..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Mar 12 Avr - 21:43

« Conspiracy »
Emy Morgan & Susan Suncana & Aaron O'Hara

Please speak softly or they will hear us and they'll find out why we don't trust them Speak up dear 'cause I cannot hear you I need to know why we don't trust them Explain to me this conspiracy against me, yeah And tell me how I lost my power, oh yeah Paramore - Conspiracy


« Genome, deux jeunes femmes pleines de questions viennent d'arriver.

Premièrement Emy, la grande blonde. Elle, elle veut savoir. Elle veut comprendre et pourquoi pas apporter son grain de sel. Elle sait que O'Hara a un rapport avec tout ça, elle l'a compris à plusieurs reprises. Mais avec les événements du Gymnase, elle n'a pas osé l'interroger ou même l'approcher : les derniers instants d'Abigaël là hantent encore. Mais aujourd'hui, le prétexte est là pour qu'elle se décide enfin. Elle veut savoir et elle n'en démordra pas. Et puis il lui reste quelques autres petits détails à régler...

Deuxièmement Susan, la petite brune. Elle ne sait pas trop ce qu'elle fait là, on lui a dit que c'était un endroit pour "eux". Et comme elle ne se sentait pas tellement bien, elle a suivi. Mais là, comme ça, à attendre dans un bâtiment condamné, elle commence à se demander se qu'elle fout là. Et puis elle se questionne : doit-elle parler, peut-elle faire confiance ? Genome... Un rapport avec Luna ? »

Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Lun 18 Avr - 15:07

«You fill my day with laughter
You take away the strain
There's a smile I'd forgotten
But, you've put it there again»

    Nathan était parti, en les laissant toutes les deux, seules dans les locaux de génome. Il leur avait fait un sourire encourageant, les avait faites entrer, et puis, il était parti et depuis, Emy se sentait bien seule. Elle n'arrivait pas à croire tout ce qu'il s'était passé en quelques heures. Elle n'avait voulu qu'emmener son cousin au cinéma, le détendre, le faire parler, évacuer cette tension néfaste qui les bouffait jour après jour. & puis, ils étaient tombés sur Susan, jeune mutante française en galère, qui semblait ne plus arriver à contrôler son pouvoir. Elle n'était donc pas la seule. Si elle, elle sentait son esprit s'égarer et avait de terribles migraines, rien n'était pire que de sentir son propre corps agir de sa propre initiative sans rien pouvoir y faire.

    Emy déambulait dans les couloirs. Les murs en briques rouges donnaient l'impression de se trouver dans un loft réaménager pour l'occasion. Pas de plantes, pas de tableaux, tout restait impersonnel, froid, comme s'il ne fallait pas s'y établir trop longtemps. Au bout du couloir, il y avait un bureau. Normalement, c'était celui du dirigeant de génome. Bien sûr, Nathan avait omis de dire qui était à la tête de l'organisation, comme pour l'obliger à s'attendre au pire. Qui pouvait bien être assez dingue pour rentrer dans une organisation comme ca? Elle l'imaginait, vieux, coulant, sec, avec une belle collection de cicatrices. Comme dans les James Bond. Le méchant sexy mais odieux.


    Emy __ « Ca va, tu suis? » demanda Emy à Susan. Elle s'inquiétait. Depuis qu'ils avaient quitté le cinéma, la jeune femme n'avait pas arrêté de répéter tout ce qu'elle entendait. « C'est pas possible quoi. C'est sensé être une grosse organisation pro-mutants, et y'a personne pour nous aider? »

    Elle commençait à s'agacer, faisait claquer ses talons sur le carrelage. & sans demander l'avis de qui que ce soit, la jeune femme pénétra dans le bureau du dirigeant. Il était plus chaleureux, une moquette rouge vif, des murs crème, tableaux, plantes, photos. D'un geste de tête, elle fit signe à son acolyte de la suivre, laissant la porte grande ouverte.

    Emy __ « Assied-toi et essayes de te détendre Sus. Quelqu'un va bien finir par venir. »

    La jolie blonde repassa la tête dans le couloir et poussa un long cri. Pas âme qui vive. Dingue ca quand même. Elle prit donc le temps de regarder les photos accrochées au mur. Une famille souriante, les deux parents avec une petite fille rousse et un petit garçon à la frimousse souriante. Le cœur d'Emy se serra en pensant à ses parents, restés à New-York. Elle avait passé quelques jours chez eux deux mois auparavant, mais ils ne lui avaient jamais autant manqué de maintenant. Quoi que. Se faire psychanalyser et devoir expliquer qu'elle est un mutant et entend les pensées les plus intimes de toute personne dans un rayon de 500 mètres, c'est affolant. Elle passa ensuite à la photo suivante & reconnu la jolie rousse de l'imagine précédente. Abigaël O'Hara. Le coeur d'Emy se serra, ses mains se mirent à trembler, ses genoux s'entrechoquèrent et dans un mouvement maladroit, la jeune femme fit tomber une pile de livres en équilibre sur l'étagère. Mince. Affolée par le bruit, Emy tenta de tout remettre en place, livide. Que faisait la photo d'Abi dans le bureau du dirigeant de Génome? Pourquoi? Enfin? Qu'avait-elle à voir avec cette organisation? Et Nathan le savait-il quand il les avait amenées ici ?

    L'avantage de sa maladresse et de son effroi, c'est que des bruits résonnaient maintenant dans les couloirs du bâtiment. Surprise par le bruit, Emy en refit tomber une seconde fois la pile de livre qu'elle venait de ranger.


    Emy __ « Putain, c'est pas possible d'être aussi empotée... » dit-elle en se baissant à nouveau. Puis, elle tomba nez-à-nez avec une paire de chaussures.

Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Lun 18 Avr - 20:22

Mon téléphone sonna. C'était pour me prévenir qu'une blonde et une petite brune venaient de pénétrer dans les locaux accompagnées d'un brun bouclé. Ils formaient désormais deux groupes dont un formé par les deux jeunes femmes : elles se dirigeaient vers mon bureau. Rien d'alarmant visiblement. Je pris immédiatement la direction de mon bureau.

Quelque chose dans ma tête avait fait tilt : une blonde. Et s'il s'agissait d'Holly ? Et si finalement elle ne m'avait pas écouté et qu'elle avait décidé de revenir ? au fond de moi, j'avais espéré qu'elle ferait ça, qu'elle reviendrait. Après tout, je n'étais sûr que de mes sentiments, pas des siens. Ma façon de l'expédier quelques semaines plus tôt signifiait qu'elle ne devait pas revenir. Si elle revenait, cela voulait dire beaucoup.
Mon coeur commença à s'emballer à l'idée de la retrouver dans mon bureau, là, comme à la fin du mois de juillet. Je revoyais encore ses vêtements, l'odeur de sa peau. Sans m'en rendre compte, j'avais accéléré mon pas. Je voulais que ce soit elle. Je le voulais vraiment. Ou alors était-ce l'idée d'elle...
On m'avait parlé de deux jeunes femmes. S'il s'agissait bien d'Holly et qu'elle n'était pas venue seule, c'était parce qu'elle avait des ennuis, ou un problème, quel que soit sa nature. Si elle n'était pas venue seule, c'était qu'il y avait une raison. et là, je compris que je m'étais emballé pour rien. Je voulais la voir mais mon envie de la prendre pour moi s'estompait à nouveau pour laisser place à un devoir, le devoir de la laisser vivre.

J'étais finalement arrivé jusqu'à ma porte à force de ressasser sans cesse sur tout le trajet. J'entendis alors du bruit, comme quelque chose qui tombait au sol. Mes sourcils se froncèrent : la porte était grande ouverte. J'entrai
Je vis alors une petite brune assise, les yeux grands ouverts et l'air visiblement dépassé : elle ne semblait pas vraiment comprendre ce qui se passait autour d'elle, au moins autant que moi d'ailleurs. En baissant les yeux vers le sol, je vis alors la seconde jeune femme aux cheveux blonds. Emy...
Je m'étais attendu à tout sauf à elle. Je ne l'avais pas revue depuis qu'elle m'avait probablement sauvé la vie ce soir-là. Elle était affairée au sol à ramasser la cause de tout ce boucan. Je me pris alors à sourire tandis qu'elle arrivait jusqu'à moi en rampant : son regard se leva rapidement de mes chaussures à mon visage et je pus lire tout sauf ce à quoi je m'attendais sur son visage. Il me fallut quelques fractions de seconde supplémentaires pour comprendre...

Je réalisai tout d'un coup qu'elle ne savait pas. Comme la plupart des gens d'ailleurs. Genome commençait à être connu de beaucoup de personnes à L.A. mais très peu savaient quelle y était ma position. Emy ne le savait. Pas jusqu'à maintenant du moins : la connaissant, elle m'en aurait immédiatement parlé. Et là, la stupéfaction que je lisais sur son visage tandis qu'elle me regardait alors qu'elle était encore au sol ne pouvait être trompeuse. Je lui tendis la main pour l'aider à se relever.

« Ça fait un bail Morgan. » Je marquai une pause. Je ne savais pas vraiment quelle attitude adopter. Elle n'était pas là pour rien. Et puis le souvenir du gymnase n'était pas forcément celui que j'aimais le plus évoquer. Je tournai alors la tête vers la seconde jeune femme, la petite brune. « Tu nous présentes ? »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Mar 19 Avr - 19:58

Génial.
Voilà ce qui arrive lorsqu'on suit un inconnu qui nous veut du bien. D'un cinéma tranquille et accueillant où par un événement regrettable on veut absolument sortir, à une sorte de vieux bâtiment poussiéreux, condamné, sombre et on ne peut plus mystérieux... enfin y'a une différence, quand même !
Susan avait suivi puisque les deux individus étaient sympathiques et surtout comme elle. Et puis bon, à priori c'était un endroit pour les mutants, comme elle, comme eux, et... un endroit cool où on saurait l'aider, plus ou moins, quoi !
Est-ce qu'elle avait fait le bon choix ? Non seulement durant une bonne partie du trajet elle n'avait cessé de répéter à voix basse -et à son insu évidemment- toutes les paroles qu'elle entendait, mais en plus... Beh l'endroit où Nathan avait laissé les deux jeunes femmes, ça avait carrément une tête de planque à méchants. La française savait bien depuis le temps qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, mais là c'était quand même carrément trop glauque. Et elle n'avait plus le choix, alors les préjugés... Soit ils étaient tout à fait fondés et elle était foutue, soit elle allait les mettre au placard jusqu'à la prochaine fois.

Maintenant, c'était le moment où les deux filles étaient livrées à elles mêmes. Car Emy non plus ne connaissait pas les lieux, alors bonne chance pour trouver quelqu'un : ça avait l'air aussi désert qu'un meeting des Verts.
Désert et beaucoup trop sobre, c'était super triste comme endroit.

« Ouais, je suis, pas difficile non plus... Personne pour nous aider, personne tout court tu veux dire. J'ai déjà croisé plus de gens en une journée dans la Creuse... »

La française ne voyait pas de raison de faire des efforts sur sa voix : elle était dans le genre fatiguée, et puis si c'était bien un endroit pro-mutant, comme on dit, eh ben personne ne lui en tiendrait rigueur. Alors qu'est-ce qu'on fait quand y'a personne ?
La réponse était bien trop évidente pour l'évoquer : on part fouiller en solo, et on voit sur quoi on tombe. C'est ainsi que la blonde et la petite brune se retrouvèrent à prendre leurs aises dans le bureau du dirigeant. Qui était quand même vachement plus facile à vivre que le reste. Enfin, c'était pas le paradis non plus mais y'avait un lit, sur lequel Susan ne se fit pas prier pour s'asseoir et se détendre.
Elle passa quelques minutes à regarder distraitement le bracelet qu'elle avait ramassé dans le cinéma. C'était con pour la fille qui l'avait perdu.

