..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 14 Aoû - 15:21

- Non quand même, le travail c'est le travail. C'est ce qui est censée être chiant par dessus tout mais qui est nécessaire. Le principe de la main invisible, tu connais? Comme quoi chaque personne, en satisfaisant son intérêt personnel, contribue au bien de la communauté?

C'est qu'il avait bien appris à l'école le ptit Jacky ! Il n'avait pas non plus la logique de Nietzsche ou de Keynes, mais il avait l'oreille attentive et cela l'avait toujours sauvé. Il l'a bien compris d'ailleurs, c'est ce qui l'a très vite amené à se reconvertir en détective. Il avait cette étrange faculté de se retrouver au bon endroit au bon moment, ce qui facilitait étrangement la prise d'informations.

- Comme quoi, le boulanger qui fait son pain le fait pour l'argent, mais le pain qu'il fait nourrira quelqu'un, ou permettra à un traiteur de préparer son banquet. Une énorme horloge où tous les rouages sont nécessaires à son bon fonctionnement.


Dit le détective le regard sérieux. L'air impatient de la jeune fille l'amusait beaucoup, et il trouvait tout cela extrêmement plaisant. Néanmoins, il ne savait pas encore si la jeune fille serait d'accord. Il n'avait pas encore assez bien exploré la demoiselle - pas de connotations sexuelles s'il vous plait - pour savoir si elle accepterait, ou si elle trouverait ça complétement débile et dégueulasse. Beaucoup de personnes sur cette planète n'aimait pas cela, et cracherait au visage de Jack si celui ci leur faisait une proposition comme celle-ci.


- Bah en fait, j'pensais à t'emmener faire un tour...


Il fit durer le suspens, en bon maitre de la surprise qu'il était, parce que des propositions pareilles elle n'avait pas dû en entendre des comme ça dans cette vie.


- Pour t'montrer la partie la plus marrante du job. En tout cas, celle que je préfère : le stand de tir.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Mer 31 Aoû - 22:08

Mary Jane n’était pas très convaincue. Elle était sûre que Jack noyait sa solitude dans le travail. C’était toujours mieux que de la noyer dans l’alcool ou la drogue. En tous cas, s’il avait une petite amie, il penserait moins à son boulot ; dans le cas contraire ce serait un égoïste. C’était quoi le principe de la main invisible ? Elle n’en avait jamais entendu parler. Heureusement, il lui donna une brève explication. Ainsi elle pouvait faire celle qui était au courant.

- Mmm Mouais. C’est peut-être bien de travailler mais c’est encore mieux de s’amuser non ?

Si si, c’était mille fois mieux ! Le travail ne faisait pas partie du vocabulaire usuel de la jeune fille. Elle n’allait déjà pratiquement pas en cours, ce n’était pas pour se faire chier dans une fonction qui lui imposerait des obligations. De toutes les façons, elle n’avait pas besoin de se lever tous les matins pour gagner sa vie. Pas encore. Mais si son père ne refaisait pas surface, elle se verrait dans l’obligation de déroger à ses principes. Encore que, elle trouverait sans doute une solution pour éviter l’esclavage moderne.

Elle pourrait revendre une partie de sa garde-robe, mais même si celle-ci était bien fournie, ce n’était pas une solution durable. Elle pourrait chanter dans les rues, elle adorait chanter et avait même une jolie voix ; mais bon, ça ne devait pas rapporter des masses. Jouer les pickpockets ou voler la caisse d’un magasin après avoir cassé la vitrine étaient aussi des possibilités à envisager. Trouver un mec riche pour l’entretenir ? Sauf que, ce genre de personne ne donnait rien sans rien ; donner son corps en échange, ce n’était pas pensable. La demoiselle aimait bien aguicher les garçons mais ce n’était pas pour autant qu’elle couchait avec ; alors faire des galipettes avec un garçon uniquement parce qu’il était riche, ce serait comme si elle se prostituait ; autant faire le trottoir à ce moment là ! Mais bon, ce métier n’était pas fait pour elle, il y avait trop de risques.

Revenons à nos moutons.
La jeune fille s’impatientait et le beau brun prenait un malin plaisir à faire durer le suspens. Enfin, il pensait l’emmener faire un tour. En voilà une bonne idée ! Où ? Peu importait, le principal était de bouger de là. C’était bien gentil le port, la chaleur douce d’une nuit d’été et le ciel étoilée, mais au bout d’un moment, c’était lassant. Avait-il une idée derrière la tête ? Oui ? Non ? Miracle, il en avait une, et une bonne en plus !


- Mais c’est trop biiiiiiiiiiiiiiiiien ! S’exclama-t-elle en sautant de joie.

Mary Jane considéra Jack de plus près en s’approchant de lui dès qu’il eut levé ses fesses du banc. Elle espérait que ce n’était pas une blague. Elle eut quand même une demie seconde de flottement en pensant que le tir était un sport dangereux. Après tout, elle ne connaissait Jack que depuis quelques heures. Si c’était un tueur en série, il en serait fini pour elle. Oui mais non, il ne pouvait pas être un ignoble individu. Il était trop gentil pour ça et il n’avait rien d’un manipulateur. L’idée de toucher des armes à feu et de s’en servir sur des cibles était trop excitante pour que l’adolescente se laisse envahir par la méfiance.


- Il est loin ton stand de tir ? On prend ma voiture, ok ? Proposa-t-elle d'une voix charmante accompagnée d'un sourire enjôleur.

Bah oui, quand même, fallait qu’elle s’assure une sortie de secours. Si Jack se transformait en loup garou ou autre monstre, elle pourrait toujours s’enfuir au volant de sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 4 Sep - 21:49

- Parce que tu crois que j'aimerais pas passer ma vie à m'amuser? Si seulement on faisait pas tout un boulot de merde pour un salaire de merde ma chère !

C'pas faux c'qu'il disait. Qui ne rêvait pas de passer sa vie à faire la teuf tout en voyant l'argent couler à flot sous les tropiques, où irait le monde? Il faut avoir une barrière, une limite à cette envie d'amusement. Parfois cette limite vient avec l'âge, parfois elle vient en se heurtant violemment contre cette barrière qu'est la survie. Quand on commence à survivre et non plus à vivre, on se rend compte à quel point la vie est difficile, et là, on murit.

Jack avait passé bien trop de temps dans les rues et dans la drogue pour passer une véritable enfance. C'est bien pour ça qu'entre deux survies il se permettait de vivre un peu, comme ce soir, où il n'allait pas essayer de retrouver la donzelle si elle ne le désirait pas, ou même de la profiler.

Jack était encore plus content lorsqu'il vit que MJ était d'accord. A vrai dire, le stand de tir faisait toujours ses preuves ( j'allais dire mouche mais elle était facile celle là !), il n'y avait qu'à regarder un épisode de Nicky Larson pour se rendre compte de la force psychique que dégageait cet endroit. Manipuler des gros calibres et passer son temps à essuyer la crosse, ça ne laissait pas beaucoup de place à la non-perversion.

Jack se gratta la tête avant de répondre :


- Ben il doit à 30min en voiture. Mais t'es bien sûre de vouloir revenir ici par la suite pour reprendre ma voiture?

Il remit ses lunettes sur le bout de son nez et regarda fixement MJ:

- A moins qu'on ait pas envie de rev'nir.


Dit il le sourire au lèvres. Ben quoi? Me regardez pas comme ça, il sait pas qu'elle n'a que 16 ans ET qu'elle est enceinte? C'est pas d'sa faute à Jack, il agit comme un homme c'tout ! Ca serait plus de l'offense de pas la draguer, ça serait comme lui faire comprendre sournoisement qu'elle est moche, alors que du rentre dedans, c'est carrément lui écrire sur une pancarte qu'elle est sublime!

N'oubliez pas que la beauté intérieure, c'est le dicton de ce qui ne sont pas beaux tout court.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Lun 5 Sep - 22:10

Bon ok. C’était facile pour la jeune fille de ne pas penser au travail. Elle n’avait pas à subvenir à ses besoins, enfin pas encore. Pour l’instant elle ne pensait qu’à s’amuser et c’était très bien ainsi. L’idée de se rendre dans un stand de tir l’émoustillait. Elle était impatiente de voir comment ça se passait.

- 30 minuuuuuuuuutes ! S’exclama-t-elle.

