..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Wind of change [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Keaton W

Invité

avatar


MessageSujet: The Wind of change [Terminé]   Mar 24 Mai - 18:29


Il se trouvait devant la porte du café. Une poignée à tenir, une porte à ouvrir et il ne serait plus qu’à quelques minutes d’une grande révélation. Celle-ci n’allait pas bouleverser sa vie, du moins c’était ce qu’il pensait. Trente quatre ans qu’il vivait sans père, plus rien ne changerait désormais pour lui. Il pourrait lui donner un nom, sans doute un visage, savoir ce qu’il avait fait de sa vie. Apprendre également pourquoi il avait abandonné son fils, Keaton n’y croyait pas trop. Alors qu’il restait planté devant la porte, un couple le contourna pour entrer dans le café. Le jeune homme attendit quelques secondes encore, il souffla un grand coup et à son tour, il franchit le seuil de la porte.

Son regard parcourut l’ensemble de la salle. C’était un café irlandais qui devait sans doute faire pub le soir. Le bois était l’élément majeur du décor. Au fond de la salle, une grande télévision était éteinte. De chaque côté, un drapeau avec le trèfle irlandais. Il finissait son tour d’inspection de la salle, constatant qu’elle n’était pas encore arrivée. Lui ferait-elle faux bond ? Pour quelle raison le ferait-elle alors que c’était elle qui avait mis sur le tapis le sujet sur son père qu’elle connaissait. Si elle ne venait pas, soit il effacerait son numéro de son téléphone, soit il l’appellerait. Un jour mais quand, lui-même ne pouvait répondre à cette question.

Keaton s’installa à une table au fond de la salle. De là où il était, il ne pouvait pas voir les allées et venues dans la rue. Par contre, il avait une vue sur la porte d’entrée et pourrait ainsi voir les entrées et les sorties du café. Il était à peine installé que le serveur vint prendre sa commande. Un grand café noir avec beaucoup de sucre. Alors que le serveur s’éloignait, un sourire imperceptible marqua le visage du fleuriste. Il repensait au sucrier qu’il avait pris à Kate une heure auparavant. Sa chemise qui glissait le long de ses épaules, la lumière du jour qui illuminait son corps nu….
Puis, le rêve dans lequel ils étaient plongés la veille s’était quelque peu assombri. Tout ça à cause de ce rendez-vous si important pour lui. Kate le connaissait et savait que c’était important pour lui de connaître ses origines vu que l’occasion se présentait. Il ne comprenait pas sa réaction. Elle semblait à la fois inquiète et il la soupçonnait de lui cacher quelque chose. Comme le jour de leurs retrouvailles dans son magasin. Keaton avait senti qu’elle lui dissimulait quelque chose mais il n’avait pas eu le temps de lui tirer les vers du nez pour savoir. Et depuis, il n’avait pas remis le sujet sur le tapis.

Le serveur arriva avec son café et le sucre demandé. Il posa le tout sur la table. L’homme dissimulait à Keaton la porte d’entrée. Il entendit le grincement des gonds. Versant tranquillement son sucre dans sa tasse de café, le jeune homme attendit que le serveur se soit éloigné, et d’avoir fini ce qu’il était en train de faire pour relever son regard et le diriger en direction de la porte. Il allait enfin savoir, d’ici quelques minutes. Rien ne se lisait dans son regard et pourtant, une foule d’émotions intérieures habitaient Keaton alors que la jeune femme venait le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Jeu 26 Mai - 14:32

Tammy Beckett... Un grand nom, une grande histoire, une grande famille, un haut rang... Tout ce la ne signifiait rien ! Tout cela ne l'aidait pas à garder son calme, à respirer normalement, à stopper la frénésie de son rythme cardiaque... A croire que son coeur avait décidé de fuguer hors de sa poitrine aujourd'hui...
Elle s'était réveillée tôt. Non, en réalité, elle s'était simplement levée tôt : pour se réveiller, il fallait dormir. Elle n'avait pas fermé l'oeil de la nuit, elle avait tourné encore et encore dans ses draps en imaginant la scène qui allai se produire dans la journée des centaines de fois. Elle avait imaginé toutes les variantes, elle avait à sa disposition des milliers de dimensions parallèles qui pouvaient découler de tout ça : tellement de choses pouvaient se produire selon la forme qu'elle mettrait à ses propres, à sa révélation...
Elle aurait du réveiller Moïra pour la conduire à Genetic mais elle n'avait pas pu : la voir dormir si paisiblement l'avait contrainte à directement téléphoner à Callie Newark pour que la jeune femme se déplace directement ici. Elle avait mis quelques temps avant d'accorder sa confiance à cette fille mais finalement, elle s'était vite rendue compte qu'elle était diablement sensée et maligne. Et puis elle était fiable aussi. Elle attendait donc que la jeune adolescente débarque.
Elle avait eu le temps de faire ses lessives, de les étendre, de préparer dix mille petit-déjeuners, d'enfourner deux repas... Elle en faisait trop mais elle devait s'occuper pour ne pas devenir folle. En général, elle était maître d'elle-même mais là, avec cette histoire... Elle perdait un peu les pédales. Son téléphone sonné et le nom de Callie s'y afficha : elle avait eu le tact de ne pas sonner pour ne pas réveiller Moïra...

Les bouchons, rien de tel pour faire augmenter la pression d'un cran. Tammy était partie plus tôt que prévu et elle allait tout de même être en retard. Pourquoi n'avait-elle pas pu obtenir en cadeau un don comme la téléportation ? Non, il avait fallut que ce soit un don qui ne pouvait lui servir qu'à faire sa vaisselle... Elle dramatisait, certes, mais elle s'énervait. L'attente entre deux voitures polluantes n'étaient pas une chose qui l'horripilait mais être en retard pour le rendez-vous de sa vie, ça, ça la mettait hors d'elle. Elle donna un coup sur son volant et changea la station de radio pour passer sur une radio diffusant de la musique classique...
Elle commença à se détendre et son esprit s'envola... Pour arriver sur Kate Reynolds. Elle qui avait cru pouvoir oublier ses tracas le temps d'un superbe morceau de Bach, elle s'était vautrée. Elle repensa à Reynolds, à sa proximité avec son frère... C'était une des alternatives qui l'avaient torturée cette nuit. Comment Reynolds pouvait-elle connaître ce frère qu'elle même n'avait jamais eu le droit de connaître ? Et surtout, comment ceci pouvait-il être une coïncidence ? Tammy ne croyait qu'au destin et cette histoire ne lui plaisait pas du tout. Nouveau coup sur son volant.
Il fallait qu'elle se calme...

Voilà, elle était devant le café, un superbe pub irlandais. Elle inspira un grand coup et demanda à ses mains de ne pas la trahir, de ne pas trembler ou même pire, de ne pas faire de vagues.... de vagues pleines de bulles en l’occurrence. Elle actionna la poignée de l'imposante porte et pénétra à l'intérieur. Elle jeta un premier coup d'oeil à l'horloge en face d'elle, au dessus du bar : elle avait une dizaine de minutes de retard. Bingo.
Elle jeta alors un regard circulaire et le vit, ce frère perdu, assis, la fixant. Son visage était impassible, Tammy espérait qu'il en était de même pour le sien. Elle avança alors vers cette table qui allait être le lieu où son destin commun avec cette homme qu'elle ne connaissait pas allait être scellé. Elle se posta devint, lui sourit tant bien que mal et lui tendit une main qu'il serra rapidement. Elle s'assit en entamant la conversation.

« Bonjour, Mr Wetherford. J'espère que vous allez bien. Je suis désolée pour mon retard mais j'ai été prise dans les embouteillages... »

C'était tout à fait impersonnel comme conversation.
Du grand art ma grande, félicitations...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Mar 31 Mai - 19:36

Elle n’était plus qu’à quelques mètres de lui, sur le seuil de la porte. Celle que Kate qualifiait de vipère et de femme dangereuse. Keaton ne comprenait pas vraiment la réaction de sa future femme car il sentait que Tammy ne lui voulait pas de mal. Kate avait également dit mutante, tout comme eux. Peut être pour cela qu’elle la trouvait dangereuse, elle ne connaissait pas son pouvoir et craignait qu’elle l’exerce sur lui ? Il était inutile qu’il continue à se poser autant de questions, d’ici quelques minutes, de nombreuses réponses allaient lui être apportées.

Le jeune homme ne quitta pas Tammy du regard alors qu’elle s’approchait de lui. Il finit par se lever et par lui serrait la main qu’elle lui tendait. Il attendit qu’elle s’installa en face de lui avant de se rasseoir à son tour. Durant quelques secondes, Keaton l’observa alors qu’elle le saluait. Non, décidément, il ne comprenait pas pourquoi Kate la trouvait dangereuse. Comme une semaine auparavant à l’hôpital, cette femme l’intriguait
.

« Bonjour. Appelez-moi Keaton, je vous appellerai Tammy, enfin si vous le permettez. Car je suppose qu’après notre conversation sur mon père, on ne sera plus vraiment des étrangers. »

On ne pouvait pas dire qu’il détournait le sujet de conversation. Au contraire, le jeune homme entrait directement dans le vif du sujet. Cette rencontre avait à ses yeux le seul but d’en apprendre davantage sur son cher et tendre père qui l’avait abandonné peu de temps après sa naissance, se contentant de lui laisser son prénom qu’il portait en second prénom, et quelques informations qu’il avait laissé à sa mère et dont elle n’avait pas eu le temps de tout lui dire avant qu’il ne meurt. Alors comment s’appelait-il exactement. Thomas ?? Il était pressé de savoir, pourtant Keaton n’en oublia pas les règles de politesse. Il fit un signe de la main au serveur pour qu’il vienne vers eux.

« Vous souhaitez quelque chose ? Café ? Thé ? »

Attendant la réponse de la jeune femme et que le serveur arrive, Keaton prit sa tasse de café et la porta à ses lèvres. Il grimaça légèrement, se disant qu’il avait un peu trop forcé sur la dose de sucre. Tant pis, il allait faire avec et sucrerait moins le suivant. De nouveau, ses prunelles se fixèrent sur Tammy. Il tentait de la sonder sans réellement y arriver. Son visage était aussi impassible que le sien. Il se demanda durant quelques secondes quel était son pouvoir, se disant que si elle était télépathe, il était déjà grillé. Elle saurait qu’il savait qu’elle était comme lui. Il n’avait plus qu’à espérer qu’elle ne le soit pas, et en attendant, il allait tenter de détourner le cours de ses pensées même si cela lui était difficile. Son cerveau fonctionnait à plein régime et ne semblait pas vouloir ralentir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Jeu 2 Juin - 16:50

Elle sentait bien qu'elle n'était pas détendue. Elle n'y pouvait rien, dès que ça la touchait de près, dès que ça devenait trop personnel, elle perdait les pédales. Cet homme à qui elle tentait de parler était son frère et il n'en avait aucune idée. C'était bien trop dur de rester calme et détendue face à ça, elle devait se faire violence pour ne pas tout lui dire d'une traite ou même le serrer dans ses bras pour se souvenir de son père. De leur père.

