au piège dans ce combat déloyal, elle ne pouvait que le haïr jusqu'à sentir des crampes dans tout son corps, le haïr jusqu'à ce que cela devienne une obsession, le haïr jusqu'à ce qu'elle ne pense plus à la situation qu'elle ne cessait d'aggraver. Elle ne pouvait bien sur pas se résoudre à mourir, et pourtant, elle ne céderait pas sous la pression. Non pas parce que son cousin lui avait dit de se taire, non pas parce qu'elle n'avait pas soit-disant peur de la mort, mais par simple orgueil. Elle refusait que ce crétin complètement fou allié gagne la partie.

    La partie... Shannon voulait voir tout cela comme un jeu, peut-être ne réalisait-elle pas encore quels en étaient les réels enjeux ? Mais chacune de ses paroles, chacun de ses gestes étaient destinés à gagner. Parce qu'après tout, qu'avait-elle réellement à perdre ? Elle n'était pas si proche que ça de son cousin, ses parents n'étaient plus là, l'Irlande n'était plus une possibilité envisageable depuis que le monstre en elle avait vu le jour.

    Elle vit petit à petit Owen se rapprocher d'elle, la fixant de son regard glacial. S'il avait pu la foudroyer sur place, il l'aurait probablement fait. S'il avait pu la détruire de l'intérieur, il l'aurait probablement fait aussi. Tout ce que son regard trahissait, c'était de la destruction à l'état brut. Une sorte d'étincelle à la fois fascinante et dévastatrice naissait dans ses yeux. Elle grandissait dans le reste de son corps provocant une tension musculaire à peine perceptible pour un être humain normal. Elle atteignait vraisemblablement son apogée dans son esprit vu la sorte de rictus dont était victime ses lèvres; un sourire à la fois froid et sournois.

    Bien-sûr, le psychopathe ne se contenta pas d'une simple décharge électrique. Il préférait d'abord faire la morale à la belle, à croire qu'il gardait l'espoir qu'elle change d'avis. Une fois son monologue achevé, Shannon fut prise d'un rire hystérique. Elle ne maitriserait pas la situation et elle s'en moquait. Le pire, c'est qu'elle réussissait à avoir de la peine pour celui qui se tenait devant elle.

    « - Mais regarde toi. Pauvre créature façonnée à l'image de Genetic, pauvre petit enfant soumis à l'autorité, réduit à supprimer la merde des autres. Sérieusement, tu crois que tu vaux mieux que moi ? Que tu as plus d'importance que moi ? Tu es aussi banal et insignifiant que que je le suis, peut-être même encore plus pitoyable. Tu crois vraiment avoir ta place ici ? Entre tuer des personnes et en former d'autres pour les transformer en monstre dans ton genre ? Tu crois vraiment que c'est pour qu'Aaron me venge que je ne parle pas ? Tu crois qu'il n'aura que ça à faire ? S'occuper de ton pauvre petit cas, toi le psychopathe au cœur si dur que rien ne peut l'atteindre ? Redescend sur terre, que tu me tues ou non, que tu me fasses parler ou non, tu ne resteras que la pourriture que tu es, tu resteras aussi misérable que tu ne l'es déjà. Tu as probablement déjà ruiné ta seule chance de faire parti des grands de ce monde. Tu es déjà entrain de pourrir parmi d'autres pourritures en décomposition. Et le pire c'est que tu crois encore que tu pourras y changer quelque chose. Comme tu l'as si bien souligné, c'est pathétique... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Sam 26 Nov - 15:07

Une réaction, une seule. Un rire aigu au possible, loin d'être aussi naturel que l'aurait sans doute voulu son auteur. Et puis, quelques phrases, des répliques qui ne réussirent qu'à arracher un sourire plus qu'amusé du dégénéré. Qu'espérait-elle au juste ? Lui faire remarquer qu'il n'avait pas de cœur, et une âme noircie par ses agissements passés impardonnables et les intérêts actuels qui le guidaient ? Lui faire voir qu'il n'était qu'un fou, qu'il était inhumain, qu'il était un monstre ? Sa mère avait déjà pris la peine de le lui écrire, quelques ans plus tôt, avant de mettre fin à ses jours, tout en lui conseillant de faire de même. Il écarta rapidement de ses pensées celle qui l'avait mis au monde. O'Hara n'arrivera pas à le toucher, n'arrivera pas à briser le mur de glace qui le protégeait. Callahan avait peut être réussi à le mettre hors de lui, elle, ce ne serait pas le cas. Parce qu'elle, il pouvait lui faire mal à volonté, parce qu'il n'avait plus que comme limites celles de ne pas laisser trace de son passage. Limites qu'il n'était plus aussi certain de vouloir respecter, maintenant qu'elle l'avait mordu, maintenant qu'elle lui avait craché au visage, maintenant qu'elle refusait toutes négociations, maintenant qu'elle l'insultait...