La patience n’étant pas une de ces qualités, elle était déçue. Elle qui pensait s’amuser avec des armes dans les cinq minutes allait devoir attendre trente longues minutes. Mais bon, pas grave, l’activité proposée par Jack était trop excitante.


- Oui oui, on reviendra ici après pour ta voiture. Allez viiiiient ! S’impatienta-t-elle en le tirant par la main en direction de sa voiture.
En fait, c’était la voiture de son père, une Infinity dont tous les garçons raffolaient. Elle ne l’avait pas empruntée pour cette raison mais parce que c’était la seule dont elle avait la clé. Ah non, elle avait la clé d’une autre voiture, mais c’était une voiture de collection que roulait à trente à l’heure et qui n’avait pas de direction assistée ; pas pratique pour la jeune fille qui n’était pas musclor !


- Tu veux conduire ? Proposa-t-elle en déverrouillant les portières à l’aide du porte-clés.
- Par contre, respecte les limitations de vitesse ok ?

Et oui, contrairement à ce que l’on pouvait penser, la demoiselle n’aimait pas la vitesse. Elle était consciente que la vitesse était souvent la cause d’accidents mortels et elle ne voulait pas mourir. Sans attendre, Mary Jane s’installa sur le siège passager. Elle retira ses escarpins et allongea ses fines jambes en les posant sur le tableau de bord. Elle se pencha vers le conducteur et mit la clé dans le contacteur, effleurant involontairement la cuisse droite de Jack.

- On y va ou tu as l’intention de prendre racine ? Plaisanta-t-elle, un sourire mutin aux lèvres.

Mary Jane regardait son voisin. Plus elle le regardait et plus elle le trouvait beau. Elle ne l’observait plus, elle le dévorait des yeux. La chipie ne s’en cachait pas car elle avait remarqué qu’elle ne lui déplaisait pas. Et même si elle n’avait rien remarqué, elle agirait de la même façon. Cet homme lui plaisait vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Ven 9 Sep - 20:32

Jack sourit lorsqu'il vit la tête de la jeune fille à l'annonce du temps que prendrait le trajet pour rejoindre le stand de tir. Il avait quelque peu menti, il pouvait très bien prendre le chemin normal, mais il pouvait tout aussi bien prendre la route touristique. Et si la demoiselle s'impatientait, bifurquer instantanément vers le stand. Stand, d'ailleurs, qui n'était pas un simple stand, mais le stand de tir de la police locale. C'est d'ailleurs ça que Jack redoutait, que les habitudes aient changé depuis sa démission, que la serrure soit changée ou même qu'ils aient enfin décidé de mettre un garde. Bref, ce genre de bêtises. Il gardait encore sa carte d'agent, et expliquerait la présence de MJ par une journée père-fille ou un travail d'intérêt général. Il improviserait bien.

Se faisant tirer par la main par la damoiselle en recherche de sensations fortes, ils arrivèrent rapidement au devant d'une Infiniity à la classe et l'élégance des mustangs du far-west! Jack ne put s'empêcher une légère boutade :


- Avec une voiture pareille tu trouves encore le moyen de d'infiltrer celles d'inconnus?


Pour le respect des limitations de vitesses, elle faillit oublier qu'elle - était censée - parlait à un agent des forces de l'ordre, et qui est censé mieux respecter les lois que ceux qui les protègent à la force de leur matraque hein? Il acquiesça de la tête tout en levant la main droite, et s'assit donc du côté conducteur puisqu'apparemment MADAME aimait être traitée comme une princesse. Elle avait du caractère et du charme, et on sait tous que c'est comme du Schweppes Tonic de la Vodka et de l'orange, quand on mélange c'est imbuvable mais on trouve quand même des personnes qui l'apprécient. Bah voilà, même si Jack n'était pas très fervent de ce détonnant mix de saveurs, il saurait déguster ce cocktail à sa juste valeur.

Non, n'y voyez aucune connotation sexuelle bande de cochons. MJ n'est pas un cocktail.

Jack décida quand même de crever l'abcès lorsqu'il démarra la voiture, prenant soin de ne pas - ET SURTOUT PAS - l'abimer, parce qu'il devinait le prix du bébé et ce coup-ci si Orlando et ses amis voyaient ça arriver amochée au garage, Jack pensait qu'ils se cotiseraient tous pour offrir à Jack un godemiché avec du verre pilé, des clous rouillés et un cran spécial pour le mettre en tant que selle de vélo.

Donc, Jack demanda à MJ :


- Donc une étudiante en musique roule en Infinity. Soit, tu m'as dis que tu vivais seule, et je te crois. J'en déduis donc que soit, cette voiture appartient à un petit copain voire ex-petit copain, soit à un parent, soit t'as reçu un héritage colossale. Quand j't'ai dis que le mystère autour de toi m'intriguait, je ne rigolais pas, je tiens vraiment, à en savoir plus sur toi.

Dit-il les yeux fixés sur la route - hé ho, hein, quand même - en attendant les réponses de MJ. Il s'était promis de ne pas faire de recherches sur elle ( d'après Orlando c'était très malsain, Jack n'y voyait pourtant rien de mal ) et il était décidé à s'écouter ce soir, autant qu'à écouter sa passagère.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 11 Sep - 20:39

Pfff… Encore un homme qui tombait en admiration devant la voiture de son paternel ! Mais qu’est-ce qu’ils avaient tous avec cette voiture ? Ce n’était qu’un vulgaire tas de ferraille, juste bon à les transporter, et encore s’il n’y avait pas de conducteur elle ne servait absolument à rien. Jack ferait mieux d’admirer la jeune fille qui se trouvait à ses côtés ! Elle au moins marchait toute seule et pouvait tenir une conversation. Mary Jane leva les yeux au ciel excédée avant d’esquisser un rictus forcé en guise de réaction à sa blague nulle. Infiltrer une voiture ! N’importe quoi. Il se croyait dans un film d’espionnage ou quoi ? Ah oui, elle avait oublié, Il était flic.

*Calme-toi MJ, calme-toi ! Si tu réagis négativement à chaque fois que quelque chose te déplait, Jack va finir pas perdre patience et te planter là comme une vulgaire plante verte.*

Il n’en était pas question. La demoiselle était excitée par l’activité proposée par le beau brun en plus d’être attirée par son physique. Heureusement, il se rattrapa en se pliant aux petits désirs de la demoiselle qui voulait se faire conduire. Mieux ! Il commença à poser des questions sur sa petite personne. Elle adorait qu’on s’intéresse à elle, même si sa vie n’était pas si intéressante que ça. De plus, même si elle n’avait pas encore dit grand-chose sur elle, Jack avait déjà fait des déductions, des déductions de flic sans doute.

- Je t’ai dit que je vivais seule moi ? Je ne m’en rappelle pas. En fait, je ne vis pas seule, mais c’est tout comme. Répondit-elle sans plus de précision.

L’adolescente n’avait pas envie de s’étendre sur le sujet. Dire qu’elle habitait encore chez son père n’aurait sans doute pas été du meilleur effet. Elle se faisait passer pour une jeune femme de vingt deux ans, et pour elle, une personne de cet âge là devait s’assumer. Elle aimait bien laisser planer le mystère car elle pensait que ça attirait encore plus l’attention sur elle.


- Effectivement, ce n’est pas ma voiture, je l’ai emprunté à mon père, la mienne est au garage. Quel fin limier tu fais ! Dit-elle dans un sourire amusé.

Mary Jane ne se moquait pas vraiment de Jack car il avait vu juste. Il était très observateur le bougre ! Elle s’amusait de ses petits mensonges. Les pieds sur le tableau de bord ne faisaient pas très sérieux ; aussi profita-t-elle que Jack avait les yeux rivés sur la route pour reprendre une position plus sage. Elle remit ses jambes en bonne place et rechaussa ses escarpins.


- Et non, je n’ai pas de petit ami. Finit-elle dans un soupir en penchant sa tête pour la poser délicatement sur l’épaule du conducteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Lun 12 Sep - 18:35

Alors comme ça elle ne vivait pas seul, mais c'était tout presque. Cela excluait donc la coloc. Sans doute donc la thèse du petit ami qui ne voulait pas quitter le nid - et quel nid! - se reformait petit à petit. Bon, en vérité Jack en était bien loin, elle vivait avec son père, qui se retrouvait être le PDG d'une entreprise assez space. A dire qu'il voulait trouver un boulot stable, et que la fille qu'il conduisait là était pile ce qu'il désirait. Saperlipopette. Un coup d'pute de Dieu on pourrait croire.