Elle sursauta lorsqu'Emy renversa une pile de livres. Ça avait le mérite de l'avoir quelque peu réveillée, et la faisait sourire (je sais, c'est pas bien de se moquer).
La blonde fut trop rapide pour que la française ne l'aide (bon, faut dire elle était toujours un peu dans le paté) et... Blam ! La pile retomba une seconde fois, mais alors que sa camarade mutante ramassait de nouveau les pauvres ouvrages maltraités par maladresse, eh bien une forme ressemblant étrangement à un être humain attira l'attention de la brunette.
Car dans ces lieux, et à ce moment, il n'y avait rien de plus étonnant que de voir débarquer un être humain, qui n'était pas Nathan, ici même.
Elle n'eut pas vraiment le temps d'avertir sa comparse, elle eut le loisir de remarquer elle même les chaussures du nouveau venu. Était-il le dirigeant tant attendu ?
En toute franchise, elle l'aurait imaginé plus âgé. Genre le mec dans Xmen, voyez le genre ?
Bah non, c'était un mec qu'avait probablement juste quelques années de plus qu'elles, qui était maître... maître d'un bâtiment abandonné. Certes peu glorieux mais peut être que c'est juste un jour ferié, ou un truc dans ce style.

« Ça fait un bail Morgan. »

Là, Susan haussa un sourcil. Emy et lui se connaissaient ? Et Emy ne connaissait pas les lieux ? Bon, okay, tout ça ne la concernait en rien. Absolument rien, après tout c'est ses affaires, c'est ses cachotteries et … voilà quoi !
En tout cas, il avait l'air un peu blasé, ce mec. Mais la française prit les devants, elle était tellement embrouillée qu'elle aurait pu dire tout et n'importe quoi d'un air parfaitement naturel à l'inconnu qui lui faisait face. Alors avec un signe de main, les doigts en V -comme Spock-, elle se présenta.

« Bonsoir ! Susan, enchantée, ''on'' m'a dit que je pourrais avoir de l'aide ici... Si vous comprenez de quoi je parle... »

Fini-t-elle avec la voix tout jute empruntée à son interlocuteur. Elle ne voulait pas faire dans la dentelle, c'était réussi.
Curiosité en avant, elle poursuivit :

« Et c'est normal que ça soit aussi … vide, là ?...

Parce qu'un grand bâtiment tout vide, c'est louche. Parce qu'un type tout seul qui débarque comme ça, paf, c'est encore plus louche. Et parce que Susan aurait peut être bien du rester chez elle et peut être que dormir lui aurait largement suffi pour qu'elle reprenne le dessus sur son pouvoir.
Non ?

Elle se décida à laisser la parole, elle n'allait pas se mettre à raconter leur épopée en détails si on ne le la lui demandait pas... hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Jeu 21 Avr - 9:21

    Le cœur d'Emy eut un raté.
    Un infime laps de temps où tout son corps se figea, où elle oublia de respirer. & puis, elle se laissa tomber sur les fesses comme une gamine qui apprend à marcher. Charmante Morgan, charmante. Tu as la classe, c'est indéniable. Un véritable sex symbol en perdition.

    Les yeux de la jeune fille ne pouvaient se détacher du visage d'Aaron O'Hara. Elle s'attarda sur chaque trait, sur ses fossettes, ses yeux, sa bouche qu'elle avait embrassée il y a quelques temps déjà, sur les mains qu'elle avait saisie pour le faire sortir du vestiaire en feu. Tout lui semblait si familier & pourtant différent. C'était comme si elle découvrait qu'il ne s'appelait pas réellement Aaron. D'ailleurs? C'était vraiment son nom ? Comment avait-elle pu se fourvoyer autant? Croire qu'il n'était qu'un petit étudiant sans prétention, perdu dans la grande ville de Los Angeles, blessé par la mort de sa sœur, sœur qu'elle croyait avoir poussée vers la grande Faucheuse. Mais si elle faisait parti de l'association, il ne fallait pas s'étonner... Mais attendez... Elle était en train de dire que la mort d'Abigaël était logique?! Calme toi Emy, calme toi... C'est faux. Abigaël n'avait sûrement pas mérité sa mort. &... Malgré tout, Emy y était un peu pour quelque chose.

    Aaron __
    « Ça fait un bail Morgan. »

    Comment pouvait-il être aussi désinvolte, aussi sûr de lui, assuré? Le mensonge était-il si facile pour lui? & comment avait-elle pu louper une information aussi importante que le fait qu'il dirige Génome? Mais pas un son ne pu sortir de la bouche d'Emy. C'était d'ailleurs bien la première fois de sa vie qu'elle ne savait que dire. Une envie de hurler, de le blesser, de lui faire du mal, mais elle restait figée comme une statue, abrutie par la nouvelle. Aaron lui tendit la main, dans un geste si naturel qu'elle eut envie de le mordre. Les yeux de la jolie blonde se posèrent à nouveau sur la photo d'Abi & les larmes lui montèrent aux yeux.
    Se sentir dépassée.
    Seule.
    & abandonnée.
    Pourquoi Nathan n'était-il pas resté avec elles? Savait-il qu'Aaron dirigeait Génome? S'il le savait, elle lui ferait payer! Au centuple! Quoi que. Elle ne se souvenait plus de lui avoir dit qu'elle avait rencontré Aaron & qu'elle l'avait embrassé. Malgré sa confusion, elle saisit la main du jeune homme et se remit debout. Aussitôt ceci fait, elle lâcha sa main, comme brulée. Le contact lui semblait insoutenable. Les jambes un peu tremblantes. Elle ouvrit la bouche, chasse une larme, mais elle ne put toujours pas faire sortir un son de sa bouche. Heureusement, Susan prit les devants et fit la conversation. Brave Susan. Complétement détraquée mais bien utile. D'ailleurs, il faudrait qu'Emy lui explique. Quoi que non, elle ne connaissait pas cet endroit, que non, elle ne savait pas qu'Aaron en était le chef, & surtout... Rhan. Elle ne savait plus.

    Susan __ « Bonsoir ! Susan, enchantée, ''on'' m'a dit que je pourrais avoir de l'aide ici... Si vous comprenez de quoi je parle... Et c'est normal que ça soit aussi … vide, là ?...»

    La voix de Susan, exacte reproduction de celle d'Aaron la fit tressaillir et toute sa frustration remonta à la surface. Sentant le regard d'Aaron sur son visage, elle retrouva ses moyens et explosa. Elle approcha d'Aaron et le gifla. De toutes ses forces, avec plus de conviction & de haine qu'elle n'en avait jamais ressenties. Le bruit résonna, sourd dans le bureau. Mais cela ne la calma pas & en appuyant son index sur le torse d'Aaron, elle se mit à crier d'une fois défaillante :

    Emy __ « Comment as-tu pu oser? Me cacher ca! Me laisser croire que j'avais tué ta sœur ! Me laissez t'embrasser, croire en toi, alors que tu n'étais qu'un... qu'un... »

    Le mot lui échappa, & elle s'éloigna de lui. Elle ne savait d'ailleurs plus exactement ce qu'elle voulait lui dire, & chaque mot qu'elle prononçait ne semblait pas le bon. Mais qu'aurait-elle pu lui dire d'autre ? Mais rien ne la calmait. Elle se sentait au bord du précipice. Comme si tout son monde venait de changer. Un monde qui lui semblait tellement irréel. Que se passait-il quand les optimistes prenaient conscience de la nature des choses?
    Elle l'avait trouvé tellement rassurant lors de sa crise, mais en fait, c'était normal avec tous ceux qu'il devait côtoyer. Finalement, elle comprenait mieux le fait qu'il ne l'ait pas rappelée après leur café. Il devait avoir tellement d'autres jolies blondes pendues à ses basques. La jeune fille se sentit stupide. & dire qu'elle y avait cru. Même un petit peu.

    Des garçons, elle en avait eu dans sa vie. Julian avec qui elle avait passé un an, puis qui l'avait quittée à cause de la distance lorsqu'elle avait déménagé. Esteban, qui était désormais un ami sincère sur qui elle pouvait compter. Dylan.. Leur relation avait été bien trop tumultueuse pour durer. & avec aucun de ces trois là, Emy ne s'était sentie aussi trahie.

    Emy __ « & Nathan ? C'est de ta faute aussi ? Parce que je te préviens, si c'est à cause de toi que j'ai ramassé mon cousin à la petite cuillère ce soir, je te ... Je...»

    La télépathe s'assit sur le bord du bureau et enfouit sa tête dans ses mains. Elle avait besoin de fuir, de s'échapper d'ici, & de réfléchir. Mais pitié. Faites que cela s'arrête. Qu'elle retrouve sa petite vie rangée, de jeune fille aimée et sans soucis. Qu'elle redevienne innocente.

Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Jeu 21 Avr - 12:56

Mes yeux étaient grands ouverts pendant que je subissais tous ses reproches.
Ma joue me picotait d'ailleurs : je dus me retenir pour ne pas la frotter de ma main droite. Je n'esquissai pas le sourire intérieur qui me vint d'un seul coup : ressentir une douleur physique, même infime, me rappelait que j'étais encore en vie. bien sûr, cette envie de sourire ne dura que quelques fractions de seconde. Je regardais Emy s'agiter et tenter de comprendre. Une partie infime de ma cervelle avait capté que la petite brune était une mutante.
Elle s'agitait la jolie blonde, elle s'énervait. Sa voix augmenter au fil des mots, mes épaules semblaient s'affaisser au fil des reproches. Elle avait raison. Je ne pouvais rien nier, juste subir et accepter. Tout sauf une chose. Elle n'avait pas tuer Aby : comment avait-elle pu croire une chose pareille ? Qu'avait-il bien pu lui passer par la tête ?
Je repensai à ce fameux soir. Pourquoi est-ce que tout le monde s'évertuait à me rappeler la pire soirée de ma vie ? Pourquoi tout le monde se démerdait sans cesse pour ne pas que j'oublie que j'avais causé la mort de ma soeur et de nombreuses autres personnes ? C'était une torture que j'endurais depuis des mois et que j'acceptais au fond. Mais pourquoi ? Pourquoi ne pouvait-on pas me laisser me détruire en paix et par moi-même ? Je ne régirais même pas de toute façon. C'était ma croix.
Elle s'arrêta. Elle semblait vidée. Je compris : elle avait vidé son sac et ça lui ferait du bien d'ici quelques minutes. Il fallait exploser pour mieux se reconstruire. tout détruire pour tout recommencer et ne pas refaire les mêmes erreurs en repartant sur les mêmes fondations. Je tirai une chaise et m'assis dessus, prenant ensuite appui sur mes cuisses. Je fixai le sol pour ne pas la regarder à elle.

« Je ne sais pas ce que tu crois avoir fait à ma soeur mais sache que ce que tu as fait de mal ce soir, c'est de me tirer de cette pièce. Rien que ça. » soupirai-je. Elle n'aurait peut-être pas du me sauver ce soir-là. Au fond, il y avait cette question qui me tiraillait : et si j'étais mort avec Aby ? Plus de souffrance et de culpabilité pour moi et un sentiment de justice mérité pour les autres. Une solution tout à fait valable en somme.

« Et je ne savais pas que Nathan Saxon était ton cousin. On l'a récupéré sur les lieux : il a été soufflé par l'explosion... » Explosion qu'il m'avait avoué avoir provoqué. Explosion qui avait mis fin à l'agonie de ma soeur. Il s'était senti coupable durant tout son séjour. Et de mon côté, je lui en avais voulu de ne pas m'avoir laissé le temps de vérifier si ma soeur était bien morte. Je l'étais demandé les premiers jours ayant suivi la catastrophe si cette explosion n'avait pas anéanti une infime chance de sauver cette autre part de moi-même.