« Un Thé Vert à la Menthe fera l'affaire. » dit-elle en souriant.

Cette évocation la détendit... Le Thé était comme présent dans ses racines. L'Afrique du Sud ayant été sous la domination anglaise, cette plante avait toujours fait partie de la vie de Tammy. Elle en consommait depuis toute petite et elle adorait ça, même si le café n'était pas pour lui déplaire. Elle se souvenait que chaque jour, dès qu'il était présent dans leur maison, elle prenait son thé avec son père adoré. Ils en profitaient pour discuter et rire. Il lui manquait atrocement.
Elle avait envie de partager ça avec l'homme en face d'elle. Elle voulait, pour la première fois de sa vie, se dévoiler à un autre que son père. Se pouvait-il que les liens du sang aient quelque chose de spirituel, comme un lien invisible entre les gens du même sang ? Comment pouvait-elle vouloir se mettre à nue alors qu'elle ne le voyait que pour la seconde fois de sa vie ? Elle n'en avait pas la moindre idée, elle le ressentait, voilà tout. C'était partout en elle : dans ses veines, dans sa chair, ça parcourait sa peau, ça donnait à sa langue l'envie de se délier et de parler sans s'arrêter... Bizarrement, cette sensation ne la déstabilisait pas tant que ça. Pas plus que ce qu'elle n'était déjà en tout cas.

« Le Thé Vert est en quelques sortes le carburant de mon enfance, Keaton. » dit-elle en insistant sur son prénom. « Je suis née et j'ai grandi en Afrique du Sud, même si j'ai beaucoup voyagé. J'habite aujourd'hui à Los Angeles par rapport à mon emploi mais mon pays reste ma maison. »

Son pays lui manquait lui aussi. Elle qui avait grandi au coeur de la nature, vivait désormais dans une ville de verre. C'était dépaysant, ça n'était pas facile tous les jours et surtout, elle savait qu'elle ne s'y habituerait jamais. Le serveur vint prendre sa commande tandis qu'elle continua à parler. Elle avait besoin de savoir qui il était, si ils étaient similaires, si ce frère qu'elle avait tant attendu allait dépasser ses espérances ou les écraser au contraire.

« Et vous, Keaton, où avez-vous grandi ? »

Elle s'intéressait réellement à lui, à ses dires, à sa vie. Elle voulait savoir pourquoi et surtout comment il avait disparu des registres, comment son père n'avait pas pu le retrouver et ce que Kate Reynolds venait faire dans cette équation.
Mais avant tout ça, elle voulait connaître l'homme, comment il s'était bâti, ce qu'il attendait de la vie, ses passions, ses loisirs, son emploi... Elle voulait apprendre à le connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Ven 3 Juin - 16:33

Une adepte des voyages qui avait grandi en Afrique du Sud. Était-ce dans ce pays qu’elle avait rencontré son père ? Cela était probable même s’il n’en avait aucune certitude pour le moment. Son père avait-il été un habitué des voyages, sautant d’un avion à un autre ? Si c’était le cas, cela expliquerait peut être le fait qu’il ne tenait pas en place et qu’il ressentait le besoin de voyager, même si ce n’était qu’à l’intérieur des Etats-Unis. Il tiendrait donc ceci à la fois de son père et de sa mère. Fils de troubadour. Cette pensée le fit sourire bien malgré lui mais il redescendit rapidement sur terre quand la jeune femme l’interrogea sur son enfance. Était-ce réellement nécessaire qu’il en parle ? Le but de cette rencontre était qu’il apprenne qui était son géniteur, pas qu’il s’épanche sur son enfance.

« Je suis un nomade américain. Je suis né dans le New Jersey, j’ai grandi sur les routes car ma mère appartenait à une troupe de théâtre. Puis à douze ans, je me suis retrouvé dans un orphelinat à New York… »

Une ombre voila le visage de Keaton alors qu’il repensait à la mort de sa mère. Le pistolet braqué sur eux, la balle qui partit, sa mère qui s’écroula aussitôt après. Son pouvoir qui se déclencha pour la première fois, transformant l’arme en cactus. Il regrettait encore que son don ne se soit pas déclenché avant que le coup de feu soit parti. Sa mère serait encore là, il aurait pu encore partager des choses avec elle, lui confiant ses doutes, ses espoirs. Ils avaient été vraiment très proches et elle lui manquait souvent même s’il n’en parlait jamais. Pour chasser les regrets qui l’envahissaient, le jeune homme reprit la parole.

« Je suis parti ensuite faire mes études de médecine à Chicago avant de me décider à reprendre la route quelques temps pour faire du théâtre. Et depuis quelques années, je me suis installé à Los Angeles comme fleuriste. Il y a juste un été où je me suis rendu à Hawaï pour surfer mais sinon, je profite des paysages américains que beaucoup de personnes ne prennent pas la peine ni le temps de connaître. Voilà, vous savez tout sur mon parcours Tammy. »

Elle n’avait pas besoin de savoir qu’il avait abandonné la médecine à cause de la mort d’un de ses petits patients. Depuis qu’il avait retrouvé Kate, et surtout depuis qu’il s’était rendu au service de pédiatrie de l’hôpital une semaine auparavant, l’envie de reprendre son ancien métier avait surgi dans son esprit mais il luttait contre. Sa petite vie paisible lui convenait, il n’avait plus à courir, à être réveillé à point d’heure car il était réclamé en urgence. C’était sans doute du gâchis vu qu’il était doué dans son domaine mais tant pis.

« Los Angeles doit vous dépayser par rapport à l’Afrique du Sud, non ? C’est très urbain mais si vous sortez de la ville, il existe quelques petits coins de paradis où l’on peut se détendre. Heureusement d’ailleurs sinon je plierai bagage. »

Chose qu’il aurait sans nul doute fait encore une journée auparavant mais à présent, même si l’envie de reprendre la route le prenait, Keaton savait qu’il ne partirait plus. A moins que Kate accepte de l’accompagner. Il ne souhaitait plus se séparer d’elle et ne voulait plus perdre de temps, chose qu’ils avaient déjà que trop perdu depuis de nombreuses années. Ses pensées voguèrent de nouveau vers la jeune femme et vers l’antipathie qui l’animait à l’encontre de Tammy. Vipère dangereuse… Il avait de plus en plus de mal à comprendre Kate car au fond de lui, il ressentait des sentiments inverses. Tammy lui inspirait confiance sinon il ne se serait jamais épanché pour parler de son parcours géographique. Le jeune homme n’arrivait pas à se l’expliquer et se demandait si cette réaction en lui était du au fait qu’elle connaissait son père ou si ça venait d’autre chose. Tammy était une belle femme oui, mais ce n’était pas ça non plus. Il ne ressentait pas l’envie de la draguer ni de la flatter. Encore heureux sinon sa future femme l’aurait étripé. Alors quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Dim 5 Juin - 14:42

Avant que Tammy ne puisse prendre son tour de parole, le serveur arriva avec son thé. Ses yeux s'allumèrent légèrement, comme à chaque fois qu'elle poussait la porte de son Afrique à travers des souvenirs olfactifs, gustatifs ou auditifs. Elle remercia le serveur et humecta lentement l'odeur qui s'échappait de sa tasse. Même la chaleur de l'été californien ne pouvait la dissuader de prendre cette délectable boisson chaude. Elle redevenait la gosse de la savane rien qu'en sentant les douces odeurs de son Afrique.

L'épisode sur l'orphelinat évoqué par Keaton lui glaça le sang. Même la chaleur émanant de sa tasse ne put empêcher un frisson de la parcourir. Elle était une fervente partisane de la famille et c'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles elle n'avait pu se résoudre à laisser la petite Moïra dans une chambre sans personnalité de Genetic. Cette histoire, ce morceau de vie de son frère la tiraillait bien plus que ce qu'on aurait pu croire : elle avait été élevée par un homme aimant et qui ne l'aurait abandonnée pour rien au monde seulement, il avait laissé son fils aîné être élevé par des inconnus dans un endroit horrible. Pourquoi ? Elle en venait presque à se demander si elle connaissait cet homme avec qui elle avait grandi et qui l'avait élevée au mieux. Comment avait-il pu laisser son fils dans un orphelinat ? Il lui avait dit que ça avait été pour le bien de Keaton mais là, elle en doutait sérieusement, et douter de son père, ça ne lui était arrivé que très rarement...
Elle avait eu droit à un résumé assez bref de la vie de ce frère encore inconnu mais elle avait été de suite frappée par son parcours atypique : médecine, théâtre puis la boutique de fleurs... C'était tellement surprenant et à la fois original ! Il fallait avoir du cran pour oser changer de profession du tout au tout comme il l'avait fait et elle aimait ce frère qu'elle découvrait peu à peu. Elle n'imagina pas que ces changements avaient été provoqués par certains événements.

« Je trouve votre parcours audacieux : vous n'avez pas eu peur de changer de voie en fonction de vos envies et je trouve ça admirable. » dit-elle en entourant ses mains autour de sa tasse. Elle n'avait pas froid, mais elle aimait ce contact. Maintenant, c'était à elle de se dévoiler un peu. Il fallait qu'elle donne d'elle-même pour avoir le droit de recevoir, d'en savoir plus. Elle avait encore besoin de creuser avant de pouvoir affronter la vérité et surtout, bouleverser la vie de l'homme assis en face d'elle.

« C'est sûr que Los Angeles est à des kilomètres de mon pays natal. Je vivais dans une grande maison hors de la ville de Le Cap et j'étais entourée de kilomètres de savane. La transition a été assez dure et je m'accorde régulièrement des vacances dans la maison de mon enfance pour me ressourcer. »

Elle commençait à se détendre. Parler d'elle n'était pas ce qu'elle faisait en règle générale mais là, elle était face à son frère, un homme dont elle partageait le sang. C'était comme naturel de commencer à se dévoiler ainsi, c'était normal. Elle n'avait pas à se forcer, ça découler d'elle tout seul. C'était juste dans l'ordre des choses, comme lorsqu'on sait d'instinct quand on vient de rentrer chez soi.