Après tout, quel intérêt à ce qu'elle soit encore entière, du moment qu'elle était vivante ? Qu'est-ce qui leur disait que Genome n'avait rien infligé à Holster, non plus ? Rien ne leur prouvait, dans le fond, qu'ils étaient si honnêtes, si blancs comme neige qu'ils le prétendaient, ni même du bon côté. Rien n'était blanc et noir. Tout était gris. Et il ne se priverait pas de faire subir à cette garce ce qu'elle méritait. Parce qu'il était temps de commencer à jouer, puisqu'elle refusait d'abdiquer et de parler. Les yeux d'Harwell parcoururent l'ensemble de son corps, tout comme lorsqu'ils s'étaient rencontrés par hasard à Downtown, sans aucune gêne, pour remonter jusqu'à ses doigts. Les briser un par un...Faire monter le degré de souffrance lentement...Voir sa peur grandir peu à peu...

Il s'avança doucement vers elle, pour venir poser sa main sur la sienne, sachant pertinemment qu'elle risquerait de se défendre comme elle pouvait. Le semblant de mal qu'elle lui infligerait ne serait rien comparé à celui qu'il allait lui faire subir. Il prit finalement, après quelques courtes secondes de réflexion, son index entre ses doigts pour le tirer brusquement en arrière, en maintenant sa main, sans hésitation. Ses articulations émirent un craquement sinistre, alors qu'il enchaînait déjà sur son majeur, pour en faire de même avec lui. Ce bruit sec, preuve que ses os avaient cédé, lui inspirait une joie indescriptible qui l'envahissait, à cet instant là. La souffrance des autres était sa drogue. Et il avait décidé qu'il n'avait pas encore eu sa dose. Il retira sa main pour ensuite, la menacer de son poing.

« Tu en veux encore, hein ? Tant mieux, parce que c'est loin d'être fini... »

A peine achevait-il sa phrase, qu'il frappa trois fois successivement, de toute sa force, dans son ventre pour finir par l'achever par une droite qui eut pour cible son visage, celle-la même qui aurait dû être attribué au jeune Wyatt. Il recula, enfin, vérifiant l'état de ses propres phalanges, ne pouvant réprimer un rire rauque. Il devinait sans peine sa douleur. Elle devait être semblable à celle que les poings de son cousin avait causé, lors de la soirée à l'ULCA. Mais il avait décidé de rajouter encore un peu de piment. On lui avait dit d'utiliser son pouvoir, uniquement. Il ne fallait tout de même pas désobéir aux règles entièrement. Il ferma les yeux, et ordonna aux neurones de la jeune femme de lui donner l'impression de brûler vive. Elle ne pourrait pas résister à ça....Il s'appuya contre un des murs, se concentrant sur son pouvoir et croisant les bras, prêt à attendre le temps qu'il faudrait. Que ça soit quelques secondes, plusieurs minutes ou des heures durant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Dim 27 Nov - 18:54

    Owen la jaugeait sans une once de gêne. Il la détaillait de haut en bas comme il l'avait fait l'autre fois pour la rendre mal à l'aise. Il s'approchait de l'irlandaise avec son regard impitoyable. Il s'approchait d'un pas lent. Il faisait durer l'attente, il voulait faire perdurer la panique qui était entrain de monter en Shannon. Cette dernière sentait qu'il allait craquer, et qu'il allait sous peu lui faire payer toutes les atrocités qu'elle lui crachait au visage depuis le début. Ce qu'il ne mit pas plus longtemps à faire.