J'étais mal. Emy était intelligente, belle et agréable comme personne : elle n'avait pas tort, j'aurais pu lui faire confiance et lui dire. Je cachais Genome à mes proches et moins proches qui n'avaient pas besoin de savoir mais ça me retombait toujours dessus. A trop vouloir protéger son prochain, on finissait toujours par ramasser.
Mais merde, merde, merde.
Ras le bol des reproches, ras le bol des gens qui se préoccupaient de leur implication personnelle. Merde.
Je levai la tête vers elle et la fixai : bon dieu qu'elle était sexy.

« Et dis-moi, juste par curiosité : tu voulais que je te dise quoi ? "Au fait Morgan, tu sais ce que tu entends dans ma tête et que je te cache, c'est en fait une organisation secrète qui permet par sa discrétion et ses actions d'aider des gens". Le but de la discrétion, c'est que le moins de personnes soient au courant, tu ne crois pas ? » J'étais un peu sur les nerfs visiblement, et ça tombait sur elle. Je savais que je m'excuserais vite. Mais ça me faisait du bien d'exploser.
Exploser pour mieux reconstruire.

Je tournai la tête vers la petite brune et lui souris avec compassion : « Désolé pour ça. C'est le lot quotidien des gens comme nous. On a besoin d'être nous-même parfois. Bienvenue à Genome. Je suis Aaron : tu as le droit de souffler ici et d'exploser sans problème. »

Tant qu'en explosant, elle n'éclaboussait pas les autres...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Ven 22 Avr - 20:14

Woa.
Non, finalement, même si ce type avait fini par accueillir les deux jeunes femmes, bah Susan ne se sentait pas pour autant moins paumée. Elle se demandait même encore plus ce qu'elle foutait ici. Elle comprenait ce qui se passait, enfin tout est relatif mais dans l'ensemble :
Ces deux là se connaissaient, mais Emy n'avait visiblement pas tout su.
Et voilà comment on se retrouve témoin d'une histoire dans laquelle on n'a strictement rien à voir, mais on peut pas y échapper. Sinon c'est pas marrant. Alors, quel était son rôle dans cette scène de ménage ? Elle ne savait pas du tout comment les tempérer : elle ne connaissait ni l'un ni l'autre, alors c'était pas si simple.
D'un coté, dans sa tête, une voix lui soufflait de s'éclipser sans demander son reste, et éventuellement de ne pas revenir. Sauf en cas d'extrême urgence où la demoiselle n'aurait nul refuge, vous comprenez.
D'un autre coté, elle était curieuse, à propos de ce qu'elle entendait. C'était assez étrange. Faisaient-ils allusion à l'incident dont elle avait entendu parler dès son arrivée ? Un événement assez sombre en effet, c'était la pure et simple catastrophe qui avait saisi le gymnase de UCLA en pleine fête. La jeune femme n'avait pas cherché à en savoir plus, c'était assez peu réjouissant comme fait. Cependant, il lui semblait comprendre que les mutants étaient liés à ça, et c'était un poil flippant.

La discussion, ou dispute, ou déchargement de tout ce petit peuple (peuple composé de deux personnes, mais peuple tout de même) faisait son petit bout de chemin. Une chose déjà bonne à savoir, c'est que l'organisation à laquelle appartenait les lieux était censée être discrète, et que c'était très réussi. Tel le menton d'un obèse qui rit, les membres de cette organisation sont invisibles. Ou juste pas là, qui sait.
Emy, elle, semblait bouleversée. Et Susan ne pouvait s'empêcher de ressentir de l'inquiétude à son égard.

Lorsque le jeune homme s'adressa enfin à elle, la brunette se retint de s'excuser elle même. Peut être qu'elle était de trop dans cette scène.
Par ailleurs, elle se demanda si lorsqu'il disait « le lot quotidien des gens comme nous », il parlait de la dispute qui sentait les Feux de l'Amour, ou bien que le bâtiment soit aussi vide qu'un crâne de supporter de l'équipe de France ? Pourquoi pas.
Aaron, qu'il s'appelait. Quel accueil ! D'un coté si elle était libre d'exploser en ces lieux, elle comprenait un peu mieux pourquoi … Enfin, voilà quoi.
D'ailleurs si son pouvoir avait été d'exploser, elle en aurait presque ri. Bon, au moins elle n'avait pas d'effort à faire.
Ici, tout le monde se foutait qu'elle pique la voix de tout un chacun ou qu'elle répète les répliques d'un film lambda pendant de longues minutes.

« Génial. J'sens que ça va me plaire, c't'endroit. »

Soupira la française. Elle se passa une main lasse sur le visage, qui remonta dans ses cheveux, et bailla dans son autre main.
Elle avait presque oublié qu'ils étaient le soir, qu'elle avait passé une journée particulièrement crevante à épuiser toute son énergie sans même le faire exprès. Et elle était à peu près sure que le meilleur remède à tous ses maux, c'était une bonne nuit de sommeil, voire plus d'une nuit soyons fous.
C'est l'idée qu'elle allait donc soumettre à ses deux comparses, à moins qu'ils ne l'aient compris par eux même à la simple vue de son air pas tout à fait décomposé.

« Excusez-moi mais... Y'a moyen que j'pique un somme, genre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Ven 6 Mai - 13:35

Je restai sans voix quelques fractions de seconde.
Je me rendais compte que je m'étais emporté, que c'était Emy qui venait d'en prendre pour son grade alors qu'elle n'avait finalement rien fait et que cette petite brune se retrouvait mêlée à ça alors qu'elle venait sûrement pour des réponses, des informations, de l'aide... J'étais pathétique. A trop vouloir me contenir et enfouir tous mes ressentiments au plus profond de moi-même, je finissais par exploser sur les autres sans prévenir. J'étais bon à interner en fait, peut-être même que j'allais devoir demander son aide professionnelle à Ross...

La petite brune était là, à nous regarder comme si nous étions deux personnes sur un écran de cinéma : après tout, le spectacle devait être digne des plus grands navets d'Hollywood. Elle avait émis une requête : dormir. J'étais stupide, vraiment.

Je passai rapidement la main dans mes cheveux et m'éloignai d'Emy qui allait sûrement riposter avant que quoi que ce soit d'autre d'idiot ne se produise et je fis pleinement face à la nouvelle venue. Maintenant, je la voyais un peu mieux : quand elle parlait avec ce qui semblait être sa propre voix, elle avait un accent étranger, sûrement français. Elle n'était pas très grande et avait des cheveux courts mais avec une coup qui lui donne un air entre le féminin et le masculin : ça lui allait plutôt bien même. Elle semblait être tout sauf surprise par les lieux, elle semblait plutôt curieuse mais surtout fatiguée.

« Hum... Si bien sûr. Désolé. Suivez-moi. »

Je les fis sortir de mon bureau et nous nous dirigeâmes vers l'étage supérieur où se trouvait la zone de vie. Avant de passer par les chambres, j'allais conduire cette jolie Susan dans les cuisines pour qu'elle puisse boire ou grignoter un petit quelque chose.

Emy semblait toujours furieuse. Elle était belle même lorsque ses yeux me lançaient des éclairs dévastateurs : cette fille était une vraie déesse. Comment ne pas remarquer à quel point elle était désirable ? C'était bien sûr impossible. Elle était de ses femmes sur lesquelles tous les regards se osaient sans exception et qu'aucun homme aimant les femmes ne pouvait rater. Elle était superbe, elle était trop parfaite pour être réelle : ses courbes, ses cheveux, son sourire... Sourire qui n'était pas au rendez-vous pour moi aujourd'hui apparemment...
Pour éviter de la rendre encore plus furieuse ou même pire, de la laisser continuer à m'engueuler, je préférais concentrer toute mon attention sur cette Susan : c'était ce qu'il y avait de plus professionnel à faire mais aussi de plus utile pour l'instant...

« On va d'abord aller aux cuisines puis je te conduirai dans une chambre de libre. Susan, puis-je savoir ce qui t'amène ici ? Enfin, que sais-tu ou qu'aimerais-tu savoir ? »

Après tout, je ne savais pas encore ce dont elle avait besoin ou même si on pouvait lui faire confiance à cette petite. J'avais confiance en la capacité de jugement d'Emy alors j'avais dès le départ placer Susan dans la case des alliés. Seulement, était-ce réellement le cas ?

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Sam 7 Mai - 17:49

    Aaron __ « Et dis-moi, juste par curiosité : tu voulais que je te dise quoi ? "Au fait Morgan, tu sais ce que tu entends dans ma tête et que je te cache, c'est en fait une organisation secrète qui permet par sa discrétion et ses actions d'aider des gens". Le but de la discrétion, c'est que le moins de personnes soient au courant, tu ne crois pas ? »

    Paf. Dans tes dents Morgan. Ferme la bouche et passe dessus, ne t'enfonce pas. Ca ne sert à rien. Pendant une seconde, Emy avait oublié qu'elle n'était pas le centre du monde d'Aaron, & surtout qu'il ne lui devait strictement rien. Ses reproches étaient totalement inappropriés et même totalement déplacés. Elle devait se rendre à l'évidence: ce n'était pas parce qu'ils s'étaient vus deux-trois fois et qu'elle l'avait embrassé qu'elle avait un impact, une incidence sur sa vie. & c'était plutôt dur à digérer. Laisser couler donc. Ne pas faire de vague. En plus, elle l'avait insulté alors qu'il devait déjà gérer la mort de sa sœur jumelle. Du grand art donc.

    L'avantage, c'était sue Susan se trouvait avec eux, ce qui empêchait tout débordement de sentiments, et qu'Emy n'explose vraiment. Sa main la lançait un peu, et elle s'appliquait à l'ouvrir et à la fermer pour détendre les muscles endoloris.

    Susan __ « Excusez-moi mais... Y'a moyen que j'pique un somme, genre ? »

    Décidément, ce soir, Emy ratait tout. Du sauvetage de Susan aux retrouvailles avec Aaron. & pour miss Perfection 2010, c'était une faute impardonnable. Mais elle ne pouvait se permettre de se lancer la pierre tout de suite. Elle leva donc les yeux vers le dirigeant de Génome qui prit en main la suite des événements.

    Aaron __ « Hum... Si bien sûr. Désolé. Suivez-moi. »

    En silence, les bras croisés, Emy suivit donc ses deux acolytes qui se dirigèrent vers une pièce de vie à l'étage. Sous ses yeux défilait un monde dont elle n'avait pas connaissance. Voilà donc ce qu'elle cherchait depuis des mois. Génome. Des centaines de questions restaient sans réponse. Elle aurait surtout aimé savoir le but de cette organisation. Mais ce n'était pas le temps des réponses. Après s'être sentie trahie par Aaron, elle se sentait maintenant trahie par Nathan. Comment avait-il pu omettre de lui dire des informations aussi capitales? Rhaaan. & Aaron qui semblait mettre le plus longtemps possible pour conduire Susan à une chambre comme pour éviter de se retrouver seul avec elle ! C'était bien la première fois qu'un garçon désirait ne pas se retrouver seul à seul avec elle. Une première dans la vie d'Emy. Une première qu'elle allait mettre longtemps à digérer.

    Mais les pensées d'Aaron à son propos firent irruption dans la tête de la jeune télépathe, et elle sut que ce n'était pas elle, ou tout du moins son physique qui était en cause.

    Aaron __ « On va d'abord aller aux cuisines puis je te conduirai dans une chambre de libre. Susan, puis-je savoir ce qui t'amène ici ? Enfin, que sais-tu ou qu'aimerais-tu savoir ? »
    Emy __ « J'ai emmené Nathan faire un ciné, parce que ca fait presque deux mois qu'il reste enfermé chez lui, sans voir personne. Je voulais le faire parler de la soirée à l'UCLA. Sauf que dans la salle, on s'est retrouvés dans la salle avec Susan, dont le pouvoir de magnéto s'est mis à déraillé. Je l'ai emmenée & puis là, tout a déraillé. »

    Ainsi que la voix d'Emy, qui sentait les larmes remontaient à ses yeux. C'était peut-être trop finalement. Elle s'était toujours cru forte, impénétrable, sûre, & finalement, elle s'avérait être une gamine qui avait découvert un secret trop gros pour elle. Enfin, des bribes de secrets. Toujours est-il qu'elle essuya furtivement une larme, respira un grand coup & reprit.