« Mais peut-être pourriez-vous m'en dire plus sur ces coins plus naturels de la ville : je dois avouer que je suis établie ici depuis quelques mois seulement et que je n'ai pas encore eu le temps d'explorer la beauté de la Californie. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Dim 5 Juin - 16:45

Audacieux et admirable, ce n’était pas les mots que Keaton aurait employé pour qualifier son parcours. Il aurait plutôt dit qu’il fuyait et qu’il courait au fil des années après quelque chose qu’il n’avait jamais réussi à trouver. La médecine, il l’avait abandonné à cause de la mort d’un de ses patients. Le théâtre, il s’y était remis peut-être parce qu’inconsciemment il espérait au fond de lui qu’un jour un homme l’interpelle à la sortie d’une représentation et lui dise : je suis ton père. C’était sans doute cela qui l’avait fait reprendre la route avec la troupe à laquelle sa mère avait appartenu. Il avait encore l’espoir de retrouver ce cher père qui l’avait abandonné quelques heures après sa naissance. Au fil des années, Keaton avait compris que cet infime espoir ne se réaliserait jamais. C’est pourquoi il avait posé ses bagages sept ans auparavant à Los Angeles. Il aurait pu reprendre son ancien métier mais il avait continuer à fuir, préférant se plonger dans une autre de ses passions. Alors non, son parcours n’était ni audacieux, ni admirable à ses yeux.

Le jeune homme ne reprit pas la parole, laissant Tammy parler. C’était à son tour d’écouter. Il but une gorgée de café tout en tentant d’imaginer la grande maison dans laquelle elle avait vécu au milieu de la savane. L’Afrique du Sud était sans nul doute un beau pays à visiter, peut-être qu’un jour il irait, qui sait ? Mais pour le moment, il n’en savait pas grand-chose, juste quelques reportages qu’il avait eu l’occasion de voir durant des nuits d’insomnies. Et encore, il n’était pas certain que c’était sur ce pays et non un autre pays africain, il ne savait plus trop.


« Vous avez eu de la chance, vous avez grandi au milieu d’animaux sauvages et de magnifiques paysages. Rien à voir avec mon enfance de jungle urbaine. »

Jusqu’à la mort de sa mère, il n’avait pas eu à se plaindre, Keaton avait découvert de nombreux paysages et des petites villes typiquement américaines où certains habitants lui avaient transmis quelques vraies valeurs de la vie. La période la plus dure avait été celle de l’orphelinat. Devoir s’adapter, rester dans un lieu fixe, se battre pour se faire une place. Non, décidément il n’avait pas aimé cette période et heureusement qu’il avait fait la connaissance de Kate à cette époque sinon elle aurait été vraiment sombre. Elle s’était occupée de lui comme une grande sœur, le protégeant et le sermonnant quand il fallait. Souvent elle s’était rendue à l’orphelinat pour le couvrir quand il avait fait une assez grosse bêtise. Sans doute aurait-il mal fini, mettant sa vie en danger tout le temps si elle n’avait pas été présente. Une vraie mère poule même s’il ne la voyait plus du tout comme ça à présent.

Encore une fois, son esprit dérivait sur la femme qu’il aimait, il allait devoir se recentrer sur la conversation. Heureusement pour lui, Tammy lui demanda d’en dire davantage sur les coins naturels de la ville qu’elle ne connaissait pas encore
.

« Tout dépend de vos loisirs mais on peut tout faire si on cherche bien. Le Blue Lake est magnifique même si à cette période de l’année il y a trop de touristes à mon goût. Bateau, Canoë, pêche ou tout simplement bronzette. Non loin de là, il y a la forêt d’Angeles. Je vous la recommande si vous aimez le camping, il y a toujours des bruits bizarres la nuit, enfin si vous n’êtes pas du genre facile à effrayer. J’adore y passer une nuit de temps en temps, et me faire griller des marshmallows au coin d’un feu. Il y a certaines petites parois idéales pour l’escalade si vous êtes une adepte. Sinon, dans le style plus urbain, il y a les plages de Los Angeles, bondées. Mais si on s’éloigne suffisamment de l’agglomération, il y a des petits coins de paradis. »

Reprenant son souffle, Keaton prit le temps de boire une nouvelle gorgée de son café. Il avait trop parlé et ce n’était pas son genre. Quel pouvoir cette femme possédait-elle pour l’amener à avoir un aussi grand débit de paroles. Celui de faire parler les gens ? Cela devait être amusant comme don mais barbant à la longue. Trop parler, ça finissait par endormir mais surtout à trop centrer la conversation sur sa personne. Et c’est ce qu’il était en train de faire même s’il lui parlait des activités qu’on pouvait pratiquer aux alentours de Los Angeles. Il en pratiquait la plupart. Surtout, ils étaient en train de dériver du but de cette rencontre. Ils devaient parler de son père et ils n’avaient pas encore abordé le sujet une seule fois. Keaton devait-il le mettre sur le tapis ou attendre encore un peu qu’elle le fasse d’elle-même ? Il ne savait pas trop et hésitait, ce qui lui arrivait rarement. Car en réalité, une autre question le titillait et il aurait aimé avoir une réponse d’abord à celle-ci. Kate lui avait demandé d’être prudent, et non de ne pas être franc.

« Excusez-moi d’avance pour le changement de conversation et pour la brutalité de ma prochaine question mais je suis d’un naturel franc et direct. Pour quelles raisons Kate pense que vous êtes un danger pour ma personne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Ven 10 Juin - 13:04

Tammy écoutait parler son frère avec la plus grande des attentions, s'imprégnant du son de sa voix pour que celle-ci lui devienne plus familière : rien de bien compliqué puisque certaines de ses intonations lui rappelaient son père, leur père... Elle apprenait aussi ses mimiques, ses tics, sa façon de boire son café, sa façon de parler, d'accompagner ses paroles de gestes... Elle s'imprégnait de tout car elle savait que c'était le meilleur moyen d'apprendre à connaître une personne, le meilleur moyen pour elle en tout cas.
Elle l'écoutait, buvait même ses paroles : apparemment, il était comme elle, amoureux du grand air. Elle ne pouvait douter de leur sang commun, c'était tellement évident ! Ils se ressemblaient peu mais ils avaient tous des points communs avec leur père qui ne pouvaient laisser planer le doute. Tammy était heureuse d'avoir trouvé un frère qui dépassait toutes ses espérances.

« Je suis rassurée de voir que je pourrai facilement me retrouver à l'air libre et surtout pur en faisant uniquement quelques kilomètres. »

Lorsqu'il changea le sujet, Tammy manque de peu de s'étrangler avec son thé vert. Elle dut poser sa tasse et tousser suffisamment pour tout remettre en place entre sa trachée et son œsophage, vraiment charmant comme acte. Elle s'essuya lentement la bouche, posa ses mains sur ses jambes et regarda fixement Keaton.
Que savait-il ? Quel sujet pouvait-elle aborder ou non ? De quoi fallait-il le préserver ? Elle ne savait par où commencer et la solution qui lui vint à l'esprit était de répondre à son frère par une autre question ce qui n'avait absolument rien d'une réponse.
Elle ne prit pas le risque de boire une nouvelle gorgée, préférant ne pas s'étouffer et mourir là, le secret flottant au bout de ses lèvres. Il était grand temps de jouer cartes sur table.

« Elle pense réellement cela ? » Question purement rhétorique dont totalement autorisée comme semblant de réponse. « Je pense qu'elle se considère comme bien trop importante en réalité. Je ne sais pas quelles sont vos connaissances en ce qui concerne notre relation mais il vous faut savoir que je suis en quelques sortes le supérieur de Reynolds et qu'elle me voit comme une menace pour sa place. Si elle me considère comme un danger, c'est uniquement parce que ses chevilles sont enflées et qu'elle est persuadée que ce rendez-vous n'a pour seul but de l'atteindre à elle. »

Elle ne voyait que cette explication, enfin, elle n'avait que cette explication à donner à Keaton pour ne pas entrer dans les détails. S'il y avait autre chose, c'était uniquement parce que Reynolds avaient des cartes en main dont Tammy ignorait l'existence et ça, ça ne lui plaisait absolument pas. Pas du tout même.
Elle avait d'ailleurs bien envie de creuser les connaissances de son frère sur... Ce qu'ils étaient réellement. Savait-il quoi que ce soit sur Genetic ? Sur le véritable rôle de Reynolds ? sur tout ce qui concernait la mutation ? Ces points-là intriguaient la jeune femme et elle comptait bien mettre subtilement les pieds dans le plat pour tâter le terrain.
Et puis ça repoussait la révélation qui était le véritable but de cette entrevue...

« Que savez-vous réellement des activités extra-scolaires de Kate ? Parce que je dois vous dire que nos relations n'ont rien à voir avec son travail au sein de l'hôpital : c'est son travail en parallèle qui nous lie... »

Elle venait sûrement de mettre Reynolds sur un pilori et elle allait s'en féliciter un peu plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Ven 10 Juin - 18:31

Peut-être qu’il aurait du enrouler sa question autrement pour qu’elle passe mieux. Ce fut ce que pensa le jeune homme quand il vit Tammy commençait à s’étouffer. Elle avait du avaler sa gorgée de thé de travers et il lui fallait un peu de temps pour reprendre une respiration normale. Keaton ne cilla pas, la laissant se remettre d’aplomb. Il resta tout de même aux aguets, ses vieux réflexes de médecin toujours présents au fond de lui. Tammy posa sa tasse et le fixa. Il en fit tout autant, ne détournant pas ses prunelles des siennes. Il ne connaissait pas cette femme mais espérait d’elle une réponse honnête et franche. Il devait bien exister une raison qui amenait Kate à la détester et il découvrirait quelle était celle-ci.

Lorsque Tammy se décida enfin à lui répondre au bout de quelques secondes qui lui parurent durer une éternité, le fleuriste se détendit un peu. Elle était la supérieure de Kate et cette dernière craignait pour sa place. Quoi de plus logique que de ressentir cette animosité surtout quand on avait le talent. Si Keaton fut rassuré jusque là, l’étonnement apparut sur son visage quand la jeune femme parla des chevilles enflées de Kate. Sur ce point là, il avait du mal à la croire. Kate était la première à plaisanter et à rabaisser ses petits goûts de luxe. Elle était douée dans son domaine mais c’était à juste titre, peu de spécialistes pouvaient rivaliser avec elle. Tammy en faisait-elle partie ?

Keaton resta silencieux, des questions se formulaient progressivement dans sa tête. Il réfléchissait tentant de trouver des explications logiques aux dires de Tammy. Les deux femmes semblaient se voir mutuellement comme des monstres. Et lui, il n’avait pas cette impression, que ce soit d’un côté comme de l’autre. Si ça se trouvait, ce n’était qu’une histoire de jalousie féminine qui dépassait le simple homme qu’il était.