Il avait vu juste pour la voiture. Au moins ça, c'était dans le mille! Celle de papa alors. Cela mit la puce à l'oreille à Jack sur le niveau de vie de la demoiselle. Si papa roule dans ce genre de bagnole, c'est soit qu'il n'a plus rien à se mettre sous la dents, soit au contraire, qu'il est tellement pété d'thunes qu'il pourrait se mettre une mini cooper sous chacune de ses dents. L'argent expliquerait donc le caractère un peu loufoque de MJ, enfin quand je dis loufoque, je pense plutôt à lunatique.

Il vit la damoiselle se repositionner correctement tandis qu'il conduisait. Qu'elle mette ses pieds sur le tableau de bord si ça lui chantait, après tout, c'est " sa " voiture. Et même si ça avait été dans l'espèce de machine à laver sur roue qu'il avait, ça ne l'aurait pas dérangé outre mesure. Cependant, outre le fait de s'en balancer des pieds de MJ sur la tableau, lorsqu'elle lui avoua presque en soupirant qu'elle n'avait personne, cela continua à tourmenter Jack qui roulait à peine au dessus de la vitesse minimale requise.


- Toi, personne? J'suis sur que les quelques minutes où j't'ai laissé seul tout à l'heure toute la population du bar s'est jeté au comptoir pour te dire que t'avais de belles jambes, et te demander à quelle heure elles ouvraient ou une bêtise du genre. Bref, les courtisans ça doit pas t'manquer normalement. Une belle femme indépendante avec du caractère, ça se croise ni à tous les coins de rues, ni à la première terrasse de café.

Ils étaient presque arrivés.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Ven 16 Sep - 16:59

- Bah si j’te l’dis ! S’offusqua-t-elle en premier lieu.

Ce n’était pas parce qu’elle avait des courtisans qu’elle était casée, loin de là. Il y avait toujours quelques choses qui clochaient. Les jeunes de son âge étaient trop puérils pour lui apporter la sécurité et l’attention qu’elle recherchait. Oh bien entendu, quelques uns sortaient du lot mais il leur fallait une bonne dose de patience pour supporter son caractère. Mary Jane avait aussi du succès auprès des vieux mais ils avaient passé l’âge de faire des courbettes. Ils ne pensaient qu’à se faire une petite minette pour se rassurer sur leur pouvoir de séduction. Super ! Servir d’objet sexuel à ces messieurs déjà mariés et prendre le risque de voir débarquer la femme légitime, non merci. Les quarantenaires et plus, étaient un peu trop sérieux à son goût et ils avaient une fâcheuse tendance à jouer les « je sais tout ». Mary Jane n’avait nullement l’intention de trouver l’âme sœur mais elle aimerait bien avoir un copain qui prendrait soin d’elle et qui lui ferait oublier à quel point elle était seule par moment. Il pourrait, en plus de lui donner toute l’affection dont elle avait besoin, lui servir à éloigner les moustiques qui la collaient d’un peu trop près.


- Ce genre d’hommes ne m’intéresse pas. Ils ne pensent qu’à tirer leur coup et à se glorifier de leurs conquêtes. Excuse-moi si je me montre un peu crue, mais c’est énervant à la longue. Ils feraient mieux de se payer une prostituée ! Ils arrêteraient peut-être d’ennuyer des jeunes filles comme qui ne leur ont rien demandé. C’est clair que c’est moins bon pour leur égo, mais voilà quoi !

Mary Jane fit une moue dépitée rendant son regard triste. C’était un homme ni trop jeune, ni trop vieux qu’il lui fallait. William aurait pu faire l’affaire mais il n’avait rien voulu savoir cet idiot. Il était en affaires avec son père et donnait la priorité au fric qu’il pouvait gagner avec lui. Ce beau gosse draguait toutes les filles qu’ils croisaient sauf la fille Holster. Pas grave, la chipie avait fait une croix dessus mais elle s’était mise en tête de séduire un autre homme dans la même tranche d’âge, persuadée que c’était ce qu’il lui fallait.

- Désolée de m’emporter comme ça, mais faut m’comprendre aussi… Dit-elle d’un air confus.

La jeune fille regrettait de s’être laisser dominée par ses nerfs. Ce n’était pas ainsi qu’elle arriverait à faire craquer Jack. Elle décolla sa tête de son épaule et le regarda avec insistance.


- C’est vrai ? Tu me trouves belle ? J’te plais ? Demanda-t-elle pour avoir la certitude d'avoir bien entendu.

C’était toujours agréable d’entendre un tel compliment S’il le répétait, ce serait encore mieux. C’était un homme comme Jack dont elle avait besoin. En plus d’être sympa, beau et gentil, s’il était aussi fin psychologue qu’il était fin limier, ça pourrait coller non ? Si si, ça pourrait le faire ! Ca serait trop bien ! Le regard de Mary Jane brillait à cette pensée la rendant charmante et attirante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 18 Sep - 11:36

Elle était si mignonne quand elle s'énervait. Ses joues rosissaient à vue d'oeil et ses sourcils froncés lui donnait un faux air d'harpie en furie. Elle passait si facilement de la colère aux éclats de rire qu'il était bien difficile de savoir sur quel pied danser. Après tout, cela faisait son charme, à c'te harpie. Voilà qu'elle s'offusquait de la condition féminine. Jack rit intérieurement. Cela fait des siècles et des siècles que c'est comme ça ! Le mâle dominant, souvent le plus âgé, qui tirait les minettes. Puis un jour un jeune arrive lui botte le cul et c't'à lui le plaisir de la chair.

Elle était si mignonne quand elle s'excusait. Ses joues rosissaient d'avantage et ses yeux devenaient de plus en plus ronds, à la manière d'un chaton voulant entrer dans le lit. So cuuuuute. Il en réclamerait presque encore une deuxième tournée. Et voilà la plus mignonne des phases : Quand elle est incertaine? C'était enfantin. Elle voulait s'assurer qu'il la trouvait à son gout. Bah oui mon coeur! En général un homme te conduit pas s'il te trouve pas à son gout, ou alors il aime bien un de tes copains.


- Mais puisque je te le dis. J'n'ai qu'une parole voyons. Tiens, on est arrivé.

Il rentrait dans une ruelle un peu sombre et arrivé dans un parking plutôt bien éclairé. Un gardien d'police, un visage connu d'ailleurs, surveillait l'entrée tout en lisant son journal. Il ne mit pas longtemps à se remémorer son prénom et à le baratiner pour qu'il puisse entrer. C'était son boulot de tout les jours d'être tout le monde et personne. Le motif utilisé pour entrer? La drague évidemment. C'était un langage commun à tout homme ça, il comprenait que cet " inspecteur Ezio en passage dans la ville pour le week-end " avait réellement BESOIN d'amener cette fille à l'intérieur lui montrait des calibres ( Clin d'oeil lubrique. )

Une fois finalement arrivé à la porte, Jack pria à MJ d'entrer et la guida vers les stands qu'il avait connu quelques années plus tôt. Dégainant son arme, un Smith & Wesson Model 19, ou Combat Magnum, largement répondu comme arme de poing des policiers en uniforme. Vendu dans tous les bon Ammu-nation pour la modique somme de 450$, trouvable également sur le marché noir pour moins de 200$ - vous prenez néanmoins le risque qu'il appartienne à un policier décédé, huhuhu.

Proposant cache oreille et lunette à MJ, Jack attendit que la demoiselle soit prête pour demander la mise en place des cibles.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Mer 21 Sep - 21:50

Mary Jane offrit à Jack un de ses plus beaux sourires lorsqu’il confirma l’intérêt qu’il lui portait. Si elle ne s’était retenue, elle lui aurait sauté au cou en hurlant sa joie *Trooooop biiiiiiiiiien*. Son rôle de comédienne pour paraître plus âgée était apparemment au point. Un homme, un vrai s’intéressait enfin à elle. Ce n’était pas trop tôt !

Arrivés à destination, les deux protagonistes pénétrèrent dans une bâtisse inaccessible au public, Mary Jane adorait braver les interdits. Dans le cas présent, ce n’était pas très méritant, Jack faisait office de passe-partout mais c’était quand même excitant. La jeune fille se fit un plaisir de narguer du regard le policier en faction devant l’entrée. Au moins un qui ne pourrait pas l’empêcher de faire ce qui est normalement interdit !
Mary Jane suivit Jack jusqu’aux stands de tir en se dandinant gracieusement.