    Il déposa sa main presque aussi lentement qu'il s'était avancé vers elle. Elle tentait de l'égratigner de ses ongles, de lui planter ses griffes qui ne se décidaient pas à sortir, pour qu'il ne la touche pas. Mais son fichu pouvoir ne fonctionnait pas. D'un sourire carnassier, Owen tira en arrière d'un coup sec deux des doigts de Shannon, l'index puis le majeur. La douleur se fit attendre quelques secondes avant que la belle ne se mette à hurler. Elle entendit ses os cédés face à la pression de la main d'Owen. Elle sentit la cassure dans ses doigts, dans l'ensemble de sa main, la souffrance se rependant dans le reste de son bras. Elle n'osait même pas regarder dans quel état ils étaient, elle n'osait pas regarder ses os qui formait à présent un angle de 90°. Brusquement il s'arrêta, il retira sa main. Le simple geste qu'il vint de faire lui arracha une grimace.

    Un simple effleurement et la main de Shannon se mit à trembler. L'irlandaise se tut et tenta de respirer alors que ses yeux se remplissaient d'eau. Elle ne voulait pas pleurer, ça l'énervait. Mais la douleur était si insupportable qu'elle ne pouvait faire autrement. Elle voulait le regarder dans les yeux mais sa vision était trop trouble. Alors elle se contenta de respirer. Elle ne vit pas tout de suite le poing avec lequel Owen la menaçait encore une fois. Et juste avant de la frapper au ventre puis au visage, il hurla des mots qui paraissaient incompréhensible à Shannon. Elle ne pensait plus, ou du moins elle ne pensait plus qu'à la douleur qu'il lui infligeait à chaque coup. Il ne voulait lui laisser aucun répit, il n'avait plus aucune pitié. Shannon laissait couler les larmes, et tenta de résister autant qu'elle pouvait de hurler. Mais la souffrance reprit le dessus et à nouveaux les cris se firent entendre. Ce qu'elle ne savait pas c'était que le pire arrivait. Il ne comptait lui faire aucuns traitements de faveur. Alors qu'elle reprenait tout juste son souffle, Shannon sentit tout son corps s'enflammé de l'intérieur. Le choc fut si intense qu'elle ne put s'empêcher de regarder ses mains. Elle vit ses doigts et crut qu'elle allait vomir. Mais au moins, le feu n'était qu'une sorte d'illusion. En tout cas, le ressenti était bien réel. Et Shannon dut résister pour qu'elle ne perde pas conscience. Tout ce qu'elle pouvait faire c'était tenté de rester immobile pour ne pas amplifier la douleur.

    Des secondes, des minutes ou peut-être des heures s'écoulèrent avant que l'intensité du feu ne s'éteigne petit à petit avant que Shannon ne puisse bouger ne serait-ce qu'un pied. Elle se força à ne pas bouger sa main. Elle sortit peu à peu de sa torpeur. Elle crut qu'une éternité en enfer ne venait de s'écouler. Elle calmait la folie dans laquelle elle avait été plonger par le psychopathe et reprit au fur et à mesure de qui elle était et où elle se trouvait. Elle mit peu de temps à se remettre en colère plus que jamais. Elle voulut se lever mais sa douleur au ventre et les liens qui la retenaient à la table l'en empêchèrent. Au moins, elle n'avait plus l'impression de suffoquer.

    Elle tourna légèrement la tête, elle ne sentait pas le sang qui coulait de son visage. Elle ne sentait plus vraiment son corps. C'est comme si elle n'en avait plus. Elle déglutit et se mit à parler d'une voix rauque.

    « - Vas-y, torture moi autant que tu veux. Tue moi si ça te chante. Mais tu sais qui va en pâtir le plus ? Tu sais qui va mourir avec moi si tu passes à l'acte ? »

    Shannon fixa son ventre avec un sourire épuisé et en même temps satisfait. Elle tourna son visage vers le psychopathe.