Prenant sa tasse pour finir son café, il interrompit son geste quand elle reprit la parole. Quelles activités extra-scolaires ? Travail en parallèle ? Ce n’était plus de l’étonnement mais de la stupéfaction à présent qui se lisait sur le visage de Keaton. En plus de son boulot à l’hôpital, Kate avait une autre activité ? Depuis leurs retrouvailles, il savait que la jeune femme lui dissimulait quelque chose. Il cherchait à savoir mais ne l’avait pas encore poussée dans ses derniers retranchements pour lui sortir les vers du nez.


« Je ne sais pas grand-chose je dois avouer. Nous nous étions perdus de vue durant quelques années avant de nous retrouver il y a quelques semaines. Je n’ai pas encore eu le temps d’apprendre à découvrir ses activités en dehors de l’hôpital… »

Keaton reposa sa tasse de café, oubliant complètement de le boire. Son regard était perdu dans ses pensées, tout se bousculait. Il commençait à se demander si Kate avait dit que Tammy était dangereuse pour lui alors que c’était pour elle et en rapport avec cette activité inconnue à ses yeux. Se pourrait-il qu’elle lui ait dissimulé certaines choses ? Le jeune homme était un peu contrarié mais en même temps il ne pouvait pas en vouloir à Kate. Chacun avait son jardin secret qu’il préservait et il fallait du temps avant de laisser y pénétrer une personne et de s’ouvrir à elle.

« Ce travail en parallèle a-t-il un lien avec mon père ? J’aimerais surtout savoir quelle en est sa nature. Du bénévolat ? »

Cela aurait été le soir et non la matinée, Keaton aurait sûrement fait signe au serveur d’approcher pour lui commander un café cognac. Pour avoir quelque chose de fort à boire et qui l’aiderait sans doute à mieux digérer les propos qu’il était sur le point d’entendre. Il ne savait pas pourquoi mais il sentait déjà d’avance que la suite de la discussion avec Tammy n’allait pas lui plaire. Quelque part, il ressentait l’envie de donner foi aux dires de cette femme qu’il connaissait à peine, mais d’un autre côté, le jeune homme savait que quoiqu’elle puisse lui révéler, jamais il ne condamnerait Kate sans avoir eu une discussion franche avec elle. Surtout aussi parce qu’il l’aimait et n’avait pas envie de la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Mar 14 Juin - 13:36

Tammy était tiraillée...
Elle venait de mettre le doigt sur le sommet du problème et elle avait la possibilité d'appuyer un grand coup pour que tout s'effondre autour de Kate Reynolds, cette femme qu'elle ne portait absolument pas dans son coeur. Mais en même temps, c'était prendre le risque de détruire ce frère qu'elle venait de retrouver et ça, c'était jouer bien trop gros. Elle n'était pas très joueuse, préférant les faits et tout ce qui se rapportait au rationnel. Il allait falloir qu'elle soit subtile et qu'elle n'en dise pas trop.

Elle devait réfléchir très vite : par où commencer ? Ou plutôt, par où ne surtout pas commencer ? Que savait-il des mutants ? Savait-il pour sa propre capacité ? Kate savait-elle, elle aussi ? Tammy savait que Keaton avait une capacité grâce à son père et aux quelques informations qu'il avait pu lui confier avant de pousser son dernier soupir.
Elle avala une nouvelle gorgée de thé pour gagner du temps, du temps de réflexion. Elle ne voulait pas aller trop vite, elle devait procéder par étapes et tâter le terrain au fur et à mesure pour savoir quels sujets aborder à quels moments. Elle n'avait pas droit à l'erreur, elle le sentait au plus profond d'elle-même : le moindre faux pas pouvait lui retirer ce frère pour toujours et elle refusait que ça arrive.

« Ce n'est pas du bénévolat car un chèque arrive à la fin du mois sur son compte en banque. Mais là n'est pas la question. Nous travaillons sur des recherches concernant l'ADN et certaines de ses mutations... »

Le mot mutation ne générait jamais la même réaction en fonction des personnes. Là, elle voulait voir sa réaction tout en continuant sur un sujet qui n'avait rien à voir avec les mutations concernant le gène de la capacité. Elle savait presque ce qu'elle faisait. Elle avançait pas à pas pour ne pas se planter en beauté.

« Vous savez ? La mucovicidose est une maladie issue d'une mutation de l'ADN par exemple et qui désormais se transmet bien trop souvent. Nous travaillons aussi sur beaucoup de nouvelles maladies orphelines liées aux mutations aléatoires... »

Elle ne mentait pas, c'était la base des recherches officielles de Genentech. Et elle en connaissait un rayon sur le sujet : elle possédait 5% du capital de l'entreprise, 5% qui auraient dus appartenir à ce frère si son père avait décidé de le laisser le connaître...

Elle s'en voulait, elle était mal pour les erreurs de son père et ça la bouffait littéralement. Elle n'avait rien à se reprocher mais elle se sentait mal, très mal... Et faire durer le supplice en ne lançant pas directement la bombe aux nez de son frère était le moyen de se punir pour l'erreur d'un autre...

« Et votre père était lié à ce projet, en effet... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Mer 15 Juin - 17:33

Nous travaillons sur des recherches concernant l’ADN et certaines de ses mutations… A l’énoncé de cette phrase, une image apparut instantanément dans la tête du jeune homme. Kate se trouvait dans un laboratoire en train de faire des essais. Il y avait des tubes de sang, des microscopes, des ordinateurs, et plusieurs personnes l’entourant et qui avaient un visage flou. Les recherches sur l’ADN concernaient-elles les mutants ? Keaton n’osait pas émettre cette hypothèse, même en pensée. Il était différent, Kate également, pourquoi prendrait-elle le risque de faire ces recherches et de dévoiler au reste du monde l’existence de personnes différentes. Sa différence que lui tentait de préserver depuis de nombreuses années tout en vivant le plus normalement possible.

Tammy ne devait pas tout lui révéler, les recherches de Kate devaient cacher quelque chose d’autre. Un poids se retira de la poitrine du jeune homme quand elle évoqua la mucoviscidose et les maladies orphelines. Ainsi, les recherches ne portaient pas sur l’ADN des mutants à proprement parler mais sur l’ADN en général. Il aurait dû être soulagé et pourtant Keaton ne le fut pas. Il sentait que quelque chose n’était pas dit, que la femme qui se tenait en face de lui pesait ses mots avant de lui parler. Comme si elle craignait quelque chose mais il n’en trouvait pas la nature. Il allait devoir se montrer direct encore une fois pour tenter de tout comprendre et qu’ils ne tournent pas autour du pot. Et le meilleur moyen de tenter de comprendre était de prêcher le faux pour avoir le vrai.


« Si je comprends bien, vous faites des recherches sur l’ADN des mutants comme vous et moi afin de mieux comprendre certaines maladies et leur trouver un remède, c’est ça ? »

Keaton s’interrompit. Cette fois, il prit sa tasse et la termina avant de la reposer sur la table. D’un signe de la main, le jeune homme fit un signe au serveur, lui indiquant qu’il désirait un autre café.

« Mon père était également un chercheur ? Comment s’appelait-il ? »

Si la jeune femme lui disait son nom, peut-être qu’il lui évoquerait quelque chose. Dans le passé, il avait lu un bon nombre de revues médicales et de recherche. Si ça se trouvait, il avait déjà croisé son père en photo sur un article rapportant ses recherches et il ne l’avait jamais su. Keaton se disait également que si son père était lié au projet dont parlait Tammy, Kate avait du le connaître. Il doutait par contre qu’elle avait connaissance du lien qui les unissait. Sinon elle n’aurait pas manqué de lui en parler. La jeune femme savait à quel point c’était important ce trou dans son histoire familial. Il n’en faisait pas une maladie, cela ne l’empêchait pas de vivre sa vie, mais il n’était pas contre connaître ses origines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Ven 17 Juin - 13:32

Tammy avait lancé une bombe qui venait de lui exploser en pleine tête…
Elle avait voulu tâter gentiment le terrain pour ne pas brusquer les choses, essayait de voir doucement où ce frère en était dans les connaissances du monde que lui cachait peut-être Reynolds et en quelques secondes, il avait retourné toute la suite. Ses yeux ne trahirent pas sa surprise grâce à des années de travail sur ça mais la commissure de ses lèvres ondula légèrement, suffisamment pour laisser comprendre qu’il venait de touché le problème en plein dans le mile.
Savait-il pour elle ? Reynolds n'était pas censée être au courant même s'il semblait quasi évident que des membres du Conseil d'Administration soient du genre mutant. Mais lui, comment pouvait-il le savoir ?

Merde.
Il était mutant, elle le savait, mais elle n'avait jamais été certaine qu'il le sache lui-même ! Pourquoi venait-elle de réagir à cette révélation maintenant ? Elle ne fonctionnait plus de façon rationnelle et c'était bien trop rare chez elle pour qu'elle reste calme. Elle n'aimait pas perdre les pédales comme ça et elle ne pouvait malheureusement que subit tout en tentant de se ressaisir.
Et il attaquait directement sur le morceau de leur géniteur. Elle n'était pas prête ! PAs encore ! Elle devait trouver le moyen de détourner la conversation pour gagner du temps, elle avait besoin d'un peu plus de temps... Elle but la fin de sa tasse et imita Keaton : elle prit un café. Une dose de scotch n'aurait pas été de trop mais voilà... Elle ne voulait pas risquer de passer pour une alcoolique et surtout, elle ne voulait pas risquer d'enchainer les verres par la suite et de s'enfoncer encore plus.

« Comme vous et moi donc ? Comme Reynolds aussi. Et comme votre père. Allons droit au but alors, Keaton. Kate Reynolds travaille effectivement sur un gène mutant, le gène qui octroie à certains être humains des facultés hors du commun. » Elle avait baissé la voix, pour ne pas être entendue de leurs voisins de table. Le serveur leur apporta les deux cafés en même temps. Elle le touilla mais s'arrêta vite, posant sa cuillère sur la table et fixant Keaton.