- T’as toujours ce flingue sur toi ? Demanda-t-elle surprise quand elle vit le jeune homme dégainer son arme.

Il était vraiment flic alors ! Si jusqu’à présent, l’adolescente était restée sur ses gardes, elle n’avait plus doute quant à la profession de Jack. Ou alors, il faisait partie des truands respectés par les flics. Mais les flics ne sont-ils pas tous un peu des gangsters aussi ? Sûrement. Elle qui n’aimait pas tout ce qui représentait l’autorité, commençait à revoir son jugement. Encore que, Jack était peut-être l’exception qui confirmait la règle.
Elle mit les lunettes et les cache-oreilles proposés par le policier et se positionna face à une cible.


- Bon alors, je tire avec quoi moi ? Faut que tu m’expliques comment ça marche et que tu me montres comment faire pour bien viser.

Mary Jane était impatience de tirer. Pour une fois, elle serait une élève très attentive car elle avait envie de faire mouche pour épater son compagnon. Ce n’était pas gagné car elle n’avait jamais eu une arme en main. Même à la fête foraine, elle n’avait jamais été à un stand de tir. Elle trouvait ridicule de tirer sur des ballons pour gagner des cadeaux d’aucune utilité, plus moches les uns que les autres

- Si je tire dans le mille, je gagne kouuuaaa? Demanda-t-elle sur un ton merveilleusement candide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Sam 24 Sep - 21:12

- Je ne combats pas le crime en collant avec une cape malheureusement, donc oui, je l'ai toujours sur moi, sauf quand je suis en vacances!

Jack s'amusait beaucoup de la naïveté de la jeune fille. Vous imaginez un journaliste partir en reportage sans son cameraman? Bah là c'est pareil, sauf que Jack n'était pas vraiment policier - enfin plus ! - et que cette arme n'était pas censé être en sa possession. Cependant, MJ qui ne savait pas appuyer sur une détente, n'avait certainement pas l'oeil assez expert pour remarquer tout cela. Il aurait fallut remarquer le code de l'arme sous la crosse puis le retenir pour l'entrer dans une base de données fédérales bref; un patafouin dont Jack la pensait incapable, ou juste trop distraite pour y penser.

Et là, c'est la partie drague que vous attendez tous ! Tout comme le lycéen montre à la damoiselle comment jouer au billard avec des poses très suggestives et un vocabulaire à connotations sexuelles, Jack lui y allait plus en finesse avec MJ. Se positionnant derrière la demoiselle, il prit ses poignets afin de placer une de ses mains sous la crosse, et l'autre main qui tenait bien fermement la crosse. Dans cette position avec les jambes un peu fléchies le recul était presque totalement absorbé du moment qu'on savait un peu à quoi s'attendre.

Il descendit des épaules de MJ en parcourant ses reins pour finalement arriver aux hanches qu'il manipula avec douceur pour montrer à la fille Holster comment se placer par rapport à la cible. Evidemment c'était du pipeau et c'était un prétexte pour toucher ses formes, néanmoins il la décala quelque peu sur la gauche, pour au moins montrer que ce n'était pas seulement pour du contact.

Quand tout cela fut fini, il recula. Il savait très bien ce qui attendait la demoiselle, et lui aussi s'il restait juste derrière elle. Il tira un peu sur son cache oreille pour qu'elle puisse l'entendre.


- Maintenant, avec la main qui tient la crosse, tu poses ton index sur la gâchette, et quand tu te sens prête, tu tires.

Avant qu'elle ne bourrine la gâchette comme une folle, Jack releva le cran de sécurité pour que les balles puissent se loger dans le canon et commencer la détonation. C'est en regardant la demoiselle dans les yeux avant qu'elle se lance qu'il répondit enfin, à sa question :


- Essaies de toucher la tête ou le coeur. Si tu réussis, j'essaierais de te surprendre d'accord?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 25 Sep - 19:47

Mary Jane trouvait extraordinaire que Jack porte toujours une arme sur lui. Elle savait que les policiers ne pouvaient pas l’avoir avec eux quand ils n’étaient pas en service, sauf cas exceptionnel. Le beau brun disait qu’il s’en débarrassait uniquement lorsqu’il était en vacances. C’était étrange tout de même. La demoiselle ne connaissait pas tout sur le métier de flic, c’était le moindre de ses soucis, mais elle n’était pas aussi ignorante qu’il pouvait le croire.

- Mais ce soir tu ne combats pas le crime. T’es pas en service. Donc, je ne vois pas pourquoi tu portes ton arme. Dit-elle en toute logique sans chercher à en discuter plus longtemps.

Elle souhaitait lui faire comprendre qu’il cesse de la prendre pour une demeurée. Comprendrait-il ? Elle verrait plus tard. Là, elle avait mieux à faire qu’à tergiverser sur les règlements de la police de Los Angeles. Des perspectives beaucoup plus attrayantes se profilaient à l’horizon. Se faire draguer par un homme, un vrai, était une première pour la demoiselle. Elle ne voulait pas manquer ça à cause d’une sombre histoire de port d’arme.

Mary Jane se montra alors très attentive aux explications de Jack. Elle ne rata pas un seul de ses mouvements ou positions suggestives. Tout en finesse, il montrait une certaine élégance dans des gestes assurés et délicats. Il n’y avait pas à dire, ça n’avait rien à voir avec les garçons de son âge qui faisaient du rentre-dedans persuadés que leur belle gueule et leurs blagues nulles suffisaient à faire tomber les filles à leurs pieds. Oh bien sûr, certains tiraient leur épingle du jeu mais ils avaient encore beaucoup à apprendre avant d’arriver à la cheville de Don Juan. Ce gentilhomme avait collectionné les conquêtes et il était possible que Jack essaie de rivaliser. Peu importait, pour le moment. Mary Jane savourait les douces attentions du jeune homme. C’était trop bien !

Cependant, elle faisait comme si elle ne s’apercevait de rien mais laissait faire. Comme une jeune fille de bonne famille, elle ne lui sauterait pas au cou même si il lui plaisait. Bah oui quoi, un peu de tenue quand même ! Si, au moment où il avait laissé glisser ses mains sur ses hanches, elle s’était retournée et plaquée contre lui pour lui offrir ses lèvres, il l’aurait prise pour qui hein ? Ce n’était pas l’envie qui lui manquait, mais elle ne voulait pas agir comme une adolescente irresponsable et encore moins passer pour une nymphomane ou une hystérique. Elle n’oubliait pas qu’elle se faisait passer pour une fille de 22 ans ; à cet âge avancé elle pensait que les demoiselles respectables et respectées ne tombaient pas dans les bras d’un homme à la première rencontre.

Piou… Dur dur de ne pas résister au petit numéro de charme de Jack. Heureusement, il n’en fit pas des tonnes .C’était sans doute une technique d’adulte, il commençait par tâter le terrain avant de servir l’apéritif et les mises en bouche puis de mettre le couvert. Mais oui bien sûr, il faisait comme dans son boulot, il faisait du repérage discret avant d’élaborer un plan et de prendre des risques, Cette façon de faire amusait follement la chipie. Un sourire angélique éclairait son visage lorsqu’il se décala sur la gauche et se recula après avoir retiré le cran de sécurité. La fille Holster suivit l’enseignement de Jack à la lettre. Elle était en position de tirer, le doigt sur la gâchette.


- Ok ! Mais si j’me sens pas prête, je fais quoi ? Demanda-t-elle avec toute la naïveté dont elle était capable.

Question à double sens dont elle était assez fière. Tournant son regard vers Jack, elle tira sans le vouloir. Le projectile se perdit dans le décor sans atteindre la cible et Mary Jane fut surprise par le recul. Elle n’aurait jamais cru que c’était si difficile de jouer les Calamity Jane. Elle était dégoûtée de ne pas avoir fait mouche.


- Raté… C’est pas facile dis-donc ! Constata-t-elle d’une petite voix déçue.

Elle était déçue de ne pas avoir réussi du premier coup et elle ne saurait pas ce que Jack voulait faire pour la surprendre. Zut, zut, zut et zut ! Elle qui pensait épater le beau brun avait échoué lamentablement. Elle allait sans doute passer pour une idiote qui n’avait rien compris.


- Vas-y, fais voir comment tu fais toi ? Demanda-t-elle afin de vérifier s’il était aussi bon qu’il en avait l’air.