    Emy __ « On a bu un coup, & tout est parti de travers. Susan a déraillé de plus belle & Nathan nous a fait une crise de culpabilité. Il a dit que l'incendie était de sa faute, et pleins de choses auxquelles je n'ai rien compris. J'ai tenté de calmer tout ce petit monde, mais on s'était fait trop repérés je pense. Nathan nous a donc amené ici. »

    Coïncidence ou pas? Était-ce un jeu même pour Nathan? Avait-il voulu amener de nouveaux pouvoirs à génome?
    Le souvenir de son cousin s'effondrant dans ses bras lui serra la gorge. & puis, elle se souvint de la façon dont Aaron l'avait enlacée pour la protéger du monde lorsqu'elle avait fait une crise.
    Non. C'était sûrement faux. Arrête de te méfier Morgan.


    Emy __ « Enfin voilà. Quand Sus' aura dormi, il faudra peut-être la faire examiner par un médecin. Vous devez avoir ca dans votre Quartier général de futurs maitres du monde. »

Oups.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Mar 10 Mai - 16:01

Susan eut la très mauvaise impression d'avoir causé un blanc, lorsqu'elle formulait sa demande, la plus unique et hors sujet qui puisse être. Heureusement cela détournait les deux jeunes gens de leur sorte de dispute et c'était donc pas plus mal. Mais ça n'allait probablement pas durer et elle n'avait absolument pas envie de se retrouver au milieu de ce genre de scènes de ménage. Fallait réfléchir, et ruser un peu, ou bien juste qu'elle se repose le plus vite possible.
Ouais, se reposer.
Rien qu'émettre cette idée lui arracha un lourd bâillement, tandis qu'Aaron invitait les jeunes femmes à le suivre à travers le bâtiment. Bâtiment qui était totalement inconnu, et dans lequel elle ferait mieux de prendre quelques repères : sait-on jamais.

Elle réfléchissait et trouvait que sa vie partait doucement en vrille ces temps ci. Elle était ici aujourd'hui, oui, mais elle finirait bien par rentrer en France.
Du moins, si elle restait en un seul morceau jusque là.
D'ailleurs, il y avait toujours l'éventualité qu'elle décide de rester et s'installer ici. Mais elle n'était pas trop prévoyante, et vivait au jour le jour, alors on va laisser tomber pour les planifications.

Généralement, elle avait en tête l'idée que ses études passaient en premier : dans tous les cas elle devrait les finir, sinon c'était foutu pour trouver un job décent et légal.

Les cuisines ? Ils allaient d'abord aller aux cuisines ? A vrai dire Susan avait déjà mangé mais elle avait l'impression que ça datait d'il y a un peu plus d'une éternité. Mais en fait, y avait donc aussi des cuisines dans ce bâtiment. C'était impressionnant. Autant là en bas on se croyait dans un simple bâtiment désaffecté dans le genre pas vide, mais plutôt désert, autant apparemment c'était un vrai endroit où on pouvait vraiment vivre.

C'était peut être la fatigue qui lui faisait avoir des réflexions aussi stupide. Surement même.
Mais avant même que la française ne réponde aux questions d'Aaron, Emy prit la parole. Elle raconta dans un résumé tout à fait plausible ce qu'il s'était passé, en gros, en bref, en vrai, ce soir là.
Son pouvoir de magnéto avait déraillé, ça c'est sur, et c'était le moins qu'on puisse dire. Elle aurait pu avoir une petite maladie, un petit truc tout bête vous savez les gênes parfois c'est joueur et ça fait des blagues, mais là c'était pire qu'un putain de gros poisson d'avril, et ça allait durer toute sa vie si elle elle apprenait pas à gérer ça.

Nathan les avaient toutes deux amenées ici, mais pourquoi ? Elle ne savait pas vraiment ce qui l'amenait ici, à vrai dire. Elle ne savait pas ce qu'elle devait, ou allait faire. Et si on l'avait envoyée dans la gueule du loup mais que le loup était très sympa aux premiers abords ? Elle même avait encore moins que rien compris à l'histoire, si ce n'était qu'elle avait foiré son pouvoir.
Et... pourquoi la faire examiner par un médecin ? pensait-elle. Elle n'était pas malade, enfin pas vraiment, quoi. Elle savait à peu près ce qu'elle avait.
D'ailleurs on le lui avait demandé un peu plus tôt, alors elle s'exprima enfin, nerveuse :

« Bon, Emy a fait un excellent résumé d'la situation. C'que je sais, c'est que c'est une histoire de gènes et tout ça, en bref : je suis mutante et … Ben on m'a causé vite fait d'une autre sorte d'organisation, et... voilà. »

Nouveau bâillement étouffé. Un instant de réflexion et la suite lui revint en tête :

« Tout c'que j'veux savoir, c'est si j'peux éviter de me faire zoner au moindre relâchement... du genre comme maintenant. »

Elle avait eu le mérite d'être claire, mais elle se doutait bien que ça n'allait pas être si simple que ça, et pour le moment la seule solution qui s'imposait à elle se résumait en deux mots : - repos - boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Mer 11 Mai - 19:52

Nous étions arrivés devant la cuisine. Nous entrâmes et les filles se servirent. Susan plus qu'Emy qui était encore mal apparemment. Je l'étais aussi : j'avais vu ses yeux s'humidifier et ça m'avait fait mal. J'aimais cette fille, elle était adorable et elle me comprenait : mais la voir comme ça me bouffait. Une telle personnalité, une fille si forte ne pouvait pas se mettre dans des états pareils.

Pas sans raison : Nathan se sentait donc réellement coupable de la mort d'Aby ? Je me rappelais de sa convalescence : il avait passé quelques semaines ici, le temps de se remettre de sa chute. Il avait avoué avoir déclencher les flammes mais Aby était déjà morte à ce moment-là... Sur le coup, je l'avais rendu coupable... L'espace de quelques secondes, j'avais eu vu en lui le responsable mais je m'étais raisonné : Holster avait envoyé ses chiens, Harwell avait sauté sur l'occasion, les choses s'étaient emballées, j'avais provoqué le semi-séisme... Et quand le feu s'était déclenché, Emy m'avait déjà sorti de la structure parce qu'elle n'avait plus entendu Aby... non, il n'avait été responsable de rien. J'avais gardé ses pensées pour moi ce jour là mais peut-être avait-il capté cette rancoeur dans mon regard ? Possible...
Et maintenant, c'était Emy qui en pâtissait sentimentalement parlant. Il était hors de question qu'elle s'inflige ça, surtout pas à cause de moi ! Parce que c'était bien à cause de moi : j'avais perdu le contrôle, j'avais fait culpabiliser Nathan et je ne l'avais pas rappelée elle pour la rassurer... J'étais le vrai connard de l'histoire.

Je préférai me concentrer à nouveau sur Susan pour éviter de sombrer dans le mélodrame : cette pauvre fille n'avait pas besoin de voir Emy et moi sombrer dans un apitoiement pathétique. Je devais d'abord l'aider et m'occuper d'Emy après. La faire passer en second était sur mais c'était ce qu'il fallait faire.

« Visiblement, tu en sais pas mal sur le sujet déjà. Quand tu parles d'organisations... Tu parles de quoi précisément ? Et qui t'as mise au courant ? » J'avais l'impression de l'agresser avec mes questions alors que ce n'était pas mon but. « En fait, voir ce que tu sais nous permettra de mieux cibler ce dont tu vas avoir besoin pour ne pas être "zonée". »

Que savait-elle sur le sujet ? Apparemment, suffisamment pour savoir qu'il fallait se faire discret dans cette ville mais pas assez pour savoir où elle était. C'était un premier bon point : selon ses informateur, Genome était à l'abri.
Je jetai un nouveau coup d'oeil à Emy : la voir comme ça me donnait envie de la prendre dans mes bras pour la rassurer. J'avais envie de prendre sa main pour lui dire que tout allait aller bien, même si je n'en avais pas la moindre certitude.

Comment allais-je pouvoir l'aider ? D'habitude, elle souriait tout le temps et c'était elle qui aider les autres à aller mieux grâce à sa bonne humeur contagieuse et son sourire ravageur... Mais là ?

« On va te conduire dans ta chambre et tu m'expliqueras tout ça. Peut-être une petite douche avant si tu le souhaites. » je tournai la tête vers Emy « Tu viendras avec moi après. »

Pas de choix de toute façon : elle devait parler, se confier. Telle que je la connaissais, elle gardait tout enfoui en elle et supportait les pensées des autres. Il fallait que je l'aide comme elle m'avait déjà aidé...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Ven 13 Mai - 20:13

La cuisine, le groupe de jeunes gens était arrivé à la cuisine et chacun était libre de se servir comme il le voulait. Pas qu'elle avait la main lourde mais en fait elle préférait bien manger avant d'aller pioncer, pour ne pas risquer de se réveiller au beau milieu de la nuit en crevant la dalle, vous voyez le genre. Puis bon, c'était une petite pause depuis tout ce qui s'était déroulé dans la soirée.
Emmerdes, re-emmerdes, et re-re-emmerdes si elle n'avait pas de chance, alors autant profiter de la boustifaille qui lui était offerte, en voyant le bon coté des choses.
Enfin par principe Susan était là pour se reposer et elle était en sécurité, et tout le tralala. Enfin, si c'était pas l'inverse et qu'elle était juste trop naïve.

Mais elle n'était plus à même d'imaginer dans quel genre de piège elle aurait pu éventuellement trouver. Elle était fatiguée. Ses pensées partaient dans tous les sens, du film qu'elle aurait bien voulu regarder ce soir là, jusqu'aux cours de Français qu'elle allait devoir dispenser dans les semaines qui suivaient à une jeune fille, mais tout ça allait s'évanouir devant le trésor qu'elle venait de sortir d'un micro-ondes.
Quel genre de chose pourrait autant distraire les pensées d'une jeune femme ? Quel genre de chose qui en plus sortait d'un micro-ondes ?
Tout le monde n'est pas Susan, et tout le monde n'est pas un fanatique de la pizza au point d'en manger au moins trois fois par semaine sans jamais s'en lasser.
C'qui était bien dans la pizza, c'est que des fois ça ressemble à rien, mais que quand on est fatigué, ou bien après deux trois verres, ou juste quand on se sent d'humeur créative, ça peut devenir quelque chose d'extraordinaire. Qui sait si un de ces quatre on croisera un voyant qui vous révèlera votre avenir selon l'emplacement de la tranche de champignon dans votre forestière ?

N'exagérons rien, la française ne se servit pas comme un ogre, et une part lui était amplement suffisante, mais elle ne faisait plus trop attention au reste du monde alors qu'elle dégustait sa part parfaitement triangulaire. Okay, elle détestait les maths donc elle n'allait pas tergiverser sur l'aspect géométrique de la part, qui était parfaitement isocèle à peu de choses près, et.... enfin vous comprenez, c'est pas n'importe quoi, une part de pizza, pour cette étudiante.

Elle finit donc sa pitance à temps pour écouter et retenir un tant soit peu ce que lui disant Aaron : c'est à dire qu'il lui posait quelques questions sur ce qu'elle savait. Des précisions, quoi. Bon, ça faisait un peu interrogatoire c'était pas spécialement rassurant mais elle avait vu pire.
Quoi qu'elle espérait quand même que Luna ne soit pas une ennemie d'ici et que si elle disait que c'était elle qui avait parlé elle aurait des problèmes. Enfin ça serait très très très peu probable une fois de plus.
Le chef des lieux ajouta que le petit peuple allait enfin rejoindre la tant attendue chambre et que là bas elle pourrait s'expliquer.
Mais vu qu'elle n'est pas très patiente, la jeunotte, elle commençait déjà à parler sur le trajet, qui en fait n'était pas bien long.