« Kate Reynolds dirige les recherches de notre laboratoire. Je fais partie du conseil d'administration de cette organisation. Nous étudions des gens comme nous pour comprendre. Mais que savez-vous au juste sur le sujet ? Que vous a-t-elle raconté pour que vous ayez pris le risque insensé de me révéler votre nature ? Sachez qu'être mutant, c'est quelque chose qu'on préfère en général garder pour soi et que Reynolds préfère garder pour elle. » dit-elle sur un ton confiant cette fois. « Vous devez savoir qu'elle a tout fait pour cacher votre dossier Keaton, je suppose qu'il y a une raison à ça, ne croyez-vous pas ? »

La raison ? Reynolds savait qu'il serait étudié et elle ne le voulait pas car les méthodes qu'elle employait n'était pas très bonnes. Tammy voulait lutter contre ça et Reynolds ne semblait vouloir lutter que lorsque cela concernait ses proches. Ou ses proies ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Ven 17 Juin - 18:49

La conversation prenait un chemin auquel Keaton ne s’attendait pas. Le but de ce rendez-vous était de parler de son géniteur et voilà qu’à présent, ils étaient en train de dévier sur des recherches sur l’ADN et les mutants. Et il n’apprenait toujours rien sur son père pour le moment. Tammy annonça au jeune homme qu’il était comme eux. Sa mère n’avait pas eu le temps de tout lui dire avant sa mort, elle le trouvait encore trop jeune. Alors elle s’était contentée de lui révéler son prénom et aussi qu’il avait du partir pour le mettre en sécurité. De quoi, il n’en avait pas idée car sa vie était des plus banales. Sa mère savait-elle pour le pouvoir de son père ? Sûrement oui, mais elle n’avait rien dit, attendant sans doute que son propre pouvoir se déclenche pour lui en parler. Chose qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de faire…

Le fleuriste écoutait attentivement les propos de son interlocutrice. Elle lui annonça que Kate travaillait sur le gène mutant. Il n’avait rien contre car il imaginait que sa future femme le faisait pour faire avancer les recherches sur les différentes maladies afin de leur trouver des remèdes un jour. La cause était louable et non condamnable. Quand leurs cafés furent apporter, Keaton prit le temps de verser du sucre dans le sien et de le touiller. Il s’interrompit quand il sentit le regard de Tammy le fixer. Le jeune homme plongea ses prunelles dans les siennes alors qu’elle reprenait la parole. A son tour, il baissa la voix pour ne pas être entendu des tables voisines.


« Je n’ai jamais cherché à étudier la mutation. Je sais que nous sommes différents et que notre pouvoir fait notre particularité. J’ai conscience également que c’est un danger que de révéler que nous sommes différents… Pourquoi je l’ai fait avec vous ? Je savais que vous aviez un don, Kate me l’a dit. Je pourrais tirer avantage de cette information mais il faudrait que j’ai un but pour cela. Ce que je n’ai pas. Et je préfère nous mettre à égalité. Il n’y a pas de raison que je sache pour vous et pas l’inverse. De toute façon, j’ai le pressentiment que vous ne me voulez pas de mal. Je ne me l’explique pas, j’ai peut être tort, mais c’est ainsi que je le ressens. »

Keaton s’interrompit. Il touilla une nouvelle fois son café pour le refroidir mais ne porta pas la tasse à ses lèvres. Quelque chose dans les propos de la jeune femme l’intriguait. Une de ses dernières phrases en fait. Kate avait caché son dossier. Quel dossier ? Il passa une main dans ses cheveux comme si ce geste allait lui apporter la réponse miracle à sa question. Mais la réponse ne vint pas, il pouvait creuser dans tous les sens, il ne s’expliquait pas cette histoire de dossier sur lui et seule Tammy allait encore une fois pouvoir lui apporter une réponse sur l’instant. Il n’avait pas la patience d’attendre de retourner chez Kate pour en apprendre davantage.

« Je ne comprends pas pourquoi vous avez un dossier sur moi… Qui l’a monté, mon père ? Vos recherches sont-elles légales et effectuées à partir de l’ADN de mutants volontaires ? Si ce n’est pas le cas, je comprends que Kate ait dissimulé mon dossier. Je ne suis pas un cobaye de laboratoire et je ne le serai jamais. »

** Et dans ce cas là il faudra que j’ai une discussion avec Kate… **

Il n’arrivait pas à imaginer la jeune femme en train de faire des recherches sur des personnes non volontaires. Ce n’était pas Kate non, ça ne lui ressemblait pas du tout. Elle cherchait à sauver des vies, pas à les utiliser. A ce moment là, le regard de Keaton ne se détacha pas de Tammy. Il n’était pas implorant, ce n’était pas son genre, mais silencieusement il lui réclamait la vérité même si celle-ci risquait de ne pas être agréable à entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Sam 18 Juin - 20:31

Il était perspicace, un véritable Beckett, à n'en pas douter ! Il ne tournait pas autour du pot, allait donc à l'essentiel et comprenait directement quel était cet essentiel.

Seulement, Tammy sentait qu'elle allait aller bien trop vite dans les réponses aux questions que se posaient Keaton, aux questions qu'il lui posait à elle ! Elle qui voulait prendre son temps allait se retrouver à tout débiter d'une traite si elle ne réfléchissait pas bien vite à une marche à suivre pour procéder lentement et sûrement dans ses révélations.

Reynolds savait pour son don... Comment ? Elle ne pouvait avoir accès à quoi que ce soit la concernant, elle n'en avait pas le pouvoir, sa place au sein de Genetic n'était qu'un amoncèlement d'illusions. Elle se pensait puissante mais en réalité, elle n'était qu'un autre des pantins du Conseil d'Administration et c'était très bien comme ça.

« Nous avons un dossier sur chacun des mutants répertoriés. Si Kate a caché le vôtre, c'est qu'elle ne voulait pas que les hommes qu'elle dirige actuellement vous retrouvent et vous fassent subir la procédure habituelle. Pourquoi vous ? Parce que visiblement, vous avez le privilège d'être l'un de ses proches. Un autre ? Elle n'aurait même pas cillé. »

Elle descendait Reynolds, c'était le mieux à faire pour pousser son frère dans ses retranchements. Elle ne voulait pas lui faire du mal mais elle devait le sauver des griffes de ce rapace de Reynolds.

« Sachez que votre père n'aurait pas laissé votre dossier trainer. Reynolds ne devrait pas avoir le pouvoir de posséder votre dossier. Vous... »

Elle avait failli lui dire qu'il était le descendant d'un membre du C.A., elle avait failli appuyer trop vite sur l'accélérateur, elle devait se calmer.

« Vous n'êtes pas n'importe qui Keaton, vous devez le savoir. Et je me demande si Reynolds le sait, si elle connaît l'identité de votre père. Si tel est le cas, sachez qu'elle vous manipule depuis le début. »

Et c'était ce qu'espérait Tammy quelque part, elle espérait que Kate le manipulait et qu'il allait ouvrir les yeux, ouvrir les yeux pour comprendre à quel point cette femme était dangereuse. Elle ne pouvait décemment le laisser avec elle, le laisser dans l'ignorance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Dim 19 Juin - 8:19

Il se doutait que les prochains propos de la jeune femme n’allaient pas lui plaire. Inconsciemment, il se croyait prêt et pourtant le choc fut rude à encaisser. Kate à la tête d’un groupe d’hommes… La procédure habituelle ? Les lèvres de Keaton esquissèrent une petite grimace. Dans les paroles de Tammy, Kate apparaissait comme une femme froide, calculatrice, tout le contraire de la Katie qu’il connaissait. Elle avait un cœur, une âme, les larmes qu’elle avait versées la veille n’étaient pas de la comédie. Elle était incapable de lui mentir, il l’aurait senti de suite. Pourtant Keaton savait qu’elle lui dissimulait quelque chose. Il aurait aimé que ça soit autre chose que cette bombe. C’était une jeune femme passionnée et aimante qu’il avait demandé en mariage, pas ce monstre de glace décrit par Tammy.

« Vous détestez Kate. Je ne sais pas ce qu’il y a eu entre vous mais la femme que je connais n’est pas celle que vous décrivez.. »

Machinalement, le poing du jeune homme se serra au dessus de la table. Il tentait de garder son calme mais au fil de la conversation cela lui était de plus en plus dur. Il ne pouvait pas rester neutre quand cette femme qu’il ne connaissait pas accusait à demi-mots Kate d’exercer des expériences sur des personnes non volontaires. Après la mort de sa sœur, Kate avait un peu changé certes. Mais pas radicalement. Pas au point de vouloir utiliser des vies et non plus de les sauver. Keaton avait envie de taper du poing sur la table, pour faire sortir cette frustration qui montait en lui. Il ne le fit pas, il n’était pas de nature violente et savait se contenir. Pourtant, il commençait à perdre patience.

« Mon père n’aurait pas laissé trainer mon dossier. Mon père était un grand homme qui avait de bonnes raisons de m’écarter des responsabilités. Je ne suis pas n’importe qui à présent… Depuis notre première rencontre, vous tournez autour du pot Tammy et je commence à en avoir marre. Ne serait-ce pas plus simple et rapide d’aller directement à l’essentiel en me disant qui il était. »

Le jeune homme s’interrompit. Son poing se desserra et sa main prit la tasse de café pour la porter à ses lèvres. Il reposa ensuite la tasse sur la soucoupe avant de reprendre la parole.

« J’aimerai aussi que les choses soient claires. Si Kate connaissait l’identité de mon père, elle me l’aurait dit. Sortez vous de la tête aussi qu’elle me manipule. Quand je l’ai rencontré, j’avais douze ans. Ma mère venait de mourir et je n’avais plus personne. Vous pouvez détester Kate autant que vous voulez mais elle m’a sauvé. Si je ne l’avais pas rencontrée, j’aurais sans doute mal tourné ou je serais probablement mort dans un accident stupide vu que je mettais ma vie en danger pour un rien. Contrairement à mon cher père pour qui vous semblez vouer une profonde admiration, Kate ne m’a jamais laissé tomber elle au moins... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Dim 19 Juin - 14:29

Plus il parlait, plus il s'énervait. Plus elle l'écoutait, plus elle était bouleversée... Elle ne pouvait plus garder tout ça pour elle, ça n'était plus de l'ordre du possible. Elle devait rétablir la vérité...

Keaton s'acharnait sur son père, sur leur père. Il ne savait pas, il ne savait rien. si Thomas Beckett avait abandonné son fils unique, ça n'était pas de gaité de coeur, ça n'était pas par pur dédain. Il l'avait fait pour une ou plusieurs bonnes raisons. L'entendre l'accuser, le récuser, meurtrir son nom... Ça la tuait. il devait savoir ! Il devait connaître la vérité ! Savoir que leur père était un grand homme et que cet abandon était LA solution, la seule envisageable !
Elle était touchée au plus profond de son âme, de son essence. L'homme qui l'avait élevé ne correspondait en rien à l'idée que s'en faisait son frère et c'était déchirant, blessant, douloureux. Elle n'osait imaginer la haine qu'il devait porter à cet homme à la vue de ce qu'il imaginait sur son absence. Elle ne voulait pus l'entendre le répudier comme ça, elle devait lui dire la vérité.