Après tout, il lui avait peut-être mal expliqué. Il avait peut-être fait exprès de la déconcentrer pour qu’elle échoue. Non ? Bah si, pourquoi pas ? Si ça se trouvait, il ne savait pas aussi bien tirer qu’il le laissait croire. Alors, pour ne pas paraître ridicule aux yeux de la belle s’il ne tirait pas dans le mille, il avait fait en sorte de ne pas tout lui expliquer pour être certain qu’elle manquerait son coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Lun 26 Sep - 16:17

Le recul, comme Jack l'avait prédit, déséquilibra la jeune fille. Il ria intérieurement même s'il était prêt à la rattraper. Et bien évidemment, comme elle avait un caractère bien trempé, elle ne supportait pas l'échec. C'est donc évidemment sur Jack qu'elle tentait de déverser sa colère; en lui tendant son arme pour qu'elle lui montre comment il s'en tirait - ahahahahha.

- Bah si t'es pas prête tu tires pas évidemment, faut y aller uniquement quand tu le sens; répondit-il sans comprendre le double sens qu'elle avait évoqué, et qu'il alimentait sans faire exprès.

Il prit l'arme de ses mains, la poussa légèrement pour ne pas lui tirer dessus par inadvertance, et tendit les bras. C'est dans un mouvement rigide et ferme qu'il saisit la crosse par en dessous, et de l'autre main prit la crosse à pleine main. Il faisait exactement ce qu'il avait dit à MJ, si ce n'est quelques petits ajouts qu'on n'acquiert qu'avec l'expérience.

Il retint sa respiration, pour ne plus trembler. Ferma son oeil gauche, pour aligner le canon avec sa cible. Plaça son pied d'appui pour ne pas bouger d'un poil lors des tirs, et lorsqu'il sentit que la vibe était bonne et que toutes les conditions étaient réunies, il martela la gâchette, qui fit un bruit sourdingue, heureusement masqué par leurs cache-oreilles. A chaque détonation, on pouvait voir l'avant bras de Jack se plier légèrement, attendant de se retendre pour tirer une nouvelle fois.

Déposant l'arme au canon fumant sur le comptoir devant eux, il appuya sur le bouton pour amener la cible de plus près pour qu'ils puissent constater les dégâts. Deux balles au niveau de l'épaule, 1 au dessus du trapèze et deux en plein thorax. Si cette cible était un vrai malfrat, à moins de s'appeler 5o cent ou Jesus Christ, il ne saurait pas là pour témoigner au tribunal.

Retirant son chargeur de son arme, il vit qu'il lui restait encore 4 balles. Il ré-assembla l'arme et la tendit à MJ à nouveau, crosse vers elle et canon vers le vide évidemment - on est jamais trop prudent. Il la regarda droit dans les yeux quand elle saisit à nouveau l'engin - spéciale dédie à Timothy ! Ne la laissant pas s'emparer de la chose tout de suite, il lui souffla cela le tout accompagné d'un clin d'oeil:


- C'est comme ça qu'on fait! Allez, le pari tient toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Sam 1 Oct - 23:08

Jack ne se fit pas prier pour montrer ce qu’il savait faire. Mary Jane le regardait avec une pointe d’admiration. Il tirait comme un chef. C’était impressionnant au point d’en rester bouche bée.

- Wouaaaaaaaah !

Les yeux de l’adolescente s’écarquillèrent en voyant le résultat obtenu par son compagnon. C’était la première fois qu’elle voyait un homme possédant une telle maîtrise des armes à feu et tirer aussi bien. Cela dit, elle n’avait jamais vu quelqu’un magner la gâchette avant ce soir. Mary Jane se sentait trop nulle à côté. Elle ne lui arrivait pas à la cheville. Le sourire adressé au jeune homme en guise de compliment se transforma en rictus dépité. S’il la jugeait sur cet exercice, c’était mort. Qu’allait-il penser d’elle ? L’adolescente n’aimait pas être en position d’infériorité. Certes, elle était brillante dans certains domaines mais jusqu’à présent, Jack n’avait pas pu s’en apercevoir. Elle voulait lui montrer de quoi elle était capable. Elle n’avait pas l’intention de rester sur une défaite. Ah ça non alors ! Et puis le pari tenait toujours, c’était encore plus stimulant.

- Non mais tu vas voir, je vais réussir. Y’a pas de raison ! Dit-elle déterminée.

Une façon comme une autre de s’auto-convaincre et de ne pas passer pour une idiote. La jeune fille reprit l’arme en main, se positionna comme il le fallait et retint son souffle. Elle ferma un œil et tira sur la cible. La balle ne frôla même pas la cible. Elle avait encore raté en beauté.


*Pfffff, c’est pas possible ça !* Pensa-t-elle en tapant du pied comme une gamine qui n’avait pas obtenu le paquet de bonbons tant convoité.

Non seulement elle ne verrait pas la surprise que lui réservait le beau brun mais elle se sentait diminuée vis-à-vis de lui. C’était quoi cette arme qui ne tirait pas où elle voulait ? Pourquoi Jack réussissait-il et pas elle ? Ca n’avait pas l’air bien compliqué pourtant ! L’adolescente qui pensait s’amuser comme une folle au stand de tir commençait à s’énerver sérieusement. L’échec n’était pas fait pour elle. Grrrrr. De rage, elle jeta l’arme contre le mur et le coup partit tout seul.


Lancé de dé > Question : La balle se perd-elle dans le décor ?
Si la réponse est non : la balle blesse superficiellement l’un des protagonistes de la scène, mais lequel ? Suspenssssssse... A Jack de lancer le dé pour savoir qui va être écorché.
Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Sam 1 Oct - 23:08

Le membre 'Mary Jane Holster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 2 Oct - 20:20

Il était chose aisée de mettre une balle dans le mille d'une cible statique. D'une cible en mouvement c'était un autre délire, Jack le savait bien. C'est bien pour ça qu'une exécution était avant tout un acte d'humiliation, car on ne pouvait pas échapper à la mort. Il n'y avait donc rien d'extraordinaire à mettre quelque balles dans une cible qui d'ailleurs, ne fait pas de même. Mais bon, apparemment pour Miss Holster, il y'avait de quoi être émerveillée.

Seulement, elle croyait qu'en regardant Jack le faire, elle serait abreuvée de son savoir et de son expérience par la même occasion, et qu'elle réussirait du 2nd coup sans forcer. Ce n'est pas chose aisée d'être adroit avec un flingue entre les mains. C'était bien plus difficile qu'il n'y paraissait. Il fallait prendre en compte le poids de l'arme, le recul, la vélocité de la balle, la force du vent, tout plein de paramètres qui devenaient des automatismes au final, et qui permettaient aux tireurs aguerris de juger de la probabilité qu'une cible soit touché à cette distance, ou pas, et donc de tirer, ou pas.

Jack faillit perdre une couille quand il vit MJ jeter le flingue contre le mur. La seule sensation qu'il ressentit sur l'instant, c'était l'amputation divine de son testicule. Lorsque la détonation se fit entendre, il vit le coup partir, et terminer dans le box à côté. Son testicule ré-apparut, mais il crut voir rouge.

Il ne s'énerva cependant pas. Il n'avait pas raison de le faire, ils étaient tous les deux sains et saufs. Cependant, il ne pipa mot non plus. Il alla tout simplement ramasser son arme, remit le cran de sécurité, rengaina son calibre et se diriger vers MJ.


- Je pense que la soirée est terminée. Je vais hum; te laisser. Bonne soirée Mary-Jane, ce fut... très agréable.