« Ben je parle d'une organisation qui s'appelle Genetic et qui apparemment travaillerait sur les mutants comme nous, soit disant pour notre bien, c'est bien ça ? C't'une fille, Luna, qui m'en a parlé et qui m'a trouvée quand mon pouvoir s'est déclaré, disons. »

Un petit silence, elle n'avait rien à ajouter à ce qu'elle venait de dire. Et elle n'avait pas besoin de douche non plus, juste un lit un minimum confortable et son bonheur serait arrivé, tout simple tout beau tout frais.

« V'la quoi. »

Faudrait aussi qu'on lui raconte le chemin de retour, quand elle se réveillera.
Plusieurs raisons pour lesquelles elle voulait tellement dormir le plus vite possible ?
-Parce que c'était bien.
-Parce qu'elle sentait aussi très bien qu'Emy et Aaron devaient être seuls, et que ça ne la concernait pas, et qu'elle allait éviter de troller en faisant tarder le plus possible leur discussion.

En espérant qu'ils ne fassent pas trop de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Ven 13 Mai - 22:59

Genetic ? Luna ?
Je m'arrêtai un peu trop brusquement malheureusement. Je tournai la tête vers la petite brune et soudain, le flou laissa place à l'éclaircissement le plus total : Luna m'avait vaguement évoqué une jeune femme qu'elle avait aidée et qu'elle amènerait bientôt à Genome. Si elle ne l'avait pas fait, c'était sûrement à cause de sa mission à Genetic justement. Ça me rappelait encore à quel point je m'inquiétais pour elle. Je redoutais de plus en plus cette mission, surtout depuis que nous avions Holster. Je craignais qu'elle ne soit découverte et je n'aurais pas supporter de la perdre elle aussi.
Je me sentais stupide d'un coup. Je passai la main dans mes cheveux pour me donner un semblant de contenance : je m'étais quand même arrêté au milieux, d'un seul coup et c'était très peu malin.

« Luna est de chez nous. C'est une fille super. »

Si Luna l'avait aidée, c'était que c'était une fille en qui on pouvait avoir confiance : notre agent double avait sûrement pris soin de vérifier ses souvenirs. De toute façon, elle n'avait même pas besoin de ça pour réellement cerner les gens. C'était une fille en or cette Luna.
Mais que lui avait dit Luna ? L'avait-elle rencontrée au cours d'une mission pour Genetic ? Non, elle m'en aurait parlé... Enfin, je l'espérais. Je me posais beaucoup trop de questions comme toujours.
Cette fille par contre semblait tout sauf paniquée : elle se trouvait dans un bâtiment totalement clos mais elle avait dévoré sa part de pizza et elle voulait dormir. Peut-être qu'elle connaissait mieux Luna que ce que je pensais et qu'elle avait une totale confiance en elle au point de nous faire confiance à nous après tout.

« Ce que tu sais reste vague. Mais si tu as des questions, je peux y répondre. On peut aussi attendre demain si tu es vraiment fatiguée. C'est comme tu veux. »

Je tournai la tête vers Emy. Elle écoutait mais gardait les yeux rivés droits devant elle. Elle semblait grave, bouleversée, tiraillée par ses démons intérieurs. Comme je la comprenais à cet instant : j'étais exactement comme elle. Je ruminais sans cesse tout ce qu'il se passait.
Je me tournais à nouveau vers Susan, reprenant la marche. Nous avions un dernier étage à monter pour aller à la zone où des chambres étaient disponibles. Le temps de faire tous les couloirs, j'avais donc l'occasion de lui parler un peu et de la rassurer surtout, histoire qu'elle puisse trouver le sommeil et non se torturer toute la nuit.

« Genetic est une sorte d'entreprise dont le but est d'aller au bout de la science et de la compréhension de l'évolution, quels que soient les obstacles. Je suis scientifique et j'ai moi-même du mal avec ça. A Genome, nous tentons de les contrer quand ils essaient de récupérer des mutants de force. On a développer pas mal de moyens pour ça d'ailleurs donc ne t'en fais pas, on sait comment faire pour t'aider à ne pas être "zonée". »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Dim 15 Mai - 12:32

Stop. L'arrêt trop brusque d'Aaron manqua de faire trébucher Susan, surprise et confuse sur le coup. Bonne ou mauvaise nouvelle ? Selon l'étudiante ça ne pouvait en être qu'une bonne : Luna l'avait aidée, après tout, et elle l'avait plus ou moins prévenue des risques que les mutants couraient tous les jours. Charmant.
C'était en même temps grâce à Luna qu'elle avait compris un minimum en quoi consistait son pouvoir même si ce jour là elle n'avait pas été très en forme, et que ça avait tourné assez bizarrement.
Tout juste : elle était de leur coté, et Aaron confirmait ce que Susan pensait de la jeune femme.
Cool, parfait. Elle avait pas gaffé.
Et c'était une raison de plus pour faire confiance, et se sentir en sécurité ici, bien que de toute manière la française n'avait que très rarement le sentiment de danger. Inconscience ? Peut être, oui. C'était souvent déjà trop tard lorsqu'elle se rendait compte des affaires dans lesquelles elle se retrouvait. Mais jusque là elle avait fini par s'en sortir et elle n'avait pas changé les choses, elle fonctionnait toujours de la même manière, à quelques détails près.

Ce qu'elle savait était très vague. Mais ça faisait pas masses de temps qu'elle était entrée dans ce monde là. Et elle était très loin d'envier ceux qui avaient du tout se prendre d'un coup dans la face. Ceux que le danger avaient du attraper dès leurs premiers pas, sans rien savoir.
Susan était pensive et ne répondit pas à Aaron, alors qu'ils reprenaient leur marche. Elle mémorisait très vaguement la tête du bâtiment, où se situait quoi, histoire de pas se perdre le lendemain. Mais c'était pas primordial. Elle ne savait pas si elle avait des questions à poser. Personne ne pouvait lui apprendre à gérer son pouvoir : il était unique, et ça n'était qu'à force d'entrainement et de compréhension qu'elle pourrait s'en servir comme elle le voulait. Et qu'elle pourrait surtout ne pas s'en servir.
D'ailleurs penser à ça lui donna l'idée de quoi faire si elle n'arrivait pas à dormir.
Ridicule.

Elle sortit de ses pensées lorsqu'Aaron commença sa phrase par Genetic.
Elle voulait en savoir plus là dessus.
Précisément, ce qu'ils étaient. Qui ils étaient ?

Comment ils pouvaient mettre la main sur des mutants ?
Des scientifiques obnubilés par la science et qui ne reculent même pas devant la morale et l'éthique pour avoir des réponses à leurs questions profondes sur l'évolution et tout le tralala. Ça sentait le scénario de film d'action pour tous publics. Quoi que, peut être interdit aux moins de 13 ans, en France. Ne pouvaient-ils pas se contenter d'attendre et de voir comment ça évolue naturellement, au lieu de forcer les choses ?
A toutes ces questions, Susan ne saurait que répondre « 42 » et « On verra. »

Apparemment, ici, à Genome (Ils aiment les noms en Gen, visiblement.), ils avaient l'air de connaître les méthodes de ''l'ennemi''. Tant mieux c'était tout ce qu'elle voulait savoir, pour l'instant.

« Ouais, en parlant de ça, concrètement, comment ils font pour trouver des mutants ? Enfin ça doit pas être facile, quoi. Enfin juste pour savoir, si j'veux éviter d'avoir des ennuis. »

Elle remarquait aussi que tout compte fait, ce bâtiment était un vrai dédale. Un vrai dédale sécurisé informatiquement, avec des portes à code. Comment pouvaient-ils avoir un endroit aussi important alors qu'ils étaient aussi bien cachés et qu'ils n'étaient qu'un groupe, et non pas une entreprise ?
Susan se demandait si c'était pas tout simplement un riche qui finançait le tout. Mais si c'était le cas, les personnes qui y avaient travaillé, elles savaient ce qu'étaient les lieux, ou bien ils étaient dans le coup aussi ?

Fallait qu'elle dorme, vraiment, sinon ses idées allaient lui filer la migraine.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Dim 22 Mai - 13:38

Nous étions arrivées dans le couloir des chambres. Il en restait une ou deux de libres pour cette nuit d'après le planning. Je sortis un trousseau de clé de ma poche et en enlevai une clé que je tendis à Susan. C'était celle de la chambre devant laquelle nous venions de nous arrêter. Les chambres fonctionnaient par clés afin de permettre une minimum d'intimité; J'avais bien sûr un double de chacune mais je ne m'amusais pas à entrer comme ça dans les chambres occupées alors ça n'avait pas d'importance.

Susan s'inquiétait pour cette histoire de localisation. Et c'était compréhensible. Nous avions des moyens pour cacher les mutants en difficulté, parfois, nous arrivions même à effacer certaines données de Genetic mais ça, c'était extrêmement rare. Notre action se limitait à récupérer des informations chez eux afin de savoir d'où provenait le danger pour le contrer. Nous n'étions pas d'une grande force dans ce domaine, on évoluait simplement à notre échelle : celle d'une toute petite fourmis s'attaquant à un grand éléphant.

« Les localisations se font à différentes échelles. Au départ, il faut que ton sang soit analysé pour détecter le gène : si tu as été récemment à l'hôpital de Los Angeles et que tu as fait des examens, tu peux te considérer comme pistée. Une fois dans les bases de données de Genetic, un dossier à ton nom sera érigé : ils vont chercher la moindre petite information sur ton compte, utile ou non. Une tante éloignée jamais rencontrée ? Il la connaisse : ça pourrait te servir de planque un jour alors ils ne veulent rien laisser au hasard. Après, ils peuvent aussi mettre un traceur sur toi : un vêtement, un objet du quotidien, peu importe... Ils ont d'immenses moyens qui font que tout leur est possible. C'est là qu'on intervient : on scrute leurs bases de données dès qu'on le peut pour recueillir des informations. On peut parfois réussir à savoir si des ordres de mission ont été lancées sur certaines personnes par exemple. C'est tout un réseau complexe. Si tu veux, dès demain, on pourra chercher ton nom dans leur base pour voir s'ils ont quelque chose à ton sujet. En attendant, si tu veux te reposer, voici ta chambre. Tu as des toilettes et des douches au bout du couloir. »

Je l'expédiais un peu mais elle avait l'air épuisé. Emy aussi semblait exténuée mais je ne comptais pas la laisser se reposer tout de suite : j'avais des choses à lui dire.
La journée avait été longue mais ma fatigue ne comptait pas. Mon amie n'était pas en forme et je n'aimais pas ça. Je n'aimais pas la voir comme ça, elle devait sourire, rire, être radieuse. c'était dans l'ordre des choses : comme le soleil se devait de se lever tous les matins pour se coucher tous les soirs. Une sorte de règle en réalité.

Je jetai un nouveau coup d'oeil à Susan : je vis sur son visage que mes révélations avaient été assez brusques. J'avais perdu une bonne partie de mon tact ces dernières semaines. Je lui souris pour essayer de la détendre un peu.

« Il ne faut pas que tu aies peur cependant : nous sommes là pour t'aider en cas de problème. »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Dim 22 Mai - 17:04

Susan ne savait pas réellement comment prendre le discours d'Aaron. D'un coté c'était rassurant, de l'autre pas du tout. Elle n'avait encore jamais été à l'hôpital depuis son arrivée à Los Angeles, ni passé de tests médicaux, rien de ce style. Bien qu'elle ait frôlé une telle catastrophe plus d'une fois depuis le début de son séjour. Lorsqu'elle avait manqué de se faire écraser par un taré devant UCLA, peut être qu'elle ne serait même pas passée par la case hôpital si elle avait été trop lente.