Et puis il y avait Reynolds... Comment pouvait-il la décrire ainsi ? Comment pouvait-il lui trouver un semblant d'humanité ? Tout cela effrayait Tammy : avait-il des sentiments pour elle ? Par pitié, non ! Il ne fallait pas ! Il ne devait pas la croire son amie, il ne devait pas se laisser embarquer dans son piège ! C'était une veuve noire, une femme qui écrasait ceux qu'elle avait déjà usés jusqu'à la moelle.

« Vous ne pouvez pas comparer votre père à Kate Reynolds, je peux vous l'assurer. » dit-elle, sentant sa voix trembler tant de colère contre Reynolds que de peur de la suite.

« Votre père était le supérieur de Kate, au même titre que moi aujourd'hui. Il fait partie de ceux qui luttent comme ils le peuvent pour que les méthodes de l'organisation soient plus douces et je peux vous dire que Reynolds fait partie des opposants à cette idée. Elle trouve le système bien comme il l'est. Votre père était le représentant de l'Afrique du Sud au sein du conseil d'administration. C'est... c'est son poste que j'occupe aujourd'hui. »

Elle en parlait au passé, elle n'avait pas pu dire de but en blanc qu'il était mort mais il n'y avait pas de doute possible. La mort de Thomas, son père, l'avait marquée et elle en ressentant encore une douleur bien trop vive.

« Votre père s'appelait Thomas Beckett... Je... je suis... Vous êtes mon frère. »

Elle sentit une larme rouler le long de sa joue, sans qu'elle l'ait compris. Elle n'avait pas vu venir ce trop plein d'émotion mais ça n'avait pas d'importance car là, elle retenait son souffle, attendant la réaction qu'elle redoutait tant...
Et s'il la repoussait ? Et s'il ne la croyait pas ? Et pire : s'il décidait de la détestait et de ne plus jamais la revoir ? Elle avait peur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Dim 19 Juin - 16:48

Il ne pouvait pas comparer son père à sa fiancée mais elle ne pouvait pas non plus descendre Kate comme elle le faisait alors qu’elle la connaissait moins bien que lui. Ils se dirigeaient tout droit dans une conversation de sourds s’ils continuaient ainsi, chacun restant sur ses positions. Il faudrait que l’un cesse le combat, mais lequel ? Pas lui, pas tant qu’elle continuerait à s’en prendre à Kate. Et apparemment pas elle non plus s’il continuait à parler de son père ainsi. Ils n’avaient plus qu’à remettre la balle au centre et voir de quel côté le but serait marqué.

Sauf que d’un banal match de foot, Keaton eut l’impression de changer de décor. Il n’était plus sur une pelouse mais à bord d’un vaisseau. Son père était un militant prônant les méthodes douces. Il représentait l’Afrique du Sud, il n’était donc pas américain ? Le jeune homme se figea soudain. Dans le décor du vaisseau, voilà qu’il se trouvait en plein remake de Starwars. La célèbre phrase Luke je suis ton père et les silhouettes de Vador et de Skywalker, étaient remplacées par Tammy et lui, et par la phrase Keaton je suis ta sœur. Il ouvrit la bouche mais aucun son n’en sortit. Il lui en fallait beaucoup pour qu’il ne trouve rien à répondre et pourtant, en deux phrases la jeune femme venait de lui clouer le bec.

Une fraction de secondes, Keaton eut envie de répliquer qu’elle se moquait de lui. Cette envie lui passa rapidement à mesure qu’il prenait conscience de la révélation qu’elle venait de lui faire. Il n’y avait déjà pas d’erreur sur le nom de son père. Tout comme lui, il s’appelait Thomas. Il n’y avait pas de doute permis non plus sur la réaction de Tammy. Une larme roulait le long de sa joue et elle ne simulait pas. Trop d’années de théâtre donnait la capacité au jeune homme de deviner quand une personne jouait la comédie ou non. Ils avaient le même père… Et fait beaucoup plus important, il avait une sœur, enfin une demi mais une sœur quand même. Il en oublia les griefs que Tammy portait à l’encontre de Kate, la dernière révélation prenant toute la place sur le reste. Le serveur passa à proximité d’eux, Keaton sortit soudain de son silence pour lui faire signe
.

« Deux scotchs s’il vous plait. »

Une lueur de surprise apparut dans les prunelles du serveur à l’écoute de sa commande mais peu importait. Il pouvait penser ce qu’il voulait, il s’en fichait éperdument.

« Un peu tôt pour l’alcool mais je crois que l’on a bien besoin d’un remontant… »

Sa colère envolée, Keaton pouvait à présent se concentrer sur la personne en face de lui. Il était à la recherche de points de ressemblance qui l‘aideraient à mieux réaliser. Tammy était aussi brune qui lui était blond. Les traits de leurs visages n’étaient pas du tout les mêmes. A la rigueur, on pouvait noter une ressemblance au niveau de leurs prunelles, ils avaient tous les deux les yeux clairs. Mais hormis ce point, non on ne pouvait pas dire qu’ils se ressemblaient et rien ne pouvait laisser croire qu’ils avaient un lien de parenté.

« Pourquoi moi et pas vous ? »

Une fois les recherches de ressemblance terminées, la première chose qui vint à l’esprit du jeune homme, ce fut que son père, enfin leur père, avait pris la décision de l’abandonner lui bébé mais pas elle apparemment. Elle lui vouait une profonde affection, il commençait à comprendre à présent ses réactions quand il fustigeait ce père absent qui l’avait abandonné. Tammy l’avait beaucoup aimé. Quant à lui, il ne pouvait pas dire qu’il le détestait non. On ne peut pas haïr une personne que l’on a jamais connu. Et pourtant, quand sa mère était morte, il en avait voulu à ce père invisible de ne pas avoir été là pour lui, de l’avoir laissé dans un orphelinat, livré à lui-même. Il en était ressorti plus fort certes, mais était-ce pour son bien que Thomas l’avait laissé traverser cet enfer seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Mer 22 Juin - 18:37

Le fait que Keaton ne se soit pas levé pour partir avait été un premier soulagement pour Tammy. Elle avait eu peur, elle avait craint que son frère ne décide de partir après l'annonce digne des plus grandes tragédies grecques qu'elle venait de lui faire mais non, il était resté. Il avait même fait quelque chose de complètement fou, quelque chose qu'elle avait eu envie de faire mais qu'elle n'aurait sûrement jamais osé mettre à exécution : il avait commandé deux bons remontants. Et dire qu'elle avait Moïra qui l'attendait à la maison avec la jeune Newark en plus ! Tant pis, elle était grande et ça n'était qu'un verre, un verre nécessaire.

Elle sentait que les choses allaient vite devenir tendues, qu'elles allaient tourner autour du "Comment il était ? Pourquoi m'avoir laissé sans nouvelles ?" mais malheureusement, elle n'avait que des réponses vagues à tout ça car il ne lui avait jamais dit avec précision de quoi il avait protégé ce fils.

La question avait fusé bien plus violemment que ce qu'elle avait imaginé. Elle n'avait pas imaginé ça du tout d'ailleurs. Elle s'était attendue à un "pourquoi" mais pas à "pourquoi elle". Elle n'avait d'ailleurs aucune réponse à cette question, rien de valable, rien de potable, rien de buvable, bref, rien de rien.

Elle se la posait, elle aussi, cette question. Elle se demandait pourquoi elle avait eu la chance de connaître son père et pas lui, pourquoi il avait décidé de l'élever. Elle se sentait coupable de tout cet amour qu'elle avait reçu et ça faisait partie de sa pénitence : sa conscience la punissait pour ce que Keaton n'avait pas eu. C'était inutile mais elle n'y pouvait rien, elle avait besoin de compenser, de rétablir l'équilibre dans la balance.

« Je... hum... »

Elle sentit d'autres larmes rouler le long de ses joues. Elle les essuya furtivement, embarrassée. Elle ne le connaissait pas et elle s'effondrait comme une gamine, ça n'était pas elle ! Elle n'était pas du tout comme ça ! Elle ne contrôlait plus rien.

Ses mains tremblaient encore, le fait d'avoir avouer la vérité à Keaton n'avait rien changé à ça. Elle se sentait encore mal, encore plus même. Elle ne savait pas quoi lui dire, elle ne savait pas quoi faire. Elle était là et elle pleurait. Elle sortit un mouchoir de son sac, s'essuya encore les yeux, se moucha bruyamment et vit arriver les deux verres de scotch sur la table. Elle inspira longuement avant de commencer à tenter de répondre.

« Je suis désolée pour ça... Je... hum.. je me reprends... » Mais elle avait du mal à se reprendre justement. Elle fut secouée d'un nouveau sanglot, inspira à nouveau en levant les yeux au ciel comme pour renvoyer ses larmes d'où elles venaient.

« Je ne sais pas toute l'histoire... Mon père... Notre père m'a dit qu'il avait du se tenir éloigné de vous pour... pour... pour votre sécurité. Je... Enfin il était comme nous... Il voyait des choses... Il a sûrement vu un danger pour vous... » Un nouveau sanglot la secoua mais cette fois, elle réussit à retenir ses larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Lun 4 Juil - 19:31

La jeune femme assise en face de lui avait ouvert une vanne et laissait glisser le long de ses joues des larmes. Si Keaton aurait été dans son état normal, il lui aurait sorti un mouchoir ou se serait levé pour aller s’acquérir d’un et lui donner ensuite. Il était tout sauf dans son état normal. De l’extérieur, le jeune homme était égal à lui-même, il gardait son flegme légendaire qui le caractérisait. Seul le petit sourire en coin avait disparu de ses lèvres. De l’intérieur, l’estomac du fleuriste était noué. Il ne savait pas trop comment réagir face aux larmes d’une parfaite inconnue qui ne l’était plus réellement depuis qu’il connaissait leur lien de parenté. Les mains de Keaton étaient liées, il jouait nerveusement avec ses doigts, attendant la réponse à sa question. Quand il s’aperçut de ce qu’il était en train de faire, il sépara ses mains, tapotant doucement sur la table de sa main droite. Si Tammy devait se reprendre à cause de ses émotions, lui devait faire la même chose à cause de sa nervosité. Ses prunelles claires ne quittaient pas la jeune femme alors qu’elle réussissait enfin à prendre la parole. Encore cette histoire de sécurité, mais par rapport à quoi ? Une partie des explications vint ensuite. Leur père était différent des autres humains comme eux. Il était… Médium ?