Il ouvrit la porte de ce stand de tir, et chercha d'une main fébrile son paquet de cigarette. Il n'était pas encore sorti qu'il avait déjà la clope à la bouche, et à peine la porte menant à la sortie fut-elle ouverte que sa cigarette fut allumée. Il tira sur le rouleau de tabac comme un sourd, emplissant ses poumons et expirant d'un coup sec. Mieux vaut qu'il prenne ses distances avec cette fille. Son rapport bonnasse / folle tendait parfois trop vers le coté folle pour Jack, même si ce dernier n'était plus très regardant sur les relations féminines qu'il pouvait avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 9 Oct - 19:48

Mary Jane sursauta quand elle entendit le coup partir tout seul. C’était dingue ces machins, ils tiraient tout seul alors que rien ne pressait la gâchette. Heureusement, la balle se perdit dans le décor et ne blessa personne. Ce qu’elle prenait pour un jeu à la base s’avérait dangereux, trrrrrès dangereux. Certes c’était de sa faute mais elle ne voulait pas le reconnaître, c’était la faute de l’arme qui n’était pas sécurisée lorsqu’elle n’était pas en main. Avec tous les trucs électroniques qui existaient, elle ne pouvait pas comprendre que de tels objets ne possèdent pas un système de mise en sécurité automatique comme un petit détecteur qui enclencherait la sécurité dès que l’arme se verrait délaissée. Avec sa bêtise et les arriérés mentaux qui fabriquaient les armes à feu, elle aurait pu mourir bêtement. Quelle horreur ! Mourir à son âge, ce n’était même pas envisageable. Elle ferait quoi si elle mourrait hein ? Bah rien évidement. Et ne rien faire pour la chipie, c’était inconcevable, inacceptable, impossible.

Eberluée par ce qui venait de se passer, Mary Jane était comme tétanisée. Quand Jack s’approcha de l’arme pour la ramasser, un frisson d’effroi lui parcourut le corps tout entier. La peur la fit reculer de quelques pas, le mur la stoppant dans sa retraite. Elle sursauta une nouvelle fois lorsque Jack s’approcha. Elle le regarda avec un air de chien battu comme si elle s’attendait à se faire disputer tout en espérant qu’il allait la rassurer.

Bah non, Jack ne la disputa pas, ne la rassura pas. Il coupa court à la soirée. Mais pourquooooooooooiiiiiii ? Tout avait si bien commencé ! Euh non, pas si bien que ça, mais bon, la jeune fille avait oublié son squattage de voiture, le rendu et l’engueulade car le jeune homme s’était comporté en vrai gentleman. Pas une seule fois il ne s’était énervé après elle. Il avait fait fort pour maîtriser ses nerfs sans doute, mais il n’en avait rien montré. Au contraire, il avait tout fait pour satisfaire ses caprices. Sauf que là, la coupe semblait pleine. Mary Jane regarda le policier sortir du stand de tir sans dire un mot. Elle savait qu’elle n’avait pas un caractère facile mais ce n’était pas une raison de la laisser tomber comme une vieille chaussette. Elle avait des bons côtés quand même ! Non ? Si si, assurément, mais pour les découvrir il fallait avoir une patience d’ange. Cette charmante demoiselle gagnait à être connue.

Se retrouvant seule dans la pièce, Mary Jane retira ses cache-oreilles et les lunettes de protection qu’elle balança sur le comptoir de rage. Trop nul ! Au lieu de réconforter la demoiselle, de lui expliquer, Jack l’abandonnait à son triste sort. Ah mais, ça n’allait pas se passer comme ça. On ne laissait pas tomber la chipie comme ça, sur un coup de tête, en pleine nuit en plus ! Il allait entendre parler du pays sauf que c’était Jack qui avait les clés de la voiture. Il pouvait se tirer sans demander son compte.


- Et merde ! se dit-elle en se précipitant dehors si vite qu’elle lui rentra dedans.

Ouf ! Il n’était pas parti avec l’Infinity. Il était posté juste devant la sortie et fumait une cigarette. Elle l’observa sans rien dire, affichant une moue désespérée même si au fond d’elle elle avait envie de l’étrangler. Elle ne pouvait cependant pas mettre cette idée à exécution, tout simplement parce qu’elle ne ferait pas le poids contre le policier. Cela dit, elle n’avait jamais tuée personne et trouvait cette idée très nulle finalement. Tuer un si bel homme, ce serait vraiment dommage pour la gente féminine ! Elle était aussi en colère après elle-même ; elle n’avait pas suivi les conseils de son amie Hannah et s’était, encore une fois, laissée emporter. Elle avait agi comme une idiote, sans réfléchir.

Désormais, elle était certaine qu’elle avait raté son coup. Plus jamais Jack ne la regarderait comme une jeune femme. Déployer ses talents d’actrice pour paraître plus mature avait marché jusqu’au coup fatal ! Elle devait se rendre à l’évidence : elle n’arriverait jamais à mettre le grappin sur un homme comme Jack. Ca avait déjà raté avec Will alors pourquoi ça marcherait avec Jack ? Peut-être parce qu'il ignorait son âge réel et qui elle était. Mais rien n’était moins sûr. Ce qui l’était, c’était le succès qu’elle avait auprès des adolescents boutonneux bêtes comme leurs pieds. Elle finirait vieille fille, c’était sûre, entourée de chats mais seule. La chipie avait trop envie de pleurer mais sa fierté lui interdisait de le faire devant quelqu’un.


- Les clés s’il te plait. Demanda-t-elle à mi-voix en ravalant ses larmes.

Elle évita de regarder le beau brun dans les yeux et dirigea vers la voiture jusqu’à la portière du chauffeur. Qu’il lui donne ou non les clés de contact n’avait pour l’instant aucune importance, elle devait s’éloigner au plus vite pour ne pas pleurer devant lui. Ce qu’elle fit dès qu’elle eut le dos tourné.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Lun 10 Oct - 23:38

- Pfum.

Jack sentit la petite s'abattre dans son dos violemment. Malheureusement pour elle il n'était plus d'humeur à jouer. Plus d'humeur à passer sur ses caprices. A t-elle imaginé un seul instant que le coup aurait pu très bien blesser l'un deux? Voire pire, tuer l'un deux? Qu'aurait-elle fait si Jack était tombé sans vie en face d'elle, le crane explosé? Qu'aurait-elle dit à la police, la vraie? Qu'une gamine de 16 ans trainait dans les rues la nuit, était entré dans la voiture d'un inconnu, avait consommé de l'alcool, était venu avec un parfait inconnu ici sans vérifier s'il était réellement policier. Qu'encourait-elle si le coup l'avait tué? Homicide accidentel volontaire?! Volontaire le jet de l'arme, accidentel le coup parti?

Qu'aurait-dit Jack si c'était Mary Jane qui s'était affalée sans vie face à lui? Qu'il avait invité à prendre un verre une mineure? Qu'il l'avait conduit ici alors qu'il n'était pas flic? Qu'il lui avait donné son arme de son plein grès? Même si son port d'arme était toujours en règle, cela l'éviterait t-il d'écoper d'une sentence qui le propulserait directement au pénitencier le plus proche? Avec sa belle gueule, c'est sur qu'il finirait comme dans la série Oz. Et personnellement se faire fourrer de tous les côtés c'était pas le délire de Jack.

Il chercha immédiatement les clefs de l'Infinity dans ses poches, et comme d'habitude tout ce qui avait un peu de valeur se trouvait dans la poche intérieure de sa veste. Il s'approcha donc de MJ, dos à lui, et tendit les clefs par dessus son épaule, lorsqu'il entendit la demoiselle renfilait.

Aie. Jack n'aimait pas ça. Il perdait tout ses moyens quand une femme pleurait. C'était pas sa faute, lui au fond ne désirait faire de mal à personne, surtout pas aux femmes ! Il était comme, désarmé, quand une femme pleurait. Que voulez faire contre ça? Ca donne la vie ce genre de truc, imaginez un seul instant que toutes les femmes de la Terre décident de ne plus enfanter? Bon, on pourrait dire pareil si les hommes décidaient de ne plus féconder, mais bon.

Le pire c'est quand une larme perla de la joue de MJ et atterrit sur la main de Jack.

Il soupira silencieusement et fronça les sourcils pour se flageller mentalement. Il souffla "
Allez, c'n'est rien " tout en passant son bras sur son front, baisant tendrement sa tête. On ne pouvait pas être en colère, ou même violent avec une femme qui pleure, fallait vraiment ne pas avoir de coeur!

Et il resta là, entre les sanglots et les pleurs.


- Allez ça va. On a tous des... Bon, allez. Ce n'est rien. Cesse de pleurer, on croirait voir un vieux couple là.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Mer 12 Oct - 15:43

*Re merde*

Mary Jane ne put cesser de déverser sa peine avant que Jack ne la rejoigne. Il avait été trop rapide. La jeune fille prit les clés de l’Infinity qu’il lui tendait par-dessus son épaule. Elle essaya de cesser ses pleurs mais ce fut impossible, Jack était déjà face à elle. L’adolescente baissait la tête pour ne pas montrer ses yeux rougis par les larmes. Il tenta de la calmer sans vraiment y parvenir. La demoiselle s’en voulait de se montrer si faible. Elle détestait être vue dans cet état.