    « Surprise papa... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Mar 29 Nov - 17:48

La séance avait duré une heure et demie. 90 minutes pendant lesquels Harwell avait dû s'épuiser pour continuer à infliger la douleur illusoire à sa victime. Rester concentré si longtemps l'avait lessivé, l'avait vidé et ce, pour du vent. Parce que c'était bien lui qui avait mis fin à la torture, du fait qu'il commençait à fléchir. Il n'avait pas l'habitude d'utiliser son pouvoir pendant tant de temps, et ses blessures l’affaiblissaient davantage. Il lui fallait donc aller se reposer un instant pour revenir à l'assaut, ensuite. Parce qu'il n'avait pas décidé d'abandonner, parce qu'il ne baisserait pas les bras si facilement. Elle était peut être coriace, il n'avait pas dit son dernier mot. Il se redressa finalement, se détachant du mur, et reposa les yeux sur la jeune femme, alors qu'il avait passé son temps précédemment à fixer le sol pour rester absorbé parce qu'il faisait. Il n'y avait pas à dire, elle était salement amochée. Le sang séché, en partie imbibé par les draps blancs, et ses yeux mouillés reflétaient à quel point elle avait subit. Ses doigts ne ressemblaient plus à grand chose, et on pouvait voir nettement l'os fracturé apparaître sous la peau. Elle commençait tout juste à reprendre connaissance. Et le psychopathe se dirigeait d'un pas assuré vers la porte, afin d'aller chercher n'importe quoi capable de lui remplir le ventre et de le fournir en énergie.

C'était sans compter le fait qu'elle l'interpella. Il ne comprit pas tout de suite le sens de ses paroles et ne comptait pas s'attarder davantage sur des paroles qui allaient certainement s'enchaîner sur des insultes plates et sans importance. Jusqu'à ce qu'elle prononce ce mot, ces deux syllabes répétitives...Il ne réalisa pas immédiatement, il ne percuta pas tout de suite. Il saisit la signification, alors qu'il s'apprêter à déverrouiller la porte et à sortir dehors. La réaction fut immédiate.

« Papa...Non, non, non...NON ! »

Il avait littéralement hurlé le dernier mot, alors qu'il s'était brusquement tourné vers elle. Elle rigolait ? Ça ne pouvait pas être vrai, ça ne devait pas l'être. Pas avec elle ! Ni avec personne d'autre, d'ailleurs. Mais surtout pas avec une O'Hara, pas avec celle qu'il venait tout juste de frapper froidement, pas avec l'ennemi, pas avec une membre de Genome, pas avec une prisonnière de Genetic, pas avec celle à qui il devait soutirer des informations, pas avec celle qui venait de subir son pouvoir. Pas avec elle, pitié...Il ne put s'empêcher, à cet instant là, de fixer bêtement son ventre, alors qu'il était abattu. Et puis, des bribes de souvenir lui revinrent en mémoire. Son père et lui. Son père qui le battait. Son père qui lui laissait une marque de lui, encore présente dans son dos. Son père et sa mère. Les violences, les insultes, les punissions, le harcèlement...Et sa mort. Sa mort voulue par l'adolescent qu'était alors Harwell....

Il ne pouvait pas être père à son tour. L'histoire se répéterait à nouveau. Ou, peut être que...Peut être que les choses s'étaient déjà inversées. Peut être que le psychopathe avait tué son père, et que, maintenant, c'était au tour du fils. Parce qu'un embryon ne pouvait pas avoir survécu aux poings du dégénéré, à la peur et à la souffrance de sa mère qui avait dû faire vibrer chacun de ses muscles. Il n'avait pas pu rester insensible face à tout ça. Et maintenant, Owen regardait avec effroi ses doigts. Il avait peur. Il n'avait jamais eu aussi peur de sa vie...

Et, enfin, un éclair de lucidité traversa son esprit, le sortant de la torpeur dans laquelle il s'était enterré. Elle mentait. Elle cherchait une ruse pour s'en sortir. Il ne pouvait pas l'avoir mise enceinte, pas en une seule fois. La probabilité était trop faible pour y croire. Et pourquoi ne l'aurait-elle pas dit plus tôt, si ça avait été réellement le cas ? Tous les moyens était bon. Elle avait sans doute trouvé le meilleur moyent pour le faire réagir.