Subitement, la main de Keaton s’arrêta de tapoter sur la table. Il prit le verre de scotch que le serveur lui avait déposé sur la table et en but une gorgée. En fait, ce fut l’équivalent de deux gorgées car elle fut longue. Le mélange de l’alcool qui traversait sa gorge après le café lui arracha une petite grimace. Le goût n’était pas ce que l’on pouvait qualifier de divin, bien au contraire. L’envie de fustiger ce père absent lui reprenait de nouveau pourtant il s’abstint à la vision de Tammy. Elle faisait tout ce qu’elle pouvait pour ne pas fondre en larmes devant lui. Et s’en prendre ouvertement à leur père, ça ne l’aiderait pas à garder le dessus sur elle-même. Elle n’était que la porteuse de message, celle qui avait la malchance de lui annoncer que son père avait un don de voyance et qui faisait naître dans son esprit l’idée folle qu’il avait peut-être vu la mort de sa mère et qu’il aurait pu l’empêcher. Que dire face à cela, Keaton ne savait pas trop. Il avait une foule de choses à sortir mais tout se bousculait et il ne savait pas par quoi commencer. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il devait peser ses mots pour ne pas braquer la personne en face de lui.


« Je… »

Bon début d’entrée en matière si le sujet était suivi d’un verbe puis d’un complément. Ce qui n’était pas le cas pour le moment. Peut-être que s’il se levait et partait courir une dizaine de minutes, cela l’aiderait à décompresser à faire franchir le seuil de ses lèvres les mots qui bloquaient ? A l’idée de dire à Tammy qu’il l’abandonnait pour aller courir, et hurler au passage, cela le fit sourire. Un bref sourire qui disparut aussitôt qu’il se rendit compte que ses pensées se répercutaient sur son expression faciale.

« Je suppose que vous ne savez pas grand-chose du danger qui me guettait ou qui me guette encore… ? De toute façon, je ne veux pas le connaître. »

Ses pensées divaguèrent brièvement vers Dylan qu’il connaissait depuis quelques mois. Le jeune homme avait un don de voyance qu’il maîtrisait assez mal. Cela l’éprouvait physiquement quand son don se manifestait brusquement et sans prévenir. Keaton avait accepté de l’aider sous condition que Dylan passe sous silence les visions le concernant si jamais il en avait. Le fleuriste n’était pas adepte de tout ce qui concernait la voyance, l’astrologie et compagnie. Se référer à une phrase sur un bout de journal pour prévoir sa journée, ou payer une fortune pour consulter une personne qui se basait sur les gestes et les paroles pour en déduire des choses, très peu pour lui. Il détestait les escrocs de ce genre. Et il était assez grand pour décider de l’avenir qu’il souhaitait. C’était une des choses que lui avait appris l’épreuve de l’orphelinat. Reprenant le cours de la conversation, Keaton fit un geste auquel la jeune femme ne s’attendait sûrement pas. Il lui tendit une main au dessus de la table, la lui présentant pour serrer la sienne.

« Et si on reprenait depuis le début ? Bonjour, je m’appelle Keaton et je suis donc ton demi-frère. »

Tout naturellement, il passa du vouvoiement au tutoiement. S’ils devaient apprendre à faire plus ample connaissance, mêmes pour quelques heures, autant se mettre à l’aise. Il espérait surtout par la même occasion détendre la jeune femme, pour qu’elle ne laisse plus libre court à ses larmes. S’il devait juger quelqu’un, ce n’était sûrement pas elle qui avait subi la décision de leur père, tout comme lui. Sans doute une réaction normale aurait été de se révolter contre cette situation, de haïr ce père qui avait eu un autre enfant dont il s’était occupé. Cela aurait été peut être la normalité si le caractère de Keaton était tel qu’il n’était pas vraiment rancunier, et pardonnait tout. Trop bon, trop con dit-on, il l’était sans doute mais assumait parfaitement son caractère et ses défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Ven 15 Juil - 12:08

Toute perturbée qu'elle était, Tammy posa les yeux sur la main que lui tendait son frère. Il ne tremblait pas, il était tout ce qu'il y avait de plus sincère et elle sentait qu'elle allait très vite s'attacher à cet homme s'il la laissait entrer dans sa vie. C'était ce qu'elle désirait le plus au monde là tout de suite : entrer définitivement dans la vie de ce frère pour qu'ils soient deux, pour qu'elle ne soit plus seule, plus jamais. Bien sûr, il y avait la petite Moïra et dieu savait à quel point Tammy aimait cette petite fille. Elle l'aimait chaque jour un peu plus.

Elle essuya doucement ses joues, passant finement ses doigts sous ses yeux pour retirer les traces noires ayant coulé avec ses larmes, elle frotta ses mains sur son pantalon avec cette fois beaucoup moins de classe et elle tendit sa main pour serrer celle de Keaton.

« Tammy Beckett, enchantée. » dit-elle sans relâcher la main de son frère.

Elle n'allait plus pleurer, c'était désormais proscrit. Elle allait être heureuse, elle allait profiter de cet instant, elle allait tout prendre, chaque seconde passée avec lui pour en faire son petit coin de paradis. Elle voyait tellement d'horreurs au quotidien que cet échappatoire allait devenir son mode pause. Bon, elle allait trop vite mais en même temps, on leur avait volé leur enfance à deux alors ils avaient beaucoup de choses à rattraper. C'était comme ça qu'elle le voyait.

Elle n'avait pas encore touché à son verre, elle allait le faire. Plus tard, peut-être... Non, maintenant. Elle le prit, but une gorgée, et grimaça.

« Tu as commandé la pire bouteille des lieux je crois. » dit-elle en souriant.

Le scotch, ça n'était pas son truc. Elle avait été élevée en Afrique et là-bas, c'était les liqueurs de la savane qui primaient. Le vin aussi. Le scotch, c'était bon pour les colons. Elle faisait partie des colons mais elle n'avait pas été élevée comme eux. Thomas avait inculqué de vraies valeurs à sa fille, des valeurs qu'il n'avait jamais voulu partager avec son fils. Pourquoi ? Quel était ce danger qui avait guetté Keaton ? Qu'aurait-il pu arriver de pire à cet homme ? Il avait perdu sa mère très jeune et il avait grandi dans un orphelinat. Pire : il avait rencontré Reynolds.

A cette pensée, Tammy sourit : elle venait de prendre une longueur d'avance sur la femme de glace alors qu'elles n'étaient même pas en compétition en ce qui concernait Keaton. Elles ne jouaient tout simplement pas dans la même catégorie. D'ailleurs, elle allait en profiter pour ouvrir les yeux de son frère et lui montrer que cette femme n'était pas ce qu'elle prétendait être. Elle était une horreur de la nature, voilà tout !

« Alors dis-moi Keaton, qu'est-ce que je dois absolument savoir de toi, en tant que soeur ? »

Fille unique, elle ne connaissait que très peu de choses de la fraternité même si elle avait grandi auprès de personnes qui étaient issues de familles nombreuses.
Elle avait eu des tas de frères et soeurs en Afrique, mais là, c'était concret, c'était différent. C'était effrayant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Ven 19 Aoû - 21:13

Allait-elle prendre cette main qu’il lui tendait pour reprendre depuis le début et partir sur de nouvelles bases ? Keaton ne quittait pas Tammy du regard pour voir sa réaction. Elle s’essuya le visage, laissant sa main en suspend dans les airs durant quelques secondes. Celles-ci parurent au jeune homme interminables. Sa demi-sœur était elle en train de réfléchir, d’hésiter tout en se frottant les mains sur son pantalon. Refuserait-elle la main qu’il lui tendait. Une foule de questions pouvait traverser l’esprit humain en quelques secondes ! C’était toute à la fois incroyable et dingue.

Finalement, elle saisit sa main tendue. Les doigts de Keaton se refermèrent doucement sur ceux de sa sœur. Il ne l’avait pas lâché et elle non plus, il sentait la chaleur de sa paume contre la sienne. Cela lui donnait l’impression que la glace était définitivement rompue et qu’ils allaient sans doute pouvoir discuter sans tabou. Comme un frère et une sœur qui s’entendent bien. Il ne doutait pas qu’ils allaient avoir des sujets de divergences, notamment en ce qui concernait Kate, mais il se promit intérieurement que ces désaccords ne mettraient pas en péril le lien qui était en train de naître entre eux.

De sa main libre, elle but une gorgée de whisky, et elle eut la même grimace que lui un instant auparavant quand il avait porté le verre à ses lèvres.


« C’est peut-être la pire bouteille, ou alors un scotch après un café ou un thé ce n’est pas recommandé. Au choix. » lui répondit-il dans un sourire.

Le jeune homme écarta d’ailleurs son verre de scotch. En boire une gorgée lui avait fait du bien mais ce n’est pas pour autant qu’il allait finir le verre. Nous étions le matin et il était encore trop tôt. De toute façon, il voulait avoir l’esprit clair pour continuer cette conversation et surtout pour affronter Kate ensuite. Il imaginait déjà la scène. Soit elle allait jouer l’indifférente, faisant semblant de ne pas s’intéresser à sa rencontre avec Tammy, soit elle allait l’attaquer direct pour tout savoir. Dans les deux cas, il sentait d’avance que ça allait être tendu, à l’instant même où il dirait à Kate que la femme qu’elle n’aime pas est sa demi sœur.


« Hum… »

Qu’est-ce qu’un frère devait dire à sa sœur sur sa vie quand celle-ci avait tout raté depuis sa naissance. C’était une bonne question qui mérita quelques secondes de réflexion. Lui raconter son enfance serait trop long, ne rien dire la laisserait sur sa fin. Que devait-elle savoir, il ne savait pas réellement vu que c’était la première fois qu’il était confronté à cette situation.

« Alors… D’un point de vue professionnel je gagne bien ma vie même si je touchais davantage en étant pédiatre. Donc je ne suis pas le frère qui viendra réclamer de l’argent à sa petite sœur pour survivre… D’un point de vue mental, je crois que je suis sain. Je ne me drogue pas, je ne suis pas fou, enfin je crois. Et je ne suis pas non plus alcoolique même si je commande de l’alcool de bon matin après un café ! Et d’un point de vue sentimental, tu n’es pas tante mais qui sait, peut être que cela viendra bientôt. Je me suis fiancé hier soir… Avec Kate. »

Vu la relation entre les deux femmes, peut être aurait-il du s’abstenir de prononcer le prénom de sa future femme. Mais, il n’allait pas le cacher non plus. Il aimait Kate, il apprenait déjà à aimer Tammy, donc les deux femmes allaient apprendre à s’aimer et tout serait blanc dans le meilleur des mondes. La théorie était simple, la pratique allait être plus dure à mettre en place.

« Et moi, ai-je la chance d’être oncle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Sam 20 Aoû - 12:59

Impossible... Tout bonnement impossible...
Elle devait être au milieu d'un horrible cauchemar. Son rêve tournait au désastre : ce frère qu'elle avait tant cherché et qu'elle venait enfin de retrouver allait épouser Kate Reynolds... Non, elle rêvait, la réalité ne pouvait pas être aussi mesquine, elle ne pouvait pas apporter tant de saloperies aux gens sans réelles raisons. Tammy songea à se pincer mais elle savait que c'était inutile : elle était face à la réalité.
Merde.