- Dis tout de suite que j’pleure pour rien. Contesta-t-elle en haussant les épaules entre deux sanglots.

Le ton employé par Mary Jane n'était pas agressif mais plutôt plaintif. Un petit geste de tendresse n’était pas superflu, mais il en fallait plus pour la calmer. Le jeune homme ne pouvait pas savoir pourquoi elle pleurait ainsi. Elle avait eu la trouille. Elle se sentait incomprise et abandonnée encore une fois. Son état de grossesse aidant, sa sensibilité était exacerbée. Elle réagissait au quart de tour. Une remarque positive et elle sautait au plafond, une remarque négative et elle se retrouvait au trente-sixième sous-sol. Son humeur faisait le yoyo sans qu’elle arrive à maîtriser ses émotions et ses réactions. Ca l’agaçait profondément car elle montrait ainsi une de ses faiblesses qu’elle s’employait à dissimuler habituellement. Il fit une remarque pas vraiment drôle. Ce n’était une telle comparaison qui allait la réconforter. Au contraire ! Un vieux couple, baliverne…


- Encore faudrait-il être en couple ! Observa-t-elle en lui lançant un regard d’une tristesse à faire pleurer un crocodile.

Mary Jane ne demandait pas mieux que de devenir la petite amie du beau brun. Il avait tout ce qu’il fallait où il fallait, il était gentil sauf qu’il ne la comprenait pas. Elle pensait que tout était fichu car il devait la considérer comme une gamine. Jamais elle ne trouverait un jeune homme qui la comprendrait. Elle finirait vieille fille si personne ne réussissait à la canaliser, à décoder son comportement et à combler son manque d’amour égal à un puits sans fond. Car c’était bien de cela dont il était question, la chipie avait besoin d’être aimée, pour elle-même et pas pour son héritage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Jeu 13 Oct - 22:39

- Mais non tu ne pleures pas pour rien. On va dire que c'est une soirée riche en émotions.

Vous avez remarqué la subtilité? Ne pas utiliser le passé, pour faire passer un message subliminal à la jeune fille comme quoi la soirée n'était pas terminée. C'était tout un art les messages subliminaux. Certains le prenait comme pouvoir de prédilection, d'autres passaient leurs vies à perfectionner cet art et à le maitriser sur le bout des doigts. Jack faisait parti des personnes qui le maitrisait sur le bout de doigt. Tout en sachant que 80% de ce que retiendra un individu de vous est la première image que vous lui donnerez de vous même, visuellement et mentalement parlant, il est fort probable qu'en faisant une première impression très remarquée, il soit plus apte à faire ce que vous lui demandez inconsciemment de faire.

C'est la fin de la séance " Jack vous apprend quelque chose "; passons maintenant à la pratique. Si il savait envoyer des signaux pour que l'interlocuteur réagisse plus ou moins selon son bon vouloir, il pouvait aussi décrypter les signaux entrants, alias ceux de ces interlocuteurs, pour savoir à peu près ce qu'ils désiraient de lui. Enfin, à peu près, cela dépendait de l'interlocuteur, si lui même savait ce qu'il voulait, au fond.

Encore faut-il qu'ils soient en couple, précisa t-elle. Elle avait un sens de la répartie étonnant, et une maitrise des coups bas verbaux aussi. Que vouliez vous répondre à un truc pareil? C'est un 33tonnes dans les dents. Jack ne s'en remettait qu'à son bon sens dans les échanges relationnels, et MJ elle, semblait prendre en compte d'autres paramètres, d'autres variables que Jackyboy laissait de côté, car inintéressant. Elle ne reposait sur aucune logique, et plus Jack fréquentait de femmes, plus il lui semblait qu'elles ne reposaient sur aucune logique. Lorsqu'il s'agissait de soutirer des infos, tout allait, mais dès lors qu'il devait passer en mode " Choppons de la moule " tout partait en couille.

Il saisit MJ et l'enlaça. Les larmes en général, c'est comme ça qu'on les arrête. Maintenant, suffisait de poser des sparadraps verbaux sur ces plaies.

- Ecoutes Mary-Jane, je supporte pas de te voir pleurer. T'as beau être belle en toute circonstance, là j'dois avouer que ton sourire me manque affreusement.

Aouch, ça faisait mal. En général dire ce genre de chose au 1er rendez vous, ça fait mettre 1 pied dans la tombe direct. Comment on est censé " pécho " si on avoue à la cible qu'elle est terriblement belle? Hein? En général, on est censé jouer sur les petites piques, mais là, c'était se tirer une balle dans le pied de taquiner une nana pareille. Puisque rien ne fonctionnait comme prévu, il était temps de faire fi de tout ce qu'on sait et d'y aller à contre pied. L'attaque par l'absurde, exactement. Prenant la demoiselle par le menton, il la fixa dans le blanc des yeux, enfin, le rouge, vu qu'elle pleurait comme une madeleine sur l'instant.

- D'accord? Je ne te laisse même pas me contredire, c'n'est que la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Lun 17 Oct - 18:03

C’était certain, la soirée était riche en émotions. D’ailleurs Mary Jane commençait à en avoir assez de ses états d’âmes qui faisaient le yoyo. Sa crise de larmes n’arrangeait rien. Elle était fatiguée. Elle n’avait plus envie de rester focaliser sur Jack et de défendre ses intérêts. La jeune fille était persuadée que si Jack n’était pas partie sans elle, alors qu’il était en possession des clés de la voiture, c’était uniquement par charité et pour ne pas passer pour un rustre en la laissant au milieu de nulle part. La charité, elle n’en avait que faire. Tout était tombé à l’eau de toutes les façons. Jack lui avait clairement dit que la soirée était finie, alors il ne restait qu’une chose à faire : prendre le volant et rentrer chez elle. Elle n’avait qu’une hâte désormais : dormir. Au moins, en dormant, on pouvait rêver à une vie meilleure… ou faire des cauchemars. Oh non ! Pas de cauchemars, la réalité suffisait. Dure réalité qui sans amour était difficile à supporter. Sans doute était-ce pour cela que l’adolescente était insupportable. Inconsciemment, elle faisait payer aux autres ce qu’elle ressentait.

Un peu de tendresse dans un monde de brutes serait la bienvenue pour cette adorable demoiselle perdue dans les méandres des sentiments. A croire que le beau brun avait capté son besoin imminent. Il eut une idée lumineuse en la prenant dans ses bras pour la consoler. Ce n’était pas trop tôt ! En d’autres circonstances, la chipie aurait envoyé paître le jeune homme mais là, elle avait besoin d’un contact chaleureux lui prouvant qu’elle n’était pas encore complètement abandonnée. Les bras de Jack avait quelque chose de rassurant. Elle blottit son visage humide contre son torse et laissa échapper un petit soupir mettant fin à un dernier haussement d’épaules provoqué par ses pleurs.

Mary Jane savourait cet instant qui n’allait peut-être pas durer. Ah bah si ! On dirait. Le jeune homme faisait en sorte de la consoler tout en lui faisant un compliment. Il lui interdisait de le contredire. Pour une fois, la chipie obtempéra. Elle n’avait pas envie de rompre cet instant de tendresse, elle en avait trop besoin. De plus, cette fermeté habilement dissimulée n’était pas pour déplaire à la demoiselle. Il prouvait ainsi qu’il était un homme, un vrai ! Pas un de ces gamins qui disaient amen à tous ses caprices et qui ne comprenaient pas pourquoi elle n’était jamais contente.

Quand Jack lui prit le menton et la regarda dans les yeux, elle ne dit rien mais hocha timidement la tête en guise d’acquiescement. Il pouvait lire dans ses yeux le regret éprouvé de ne pas avoir réussi à rendre cette soirée inoubliable. Mary Jane se mit sur la pointe des pieds et déposa un baiser furtif sur les lèvres de Jack. Une façon comme une autre de se faire pardonner sans rien dire. Sans attendre, elle se détacha de son étreinte, ouvrit la portière et s’installa au volant de l’Infinity.


- T’as l’intention de rester là ou je te dépose ? Demanda-t-elle en esquissant un sourire embarrassé lui donnant un air à la fois angélique et timidement malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Sam 22 Oct - 22:05

Humpf.

La soirée était mouvementée en tout cas.