En France par contre elle avait déjà eu droit à plusieurs séjours là bas, dans ces chambres blanches et ennuyeuses. Pour différentes raisons. Résultats de bagarre, parfois des malaises -elle faisait réellement tout pour attirer l'attention de ses parents-... Sauf que la française doutait fortement que l'organisation soit partout, jusque là bas.

De plus, si elle était fichée, tous ses liens étaient très, très loin d'ici, du moins pour l'instant. Chez elle en France, chez de la famille... en France aussi, et en Angleterre.
Elle haussa les épaules, ça ne la dérangeait absolument pas, bien au contraire, qu'ils cherche si elle était ou non dans ces fameux dossiers de Genetic. D'ailleurs ouais, qu'ils cherchent, au moins elle serait prête. Prête à quoi elle n'en avait pas une idée mais elle ne serait pas totalement surprise, qu'on se le dise. Et elle aurait l'idée de se mettre d'autant plus sur ses gardes.

Bien qu'en réalité elle soit à peu près sure de ne pas être fichée.

C'était le à peu près qui la dérangeait, ouais.
Elle était très songeuse vis à vis de tout ça, et en oublia de mettre sa main devant sa bouche lorsqu'elle fut prise d'un grand bâillement.
Bon.
Si elle était fichée ça serait la galère, qui sait où pouvaient traîner tous ces gens là, de Genetic ? Partout.

Ah, sa chambre. C'était là. Cool. Elle tombait à point nommé, la chambre.
L'étudiante rendit plus ou moins son sourire au scientifique des lieux. Heureusement, hein. D'un coté c'était déjà bien qu'elle soit prévenue : s'ils n'avaient pas été là elle n'aurait rien su du tout et se serait tout pris sur le coin d'la tronche un beau matin.

« Ouais, j'avais compris ça, ben j'vais pas me plaindre hein. Enfin y'a d'pires conditions, j'crois. Merci pour l'aide, vraiment, j'aurais pu être dans la merde. Bref, bonne nuit vous deux. »

Sans s'emmêler non plus, Susan mit fin à son début de discours ou sorte de shmilblik sans plus de cérémonies. Elle avait sommeil et elle n'avait plus de questions pour le moment. A moins qu'Aaron ait encore quelque chose à lui dire, bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Lun 23 Mai - 20:17

Elle avait un petit quelque chose de top cette fille. Elle semblait en décalage avec le commun des mortels et ça, c'était exactement le genre de choses que j'aimais bien. C'était comme Eleanor : la rousse était complètement barrée et c'était exactement ce qui faisait tout son charme. Susan, c'était pareil : un petit bout de femme qui semblait réussir à ne pas paniquer à mort face à des révélations insoutenables pour la plupart des gens.
Elle fut brève et tira sa révérence dans demander son reste : épuisée, elle ne devait attendre qu'une chose, c'était de laisser Morphée s'occuper de son cas.

« En cas de problème, viens dans mon bureau. Bonne nuit. » dis-je tandis qu'elle refermait la porte de la chambre qui était désormais la sienne pour la nuit.

Je jetai un coup d'oeil à ma montre : il se faisait tard.
Je me tournai alors vers Emy. Ses yeux avaient toujours cette lueur mêlant tristesse, culpabilité et douleur. Je n'aimais toujours pas ça. Je la pris alors lentement par la main et lui souris.

« Allez Morgan, viens, tu vas pas dormir dehors. Et puis je vois qu'il faut que tu vides ton sac... » Je commençai alors à la tirer derrière moi tandis que je me remettais en marche vers une autre chambre libre. « Et n'essaie même pas de protester ! »

Il était hors de question qu'elle prenne la route ou le bus ou le métro à cette heure-ci. Je ne savais pas comment elle était venue jusqu'ici, ni avec qui mais elle ne repartirait pas ce soir, c'était décidé. Pour une fois, je n'allais pas la laisser n'en faire qu'à sa tête, elle n'était pas en état de passer la nuit seule chez elle.
Je savais ce que c'était de s'en vouloir pour une chose dont on n'était pas responsable. Enfin, elle n'était responsable de rien, moi, j'étais responsable d'une partie de la catastrophe alors la voir se ronger pour ça, ça me tuait.

Nous étions arrivés devant une chambre. Elle m'avait suivi sans réagir. elle m'inquiétait réellement. J'espérais que c'était plus du à la fatigue qu'à son état psychologique. Je n'étais pas des plus doués en relations humaines quand il s'agissait de réconforter mes proches. Pourquoi ne pouvais-je pas me débrouiller aussi bien qu'avec des inconnus ? Je n'en avais pas la moindre idée, sûrement un handicap côté sentiments...
J'ouvris la porte et la fis entrer en premier, avant de la rejoindre et de refermer derrière moi. Je dus la faire s'asseoir sur le lit et pris place à ses côtés.

« Bon, il va falloir que tu parles, même d'un truc débile. Si tu ne veux pas te confier à moi, je comprendrai. Mais en même temps, tu farfouilles sans cesse dans ma tête alors ce serait de bonne guerre que pour une fois, ce soit moi qui puisse savoir ce qu'il y a dans la tienne. »

Je tentais l'humour, après tout, c'était ce qui nous avait le plus aidé la dernière fois que nous avions été tous les deux...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Mar 24 Mai - 6:32

    Rien à dire, rien à penser, & surtout ne rien vouloir entendre. Emy restait bloquée sur les dernières révélations & se sentait étrangère au milieu de la rencontre qu’elle avait provoquée. Ou plutôt que Nathan avait provoquée. C’était comme si on l’avait forcée à ingérer un corps étranger, une information bien trop grosse pour elle. Alors elle s’était tue et avait assisté en silence à l’échange d’Aaron & de Susan. Elle le regarda donner des explications à Susan, la conduire à sa chambre, échanger quelques mots puis vit Susan refermer la porte, Aaron regarder sa montre & la dévisager comme si elle était morte à l’intérieur. Ce qui n’était absolument pas le cas. Si Emy avait été un ordinateur, en ce moment, elle serait en veille, ou bien en économie d’énergie. Elle avait surchauffé et pas possible de revenir à la dernière sauvegarde permettant ainsi de perdre les dernières données acquises. Parce qu’elle n’était malheureusement pas un ordinateur, mais une jeune mutante télépathe de 22 ans. & toutes ses dents.

    Aaron lui saisit la main précautionneusement, et la jeune fille se raidit, comme brûlée. Elle leva des yeux pleins de reproches au dirigeant de Génome qui se décida à prendre la parole.

    Aaron __« Allez Morgan, viens, tu vas pas dormir dehors. Et puis je vois qu'il faut que tu vides ton sac... Et n'essaie même pas de protester ! »

    Protester pour dire quoi, se demanda Emy tandis qu’il l’entrainait vers une autre chambre à l’autre bout du couloir. & il n’avait pas pensé que si elle avait gardé le silence jusqu’à là, c’est qu’elle n’avait juste rien à dire ? & oui. Emy Morgan n’avait rien à dire, notez ce moment d’une pierre blanche, c’est une première. Enfin, si. Juste 4 mots. A peine murmurés dans un souffle.

    Emy __ « Tu m’emmerdes O’Hara. »

    Toutefois, elle se laissa faire, parce que de toute manière, elle ne voyait pas quelle alternative elle pouvait prendre. S’enfuit en laissant Susan ? & pour aller ou ? Chez elle ? Elle ne s’imaginait pas rester seule. Chez Dylan ou Esteban ? Pour leur dire quoi ? Est-ce qu’ils savaient ? Combien de mutants de son entourage faisaient parti d’une association ? Emy restait silencieuse car elle constatait que cela accroissait l’angoisse d’Aaron à son égard. Bien fait. Toujours en douceur, le jeune homme la poussa vers l’intérieur de la pièce avant de refermer & de la faire asseoir. Comme une enfant.

    Aaron __« Bon, il va falloir que tu parles, même d'un truc débile. Si tu ne veux pas te confier à moi, je comprendrai. Mais en même temps, tu farfouilles sans cesse dans ma tête alors ce serait de bonne guerre que pour une fois, ce soit moi qui puisse savoir ce qu'il y a dans la tienne. »

    Emy ne put s’empêcher de sourire. Toutefois, son sourire s’envola bien vite lorsqu’elle se souvint de tout ce qu’il lui avait caché. Tout un pan de sa vie qu’elle ignorait, & combien de choses horribles se cachaient derrière la cloison qu’elle avait commencé à abattre ?

    Emy __ « J’ai besoin de fumer.»

    Prestement, la télépathe se releva, comme si le contact la faisait souffrir, et s’avança vers l’extrémité de la pièce pour récupérer un cendrier. Elle se mit ensuite à chercher avec application son paquet de cigarette et un briquet. Le plus lentement du monde. Mais pourquoi vouloir gagner des secondes ? Son visage fut éclairé par la flamme de son briquet pendant un court instant avant d’être enveloppé par des volutes de fumée. Elle garda le silence pendant un long moment, adossée contre le mur. Puis la blonde étudiante le dévisagea, en long, en large, en travers, en diagonale, en ce que vous voulez, pour retrouver des traces de l’Aaron qu’elle connaissait mais il lui semblait être face à un étranger. & garder le silence ne l’aiderait en rien, parce que malheureusement, elle fréquentait la même fac que ce crétin & serait forcément amenée à le revoir. En plus, il était têtu le garçon, du genre à l’attendre à la sortie de ses cours. Elle se décida donc à parler. Ouvrir la bouche. Former des sons. Des mots. Des phrases. Elle avait appris ca 21 ans plus tôt, mais à cette heure-ci, cela lui semblait un exercice des plus difficile.

    Emy __ « Je.. Enfin. Je ne comprends pas. C’est stupide hein. Je passe mes journées à m’introduire contre mon gré dans la tête de milliers de personnes & là, je viens de me rendre compte que j’étais passée à côté d’une information capitale.» dit-elle d’une voix qui reprenait en assurance au fur & à mesure. « Je me demande depuis combien de temps ca dure, qui est au courant, quels sont les gens que je connais qui font parti de Génome, que vient foutre Nathan là dedans, & bordel, comment tu t’es retrouvé à diriger ce truc ? »

    Emy tira sur sa cigarette avec avidité, mais cela ne suffisait pas. Elle se sentait comme une camée en manque, sans savoir qu’elle était la cause de ce manque. & de quoi elle manquait. La chaleur que dégageait sa p’tite drogue en tube lui rappela l’incendie dans le gymnase. Ce qui déclencha son second flot de parole.

    Emy __ « Je voudrais que tu m’expliques aussi ce qu’il s’est réellement passé dans le gymnase cette nuit là. Pourquoi ca a tremblé, pourquoi ca a pris feu, quel est le rapport avec Nathan. Je voudrai que tu me dises à quoi sert Génome, et. Voilà. Je crois que c’est tout. »

    C’était tout pour le moment. Emy écrasa sa cigarette à moitié consumée dans le briquet et vint s’asseoir à côté d’Aaron. D’un geste nerveux, la tête baissée vers le sol, elle entreprit ensuite de s’excuser.

    Emy __ « & puis. Pardon de t’avoir frappé. Ce n’était pas… Enfin. Désolée.»

    Elle se tourna enfin vers lui, les points serrés et lui offrit son visage dévasté. Avec la lumière, on voyait clairement les sillons que les larmes avaient creusés sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Jeu 26 Mai - 12:18

    Ma mâchoire se crispait... J'allais encore devoir replonger dans l'horreur du désastre du gymnase, encore une fois pour expliquer à Emy ce qu'elle n'avait pas vu. J'allais devoir me débrouiller pour ne pas craquer et pour garder le contrôle... Et puis, c'était elle qui allait mal aujourd'hui, moi, je devais être l'épaule réconfortante, l'oreille attentive. Elle pleurait... Elle pleurait et ça me tuait...