« Je...J'te crois pas. Trouve autre chose, O'Hara. Trouve un autre moyen, celui-là ne marche pas. Désolé, très chère. »

Pourtant, malgré ses paroles, il n'arrivait pas à se décider à quitter cette salle. Il hésitait. Il ne pouvait plus faire comme si elle n'avait rien dit, c'était trop tard, il avait crû à son hypothèse pendant quelques secondes, c'était foutu...Il doutait. La possibilité était mince, très mince, mais elle n'était pas inexistante. Il ne pouvait pas parier sur ça. Il fallait qu'il sache, il ne trouverait plus le sommeil, sinon. Il ne pouvait plus finir sa mission comme si de rien n'était. La vie de son propre enfant était peut être en jeu. Si vie il y avait encore...

« Attends...Prouve-le moi. Accepte de te plier à une prise de sang, un truc du genre. Prouve-le moi et vous...Et tu vivras. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   Jeu 1 Déc - 19:48

    Shannon réussit à obtenir l’effet escompté. Il avait enfin arrêté de la torturer et il commençait à l’écouter plus attentivement. Ou non, il avait juste arrêté de la frapper et de la faire souffrir grâce à son pouvoir. Owen faisait plutôt maintenant des allers retours dans la pièce complètement paniqué. Après avoir hurlé son horreur et sa surprise, il marmonnait des choses bien trop incohérentes pour Shannon qui était épuisée. Enfin, contrairement à ce qu’elle pensait, elle pourrait peut-être finalement sortir vivante d’ici. Etant donné la situation ce n’était pas si mal.

    Lorsqu’Owen s’arrêta fixement pour lui parler dans les yeux, Shannon eut un sursaut. Après tout, elle n’était même pas sur de ce qu’elle racontait. Elle bluffait c’était certain, même si elle avait quelques jours de retard sur son cycle mensuel. Dans tous les cas, même si un monstre était entrain d’aspirer toute l’énergie vitale de la belle, il devait être mort sous les coups du psychopathe. Mais si Owen se rendait compte que ce n’était que du bluff, un pur mensonge pour qu’il cesse de tuer à petit feu Shannon ? S’il apprenait qu’elle mentait alors qu’elle était encore dans cette pièce ? Cette fois c’était sûre, elle allait mourir, et beaucoup plus lentement que ce qui était prévu. Il la haïrait surement plus, il l’enverrait en enfer de la façon la plus douloureuse qui puisse exister. Mais peu importe, l’objectif que l’irlandaise s’était fixée un nouvel objectif : sortir de cet endroit sans se faire démasquer et toujours vivante si possible. Le seul problème, c’est qu’elle n’avait pas encore toute sa tête, elle avait du mal à réfléchir. Le pouvoir d’Owen l’avait bien secouée, et elle ne sut pas tout de suite quoi répondre lorsque ce dernier lui réclama une prise de sang, ou plutôt lorsqu’il lui demanda d’accepter une prise de sang pour preuve de cette grossesse inexistante.

    Changeait-il aussi radicalement de comportement à cause d’un simple morveux ? Shannon était vraiment surprise, même si son visage couvert de bleu ne pouvait plus exprimer une seule émotion. Même s’il restait effrayant, ses yeux trahissaient à nouveaux ses réelles envies. Il voulait à tout prix savoir si ce que disait Shannon était vrai. Cette dernière tenta de remplir ses poumons d’air, mais son corps était tellement meurtri qu’elle du se contenter de chuchotements. Elle passa sa langue sur ses lèvres trop sèches et regarda une fois de plus Owen dans les yeux. Elle était bonne menteuse, elle devrait arriver à lui mentir.

    « - Pourquoi je mentirais hein ? Et de toute façon si tu ne me croyais pas, tu n’aurais même pas
    cherché la vérité, au mieux tu aurais pris de mon sang sans me demander…
    »

    Shannon reprit son souffle, et continua d’une voix grave et sèche.

    « -Touche moi encore une fois et j’te jure que l’espèce de chose qui est en moi verra jamais le jour. »

    Ils se défièrent du regard tous les deux, quelques instants, quelques minutes. Chacun essayait de lire dans les pensées de l’autre, sans même y parvenir. Mais Shannon sentit ses yeux s’alourdirent. Epuisée était un mot faible pour décrire l’état dans lequel elle se trouvait actuellement…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ In#2.2 ♦ Le sang, la douleur et les griffes [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENETIC HEADQUARTERS :: JAILS-