Jack agissait de nouveau comme un lycéen. Il rougissait. Certes peu mais il rougissait. Tout simplement parce qu'il était surpris, et qu'il était fier aussi. M'enfin, fier de lui, c'était peu de chose, comme un jambon périmé il avait sagement attendu que MJ fasse tout le boulot. Sagement, naïvement, c'était la même chose. Dans tous les cas il n'avait pas prévu ce baiser furtif; cet esquisse de bisou tendre. Sans la langue attention, un vrai french-kiss, la marque du romantisme et du glamour, pas l'énorme baiser baveux à l'amerloque que l'on reçoit dans une ruelle glauque derrière une boite de nuit. Huhu.

Il en restait tout retourné. Il commençait même à desserrer l'élastique de son caleçon, pour vous dire. Oui en gros il bandait. Tout cet afflux de sang, faut dire que ça le travaillait. Et c'était pas uniquement le baiser d'MJ qui faisait cela. Le baiser ne fut que le catalyseur, car avant cela, il y'avait quand même son parfum, un brin fruité mais tout de même peu prononcé tout en finesse, sa minois angélique qui ne laissait absolument pas paraitre son caractère de cochon; hem; je voulais dire bien trempé, et son attitude enfantine qui permettait à Jack de souffler un peu, car il était rare de rencontrer une personne si franche et si sincère dans cette ville.

Enfin, sincère; elle lui mentait quand même sur beaucoup de points, mais ça, que pouvait-il en savoir hein? Il devait se fier à elle et à ce qu'elle lui disait. Pour tout vous dire, il songeait déjà à un second rendez vous. Il devait se creuser la tête à partir de maintenant, laisser 3jour passer - c'était la règle ! - et enfin la rappeler pour passer une nouvelle soirée inoubliable. Sans dégueulis, sans pleurs, sans arme à feu, mais avec une montagne de fous rires et regard fixe vers l'horizon. Bref, une vraie soirée pépère avec Bonus à la Clef comme disait ses frères.

Il en oubliait carrément le présent. Il fallait pas l'oublier celui là, c'est quand même là que tout se jouait, et qu'il fallait encore réussir à prendre le numéro de la donzelle. Il pourrait très bien remonter à elle par la plaque d’immatriculation de sa voiture, mais faut avouer que ça serait quand même très bas; ça ne faisait pas gentleman, mais plutôt pervers obsessionnel.

Il s'installa donc dans la voiture de la jeune fille à la place du passager. Etant passager désormais, il s'octroya le droit d'allumer la radio, et appuya sur la 1er bouton que son doigt rencontra. Ce fameux bouton, lança une fameuse chanson, que Jack ne put laisser passer sans en fredonner l'air :



Et ils étaient partis. Jack enfila ses lunettes de soleil - et oui même en pleine nuit on ne s'en lasse pas - et prit son temps avant de demander à MJ de le ramener directement chez lui. Finalement, il osa demander :

- J'allais te demander de me reconduire directement chez moi; mais je préfère pas te montrer où je loge, tu serais capable de venir discrètement dans la nuit. Tu te sens capable de rentrer seule? J'tiens pas trop à te laisser en fait.

Dit-il tout en fixant l'horizon. De toute façon il pouvait pas la regarder droit dans les yeux elle conduisait. Et même s'il osait, vu la question, il ne savait pas si il aurait pu soutenir son regard, gêné comme il était.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Jane Holster


avatar

Messages : 3348

All about you
Your secret life:
Disponibilité: 0/4

MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 23 Oct - 20:19

Mary Jane se demandait si Jack attendait le déluge avant de lui répondre. Il en mit un temps à réagir ! Au moins le temps de mettre la clé dans le contact, de lancer le moteur et de voir la portière passager s’ouvrir ; une éternité quoi ! Dans ces moments de confusion, les secondes s’écoulaient toujours trop lentement comme si monsieur le temps voulait se venger sur ceux qui grillaient les étapes. La jeune fille n’osait pas trop regarder son voisin mais du coin de l’œil elle voyait que quelque chose ne tournait pas rond ; quant à savoir quoi, elle n’en avait pas la moindre idée. Il avait l’air gêné mais un homme de cette trempe ne pouvait pas être embarrassé comme un vulgaire lycéen ? Si ? Aucune idée. Après tout, la demoiselle ne savait pas du tout comment fonctionnait les hommes. Autant elle arrivait à interpréter les réactions des garçons de son âge, voire même à les anticiper, autant elle se trouvait devant une énigme avec un trentenaire. Elle crut voir les joues du policier rosirent mais c’était sans doute l’effet de son imagination débordante.

La musique mit fin à ses interrogations et elle se mit à chantonner machinalement sur la musique de Queen qu’elle aimait bien. Enfin Jack ouvrit la bouche. Il ne voulait pas montrer où il habitait de peur que la chipie débarque en pleine nuit. Etait-ce une blague ? Peut-être ou peut-être pas. Elle le prit comme telle tout de même.


- T’as oublié que t’avais ta voiture sur le parking du port. Tu ne veux pas la récupérer ? Demanda-t-elle astucieusement.

Mary Jane avait le regard fixé sur la route et prenait la direction du port. Puisqu’il ne voulait pas lui montrer où il habitait, elle ne voyait pas où elle pourrait le déposer ailleurs que là où ils s’étaient rencontrés. La jeune fille faillit pousser un cri de joie lorsque Jack lui dit qu’il ne tenait pas trop à la laisser. Elle se mordit la lèvre pour ne pas hurler. Se serait-elle trompée finalement ? Elle avait peut-être réussi à se faire passer pour une jeune femme et à faire craquer le beau brun ? Un petit peu au moins, c’était déjà ça. La soirée n’avait pas complètement foirée alors ! Trop biiiiien. Oui mais… car il y avait un mais. La chipie ressentait la nécessité d’aller dormir. La chaleur encore pesante et les émotions qui s’étaient succédées à vitesse grand V avaient eu raison de sa résistance.


- T’inquiète pas, j’ai pas l’intention de venir chez toi. Je vais te déposer au parking et rentrer directement chez moi. Dit-elle sur un ton qu'elle voulait neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Jack B.

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   Dim 6 Nov - 18:54

- Bon ben si ça doit s'arrêter à là pour ce soir, on va pas se plaindre hein.

Disait Jack à voix haute. De toute façon, ça a toujours été comme ça; la femme a toujours fixé les limites pour le batifolage. Ainsi, si dans les soirées du temps de Louis X croix V bâton, elles s'arrêtaient de danser dès que le cavalier ne leur plaisaient pas, désormais elles refusaient catégoriquement la moindre chance au prétendant s'il ne remplissait pas certains caractères physiques - on voit pour le mental si le physique remplit les critères.

Jack se disait donc que si elle mettait fin à la danse de la soirée, si on peut appeler ça comme ça, et après un baiser qui plus est, c'est qu'il avait certainement sa chance. Bien sur Jack ne se doute pas de l'âge de la donzelle, sinon il aurait été un peu plus remué que ça par son baiser. Il aurait ressenti exactement la même chose que Cameron, personnage de Dr House, quand ce dernier a embrassé une patiente proche de la mort - de 8 ans - car celle ci ne connaitrait jamais l'amour. Même si le geste était fort louable c'était quand même CHOQUANT.

Bien que les pensées de Jack furent dispersées, ils arrivèrent sains et saufs - sans que JackyJack n'ait à surveiller la route dis donc ! - au parking du pub qu'ils avaient laissé un peu plus tôt dans la soirée. Jack s'apprêta donc à sortir avant de se raviser, et de sortir de sa poche son gros marqueur indélébile - il aurait préféré un magnifique stylo plume mais bon, on fait avec ce qu'on a - et prit l'avant bras d'MJ pour y inscrire son numéro de portable.

Il lui glissa un baiser sur la joue avant de murmurer :


- Ne m'fais pas attendre 3 jours, j'sais pas si j'supporterais l'attente.


Et il quitta le véhicule. Il ne prenait pas son numéro; pourquoi : car il avait peur de ne pas l'avoir intéressée assez pour qu'elle accepte un second rendez vous. Que se passerait-il avec l'égo de Jack si elle refusait? Crac crac boum petit coeur. L'égo s'envolerait dans un nuage de fumée et ça serait bien moche pour l'estime de Jack.

A moins qu'une rencontre inopinée en boite de nuit ne vienne lui requinquer sa fierté, qu'en dites vous?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il fait chaud, il fait soif ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: PORT-