    Comment cette fille faisait-elle pour me toucher autant ? Après tout, elle n'avait pas vraiment tort... Toutes ses questions me faisaient réaliser que nous ne nous connaissions pas vraiment. Elle m'avait toujours tapé sur le système avec ses manies de fouine mais elle avait aussi ce pouvoir mystique... Cette capacité qui n'avait rien à voir avec son ADN et qui faisait qu'elle était le genre de personnes qui vous faisaient ce qui n'allait pas...

    Je passai doucement ma main sur ses joues, pour balayer les traces de ses larmes. Je ne voulais plus les voir. Je pris sa main entre les miennes, j'avais besoin de son contact pour trouver la force de me replonger dans cette nuit cauchemardesque, dans cette horreur, dans ce qui était et qui resterait le drame de ma vie...

    « Ce soir-là, à UCLA, quelques types avaient été envoyés par Genetic pour faire du repérage... Enfin, on suppose surtout qu'ils étaient là pour ramasser quelques mutants au passage. J'ai vu un type de Genetic que je connais. Que je déteste pour tout te dire. On s'est retrouvés dans les vestiaires et tout a dérapé. Il y a aussi un troisième gars dans l'histoire : mauvais moment, mauvais endroit. D'après ce que j'ai compris, il a le pouvoir d'agir sur la pesanteur... Moi je... » j'inspirai un grand coup.

    « Je suis géokinésiste... J'ai... j'ai provoqué le tremblement du bâtiment... »

    Je frissonnai. Je resserrai mon étreinte autour des mains d'Emy. J'avais tellement peur qu'elle me lâche, peur qu'elle soit effrayée, horrifiée... Je n'avais pas besoin de ça... Je ne voulais pas la faire fuir elle aussi... J'avais déjà choisi d'écarter certaines personnes de ma route mais pas elle, pas Emy.

    « Le tremblement mêlé à la pesanteur modifiée ont affaissé les fondations du bâtiment. Des canalisations de gaz ont été endommagées et il a suffi d'une étincelle pour que l'incendie se déclare... Pour Nathan... Il était encore à l'intérieur quand tout a explosé et il a été éjecté par le souffle. Il a fini à Genome parce que nous ne pouvions pas le laisser partir à l'hôpital : il était en pleine transformation. On l'a donc soigné ici. On a des personnes qualifiées pour ça, ne t'inquiète pas... »

    Je me doutais bien que ça ne suffirait pas, je savais qu'elle allait me poser des questions ou même pire... se tirer. Je n'avais pas pu la regarder dans les yeux en déballant tout ça, pas vraiment. J'avais laissé mon regard se perdre sur le sol, là où nos pieds gisaient, levant la tête furtivement pour ne pas trop montrer mon désarroi...

    « Pour ce qui est de Genome... Je l'ai fondé. Avec Aby... C'est une autre histoire mais si tu veux vraiment tout savoir, je peux te la raconter... »



_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Lun 30 Mai - 20:19

    Il avait l'air éprouvé par la situation, & instantanément, Emy s'en voulut. Pourquoi avait-elle tant besoin de mettre du citron sur la plaie, de le voir souffrir alors que son rôle à elle, c'était d'être un gros pansement. Le truc bien doux & rassurant que l'on met sur la plaie même si on en a pas vraiment besoin. & qu'on laisse se décoller sans regrets. Aaron passa un main sur ses joues. Elles étaient glacées et cela apaisa immédiatement le feu qui coulait dans ces dernières. Mais accéléra énormément le rythme cardiaque de la jeune femme.


    Aaron __« Ce soir-là, à UCLA, quelques types avaient été envoyés par Genetic pour faire du repérage... Enfin, on suppose surtout qu'ils étaient là pour ramasser quelques mutants au passage. J'ai vu un type de Genetic que je connais. Que je déteste pour tout te dire. On s'est retrouvés dans les vestiaires et tout a dérapé. Il y a aussi un troisième gars dans l'histoire : mauvais moment, mauvais endroit. D'après ce que j'ai compris, il a le pouvoir d'agir sur la pesanteur... Moi je... Je suis géokinésiste... J'ai... j'ai provoqué le tremblement du bâtiment... »

    Les mains du jeune homme se fixèrent sur les siennes et une fraction de seconde, Emy arrêta de respirer. Comment pouvait-elle ressentir ce genre de chose alors que les deux étudiants étaient en train de se remémorer la mort de la soeur d'Aaron? Elle était vraiment détraquée de la cervelle. En serrant ses mains si fort, Aaron connectait ses pensées dans celle de la télépathe. Elle sentait ses envies, ses désirs, ses peurs.
    . J'avais tellement peur qu'elle me lâche, peur qu'elle soit effrayée, horrifiée... Je n'avais pas besoin de ça... Je ne voulais pas la faire fuir elle aussi... J'avais déjà choisi d'écarter certaines personnes de ma route mais pas elle, pas Emy.

    Aaron __« Pour ce qui est de Genome... Je l'ai fondé. Avec Aby... C'est une autre histoire mais si tu veux vraiment tout savoir, je peux te la raconter... »

    Emy détacha ses mains de celles d'Aaron & le contempla. Elle venait d'avoir toutes les réponses à ses questions & même plus, & désormais, elle se sentait juste vide. Vide, parce qu'elle ressentait sa solitude, sa peur d'être abandonné, sa frustration & sa colère. & dire qu'elle l'avait giflé quelques instants auparavant, qu'elle avait laissé éclater sa colère, alors que. Non. Il n'y était pour rien, il subissait bien plus qu'il n'était l'instigateur des derniers événements. & triste. Sur le point de flancher. Emy le retrouvait aussi mal qu'elle l'avait été la première fois qu'elle l'avait embrassé, dans la cour de l'UCLA. & tout ce qu'elle souhaitait, c'était lui remonter le moral & lui faire oublier ces mois de souffrances.

    Emy __« Non O'Hara, je ne veux pas savoir. Pour tout te dire, j'en sais déjà trop. » Son regard se posa sur ses mains, qu'elle avait retirées quelques secondes avant. « Je pensais que c'était de ta faute, parce qu'il me fallait un coupable, & que, je n'avais que le nom de Génome & de Genetic. Mais maintenant, je comprends. & ce n'est pas de ta faute. & ca ne le sera jamais tu m'entends. »

    Emy passa un de ses mains sur le visage d'Aaron. Elle effleura ses traits comme il l'avait fait précédemment, toucha ses cheveux, sa mâchoire. Est-ce qu'elle en avait envie? Est-ce qu'elle avait besoin de se faire pardonner? Elle ne le savait pas. Toutefois, l'instinct pris le dessus, & elle se lança. Comme la première fois. Oubliant au passage toutes ses conquêtes blondes. Il n'y avait qu'elle dans la pièce.

    Emy __« Je suis désolée Aaron. Mais. Je ne te laisserai jamais seul. »

    La jeune fille fit un brusque mouvement, se retrouvant assisse sur lui, dans une position un peu... cavalière. Mais il était trop tard pour faire machine arrière. Elle avait décidé d'être un pansement jusqu'au bout. Quitte à ce qu'il la jette par la suite. L'étudiante mit donc ses mains en coupe sous le visage d'Aaron, plongea ses yeux dans les siens. & l'embrassa. A pleine bouche, comme elle l'avait déjà fait des mois auparavant.

    Emy __« Jamais » dit-elle dans un souffle, se plaquant contre sa poitrine.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Mar 31 Mai - 11:30

Je l’embrassai à pleine bouche plaquant alors mes mains dans son dos et les faisant lentement glisser jusqu’à ses hanches puis les passai doucement sous son t-shirt afin de sentir le contact brûlant de sa peau sous mes doigts…

Je rompis sèchement notre étreinte. Je venais de réaliser ce qu’il se passait, tandis qu’elle était à califourchon sur moi. Je dus reprendre mon souffle parce que bon sang ce qu’elle embrassait bien ! Je sentais mon cœur battre à tout rompre. Elle m’avait sauté dessus sans que je comprenne. J’étais en train de tenter de la réconforter et maintenant, elle m’agresser littéralement en se ventousant à ma bouche… C’était incompréhensible. Je la regardai et, remontant mes mains plus dans son dos une fois les avoir reposées sur son t-shirt, je réussis à articuler quelques sons. Elle m’avait bien coupé le souffle cette superbe créature !

« Emy je… Je ne pense pas que ce soit une bonne idée… » Bafouillai-je tandis qu’elle me fixait en me souriant de son regard si captivant. « Et puis merde ! »

Je repris où nous nous étions arrêtés. Bon sang ce qu’elle était sexy et ce que j’avais envie d’elle ! Je remis mes mains là où elles avaient été avant mon sursaut de conscience et resserrai notre étreinte. Je la sentais frissonner sous mes doigts… ou bien c’était moi qui frissonnais sur sa peau. Je fis glisser mes baisers jusqu’à son cou pour goûter sa peau, pour me perdre dans le creux de celui-ci où se dégageait l’effluve envoûtante de son parfum… Du fruité avec une touche de musqué… Cette odeur fit monter en moi une vague de désir…

Je fis descendre mes mains jusqu’à ses reins et je l’attirai encore vers moi avec force afin que nos corps soient collés l’un à l’autre. Je fis glisser mes mains sur le long de ses courbes de déesse, m’attardant lentement sur ses cuisses parfaites… Merci l’été ! La chaleur faisait que la superbe jeune femme assise sur moi ne portait qu’une jupe courte, légèrement retroussée par sa position qui lui arrivait à la mi-longueur de ses cuisses : je retrouvai alors le contact de sa peau si douce, si désirable… Je fis glisser à nouveau mes doigts sur elle, allant jusqu’à la limite de ses genoux puis remontant encore sur sa cuisse, passant légèrement sous sa jupe puis repartant par-dessus plus vite.

Je repris mon emprise sur elle en l’entourant complètement de mes bras. Je ne pouvais plus rien contrôler et comme je ne voulais pas m’arrêter, ça n’avait plus aucune importance. Je lui retirai alors son t-shirt pour étendre mon contact avec cette peau qui me faisait tant envie. C’était une sorcière, une sirène ensorcelante avec son corps parfait de naïade… Elle était tout ça à la fois, la perfection de ces différentes femmes mêlée en une seule créature presque irréelle. J’avais comme l’impression que si je la lâchais, elle allait s’évaporer…

J’avais su dès le premier regard que je désirerais cette fille. C’était comme naturel, comme dans l’ordre des choses. J’avais envie de la posséder ou plutôt qu’elle me possède complètement. J’avais envie d’elle à un tel point que j’en avais mal. Son corps promettait le paradis et les délices qui me mèneraient irrémédiablement en enfer : pour elle, pour son corps, je me damnerais, je n’avais pas de doutes là-dessus. Elle avait un pouvoir sur moi, quelque chose qui m’empêchait de laisser ma raison reprendre le dessus mais ça n’avait rien de grave, c’était au contraire terriblement bon… Je voulais goûter au fruit défendu, j’avais besoin de ce bout de paradis dans mon enfer infernal… Elle était mon salut pour quelques instants pleins de passion avant la chute mortelle…

Elle m’aida à retirer mon propre t-shirt tandis que je lui souriais : elle était sublime. Ses joues avaient encore les marques des larmes qui avaient coulées mais elles étaient aussi rosies par la passion du moment. Elle était bien trop belle, j’allais devoir payer encore et encore pour avoir oser poser ma bouche sur son cou, sur sa bouche, sur son épaule… Je m’arrêtai une dernière fois, lui souriant toujours avec ce sourire que je lui avais servi la première fois où elle m’avait embrassé à la fac.