Elle le lui ferait payer, oui, là tout de suite, elle se promit de régler son compte à cette greluche avec des ustensiles de docteur de pacotille en guise de jouets. Elle aussi, elle était chirurgienne : elle lui arrangerait le portrait. Elle ne laisserait pas une femme telle que Reynolds épouser son frère, jamais. Elle ne l'accepterait pas, elle ne le concevait tout simplement pas.
Comment en étaient-ils arrivés là ? Pourquoi pile au moment où Tammy avait du venir mettre son nez au sein même de Genetic ? La jeune femme y voyait une ruse, une attaque vile et mesquine. Elle voyait en cette blondasse toute la merde qu'on retrouvait dans l'espèce humaine, rien que ça.
Non, il fallait qu'elle se calme, il fallait qu'elle trouve le moyen de ne pas sortir de ses gongs trop vite, sans savoir. De son point de vue de toute façon, savoir, c'était surtout trouver la preuve de ce qu'elle avançait : Kate Reynolds n'avait pour simple but que de les détruire tous les deux. Avant de le dire, de le hurler haut et fort, elle allait devoir se démener pour prouver que cette vipère n'était faite que de glace et de malheurs.

« Fél... Félicitations. » réussit-elle finalement à articuler. « Hum... C'est soudain, non ? Enfin, vous ne vous êtes pas vus depuis longtemps et euh enfin... » Elle s'arrêta là. Elle ne voulait pas braquer ce frère tant attendu. Elle ne voulait pas le perdre comme ça, à cause de Reynolds.

« Tu connais peut-être déjà Moïra. » enchaina-t-elle en retrouvant un sourire franc.

Moïra... Cette perle que le destin lui avait envoyée, cette petite qui avait tant à offrir et qui illuminait la vie bien trop sombre de Tammy. Cette petite qu'elle élevait depuis plusieurs semaines et qu'elle partageait avec Reynolds en quelques sortes. Oui, il la connaissait peut-être déjà. Et puisqu'il avait été pédiatre, il avait forcément un bon feeling avec les enfants.

« Kate a du te la présenter ou elle le fera sous peu si ce n'est pas le cas. Une petite fille adorable que j'ai sous tutelle, l'adoption est en cours de conclusion d'ailleurs. Elle est adorable, vraiment. »

Parler de sa luciole était vivifiant, calmant. Elle en avait des étoiles dans les yeux et ne pouvait s'empêcher de sourire. C'était l'effet Moïra, la petite princesse de Tammy et de beaucoup de personnes à Genetic d'ailleurs, petit princesse au passé tragique et à l'avenir incertain...

« Tu es donc oncle. Ou tonton, comme tu préfères. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Dim 21 Aoû - 5:42

Des secondes, en premier lieu courtes, puis qui lentement s’allongèrent et lui parurent interminables. Ce fut ainsi que Keaton vécut l’attente jusqu’à la réaction de Tammy. Il se doutait que son futur mariage lui causerait un choc vu la relation qu’elle entretenait avec Kate. Ce qu’il ne comprenait pas, c’était le pourquoi du comment. Il avait eu un début d’explication, pourtant de son point de vue, sa sœur se trompait sur la vision qu’elle avait de Kate. Il lui prouverait au fil du temps qu’elle avait tort. Si le contraire se produisait, et que c’était Tammy qui lui prouvait que Kate était très loin de la femme qu’il connaissait, le jeune homme ne savait pas comment il réagirait. Il ne préférait pas se poser la question pour le moment, prenant les choses comme elles venaient.

« Soudain oui et non. Il y a 9 ans, j’ai pris la fuite, à ce moment là je me suis rendu compte de mes sentiments pour elle mais je ne suis pas revenu en arrière par fierté. Hier soir, nous nous sommes disputés, je lui ai avoué mes sentiments et l’ai demandée en mariage. Alors oui soudain mais peut être aussi qu’il était temps après toutes ces années, non ? »

Moïra, ce prénom ne lui disait rien. Une personne commune entre Kate et Tammy ? Apparemment oui, il s’agissait d’une petite fille que la jeune femme allait adopter. Un nièce qu’il ne connaissait pas encore mais dont il sentait qu’il n’allait pas tarder à apprendre à aimer rapidement. C’était le cas avec tous les enfants. Il adorait leur pureté, leur façon de poser des questions en toute innocence et de voir la vie avec insouciance ce qui n’était plus le cas des adolescents et des adultes. C’était pour cette raison principalement qu’il avait choisi la pédiatrie durant ses études de médecine. Un stage dans le service de pédiatrie lui avait apporté cette grande révélation. Il adorait les enfants et les petits monstres le lui rendaient bien en lui faisant des ruses ou en choisissant des cravates horribles à lui offrir.

« Je ne connais pas encore Moïra et j’ai hâte de la rencontrer ! Elle a quel âge ? Tu as une photo d’elle sur toi ? »

Il s’interrompit se rendant compte qu’il allait finir par faire tomber une pluie de questions sur Tammy pour apprendre à connaître sa nièce. Tout enthousiaste qu’il était, le jeune homme avait zappé la partie où ça serait sans doute Kate qui la lui présenterait et non elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Dim 21 Aoû - 13:49

Ils se connaissaient depuis réellement longtemps... Mais Tammy ne pouvait croire à une relation sincère, non, ce qu'elle savait de Reynolds ne pouvait laisser planer le doute : cette femme calculait tout. C'était une hyène, une vipère, une mante religieuse ! Elle ne la laisserait pas bouffer la tête de son frère, ça non !

Heureusement, parler de Moïra la tranquillisait, cette petite perle avait un effet tellement agréable sur elle, tellement apaisant. Comme un si petit bout d'humanité pouvait-il changer tant de choses en une, non, en plusieurs personnes ? Parce que Tammy devait bien se l'avouer : Kate Reynolds était réellement attachée à cette petite et elle ne trichait pas en sa présence. C'était Sûrement son innocence qui provoquait tout ça chez elles.
Cette petite en avait bavé même si elle n'en était pas forcément pleinement consciente. Ce que craignait Tammy, c'était qu'elle ait à pâtir de son pouvoir, de sa capacité destructrice. Elle avait peur pour ce petit bout de chou qu'elle élevait avec tout son amour, un amour immense puisqu'il n'était donné qu'à elle depuis la mort de Thomas Beckett. Aujourd'hui, cet amour allait être légèrement partagé grâce à Keaton cependant.

Elle sortit son porte-feuille où trainaient plusieurs photos de sa petite princesse et les tendit à Keaton en souriant, les yeux pleins d'étoiles et de tendresse. Sur l'une d'entre elle, elle portait même une superbe robe à volants faite sur mesure pour illuminer sa beauté enfantine.

« Elle a huit ans à peine mais est déjà une petite fille très instruite et intelligente. Elle me surprend sans cesse et sait comment charmer son petit monde. Il est impossible de ne pas craquer devant une si jolie petite fille, n'est-ce pas ? »

Elle en tout cas, elle avait craqué illico, dès qu'elle l'avait vu dans son palais de verre, à Genetic. La sortir de là n'avait pas été trop compliqué : les complications venaient plutôt de son pouvoir et de la façon de le contenir en dehors de sa bulle. Heureusement, avec le temps, c'était de plus en plus facile de faire avec.

« Elle aussi est donc une mutante. Je l'ai recueillie car je ne pouvais laisser une fillette grandir dans un laboratoire, c'est impossible, j'ai des principes. Kate, elle, la connait depuis qu'elle a été admise au labo il me semble... » et elle n'a rien fait pour la sortir de là...

Elle la jouait mesquine et alors ? Elle était décidée : elle lui ferait comprendre que sa "fiancée" n'était qu'une teigne à virer illico de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   Dim 21 Aoû - 15:28

Tammy sortit des photos de son portefeuille et les tendit à Keaton. Ce dernier repoussa son verre et sa tasse de café, puis aligna les photos sur la table. Moïra était vraiment adorable, elle avait une de ces frimousses. Ses yeux exprimaient la vivacité, l’intelligence et le jeune homme était déjà en train de se dire qu’elle devait être une petite fille curieuse pour son âge qui n’arrêtait pas de poser des questions pour comprendre le monde qui l’entourait. Il prit la photo où elle était vêtue d’une robe à volants et la regarda un peu attendri, écoutant d’une oreille discrète sa sœur.

La main de Keaton se crispa soudainement sur la photo qu’il tenait Moïra était une mutante tout comme eux. Il se souvenait du moment où il avait découvert son pouvoir. Durant les semaines qui suivirent, cela avait été le véritable chaos dans sa vie. Sa mère n’était plus là, on l’avait placé dans un orphelinat. Et il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Il n’avait eu personne pour lui expliquer ce qu’il était quand son pouvoir se manifestait. Au moins Moïra avait plus de chance que lui, elle grandissait entourée de personnes étant différentes comme elle et qui répondraient à ses questions.

Ce ne fut pas de savoir que Moira était une mutante comme eux qui fit crisper les doigts de Keaton mais la suite. La fillette était gardée dans un laboratoire ? Et Kate le savait et la gardait dans une de ces pièces ? Il fronça les sourcils, à la fois étonné et contrarié. Il devait y avoir une raison pour que Kate garde enfermée une enfant. Il ne pouvait pas en être autrement sinon pour lui c’était une sorte de séquestration.


« Quel est son pouvoir ? » murmura-t-il.

Avec la réponse qu’elle allait lui donner, le jeune homme trouverait forcément une explication logique au comportement de Kate. Il le fallait ! Et si la réponse ne lui apportait rien, que penserait-il à ce moment là ? Kate pouvait-elle vraiment être comme Tammy semblait la décrire. Il ne pouvait y croire, pas avec de simples paroles. Il avait de nouveau besoin d’un remontant. Il prit le verre de scotch et cette fois le vida d’une traite. Keaton émit une grimace en le reposant sur la table. L’alcool de bon matin, ce n’était vraiment pas son truc. Et puis, cela ne l’aidait pas vraiment à réfléchir. Ses prunelles claires quittèrent la photo qu’il tenait et se fixèrent sur Tammy.


« Fais-moi entrer dans ton organisation. Je veux savoir et voir de mes propres yeux si ce que tu sembles vouloir me dire est vrai ou non. Si c’est réel, je la ferais changer… »


Et il ferait tout pour que Kate change car il ne supporterait pas de vivre avec une femme laissant des personnes vivre dans un laboratoire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: The Wind of change [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Wind of change [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: SHOPS-