« J’espère que tu sais ce que tu fais Morgan parce que moi, je n’en ai aucune idée. La seule chose dont je suis sûr, c’est que je ne pourrai m’arrêter que si tu le décides. » Visiblement, elle décidait de la même chose que moi…

Je me levai, la laissant enrouler ses superbes jambes galbées autour de ma taille tandis que mes bras étaient enroulés autour de la sienne. Je me dirigeai vers le bout du lit tout en m’embrassant avec fougue et l’allongeai sous moi une main restant dans son dos, l’autre jouant le long de sa cuisse…

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Jeu 2 Juin - 20:28

    Au moins, cette fois-ci, il avait décidé de lui rendre son baiser. De ne pas la laisser en plan avec son cœur en bandoulière, comme la première fois où elle l'avait embrassé. Pourquoi l'avoir embrassé? On dit que le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas. Sauf qu'Emy savait pertinemment pourquoi elle avait fait ca. Par goût du risque. Par jalousie. Par désir de silence. Par envie de coller sa peau contre la sienne & de ne plus le voir s'en aller. Par envie de ne pas être seule ce soir. Il n'y avait pas foule de personnes dans les bras desquels elle puisse se lover & oublier le reste du monde. Elle n'osait plus, trop peur d'être jugée & oubliée par la suite. Pourtant, cela arriverait sûrement avec Aaron, alors pourquoi n'en avait-elle que faire à cet instant?

    Aaron __ « Emy je… Je ne pense pas que ce soit une bonne idée… Et puis merde ! » essaya-t-il de dire avant de replonger vers sa nuque. Assisse sur lui, Emy se sentie partir. Un à un, ses muscles se détendirent comme si elle commençait à s'endormir, elle sentit les lèvres d'Aaron sur sa peau comme elle ne l'avait jamais sentie & lorsque les mains du jeune homme se posèrent sur ses cuisses, elle se tendit vers lui où elle se plaqua avec passion. Elle avait envie de se liquéfier, de se fondre en lui. Peut-être qu'il arriverait alors à la protéger de tout ce qu'elle voyait. De tout ce qu'elle entendait. Peut-être n'était-ce pas une bonne idée, mais comment le savoir? & qu'est-ce qui faisait qu'une chose était bonne ou mal? & comment des sensations si délicieuses pouvaient-être mal ?

    Pendant l'incendie au gymnase, Emy n'avait pas eu le temps de penser à Holly. Mais lorsqu'elle l'avait fait pendant les semaines qui avaient suivies, elle l'avait haït de toutes ses forces. Comment pouvait-on être aussi jolie, aussi fraiche, aussi naturelle? Aussi parfaite. Aaron l'attira contre lui et fit glisser ses doigts le long de ses cuisses, comme s'il cherchait le moyen d'aller plus loin, & la pensée d'Emy s'envola tandis que les mains de la jeune fille agrippèrent à son dos. Les yeux clos, elle profita de ses lèvres, de la sensation de ses bras. Du désir qui montait en elle, qui montait, qui montait encore. Elle l'avait su dès la première fois où elle l'avait vu à l'UCLA. Elle avait su qu'elle se rapprocherait de lui, & qu'elle serait là un jour. Peut-être pas dans ces circonstances, mais elle avait su qu'il lui plaisait, & qu'elle avait envie de lui. De le posséder.

    Avec un regard attentionné, Aaron retira son tee-shirt, la laissant seins nus. Pendant un court instant, Emy se retrouva désarmée dans les bras du jeune homme. Elle avait l'impression de revivre sa première fois, lorsqu'il nous enlève notre tee-shirt & que l'on se demande s'il va aimer ce qu'il va trouver en dessous. Qu'on se sent vulnérable, parce que notre rempart de tissu est tombé. & qu'on sait qu'on va devoir mettre notre âme à nue pendant les prochaines minutes. Le froid, le désir la firent frisonner & la jeune fille s'empressa de lui ôter à son tour son tee-shirt pour pouvoir se lover contre son torse.

    Emy se mit à rire lorsque le tee-shirt resta agrippé à la tête d'Aaron, puis elle le libéra. Brusquement sérieuse, elle entreprit de l'embrasser dans la nuque, le long de la clavicule tout en caressant son torse. Il était encore plus beau qu'elle ne l'avait imaginé. Elle le désirait, comme elle avait désiré d'autres hommes avant lui, & comme elle en désirerait d'autres après. Mais était-ce le danger qui lui donner une envie si forte de faire l'amour avec lui ? Faire l'amour. Ce n'était pas vraiment ca. L'amour engageait des sentiments, & Emy n'osait pas y croire. Ce n'était qu'une brèche dans le temps.

    Aaron __ « J’espère que tu sais ce que tu fais Morgan parce que moi, je n’en ai aucune idée. La seule chose dont je suis sûr, c’est que je ne pourrai m’arrêter que si tu le décides. »
    Emy __ « Fais-moi oublier que le monde est fou & tais-toi Aaron. »

    Comment aurait-elle pu avoir envie qu'il s'arrête alors qu'elle avait l'impression de mourir d'envie à chaque fois que ses mains se posaient sur son corps, qu'il effleurait ses hanches, qu'il embrassait sa poitrine? Elle l'avait voulu. & elle l'avait eu. & même si demain matin, elle serait remplie de remords, pour le moment, elle avait juste envie qu'il lui enlève sa jupe et qu'il se glisse à côté d'elle dans les draps, & surtout, qu'il l'appelle par son prénom. Juste pour avoir l'impression qu'elle était importante. D'une main, il l'allongea sur le lit, où elle le plaqua contre elle. Les mains d'Emy descendirent vers son pantalon. Vers sa ceinture.


    La suite, on pourrait dire que ce n'est qu'une histoire d'hormones, d'étreintes sous des draps, de sang qui tambourine à ses tempes. De baisers et de chuchotements. D'envies si fortes. Emy qui se cambre dans les bras d'Aaron qui embrassa sa peau claire. & pendant un long moment, elle n'entendit plus les pensées de qui que ce soit.

    Lorsqu'Emy ouvrit à nouveau les yeux, le soleil commençait à se lever, teintant les murs de la chambre d'une couleur orange. Lentement, elle essaya de se retourner vers Aaron. Le garçon dormait toujours, les traits détendus. Ils avaient à peine parlé une fois leurs corps reposés. Emy n'avait pas su quoi lui dire. Elle avait eu la désagréable impression que leur histoire d'amour qui n'en était pas une venait de s'achever en même temps qu'elle avait commencé. Elle s'était donc enfouie contre son épaule & avait plongé dans un sommeil agité. Mais il était temps de fuir, de prendre la porte discrètement en prenant garde de ne pas faire de bruits. La télépathe s'extirpa donc des draps, les membres noués par la nuit passée. Elle s'empressa de remettre sa jupe, son tee-shirt, de ramasser ses affaires.
    Il dormait tellement bien, ce serait un sacrilège de le réveiller. & puis, Emy avait besoin de réfléchir. A elle, à Génome. Au reste. Sans lui.

Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Jeu 9 Juin - 12:47

J'eus l'impression d'entendre un claquement mais je ne réagis pas, me rendormant sans même savoir... J'étais encore plongé dans mon sommeil et je n'avais pas fait attention au fait qu'il ne s'agissait pas d'un rêve mais bel et bien de la réalité...

Lorsque j'ouvris les yeux, je passai lentement ma main sur la place vide à côté de moi, comprenant que ma déesse avait pris la fuite. Je me frottai vigoureusement le visage et m'assis sur le lit défait. Je devais me rendre à l'évidence : Morgan s'était tiré sans même me dire au revoir. Cette idée me faisait du mal, ça voulait dire qu'elle n'avait pas envie de voir la réalité en face et qu'elle avait préféré se tirer avant de pouvoir en parler, de rendre les choses réelles. Mais en même temps, ça me soulageait : cette nuit avait été exquise, irréelle. Cette nuit était l'une des plus délicieuses de ma vie mais je savais pertinemment que la question des sentiments étaient la faille... Il n'y avait entre Emy et moi qu'une attraction implacable et une affection assez forte. Simplement, il n'y avait pas assez de complicité pour réussir à se voir tout de suite et à dire "ce qui est fait est fait" sans avoir l'impression d'avoir commis une erreur.
Ce n'était pas une erreur, non, sûrement pas. Je l'avais voulu depuis le jour du banc, de ce petit moment passé tous les deux. elle m'était apparue vulnérable, tellement proche de moi, de ce que j'étais , de ce que nous étions... Et je l'avais désirée, je le savais, et hier soir, le désir avait été trop fort. Cette nuit avait été comme une sorte de déclic, comme un rappel à la vie. J'étais une personne à part entière et malgré les erreurs passées, j'avais le droit de profiter de la vie et d'avoir des moments agréables. J'avais le droit et je me devais de façonner de nouveaux souvenirs heureux. Ce souvenir là resterait un très bon souvenir gravé à jamais dans mon esprit : sa peau que j'aurais pu dévorer toute la nuit, son parfum enivrant, ses jambes enlaçant ma taille...

Je me levai lentement et parcourus l'ensemble de la chambre du regard. Elle n'avait rien laissé derrière elle, elle avait pris tout ce qui la concernait, comme si l'instant magique que nous avions partagé devait restait une sorte de rêve éveillé, comme un mirage perdu au loin désormais. Je passai ma main dans mes cheveux, baillai et sortis discrètement de la chambre pour ne pas que le reste de Genome comprenne : ce moment était privé, il n'appartenait qu'à Emy et moi...


Après avoir pris une bonne douche et avoir bu un long café, je préparai une nouvelle tasse et pris quelques croissants que je portai jusqu'à la chambre de Susan. Je lui avais promis de tout lui expliquer ce matin et je ne rompais jamais mes promesses... Enfin, presque jamais.
Je me tenais devant la porte et je frappai doucement deux coups contre le bois. J'attendis qu'elle vienne m'ouvrir parce qu'il était hors de question que j'entre avec mes clés. Elle avait droit à son intimité. Lorsque la serrure fit un bruit caractéristique de l'ouverture, j'affichai un grand sourire sur mon visage en pensant à la nuit passée et je levai les vivres que je tenais plus haut devant moi. J'aperçus alors un visage encore marqué par la nuit.

« Petit déjeuner ? »

*****

Les explications n'avaient pas été longues, juste de quoi lui donner les conseils de base. Je lui avais donné un téléphone, des numéros d'urgence, un moyen de revenir ici en cas de problème... Je lui avais aussi dit de venir dès qu'elle le souhaitait et de surtout garder contact avec Luna. Puis elle était partie, un sourire franc et spécial sur le visage...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   Sam 27 Aoû - 1:14





« Emy Morgan qui vient de cueillir Susan Suncana au cinéma de son quartier alors qu'elle voulait avoir une discussion avec son inconsolable cousin Nathan Saxon, est entrainée par ce même cousin à Genome. il ne lui dit rien, il lui indique juste le bureau du dirigent du groupe. Avec la miss magnétophone, elles attendent alors dans le bureau.
Surprise ! Le dirigent, c'est Aaron O'Hara, celui dont Emy pense avoir tué la soeur, celui dont tout le monde pense avoir tué la soeur à vrai dire. Elle le gifle pour ce secret ô combien énorme. Elle crie, il s'énerve aussi, c'est pas très joli à voir. Finalement, les esprits se calment et Aaron commence à expliquer ce qu'il se passe en réalité à Susan. Il apprend qu'elle connait Luna, ce qui le rassure. Il lui offre de quoi manger et lui donne une chambre pour la nuit. il veut alors parler à Emy qui semble à bout. Il la conduit vers une chambre elle aussi mais de fil en aiguille, ils passent la nuit ensemble. Au réveil, plus d'Emy, la jolie blonde s'est envolée.
Aaron donne quelques conseils à Susan par ma suite, ainsi qu'un téléphone à carte et des numéros d'urgence... »
Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ In#2 ♦ « Conspiracy » || Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-